Et maintenant, où va-t-on ?

Étrange situation que celle de l’exécutif français actuellement. Toutes les conditions étaient pourtant réunies pour un quinquennat de folie, avec de l’action, de la romance, du frisson, des thés l’Éléphant Socialiste et même de grands moments de bonheur citoyen. Rien ne manquait au tableau ! Malgré ça, tout semble figé, à l’arrêt, congelé dans une gangue d’incertitude et de paralysie intellectuelle totale…

Mais si, regardez bien, c’est véritablement étonnant : la gauche, officielle, socialiste et décontractée du dogme, règne d’un bout à l’autre des administrations françaises. Les syndicats, petit doigt sur la couture, répondent magnifiquement absents et gardent un silence aussi compact qu’utile en ces périodes de faillites à répétition.

hollande XVILes médias, de leur côté, jouant à fond sur la carte de l’objectivité de gauche, sont abonnés au service minimum pour le côté analyse, et production luxe pour la partie propagande, toutes options déployées : antiracisme, poujadisme, affaires fumeuses de l’opposition, tout y est ; et malgré de véritables tempêtes de conneries ahurissantes, les grands journaux glissent sur l’actualité aussi vite que possible pour ne pas embarrasser l’éternel candidat à la présidentielle. La crise syrienne, qui aura fait rire le monde entier avec les agitations ridicules de Hollande, aura été habilement oubliée par les péripéties d’une ex-lycéenne ex-française ex-kosovare ex-bonne élève. Manque de bol, cette affaire fut un nouveau fiasco retentissant et il aura fallu déployer ensuite des trésors d’inventivité, quitte à raquer des douzaines de millions d’euros pour faire libérer des otages, afin de camoufler la prestation catastrophique du chef de l’exécutif. Les montagnes russes médiatiques, que parcourt actuellement le pauvre président pédalo-flambyste les bras en l’air, montrent à quel point le pauvret est complètement perdu. Dans les wagonnets qui le suivent, ses ministres, pas tous accrochés à leurs harnais, s’éparpillent en chemin et montrent la même cohérence d’ensemble dans leur mine déconfite, leur œil hagard et leur lippe pendante.

Mais les médias tiennent bon. Tous les voyants sont au rouge, même les bonnets, la courbe du chômage refuse de se plier aux injonctions hollandistes, et la grogne se fait de plus en plus virulente. Et même si une demi-douzaine d’affaires ont déjà pété aux museaux humides des spin-doctors incompétents de l’équipe en place, ils retentent une nouvelle fois le coup de l’extrémisme de drouate, à tout hasard. À ce régime, le ventre de la Bête Immonde est plus que « fécond » : c’est devenu une véritable usine à bubble-gum.

Et malgré ce soutien bizarre mais sans faille de cette grosse frange subventionnée de la presse, ça ne fonctionne toujours pas comme prévu. Le Sénat, à gauche, n’aide pas plus ; pire, il retoque méchamment le budget de la Sécu. L’Assemblée, pourtant aussi gauche que possible, semble impuissante à enrayer la malédiction, n’arrivant à rassembler le 100 de QI qu’entre 11:30 et midi avant que la cantine locale ouvre. Personne ne semble vouloir aller dans la même direction ; il faut dire qu’avec Hollande, le cap officiel, c’était le changement. On l’a donc, tous les jours.

Paradoxe de la situation : dans les revendications de toutes ces professions qui rouspètent contre les pluies de taxes, on distingue bien un fond idéologique socialiste (« Taxez si vous voulez, mais les autres ! », « Moins de taxes, plus de subventions ! » et autres demandes du même acabit), mais même en tenant compte de ça, les gens rouspètent et refusent de se faire embobiner sereinement par les élus et leur habituel charabia politicard. Le déshabillage de Paul pour habiller Pierre ne marche plus depuis que Pierre semble décidé à se passer de l’élu pour dépouiller Paul qui, lui, refuse catégoriquement. Bref : tout ce beau monde est socialiste, au moins un peu, la France entière semble de gauche et pourtant, la magie ne prend pas. En fait de réenchanter la politique, François Hollande nous fait cauchemarder un pays perclus d’impôts, de chômage et de dettes.

Et du cauchemar, personne ne semble pouvoir se réveiller.

Il y a en effet comme un gros problème.

Si un nombre croissant de Français s’accorde maintenant à dire que Hollande n’a pas la carrure pour le job, aucun remplaçant n’est présent sur le pont. Pire : à droite, les charlots qui pourraient prétendre au poste sont tous aussi pathétiques les uns que les autres. Leur charisme d’abribus éteint, couplé à leur ambition dévorante ainsi qu’à une capacité d’analyse de la situation économique française digne d’un bulot en hypoxie ne permettent aucune lueur d’espoir de ce côté. Et au centre, c’est un concert organisé par des clowns amateurs, dont l’espérance de vie en politique se mesure en diviseurs de la seconde et leur crédibilité globale ressemble à une publicité pour des alicaments intestinaux.

Si un nombre croissant de Français est clairement d’accord pour dire qu’il y a maintenant trop de taxes, d’impôts et de cotisations un peu partout, aucun parti médiatiquement significatif ne semble réclamer clairement une diminution de celles-ci et, de façon conséquente, la diminution claire et nette des dépenses de l’État. Depuis quarante ans, tous se sont battus pour l’augmentation de ces dépenses, on comprend qu’ils soient maintenant complètement imperméables à tout changement de paradigme.

Si un nombre croissant de Français est aussi assez d’accord pour qu’enfin, certains monopoles, certaines prébendes tombent, force est de constater que ce sont toujours les autres professions, les autres monopoles (ceux qui ne leur bénéficient pas directement) qui doivent tomber en premier.

Autrement dit, si un nombre croissant de Français veut vraiment du changement, cela doit surtout commencer par les autres. On comprend que ce n’est donc pas de ce côté là que ça pourra changer.

encore quatre ans

Hollande est dans cette position très délicate où il n’a plus aucune marge de manœuvre politique, plus aucune marge de manœuvre sociale, plus aucune marge de manœuvre économique. Le seul bidouillage qu’il a encore en rayon consiste à choisir entre la dissolution de l’assemblée et le changement de premier ministre.

Changer de premier ministre, c’est l’exemple type d’une Opération Car-Glass : on va remplacer un bout de truc transparent mais fêlé par un autre truc transparent en meilleur état. Pour le reste, l’opération prendra quelques minutes de temps d’antenne, et ce sera tout. La France continuera de rouler dans la mauvaise direction.

Dissoudre l’assemblée, à quelques mois des municipales, revient à ajouter une brouettée de députés vocaux et pignouseurs aux frondeurs actuels : la rouste assez prévisible de la gauche dans une telle élection se traduirait par le chômage rigolo, mérité et politiquement fort gênant d’une bonne quantité de personnalités politiques qui n’hésiteraient pas ensuite à débiner le pouvoir en place. Sur le long terme, évidemment, cela permettrait à la droite de prendre le pouvoir et démontrer au reste du monde sa consternante médiocrité. La France continuera en tout cas de partir en sucette, mais les socialauds officiels pourront toujours rejeter la faute sur ceux du camp d’en face.

Ni l’une, ni l’autre solution ne pourront changer finalement quoi que ce soit.

On le comprend, Hollande a maintenant près de quatre années à tenir et n’a plus aucune munition. Son programme, inconsistant, a été très vite balayé par les contingences de la réalité. Regardez-la en face, c’est flagrant : il n’y a que des « plans bidules » et des « actions trucs », exemples types de bricolages ministériels ad hoc, créés dans l’instant, pour répondre à l’écume des jours. Toute l’action présidentielle et gouvernementale semble systématiquement frappée d’amateurisme, d’improvisation et d’un manque chronique du moindre souffle, de vision. Nos dirigeants, en mode panique et réaction épidermique, au lieu de tenter un regard vers l’horizon, ont les yeux rivés sur le bout de leurs chaussures, et continuent pourtant de courir.

Pire : l’État, exsangue, ne pourra plus atténuer les grognes dans des aspersions financières commodes, comme jadis. Le moindre pépin financier, le moindre dérapage économique un peu sérieux se traduira immédiatement par un coup de tonnerre allant du défaut de paiement (au moins partiel et même s’il sera camouflé par un vocabulaire rassurant) à des troubles bien plus graves. Il faut comprendre qu’une partie grandissante du peuple, en face, n’a plus rien à perdre : tout a déjà été taxé, imposé, ponctionné, mis en faillite, bradé, jeté. Je ne vois actuellement aucun élément permettant de dire que la colère qui monte pourrait s’apaiser avec une action présidentielle ou gouvernementale décisive. Je n’en vois aucune en rayon.

Et devant ces individus qui n’ont rien à perdre, le président élu est faible. C’est un faible, acculé, qui ne comprend pas que la seule solution est de revenir sur tous ses dogmes, toutes ses certitudes, toutes ses habitudes, qui va se retrouver devant un peuple qui gronde et qui, lui, ne voudra pas payer la facture de 40 ans de gabegies, d’incurie, de clientélisme, de laxisme et de corruption, qui ne voudra pas admettre que son niveau de vie va se retrouver divisé par deux pour passer le cap. Un faible avec tant de moyens (armée, police), qui ne pourra pas se remettre en cause, devant des individus qui n’auront rien à perdre, cela n’augure rien de bon.

Gouverner, c’est pleuvoir, a rapidement blagué Hollande après quelques jours d’humidité présidentielle.

Et pour pleuvoir, il pleut.

hollande humide

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires242

  1. Tribuliste

    Cet homme est ce qui se fait de mieux actuellement en politique française, la crème de la crème.

    Pour résumer la situation je crois que nombre de nos concis toyens sont plus préoccupés par la qualification des bleus au mondial (hin hin hin) que par le sort de leur pays, on a ce qu’on mérite.

    Mais tout n’est pas perdu : Collomp, un évadé fiscal, va être ramené dans le droit chemin par Fabius en personne (à moins que ce ne soit une histoire de vieilles croutes?).

    C’est lundi, vous nous parlez de Flamby, merci 😈

    1. Korrigan

      « nombre de nos concis toyens »

      Compte tenu de la prestation hollandienne de ces jours on devrait dire nombre de nos circoncis toyens.

      1. hussardbleu

        On est en droit, en effet, de se poser quelques questions : prêter pareil hommage-lige envers un pays étranger, est-ce bien le fait du Président d’un pays indépendant ?

        1. sabrauclair

          @ hussardbleu: vous posez une question que l’on ne peut poser, dans une « démocratie moderne » (hem, hem!)

          1. hussardbleu

            Et pourquoi Diable non ? « les pays n’ont pas d’amis, ils n’ont que des intérêts »… la France « Christ des Nations » est une foutaise, vive le grand bon sens à la Machiavel !

  2. Riguite

    Il pleut chez moi aussi aujourd’hui.
    Pas de solution donc, si ce n’est tomber dans le trou bien comme il faut et tout reconstruire. Mais à quel prix ?

  3. Le Gnôme

    La Quadrature du cercle. Le bon peuple veut moins d’impôts avec autant d’argent gratuit. C’est manifestement impossible, quelque soit le guignol politique.

