Des moyens !

Régulièrement, les adeptes de la gréviculture nous font profiter de leur artisanat. Cette semaine, après les fiers marins du sud et les joyeux cheminots du nord, c’est au tour des grévistes de l’hôpital de se faire entendre.

Pour qu’une grêve traditionnelle, respectueuse de la façon ancestrale de gréviculture, se passe dans de bonnes conditions, il faut réunir plusieurs éléments :

  • des gréviculteurs motivés
  • au moins une revendication floue, comme « ouvrir les négociation sur le budget », « pour améliorer les conditions de travail », « contre la précarité », etc… Un panachage est évidemment possible.
  • des demandes spécifiques (ici: la formation) et des demandes générales (respect du service public par exemple)

Mais surtout, toujours, dans tous les cas, demander : plus de moyens. Une grève dans la fonction publique ne peut être considérée comme correcte si elle n’a pas, quelque part, dans son mot d’ordre, une demande de plus de moyens.

Parabole de l’aspirine : j’avais le bras cassé. Alors j’ai pris de l’aspirine. Comme j’avais toujours mal et que mon bras ne se réparait pas, j’ai pris plus d’aspirine. Ca faisait encore plus mal. Alors j’ai pris plus d’aspirine. Au final, j’ai chopé la gangrène et on a dû m’amputer. Conclusion : il m’aurait fallu plus d’aspirine.

Avec les services publics, c’est toujours la même chose : le seul remède qu’ils estiment efficace pour soigner leurs bras cassés, c’est plus de moyens (lisez ici : plus d’argent spolié au contribuable pour des services toujours plus médiocres). Quand la gangrène aura frappé, ou que le service devra être amputé, leur conclusion sera toujours la même : si on en est arrivé là, c’est que nous n’avons pas eu assez de moyens.

La remise en question n’est pas, n’a jamais été, et ne sera probablement jamais, possible de leur côté. Car, pour se remettre en cause, il faut :
plus de moyens.

J'accepte les Bitcoins !

1BET6HLhMgXMD7jQ4UCqw26hxqKGXmXGU1

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)