Sommet climatique : le Monde nous propose une petite vidéo mensongère

La France est riche et François Hollande entend bien le faire savoir au reste du monde, en lui faisant verser un milliard d’euros contre le réchauffement climatique, paf, comme ça, cash, parce qu’il est généreux, le père François. C’est au lancement du Sommet pour le Climat à New-York que le très charitable Chef de l’État a fait cette annonce fracassante (pour les finances publiques), alors que tout indique pourtant que ce sommet sera un fiasco mou. Pourtant, tout a été fait pour sensibiliser lourdement les masses bêlantes de citoyens écoconscients.

Tenez, prenez la dernière vidéo du Monde sur le sujet. C’est une de ces petites vidéos dont l’organe de presse se fend régulièrement, avec ce petit côté propagandiste léger comme un loukoum plongé dans un baril d’huile de vidange, qui donne tout son sens aux subventions versées par millions pour compenser le manque chronique de lectorat. On se rappelle en effet d’une précédente édition qui tentait de nous présenter l’économie de la Culture et qui se transformait en ouragan de facepalms dévastateurs.

Foucart et Huet, triples & volaillesEt donc cette fois-ci, la fine équipe de barbouilleurs vidéos du Monde, fièrement aidée d’un Stéphane Foucart toujours aussi consciencieusement à côté de la plaque, réalise l’exploit de renouveler leur performance consternante en se penchant sur le sujet du réchauffement climatique. Seul souci : sur les quatre minutes de vidéo, il ne s’en passe pas une sans que l’une ou l’autre affirmation péremptoire vienne heurter le crépi douloureux de la réalité de plein fouet, fesses nues en avant. C’est, véritablement, une festival de matraquage écologiste à la petite semaine, où tous les poncifs du genre sont agglutinés pour tenir dans le format indigent des quatre minutes d’une vidéo pour le web, telle une enfilade de perles anti-scientifiques formant au final un magnifique collier de nouilles réchauffiste.

Et quand je dis qu’il ne s’écoule pas une minute sans une contre-vérité navrante, il suffit d’écouter les 10 premières secondes pour s’en rendre compte, puisque la vidéo commence son voyage inter-sidérant par, je cite :

« 97% des scientifiques travaillant sur le changement climatique estiment que la Terre se réchauffe en raison des activités humaines. »

al gore climate changePatatras, ça commence très mal. Et pendant que retombe doucement la peau de banane sur laquelle vient de glisser l’équipe du Monde, Foucart en tête, rappelons à toutes fins utiles que ce fameux taux de 97% est une parfaite foutaise. En réalité, comme le dissèque David Friedman dans un article que ni Foucart, ni la plupart des fervents réchauffistes n’ont lu ou même étudié, le taux provient d’une analyse particulièrement large (pour ne pas dire grossière), sur un ensemble de papiers scientifiques déjà assez mal qualifié. En outre, ce 97% ne veut à peu près rien dire puisque pour rappel, la science n’est jamais une affaire ni de majorité, ni de consensus, mais de théories, réfutables, de faits et d’expériences reproductibles. Or, en face de ces prétendues pléthores de scientifiques qui seraient tous d’accords avec a/ le fait que la Terre se réchauffe et que b/ ce serait en raison des activités humaines, on trouve une autre grosse palanquée de scientifiques (plusieurs dizaines de milliers) qui n’acquiescent pas soit à a/, soit à b/, soit au deux. Tant pour le 97% que pour le consensus, on repassera donc.

Bien évidemment, le reste de la vidéo est à l’avenant. Il serait longuet de revenir sur toutes les torsions de faits qu’elle rassemble, mais on doit cependant évoquer, au moins en passant, l’effet de serre, phénomène physique qu’elle décrit avec aplomb… alors que c’est, comme beaucoup de phénomènes physiques complexes liés au climat, encore un domaine largement ouvert au débat. Il est dès lors atterrant de constater que la vidéo, comme tout le discours écologique actuel, passe toute prétention de scientificité par la fenêtre et ne se concentre plus que sur le seul CO2, oubliant par exemple la vapeur d’eau alors qu’il en serait, selon les tenants de ce fameux effet de serre, son principal contributeur.

Et c’est vers la quarantième seconde de purée vidéographique rigolote qu’on apprend, au sujet de l’effet de serre, que « c’est justement cette mécanique que l’Homme a déréglée ». Moui, bon sauf que justement, alors même que le reste est ouvert à débat, l’affirmation que l’Humanité aurait déréglé quelque chose est elle-même le point principal de la controverse. Ici, pour Foucart et sa brochette d’intermittents de la science, « Science is settled« , et il n’y a donc pas besoin d’y revenir : déforestation (mais pourquoi la Terre reverdit-elle, alors ?) et agriculture intensive sont des causes évidentes, point, n’en parlons plus.

Dès lors, le reste est du velours. Partant de la certitude que l’effet de serre fonctionne bien comme la vidéo le croit, partant du principe que le CO2 est le principal coupable, partant de l’idée affirmée avec force que l’Homme est responsable, on peut sans sourciller balancer, entre deux rots qu’on pourra faire passer pour une vérité scientifique :

« Ces gaz à effet de serre s’accumulent et atteignent des niveaux record »

Drôle de record, parce que selon les études géologiques longues, les taux observés actuellement sont franchement pépères. Pour mémoire, si nous atteignons actuellement 400 parties par million de CO2 dans notre atmosphère, l’activité proutogène (ou industrielle, allez savoir) des dinosaures du Crétacé (1700 ppm) ou du Jurassique (1950 ppm) devrait rétrospectivement nous terrifier, ou, plus logiquement, nous rassurer : nous avons encore de la marge, et compte tenu de la santé pétulante des dinosaures de l’époque, on peut raisonnablement admettre que même en multipliant la quantité de CO2 dans l’atmosphère par deux ou trois, on resterait très sage par rapport à nos lointains ancêtres.

taux co2 geologique
Au passage (vers 1:10), je note rapidement les petits dessins illustrant, dans la vidéo, l’effroyable passage de 270 ppm de CO2 au début du siècle au taux actuellement observé de 400 ppm, qui donne ceci :

video lemonde - petite escroquerie au passage

La représentation, jusque là aimablement croquignolette, passe dans le domaine du farfelu, sachant que, tout bien considéré, passer de 270 à 400 devrait plutôt donner ceci :

video lemonde - sans la petite escroquerie

Conséquence de cette (énhaurme) hausse pour la fière équipe de propagandiste du Monde ? Les températures ont déjà augmenté de 0.8°C depuis le début du siècle (sauf sur les dix-sept dernières années où les températures ont refusé de monter, selon le GIEC lui-même, zut alors), et les épisodes caniculaires sont plus fréquents (même si aucune preuve ne vient étayer cette affirmation). Et si l’on part de l’hypothèse tout à fait réaliste d’un doublement de la concentration de CO2 d’ici 2100 (date pratique puisque tout ceux qui ont fait la vidéo et ceux qui l’écoutent seront vraisemblablement morts ou n’en auront plus rien à faire), alors la température augmentera dans une fourchette de 1.5° à 4.5°. Admirez à la fois la précision diabolique (au demi-degré près), la minceur de la fenêtre (3 gros degrés joufflus), et la date de la prévision (plus de 80 années dans le futur). Pas de doute, la climatofumisterie a encore de beaux jours devant elle.

Ce n’est malheureusement pas la seule conséquence de tout ce méchant CO2 rejeté dans l’air : à ces températures subitement élevées, il faudra ajouter la montée irrémédiable des océans à cause de la fonte … des banquises (diable, même les banquises sont mises à contribution dans ce foutoir !), des glaciers et des calottes polaires, ce qui est évidemment une catastrophe parce que tout le monde sait que le froid et l’eau gelée, c’est bien plus agréable à la vie comme en atteste la faune et la flore luxuriante des pôles. Mais bon, d’un autre côté, rassurez-vous : si le niveau des océans monte (peut-être), en tout cas, il ne le fait pas autour des îles. Ouf. C’est déjà ça. Ça explique sans doute l’absence joyeuse de millions de réfugiés climatiques pourtant garantis sur facture par l’ONU au début du siècle.

Pignouferies de presse

Et puis ces catastrophes (températures élevées, hausse des océans, Noé qui n’a toujours pas fini son arche pour des raisons de paperasserie administrative, etc…), il faudra bien sûr ajouter l’inénarrable acidification des océans (dont les effets sont inconnus mais forcément néfastes avec plein de conditionnels lourds de menace) qui tue les coraux, les ours et les manchots, et l’augmentation des méchantes sécheresses que n’expliquent pas ce satané reverdissement de certaines parties du Sahara, mais baste, si on devait s’encombrer de faits et de réalité, cette vidéo n’aurait plus ni queue.

Après presque quatre minutes de navrantes affirmations du même acabit douteux, la vidéo rend les armes sur un avenir sombre dépeuplé des espèces animales, marines ou non, détruites par cette méchante humanité qui pollue à coup de CO2. Et alors que le Président vient d’engouffrer un milliard virtuel dans une lutte climatique de plus en plus absurde, Le Monde, phare moderne de la pensée francophone, continue son devoir messianique de propagande climato-alarmiste en proposant ce genre de vidéos.

Joie ! L’argent du contribuable a été bien dépensé et les subventions continueront donc à tomber.

valls au bord du suicide

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires235

    1. René de Sévérac

      Il y a un fait qui m’intrigue : la montée des océans !
      on ne cite comme argument que la fonte des glaces; or la dilatation de l’eau sous l’effet de la température ne doit pas être négligeable (imaginons une mass considérable d’eau passant de la température moyenne de 4° à -disons- 5°).
      Revenons aux 97% : si vous rassemblez une masse de « spécialistes », la masse critique permettant d’identifier le VRAI (et les dotations) doit se trouver autour de ce chiffre.
      Ce qui tend à prouver que 3% est le taux normal de « indépendance de la pensée » ; en tous cas, chez les « mutins de Panurge », il n’est pas atteint !

