Les frustrés de la vie

Ok, taper sur Le Monde, c’est un peu comme choisir le souffre-douleur de la cour de récré et lui faire un petit croc-en-jambe juste pour rire. Mais là, aussi, il l’a bien cherché : il parle de consoles et de jeux vidéos, un domaine où, bien sûr, il fait référence…
Tout dérape sur un article consacré à la Wii, cette petite dernière dans le monde du jeu électronique.

A la suite d’un dialogue internet avec une bonne connaissance travaillant dans le milieu de la production de jeux vidéos, il apparaît que ce passionnant petit article est un formidable étron journalistique démontrant, s’il était besoin, à quel point journalisme et propagande à deux cents font souvent bon ménage, surtout dans la presse sursubventionnée…

L’article s’achève notamment sur ceci (accrochez-vous, nous entrons ici dans le domaine merveilleux du charabia alterpensant) :

« …Fin de jouissance. Une quasi-débandade ludique.

Ainsi le joueur de Wii faisant ses gammes au royaume du virtuel, peut manifestement être tout à ses sensations. Cela semble être une particularité de l’homme contemporain que d’être tout à ses sensations. Comme le remarquaient Dany-Robert Dufour, philosophe, et Patrick Berthier, chercheur en sciences de l’éducation, dans la revue Le Débat en 2003, les lois du marché l’y poussent, qui écartent de son univers ce qui n’a pas valeur marchande : les liens, les attachements, les sentiments. Dans un monde où le consommateur est roi, le marché agit en stimulateur permanent de sensations pour développer la consommation et parvenir à disposer « d’individus, définis par rien d’autre que des besoins de consommation toujours élargis ».

La sociologue Claudine Haroche s’interroge de même : « Sentir ne tendrait-il pas maintenant à se confondre avec la seule sensation ? » Car les sentiments n’ont plus la cote. Ils impliquent trop la durée. Alors nous zappons. Tout semble se jouer comme si les formes extrémistes de l’individualisme vers lesquelles paraît tendre la société mondialisée allaient de pair avec le déclin de nos capacités de sentir. Ce n’est pas seul avec sa Wii a priori qu’on fera des rencontres. Mais c’est avec elle qu’on aura des sensations. Et donc accès à l’excès, au trop, au trop-plein, à l’encore plus fort. « 


Eh oui, dit comme ça, ça fiche un choc. Evidemment, à la relecture, on finit par comprendre quelque chose de ce galimatia pompeux et pompant de phrases où le mot turboencabulateur trouverait sans détoner une place de rêve.

L’angle choisi, critiquant de façon absconce la Wii, peut quasiment être vu comme un mode de vie en soi, une philosophie de la peine à jouir, un rabajoitisme chronique. Cela, à la limite, pourrait s’arrêter là et on se dirait, arrivé ici, que le torchon habituel servi par ce quotidien ne vaut pas tout un post. Mais, que vois-je ? Un autre article où il est question, là encore, de jeux vidéos.

Au passage, sur la photo, on reconnaîtra une magnifique marmotte à poil gris De Villepin et le Gringo de la Culture, à Ubisoft Montréal, lors de leur visite en décembre 2005 ce qui donne une idée de la fraîcheur des photos. Pour situer à la fois la photo et l’article, rappelons qu’Ubisoft (société fraônçaise assez florissante) marche plutôt bien grâce à ses  structures en Chine et au Québec. On pourra comprendre que, compte-tenu du régime local très … pas franchement … enfin, disons communiste, en Chine, les meilleurs projets sont fixés au Québec. En terme de production et en comparaison, quasiment rien n’est fait en France. Mais dans tout ça, la France fait quoi ? Elle ramasse les médailles (et une bonne part du gâteau).



Prenons maintenant un peu d’altitude et analysons rapidement les deux articles.