    Adoncques, ce pays est foutu. CQFD;

    1. Black Mamba

      Pour réussir ce tour de force , il faut piller les pays voisins … Comme ça le peuple est heureux de recevoir de l’argent gratuit des autres , c’était la méthode des romains …

        1. hussardbleu

          Pour le Luxembourg, je ne sais trop, mais pour la Suisse, je doute que les Helvètes se laissent faire avec le sourire… et la plèbe frumentaire ne brille pas en général par le courage…

          1. Aristarque

            Surtout que leurs dernières manoeuvres militaires envisageaient l’ hypothèse de hordes faméliques naguère grançaises se lançant à l’ assaut de leurs verts alpages…

            1. Peste et coryza

              Ils ont lu le bouquin d’un survivaliste suisse vendeur de sac à dos à 500 euros pièce ?
              (oui, ce mec avait pondu un scénario de hordes de français qui fuyaient vers la suisse le carnage provoqué par les excités par la TV « radio de smilles montagnes »)
              (oui, ce mec a aussi des relations dans l’armée suisse et y a fait une conférence)

        2. Fred

          Hier, Capital, qui traitait encore une fois de frôôôde fiscale, a accusé l’Ile Maurice d’être la cause de tous les malheurs du trésor français. Patapouf va certainement leur déclarer la guerre pour les couler ! Non, mais !

  4. LeRus

    Très bon, mais alors vraiment très bon!

    Avez-vous remarqué que toute nouvelle décision du gouvernement s’appelle à présent un « Pacte »? Un peu comme des bandes rivales font un pacte pour se diviser un territoire, ou bien des truands faisant un pacte pour ne pas balancer l’autre: bref un vocabulaire qui transpire la peur, la faiblesse et l’hypocrisie.

    1. l’ordure

      Vous oubliez aussi les directives fiscales qui sont des « chocs » (choc de compétitivité, choc de simplification…)

      1. Black Mamba

        Chocs fistales … Usez sans restriction de la vaseline, être généreux avec la pommade pour éviter les fissures fistales…

  5. Josselin

    On peut être optimiste quant à la presse qui n’hésitera sûrement pas de dénoncer les nouvelles dépenses, impôts, taxes de l’Etat, ce qui n’était absolument pas le cas y a 10 ans, ce qui viendrait un peu plus alimenter la colère de M et Mme Lambda devant leur Jité.

    Sinon, pour résumer un paragraphe de l’article, j’aime bien le dessin de Le Honzec :
    http://www.contrepoints.org/wp-content/uploads/2013/11/imgscan-contrepoints-2013-2360-hollande-548×660.jpg

    1. Riguite

      Les écrans de fumée ont leur limite… Les français sont de moins en moins disposés à se laisser amuser.

  6. Jvaljean

    Bonjour la France ! Justement, tapez France dans Google, puis actualité : quasiment que du foot! C’est sûr, on va pas être déçus!!!
    Un article interview aussi, du Parisien sur Tapie, qui va aller chercher au proche orient des sponsors de l’OM qui ne soient pas du Qatar, pour relancer les joutes PSG-OM …
    Bonne journée!

    1. Riguite

      Excellente la défaite France/Ukraine ! J’en aurais débouché le champagne dimanche matin… Cette équipe est une incroyable vitrine du pays France avec sa mauvaise conduite clientéliste, son arrogance et son management flambiesque.

      1. marie

        Moi j’ai juste applaudit la coupe de cheveux tressé bi-colors.d’un Africain. Les Ukrainiens sont de sacrés gaillards ! J’espère qu’ils nous flanqueront encore une tatouée demain, un excellent miroir de notre situation !! Notre Duflanby national qui aime le foot (il est près du peuple le gaillard) sera bien torché…

  7. Christophe

    Le changement de PM c’est juste après les municipales. Le spin fera vite oublier une déculotée « moyenne » du PS.

    Les médias lâcheront un peu Hollande durant… mettons 6 mois.

    Parallèlement, il ne se passera plus rien. Même sur le front des taux sur les OAT françaises. Ni sur le front de Bruxelles (la Commission continuera d’avaler tous les budgets et « prévisions » envoyés par la France).

    La grande congélation.

    Mais la récession, elle, continuera de se développer, de s’enrouler autour de nous comme un boa, lentement mais sûrement.

    Et c’est à ce moment là qu’Hollande fera une dissolution. 2015.

    Afin de se donner 2 ans de vacances à la Mitterrand (« je prends de la hauteur »), de griller les cloches de l’UMP… Et donc de pouvoir se représenter en 2017, et l’emporter face à Le Pen.

    Le scénario est cousu de fil blanc. Voilà pourquoi Hollande ne panique pas.

    Il est pépère…

    Il déroule le calendrier, tranquille.

    Les veaux l’ont voulu. Ils l’ont. Et vont continuer à l’avoir.

      1. HerveLE

        c’est clair…

        Je suis pret à payer ce type et tous ses ministres très cher pour qu’ils PARTENT EN VACANCES pendant toute la durée restante du quinquennat! Mais qu’ils arretent, pitié!

    1. Oui, ce calendrier est très probable. Mais dans le fond, cela ne changera absolument rien à la paralysie complète française. Et pire, cela n’apporte aucune solution à la grogne qui monte. Et celle-là, c’est un paramètre qui n’entre nulle part dans ce calendrier…

      1. Yrreiht

        Et alors ? C’est un paramètre négligeable. Une compagnie de CRS ici ou là, au pire quelques-unes, on interpelle les casseurs, on nettoie après la manif et c’est fini.

        1. Sauf que le chyprage, il concernera aussi les CRS. Pas dit qu’ils soient aussi vigoureux de la matraque alors.

          1. hussardbleu

            Je n’ai pas d’informations confidentielles, mais il me semble que les cogne-durs envoyés sur les manifs politiques sont des « sélectionnés » : il doit y avoir des états d’âme, chez le commun des flics, comme en attestent divers commentaires sur les blogs de gendarmes….

            Et si le pouvoir ne peut plus vraiment compter sur sa Police (au sens large), c’est le début de la fin… sic semper tyrannis…

            1. Peste et coryza

              Oui, y a une sélection psychologique pour devenir crs.

              Pour la gengen mobile, c’est différent :
              – les très bons vont à la garde républicaine.
              – les moyens à la cogne dur.
              – les moins bons à la départementale.
              or, la départementale, dès que tu as réussi à quitter le tout venant ou trouvé une bonne brigade où te planquer, c’est peinard.

      2. Pc

        On est arrivés à un stade de non retour, ils pourront toujours envoyer du carapaçonné taper sur du bonnet rouge, la grogne continuera de monter. L’après-manif est propre mais la rancoeur progresse et la rage contenue s’accumule.

        Pour peu que d’autres émeutes éclatent ici et là dans un laps de temps assez court, le AA va vite disparaître et le navire France sombrera nettement plus rapidement.

        Au passage, la France est sous surveillance de l’UE pour usage disproportionné de la force publique depuis plusieurs mois. Le dossier siffleurs du 11 novembre finira par atterrir malencontreusement sur un bureau…

    2. vengeusemasquée

      Et juste après les municipales, Tartine Au Brie pour nous éblouir, elle qui a si bien fait ses preuves par le passé. 😆

      1. Tribuliste

        Connaissant la bougresse, ça ne m’étonnrait pas qu’elle détourne l’offre s’il y en a une…fine politique, elle refuserait de se griller dans un gouvernement Owl And Its Big band.

      2. raslebol

        il faudrait qu’elle s’en sorte aprés une énième cure de désintoxication … une premier ministre pocharde : bravo la France !!!

      3. Robert Marchenoir

        Et juste après les municipales, Tartine Au Brie pour nous éblouir.

        Tant qu’à faire, il pourrait prendre tout de suite Marine le Pen.

        Martine Aubry, dans une chronique au Monde : « Bâtissons un Etat stratège ».

        http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/08/26/la-france-a-la-possibilite-d-inventer-un-autre-monde_3466790_3232.html

        Marine le Pen, dans le programme du Front national : « Etat fort – Bâtir l’Etat stratège ».

        http://www.frontnational.com/le-projet-de-marine-le-pen/autorite-de-letat/etat-fort/

    3. hussardbleu

      « Les veaux l’ont voulu. Ils l’ont. Et vont continuer à l’avoir. »

      Hmmm ?!!!

      Jolie rencontre qui va réjouir BM dont les tendances sont maintenant avérées :

      « Democracy is the theory that the common people know what they want, and deserve to get it good and hard. » – H. L. Mencken

      1. Black Mamba

        ????
        Désolé mais je n’ai rien compris au fameux « Jolie rencontre qui va réjouir BM dont les tendances sont maintenant avérées « 

    4. Théo31

      « Parallèlement, il ne se passera plus rien. »

      Vraiment ?

      Il manque déjà 5,5 milliards de recettes fiscales pour 2013 et la déflation qui vient fera exploser le bousin.

      Les socialistes vont enfin montrer leur vrai visage : celui d’ordures intégrales prêtes à tout pour se maintenir au pouvoir et vivre de la bête. Chypre n’était qu’une répétition. Et ce n’est pas 10 % qu’ils prendront.

      1. Aristarque

        Ou 11Mds€, selon d’ autres sources… C’est à cela qu’ on reconnaît une gestion attentive et millimétrée… 😐

  8. Kazar

    « Aucun parti médiatiquement significatif ne semble réclamer clairement une diminution de celles-ci et, de façon conséquente, la diminution claire et nette des dépenses de l’État. »
    Deux remarques :
    – si un parti propose trop fort de baisser les impôts, on va très rapidement le taxer de démagogie tant il est vrai qu’en ces périodes de déficit galopant, la baisse des impôts semble être impossible ;
    – le FN, pour les municipales, s’engage à ne pas augmenter la fiscalité, mais peut difficilement faire plus, et ce pour la raison susvisée, mais cela ne l’empêche pas de dire aussi très clairement qu’il fait tailler dans les dépenses, et notamment dans les dépenses des collectivités locales.
    Donc, il y a bien un parti qui envisage cette voie, mais qui ne peut le faire qu’avec prudence.

    1. Josselin

      Si un parti propose trop fort de baisser les impôts, on va surtout le traiter d’ultraturbolibéral, donc sera grillé dans toute la France. Et si c’est l’UMP qui a le malheur de le dire plus haut que les autres, en plus du premier nom d’oiseau, il sera aussi demandé pourquoi ils ne l’ont pas fait pendant leur 17 ans de mandat et que ce n’est que leur rôle d’oppositeur et qu’ils ne feront de toute façon rien s’ils reviennent au pouvoir.

    2. Adrien

      Ne cherchez pas plus loin : si aucun parti n’ose s’engager ou même seulement étudier un peu sérieusement une baisse des dépenses publiques, c’est tout simplement parce que les Français sont majoritairement contre. Dans un récent sondage, les deux tiers de nos con-patriotes estimaient que ce serait dangereux pour le pays et pour la relance de l’économie (et surtout pour eux-mêmes, bien évidemment) de réduire les vannes généreuses de l’Etat tout gentil, même un tout petit peu. Et comme nos représentants sont élus sur la base de promesses non chiffrées a priori et non vérifiées a posteriori, il ne faut surtout pas évoquer le sujet, sous réserve de ne pas se faire élire, ou de se faire piquer la place par un autre. Résultat : tout le monde ment, et les Veaux — qui ont la mémoire courte et qui sont occupés à regarder la télé — exigent toujours plus d’argent qui vient des autres. On a les élus qu’on mérite.

      1. Peste et coryza

        Perso, vu que mon manuscrit a été rejeté, qu’il est désormais question de mon abandon, et que je vais sans doute devoir carburer aux aides sociales à partir du prochain mois, je suis pour le maintien de cet argent gratuit.

        1. hussardbleu

          Je ne comprends pas que tu ne sois pas déjà parti : il me semble que ta spécialité scientifique est plutôt « bankable », non ?

