Filippetti, le fascisme à la portée des caniches

Parce que maintenant, en France, le Politiquement Sain, Propre et Bon a gagné, parce qu’il doit absolument écraser de sa botte virile les petits cancrelats qui ne sont ni bons, ni sains, parce que nos élites savent maintenant ce qui est bon pour le peuple et qu’ils en ont assez que ce dernier s’avachisse dans des savoirs alternatifs, interlopes, ou douteux, et parce que la censure a posteriori ne suffit plus, Filippetti, la piètre excuse en charge du Ministère de la Culture, a décidé de sortir de son silence.

Elle n’aurait peut-être pas dû ; après tout, un doute sur ses motivations intellectuelles pouvait subsister tant qu’elle conservait le silence (et puis, lorsque sa mâchoire est fermée et ses cordes vocales à l’arrêt, rien n’empêche d’imaginer qu’un cerveau fait du crawl entre ses deux oreilles). Mais elle n’a pas pu s’en empêcher. La trop forte pression de paroles idiotes et d’inepties politiques, conjuguée à des concepts rhétoriques mal maîtrisés qui ont fait catalyseur, le tout dans la chaleur torride d’une actualité grotesque auront provoqué une véritable explosion de n’importe quoi bruyant au cours d’une émission télé sur BFTM-TV dont la vidéo, disponible ci-dessous, ne laisse aucun doute sur ce qui s’est produit dans ce studio.

C’est ainsi que vers 6:18, on entend nettement la pauvrette déclarer en évoquant l’interdiction des spectacles quenelliers, je cite en allant me chercher l’éosine pour mes oreilles qui saignent :

« C’est une grande avancée pour la République, c’est une victoire collective de l’état de droit »

Jeune : la loppsi te protège contre les pedonazisMais bien sûr. C’est aussi une déroute en rase campagne de la réflexion individuelle. C’est une défaite de ceux qui pensaient que les gens sont assez intelligents pour se faire une opinion par eux-mêmes. C’est une branlée mémorable de ceux qui croyaient encore les politiciens capables d’indépendance tant est flagrante la soumission d’Orélifilipéti, l’onomatopée attribuée actuellement à la Culture, aux âneries de Valls, elle qui se comporte ici comme une véritable voiture balai du cortège hurlant du ministre de l’Intérieur en chasse contre les nazis d’internet.

Par la suite, comme elle était bien lancée et qu’elle devait absolument combler le vide intersidéral de sa pensée par l’émission intempestive de sons en rapport vague avec le contexte, elle a continué en disant (7:00) :

« Une idéologie abjecte, le négationnisme, n’a pas de droit de cité dans notre pays. Cet encadrement de la liberté d’expression en y mettant une frontière qui est justement celle de la négation de crimes contre l’humanité, de génocides, a été réaffirmé par le Conseil d’État. »

Tiens, après l’antisémitisme, Dieudonné est maintenant négationniste ? Décidément, moins il fait de spectacles, plus il franchit les limites, dirait-on … Et pour sûr, comme le dit Orélifilipéti, il n’y a rien de mieux que l’encadrement de la liberté d’expression parce que chacun sait que trop de liberté d’expression tue la liberté d’expression. D’ailleurs, plus cette liberté est encadrée, et plus les pays sont libres, comme le montre régulièrement la Chine, Cuba ou la Corée du Nord qui ont trouvé des moyens plus virils encore que ceux que propose l’Onomatopée. Je passe rapidement sur le fait que pour qu’un délit soit caractérisé, il faut encore qu’il soit commis, ce qui me semble difficile pour une décision prise alors que le spectacle n’avait pas encore eu lieu. Du reste, sentant qu’elle entrait sur le terrain glissant de cette fameuse limitation, elle a bien vite expliqué son point de vue (vers 7:50) :

« La liberté d’expression je la défends, je la promeus, … la liberté de création artistique. Mais là, Dieudonné n’est plus un artiste. Ce n’est ni un artiste, ni un martyr. Il a franchi toutes les limites de ce qui est acceptable dans une société démocratique comme la France, qui a vécu pendant la dernière guerre mondiale des événements tragiques et dramatiques. »

Parce qu’Orélifilipéti sait ce qu’est un vrai artiste. Elle le sait très bien puisqu’elle en subventionne des milliers, alors d’abord ! Et elle sait fort bien qu’un artiste, un vrai, un gentil, ça raconte exclusivement des choses qui sont douces aux oreilles du pouvoir. Un artiste, ça ne cherche pas à se mettre à dos les autres, le peuple, en maltraitant une religion par exemple ou en osant un humour impossible avec des thèmes trop lourds de malheur et de signification !

Oh. Wait.

charlie hebdo hitler

Oh. Wait.

piss christ

Oh. Wait.

charlie hebdo dur d etre aime par des cons

Ah oui, je sais, ce n’est pas la même chose parce que vous comprenez … il y a d’un côté les bons artistes humoristes et les mauvais artistes humoristes. Les bons artistes humoristes, ils rigolent certes de tout, mais pas avec tout le monde. Alors ils ont le droit de s’exprimer. Alors qu’en face, les mauvais artistes, là, ils rigolent de tout, hein, mais vraiment de tout, et ils ne le font pas avec tout le monde, si vous voyez ce que je veux dire, hein, n’est-ce pas ? Et c’est pas drôle. Alors que les bons, si.

Vous me suivez ? La liberté d’expression, décidément, ce n’est pas pour tout le monde. Il y a un tri.

Dès lors, Orélifilipéti n’a pas Free mais elle a quand même tout compris : il faudra poursuivre les octets et les bits de l’internet qui ne sont pas orientés comme il faut. Il faudra donc censurer proprement les images intolérables au nom de la dignité humaine parce que voilà. Oui, vous avez bien lu :

« il faut prendre les dispositifs qui sont particuliers au net, et notamment à travers les hébergeurs, pour que cela ne puisse pas se répandre quand il y a des attaques contre la dignité de la personne humaine. »

Rassurez-vous : cette petite excroissance de liberté qui vous permettait, jadis, de juger pour vous-même ce qui est ou non visible par vos propres yeux, cette petite tumeur ridicule qui vous autorisait bêtement à cliquer ou non sur une vidéo que vous soupçonniez d’être un peu indigne sur les bords, ne vous inquiétez pas, Orélifilipéti va l’ablater sans attendre. Une petite excision rapide, et il n’y paraîtra plus et vous vous en porterez mieux, parce qu’Orélifilipéti sait, elle, ce qui est digne ou pas (et pas vous, petit coquin).

Sentez-vous le scandale qui se cache derrière ces paroles, derrière ce suivisme et cette servilité de la minustre derrière celui de l’Intérieur ? Comprenez-vous ce qu’il y a d’aberrant à ce qu’une ministre de la Culture dégoise ainsi avec tant de décontraction d’incroyables ignominies ?

Car elle, ministre de la Culture, devrait se battre pour le droit d’expression. Mais non.

Le ministère de la Culture qui se bat pour la censure, pour la limitation explicite du droit d’expression, ça ne se retrouve que dans les régimes totalitaires ou fascistes. Oui, le constat est là, implacable, sans la moindre ambiguïté : lorsque la Culture s’empresse d’intervenir pour dire ce qu’on a le droit de lire, d’écrire, de voir, d’entendre, c’est qu’on n’est plus dans la culture, mais dans la propagande.

Entendons-nous bien : que le ministère de l’Intérieur fasse cette immondice ne surprend finalement pas ; c’est l’aboutissement triste et banal d’un travail de répression et de contrôle des foules auquel aboutit inévitablement un pouvoir faible qui devient policier, quasiment par obligation. Il est méprisable, mais il s’inscrit malheureusement dans la logique de ce à quoi ce ministère sert habituellement. En revanche, dès lors que ce même travail est entrepris avec application par le ministère de la Culture, on sombre effectivement dans ce que le pouvoir fait de pire : la manipulation ouverte de l’information, la censure instituée non par désir de contrôle des foules (rôle d’une police de la pensée, se plaçant a posteriori) mais comme nécessité pour l’éduquer (rôle d’une formation des esprits, se plaçant a priori).

Fini les pedonazis grâce à la loppsiJe le dis ici : ce pays sombre doucement mais sûrement dans un fascisme qui se cachera derrière tous les pédonazis de l’internet, qui se travestira derrière les pages les plus veloutés de l’antifascisme, qui se parera des beaux discours de la sécurisation d’Internet contre les hordes du Mal, protéiformes et toujours désignés par un gouvernemaman bien renseigné, qui pavera notre enfer de ses meilleures intentions.

Filippetti s’est mise à aboyer servilement derrière un gouvernement dont le ministre de l’Intérieur s’est laissé piéger dans une démarche judiciaire délétère et suicidaire ; ce faisant, elle a emboîté le pas de Valls dans une démarche qui ne pourra conduire le pays qu’à la catastrophe ou la risée ou les deux. Car ou bien nos deux ministres en perdition intellectuelle se rendent compte de la dérive consternante qu’ils ont entraînée, et le rétropédalage promet d’être épique et projettera le pays dans des sommets de ridicule, ou bien ils persistent, s’enfoncent et emmènent tout le monde avec eux vers des contrées malheureusement très connues et pas du tout bisou.

Regardez où va le pays, où ces buses néfastes nous emmènent, ouvrez les yeux : le petit chemin qui sent de moins en moins la noisette termine dans un gouffre.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires280

    1. Colonel Livarot

      Non. Ils ont juste mal épelé « Orwellie » à l’officier d’état servile, c’est tout.

    1. sa0000

      J’arrive pas à lire ce type sans avoir a priori.
      C’est quand même un pédophile qui a été couvert par le gouvernement, ses soit-disant adversaires de droite qui plus est.
      Pour moi, quoi qu’il dise, même si ça a l’air sensé, il a probablement un but caché qui est foncièrement mauvais.

