Attention : triplet de crétins repéré !

Dans la masse d’informations que nous servent les média tous les jours, il est parfois difficile de faire le tri. Il est en outre parfois délicat de mesurer la probité ou l’intelligence d’une personne qui lache une phrase dans ce flot continuel : plus souvent qu’à leur tour, les média trahissent la pensée de leur auteur, ou, omettant par exemple un contexte important, en déforment le fond. Il arrive cependant que, en une unique appréhension d’une information, on sache tout de suite qu’on a chopé le crétin chimiquement pur.

Ce week-end, c’est le gros lot : nous aurons eu le droit à un triplet de crétins d’envergure internationale d’un seul coup, au travers d’une seule information ; et quand on connaît le calibre de chacun de ces crétins, on ne peut qu’admirer la prise. Jugez plutôt :
- un Altercomprenant Multirécidiviste à Poils Drus
- un Ecolopportuniste à Moustache et Bulbe Spongieux
- une Démagogirouette du Poitou, petit animal nerveux aux comportements erratiques, qui répètera un chant à l’identique dès lors qu’il entendra le même suffisamment souvent et partout ailleurs, même si c’est un chant de Coucou ou de Chouette.

Tout a commencé par une action d’éclat, un quasi barroud d’honneur, une opération de prestige de José Bové (JoBo pour les intimes). Tête de turc habituelle et facile – je le reconnais – de ce blog, ce pitoyable populiste thermophile a décidé de montrer à tous et chacun que la prison ferme, c’est rigolo et qu’il en reprendrait bien une petite dosette, à diluer plus tard, puisqu’apparemment – c’est récent et surtout vrai pour les hommes médiatiques – la justice lyophilise ses sentences.

Déboulant dans une exploitation privée, lui et 150 membres dociles de sa secte terroriste ont décidé de noyer dans des litres d’eau 2000 tonnes de maïs transgénique. L’eau ne leur appartenait pas, le lieux ne leur avait pas été autorisé, le maïs n’était pas à eux.

Le propriétaire légitime arrive sur les lieux. 2000 tonnes de maïs, même si l’on considère que la tonne ne vaut pas cher, cela fait des sous ; probablement tout comme le propriétaire du McDo que la novlangue aura permis de dire « démonté » par le même JoBo, voyant son travail anéanti, l’exploitant agricole aura pété un câble. A la différence du propriétaire de McDo – qui avait simplement constaté les dégâts sur son magasin sans rien pouvoir faire – , cet exploitant savait cependant qu’aucune force de l’ordre n’interviendrait assez tôt pour sauver son travail. Ce dernier a donc clairement fait le travail lui-même et menacé (fusil au poing et coup de semonce montrant qu’il était armé) les intrus en leur intimant d’arrêter le viol de sa propriété privé ainsi que sa destruction (que déjà, novlangue vigoureuse en main, JoBo renomme « neutralisation », le fat).

JoBo, dont les cellules produisent naturellement (outre un poil de moustache dru et retors) du toupet par kilos et qui n’en manque donc pas, est allé porter plainte contre le propriétaire pour tentative d’homicide.

Première erreur : en toute bonne logique, il aurait dû porter plainte pour utilisation inapproprié de moyens visant à faire disparaître la vermine. Deuxième erreur : si l’exploitant a effectivement été mis en garde à vue, il en a été de même (ouf!) du multirécidiviste compulsif. JoBo derrière les barreaux, c’est plutôt rigolo.

Déjà, à ce point du récit, on a chopé un crétin. La brochette n’est pas complète, il faudra attendre quelques heures : et voilà que déboulent les déclarations de Ségolène (vous savez, la candidate qui échouera minablement aux primaires du PS), et celles de Mamère (vous savez, le député des Verts qui prétend minablement être écolo).

L’avantage avec des crétins sidéraux de ces mensurations, c’est qu’il ne faut jamais attendre bien longtemps pour qu’ils bafouillent une bêtise. A ce titre, si l’exercice de pêche au crétin est, avec eux, relativement facile, il n’en demeure pas moins joyeux tant le renouvellement dans la fumisterie éloquente est constant. Eh oui, que voulez-vous, on ne s’improvise pas crétin de classe mondiale : cela nécessite une longue préparation et un entraînement quotidien…

