Grandes villes, vertes prairies et prouts de dinosaures

Pour nous changer les idées après toute cette pénible campagne présidentielle terminée avec un feu d’artifice de banalités prévisibles, penchons-nous aujourd’hui sur les vraies questions qui taraudent l’écologiste qui sommeille en nous. Et ça tombe bien, j’ai trouvé deux articles éco-compatibles !

Le premier nous parle des grandes villes, ces monstres froids voués aux concentrations capitalistiques, industrielles et polluantes dans lesquels des millions d’individus s’entassent dans des conditions douteuses pour des salaires de misère à la solde des libéraux qui (on ne le rappelle pas assez souvent) gobent du bébé communiste au petit déjeuner sur une base quotidienne.

Comme chacun le sait, une grande ville est, par nature, la source d’un nombre incalculable de pollutions ignobles et, pour tout dire, une insulte à la vie sur Terre, une offense faite à Gaïa et tout le tralala. Puisqu’on vous le dit.

Eh bien justement, une fois les chiffres en main, on se rend compte que cette croyance fermement ancrée dans les esprits doit être sérieusement revue : plus une cité est grande, plus elle est dans un pays développé, meilleure est la gestion de sa pollution. La taille et la densité des villes entraînent en effet des avantages considérables sur le plan économique et, par voie de conséquence, écologique. Les villes plus denses sont en effet les endroits où germent l’innovation et l’amélioration de la productivité. Cette amélioration de la productivité se traduit dans une utilisation plus efficace de l’énergie. Les tours d’habitations sont par exemple bien plus faciles et moins coûteuses à chauffer que des îlots de maisons en banlieue.

Le fait de concentrer les humains sur une surface plus petite entraîne une diminution de leur impact sur l’environnement autour de la ville. Typiquement, les villes offrent des systèmes de transport en commun et une infrastructure concentrée qui réduit d’autant la consommation énergétique par tête de pipe. Et le constat va plus loin puisqu’on se rend compte que plus la population croît dans les zones urbaines, plus la croissance des émissions polluantes ralentit, par effet d’économies d’échelle.

Emission de CO2 en fonction de la taille des villes (US)

Eh oui : l’étude posée des chiffres et des faits permet de dresser un bilan écologique réaliste et de balayer les peurs ataviques que certains colportent avec délice, sur le mode « On Va Tous Mourir » et autres prévisions apocalyptiques avec des bébés phoques qui meurent et des pluies d’ours polaires (!) Et quand c’est fait par un journaliste, c’est d’autant plus fort qu’on n’est plus vraiment habitué à ce genre de performances, notamment dans les torchons publications françaises spécialisées dans l’approximation, le gloubiboulga ou les abrutissantes conneries écrites par des singes alcoolisés.

Et justement, en parlant de pignouferies (puisqu’il s’agit de ça), il m’aurait été impossible de passer sous silence la dernière trouvaille des ayatollah du réchauffisme, qui montre, a contrario du précédent article, qu’avec quelques subventions étatiques en jeu, une grosse louche de médias concupiscents et une bonne dose de sensationnalisme débridé, on peut arriver à produire un N’Importe Quoi d’ampleur biblique.

Car on parle bien ici d’une action qui aurait eu des conséquences sur toute la planète. L’ampleur biblique n’est pas exagérée lorsqu’il s’agit de considérer l’effet des prouts de millions de dinosaures sur l’atmosphère terrestre d’il y a quelques dizaines de millions d’années.

Oui, vous avez bien lu : toute une équipe de l’Université de Liverpool dirigée par un certain Dave Wilkinson (manifestement nettement moins bien affûté que les lames du même nom) est arrivée à la conclusion que les gros dinosaures qui ont peuplé la planète il y a entre 250 et 65 millions d’années devaient péter joyeusement de l’ordre de 520 millions de tonnes de méthane, ce qui n’est pas bon du tout pour l’atmosphère.

