Fleur Pellerin veut euthanasier le crowdfunding en France

Tous les jours, nous frôlons la catastrophe. Et tous les jours, le gouvernement, par son action décisive et intelligente, nous en protège. Vraiment, que ferait-on sans lui ?

Alors que les Américains sont sur le point de, justement, répondre à cette question, en constatant, comme les Belges il y a quelques années avant eux, que sans gouvernement, finalement, ça se passe très bien, en France, nous, au moins, n’aurons pas besoin de nous la poser : nous avons un sacré nom d’une pipe de gouvernement qui bosse comme quatre. Et à en juger par le rythme de son travail, on devrait s’en réjouir.

Fleur PellerinPrenez Fleur Pellerin (délicatement, parce qu’on la devine frêle malgré ses airs de politicienne capable d’écraser des chiots avec son talon) : grâce à son ministère, elle est parvenue à montrer une aptitude assez stupéfiante à fourrer son museau dans une quantité invraisemblable de dossiers dans lesquels elle n’entendait à peu près rien, mais pour lesquels chaque intervention se sera soldée, outre un bon quart d’heure de rigolade pour le chroniqueur que je suis, par un échec cuisant, une idée idiote ou une taxation ridicule et contre-productive (au choix, panachage possible).

Comme actuellement, chaque ministre est frénétiquement en train de tout faire pour que les médias s’intéressent à lui, avec une réussite mitigée pour certains, il était inimaginable que le petit appendice ministériel déléguée aux PME, à l’Innovation et à l’Économie numérique ne fasse pas une action tonitruante pour que son nom apparaisse enfin dans l’alerte automatique Google qu’elle a certainement fait mettre par l’un des techniciens chevronnés qu’elle garde enfermé dans l’une des caves humides de son ministère.

Et c’est donc sur la finance alternative qu’elle a jeté son dévolu. En plus, ça tombe assez bien : cela faisait un moment que le lobbying des banques l’asticotait avec ce sujet, et que Bercy cherchait un moyen de calmer les ardeurs de certains sur le sujet.

Fleur PellerinJustement, pour le camper un peu, précisons de quoi nous parlons. La finance alternative dont il s’agit ici est celle appelée « crowdfunding » outre-Atlantique, ou finance participative de ce côté-ci. L’idée est fort simple : si vous avez une idée géniale et pas un rond pour en financer la production ou le développement, vous exposez votre projet, ses tenants et ses aboutissants sur internet, et vous offrez aux internautes la possibilité de vous financer ; en échange, ceux-ci reçoivent au choix un retour sur investissement, les produits qu’ils ont donc simplement « prépayés », des parts d’entreprises, etc… En fait, on peut imaginer n’importe quel type de motivation (son nom associé au projet ou même la seule joie d’avoir aidé une idée géniale à prendre vie). Des sites (comme KissKissBankBank ou KickStarter) se sont d’ailleurs rapidement montés sur le principe où une foule d’individus (crowd) va donc financer (fund) un projet ; du côté du site, une petite commission est prélevée pour les frais de fonctionnement, qui sont en pratique les frais inhérents à la mise en contact de ces centaines de milliers de créditeurs avec ces centaines d’inventeurs ou de créateurs.

Vous noterez que, jusqu’à présent, l’État ou plutôt les États, puisqu’on est sur internet, n’interviennent pas du tout, et cela, depuis plusieurs années. De la création est lancée, de la finance est engagée, des risques sont pris et l’État n’a pas mis son groin humide au milieu de ces interactions humaines ? C’est intolérable ! Comme absolument aucun des acteurs concernés (les créateurs d’un côté, les internautes de l’autre, et les sites de crowdfunding au milieu) n’avait besoin de rien et n’a rien demandé à personne, Fleur Pellerin a (plus que probablement) jugé indispensable de répondre aux pressantes demandes du cartel bancaire français pour saboter tout ça bien vite.

Et si je dis saboter, c’est parce qu’en lisant la consultation ouverte par l’Autorité des Marchés Financiers, on ne peut qu’arriver à cette conclusion. L’idée n’est absolument pas d’encadrer la finance participative, comme on serait tenté de le croire à la lecture des quelques articles qui en parlent. Ou alors, si on parle d’encadrement, ce sera celui qu’on utilise pour les planches entomologiques sur lesquelles sont punaisés de jolis papillons. L’idée est bel et bien de réduire cette finance particulière à son expression la plus triviale : le crowdfunding en France sera donc cette action qui consistera, pour un nombre limité pardon encadré de personnes (jusqu’à 1200 maximum) à financer un projet en lui accordant une somme limitée pardon encadrée (jusqu’à 250 euros maximum)(*).

fleur pellerin n'aime pas la finance parallèle

Bien sûr, nous précisent la ministre et l’AMF, tous ces seuils sont appelés à évoluer. Mais ils les ont fixé bien bas et bien ridicules pour éviter que tout ceci ne débouche bêtement sur un truc qui pourrait fonctionner. On ne sait jamais : on commence comme ça, et en moins de deux, on se retrouve avec une Silicon Valley à la française, de la croissance et moins de chômage. Allons. Du calme. Pas de ça chez nous.

Et au-delà de ces seuils ridicules finement calculés, la lecture même rapide de la proposition de régulation ne laisse aucun doute : il s’agit de bien vite museler toute tentative de faire éclore un système de financement parallèle en dehors du giron rassurant des banques, que l’État s’est largement approprié à coup de lois et de normes (le code bancaire français est un régal à ce sujet).

Comme d’habitude, on retrouve les excuses habituelles pour justifier la distribution de coups de tonfas normatifs et de matraques télescopiques législatives. Comme il était difficile de dire ouvertement qu’avec cette consultation, on ouvrait un débat afin de lutter contre le terrorisme (excuse bidon n°1 de tous les interventionnismes récents), on se sera rabattu sur la sécurisation du pauvre public, habituellement trop niais pour distinguer les idées légitimes des petits marioles qui tentent de détourner du pognon facilement en lançant une industrie massive de tire-bouchons en plastique rose.

Bref : par un déversement d’articles aux alinéas palpitants, le projet propose d’obliger les organismes de financement participatif à se déclarer et s’immatriculer, obligatoirement en France (hein, pas de blague dans les Caïmans, on t’a vu venir, petit aigrefin, oh, hé !), et surtout entend règlementer absolument tous les petits aspects, des plus évidents aux plus pointus, qui pourraient échapper aux acteurs actuellement sur le marché, qui sont manifestement trop cons pour y avoir pensé dans leurs contrats passés de gré à gré.

Rappelons-le ici : mise à part quelques benêts qui avaient probablement émis de vagues remarques sur le mode « Oui mais si untel se tire avec le pognon de Tante Ginette qui n’est pas trop maline et s’y connaît mal sur les interwebs ? », il n’y avait guère de demande, ni de la part des créateurs, ni de la part des investisseurs, ni de la part des sites de crowdfunding pour ce genre d’usine à gaz législative encombrante.

Mais non, rien ne les arrête : comme c’était libre, entre adultes consentants, il FALLAIT absolument légiférer !

Le plus drôle est qu’en parallèle à cette volonté d’airain d’encadrer rigoureusement la façon dont les Français entendent dépenser leur pognon dans des initiatives créatrices de leur choix, l’Etat s’est attelé, depuis des décennies, à ne surtout pas encadrer même de loin la façon dont lui dépense le pognon des Français dans des idées aussi idiotes que délétères.

Eh oui, m’ame Pellerin, elle est où, la consultation qui permettra aux Français de hurler « Non, Je Ne Veux Pas De Ça Avec Mon Pognon ! » à la dernière lubie gouvernementale, la «garantie-jeune», qui consiste à arroser d’une finance über-participative les jeunes de 18 à 25 ans (pour leurs projets de trafic d’armes et de drogue) ? Il est où, l’encadrement qui accompagnera nécessairement cette nouvelle allocation mensuelle d’un montant égal au RSA socle (soit 434 euros) et destinée à ces jeunes qui n’avaient pas, jusqu’à présent, accès au RSA ?

distributeur à primesParce que voyez-vous, m’ame Pellerin, à ce rythme, l’État, qui ressemblait déjà à un gros distributeur à primes et subventions, va devoir trouver un encore plus gros paquet de milliards d’euros dont il n’a pas le début de l’ombre pour parvenir à arroser cette population dont la dernière des envies est de tomber dans l’assistanat le plus tôt possible. (Encore que…)

Eh oui, m’ame Pellerin : votre idée, déjà parfaitement insupportable en ce qu’elle se mêle d’un truc qui fonctionnait très bien sans vous avant, est en plus en parfaite opposition avec ce que le reste du gouvernement fait dans votre dos. Vous ne pouvez pas demander une régulation ou un encadrement d’une forme de financement si, de l’autre côté, la coterie de clowns qui vous sert de camarades ouvre en grand les vannes d’une autre forme de financement.

C’est du n’importe quoi parfaitement, chimiquement, pur. Et ce n’importe quoi permet d’affirmer, haut et clair, que ce pays est foutu.
—-
(*) Addendum suite à une remarque justifiée de lecteur : En fait, l’Art. D. 511-1A précise 300.000€ de plafond pour les prêts et 250€ par personne maximum – Ca ne change pas fondamentalement le billet (qui ne porte pas tant sur les montants des limitations que sur l’existence de ces limitations en premier lieu).

