Une victoire historique

Après un an passé dans les affres d’un pays soumis à la loi dictatoriale d’un président omnipotent, la France peut à nouveau relever la tête et se réjouir qu’enfin le Peuple soit entendu ! Le déni démocratique dans lequel nous vivions depuis 2007, date des scandaleuses élections de mai 2007 biaisées par une presse totalement à la botte du pouvoir droitiste, ce déni démocratique indigne d’une République Une et Indivisible, qui fit tant pour rayonner sa lumière sur les peuples du monde et montrer la voie de la vraie liberté, ce déni démocratique est terminé !

Comme le souligne fort bien ce héros de la lutte des petits paysans oppressés contre les multinationales toujours plus avides de profits au détriment de la vie des générations futures, José Bové, ce fier paysan qui a sû par son action politique engagée se détacher des nécessités du travail direct de la terre pour se nourrir lui-même, comme le dit ce fier soldat de l’altercombat, donc, il s’agit pour nous tous, pour la France, que dis-je, pour le Monde Entier, d’une victoire sans précédent, que nous attendions tous depuis des années alors que la presse à la solde du grand capital nous avait muselés, réduits au silence des faibles !

Et alors que le président Sarkozy tentait de nous faire croire qu’il allait réintroduire la démocratie par le biais des réformes constitutionnelles visant à donner plus de pouvoir aux députés, les élus du Peuple, les vrais représentants de la démocratie participative et citoyenne, lui ont montré qu’ils pouvaient encore faire basculer l’issue d’un vote qui dépassait les clivages ! Grâce à un vigoureux coup de barre à gauche, la France aura sû s’épargner l’opprobre d’accepter les OGM sur son territoire, et aura montré par la même occasion que la démocratie n’est pas un vain mot chez nous !

Grâce à ce rejet puissant et qui vient du terroir, du fond de nos cœurs et de nos âmes, nous avons assuré un avenir à nos descendants, nos enfants , nos filles, nos compagnes, en garantissant que nos sillons ne seront pas abreuvés d’un ADN impur !

Grâce à ce geste extraordinaire, rarissime, et quasi-héroïque, nos députés ont montré que notre pays pourrait se passer des organismes qui n’ont pas besoin de pesticides : notre pays a enfin pris la décision d’utiliser les vraies solutions d’antan, à base de diméthoate, méthoxychlore ou de thiabendazole !

Avec ce rejet historique, la France a sû dire STOP ! aux organismes qui ont un meilleur rendement et permettre ainsi une utilisation plus importante de ses sols, de ses surfaces agricoles pour nourrir son cheptel et sa population ! Alors que le m² devient tous les jours plus cher, alors que la faim reprend de l’avance dans le monde, la France a su repousser l’hydre du productivisme et du rendement facile pour revenir aux méthodes traditionnelles, extensives et vraiment respectueuses de l’environnement !

En disant un vigoureux NON ! aux recherches sur les OGM, aux expérimentations sur son sol, au débat ouvert, posé et scientifique, la France a permis, enfin, de s’écarter des voies tentatrices et pavées de bonnes intentions de l’enfer des fruits et légumes moins chers, à portée de bourse des petits et des faibles !

Soulignons la force symbolique, le courage clairvoyant et la justesse morale de ces députés, fiers défenseurs d’une démocratie jadis mourante et ce soir revenue à la vie, de choisir ainsi les produits plus chers mais du terroir alors que les prix flambent !

Comme le souligne François de Rugy, « ce vote est un vote de résistance aux pressions économiques et financières effectuées par les grands groupes de l’agrochimie ». Et il était temps ! La France n’a, en effet, que faire de l’argent de ces groupes transnationaux avides de gains et qui emploient des travailleurs par centaine de milliers ! La France, alors même qu’elle est victime du chômage, n’a que faire des oboles de ces puissances ! Tous ces chômeurs qui auraient dû travailler au contact de ces OGM ou pour ces industries florissant sur les bidouillages génétiques immondes vous le diront : plutôt crever de faim au chômage que devenir esclaves de ces corporations qui payent trop bien pour être honnêtes !