      1. gameover

        Marrant que tu aies choisi cette température de 4 à 5°C puisque de 0° à 4°C l’eau se contracte… et comme à 4°C on est au point d’inflexion (pente très faible) ce premier degré ne donnera que 6cm de hausse du volume*… A voir comment sera géré le débordement, mais quand on voit les différences d’amplitude sur les marées, 6cm ce n’est rien.

        *: la dilatation de l’eau ne concernera que les 1000 premiers mètres

  1. Le Gnôme

    Le seul problème, c’est que ce genre d’arguments bidonnés est répété jusqu’à la nausée, et que les gens finissent par y croire.

    Un mensonge répété dix fois reste un mensonge; répété dix mille fois il devient une vérité disait un orfèvre en la matière.

    1. Deres

      97% des experts du changement climatique pense qu’il existe car c’est leur gagne pain ! Si il n’y croyait pas, ce ne serait pas des experts du changement climatique … Les 3% restants n’ont probablement pas compris la question ou se sont trompé de case !!

      1. yann

        c’est exactement ça ^^
        la plupart on étudié l’écologie à la fac et ne trouve pas de boulot…
        donc ils se l’inventent !

        ce serait un peu comme demander à un fonctionnaire ou à un élu si on a besoin de lui… bien sur qu’on en a besoin , c’est le moteur du pays et ce serait bien pire s’ils n’étaient pas la !

      2. ph11

        Sachant qu’il doit y avoir 100x plus de financements pour les études favorables au réchauffisme que pour celles y étant défavorables, il y a intérêt à ce qu’il y ait bien plus d’études réchauffistes…
        C’est quand même débile de faire considérer qu’une théorie est bonne sur le nombre d’études alors que les processus de sélection sont aussi biaisés…

        La théorie du réchauffement climatique est une belle démonstration des divers biais cognitifs…

    2. Toufou

      « Le seul problème, c’est que ce genre d’arguments bidonnés est répété jusqu’à la nausée, et que les gens finissent par y croire. »

      > perso j’y ai cru. Ou même je peux dire que j’y crois encore un peu (je ne suis pas au point de nier toute action de l’homme sur la terre). Mais maintenant j’essaie de faire le tri avant de gober tout cru les monceaux de balivernes que des illuminés autoconvaincus tentent de nous faire croire .
      Contrairement à H16, j’ai un peu de mal quand même à adhérer à la théorie du complot des capitalistes de conivence, et pense plutôt que la peur du cataclisme est naturel chez l’homme, depuis la nuit des temps, et qu’il faut voir les escrologistes comme les Sorciers-Marabous du village Occident plutôt que comme les savants architectes d’un complot rémunérateur (d’autant que les entreprises « vertes » florissantes sont finalement assez rares).

      1. « la peur du cataclisme est naturel chez l’homme »
        Ça, c’est la base, qui permet ensuite au capitalisme de connivence et à l’idéologie rance des semeurs de panique de prendre son envol.

        1. Toufou

          Je suis peut-etre naif. C’est tout à fait possible. Mais ma version est la suivante :
          Des illuminés « perçoivent » la venue d’un nouveau cataclysme, comme beaucoup d’autres prédicateurs avant eux, ou même après eux (souvenons nous du « terrible » bug de l’an 2000 …).
          L’effet de peur collective prend facilement puisque nous sommes génétiquement conçus pour avoir les jetons pour a peu près tout et n’importe quoi, surtout si nous ne comprenons pas.
          Cet effet de peur est tellement collectif que meme certains patrons, bien qu’ils soient intrinsèquement méchants, croient eux-aussi, au combat pour le « bien » et axent leur entreprise dans le sens du « bien ».
          D’autres patrons, vraiment méchants cette fois puisque la seule religion à laquelle il adhere vraiment est le pognon, ne croient ni au « bien » ni au « mal », et à vrai dire ils s’en fichent éperdument et ne se sont même jamais vraiment posé la question du « bien » et du « mal », mais s’ils peuvent refourguer du matos à des couillons prêts à payer, bah ils vont pas se gêner car après tout le client est roi.
          Ils ne sont de connivence avec personne, mais tant qu’il y a du gogo, eux ils leur refourguent de la came. Et si c’est un gouvernement qui paie, c’est encore mieux, le chuèque n’en sera que plus gros et plus facile à obtenir.

          1. Toufou

            On ne peut pas totalement exclure la connivence. Mais l’homme est tellement couillon tout seul, pourquoi aller s’enquiquinner la vie à monter tout un scénario qui nécessitera 20 ans avant que la mayonnaise prenne, alors qu’il est bien plus facile de surfer sur la derniere lubbie du moment. En 1990 je te vends du catalyseur gavé de métaux lourds qui pollue pas, en 2000 je vends de la bombe à air-sec anti-bug de l’an 2000, et en 2010 des moulins à vents. Pour 2020, je me tate, mais je trouvera bien un truc. Y a toujours un truc.

            1. « un scénario qui nécessitera 20 ans »
              Vous n’y êtes pas. La connivence est un sous-produit, pas l’effet recherché. L’effet recherché, c’est le collectivisme.

          2. « Des illuminés « perçoivent » la venue d’un nouveau cataclysme »
            Le projet écolo a été monté et financé par les communistes, un peu avant la chute du Mur. C’est connu. C’était une méthode d’infiltration pendant la guerre froide. Donc pas si illuminés.

  2. Milpa Bagen

    Personnellement j’y crois au réchauffement climatique. C’est même une Bonne Nouvelle avec plein d’opportunités pour l’avenir. C’est une chance pour les générations futures. Qui pourront profiter a plein du booster économique que représentera l’adaptation de notre monde à ces températures climatiques plus clémentes.

    Tenez ce genre de propos devant les tenants de l’écologie religieuse, et vous verrez de quelle manière ils tombent en apoplexie! C’est très rigolo. Car selon le dogme de leur religion, il ne peut que sortir du MAL de l’humanité. Et donc le réchauffement climatique ne peut, ne doit qu’être mauvais.
    Laissez penser que du bien en sorte, est juste impensable.

    1. Jesrad

      « booster économique que représentera l’adaptation »

      Je vais venir chez vous casser des vitres, alors.

        1. Adolfo Ramirez Jr

          vous n’avez pas compris le sens de son message je crois!
          Très bonne tactique, abonder dans le sens des fanatiques pour en venir à des conclusions positives là où eux prédisent l’apocalypse!

    2. Deres

      Etant donné l’encroûtement du pays, je pense que la France aurait tout à perdre à d’une nouvelle distribution des cartes provenant d’une évolution du climat … Les autres pays s’adapteraient beaucoup plus vite que nous au moindre changement. Notre déchéance ne pourrait que s’accélérer.

    3. ph11

      Dans ce débat, il faut s’en tenir aux faits.
      C’est un principe de base de la science, il me semble.

      Il y a eu un réchauffement climatique au XXe siècle, ou plutôt 2 périodes de réchauffement, avec une période de refroidissement entre les 2. La dernière a duré 15 ans qui ont suffit pour mettre en place tout le bazar.

      Cette période est aussi celle où les scientifiques écolos 68ards sont monté en grade et ont imposé leurs idées. Maintenant, ils vont à la retraite.

      Maintenant, il n’y en a plus depuis 19 ans…

      Tout le reste n’est en fait que pure spéculation, c-a-d les températures à venir, l’impact sur la société, si c’est mauvais ou bon, ainsi que les « solutions », qui ne sont qu’idéologie, qui étrangement ressemblent très fortement au communisme, politique du grand bond en avant dans le ravin… Le fait que les écolos sont d’anciens maoïstes ou agents de Moscou et des bureaucrates étatistes est un pur hasard…

      Il est anormal de se faire traiter d’anti-science ou de négationniste lorsqu’on s’attaque à ces derniers arguments qui n’ont rien à voir avec de la science. Surtout par des gens qui refusent le débat parce qu’ils ne tolèrent pas la contradiction, donc la réfutation, donc la science.

      1. lxy

        « Le fait que les écolos sont d’anciens maoïstes ».
        La qualification de « khmers verts » leur va très bien.

    4. PELX

      Plus besoin de faire du bois qui réchauffe plusieurs fois ( pour celui qui le fait, hein ! ), donc l’ homme aura moins chaud par l’ énergie qu’ il brûle, et plus chaud sur son lieu de villégiature. Du temps gagné pour voir si le climat se réchauffe ou se refroidit! Pour lire + ou – de conneries, c’ est selon. Tout le monde nu sur les plages, PEACE AND LOVE !!!!!!!!! ( smiley qui tire la langue et a les yeux exorbités ! )
      H16 : GOUROU !

    5. Othello

      D’autant plus qu’il semble que cela soit vrai!

      A regarder l’histoire de la Terre, on s’aperçoit que les périodes chaudes s’accompagnent d’une explosion du vivant et de la bio-diversité alors que les périodes froides entrainent l’effet inverse…

  3. Jesrad

    « l’hypothèse tout à fait réaliste d’un doublement de la concentration de CO2 d’ici 2100 »

    Mon sarcasmomètre a bippé 😀
    Il va falloir trouver un moyen d’importer massivement des carburants fossiles de l’espace pour atteindre cet objectif, vu comme les réserves de la Terre ne suffiront pas.

