Catpchas, questions et réponses

Tiens, c’est dimanche et il pleut. C’est l’occasion de faire un peu de maintenance sur le blog, d’y ajouter quelques liens, et … de répondre à quelques questions.

  • Pour la partie maintenance, j’ai tenté de corriger un problème récurrent de cache dans les captchas : certaines fois, le moteur n’affiche pas les six chiffres et trompe le commentateur innocent. Normalement, le problème ne devrait plus se reproduire… Si vous deviez rencontrer un problème insurmontable, vous pouvez me contacter à l’adresse mail h16 à free point com.
  • Vous avez sans doute remarqué que je fais partie de plusieurs cercles de blogs ; et j’ai gentiment été contacté par Lomig Unger pour rejoindre le réseau LHC qui, contrairement à ce que son nom laisse penser, ne « collisionne » pas les hadrons, mais collationne les blogs libres, humanistes et critiques.
  • Enfin, par l’intermédiaire de l’excellent blog libéralo-économique de Vincent Bénard, je reçois des questions. Je vais donc tenter d’y répondre…

1. Quel thème généralement peu évoqué, ou selon vous traité avec légèreté, aimeriez-vous voir occuper une place plus importante dans la vie intellectuelle, politique et médiatique ?
J’aimerai que les personnes politiques soient systématiquement mis face à leurs contradictions. Étant donné que pour réussir dans le marécage gluant de la politique nationale ou internationale, il faut savoir dire tout et son contraire, il serait plus que souhaitable que chaque leader ait régulièrement à s’expliquer sur ses propres choix, ses propres dires, à chaque fois qu’il a ouvert son clapet. Trainer dans leur propre ridicule et leurs contradictions les fraudes ambulantes que sont, pour l’écrasante majorité, nos dirigeants serait un plaisir délicat. A ce sujet, la force d’internet, c’est la mémoire : de plus en plus, le googling et le youtubing de discours et autres déclarations fracassantes de nos parasites politiques sont utilisées contre eux. Souhaitons que cela continue. Un jour, chacun pourra mesurer à quel point le roi est nu.

2.Inversement, quel sujet fétiche des médias, « nouveaux » et/ou « anciens », trouvez-vous futile ou superficiel au point de ne mériter qu’une faible part de l’attention qu’on lui porte ?
Il suffit de regarder les gros titres actuels d’un journal pour avoir une bonne idée : ou bien le sujet est d’importance et il est traité par dessous la jambe, dans une syntaxe et une grammaire approximative par un journalistes d’astreinte à partir d’informations floues et mal cadrées d’un vague fil AFP mal dégrossi. Ou bien, le sujet est d’une consternante futilité pour les gens normaux (i.e. hors de la sphère médiatique) et en général, on dispose à foison de détails croustillants. Exemple – presque – au hasard, les titres du 20H de France 2 hier soir :

  • Reims/congrès PS: la journée des discours : la sodomisation des gummybears continue.
  • Air France: suite de la grève : le sujet s’empresse de donner l’ampleur des emmerdes provoquées par une poignée de dinosaures, sans s’appesantir sur les conséquences économiques catastrophiques de l’action, sans même questionner les motivations des syndicalistes, qui couinent parce qu’on offre finalement plus de libertés au salarié (quelle horreur !), etc… Ce petit événement, couvert en deux minutes et quelques, représente des millions d’euros de manque à gagner pour la compagnie, des millions d’euros de dépenses indirectes par les passagers pris en otage, etc… mais : sans transition, on passe à la suite.
  • G20 à Washington : plus ample couverture pour les agitations cosmétiques de notre effervescent président, alors que tout le monde sait fort bien qu’il ne ressortira rien de ce bazar médiatique.
  • Je passe sur les autres titres, évacués par petites tranches fines de deux minutes, carpaccio d’actualité parfaitement digestible, aérée, garantie sans matière grise, aux bons édulcorants de moraline et de frétilline, avec des morceaux de socialisme bon teint. Heureusement, il y a la fin du journal :
  • Tendance – la décoration des toilettes : le titre de l’article résume en fait la teneur complète du journal.


J’ai les preuves!

