Hollande parle. Les journalistes écoutent. Le pays pleure.

Ainsi donc, François Hollande a parlé. Il est allé s’exprimer à la radio, le front plissé et l’esprit certainement plein des conseils que ses communicants lui ont fournis, pour fêter dignement les deux ans d’un quinquennat mal enquillé, actuellement marqué par une popularité catastrophique. L’exercice était nouveau. Le résultat, lui, nettement moins.

hollande se recueille devant une bouche d'égoutsEn une heure, le président de la République, répondant aux questions de Jean-Jacques Bourdin, aura — sur la forme — montré une nette amélioration de ses capacités à communiquer des idées. En terme de contenant, il partait d’assez bas ; l’amélioration était franchement possible. Reconnaissons donc à Hollande qu’il a pour une fois pris au sérieux sa propre démarche, et qu’il a eu la bonne idée d’admettre ses plus grosses erreurs (sans aller, toutefois, à reconnaître sa consternante contre-performance léonardienne, échec artisanal de proportion pourtant épique).

Mais c’est bien sur le fond, à l’évidence, qu’on doit le juger sur cette heure d’intervention dans laquelle il a tenté à la fois d’expliquer le parcours chaotique des deux années passées à l’Élysée et de montrer qu’il avait encore quelques juteux projets dans sa besace.

Et quels projets !

Comme d’habitude, on trouve en bonne place les bricolages traditionnels histoire de ratisser aussi large que possible et rassembler l’électorat qui s’est beaucoup dispersé récemment. La cote de popularité étant fort mauvaise, il n’y avait pas besoin d’aller chercher très loin quelques bonnes idées à pas cher qui pourraient marquer des points. Ainsi peut facilement se classer l’idée de représenter le texte pour le vote des étrangers, qui aura l’immense mérite de faire jacasser les partis politiques, sans aboutir à quoi que ce soit de bien pertinent dans un futur proche. De la même façon, le fait de temporiser toute prise de position sur la procréation médicalement assistée ne coûte rien et lui évitera vraisemblablement quelques épineuses passes d’armes avec une droite qui a bien du mal à trouver des sujets de rassemblements et qui trouverait dans une telle discussion de bonnes raisons de tempêter à l’Assemblée.

Il aura même continué sur cette lancée de petits bonbons faciles à distribuer. Une fois parti à Villiers-Le-Bel après l’interview, il a par exemple proposé une petite réforme du permis de conduire, histoire de le rendre plus simple, plus facile, plus abordable et certainement plus rose. À vrai dire, il aurait eu tort de s’en priver : ce genre de promesses ne coûte pas grand-chose et ne polarisera pas franchement l’électorat.

hollande XVIParallèlement, le président s’est risqué à quelques sorties plus ou moins habiles sur des sujets d’actualité, qui ont surtout montré une maîtrise assez moyenne des dossiers. Ainsi, s’accrocher coûte que coûte à la réforme des rythmes scolaires introduite par Vincent Peillon avec fracas et malgré la crispation maintenant évidente tant de l’Éducation Nationale que des parents d’élèves et des communes chargées de l’appliquer, c’est faire preuve d’un courage un peu ridicule, d’autant qu’en parallèle, le pauvre Hamon, qui hérite du dossier, n’a très clairement pas tout l’outillage mental à sa disposition pour éviter un abandon en rase campagne, ni même l’appui de son administration : avec le départ inopiné de son n°2, Jean-Paul Delahaye, la réforme en question paraît surtout morte-née. Un peu à l’instar d’un Chirac qui laissera passer le CPE mais ne le promulguera pas, Hollande défend ici un ectoplasme qui ne prendra jamais vraiment corps.

De la même façon, lorsqu’il évoque sa maîtrise de la finance, il fait doucement sourire. Certes, l’union bancaire européenne est en route, mais c’est un projet qui ne date pas d’hier, et le pauvre n’y est pas pour grand-chose. Du reste, on peut largement arguer que ce projet ne sera qu’un cautère sur une jambe de bois. Par exemple, les banques françaises sont lourdement exposées au risque financier ukrainien, et ce n’est pas l’union bancaire qui va y changer quoi que ce soit. D’autre part, la taxe Tobin (ou plus exactement, sur les transactions financières) est une parfaite idiotie, poussée tant par la droite socialiste du précédent président que par la gauche socialiste actuelle. De plus, on voit mal ce que le président pourra lui trouver pour fanfaronner, tant sa version actuelle est diluée et, de fait, impraticable. On peut déjà s’attendre à des effets de bords comiques et coûteux.

En une heure de temps, on pouvait aussi s’attendre à une petite brouettée de promesses plus ou moins ridicules, plus ou moins tenables, et plus ou moins habituelles dans la bouche d’un politicien qui se fait actuellement frotter l’épithélium avec du crépi en terme de popularité. Avec une grosse louchée de petits bisous fiscaux pour les salariés modestes (et une baisse de trois points des cotisations, dans bientôt, promis juré craché, vers janvier 2015), on le voit espérer rattraper le vote d’une tranche de population nettement plus acquise à la gauche radicale (celle représentée, de façon brouillonne, par le Front de Gauche, et de façon camouflée, par le Front National).

Lorsqu’il indique aussi vouloir réformer pour la classe moyenne, celle qui n’est, finalement, ni vraiment riche, ni vraiment pauvre, et qu’il a précédemment tabassée d’impôts, on pourra s’étonner que cette promesse — qui n’engage à rien tant sa description est floue — n’ait pas été réalisée plus tôt : c’est elle qui doit bénéficier des réformes, certes certes, mais pour ce qui est du détail, vous consulterez l’intendance qui verra tout ça plus tard, ne vous inquiétez pas.

hollande et son casque (vignette)Quant au chômage, le petit air de pipeau qu’il nous joue depuis deux ans continue, toujours aussi pulsé et obstinément à contre-temps de la réalité. Au sujet de la courbe des demandeurs d’emplois, magnanime avec lui-même, le président reconnaît que « Nous l’avons stabilisée, pas inversée. » Plus troublant, il a ensuite rappelé dans la foulée que

« c’est la seule promesse qui compte aux yeux des Français et je m’engage donc à la tenir. »

Autrement dit, concernant les autres promesses, il les fait mais ne s’engagera pas trop, hein. Ce n’est pas comme si elles comptaient vraiment aux yeux des Français, donc ça va.

