Langoustines  »à la Dolce Vita » chez GDF

Je n’ose vous remémorer la grimpette hallucinante des tarifs du gaz (partiellement mais soi-disant) indexée sur le pétrole et la position Kapitalistique du sympathique Gazier national empétré jusqu’au cou dans ses négociations franco-européennes aux côtés des actionnaires Suez.


De toutes manières, la facture sera de plus en plus gazeuse salée, aussi GDF nous gratifie d’un 16 pages quadri-recto-et-verso-sous-film-plastique afin de mieux digérer la langoustine (chéro) qui y est décrite.

J’ai reçu la semaine passée, tout comme vous, chers pauvres résidents français, le Kanard de la Dolce Vita (chéro) de Gaz de France.

De Dolce Vita on peut parler, mais sans jamais grimper dans les mêmes sommets que le célèbre metteur en scène italien réalisateur d’un film éponyme.

En effet, au menu de ce news consumer de 16 pages quadri-recto-et-verso-sous-film-plastique :

  1. Vive les beaux jours (Bien se chauffer en plein été)
  2. La Dolce Vita (pour ékonomiser et encore ékonomiser, car si GDF ne le fait pas, il faut bien que vous vous y colliez)
  3. La recette du Chef (certainement le meilleur article du support – on en sucerais le papier)
  4. Re- Dolce-Vita (vous en reprendrez un petit camion pour la route ?)
  5. Le bien-être (une merveille découverte GDF du bout du Monde, les bienfaits de la lumière – au bec de Gaz ?)
  6. Et enfin Re-re Dolce Vita (non non, restez assis, on vous la livre à domicile).

L’ensemble ponctué en Kapitale, voire Kapitales grasses de :

  1. (…) tout en préservant votre budget,
  2. Consommer mieux et moins,
  3. Simplifiez-vous la vie avec le prélèvement automatiKe (ben tiens),
  4. Gaz de France vous akkompagne, etc…

Que la publike entreprise est sympathique de nous apporter tant d’infos dignes du fil à couper le beurre ! Ajoutez un mitigeur par-ci, éteignez le chauffage par-là ! Outre le fait que le (cher) kanard créé et rédigé à Paname-Intra-muros sente le Parisianisme à plein nez, j’aimerai dire stop à ce type de frais stériles et vraiment trop mal ciblés, particulièrement dans le contexte de coût actuel.

En effet, avec +25% d’augmentation mini en moins de deux ans (les plus aguéris ajusteront le chiffre), j’aurais aimé recevoir moins d’idioties et vérités de La Palisse à lire, moins de belles images d’Epinal à me mettre sous les yeux, en bref, moins de papelard (16 pages quadri fois n millions d’usagers, ça pèse en poids, tant physique que financier) et avoir une fakture GDF allégée des coûts de kommunication de la (chère) entreprise publike, qui, bien que Monolistike, nous égrenne quelques fabuleux spots esthétiko-konzeptuels, toutes chaînes confondues, au plus fort du prime-time et même après deux heures du matin chez leurs (chers) amis de France TV.

En tant que professionnel de la communication, je serai curieux de connaître les velléités du brief marketing, consistant à rendre KommuniKant un Monopole d’Etat, qui, de par l’absence de concurrence directe auprès du consommateur de gaz de ville (à moins d’être client Butagaz et konsorts certes), n’en a nul besoin.

Je suis publicitaire et ce type de support fait vivre ma profession me direz-vous ? Certes, mais perso, j’exerce en libéral et je fais ce que je veux, ce qui ne devrais pas être le cas de l’Etat.

A quand la campagne « News Consumer » des URSS-AF et de la Direktion Guénérale des Zimpôts dans votre boîte à lettre, avec des slogans du genre :

  1. Travaillez moins pour payer moins ,
  2. Ne pas tout déclarer, ce n’est pas bien,

… et autres merveilleuses fadaises de la Pensée d’Etat ?

J’aimerais connaître les chiffres complets du coût dilapidé dans les illustrations photographiques de recette culinaire, robinets et autres petits-déjeuners au look bien posé, bien propret, et ce, depuis les honoraires de conception du document, jusqu’à sa fabrication puis son routage à des millions d’exemplaires…

En supposant que la (de plus en plus) chère entreprise publike renouvelle la plaisanterie deux fois par an, ça commence à faire des sous et il serait fort utile de reventiler ces (chères) sommes à la réduction de nos (si chères) factures.

N’y voyez aucune mauvaise intention, mais m’étant mangé plus de 1 100 € de Gaz en 6 mois (certes l’hiver fut long) et ayant demandé pour la forme, un échelonnement en 3 paiements de près de 400 € (plus la facture du mois suivant – ce qui me fut EXCEPTIONNELLEMENT acquis accordé – merci mon service publik à moi !!!), je pense être en droit de gueuler un poil contre le Kanard à-16-pages commenté plus haut.

Certes, l’été approche rapidement, il va donc falloir faire le plein des caisses pour préparer les villages-vacances et assurer les faux-frais ensoleillés du (très très cher) Komité d’entreprise. Les Kamarades-gestionnaires vont enfin pouvoir récupérer La Terrasse pour les pauses-apéros de la saison à la santé du contribuable. Au menu de La Terrasse sont prévues Langoustines rôties et Tomates Confites Huile Vanille Combawa (?)

Quel luxe exquis mes (chers) amis !

Les lecteurs de La Dolce Vita qui font leur courses au centime près, vont sentir le gaz des (très très chères) langoustines… mais seulement sur le papier : malheur à ceux[1] qui n’ont pas leur accès statutaire à La Terrasse !

Notes

[1] S’agirait-il de ceux qu’un haut commis de l’Etat appelait jadis La France d’en bas ?

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires5

  1. Ah, rien de tel que des langoustines grillées au gaz surtaxé ! Ca requinque une profession, ça, môssieu !

  2. chris

    J’adore aussi… leurs campagnes de pub régulières à la télévision !
    Quel est l’intérêt, alors que monopole, à nous vanter le Gaz comme un truc super sympa, écolo etc. etc.

    Plus largement, toute la communication dite "institutionnelle" de ces grandes entreprises (publiques) est absurde (SNCF par exemple).

    Ca fait travailler les copains dans les cabinets.

  3. claude

    Je me demande si la palme ne devrait pas revenir à Areva, parce que des particuliers voulant construire leur propre centrale je n’en croise pas beaucoup…

  4. pod

    Certes, Chris, ça fait travailler les copains d’agence, mais je reste critique quand à leurs facultés d’adaptation, d’empathie etc… : quand on parle d’énergie, on va un peu sur le terrain ! Le publicitaire doit être par essence "tout-terrains" au propre comme au figuré.

    Concernant Areva, et uniquement pour parler concept publicitaire (je ne reviens pas sur l’aspect MonopolistiK) je pense que leur spot (style cartoon pas mal foutu du tout) reste plus humble : en effet, il ne semble pas mimer la soi-disant vie (à la con) que l’on peut avoir chez nous (cf. les ptits déj’ au look propret) contrairement au Gazier (je hais les images d’Epinal genre 7 familles Papa-Maman-le frère-la soeur-le clebs ET le 807 pétant neuf). Le spot Areva reste assez techno-descriptif et l’expression graphique apporte une certaine vulgarisation de son industrie. Donc pas mal à mon sens.

  5. Aristarkke

    Le séjour belge de Monseigneur influençait alors lourdement sa prose, visiblement…
    Bienvenue chez les Flamands (rosses, pas roses)…
    😉

Les commentaires sont fermés.