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires300

  1. Zendog

    Rigolo ! On dirait qu’elle fait les marionnettes, la petite pellerine ! Ainsi font, font font les petites marionnettes …une comptine de ma petite enfance !

      1. Pc

        « ce n’est pas « trois petits tours et puis s’en vont ». »

        Si si, ça marche. Après trois tours de vis fiscale, certains s’en vont.

        1. Black Mamba

          Et en général le troisième vis fistale est mortel donc pour éviter l’agonie la seule médication est la quarantaine 😯

  2. Villon89

    On a compris : Aucune initiative ne sera tolérée !Mieux vaut un bon chômeur vivant aux dépends de l’Etat plutôt qu’un entrepreneur toujours susceptible de voter vers la droite…

      1. Fausto Consolo

        vieux principe totalitaire: rien n’échappe à l’Etat érigé en religion et servi par des fanatiques.

    1. vengeusemasquée

      « un entrepreneur toujours susceptible de voter vers la droite… »

      pour ce que ça change de toute façon…

  3. Le Gnôme

    Pff, le principe de précaution est inscrit dans la constitution, il est invraisemblable que le vulgum pecus risque son pognon dans des affaires qui ne peuvent qu’être louches au risque de tout perdre.

    Il vaut mieux pour lui acheter des obligations d’état, qui sont solides comme le Pont Neuf, donnant ainsi au gouvernement omniscient la possibilité de développer des innovations percutantes qui feront faire un grand bond en avant à notre économie et à notre pays. (Vibrante Marseillaise en arrière plan).

          1. Aloux

            Allusion à la campagne des cent fleurs (pellerin) de Mao ? Encourager les gens à critiquer librement le parti et sa politique, ça ne pouvait finir qu’en bain de sang…

  4. LeRus

    Je crois qu’on a là une vraie étude de cas. Il faudrait en faire une version PDF et le distribuer à l’ENA.

    Sinon, envoyez-le au maire de Londres pour qu’il continue à se foutre de la gueule de français.

    1. ertyu

      je crois qu’il est inutile de donner plus de détails aux anglais, on rigole déjà beaucoup…

      Si vous nous envoyez des news personnalisées, nous allons finir par nous casser des côtes…

  5. Baichette

    Édifiant.

    Faute à corriger: « en échange, ceux-ci reçoive au choix » -> « reçoivent »

    1. Nyamba

      Bonjour ! J’en profite pour signaler ici une autre typo : « financer » au lieu de « financier » (dans « Des sites (…) se sont d’ailleurs rapidement montés sur le principe où une foule d’individus (crowd) va donc financier »)

        1. benoulp

          Je suis jeune, où puis-je réclamer ma prime ?

          Une dernière pour la route : « nous précise la ministre et l’AMF » -> « précisent »

  6. mps

    Elle doit être bien désoeuvrée, cette Fleur dans notre vallée de larme, pour se jeter sur toute génération spontanée pour s’en emparer, la réguler, la bousiller …

    Mais en terme de rendement d’image, c’est super : ça fait « haute technologie financière », ça pose sa femme , et le ratage se verra peu.

    Elle me fait songer à ces nanas qui sortent, sapées, pour parader à l’extérieur, mais dont la maison est un trou à rats !

    Elle ferait mieux de ranger ses armoires, en commençant par les … 82.000 centres de formation professionnelle, labellisées en subventionnées en 5 minutes sans aucune vérification de niveau !
    82.000 boites dont les 3/4 sont des pièges à c…

    A titre indicatif, en Belgique, nous avons quelques centres dépendant de la Formation des Chômeurs, et ceux de la Formation Permanente des Classes Moyennes (publics, mais sérieux). Et tous de niveau contrôlé, élevé et équivalents. Et, après longue enquête, une vingtaine d’autres initiatives régionales.

    On voit qu’en France, on peut à la fois danser avec les loups, et sur le bordel !

  7. kelevra

    le darwinisme dans toute sa splendeur, fleur pellerin a ete achete par des francais en coree surement du nord, et c est dans ses genes, comme l autre gros sushi de jean francois place

    1. Calvin

      Ah non !
      Pas de ça ici.
      Ce n’est pas h16 qui irait dire que Fleur Pellerin va brider le financement participatif.

    2. Pwassonne

      Just so you know, il s’appelle Jean-Vincent.
      (Le « gros sushi » m’a fait rire, j’ai un peu honte :/)

  8. Calvin

    Effectivement, je confirme l’incohérence totale de nos minustres.
    Sauf sur un point.
    Considérer qu’une foule, en France, c’est maximum 1200 personnes, c’est très cohérent avec les chiffres officiels de la Préfecture…
    Il n’y a qu’à voir les rangs clairsemés de la MPT, voire (dans un autre registre) ce que l’arrière garde bolchevique a pu mettre sur les pavés contre la Réforme (oui, oui, majuscule et pas de « -ette » à la fin pour The BIG réforme des retraites qui va enfin et définitivement sauver le système PPM*) de l’avenir des travailleurs…

    La foule, pour nos gouvernants, c’est une notion impalpable.
    Vivement qu’ils se la prennent dans la g…

    * PPM : Ponzi-Pétain-Madoff

    1. bob razovski

      Kommandantur a un petit côté germanique. Pour rester soviétique, je dirais simplement « ministère de la propagande » en parlant des communicants de matignon 😉

      1. Staline

        Nous Russes parler au Politburo et jamais presse, méthode plus simple. D’ailleurs presse pas exister.
        Bon vieux temps…

        1. aristarque

          Parler au Politburo, vous pouvez ?
          Grand changement, da !
          Dixit Churchill : tout interdit Russie, même ce qui permis serait… 🙂

  9. Nyamba

    J’ai une théorie. Cette femme est une humaniste, une vraie : elle veut empêcher les gens de s’enrichir, pour leur économiser un futur ISF (et même une bête augmentation de l’IR).
    L’argent, quand on en a, c’est un vrai problème – et on sait bien que ça ne rend pas heureux. Heureusement qu’il y a des gens comme elle, pour éviter à la populace la dépression qui va de pair avec l’escalade éperdue des échelons sociaux. Oui, grâce à elle, je mourrai pauvre, et heureuse.

  10. xav

    Bien que ne comprenant pas l’objectif de mettre ces limites,
    je trouve la rédaction de l’article légèrement biaisée : 250 x 1200 = 300 000 E
    Or nulle mention est faite de ce chiffre. Vous utilisez les mêmes techniques que les marketeurs … : Superbe Voiture pour seulement 299 E ………..par mois / sur 36 mois

    1. NiCoRe

      C’est parce que c’est un double plafond (un peu à mode Gilette G2) et que la simple multiplication n’en traduit pas toute la subtilité sadique et la perversion technocratique :
      Le premier plafond sur le nombre de « crowdfunders » prive de fait toute possibilité de soutien symbolique à un projet (j’aime l’idée je verse 1 euro pour encourager le créateur et aider au buzz), que je verse 1 ou 250 je « grille » une contribution possible.
      Le deuxième sur le montant maximal limite lui la nature des biens qui peuvent être financés (adieu une bonne idée technologique ou design qui dépasserait ce montant)

      Petite illustration avec un projet français sur Kickstarter http://www.kickstarter.com/projects/1663146472/isketchnote-from-pen-and-paper-to-your-ipad

      1. aristarque

        J’aurais plutôt pensé au double effet Killcool….
        Idéal pour refroidir les ardeurs capitalistes! 🙂

        (Non, il y a bien deux « l » pour un effet renforcé).

    2. NiCoRe

      Xav, calcul simpliste, les deux plafonds jouant indépendamment, le seuil de 300 k euros est un trompe l’oeil artistiquement conçu pour nos technocrates.
      Pour info, Pebble, une start up inconnue a levé plus de 10 millions de dollars au près de plus de 10.000 personnes pour lancer un gadget dont personne ne parle, une smartwatch.
      Autre exemple, Isketchnote, projet français sur Kickstarter, a près de 2000 contributeurs et a levé 275 000 dollars. Avec la belle idée de Fleur, c’était fin du jeu à 1200 et pas de « lot » à plus de 250 euros

    3. schglurps

      Sauf que chaque contributeur ne sera pas capable d’apporter 250 € (ou ne ne le voudra peut-être pas)… En revanche, la limite des 1200 sera toujours active, même si chacun n’aura payé qu’une dizaine d’euros.

    4. Pardon, mais 300K€, si c’est une jolie somme, ça représente une vraie performance pour trouver 1200 personnes. C’est effectivement comme pour une voiture, on découpe en petite tranches fines mais le résultat, c’est que 1200 personnes à trouver est franchement difficile. Sans compter que le moindre supporter qui vient avec 10€ fout en l’air toute possibilité d’atteindre la somme en question.

    5. Istvan

      @xav : outre l’insupportable atteinte à la liberté individuelle (paradoxe : ils peuvent « décider de l’avenir de la nation » en votant mais sont bien trop idiots et irresponsables pour qu’on les laisse décider de ce qu’ils font de leurs vies, de leur argent etc.), jetez un oeil à cette page : pour mémé 300k c’est même beaucoup trop, mais le crowd funding c’est de moins en moins réservé à des trucs à mémé.