    1. bob razovski

      C’est prévu. Jupiter a envoyé un devis. L’Etat attend les deux autres, obligatoire dans un appel d’offre pareil 😉

  4. pouf pouf

    Mon bien cher camarade, je suis l’inspecteur hans olé, clerc de l’ordre de la congrégation laïque, républicaine, festive et obligatoire qui t’accueille en ses locaux du mardi au vendredi, de dix heures à onze heures trente-huit, puis de quatorze heures dix-huit à quinze heures vingt-deux, et cela quarante trois semaines par an pour que tu puisse être reçu en analyse confessionnelle déplétive personnelle, réflexive et obligatoire. N’oublies-pas de tirer au sort ton ticket en arrivant, on ne sait jamais … Le prêtre républicain laïque va commencer l’interrogatoire, cale-toi bien, ne tire pas sur les sangles, tu risquerais de te blesser. D’abord, pourquoi ne t’es tu pas présenté aux contrôles volontaires obligatoires depuis la semaine dernière ? Tu n’as pas l’air malade et pourtant tu as raté tes deux derniers rendez-vous, ce n’est pas bien sérieux. Tu te repens ? Bien, c’est bien de coopérer tout de suite, ça évite bien des tracas à tout le monde. Pourquoi ne t’es-tu pas présenté aux deux dernières réunions culpabilisantes collectives obligatoires ? Ton voisin de pallier dit qu’il se pourrait que tu sois un climato-sceptique présumé, tu sais que c’est grave ça mon bonhomme ? Pourquoi ne t’es-tu pas présenté aux deux dernières introspections invalidantes ?
    Je n’écoutais même pas ses réponses qui me paraissaient trop sûres d’elles pour être honnêtes et commençais à l’étouffer avec méthode et obstination comme nous l’avions appris dans le stage de formation à l’étranger, dans notre patrie lointaine, les EU d’A, infantilisation et privation d’air les deux mamelles de la gestion respectueuse et humaine des masses consentantes.

    1. MadeInCH

      Plus c’est compréhensible (comprenez: plus le nombre de lectures avant compréhension tend vers 1.2134) , plus c’est déprimant de réalisme.

    2. calc80

      Brillant !
      On veut la suite du film…
      Je vois bien les décors, avec force affiches « promotionnelles » et instruments libérateurs (une belle gégène par exemple). Quant aux costumes, je m’inspirerais du film Equilibrium. Votre inspecteur questionnaire et chercheur de la Vérité ressemble bien à un Ecclésiastes du film.

  5. royaumont

    Petite remarque :
    Si il y a réchauffement climatique et fonte des glaces, il y a plus d’eau liquide en circulation, plus chaude et donc plus d’évaporation, notamment sur les océans. Donc plus de précipitations. Avec un cycle de l’eau dynamisé, comment le GIEC peut il affirmer que la désertification avance et qu’elle est conséquence du réchauffement climatique ?

    Je sais, je pinaille.

    1. Deres

      La seule vérité scientifique est l’augmentation du CO2 anthropique dans l’atmosphère depuis le début de la révolution industrielle. C’est très nette et pas contestable dans les relevés faits dans les glaces des pôles. Le reste n’est que débat d’expert.

      Le climat est une machinerie très complexe avec des très nombreuses rétroactions positives ou négatives avec des dynamiques différentes et des effets géographiques importants. Comme c’est de base un phénomène très bruité (saisons, latitude, courants océaniques, atmosphériques, …), il est impossible d’en sortir des tendances tant qu’elles sont noyées dans le bruit. Et reste ensuite à savoir si une telle tendance qui devient visible est lié au CO2 …

  6. jeff

    Moi ce qui me choque c’est qu’on occupe des tas de gens à des choses inutiles comme celles là ! Et dont tout le monde se fout d’ailleurs ! a part une minorité de bobos… mais comme en France toute minorité a plus de droit que la majorité….

    1. Minou

      Sa permet entre autre à cette minorité de sucer de la subvention et de recaser quelques copain dans des entreprises écolo responsable créées pour l’occasion.

  7. Aristarque

    Je me demande quel serait le taux de scientifiques en accord de penser que la dette de la Grance a/ diminue b/ n’ est pas d’ origine humaine.
    Un gros pourcentage disculperait alors les HP de toute implication dans ce désastre particulier…

    1. Calvin

      Je rappelle que la dette est la faute des dinosaures de la politique : Giscardus Extinctus, Chiracosaure Precautionus, Mitterandus Decomplexus…
      Mais les velociraptors actuels ont aggravé la situation.

      1. Quiet Desperation

        Tu oublies Juppé, Inspecteur des Finances, que j’entends encore – illo tempore – expliquer que le déficit du Budget (dont il était Ministre) n’était qu’une sorte de fantaisie comptable sans importance, et qu’il se réjouissait d’exonérer encore davantage de foyers fiscaux de l’IR, et youpiii !

        Le même Juppé touché par la grâce libérale entend maintenant favoriser l’immigration de remplacement pour compenser notre baisse démographique.

        Moyennant quoi, l’homme est favori des sondages… Je crois que je vais très bientôt me faire naturaliser Patagon…

        1. Calvin

          Le sarkosaurus aussi, peut-être plus, mais, au même moment, celui qui l’a supplanté disait alors qu’il n’avait pas assez cramé d’argent…

  8. trallala999

    Avec une constance remarquable, dès qu’il y a une connerie à faire, FH est dans les premiers avec son moi, moi, j’apporte un milliard……

    1. Deres

      Et moi président je bombarde en Irak parce que cela me met en valeur alors que cela ne concerne pas la France et je récolte des otages assassinés et bientôt des attentats sur notre sol. Pour les attentats, c’est quasi certain sachant la quantité de djihadiste venant de chez nous et qu’un français s’est déjà permis son petit attentat perso en Belgique … Donc il faut compter encore une perte supplémentaire d’un bon demi-point de PIB en tracasserie administrative venant d’un maxi plan vigipirate renforcé et de frais de policiers tout azimut (surtout pour protéger les politiciens et les VIP s’exprimant sur le sujet au passage)

      1. Deres

        Et maintenant on veut aussi faire des frappes en Syrie après avoir affirmé le contraire la main sur le cœur la semaine dernière. Mais ce n’est même plus des girouettes ! On n’arrive difficilement à suivre les changements d’avis tellement ils sont rapides ! Je suppose que c’est le manque de cible en Irak (nos avions n’ont largué leurs bombes que le premier jour et fait de la patrouille le reste). Flamby veut des images spectaculaires prouvant sa puissance.

        1. Nocte

          Ce sont des éoliennes : ils fonctionnent par intermittence, produisent très peu et très mal pour un prix prohibitif, les deux tiers de l’année, ils s’appuient sur des moteurs auxiliaires qui eux produisent vraiment à un cout relativement faible, mais qui vont à l’encontre de l’idéologie à l’origine des éoliennes.

          1. Calvin

            T’as tout juste !
            Le cerveau des politiciens fonctionne par intermittence, produit très mal si ce n’est de la mauvaise taxe, a un coût prohibitif et en auto-augmentation.
            Les lobbies qui les promeuvent sont les crony capitalistes qui sont issus du même sérail : l’ENA.

  9. dede

    « passer de 270 à 400 devrait plutôt donner ceci  »

    Je n’ai pas photoshop pour retoucher mais je ne suis pas vraiment d’accord avec votre correction du graphique: si le volume de CO2 colore dans la bouteille represente 400 ppm, il va falloir un peu plus d’air non colore pour representer les 999.600 ppm qui restent…

    1. douar

      Effectivement, si l’échelle avait été respectée, 270 aurait représenté une micro ligne, et 400, pas mieux.
      Mais c’est une allégorie du bien et du mal comme au bon vieux temps du paradis soviétique.
      Le graphisme est modernisé mais le fond est le même.

      1. bob razovski

        D’autant plus qu’ils ont joué sur la forme du récipient.

        Plus on monte vers le goulot, plus, logiquement, la même quantité de liquide montera vite.

        Ce sont des malins dès qu’il s’agit de démontrer n’importe quoi.

    2. Josselin

      Un graphique ne commence pas forcément à 0.

      Cela dit, je suis également pas d’accord avec la correction du graphique. L’original me semble bon. En effet, la correction aurait été correcte dans le cas d’un verre ou d’un becher. Or ici, le graphique est montré dans un ernlenmeyer, il est donc tout à fait naturel que la hauteur de la partie rouge ne soit pas proportionnelle à celle de la partie rose. Et je pense que c’est volontaire de la part des auteurs de la vidéo.

      « Bien que gradué, l’erlenmeyer ne peut pas servir pour mesurer un volume de liquide. En effet les graduations sont seulement indicatives.« 

      1. Mais quand bien même. L’aire censée représenter 400 ppm est très supérieure à l’aire représentant les 270 ppm. C’est impossible.

      2. jyb

        On n’en a rien à faire de la forme du récipient. Personne ne peut mesurer d’un coup d’oeil la différence de contenu d’un récipient cônique à la hauteur du liquide. Sur un vrai Erlen, les graduations ne sont pas équidistantes. Celles-ci le sont, il s’agit donc d’une échelle linéaire. Les 270ppm font environ 24 pixels sur la capture de h16. 400ppm doivent donc faire 24/270*400 = 35 pixels. h16 est encore au-dessus de la réalité, et les 72 pixels de l’original correspondent à plus du double.

          1. Laurent a La

            Juste pour pinailler (nous sommes entre Francais, que diable), le graphisme initial pourrait tout a fait etre juste. On ne connait pas la dimension du recipient perpendiculairement a l’ecran. Si le recipient est tres peu profond en haut, le volume correspondant a l’aire en rouge peut tres bien representer les 130 ppm ajoutes a 270 pour atteindre 400. Ca n’est pas tres honnete mais ca n’est pas forcement faux.

              1. Calvin

                Le problème, c’est le « volume » foireux, mais aussi le côté fini du verre mesureur.
                Dans 200 ans, quoi, le verre est plein, et il déborde ?
                On peut aller jusqu’à combien 666, 750, 999 ppm avant extinction totale ?
                Bref Foucart est foutrac !

            1. Lafayette

              Bon pinailler pour pinailler, on ne peut pas avoir une échelle linéaire d’indication de volume dans un volume conique.

