Dure leçon de vie pour Laurence Rossignol

La République du Bisounoursland est parfois pleine de surprises, surtout pour les gentils et les benêts qui la confrontent, au détour d’un incident monétique collatéral, au réel vécu par tant d’idiots inutiles persuadés que le pays n’est pas aussi bisou qu’on le dit (les fats !). C’est ainsi qu’à la suite d’une mésaventure banale, une sénatrice socialiste s’est aperçue que tout, en France, ne roulait pas comme sur des roulettes. Zut et zut.

C’est la très petite et très banale histoire de Laurence Rossignol.

C’est une histoire dont vous n’auriez jamais entendu parler si Laurence n’avait pas été socialiste, bien sûr, et si elle n’était pas devenue, ensuite, sénatrice de l’Oise. C’est l’une de ces histoires d’une banalité consternante qu’un blog de bonne tenue ne relate même pas pour rire (sauf ici, bien sûr, mais vous êtes, lecteur, sur un blog de fachisse turbo-libéral méchant qui mitonne des chatons mignons dès qu’il le peut, c’est dire). C’est l’un de ces faits divers navrants et sans intérêt réel qui n’arrivent même pas à faire un entrefilet dans les journaux, même locaux, même coincé entre à la rubrique télé et la rubrique mots-croisés.

Il faut dire qu’il n’y a pas eu de violences. Il n’y a pas eu de blessés. Il n’y a pas eu d’injures, ni à caractère raciste, ni à caractère sexiste, ni d’incitation à la haine raciale, ni rien du tout. C’est, véritablement, une intrigue en banaloïde transparent qui ne crépite même pas un peu quand on le manipule prestement.

Je résume en quelques mots : le 14 juillet dernier, vers 14 heures, au lieu de glander chez elle comme tout citoyen, elle va connement retirer de l’argent au distributeur automatique d’une banque de la place Saint-Jacques à Compiègne. Folie furieuse : un homme lui vole l’argent. Pétage de plomb total : elle le poursuit dans la rue. La musique rythmée avec des guitares funk se met en route. Elle demande de l’aide autour d’elle, alors qu’il y a plein de monde. Pensez-donc ! Compiègne, un 14 juillet à 14h, ce n’est pas les Champs-Elysées (hein, n’s’pas, comprenez) mais tout de même, il y a du monde.

Et là, personne ne moufte. Aucun homme vigoureusement musclé qui vient stopper le malfrat dans sa course. Aucune femme, solidaire de cette agression à l’évidence machiste, pour faire un croc-en-jambe à l’agresseur. Rien. Que dalle. Le voleur s’enfuit.

Horrible, non ?

Egalité, Taxes, Bisous : République du Bisounoursland

Pour situer un peu, il faut comprendre que Laurence, c’est de la sénatrice qui a fait parler d’elle. C’est du lourd. C’est du gratiné.

En fait, non, j’exagère, franchement. Elle est à peu près aussi incolore, inodore et sans saveur que la petite histoire ci-dessus. Tout juste s’est-elle fait remarquer dernièrement en expliquant (sans rire) que les enfants n’appartiennent pas à leurs parents (et là, c’est assez juste) mais plutôt, à l’État (et là, c’est assez terrifiant). Ah, et aussi, pendant les débats sur le mariage homosexuel, elle s’ennuyait et … jouait donc en réseau.

Vous constaterez donc sans mal qu’on est, ici, dans le niveau de pathétique parfaitement standard pour un sénateur de la république française actuelle : médiocrité, idéologie, banalité.

Là où cela devient rigolo, c’est que la dame, outrée du peu de réactions de ses concitoyens, s’en est ouverte au Courrier Picard. L’article vaut la lecture (d’autant qu’il est plus court que mon billet). Et que déclare-t-elle, toute émue ?

« La première des protections est collective, c’est la solidarité. (…) Le premier problème de l’insécurité, c’est la lâcheté collective. »

laurence rossignol

Mais ici, je dis « Moui non pas tout à fait. »

small double facepalmDans un cas normal où nous aurions eu à faire à une pointure politique, j’aurais sorti un ou deux lolcats idiots, un petit facepalm comme celui à gauche de ce paragraphe, ou un grand, éventuellement multiple. Mais là, comme Laurence, elle a l’air d’être sincère dans son atermoiement, qu’elle a l’air de franchement découvrir ce qui se passe vraiment en France, je vais simplement en venir, directement, au fait.

Dites, m’ame Rossignol, vous savez qu’il y a tout plein de caméras de surveillance, à Compiègne ? Et vous savez déjà qu’elles n’ont servi à rien. Dites, m’ame Rossignol, est-ce que, forte de cette expérience, vous allez inciter vos collègues de la Chambre haute et ceux de la basse à nous débarrasser de ces coûteuses nuisances ? J’en doute. Vous en réclamerez plus.

aspirine.jpg

Dites, m’ame Rossignol, vous savez ce qu’il risque, le voleur, si on le chope ? Non ? En gros, voilà ce qui va se passer : il perdra trois heures à remplir des petits papiers au poste le plus proche. Vous aussi. Et si quelqu’un vous a aidé (appelons-le Roger), eh bien lui aussi devra se tartiner une séance avec les flics locaux. Il est possible, probable même, que le voleur soit d’ailleurs sorti du commissariat, libre, avant que vous n’en ayez fini de votre dépôt de plainte.

Bien sûr, en votre qualité de sénatrice, on supposera sans mal qu’il écopera d’un traitement de faveur qui l’embastillera très vite. Mais voilà : à votre grand dam, j’en suis sûr, vous n’avez pas eu le temps de brandir votre cocarde sénatoriale lors de votre mésaventure, et dès lors, Roger ne pouvait pas savoir qu’il aurait pu vous aider sans se taper une après-midi boulet & paperasserie.

Et puis, si Roger était intervenu et avait, par exemple, fait un croche-patte, comme vous le suggérez, le voleur aurait fait un vol plané. Il se serait peut-être pété les deux dents de devant. Vous auriez rattrapé le malandrin. Et il aurait porté plainte contre Roger. Il aurait probablement gagné. Roger, il n’a pas envie d’avoir des ennuis. Roger n’a pas engagé sa responsabilité pour un acte héroïque d’auto-défense qui tourne mal, et il est resté en terrasse à vous regarder courir.