Je passerai rapidement sur la solidité d’un calcul mené sur des bestiaux (sauriens) dont, par définition, on n’a pas retrouvé ni les tripes ni la flore microbienne, qui pouvait s’apparenter à celle qu’on trouve dans nos vaches (mammifères) ou pas du tout, et sur l’inférence discutable entre cette production massive de méthane et la hausse des températures de l’époque, dont on peut se demander si le lien de causalité n’est pas tout simplement inversé (les températures augmentent puis il y a plus de plantes qui poussent mieux et vite puis les dinosaures ont plus à manger, se reproduisent et lâchent d’autant plus de gaz en conséquence).

Diploquiproute

En revanche, je m’attarderai sur la nature même de la « découverte » de ces « chercheurs » : il est tout de même assez stupéfiant qu’on arrive à expliquer les variations climatiques situées plusieurs dizaines à plusieurs centaines de millions d’années en arrière, en introduisant dans l’équation des péripéties intestinales qu’on calque — comme par hasard — sur les gros mammifères que l’humain exploite actuellement. Il est encore plus stupéfiant que les journalistes relaient cette information sans prendre la moindre précaution (et le conditionnel ne me semble pas de trop dans ce cas). Et il est carrément étrange que personne ne remarque, dans ces mêmes articles, que ces fameux dinosaures, selon les calculs aux marges d’erreur non précisées, produisaient donc cinq fois plus de méthane que nos actuels ruminants … sans qu’ils s’en portent plus mal, sans que la Nature n’ait eu à en souffrir (Gaïa s’en est bien remise, depuis), sans même, si l’on en croit d’autres études, que la diversité biologique n’en soit affecté.

Autrement dit, cette magnifique étude qui sent bon la subvention étatique prouve essentiellement que le méthane, aussi puissant et méchant gaz à effet de serre soit-il, a bien profité aux gros sauriens qui gambadaient sur la planète à l’époque. À la limite, c’est même une incitation claire à consommer plus de vaches, et donc faire ruminer plus de mammifères : moi, je veux des températures douces et agréables partout en Europe ! Fini les froidures de l’hiver et les factures de chauffage à rallonge !

Faites comme moi : mangez plus de viande, et réclamez plus de vaches qui pètent !

J'accepte les Bitcoins !

13uLKTB4TrvavKYSE4PLtgqNTKs57yyUJG

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires108

  1. Stéphane

    « [Ces] fameux dinosaures (…) produisaient donc cinq fois plus de méthane que nos actuels ruminants … sans qu’ils s’en portent plus mal, sans que la Nature n’ait eu à en souffrir (Gaïa s’en est bien remise, depuis) »

    Pas d’accord!

    Les dinosaures ont été exterminés par une météorite géante. Quelle meilleure preuve du mal qu’ils infligeaient à Gaïa, au point de la forcer à se venger ainsi? :D

    1. Calvin

      Oui, considérer qu’une planète, la Terre, possède une conscience avec un bras armé capable de modifier la loi de la gravité pour attirer une grosse météorite et punir des créatures qui vivent tranquillement dessus, est tout à fait dans l’esprit de l’étude en question…

  2. Pascale

    L’illustration est à MDR.
    Ceci dit vous avez raison en ce qui concerne les grandes villes et leur impact réduit sur l’environnement, mais dans les campagnes, je vous assure que le grignotage des lotissements sur l’environnement est plutôt flippant.
    Pour ceux qui habitent dans les grandes métropoles, ça passe complètement inaperçu.

    1. eheime

      Cela dit j’aimerais pas me retrouver derriere un gros dino qui proute.

      Ca doit te faire un pet à te décoiffer une éolienne écologique !

    2. lucillasan

      Ce qui est terrifiant et ne semble choquer personne, c’est que la plus belle réussite de la régulation centralisée de la construction immobilière est la pullulation de ces saletés de lotissements moches comme c’est pas possible avec de belles maisons toutes identiques. Le plus drôle est que, fondamentalement, cela ne plaît à personne, même pas ceux qui les habitent, mais on ne va quand même pas laisser les gens faire ce qu’ils veulent et s’installer où ils veulent. Ca pourrait heurter Gaïa. Zut alors !