              Sans doute que la partie supérieur est moins dense et qu’en plus que ce récipient tient compte des variations d’erreurs de mesures.

              1. petit-chat

                D’autant que les coefficients de dilatation ne sont pas linéarisés non plus, ce qui a pour effet « d’écarter » les graduations hautes davantage que les graduations basses !

                1. Lafayette

                  Sans oublier l’effet de capillarité qui change vu que la surface diminue en montant.

                  ça fait froid dans le dos de penser qu’une fusée ça plus qu’un être vivant.

    3. Calvin

      Vous avez tous faux sur ce sujet, y compris h16 !
      Le graphique de la vidéo du Monde s’appuie sur le calcul des intégrales selon la méthode Foucart qui est une extension des intégrales improbables.
      Le postulat de ce calcul intégral c’est que Foucart possède une intégrité qui tend vers zéro !!

  10. trallala999

    Bien sûr, nos socialos sont les plus grands croyants du climat. Un moyen d’augmenter les taxes, de diminuer les Libertés et de forcer à une distribution forcenée Nord-Sud, dont le milliard promis n’est que le début….

    1. royaumont

      Le dogme du réchauffement présente deux intérêts pour nos dirigeants, surtout venant de la gauche :
      – ils sont indispensables pour gérer le problème puisqu’il est global et ils ne seront jamais jugés sur les résultats (on prévient un risque pour dans 100 ans…). Ca justifie leurs avantages et toutes les vexations fiscales qui se réclament de la lutte contre le réchauffement (bonus-malus automobile entre autres).
      – ca permet de régénérer l’idéologie gauchiste mal en point depuis la chute du mur de Berlin. Célafoteàcésalodekapitalistes, coupables de tout (même si on ne sait pas encore pourquoi ; on trouvera…). Le capitaliste réchauffe le climat et provoque plein de catastrophes, donc le capitalisme, c’est mal. Nous, on dénonce le capitalisme, donc nous, c’est bien. CQFD.
      Les contestataires, au Goulag. Nonmékoi !

  11. pouf pouf

    on comprend vachement mieux au bout de quatre minutes : « la rapidité de ce phénomène est inédite depuis trois cents millions d’années » hein les mecs, ça vous la coupe ça, non ?

  12. lolo

    Diable, H16 est donc un complotiste ! 😛

    Sinon, les banques qui s’occupent des « droits à polluer » marché de quelques milliards annuel, initiateurs de la révélation de cette catastrophe planétaire, sont assez satisfait du consensus médiatique.

  13. trallala999

    L’ineptie du concept : les goutes de pétrole économisées en France force taxes et restrictions sur la liberté de circuler seront consommées ailleurs dans le monde. Effet sur le CO2, nul. On va financer la consommation des pays du sud, où personne ne va à pied, question de statut….

  14. trallala999

    les ONG prétendent nous imposer un autre modèle de société, bien sûr de manière non démocratique, et un invoquant l’urgence….

    Avec à la clef une forte restriction des libertés, exemple d’élucubrations.. Supprimer dès 2014 l’exonération de taxe énergétique sur le kérosène, qui représente un coût pour l’Etat de 550 millions d’euros par an pour les vols intérieurs
    http://lesdessousdelaviation.org/#

    http://www.rac-f.org/Transport-aerien,476

    1. Caton

      Un « coût pour l’état »? Quel coût? Un non-volé, à la limite un manque à gagner, pourquoi pas, mais un coût?

  15. Adrien Ladrien

    Vite un observatoire ou une haute autorité pour suivre tout ça… On veut bien s’occuper de l’organisation des réunions à la rédac.

    Adrien Ladrien,
    rédacteur en chef intérimaire expert en Outlook

    La première séance de l’Observatoire des Observatoires n’a finalement pas eu lieu

    C’était l’un des engagements forts du candidat François Hollande : rendre la vie publique plus transparente et plus accessible aux citoyens face à la démultiplication de commissions et d’agences diverses dont l’efficacité est parfois critiquée – quand ce n’est tout simplement pas leur existence même qui est remise en cause. Élu président, il demanda dès l’été 2012 à Jean-Marc Ayrault d’établir un bilan précis et réel des rôles et missions de ces 435 observatoires publics, tous aussi divers que variés : vie étudiante, violences faites aux femmes, autoroutes de l’information, drogues, résidus de pesticides, diversité audiovisuelle… En réponse, l’Observatoire des Observatoires Publics de France fut créé quelques mois plus tard. « Ce ne sera pas une nouvelle commission Théodule, j’en prends aujourd’hui l’engagement devant vous », avait alors martelé l’ancien premier ministre face aux parlementaires et à la presse. « Il n’y aura pas de nouveaux élus, ni de dépenses supplémentaires, puisque tous les services, tous les ministères, tous les cabinets participeront, chacun à leur niveau, à l’organisation et au suivi de la mission de transparence et de justice administrative confiée à l’Observatoire des Observatoires ». (…)

    La suite sur http://lesnewsdusysteme.wordpress.com/2014/09/25/la-premiere-seance-de-lobservatoire-des-observatoires-na-finalement-pas-eu-lieu/

    1. Kekoresin

      Et à cela, plus de 20000 commissions en tous genres pour calibrer les concombres, étudier la migration des crapauds en Sologne ou mener des études passionnantes sur la vie secrète des hérissons en milieu urbain (sic!)

      Je dis + de 20000 car Sarkonabot avait fait comme Moulande et ordonner de répertorier les commissions d’études à Ubueskland. La commission de commissions, dite « La grosse commission », avait arrêté les compteurs à 21 mille et des brouettes! Quelques ajustements nanométriques ont bien eut lieux, mais le système de placards pour les banis des urnes fonctionne toujours au poil.

      Qu’ils soient de gauche ou de droite, les enculeurs vise toujours au centre!

  16. trallala999

    Hulotteries… Encore un habitué de la first qui n’a jamais entendu parler des low-cost…

    le secteur aérien bénéficie également d’exemptions fiscales qui lui donnent un avantage injustifié par rapport à d’autres secteurs. « Les compagnies aériennes ne paient pas de taxe sur le kérosène lorsqu’elles font le plein. Ces cadeaux fiscaux profitent surtout aux plus aisés, qui prennent beaucoup plus souvent l’avion », explique Matthieu Orphelin, porte-parole de la Fondation Nicolas Hulot. « Il est inacceptable de constater un tel avantage fiscal injustifié et injustifiable, qui ne constitue rien d’autre qu’un droit à polluer. La suppression de l’exonération de taxe sur le kérosène doit être décidée dès la loi de finance 2014 », conclut Matthieu Orphelin.

    Le Rac pour vous faire Raquer et Racketter…
    http://www.rac-f.org/Les-dessous-de-l-aviation-La

    1. Aristarque

      Il me semble que l’ exemption de taxe sur le kérosène vient d’un accord international dans le but de favoriser le transport aérien en évitant que des pays attractifs en terme de volumes de passagers ne mettent pas en place des taxes +ou – fortes qui seraient acquittées bon gré mal gré à cause de l’ attractivité alors que d’autres ne pourraient pas le faire au risque qu’ ils ne soient plus desservis parce que trop peu attractifs. Cela constituait aussi un évitement que des compagnies nationales bénéficient d’ aides sous forme d’exemption ou de recupérabilité dont les autres ne puissent profiter…

  17. Calvin

    Ces vidéos pathétiques sont couplées avec un enseignement beaucoup plus insidieux dont ils farcissent la tête des enfants jusqu’à écoeurement.

    1. bob razovski

      T’inquiète…

      1) Les parents veillent
      2) les enfants sont moins cons que veulent bien le penser les gravats dirigistes de l’ednat ( tu en es un exemple, chanapan ! )

      1. MadeInCH

        Mes neveux n’aiment pas lire. (Très très dommage!!!)

        Mais ils vont souvent chercher des infos sur Youtube.

        Je suis toujours étonné de la connaissance générale, et de leurs opinions parfois « alternative » (comparés au « médias mainstram ») que peuvent avoir ces non-lisants.

  18. passim

    Admettons que la terre se réchauffe… Mais ce serait une excellente nouvelle ! On cultiverait l’oranger en Laponie. Des cocotiers au Cap Horn. Femmes en petite tenue au coeur de l’hiver. Énormes économies de chauffage. Etc.
    Tous ces cons pensent qu’on ne se caille pas assez les miches ?
    Où vont-ils passer leurs vacances, ces abrutis ? En Islande ? Au Maroc ?

    1. MadeInCH

      Actuellement, l’air conditionné en été consomme plus que le chauffage en hiver.

      Et puis, si un chaufface par combustion a un rendement de ~(31.5xPi)[%], l’air conditionné, qui ne consomme que de l’électrique produit avec un rendement de ~(10xPi)[%], n’a pas un excellent rendement.

    2. Aristarque

      Vu le prix des (belles) petites tenues du genre 1, je ne suis pas sûr qu’ on y gagnerait autant qu’ on l’ imagine…

  19. Minou

    « 97% des scientifiques travaillant sur le changement climatique estiment que la Terre se réchauffe en raison des activités humaines. » Pour faire réfléchir les écolos qui sont sur et certain que leur théorie est la vérité, suffit de leur dire qu’avant les années 1600-1700 la terre était le centre de l’univers et qu’il était interdit de remettre cette affirmation en cause.

    1. Nocte

      Et que Groenland, ça signifie « terre verte » en viking, et pas « putain de caillasse recouverte de calotte de glace »

      1. bob razovski

        On vous dira que ces ânes de viking étaient victimes d’un mal oculaire rare : ils confondaient le blanc avec le vert.

        C’est prouvé. 107,4% des savants sont d’accord là dessus.

        1. MadeInCH

          En fait, une proportion de 2xPi[%] de Vickings étaient atteints de ce mal.
          Mais c’était ceux qui partaient en exploration au loin, car c’étaient ceux qui lisaient mal leur pierre permettant de trouver la place du soleil même en cas de brouillard.
          Donc, ce sont ceux-là qui ont trouvé le Grönland. Et qui ont donc mal-nommé cette terre gelée depuis toujours et pour toujours.