Et puis, si Roger était intervenu et que le voleur l’avait planté avec un couteau ? On le sait : le sentiment d’insécurité est bien plus fort que l’insécurité elle-même, bisous et tout ça. Mais un sentiment de couteau dans le bide, cela fait des sentiments de problèmes hospitaliers gênants. Et Roger, il a probablement calculé qu’il avait autre chose à faire de son 14 juillet. Et puis, avec les maladies nosocomiales dans les hôpitaux, on n’est jamais trop prudent, hein, m’ame Rossignol.

Et puis, Roger est un boxeur. Roger, il se voit bien parant le coup de couteau, ou, même, le coup de poing nu du méchant voleur. Il voit aussi qu’il réplique, pif, paf. Et il voit le voleur qui tombe et se fracasse la tête contre un poteau. Roger, ce n’est pas un salfachisse. Il sait ce qu’il en coûte de tenter un petit méric à l’improviste. Alors Roger, 110 kilos et 20 ans de boxe dans les bras, il a regardé sa bière bien fraîche et vous, courant derrière le voleur.

C’est dur, la vie, hein, m’ame Rossignol ?

Mais que voulez-vous, c’est un peu votre faute, m’ame Rossignol.

L’État a bien fait comprendre à tout le monde qu’il était le seul à pouvoir utiliser de la force pour arrêter les méchants et les vilains. De fil en aiguille, les méchants et les vilains se sont d’ailleurs multipliés, tant en quantité qu’en qualité, depuis celui qui ose défier l’ordre établi avec des t-shirts corrosifs jusqu’à celui qui tente des bousculades au Trocadéro en passant par celui qui n’hésite pas à se servir de toute la puissance de ses lèvres pour émettre des opinions qui choquent violemment les petits chatons républicains. Devant cette multiplication, l’État, tout heureux de trouver là force prétextes pour accroître sa présence, a redoublé d’efforts, de lois et de règlements pour bien mater les renégats.

Gros souci de cette boulimie d’intervention : en augmentant le nombre de crimes et de délits qu’il entendait punir, le gros État joufflu a mécaniquement augmenté le nombre de victimes, réelles ou imaginaires, et, par voie de conséquence, diaboliquement accru le nombre de coupables réels ou supposés. Maintenant, grâce aux efforts conjugués des socialistes de gauche et des socialistes de droite, n’importe qui peut, potentiellement et très rapidement, devenir coupable. Y compris et surtout lorsqu’il intervient au milieu de scènes violentes. Personne ne veut devenir un Roger.

Et puis, rappelez-vous : l’État est là pour s’occuper de votre sécurité, à votre place, du téton au sapin. Pourquoi s’étonner que personne ne bouge ? M’ame Rossignol, plutôt que fustiger bêtement le manque de réaction de vos concitoyens qui ont, eux, bien compris comment fonctionne la société actuelle, pourquoi ne vous en prenez-vous pas à l’État pour son absence de réaction ?

Ou plutôt, m’ame Rossignol, pourquoi ne vous en prenez-vous pas à vous-même, puisqu’après tout, vous êtes, directement en tant que législateur et indirectement en tant que citoyenne et (honte !) socialiste, responsable de cette situation ? Ah oui, j’oubliais ! Comment demander que vous preniez vos responsabilités alors que tout a été fait pour que, précisément, elle s’évapore dans le grand tout collectif que vous appelez de vos vœux ?

Je vais vous dire, m’ame Rossignol : ce qui vous est arrivé est à la fois banal et doit vous servir de leçon. En France, grâce à vous et à tous vos collègues, on ne peut plus compter que sur soi-même.

« Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences alors qu’ils en chérissent les causes. » Bossuet

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires198

  1. Aristarque

    Une chose est sûre, c’est qu’ elle n’ est pas une de tes lectrices car sinon elle serait dessalée depuis belle lurette…

  2. Higgins

    Excellent. Bientôt, si on continue sur cette voie dans ce beau pays, chaque citoyen sera considéré comme coupable jusqu’à ce qu’il puisse prouver son innocence (c’est déjà quasiment le cas pour les automobilistes. Ça va le devenir au plan fiscal).
    Sinon, j’ai horreur de cette mode qui consiste à féminiser les mots. Vu sa prestation et l’immense respect qu’on doit à cette personne, le terme « sénateuse » serait plus adapté. Je ne retrouve pas la citation exacte mais je crois que c’est Platon qui a dit qu’une société qui commence à toucher aux mots pour faire passer des « idées » nouvelles était sur une pente glissante.

    1. LaM

      Etant donné qu’on est déjà tous surveillés au cas où un beau matin on se découvre des envies de terrorisme, on peut dire que la position par défaut c’est « coupable ».

    2. zecrocwhite

      A votre dernière phrase, je citerai Pierre Desproges :
      « Françaises, Français, réjouissons-nous, nous vivons dans un siècle qui a résolu tous les vrais problèmes humains en appelant un chat, un chien. »

  3. Aristarque

    Le pire est que tu as raison en évoquant le risque que le malfrat choqué, cogné, bref ayant subi du fait de son action, un petit ou gros désagrément physique, dépose non seulement une plainte tout ce qu’il y a de plus officielle mais surtout que ladite doléance soit jugée recevable et instruite en conséquence. Gageons qu’ à ce rythme, bientôt les malfrats se plaindront du choc psychologique subi par la révolte de leurs victimes si bien qu’ on s’empressera de leur offrir le traitement idoine. Si maintenant, les malfrats trouvent des oreilles compatissantes pour les plaindre quant aux risques du métier, ne nous étonnons pas du peu de frein à la racaille en développement.

    1. duff

      ça s’est déjà vu et passé comme vous le craignez. Donc oui, il est normal que personne ne bouge. Lundi soir un mec complètement défoncé à 18h s’est mis à fumer enfin vapoter dans le métro bondé en hurlant. Tout le monde a baissé la tête. Voila où on en est.