      Regardez le palmarès des projets les plus fundés sur kickstarter : http://www.kickstarter.com/discover/most-funded?ref=sidebar

      Extraits :
      – montre à technologie d’encre électronique Pebble : 10,2M$
      – EEG grand public : 1,6M$
      – film « Veronica Mars » : 5,7M$
      – console de jeux Ouya : 8,5M$
      etc.

    6. Nocte

      Et pendant ce temps-là, l’Etat voudrait lancer un concurrent à Steam pour favoriser le JV made in Rance…
      Il veut aussi lancer la Nouvelle Fange Industrielle… (en soutenant des entreprises en stade terminal)
      Et dans l’éventualité où quelqu’un voudrait faire appel à un financement participatif (donc faire appel à des investisseurs privés autres que des banques, et organismes comme la BPI ou Oséo), en Rance, il ne pourra jamais dépassé 300k€, là où le moindre rond-point dépasse le million…

      Chaque jour, ils arrivent à repousser les limites : toujours plus loin, toujours plus profond…

    1. Karamba!

      Le réchauffement climatique touche en particulier les koalas, les pandas, les dauphins, les chatons, les chiots et les poneys roses…

    2. aristarque

      Ce qui est ballot, c’est qu’ il a loupé un récent article de Contrepoints où il est annoncé que le niveau des océans monte sans cesse, sauf autour des îles… (Caymans ou autres….) 😐

    3. Taisson

      @André Bolonsky,
      Super article, mais il me vient une question: qui pouvait bien compter les kaolas en 1788, en Australie, et prendre des notes pour les statistiques futures ? Déjà que l’on découvre, que ces petites bêtes se mettent à l’ombre quand il fait chaud! Vraiment c’est merveilleux, et on se demande jusqu’ou ira la science …

  11. ertyu

    Nous créerons et hébergerons aux Iles Caïmans en effet.

    Si vous avez un projet qui implique de l’offshore, parlez m’en, je vous aiderais avec grand plaisir.

  12. NiCoRe

    Ahhh après les Drive, la gratuité des frais de port pour les livres, avant le travail du dimanche et du soir, voici venu le temps de tabasser le crowdfunding. Avec le joli plafond de Dame Faucon, un projet ne peut lever au grand maximum que 300 k€ (dans la vrai vie, la plupart des contributeurs se contentent souvent d’un soutien symbolique de quelques euros).
    Et ils vont faire quoi bloquer Kickstarter en France ?
    Faudrait que quelqu’un se dévoue pour lui expliquer ce qu’est internet

  13. Higgins

    Ce matin, sur BFM Business, un député invité, Hervé Mariton de l’UMP, a été la preuve vivante et en direct de l’inutilité et de la nocivité du parlement dans son fonctionnement actuel. Sans se départir une minute du sérieux qui sied à sa fonction, ce monsieur a expliqué doctement qu’il fallait empêcher à tout prix Amazon de délivrer les livres commandés gratuitement pour protéger les petites librairies. Pour ce faire, lui-même et 69 de ses petits camarades du groupe sus-nommé, vont déposer un projet de loi en ce sens. Stéphane Soulier était sans voix. Les habitants des zones rurales apprécieront.
    La machine à s’enfoncer s’est emballée et rien ne pourra l’arrêter.

    Ce pays est vraiment foutu.

    1. aristarque

      D’ autant que certains de ses petits camarades subventionnent à donf cette entreprise librairicide pour qu’ elle installe un de ses bagnes, pardon entrepôt, dans leur canton de préférence à un autre voisin et y fasse perdre leur belle jeunesse à toute tripotée d’ aliénés courant toute la journée et la nuit itou, pour remplir les cartons des commandes. Alors que ces braves petits s’ attendaient à passer leur service allongés dans des transats, mojitos en main, à contempler les tableaux vivants de vahinés à la mode des voyages d’études des Dons locaux dans les pays exotiques… On est tous égaux, non ???

    2. rocardo

      Et Mariton est censé être un « libéral »!
      J’ai de plus en plus des envies de meurtre!
      Une taxe,une balle!

    3. Higgins

      Une des raisons souterraines qui expliquerait cette imbécilité (au point où ce pays en est, un peu plus, un peu moins, ce n’est plus trop grave mais il est vraiment dommage que le ridicule ne tue plus) serait la décision du groupe Chapitre qui cherche à vendre, a priori avec difficultés, ses librairies (http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/medias/actu/0203042013725-les-librairies-chapitre-changent-de-modele-612755.php). Le lobbying a fait le reste alors que le problème fondamental est d’abord que les gens lisent de moins en moins.
      Avec un tel personnel politique, la France n’a a pas besoin d’ennemi extérieur.

      CPEF

    4. vengeusemasquée

      Finis les livres pour moi, en tout cas en fRance. Je ne mettrai plus JAMAIS les pieds dans une petite librairie. Vive le livre numérique.

      1. tess

        Moi j’aime beaucoup les librairies tenues par des passionnés de lecture. C’est un régal de discuter avec le libraire sur les bons livres à lire et partager ses goûts. A rennes, j’avais ma petite librairie « nourritures terrestres » ou je me rendais régulièrement pas pour forcément acheter un livre mais en tout cas avoir un avis averti sur les livres à lire du moment. Depuis que je suis à Paris, j’achète mes livre sur amazon mais c’est pas pareil.

      2. Nyamba

        Aaaah mais la beauté d’une bibliothèque bien remplie dans une maison cosy *_* !
        Non, décidément, je ne conçois pas l’existence sans la sensation délicieuse de tourner une page, sans le bruissement délicat du papier… C’est aussi jouissif qu’écrire ou dessiner. De plus, quand un livre me plaît, je le veux mien ! et gare à celui qui veut me le prendre (grrrr).
        (Hey, au fait, j’attends ma liseuse d’ici quelques semaines 😀 ! Ce qui ne change rien à mes propos ci-dessus)

  14. Karamba!

    Ah… cette conception de la nouvelle économie selon la gôche française. Visiblement en parallèle ça ne gêne personne que Voynet frappe sa propre monnaie alternative bidon (à son effigie, une pêche) au sein de sa république trotskiste de Montreuil pour aider à faire du troc sans se soumettre au diktat des banques corrompues et de la vilaine finance mondialisée (en vain quand on sait que ses billets de Monopoly seront fatalement échangés contre des euros surévalués au bout du compte pour pouvoir être déposés sur un compte courant).
    Je note donc qu’on peut contourner les circuits classiques pour faire du business à partir du moment où l’initiative est celle d’un gauchiste vertueux et naïf et non pas d’un salopard de libéral (un truand) pragmatique.
    Il faut vraiment qu’on vire cette bande de losers…

    1. NiCoRe

      Une pèche,
      C’est bizarre j’aurais plutôt vu une cucurbitacée (colorée certes mais creuse et juste décorative) ou à défaut une pastèque (vert dehors mais rouge dedans)

  15. kloupa

    C’est bien ce que je pense depuis longtemps qui se confirme: le PS et la tentation totalitaire, même combat en France. et ce n’est pas la manière dont les départements ont été choisis pour expérimenter la « garantie jeunes », et la proposition de passer à 16 ans l’âge de la majorité électorale, toutes mesures imprégnées de basses visées électoralistes, qui me rassurent…

    1. Rougoucan

      Ces 10 départements valent la peine d’être cités. ce sont : Aude, Bouches-du-Rhône, Seine-Saint-Denis, Réunion, Vaucluse, Lot-et Garonne, Allier, Finistère, Eure et Vosges. On voit :
      1) que ce ne sont pas ceux qui nous coûteront le moins cher (subventionner les innombrables jeunes oisifs de la Réunion, quelle tonneau des danaïdes !)
      2) que les djeunns musulmans à kalachnikovs, foi wahhabite chevillée au corps et amateurs de tournantes ne sont pas oubliés. Ils pourront ainsi rigoler d’un rire franc et généreux en comparant les 480 € « offerts » par vous et moi aux sommes colossales que leur rapporte les trafics de drogue et d’armes, entre autres. Le but est évidemment de les faire voter socialiste l’an prochain. Mais est-ce que ça marchera ?
      3) Et en passant, on remarque que la présence du Lot-et-Garonne dans la liste laisse supposer que le PS n’a pas perdu espoir, moyennant distribution gratuite de prime jeune, de racheter (au sens propre du terme) ce département qui semblait perdu après les frasques de J. Cahuzac.
      En gros : ils sont cyniques, n’ont rien à branler de l’intérêt général et ne pensent qu’à conserver le pouvoir. Pour quoi en faire, si ce n’est pas pour agir pour le bien commun ? Pour conserver l’accès à l’oseille facile, pardi !