Comme on le voit, jusqu’ici, le président a, sur la forme, repris un peu de crédibilité, et sur le fond, joué la partition parfaitement habituelle à laquelle on pouvait s’attendre de quelqu’un qui n’a, finalement, à peu près rien à craindre (il est président, il y reste, quoi qu’il arrive), et qui a encore quelques cartouches dans sa besace (remaniement, dissolution) pour s’assurer un avenir assez tranquille.

Mais là où Hollande sera bien vite retombé sur ses petites habitudes de politicien bidouilleur aux pâles copies de tactiques mitterrandiennes, c’est lorsqu’il aura annoncé, de façon assez détournée, un report des élections régionales, pour les mettre en phase avec la réforme territoriale qui a été lancée récemment, et a évoqué, là encore de la façon la plus ambigüe possible, la disparition des départements (ou, tout du moins, des Conseils généraux).

Tout ceci est, bien évidemment, un magnifique enfumage.

Hollande fucking loves cocaine

Enfumage qui a, du reste, parfaitement fonctionné lorsqu’on voit les réactions journalistiques et les réactions politiques.

Du côté des journalistes, toutes les rédactions se sont mobilisées comme un seul homme pour mettre en avant cette supercherie : Hollande sera peut-être le président de la réforme territoriale ? Mes petits amis, quels instants magiques ne vivons-nous pas ! C’est extraordinaire, les élections régionales pourraient être repoussées ! Et les régions fusionnées ! Et les départements dissouts ! Quelle excitation, quelle transformation, quelle révolution mes enfants, c’est vraiment géniaâal !

Les politiciens, devant cette orgie médiatique, ne sont évidemment pas en reste : vite, ouvrons notre bec, qui pour abonder dans le sens présidentiel, qui pour s’étouffer de rage que le méchant président puisse ainsi remettre en question le calendrier électoral parce qu’on sait, au fond, que si les élections avaient lieu aux dates prévues, il se prendrait une volée de bois vert, voyons, voyons. Ainsi, pour Copé, il faut en passer par un référendum (autrement dit, planifier un vote au moyen d’un vote, c’est particulièrement finaud) et ne surtout pas laisser ceci à la seule initiative du chef de l’État. Après tout, « il s’agit en réalité d’une grande réflexion institutionnelle que l’on doit avoir » !

Sauf qu’ici, je dis modestement « stop ». Ou plutôt, foutaises.

Non pas que la disparition des départements m’attristerait. En réalité, ils sont à l’évidence redondants dans le mille-feuille institutionnel dont la France s’est dotée aux cours des années. Le report des compétences actuellement dévolues aux conseils généraux vers les communautés de communes ou vers les régions (mélange possible) ne serait pas un mal, d’autant plus si on arrive vraiment à faire disparaître les structures et les centaines de milliers d’emplois fonctionnaires qui les occupent. Je n’y crois pas trop, mais après tout, pourquoi pas.

Mais en réalité, tout ceci est un parfait enfumage : alors que le pays accumule actuellement des problèmes graves, une fiscalité débordante, un chômage galopant, et des perspectives économiques de plus en plus sombres, le président, les journalistes et toute la clique politique, bref, tous ces clowns qui sont payés, de près ou de loin, par nos impôts, s’emploient à réformer … le cadastre administratif.

Ce pays est foutu.

vite réformons les régions

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires251

  1. Black Mamba

    Ah! Un lolchatonmignon … pour supporter de voir autant de fois la tête du clown président…

        1. petit-chat

          Ou bien, hypothèse hasardeuse, c’est là qu’il trouve toute ses idées pour la France ?!

          1. Guillaume

            Perso, j’ai plus de respect pour les morts du Heysel que pour le mort qui puait des Hessel…

        1. Black Mamba

          Je suis parfaitement au courant, j’ai juste lancé une réflexion sur le court d’eau de ses pensées :mrgreen:

            1. Black Mamba

              Pour moi, il espère juste une petite diversion pour pouvoir y entrer discrètement :mrgreen:

          1. Scarlet Pimpernel

            @BM

            « le court d’eau de ses pensées »…. joli…

            Toujours aussi délicieusement surréaliste, cette chère amie… elle vient ainsi de découvrir l’origine de l’expression « idées courtes »… à défaut de « cheveux longs »….

            1. Black Mamba

              Avec le thème de l’EAU ou Mono Oxyde DiHydrogène , il y a aussi le mot réflexion , réfléchir son image sur le miroir d’eau , mais la réflexion est trouble car cette eau est courante …

            2. Scarlet Pimpernel

              Hmmm… ce côté narcissique si bien illustré par de certaines illustrations d’avatar… wishful reflecting?

        2. Nemrod

          Mais quel crétin quand même !
          C’est incroyable.
          Il se fait pomper jusqu’aux neurones rue du Cirque…je vois pas d’autres explications.

          1. gameover

            Nan, il refuse de se faire briefer sur le protocole et il n’y a donc pas de répétition à blanc. vous remarquerez qu’il y a rarement des marquanges parterre.

            C’est pour ça qu’il marche souvent sur les pieds à Angela et qu’elle est aussi obligé de le tirer par la manche. Il a aussi voulu soulever une gerbe dernièrement alors qu’il fallait simplement la saluer.

            1. Nemrod

              Et c’est pour ça qu’il s’incline sur la bouche d’égouts et ne remarque pas le cercueil drapé 5 mètres plus loin ?
              Effectivement, il vaudrait mieux répéter…beaucoup !
              Ce mec est vraiment un fumiste.
              On ne peux exclure qu’il soit aussi vraiment très con.

            2. gameover

              Les honneurs c’est hyper compliqué. L’autorité militaire principale ne doit pas se mettre entre la famille et le cercueil par exemple. Il semble qu’il se soit mis en limite de la famille (regardez les chaises). De l’autre coté de la plaque il aurait masqué le cercueil il me semble.

            3. gameover

              D’ailleurs si vous regardez bien dans la foule il y a aussi un panneau blanc au sol qui donne la limite de la famille ou des proches.

              L’abruti qui a mis ce panneau ici a dû être viré.

  2. LeRus

    Les français l’ont voulu, ils l’ont. Qu’ils boivent jusqu’à la lie. Non, franchement, je n’ai plus aucune pitié.

    CPEF et c’est bien fait pour lui.