          Car rien ne change JAMAIS, sauf si l’homme y met ses sales pattes!

          1. bob razovski

            Surtout qu’à cette époque, le soleil était punaisé sur la voute céleste, et qu’un petit malin s’amusait à le déplacer quand les vicking avaient le dos tourné.

            Le brouillard, appelé Crom Orom Deusom (CO2 dans la mythologie viking) fut accusé de tous les maux, car il masquait le petit malin aux yeux des vikings.

            La légende perdura à travers les siècles, et aujourd’hui encore, lorsque quelqu’un ne voit pas plus loin que le bout de son nez, il accuse le CO2.

        2. ph11

          Ou que la couleur blanche, à l’époque n’existait pas et était appelée vert.
          Peut-être que c’est un complot des lobbies sionisto-pétroliers…

  20. Flash

    Au risque de me faire lyncher, je pense que les écologistes pourraient avoir raison sur certains points.

    Alors oui, leurs propositions sont stupides. Nos écologistes sont un croisement entre des marxistes et des dévots d’une secte quelconque. Il en résulte un discours apocalyptique, avec mesures taxatoires, procès en sorcellerie, grandes messes écologistes.

    Toutefois, il ne me paraît pas malsain, en soi, d’avoir une approche personnelle économe, prudente, pondérée au niveau de sa consommation d’énergie ou de nourriture.

    Au fond, la lutte contre le gaspillage ne me paraît pas idiote. Ni même le recyclage. Et limiter sa consommation de viande me paraît assez sain.
    L’hubris et la modération ne sont pas des notions inventées par les écologistes, je ne compte pas, à titre personnel, rejeter ces notions parce que quelques imbéciles veulent avoir le monopole dessus.

      1. dede

        C’est surtout une « approche personnelle » et si j’aime la viande rouge, soit Flash me laisse vivre mon petit plaisir et nous pourrons etre amis, soit Flash tente de m’en empecher et nous ne serons pas vraiment copains…

        1. Flash

          Vous savez, j’adore la viande, le vin, le fromage, la charcuterie. Je vais pas vous jeter la pierre, loin de là : je partage votre avis.

          Et je ne prends pas mon avis pour une vérité générale et absolue devant s’imposer par la force, je vous rassure. L’hygiène de vie, c’est avant tout une démarche personnelle.

          1. Quiet Desperation

            Comme disait Kipling : « A man can never have too much red wine, too many books, or too much ammunition ».
            Ceci dit, la viande, le fromage, la charcuterie, je n’en suis pas ennemi…

    1. MadeInCH

      Je plussoie.
      Même si la théorie est fausse et permet à un tas d’inutiles de brsser de l’air, elle a comme effet pratique de tenter de diminuer notre dépendance de gens dont la culture, la civilisation, les valeurs, le livre sacré et les précédents savament explicités vont tous dans la même direction: Anéantir notre culture, notre civilisation, nos valeurs.

  21. Kloupa

    Un milliard d’Euros de subventions, pas perdues pour tout le monde, car voyez-vous l’intelligentsia et les scientifiques climato-réchauffistes votent pour la bonne cause, celle de la décroissance revendiquée la bouche pleine, celle du PS et d’EELV, et du dirigisme étatique qui va arranger tout ça, causé par une méchante humanité sous influence capitaliste.

    1. Claribelle

      En fait, ce n’est pas un milliard d’euros mais un milliard de dollars que not’bon’pwésident a promis, donc c’est plutôt de l’ordre de 700 à 800 millions d’euros (en fonction du taux de change…). Ceci dit, où les trouvera-t-il ?

  22. Gerldam

    Je ne pense pas qu’on puisse mettre en cause le phénomène d’effet de serre lui-même, dont l’origine se trouve dans la nature des corps. Explication: dans la serre classique en verre, la lumière traverse le verre qui est transparent aux longueurs d’onde visibles; puis quand la terre de la serre a été réchauffée par cette irradiation, elle ré-émet en fonction de la loi de Stefan en Sigma x T4 (rayonnement du corps noir). Or le rayonnement associé aux températures ordinaires a une longuer d’onde dans le lointain infrarouge. Il se trouve (propriété du verre) que le verre est opaque à ces longueurs d’onde. Le rayonnement se réfléchit donc sur le verre et ainsi de suite, provoquant le réchauffement de la serre.
    Quand on remplace le verre par de la vapeur d’eau, il se produit un effet semblable, bien que beaucoup plus faible que pour le verre (heureusement sinon il ferait 40° en moyenne). Jusque là, no problem. Le CO2 est tellement petit comparé à l’effet du soleil, notre générateur ultime d’énergie, aux grand courants marins, aux évaporations etc. que l’hypothèse que l’effet de l’homme y soit pour plus de un pouième est faible (rien n’est nul en physique).
    Conclusion: il se peut aussi bien qu’il fasse plus chaud que plus froid qu’aujourd’hui en 2100.

    1. bob razovski

      D’où l’intérêt de pondre une date pareille : Qui d’entre nous (à part Calvin le gamin) sera encore vivant (et lucide) pour constater le changement annoncé 80 piges plus tôt.

      Et si, par le plus grand des hasards, il se passait l’inverse des prévisions, les climatologues du moment diraient « ah, c’est bête, on s’a trompé, mais finalement, c’est mieux non ? »

      1. Honorbrachios

        nope bob !
        s’il s’avère que leurs prédictions ne se réalisent pas, ils diront que c’est grâce à eux et aux changements d’habitudes qu’ils ont engendrés. c’est ce que j’ai entendu il y a quelques jours chez calvi en zappant à propos de la couche d’ ozone, soi-disant irrémédiablement trouée et perdu dans les années 90 et maintenant en pleine forme.

    2. MadeInCH

      Sans compter que un volcan qui érupte émais autant de C (qui devient COi) que, combiens d’années d’activités humaines, déjà??

      Et des éruptions de volcans, il y en a tout els semaines. Mais comme elles sont sous-marines, ça ne se voit pas, donc on en parle pas.

      Perso, l’augmentation antropique du CO2, je ne suis pas sûr…

      1. Caton

        Certaines activités humaines rejettent du dioxyde de carbone, d’autres en absorbent, et il ne semble pas qu’il y ait eu de bilan effectué.

        Ainsi, en France et d’après l’IGN, la surface forestière atteint aujourd’hui 16,5 millions d’hectares (contre moins de 10 en 1830) et croît de 0,6% par an. Combien pèse un chêne et combien de dioxyde de carbone absorbe-t-il par an? Mystère…

        La France a produit l’année dernière plus de 37 millions de tonnes de blé tendre, constitué à 60% de carbone. Où sont ces 22 millions de tonnes de carbone dans le bilan d’émissions du pays? Et pour les autres céréales? Nulle part apparemment.

        Et ainsi de suite. Qu’un animal domestique ou de compagnie souffre de flatulences et un réchauffiste va immédiatement ajouter cela au « bilan carbone ». Mais le carbone fixé au préalable dans l’alimentation de la bête n’est jamais décompté.

        Au final, tout cela n’est qu’une vaste fumisterie destinée à « justifier » la rapine et l’asservissement.

        1. Deres

          La croissance du CO² dans l’atmosphère, contrairement au réchauffement est un fait prouvé scientifiquement. Sa stricte correspondance avec la révolution industrielle donc le début de l’utilisation massive du charbon n’est pas un fait contestable non plus. Tout cela a été découvert en mesurant précisément la composition de l’atmosphère dans les bulles enfermés dans les couches de glace du pôle. Pour la température, c’est une autre histoire …

          1. MadeInCH

            L’augmentation du CO2 dû à l’industrialisation n’a commencé que dans les années 50.

            Avant, bien que l’industrialisation aie été conceptuellement importante, la consommation globale de combustioble fossile sur la planète ne produisait pas tant que ça.

            Désolé, je n’ai pas les sources, mais je suis sûr que tu peux aussi trouver.

    3. Jazzman

      Plus amusant : on peut construire une serre avec des feuilles de plastique transparent qui n’a pas la propriété d’opacité du verre à ces fameuses longueurs d’onde. Et elle fonctionne presque aussi bien, parce que l’effet de serre compte pour à peine 30% dans le fonctionnement d’une serre…
      L’effet principal est le blocage du refroidissement par convection.

  23. trallala999

    Les 22 vérités qui dérangent…..
    Selon le discours officiel du GIEC, « la science a parlé », et tout opposant sceptique est passible d’être ostracisé. Car il faut faire vite, et cela fait plus de 20 ans que l’on nous rabâche qu’il y a extrême urgence et que la Planète ne pourra plus être sauvée d’ici trois à cinq ans (et même 500 jours selon Laurent Fabius !…) , sinon la Planète risque de devenir une « poêle à frire » (sur le feu, bien sûr) si nous ne réduisons pas drastiquement nos émissions de CO2, à n’importe quel prix, même au prix de la décroissance, de la misère et de la ruine de nos économies.

    Or, toute personne ayant une assez bonne culture scientifique, et qui se donne la peine de travailler la question, en arrive très vite à la conclusion que les thèses du GIEC sont fausses, pour nombre de raisons, dont voici une liste non exhaustive.

    1. La TMAG (température moyenne annuelle globale) est stable depuis 1997, malgré une augmentation continue du taux de CO2 : .comment alors soutenir un rapport de causalité entre croissance de concentration du gaz carbonique et température ?