          1. Peste et coryza

            Ben non.
            Peut être que je cherche mal, mais niveau offres d’emploi dans les biocarburants, la brasserie, la pharma, etc… c’est la misère…

            Et en plus, il faut que je le fasse sans afficher « doctorat » mais juste M2, car je ne pourrai jamais l’avoir. Délai dépassé d’après l’ED, et le dirlab qui bloque.
            « Nightmare mode on »

            Je vais plutôt rendre hommage aux spiritueux ce soir…

            1. hussardbleu

              et à l’étranger ? c’est quand même étonnant que tu ne trouves rien en dehors de notre hexagone ?

            2. vengeusemasquée

              Pas compris quel était le problème de ton doctorat.
              Par ailleurs, mon ami, cherche à l’étranger. Ne sois pas défaitiste comme ça. En fRance, rien n’est bankable, c’est un fait. Va voir au Canada, aux US, en UK, en Suisse…

            3. Peste et coryza

              Simple :
              1 : rédiger est mon point faible. Je ne manque pas de résultats (de quoi faire 2 papiers).
              2 : les ED ont mis des calendriers stricts pour les thèses : si le temps est dépassé, vous pouvez faire une croix dessus.

            4. vengeusemasquée

              Ah donc tu veux dire que ton travail est bon à jeter ? C’est possible des conneries pareilles ?

            5. Peste et coryza

              Ben oui.
              Pour les ED, c’est une question de… subventions.
              Si ils ont trop de thésards qui soutiennent en retard, il touchent moins.

            6. vengeusemasquée

              Ne peux-tu pas changer de directeur de thèse voire d’ED ? Enfin sérieusement, je connais plein de gens qui ont soutenu au bout d’un nombre incalculable d’années. Je suis effarée.

        2. Black Mamba

          Le problème pour une thèse il faut être très apprécié par ces professeurs ou au moins avec son directeur de thèse. …
          Être lèche-cul …
          Si ce n’est pas ton cas, et c’est là le problème, tu n’es pas prêt de l’avoir…

          1. Théo31

            « Être lèche-cul … »

            Un pote à moi a vécu ce genre de mésaventure pour faire un doctorat à Paris, avec un gros bémol : lêcher le cul n’était pas à prendre au sens figuré.

            1. Black Mamba

              Et, oui, en France, dans les universités on observe la même forme de cooptation et de corruption que dans la haute sphère politique, or notre P&C n’a pas la langue de bois.

            2. bob razovski

              « or notre P&C n’a pas la langue de bois »

              Delanoé m’en parlait encore hier, il prefère les leche-cul à langue de bois 😉

            3. Peste et coryza

              Je m’entend à peu près avec ma directrice de thèse, par contre, avec ma co directrice et mon co encadrant, pas du tout…

            4. Peste et coryza

              @BM

              Je vous confirme la cooptation et la corruption dans les facs françaises…
              Le cas Boudarel n’est pas du tout anecdotique.

    3. Nocte

      Venant d’un parti qui a claqué des thunes comme un porc pour acheter le « paquebot », pour finalement le revendre à cause de problèmes de trésorerie… le FN reste un parti français comme les autres.

      1. Guillaume

        Boh, il peuvent dire merci au miteux errant de leur avoir filé le pognon qui leur a permis d’acheter le susnommé siège (entre autres).

  9. Dahu

    « Changer de premier ministre, c’est l’exemple type d’une Opération Car-Glass : on va remplacer un bout de truc transparent mais fêlé par un autre truc transparent en meilleur état.  »

    Non, c’est pire que ça. On ne vous remplace rien chez Car-Glass, on met juste un peu de résine dans la fissure et on vous dit que ça va tenir. Comme si du verre fissuré allait résister à un second nid-de-poule, comme dans la pub TV.

    Ceci dit, la métaphore avec le gouvernement fonctionne aussi …

    1. JF

      Mouai…Vous m’avez l’air bien calé en résine et en mécanique…Vous savez une bonne colle peut être utilisée dans des ailes d’avion…

    2. Philippe

      Sauf que sur ma voiture, l’éclat étant plus large que les contours de notre chère pièce de 2 Euros, il a fallut changer le pare-brise tout entier.
      Certains garages un peu brutaux retirent cette pauvre vitre à la masse.

      N’y voyez bien entendu aucune allusion à la situation de notre gouv.

  10. Jesrad

    Hollande et Ayrault ce sont un peu des pingouins qui se prenaient pour des albatros. Aucune réelle envergure, quand ils arrivent (avec le maximum d’élan) au bord de la falaise et étendant de leur mieux leurs bouts d’ailes ridicules, c’est pour plonger immédiatement… et bientôt couler.

    1. LeRus

      Et encore, les pingouins ils nagent!

      Ici, je dirai plutôt qu’ils sont des limaces qui se prennent pour des albatros. Ils croient gesticuler mais en fait ils sont encore loin du bord de la falaise! Et il y a toutes les chances qu’ils se fassent bouffer par une mouette avant le grand saut…

  11. Higgins

    « Le budget de la France vient tout juste de réussir son examen de passage devant les Maîtres européens. Ils ont décrété: passable, juste suffisant, en indiquant que la barre était tout juste franchie et, c’est la remarque perfide qui tuera plus tard, « la France n’a aucune marge de manœuvre »….Les gouvernants, les politiciens et leurs conseils sont structurellement idiots. Il faut oser le dire et le répéter. Si on en est arrivé là où on en est, c’est parce que, avant, tout a été mal géré. On a accumulé erreurs sur erreurs, lâchetés sur lâchetés, négligences sur négligences. On a dépensé sans compter, empilé la dette, creusé les déficits, on a laissé plonger l’investissement, laissé se dégrader la compétitivité, on a reculé devant les réformes malgré la montée de la concurrence internationale. On a assisté au ralentissement structurel de la croissance, sans réagir. On a laissé couler le potentiel de croissance du pays. Donc, la cause des problèmes c’est la gestion passée, c’est la dégradation fondamentale du potentiel économique. » (http://leblogalupus.com/2013/11/18/ledito-du-lundi-18-novembre-2013-les-ravages-de-lausterite-pour-sortir-de-la-lachete-changer-de-politique-changer-les-hommes-par-bruno-bertez/)
    Bruno Bertez n’y va pas par quatre chemins dans son dernier post mais il est comme toi, il a raison. Je ne crois malheureusement pas qu’une démission (elle me ferait néanmoins plaisir), ou qu’une dissolution, changerait grand chose à la situation du pays. Trop de carrières politiques se sont construites sur le mensonge et le déni de réalité pour qu’un simple changement de couleur politique ait des effets positifs. Nous sommes, il faut bien le rappeler, confrontés avant tout à l’UMPS. Bertez souligne dans un post précédent que Hollande n’est que le continuateur de la politique initiée par son prédécesseur, l’exemple étant valable également pour celui-ci (et c’est ce qui explique son échec). Maintenant que nous arrivons au bout du chemin, que va-t-il se passer? Comme rien ne vient changer les demandes basiques du moutontribuable, « des subventions et moins de taxes! », le pays va continuer de s’enfoncer jusqu’à l’explosion finale. Je voudrais bien me tromper.

    1. Duff

      Bonne analyse complémentaire au présent billet.

      Il n’y a pas qu’en fRance où les choses vont mal : Les banquiers centraux devraient alerter leurs autorités que leurs politiques font gagner du temps mais que les réformes sont indispensables. L’UE demande de la rigueur (aka monter les impôts pas de chance ça ne marche pas) et puisque les banquiers centraux ne répondent devant finalement aucune institution démocratique, ils ne sont à l’écoute que du secteur financier lequel se fout des réformes structurelles tant qu’on lui file du fric pour jouer au casino.

      La chaîne d’irresponsabilité est bouclée, et on en arrive après bientôt 7 ans de crise à ce qu’aucune réforme structurelle n’ait été faite aux USA, Japon, les pays d’Europe du sud + fRance.

      Dans ces conditions, même installer à l’Élisée quelqu’un de compétent, honnête et courageux ne changera pas grand chose…

      1. vengeusemasquée

        « Dans ces conditions, même installer à l’Élisée quelqu’un de compétent, honnête et courageux ne changera pas grand chose… »

        De toute façon, en l’absence de candidat, la question ne se pose même pas. 🙄

        1. Sansintérêt

          Si, il est très important de comprendre que les erreurs ont été commises il y des dizaines d’années et qu’il est trop tard pour éviter la douleur.

    2. Deres

      Ce pays a les moyens y compris politique de s’en sortir. Un président courageux voulant réformer pourrait tout simplement faire un ou des référendum. L’exemple de la convergence du statut public/privé par exemple. derrière, il aurait le poids politique pour frapper un grand coup. Le président peut tout aussi bien contourner les chambres si il le désire. Il faut arrêter de dire que la République est terminée. Ce sont nos politiques qui ne veulent rien changer ou à la marge comme le gouvernement précédent. Après, oui, les français quand on leur donne des exemples précis veulent recevoir des sous et ne pas en donner, c’est normal. Mais il ne faut pas consulter les français sur des détails mais sur le plan d’ensemble.

      1. Théo31

        L’exemple de la convergence du statut public/privé par exemple.

        Le résultat serait un non massif. Tu crois quand même pas que les fonctionnaires et leurs conjoint(e)s vont laisser tuer la poule aux oeufs d’or.

        Ca aurait une chance de passer si les fonctionnaires (et éventuellement leurs conjoints) étaient interdits de voter.

        Les fRançais ne veulent pas le changement. Le pays ira jusqu’à l’effondrement final, dans le sang et les larmes.

        1. Peste et coryza

          Vous pouvez vous référer aux travaux sur l’effondrement des sociétés.
          En général, des solutions existent, mais la plupart des gens, (y compris les élites), ne veulent pas le moindre changement, car cela peut affecter leurs positions…
          Quant au reste de la population, elle est trop occupée à son labeur quotidien.

          Dans le cas de la france, ça impliquerait qeu
          1: ses élites politiques, managériales, économiques, universitaires… impliquées dans la gouvernance de ce pays, reconnaissent qu’elles sont incompétentes depuis 40 ans
          2 : que la majorité de la population qui en croque (élites subalternes, fonctios + conjoints, retraités des années 1990/2000, etc…) reconnaisse qu’ils se sont enrichis sur le dos des autres.

          Aucune chance que ça arrive !

    3. channy

      « Je ne crois malheureusement pas qu’une démission (elle me ferait néanmoins plaisir), ou qu’une dissolution, changerait grand chose à la situation du pays. »
      je crois que H16 demande au gros mou à teinture de démissionner de ses dogmes, certitudes etc..en clair la seule solution serait qu’Hollande fasse un « reset  » de lui meme

  12. VicoNounours

    Etat exsangue, et ce depuis un moment maintenant… Et pourtant (!) ses poches doivent encore être trop pleine pour vouloir solder la dette du Crédit Lyonnais (http://www.leparisien.fr/economie/credit-lyonnais-l-etat-passe-a-la-caisse-10-11-2013-3302883.php). A moins que les socialo d’aujourd’hui ne tentent simplement d’éteindre le(s) feux allumé(s) par leurs chers prédécesseurs.
    C’est toute la beauté de la politique: un groupe d’incompétent prend des mesures dont il ne sera jamais responsable, tout en sachant que leurs copains (d’avant et de demain) pourrons bien rattraper la chose en allant piocher chez les fidèles contribuables… Mais comme vous le relevez très justement la pêche dans le porte monnaie des français ne passe plus, ou tout du moins plus pour longtemps.