Edifiant, non ?

3.Quelle pratique d’ordre public ou privé, largement autorisée par la loi, vous semble nocive au point de devoir faire l’objet d’une interdiction ou d’une réglementation sévères sans plus tarder ?
Le fait que nos politiques s’enracinent dans notre vie. Le renouvellement de nos zélites, si possible rapide et imposé, rendrait la vie politique bien plus intéressante. De façon générale, je suis contre tout ce qui vise à donner plus de sécurité aux postes politiques. Je souhaiterai ainsi :
– un non-renouvellement strict des mandats (tous). Au pire, n’autoriser qu’un unique renouvellement.
– un non-cumul strict des mandats (tous). Plus de sénateurs-maires, députés-maires, bidules/machins, etc… On est élu une ou deux fois maximum, pour un poste maximum.
– toute réintégration d’un poste quitté pour assurer ses fonctions d’élus l’est définitivement. Autrement dit, si l’on quitte une administration, on devra repasser les concours pour y entrer à nouveau. Eh oui : la vie, c’est une suite de choix. Et puis ça éviterait ce genre d’actualité effarante. Bwerk.

Accessoirement, j’aimerai bien que les lois, pour être votées, suscitent l’approbation de plus des 2/3 d’une assemblée, et que pour en abroger une, 1/3 d’une assemblée suffise. Avec d’une part le renouvellement constant des têtes prétendûment-pensantes des gouvernements et ce genre de mécanisme, l’inflation législative serait nettement ralentie, et la redoutable efficacité de l’administration à saboter notre vie de tous les jours s’en trouverait furieusement amoindrie.

4.Inversement à nouveau, quelle interdiction ou contrainte apposée à un comportement privé ou public vous apparaît si injustifiée qu’elle devrait être levée aussi vite que possible ?

Avant tout, il faudrait abroger rapidement toutes les lois abêtissantes contre la discrimination, les lois « mémorielles », les bidouillages en cache-misère sur l’Histoire, et les rabotages successifs à la liberté d’expression, fondement de la liberté. Puis, bien sûr, toutes les taxes (à l’import, tva, tipp, en premier). Toutes les contraintes créant les monopoles de droits (la liste serait tellement énorme qu’elle ne tiendrait pas dans ce billet déjà fort long)…

5. Enfin, quel évènement contemporain a, selon vous, le plus façonné ou modifié vos opinions politiques ?
Hum… Je pourrais évoquer le choc psychologique important que j’eus en découvrant la vraie teinte de Casimir à la télé lorsque nous avons eu la couleur chez nous ; en noir et blanc, j’imaginais le monstre gentil de couleur bleue. Le choc de l’orange fut violent. Je ne peux pas être sûr, évidemment, que ce soit ce qui m’a motivé à trouver Bayrou ridicule, mais je ne peux en écarter l’idée. Parallèlement, même jeune, j’ai toujours eu cette impression que l’état n’était qu’un artifice des gens de pouvoir pour s’assurer d’une rente. Au fur et à mesure que mon éducation et mon instruction progressaient, cette perception n’a fait que s’accroître devant les gesticulations des dirigeants de toute la planète qui, finalement, ne provoquaient au mieux qu’un peu de vent, et au pire, des tempêtes … et jamais une amélioration de la situation.

Bien, maintenant, je vais aller faire des crêpes.

Bon dimanche !

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires23

  1. gnarf

    Ah ba voila pourquoi je voyais quasiment tout le temps 2 chiffres seulement.

    Pour Air France, vous dites des millions d’euros vous etes gentil. Prejudice estime: 100 millions d’euros.
    Les pilotes ont le pouvoir de se declarer en greve jusqu’a deux heures avant leur vol, ce qui leur permet de bien s’assurer de faire le plus de degats possibles, les clients etant deja sur place et n’ayant aucune chance de trouver un vol de remplacement si pres du depart.

    Au journal un representant des pilotes expliquait qu’ils sont en greve car porter la retraite a 65 ans empecherait certains jeunes pilotes de voler. D’un cote quelques embauches en moins, et de l’autre 100 millions d’euros de perdus, ce qui se traduira certainement par des milliers d’emplois en moins chez Air France ou ailleurs. Et tout ca dans le meme sujet sans que le "journaliste" ne daigne relever la contradiction flagrante.