  3. gnarf

    Super fort les mecs…estimer a 160 millions d’annees de distance la population des ruminants, a partir de quelques dizaines de fossiles repartis sur toute la planete.
    Alors qu’aujourd’hui ils sont incapables de compter les ours blancs correctement.

    1. fangio agostini

      C’est parce que les ours blanc sur la neige, c’est pas très contrasté.
      Quand la banquise aura complétement fini de fondre, on pourra les compter facilement ;-)

        1. fangio agostini

          exact, je suis déjà brainwashed a prendre pour argent comptant l’idée de la fonte inéluctable de la banquise…

  4. Higgins

    On a beau le savoir, la connerie journalistique est vraiment sans limites. D’ici là que les dinosaures aient disparu asphyxiés par le méthane qu’ils dégageaient, il n’y a qu’un pas à franchir. Quel est l’abruti qui va le faire? Il se murmure d’ailleurs dans les milieux autorisés et étatisé (travaux de l’université Maurice Thorez et consort) que les premiers libéraux étaient incarnés, à cette époque très lointaine, par les méchants Tyrannosaure Rex par opposition aux placides et sympathiques Brontosaure et autres Diplodocus. Un simple regard sur la datation chronologique utilisée (entre 250 et 65 millions d’années) suffit à classer ce genre d’article directement dans la poubelle. Vraiment affligeant.

    1. eheime

      Le Tyrannosaure Rex avait des dents très pointues et avalait ses proies d’un trait. En conséquence je crois qu’on peut dire tout à fait rationnellement que cette bebête était très libérale. Un peu comme les crocos du nil ou les requins blancs de la Mer Rouge (rouge comme le communisme qu’il met à mal !).

  5. Sanksion

    L’équipe de tarés en blouse blanche qui va mesurer la composition des pets de vaches dans un champ, ça mérite un épisode de south park.

  6. MarcusVinicius

    Sur les villes, le problème c’est que quelque part ça cautionne tous ceux qui disent que l’étalement urbain, le « sprawling », c’est satan.
    Ca donne des arguments à ceux qui voudraient interdire aux gens de posséder une maison avec un jardin, ou bien vivre loin des villes.

    1. Calvin

      Ca donne juste des arguments « écologiques ».
      c’est bien parce que ça prend à contre-pieds les énomrités habituelles.
      Ensuite, d’autres arguments peuvent s’y opposer : santé (virus, promiscuité, contagion), sécurité, économique (immobilier), etc.

      Rien ne vaut le choix personnel de chacun.
      Au lieu de faire peur, exposons tous les faits et arguments. Chacun fera le tri, en son âme et conscience, en fonction de son vécu, de ses revenus, de sa vie sociale…

      1. Guillaume

        VOILA

        Si tout le monde voulait habiter au même endroit ça serait la merde (c’est un peu ce qui se passe à Paris). Heuresement que tout le monde a des échelles de valeur différentes!

        De plus, quand un endroit se densifie, les promoteurs rachètent les maisons et il devient super rentable de les détruire pour construire des immeubles à la place. Comme quoi, l’économie est bien faite, elle densifie toute seule la ou il y en a besoin :)

  7. scaletrans

    Je me disais bien que l’épisode des prouts de dinosaures ne pouvait échapper à votre œil inquisiteur. Je dois dire que c’est énorme! Et ils sont payés pour ce genre de pantalonnade,

    1. andré

      rigolez pas, c’est du sérieux!!
      pour preuve, Flamby Ier est en train d’étudier, en collaboration avec Effa Choly, une loi pour interdire le cassoulet; une intervention d’unités d’élite équipée de masques à gaz, est prévue pour encercler Castelnaudary, avec intervention probable du GIGN pour faire taire les récalcitrants.

  8. Calvin

    Pathétique.
    Je pose une question farfelue, sans doute…
    Il n’y a plus de comité de lecture ???
    Comment peut-on laisser passer ça ?

    Ou alors…

    Y a un truc que vous avez raté.
    En fait, « Jurassic Park », c’était pas un film mais un documentaire.
    Nos chercheurs (énorme euphémisme) ci-dessus doivent avoir accès à des études en cours au Costa-Rica sur les dinosaures reconstitués…

  9. tn

    Ce qui me fait marrer, c’est qu’au début de l’article sur les dinos, on parle de production de CO2, alors que toute l’enquête porte sur la production de méthane.

