L’EdNat endoctrine nos ados : internet, c’est Le Mal.

Ce dimanche matin, avant de lancer la cuisson d’un poulet aux haricots verts juteux et savoureux qui fera le bonheur des grands et des petits, slurp, je voudrais vous signaler un article édifiant paru dernièrement sur Framablog. Il relate l’intervention d’une société « privée », Calysto, dans l’enceinte d’établissements scolaires, destinée à « informer » les jeunes sur les dangers d’internet…

La séance décrite est éclairante sur bien des aspects : un consultant de cette société plonge toute une classe d’élèves dans le domaine anxiogène d’HADOPI, de la LOPPSI et des misères internautiques en expliquant, par le menu, pourquoi il faut absolument se tenir à carreau et pourquoi l’Etat doit veiller. Car il veille, petits internautes, soyez-en sûrs. Il surveille, même. Ne respirez pas trop fort.

L’extrait suivant est un dialogue entre ce consultant et l’un des enseignants présent pendant la présentation de l’argumentaire officiel vendu aux contribuables (376€/jour) par Calysto :

Consultant– L’Hadopi a faim, ils veulent rentrer dans leurs frais ça coûte cher, elle a condamné 75 000 internautes depuis le mois d’août.

Prof – Personne n’a été condamné, des mails d’avertissements ont été envoyés mais à ce jour aucun accès internet n’a été coupé !

Consultant – Si il y a eu 75 000 condamnations et pas plus tard que …. il y a avait un jeune de 19 ans qui s’est fait coupé son accès.

Prof – Il y a eu 75 000 mails envoyés je vous l’accorde mais aucune coupure.

Consultant – Nous avons les chiffres, mon collègue de Calysto va à l’ALPA (Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle) tout le temps alors…

Crédible. Solide. Avéré. A 376€ les bobards, on peut trouver ça coûteux, aussi.

Parti Pirate

Magnifique exemple d’argent public directement utilisé dans l’une de ces sociétés créées de façon purement instrumentale (pompe à subvention et « partenariat » surtout avec le public et surtout avec l’EdNat) et qu’on met à profit pour endoctriner des adolescents, pour ne surtout pas leur faire remettre en question les business-models établis depuis quelques décennies et basés sur des rentes de situations qui ne peuvent plus avoir cours.

Il est tout de même assez stupéfiant de voir les efforts épuisants que font les majors pour faire entrer dans la tête des gens que la copie numérique, c’est mal, alors qu’en pratique, elle accroît la richesse de tous. Il est ahurissant — mais finalement parfaitement compréhensible, compte-tenu des accointances des uns et des autres, et des sommes en jeu — que l’état serve la soupe à ces industries qui refusent obstinément de se remettre en question.

Et enfin, il est scandaleux que l’état dépense de l’argent dans des entreprises prétendument privées pour évoquer des sujets qui ne font pas, et n’ont pas à faire, partie du cursus scolaire.

Ce n’est pas comme si l’argent manquait, et qu’il fallait que l’état se recentre sur ses missions régaliennes, hein.

Ainsi va ce pauvre pays.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires33

  1. Mathieu L.

    Bravo, je soutiens entièrement ce billet !

    Il y en aurait, des choses à dire, sur les guignols qui viennent à la soupe en faisant des interventions minables dans les classes…

    1. scaletrans

      A commencer par le Planning Familial qui seul a droit de cité, et gare à l’enseignant qui ose présenter un éclairage différent !

  2. Cultilandes

    Et si à l’école on apprenait d’abord à lire, écrire, compter et raisonner rigoureusement?

    D’un côté on prétend diminuer le nombre de fonctionnaires, on le fait peu et pas forcément aux bons endroits, de l’autre côté, pour satisfaire à de nouvelles lois, règlementations, normes et prétendus besoins, on dilapide l’argent des contribuables actuels et futurs dans le la sous-traitance. Quand ce n’est pas la collectivité publique, l’administration, qui fait travailler ces parasites (bureaux d’études, juristes, etc.), elle l’impose aux entreprises voire aux particuliers en imposant des procédures qui nécessitent des spécialistes « es-dossiers ».

    1. YP

      « Et si à l’école on apprenait d’abord à lire, écrire, compter et raisonner rigoureusement? »

      Vous n’y pensez pas sérieusement ? Les crétins décérébrés sont tellement plus simple à contrôler !