        1. duff

          Merci à vous de vous préoccuper de ma vie mais quand je serai en vacances, lire les excellents billets de H16 sera le dernier de mes soucis. J’étais en déplacement tous les jours de la semaine sauf aujourd’hui.

          1. GG

            C’est que d’ordinaire, vous apparaissez dans les comms en fin de journée, et votre avatar détonne au milieu des autres.
            Même remarque sur les vacances…

      1. Aristarque

        Ce n’ est pas que je le craigne. Je sais bien que cela se passe ainsi dans la vraie vie des vrais gens et non pas celle de l’ aristocratie des zélu(e)s. Il suffit de lire les rubriques des faits divers locaux dans les journaux pour en trouver sans peine au fil des semaines…

    2. Higgins

      La plupart de ces plaintes est classé sans suite par le Parquet. Le problème vient de « l’insécurité » qu’elle entretient chez le citoyen lambda. Un parquetier mal-luné (ça existe), des forces de l’ordre absente, des circonstances un peu troubles, une médiatisation complaisante (c’est très courant), le rôle actif de certaines associations aux buts nécessairement désintéressées, des politiques veules (pléonasme) et l’enfer devient rapidement une réalité. Et quand bien même la plainte est jugée recevable, il ne faut rien exagérer, il y a 90% de chance que cela se termine bien pour le malheureux citoyen civique. Mais le chemin est plutôt rude en attendant. A vous dégoûter d’être un honnête homme.
      Je reste très légaliste et si, au niveau du principe, j’adhère facilement à l’idée qu’on ne doit pas se faire justice soi-même, je suis au regret de constater que l’Etat est dans l’incapacité d’honorer ses prétentions en la matière, moins matière de Justice qu’au niveau des agents chargés de la sécurité publique (la Gendarmerie étant, de mon point de vue, largement plus efficace que la Police en tenue sur ce point).

    3. Nocte

      logiciel d’analyse socialiste sur ce genre de cas (c’est du BASIC approximatif, c’est pour ça que ça plante souvent) :

      set camp == « camp du bien »
      set individu
      set victime
      set malfrat
      set statut == « ELU »

      IF individu EQU $camp AND IF malfrat EQU $camp GOTO exit
      IF individu NEQ $camp AND IF malfrat EQU $camp GOTO Ajustice
      IF victime NEQ $camp AND IF malfrat EQU $camp GOTO Ajustice
      IF victime EQU $camp OR IF individu EQU $camp AND IF malfrat NEQ $camp GOTO justice

      REM cas particulier
      IF victime EQU $statut and IF victime EQU $camp goto LOLZ
      IF victime EQU $statut and IF victime EQU $camp goto MAL

      :AJUSTICE
      CALL meric.bat
      EXIT

      :JUSTICE
      CALL presse.bat
      CALL grosmicromou.bat
      CALL SM.bat
      CALL gardedessceaux.bat
      EXIT

      :LOLZ
      IF victime EQU « cahuzac  » CALL jaipasdecompteensuissecestlaveritevraie.bat
      CALL continuons.bat
      EXIT

      :MAL
      CALL presse.bat
      CALL grosmicromou.bat
      CALL condamnation.bat
      EXIT

      :EXIT
      CALL whatelse.bat
      EXIT

  4. duff

    Gare au premier qui fait un jeu de mot pourri sur le nom de cette pétillante sénatrice!

    1. carpe diem

      Voilà j’arrive : « Rossiiiiignoooool, Roooosiiiignoool de mes amurrrrrs, quand ton chant d’élèvera , viens chantééééééér sous ma fenêeeeeetreu etc…
      Traduisez : Mamy Rossignol, quand tu vas pousser un hurlement après qu’un gentil suédois t’ait taxé ton sac Vuitton, viens tenter vainement d’appeler au secours sous ma fenêtre triple buse.

      1. Duff

        J’ai honte, je n’arrive à trouver un truc fun sur le fait qu’une élue nommée « Rossignol » se fasse « voler » et qu’elle joue sur le net malgré un salaire qui ferait transpirer de nombreux managers. J’ai même cherché une image du côté du ski, au final, je suis assez sec.

        Sauf si un lecteur trouve mieux, convenons que ce Rossignol ne chante (des conneries) qu’alimenté par notre fric. Et c’est peut peut être à cause de point que je n’ai pas tant envie d’en rire.

  5. Le Gnôme

    Et puis généralement, les socialistes courent après le pognon des autres, pas après le leur.

    Et courir après un honnête voleur, qui a besoin de cet argent pour nourrir sa (nombreuse) progéniture parce qu’il ne trouve pas de boulot parce que sa boîte a fermé étranglée par les charges votées par notre aimable sénatrice, est ce bien raisonnable. Après tout, c’est un socialement proche.

    1. GG

      « Savez-vous quel est le salaire médian en France, Madame la sénatrice ? Le savez-vous ? »

    2. Higgins

      N’accablons pas outre mesure notre pauvre sénateuse. Je ne souhaite à personne, même à mon pire ennemi, de se faire ainsi dépouiller. Pour autant, il est quand même piquant de voir une personne apparentée de près à un parti, qui a érigé la spoliation (cf Bastiat) en paradigme, être victime d’une spoliation élémentaire. Si cela pouvait lui rappeler l’existence des droits naturels (« la propriété des biens a le caractère inviolable que la personne humaine. Cette personne est conçue comme un rapport de soi à soi en tant que propriété. Chaque homme est donc le seul propriétaire de sa personne, de sa vie, de sa liberté et de ses biens. « http://www.wikiberal.org/wiki/John_Locke), elle progresserait (la marge est grande mais je suis d’un naturel optimiste) sur les chemins ardus de la connaissance. En attendant, elle vient de rejoindre la (trop) longue cohorte de tous ceux qui ont été un jour qui d’un vol, qui d’une agression, qui d’une incivilité, dus en grand en partie à toutes les théories dont elle est, n’en doutons, une ardente défenderesse.