      1. Nyamba

        J’abhorre le clientélisme crasse et la stupidité croissante qui polluent mon atmosphère réunionnaise au quotidien, mais je tiens à attirer l’attention de l’aimable assistance sur ce point : ici, on n’a pas de « djeunns musulmans à kalachnikovs, foi wahhabite chevillée au corps et amateurs de tournantes » (je ne suis plus très sûre du dernier point, ne lisant qu’en cas d’extrême ennui les faits divers locaux. Il est possible ici que je me trompe.). S’il y a bien une chose qu’on peut reconnaître sur cette île, c’est que l’intégration, de nos jours, on s’en cogne complètement… la couleur de peau n’est pas un standard de jugement individuel. Par contre, les subventions, yabon. Personne n’est parfait, je suppose…

        1. Rougoucan

          Chère Nyamba, seul le premier paragraphe concernait la Réunion, je pensais que c’était clair, mais je me suis sans doute mal exprimé. Pour ce qui est des « djeunns musulmans etc… », je pensais aux départements de Seine-St Denis, Bouches du Rhône et Vaucluse en particulier. Ce sont quand même des « gros morceaux » de l’islamisme délinquant sur notre territoire. Et ce sont ceux-là que le gouvernement veut subventionner en priorité !
          Je suis naturellement d’accord avec vous sur le fait que la couleur des gens n’a aucune sorte d’importance et rien à voir avec la valeur personnelle des individus. Il n’empêche que ces « DOM » dans lesquels je ne vois que des colonies ripolinées à la va-vite en départements ne doivent leur niveau de vie qu’aux subventions. Il me semble qu’il serait bien préférable pour tout le monde que ces territoires se prennent en charge eux-mêmes, mettent en valeur leurs richesses dans la responsabilité et la liberté individuelle et cessent d’émarger au budget des contribuables comme d’inutiles danseuses.

          1. Nyamba

            Ouh, je me suis peut-être mal exprimée moi-même ! Je souhaitais juste éviter au lecteur – et non à vous, M. Rougoucan – les amalgames malencontreux, si fréquents dans les énumérations ! En particulier quand il serait très simple de rapprocher, dans la liste, ces « jeunes oisifs » des « djeuns à kalach ».
            Pour le reste, je plussoie votre analyse. Au passage, je ne sais pas pourquoi je cherche autant à défendre l’île de mes ancêtres, quand je n’ai qu’une idée en tête : la fuir, avant de voir disparaître tout ce que j’aime en elle…

            1. KAP974

              C’est bien dommage qu’on nous catalogue ainsi nous les réunionnais… Vous savez nous les jeunes on essaye de s’en sortir surtout quand on sait qu’on ne trouvera pas de boulot ni de bonnes formations ici chez nous. Vous ne trouvez pas ça cruelle de déraciné une personne, de l’éloigner de sa famille, de ses amis, de là ou il est née juste pour avoir une maigre chance d’avoir un travail décent? (Moi même l’année prochaine je pars étudier au Québec et j’aurais déjà de la chance de pouvoir un jour ne serait-ce que revenir en vacance chez moi) La faute aux élus locaux encore pire que sur le vieux continent (je vous assure qu’ici c’est un sport régionale : à qui aura le plus de procés pour détournement de fonds publics ou abus de pouvoir pour bien placé quelqu’un de sa famille dans un poste fictif bien payé.), finalement il ne reste plus trop de place (ou d’argent public) pour dynamiser la région. De plus je rappelle que le 3/4 de nos subventions nous le devons à l’Union Européenne et non à la Métropole.

            2. Nyamba

              On dira ce qu’on voudra sur le zamal, il reste qu’il n’a jamais rendu les gens violents 😛

            3. Nyamba

              @ M. (Mme ?) Kap974 : Euh, non, je ne trouve pas ça cruel. Je vois ça comme une chance inouïe, au contraire. Et je ne remercierai jamais assez mon auguste Mère de m’avoir permis de partir, il y a quelques années !
              Quant aux subventions européennes et non nationales, je ne vois pas vraiment de différence. C’est, à mes yeux, le même principe (voire pire) : la redistribution abusive du fruit du travail d’autrui, à des fins stupides, voire délétères. Mais ceci n’est que mon avis 🙂 Pour le reste, ne soyez pas inquiet(-ète) de votre départ au Canada ; vraiment, vous avez une chance folle !

  16. bob razovski

    Lorsque l’état décide d’encadrer quelque chose, il le fait à la manière d’un croquemort encadrant son client : entre quatre planches !

        1. vengeusemasquée

           » le minimum syndical qui est le sac sac poubelle »

          Notamment pour les syndicalistes ? :mrgreen:

  17. aristarque

    On comprend mieux pourquoi les parents 1 et 2 de la dame, se sont bornés au prénom générique de Fleur en évitant celui de Pensée…
    Futur résultat des courses dans les deux ans de la promulgation de cette imbécilité: ces sites se transfèreront à Londres ou Bruxelles ou Zurich où les politiciens semblent moins accros à la taxation compulsive du moindre bourgeon qui bouge… 😐

    1. Au lieu de Pensée, il aurait fallu l’appeler Requin. Ça lui irait comme un gant, à la ministricule.

      1. tess

        oui c’est vrai il y a le requin pèlerin, le plus gros après le requin baleine mais inoffensif contrairement à notre fleure venimeuse.

    2. Black Mamba

      Coucou , je n’arrive que maintenant j’ai été prise au piège des bouchons parisiens et j’ai fais au moins deux aller-retours dans le périphérique 😥
      Vous avez énormément du courage ceux qui y bossent sur Paris. 👿
      Pour n revenir à la dite FLEUR , il y existe qui lui irait à ravir

      La fleur la plus nauséabonde

      L’arum titan (Amorphophallus titanium) , que l’on appelle parfois fleur de charogne à cause de son odeur, est la fleur la plus malodorante du monde. Elle dégage, lorsqu’elle ouvre, une épouvantable odeur de chair pourrie qui peut être perceptible jusqu’à 1 km de distance. Originaire des forêts pluviales de Sumatra, l’arum titan fut découverte en 1878. Peu de spécimens rapportés en Europe ou aux USA ont fleuri.

      1. vengeusemasquée

        Pense à ceux qui doivent aller d’un bout à l’autre de la banlieue pour bosser, le calvaire que c’est… et vu comment l’immo est verrouillé grâce à cette conne de duflop, c’est pas près de s’arranger pour les gens qui se farcissent des heures de bouchons ! 🙄

        1. Black Mamba

          Et en plus je me suis farcie le bout à l’autre; un gros problème de GPS . Je devais aller à Neuilly sur Seine et je me suis trouvé à Rungis 😥 .
          J’ai du m’arrêter plusieurs fois et demander mon chemin 4 heures à tourner en rond 😥 et les bouchons partout c’était la première fois que j’y allais en solo :cr: .
          Je ne suis pas prête à retenter l’expérience; à la fin j’ai réussi à me trouver un chevalier servant qui a pris le volant pour me déposer à ma destination et là le GPS qui fait  » VOUS ÊTES ARRIVÉS  » 👿

  18. Tribuliste

    Quand un crétin se trouve devant un problème que d’autres résolvent aisément, il n’ira pas leur demander conseil ni se remettre en question. Il fera tout pour les empêcher de continuer à avancer plus vite que lui.
    Mettez ce crétin à la tête d’un pays, il saura s’entourer de personnes du même acabit.
    Une fois constituée son équipe, ce même crétin jaloux voudra prouver aux autres combien il est puissant désormais, et mettra tout en œuvre pour y parvenir.

    1. bob razovski

      C’est étrange, on jurerait que vous parler de François, alias « le Grand Toumounier. »

      J’ai retrouvé cette définition de « François », un régal, par un humoriste hélas mort :

      François
      prénom masculin, signifiant littéralement : « Mon Dieu, quel imbécile ! » ; du celte
      fran
      (« Mon Dieu ») et
      cois
      (« quel imbécile » !).En effet, tous les gens qui s’appellent François sont des imbéciles, sauf François Cavanna, l’écrivain,François Chatelet, le philosophe, et François Cusey, de chez Citroën, qui a honoré l’auteur de son amitiépendant leur incarcération commune au dix-huitième régiment des Transmissions d’Epinal. Tous les Françoissont des imbéciles. La preuve en est que, lorsqu’ils croisent un imbécile, certains l’appellent François.Le plus souvent, l’ambition, pour ne pas dire l’arrivisme, des François, est à la mesure de leur imbécillité,bien que je n’arrive pas à me faire à l’idée qu’il y’ait deux « l » à l’imbécillité alors qu’imbécile n’en prendqu’un.
      Dura lex
      , mais bon.Quand ils sentent le vent tourner, grâce à leur instinct d’imbécile, les François n’hésitent pas à s’engager dansla Résistance en 43, 44, 45, voire, pour les plus sots, en 46. Grâce à la longueur de leur crocs, qui laissent destraces sur les moquettes ministérielles où ils plient l’échine jusqu’à ramper pour obtenir la moindre poussièrede pouvoir, les François peuvent espérer se hisser un jour sur le plus élevé des trônes. Alors, serein, benoît,chafouin, plus cauteleux que son hermine et plus faux que Loyola, il entraîne paisiblement le royaume à laruine, en souriant comme un imbécile.

      P. Desproges

      1. Tribuliste

        😆 on y sent poindre l’amour pour son cher Président de l’époque. Du coup le nôtre de François… il plagie son prédécesseur ou c’est un crétin autonome?