    1. val

      @le Rus Euuuuh je ne l’ai pas voulu du tout , nous n’avions comme dit H16 pas de vrai choix : on pouvait avoir : peste, choléra , ebola et nous avons eu Mou &co Vice en dose .
      Maintenant je vous rejoins sur le côté instructif de la chose sur les population qui avaient foi(e) dans le Mou

      1. LeRus

        On est bien d’accord…

        Je tenais juste à faire remarquer que, même s’ils sont tous plus ou moins mauvais, tous les politiques ne se valent pas quoiqu’en disent ceux qui aimeraient bien aller à la soupe aussi. Je reste persuadé que l’équipe Fillon/Sarkozy était moins pire que Ayrault/Hollande.

        Il y avait un choix, peut être pas idéal, mais il existait. Les français ont voulu croire (et continuent encore à vouloir y croire) aux sirènes du socialisme et les choses s’aggravent alors que le situation était déjà mauvaise. C’est bien fait pour eux.

        1. Théo31

          « l’équipe Fillon/Sarkozy était moins pire que Ayrault/Hollande »

          Donc pire que beaucoup d’autres possibles.

        2. Calvin

          Arrête de dire que NS était moins pire que FH… Tu vas faire revenir Richard-Ump…

  3. jeff

    Moi, je ne le regarde meme plus. je n’y arrive plus : ca m’empeche de dormir tellement je me demande comment les français ont pu voter pour CA ! Meme ses collègues disaient qu’il était mauvais ! C’est pour dire…

    1. max

      Lui ou un autre, de l’UMP par exemple, quelle différence ? La vitesse vers le mur et la tonalité du klaxon, rien d’autre.

    2. Kazar

      Ils n’ont pas voté pour ça, ils ont voté contre l’autre, Moije l’a d’ailleurs admis hier lui-même !!! Dans un rare élan de lucidité, certes…

      1. Théo31

        C’est dingue, il fait tout comme son mentor élu lui aussi par défaut en 1981.

  4. Higgins

    A peine câblé pour faire un mauvais notaire dans une obscure sous-préfecture provinciale, à part une grande capacité de nuisance, il n’a rien à vendre.
    A propos des réformes subliminales envisagées pour sortir ce pays de la m… dans lequel il est enfoncé par les politocards de tout bord, un intervenant, hier, sur BFM Business, rappelait un mot de Malraux lâché pour caractériser la brillante prestation de l’état-major français en mai-juin 1940 : « on ne gagne pas une guerre avec un demi-soldat dans un demi-char ». Nous , on a à peine un quart de chef à la tête du pays arrivé par hasard à ce poste plus, il l’a reconnu hier, suite aux échecs de son prédécesseur que par la qualité et l’intelligence de son programme. A part assurer sa réélection, ce type n’a aucune vision d’avenir. Je ne lui confierai même pas une épicerie en gérance.

    1. Duff

      Jean-Louis Bourlanges dans les experts. L’émission « c dans l’air » hier soir était fantastique aussi : Le président du CESE, un élu et un historien de mes fesses qui expliquaient à la nana de l’IFRAP que la réforme c’était bien mais pas comme ça, pas trop vite, pas trop et puis mieux en fait pas du tout. Si on pouvait de 57% de dépenses du PIB tangenter les 56.95% ce serait pas mal. Agnès Verdier Molinié s’est énervée à plusieurs reprises, moi aussi devant mon écran en voyant les reportages sur les assemblées départementales et régionales, de magnifiques building pour décider comment dilapider mon pognon.

      CPEF

      1. Nemrod

        Parce que là ce chancre aurait à faire à des clients.
        Des vrais gens qu’il faut contenter sinon vont ailleurs.
        Pas des contribuables que tu tonds avec un revolver sur la tempe ou des électeurs que tu achètes avec le fruit de tes rapines.
        En fait, je ne vois aucun vrai métier que l’on pourrait lui confier.
        C’est un parasite très spécialisé mais non adaptable.

        1. Nocte

          Morpion.

          Ça nécessite une réincarnation, certes, mais c’est une voie Royale pour lui.

    1. Nocte

      Si il aura permis aux gays de se marier puis de supprimer l’avantage fiscal des mariés parce que c’est une mesure sexiste. :mrgreen:

  5. Jacques

    Deux petites coquilles;
    certes certes doublé
    calendrier électoral(e) sans le « e »

  6. Deres

    Très très fort !

    http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/couacs/2014/05/07/25005-20140507ARTFIG00105-la-chomeuse-qui-a-interpelle-hollande-avait-refuse-dix-offres-d-emploi.php

    On n’est pas encore à l’arrestation arbitraire si vous osez poser une question au Prince mais on en est pas loin ! S’adresser au Roi de France vous expose à des sanctions en place publique … Va-t-on bientôt apprendre son historique bancaire, amoureux et judiciaire dans les journaux … La CNIL fait des histoires pour de simples trombi mais que Pôle Emploi expose la vie des gens en toute impunité ne choque personne !

    1. gameover

      Deres ce n’était pas une question généraliste mais sur son cas particulier.
      C’est elle qui a choisi de rendre son cas public. C’est donc le mis en cause, Pôle emploi, qui se défend ici et a priori il semble avoir raison.

      Elle a un droit de réponse si elle estime que les faits allégués ne sont pas corrects.
      Rien de choquant donc.

    2. Kekoresin

      Douce France, pays du miel et du lait où il vaut mieux rester à glander plutôt que d’accepter un emploi.

      Pour ce qui est de la CNIL, le nombre de crétin(e)s qui s’exposent sur Facebook et autres réseaux dits sociaux sont très mal placés pour venir pigner contre l’administration. Aucun organisme n’oserait mettre une photos d’un usager en train de vomir sur le dos de sa copine ou simuler une saillie avec un chien ou … enfin bref, vous avez compris le concept!

  7. Djefbernier

    D’après le blogalupus, FH préconisait un exercice de vérification au milieu de la législature. Je vous invite à lire cet excellent moment de photo, propos daté de 2006, c’est vrai que c’est loin mais à l’époque il termine en parlant de quitter la présidence. Si c’est pas malheureux ces micros partout

    1. royaumont

      proverbe correzien :
      « une promesse politique n’engage que ceux qui y croient »

      1. petit-chat

        Mouland sait les promesses auxquelles tiennent les Français, il fait donc un tri (sélectif, forcément), poubelle jaune, poubelle verte, poubelle rouge.

        1. petit-chat

          Et il garde la poubelle rose, (c’est la poubelle pour aller danser (avec Julie ?))