      Des mecs qui savent compter ? Pourquoi devraient-ils savoir combien font 9 fois 8 ? Ca

    2. YP

      « elle l’impose aux entreprises voire aux particuliers en imposant des procédures qui nécessitent des spécialistes. »

      Une procédure est TOUJOURS mise en place par ceux qui en profitent. On pourrait considérer des milliers de cas, le plus emblématique, à titre personnel est peut-être celui du divorce, ou l’on est OBLIGE de passer par des avocats !

      PS : erreur de manip sur le commentaire précédant…

      1. Épicier vénéneux

        C’est comme les anti-cancéreux: à l’heure où on peut consulter leur notice sur wikipedia, c’est scandaleux qu’on ne puisse pas les acheter chez Carrefour sans prescription médicale.

        1. YP

          Quel rapport ? C’est le mot « spécialiste » qui a attiré votre commentaire ?

          Et quand bien même ! Il y aurait beaucoup à dire sur le corporatisme des professions de la santé (je ne dis pas que les anti cancéreux doivent être vendus par lidl…)

        2. Épicier vénéneux

          Non, c’est le mot « OBLIGE ».

          Quant au corporatisme nuisible des professions de santé, vous prêchez un convaincu.

        3. YP

          C’est bien la cas ! En l’occurence, pour un divorce, un avocat se fait payer un minimum de 1800 euros (et encore, ce n’est pas cher) pour envoyer une lettre, se faire remplacer à l’audience de non conciliation par son assistante (donc y compris la prise de conaissance du dossier : 10 minutes), et deux ans après… Faire une lettre pour assigner le divorce…

          En termes de rentabilité, on a vu pire ! Le truc fantastique, c’est que le demandeur n’a pas le droit de faire les demandes lui-même (courriers qui sont dans la droite ligne de lettres-type.com .)

          Donc oui, une procédure est mise en place pour garantir des revenus à ceux qui la mettent en place !

        4. Epicier vénéneux

          Ce n’est pas si fantastique que ça. Si vous avez bien lu l’assignation en question, vous aurez noté que c’est obligatoirement un huissier qui donne assignation au défendeur. Pourquoi faire déplacer un huissier alors qu’un recommandé AR ne coûte que 5€?

          Et en appel? pourquoi diable doit-on passer par un avoué (plus pour longtemps, cela dit) alors que l’avocat a tous les éléments du dossier et n’a simplement pas le droit de saisir la Cour d’Appel?

          Je ne suis vraiment pas spécialiste du Droit, mais il me semble que tout ce folklore (il n’y a pas d’autre mot) a tout de même une raison d’être: garantir la légalité et la sérénité de la procédure.

          Maintenant, il est certain que tout cela pourrait être optimisé. Je vois mal ce qui justifie qu’on devrait continuer à imprimer 300 pages de dossier et les faxer à la partir adverse (imaginez le coût en temps de travail, en papier et en encre) alors qu’il suffirait de créer un ou plusieurs PDF certifiés et les envoyer par email avec accusé de réception. Je vois mal pourquoi les avocats ne peuvent pas saisir la Cour d’Appel directement – pour l’instant, donc.

          Par contre, petite anecdote: l’accusé de réception ne fait que certifier la réception de la lettre; il ne certifie pas son contenu… la prochaine fois qu’on vous envoit une lettre recommandée qui vous ennuie, prétendez n’avoir reçu que des pages blanches! l’envoyeur n’a aucun moyen de prouver qu’il vous a effectivement adressé un courrier intelligible dans sa jolie lettre recommandée AR, d’où l’intérêt de l’huissier.

          Et comme je suis certain que le monde de la Justice est plein de petites nuances comme celle-ci, je préfère m’en remettre à un avocat plutôt qu’à mes pulsions scribouillardes.

        5. YP

          Il faut proportion garder, et ne pas confondre une procédure judiciaire devant un tribunal civil (même pas de grande instance) concernant une affaire banale (un couple qui se sépare, en étant d’accord sur les modalités qui plus est, sont « adoubées » par un notaire) avec un appel, ou pourquoi pas, un recours en cassassion pour vice de procédure dans une affaire de meurtre au premier degré.