  13. GG

    « Changer de premier ministre, c’est l’exemple type d’une Opération Car-Glass : on va remplacer un bout de truc transparent mais fêlé par un autre truc transparent en meilleur état. »

    J’adore ! Que c’est bien trouvé 🙂

  14. Black Mamba

    Super la photo du Président! Un poulet sans tête qui gouverne notre pays, ce n’est pas étonnant que l’on ne sache pas ou l’on va … 😉

    1. hussardbleu

      On voit d’ailleurs sur les clichés Avant (sous la pluie) et Après (actuellement) que Flamby a pris de la bajoue… le stress doit lui donner de l’appétit…

  15. kloupa

    Crédit gouvernemental au plus bas, ras-le-bol au plus haut. Même le racisme, contre lequel tout Français devrait s’élever ne fait plus recette: témoin, ce rassemblement pitoyable de quelques « intellectuels » applicateurs de moraline (aux autres). Madame Taubira est impopulaire, non pas à cause de la couleur de sa peau, mais parce que ses lois et ses consignes à la justice promeuvent la délinquance. Et ça, les Français le constatent par la montée de la violence et de l’insécurité. Au lieu de les abandonner lâchement, que l’Etat se concentre sur ses tâches régaliennes, police et justice, et les fasse bien!

  16. infraniouzes

    Tout va bien pour EDF et son CCE de Tontons-Macoutes. Une bonne petite augmentation de 2,3 % se profile à l’horizon du 1 janvier 2014. Avez-vous entendu un seul homme politique crier à l’injustice ? Moi pas… Mais c’est normal, on ne touche pas au pré carré de la CGT. ET hop, la dotation du CCE va augmenter de 2,3%. Par ici la monnaie et les ceuss qui sont pas contents sont priés de la fermer sinon… grève ! Car c’est de l’argent honnêtement gagné. Qu’on se le dise…

  17. Paroxystique

    Je propose un couloir humanitaire des Français désespérés vers l’ile Maurice, là-bas le taux d’imposition est de 15%, et c’est tout…

    Ici, on ne fait plus que subir avec une de ces ambiance pourrie et bien pourrie…

    1. hussardbleu

      « Navigare necesse est », mon ami ?

      Voui…. mais Rimbaud disait : « On ne part pas »… il parlait aussi des taxes, et alors il voulait partir, le bon Arthur… savait pas ce qu’il voulait…

      « Oui, j’ai les yeux fermés à votre lumière. Je suis une bête, un nègre. Mais je puis être sauvé. Vous êtes de faux nègres, vous maniaques, féroces, avares. Marchand, tu es nègre ; magistrat, tu es nègre ; général, tu es nègre ; empereur, vieille démangeaison, tu es nègre : tu as bu d’une liqueur non taxée, de la fabrique de Satan. — Ce peuple est inspiré par la fièvre et le cancer. Infirmes et vieillards sont tellement respectables qu’ils demandent à être bouillis. — Le plus malin est de quitter ce continent, où la folie rôde pour pourvoir d’otages ces misérables. »

      Alors, on se fait trafiquants d’armes, les enfants ?

      PS : les extraits sont tirés de « une saison en enfer »…

      1. hussardbleu

        A propos d’île Maurice, la Réunion, c’est pas loin, d’où venait Nyamba : elle est passée sous le radar, on dirait… son élégance, de style et de pensée, me manque…

          1. vengeusemasquée

            Yep je vous confirme qu’elle est toujours vivante, qu’elle est en NZ depuis 10 jours. A la moitié de son séjour environ, je pense qu’elle n’a plus envie de repartir. 🙂

            1. Nyamba

              Heureusement que les amies veillent au grain !
              Oui, je suis en vacances, loin de cette fête du slip qu’est le quotidien français. Je tâte localement du terrain pour établir ma stratégie de fuite… et accessoirement jouer les touristes.
              J’ai quelque peu suspendu ma lecture quotidienne d’H16, (j’avoue que l’accessibilité au web non systématique est une des raisons de cette non assiduité, mais que la béate ignorance est en fait une clé de ma bonne humeur journalière). Rattrapage en décembre, promis 🙂
              Cher HB, je vous envoie mes salutations ensoleillées !

              Ah, et si M. Stark passe dans le coin, la plomberie ici, c’est un secteur demandé !

              Bien à vous, chers Hashtableurs !

            2. Aristarque

              C’est vrai? Que voilà une nouvelle réconfortante pour un avenir éventuel antipodique.
              Mais, adorable île, de grâce, ne restez pas , une prochaine fois, aussi silencieuse aussi longtemps! Lisez le désespoir de votre chenu admirateur, Werther en souffrances abominables hors la contemplation quotidienne de votre avatar… C’est que le nombre de ses interventions en a souffert et la clarté d’ icelles, éventuellement…

            3. hussardbleu

              « Lisez le désespoir de votre chenu admirateur, Werther en souffrances abominables hors la contemplation quotidienne de votre avatar… C’est que le nombre de ses interventions en a souffert et la clarté d’ icelles, éventuellement… »

              Fi, Fi !…. tu es jaloux, Harry ?
              Quant à certaines allusions un brin absconses dans mes posts, je suis certain que tu les comprends parfaitement…

  18. cyprus ill

    « Et au centre, c’est un concert organisé par des clowns amateurs, dont l’espérance de vie en politique se mesure en diviseurs de la seconde et leur crédibilité globale ressemble à une publicité pour des alicaments intestinaux. »

    H16, votre verve est tout simplement jubilatoire. Merci d’exister et d’à chaque fois mettre noir sur blanc ce qui confusément s’entremêle dans les cerveaux de vos lecteurs. Grâce à vous, la frustration engendrée par le gouffre existant entre les mesures que nous souhaiterions voir appliquées et celles qui le sont par nos abrutis gouvernants se transforme en grand rire salvateur !

  19. RTP

    Pour ma part je pense qu’au contraire il « sait » où il va. Il a un fichier excel sous le coude avec des tableaux et des courbes que d’excellents (ah ah ah) conseillers lui ont fabriqué. Il s’agit du « modèle » socialiste, celui qui marche, comprenez ? Preuve que si on regarde le passé par ce prisme, on retrouve les chiffres exacts (enfin au moins 2 sur 14587). Alors le brave Hollande suit son modèle. La réalité ? Allons mon bon, il a douze experts qui vont venir ajuster son modèle avec les petits détails qui font les écarts et voilà. Et si des écarts existent encore, ce sera la faute aux allemands, au chinois, à Mital, bref à tous ses paramètres qui n’existent pas dans mon fichier. Parce que, le socialisme marche, son fichier le dit.
    Nos hommes politiques sont déconnectés de la réalité. Mais hélas, ils sont connectés ailleurs et persuadés d’être dans le vrai. La seule manière de leur faire comprendre que leur connexion est mauvaise, c’est de la trancher. Sur un échafaud, avec une belle guillotine.

    1. Peste et coryza

      Ben oui
      C’est l’un des effets d’être passé par les grandes écoles ;: ils sont bons, ils le savent, donc ils ne se remettent plus en cause, et ils ne sentent plus pisser…

  20. Von Mises

    Sorry … je vous reprends …
    ‘Pire : l’État, exsangue, ne pourra plus atténuer les grognes dans des aspersions financières commodes, comme jadis. …

    je ne suis pas d’accord, malheureusement, et voilà pourquoi:
    Hollande a méticuleusement massacré tout le petit peuple des artisans, commerçants, PME et autre entrepreneurs, et nous fait une démonstration magnifique – en temps réel – de la théorie de Laffer (http://fr.wikipedia.org/wiki/Courbe_de_Laffer); en effet, selon le JDD d’hier, il manquerait 11 milliards (une paille) aux recettes fiscales prévues …( Note: je prends les paris sur l’accélération de l’effondrement des recettes fiscales en 2014)
    dernière trouvaille des malades au pouvoir, s’attaquer aux grands groupes (voir ‘les Echos’ de ce matin (http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0203128279108-optimisation-fiscale-les-deputes-passent-en-force-630168.php)
    Combien de grands groupes vont déménager leur siège social ? – money goes where it is treated best … l’hystérie socialiste bat son plein;
    sur ces points, je suis d’accord avec vous, …mais, car il y a un ‘mais’, les français – économes – ont mis de côté, dans des portefeuilles totalement contrôlés par Bercy – des économies de l’ordre de 1400 milliards d’euros (Livret A, Assuranves vies etc …), soit largement de quoi alimenter les morpions au pouvoir pendant pas mal d’années;
    vous pouvez être sûr que quelque chose se prépare de ce côté là, du style ‘bons du redressement productif’, ou ‘bons de sauvegarde socialiste de la sécurité sociale française’ – pour le bien de tous, il va sans dire … il reste donc aux morpions actuels une dernière saignée à opérer; et ils ne s’en priveront pas … planquez vos économies, elles attisent bien des convoitises …
    ( voir: http://www.youtube.com/watch?v=ogATKzpI0qI)
    on vous aura prévenu …

    1. Là où je vous rejoins, c’est que cette saignée aura bien lieu.

      Là où je ne vous rejoins pas, c’est que cette saignée n’apaisera pas la grogne. Au contraire.

      Et partant, …

      1. Von Mises

        D’accord,
        Dont acte …
        mais la route de la servitude est longue …( http://en.wikipedia.org/wiki/The_Road_to_Serfdom ) – les morpions, comme tous les parasites, sont les derniers à crever … voir ce qui s’est passé au Vénézuela, avec Chavez, et autres Pyong Yang; la liste des ‘mauvais français’, dont vous avez fourni une première liste, est loin d’être complète … et il y a pas mal de Mélenchons pour prendre le relais …
        en d’autres termes, la répression devrait s’accroitre fortement; les gens apparemment faibles sont parfois trés violents …

    2. Pc

      1400 milliards, ça ne rembourse même pas la dette. Ils piqueront tout une fois, et après plus rien à prendre.
      A force de penser énergie verte, ils oublient que l’épargne c’est comme l’énergie fossile : il faut du temps pour que les dépôts s’accumulent…

      1. Mario

        Qui parle de rembourser la dette après avoir piqué dans le portefeuille des Français? Ça va pas, la tête? Ou alors uniquement pour le besoin d’avoir une justification a la chypriolation des comptes, Ce sera pour prolonger l’ orgie de dépenses plus longtemps sans s’occuper le moins du monde des créanciers… Est ce qu’ actuellement, on s’en occupe le moins du monde ?…

    3. Deres

      Une baisse vers quasiment zéro du taux du livret A se profile … En effet, et on se demande comment, il n’y a pas d’inflation apparente malgré l’avalanche d’impôts et de cotisations sur le pays. 0.75% de rendement alors que l’on va se prendre 0.6% de TVA en janvier, cela laisse rêveur. De plus, je pense que le pouvoir d’achat des français au chômage est lui clairement en baisse. C’est la magie de la déflation : les prix semblent baisser car personne n’achète plus rien … En fait, ce sont les marges qui diminuent, pas les prix … De plus, il est bien pratique que les impôts ne fassent pas parti du panier de la ménagère de l’INSEE. Les étatistes n’arrêtent pas de nous blablater que la fonction publique produit de la richesse mais il est quand même bien pratique que l’on ne voit pas que ces fameux services publiques sont de plus en plus coûteux …

  21. Serge Cheminade

    « On le comprend, Hollande a maintenant près de quatre années à tenir et n’a plus aucune munition. ». Pour ma part j’ai accumulé plein d’armes et de munitions et je n’ai vraiment rien à perdre. Je n’ai pas l’intention d’affronter la police, ni l’armée (j’ai de la famille et des amis partout. )

    Je lance un débat sur l’assistanat avec un premier texte : « Témoignage d’un vrai assisté ». Comme c’est bizarre mon témoignage ne plait pas aux socialistes

    H16, tu avais annoncé le faillite de mon entreprise l’année dernière, or elle est toujours là. Ce n’est pas parce que je n’ai rien que je suis battu au contraire. Le symbole de la révolution tunisienne est un pauvre entrepreneur comme moi.