  8. Guillaume_rc

    « un abandon en rase campagne » de la réforme Peillon ? J’aimerais être aussi optimiste que vous.

    Dans mon bled, le maire a réussi à se conformer à cette réforme de merde au prix de x réunions, recrutements, etc.
    Et il n’a pas envie de s’y coller une fois de plus.
    Tant qu’il n’y aura pas un retrait pur et simple du texte, il ne bougera que marginalement.
    Et il n’est pas le seul.

    Tant pis, si c’est une réforme débile, coûteuse et, surtout, qui se fait au détriment des enfants.

    1. Calvin

      +1
      A mon avis; cette réforme cible le corps enseignant de primaire pour supprimer le minimum d’indépendance qu’il avait.

    2. royaumont

      Assez d’accord.
      Je ne demande pas mieux que de voir cette réforme de m… partir à la poubelle.
      Ceci dit, vu que c’est très, mais alors très con, c’est devenu emblématique de la gauche. Ils risquent d’en faire un point d’honneur et donc de s’y accrocher.

      c’est suffisamment nuisible pour être conservé.

      1. petit-chat

        L’Hamon table sur la durée pour que les Peillonnades s’estompent, un peu comme les vapeurs d’Hamon niaque le Biophénol A.

    3. Claribelle

      Entièrement d’accord.
      D’autant que les aménagements de Hamon n’arrangent pas vraiment grand monde. Il tient à ses 5 matinées de cours mais permet désormais de cumuler les « nouvelles activités périscolaires » sur une seule après-midi. A part les communes rurales fonctionnant en mutualisation de moyens (telle école le lundi, telle autre le mardi etc.), ça n’a pas d’intérêt. C’est rajouter une 1/2 journée de centre aéré plus ou moins obligatoire (si personne pour garder les enfants) et dans de moins bonnes conditions aux frais de la commune et éventuellement des parents (mais en tous cas des contribuables).

      La seule solution serait de revenir aux 9 demi-journées travaillées d’avant la réforme Darcos (donc remettre les enfants en classe 2h de plus -voire 3 en supprimant quelques réunions inutiles- ce qui supprimera les 2h d’aide aux enfants en difficulté que devaient les instits en contre-partie de ladite réforme -ce qui permettait surtout à l’E.N. de supprimer les dispositifs existants auparavant pour faire de économies): ça satisferait les parents, les enseignants et les municipalités. Mais ça voudrait dire aussi qu’on abandonne l’idée des « activités » culturelles-socialisantes-épanouissantes-pour-tous voulues par la gauche…

    4. Kekoresin

      Vu la déliquescence du pays, cette réforme foireuse coute cher, à moins que nos petits mioches réussissent à exporter leurs oeuvres réalisées pendant ces pauses ludiques imposées. Mais le petit Benoit l’a promis, il y aura des aides de l’état; traduisez: nos impôts ont trouvé un nouveau trou par où s’enfuir!

      De mon point de vue, la restructuration de l’espace administratif est plus pertinent car source d’économies (sauf si nos chers $ politichiens s’amusent à aménager des brèches dans le dispositif pour s’y planquer ou y foutre quelques uns de leurs potes). Déjà, si les conseils généraux disparaissent, ça fait quelques suceurs de taxes en moins!

      J’entendais hier un journaliste qui s’inquiétait de l’avenir des FRAC qui faisaient « travailler bon nombre d’artistes. » Pour les économies, c’est pas encore gagné avec cette mentalité de subventionnisme à la con. http://www.youtube.com/watch?v=By1MH_7M8PY

      1. gameover

        exporter les oeuvres : une auditrice hier qui posait une question a Hollande a demandé si le but de l’école était d’être champion du monde de macramé et de zumba !

        BM sors de ce corps !

    1. Claribelle

      On cherche 50 milliards d’un côté mais on est prêt à dépenser des millions de l’autre pour un an, puis pour deux… (en plus de ceux déjà prévus pour le plan banlieue de NVB) et ensuite ce sera aux communes de se débrouiller (en augmentant les impôts par ex.).

      1. Théo31

        Après les élctions, réforme de la taxe d’habitation : les Français vont se faire tondre comme jamais par les communes.

  9. Olivier Vitri

    Ni vision, ni solution, l’allégorie de Louis XVI est hurlante de réalisme. Ce pays a exactement ce qu’il mérite et a semé du vent mauvais. Il récoltera donc…

    1. royaumont

      Louis XVI ne méritait pas cela. D’abord c’est peut être le seul chef d’état de toute l’histoire de France à être humainement sympathique.
      D’autre part, avec Turgot, il est le seul à avoir tenté une réforme libérale (échec cuisant, certes, mais pas de son fait).
      Enfin, avec sa politique maritime, sa réforme judiciaire et l’abolition du servage (+ sa tentative avortée de réforme fiscale) il avait une vision d’avenir lui !

      1. Nemrod

        Je suis d’accord.
        Le personnage historique qui lui ressemble le plus me semble Gamelin.
        Pour sa vision stratégique.

        1. max

          Ou Louis XIV. L’erreur de Louis XVI a été de ne pas mater l’aristocratie dispendieuse.

            1. Guillaume_rc

              Sans remonter si loin, je vous rappelle que cette « excuse qui sert de président » (dixit noter hôte) a pris comme modèle F. Mitterrand.
              Vous savez FM : celui qui a torpillé la France en 81-82 en embauchant 1M de fonctionnaires, celui qui a nationalisé, celui qui a fait du mensonge une seconde nature, celui qui a mis sur orbite Harlem Désir, celui qui avait une fille cachée et mis la moitié de Paris sur écoute, celui qui a tout fait pour le FN, celui qui a « suicidé » son 1er ministre, celui qui a placé ses amis partout, etc.

              Avec un tel modèle, je suis moyennement étonné du résultat actuel.

            2. Scarlet Pimpernel

              Pour ce qui est de « l’aristocratie dispendieuse », tu fais sans doute allusion aux pensions, mais on peut les voir sous un angle différent :

              La noblesse militaire – je ne parle pas des parlementaires, dont, toutefois, les enfants se prenaient au jeu de la guerre pour mieux affermir un titre flatteur mais récent – se ruinait à entretenir ses régiments à ses frais.