          Recommandé : C’est bien pour cela qu’en principe, il ne faudrait pas envoyer de recommandé dans une enveloppe, mais simplement plier le document pour y apposer les formulaires de distribution…

  3. Tomate masquée

    Bonjour,
    Je suis actuellement étudiant en première année à Sciences-Po, maison du gauchisme réjoui s’il en est, et je n’ai donc pas encore oublié tout à fait le lycée.
    Si l’idée bisounourso-citoyenne présentée dans ce billet est effectivement ridicule, je pense que se focaliser dessus n’est pas forcément le mieux à faire. En effet, ces brillantes interventions ne sont pas le principal problème de l’EdNat, même si elles en sont un symptôme (moi-même, en tant que lycéen, je n’ai jamais eu à en souffrir: D’un autre côté, la vénérable institution qui m’abritait est un des rares lycées encore décents en France).
    Je vous exhorte donc à proposer des réponses (même si vous l’avez déjà fait sur ce sujet, et sur quelques autres), qui seront probablement aussi constructives que vos dénonciations sont incendiaires.
    Enfin, je me permets un léger désaccord sur un des billets précédents: Bruno Le Maire est pour moi un des rares hommes politiques de qualité, qui n’est juste PAS DU TOUT à sa place à l’agriculture, et dont on exploite pas les talents.
    Sur ce, bonne journée, et continuez à nous abreuver de votre prose!

    1. Jacques

      Concernant Bruno Lemaire S’il n’est pas à la bonne place , pourquoi ne s’en va til pas ? S’il est bon dans d’autres domaines, il devrait s’en rendre compte de lui même ? Non ?

      Réaction à un autre billet concernant l’emprise de Big Brother sur le net. Personnellement, moi cela ne me dérange pas d »‘avoir la possibilité d’avoir accès à un listing de mes passages sur internet, d’avoir l’assurance de me dire que si un jour j’ai un souci, je pourrais demander à une société, d’obtenir des échanges (souvent houleux) passés sur internet. D’avoir la possibilité de lire des comptes rendues d’emails… etc… A la seule condition que ces données soient criptées et accesssibles aux particuliers exclusivement sur leur demande.

      Hadopi est une erreur dans le sens où avant on pouvait faire du piratage sur Cassette audio avec un auto radio on peut donc toujours revenir aux vieilles méthodes. Des criminels de ce délit il y en a des tas. Et puis il faudrait plutôt tenter de responsabiliser les gens. C’est comme pour la vitesse sur les routes, tant qu’il y aura des limitations avec des gendarmes en moto pour réprimander les contrevenants, il n’y aura aucun effort fait par la population.

      Car dans un sens le piratage à cet avantage d’appauvrir certains chanteurs : Si tous les jeunes piratent la mélodieuse musiques rappeuses , à terme , ce style musical disparaitra… Ce qui n’est pas pour arranger les petites affaires d’un certain Pierrot.

      J’avoue être partagé mais je trouve la réprimande excessive.

      Pourquoi nous apprendre à compter ? Il existe les calculettes.

      1. Théo31

        Comme l’a dit un jour un agriculeur gersois à un politocard de son coin : « un agriculteur qui n’est jamais monté sur un tracteur n’est pas un agriculteur ».

    2. Roh

      Ça me saoule les personnes qui pensent qu’il faut des diplômes pour dire des choses intelligentes.

      Quel boulet pour le gauchisme s’il en est.

    3. Alex6

      Science-Po, une bonne formation de looser-parasite. Il semblerait que tu aies encore un peu de liberte de pensee mais ne t’inquiete pas, ca va disparaitre bien vite.
      Allez petit, tu es l’avenir de la France!

  4. Manassas

    Encore faut-il définir ce qu’est le Mal ? Le concept de lutte manichéenne est un peu dépassé ici et totalement déplacé.
    J’ai une pensée pour ce cher Gutemberg qui à notre époque aurait sans doute eu les genoux fracassés par des syndicats de moines copistes pour son invention révolutionnaire. Bref cet état devient de plus en plus orwellien et tripatouille là où il ne faut pas.

  5. Guillaume

    Mmmm de toute façon l’EdNat ne compte plus de profs, uniquement des GA (gentils animateurs). Il ne s’agit plus d’instruire mais bien de divertir tout en faisant en sorte que les enfants « apprennent quelque chose (ou pas) ».

    C’est un peu comme les ateliers dégustation de la semaine du goût ou autres fadaises…L’école est devenu un immense déversoir…

    1. Flak

      un excellent article dans le monde?
      heureusement je l’ai lu et comme prevu c’est de la merde.