  10. Flo

    « Fini les froidures de l’hiver et les factures de chauffage à rallonge ! »

    Alors là, cher H16, permettez-moi de vous dire que vous vous lancez, vous aussi, dans une corrélation des plus hardies :-)

    1. Quand on la lit, on est pris de deux sentiments :
      - soit tout y est exact, et dans ce cas, on peut s’étonner qu’un type qui gagne autant d’argent et depuis aussi longtemps n’ait pas réussi à mettre plus de côté (notez que les valeurs des biens sont des valeurs actualisées). Les comptes courants et l’assurance vie sont rikiki au point d’être louches. Pour rappel, notre bonhomme gagnait au moins 7000€ par mois (et encore plus maintenant). Où cela passait-il ?
      - soit c’est du flan (!) …

      Et ça dirige le pays.

      1. Calvin

        A moi, à moi !
        - il a quatre enfants qui mangent comme 14,
        - le coach en relooking de Ségolène lui en a pris pas mal,
        - il a financé 50% des Ipad données aux élèves de Corrèze (« vous me jugerez sur la jeunesse »),
        - beaucoup est parti dans la location des Falcons pour les trajets Tulle-Paris,
        - il est un habitué du Carlton de Lille sous le surnom de Youpla-Tagada…

        A vous !

      2. eheime

        Il a du bol Flamby.
        Il fait ses estimations en toute bonne foi et paf, gros coup de bol, juste sous l’ISF !

        Ce qui le traitent de « riche » sont des médisants

        Après tout, qui n’a pas trois maisons/appartements dans le Sud en plus de son domicile ???

        Hein ?

      3. infraniouzes

        Et j’ajoute que quand vous êtes un cacique d’un parti bien en vue, tout (ou presque) est pris en charge par le parti… transport, restauration, nuits d’hôtel etc. Il ne reste que les filles pour la bagatelle mais, là encore, un exemple récent nous montre que si vous avez de gros besoins glandulaires, des amis peuvent vous aider à les assouvir sans qu’il vous en coûte un copek.

        Donc la question reste posée: où est son pognon ?

    2. Flo

      Nous refont le coup de Mélanchon.
      Heureusement qu’il a décroché le job parcequ’avec une trésorerie pareille il est au bord de la faillite.
      Voilà quelqu’un qui depuis plus de trente ans vit quasiment exclusivement sur la caisse commune à un train de vie de millionnaire, qui en plus perçoit des émoluments qui le classent dans les 0.5% les mieux payés, et qui à 5 ans de la retraite (c’est le cas de le dire) n’a pratiquement aucune épargne et moins d’un mois de salaire disponible sur un compte.
      Il aurait donc tout cramé et va gérer tout un pays?
      De deux choses l’une :
      - Ou on se moque du monde.
      - Ou on se moque du monde.

    3. Deres

      Je note l’absence de biens immobiliers dans ses lieux de travail, que ce soit à Paris, en Corrèze ou à Tulle. Je suppose qu’il a des logements de fonctions ou se sert de ses indemnités forfaitaire de député pour payer des locations ou hôtels. D’ailleurs, pour certains de ses postes, il n’y a pas des conditions de résidence pour être sur les listes électorale locale et être éligible ? Je me rappelle vaguement de problèmes avec Rama Yade …

      L’absence de voiture est aussi caractéristique de quelqu’un qui doit bénéficier de voitures de fonctions et eds taxis remboursés par la princesee …

      1. Sanksion

        Il n’a aucune dépense, tout est payé par la princesse. Et il a des revenus de divers sources depuis des années.
        Elle est belle la moraline socialo.

        1. Calvin

          Donc la question reste : s’il touche pas mal d’argent depuis 35 ans, et qu’il ne dépense rien, il en a fait quoi ???
          Bon, une piste, donation de son vivant ?