              Par ailleurs, l’impôt du sang n’était pas qu’une image : il suffit de lire la liste des morts dans les différentes batailles de la fin du 17° et du 18° siècle, par exemple au Passage du Rhin (où un fils de Louis XIV laissa la vie) et à Fontenoy…

              Dès lors, les »pensions » allouées par le Roy représentaient le remboursement des frais, et des retraites très méritées…

              Et l’argent distribué servait aussi à faire travailler tout un peuple d’artisans et de travailleurs, qui furent tout bonnement ruinés à la Révolution….

  10. Jesrad

    Le citoyen français ne réagira pas aux déclarations de François, le peut-êtrésident. Il attend de voir.

  11. sa0000

    Il a été très honnête sur un point : de toute façon il n’a rien à perdre, lui.
    Au moins c’est cohérent.

      1. Calvin

        Soit le type est sérieux et il fait passer des réformes impopulaires mais nécessaires,
        Soit le type est arriviste et il en profite à donf…

        On est, je pense, dans le deuxième cas…

    1. Kazar

      Et oui, il sera de nouveau payé par son parti, et dans le pire des cas, retournera dans son corps d’origine, fonctionnaire peinard !!! Le chômage, c’est jamais pour lui !!!

      Avec bien sur sa retraite de député, et celle de fonctionnaire :

    2. val

      @sa0000 , ça c’est certain, il ne perdra rien … lui . Nous c’est moins sûr …. quant à son honnêteté , il ne risque pas de la perdre non plus , il n’en a jamais eu .

  12. kloupa

    Comparer Hollande à Louis XVI, c’est flatteur pour lui: Louis XVI avait vainement essayé de réformer le pays,avec Torgot, avant d’en être empêcher par l’alliance des profitards du statu-quo de l’époque. Hollande n’a même pas velléité de faire des réformes de structure. Quant à Hollande, ennemi auto-proclamé de la finance, c’est une farce: c’est son meilleur ami, sinon, il se serait empressé d’assainir les finances du pays et de maîtriser sa dette. Sa politique profite d’abord à la finance, qui plus est, non Française, puisqu’il ruine les Français et la France. C’est « après moi le déluge », càd Louis XV…

    1. sa0000

      Oui, je suis d’accord !
      La ressemblance continue d’ailleurs dans la sphère privée.

        1. Higgins

          La parc aux cerfs a généré une littérature prolifique. Pour la rue du cirque, à part la une des magazines people.

  13. pouf pouf

    On vient juste de retrouver un chat écrasé à la lisière de la campagne, à l’instant. Ca y est ? C’est le début de la campagne ? Enfin le délai légal de démarrage de la campagne, par rapport à la ville, c’est quand ? Ah, c’est là, la campagne commence maintenant, ici, là, par rapport à la ville, la campagne c’est ici, voilà, comme ça le démarrage de la campagne. Voilà, voilà, voilà, et vous z’allez dire quoi ? Pour que la ville s’arrête, dans vos têtes, z’allez faire quoi ? Mais c’est tellement bien quand on part en weekend dans notre maison au bord de la raaaaaaah, voilà, voilà, voilà, sinon, vous avez été voir bill viola ? Même en rêve ? Et puis, quel discours d’arrière-cour d’odeur d’égout au service suivant ? Z’avez-vu les chinois ? Elle se fait tripoter dans le métro ? Quel cul sur quelle commode ? Craplette supporte plus qu’on l’appelle craplette ? Ouais pareil, pareil, j’adore tout, tout le temps, j’ai que ça à foutre. Et puis bon matin tout de même.

      1. MadeInCH

        Y’a déjà de la campagne! Tu veux la mettre où la campagnes, si tu mets des villes à la place. Tu veux mettre la campagne à la ville?

        Pis l’électorale, tu veux aussi la mettre à la ville? Le chat mort dans mon jardin peut-être, comme fumier et paske c’est plus honorable que de finir dans un incinérateur de roadkill, mais pas d’électorale chez moi, svp!

  14. Baichette

    Très bon as usual. « I fucking love cocaine » m’a fait renverser mon café sur mon clavier.

    Juste une coquille c’est « un » cautère et pas « une ».

  15. Flo

    Il cumule tout à la fois une incapacité congénitale à prendre des décisions et un caractère de têtu / borné teinté d’orgueil mal placé.
    Pratiquement tout ce qui a été « fait » depuis deux ans peu s’analyser sous cet angle.
    Il est quand même inquiétant le bonhomme.

    1. Nemrod

      C’est vrai qu’on en rigole mais que se passerait il avec un tel manche en cas de gros coup dur.
      – guerre : à nos frontières, hein ! pas contre des pouilleux en pick up Toyota.
      – guerre civile
      – cataclysme genre japonais
      – panne des motos ru…non je déconne.
      On peut pas pire que ma confiance soit optimum.
      Sais pas pourquoi.

      1. gem

        Pour les motos russes, se référer à son succès en matière de retour de l’être aimé.
        Pour le reste, heureusement, il reste des gens d’un niveau à peu près correct (préfets, militaires,…) aux vrais manettes.

      2. royaumont

        Sans aller dans ces scénarios, je ferai juste une remarque :
        – un cycle économique s’étale sur une durée de 6 à 10 ans (crise en 91, 2001, 2008)
        – la dernière crise date de 2008, 6 ans déjà.
        – la France n’est pas préparée, loin s’en faut à la suivante.

        donc, si la prochaine crise intervient avant 2017, scénario qu’on ne peut pas exclure, qu’est ce que cela va donner, surtout avec un presquesident pareil ?
        CPEF et peut être plus vite qu’on ne croit…

          1. royaumont

            Qu’on aura pas encore sorti la tête de l’eau qu’on va replonger… et se noyer.

        1. gameover

          Royaumont, à part les cycles de Kondratieff, les autres c’est du pipo car chaque année a sa crise dans un endroit de la planète (Mexique, Asie, Russe, Argentine…) qui rejailli plus ou moins ailleurs suivant la saison du cycle de K.

          Là on est en hiver jusqu’à 2017. Pourquoi 2017, je n’ai pas sorti ma boule mais aux environs de 2017-2021 on va commencer à avoir plus d’inactifs que d’actifs donc le chomage va effectivement descendre certainement en dessous de 5%.

          http://www.crisedusiecle.fr/kondratieff.html

          1. Caton

            Hollande a la même analyse, il pense que le départ à la retraite des « baby boomers » va mécaniquement entraîner une baisse du chômage par l’embauche de remplaçants.