      « Mais, devenu sensible à l’environnement, il polluera moins, prudent et respectueux, que nous autres, adultes inconscients et narcisses. »

      faux: en majorite il sera un petit trouduc qui laisse autant d’ordures que possible partout ou il passe, saoule qu’il aura ete par un discours moralisateur omnipresent sans aucune base educative.

      « il habite un monde plein »

      faux: il habite un monde vide rempli d’amis virtuels difficiles a comprendre irl quand on n’a pas l’education necessaire pour le minimum de vie en societe.Il jettera ses poubelles dans l’evier et ne comprendra pas qu’on brime sa liberte en le regardant bizarrement quand il sort en pyjama ou en slip.

      « Partant pour la guerre, fleur au fusil, leurs parents offraient à la patrie une espérance de vie brève »

      faux: les parent sont de plusieurs generation apres, celle qui s’est cru dans le monde des bisounours et a voulu l’imposer a tous.Celle qui a lance la machine pop avec un cycle de vingt ans qui tourne en boucle, celle qui a perfectionne les systemes sociaux a la ponzi, celle qui fera payer sa retraite a ses momes.

      « il et elle n’ont jamais connu de guerre, ni bientôt leurs dirigeants ni leurs enseignants »

      mort de rire; non seulement il y a eu la Yougoslavie et les guerres du Golfe, et l’Afghanistan, largement mediatisees et visibles sur youtube et liveleak.La plupart des petits froncais aurant ete a l’abris grace a leur media putesque qui meprise les militaires, mais dans beaucoup d’autres pays comme les US, le Danemark, le Royaume Uni, la Pologne, ces guerres existent vraiment et la population vit avec.En france on est tenu a l’ecart, en fRance on s’en fout, en fRance on degoise sur les frasques des ministres et des personnalites.Ici Serres zoome sur son nombril, il franchouille.

      « aucun adulte ne sut leur inspirer une morale adaptée. »
      Michel.Il y a un systeme dehors, entierement prevu pour que precisement aucune morale ne puisse etre exprimee.Tes potes du monde font partie du club.

      « ils étudient au sein d’un collectif où se côtoyent désormais plusieurs religions, langues, provenances et mœurs. Pour eux et leurs enseignants, le multiculturalisme est de règle »

      Michel.Tu prends tes reves pour des realites.Il n’y a pas de ‘collectif’ ( mot cretin s’il en est, a moins de parler de rugby); il n’y a qu’un individualisme honteux totalement ecrase par l’obligation d’aimer les bullies de la republique.Je dis Bullies parce que justement, il n’y a pas de mot pour ca en francais.Il n’y a pas de multiculturalisme: il y a l’obligation penale d’aimer l’autre s’il est noir ou cafe au lait, et s’il est jaune ou alabanais tout le monde s’en bat les couilles.Le francais a reussi sa transformation, de chauvin a veritablement raciste, grace au monoculturalisme sous forme de marteau: nous sommes tous des clous.

      « Quelle littérature, quelle histoire comprendront-ils, heureux, sans avoir vécu la rusticité, les bêtes domestiques, la moisson d’été, dix conflits, cimetières, blessés, affamés, patrie, drapeau sanglant, monuments aux morts, sans avoir expérimenté dans la souffrance, l’urgence vitale d’une morale »

      Michel.Tu es vieux et tu n’es pas au courant.Il se passe des choses dans leurs vies aussi, malgre le fait que certains essayent de tout en enlever pour en faire une vie bien propre.C’est toujours possible de savoir d’ou vient le vent meme dans une vie dont sont absentes les choses qui ont fait la tienne.

      pour la suite, TLDR.fuck.

      1. meh

        « pour la suite, TLDR.fuck. »

        Je me doutais bien qu’il y aurait quelques connards aigris infoutus de lire un texte au delà de son introduction qui viendraient exprimer leur ô combien precieux avis forgé sur les quelques paragraphes qu’ils ont lu.

        Enfin, je vais essayer d’être compréhensif. Moi aussi j’ai pensé « encore un article bidon tout droit sorti du monde » à la lecture de la première moitié du texte. Sauf que voilà, au lieu de perdre mon temps à essayer de trouver des mauvais arguments sur la première partie de l’article, j’ai pris la peine de lire le reste. Et justement, dans cette 2eme moitiée, de Serres prend le contrepied de ce qu’on pensait être son raisonnement de premiere partie. En résulte un article excelent (dans le sens intéressant et thought-provoking).