      1. royaumont

        je suis d’accord, c’est le pire de toute la classe politique française. Pourtant, dans la perversion et la bassesse, la concurrence est rude, dans ce milieu.

      2. Jaybee

        Sauf que mis à part le personnage son analyse juridique est bonne. Prennez le contenu, laissez le reste pour le coup. Faites comme eux 😉

      3. Jubal

        -1, je ne vois pas pourquoi un pédophile ne pourrait pas être pour la liberté d’expression, ça n’a aucun lien.

          1. Nyamba

            Ah, non, non, non ! Principe de non-agression, m’enfin ! La liberté n’est pas licence à faire n’importe quoi, surtout pas aux dépends d’autrui. M’enfin !

            1. Nyamba

              Inattention impardonnable, mais j’étais outrée… Entre le Tesson et ses dangereux penchants meurtriers (des névroses irrésolues, chez ce garçon, non ?) et quelques autres infos abrutissantes (j’en suis encore sonnée), je me sens d’humeur massacrante…

            2. Nyamba

              @ M. Mario : De votre part, oui… mais je vous lis régulièrement, ici. Le quidam lambda tombé par hasard sur ce commentaire, en revanche… quelle idée se ferait-il de la liberté ?
              Mais, ainsi que je le disais, je suis un peu grognon. La pleine lune, peut-être…

        1. sa0000

          Ben disons que j’ai une proposition commerciale d’un bonhomme reconnu comme honnête, et exactement la même venant d’un gredin. Dans un contexte identique, pour une proposition identique sur le papier, avec les mêmes garanties, j’aurais tendance à faire affaire avec l’honnête homme, et à envoyer paitre le gredin.
          De la même façon, lorsqu’un brave homme émet une idée qui me plaît, j’aurais tendance à le soutenir sans réserve. Lorsque c’est un gredin, je suis nettement plus réservée, et je me demande où est l’entourloupe.

          1. sa0000

            Et lorsque c’est un gredin pédophile de gauche, qui a traîné au ministère de la culture, alors là, alerte maximale

    2. vxlv

      D’Jack a peut-être le but de redevenir LE ministre de la Culture qu’ il estime digne d’ administrer l’ Art en Grance?…

  1. vxlv

    Cette fine équipe fait penser au recruteur d’enfants dans Pinocchio. De prime abord, le futur monde promis ressemble à un parc d’ attractions où tout sera permis par rapport à la triste situation actuelle, où seront abritées la liberté permanente, la joie, l’abondance, la source du lait et le miel coulant à flots et, au réveil….
    un bagne où le gentil état nous pique l’ essentiel de vos revenus, se mêle du rangement de notre frigo et prétend maintenant nous aider à penser comme il faut et au moment où il faut. Dirigé qu’ il est par une clique qui braillait , au temps de sa jeunesse à une époque printanière, qu’ il était interdit d’interdire. Nous avons déjà les prémisses de la loi des suspects relookée… A quand le corps principal?…

  2. Guillaume_rc

    « il faut prendre les dispositifs qui sont particuliers au net, et notamment à travers les hébergeurs, pour que cela ne puisse pas se répandre quand il y a des attaques contre la dignité de la personne humaine. »
    OK – L’intelligence étant un des éléments de la dignité humaine : il faut donc interdire toutes les vidéos des interviews de Filipetti, les analyses de Michel Sapin, les offuscations d’Harlem Désir…
    CQFD
    Blague à part, je commence à flipper grave. C’est pour quand la manif’ ?

  3. Yrreiht

    « Regardez où va le pays, où ces buses néfastes nous emmènent, ouvrez les yeux : le petit chemin qui sent de moins en moins la noisette termine dans un gouffre. »
    ____________

    Quel petit chemin ? C’est une autoroute à 2×4 voies, oui, et très bien connue.
    Churchill disait que 5 minutes de conversation avec l’électeur moyen était le meilleur argument contre la démocratie, et ça fait longtemps que je me suis aperçu que 80% de l’humanité est rigoureusement incapable de la moindre réflexion sensée, et entièrement contrôlable par celui qui gueule le plus fort.
    La suite ? La dictature, nous y sommes déjà d’ailleurs, et puis la catastrophe qui s’ensuit logiquement. CPEF (Ce Peuple Est Foutu).

    1. sa0000

      Oui, la démocratie, ce serait bien si soit la grande majorité des électeurs était intelligente et informée, soit les politiciens étaient honnêtes et intelligents. Dans l’histoire, on a vu des episodes ponctuels où ça marchait bien, mais en general, aucune de ces deux conditions n’est remplie.
      La faillite actuelle était prévisible.
      En revanche, ça m’aurait pas déplu que l’état de droit perdure..

      1. MadeInCH

        Il me semble que, en Suisse, ça marche pas si mal.

        Peut-être le fait que il y des votations tellement souvents, que il n’y a pas de mécontentement qui s’accumule. Les gens votent sur le sujet. Et pas toujours comme le voudraient les médias et les politiques, où même leur propre intérêt individuel àcourtermiste.

        Exemple:
        Refus de renrtrer dans l’Union Economique Européenne, contre la propagande des merdias et des politiques et des économistes. Le banquer de mes parents leur avait die que la Suisse serait en faillite si elle ne rentre pas dans l’Union Economique Européenne.

        Exemple:
        Initiative de gôgôche: Mettre 5 semaines de vacandces de vacances minimum dans la Constitution. Le Peuple a refusé, se rendant compte (je suppose) que « salair égal pour moins de travail » -> « argent vaut moins » & « Industrie Suisse moins compétitive sur le marché international ».

        Oui, la démicratie, ça amrche! Si:
        1) Le Peuple a la mentalité pour.
        2) Il existe une cohésion au moins au niveau des régions.
        3) Le peuple dispose des informations pour se faire une opinion.
        4) Elle est directe: Pas uniquement élections, mais votatiosn incontournables sur pleins de sujets.

        C’est vrai que, en France, c’est raté. Et l’immigration vient finir le poinr N°2 qui pouvait encore exister.

        1. Duff

          Le point 4 est crucial car les français ne sont pas plus cons que les suisses et pas plus paresseux dans l’ensemble. si si!

          1. Deres

            C’est toute la ruse des promesses électorales. Les politiciens transforme leur élection en une sorte de votation multiple. Les gens ont donc l’impression de voter pour une des promesses qui les concerne directement et qui leur tient à cœur sans trop réfléchir aux détails et aux dizaines d’autres promesses destinés à d’autres électeurs. Mais en fait, cela n’engage personne car cela n’a jamais été le sujet des élections … Une fois élu, le respect des promesses n’est que pour amuser la galerie. Le but réel du politicien est alors d’étendre son réseau avec son nouveau pouvoir en plaçant des hommes liges au maximum d’endroits et en donnant des avantages à charge de revanche de tous les côtés. La France est d’ailleurs particulièrement corrompu de ce point de vue. La quantité de poste influent ou bien rémunéré dont la nomination est à la discrétion d’un élu est faramineuse.

            1. MadeInCH

              Solution:
              – Initiatives populaires INCONTOURNABLE.
              – Référendum populaire INCONTOURNABLE.

              ça contrôlera pas mal les gesticulations des zélus.

          2. vengeusemasquée

            Effectivement. Comme en France, on vote pour des gens et non pour des programmes, on est assurés que le peuple sera mécontent. Une fois que le clown est élu, il peut potentiellement faire tout ce qu’il veut. C’est beau la démocrassie.

        2. sa0000

          Effectivement, en Suisse ça ne marche pas si mal.
          Pourtant, la Suisse a pris ces derniers temps des décisions contraires à ses intérêts : adosser le franc suisse à l’euro, ou mettre fin de facto au secret bancaire, par exemple.
          Par ailleurs, un élu il me semble a également tenté d’interdire les spectacles de Dieudonné. Certes, il n’a pas réussi, car la Suisse est encore un état de droit, mais je trouve ça déjà assez symptomatique qu’il aie essayé.
          A suivre, car si ce type n’est pas sanctionné par les urnes, il recommencera, et d’autres avec lui, après ce n’est qu’une question de temps.

          1. mario

            Les Américains lui ont fait un énorme chantage économique visant à bloquer les banques suisses dans leurs futures opérations. La France aimerait le même résultat mais paraît moins , disons convaincante.
            M. Audiard ne disait-il pas que quand les malabars de 120kg pièce parlent, les hommes de 60kg écoutent…

        3. eheime

          @ MadeinCh

          Je crois qu’un des gros avantages de la votation est que le débat se fait autour d’un sujet précis et non autour d’un « camp » (droite ou gauche).
          Ainsi on se prononce en fonction de son bon sens selon les sujets plutot que de d’accepter les idées de sa famille politique sous la forme d’un « package » monolitique.

          En France, par exemple, l’electeur « de gauche » est obligé d’accepter l’immigration s’il veut la solidarité. L’electeur « de droite » doit renoncer au mariage homosexuel s’il veut une politique économique un peu réaliste. Etc ..

          Et comme vous le soulignez, l’abondance de votations rend impossible la récupération politique de chaque sujet, ce qui permet de regarder les votations sous un angle plus technique que politique.

          1. Cerf D

            En même temps une politique économique un peu réaliste est libérale. Et pour un libéral l’état n’a rien à faire dans la vie des couples donc le mariage homosexuel …

            1. eheime

              Une dictature, absolument intransigente sur les moeurs, peut parfaitement avoir une politique economique un peu réaliste, y compris en étant dirigiste : Chine, Singapour, Chili, Espagne de Franco par exemple.
              Ce sont les faits.