    2. Les émissions humaines de CO2 depuis 1997 représentent 40% de ce que l’homme a envoyé dans l’atmosphère depuis le début de la Révolution industrielle. Or, on vient de le voir, pendant cette période, la température s’est stabilisée. Comment alors soutenir un rapport de causalité entre émissions anthropiques de CO2 et augmentation de la TMAG[1. Depuis 1880, la seule période de covariation entre la TMAG et la teneur en CO2 fut 1978-1997. De 1910 à 1940 la TMAG a progressé au même rythme que 1978-1997 alors que les émissions étaient insignifiantes. De 1950 à 1978, alors que les émissions de CO2 s’envolaient, la TMAG a baissé. L’analyse des carottes de Vostock montre que c’est la hausse de la température qui fait augmenter le CO2 dans l’atmosphère (par dégazage) et non l’inverse. Ce processus est toujours valable de nos jours, même pour de petites variations de température (le retard du CO2 étant alors de quelques mois).] ?

    3. D’autant que la part anthropique du CO2 atmosphérique n’est que d’environ 5% (analyse isotopique) au lieu de 25-30% pour le GIEC…

    4. Et que la durée de vie du CO2 dans l’atmosphère est en moyenne de 5 ans au lieu de 100 ans pour le GIEC.

    5. Les variations de la TMAG se font de manière sinusoïdale, avec une période de 60 ans qui correspond aux mouvements du soleil par rapport au centre de gravité du système solaire. Nous sommes au sommet de la sinusoïde, et donc les prochaines années devraient se refroidir, comme ce fut le cas après 1950.

    6. Il y a un phénomène de saturation du CO2 sur une épaisseur optique de dix mètres environ. Si vous prenez une source d’IR à large spectre (corps chauffé à 1000°C, par exemple), et que vous mesurez avec un spectromètre le spectre restant après la traversée de quelques mètres d’atmosphère, vous verrez que les bandes du CO2 (4,3 et 15 microns) ont été entièrement absorbées. Donc l’atmosphère au-dessus de quelques dizaines de mètres ne voit plus les bandes d’absorption du CO2, et donc, le rajout de CO2 ne change plus rien, si ce n’est que l’épaisseur optique diminue. C’est cela le processus de saturation du CO2 atmosphérique, confirmée par les satellites, qui ne « voient » quasiment plus les bandes du CO2.

    7. Dans le passé (Carbonifère), le taux de CO2 a été 25 fois supérieur au taux de CO2 actuel, et il n’y a pas eu d’emballement des températures, grâce au processus de saturation. Pourquoi nos misérables émissions de CO2 auraient-elles à présent un impact cataclysmique, alors que les lois de la Nature sont invariantes dans le temps et l’espace ?

    8. Les niveaux océaniques montent de 1,7 mm/an (d’après les mesures au marégraphe de Brest), de moins 1,6 mm/an à Marseille depuis la fin du dix-neuvième siècle et aucune accélération n’a été mesurée ces dernières années.

    9. Le hot spot (« point chaud ») prévu en zone tropicale, qui devait être LA preuve indubitable du rôle du CO2 sur la TMAG, n’a pas été détecté, donc il n’existe pas.

    10. Le taux de vapeur d’eau atmosphérique diminue (alors que le GIEC avait prévu l’inverse – rétroaction positive – quand le CO2 augmente). La rétroaction réelle est donc négative.

    11. La banquise australe atteint des records de superficie.

    12. La somme des surfaces des deux banquises, dont les variations sont en opposition de phase, est à peu près constante, donc l’albedo de la cryosphère aussi.

    13. Les mesures des 3000 sondes océaniques ARGO montrent, depuis leur mise en service en 2003, un très léger refroidissement des océans, entre la surface et 700 à 1000 m de profondeur (au mieux aucun gain de chaleur).

    14. Le flux IR (infrarouge) quittant la haute atmosphère est supérieur aux prévisions des modèles (Il n’y a pas d’effet couverture par les GES de la troposphère).

    15. La loi de Stefan-Boltzmann n’est pas applicable aux gaz, qui ne sont pas des corps noirs, ni des corps gris, alors que le GIEC l’applique aux gaz.

    16. Les gaz émissifs, plus froids que la surface terrestre, ne peuvent en aucun cas la réchauffer (second principe de la thermodynamique, qui interdit le réchauffement d’un corps chaud par un corps plus froid).

    17. Ce sont les températures qui ont toujours piloté les variations du CO2, jamais l’inverse. À notre époque, le retard du CO2 sur la température est de quelques mois.

    18. Le projet CLOUD du CERN teste la théorie de Svensmark-Shaviv (rôle des rayons cosmiques, dont le flux est modulé par l’activité solaire, sur la formation des nuages) et les premiers résultats, assez positifs, ont été publiés dans Nature.

    19. Les modèles ne savent pas modéliser la cryosphère, ni l’ennuagement, dont les variations ont un impact important sur la TMAG. Le projet Earthshine, qui mesure les variations de la réflectance de la Terre, vue de la lune quand elle n’est éclairée que par notre planète, montre que cette réflectance varie essentiellement en fonction de l’ennuagement. Elle a décru de 1984 à 1998 et augmenté par la suite jusqu’en 2004, ce qui suit assez bien les variations de la TMAG.

    20. Les projections des modèles numériques divergent de plus en plus des observations. Un modèle numérique n’est pas une preuve scientifique, et, quand il est réfuté par l’observation, c’est qu’il est faux et doit être mis à la poubelle, ou, au mieux revu en détail. On attend toujours la mise à la poubelle ou la révision des modèles numériques du GIEC, mis en avant par le GIEC et financés par les contribuables…

    21. De toute manière, il est impossible que des modèles numériques puissent prévoir les évolutions du climat, car il s’agit d’un système chaotique couplé et non linéaire, comme le précisait le GIEC dans son rapport de 2001, et comme le montrent les instabilités du climat passé et actuel. Pourquoi cela aurait-il changé actuellement ? Sûrement pas pour des raisons scientifiques…

    22. Enfin le GIEC n’est ni un organisme scientifique, ni un organisme indépendant : le résumé pour les décideurs (SPM), qui seul est lu par les instances internationales, les politiques et les médias, est rédigé sous le contrôle étroit des représentants des États et la surveillance des ONG. La composition de ses instances dirigeantes montre une minorité de scientifiques très majoritairement engagés dans l’idéologie environnementale, et une majorité ONG + États.

    1. Gerldam

      Dire que les gaz ne suivent pas la loi de Stefan est au mieux une approximation. Le soleil est un corps noir quasi parfait (au sens de la dite loi). Or notre bon et brave soleil est une boule de gaz.
      En revanche, il est exact qu’on ne peut dire qu’un gaz comme l’oxygène de nolre atmosphère ait un rayonnement qui suive la loi de Stefan.

      1. Totallystone

        Il y a quand même une grosse différence, le soleil n’est pas à l’état de gaz mais à l’état de plasma, du coup le raisonnement est un peu différent.

  24. trallala999

    Raison de la précipitation des ONG à vouloir faire imposer des mesures contraignantes par les États:

    La peur que cette nouvelle se repense et se confirme, à savoir,

    Absence de réchauffement de la planète depuis plus de 17 ans

    Les données RSS mensuelles sur les anomalies de température moyenne planétaire de la basse troposphère allant de novembre 1996 à octobre 2013 n’indiquent aucun réchauffement climatique pendant précisément 204 mois — le premier ensemble de données pour 17 années complètes qui tendent à montrer que les modèles utilisés pour faire des projections catastrophistes sur notre climat semblent erronés.

    Les températures mondiales mesurées refusent de suivre les prévisions haussières pressenties par la quasi-totalité des modèles clima­tiques. Depuis son premier rapport en 1990, le GIEC prédisait que les températures mondiales augmenteraient en moyenne de 0,2° Celsius par décennie. Mais voilà que le GIEC reconnaît qu’il n’y a eu aucune augmentation statistiquement significative des températures mondiales tout au long des 16 dernières années.

    Dans un numéro de septembre 2013 de la prestigieuse revue scientifique Science, une équipe canadienne s’est également penchée sur la surestimation du réchauffement de la planète au cours des 20 dernières années par les modèles informatiques. Pour ces chercheurs, « le réchauffement climatique observé récemment est nettement inférieur à celui prévu par les modèles climatiques. Cette différence pourrait s’expliquer par une combinaison d’erreurs dans le forçage externe, la réponse des modèles à ce forçage et de la variabilité interne du climat. » Sur 117 modèles (regroupés en barres grises dans les diagrammes ci-dessous), seuls 3 prévoyaient des valeurs dans l’intervalle des températures observées. Tous les autres surestimaient grandement le réchauffement.

    Pour le professeur Lindzen, l’excuse du GIEC qui expliquerait l’absence de réchauffement au cours des dix-sept dernières années consiste à dire que la chaleur se cache dans les profondeurs des océans. Ce n’est tout simplement que l’aveu que ces modèles ne parviennent pas à simuler les échanges de chaleur entre les couches de surface et les profondeurs océaniques. Or, cet échange de chaleur joue un rôle primordial dans la variabilité naturelle interne du climat et l’affirmation du GIEC selon laquelle le réchauffement observé peut être attribué à l’homme dépend essentiellement de l’exactitude des simulations de ces modèles quant à la variabilité naturelle interne du climat. Ainsi, le GIEC admet de façon controuvée, selon le climatologue du MIT, que leur cruciale hypothèse est totalement injustifiée.

    Enfin, tout en attribuant le réchauffement climatique à l’homme, Richard Lindzen souligne que le GIEC omet de préciser que ce réchauffement a été minuscule et totalement compatible avec une situation en rien alarmante. Il est assez étonnant de voir les contorsions que le GIEC s’impose pour poursuivre la promotion du programme politique sur le climat.

    1. Lafayette

      Cela ne fait que confirmer que sur la banquise, les scientifiques ne consommaient pas que du poisson fumé.