        1. Marc Aurèle

          Je pense que c’est une nouvelle espèce en voie d’émergence, dont on voit ici un specimen particulièrement représentatif.

    1. Pc

      A voir s’ils s’entretuent, attaquent la Suisse (cf. leur dernière simulation militaire), ou se reproduisent un peu plus entre eux, histoire d’accentuer encore un peu plus la consanguinité des zélites fronçaises xD

  19. christophe

    Superbe votre pub H16 ! Très graphique, très réussie.

    Et en plus, chacun aura trouvé la réponse, évidente :

    La France… on va la quitter ! Et pour de bon.

    Nous ne financerons plus ce délire quotidien, remuant, mortifère, hystérique.

    Ca suffit. On dirait que ces gens n’ont qu’un seul but dans leur vie : nous pourrir la vie, autant que possible.

    Ca donne le vertige.

    Bref plus que jamais : mettons les en faillite.

    1. Calvin

      @Christophe
      « Bref plus que jamais : mettons les en faillite. »

      Pour préciser, mettons-les en faillite financière.
      Parce que la faillite intellectuelle, elle, elle est arrivée depuis des décennies.

  20. aristarque

    Je ne sais pas combien chaque membre d’une telle association lise en moyenne sur l’ idée qui lui plairait de voir concrétisée mais il me semble qu’ à 50€, je ne devrais pas en être loin.
    Soit un potentiel de 60K€ par projet dont la moitié au moins sera aspirée par le moloch. Je ne sais pas pour vous mais pour moi, cela fait peu pour lancer un nouvel Apple ou Google.
    On vient d’ apprendre d’ailleurs que le croony capitalism grançais avait déjà décimé 1Md€ dans Quaero (moteur de recherche internet censé atomiser Google en moins de deux… (siècles au train où cela va…) sans grand résultat probant… 😐

    1. Calvin

      Ben justement.
      1 milliard divisé par 20 millions d’actifs (grosso-modo ceux qui payent un max d’impôts), ça fait bien 50 euros.
      C’est un juste un problème d’échelle :
      – le Moloch a le droit de soutirer 50 euros à TOUS et choisir les causes qu’il estime les plus justes (ou les plus clientélistes…),
      – les entrepreneurs (potentiels) n’ont le droit de quémander qu’à 1200 personnes max.

    2. Marc Aurèle

      J’aime bien l’image du Moloch et la destruction sans contrepartie, de tout cette valeur générée par les entreprenants. Moloch est à mon avis bien adapté pour remplacer « parasite » à la fois galvaudé et devenu bien trop faible pour décrire l’action des destructeurs au pouvoir.

  21. trottinette

    Un autre projet participatif le téléphone Ubuntu edge. appel de 32 millions de dollars, 12 ont été réunis. Le projet a été mis en sommeil et les gens remboursés.
    http://www.geeksandcom.com/ubuntu-edge-canonical-lance-son-projet-de-financement-participatif-pour-un-telephone-haut-de-gamme/
    Que dire face aux 300 k€ maximum, on est des nains, c’est l’utilisation permanente du système U. De la bidouille. Même pas de quoi s’acheter un bâtiment de production.
    Ça en devient risible.
    Et puis, faudra y ajouter la CSG, la RDS, l’Urssaf peut-être, que sais-je ? des emmerdements maximum (se référer à la loi de Peter)
    Oui, ce pays est foutu et même, il part en sucette (pour rester poli)

    1. Tribuliste

      Il faudra peut-être partitionner les appels au financement… Expat par Tire 1 (300000€) ; Expat par Tire 2 (300000€) et ainsi de suite non?

    2. Calvin

      Euh… Système D, tu voulais dire !!
      Système U, ça n’a rien à voir !

      Et la loi de l’emm… maximum, c’est celle de Murphy, pas Peter !!

      Bref, pas bien réveillé trottinette !!
      Enfin, même dans ce cas, tu restes quand même bien plus lucide qu’une Fleur ou une Cécile…

  22. effigy1

    Ah flûte ! je voulais financer un moteur de recherche pour les mécontents du système :
    Coupd’gle

      1. aristarque

        Oui, merci d’avance. Regarder, pour ma crèmerie, le besoin en plombiers-chauffagistes gaz, si possible et siouplait. 🙂

      2. Nyamba

        Je verrai ce que je peux faire !
        Attention : je pars en simple repérage, et j’ai axé mon circuit sur mon domaine de prédilection… qui est probablement fort éloigné des vôtres (je m’épanouis à priori dans les trous perdus et… les trous très perdus). Mais si je puis me montrer utile, ce sera avec plaisir 🙂

        Je vous propose néanmoins ceci, en première approche : http://www.newzealandnow.govt.nz/working-in-nz/business-kiwi-style
        (Mon opinion est peut-être biaisée, mais je trouve leurs sites d’info gouvernementaux bien fichus).

        1. Tribuliste

          Je guetterai donc vos retours d’info car les grandes agglomérations… trop d’expats! 😛
          Bon repérage alors 🙂

        2. LeRus

          Évidemment que vous êtes biaisée! Les sites internet gouvernementaux français sont les meilleurs du monde! D’ailleurs, grâce à eux, tout néo-zélandais qui se respecte rêve de partir s’installer en France! Si, si.

          (Bon ceci dit, évitez de parler du Rainbow Warrior dans votre interview d’embauche…)

          1. Nyamba

            Euh… J’étais un peu jeune pour être responsable de cette affaire… Hem…

            Il n’empêche, tandis que je m’amuse à « jobseeker » (oui, au lieu de faire le boulot pour lequel je suis actuellement (mal) payée), et je ne puis m’empêcher, à votre dernière remarque, de songer que – bordel – avec toutes leurs conneries, nos clowns sont peut-être en train de saborder ma future réputation internationale ? Être français, est-ce en passe de devenir un handicap ? Déjà que les Suisses ne nous aiment pas trop (apparemment on est « paresseux et râleurs », ai-je lu dans un article du Matin, cette semaine), que le reste du monde se fout de notre gueule avec cette histoire de Syrie, si EN PLUS on a une histoire pas nette dans le Pacifique… je suis foutue, ils ne voudront jamais de moi 😯 !

        3. Woodi

          Merci @Nyamba ! Ne dis pas que tu es française, tu dis par exemple : « je suis alsacienne(*) spoliée par la république frâonçaise socialiste. » Ils aiment bien (et n’ont pas peur, eux) de l’identité autochtone !
          (*) remplacer la mention par ta région 🙂

          1. Nyamba

            Hmmm, moyennant un petit travail sur mon accent, de l’huile de monoï et une jupe en feuilles de palmier, je pense pouvoir passer pour une polynésienne sans trop de problème. Il sera toujours temps d’avouer mes tristes origines plus tard :mrgreen:
            Vous avez raison : je vais mentir !

            1. Black Mamba

              Des jeunes français qui ont travaillé en Australie pour s’en sortir du french-bashing , ils ont tout simplement dit qu’ils étaient Belges « une fois » et puis deux et ainsi de suite pour obtenir un job 😯

        4. Rhum1

          J espere que Nelson fait partie de votre trip. Paysages magnifiques. Petite ville. Mer au nord. Desert humain au sud (comme vs recherchez).
          En ts cas, Amusez vous bien 🙂

          1. Nyamba

            Merci 🙂 !
            Je n’avais pas prévu de descendre sur l’île Sud pour ce premier voyage… Le marché de l’emploi que je cible est concentré sur le nord, en ce moment (ou alors à l’extrême sud – 1 seule annonce ! – et ma spécialité est plutôt axée sur l’environnement tropical :S ). Mais bon, je n’ai de vraiment fixés que 4 jours sur Auckland… Je reste libre pour le reste du voyage (pas tellement par choix, juste parce que je suis une grande indécise et que j’ai envie de tout voir, tout en prenant le temps de le voir. Impossible, en somme.) !

            Ah, si je lorgne côté sud alors que je n’ai pas fini de lorgner le nord, je ne m’en sortirai pas ! Pourquoi m’avez-vous parlé de Nelson ? Pourquoi ?!

    1. Nocte

      A quand l’interdiction pour Amazon de livrer sous 24/48h ? (je ne sais pas pour vous, mais ce qui me fait commander chez Amazon, c’est bel et bien le catalogue juste pléthorique et la rapidité de livraison, qui ne sera jamais le cas d’un libraire… frais de port ou non, je m’en bats…)

      En tout cas, pas fan du livre électronique à la base, je pense que je vais changer mes habitudes et faire un gros doigt à cette vermine.

      1. Calvin

        Le mieux, serait, je pense, une interdiction de livrer à toute entreprise qui ne paye pas d’impôts en France.
        Ca a le mérite d’être cohérent avec leur bêtise insondable.

      2. Woodi

        moi je suis autant livres papier que livres électroniques, et concernant le papier, tout à fait d’accord avec @Nocte, rapidité, catalogue, clarté de l’état des stocks (n’est-ce pas, les libraires et éditeurs ?)

        comme tout ce qui fonctionne bien sans état est destiné à pourrir en Hollandie, boycotter le livre papier est une des solutions. Quand je peux, je prends le epub ou le mobipocket.

      3. LeRus

        Rahhlala, vous êtes tous timorés! Pour la défense de l’exception culturelle des libraires français, une seule solution: Nationaliser Amazon!