        1. Fergunil

          Halte à la discrimination !!
          Elle a rencontré une victime de notre société turbo-libérale, voilà tout !
          En URSS, ce problème ne serait jamais arrivé : déjà, personne n’avait d’argent à retirer, ensuite, une apparatchik dans son genre recevrait assez de mallette de cash pour ne pas avoir besoin d’en retirer plus, et enfin, à raison de 10 ans de goulag à la première offense, et perpet à la deuxième (si jamais 1/ le mec survit 2/ le mec peut rentrer chez lui 3/ le mec a toujours pas compris) il y a vachement moins de petit larcins …

  6. kelevra

    toujours tres bon, mais la vous vous surpassez. cette senatrice a surement une boite mail, un petit envoi de votre excellente prose serait du meilleur effet.

    1. vengeusemasquée

      J’allais justement demander si cette petite lettre a été envoyée à Madame la Sénatrice 😉 Au moins, ça fera rire ses collaborateurs.

    2. Laurent

      Bonne idée, elle serait ravie d’en apprendre un peu plus sur la vie d’ici 🙂 Très bon billet !

  7. Vaclav Olmac

    Là c’est du grand art ! Texte à étudier dans toutes les écoles de la RRRRRépublique ! Tout est dit sur l’état de notre société, ses incohérences, ses postulats stupides, ses préjugés, idées reçues etc…et les résultats sur le terrain du quotidien.
    A faire circuler partout comme médicament anti-socialiste, anti-étatique auprès de notre belle jeunesse. Ca vaut tous les cours de morale et d’instruction civique du Professeur Peillon.
    Chapeau l’artiste !

  8. Romain

    Hé oui ! On commence par réclamer un petit croche-patte, et à ce que le malfrat soit maîtrisé au sol. Puis une paire de mandales dans la tronche, pourquoi pas? Un petit passage à tabac pour donner une petite leçon. Et un truc qui serrait pas mal, ça serait d’organiser des petites cellules de sécurisation. Puis des milices, tenez donc ! ! ! !

    Mme Rossignol, plus j’y réfléchis, plus je trouve que vos propos nauséabonds émanent un certain « relans » d’avant guerre qui me rappellent les heures les plus sombres de notre histoire.

    1. estienne

      C’est en effet édifiant de voir comment cette honorable sénatrice de gauche perd la raison et vire à droite dès que ses petits sous personnels sont en jeu.

      1. Pere Collateur

        Je ne sais plus ou j’avais entendu ca, mais il se dit qu’un élècteur du FN est un ancien communiste à qui on a piqué son autoradio.

        Plein de bon sens cette remarque ^^

      2. Hermodore

        Avec un minimum de 15.000 € mensuels dont seulement 5.500 € imposables, vous appelez cela « ses petits sous personnels »?

  9. Emma

    Merci pour ce billet H16. D’un simple fait divers minuscule faire un état des lieux de la solidarité dans notre société pour finir sur cette si belle citation de Bossuet, bravo !

  10. GG

    Merci pour ce magnifique article H16. J’ignore quelle est la probabilité que la Rossignol le lise un jour, mais ce serait salutaire.

    1. Duff

      Pour avoir tenté l’expérience avec un socialiste, à peine arrivé sur la page qu’il a été heurté par le « Petites chroniques désabusées d’un pays en lente décomposition… » et n’est pas allé plus loin. L’Horizon de l’univers socialiste est clos.

  11. Romain

    Flute ! J’ai oublié de placer « la bête immonde au ventre fécond ». Désolé.

  12. LECOMTE René

    Victime d’une petite incivilité alors que toujours protégée dans le cocon des beaux quartiers, la réflexion de notre élue va devoir évoluer.
    C’est connu, les commissariats et le Banques croulent sous les dépôts de plainte pour des attaques devant les distributeurs de billets. De plus, elle a eu de la chance car elle ne s’est pas fait agresser physiquement.
    Quoi qu’il en soit, elle sera remboursée de son préjudice par sa Banque, grâce à la Loi sur la Sécurité Quotidienne, initiative en 2001 d’un certain Nicolas. A moins que le commissariat refuse sa plainte pour ne pas aggraver les statistiques de la délinquance.

  13. infraniouzes

    Conseil à m’ame Rossignol:
    Chère Madame,
    Avec tout le pognon que vous engourdissez tous les mois avec votre poste de sénatrice (obtenue par hasard parce que vous êtes au PS), il ne vous est pas venu à l’esprit que vous pouviez vous payer un garde du corps quand vous allez chercher de l’argent au DAB ?
    Ah oui, qu’est-ce que vous dites ? C’est cher… Ah si on pouvait faire une note de frais et se faire rembourser ? Mais bien sûr chère Madame, pour les politiques tout est possible, tout est permis ! Votre Président de chambre se fera un plaisir d’inaugurer une nouveau train de dépenses: « la protection rapprochée des élus qui vont au DAB… »

  14. Saluki

    Pensant que la mère Rossignol ne fréquente pas ce site (elle a tort…), j’ai eu l’amabilité de lui adresser copie de cet article…

  15. Nyamba

    Le Courrier Picard rappelle, à titre de conclusion de cet émouvant article (merci du lien), que « Ne pas porter assistance à une personne en danger est un fait délictuel, dont les peines maximales vont jusqu’à 5 ans d’emprisonnement et 75 000 € d’amende. »
    C’est dire si la liberté d’action est vaste : entre ne rien faire et prendre un risque pénal, et agir et prendre un risque pénal.

    H16, vous êtes une révélation. Merci. (<– fleur gratuite).

      1. Aristarque

        Et que sont-ce ces façons de tenter un pauvre voleur en retirant du bel et bon (enfin, officiellement…) argent sous son nez ?
        Je vous le demande…
        Il ne pouvait que craquer, voyons !
        Quelle est cette immonde société où certains peuvent retirer de beaux euros d’un DAB alors que tant de nécessiteux doivent se contenter de les regarder de loin, surtout en fin de mois !
        Il a donc appliqué à notre oiselle, la loi de la solidarité forcée que celle-ci, en compagnie de ses congénères socialistes, promeut avec vigueur, chaque jour que Dieu fait…
        Évidemment et comme toujours, quand il faut s’appliquer à soi ce qu’ on impose aux autres, c’est moins bisou bisou qu’attendu…

    1. 2L

      Sauf que ce n’est pas elle qui est en danger, mais son pognon. Pas de quoi porter plainte pour non assistance à personne en danger pour ça quand même?