Si je résume, les consoles de jeux vidéos, dont les Japonais viennent de concevoir le dernier fleuron (les Japonais, hein, pas les Francais-qui-sont-des-acteurs-centraux-dans-l’industrie-du-pipeauJeu-Vidéo) , ne sont d’aucun intérêt ni pour les lecteurs du Monde, ni pour ses rédacteurs. Ces consoles sont, peu ou prou, « responsables du déclin de nos capacités de sentir« . En soi, ce n’est pas tip-top sympathique.

Pourtant, comme le démontre le frétillant RDDV, le Jeu Vidéo est un secteur de pointe, dynamique, qui a la propriété de fournir des emplois à l’envi pour nos nouvelles générations pourtant désespérement ahuries et moulardes. De ce fait, il semble – pour le béotien que je suis – un tantinet épais et anti-constructif d’ostraciser ce secteur, non ?

Mais, toujours d’après Le Moôonde, le Jeu Vidéo est mauvais socialement car il pervertit les masses, et il est de plus mauvais économiquement car il fait tourner la Roue du Grand Kapital qui mange des chatons. Il me semble là aussi que … tantinet épais… anti-constructif… etc.

Dans ces conditions, on se demande quel intérêt pourrait avoir le journal à parler de ça sous un autre angle que celui de la psychanalyse de local à poubelles, voire d’en parler tout court.

En fait, il y a un intérêt.

Les lecteurs du Monde sont jeunes et jouent à la Wii.

Oh !

Ben oui.

Ils connaissent le mot (Wii), reconnaissent de loin un article qui en parle et aiment que leur journal en parle.

Ca leur fera un peu de peine de savoir qu’ils détissent le Grand Torchon Sozial en agitant la manette, mais, au moins, ils auront la sensation d’avoir compris plus, d’avoir compris pourquoi, d’avoir compris comment ; en clair, d’être plus « alters« .

La nouvelle culture Française, la Culture Socialisante Bilatérale  – à la fois de droite et de gauche, 100% Nationale-Sociale – est une culture de la déconsidération, de la critique, de l’insulte et du manque de respect. L’autre est toujours soit un facho (qui veut toujours plus de liberté) , soit un élitiste (qui ne veut pas de l’égalité), ou un gros égoïste (qui ne fait pas jouer la fraternité). Pseudo-déconstruction analytique et lavage de cerveau implacable en sont les outils journaliers, de l’école des petits aux JT de tous-les-soirs des grands.

Dans une version plus juste, l’article du Moôonde pourrait donner ceci :

« La Wii a enfin introduit un mode d’interaction révolutionnaire, libérateur, avec les réalites virtuelles.

Ce mode d’interaction est la version préhistorique de systèmes qui seront hors de portée de la compréhension de Dany-Robert Dufour, philosophe, et Patrick Berthier, chercheur en sciences de l’éducation, d’ores et déjà dépassés par les concepts impliqués par l’évolution des consoles et de leur part dans la culture, cette nouvelle culture dont Dany et Patrick se sentent déjà exclus, ce qui les frustre.

La sociologue Claudine Haroche sera morte depuis belle lurette sans avoir jamais rien compris des implications philosophiques de la modélisation d’univers par ordinateurs, et tous ces pathétiques aveugles tairont leurs geignements maladifs sans jamais avoir su que Wii, Xbox360 et PS3 sont des merveilles de technologie, des cathédrales d’architecture de calcul dediés à rien d’autre que le bonheur graphique et ludique, ce qui est à mon sens est la forme la plus aboutie de l’Art Dramatique. »



Mais Le Moôonde est coincé par le principe de réalité : il lui faut des lecteurs, il a une audience qu’il a biberonné au sein du collectivisme, et qu’il ne peut lâcher comme ça, sous peine de faillite.

Alors, ménageant la chèvre capitaliste l’obligeant de parler de la Wii et le chou socialiste boboïsant qui l’amène à pousser l’analyse freudienne des zizis de consoles, il nous pond ce genre d’articles à hurler de rire.

Un bon rire valant autant qu’un steack, Le Monde devient une véritable boucherie.

J'accepte les Bitcoins !