Sans ce camouflet infligé à ce gouvernement de fantoches à la botte des industriels de la semence altérée, nul doute que notre économie aurait encore dû se vautrer lascivement dans la recherche OGM, ou jouer le jeu mondial hideux de la concurrence avec l’hydre américain, quitte à en devenir le suppôt, voire le leader avec tout ce que cela suppose de retombées financières ! Mais la manne du diable, l’argent de ces entreprises, nous n’en voulons pas, nous nous en passons fort bien ! La maîtrise raisonnée de ces organismes du diable seront pour tous les autres pays à la morale trop souple !

Et comme le dit le porte-flambeau de la Morale Verte, cet homme droit dans ses moustaches, au regard acéré de l’humble et honnête homme qu’il est, Noël Mamère, «  »Le gouvernement va devoir revoir sa copie et je pense qu’aujourd’hui on peut être fier de siéger à l’Assemblée nationale. Cette maison est encore le lieu où bat le cœur de la démocratie ». Oui, Noël, c’est bien Noël avant l’heure ! Le cœur de la démocratie bat encore fièrement dans ta poitrine puissante d’homme du terroir, dans celle des députés qui ont su plier devant le peuple relayé par des médias vibrant à leur écoute, dans celle de tous ceux et toutes celles qui ont compris que l’avenir de la France se fera sans ces oripeaux de progrès que les autres nations s’arrachent, benêts qu’elles sont !

Ce soir, mes amis, chers lecteurs, chers sympathisants, camarades, élu-e-s, député-e-s, ce soir est à marquer d’une pierre blanche, car c’est au bout des pires calvaires que l’Humanité a érigé les pierres blanches de ses victoires les plus décisives !

Youpi, ce pays est foutu !

J'accepte les Bitcoins !

16oftVT4b5EtxiQW2EAZ7swgsXdz3kYvtb

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires10

  1. chris

    Attendez…. il y a une autre lecture…

    Certains députés n’ont pas voulu voter pour le texte… car il le trouvait TROP RESTRICTIF.

    Certes, il s’agit d’une victoiiiiiiiiire pour la gôche. Mais quand même. Allez. Y’avait bien un ou 2 députés de "droite", intelligents, qui ont refusé de voter avec les veaux, car le texte était du grand n’importe quoi ?

    Non ?

    Allez rassurez-moi ?

    Please.

    ;-)

    Je crains malheureusement que l’écrasante majorité des députés de droite qui n’ont pas voté soit ont simplement oublié ou n’étaient pas là pour des raisons de calendriers, soit ne voulaient pas prendre position pour le texte compte-tenu d’une base rurale – je pense aux exploitants bénéficiants de l’appellation AOC enquiquinés par les OGM – et se sont donc abstenus, offrant à une gauche frétillante cette pathétique victoire à la Pyrrhus…

  2. ToTor

    Bonjour H16,

    Ce Soleil de mai ramollit votre perception politique ?

    Comme pour la Dadvsi ou la future Baliverne, les OGM continuent leurs progressions dans les champs de nos vertes campagnes, au Parlement comme au Sénat… Faites confiance au lobysystème, c’est le seul qui fonctionne en ce moment!

    Rétablir la démocratie ? Vous n’y pensez pas sérieusement ! C’est comme mettre les députés et le gouvernement au chômage… (y a plus place, sans fausser les statistiques)

    L’Europe veille. Les U.S. surveillent. Nous aurons tout au plus quelques champs saccagés, une justice désarmée, un nouveau Grenelle pour la rentrée… Déjà vu.

    Et puis vous le savez les vacances des uns profitent aux autres…

    Décidément, le gouvernement est fâché tout rouge avec les cultures en général et la culture en particulier. Mauvais présage…

    Mmmh. En fait, le billet veut surtout montrer que la rhétorique des anti-OGM est furieusement gauchiste, et très incohérente : un coup, la démocratie a été volée par Sarko, de l’autre, l’Assemblée en est le coeur, un coup, Sarko musèle la presse, de l’autre, il ne l’empêchera pas de relayer les cris du peuples, etc… Au final, la France se retrouvera, comme d’habitude, en pointe pour brailler et à la traîne pour comprendre.