      1. Hermodore

        Comme je le dis plus haut, avec un minimum de 15.000 € mensuels dont seulement 5.500 € imposables, c’est pas elle qui est en danger mais nous, qui l’entretenons grassement à jouer à ses conneries électroniques…

    2. yp

      Elle a eu de la chance de ne pas avoir été reconnue par Roger, qui aurait pu être très tenté de faire du paté de rossignol.

  16. La Coupe Est Pleine

    Je suis toujours admiratif de ce déroulé, qui vous est si caractéristique, autant d’idées condensées en si peu de lignes est assez bluffant.
    Parfois je me demande combien de tentatives et d’heures de relecture et réécriture il m’aurait fallu pour espérer produire la même chose …. sans doute des jours !
    Cette histoire me rappelle celle d’un collègue qui une nuit fut réveillé par un bruit d’ébarbeuse alors qu’il s’était assoupi dans sa grange en surveillant une vache sur le point de vêler.
    En fait le bruit était celui que faisait un type assez balaise au pied de son pivot d’irrigation pour en extraire les fils électriques. Une envie nocturne de cuivre est une pulsion difficile à réprimer semble-t-il.
    Toujours est-il que le propriétaire s’est dit qu’il fallait agir vite. Aussi il s’est emparé du piquet de clôture qui attendait dans sa bagnole, et s’est occupé de neutraliser gentiment l’intrus. Puis il appelle la gendarmerie la plus proche, à trois kilomètres, dont les préposés ont mis plus de deux heures à venir sur le lieux.
    Devant les faits d’une évidence assez consternante, l’intrus ne disait rien, les gendarmes étaient forcés de reconnaître que les détails ne jouaient pas en sa faveur. Une ébarbeuse à batteries, des fils endommagés dans son véhicule, des dégâts sur le pivot, etc etc ….
    Fort heureusement l’agri eut l’idée de surjouer la scène, et de dire qu’il avait été menacé, en oubliant de signaler qu’il avait eut recours au piquet de clôture.
    Les gendarmes se sont attardés un moment sur les « traces » que l’individu portait au visage, revenant même plusieurs fois sur le sujet.
    Fort heureusement l’intrus n’a pas porté plainte pour ses blessures, qui il faut dire étaient de bonne facture de l’aveu même de celui qui les a produites.
    Le gars comme on l’apprenait plus tard par un gendarme de ma famille, avait déjà un bon pedigree en matière d’affaires de police. Il n’a pourtant écopé que d’une amende et d’un avertissement. Je pense que la rouste a du lui faire plus d’effet.
    Toujours est-il qu’en matière de « justice », il suffit de quelques détails pour passer d’un côté ou de l’autre de la barrière. …. Mieux vaut tenir sa langue !

  17. val

    « La première des protections est collective, c’est la solidarité. (…) Le premier problème de l’insécurité, c’est la lâcheté collective. » Merci pour cette citation, tellement typique du bagout collectiviste. De plus,l’art de reporter la faute sur autrui, un art de l’esquive tres abouti chez ces gens la…

  18. Christophe

    Rigolo en effet. Et pathétique (of course).

    Pendant ce temps, l’enfilage continue. Et le mythe de la méchante austérité qui tue les gentils chatons, a encore pris une mandale en pleine poire.

    Lisez l’actu sur le déficit de notre cher état (chiffres à juin).

    http://tinyurl.com/mzr59nw

    Le Figaro se garde bien de calculer le %…

    Je l’ai fait pour vous.

    Si on enlève (en bon socialo comptable) les « éléments exceptionnels »… on parvient QUAND MEME (copyright Manolo Valls) à une hausse de… 3,3 % d’une année sur l’autre.

    Si, si vérifiez : de 185,2 myards à 191,3 myards… Ca fait une hausse de 3,3 %.

    Et en comptant les « éléments exceptionnels » (en bon crevard ultra libéral fâchiste que vous êtes)… là on a les cheveux qui se collent sous l’effet du souffle : +6 % pile poile.

    Etonnant non ?

    Nous sommes cerné par la méchante austérité tueuse de roms et d’enfants… et pourtant le déficit de l’état augmente plus rapidement que l’inflation !

    Beaucoup plus rapidement. Mais comment se fesse t -il ?

    Oh ben zut alors.

    La vie « austère » est décidément très méchante.

    1. Aristarque

      Vous n’ y êtes pas du tout! Nous en sommes à 6% à cause d’ une austérité débridée imposée au bon peuple de France. Si cette austérité n’existait pas, nous en serions probablement vers 10 à 12%….

  19. Tribuliste

    L’agression est aisément concevable malheureusement…
    Ce qui l’est moins, et là se trouve la profonde tristesse du fait : c’est qu’une Député Socialiste soit amenée à retirer de l’argent. Pauvre femme, avec tous les pots de vin et autres financement occultes du système, la voici dans l’absolue nécessité au point de s’abaisser à un geste si… médiocre. Seulement réservé au commun des contribuables.

    De fait personne n’en parle, un socialiste au guichet, tous les privilèges s’en trouvent malmenés : HONTE A ELLE !!

  20. max

    En France récemment pour 2 semaines de vacances, je suis maso, la liste des joyeusetés :

    – train en retard d’une demi heure, j’ai presque loupé ma correspondance lors de mon retour en Allemagne.
    – train sans clim et même sans ventilation sous la canicule
    – le bar du train n’ayant pas de ticket de métro à vendre pour gagner du temps dans le métro
    – chambre chez l’habitant hors de prix au regard de la prestation
    – une femme de ménage que j’ai payée pour me conduire à la gare se met à klaxonner un noir à vélo qui la dépasse sur la gauche en centre ville, il se rabat sur la droite, elle reklaxonne et le dépasse en accélérant rageusement, vexée d’avoir été dépassée par un vélo. Arrivés devant la gare, je sors ma valise du coffre, le noir se pointe pas content, la conductrice au lieu de calmer le jeu en remet plusieurs couches. Je voyais que ça risquait de se terminer en pugilat, tout ca à cause d’une gourde qui n’aime pas se faire dépasser par un vélo. Finalement, j’ai joué la carte calmer le jeu, puis chacun est parti de son côté sans heurs.

