Quelques vacances

Eh oui, de temps en temps, il faut en passer par là : je vais me reposer.

A ce titre, pas de posts pour une semaine. Ca me donne l’occasion de souhaiter à mes lecteurs de bonnes et chaleureuses fêtes de fin d’année, et de vous souhaiter mes meilleurs voeux pour 2007.

Que cette nouvelle année soit remplie de projets intéressants, de perspectives agréables, de rencontres enrichissantes. Dites-vous de toutes façons qu’avec l’année rock’n'roll qui nous attend tous, nous n’aurons pas le temps de nous ennuyer.

Ceci étant dit, avant de passer l’année et comme il est de tradition, un petit bilan.

Au cours de 2006, la France a continué sa course folle vers plus de citoyens festifs et socialisés, écoloconscients et civiquement responsables, toujours plus impliqués dans les affaires des autres et la marche du monde. Progressivement, le bateau France aura continué à perdre ses boulons et acquérir, au gré des bouées de sauvetage empilées sur le gaillard d’avant, un o circonflexe qui lui donne un air proche d’un boat-people nommé désir d’avenir Fraônce.

A l’horizon, les icebergs s’amoncellent comme par magie, s’agglutinant amoureusement sur la coque rouillée du vieux rafiot, alors qu’un ouragan se forme, que le capitaine, noyant son désespoir dans de la Corona de Prisunic, lâche la barre pour la laisser dodeliner, dans l’attente d’un second qui n’aura jamais le cran de la tourner à fond pour tenter le demi-tour salvateur.

L’année 2006, finalement, se résume en une année où aucune réforme d’importance n’aura été tentée, et même au contraire, les moindres petits bricolages timides auront été abandonnés en rase campagne. Pire, la situation s’est à ce point encroûté qu’il est maintenant clair que plus aucune nouvelle tentative n’aura lieu d’ici mai 2007.

Après ce constat relativement sombre, il y a quand même quelques espoirs : chaque jour qui passe, internet et les informations sur la gabegie, les méfaits et la déroute de l’Etat font jour. Chaque jour, des citoyens décillent et progressivement, l’idée même que l’Etat serait le dernier rempart contre le chaos est remise en question ; le doute s’installe. Et douter, c’est commencer à réfléchir. 2006 aura aussi vu l’émergence d’un nouveau parti, Alternative Libérale, qui représente tout de même un net mieux sur le plan libéral que les actuels partis poussiéreux que le marché politique français est à même de nous offrir.

Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour que l’idée même de Liberté reprenne une place décente dans l’esprit français qui l’a bannie depuis bien longtemps maintenant. Mais au moins, ce chemin existe.

Enfin, à titre personnel, je peux dire que ce blog est une expérience intéressante que j’espère continuer encore quelques temps. Je ne sais pas s’il aide à propager des idées intéressantes ou un peu de bon sens, mais s’il fait au moins sourire quelques lecteurs, j’en serai heureux. En tout cas, moi, il m’aide bien à me poiler sur des sujets parfois … franchement moroses. L’interaction avec vous, lecteur, y est pour beaucoup. Si vous vous amusez comme moi, c’est déjà beaucoup; merci donc pour cette année supplémentaire avec moi.

Bonne fêtes.

Et n’abusez pas de l’alcool, on voit où ça peut mener :

J'accepte les Bitcoins !

1L5HcJXiGNfDmpWbu6cWvnuQrQnshKwcd7

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires8

  1. Gaël

    "Si vous vous amusez comme moi, c’est déjà beaucoup; merci donc pour cette année supplémentaire avec moi."

    Aucun doute là-dessus !
    Meilleurs voeux pour une année qui s’annonce… intéressante ;o)

    Gaël

  2. J.B.M. Guy

    Revenez vite. Il est très intéressant et instructif, et immensément amusant, votre blog. Quand je pense que je l’ai découvert en cherchant une bonne "hash function"! Ben oui, "hash function" implique "hash table" évidemment. Oui, mais avec tout ça j’ai passé ma journée à me bidonner comme un petit fou et ma recherche d’une "hash function" n’a pas avancé d’un pouce aujourd’hui. Maudit! Tabernac’! (Non, je ne suis pas Canadien :-))

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)