    1. « H16, tu avais annoncé le faillite de mon entreprise l’année dernière »
      ?
      Je ne crois pas avoir jamais annoncé telle chose.

        1. Ah non, ce n’était pas mon intention de dire que tu irais au dépôt de bilan. L’intention était plutôt d’illustrer la complexité de la démarche d’entreprise. Loin de moi l’idée de souhaiter ou prophétiser une telle issue ! Toutes mes excuses si cela a été pris ainsi, ce n’était pas le but.

          1. Serge Cheminade

            Je l’ai pris ainsi, car beaucoup critiquent, donnent des conseils mais peu font même parmi ceux qui se disent libéraux.
            Je t’excuse d’autant plus facilement que je ne t’en ai jamais voulu. Tu peux m’aider à devenir milliardaire en lançant des débats. Je saurai m’en souvenir. Les premiers revenus peuvent arriver bien avant le mise en place du projet dont je vais te parler.

            « Et maintenant, où va-t-on ? »

            C’est une question que beaucoup se posent aujourd’hui. Pour ma part cela fait longtemps que je sais où je veux aller. Depuis une rencontre avec Robert Boulin en 1977 je veux contribuer à résoudre le problème du chômage. Aujourd’hui je pense savoir comment y aller. La société vers laquelle je veux aller respectera la liberté de tous mais ne sera pas celle que les « libéraux » imaginent. C’est pour cela que je veux lancer un débat sur l’assistanat. Je considère que beaucoup de salariés sont en fait des assistés. Ils sont incapables de créer un emploi sans aide étatique à commencer par le leur. C’est facile de dire comment il faut faire. Je dis donc à ceux qui disent savoir : <>

            En 2001 j’ai contribué à sauver un établissement. Je l’ai quitté alors que mon poste n’était pas menacé pour me consacrer à plein temps à la SARL Orvinfait que j’avais lancé en 2000. A l’époque je n’ignorais pas les difficultés d’être entrepreneur. J’ai eu une première expérience de 1985 à 1990. J’ai eu à cette époque jusqu’à deux employés. J’avais bien démarré sur un nouveau domaine : la vente d’ordinateurs aux particuliers. Je n’ai pas fait faillite. J’ai d’abord licencié puis fermé mon magasin un an plus tard. J’ai vendu les murs qui appartenaient en fait à la banque plus tard encore. Je crée des entreprises mais je n’ai jamais été riche.

            Je suis devenu anarcap en 2010 grâce à toi et je t’en remercie. Aujourd’hui j’ai trouvé des solutions pour faire à la fois un monde libre, très social et sans chômage. S’il est très social ce n’est pas par humanisme mais parce que c’est l’assurance pour les entreprises qu’elles feront un maximum de profits en devenant membre de mon réseau économique. Les salariés qu’elles embaucheront devront contribuer au financement du social en fonction de qu’elles décideront. Ce sera dans le contrat de travail. Pour qu’elles imposent le maximum avec mon système le social rapporte aux entreprises. Les entrepreneurs devront aussi cotiser mais aucune loi politique ne les obligera à devenir membres de mon réseau économique. Pour commencer à découvrir mon projet :
            http://www.orvinfait.fr/la_revolution_sociale_du_reseau_economique.html

  22. Korrigan

    « Le seul bidouillage qu’il a encore en rayon consiste à choisir entre la dissolution de l’assemblée et le changement de premier ministre. »

    Il peut aussi dissoudre le premier ministre et s’auto-dissoudre par la même occasion.

    « J’entre dans la vie avec la loi d’en sortir, je viens faire mon personnage,
    Je viens me montrer comme les autres,
    Après il faudra disparaître »
    Bossuet

  23. Higgins

    Le billet d’Authueil est assez éloquent et lui, il côtoie le Pouvoir: « Comme une grenouille qu’on met dans l’eau froide et qu’on fait progressivement chauffer et meurt sans s’en rendre compte, la France s’enfonce dans le chaos. On semble ne pas s’en rendre compte car c’est progressif, on ne voit pas que les barrières tombent les unes après les autres, qu’on est en train de partir en roue libre…. » (http://www.authueil.org/?2013/11/10/2215-l-hiver-de-tous-les-dangers)

  24. Aloux

    Une amie chinoise qui vit en France,au fur et à mesure qu’elle comprend comment ça marche ici, en particulier fiscalement : « c’est marrant, on dirait les politiques de Mao dans les années 50 » (c’est-à-dire avant qu’il décide d’éliminer physiquement les entrepreneurs et autres « socialement dangereux », on se contentait aussi de les assommer de taxes et de règlements pour les empêcher de grossir).

    Je ne sais pas si c’est censé nous donner une idée de où on va, mais bon.

    1. eheime

      Je pense que le contexte chinois de l’époque était différent.
      Les européens provoquaient un sentiment de rejet en Chine avant le communisme.
      Le côté « prise d’indépendance » a beaucoup enjolivé le communisme auprès des chinois.
      On peut surement faire une analogie avec la mondialisation et/ou l’europe, qui servent de bouc emissaires, sauf que inconsiciemment tout le monde sait bien que ce sont nos propres incohérences qui nous plongent, et non un ennemi exterieur. Car tous nos pays voisins relevent la tête suite à des réformes imposées par une bonne baffe dans la tronche. Inconsciemment on sait tous que ça va nous arriver aussi. Et on attend tous que ça se produise .. et on est les premiers surpris que ça mette autant de temps.
      Inconsciemment, c’est ça qu’il y a dans les esprits.

      1. Aloux

        En effet l’analogie est loin d’être parfaite, mais je trouve cette réflexion venant de quelqu’un originaire d’d’un pays officiellement communiste savoureuse.

  25. eheime

    « le président élu est faible. C’est un faible, acculé, qui ne comprend pas que la seule solution est de revenir sur tous ses dogmes, toutes ses certitudes, toutes ses habitudes […] »
    > il a fait HEC, a été élevé à Neuilly, sait très bien gérer sa fortune personnelle, …
    Je doute qu’il « ne comprend pas ».
    Mais il s’en fiche. Son intérêt à lui c’est de profiter pour 4 ans encore d’une situation à laquelle il n’aurait sans doute pas cru il y a seulement 5 ans.
    Et de toute façon, objectivement, il ne peut rien faire
    Il fait l’unanimité contre lui, mais pas pour les reformes qui s’imposent.
    S’il tentait les reformes qui s’imposent, son parti ne le suivrait pas.
    Or les reformes qui s’imposent necessitent trop de remises en cause. Ca ne se passera dans le calme comme en Allemagne sous Schroeder. Les mesures à prendre sont de l’ordre de celles que Tatcher a prises ou qui ont été prises en Grece. Pour pouvoir agir, il lui faut necessairement soit une legitimité importante, soit une banqueroute. Pour l’instant il ne peut rien faire et il ne fait rien.

    1. Golum

      Je ne suis pas d’accord. Le président a au contraire toutes les possibilités de réformer le pays: tout est entièrement à gauche. Le fait est qu’il ne veut pas. VEUT pas. Si j’etais à sa place et que je devais choisir entre les emmerdes et les bonnes bouteilles de vin de ma cave élyséennes, je choisirais les bouteilles de vin. Rien à foutre des Français….
      C’est le système qui veut ça. Nous avons une équipe de fonctionnaires irresponsables qui connaît l’impunité et n’est pas payé au résultat. Donc, le bon vin !

      1. eheime

        Les reformes essentielles a faire sont les suivantes :
        – egalité des retraites public/privé. Refonte du systeme pour aller vers un systeme plus privatisé, ou en tout cas moins dépensier donc moins « solidaire », car il n’y a plus de sous.
        – reforme droit du travail vers moins de protection du salarié, surtout les plus anciens (actuellement le systeme surprotège les anciens, et précarise les nouveaux, au lieu favoriser les bons et précariser les mediocres ). Cela passerait également par un chagement du statut public. Pas nécessairement egalisation des statuts privé / public, mais au moins la possibilité de se sérarer des mauvais dans la fonction publique, car c’est un des principaux facteur de blocage et de résignation.
        Debloquer le droit du travail résoudrait le probleme de compétitivité mais également celui de la répartition territoriale. Moins sclérosés, les employés et les employeurs « s’aventureraient » plus facilement à « tenter l’expérience » hors de Paris. Cela résoudrait partiellement le probleme de l’immobilier.
        – reduction de 20 à 50 % de la sphere administrative. Je parle pas forcément en nombre de fonctionnaires mais en terme de « missions ». L’Etat est trop impliqué dans la vie des gens et des entreprises. Il doit redonner l’initiative au privé. Ca veut dire des pans entiers de l’administration à dissoudre ou à réduire drastiquement (ex : télévision publique, subventions aux associations, ministere tels que culture droits des minorités et autre lobbies, ..)
        C’est un boulot énormissime.
        – limiter les depenses des collectivités locales (et donc les impots) en les mettant en concurrence ou en les bridant. Egalement, suppression des strates. Bref dans tous les cas, sans l’accord des interessés.

        Citez-moi la réforme qui pourrait passer aujourd’hui sans bloquer le pays.

          1. LeRus

            Intéressant. Mais pour en arriver là, il faudra que le pays soit en manque de cash, et ce n’est pas pour demain.

            Il y aurait là matière à un bon programme politique. Dommage que les partis actuellement en opposition n’aient pas plus de courage que l’équipe de branleurs qui est aux manettes.

            1. Diner de Chasse

              Exactement:
              TOUS les partis en place sont socialistes, collectivistes et interventionnistes, cul et chemise avec les banques syndicats, etc. Tous vivent du système et trempent dans sa corruption. Ils n’auraient aucun intérêt à ce que les choses changent, et ne bougeront rien, jusqu’à la ruine, jusqu’à la chute du mur. De toute façon, même arrivés à ce point là, ils ont leur sortie de secours préparée depuis des lustres ( Cahuzac et Cie).

            2. eheime

              @ Diner

              Vous avez raison.

              Mitterand : des morts autour de lui, utilisation de RG à des fins privées avérée, mensonges éhontés sur sa santé, des abus de biens publics à foison. Pas un centime d’amende.

              Juppé : a participé à des détournements de fonds. Quelques années d’inégibilité. Pauvre chou.

              Cahuzac : compte en Suisse. Il est tellement inquiêt qu’il pense à se présenter

              Woert, Harlem Désir, Pasqua, …

              La bande des crapules est tellement longue …

              Toi tu dépasses de 50 km/h tout seul sur une autoroute la limite autorisée et c’est les mains sur le capot, menottes et garde à vue avec confiscation de l’objet du crime…
              …Sauf si tu t’appelles Sarko et que tu te déplaces spécialement pour mettre en place un plan pour lutter contre les méchants qui roulent vite, bien sur.

          2. douar

            Sur ce que j’ai lu, pas mal d’âneries. Au hasard, une éco participation sur le nombre de km parcourus: tiens, si ce n’est pas une mesure typiquement ecolo socialoïde ça! Le coût du transport est une lubie écolo: par exemple, envoyer de la marchandise via des conteneurs par voie marine ne coûte pas grand chose (surtout de l’Europe vers la Chine!) et presque uniquement du fait des faibles coûts énergétiques mis en œuvre.

            1. Diner de Chasse

              En effet. Mais je crois que c’est surtout la fin et pas le moyen qu’il faut retenir: favoriser la relocalisation les cylces courts, etc.
              Quand on pense qu’on fait venir des pavés de chine pour paver nos places, alors qu’on a des carrières de granit à proximité… triste. Il y a quelque chose à faire qd même…
              Mais c’est tout à fait juste pour le coût du transport : C’est plus cher de faire rouler un conteneur sur un camion sur 100km que le trajet Chine- Europe sur porte-conteneur.