        En résumé : c’est mieux de lire un article en entier (au lieu du quart) avant de se faire un avis.

        1. Stéphane

          Ben voyons, Michel aurait écrit un flot de conneries dans la première moitié de son article pour réserver son intellect et ses réflexions intelligentes pour les quelques lecteurs que cette épreuve n’aurait pas dégoûté? Le sens de cette stratégie m’échappe.

          « Comment peut-on leur apprendre le système métrique, quand, le plus bêtement du monde, la SNCF leur fourgue des « s’miles » ? »

          Je cite cette phrase parce qu’elle ma trop fait rire. C’est un joyau de connerie.

          « Je répète. Que transmettre ? Le savoir ? Le voilà, partout sur la Toile, disponible, objectivé. Le transmettre à tous ? Désormais, tout le savoir est accessible à tous. Comment le transmettre ? Voilà, c’est fait. Avec l’accès aux personnes, par le téléphone cellulaire, avec l’accès en tous lieux, par le GPS, l’accès au savoir est désormais ouvert. D’une certaine manière, il est toujours et partout déjà transmis. »

          L’accès du savoir par le… téléphone cellulaire??? Il aurait dit smartphone il aurait eu un minimum (mais alors un minimum) de crédibilité, mais là, c’est n’importe quoi. Et plus encore quand il balance le GPS là-dedans. C’est un peu triste ces gens qui se sentent obligés de balancer des mots-clef technologiques qu’ils ne comprennent pas juste pour donner l’impression qu’ils ne sont pas complètement largués. Ils le sont et ça se voit.

          Mais c’est trop facile de tirer sur les ambulances. TLDR.fuck, Flak avait bien résumé.

        2. Stéphane

          La seule phrase intéressante de l’article est quand il mentionne sur on ton léger que les philosophes ont failli – dont lui. Mais bien sûr c’est tourné d’une façon bien gentille, et Michel Serres se garde bien de toute autocritique, qui aurait pour conséquence immédiate d’amener l’essentiel de son analyse droit à la poubelle.

        3. scaletrans

          Ça me fait penser à un certain « Grand cerveau souriant », cahute balayée par tous les vents (mauvais) du siècle: et il ne s’enrhume jamais ! (Citation libre de feu Marcel de Corte)
          Y en a marre de ces penseurs vides, d’autant plus nuls qu’ils n’ont aucun aperçu scientifique et technique (branches qu’ils méprisent) et font part avec hauteur et suffisance (écoutez moi mes petits enfants, j’ai pensé pour vous) de leurs masturbations intellectuelles.

        4. Flak

          pour te faire plaisir j’ai survole la fin du texte.
          Papy gatouille sa franchouille, mache son dentier et sort des banalites de papy perdu.

        5. Flak

          « En résulte un article excelent (dans le sens intéressant et thought-provoking »

          tu rigoles ou quoi? c’est de l’humour non?
          thought provoking? tu dormais?

        6. Flak

          d’autre part si papy veut qu’on lise les reste excellent (ahaha) de son article peut-etre il pourrait eviter de l’introduire avec un caca mou, comme par exemple les articles d’H16 qui ont de belles introductions rigolottes.
          C’est deja gateux dans l’intro, j’avais eu raison de faire ‘oh putain non fait chier’ en voyant la tartine qui suivait.
          Bon c’est vrai que je suis un connard, mais pas aigri! j’aurais du m’en tenir a ca parce que meme survoler le reste c’etait deja nul, j’avais l’impression de relire 10 ans du Monde en deux pages, quel ennui mortel!
          Les lecteurs du Monde je les connais, il y en a plein partout, ils intellectualisent dans le vent a tout va, ne comprennent rien et racontent n’importe jartelles.

    1. The-Black_Doll

      L’Ednat e fait chier, alors ça déballe de la merde…
      Et ça pue déjà fortement.
      Une question me brûle les lèvres:
      Qu’est ce que les L en auront à cirer?

    2. Pschitt

      À lire le descriptif, ça ressemble plus à un cours d’éducation civique « déringardisé » qu’à autre chose…

Les commentaires sont fermés.