        Je suis étonné que personne au gouvernement n’y ait encore pensé.

        1. Black Mamba

          « Nationaliser Amazon  »
          Heu… Il faudrait que Amazon soit d’abord une française , non?
          Amazon n’est pas enregistré en France, il me semble !!!
          Il ne manque plus qu’à faire une énième loi pour piquer pardon nationaliser une entreprise étrangère 🙄

          1. LeRus

            L’emplacement du siège social d’une entreprise n’a jamais constituer un obstacle pour nationaliser une entreprise (ou un canal), demandez à Repsol et sa filiale argentine.

            Si on ne peut pas nationaliser, alors réquisitionnons! Tous ces rayonnages seraient parfaits pour loger la misère du monde, vous ne trouvez pas?

            Bien sûr ça laisserait beaucoup de monde au chômage, mais le respect du dogme est à ce prix.

      4. Lambda Expression

        Moi je passe par ma petite libraire du coin.
        Amazon sinon. donc c’est assez rare.
        M’en moque de payer 1 ou 2 euros de plus ou d’attendre 2 ou 3 jours.
        M’enfin, faut quand meme aider le commerce de proximite non ?
        Sinon on finira qu’avec des majors et des robots trieurs/expediteurs.

        1. Nocte

          Je ne vais pas aider le commerce de proximité juste pour aider le commerce de proximité.
          Soit le commerce répond à mon attente, soit il n’y répond pas.
          Il y répond ? il me revoit
          Il n’y répond pas ? il ne me revoit pas.

          Valable pour tous mes achats. ( Audio, vestimentaire, produits de bouche, etc…)

        2. Black Mamba

          Idem pour moi avant
          Mais maintenant ce n’est plus possible, toutes les librairies aux alentours ont fermé…
          Il me faut parcourir 45mn de route en voiture pour humer le doux parfum des livres 🙁

          1. Lambda Expression

            @Nocte
            heu…ba oui c’est sur que si le commerce de proximite reponds pas a ton besoin, tu ne risques pas de l’aider.
            Je concois que si tu as juste un boulanger en bas de chez toi et que tu veux un bouquin ca va pas etre facile.
            Je dis juste qu’avant de filer mon ble a un major, je regarde si je peux pas le donner a un minor.
            Et moi si, a conditions plus ou moins egales, j’aide le commerce de proximite juste pour aider le commerce proximite.
            Parce que sinon ca fini comme pour Black Mamba : plus de commerce de proximite. Amazon l’a tuER.

            1. Nocte

              Amazon n’a pas tué les libraires, faut arrêter avec ça…

              -Fnac, Virgin, espace culturel leclerc, etc, ont ouvert la brèche, le web a juste fini le travail.
              -les gens ne lisent plus ou peu
              -les éditeurs misent à mort sur leur poulain du moment jusqu’à la saturation
              -la distribution suit les éditeurs.
              -la majeure partie du catalogue sur commande

              D’ailleurs, c’était le même débat avec les disquaires qui ne pouvaient se battre à armes égales vis à vis des fnacs et autres virgin, ces mêmes enseignes qui sont en train de crever aujourd’hui en Rance.

              Dans un autre registre, à côté de chez moi, (même pas 100m) il y avait une boulangerie, ils m’ont vu une fois : pain dégueulasse, viennoiserie même pas digne d’un supermarché, accueil déplorable.
              Le marché a sanctionné : fermeture. Plus de boulangerie pendant plus d’un an dans le patelin.
              De nouveaux boulangers sont arrivés, sympa, grosse qualité sur tous leurs produits, ils me voient tous les jours et certains boulangers des environs gueulent parce qu’ils ont perdus de la clientèle (pourtant, ça ne les a pas gênés de recevoir la clientèle qui a déserté les mauvais boulangers).
              On fait quoi ? on empêche les boulangers de mon bled de faire des produits de qualité et d’être sympa ?

            2. Black Mamba

              @Nocte
              C’est vrai, ce n’est pas Amazon qui a tué les librairies aux alentours mais c’est l’Etat Providence avec ses taxes et charges immondes. Les librairies avaient de nombreux clients mais l’Etat est plus fort que toi petit consommateur car tu aura beau vouloir aider ton commerce de proximité , il n’y a rien à faire et les grandes enseignes le constatent aussi. 😕

            3. Pc

              Je vais donner un exemple perso.
              Je lis plutôt beaucoup par rapport à la moyenne (que je ne connais pas et ne veux pas connaître), soit 2 livres par semaine environ.
              Je dois acheter 1 ou 2 livres par AN en librairie.

              Pourquoi ?
              tarifs prohibitifs pour acheter un livre dans le but de simplement « essayer » : le coût du risque est trop « important » compte tenu des alternatives, à savoir :
              – bibliothèques
              – prêts entre amis
              – e-book libres de droit (ce qui fait un paquet de littérature, y compris la libérale 😉 )

              Les rares fois où j’entre dans une librairie, je ne sens pas de différence avec une grande surface : pas d’accompagnement ou d’intérêt pour le client, pas d’empathie, pas de passion du livre et de la lecture, pas de relation humaine. Bref, rien qui ne distingue un libraire d’un supermarché. Aucune magie, aucune valeur ajoutée : aucun intérêt.

              Le bon libraire, par sa relation client (partage de goûts, conseils de lecture, discussion passionnée), survivra parce que les gens aimeront le fréquenter, entrer dans un univers différent.
              Les autres, les thénardiers du livre drapés d’indignation derrière leur comptoir de boutiquier, tant pis pour eux.

            4. vengeusemasquée

              M’en fous complètement des petites librairies. Si elles ne s’adaptent pas à la nouvelle donne et n’offrent pas de service intéressant, bon débarras. Passée au livre électronique depuis quelques mois (les Sony sont vraiment super, si je puis me permettre cette recommandation commerciale) et je ne compte pas revenir en arrière. Mieux: je n’achèterai même plus de livre pour faire des cadeaux, à moins de les acheter à l’étranger. Je suis comme ça moi. Un peu comme pour les taxis. Plus jamais je ne ferai appel à un taxi alakon.

            5. Bob Razovski

              Et les médiathèques étatiques ?

              N’ont-elles pas non plus tué les libraires de proximité ? Et avec notre pognon en plus (et celui du libraire…)

              Il y avait un billet d’H16 qui parlait d’un sujet connexe, une fermeture de cybercafé.

            6. Nocte

              Merci au petit monstre vert et à BM qui rappellent le poids de l’Etat dans l’affaire. Je m’étais limité au marché de l’offre… en occultant le poids lourd incontesté et in contestable.

          2. Black Mamba

            Mais vu l’actualité même ma librairie qui se situe à 45 mn en voiture elle risque de fermer un ces jours car elle fait partie des enseignes qui ouvrent le dimanche 🙁 haaaa!

        3. Higgins

          Entièrement d’accord. Gros lecteur, j’achète exceptionnellement des ouvrages sur le net. J’aime les librairies, l’odeur du papier et les libraires compétents. Je reste cependant réaliste et contrairement aux dires des inutiles votant des lois inutiles, Amazon n’est évidemment pas la cause des problèmes rencontrés par les librairies indépendantes.
          J’habite dans une ville moyenne où j’ai la chance de bénéficier d’une librairie qui a pignon sur rue boulevard St Michel à Paris. Le personnel est compétent et je trouve facilement ce dont j’ai besoin (même des auteurs et des livres libéraux, c’est pour dire). Récemment, le livre que je souhaitais n’étant pas disponible, il a été commandé. Mon besoin n’était pas pressant mais on m’a donné un délai d’une semaine avant de pouvoir en disposer. M’est avis que cette enseigne prestigieuse va vers le gouffre si elle s’avère incapable, alors que je pense qu’elle en a les moyens intellectuels et matériels, de raccourcir ses délais de commande. Le client attendra de moins en moins. Une vendeuse, à qui je faisais part de mes réflexions, abondait dans mon sens mais m’a indiqué que la direction était sourde à cette demande. Soit cette entreprise s’adapte, soit elle disparait. Je serai le premier à le regretter mais tout le monde n’a pas ma patience. Alors, les inutiles gesticulations des inutiles votant des lois inutiles….

  23. vegeta

    des gens veulent encore crée des société en France ? quand ils vont connaitre le RSI, les centres des impôts, les syndicats ils vont moins rigoler ou peu être même se suicidé

    1. Black Mamba

      Non! Ils ne vont pas se suicider, une fois qu’ils se seront remis du choc , ils commenceront à faire de la Résistance Active 😈

  24. Fausto Consolo

    Respect pour les entrepreneurs qui ne baissent pas les bras et se bougent le boule, trouvez les ici en 33:
    http://bxno.de/le-node/
    http://aquinum.fr/
    Un temps viendra où la génération de fâcheux (désolé le grec, la Husse et Guilux) ne sera plus. Les gens de bonne volonté -français ou pas- sont l’avenir.