        2. eheime

          @ calvin

          Les donations sont une piste probable.
          Il donne à ses enfants ce qu’il faut pour pas être à l’ISF.
          Simple, légitime, légal.

        3. eheime

          Cela dit, vu qu’il mange dans les meilleurs restos, et qu’il aime bien les jolies femmes, et que les faux-frais lui sont payés, il est possible qu’il claque pas mal sans trop mettre de coté.

        4. andré

          appartements a Cannes, maisons a Mougins?

          proche de Monte Carlo tout ça; encore un addict à la roulette; nous voilà bien partis…

        5. gem

          mettre ses enfants dans les plus select et couteuses institutions scolaires et universitaires, leur faire des donations, se payer des restau et des putes, etc. c’est toujours plus bisou-socialaud compatible que d’afficher l’ISF

    4. douar

      ça me rappelle furieusement L.Jospin en 1997: très peu d’épargne et obligé d’emprunter pour payer sa Peugeot décapotable car il n’avait rien d’avance. ça montre quand même leur rapport à l’argent: il doit être claqué tout de suite et puis tant pis s’il y a des coups durs demain, je compte sur la solidarité.

  11. NeverMore

    C’est quand même pas difficile de récupérer le méthane produit par nos bovins.

    Pas besoin de faire un dessin de l’appareil avec le schéma de branchement.

    1. Calvin

      Les écolos ont choisi la voie inverse !
      Au lieu de récupérer le méthane, les études en cours visent à modifier le comportement alimentaire des bovins pour faire chuter la production de méthane.

      Question, quand deux options se présentent aux écolos :
      - l’une qui va vers la croissance,
      - l’autre qui va vers la décroissance,
      l’option choisie est … ???

      (je ramasse les copies d’ici 1h).

      1. gem

        l’écolo choisit toujours l’autre option, la troisième ; parce que lui laisser le choix entre deux c’est pas bisou.
        Et ne va pas dire que ça n’existe pas, une « autre » option. Méchant ultra-néo-libéral

        1. Calvin

          Oui, il y avait bien un piège.
          Gem obtient un 20/20 !

          La réponse était la troisième option.
          « Taxer tous les propriétaires de vaches pour affecter l’argent à des associations écologiques, des chercheurs grassement pour pondre des rapports vachement (pour le coup !) sérieux (et presque scientifiques), et enfin des politiques qui interdiront des tas de pratiques non durables« .

          Bon, maintenant, devoir à la maison !
          « Sachant que la troisième solution finira dans une impasse, imaginer une autre voie qui permettra de faire régresser l’humanité au profit de Gaïa ».
          A rendre la semaine prochaine.

  12. Vendre

    Je ne sais pas quel moteur de recherche ou quel flux que tu utilises h16 pour tes sources, mais elles sont si incroyables que cela fait peur.

    Que certains soient payés pour écrire des âneries, bon, nous sommes un petit peu rôdé, mais à part faire diversion, je ne vois pas le but de ces flèches pseudo scientifiques.

    Occuper l’esprit de nos têtes blondes ? Nan, faut arrêter de sous-estimer leurs QI. Les faire rire ? Prout-caca c’est 4-5 ans. Après, c’est une insulte.

    Est-ce si judicieux de relever de tels sujets ?

    Pour justifier la création d’une nouvelle taxe, ils n’ont pas besoin de se donner tous ce mal et si c’est pour nous vendre des masques à gaz, nul besoin d’un brevet de boules puantes.

    Conclusion : le buzz pour le buzz, cela fait de la bouse.

      1. Calvin

        Il croit que ton blog est une publicité déguisée au profit des masques à gaz.

        Conclusion : la bise pour la bise, cela fait de la baise.

        (Je sais, j’ai eu du mal à pasticher un truc déjà inepte !)

      1. tn

        Excellente explication.
        Donc, la constipation est l’origine de l’extinction d’espèces. C’est donc pour sauver la notre que les verts nous font chier.