  3. pp

    Salut h16,
    Il y a un truc qui n’est pas clair pour moi, tu dis qu’il s’agit il d’un NON également aux expérimentations en labo. Ca m’étonne un peu. C’est seulement un NON au texte proposé, non ?
    Ce que j’avais compris c’est que le problème et la polémique concernait la production alimentaire, mais y a t il gens qui sont aussi contre la recherche dans ce domaine ?

    Pas officiellement, évidemment. Mais j’avais déjà relaté dans ce blog les exactions de destructeurs volontaires qui avaient réduit à néant un champ d’expérimentations sur des maïs produisant des protéines susceptibles de combattre la mucoviscidose. Il y a aussi, dans les rangs des excités qui brandissaient des pancartes à l’entrée de l’Assemblée, des gens ouvertement contre le bidouillage du gène. De façon générale, pour chaque nouvelle technologie, on pourra trouver des néo-luddites près à tout péter pour éviter une catastrophe toujours annoncée et jamais arrivée. Les OGM n’échappent pas à la règle.

  4. ToTor

    Suite à votre aimable réponse H16…Oui, bon, mais non…

    Les anti OGM sont tout de même majoritaire d’une voix dans ce gouvernement majoritaire. Donc, ce n’est pas un discourt droite gauche, comme sous-entendu…

    Cela se vérifie aussi parmi la population, et nombre de chercheurs, tous bords confondus, s’interrogent sur le bien-fondé des OGM…

    Mais est-ce un débat parlementaire ? Le grenelle n’a pas suffi ?

    Les députés de droite commencent en avoir marre d’avaler et de faire avaler la petite pilule qui sabote les débats démocratiques.

    Car dans le fond, c’est notre démocratie qui dérive inexorablement, et ce n’est certainement pas ce genre de ritournelles qui pousseront les électeurs de considérer l’action politique sous un autre angle que celui proposé depuis plus 30 ans!

    Messieurs, les politiques, les bornes des limites sont dépassés depuis un certain temps…. Cela dérange moins en moins de personnes de rouler sans permis, sans assurance, dans un véhicule voler, avec un gyrophare, et bientôt avec une mitraillette sur le toit!

    Sans blague, comment respecter un code de bonne conduite dans ces conditions ! Le Far-West, il est au parlement, au sénat, au gouvernement et même dans l’opposition ! (c’est pour dire…gauche-droite le bipartisme de l’inaction, en réforme perpétuelle, sous couvert d’évolutionnisme !)

    Alors faites des lois, oui beaucoup de lois, 10 par jour s’il faut, mais ne venez pas vous plaindre que plus personnes ne vous suivent… Vous les politiques et vos shérifs (les pauvres gendarmes et autres anges gardiens qui ne tarderont pas à vous demander la règle du jeu du jour…).

    Pour le reste, nous nous débrouillons comme d’AB… jusqu’au jour des nuits blanches !

    En colère ? moi jamais !


    Allons allons, faut pas rouspéter comme ça ! On vote on vote, on trépigne pour la démocratie, on veut un gouvernement, on veut des lois, et c’est exactement ce qu’on a : la démocrassie bien baveuse, du social qui brosse tout le monde qui vote dans le sens du poil républicain, des lois en veux-tu en voilà.

    Quant au bordel actuel, il n’est que le long et pénible aboutissement d’une déliquescence programmée depuis un demi-siècle : l’Etat s’est introduit partout, on veut qu’il résolve tous les problèmes, que la société soit sans risques et à tout prix sécurisée de téton au sapin.

    Maintenant, il faut payer. Et l’addition sera salée.

  5. Ozenfant

    Eolas dénonçant l’hypocrisie !
    C’est comme les moines dénonçant l’homosexualité !
    Et puis si l’hypocrisie des députés n’a d’égale que celle de la presse, qui n’a d’égale que celle de Sarkozy, qui n’a d’égale que celle……

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)