  21. max

    Ah oui, j’oubliais, la femme de ménage, en conduisant, me racontait que son gamin avait passé 1 semaine de vacances offerte par une avocate et son mari ingénieur. Le train de retour du fils avait eu du retard et elle se demandait comment se faire rembourser le billet de train qu’elle n’a pas payé, puisque offert par l’avocate…

  22. PhD

    Deux anecdotes
    Pour Higgins (9H48) : Mes deux neveux, éleveurs, chopent un voleur de poules et appellent donc la gendarmerie.
    Les pandores commencent par se perdre, ma belle-soeur va les récupérer en voiture et quand ils arrivent, la première chose qu’ils font est de relever la plaque de sa voiture.
    Ils sont par contre très efficaces dans leur rôle de Gestapo des routes.

    Pour La Coupe Est Pleine : Une connaissance, se promenant un soir en ville avec sa copine, se fait agresser par deux types dont un avec un couteau ; manque de bol, il est 4ème dan de karaté ; il plie en deux celui qui arrivait sur le côté d’un yoko geri et balance un méga bourre pif à celui de face, qui avait le couteau. Ce dernier s’écroule. La connaissance appelle les secours, arrivée des secours et des flics, etc…
    La victime du bourre pif a porté plainte et la connaissance a été condamnée à des TIG avec sursis car, compte tenu de son expertise en karaté, il aurait pu neutraliser l’agresseur en tapant moins fort.
    Moralité : « La prochaine fois je tape plus fort et je me barre en laissant le type crever par terre. »
    (Le juge était peut-être un adorateur du mur des cons)

    1. La Coupe Est Pleine

      « Moralité : « La prochaine fois je tape plus fort et je me barre en laissant le type crever par terre. » »

      => Je me suis toujours demandé ce qui serait le mieux à faire, si par cas je devais surprendre un de mes gentils visiteurs de nuit :
      – Les laisser filer
      – Appeler les flics
      – Ne rien dire à personne aplatir les bonhommes, les foutre à poils, les jeter dans le parc à cochons, et brûler leurs fringues ….

      Terrible dilemme ….

      1. Duff

        N’oubliez pas qu le délit de « non assistance à personne en danger » date de ce bon vieux Maréchal, dans le but non avoué qu’on comprend tout de suite. La France et l’Allemagne font partie des pays qui se comptent sur les doigts de la main où une loi similaire existe… D’ailleurs c’est fou le nombre de lois, coutumes, règlements en vigueur qui datent de l’occupation. Une des raisons du déclin?

      2. Rickiki

        Il n’y a aucune raison d’avoir un dilemme, si les gendarmes mettent deux heures à se pointer c’est pas pour rien.
        Le lendemain on fera venir une pelle mécanique pour creuser un drain, le soir on garde la pelle pour quelques bricoles et le tour est joué. C’est l’affaire de deux heures pour bien tout nettoyer. Le plus emmerdant c’est quand ils viennent en voiture. Nous on a un tas d’épaves sans plaques, mais c’est pas forcément le cas de tout le monde.

    2. Higgins

      La Gendarmerie n’échappe pas, hélas, au mal-être ambiant mais je la considère nettement plus efficace que la Police. Peut-être est-ce du à son côté militaire?

      1. Aristarque

        Elle n’ est effectivement plus ce qu’ elle fut au temps jadis, finalement enfui depuis 20/25 ans.

  23. ironbooboo

    Si on devait faire des croc-en-jambes à tous les voleurs la classe politique n’en finirait plus de trébucher. M’ame Rossignol devrait songer que c’est grâce à ce genre de non-réactions qu’elle et ses collègues peuvent continuer à faire les poches des contribuables sans même se donner la peine de fuir.
    Et puis il faut être philosophe dans la vie, à grosso merdo 90€/h hors avantages pour jouer sur sa tablette il ne lui faudra ni beaucoup de temps ni beaucoup d’efforts pour renflouer son compte du montant du larcin …

    1. Fergunil

      90€/heure signifierait qu’ils travaillent 41h pour leurs 15000€ mensuel.
      Je n’y crois pas une seconde.
      En tout cas, pour prendre mon exemple personnel, quand je travaille, je ne peux pas jouer sur mon iPad.
      Je suis par contre ouvert à toute proposition de poste remplissant ces caractéristiques. Veuillez contacter H16 avec vos offres qui fera suivre 🙂

      1. Aristarque

        Tu as une opportunité décrite par cet article. Le premier pas pour être sénateur est d’être élu local. Justement, tu es dans les temps pour y aller dans six mois, élections municipales obligent!

  24. Serge Cheminade

    Sous le titre « Gironde : après les cambriolages, des habitants assurent des patrouilles »
    http://www.sudouest.fr/2013/07/18/les-rondes-de-nuit-des-habitants-du-verdet-1117881-2966.php
    Nous pouvons lire :
    « À l’hôtel de ville, le maire socialiste, Philippe Buisson, se montre ferme : « Personne ne peut s’autoattribuer un pouvoir qui est dévolu aux forces de police et de gendarmerie. » »

    Faudrait que les socialistes sachent ce qu’ils veulent. Je précise que Philippe Buisson est secrétaire national au média du PS et, selon moi, l’idée qu’il a aboutira au contrôle des journalistes. J’en parle à « Journalistes vous avez un choix important à faire » http://www.orvinfait.fr/journalistes_vous_avez_un_choix_important_a_faire.html

    1. Duff

      Le web résiste au socialisme, ils finiront par trouver une solution… Taxer, contrôler via le csa, c’est dans l’air…

  25. Rhum1

    Le plus consternant, je trouve, est que cette dame ose encore parler, se montrer, et se plaindre du comportement de ses concitoyens.
    La vidéo en lien devrait, « normalement » suffire pour qu’elle se fasse toute toute petite.
    Ca me rend fou.
    Dans un pays « normal », cette $@(°%£, aurait du démissionner.
    (Et puis après tout, en bonne socialiste qu’elle est, elle a aidé, sans même le vouloir, une personne dans le besoin. Elle vient de sentir une taxe d’Etat avec une ponction à 100% en soutien aux personnes à capacité de travail réduite voire nulle).