          2. Aristarque

            Et puis, il est également possible que les Helvètes se bornent à répondre à la question sans se livrer à des parties de billard à quinze bandes pour faire savoir au locataire élyséen (quand il n’ est pas occupé à lutiner de la danseuse, par exemple) tout autre message…

        4. mario

          Apparemment, les Suisses n’ ont pas cru que les cadeaux que leur promettaient certains de leurs politiciens sortiraient d’ ailleurs que de leurs poches de contribuables. Avec des gens sensés de ce calibre, la démocratie est jouable, effectivement. Les votations vous permettent finalement de démontrer en vraie grandeur que les idées prônées par les politiciens comme réclamées par « le pays tout entier » ne le sont pas tant que cela, finalement…

    2. Peste et coryza

      Un bémol : acun pouvoir ne opeur résister à une débable économique.

      Même s’il va se raidir pour faire taire les contestataires et réprimer les foules de déclassés et autres mécontents, il finira uand même par tomber.
      Le problème est que cela peut prendre plus de 80 ans, et laisser un tas de cadavres et de constructions peu sympathiques… (URSS…)

        1. petit-chat

          C’est vrai qu’il a fait fort, nous ne sommes pas habitués !
          C’est peut-être le chtresse quand gendre nos trebo pays ?

      1. eheime

        « Un bémol : acun pouvoir ne opeur résister à une débable économique. »

        Le pire c’est que ce n’est même pas certain.
        L’URSS est tombée parce que Gorbatchev a fait preuve de bonne volonté. Il a préféré laisser le pouvoir s’effondrer plutot que de s’opposer par la force aux mouvements révolutionnaires (alors que son plan était en réalité une libéralisation progressive à la Chinoise), ce qui s’est traduit d’ailleurs par un chaos incontestable. Il aurait pu s’accrocher au pouvoir et peut-être faire durer le truc encore longtemps. Comme Fidel Castro et autres chef Nord-Coréens, qui sont des pays totalement ruinés, plus que pauvres, … mais toujours dictatorio-communistes, ceci expliquant cela.

      2. eheime

        Autre exemple : les monarchies. Plus d’un roi a connu la débacle économique. Les dévaluations des pièces d’or sont là pour en témoigner. Plus d’un a passé le cap.

  4. Un autre François

    Ne risquez-vous pas vous-même, cher H16, d’être inquiété par les molosses qui vont être lancés sur la toile ? Vous êtes tout de même une sacré teigne, quand on se place du point de vue du gouvernement.

    1. Franchement, je pense être bien trop insignifiant pour avoir les « honneurs » de leurs remarques acidulées…

      1. Deres

        Quand la machine est en marche, elle a tendance à s’emballer …

        Souvenez vous des camps de la mort cambodgien. Cela a commencé par une épuration assez classique des cadres du régime précédent, chose que fait tout pouvoir totalitaire censé après une prise de pouvoir. Le souci a été la création d’une administration spécialisé pour cela. Une fois sa mission terminée, une administration ne met jamais spontanément fin à son existence mais se trouve de nouvelles activités. ils sont donc passé à tout éléments possiblement anti-révolutionnaires puis à n’importe qui ayant été dénoncé sous la torture afin de tenir les quotas …

        Donc si ce gouvernement met en place une ou des administrations de censures a priori, cela ne peut que glisser progressivement, au minimum pour justifier des effectifs de plus en plus gros et des budgets sans cesse en dépassement. En plus, ce qui est bien avec la censure à priori c’est qu’il est possible de s’auto-justifier sans preuve formel de son utilité. Du type : « Le fascisme progresse dans ce pays car nous interdisons chaque année 10% de spectacle en plus ! ».

    2. Higgins

      « Je persiste : un Etat n’a pas à traiter ses citoyens comme des enfants et n’a pas à détourner, par une pédagogie et des injonctions étouffantes, la liberté d’un public d’aller voir et écouter qui il veut. C’est faire ressembler notre démocratie à un régime totalitaire même s’il est en soie, de velours et pavé de bonne conscience. » Philippe Bilger (http://www.philippebilger.com/blog/2014/01/maux-croisés-et-le-gagnant-est-jack-lang-.html)

    3. Greg

      Mais non voyons, H16 est protégé par la liberté d’expression !

      Enfin, sauf si la Belgique change d’avis, si j’ai bien tout compris, ce dont je doute parce que plus le temps passe moins j’ai de certitudes à propos de rien…

  5. Sabrauclair

    C’est exactement comme le sketch des Inconnus, « Il y a les bons et les mauvais chasseurs. »

  6. scaringella

    Ben quoi? Il est où le problème? Ya l’europe à faire de gré ou de force. Toutes les options sont sur la table pour ce noble objectif. Vous osez critiquer une ministre? Vous êtes donc antisémite c’est évident, et pédophile vraisemblablement!

  7. Jesrad

    Dieudonné devrait poursuivre Orélifilipéti pour diffamation publique. Ça nous ferait encore plus de popcorn.

      1. mario

        Pour que ce journaliste qui ferrailla avec tant de vigueur contre le socialisme de François le Vieux (on parle bien du redac’chef de feu le Quotidien de Paris) en vienne à abonder avec l’ argousin chef de François le Jeune, c’est vraiment trop de soutien… Avec des opposants de cette trempe, que risque réellement ce Pouvoir?

  8. GG

    La capture d’écran de la vidéo est vraiment saisissante.

    Mâchoires serrées, toutes dents dehors, le roquet prêt à mordre ! Brrrrr…

  9. Pere Collateur

    Quand on pense que ces gens se présentent comme le camp du bien… Mais leurs contradictions ne me font plus rire.

    Néanmoins je reste optimiste, car ca sent la fin pour eux. Ils sont dans tous les cas déjà fini. Mais ils ne le savent pas encore.

  10. boubous74

    quand on voit qu’Hollande est devenu un aspirateur a gonzesse, il ne faut plus s’etonner de rien…

        1. Josselin

          Tous n’ont pas le pouvoir. Seuls les gros bedonnants avec du pouvoir sauront charmer ces dames attirées par le pouvoir comme les mouches par la merde.

        2. Josselin

          Tous n’ont pas le pouvoir. Seuls les gros bedonnants avec du pouvoir sauront charmer ces dames attirées par le pouvoir comme les mouches par la merde.

            1. Nyamba

              « Ces deux dames », « quelques dames », « les causes perdues », que sais-je encore dans ce cas… à moins que vous ne cherchiez à contrarier certaines lectrices susceptibles ? (‘ttention, hein !)

            2. Aristarque

              Je serais toi, Josselin, je ferais attention à la bestiole… Elle mord, à l’ occasion… Tortue ou crocodile, c’est caïman la même espèce.

            3. hussardbleu

              Je soutiens la remarque de M. STARK, sans naturellement partager sa vindicte : il a récemment été patafiolé si vertement qu’il en est resté accoisé, chose assez rare…. Il fait simplement preuve, en l’espèce, d’un charitable « cave canem » …

            4. Nyamba

              Mais paaaaas du tout ! En tous cas, pas par moi.

              Je nierai jusqu’au bout, de toute façon.

              Je crois qu’ici il a voulu placer LA vanne qu’il préparait depuis des semaines. Occasion en or, à ne pas rater ; il a, en l’espèce, mon entière approbation.

            5. hussardbleu

              Petite fatigue intellectuelle, chère Nyamba ? baisse de tension ? je m’attendais à voir des morceaux de venaison humaine sanguinolentes pendre de vos babines, et au lieu de cela, quoi ? une douceur pateline, enrobée de compréhension azurée…
              N’y crois pas un instant, l’ami, ne t’approche en aucun cas de La Réunion… on dit, les requins, les requins… moi, je veux bien, mais j’ai des doutes…

            6. hussardbleu

              Aaaah ! je savais bien qu’elle ne résisterait pas à pareil hameçon et montrerait derechef sa vraie nature !!!!

            7. Aristarque

              Je vois Werther, qu’ en bon hussard, tu sais assiette garder. Transformer adroitement une faute d’ accord en appât spécial tortue-tigre… Faute de reconnaissance, feignons de l’ avoir fomentée. Respect, Messire!

            8. Nyamba

              Intéressante stratégie : pris en faute, sans possibilité de prouver votre bonne foi, au point que s’en alarme un M.Stark déboussolé (et, décidément, fort imaginatif à mon sujet), vous tentez quand même l’excuse peu courante du « je l’ai fait exprès »…

              Mais non, c’est trop peu ; vous préparez autre chose… j’espère.

            9. hussardbleu

              Encore un qui sera judicieux en évitant l’Isle Bourbon… seul espoir, en cas de capture : certains ont vu commuer un sort affreux par simple utilitarisme, étant alors condamnés à descendre les poubelles leur vie durant.
              Un flan marron m’a dit toutefois que périr déchiqueté ou descendre les poubelles, savoir le pire des deux, it’s a moot question…

          1. Aristarque

            Nyamba, adepte de la faute avouée à demi pardonnée? J’ai bien fait de vivre aussi longtemps pour le lire.
            Werther, merci de venir à mon secours avec autant d’ empressement! Mais fallait-il vraiment que tu massacras autant notre pauvre langue : si sanguinolente peut se révéler être la venaison ou si sanguinolents les morceaux (lambeaux iraient mieux pour cette description, amha) , mes yeux saignent de lire ce que tu couchas sur le virtuel velin… Quant à la faune côtière de cette isle enchantée, je veille désormais à mon équipement de rétiaire pour aborder ses rivages. Ne viens-je pas de voir un écervelé italien, quelques paragraphes au dessus, apprendre à ses dépens charnels(?) que la variété tortue-tigre n’ est pas que chimère d’ un esprit chargé en Richebourg?

            1. hussardbleu

              remarque, hein, mon bon Harry, pour te féliciter de l’allusion voltairienne au « singe-tigre », et à celle de « chimère » également, si pertinente, j’aurais tendance à me montrer longanime….

            2. Nyamba

              Une créature mythologique, tenant à la fois de Genbu et de Byakko ? C’est, non seulement, absolument terrifiant, mais parfaitement à l’opposé de la paisible réalité…

              J’apprécie infiniment.