Ainsi, Mamère n’aura pu s’empêcher de déclarer que « José Bové ne fait qu’agir au nom du principe de précaution inscrit dans la constitution à la demande du président de la république ». Je trouve l’idée de base excellente : considérant donc que laisser JoBo en vie constitue un risque non négligeable pour ma santé mentale, les idées libérales et de bon sens, et surtout pour les exploitants d’OGM qui risquent fort, à ce rythme, de terminer au ruisseau, je me propose d’utiliser ce même principe de précaution pour aller pendre l’impétrant en place publique, ou, au moins, lui ruiner sa baraque pour culture illégale de Poils. Après tout, si c’est écrit dans la Constitution …

Par dessus le marché, il ajoutera qu’ « En plaçant José Bové en garde à vue, on bafoue le droit d’expression d’un syndicaliste…. C’est vrai qu’en France, s’il y a bien un droit d’expression qui est bafoué, c’est celui des syndicalistes. Jamais un mot plus haut que l’autre, jamais un mouvement d’humeur, jamais de revendications : ils sont muets, on les musèle, c’est évident.

De son côté, Ségo, manifestement en pilote automatique depuis plusieurs mois, utilise son encéphalogramme plat pour produire des petits sons stridents qui se résument à :« Je ne suis pas favorable à l’atteinte au droit de propriété (…), mais je comprends qu’il puisse y avoir des gestes de provocation quand le débat public n’est pas organisé ». Ici, on ne saura pas si l’acte de provocation est celui qui consiste à (oh!) utiliser légalement des OGM ou celui qui consiste à (oh!) les détruire de façon totalement illégale. On peut aussi se demander ce qu’elle, député, siégeant (normalement) à l’assemblée, fait pour organiser ou proposer ce débat public. En attendant, elle ne propose rien et ne dénonce pas le viol de la propriété privée.

Pire, probablement poussée dans ses retranchements intellectuels – on imagine la bête traquée, ses huit neurones effervescents du stress d’une interview improvisée -, elle a souligné que si elle arrivait au pouvoir, il y aurait « un moratoire sur les condamnations liées aux OGM ». Ce qui veut dire que si elle arrive au second tour (rappelez-vous : elle ne sera pas au premier), c’est Démontage Gratuit et Fête Du Fauchage pour tout le monde !

Une remarque me vient à l’esprit : le principal problème des jeunes de banlieues qui brûlent les bus est finalement un problème de communication. Ainsi, les brûleurs de bus n’auraient pas eu de problème si ces derniers avaient eu l’heur:
- de présenter leur action comme citoyenne et festive, dans le cadre de la lutte contre, par exemple, le réchauffement climatique et des propagations virales rapides dans les transports en commun,
- de renommer leurs actions commando en « neutralisation » et les transports en commun en « transports climatiquement modifiant »,
- de s’inscrire à un syndicat, par exemple la Confédération des Jeunes Citoyens Festifs

Moyennant quoi, constitution et principe de précaution aidant, nous aurions eu droit à un traitement intéressant (tant par les politiques que par les média) de leurs opérations de Responsabilisation Citoyenne…


Boursiers.com

J'accepte les Bitcoins !

17VUuXFcgvCEnmwJ19KkAz7rmE9G91Uxg8

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires11

  1. Arnaud

    Je n’ai même plus envie de rire a ces crétineries collectivistes. Pour la première fois, au lieu de rire de ton excellente prose, H16, j’ai eu une soudaine envie de meurtre tellement le personnage Bovin m’écoeure. N’étant pas en France, je ne peux pas vraiment mesurer la réaction des gens à ce genre d’actualité. Est-ce que les gens sont révoltés lorsqu’ils entendent ce genre de news? Parce que la moi je fume…

  2. SIlenT BoB

    Beauvais est un traître à la nation qu’on l’enferme sur le champs!

    et dire qu’avant les voleurs on leur coupait les mains, Beauvais i serait déjà plus qu’un tronc avec tout ce qu’il a fait.

    Un de ces quatre il va croupir en prison pour longtemps, parce que là quand même, il est ultra multi mega rcidiviste, s’il ne va pas en taule c’est qu’il y q un problème! M’enfin bon…

  3. libre

    Ce matin, j’écoutais la radio d’Etat "france Infos" (qu’on devrait appeler france désinfo). Ces pseudo journalistes ont laissé la parole à cet enf…é de Bové qui s’en ai pris à à ce pauvre agriculteur et n’ont bien entendu pas cherché à interroger ce dernier sur les raisons de sa légitime défense.