    1. Calvin

      Y-a-t-il l’idée principale : « Se passer de l’Etat pour tout ce qui n’est pas Régalien ? »

      1. Nyamba

        Oh bah oui, jugez plutôt : « Le Comité Interministeriel pour la Modernisation de l’Action Publique (CIMAP) du 17 juillet a engagé de nouvelles mesures pour simplifier la vie des usagers. Ce programme de simplification a été construit grâce aux contributions des usagers, des entreprises, des administrations centrales, des préfets, des services déconcentrés et des agents publics. Au total, le programme comprend plus de 200 mesures décidées dont 142 mesures nouvelles et 59 chantiers en cours. »
        La simplification, c’est maintenant.
        *PAN!*

      2. DirtyBond

        Il va falloir s’en charger. Je vais aller me créer un compte pour faire quelques propositions inacceptables et voir si elles sont censurées:

        – Fin du monopole de la sécurité sociale et possibilité pour tous de cotiser à une sécu privée
        – Mise en place du chèque éducation
        – Simplification du droit du travail : moins de 100 articles (je suis gentil)
        – Désengagement de l’état du domaine de la culture.
        – Flat Tax sans cas particulier ou exonération

        Il n’y qu’une 50aine de propositions pour le moment. Il y a donc la possibilité d’investir un peu ce site.

        1. Marc Aurèle

          Excellente idée. Il me tarde de voir comment ils vont réagir. Par contre je n’ai pas vu comment s’enregistrer (?)

    2. tyrion

      Comme le disais Dieudonné,
      qu’ils se barrent, tous!
      A écouter à partir de 4’40 pour ceux qui sont préssés.
      J’adore l ultimatum à Hollande 🙂

    3. vengeusemasquée

      Bon, je me suis inscrite. On va rigoler un peu. Pour brouiller les pistes, j’ai choisi VM comme pseudo. 😆
      Je vais mettre les propositions que tu as indiquées. On s’y met tous ?

      1. vengeusemasquée

        Je propose aussi de faire les demandes de papiers d’identité en ligne parce que tout le monde n’a pas la possibilité de prendre une journée de vacances pour expliquer son taf au fonctionnaire de mairie.

  25. anon

    Encore une bonne raison qui m’a poussé a quitter la france.
    coupez leur la tête ou barrez vous. Mais cessez de vous pleindre. soyez responsables.

    1. Beaucoup des gens qui commentent ici sont déjà partis. Et pour ma part, j’ai quitté la France aussi.

      1. Nocte

        Je viens de me livrer à un petit exercice, se contenter de taper « quitter », dans deux moteurs de recherche et regarder les suggestions :

        sur google.fr
        quitter
        quitter la sécu
        quitter la france
        quitter facebook

        sur google.com
        quitter
        quitterie
        quitter la france
        quitter la sécu

        sur Bing :
        quitter le domicile conjugal
        quitterie
        quitter
        quitter la france

        Apparemment, se barrer de ce pays revient souvent dans les recherches… (quant à une recherche sur Hollande, hollande démission est la première suggestion sur google.fr)

        1. Black Mamba

          Je confirme à chaque que j’ai « tapé » Hollande sur Google apparaît en première intention  » Hollande démission »
          Ils sont fort nombreux ceux qui souhaitent le voir disparaître de la scène politique.

          1. Nocte

            ça reste de la suggestion de recherche, certes, cela les plus grosses recherches effectuées avec le(s) mot(s) entré(s), mais hormis une tendance, on peut difficile en tirer autre chose (d’où mon « Apparemment,… » dans le précédent commentaire)

    2. val

      Oh , je ne crois pas que les participants de ce blog se plaignent. C’est plutôt un exutoire et la joie de se sentir
      compris. Ayant habité longtemps à l’étranger, l’état du pays me chagrinait , même vu de loin, même sans subir les conséquences. Mais je vous rejoins, il me vient un instinct massif de coupeuse de tête 🙂

    3. Before

      Partir, pas simple. Mais je prépare ma fille à l’idée.
      Et puis, merde, pourquoi je devrais partir ? C’est pas moi qui suis malhonnête !
      Mon influence sur la politique des divers gouvernements de ces dernières années est réduite à un ou deux bulletins de vote tous les 5 ans; bulletin qui est blanc pour cause d’absence de choix réel.
      Qui est coupable de la mainmise de cette mafia ? Le peuple dans son ensemble ? Oui et non. Oui car il s’est laissé mentir, et non car on lui menti…

    4. vengeusemasquée

      Nous sommes nombreux à préparer notre départ. Il suffit de lire les commentaires pour s’en convaincre. Simplement, quand on n’est pas seul, cela ne se décide pas du jour au lendemain. Ca peut prende un an ou deux de savoir comment partir dans les meilleures conditions. Cela dit, nous sommes tous preneurs de conseils de ceux qui ont déjà procédé avec succès.

  26. Cédric Castel

    Le grand bon avant, n’a fait que 100 millions de victimes. La connerie française risque d’en faire davantage…

  27. Taisson

    @Fausto Consolo,
    Bien sur que les gens de bonne volonté sont l’avenir, mais à condition qu’on les laisse travailler! Au lieu de monter des structures diverses et pour la plupart inutiles, il vaudrait mieux ne pas stigmatiser le commerce et l’industrie, et le travail productif en général, ce que l’enseignement s’applique à faire presque depuis la maternelle?
    S’enrichir pour améliorer son sort et celui de ses enfants, c’est devenu ringard et carrément « Mal ».
    Si vous croyez que les destructions idéologiques cesseront avec la génération des « fâcheux », c’est que vous n’avez pas vraiment compris ce qui arrive en ce moment… A quelle génération appartient la minustre objet de l’article?
    Quand à « Français ou pas », c’est de la démagogie, car à part quelques exceptions, qui va investir dans ce pays, à part ceux qui ne peuvent pas faire autrement? Si vous faites allusion aux populations de remplacement, ils auront les mêmes tracasseries si par hasard ils se décident à entreprendre! Les lendemains qui chantent ne sont même pas pour après demain!!

    1. Fausto Consolo

      Certes oui c’est difficile de travailler, je me suis enfui de ce pays pour avoir des perspectives.
      Bon…OUI je hais les 68ards. C’est clair et net tuez les tous au cutter usé Dieu reconnaitra les siens. Affirmation: la majorité des gens veulent vivre en paix et prospérité qu’ils soient subsahariens/maghrébins ou correziens. Ils sont incultes mais ils feront des bons capitalistes! Il y a la place pour tous, libéraliser le travail serait vertueux. Les liens que j’ai mis sont des exemples de dynamisme. 75% ne vont pas survivre à la 2e année? Ils bossent, ils risquent quand même. Chapeau bas.
      OUi les jeunes générations sont aussi connes que les anciennes MAIS qui est aux commandes sinon la clicasse de tartuffes gauchos de mes deux depuis bientôt 35 ans ? Ils se font aligner d’impôts en ce moment et c’est bon. Cette génération se sert et leurs jeunes sont au chômedu endettés pour 20 ans. Démocratie de cons! Les lendemains chanteront sur les tombes des baby boomers et je serai leur ténor. Ca fait du bien d’se lacher!

  28. calc80

    Petite Annonce :
     » Pays de la planète Terre, source des lumières et des droits de l’homme dans tout l’univers, cherche à financer idées géniales pour favoriser la diversité et la création en zone Chance pour la France du pays. Déposez une somme (à partir de 100 euros) et récupérez-là avec intérêt dans un petit siècle. Une fois les idées géniales diffusées, votre retour sur investissement sera évident. »
    Qu’est ce que tu dis Valérie ? Fleure veut pas ? Ah non alors, comment je vais financer mes amis à plumes fisctales alors ?! Ils ont un « genre » qui me plait bien, ceux-là… Bon, va dire à Fleure qu’on a pas le choix et que je vais bientôt devoir imposer aux habitants un seuil obligatoire de don de toute façon. Valérie ? tu veux taxer ces dons ?! Non, c’est pas possible, c’est déjà une taxe contribution obligatoire.
    Allez, laisse-moi finir la rédaction de mon annonce crowdfunding obligatoire.

    1. calc80

      tiens, dans mon commentaires les « chevrons s » et « / chevrons s » pour barrer un texte ne sont pas passés..

  29. Exodus 61

    M’ame Pellerin et ben ….. On lui pellera le …..!
    Merde ça colle pas, elle aurait du s’appeler Pelleron.

  30. Pascale

    A chaque fois que j’entends parler des désastres causés par l’action de l’État, je ne peux m’empêcher de penser à cette phrase de Milton Friedman qui résume avec un humour dévastateur toute la capacité de nuisance de nos gouvernants :

    “If you put the federal government in charge of the Sahara Desert, in five years there’d be a shortage of sand.”

    1. Higgins

      Coluche l’avait exploité en son temps: « Un technocrate, c’est quelqu’un a qui si tu confie le désert, trois ans plus tard, il n’y a plus de sable!’ . Qui a la priorité?