            3. Nyamba

              Assez , avec les quelques modifications suivantes, s’il-vous-plaît : un manchot empereur à la place de la chèvre, mais assis sur une petite selle, avec de petits étriers et un chapeau de cow-boy, une mangouste sur la queue (voire une queue de castor, mais on perdrait en aérodynamisme, je pense), et en tête principale, un ornithorynque à l’air féroce… Pour le reste, aucun changement !

        3. Théo31

          Je serais les taxis, je porterais plainte contre Grollande pour être un adepte du VTC : Vide Tes Couilles en scooter.

  11. hussardbleu

    « Insignifiant » Hache ? commencer avec du Céline démarqué, et terminer avec Mireille, qui était aussi Mme Berl… là, tu fais très fort….

  12. hussardbleu

    Quand je vois le frais minois souriant de Mme AF, je trouve tout soudain que M. Piketty, finalement, est bien sympathique…

    1. MadeInCH

      Même si je suis de votre avis, nombreux sont ceux, ici, qui n’aime pas son volet économique car il y a le mot interdit de « protectionnisme », qui, même si il est « intelligent », est banni chez les libéraux chimiquement purs.

      Note perso:
      Je suis un libéral absolu, dans des zones où les individus sont similaires dans leurs valeurs/compétences/prétentions salariales. Il faut donc mettre une « peau » pour éviter des influences néfastes de l’extérieur, comme l’arrivée de bacilles ou de virus ou du dumping, et conserver les équilibres qui se font naturellement dans l’organisme.
      C’est de la biologie. Sinon le corps se meurt, et ça peut finir par une libanisation où une balkanisation.

      1. Cyrielle

        Je ne suis pas plus pro Marine que vous ne l’êtes et la vidéo ne traite que de la liberté de s’exprimer qui est le sujet du billet de H16.

        1. Duff

          Moi non plus mais vendredi dernier (je crois) elle a magistralement giflé Christophe Barbier en lui rappelant son contrôle de l’internet à la chinoise en passant… C’est à l’occasion d’affaires importantes, sur le principe comme celle là, que je m’aperçois franchement clairement de la fausse droite, fausse opposition qui prétend pouvoir faire mieux que les krypto-communistes actuels mais qui feraient exactement pareil.
          Instructif.

          1. kazar

            Accessoirement, ce sont les députés PS, UMP et autres pinpins habituels qui ont voté la fameuse LMP permettant notamment au Ministère des dépenses de nous espionner sans autorisation ni contrôle du juge. Pour ma part, même si le programme économique pique les yeux sur divers points, il ne reste que le FN.

      2. Ah donc vous n’êtes pas libéral (pour rappel, la liberté de circuler des biens et des personnes n’est pas un des éléments du libéralisme, c’est, en gros, l’un de ses deux ou trois principaux piliers avec l’égalité en droit et la liberté d’expression).

        1. hussardbleu

          @H16….Voui…. « ils travaillent ou ils crèvent »… brutalement théorique, ou théoriquement brutale, cette déclaration, faite par toi, il y a quelques jours…

          Mais s’ils ne veulent pas travailler, préférant vivre en parasites, pour l’autre branche de l’alternative, on fait comment pour déparasiter?

          Comme pour le clavecin, j’apprécie le libéralisme bien tempéré, comme l’indiquait notre raisonnable Hélvète….

          1. On ne fait rien. Comment fait-on pour « vivre en parasite » quand il n’y a aucune aide sociale distribué par un état qui ne s’occupe que de ses miches ? Combien viendront sachant que s’ils ne travaillent pas, ils n’auront *rien* ?

              1. Je vous en prie : étayez. Parce que des exemples contraires (0 aides à l’arrivée, des masses migratoires obligées de s’insérer ou mourir), l’histoire en est pleine. Et ça a plutôt pas mal marché (en tout cas, nettement mieux que la protection des frontières, vaste rigolade, ou que la distribution d’aides sociales, pire encore).

            1. Aristarque

              On peut répondre que certains parasites entendent profiter néanmoins des organisations de charité privées, religieuses qui existent même quand rien d’ étatique n’ est prévu ou seulement à un niveau microscopique. Si des gens sont capables de venir en aide aux chats errants du quartier, aux pigeons, aux oiseaux l’ hiver, il s’ en trouvera bien qui éprouveront la même pitié pour leurs congénères, fussent-ils étrangers et, de fait, il s’ en trouve, de telles gens. Et les parasites professionnels connaissent cette propension à la charité. Comme le travail fatigue davantage, leur choix est vite fait… Alors que faire concrètement? Oyez les protestations françaises à propos des mini-jobs teutons à 2ou3€ de l’ heure où les pleureuses professionnelles feignent de croire que ce malheureux galérien n’ aura que ça pour vivre alors que ce n’est qu’ un moyen de lui prolonger ses alloc en lui évitant d’ oublier de se lever le matin ou de trop développer la dark job attitude…

              1. Oh ça je n’en doute pas. Mais vous verrez (comme l’Histoire le prouve) : le flot de ces parasites s’ajustera « miraculeusement » à l’offre de bons soins correspondante. Comme le nombre de chats errants n’est jamais très supérieurs à ce que les habitants sont capables de nourrir.

                La nature & le marché : c’est plus fort que tout.

            2. hussardbleu

              étayer ? facile !

              Prenons un pays que nous nommerons, par facilité fRance, comptant environ 10 à 20 millions d’allogènes (à la louche, hein, parce que l’on est dans l’hypothèse utopique).

              Prenons encore l’hypothèse que ce nombre augmente chaque année par accroissement naturel de 100 000, et d’autant par l’arrivée de faux touristes.

              Disons ensuite qu’un gouvernement libéral – arrivant à la suite d’une longue théorie de pouvoirs de rencontre aussi bien de gauche que de gauche – supprimera tout soudain les allocations, les aides, les subventions aussi nombreuses que diverses.

              Arrivé à ce point de ma démonstration, et ne souhaitant pas valoir à ce Blog des poursuites pour « incitation etc. », je laisse à chacun la liberté bien tempérée d’imaginer la suite…

            3. Aristarque

              (…) arrivera premier d’ un concours de circonstances(…) parce que nos maigres troupes de Mohicans auront besoin de s’ étoffer entretemps…

            4. Aristarque

              Autre argument, l’ apôtre Paul se lamentait déjà dans une de ses lettres qu’ il ne convenait pas à des ministres religieux chrétiens d’ entendre vivre aux crochets des auditeurs de la Parole. Mettant en avant que par le fait de son travail à fabriquer des tentes avec Priscille et Aquila, il n’ était une charge pour personne alors qu’ apôtre spécial de Jesus Christ, il aurait pu prétendre à pareille statut. Le parasitisme existait donc déjà même habillé de beaux atours, alors que la charité de l’ empire romain était très faible en dehors de l’ Urbs.

            5. hussardbleu

              « Supputation » ? disons alors que c’est la conclusion (implicite) de l’analyse d’une situation de fait donnée, dans laquelle on introduit une variable dont les résultats sur le terrain sont parfaitement prévisibles…

              Si l’on entre dans cette problématique de suppression de toutes aides – quelles qu’elles soient – non rattachées à un emploi, il faut espérer que les forces chargées de rétablir l’ordre auront des flingues de concours, et la puissance de feu d’un croiseur…

              Ne pas voir cela, d’une évidence, pourtant, à crever les yeux, c’est faire preuve de cécité volontaire, ou d’un aveuglement dogmatique.

              Ceci dit, mon cher Hache, cette rigidité dogmatique est le seul défaut que je sois prêt à t’imputer, tant j’apprécie tes pompes et tes œuvres, auxquelles je ne renoncerais pas volontiers…

        2. MadeInCH

          A l’échelle de la planète, alors non, je ne suis pas libéral.

          A l’intérieur de mon pays, ou éventuellement d’un ensemble de pays d’un « niveau » semblable, oui, je le suis.

          Je pense que tout a une limite.
          Même une fonction mathématique doit être donnée avec son domaine de validité.

          Même uen loi de la physique a un domaine d’application.
          Par exemple, les forces atomiques qui tiennent ensemble les neutrons/protons, voir, dans l’encore plus petit les quarks, et autres muons, ne s’appliquent pas, !!en pratique!!, dans notre physique au niveau macro (voiture, moteur, avion, mur, collision entre ces éléments) où ce sont surtout des liaisons chimiques et/ou moléculaires qui se cassent et se refont autrement.

          Et le domaine de validité du libéraliste, c’est une zone géographique, a définir en fonction des cultures, niveaux économiques, responsabilité politique (dans le sens: Quel organisme politique est responsable de ce coin géographique)

          Pour vous, la zone géographique c’est la planète, voir l’univers, probablem,ent sous une gouvernance mondiale/universelle pour garantir le libéralisme universel.

          Ce libéralisme universel se base sur le postula « tout le monde est pareil ». Sauf que certains éléments culturels rendent des « gens » incompatibles avec d’autres « gens ».
          Par exemple, une certaine religion peut lire, dans son livre sacré et incriticable, qu’il faut soumettre et diminuer les libertés des autres, si ce n’est les tuer.
          C’est un scénario qui n’est pas prévu dans l’universalisme qui sous-tend un libéralisme planétaire absolu, qui pense que « tout le monde il est pareil! », et que les cultures (religions/traditions ancerstrales) sont d’importances négligeables.
          C’est probablement pour rendre ces cultures négligeable que l’EN fait un tel travail de déculturation. Sauf chez les autres, pour qui leur culture reste primordiale et qui se fichent pas mal de l’EN. Et ça, c’était pas prévu dans le scénario.