  26. xavier

    Bravo, you made my day!

    J’invite Mme le Sénateur et le Courrier Picard à lire le Code pénal.

    Le délit de non-assistance à personne en danger n’est constitué que lorsque l’intégrité corporelle de la personne en péril est menacé.

    http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070719&idArticle=LEGIARTI000006417779

    Donc bien se rappeler: « intégrité corporelle ».

    A aucun moment, Mme le sénateur ne s’est trouvée en danger.

    Nos concitoyens n’avaient aucune obligation légale d’intervenir! Et comme le fait excellemment remarquer H16, ils ont eu bien raison de ne pas bouger le cul de leur chaise!

    Mme le Sénateur devrait consulter Légifrance au lieu de jouer bêtement sur sa tablette.

    Bien à vous

    1. Aristarque

      Et si la loi française ne lui plaît guère, elle est bien mieux placée pour envisager d’ y remédier que ses concitoyen »plus égaux »…

  27. Nemrod

    Le vol de Rossignol… c’est bon elle est faite.
    Ah la pauvresse !
    Si je n’étais un méchant libéral mangeur de bébés communistes, elle m’arracherait une larmichette.
    Mais là rien…hormis un ricanement cynique…méchant que je suis.
    Me demande même si ce n’est pas au volatile en question que mon croche-patte mental se destine…c’est vous dire si je suis irrécupérable.

    En tous cas, bravo pour la limpidité de vos pensées h16.
    Peut être la réception du texte par la microdinde susnommée dissipera t’elle la confusion mentale lui tenant lieu de pensée, mais je n’y crois pas.

  28. Arkh

    C’est dommage qu’en plus d’être nuls en économie, il ne connaissent pas certains morceaux de la psychologie : http://en.wikipedia.org/wiki/Bystander_effect et http://en.wikipedia.org/wiki/Diffusion_of_responsibility . Voilà pourquoi espérer une réaction d’une foule est con.
    « Social psychological experiments have demonstrated that individuals’ failure to assist others in emergencies is not due to apathy or indifference, but rather to the presence of other people. »

  29. Tea Party

    Quel bel article : partir d’un petit fait divers, pour montrer avec finesse, la déliquescence totale de la France, bravo, et merci.

  30. Absolut_quentin

    Sa déclaration aurait pu être citée mot pour mot par James Taggart…

    @absolut_quentin

  31. BA

    Vendredi 9 août 2013 :

    Le déficit de l’Etat se creuse : 59,3 milliards d’euros fin juin.

    Le déficit de l’Etat s’est creusé de 2,6 milliards d’euros fin juin sur un an, essentiellement en raison de dépenses européennes exceptionnelles, a annoncé vendredi le ministère du Budget.

    A fin juin, le déficit atteignait en cumulé 59,3 mrd EUR, contre 56,7 mrd EUR fin juin 2012, a précisé le ministère dans un communiqué, avec des recettes en hausse.

    L’écart s’explique selon Bercy par la perception, début 2012, de 2,6 mrd EUR de recettes perçue en l’échange de l’attribution de licences de téléphonie mobile 4G, mais aussi de dépenses pour l’augmentation de capital de la Banque européenne d’investissement (1,6 mrd EUR), et la dotation au Mécanisme européen de stabilité (3,3 mrd EUR).

    Fin de citation.

    Conclusion :

    – augmentation de capital de la Banque européenne d’investissement : 1,6 milliard d’euros

    – dotation au Mécanisme européen de stabilité : 3,3 milliards d’euros

    Mais comme la France n’a pas ces 4,9 milliards d’euros, la France a été obligé de les emprunter.

    Pour aider les pays européens en faillite, la France surendettée est obligée de se surendetter encore plus.

    Et comme les pays européens en faillite ne rembourseront jamais leur dette, la France subira des pertes de dizaines de milliards d’euros.

    La zone euro, c’est le tonneau des Danaïdes.

    La zone euro, c’est un suicide collectif.

    http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/2-22072013-AP/FR/2-22072013-AP-FR.PDF

      1. Pere Collateur

        Et il est numéro un dans ce classement.

        On est les champions!

        Faudrait lui envoyer le lien; ca lui remonterait peut etre le moral.

  32. LECOMTE René

    A BA, avez-vous pris connaissance de l’article du monde à ce sujet ?

    « Hors ces éléments de nature exceptionnelle, le déficit à fin juin 2013 s’améliore de près de 5 milliards par rapport à fin juin 2012″, assure le ministère. Les dépenses de l’Etat atteignaient 196,2 milliards d’euros à fin juin (191,3 sans les dépenses exceptionnelles européennes), contre 185,2 milliards à la même date en 2012.  »

    Compte tenu de mon âge, et n’ayant pas eu le privilège d’aller à l’école de Peillon, je ne sais surement pas compter.
    Plus un objet tombe moins vite, moins sa vitesse est plus grande !
    Sûr que le déficit s’améliore, puisqu’il augmente, comme tout ce que touche la socialie.

    1. Nyamba

      … euh, quoi ? @_@
      (le compte-rendu journaleux, pas votre commentaire…)
      L’algèbre élémentaire ne semblant pas le fort de nos zélites dirigeantes, n’y ajoutez pas, de grâce, de théorèmes mécaniques, surtout quand ils sont exacts.
      « Plus un objet tombe moins vite, moins sa vitesse est plus grande » <- c'est magnifique :')

    2. Aristarque

      Bien sûr qu’il s’améliore puisqu’il progresse toujours plus (vers le pire)…
      Devenant de redoutables experts en matière de déficit, nous ne pouvons qu’ en améliorer la qualité au vu de nos compétences… 🙁

  33. Toni

    Une suggestion de réponse à la sénateuse LR, réponse trouvée ailleurs sur d’autres sites:

    Bien fait pour ta gueule connasse, au moins tu vois ce que le peuple français subit tout les jours.