            2. Deres

              On a déjà la TIPP qui est strictement proportionnel à la consommation des véhicules et au kilométrage … Difficile de faire plus simple comme incitation à économiser le carburant. C’est une ânerie de faire de nouvelles éco-taxes sur le sujet … Ajouter une éco-taxe camion tout en refusant d’aligner la fiscalité diesel/essence est par exemple une preuve de cet amour de al complexité de nos politiques … le problème c’est que quand on communique déjà démagogiquement sur une baisse des prix du carburant, pour les augmenter discrètement, il faut passer par un contournement …

            3. RTP

              Entièrement d’accord. Il y a des idées, mais franchement pas que des bonnes. La taxe pour les produits entrant, avec l’exemple de l’ipad, c’est nawak. L’eco participation n’a pas de sens non plus. En France, on achète du bois des US. Parce qu’il a d’autres qualités que le notre, mais également parce qu’il est … moins cher. Si on veut tuer l’économie locale qui se sert de ce bois, il suffit de mettre les deux taxes en question. Et au lieu de ramener du boulot en France, on a tué celui qui s’y trouvait.

              1. Oui, voilà. Y’a deux trois trucs très judicieux (suppression de la formation, par exemple), et deux trois autres parfaitement idiots ou contre-productifs.

        1. CAPITALISMEDETAT

          Supprimer le statut de la fonction publique et tout ce qui va avec et attendre que les nouveaux petits chefs en mal de reconnaissance fassent leur travail.
          Et dissoudre le droit administratif dans le droit commun . Les responsabilités seront mieux identifiées et le droit de propriété aussi.Ce qui coule le pays, c’est le constant 2 poids 2 mesures. Irresponsabilité (virtuellement) complète d’un coté, responsabilité excessive de l’autre (petit responsable public/petit responsable privé)

        2. hussardbleu

          Pourquoi ne pas dire – pour seul programme – que les dépenses publiques ne pourront plus excéder 30% du PIB ? les adversaires de ce programme seraient alors contraints de détailler eux-mêmes, en protestant, les endroits où il faudra porter le fer pour atteindre ce résultat.

          Il serait alors rigolo de les contrer en soulignant les incohérences de leurs positions…

    2. Deres

      Lui et son gouvernement est entièrement constitué de politiques et pas de manager. Un manager cherche à utiliser au mieux les ressources disponibles pour atteindre des objectifs concrets. Les politiques cherche juste à trouver un équilibre entre les intervenants de façon à obtenir l’assentiment le plus important. En particulier, pour un politique les notion de moyen et d’objectifs n’existe pas, du moins pas au premier plan. C’est seulement une fois les décisions prises que les politiques regardent les moyens nécessaires et ce que cela donnera vraiment dans la réalité. Le pays n’est donc pas géré actuellement. Des décisions politiques sont prises entre politiques et les conséquences découvertes après coup.

      Hollande a toujours été dans un environnement où ses actes n’avaient pas vraiment de conséquences. Une région en faillite est toujours secouru par l’Etat. Ses erreurs et ses errements étaient noyés dans l’économie française. Même sa direction du PS avait peu de conséquence car c’était l’UMP qui était au pouvoir.

  26. eheime

    Politiquement on est comme sous Louis 16.
    Des caisses vides. Des impots au max.
    Des seigneries (aujourd’hui ce sont les corporations, à peu près dans tous les secteurs) qui ont le vrai pouvoir, pas forcément opposées au changement comme pouvait l’être la noblesse du 18ème siècle (dont une bonne partie avait bien conscience qu’une redistribution des cartes était nécessaire), mais qui ont tous quelque chose à perdre, trop à perdre.
    En gros on attend tous un élément déclencheur comme en 1789.

      1. hussardbleu

        Une mauvaise récolte de blé en 1788, alors que la vendange fut excellente…
        L’émeute Réveillon…. http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_R%C3%A9veillon

        On n’en finirait pas de dresser des parallèles… et même si l’Histoire ne se répète pas, comme aiment à dire les imbéciles, les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets…

        Je verrais bien la situation partir en sucette, par exemple, sur une occupation d’usine symbole… l’étincelle est souvent très petite… et l’on se souviendra de H16 comme d’un nouvel Antoine de Rivarol… H16 qui, tout en modernisant le style, sait allier la profondeur des analyses à la moquerie incisive de ses irrésistibles saillies.

        1. Higgins

          Et on annonce la neige en fin de semaine dans le nord (simple effet du réchauffement climatqiue, je vous rassure).

            1. Peste et coryza

              ???
              En france on a des volcans… d’auvergne… et le parc vulcania.
              Sinon, y a de quoi dans les DOM.

        2. Deres

          Si il y avait des émeutes de nos jours, il est par exemple possible qu’elles ne se cantonnent pas aux quartiers populaires comme en 2005 mais que les bandes viennent dans les centre-ville ou les beaux-quartiers des métropoles. Par effet de masse, les CRS seraient vite débordés. Des scènes de pillage sur les Champs-Elysée et je pense que cela bougerait un peu … Un état d’urgence ou le déploiement de l’armée, cela ferait mauvais effet surtout à l’étranger, qui prendrait alors conscience de l’état réel du pays.

          Une grande tempête comme en 2000 ou une autre catastrophe naturelle de grande ampleur pourrait aussi avoir des effets délétères si on se rend compte que l’Etat ne nous protège pas ou que les siens et ses intérêts, en particulier face aux pillages.

          1. Deres

            Taubira a maintenant 9 gardes du corps au lieu de 6. Si on prend en moyenne 3 gardes du corps et 40 ministres, cela nous fait l’équivalent d’une compagnie entière de CRS mobilisé juste pour suivre leurs petites personnes à temps plein … Le tout sur 61 compagnies. Mais peut être que ces gardes du corps sont en plus des CRS mobilisés à chacun de leurs déplacements …

            1. Peste et coryza

              Non, c’est une compagnie de flics spécialisés, avec de super primes.
              Pas des CRS, trop bourrins pour ce job…

            1. Mario

              Quelle est cette recette? Un hamburger de cheval avec pour selle un carré du fromage des gastronomes en culotte courte ? 😉

  27. Golum

    Très bon texte.
    Il y a une 3ème solution: (extrême, mais pas impossible)
    – hollande se prend une balle dans la nuque.
    Je vous trouve un peu pessimiste aujourd’hui. Vous ne croyez plus au « bon » qui est caché dans le cœur du Français ?
    Finalement on peut dire que le socialisme à l’inverse du libéralisme rend les gens mauvais (sur tous les plans), et qu’une fois la transformation idéologique faite (après 40 ans…) on ne peut plus débrancher la perfusion du drogué.
    Le sevrage risque d’etre assez violent.

      1. hussardbleu

        ahhhh! ne nous relance pas sur JFK ! le 7.65 Mauser fut d’abord annoncé, avant que l’on ne précise qu’il s’agissait d’un 6.5 Carcano…. à devenir fou, d’essayer de comprendre ce qui s’est réellement passé à Dallas….

  28. Karamba!

    Excellent récapitulatif.
    Au jeu du chamboule tout, le clown Hollande est en équilibre extrême sur son plongeoir. Un ultime lancé bien ajusté et le pitre devrait finir dans la piscine accompagné de rires enregistrés pour renforcer l’aspect comique de l’événement.
    Je pense que le déclencheur du bouillon sera la hausse de la TVA juste après les fêtes de fin d’année. Une mesure pourtant pas forcément mauvaise sur le papier, mais qui cumulée avec l’explosion de tous les prélèvements fiscaux imaginables sera juste la goutte d’eau qui fera déborder le vase.

    1. eheime

      Ca passera, comme tout le reste (l’ecotaxe est un épiphénomène).
      Pour moi ce n’est pas un probleme d’acceptabilité de l’impot (sinon il y aurait deja des tetes coupées), mais un probleme de courbe de Laffer.
      Le gouvernement est déjà confronté à une baisse des rentrées fiscales malgré un alourdissement de l’impots.
      La prochaine étape c’est l’impossibilité de faire face aux dépenses/remboursements de prêt.
      C’est à ce moment que les choses bougeront

      1. Deres

        Oui, cela ne choque personne mais Bruxelles a clairement expliqué qu’avec le budget actuel 2014, cela ne menait pas à 3% de déficit prévisionnel en 2015 mais à 3.8% soit plus que les 3.7% prévu en 2014.
        Cela fait donc une différence de 0.8% du PIB soit environ 16 milliards d’euros qui apparaissent par magie en 2015 … Le problème est que les fameuses économies de Flamby de ces dernières années, en plus d’être partiellement mensongères (transferts vers opérateurs, transferts vers collectivités , baisse de subventions, arrêt de niche fiscales, plafonnement des crédits d’impôts, …) étaient principalement concentrés sur des diminutions des investissements. Le problème des économies sans réforme structurelle est qu’elle ne portent que sur l’année en cours. Pour obtenir la même économie l’année suivante, il faut refaire de nouvelles économies … Ce n’est pas comme une diminution de la masse salariale où les efforts d’une année se retrouve l’année suivante …

      2. Deres

        Les problèmes peuvent venir de :
        – la croissance qui sera moindre que prévue (fraude grandissante à la TVA, achats à l’étranger, troc, escroquerie diverses, …)
        – les rentrées d’argent inférieurs aux prévisions (en sus de l’effet du précédent)
        – le besoin en mobilisation de policiers et CRS devient-elle que ceux-ci commencent à refuser les ordres
        – Idem, les fonctionnaires peuvent commencer à désobéir face aux abus du système

        Il est dur de prévoir ce qui peut déclencher un problème. En fait, ce qui se passe est que le système est sous pression et devient de ce fait instable. Un événement interne ou externe qui normalement n’aurait pas d’effet peut donc mettre le feu aux poudres, déclencher un bank run ou une explosion des taux.

        La perte de notation récente a par exemple eut un effet notable mais intraday uniquement. Il y a donc bien eu un mouvement de vente. Il est probable que des investisseurs nationaux aux ordres du gouvernement se sont précipités pour calmer le jeu tout comme les banques centrales intervenait autrefois sur le marché des devises. La presse a donc put afficher glorieusement EN FIN DE SEANCE qu’il n’y avait pas eu d’effet sur le taux souverain. Que se serait-il passé si les banques nationales avaient désobéi ou manquer de moyen ? Nous n’étions donc pas encore aux limites de vulnérabilité du système de ce point de vue là.

        1. Christophe

          Aucun problème… Car derrière les banques complices (elles y gagnent en « too big to fail » avec ce pacte faustien)… il y a la BCE.

          Quand les banques commerciales joueront les dégoûtées, la BCE épongera directement le papier émis par les souverains.

          C’est le QE européen, qui commence à fuiter dans la presse (juste après la baisse « surprise » ahahhaha des taux de la BCE il y a 2 semaines).

          Bref, du velours.

          N’attendez rien des taux… Ils sont parfaitement sous contrôle.

          Le vrai levier disruptif ce sont les rentrées fiscales…. Nous devons tout faire pour les faire baisser… Poussant ainsi à la faute l’état mafieux (qui augmentera encore les taxes, et s’endettera encore davantage).