          Pour moi, le domaine de validité du libéralisme, c’est mon pays, avec certains accords avec mes voisins.
          Pour protéjer des valeurs que j’aime (Monogamie, une Démocratie directe qui marche, elle!, une culture du travail bien fait, etc.), et l’environnement dans lequel ma famille et progéniture assossciée vivra.
          J’aimerais éviter de les savoir vivre dans un foutoir balkanisé, libanisé, pakistanisé ou brésilisé, ou de devoir bosser pour juste survivre à cause d’une concurrence « déloyale » (pour nous), ou de devoir s’exciser (pour les humain du genre biologique « femelle »).

          Ce qui ne m’empêche pas de beaucoup apprécier la grande majorité vos articles.

          Cela dit, « Mettons nous d’accord sur nos désaccords » 😉

          1. dede

            « Pour moi, le domaine de validité du libéralisme, c’est mon pays, avec certains accords avec mes voisins. »

            Cela ressemble plus a la definition du nationalisme. Avez-vous entendu parler du libre-echange?

            1. MadeInCH

              Le nationalisme englobe bien plus que simplement ça.
              Je serais plustôt « protectioniste ».

              Oui, oui, j’ai entendu parler de libre echange.
              Je n’en suis pas un fan inconditionel. Par « morceau », par type, ou entre zone géographiques définies, pourquoi pas.

              Je suppose que vous ête pour le futur traité USA-UE?

              Moi pas.

              1. Ah pitié, pas les arguments « si vous êtes pour ceci, alors vous êtes pour cela » quand ceci et cela ne sont pas comparables.

          2. « sous une gouvernance mondiale/universelle pour garantir le libéralisme universel. »
            Ca va pas, non ?
            Manifestement, vous avez une assez mauvaise idée de ce qu’est le libéralisme, et vous m’habillez de ces mauvaises idées. C’est dommage.

            1. Djefbernier

              Vous êtes durs avec féanchine, il a le mérite de vouloir discuter des cadres, très bon angle cette opposition macrocosme/microcosme.
              Moi qui suis un parasite (des moyens de la Famille qui se réduisent comme peau.) mais qui suit ces chroniques d’un pays foutu avec grand intérêt, je vous le dis : vous n’êtes pas près d’avoir le choix…

  13. kloupa

    Les dirigeants PS n’ont jamais formellement condamné les politiques de maîtrise de l’information et de la culture, et de propagande qui avaient cours dans les « démocraties populaires », ni même ce qui se pratique actuellement même dans les pays que vous citez. Toutes leurs actions, et la récente loi LPM, montrent qu’ils vont dans la direction d’un contrôle sur la pensée de leurs concitoyens. La fascisation du régime est bien engagée, hélas, et on peut redouter que ceci ne s’arrête pas, car toutes les bonnes et les mauvaises raisons sont là pour la justification de cette forfaiture.

  14. cherea

    « C’est une défaite de ceux qui pensaient que les gens sont assez intelligents pour se faire une opinion par eux-mêmes ».

    on se demande bien à quoi sert l’Éducation Nationale, le collège unique, former des citoyens, former l’esprit critique des chers élèves, cette interdiction de Dieudonné M’bala M’bala (comme il a toujours été spécifié…) montre surtout que le PS n’avait pas confiance dans l’Éducation nationale et l’esprit critique qu’elle est censée développer.

    1. Higgins

      Dieudonné (er consort), c’est l’échec de l’EN. L’apprentissage de l’EN a échoué. Si ce dernier était si bon, il n’y aurait pas de Dieudonné. CQFD.

    2. LM

      L’Education Nationale n’a aucun intérêt à développer l’esprit critique. Au contraire, car réfléchir c’est déjà commencer à désobéir.

  15. Flo

    Ils nous donnent de plus en plus la nausée.
    Petite coquille dans un océan de lucidité :

    « qui ont trouvé des moyens plus virils encore que ceux que proposent l’Onomatopée »

    « que propose l’Onomatopée »?

    1. Duff

      Le pays n’y est pour rien, il subit. C’est le résultat de 30 ans de lavage de cerveau et de mise en place d’une oligarchie qui voyant ses fondations trembler cherche à gagner du temps. Si je résume vite.

        1. Aristarque

          Oui. Beaucoup ont eu la chance d’avoir des grands-parents et parents communistes… Les traces ont l’ air d’ être plutôt indélébiles, du moins très douloureuses à l’ effacement… La triste réalité est toujours ce qui reste quand on cesse de croire…

          1. Nocte

            Il reste des marques, c’est indubitable, mais pas forcément dans la volonté d’étendre le communisme ou le socialisme, non, à partir du moment où on a pu s’affranchir des dogmes entrés dans le crâne à coup de forceps, c’est dans la perception que l’on a de soi et tout ce que cela peut impliquer (ambition, volonté d’entreprendre, chercher à réussir, etc…) que les blessures/cicatrices sont présentes.

            1. hussardbleu

              « Les dogmes rentrés dans le crâne à coups de forceps »? l’image est audacieuse… à moins que vous ne jouissiez d’une anatomie particulière ?

            2. Nocte

              C’est une image choisie à dessein : le socialisme oblige à déformer les gens, pas de l’extérieur, mais de l’intérieur, les briser pour ne pas qu’ils cherchent à s’élever, les broyer pour ne pas qu’ils réfléchissent, pour ne pas qu’ils se libèrent.

              Cependant, il reste, parfois, un tison, et celui-ci peut s’enflammer au souffle de Liberté.

              Ma philo de comptoir terminée, je te rassure, je ne ressemble pas un schtroumph 😆

            3. Aristarque

              Les forceps servent à extraire le futur nouveau-né de l’ utérus. Mais cela, c’était avant l’ avènement du socialisme! Comme tous les sens des mots sont invertis, on peut dès lors envisager les forceps comme massettes… 🙂

          2. Greg

             »
            La triste réalité est toujours ce qui reste quand on cesse de croire…
             »
            Juste la réalité. La réalité n’a pas d’états d’âme. Il faut donc l’accepter également sans états-d’âme.
            Mais ce n’est que mon point de vue.
            The universe doesn’t care.

            1. Aristarque

              Je n’ emploie pas triste dans le sens des états d’ âmes. Plutôt dans le sens de terne, peu agréable, quelconque.
              Outre la formule littéraire usitée couramment, je fais référence à une explication donnée par F.Hayek (ce me semble, de mémoire) que les utopies sont toujours préférées à la réalité parce que cette dernière n’a que des couleurs ternes face à la chatoyance des rêves. Il évoque cela pour expliquer (ou tenter d’expliquer) l’ attrait du socialisme sur les foules en dépit de ses piètres résultats, une fois mis en oeuvre.
              Par exemple, les libéraux conçoivent très bien que les biens illimités sont rares , très rares même, donc que la très grande majorité d’entre eux sont limités, donc que leur allocation la plus judicieuse se fera par le système des prix relatifs ajustés au fur et à mesure du temps.
              Le socialisme, se voulant scientifique, ne l’ oublions pas, pose dans la théorie que les biens doivent être alloués selon leur utilité relative décrétée à priori par les organes planificateurs , sans autre considération. Basé sur ce principe, chacun sera assuré de recevoir tout ce dont il a besoin pour être satisfait puisque par ailleurs, nous sommes dans le camp du Bien, désireux de l’ imposer à tous, fut-ce à coups d’épée, s’ il le faut! Avec de telles perspectives, comment ne pas susciter l’ intérêt? Mais quand le socialisme passe à la pratique, rien ne va plus du tout dans le sens prévu et les réveils sont douloureux. Après presqu’un siècle d’ expérimentations variées, cette mutation catastrophique entre rêve et réalité permet de dégager quelques conclusions. Mais comme il n’y a pas de pires sourds que ceux qui ne veulent pas entendre…

  16. Deres

    Le plus consternant est que si un parti avec des visées totalitaires « à l’ancienne » (brutales et rapides) gagnait des élections, celui-ci n’aurait même pas à faire un coup d’état pour asseoir son pouvoir définitivement car ces gentils socialistes auront créé avec leurs petits mains musclés tous les instruments nécessaires … Entre les arrestations arbitraires pour manifestations non déclarés, publicités non autorisés, troubles à l’ordre public, les interdictions pour non respect de l’être humain et les autorisations de surveillance de la vie privé pour raison de sécurité, je ne vois pas ce qu’il manque à une dictature …

    1. gem

      sans oublier, surtout, une police et une « justice » efficaces et loyales au pouvoir, et une armée coupée du peuple et paupérisée. Recette idéale pour un coup d’état par un vétéran des TOE

  17. Christophe

    Je sens comme un parfum d’exaspération (compréhensible) mais également de peur…

    Or, c’est une erreur.

    Le fascisme édulcoré de ces mafieux…ne tient qu’à une seule chose : le pognon volé (à nous et à nos descendants). Taxes et dettes.

    Il n’y a rien d’autre.

    Sans ce pognon, Aurélie serait instit’ dans un collège de banlieue ou dans sa Lorraine « ouvrière » natale.

    Elle n’aurait aucun pouvoir de nuisance. Elle ne nous casserait pas les grelots avec ses délires. Tout ce qu’elle pourrait faire c’est donner libre cours à sa haine de classe (c’est une prolo) contre son petit ami (?) ou son animal domestique.

    Réfléchissez-y… Ils sont tous dans le même cas. Belkacem, Taubira, Sapin, Moscovici, Duflot, Placé… autant d’insignifiants…. qui n’existent que grâce à la rapine légale. Le vol. Le pognon.

    Corollaire : supprimez ou en tout cas réduisez la quantité de pognon qui sert de levier à la mafia pseudo publique… et zou… tout s’écroule.

    Alors, convaincu(e) ?

    Regardez bien la copie d’écran. La gueule d’Aurélie, boursoufflée de haine, et d’idéologie…

    Voilà votre motivation.

    Donc maintenant au boulot :
    -expatriation
    -réduction des revenus, du temps de travail pour les indépendants
    -réduction consommation, investissements (pour tous)

    … Effets de seuil… Quelques dizaines de milliards en moins…. et tout l’édifice s’écroulera..