        1. gem

          Je parie que cette blague est vieille comme l’administration, et courrait déjà sous Hammourabi et les Xia

      1. rasrhum

        Si je me souviens bien il disait plutôt qu’au bout de 3 ans le technocrate achèterait du sable ^^

  31. Philippe Aigrain

    J’ai lu avec attention le document de consultation de l’AMF, et il me semble que votre interprétation est erronée. Il me semble que les mesures proposées ne s’appliquent qu’aux investissements participatifs (et non à la collecte de dons pour autrui, sauf en ce qui concerne l’assouplissement du régime prudentiel par rapport à la situation actuelle) et aux prêts à titre onéreux et non à ceux à taux zéro. On peut certes critiquer les mesures concernant l’investissement participatif comme excessivement protectrices pour les banques alors que celles-ci sont déficientes en la matière. Mais il faut être clair sur ce qui est dans le document. Son principal défaut est d’utiliser l’expression « financement participatif » pour parler d’investissements participatif, alors que la très grande majorité du financement participatif repose sur les dons.

    1. Donc son défaut est d’utiliser une expression de travers, mais moi je dois faire le tri dans le salmigondis qui m’est offert ?
      Et « On peut certes critiquer les mesures concernant l’investissement participatif comme excessivement protectrices » , ça tombe bien, c’est ce que je fais (et un peu plus).

  32. gem

    Tout ça c’est bien joli mais elle fait comment, la Fleur, pour empêcher les porteurs de projet de le découper en « lots » plus ou moins indépendants qui passent chacun sous le seuil (grande spécialité dans les marché publics, ça !) ?
    Et les financeurs de participer plusieurs fois ?
    Je sais.
    Elle invente un grand répertoire national. Une liste de Koulaks. Le fisc se chargera de leur apprendre à vivre.

  33. gem

    Non. Encore plus simple.
    Tout ça, au fond, n’est que de la prostitution du créateur envers les financeurs (ignobles).
    On pénalisera donc les « clients » 🙂

  34. gem

    Et puis pourquoi elle ne se contente pas de taxer, tout simplement ?
    Le projet est forcément débile, car sinon c’est la BPI qui le financerait (elle finance tous les bons projets, par définition).
    Le financeur est manifestement un infâme Kapitaliste qui ne sais pas quoi foutre de son pognon, puisqu’il est près à le perdre dans des projets débiles. On lui fera donc une fleur en ne lui en taxant que la moitié. Ne remercie pas, c’est gratuit (enfin, non, il aura de menues frais de gesion, mais quoi de plus juste, de toute façon ?)
    Quand au porteur de projet, lui, c’est au mieux un escroc, au pire un dangereux asocial qui ne s’adresse pas la BPI et qui cherche à s’enrichir ou faire aboutir de projets pédonazi. Il sera lui aussi taxé de la moitié des sommes qu’il aura récoltée (après la taxation précédente, évidemment). En outre, il sera inscrit sur une liste, afin que la brigade internet puisse le tenir à l’oeil.
    Problème suivant.

  35. Mob

    Tout à fait d’accord sur l’absurdité de cette mesure qui montre encore une fois à quel point nos gouvernants sont à la patte des gros bonnets de la finance. Par contre vous dérapez légèrement à la fin. On sent que ça vous démangeait de vous en prendre aux jeunes qui, à vous entendre, sont tous des dealers et des fainéants qui n’ont comme seul souhait de ne rien faire de leur vie. J’aimerais bien savoir quels jeunes vous fréquentez, ceux que je connais ont des tas de projets, ils se bougent pour les réaliser, mais n’ont souvent pas les moyens de payer leurs études, leur logement etc. Quel est l’intérêt de détourner le ressentiment de vos lecteurs des vrais responsables, le gouvernement et les banques, vers les jeunes?

    1. Mauvaise analyse de la fin. Je ne dis pas que les jeunes sont tous des dealers et des fainéants (les habitués de mon blog savent ce que je pense; il s’agissait d’un trait d’humour) ; je dis que la mesure qui consiste à éparpiller qq chose comme 1 milliard d’euros sous forme d’un RSA bis vers les 18-25 ans est une mesure délétère, mais surtout qu’elle est en parfaite contradiction avec l’action de Pellerin qui consiste à règlementer et encadrer des dépenses…

      Seuls quelques simples d’esprits, personne n’aura pu croire que j’avais de ressentiment envers les jeunes, je pense.

        1. … Je ne suis plus tout jeune non plus (malheureusement). Pour situer, je sais ce que c’est que voir Nicolas & Pimprenelle en N&B.

          1. Pascale

            Cher H16, serons-nous de la même génération ? Ou alors y-aurait-il eu des rediffs tardives de la série ?

            1. Je ne crois pas (pour les redifs). Mais rien ne vous dit que je ne mettais pas la série pour mes enfants 😉

          2. aristarque

            Également, avec le manège enchanté où le chien Pollux me ravissait… J’ai vu les premières émissions en N&B mais il n’y avait pas le choix à cette époque (début des sixties). Fin de la séquence nostalgie, quand tu nous tiens.

            1. Fausto Consolo

              Veinards, j’avais l’entrée en gare du train de la Ciotat, et en boucle je vous dis pas.

      1. Nocte

        Je confirme pour le trait d’humour bien reçu.
        D’autre part, il n’est pas rare que démonstration soit faite dans vos billets que justement si les jeunes sont désenchantés c’est surtout parce qu’on leur bouche l’horizon.

    2. Black Mamba

       » …mais n’ont souvent pas les moyens de payer leurs études, leur logement … »
      🙁 la question est : Est-ce que ce RSAbis va être accorder à ceux qui désirent poursuivre leur étude ?
      Quand j’etais étudiante , il a fallu que je fasse le choix entre poursuivre mes études avec mon conjoint alors nous risquions de plus pouvoir nous en sortir financièrement et l’autre possibilité était de me mettre au chômage et toucher ainsi le RMI pour subvenir à nos besoins car nous n’avions plus le droit aux bourses d’études ….
      L’administration me refusait le droit de poursuivre mes études si je souhaitais avoir le RMI .
      Donc ce sera la même chose avec cette aide RSABis. 😥

      1. vengeusemasquée

        Ah bah non. Ca pourrait permettre aux jeunes de réussir et donc de ne pas être aux crochets de l’Etat donc non, pas possible. C’est bourse misérable ou rien.

    3. LeRus

      Il y a quelque chose qui me chagrine dans votre commentaire. Comment dire, ça coince au niveau de la logique.
      – Oui il y a beaucoup de jeunes qui ont des tas de projets et qui se bougent pour les réaliser. Ce n’est pas nouveau. Il y a toujours eu des jeunes comme ça. Ceux-là, curieusement arrivent en général à payer leurs études et/ou leur logement. Si ils ne peuvent pas, en général ils arrêtent leurs études et continuent leur business, souvent avec succès.
      – Oui il y-a des jeunes qui ne parviennent pas à payer leurs études et/ou logement. Mais je ne pensent pas qu’ils soient beaucoup à en même temps avoir des tas de projets et qui se bougent.

      Vous parlez de deux populations distinctes qui ont leurs forces et faiblesses. Ajouter les faiblesses ne créer pas une nouvelle catégorie. Pour résumer, et sans être un fan de la théorie en question, il y a les « type A », les « type B » mais pas d’hybride.

      Le RSA jeune ira à la seconde catégorie. Ceux qui « ont des projets et se bougent » y arriveront, avec ou sans RSA.

  36. clovis

    Qu’attendre d autre d un membre du club  » le siecle  » si ce n est le controle et l’asservissement du peuple

  37. gnarf

    La participation moyenne sur kickstarter est de 50 euros par participant sur un projet (calcul a partir de la page de stats).
    Donc avec une limite de 1200 participants ca fera en moyenne 60 000 euros par projet.
    Tout projet necessitant plus de 60 000 euros devra donc proposer des participations nettement plus elevees, ce qui cassera completement la dynamique du systeme.
    On touche au genie.

  38. cyprus ill

    « Prenez Fleur Pellerin délicatement (…) qui fourre son museau … » : mon cher H16, je vois que vous avez pour cette mini-ministre une certaine délicatesse que vous n’accordez à aucun(e) autre de sa fine équipe ! Que devons-nous en conclure ?

    Bon, je veux vous rassurer aujourd’hui : ce pays est foutu, mais il n’est pas le seul. Et pour illustrer mon propos, me voici à Athènes depuis 2 jours.

    Comme certains le savent certainement, il y a quelques jours un membre du parti « Aube Dorée » (parti classé à l’extrême droite, ce qui n’est probablement pas faux car pour résumer je dirais que comparé à Aube Dorée, le Front National est un parti de centre gauche) a eu la mauvaise idée de répondre à une agression d’un militant d’extrême gauche (tiens, ça rappelle une affaire très récente dans notre bonne vieille Socialie) en se défendant et en poignardant, ce qui a causé la mort du gentil gauchiste.

    La question ici n’est pas de savoir si on est sympathisant de Aube Dorée ou non, mais d’analyser ce que font les autorités grecques à la suite de cet évènement.

    D’abord, il faut savoir que Aube Dorée a désormais beaucoup d’élus au Parlement Grec (dont les membres sont représentés à la proportionnelle) puisqu’il a eu pas loin de 15% des votes aux dernières élections et qu’il est maintenant donné au-delà de 20%, et qu’il pourrait même voir un de ses représentants devenir le prochain maire d’Athènes (ce qui a poussé le maire actuel à dissoudre la police municipale de peur que le prochain ne s’en serve comme force de frappe) …

    La suite dans 15 minutes…

Les commentaires sont fermés.