      1. Lafayette

        D’ailleurs la fumé nuit gravement sur la santé et sur les résultats du Giec:

        moins de fumeur => moins de CO2

  25. pouf pouf

    le réchauffement climatique est intégralement imputable au GIEC puisque c’est sa mission, le reste on peut en discuter …

  26. trallala999

    En 1974, c’était une théorie inverse tout aussi plausible…..on se battait contre le refroidissement provoqué par l’empoussiérage de l’air……

    C’est dire le sérieux de toutes ces théories….

    En 1974, on se battait encore contre un supposé rafraichissement……
    Quand Yves Cochet, lors d’un très bon débat avec Pascal Bruckner sur le catastrophisme écologique, rappelait qu’en 1974 il se battait déjà pour la cause climatique, il a subtilement oublié de mentionner qu’à l’époque cette cause s’appelait… refroidissement climatique. Après un pic de réchauffement dans les années 20 et début des années 30, la terre était repartie vers la glaciation, et la grande peur de l’époque qui envahissait les médias était « l’englacement global ». Et ce n’était alors pas le CO2 qui était en cause mais les poussières industrielles qui barraient la route à la lumière du soleil.

    1. bob razovski

      Remarquez, l’ennemi est toujours le même, c’est déjà ça: L’industrie.

      Un coup il refroidit, un coup il réchauffe, mais il est toujours méchant. Ouf !

  27. Cerf D

    97% des scientifiques travaillant sur le changement climatique estiment que la Terre se réchauffe en raison des activités humaines.

    Quelle est leur définition du scientifique travaillant sur le changement climatique. M’est avis qu’un climatosceptique ne serait pas qualifié de scientifique.
    Il faut donc comprendre 97% des réchauffistes estiment que la Terre se réchauffe en raison des activités humaines.

    Cherchez l’erreur.

      1. Calvin

        Non, c’est juste un chiffre pondu au hasard.
        100% aurait été stalinien.
        Ou alors, la Règle d’Or en « sciences », c’est 3% des scientifiques ont le droit de remettre en cause une théorie sans qu’elle ne devienne fausse.

        On est loin, très loin de la science.

        1. ph11

          C’est vrai ça ?
          Je comprends pourquoi les diverses fraudes intellectuelles qu’on appelle études s’acharnent à monter à 97%…

          1. Lafayette

            D’autant qu’ils ne prennent pas de risque, ils accusent l’activité humaine, et non les dinosaures.

            Bref on est des dinosaures…

  28. Karizoc

    Encore une belle pignoufrerie de presse, entendue ce matin sur La Première (radio publique suisse romande). Le hashtag #FindSandra a buzzé un peu ces derniers temps sur le Net, mais pas trop finalement. Le marketing viral n’a pas vraiment pris. Par contre les journalistes n’ont pas hésité du tout à le reprendre et à en faire de nombreux articles, sans aucune vérification …

    http://www.rts.ch/la-1ere/programmes/sonar/6153223-findsandra-un-coup-de-comm-plus-qu-un-coup-de-coeur.html

  29. Dr Slump

    Ce qui ne lasse pas de m’étonner, dans toutes ces calembredaines, c’est que les zélotes zécolos s’imaginent qu’avec des lois, des taxes, et des moulins à vent, on maîtrisera le climat, on le règlera à la bonne température, 18.5 C° en moyenne d’un simple tour de thermostat, lequel thermostat sera bien sûr installé dans les bureaux du GIEC aux îles Caïman. Et le pire, c’est que les gens le croient. Les ahuris nourris aux bonnes idéologies collectivistes d’antan, passe encore, mais les autres?
    Le monde est gouverné pas des imbéciles, et les idiots les suivent. Ou l’inverse. Quoique?

  30. calc80

    Le réchauffement climatique est le fruit des apports caloriques que produisent les rapports du GIEC une fois jeté au feu. C’est dire qu’on en jette…

    1. Fll

      Il a fumé le mec ? j’ai lu l’article, en fait H16 est un gourou et nous ses disciples …
      Donc, il y a skipy le grand gourou 🙂 et on est tous dans sa poche 🙂
      On va voir si tous le monde comprends 🙂

      1. Mario Nettiste

        Elle pensait que les glands revendiqués ne s’ appliquaient pas aux mocassins ? Alors, forcément pour être déçue,…

      2. Mario Nettiste

        Elle pensait que les glands revendiqué par le taulier ne concernaient pas ses mocassins? Alors, forcément, la déception…

    2. MadeInCH

      Confondre l’age de Calvin! Se tromper en écrivant 12 au lieu de 8!

      … mériterait que Hobbes vienne lui mettre uen raclée!

      1. Flo

        Pfff mal documentée la Barbara. Si elle fait allusion au jour où il n’y a pas de billet, elle devrait écrire que c’est le samedi qu’H16 se repose.(A moins que comme il est suggéré plus haut elle ne le connaisse très très bien ou n’ait lu au détour d’un billet que c’est le samedi qu’il écrit le plus)

        1. Quiet Desperation

          C’est du cri, cette Schreyer ! la louange apparente y est cauteleusement nidoreuse, et nous y sommes qualifiés de courtisans… tandis que H16 est présenté comme une sorte de gourou totalitaire…

          Schreyer/Rottweiler même combat ? « Lord have mercy for this moment » !

          1. vengeusemasquée

            Ecoute, arrête de chipoter. C’est déjà un honneur incommensurable que de pouvoir déposer notre modeste hommage sur cette page. 😉

          2. Aristarque

            May God’s divine mercy fall on you, Werther! It is so ugly to read you using mercy instead thanks. False, friend, so. :mrgreen:

            1. Quiet Desperation

              Il n’y a aucun aman à solliciter mon cher Harry ! la chose est parfaitement délibérée… en revanche, le jeu de mot argot/allemand t’a échappé…

        2. gameover

          Il y a quand même des trucs drôles dans cette critique… perso, elle m’a fait sourire…

          Y a parfois des trucs qui m’étonnent ici c’est que certaines news qui sont de vraies bombes au niveau des libertés ne font même pas l’objet d’un commentaire HS.

          Parfois j’attends avant de balancer… mais il semble que tant que h16 n’a pas abordé le sujet, il n’existe pas… c’est marrant.

          A titre d’exemple récent : fumer en voiture s’il y a des enfants de moins de 12 ans… : on a commencé avec la ceinture, on continue avec la cigarette et bientôt les crottes de nez et le grattage de couilles… aujourd’hui c’est la voiture et demain ce sera la cuisine (le frigo c’est déjà fait), le salon et la chambre à coucher….

          1. gameover

            D’ailleurs cette mesure est inapplicable car il faudrait que les enfants aient leur carte d’indentité sur eux et elle est démagogique car il faudrait aussi l’interdire dans les habitations… car on y passe encore plus de temps avec nos enfants…

          2. bob razovski

            J’ai entendu parler de cette histoire de clope en voiture.

            Figure-toi que le truc qui m’a le plus étonné (en dehors de légiféré sur tout et rien, c’est une habitude….) c’est l’âge : 12 ans.

            Pourquoi 12 ? Pourquoi pas 13, 14, 8…

            Se prendre de la fumée dans le nez à partir de 13 ans n’est plus nocif ?

            Non seulement ils sont con, mais en plus ils sont con.

  31. Kekoresin

    Au début du siècle dernier, 99% des scientifiques même pas FINNEMENT SELECTIONNES (!) tenaient l’eugénisme pour un fait non discutable. Les 1% qui restaient se voyaient mis au pilori avec fouettage de fesses nues à l’ortie bio.

    Aujourd’hui, on assiste à la même escroquerie avec un enjeu similaire: le saint pognon ou plutôt comment le soutirer aux crédules pour le donner aux puissants. A l’époque, la colonisation et son pillage en règle des ressources au sud du 40ème paralèlle nord nécessitait une adhésion à l’idée que l’autochtone et ses gènes défaillants était incapable d’exploiter ses richesses de manière convenable et éclairée. De nos jours, ce réchauffement climatique veut mettre à contribution le vilain terrien émetteur de carbone au profit d’une économie verte comme le $. Le fascisme en dredlocks et pantalon fleuri est en marche, ça fait moins peur que des rangées de nazis mais le résultat est le même! http://www.youtube.com/watch?v=zBLTDscToOo

    Ce foutage de gueule mondial appuyé par des écolos seuls détenteurs de la vérité vraie et unique planche de salut pour répendre enfin le bonheur dans l’univers visible, va forcément provoquer l’effet inverse. Bon, avec les socialistes, on commence à avoir une certaine expérience et notre seuil de tolérance à la connerie maladive est relativement élevé. Mais rassurez vous, on sera mis aussi à contribution pour aider à contrecarrer les effets obligatoirement néfastes en temps voulu. Double tap on tour fucking face carbon farter!

    Les pays pauvres vont bien entendu le rester, la tête maintenue bien fermement dans la bassine pleine de poussière (vu la disparition prochaine de l’eau en dehors des zone d’inondations catastrophiques de pluies torrentielles chauffée à 50°C d’ici l’an 3000). En dehors des êtres occidentaux qui savent et qui ont la sagesse innée pour réagir de manière appropriée à la menace, les autres seront contraints de limiter leur développement pour ne pas émettre de CO² (Connerie Onusienne portée au carré) et accessoirement continuer à nous fournir une main d’oeuvre aussi nombreuse que docile et pas chère.

    Sinon, il y a quand même une solide preuve scientifique du réchauffement, c’est que le père Noël vit aujourd’hui dans 8ème arrondissement (températures devenues insupportables à Rovaniemi). Un myard dans la hotte et même pas une goutte de sueur sur les lunettes. Cette ordure de père Noël vient de vomir 1 myard de nos impôts (plus intérêts vu que c’est de la dette supplémentaire) sur les godasses de Di Caprio! Je pense qu’un autre suivra pour financer un resort sur le mont Ararat réservés membres donnateurs!!!

    1. Deres

      En fait Flamby est à New York en espérant croiser des starlettes américaines … Il parait que sa starlette française l’a lâché puisqu’elle ne pouvait plus récolter le fruit de ses bassesses. Ce lâchage d’un milliard, c’est pour impressionner les donzelles pas vénales du tout avec son grand cœur et son porte-monnaie extensible.