    Et Aurélie disparaîtra.

    Pour toujours.

      1. Jacques

        Non seulement c’est très naïf, mais c’est vraiment sans compter la cohorte des aigris jaloux et haineux qui systématiquement servent les régimes odieux…

        1. Djefbernier

          Eh oui plus on est de fous et moins y’a de riz. Cela dit pour moi le courage et la naïveté au final pèsent pareil

      2. Christophe

        Non ce n’est pas naïf. C’est le seul véritable levier, et vous devriez le savoir, vous qui êtes aux premières loges.

        -aucune « réforme » possible (ça fait 30 ans qu’on nous bourre le mou avec ce mot orwélien)
        -aucun « homme providentiel » (grand fantasme)
        -les élections ne mènent à rien (système totalement verrouillé)
        -le niveau d’éducation de la masse est proche de zéro (mythe de l' »éveil » populaire aux idées libérales)

        Alors, on fait quoi ?

        La rapine est le coeur du système. C’est donc ce levier qu’il faut utiliser.

        Alors on dit : « oui mais du pognon, ils en trouveront toujours ».

        Non… Il y a des limites… arithmétiques.

        Bien sûr, le système est résilient. Mais c’est justement pourquoi il faut tout faire pour accélérer le processus (en diminuant les ressources, et en faisant augmenter les dépenses), afin de pousser le système à la faute.

          1. Djefbernier

            J’ai l’impression de beaucoup dire mais enfin, y’a des bons profiteurs… et des mauvais profiteurs ; on pourrait peut-être pas tous les mettre dans le même sac (ils se distinguent dans la prononciation du « o »)

        1. socialovici

          christophe a raison:quand le gateau diminue,certains insiders sont poussés vers la sortie,et comme ça ne leur plait pas,ils commencent a lacher des infos,a trahir le système a le fragiliser.le système clientéliste ne peut prospérer qu’avec des prélèvements toujours plus importants(cf les impots locaux)ou de la dette.nous en sommes au moment ou les recettes baissent fortement et qu’il n’y a plus trop de moyens (sauf confiscatoire)d’inverser la tendance.seule la dette reste encore possible et favorisée,les taux sont le noeud du problème

          1. gem

            tout faux. le système clientéliste a besoin de prélèvements toujours plus importants EN VALEUR RELATIVE, pas en valeur absolue. il suffit que les insiders s’appauvrissent moins que la masse pour qu’ils adhèrent toujours, et pendant très, très longtemps.
            Il faut confisquer pour maintenir le bouzin ? aucun problème, on confisquera.
            les recettes baissent ? pas grave, il suffit que le privé s’appauvrisse encore plus
            etc.

            1. socialovici

              @gem
              tu crois que les insiders réfléchissent plus que les autres?qui se soucie de s’appauvrir ou de s’enrichir en valeur relative?pas grand monde!les gens regardent si leurs chiffres montent ou baissent.
              et on ne peut prendre au privé que s’il a quelque chose a prendre,cela la gauche ne l’a jamais compris,contrairement a la droite qui sait que pour tondre un mouton,il doit lui rester un peu de laine.les rentrées fiscales sont en baisse et je prends le pari qu’elles s’efondreront de octobre 2013 a mars 2014.place a la dette!

        2. Jacques

          Tout ce que vous pouvez obtenir, c’est le durcissement du régime, pas sa fin. Sa fin ne peut venir que par les armes, au niveau où nous en sommes rendus.

      3. Aristarque

        H16, n’ as-tu pas eu des billets où était évoquée la solution d’ affamer la Bêêêêête en lui restreignant les vivres ou en l’ obligeant à consommer plus de coco pour garder son métabolisme opérationnel???
        C’est peut-être une solution à la Savant Cosinus dans son expression, pour autant valable dans son fonds.
        Mais il est évident que l’ agonie de cette Bêêêête sera longue, douloureuse et dangereuse par sa capacité de nuisance rendue exacerbée.
        Qui sera le Thésée,
        qui sera l’ Ariane
        qui abattront par leur collusion, le Minotaure dévoreur d’ oseille et de chair fraîche, planqué au fond de son Labyrinthe construit par l’ architecte Dédale le socialiste…

        1. Le fait de diminuer les ressources de la Bête, oui, ça, c’est possible et crédible.
          Le fait de faire disparaître les profiteurs, non, ça, c’est impossible de cette façon là.

    1. Deres

      On a bien vu que la réduction des recettes ne leur fait pas peur.
      Ils augmentent en réaction les taux de prélèvements.
      Si les gens se révoltent, ils passent à des mesures plus discrètes.
      Le coup de la taxation de la complémentaire santé qui va rapporter un milliard est exemplaire. ils avaient promis avec fracas que l’IR n’augmentait pourtant pas cette année ! Ah ben si au final !

      1. Deres

        Et puis, il reste encore 16 milliards d’achats d’équipements militaires par an, facilement autant d’infrastructure à travers le mille-feuille territoriale et plusieurs milliards de recherche publique. Si il manque de l’argent, ce seront les premières victimes. C’était déjà le cas en 2013 où pour clore le budget de l’année il se sont pris chacun un bon demi-milliard dans les gencives de coup de rabot …

        1. Tribuliste

          Les recettes baissent mais les dépenses explosent : quel que soit le secteur le constat est équivoque. Et si la vache à lait la ramène trop on l’entrave et on la bourre de foin.

        2. Christophe

          Vous ne comprenez pas la dynamique !

          Si ça baisse à gauche, ils sont obligés d’augmenter une taxe à droite, de couper un budget à droite, ou d’augmenter la dette.

          Dans tous les cas, nous les poussons à la faute.

          Un exemple concret. La baisse des ventes de tabac. Ca fait un trou de plusieurs centaines de millions dans les « recettes ».

          Ils vont donc être obligés de couper ailleurs (donc une connerie en moins), de créer une taxe (perturbations supplémentaires dans le système) ou de s’endetter (risque systémique accru).

          Dans tous les cas… ça les rapproche du gouffre !

          Les crédits militaires. Excellent exemple. Si on pousse Hollande à les couper (pour compenser une baisse des recettes)… cela supprimera les capacités d’intervention à l’étranger. Donc plus de pseudo guerres en Afrique possible.

          Voyez : un effet positif.

            1. Aristarque

              On se contente de différer les sommes dues aux créanciers pour financer ce que le budget a « omis » de prévoir…

          1. Deres

            Mais non. Simplement, maintenant quand on intervient au Mali contre quelques centaines de bouzeux, c’est plus du tiers de l’armée qui intervient. Il y a eu jusqu’à 6000 soldat engagés alors que le contrat total est de 15 000. Et de facto on n’a plus de défense du territoire. Pour vous donnez une vague idée de la chose, il faut voir par exemple que nos bases aériennes n’ont plus vraiment de vrai DCA avec missiles haute altitude à part les bases nucléaires. Idem pour le réseau de radar à basse altitude. La cible 2020 est de 72 canon d’artillerie plus autant de mortier lourd. Pour mémoire en 1940 on en avait largement plus de 10 000 …

            1. hussardbleu

              et quand les chaussures sont usées par le terrain en un mois, et que l’on a pas les moyens de les remplacer, on les répare avec du fil de fer (témoignage d’un neveu) : on en est là !

            2. Higgins

              Je ne vais pas entrer dans les détails mais pour faire simple, l’armée de terre a récupéré la défense aérienne légère (missile type Mistral et canon de 20 mm), l’armée de l’air se charge de la moyenne et haute altitude avec ses Crotale (en fin de vie) et le Mamba (programme ASTER: http://fr.wikipedia.org/wiki/ASTER_(missile)).
              Sauf exception (sommet exceptionnel, manifestation type le Bourget, etc…), l’espace aérien français est surveillé en permanence par une chaîne de radar militaire, renforcée ponctuellement par des avions de type AWACS ou Hawkeye (la France en a quatre du premier type et trois du second), chaîne qui assure la PPS (Posture Permanente de Sûreté). Un certain nombre de vecteurs aériens (chasseurs et hélicoptères) sont en alerte permanente (en général à 15 mn, parfois 2 mn) et peuvent décoller sur ordre de la HADA (Haute Autorité de la Défense Aérienne). Ces appareils et leurs équipages conduisent alors des MASA (Mesure Active de Sûreté Aérienne) qui se traduisent en règle générale par une interception qui conduit à une identification visuelle, souvent une mesure d’assistance (ex: avion en panne radio), plus rarement au relevé d’une infraction (traitée alors par les tribunaux). Si jamais le besoin s’en faisait sentir, ces MASA peuvent conduire à la destruction ou la neutralisation de l’appareil incriminé mais la responsabilité en incombe alors au premier ministre.

  18. Tribuliste

    A gauche comme à droite les « grands » politiques arborent le même faciès d’ignorance arrogante. Donnez du pouvoir et un micro à un incompétent endoctriné vous obtiendrez ces émissions radio/télé où se jouent l’avenir d’un pays. Le lavage de cerveaux est accepté par les français, qu’ils s’en prennent à eux-même en donnant du crédit à ces fifres.

    Concernant le net Orange est aux ordres et certainement disposé à appliquer des filtres, comme il fut prompt à mettre en place le flicage d’IP pour hadopi.

    Pas d’inquiétude ça va se faire.