            Cela peut être vrai pour la fonction publique. Pour le privé, par contre, c’est loin d’être acquis. Par exemple, dès que l’on arrive à des ratios de l’ordre de deux retraités pour un actif, le financement des retraites devient tellement coûteux qu’il devient impossible de faire significativement baisser le coût du travail. Et si, à ce prix-là, il n’y a pas de boulot, il n’y aura pas d’embauches, quel que soit le nombre de départs à la retraite.

            1. gameover

              Oui 2 retraités pour un actif c’est le suicide.
              L’âge de départ va se décaler vers 70 ans mais ce n’est pas la loi qui le décidera mais juste le niveau de revenu des retraités.

            2. Théo31

              Avec 17 millions de cotisants pour 13 millions de retraités et 3000 milliards de dettes hors-bilan, on a déjà dépassé le stade du suicide.

          2. royaumont

            Cela dit, si on en croit la chronologie de ces cycles tels que Schumpeter l’établit, le sommet de cycle a été dépassé vers l’an 2000 et nous sommes dans la phase de récession, voire de dépression… Rien de bien engageant.
            Par ailleurs, les prévisions de baisse du chômage établies à partir de la pyramide des ages se révèlent fausses : à la fin des années 90, on prévoyait ainsi un chômage résorbé en 2010. Cette approche malthusienne souffre en effet de ne pas tenir compte des mutations économiques et de travailler « toutes choses égales par ailleurs », ce qui est nécessairement faux.

            1. gameover

              Jamais entendu parler de résorption du chômage en 2010 à cause de la pyramide des âges sauf peut-être ceux qui pensaient partir à 55 ans.

          3. Nemrod

            On a entendu cette chanson vers 2000 je crois.
            Les classes d’age arrivant sur le marché du travail étaient moins nombreuses , le chômage allait mécaniquement diminuer…bla bla bli, bla bla bla.
            Marche pas leur raisonnement à la Malthus.
            Il est bien évident que quand 1 actif va supporter 2 inactifs
            – l’actif va se barrer : déjà bien engagé le processus.
            – l’actif va se décourager et essayer d’être inactif : idem.

        1. Nemrod

          Impressionnant !
          Pas con l’idée qu’il nous ait servi sa « normalitude » pour camoufler sa nullité.

        2. gameover

          Oui intéressant surtout parce que ça a été écrit en juin 2012 et qu’on n’avait pas encore entendu les incantations sur la courbe du chômage autres élucubrations.

  16. gem

    C’est pas une plaque d’égout, c’est le monument au soldat inconnu. Un peu de respect …
    Et il ne se recueille pas, il se demande ce que c’est que ce truc et comment ça marche

    1. val

      Il a remarqué qu’un de ses lacets est dénoué, et puis, il n’a pas réalisé qu’il est président, et il se demande ce qu’il fout là et pourquoi tout le monde le regarde

  17. Semaphore

    Une réformette du permis de conduire pour le rendre plus simple, moins coûteux, bla bla bla et bla bla bla, pouf, pouf, c’est comme ça! Foutage de gu…, là aussi! Depuis 1980, chaque réforme de ce permis prétend le rendre (reprise de l’ énumération ci-dessus) tout en rajoutant une couche, voire deux au cataplasme… N’ était visiblement pas au courant que ses potes du Sénat y étaient allés, eux aussi, de leur rajout de cours de secourisme, premiers secours. D’ ailleurs, si c’est aussi essentiel que cela pour les vieux tromblons, on peut se demander pourquoi il a fallu attendre 2014 pour en découvrir l’ impérieuse nécessité. Et, auquel cas, il conviendrait d’ ajouter cela aux enseignements obligatoires de l’ Ednat plutôt que de l’ infliger aux seuls candidats au permis qui n’ a rien d’ obligatoire, lui. La preuve, Normal 1er ne l’ a pas, ce qui est cocasse pour sa charge de conduire le char de l’ Etat, comme on dit…

    1. petit-chat

      Char de l’État, char de l’État, c’est vite dit : le corbillard plutôt, pas pour la vitesse mais pour les résultats.

      1. bob razovski

        Quoique…

        Quand on entend flanby parler on n’a qu’une envie, c’est de lui dire « ho, arrête ton char ! »

    2. gameover

      Il me semble bien qu’Hollande a le permis. Si t’as un lien ?

      Ce qui est fou dans cette histoire de permis c’est que ce sont les préfectures qui mettent des quotas. Ce devrait être un simple acte administratif et non un concours.

      61% des moins de trente ans ont le permis en 2008 alors que c’était 68% en 1993… alors qu’on s’attendrait au contraire. Ca doit jouer pas mal sur le marché de la voiture d’occasion et donc sur le marché de la voiture neuve en fRance.

      1. Higgins

        Pour être actuellement directement concerné, je confirme bien que le permis français, c’est la fête du slip à tous les étages ou comment former de mauvais conducteurs.

        1. Scarlet Pimpernel

          De même que les « round abouts » existaient en UK dans les années 60, et sans coûts monstrueux, le permis anglais se passait avec la lettre « L » sur la custode arrière…
          La France est courtelinesque depuis toujours…

  18. Fll

    Je ne résiste pas à poster ce commentaire de Libertarien sur Contrepoints… Il est bon ce mec, j’suis sur qu’avec H16, les deux ensembles, ils pourraient pondre des articles à nous faire tomber les poils et ruiner les esthéticiennes 🙂
    Post copié sur http://www.contrepoints.org/2014/05/04/165104-quels-sont-les-principes-fondamentaux-des-liberaux

    Et en l’occurrence, les socialistes n’expliquent jamais en quoi il est justifié de voler A pour aider B ou d’obliger A à travailler pour satisfaire les besoins de B. Ils n’expliquent jamais en quoi le moyen est justifié pour atteindre le but.

    Le seul principe qu’on trouve, qui n’est pas un principe de justice mais une maxime, on la trouve chez Blanc puis chez Marx, c’est « à chacun selon ses besoins et de chacun selon ses capacités », qui veut que si A possède une ressource qui ne lui est pas nécessaire et que si B a un besoin à satisfaire, B peut prendre la ressource à A.