        2. Higgins

          D’autres problèmes, graves, se profilent à l’horizon. Exemple: le nombre de magistrats appelé à pendre la retraite est estimé à 1400 dans les cinq ans à venir. Bien que la limite d’âge soit fixée à 67 ans (c’est un régime dérogatoire), nombreux sont ceux qui vont partir avant tant la charge de travail est importante et les moyens absents (http://www.huyette.net/article-demain-une-justice-sans-experts-120917255.html). Problème, le juge-bashing étant devenu un sport national sous Talonnette 1ère, les candidats ne sont pas assez nombreux et, quand il y en a, tous n’ont pas le niveau requis. Du coup, les postes offerts aux concours d’entrée à l’ENM ne sont pas tous honorés. Qui plus est, actuellement au moins une centaine de poste en juridiction ne sont pas pourvus alors que les simples postes offerts au recrutement ne suffisent pas à couvrir les besoins annoncés.
          Cette société va rapidement devenir infernale si rien n’est fait (et rien n’est fait) pour remédier à ce problème car, quoiqu’on pense de la situation de la Justice dans ce pays, ce n’est pas en diminuant le nombre de juge qu’on va l’améliorer.
          Merci de ne pas se lancer dans des commentaires sur l’état de la Justice, là n’est pas le but de mon propos. C’était juste pour souligner l’état de déliquescence dans lequel s’enfonce ce pays. On pourrait faire un égal parallèle pour l’armée.

          1. hussardbleu

            On voit actuellement, sans doute dans cette perspective, que de nombreux présidents de juridiction poussent à la médiation (notamment en matière de conflits familiaux), certains y mettant même – de façon totalement illicite – un préalable à leur saisine, préalable assimilable à un déni de justice.

            Sans aller – la chose est trop révolutionnaire pour les esprits qui nous gouvernent – jusqu’à l’élection des juges, on pourrait sans doute recourir à l’échevinage, mais à condition de reprendre en main les greffes…

          2. vengeusemasquée

            C’est effectivement tentant de se lancer sur une tirade sur l’état de l’ajustice mais en réalité, je pense qu’il faut rappeler que si l’on passait moins de temps à poursuivre les criminels qui ne font pas de victimes, on pourrait pour de bon punir ceux qui le méritent et rendre son crédit à la profession de juge. Malheureusement, il n’y a pas que la déconsidération du nain de jardin qui a écorné l’estime de la populace pour la justice mais aussi la nature de son fond de commerce qui en dégoûte plus d’un.

    1. eheime

      C’est la preuve que le FN ne comprend pas mieux les mecanismes economiques que ses « adversaires ».
      Ils étaient pourtant un parti tres libéral (au sens économique uniquement) il y a encore peu. Ils sont quasi communistes aujourd’hui.

      1. CAPITALISMEDETAT

        Comme quoi, la politique ????? Les mêmes soutiennent des gens qui ont complètement retourné leur veste; même la couleur a changé pourtant!
        Il est devenu quoi Mr Martinez, l’ex monsieur économie du fn ?

  29. sdw

    Ce n’est pas la première fois et donc je me dois de sanctionner H16. On ne dit pas « abribus » mais « aubette ». Pour quelqu’un vivant en Belgique …

  30. LeRus

    Un HS dont on va entendre parler pour longtemps: un type tire au fusil dans les bureaux de Libération

    Une France apaisée, où la violence n’est qu’un sentiment, où les journalistes sont les garants de contre-pouvoirs (et de niches fiscales) utiles?

    Hollande demande à Valls de «mobiliser tous les moyens». Vous avez à présent ce qu’il faut pour avoir l’écoute de la Police: Être journaliste et avoir des problèmes, comme tout le monde. Welcome to the real world.

    http://www.liberation.fr/societe/2013/11/18/en-direct-coups-de-feu-a-libe-des-policiers-deployes-devant-les-autres-redactions-parisiennes_947766

    1. LNB

      La France apaisée. Un hélico survole les champs, tranquille Emile. Tout va bien à bord. A force de ne pas laisser les tarés en prison, soit ils font n’importe quoi quand ils sortent, soit ils n’ont encore rien fait et se disent qu’ils ne risquent pas grand chose. En l’occurrence, celui ci n’ira pas loin… il risque de prendre un pruneau assez rapidement.
      Mais le mal est fait… encore un signe d’apaisement.

    2. ertyu

      Un journal se fait tiré dessus, on remue le monde entier.

      Ce genre de choses arrive tous les jours, mais tant que ca ne touche pas le régime…

      1. LNB

        Surtout à Paris. Parce qu’il y a chaque année bien plus de fusillades à Paris qu’à Marseille mais… mais voilà à Marseille, c’est Gaudin. Un méchant turbiolibéral de droite raciste homophobe (oups?!?) et gras de surcroit.

      2. Nemrod

        Quand c’est un toubib qui se fait suriné à la dernière consult ou une pharmacienne dans l’arrière boutique c’est business as usual.
        Ne parlons même pas des buralistes ou des bijoutiers.
        Risques du métier : ça a failli m’arriver une fois d’ailleurs : un « client calibré » étant à 2 doigts de défourailler un jour de garde : le fiston qui rentrait de la chasse avait déjà commencé à sortir la carabine à sanglier quand j’ai réussi à calmer le jeu …il aurait fallu repeindre les murs c’est certain.
        Mais là on touche à l’être suprême, le hlpsdnh ne sont pas loin.
        Peut être un client mécontent…comme le mien.

  31. bob razovski

    Et maintenant, où va-t-on ?

    C’est pas tant le lieu qui m’importe, ça fait si longtemps qu’on ne sait plus où l’on va… Mais la vitesse à laquelle on y va.

    Vazyflanby, passe la surmultipliée, qu’enfin on se prenne le mur tant attendu. Ca, ce sera un vrai choc de simplification 😉

  32. romin dubois

    je reste confondu de desespoir en constatant que la morsure d’ un animal a sang froid ex philanthrope de gauche(of course) continue post mortem de faire tant de dégats sur nos « elites » et une partie de nos concitoyens,exerçant un effet paralysant sur leur neurones et aboutissant a une forme de catalepsie
    L ‘exception culturelle française aurait du nous permettre de faire exception a la fabrication de dettes ,mais comme ça dure depuis 40 ans c’est devenu un avantage acquis par l’état
    Pour maintenir ceux ci aux citoyens on debourse de plus en plus de monnaie on saigne les entreprises et en leur nom on maintient la lutte des classes .Ideologie d’un autre temps .Le chomage va t il devenir un avantage acquis!
    Le principe de precaution s’applique a tout et n’importe quoi sauf a l’epargne .L’epargne de precaution etant reservée au petit peuple qui amasse avec entêtement de géneration en generation assurant a l’état une note surfaite.Faire les poches de tous ces braves gens et fabriquer de la fausse monnaie voila les solutions .La multiplication des pains a deja été d’actualite il y a 2000 ans par quelqu’un qui marchait sur les eaux certains suivant cet exemple marchent sur la tête

    1. Higgins

      Sauf que dans 2000 ans, m’étonnerait qu’on parle encore des seconds.
      Ceci dit, la remarque sur le principe de précaution et ses dérives est pertinente. On devrait l’invoquer pour se débarrasser des clowns actuels.

      1. romin dubois

        exact .heureusement ! mais la qualite des prophéties de H16 l’auront eleve au rang de divinite .!….

  33. Pc

    Plus ça va, plus je me trouve à faire des comparaisons entre la France et mon pays de résidence actuel, tout en bas de tout classement (IDH, PIB, espérance de vie, coruption). Effrayant.

    On oublie trop vite que l’effondrement d’un pays ce n’est pas de la théorie. L’incubation est longue mais l’explosion est brutale et violente.
    Couler un pays, avec un peu de volonté politique, c’est très facile.

  34. carpediem

    Vous allez voir, le tireur fou dans les locaux de la PRAVDA ça va être un méchant d’extrême droite…Où va-t-on? droit dans le mur, mais il faut dire que l’enfumage anti-raciste-méchant-tueur-de-chatons marche très bien, tous les crétins s’y engouffrent, l’autre soir sur Canal +, DeCaunes invitait le chanteur Stromae, il a fallu qu’il lui en remette une couche « qu’avez vous pensé de l’attaque raciste contre Taubira, bla bla bla », j’ai zappé. Maintenant à chaque fois qu’un branque à la peau noire sortira une nouvelle taxe, il sera formellement interdit de le critiquer car vous serez un sale waciste. Dans un autre registre : les taxis doivent payer une taxe de 200 euros pour avoir accès à l’aéroport et à sa clientèle, ils ne sont pas contents, mais alors pas du tout, eux aussi…une petite manif?

    1. Riguite

      Déjà qu’il n’y a jamais assez de taxis en attente dans les aéroports aux heures de pointe, là ça va être chouette…
      Ils veulent aussi taxer cruellement les gens qui échangent leur appartement. Un gentil collecteur aura le droit de venir sonner chez vous et demander les papiers de l’occupant et tralala pour savoir à quel titre l’appart est occupé. S’il s’avère que le logement est un contrat d’échange ce sera 25000 euros d’amende et vlan ! L’Etat considèrera que c’est un logement touristique masqué. Mais ce n’est pas pour protéger les hôteliers parisiens, ni à leur demande que cette petite pirouette va être mise en place, rassurez-vous ! J’ai entendu ça sur BFM ce matin… Corrigez-moi si je me trompe.

        1. Robert Marchenoir

          Pour une fois, j’approuve un fonctionnaire. Les abus décrits dans l’article, s’ils correspondent à la réalité, doivent clairement être réprimés.

          1. … S’ils correspondent à la réalité. Et pour traquer 1 abus, on emmerde 1000 personnes qui n’en font pas. Classique.

          2. GameOver

            Cet article est rempli de contradictions dont :
            – Les taux d’occupation des hotels sont tip-top et il y a meme parfois une penurie de lits vs 30,000 apparts privés loués a la semaine

            et le meilleur
            « … certains quartiers se vident d’habitants, de familles, de classes moyennes et, avec eux, ce sont les écoles, les commerces, qui ferment. »

            On croirait qu’on parle de la desertification des zones rurales…. euh… 30,000 appartements !

            Nan, le probleme est que l’etat n’aime pas ce qu’il n’organise pas donc « il faut réglementer parce que c’est vrai que ces locations ne supportent pas les mêmes normes d’hygiène et sécurité »

            Attention vous n’etes pas en securite dans vos appart’ !

            MDR

      1. Robert Marchenoir

        Vous vous trompez. Le type de la mairie de Paris, dans Challenges, dit explicitement le contraire : si vous échangez votre résidence principale le temps de vos vacances, ou même si vous la louez contre rémunération, c’est autorisé.

        Ce qu’ils veulent empêcher, c’est l’achat d’appartements, voire d’immeubles entiers dans le seul but de les louer à des touristes à la semaine, sans les autorisations correspondantes déjà exigées, voire en fraudant le fisc.

        Ce n’est pas une mesure nouvelle. C’est simplement l’application des lois existantes.

        1. Et ça ne marchera pas. Si l’on y réfléchit deux minutes, c’est un problème de circulation de l’information. L’Etat, par nature même, sera toujours en retard d’une guerre à ce niveau depuis que la décentralisation de l’information est devenue la norme. Les lois débiles périront.

      1. bob razovski

        Comme eux !

        Ca me rappelle Desproges : « L’ennemi est bête : il croit que c’est nous l’ennemi, alors que c’est lui ! « 

      1. LeRus

        Oops, je-m’ai-trompé: « Le tireur présumé de Paris est une figure de l’ultra-gauche ».

        Voilà qui va en embêter plus d’un…

    2. GameOver

      @carpediem (cueillir, cueillir… t’as payé la taxe ?)
      …..
      De Le Pen pere qui ne sort pas que des conneries (Si Le Pen dit que le ciel est bleu, on va quand meme pas dire qu’il est jaune juste parce que c’est Le Pen qui l’a dit)

      « Ce ne sont pas non plus ses talents de juriste qui l’ont fait désigner. Je pense qu’elle a été choisie parce qu’on pensait que sa couleur pourrait lui servir de bouclier quand elle aurait à proposer des choses absolument inacceptables ».