  19. dede

    « il faut prendre les dispositifs qui sont particuliers au net, et notamment à travers les hébergeurs, pour que cela ne puisse pas se répandre quand il y a des attaques contre la dignité de la personne humaine. »

    Si ce n’est pas la preparation d’une attaque en regle contre le porno, je dois avoir l’esprit tordu… Je vais peut-etre me mettre a telecharger des films de boules comme un sourd (oups) parce que lorsqu’ils l’auront interdit, ils vont creer un marche parallele de grande ampleur (il y aura alors ce qui se voit mais egalement ce qui ne se voit pas)

  20. Karamba!

    Tout humoriste français à peu près libertaire a fait à un moment donné une blague sur la communauté juive. Coluche, Desproges… A priori plutôt des gens de gauche à la base. La seule différence, c’est que Dieudonné, initialement de gauche s’est rapproché aujourd’hui de l’extrême droite (en tout cas proche de Lepen dans la vie privée). Et ça, c’est pas bien pour le socialisme et son milieu du showbiz inféodé (Jean Roucas en a aussi fait les frais récemment). Mais bon, tout ça relève de la traditionnelle pensée unique.
    Chacun devait savoir qu’en filant les clés de la maison France au PS, on s’exposait à nouveau à ce genre de joyeusetés. C’est toujours compris dans le forfait avec eux, ils aiment donner des leçons…

    Tout ça ne nous dit pas dans quelle station balnéaire exotique Orélifilipétie a passé les fêtes de fin d’année cette fois-ci. Ca montre qu’il y a du relâchement dans les contrôles de rigueur de notre exécutif bienpensant… En même temps Flanby ne peut plus montrer l’exemple vu comme il est grillé à présent…

    1. Aristarque

      Il y a peut-être du relâchement à certains niveaux (pas sur le pont supérieur du moins, à en croire les gazettes) on peut aussi imaginer que ce petit secret là de notre neue frau anastasie a été mieux gardé cette année. Peut-être qu’ un prochain article de Closer nous donnera la clé de ce mystère (dont personnellement, je me fous du tiers comme du quart)

      1. hussardbleu

        Peut-être est-elle plus « libérale » que l’on ne croit ? elle vivrait avec un certain Frédéric de St S. qui milita jadis au GUD….

  21. Pierre

    On ne peut pas comparer Charlie Hebdo, qui tape à parts égales sur toutes les religions, à Dieudonné, qui tape uniquement sur les juifs. Voir ce type, qui a reçu des fonds iraniens pour sa campagne électorale, déverser son poison islamiste et liberticide en France me donne la nausée. En attendant, il y en a un dont on n’entend plus parler du tout. Un silence radio très étonnant de sa part: Jean-Luc Mélenchon. Et pour cause. Héraut de l’islamo-gauchiste, il se gardera bien de froisser ses électeurs des banlieues, grands fans de Dieudonné.

    1. Karamba!

      Non, on ne peut pas dire que Dieudonné tape uniquement sur les juifs. C’est juste méconnaître son oeuvre. En revanche oui, il fait une fixette évidente sur cette communauté. Mais il convient de nuancer. Dans certains sketchs il se moque aussi férocement des africains par exemple, au point que s’il n’était pas noir, il aurait probablement le CRAN aux basques…

      1. channy

        @Dans certains sketchs il se moque aussi férocement des africains par exemple, au point que s’il n’était pas noir, il aurait probablement le CRAN aux basques…
        -pourtant on a jamais poursuivis Michel Leeb..ok je sors

    2. « On ne peut pas comparer Charlie Hebdo, qui tape à parts égales sur toutes les religions, à Dieudonné, qui tape uniquement sur les juifs. « 
      1/ vous écrivez donc sans savoir. C’est gênant, les vidéos de ses spectacles sont toutes disponibles sur internet ; faites-vous une opinion par vous-même.
      2/ ça ne change rien au fond de l’argument (qu’il tape sur un truc en particulier ou sur tout n’enlève rien à la liberté d’expression)

    3. DirtyBond

      Amusant, le spectacle le mur commence justement avec un humour assez lourd sur la foi chrétienne, et certains anciens spectacles de Dieudonné se moquent à la fois des chrétiens et des musulmans (le spectacle sur les terroristes par exemple).

  22. bob razovski

     » En revanche, dès lors que ce même travail est entrepris avec application par le ministère de la Culture, on sombre effectivement dans ce que le pouvoir fait de pire : la manipulation ouverte de l’information, la censure instituée non par désir de contrôle des foules (rôle d’une police de la pensée, se plaçant a posteriori) mais comme nécessité pour l’éduquer (rôle d’une formation des esprits, se plaçant a priori). »

    Sans vouloir paraître donneur de leçon, ce que vous dites là n’est ni plus ni moins que le véritable rôle d’un ministère de la culture.

    1. Au départ, le ministère a pour rôle de sauvegarder le patrimoine, et démocratiser la culture. On est très très loin d’un rôle d’éducation, de formation des esprits, et certainement pas propagande.

      1. bob razovski

        Mais comment définir LA culture ? Et par démocratisation, entendez-vous « mise à la portée de tous » ou « vulgarisation » ?

        C’est à mon sens là que résident les pièges. Pour moi, il n’y a pas LA culture, mais des cultures, qui viennent de tous horizons. Promouvoir LA culture, c’est en quelque sorte prêcher la pensée unique, le pendant de la formation des esprits, et de la propagande.

        De la même manière qu’a contrario il n’y a pas « des » libertés (qui peuvent être énumérées), mais « la » Liberté, parce qu’il n’existe qu’une seule façon de concevoir la liberté.

        Je ne sais pas si je suis très clair…

        1. vengeusemasquée

          Je pense qu’ici, nous sommes à peu près tous pour la disparition du ministère de la Kulture. Malgré cela, en posant le postulat que l’on pourrait accepter son existence, celui-ci devrait se limiter strictement à la défense de la liberté d’expression sous toutes ses formes et la sauvegarde du patrimoine public

        2. Peu importe, je pense que vous saisissez naturellement l’écart qu’il y a entre un Malraux qui fit rôle de « conservateur » du patrimoine français, et l’Onomatopée qui en fait surtout celui de fossoyeur, non ?

          1. hussardbleu

            Malraux fut le premier responsable politique à introduire le désordre dans un Ministère qui n’existait pas encore….

            1. hussardbleu

              Trouvé dans la Correspondance Morand/Chardonne, mais je ne crois pas, de mémoire, que Gaulle en soit l’auteur…
              J’ai quasiment terminé ce pavé délectable : on ne pourra plus écrire sur la littérature francaise d’après-guerre et jusqu’en 1965 grosso modo sans y faire référence.

            2. Higgins

              Quel éditeur, SVP? Pourquoi pas après les mémoires de guerre de ce bon Winston et les Penseurs libéraux aux Belles lettres. Et puis, la bio de Jüngers qui sort demain!!!

            3. hussardbleu

              la Correspondance ? Gallimard NRF… Gide doit se retourner dans sa tombe… tu me diras, hein, il avait l’habitude…

            4. Higgins

              Je suis tenté et puis, une tranche de livre estampillé NRF dans la bibliothèque au milieu des Guillaume Musso, ça pose son homme.

            5. gem

              On trouve trace sur internet (dans un compte rendu de CA de science Po !) de l’auteur. C’est un ami de Malraux inconnu du commun des mortel.

    1. Petitpatapon

      Ouch, je ne connaissais pas la dame, c’est du lourd ! Elle a visiblement toutes les qualités pour devenir ministre de la culture.

    2. Nocte

      Ah ouais… quand même… ni fromage blanc, ni yaourt, dans le crâne, du vide, juste du vide…

      Sénatrice de l’Oise. Elue de Compiègne. Vice-Présidente de la Région Picardie, Secrétaire Nationale à l’Environnement du Parti Socialiste

      Un lien ?

      1. tess

        c’est cette sinistre sénatrice qui considère que les enfants n’appartenaient pas à leurs parents mais appartenaient à l’Etat!

        1. Nocte

          Merci pour la piqure de rappel…

          Entre l’autoformation, la remise à niveau de l’Allemand que j’ai délaissé depuis trop longtemps, et autres joyeusetés, mon cerveau déleste certaines choses.

      2. Black Mamba

        Il me semble qu’un « gentil monsieur » dans le besoin lui avait « emprunté  » contre son avis son argent fraîchement sorti du distributeur ….
        Et elle fut offusqué car personne ne lui avait porté secours alors qu’elle s’indignait de cet familiarité à l’encontre de son portefeuille … :mrgreen:

          1. Black Mamba

            Je suis capable de m’exprimer en bon « françois » mais cela me demande un immense effort pour ma pauvre cervelle 😉

  23. royaumont

    « J’ai vu un cavalier vêtu de rose, il tenait à la main un marteau et une faucille. Il se tenait devant l’enfant pour en extirper de ses outils la bête immonde.
    Derrière lui se tenait une foule nombreuse, transgenre, prête à se repaitre des lambeaux de l’enfant. Elle attendait pour son orgie d’avoir une conscience sereine, lavée dans l’anéantissement de la bête. La foule silencieuse préparait sa bonne conscience en écoutant des maximes du Grand Livre Rose de la Vérité Universelle et Incontestable, commenté par BHL. »
    Non, je n’ai rien fumé ! Bienvenu en République Démocratique Populaire Socialiste Soviétique Egalitaire du Hollandistan.

      1. royaumont

        Que ceux qui n’aiment pas qu’on joue avec les textes sacrés veuillent bien m’excuser !
        Une parodie est une analyse critique avec un nez rouge, mais une analyse critique tout de même. Il s’agissait de montrer qu’en matière de bêtise et de perversion, Godillot 1er * et ses sbires n’ont rien inventé.

        * Godillot : Caligula en latin.

        1. MadeInCH

          Perso, j’ai du respect pour quelques textes « sacrés ».

          Mais une parodie pas trop scabreuse ne me dérange pas.

          Ici, j’ais bien aimé le style « Apocalypse de Jean ».

          Désolé si j’âi pu faire croire qu’il y avait agacement/énervement/blessure/[autre négatif].

          Je m’attendais à une réponse du genre « Livre de l’Apocalypse d’Enilats », Sourate de la Faucille, verset 777 ou 666.

          Note: Enilats = Staline en Zorglangue.