19WjTH7oVr4S6ewEsNJtVJh9kcC9axy7uX

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires6

  1. Wii je suis pour

    Wii, c’est assez extra! Je partage votre vue sur l’industrie des consoles et jeux! En fait on en est aux debuts. Je viens de faire l’investissement, mes droles adorent, c’est tres ludique, jouable et les gens qui on pondu l’idee et l’excellente realisation meritent chapeau bas.

    Le Mooondeu, est fidele a ses erreurs, qu’un film marche et il est descendu en flammes par les commentaires d’une intelligentsia qui s’ecoute discourir, faite d’individus ombrageux et tortures, a l’esprit etroit (intello francais).

    Les dernieres recherches (Sci. Amer.) montrent que les individus creatifs sont comme ceci :-)) et que les individus :-(( sont non creatifs; je resume mais c’est bien le fond de l’article. Good mood is good for creation!

    On comprends ainsi mieux que dans le pays merveilleux ou tous sont :-(( on cree si peu et pourquoi les -:(( deviennent les juges supremes de la bien pensance (etroite et conforme fruit d’esprits etroits et non ouverts, mus par les dogmes d’il y a deux siecles)

    Jamais ils ne vous comprendrons. Mieux vaut travailler avec des gens -:)) qui tout en etant -:)) n’en sont pas moins serieux!

    La dedans il y a un grand probleme de la societe francaise, du mal vivre francais, une societe morose et de defiance.

  2. Kazar

    A lire de toute urgence justement dans le Monde : les déclarations de la Ségolette qui dit que si elle est présidente :
    "Si je suis en responsabilité et puisque nous aurons la présidence de l’Union européenne au premier janvier 2008, nous mettrons à plat ce qui se passe dans les autres continents, au premier lieu desquels les Etats-Unis qui savent très bien tenir un discours libéral mais organiser des protections sous des prétextes divers et variés"

    Ca y est, elle se voit déjà en Maître du Monde, ça promet…de belles parties de rigolades. Parce que pour ceux qui ne suivent pas où qui auraient l’outrecuidance d’être d’accord avec l’auteur de ce blog, la France est la première puissance mondiale économique, militaire, intellectuelle, et elle va mettre au pas tous ces vilains libéraux capitalistes, ça va pas faire un pli.

    France contre reste du Monde, le match du siècle (je crois que je vais changer de camp).

  3. Pingouin

    "Si je suis en responsabilité et puisque nous aurons la présidence de l’Union européenne au premier janvier 2008, nous mettrons à plat ce qui se passe dans les autres continents, au premier lieu desquels les Etats-Unis qui savent très bien tenir un discours libéral mais organiser des protections sous des prétextes divers et variés"

    c’est de la folie furieuse.Je soupconnais Sego d’etre une proto-nazie mais maintenant j’en suis sur.
    on croirait entendre Saddam avant qu’il se fasse sodomiser avec des gros graviers par l’armee US :), le reveil va etre rude pour les Francais.Et je parie que au final ce sera encore la faute de quelqu’un d’autre…

    ping

  4. daget

    Que vouslez-vous d’un jounal de gauche "sursubventionnée", il ne peut que critiquer l’arrivée de cette nouvelle console qui change la façon de jouer à l’instar de PS3 ou autre Xbox.

    Alors que ces dernières font de la course technologique pour savoir laquelle sera la plus rapide, la plus puissante, la plus encombrante, la plus chauffante, la plus boguée; et Nintendo innove avec une console simple, pas plus rapide que ses précédentes versions, mais que c’est bizarre, on change la façon de jouer. On plonge directement dans le jeu en donnant de son coprs.

    Ils ont déjà marqué le coup avec sa petite soeur, j’ai nommée la DS, et ils continuent d’innover avec avec la WII.

    Pas étonnant que les grattes papier du Monde obscur de la gauche nous pondent un article à vous faire dormir un excité de la caféine. Comme tu l’as bien écrit, que peuvent ils comprendre ces arrièrés qui n’ont rien apporté de positif dans leur canard.

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)