  34. pontiac

    il faut transmettre ce magnifique billet à dame Rossignol … on ne peut faire autrement …. tout le monde a le droit de rire non ?

  35. Tea Party

    Ce qui m’horripile, c’est que les  » Roger  » qui ont raison de l’être sont légions. Il y a de cela plus de trente ans, comme quoi le délitement n’est jamais immédiat, mais suit un long cheminement : une connaissance, pompier, hors service, voit une femme se suicider en se jetant d’un pont, très haut, au demeurant. Bien sur, sans hésitation, il a sauté pour la sauver. Comme le savent tous les professionnels, sauveteurs, maître nageurs, un noyé, se débat toujours vigoureusement, par panique, s’agrippe au cou du sauveteur frénétiquement, voire lui donne des coups de poings sur la tête par hystérie. Hormis en piscine, où les bords sont prés, tous les formateurs vous le disent clairement, il faut impérativement  » assommer  » la victime, pour qu’ in fine, il ne puisse pas avoir deux victimes, ce qui est souvent arrivé, aux trop bons samaritains, n’ayant pas eu de formation de base.
    Manque de chance, en envoyant un  » pain » à la femme, il lui cassa la mâchoire ! Une fois bien remise, en guise de remerciements, elle porta plainte, pour coups et blessures, et il fut condamné ! Certes très légèrement, mais condamné quand même. Il en fit, une grave dépression nerveuse. Son monde, ses idéaux, tout ce qui l’avait amené par vocation, à faire son métier, s’écroulait à ses pieds.
    Bien sur les textes légaux ! Sont parfaitement déconnectés, de la réalité, destructeurs, il vous disent, qu’il faut parler au noyé ! Le calmer ! Abruti, si on a un violon, on lui joue un air apaisant ? Il est même mentionné, que si la personne s’ agrippe de trop, au sauveteur, ce qui arrive souvent ! il faut qu’il prenne sa respiration (très facile, quand on a fait le forcing, pour aller chercher au plus vite quelqu’un ! Et que l’on doit en garder sous la pédale, pour le retour) et aller au fond, pour qu’elle vous lâche  » naturellement  ». En gros, l’aider un peu plus à se noyer!!! en buvant encore le l’eau, surtout s’il y a du courant, de grosses vagues ….Pauvre France.

    1. J’ai vu traîner ça. J’attends d’avoir les détails sur le projet de modification de la directive, mais là, je n’ai rien de concret.

    2. Aristarque

      Pourquoi s’inquièter, voyons?
      De stress test en propos rassurants, les banques européennes ne peuvent PAS faire faillite! Iriez-vous jusqu’à douter des paroles de notre bien-aimé gouvernement? Mécréants que vous êtes. C’est juste que l’ administration européenne qui a fini ses directives de calibrage des petits pois comparé à celui des tomates-cerises cherche à s’occuper pour ne pas passer tout de suite à l’ extension européenne des tourne-à -gauche cyclistes… Non?

      1. hussardbleu

        Aaaah! …. comme l’Internet libre doit être détesté dans ces aréopages distingués… que l’on s’indigne du calibrage des petits pois ou de la puissance eco-friendly des aspirateurs, passe encore… mais que l’on révèle que l’UE prévoit et organise la faillite de quelques grandes banques européennes, voilà qui ennuie….

        Les paris sont ouverts : le chaos c’est en septembre ou en octobre ? personnellement, je préfère octobre. D’abord il faut respecter les grands classiques, et, de seconde part, je prends une semaine de vacances en septembre, où je ferais cas d’un brin de tranquillité avant l’ouverture des catastrophes….

  36. Greg

    Ben tiens, depuis le temps que le rossignol est un outil de cambriolage, cela lui pendais au bec…
    De plus, il ne s’agit PAS d’un voleur dont elle a été victime : ce n’est qu’un adepte actif de la politique étatique française :
    Après le retrait au distributeur, elle a eu droit au retrait par un redistributeur, comme l’Etat le fait si bien.
    Ne dites plus voleur, dites Redistributeur ! Cet argent, le redistributeur en fera forcément meilleur usage que son précédent provisoire propriétaire !!

  37. NOURATIN

    Merveilleuse histoire. Comme cela met bien en évidence la bêtise bien pensante et la stupidité socialiste.
    « Rossignol de mes amours, comme chantait le vieux Luis, l’amour viendra
    peut être », qui sait, il suffit d’espérer très fort…

  38. Bordachar

    Super! Si seulement tous les parlementaires et hommes politiques socialistes pouvaient être victimes de ce genre de larcin ce serait bien… Peut être qu’ainsi nos élites auto-proclamées comprendraient enfin l’inquiétude de leurs concitoyens et l’inanité de leur angélisme. Allez, ce serait bien que la prochaine victime soit Belkassine ou Taubira, rien que pour rire à la lecture de l’excellent billet que vous ne manquerez pas de publier!

  39. Théo31

    Ca doit faire drôle de se retrouver comme le citoyen lambda qui n’a pas le droit à une garde rapprochée d’une demi-douzaine de membres payés et entretenus par l’argent gratuit des autres.

    Elle expérimente ce qu’elle prône : le socialisme, voler les autres à condition de ne pas être concernée.

    1. Tea Party

      D’ après la rengaine habituelle  » La victime est très défavorablement connue des services de police ». Comme dirait Taubira :  » C’est ballot ! Dire qu’ il aurait été en sécurité en prison ».

  40. parisien9999

    Un immense MERCI h16 pour ce parfait résumé de la situation de ce pays. Je doute cependant que le neurone de la dame arrive à le comprendre.
    En tout cas, c’est bien fait pour elle. J’espère que d’autres élus (notamment les plus imperméables au monde réel) seront victimes de cette mésaventure. Il n’y a que ça qui peut éventuellement leur ouvrir les yeux. Ici ça n’a pas suffit (cf l’article du journal). Je lui souhaite de se faire braquer au couteau la prochaine fois.

Les commentaires sont fermés.