  2. LOmiG

    salut,
    bienvenu chez les LHC !
    j’espère que nous aurons l’occasion d’avoir des discussions argumentées et passionnantes sur nos billets respectifs : ici je vais avoir du mal, car je te rejoins sur tous les points. Je ne peux donc qu’applaudir !

    à bientôt !

  3. bureau du fond

    C’est marrant d’être pour la liberté absolu, mais de ne pas supporter les récriminations des autres. ahlalala 100 millions de perdus… ahlalala, des milliers d’emplois en moins…
    Quel pouvoir ! Déclarer la grève…
    gnarf !
    Faudrait donc, en fait, dire amen au gouvernement quand ça vous chante, à vous qui ne voulez pas d’état ? ahah !
    re-gnarf ! (Je gnarfe, plutôt que de meugler avec ce troupeau)

  4. Procès d’intention et homme de paille… Tes procédés rhétoriques sont un peu usés.

    Gnarf n’a jamais émis d’avis contre le droit de grève. Il constate, comme moi, que le fait de faire la grève dans l’une des crises les plus violentes de ces dernières décennies et ainsi provoquer des pertes lourdes pour son entreprise en plus d’obérer quelque peu ses éventuels prochains plans d’embauches n’est pas une stratégie gagnante ni à court, ni à long terme.

  5. bureau du fond

    Pardon, procédés rhétoriques usés ? Meuh, alors ? Tu aurais sans doute meuh compris ça, puisque ça vient de ton troupeau, non ?
    La stratégie gagnante pour toi, c’est donc de faire passer autoritairement les retraites de 60 à 65 ans ?
    J’espère que tu as du temps devant toi pour faire évoluer la société, parce qu’à ce rythme là, les postes de hiérarchie vont continuer longtemps à être squattés par les seniors dont il faudrait arriver à se débarrasser… Ils peuvent – pour ton plus grand bonheur puisque personne ne s’est mis en grève contre ni n’a protesté – rester bénévolement jusqu’à 70 ans dans leur bureau à responsabilité. Ca te fait 5 années de plus à attendre le départ du haut du panier (qui dirige la société).

  6. Flak

    en plus tu n’es toujours pas capable de discuter sans insulter tes interlocuteurs, depuis le temps ca aurait pu te passer.
    meme en tocard, tu es mediocre.

  7. Jesrad

    "La stratégie gagnante pour toi, c’est donc de faire passer autoritairement les retraites de 60 à 65 ans ?"

    Vous n’avez pas encore compris que le libéralisme se pose un cran au-dessus de la réflexion "retraite à 60 ou 65 ans", en affirmant que quelque soit la solution retenue elle doit être librement choisie par chacun ? Et que quelque soit la solution choisie à la question "retraite par répartition ou par capitalisation ou autre chose encore ?" c’est pareil: cette solution doit être librement choisie par chacun ?

    C’est donc que vous ne faites pas même l’effort de comprendre ce que vous prétendez critiquer. Et plouf, tous vos arguments et autres procédés réthoriques malhonnêtes tombent à l’eau.

  8. bureau du fond

    Ah, Jesrad… Faut pas se prendre ainsi pour le maître du monde, on finit par dire des conneries. Que vous ne vouliez pas de lois, de règles, d’état… Je crois qu’il n’y avait pas besoin de cette autre (mince) couche pour présenter vos attentes. "Samuel Edward Konkin 3ème du nom, Octobre 1980", je préfère à toi, vous, qui vivez dans un monde bien peu intéressant.
    Plouf, mes arguments, procédés, réthoriques…
    … malhonnêtes (tu juges, toi, tu ne me connais pas, tu ferais mieux de t’en passer)… forcément, avoir un avis différent, c’est être malhonnête… Allez, va… J’ai un truc chiant à faire au boulot, désolé, mais c’est plus intéressant.

  9. Jesrad

    "Faut pas se prendre ainsi pour le maître du monde, on finit par dire des conneries. "

    Look who’s talking.