  13. Pascale

    D’ici peu les chercheurs (subventionnés) vont découvrir que les planètes Jupiter, Saturne, Uranus, et Neptune, composées quasi exclusivement de méthane, étaient, il y a des millions d’années, de vertes prairies dans lesquelles broutaient : soit des dinosaures, soit des millions de vaches destinées à nourrir de vilains humanoïdes …

  14. Deres

    Une nouvelle délocalisation industrielle qui se profile …
    Renault lance la Twizy électrique dont les premiers modèles visent clairement le marché des voitures sans permis avec eds prix très attractifs. Seulement, le marché actuel de ces véhicules est principalement constitué de petits constructeurs nationaux (AIXAM en Rhône Alpes, Microcar à Nantes et Ligier en Auvergne). L’usine renault est bien entendu en Espagne …

    http://www.autodeclics.com/article/38514-le_quadricycle_renault_arrive_en_mars.html

  15. Guillaume

    Au niveau communication c’est très bien fait en tout cas. La news est suffisament « humoristique » pour qu’elle soit relayée à la machine à café, telle une rumeur, sans que l’on réfléchisse plus que cela. Je connais des gens spécialiste pour croire mordicus à ce genre de news débile et te l’asséner comme une vérité.

    En tout cas, il y a des cours de communication à prendre auprès de cette équipe de recherche.

  16. Le Diable probablement

    Le premier graphique ne montre-t-il pas au contraire une corrélation (linéaire) évidente entre la taille des villes et la quantité de CO2 dégagée ? Quelque chose doit m’échapper.

    1. L’idée est de constater que plus on va vers la droite, moins on monte vite vers le haut. C’est ce qui est dit dans l’article (le mien et celui de la source).

      1. Le Diable probablement

        Et c’est bien ce que ne montre pas cette courbe, puisque la progression est linéaire et non logarithmique. L’échelle de la courbe, elle, est en revanche bien logarithmique, c’est pourquoi je m’interrogeais sur l’aspect étrange de cette courbe : pourquoi choisir de montrer une relation de proportionnalité quand une courbe croissant graduellement de plus en plus lentement serait beaucoup plus parlante ?

        L’explication donnée sur le site est peu satisfaisante, voire inquiétante : si comme semble l’expliquer l’auteur, seul l’axe horizontal est logarithmique, cela indiquerait une relation exponentielle… Finalement, si l’on peut s’y fier, le rapport de 0.8-9 % d’augmentation de la pollution pour 1 % d’augmentation en abscisse est beaucoup plus clair.

        Comme quoi un graphique sans unités sur les axes ne vaut pas grand chose…

        1. ludo

          j’ai eu du mal aussi avec cette courbe, je pense que si les auteurs avaient représenté les émissions de co2 moyennes le phénomène aurait été plus marqué.

  17. Aurélien

    C’est quelque part rassurant d’apprendre que les dinosaures, monstres impitoyables et violents, étaient tout de même engagés dans un processus de pets.

    (symbales!)

  18. Blanc Cassis

    Gare aux prouts médiatico-politiques qui vont étouffer la France et l’Europe avec tous les dinosaures qui dirigent et qui bouffent 59 % de l’herbe des braves citoyens de ce pays.

  19. Bruxibru

    Et je vous prie par avance de m’excuser de mon orthographe aléatoire.

    Je sorts d’une discussion bien sentie avec une rombière subventionné des quartiers.

    Le problème, que j’essaie maladroitement de souligner, c’est la moralité de la population. Moralité, pas mentalité, qu’elle est la perception du bien et du mal, et plus encore, comme le dit l’évangile et les francs maçons, peut importe la finalité, ce qui compte est le chemin.

    Et parlons en du chemin, aujourd’hui, les plus beaux sourires pensent d’une manière sincère faire le bien, alors qu’ils font le mal

    Tourner le comme vous voulez

  20. Bruxibru

    La joie! Comme le dit la pub BMW, la joie, la fierté d’être en vie, la volonté qui se veut elle même, l’espace crée par la vie entre le bien et le mal, sans laquelle tout n’est que néant, platitude.
    On a fait que ce qui était faible était le bien, la moralité de l’esclave s’est faite roi, comment pourrait-il y avoir une volobté de liberté!