      Y a de l’idee…

      1. bob razovski

        « (Si Le Pen dit que le ciel est bleu, on va quand meme pas dire qu’il est jaune juste parce que c’est Le Pen qui l’a dit) »
        Et bien si ! On en est là depuis longtemps.
        Et ce n’est pas spécifique à Lepen.
        D’une manière générale, le débat n’existe plus en france depuis des lustres.

        C’est dogme 1 contre dogme 2 avec comme commandement ultime, comme en 14 : « surtout, gardez vos positions ».

        Je ne sais plus qui disait : « nos chefs ne se rendent jamais… Même aux évidences »

  35. Calvin

    Avec le recul, on peut dire que le slogan du Candidat « Moi-Président » était :
     » Le changement, c’est tout le temps  »

    Et merci pour ce billet.

  36. Greg

    HS grammatical :

    Si un nombre croissant de Français… suivi d’un verbe au singulier, cela me gêne.
    Un nombre, même croissant, ne veut rien. Un nombre croissant de Français veulent donc. Le sujet ce sont les Français, et non le nombre.
    Remplacez le nombre croissant de par plus de, et vous m’accorderez que le véritable sujet ce sont donc les Français…
    Un nombre croissant de, tout comme une certaine quantité de, plus ou moins de, une brouettée de, bref vous m’avez compris… Le sujet du verbe à suivre reste les Français.

    Et j’avais fait cette remarque dans un autre billet. Il s’agissait de mémoire d’un paquet de millions qui n’ira pas dans les poches etc…
    Ce n’est pas le paquet, mais les millions qui n’iront donc pas dans les poches etc…

    Désolé de vous ennuyer avec ceci, mais comme je sais que vous tenez à une orthographe correcte, je me devais de vous faire remarquer ceci.

      1. André Rosa

        « Un nombre croissant de Français veulent… »: mettre le verbe au pluriel, c’est mieux respecter la réalité décrite. (Le mettre au singulier, c’est suivre formellement la grammaire.)

        1. Non non.
          Cela dépend sur quoi on veut faire porter l’attention.
          Un nombre croissant de Fr veut que -> c’est sur le fait que c’est un nombre croissant qu’on porte l’attention.
          Un nombre croissant de Fr veulent que -> c’est sur le fait que ce sont des Fr qui veulent (et, accessoirement, il y en a de plus en plus).

  37. Olivier Vitri

    Aucun remède, aucune relève, zéro vision, rien, nada, keutchi, le trou avec rien autour pour ce pays qui ne peut se ré-imaginer sans le Léviathan de l’Assistanat de tous les instants. L’avenir socialiste post-keynésien est bien sombre, on s’en serait douté. Et ad nauseam, le national-socialisme pointe à présent son nez,…on y croit… vraiment ? Mais qui entretient ces écueils, ces insultes au bon sens et au progrès ?

    Depuis belle lurette, la politique (pipeaulitique sera plus adéquat…) n’aborde aucun sujet au fond et nie perpétuellement la réalité, si tenté qu’elle l’ait fait depuis des décennies. Le dogmatisme est devenu théologique (on se souviendra de C. Gave) et quatre générations d’un socialisme engraissé aux Trente Glorieuses convergent vers le même cloaque : la mort de l’innovation (car plus de responsabilité individuelle pour tenter de faire mieux demain), la mort de l’investissement (attaqué à la vaine taxe, sur tous les fronts), les attaques contre la propriété (anti-chambre vaselinée de la confiscation pure et simple), et enfin les attaques liberticides, en loucedé (car tu ne sais pas ce que tu fais, malheureux peuple).

    Quelques parallèles me viennent suite à la lecture d’un excellent article d’Alex Korbel, à l’endroit des journaleux pusillanimes, piquants —comme on le sait — de probité, de sens critique et de substance, à l’instar de leurs payeurs, si bons et si fins politiques.
    Je vous le conseille vivement si vous ne l’avez pas encore lu :
    http://alexkorbel.wordpress.com/2013/11/18/guerir-le-journalisme/

    Et l’auteur de préciser avec finesse que le contre-pouvoir des individus lambdas, devenus blogueurs, relais d’opinion, pèse aujourd’hui bien plus lourd que les gâte-papier subventionnés, plus occupés par le criblage, le tri et le survol d’information sur lesquelles ils n’ont ni prise, ni recul ni sens critique : « Le copier-coller m’a tuer ».

    Guérir le politique — il en va de même avec les cohortes d’édiles et leurs serviteurs, schizophrénes intoxiqués à la taxe et à la jalousie, tous les illuminés d’un Etat toujours plus envahissant (« des fonctionnaires jusque dans ton lit, jusque dans ton cul ») momifié dans ses symboles : L’Etat, la France, et pourquoi pas, la momie du Général, la Ve de 58, les gardes républicains défilant aux Invalides sur fond de Lully & Rameau,… etc.

    Ceci est si vieux, enfoui, réellement terminé…
    Finies, les vapeurs d’Ors de la Ripoublique, la descente du trip Providence est consommée, la curée s’avère sévère.

    Et ça craint. Et on est vraiment triste.

    1. Nemrod

      Tout est dit !
      Bravo !
      J’ajouterais que sur les ruines fumantes régneront un bon moment les plus violents, les plus pervers, en un mot les plus forts.
      Tout ce dont nos « zelites » ont fait semblant de nous protéger.

  38. enfant de la patrie

    La France a besoin de changer de cap politique, et notamment en changeant sa politique. Car la contestation actuelle dans le pays est elle vraiment due aux comportements de ceux qui nous gouvernes, ou de l’absence de résultat, en quinconce avec des dirigeants qui semble absent?
    Sur le plan économique je crois que la France doit amorcer un cap « Schumpetérien » redévelopper entrepreneuriat et l’innovation.
    http://enfantdelapatrie.blog4ever.com/schumpeter-face-a-la-crise

    1. GameOver

      Bjr enfant de la patrie,

      Tu crois peut etre des choses sur le plan economique mais il faudrait peut etre mettre tes actes en correspondance avec tes ecrits au sujet de la liberte d’expression, bien que j’ai noté que tu posais des limites assez speciales a cette liberté suivant que l’on est de droite ou de gauche (oui tu es assez binaire de ce coté).

      Ca commence peut etre par publier les commentaires de tes lecteurs qui eux ont essayé de ne pas faire 3 fautes par ligne.

  39. Bishop

    Cher h16, si vous me lisez, j’espère que vous avez vu le cours actuel du Bitcoin. Je sens d’ici l’odeur des banques qui font dans leur pantalon, et franchement je suis mort de rire. (A l’heure actuelle, ce petit trublion chatouille la barre des 500 euros)

    1. Oui, j’ai vu.
      Ceux qui m’ont fait, récemment, des dons en BTC en sont d’ailleurs d’autant plus remerciés 🙂
      Je pense qu’il y aura consolidation, mais petit à petit, le BTC continuera de monter.

      1. Bishop

        Les petits malins qui ont joué le jeu il y a quelques mois se voient récompensé aujourd’hui pour leur initiative, c’est tout :-p

  40. Duff

    Cher H16, avez vous des infos concernant l’origine de l’écart abyssal entre Philippe Marini qui prétend que sur les estimations du PLF2013 11 milliards de recettes manquent à l’appel et Bernard Cazeneuve qui en « reconnaît » (je me demande avec quel naturelle décontraction il a pu déjà faire cet aveu) que c’était plutôt 5.5?

    ça sent le sujet brûlant dans les prochain jours/semaines…

    A peine rentré chez moi, on ne parle que du fou qui tire sur beaufTV, les gauchistes et les vilains capitalistes! ça va être dur de trouver une info intéressante dans ce merdier.

      1. Duff

        Je posais la question pour savoir si un billet pourrait se faire jour sur la base notamment de ces déclarations, je maintiens que lorsque c’est flou, il y a un loup pour faire écho à tous ceux qui parlaient de Titine à Matignon plus haut… Pour tout dire je pressens un nouvel écran de fumée scandaleux.

      2. christophe

        Il y a une explication;

        Marini extrapole les chiffres sur toute l’année fiscale… Cazeneuve, bien entendu, s’arrête en cours de route, avec par exemple un point à août.

        Dans tous les cas, il est évident que Cazeneuve sous estime le problème.

        Car c’est désormais officiel, T3 = récession (-0.1 %)… T4 va être beaucoup plus meurtrier, en particulier sur la consommation des ménages (rincés en septembre/octobre avec les impôts), ce qui pèsera sur la TVA.

        Radio Paris ment, Radio Paris est allemand.

        1. Duff

          J’y ai pensé mais ce genre de subterfuge de vous donne – et encore – à peine 3 mois d’oxygène avec le discrédit à la clé.

          Ha mais j’oubliais, à la fin de l’année, la France va faire un T4 à +10% de croissance ce qui va augmenter les recettes fiscales et réduire le chômage!

          Où avais-je la tête 😉

  41. Phil aus Berlin

    Très bon article et effectivement, on ne voit pas quelle « initiative » pourrait prendre le président des Français pour espérer rectifier quoi que ce soit et faire renaître un début de confiance.
    Maintenant, puisque vous évoquez les élections municipales, je ne pense pas qu’elles seront si catastrophiques que cela pour les socialistes au pouvoir, au moins pour les grandes villes /
    Marseille pourrait passer facilement à gauche, Paris, Lyon, Lille, Toulouse, Montpellier resteront socialistes. Ce sera donc une victoire pour la gauche qui réforme la France, au bon rythme avec une reconnaissance des Français qui comprennent la politique qui est menée depuis près de deux ans par le chef de l »Etat.
    PS : ne me parlez pas des Européennes, ce sera là une vraie autre histoire. Mais qui s’intéresse encore à « l’Europe » ?

    1. « je ne pense pas qu’elles seront si catastrophiques que cela pour les socialistes »

      Je ne le pense pas non plus. J’ai évoqué la question dans l’un ou l’autre billet antérieur.
      Mon pronostic est d’ailleurs le vôtre : des municipales en demi-teintes et un véritable massacre aux européennes.

      D’ailleurs, pour celui qui veut un poste au chaud à Strasbourg, le plus simple est de se présenter, toute honte bue, comme candidat FN aux européennes, ils vont en manquer.

      1. vengeusemasquée

        C’est tentant. Ca m’a l’air d’être une sacrée sinécure le boulot d’eurodéputé ! :mrgreen:

        1. vengeusemasquée

          Boulot n’est peut-être pas le bon terme en fait. Bullot, comme dans buller, me semble plus adéquat.

  42. arthur

    D’accord, nos politiques sont des incapables, mais je crois aussi que la France est ingouvernable : les réformes, d’accord, mais à condition que ce soient les autres qui en fassent les frais.

    1. bob razovski

      Y’a de l’idée.

      Mais je pense que c’est parce que les gouvernements successifs ont toujours présenté « les réformes » comme des charges sup, vu qu’ils ne raisonnent qu’en termes de « plus de pognon pour l’état, plus de taxe, moins de liberté… etc etc.. » C’est énarque.

      Couper le gaz et commencer à dévisser le couvercle de la cocotte minute pour faire baisser la pression fiscale ne devrait pas être trop mal vu.

      Coupler ça à un petit repositionnement du mot Liberté, par exemple avant solidarité et citoyenneté, ça ne pourrait pas faire de mal.

      Le tout, est d’y aller en douceur, pour pas se prendre la cocotte dans la quiche.

Les commentaires sont fermés.