  4. Photon

    Le faucheur compulsif et ses troupes arrangent les tenants du concept dans la comprehension francaise de "patriotisme economique". Nos solutions nationales d’agrochimie n’ayant pas pris le tournant de la genetique, se trouverent fort depourvues lorsque les ogm furent mis sur le marche, et allerent crier famine chez l’Etat leur cousin, lui priant "de faire quelque chose" jusqu’a la prochaine revolution technologique. Ce trouvait la un "idiot utile" fort genant mais dont l’interet etait en gros compatible… On laissa faire… Des interets "hauts places" tolerent les actes de ce barbare et ce dernier le sait; petites affaires en concordance d’interet bien compris.

    A propos ce ne sont pas les interets de l’ensemble des francais mais on le leur fait croire!

    La nomenklatura sovietique avait ses "idiots utiles", l’eception economique en a egalement.

    Courage entrepreneurs en biotechnologie, fuyez ce monde de la france extreme, celle qui vit dans le passe, vermoulue et "cul de plomb".

  5. SamFischer

    "Courage entrepreneurs en biotechnologie, fuyez ce monde de la france extreme, celle qui vit dans le passe, vermoulue et "cul de plomb"."

    Salut Photon
    c’est bizarre je suis parti pour d’autres raisons mais chaque jour qui passe me fait benir cette decision -
    j’ai vu ceci sur lib.org
    http://www.liberaux.org/index.ph...

    le secteur du jeu video francais est un exemple flagrant: pourquoi la plus grosse compagnie francaise de jeux fait elle tout son bizness efficace a l’etranger?
    les medias francais rabachent ils toujours la suprematie du JV francais?
    laissez moi rire…

    Sam

  6. Photon

    @ SamFischer

    Salut Sam "chaque jour qui passe me fait benir cette decision" Je comprends tres bien! La question ne se pose meme pas.

    Dans le jeu video, il semble que vous ayez raison… C’est fondamentalement une question d’ecosysteme. Dans cet environnement de defiance, technophobe, de routines installees, des secteurs entiers sont comme des plantes en plein desert… On finit dans ces metiers par decider du depart. Pour les biotechs, compte tenu des perspectives (globales) et des difficultes particulieres (locales) il y a simplement impossibilite. Mettez vous dix secondes dans la peau d’une equipe (privee) de recherche qui devrait defendre ses recherches des faucheurs… sans parlez du financier hypothetique qui accepterait (l’inconscient) de payer la surprime de risque (appelons la la gabelle bove)… Par necessite tout ce qui compte (dans ces metiers) vote avec ses pieds tot ou tard!

  7. Fabrice Alter

    h16 : attention, la lecture de ce post fait un peu mal aux yeux. Mais il est vraiment drôle. Merci au posteur fou ;)

    H16 tu haie un sale fachiste.tu conpran pa la reubelion contre lan va hisseur genetikman modifiais.

    si tu avaient de la conpation. tu penseraient a tou les breutons ki vons pairrir quan lo va montais a cose du climat qui change a cose des eaux gm.

    il faux liberez Bove, il aie le seule espoire des anti-libairos qui avohaient le sont les seule a ce prandre an min pour la venirre.
    essaye don dan fair otan sal fachitszs

    Fabrice Alter

    Monsieur, mes commentaires vous sont ouverts : une sale journée s’annonçait, mais une lecture de vos… votre… bref, ça me remplit de joie. Merci.

  8. Alter alter-anti

    Parfois je me demande si une des specialites de ce pays, en dehors de la cosmetologie, des fromages et des festivites, ne serait pas la demagogie. Tout en precisant que plus le fondement est faible, plus c’est enorme (en faussete, betise, deguisement de la realite) et mieux ce serait!

    Les francais recoltent ce qu’ils meritent.

    Ils ont les politiques qu’ils meritent comme les mesures idiotes defendues par toutes sortes d’idiots utiles. Car enfin les 35 heures par exemple, il fallait le faire, et pire avec l’onction d’une partie du patronat, ce qui est peu su, qui se trouva cocu in fine en ayant paye la chambre!

    Certes h16 vous faites tache dans ce paysage; les francais ne veulent pas de la liberte, ils veulent des vanites, des prebendes, des postes pour petits bras et petits chefs… Ils adorent leur systeme idiot, cet empilage de bureaux et de textes, de machins; qu’est ce que "la france" maintenant? un empilage de bureaux, de textes et de machins, et quelques guignols qui n’arretent pas de se la jouer et de vous servir du pipeau… Terrible constat!

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)