      1. MadeInCH

        Moi aussi, j’ai un mal oculaire…

        J’ai lu « sa s_tartelette » au lieu de « sa starlette ».
        .
        Je deviens méchant malgrès moi.
        Mes yeux me font des jeux de mots ironiques à l’insu de mon pleins grés.

      1. Kekoresin

        Le froid c’est bon pour ce que t’as!

        Moins de rides, les joues roses et fini ce teint marbreux qui te donne cet air si sérieux 🙂

    2. carpe diem

      Dans le site « la pensée unique pour les scientifiques », cliquez sur la rubrique « bonnets d’ânes », vous apprendrez stupéfiés, les énormités débitées par les pseudo scientifiques au fil du temps. Cela nous ramène à une conclusion : on sait qu’on ne sait rien!

      1. Greg

        Moi si.

        Comme je suis un sale con macho (…), je résumerais ma pensée en ces termes peu polis mais si descriptifs : c’est une mal baisée qui a étudié psycho et voit le monde à travers le filtre de ses fantasmes intellectuels.

        N’a pas encore mis les doigts dans la réalité, cette grande névrosée-là…

        Mais j’avais prévenu que je ne suis qu’un sale con macho !

        1. vengeusemasquée

          Pas besoin d’être un sale con macho pour mesurer l’ampleur du WTF contenu dans ses lignes. 😉

  32. Cata

    C’est du grand n’importe quoi. Il est inutile de remonter à la nuit des temps pour étudier des changements climatiques violents. Le passage de l’Optimum climatique médiéval au Petit âge glaciaire date de 1300. L’impact fut la désertification du Groenland (qui est passé de vert à blanc), la quasi éradication de la population islandaise, etc. En France, les effets se firent sentir en 1315 avec la Grande Famine. On estime que le Petit âge glaciaire a pris fin vers 1860. Toute étude qui compare le climat actuel avec celui du XIXº est donc une vaste rigolade.
    Les rares études sur le PAG invoque une hyperactivité volcanique, donc beaucoup de cendre en suspension, associée à une hypoactivité solaire. Mince, on l’avait oublié celui-là. Le soleil chaufferait-il ? Pourrait-il influencer le climat ? Rhôô…
    Et quand on pense que ces gens-là ne sont pas fichus de pondre des pronostics à 3 jours…

    1. MadeInCH

      Mars et saturne se réchauffent.

      Donc les entropophistes ont du mal à l’explication.

      Mais oui! Mais c’est bien sûr!

      Ces planètes se sont réchauffées à cause des sondes que les hommes y ont envoyés!!
      (Je ne sais plus où je l’ai lu, mais c’est authentique!)

  33. Nice-oliver

    Sauf erreur de ma part, notre riche Président promet bien 1 milliard mais en dollars.

    Ca reste une somme pour un pays pauvre qui se croit riche. 🙁

    1. Calvin

      Il espérait que le dollar s’effondre face à l’euro fort.
      Mais actuellement il commet plutôt une grosse boulette de plus.

  34. trallala999

    Rhaaaa….1 milliard, c’est pas assez, il en faut au moins 15 pour lancer toutes les agences destinées à recaser les copains….

    La France, qui se veut un bailleur majeur du climat, était très attendue sur la question du Fonds Vert. L’annonce d’une contribution d’1 milliard de dollars, soit 776 millions d’Euros est un timide premier pas, qui risque d’être insuffisant pour créer une dynamique de capitalisation ambitieuse qui permettra d’atteindre les 15 milliards de dollars sur les trois prochaines années. A moins que François Hollande, depuis New-York, ait confondu les dollars et les euros ? De plus, trop de questions restent en suspens sur le détail de cette contribution pour tirer un bilan définitif. La question est notamment de savoir s’il s’agit véritablement de nouveaux financements ou si d’autres engagements français dans le domaine de la solidarité seront la variable d’ajustement. En outre, il conviendra de s’assurer que ces fonds seront exclusivement des dons et ne dissimuleront pas, même en partie, des prêts.

  35. calc80

    Oh zut ! la nature ne veut pas respecter les arrêtés nationaux et très verdoyant destinés à protéger nos gentils eco-concitoyens des pollutions aux méchantes particules fines.
    Ainsi le volcan islandais en éruption actuellement serait un grand méchant pollueur. Un méchant, méchant, méchant gros pollueur !
    C’est prouvé.
    Vu ce degré de méchanceté, l’homme ne doit pas être très loin…
    Mais que fait donc le GIEC ?
    http://www.lepoint.fr/environnement/on-tousse-a-paris-la-faute-a-la-pollution-et-au-volcan-islandais-25-09-2014-1866633_1927.php
    Je propose donc de mobiliser des myards de dollars pour construire de grands laboratoires scientifiques GIEC-compatibles près du volcan pour que ce dernier comprenne que, non alors, c’est plus possible toussa, et qu’on va pas tarder à froncer les sourcils. Attention, hein ?! En toute humilité, Je me propose de diriger la prestigieuse commission de répartition des fonds créée à cette occasion pour décider qui va pouvoir obtenir quelques un des sous que je n’aurais pas mis de côté pour mes potes. Adressez-moi vos CV pour candidature (un CV avec option macramé est un plus, attention : un diplôme de macramé officiellement reconnu par les zotorités, quand même). On accepte les gays pédaleurs au vélo vert ainsi que la diversité. Ils seront placés au pied du Volcan, à mener des expériences scientifiques fondamentales. A la demande des zotorités, les souchistes et porteurs de sweeet-shirt familiaux seront mal reçus et inscrits sur les listes des prochaines exterminations nécessaires à l’émergence du Monde Collectif Libéré et Rieur que nous prépare avec abnégation notre Grand Schtroumpf Rose et Vert, actuellement retenu en réunion de monopoly planétaire (oups), à draguer les schroumpfettes du GIEC à NY (oups) en réunion de coordination de la grande guerre du siècle contre les méchants du bout du monde.

    1. Calvin

      Trop compliqué…
      Si tu veux faire payer à cause du volcan, faut juste taxer les PME.

      Comme dit le proverbe socialiste :
      « Taxons les entreprises le plus souvent possible. Si, elles, elles ne savent pourquoi, qu’elles se rassurent, nous non plus ! »

      1. Deres

        Faut mettre un FAP (filtre à particule) au dessus de l’Islande. A mon avis, un tel rejet de particule nocive est presque un casus belli envers la France. Flamby va surement bombardé leur capitale si ils ne s’engage pas rapidement à diminuer leurs rejets. Et sinon, on les nucléarise. la santé des bobos parisiens n’a pas de prix.

        1. Cata

          C’est FH qui détient les codes nucléaires. Et il aime bien la guerre.
          Ça m’angoisse un tantinet. Pas vous ?

  36. Fll

    Et merde, je ne peux pas postuler, j’ai pas macramé… mais Est-ce que réunionites aigue qui ne sert à rien peut compenser ? parce que là, j’ai beaucoup de patience pour ca 🙂

  37. Dahu

    « alors la température augmentera dans une fourchette de 1.5° à 4.5°. Admirez à la fois la précision diabolique (au demi-degré près) »

    Je bosse dans la combustion (dans l’académique), et lorsque j’ai osé demander aux expérimentateurs de me fournir les barres d’erreurs de leurs mesures de suies dans leurs flammes, ils m’ont rigolé au nez en disant qu’ils avaient plus de 100% d’erreur et que ça servait à rien de les montrer. Beuh, comment je valide mon modèle moi?

    Alors les prédictions d’une précision de l’ordre du degré pour dans 100 ans dans un système ultra chaotique, j’aimerais bien voir les barres d’erreurs !

  38. passim

    News. Marie-sotte étudierait une loi pour interdire de fumer en voiture.
    Deux axes d’approche :
    1 – la pollution
    2 – la dangerosité au volant.
    Sans doute les deux à la fois.
    Quand est-ce qu’on met le feu ?

  39. Jules

    J’ai pas eu le courage de regarder la vidéo jusqu’au bout, le coup des 3 bombes atomiques qui nous tombent quotidiennement dessus auront achevé ma patience.
    1 milliard, bah voyons ! Facile d’être généreux avec l’argent des autres.

  40. doh

    Sur l’IRC on me dit « c’est un debat sans queue ni tete, comme toi »

    Pepere est courageux, il est parti avec LES meres de ses enfants. Awkward, comme on dit ici haha.

  41. vengeusemasquée

    « léger comme un loukoum plongé dans un baril d’huile de vidange » : quelle fine connaissance de la pâtisserie orientale. ♥

    1. Greg

      Nah, cela ne fait même pas 20 euros par Français, voyons !!!

      Faut pas être radin comme ça, Vegeta, vous faites votre part dans le sauvetage de l’Humanité pour même pas 20 euros !

      Ah tiens, on en revient au pari de Pascal : un hypothétique miracle plus tard vaut bien un sacrifice maintenant.
      François a la foi, lui !

      1. vegeta

        avec 20 euros je préfère manger et offrir un repas à un sdf plutôt qu’a des associations bidons et des scientifiques farfelu qui n’ont pas inventé l’eau tiède

        1. deres

          Il est quasiment interdit d’offrir ou de donner quoi que ce soit dans ce pays ! la solidarité doit nécessairement passer par l’Etat car nous ne sommes pas à même de juger de la qualité de nos dons. Seul des personnes qualifiés de type énarques ou personne ayant fait Science Po, (ou ayant milité à l’UNEF, cela marche aussi …) peuvent monter des équipes administratives compétentes pour récolter, évaluer et dépenser l’argent de la solidarité. Ce n’est plus le moyen-âge et le chacun pour soi ! Soyons moderne et acceptons le progrès !

Les commentaires sont fermés.