Commentaires7

  1. estienne

    …mais mais mais, l’Etat ne peut pas nous voler, car l’Etat c’est nous, c’est la famille, c’est comme notre femme quand elle prend ce qu’il faut dans notre portemonnaie pour faire des courses, c’est pour nous, pour le bien commun.
    Ces libéraux, trop égoïstes pour comprendre, incapables de faire confiance ! Heureusement que Marianne leur impose sa loi !

  2. Paulo

    On attend avec impatience un billet sur ce fameux rapport de l’IGF qui fait saliver tous les médias.
    Des niches, des niches « inefficaces » en plus, miam…
    Et de déplorer tous ces cadeaux fiscaux (sic), ces économies (resic) qu’on pourrait faire, pas sur les dépenses, des économies sur les recettes (!) puisque ces niches coûtent cher (reresic).
    Au fait ne serait-il pas plus simple de dire une bonne fois pour toutes que tout ce qui n’est pas prélevé forme une seule et très grosse niche ?
    Je n’ai pas lu les 1000 pages du rapport, mais je me demande si ses auteurs se sont penchés sur l’efficacité des rémunérations de certains de leurs collègues de l’IGF, devenus patrons de banques jadis nationalisées.

    1. estienne

      « …dire une bonne fois pour toutes que tout ce qui n’est pas prélevé forme une seule et très grosse niche ? »
      La pensée dominante ici est fondamentalement communiste. Abolition de la propriété privée, imposition de l’égalité réelle.

      1. deres

        Oui, on a l’impression qu’ils font tous l’hypothèse que l’Etat a fondamentalement le droit de prélever 100% des revenus. Ce qui n’est pas prélevé serait une largesse à notre égard. En effet, dans leur esprit seul l’Etat est capable de faire des dépenses utiles qui créent des emplois. Il semblerait que dans l’esprit collectif, ce qui nous reste est de l’argent de poche, que les particuliers n’en font rien de productif pour eux et que les entreprises le rapatrie immédiatement vers les Iles Caïman …

        Bref, on se croirait de retour à la cour du Roi Soleil. Les nobles entourent le Prince avec flatterie « Oui augmenter les impôts votre majesté, tout ce qu’il vous plaira » en échange de faveurs et de privilèges en retour. Le petit peuple, lui acclame servilement son souverain de droit divin et s’épuise dans les champs.

  3. MXI

    J’ai beaucoup ri. Je pense que je vais l’imprimer et le coller bien en vue :).

    Détails :
    « SeulS l’État et la Sécu » ?
    alt 0201 pour « É »

  4. LAOT Caroline

    « Frauder, c’est voler et celui qui fraude sera sanctionné », « La fraude, on a tous à y perdre »

    Message adressé de la part du gouvernement, dont :

    – un ministre des affaires étrangères condamné en 2004 pour prise illégale d’intérêt (argent public détourné pour payer des personnes travaillant en réalité pour son parti…). Fraudez, vous serez…récompensé??
    (je ne cite aucune source, c’est bien connu et facilement vérifiable)

    – un ex-ministre qui a réussi à se faire rembourser les cours qu’il n’a jamais donné par l’état (On reste au lit le matin et on appelle Matignon pour rembourser le salaire qui nous a été versé… Où est la justice là-dedans?)
    (idem…)

    – de nombreux députés qui ne vont pas à l’assemblée nationale et qui ne devraient voir leur salaire diminué qu’ au delà de 2 absences sur 4 non justifiées (et non appliqué comme il devrait!) .
    Le site http://www.nosdeputes.fr/ recense les absences et le manque à gagner.
    Connaissez-vous une autre profession qui autorise quelqu’un à ne pas aller au travail le matin (je parle d’absence NON justifiée!) et qui se fait quand même payer ?

    – un président de la République qui donne à son fils prodige (recalé par deux fois en 2è année de droit) un poste à la tête de l’EPAD alors qu’il n’a aucun diplôme et aucune expérience professionnelle dans ce cadre là (et on doit croire que sans son père il serait arrivé là tout seul, comme un grand? hum…) .
    (il y a finalement renoncé sous la pression médiatique, mais cette notion de passe-droit reste insupportable pour ceux dont les relations n’atteignent pas les sommets…)
    ( rien que sur wikipédia il y a 58 sources…)

    – un président de la république qui nomme ses ex-conseillers en tout genre dans les nombreux comités Théodule
    * CESE (pouvoir uniquement consultatif, 233 conseillers dont 60 directement nommés par le gouvernement, 3768 euros brut mensuels et 37,6 millions par an, une réunion hebdomadaire tout de même(!), cahier de présence signé avant de s’enfuir et quelques dizaines au final qui restent sur les bancs… Où est la punition promise ?)
    Mesures prises contre cet absentéisme :
    1- Mettre le registre des signatures à l’intérieur de l’hémicycle (malin!)
    2- La rémunération baisse au-delà de 20% de séances manquées non justifiées (c’est étrange en ce qui concerne le reste du monde la rémunération baisse dès la première heure manquée et non justifiée…)
    (article du nouvel observateur du 23/06/2011, n°2433 pour ne citer que lui…)
    * les inspecteurs général de l’académie de Paris nommés par le président de la République qui ne faisaient…hum…et bien rien puisque qu’ils n’avaient pas de mission et que leurs postes étaient doublés… (Rien pour 4500 euros par mois, je souhaiterais postuler)
    Heureusement on a supprimé tout ça, et les inspecteurs de longue date ont été contraint de passer le concours d’admission où la plupart ont…échoués! (Arnaud Teullé par exemple ou Jean-Yves Cerfontaine qui y « travaillait » tout de même depuis 1992… Dure la vie pour certains!)
    Inspecteurs dont le rapporteur de la cour des comptes chiffre tout de même l’inactivité à 775 000€ par an… une bagatelle…
    (détail sur : http://www.educpros.fr/detail-article/h/b986d734cb/a/inspecteurs-de-lacademie-de-paris-un-corps-en-voie-d-extinction.html)

    – je passe sur les frais de bouche du CSA, les appartements des ministres et divers élus à loyer modéré (http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/06/25/ces-ministres-et-parlementaires-qui-s-accrochent-a-leur-logement-social_1540730_823448.html) (on les savait dans le besoin…) et les quelques centaines de comités Théodule restant (comité national de l’initiative française pour les récifs coralliens : une réunion tous les deux ans, 150 000 euros de budget ; ils mangent des lingots d’or?? ou le Comité de la prévention et de la précaution (on n’est visiblement jamais trop prudent), qui affiche un budget de 80.000 euros en 2009, pour dix réunions) http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/11/07/01016-20101107ARTFIG00266-l-incroyable-maquis-des-697-comites-theodule.php

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)