    "Que vous ne vouliez pas de lois, de règles, d’état… "

    Homme de paille. C’est si difficile de répondre à ce que je dis que vous en soyez réduit à inventer des choses que je ne dis pas pour trouver quelque chose à rétorquer ?

    "tu juges, toi, tu ne me connais pas, tu ferais mieux de t’en passer"

    Je juge ce que j’ai sous les yeux, concrètement et objectivement: des remarques malhonnêtes (voir les raisons plus haut) et des procédés réthoriques douteux (voir plus haut de même).

    Si vous voulez échapper à la critique, abstenez-vous de faire des remarques idiotes.

  10. Alfred

    je n’arrive pas a comprendre pourquoi bdf veut absolument rester dans l’invective enervee a contrario au lieu de prendre le temps d’adopter le point de vue de son interlocuteur et d’IMAGINER la logique en question au lien d’en chercher des contres-arguments a chaque pas.
    Il y a deja toute une population d’intellectuels occupes a fournir une demonstration de l’erreur du liberalisme, dont Bdf n’est pas un element brillant, de ce fait il pourrait s’attacher a ameliorer sa capacite a l’ouverture d’esprit plutot que de perdre son temps a intervenir de facon adolescente pour se contenter quitter le debat en maugreant des generalites indignes des qu’on prend le temps de lui repondre.

  11. bureau du fond

    "Si vous voulez échapper à la critique, abstenez-vous de faire des remarques idiotes."
    Mais enfin, Jesrad, la critique fait avancer, c’est toi qui la refuse en me répondant comme à un débile de lycée privé et libéral. Je ne vais tout de même pas accepter ton point de vu juste pour faire plaisir à Alfred (qui a un esprit, lui, vraiment gratiné).

    "Je juge ce que j’ai sous les yeux, concrètement et objectivement: des remarques malhonnêtes"
    Moi je juge que tu es de plus en plus un âne qui devrait tourner son doigt plusieurs fois au dessus de son clavier avant de penser que ce que je suis se réduit à ce que je pose sur ce site.

  12. Alfred

    "Je ne vais tout de même pas accepter ton point de vu juste pour faire plaisir à Alfred (qui a un esprit, lui, vraiment gratiné)."

    tu es d’une betise consternante. adieu.

  13. Flak

    BdF dans son blog:

    "Les néo-libéraux sont contents parce qu’on laisse un peu le champs à la libre entreprise, mais protestent parce que ça fait une nouvelle putain de loi alors qu’il suffirait de laisser les gens faire ce qu’ils veulent (ce en quoi je suis finalement bien d’accord)."

    alors maintenant tu va nous expliquer pourquoi ici tu fais semblant d’etre retardé.

  14. bureau du fond

    rebonsoir,

    Avant tout et pour terminer sur ce détestable échange : je souhaite vous présenter mes excuses pour mon attitude négative depuis le début. Je l’admets, me flagelle (un peu) et m’en veux : ce n’est pas comme ça que l’on dialogue, en envoyant des grenades mal dégoupillées en guise de préambule.

    Je change d’attitude, ne recourerais plus aux invectives, respecterai vos idées.

    A commencer par ce post, car l’article est constructif et fait des propositions. déclencher une guerre et passer à côté de l’essentiel de ce message est bête. et j’en suis responsable. Je me permets de vous y présenter les réponses que j’aurais faites. On se connaîtra mieux, je ne suis pas qu’énervé et malpoli.

    1. Quel thème généralement peu évoqué, ou selon vous traité avec légèreté, aimeriez-vous voir occuper une place plus importante dans la vie intellectuelle, politique et médiatique ?
    Les hommes politiques devraient être exclus de plateau médiatique. Il n’est pas supportable qu’un politique vienne faire sa propagande un jour sur deux au JT de 20h ! Ca suffit les invités bidons, les vendeurs de merde musicales ou de projets de société éculé. Les journalistes devraient retourner un peu à leur information, se souvenir qu’à un moment, les journalistes enquètaient et leur rédacteurs en chef avaient à la fois des opinions et une déontologie.

