L’incohérence douillette

Plus tard, quand je serai vieux et que mes neurones lâcheront progressivement, je deviendrai, probablement, un peu cacochyme, et, probablement, je perdrai ma capacité (faible mais existante jusqu’alors) de mener des raisonnements logiques. Perdant progressivement mes cheveux, mes dents et mes enchaînements intellectuels, je formulerai des pensées fouillies, je ne verrai plus les cacaboudins de chiens sur le trottoir, je ne décèlerai plus les failles béantes des raisonnements politiques idiots de nos dirigeants. Je risque même de finir par croire leurs balivernes, ou, pire que tout, virer socialo-molasson-démocrate, à tendance collectiviste. Aargggh…

Bah oui !

Car ce qui caractérise le collectiviste, ce n’est pas le fait qu’il s’identifie dans la lutte des classes ; ce n’est pas son envie irrépressible de vous imposer l’égalité dans tout, de claquer votre museau de riche (car vous êtes riche, puisque vous êtes libéral !) avec sa générosité obligatoire, ni même son gros pull rouge qui bouloche, ou ses patchs en cuir sous sa veste en tweed. Non.

Ce qui caractérise le collectiviste, ce sont ses raisonnements abracradabrantesques d’incohérence. La théorie bancale, c’est lui. Le « faites comme je dis, pas comme je fais », c’est lui. Le retournement d’argumentaire, comme le gant de fer dans une main d’acier ou l’inverse, c’est lui aussi. La contorsion rhétorique et l’oubli commode de pans entiers de l’histoire pour servir son argumentaire moisi, c’est lui !

Et pourquoi diable cette incohérence affichée, quasi-revendiquée ? Parce qu’elle est douillette, tiens, pardi ! Comme l’ont prouvé maintes études sociologiques et psychologiques, le cerveau humain construira toujours un argumentaire de plus et bâtira des murs de mauvaise foi pour pouvoir conserver en place les théories qu’il aura établi et qu’il trouvera à son goût. Même si les théories, objectivement, ne résistent pas aux faits…

En fait, l’incohérence est tellement douillette, pour le collectiviste, qu’il a réussi à l’insinuer partout. Partout, vous dis-je ! Il suffit d’un peu d’observation, une dose minime de paranoïa et la constatation évidente qu’un complot est en route pour parsemer toutes les rues de caca de chiens[1] pour en arriver à la conclusion évidente que l’incohérence et le collectivisme sont partout !

Tenez. Je ne suis pas juriste, mais bon, tout de même, on peut se poser des questions sur la cohérence de certaines décisions. D’un côté, une justice impartiale et froide, ferme mais juste, réclame au travers de son procureur … du sursis pour tout le monde dans l’affaire de la MNEF. En subtance, on détourne (et pas qu’un peu), on bidouille dans les phynances, on s’empiffre, le tout de façon organisée, dans un système élaboré pour un parti politique, et … Du sursis. Bon. D’un autre côté, un chanteur-compositeur qui s’expatrie en Irlande et fait preuve d’optimisation fiscale, qui, bref, essaie en parfaite logique individuelle, de réduire au maximum ses impôts, se cogne 10 mois fermes alors que ses spectacles ont produit des richesses, des emplois, des taxes et des bénéfices pour l’état… Ce type a frrRrrauôdé, mon bon môssieu ! Il n’a pas tout payé sa gabelle ! Il sera embastillé , ça lui fera les pieds ! Quand à ces voleurs, ces détrousseurs, ces aigrefins nauséabonds, on va leur donner un petit coup de règle sur les doigts – pouf, ça fait mal, hein – et ce sera bien suffisant !

Côté législatif, on ne badine pas avec l’humour incohérent. D’un côté, le Conseil d’état découvre l’inflation législative[2]… et de l’autre, propose donc une loi pour bien nous colmater tout ça. Burp ! Vous m’en remettrez un petit ballon, siouplaît, patron !