  21. Bruxibru

    Et je le répète :
    Si vous courrez tout nu autour d’un arbre à la vitesse de la lumière, vous pouvez vous sodomiser tout seul.

    La philosophie est un rasoir dangereux, me disait mon oncle, revenant en courant de sils-maria.

    1. Hmhoui bon ok, alors quand tu fumes et que tu bois, tu ne viens pas sur internet et tu attends d’être sobre pour commenter. C’est mieux pour tout le monde.

        1. Bruxibru

          Aller, un dernier pour le route :

          « Je suis je sentiment de rejet exacerbé de jack. »

          Je tenais à partir en beauté. Enfin, en beauté.. pour qui a lu vu ce qu’il y a de vrai dans Kant et Nietzsche, en passant par les faiblesses de schaupenhauer, et qui on vu les faiblesses de Platon, dans son texte, sur la science, tout en ayant un œil impressioné de ce que sa république à encore d’actuel, et tout en etant un critique de l’historicisme, haïssant Hegel, et les idéaux allemand, et en concervant des yeux pour voir que la dynamique qui nous attend ne va mener qu’à ce que l’on veut éviter.

          Par dessus tout aimant la vie, et son Lion.

          Ici comme ailleurs, il n’y a que bêtise, aveugle.

  22. Chardon

    Mince, j’ai voulu lire les commentaires en commençant par la fin, et là, d’un coup, ça me scie les pattes…

    J’espère qu’il n’y a pas eu que lui …. :(

    1. Bruxibru

      Heuu, le dernier à se suicider, ne peux te garantir que ce sera moi.

      Pour le dire en un mot, je vous dévisse la tête et je vous chie dans le cou.

  23. Javayim

    En parlant de pets, je ne sais pas si ces scientifiques sont compétents en la matière, j’imagine que oui un petit peu quand même, mais le fait est qu’ils ont tout de même un appétence à rendre l’homme suspect de tout en matière d’environnement. Selon eux notre environnement périclite.

    Mais l’histoire des dinosaures péteurs aujourd’hui pétrifiés me parait effectivement hors contexte et pernicieuse, surtout si on voit ca avec un peu de recul avec cette timeline par exemple :

    http://bit.ly/yHXglr

    qui montre bien à quel point la vie à pue trouver son chemin malgrés ces millions de millards de litres de pets largués dans les airs.

    Bref à force de dire tout et n’importe quoi le message principal est occulté : pets ou pas pets, il nous faut respecter notre environnement.

    De la même manière qu’il ne viendrait à personne l’idée de vider son bidon d’huile de vidange dans son bac de géranium ou dans son potager.

    La nature tu l’aimes, ou tu péris.

  24. rocardo

    Les vaches rotent beaucoup plus qu’elles ne pètent:le méthane vient des fermentations de la panse,qui est un pré-estomac.
    Les chevaux en revanche pètent beaucoup;les fermentations se font dans un énorme caecum,poche qui fait la transition entre intestin grêle et gros intestin.
    Evidemment,ça vole moins haut que Bruxibru.

    1. valuebreak

      ah .. enfin un commentaire vétérinaire …
      les vaches rotent et pètent d’autant plus qu’elles sont nourries par des aliments fermentées à base d’ensilage, de mais surtout. Elle pètent d’autant plus qu’elles passent de long mois en stabulation, sans faire d’exercice donc. Elles pètent d’autant plus que leur toxémie est élevée suite aux antibio et autres saloperies qui leur sont administrées quotidiennement.
      à noter qu’il existe des millions de vaches qu’on laisse se nourrir seules en herbage à l’année et qui pètent peu. cette histoire de pets de vaches est purement occidentalo-industrielle …
      donc la pertinence de l’article sur les dinos repose sur les approximations suivantes :
      les dinos ont un système digestif de vache,
      les dinos mangeaient de la choucroute,
      ils restaient immobiles toute la journée,
      les ET leur piquaient le cul à distance depuis leur soucoupe.

      bref, de la Science ..

  25. David T

    J’ai lu avec stupéfaction et amusement dans la presse la semaine dernière l’info sur les pets de dinosaures. Ça égaie la journée une news pareille hein ? ^_^

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)