Un Grand Emprunt toutes les semaines

Ca y est : la nouvelle est tombée ! Après moult réflexions, finalement, le Grand Emprunt ne sera pas souscrit auprès des Français mais des « zin-zins« , les investisseurs institutionnels, c’est-à-dire, en gros, … ceux qui financent déjà les emprunts hebdomadaires que l’Etat français effectue pour financer son train de vie dispendieux.

En lisant entre les lignes de la fameuse (fumeuse ?) nouvelle, on découvre que l’emprunt aura bien effectivement lieu, et qu’il montre surtout le déficit chronique du gouvernement … en marges de manœuvre : il faut en effet à tout prix éviter une dégradation de la note de la France, ce qui semble de plus en plus compromis, et un « Grand » emprunt précipiterait à n’en pas douter un sort qu’on imagine funeste pour les finances du pays.

Et quand on y regarde de plus près, les 35 milliards prévus seront revus à 22 milliards, eux-mêmes découpés en deux morceaux, et passeront par les méthodes habituelles de souscriptions auprès des institutionnels de la place.

Autrement dit, on va simplement revoir un peu le montant des adjudications que le pays lance sur base hebdomadaire, pour deux sessions.

Comme la plupart des Français ne le sait pas, l’Agence France Trésor se charge en effet, tous les jeudis, d’émettre de la dette histoire de … payer les dépenses courantes ou, encore mieux, rembourser les emprunts déjà souscrits.

Oui, vous avez bien lu : l’Etat emprunte déjà pour payer les salaires et les charges (bravo !), il emprunte aussi pour rembourser la dette et ses intérêts (encore bravo !) et va, pour deux sessions, emprunter en plus pour faire dans l’investissement créatif qui va « relancer » un moteur dont on se demande exactement où l’état a vu qu’il pouvait être relancé ainsi (bravissimo, la foule en délire applaudit frénétiquement des quatre membres).

Car en effet, si l’on admet ouvertement que ce « Grand » emprunt là sert pour financer des investissements stratégiques, cela veut dire que les autres emprunts hebdomadaires ne sont pas stratégiques, et qu’ils financent donc … les comptes courants.

Eh oui, toutes les semaines, c’est Bingo à France Trésor, et pour les prochaines adjudications, ce sera Bingo Double.

On voudrait se foutre de la tête des Français qu’on ne s’y prendrait pas autrement.

Mais rembourser des dettes par un emprunt, ça porte un nom : c’est de la cavalerie.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires61

  1. maurice b.

    Il est clair qu’il y a des fonctionnaires cherchant à entraver, voire saboter l’action du Gouvernement. Les autres se contentent de faire leur travail, ce qui revient à saboter la République de toute façon. Il faudra s’attendre à des gesticulations dans les prochains mois pour mettre fin à cette situation déplorable.

    ————————-
    Le site Internet du gouvernement a réduit les milliards du grand emprunt en millions. Une erreur bien traditionnelle pour les pignoufs qui nous gouvernent.

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2009/12/29/04016-20091229ARTFIG00451-quand-le-grand-emprunt-est-divise-par-100-.php

Laisser un commentaire