    Dans un rapport interpersonnel entre particuliers, si B prend la propriété de son voisin A sans son accord, on appelle cela du vol. Et j’imagine que tu condamnes le vol. Si B s’allie à C, un autre voisin, et vont ensemble prendre la propriété de A de la même façon on appellera ça toujours du vol. En fait peut importe que les voisins de A soient un, deux trois ou douze, leur nombre et la façon dont ils s’organisent pour dépouiller A ne change rien à la nature de l’acte, ça reste du vol. Maintenant, sur la base de quelle magie, parce qu’on organise un vote dans lequel B, C et D choisissent de mettre dans la loi l’appropriation pour eux des biens de A cela change-t-il quoi que ce soit à la nature de l’acte? Autrement dit, ce n’est pas parce qu’on vote démocratiquement le vol qu’il change de nature et donc qu’il serait justifié. Les socialistes arrivent à considérer que ce n’est pas du vol, et ils ont, sans rire, l’outrecuidance d’appeler ça de la justice sociale.

    Les libéraux prétendent que c’est toujours du vol.

    Qui a raison?

    Pour comprendre les départager il suffit de prendre le principe et de l’appliquer à d’autres contenus. On voit alors le fond du principe et ce qu’il implique en tant que principe abstrait. Changeons donc le contenu pour voir à quelle solution on aboutit. Les hommes ont un besoin, les femmes ont la ressource. Tu vois de quel besoin et de quelle ressource je parle?

    Note que dans un rapport interpersonnel, si un homme force le passage entre les cuisses d’une femme, on appelle cela communément un viol. Note que si deux hommes ou plus le font, ça reste un viol, c’est même plus abject et on parle de tournante. Maintenant, imagine que les hommes, supposons qu’ils sont 51%, obtiennent par un vote la mise en place d’une loi qui oblige les femmes à écarter les cuisses pour satisfaire le besoin des hommes. Première question: accepterais-tu qu’on mette une telle règle de droit en place? Deuxième question: lorsqu’on a mis en place une telle règle de droit, considères-tu toujours que c’est du viol ou te permets-tu d’appeler cela justice sociale? Réfléchis bien à ta réponse.

    Le libéral n’a aucun problème de cohérence: le vol reste du vol, au même titre que le viol reste un viol.
    Si pour le vol tu considères que ce n’est plus du vol, mais que c’est devenu de la justice sociale quelle inconséquence ce serait de répondre pour le viol que c’est toujours du viol au lieu d’appeler aussi cela de la justice sociale.

      1. pouf pouf

        françois en train de se recueillir devant la tombe d’ « ici wifi gratuit » ne te suffit pas ? joyeux anniversaire mon grand.

      2. Nyamba

        Ooooh ça y est, tu es majeur ? ^^ Félicitationnnns !

        Blaguapart, excellent commentaire en effet. Qui fait un peu vomir dans l’arrière-gorge, certes, mais bon.

        1. Nocte

          Simplement dommage que l’article et ce commentaire ait été noyés dans une marée façon topic à trolls.

          1. Nyamba

            J’avoue avoir abandonné à un moment. J’avais l’impression que tous les points soulevés étaient explicités de manière très claire, avec une logique limpide (en mode « le libéralisme pour les nuls ») ; avec beaucoup de patience même. Je m’interroge alors : soit ces « trolls » (qui sont d’ailleurs d’ardents commentateurs sur CP, je me demande pourquoi ils sont aussi présents s’ils n’y aiment pas la compagnie… Ce serait fou quand même d’aimer se faire du mal, non ?…) s’amusent comme des petits fous en soutenant des thèses qu’ils ne cautionnent pas, soit il y a un esprit libéral (pas d’autre idée pour qualifier ce machin) qui est inaccessible à un certain type de personnalité ?
            Je suis perdue…

    1. Scarlet Pimpernel

      La comparaison est pertinente : bon nombre de socialistes utopistes du 19° siècle préconisaient la « communauté des femmes »…

        1. Black Mamba

          Ne vous en faites pas , on avait suivi votre raisonnement même si il y a un effet Trolling juste au-dessus de votre post sur le sujet. 😉

  19. David

    Merci H16 pour ce compte-rendu de la prestation de Mimolette 1er. Pour ma part depuis longtemps je ne supporte plus ces classes jacassantes et refuse de les écouter.

    Ce qui ne cesse de faire peine, c’est de savoir que ces profiteurs, qui ne seront jamais au chômage, continuent de se gaver de petits-fours et de champagne à nos frais ; ces parasites se gobergent avec notre pognon et n’ont aucune conscience du dégoût qu’ils nous inspirent.

    1. Théo31

      « n’ont aucune conscience du dégoût qu’ils nous inspirent »

      Pourquoi ont-ils donc des gardes du corps ? Regardez l’autre pétasse qui sort cinq minutes sans son GDC et qui se fait détrousser au DAB.

    2. douar

      Anecdote racontée par Brice Couturier: Lors d’une élection en GB dans les années 90/2000 , parmi les 3 têtes de liste, deux avaient connu le chômage, c’était John Major et le leader du parti Libéral. Seul, Tony Blair n’avait pas connu cette épreuve.
      Ce n’est pas le genre de chose que l’on verrait en France.

  20. bob razovski

    Quel sens de l’à propos ce flanby :

    Proposer un permis de conduire moins cher dans une ville qui a vu les émeutes démarrer suite à… un accident de la route.

  21. retraiteunefois

    Rus , tout à fait d’accord avec toi ; Il a été élu démocratiquement Assumez . Ou faites comme moi, n’y metttez plus les pieds…

    1. Nocte

      Yakafokon… nombre de gens souhaitant partir ne le peuvent pas. Souvent pour des questions familiales et ils doivent subir.

          1. korsor

            MOI ????!!!!

            Regardez toutes ces vieilles serpillères de l’ue venues du luxembourg !!!!!!!!!! Argh… Vivent les angliches, dehors les pouff du duché !!!

            1. korsor

              Hé hé hé…

              Quand H ne répond pas c’est du velours… 😉

              En fait les réponses de H feront l’objet un jour d’une étude sérieuse et détaillée, et quelle surprise !

              Rien n’est ni blanc ni noir…

              Moi même peau très mate… 😉

            1. korsor

              @edit
              Pas du tout !!!! Rendez nous notre liberté – votre j’en foutre… Gardez vos rsa du nord et vos africains pro-rsa… Ici c’est pas une décharge publique… Fuck !!!