    Sauf en période d’élection, 1 fois tous les 5 ans. Le reste du temps, l’information doit revenir aux mains des journalistes. et les journalistes doivent réapprendre les fondamentaux de leur métier.

    2.Inversement, quel sujet fétiche des médias, "nouveaux" et/ou "anciens", trouvez-vous futile ou superficiel au point de ne mériter qu’une faible part de l’attention qu’on lui porte ?
    Prenez l’ensemble des taux d’audience, inversez-la liste, voilà ce qu’il faudrait avoir.

    3.Quelle pratique d’ordre public ou privé, largement autorisée par la loi, vous semble nocive au point de devoir faire l’objet d’une interdiction ou d’une réglementation sévères sans plus tarder ?
    la professionnalisation des hommes poilitiques, la rente politique, la rémunération à vie. La politique doit être une abnégation temporaire, pas une carrière.

    4.Inversement à nouveau, quelle interdiction ou contrainte apposée à un comportement privé ou public vous apparaît si injustifiée qu’elle devrait être levée aussi vite que possible ?

    L’obligation du partage de temps de parole entre les tendances politiques. Ca obligerait chacun à avoir des idées s’ils veulent être écoutés.

    5. Enfin, quel évènement contemporain a, selon vous, le plus façonné ou modifié vos opinions politiques ?
    11/09 : début de la grande entreprise de décérébrage et mise en place accélérée de lois liberticides.

  15. Flak

    C’est facile de s’excuser apres avoir ete odieux a repetition, pour ensuite en faire une tartine sur TES opinions, a la forme calquee sur le post de H16, par laquelle tu te mets en avant et raconte ta vie come si c’etait toi l’invite alors que moins que jamais les lecteurs de ce blog n’ont envie d’entendre ce que tu as a dire.

    tu t’es pris pour une star de la hashtable a force d’y venir repandre ta betise, mais en fait ici tout le monde s’en fout de ton avis.

    Retourne donc sur ton blog roter tes petits prouts intellectuels au lieu de squatter le talent de H16 qui lui au moins n’a pas l’outrecuidance de se prendre pour un poete.

    J’imagine que tu fais pareil dans la vie, tu chies sur les gens pour t’excuser apres quand c’est trop tard.
    va mourrir.

  16. sam_00

    @BdF

    J’avoue ne pas comprendre d’où vous vient ce besoin de toujours lutter contre la liberté des citoyens et le libre choix de chaque citoyen face à un problème qui le concerne lui, et lui seul.

    Pourquoi ne puis-je pas, en tant que citoyen adulte et responsable, ayant reçu l’instruction nécessaire dispensée à grand frais par l’éducation nationale; pourquoi, dis-je, ne puis-je pas choisir moi-même l’âge auquel je désire cesser de travailler et prendre ce que les hommes de l’état appellent "ma retraite" ?

    Suis-je si stupide pour ne pas être capable de choisir ce qui est le mieux pour moi?

    Mais alors, si tel est le cas, j’aimerais que vous m’expliquiez deux choses:
    1) Si, à 30ans passés, et après 10 années d’études supérieures au sein du meilleur système d’éducation que le monde entier nous envie, alors, il doit y avoir un problème quelque part ! Soit le système éducatif n’a point réussi à me rendre suffisamment intelligent et n’est donc pas le meilleur du monde (loin s’en faut).
    2) Si reconnu adulte et responsable de mes actes et pouvant être à ce titre jugé si je venais à enfreindre la loi, je ne suis pour autant pas apte à prendre des décisions dont les conséquences ne peuvent aucunement affecter les autres citoyens (prendre ma retraite quand je le veux, travailler 20h par semaine si je le désire, ou 45h si cela me convient), alors j’aimerais que vous m’expliquiez pourquoi l’on me donne le droit de vote qui n’est que le droit de faire des choix pour les autres ?

    sam

  17. Flak

    travailler trop vieux c’est comme apprendre a lire trop jeune, on cree de l’inegalite par son talent.

    Etre mediocre et con (comme BdF par exemple) c’est ca la bonté, c’est comme ca qu’on évite aux plus cons et plus mediocres que nous d’avoir a faire un effort.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.