Au niveau de la société, on baigne là encore dans l’incohérence. D’un côté, le bobo socialo-mou se complaît dans les dénonciations pardon dénonssiaÂations de l’ exploitation pardon l’exploaâation du Sud par le Nord, l’altermondialisme, un autre monde est possible, et nous, on aime Che Guevara, Ernesto pour nous, ses intimes, on l’a sur notre t-shirt Made In China, là, car on revendique notre belle incohérence douillette… et de l’autre, achète des iPod, des télés plasma, et des t-shirt Made In China … A ce sujet, on lira avec plaisir l’excellent billet du Citoyen Durable, qui explique fort bien que finalement, l’ Altermondialisme Aussi est Une Marchandise (ce qui me fait bien plaisir, finalement :) ).

Et bien sûr, le plus grave pour la fin, c’est bien l’incohérence économique crasse dans laquelle se vautre le collectiviste : on se contorsionnera dans tous les sens pour justifier ses décisions interventionnistes tordues, même si et surtout quand ces décisions obtiennent précisemment l’effet inverse à celui attendu en premier lieu. Avec la maâgnifique loi du Gringo De Vabre, et l’obligation de déverrouillage des technologies de lecture audio, Apple est fumace et, au bilan, menace carrément de fermer ses activités françaises. Voilà une bonne loi économique avec des retombées directes en terme d’emplois, de taxes pour l’état, et de renommée internationale pour la France. Ca nous manquait, tiens !

Et non, je ne parlerai pas du CPE, de la loi sur l’égalité des chances, parce que … A quoi bon. Trop facile.

Et devant toutes ces incohérences, l’aspect douillet de la continuité ramènera toujours à la même attitude : on niera le problème, on oubliera toute logique, et hop, on vendra sa soupe en répétant sans arrêt la même antienne, qui, à force, deviendra vraie…

Bilan : les cacas de chiens pullulent.

Notes

[1] je sais, ça fait un peu fixette sur les colombins canins, mais franchement, y’en a partout ! Conserver ses mocassins à glands et ses pantalons à pinces propres devient un challenge de tous les jours !

[2] On se rappelera avec bénéfice le mot de Tacite : Corruptissima republica plurimae leges (Les lois sont très nombreuses lorsque l’Etat est très corrompu).

J'accepte les Bitcoins !

1ADSwJzCdUBDxiEPCmNfx4HQFxxjhzNLiJ

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires7

  1. Nx

    merci , je me disais bien aussi que ça allait super bien dans ma tête.

    cela dit une autre petite incohérence marrante :
    un retraité de la côte d’azur agé de 20 ans en 1943 et mobilisé par le régime de vichy au titre de la loi "STO" a décidé de porter plainte contre l’état français au TGI de nice, réponse : le procureur va tout faire pour débouter le malheureux parce qu’il y a "prescription"… mais ça ne gêne pas certaines personnes responsables de sortir de temps à autres des lois de vichy du placard, quand ça arrange hein… faut pas gâcher.

    PS : euh juste que je veux pas donner de leçons d’écriture ni rien mais j’en ai 2 à signaler : juste après "ah bien" , caractérise c’est mieux que "caractériste" et la justice est impartiale et froide pas "roide"

  2. @Nx:merci pour les remarques orthographiques corrigées ; et oui, les lois vichystes s’oublient quand elles sentent le moisi, mais sont ressorties dès qu’un besoin se fait sentir : on ne change pas les équipes qui gagnent.

    @arnaud : nous sommes d’accord ! La veste en tweed à patch, le mocassin à glands et les pantalons en velours cotelé, y’a que ça de vrai.

    @Lucilio : très bon résumé.

  3. Mais non mais non : c’est simplement une vanne récurrente… Vous pouvez bien mettre des strings en cuir cloutés, si ça vous amuse :)

  4. pod

    Je n’avais point ouï la répercussion des tribulations parlementaires DADVSI chez Apple, bien qu’utilisateur de l’OS depuis toujours (enfin 15 ans)… et cet OS étant un outil incontournable dans mon métier…. que vais-je devenir dans ce cher Pays ?

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)