  22. guitou73

    Dans la série nauséabonde aussi, hier le retour du zéro nantais à l’assemblée, accueilli en Ayrault par la presse émue presque larmoyante devant le courage de revenir en simple député+ la petite dédicace de Manouel, la fausse humilité du guignol nantais, et pire encore celle de Moscovici, La aussi, ça envoyait du chaton et de l’hypocrisie à gros bouillon…. A gerber. Quand on sait ce qu’ils vont palper à vie….
    Ce serait des fourches qui devraient les accueillir.
    Le vrai pb, déja levé plus haut, est que ces mecs n’ont jamais à assumer leurs erreurs= Antinaturel. C’est toute l’aberration de nos sociétés modernes.

    1. gameover

      Puisque tu parles de Moscovici… voila le dernière magouille du même style que pour Harlem Désir.

      Dans le cas présent on a trouvé (en attendant sa place de commissaire européen en fin d’année) une place hyper spéciale à Mosco qui lui permet de refiler son mandat de député définitivement à son suppléant et ce afin d’éviter une élection législative partielle perdue d’avance.

      La majorité actuelle du PS tient à une voix.

      http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/decryptages/2014/05/05/25003-20140505ARTFIG00105-l-astuce-de-moscovici-pour-eviter-une-legislative-partielle.php

    2. Kekoresin

      Tous ces guignols malfaisants vont se ramasser une dégelée aux européennes. Ça ne changera pas grand chose à l’enfilade dont notre anus a pris l’élasticité nécessaire à l’accoutumance, mais ça fait toujours du bien de les voir penauds, miauler qu’ils ont compris la leçon et que promis la prochaine fois ils seront honnêtes, traduisez « beaucoup plus discrets ».

      1. Higgins

        Je crois que les principaux responsables s’en contrefoutent. Ils savent assurés leurs arrières.

        1. bob razovski

          Certainement.

          Ils assurent leurs arrières et leurs train de vie en s’occupant de nos arrière trains. 😉

      1. Scarlet Pimpernel

        Hmmm… le chat est un terrible prédateur, et il suffit d’en voir un, gentille peluche habituelle, sauter – comme délivré de la pesanteur – pour attraper un oiseau à un mètre de hauteur, en se retournant pour retomber sur ses pattes, pour nuancer cette opinion… et se dire que face à un lion, par exemple, chat trèsmultiplié, on se sent terriblement sac de protéines…

        Je viens de lire une très jolie histoire de chat dans le « Voyager avec Céline » de Philippe Alméras… et ce n’était pas Bébert…

        Quant au chien, on le préfère vite à certains amis, et à l’humanité en général…

          1. Scarlet Pimpernel

            « faciles à dresser »?… pour les chiens, ça dépend des races… mais il est vrai qu’un chat, c’est à peu près impossible, sinon pour la propreté, et encore…

        1. pouf pouf

          honoré bleu, henri seize, vous croyez que je n’ai pas vu votre petit manège ? Vous avez encore dormi ensemble …

  23. korsor

    Supprimer les départements ou les régions c’est ni plus ni moins qu’une loufoquerie grotesque – mais bien sur tous les problèmes vont disparaitre comme par magie – smells like a flowa… De l’enfumage de mouche… De la magie hollando-sarkosienne… Pfff… On vivrait très bien avec des « entrepreneurs » LIBRES – surtout… Que les structures régio-departe-mentaux continuent de poser des affiches pour inviter les gens à participer aux « médiévales » ou aux « fêtes de la saucisse » (chacun paie pour sa bouffe, seule la Place municipale occupée par les mangeurs est « laissée libre » aux dits mangeurs) qu’est ce que ça peut vous fout.e ?!!!

    Le problème n’est pas du aux structures mais aux lois – fiscales, sociales, annales… – obligatoires… Entrecasteaux, Cotignac et autres communes du haut Var truffés de retraités d’Europe du Nord n’ont pas de soucis, le cash rentre, les villages sont superbement entretenus… Logement social ? Connaissent pas… Festivités communales ? Oh oui §§§ Un « cachet » provençal pour tous ces étrangers… Et ils paient cher – foncier, habitation – pour cela… Et paieront encore plus pour conserver ces petits hâvres de beauté…

    Le problème vient de Paris – Matignon/Bercy/les champs – pas de nous les bouseux – ni opéra ni zup zus ztruc ni gare ni ayraulport ni zob… Nous le cul de la France encore pointés du doigt…

    Pfff…

    1. korsor

      Voir le cas de Correns devenu « bio » – une hérésie selon les libéraux… Mais s’il y a demande de cette « hérésie », qui a raison ?

    2. korsor

      Et puis, nous fondre avec le 06 et le 04 voire le 05 ok mais pas avec le 13 – cette pourriture qui nous gouverne déja !!!!!!!!

      1. korsor

        Ah crotte !!! ça passe direct !!! 😀

        Bon alors, on les met où tous ces européens – je parle anglais to their relief and welcome ! You tried to invade us, failed, and you try again you naughty !!! with a BIG smile… Et c’est comac avec les allemands et les suedois et les belges etc…

  24. korsor

    Vos non réponses.. Venez pas pleurer si on s’en carre de vos pleurniches anti-état…

    1. Nyamba

      Suis-je la seule à ne comprendre aucune (ou pas loin) de vos interventions ? Bonsoir, qui êtes-vous ?

        1. Nyamba

          Me demandais si j’avais raté une information essentielle… Edit, on dirait paf (Edit Paf… ha ha ha ha :’D) dans la syntaxe 🙂 .

            1. korsor

              Les mineurs vous devriez fermer votre clapet vu que vous risquez rien du fait de votre minorité…

      1. korsor

        Et toi t’es ki ?

        edit autant le droit que toi de poster non ? Ouais il est hésitant et alors ? Pasque toi pas comprendre on doit le brûler ?!!!

        Et si on faisait le contraire… ?

        1. Nyamba

          Que de colère et de ponctuation… Je ne crois pas avoir manqué de politesse à un quelconque moment.
          Ça vous amuse d’agresser les gens qui ne vous ont rien demandé ?

        2. Ouais enfin « edit » fait 20 commentaires d’un mot, ce qui rend le tout illisible. Et ses commentaires ne sont pas compréhensible. Le rapport signal/bruit est trop faible.

      1. petit-chat

        Ce site devient moullandesque : il part en déliquescence.
        Je vais m’allonger dans mon cercueil, tiens, c’est l’avenir.
        Good night !

  25. LeVertEstDansLeFruit

    Allo ! .. Allo la Terre ! .. Ici Mars. On en a oublié deux chez vous..

Les commentaires sont fermés.