          1. hussardbleu

            Zorglub…hein?…. création belge de Franquin… les Suisses sont des espèces de Belges qui n’ont pas souffert…

            1. MadeInCH

              Je suis sûr que les Bourbins du demi-canton d’Appenzell rhode intérieur apprécierait d’être traité de « belge qui n’ont pas souffert » 😀

              Même si je ne comprends vraiment ce que ça veut dire…

              Ben ouais… Les Belges-like ne sont pas réputés pour leur intelligence.

              Oops! Je vais me faire censurer à priori pour suspiscion d’antibelgicisme possible potentiel…

  24. Dio

    L’interview de Oreli me fait penser à: « Quand j’entends le mot culture, je sors mon revolver ! » dit par Friederich Thiemann, le 20 avril 1933, date de l’anniversaire d’Hitler dans pièce de théâtre Schlageter de Hanns Johst.

  25. Lambda Expression

    HS mais trop bon…
    Les hauts de coeur de nos minustres ont suffit a supprimer la retraite chapeau du futur ex CEO de Peugeot qui aurait du etre payee par une boite privee (qu’elle soit justifiee n’est pas le debat).
    Alors on va assister a des bourasques de vomi des memes pleutres lorsqu’ils auront lu ceci:

    http://www.boursorama.com/actualites/l-exorbitante-retraite-d-ayrault-e358a329d0cd44a08949f791d999fcd2

    car ici (outre la drolerie) c’est bien le moutontribuable qui paie.

    1. hussardbleu

      et comme dans le Corniaud, les pare-chocs du Kombi sont en or, tandis que le YouKohnCoune est caché dans le claque-son…..

          1. Aristarque

            C’est bien pourquoi je n’ai pas passé mon tour de peur que te raviser ne te vienne à l’ esprit, ami Werther!

    2. DirtyBond

      Je sens que cette année je vais payer mes impôts par chèque. Avec un joli petit courrier expliquant mon humeur.

      Je leur ferrait part de l’affaire Cahuzac, de la 1ère dame, de la retraite d’Ayrault, et de mon augmentation soudaine de revenus grâce à la mutuelle de mon entreprise…

        1. Higgins

          Le plus subtil est, à ma connaissance, de légèrement ombrer le long numéro qui traverse le chèque avec une mine graphitée de manière à perturber la lecture optique.

          1. hussardbleu

            Je me pose des questions sur votre inconscient… cette surenchère dans les méthodes de torture d’un bout de papier… hmm…

            1. tess

              Je ne veux surtout pas perdre de temps à chercher un moyen de les emmerder (je n’emmerde pas les cons, je les ignore) et j’évite tout contact avec cette caste. Je paie mes impôts en une fois de manière à ne plus en entendre parler (du moins pendant un an) ! La piqûre de rappelle mensuelle ou à échéance, très peu pour moi!

        2. Alzheimer

          L’amener soi-même à la boite aux lettres du centre des impôts, et y joindre une boule puante.
          Idem d’ailleurs chaque fois qu’on va voir une administration, leur en offrir quelques unes. Discrètement ou ouvertement.
          Il nous font chier… ça va puer !

          1. tess

            Placez une tapette à souris dans une grande enveloppe et déposez là dans la boite aux lettres au centre des impôts ! Prière de ne pas y mettre le chèque pour des raisons confidentielles !

  26. Cata

    J’attends avec curiosité la décision qui sera rendue par la Cour européenne des droits de l’homme dans cette affaire.
    Sa jurisprudence est constante depuis 1976 : « La liberté d’expression vaut non seulement pour les « informations » ou « idées » accueillies avec faveur ou considérées comme inoffensives ou indifférentes, mais aussi pour celles qui heurtent, choquent ou inquiètent : ainsi le veulent le pluralisme, la tolérance et l’esprit d’ouverture sans lesquels, il n’est pas de « société démocratique ».

  27. Mainmain

    Ils devraient pourtant savoir, les politocards, qu’on n’arrête plus la pensée sur les réseaux…
    Si je prends pour exemple un twitt’ qui peut être RT des centaines de milliers de fois en même pas une heure, la conclusion de base c’est que pour des utilisateurs parfois excessifs de cet outil, je les trouve bien cons !

  28. Jules

    http://www.youtube.com/watch?v=HEnaoGpC7_0
    J’ai vu la vie des autres récemment et cette scène m’avait frappé.
    Là où une dictature communiste n’ose pas parler de censure et prends soin de peser ses mots, notre « pseudo-démocratie » ne s’embarrasse même plus du choix du vocabulaire.
    Ils foulent du pied l’article 19 des droits de l’homme et s’en enorgueillissent.
    A tous ceux qui se félicite de cette censure, vous êtes les prochains !

    1. Flo

      Ce qui est choquant c’est que parmi les 600 gugusses qui vont assister à cette mascarade se trouvent des Français qui vont faire croire que ce qu’il va raconter ait le moindre intérêt pour eux ou pour qui que ce soit.
      Pour les journalistes étrangers, ça pourrait s’expliquer par une sorte de curiosité morbide d’essayer de se persuader que c’est bien réel et de tenter de s’expliquer comment on a pu en arriver là, mais pour les Français, non, on ne voit vraiment pas l’intérêt d’assister à cette pantalonnade et d’en analyser le contenu.

  29. Deres

    Je relis avec un œil nouveau les articles de com’ de l’Elysée sur les vacances studieuses de Flamby pleins de justification pour ne aps s’éloigner de l’Elysée … Qui est le plus cocu, VT ou els français ?

    « Difficile, dans ces conditions, de s’accorder un temps de répit pendant la trêve des Confiseurs. «S’il prend quelques heures de repos à la résidence de la lanterne à Versailles, ce sera le bout du monde…», assure un conseiller cité par Europe 1 »

    http://www.lefigaro.fr/politique/2013/12/17/01002-20131217ARTFIG00328-les-vacances-de-noel-s-annoncent-studieuses-pour-francois-hollande.php

    http://www.europe1.fr/Politique/Pas-de-treve-des-confiseurs-pour-Hollande-1745129/

  30. Ladioss

    Effrayant. Ce que ne semble même pas réaliser nos hommes politiques, c’est qu’en assassinant la liberté de penser, de débattre (même mal, même pour les cons – surtout pour les cons), ils ne feront pas disparaître certaines idées puantes – ils les cachent temporairement… jusqu’aux prochaines élections, où elles ressortiront au plein jour. Nos socialistes de droite et de gauche sont bien les meilleurs alliés des extrêmes, du racisme, de la haine et de ce fascisme qui repointe le bout de son museau.

    1. petit-chat

      C’est probablement ce que les socialauds veulent faire croire. La haine, le racisme, les extrêmes, c’est leur jeu, c’est faire des Français d’éternels coupables, des colonisateurs horribles à perpet’, des coupables de génocides, en oubliant que les Français sont un Peuple et que les gouvernements n’ont souvent rien à voir avec les petites gens que nous sommes. Quels gens du Peuple ont été favorables à des guerres en 14 ou en 39, ou plus récemment, au Mali, en Libye, en Centrafrique, en Syrie ?
      Confondre les Français avec leur gouvernement est une insulte.

  31. Matthieu

    «Je ne peux pas tolérer la haine de l’autre, le racisme, l’antisémitisme, ce n’est pas possible, ce n’est pas cela la France». Manuel Valls, l’homme intolérant avec l’intolérance… Putain d’abruti fasciste.

    Néanmoins, les sommités sionistes de l’hexagone défendent la liberté d’expression, et savent rire des religions (enfin pas la leur, faut pas déconner) La preuve: http://bestofactus.files.wordpress.com/2013/01/bhl_charlie_hebdo_caricature_du_prophete.jpg

    1. hussardbleu

      Je me souviens d’une bande dessinée de Reiser, sur une histoire de Coluche, je crois, dans laquelle on voyait un Noir prendre un billet d’avion pour l’Europe et, pour ne pas se séparer de sa guenon apprivoisée, l’habiller d’une robe à smocks et la maquiller avec force rouge à lèvres.

      L’avion en vol, on voit un personnage, assez « typé », fixer longuement la guenon attifée comme dessus, puis, au bout d’un moment, se pencher vers elle et lui glisser discrètement : « mais qu’est-ce qu’une jolie petite Juive comme vous fait avec cet affreux nègre? »….

      On mesure là à quel point la liberté d’expression a reculé dans notre beau pays : une telle BD sortant de nos jours serait victime d’un autodafé immédiat et son auteur exposé au pilori, avant d’être brûlé lui-même en place de Grève, sous les applaudissements de Valls et Tesson…

          1. Higgins

            Dans le même style, il y a la planche où un missionnaire dépose devant de pauvres enfants noirs affamés des assiettes à même le sol. Rien de ne se passe, aucune nourriture ne vient remplir les assiettes. Puis le missionnaire revient reprendre celles-ci. Dessous ces dernières, des petits vers se sont frayés un chemin vers la surface, attirés par l’apparente fraîcheur. Les enfants se jettent alors sur cette nourriture à la grande satisfaction du missionnaire!!!

  32. kazar

    C’est comme les chasseurs : il y a le mauvais chasseur, y voit quelque chose, y tire, et le bon chasseur, y voit quelque chose, y tire…mais c’est un bon chasseur 🙂
    Merci H16 pour ce clin d’œil.

  33. labolisbiotifool

    Cette ministricule se vautre dans l’ abject le plus absolu .
    Quand on voit ses consoeurs au gvt , on se demande d ‘ ailleurs
    ou notre Présiflan-Braguette est allé les chercher … Y ‘ en a
    une entre autre avec des chaussettes en accordéon qui est
    impayable : )
    Quand a orelififi , elle ferait mieux de reprendre les aventures
    endiablées de sa foufoune en goguette à cheval sur un individu
    au gout douteux . J ‘ ai pas lu le bouquin , seulement un
    extrait sur … Internet : )
    Ces minables me révoltent , viscéralement .
    C ‘ était mon humeur du jour . De rien .

Les commentaires sont fermés.