L’évaporation des problèmes, ce n’est pas pour maintenant

Emmanuel Macron, bénéficiant à la fois du travail de sape du PS par Hollande, d’un terreau médiatique ultra-favorable, d’une droite soigneusement aussi stupide que possible et d’adversaires tous plus patibulaires les uns que les autres, parvient donc à se hisser au second tour des présidentielles. Devant Marine Le Pen contre laquelle tous les castors républicains du pays érigeront un fier barrage, ses chances de victoire au soir du 7 mai sont donc très importantes…

Youpi, la France est sauvée ! Ou à peu près tant que reste dans l’urne notre candidat de Schrödinger, superposition quantique d’un politicien de droite et d’un politicien de gauche sans être ni à droite, ni à gauche. Une fois le vote passé, un choix sera fait qui, comme le veut la physique, sera tout en décohérence quantique.

Et probablement pas dénué de surprises…

Certes, à propos de surprises, la « Le Pen élue » est fort peu probable (mais pas, stricto sensu, impossible), et on mesurera assez bien l’état de frustration du pays à l’écart effectif entre les deux candidats. Mais surtout, d’autres surprises ne pourront être évitées. L’une d’entre elle, c’est que la trajectoire française n’est pas bonne du tout et que Manu n’a pas, dans son programme, le moindre commencement de proposition concrète pour l’infléchir.

Je l’ai déjà écrit, mais il est toujours bon de le répéter pour tenter de faire sortir de leur transe certains groupies extatiques à l’idée de voir le brave Emmanuel décrocher la timbale élyséenne : le futur président de la République héritera d’un pays dans une situation économique catastrophique et d’une population à cran, particulièrement lassée voire frustrée par une campagne électorale lamentable.

Et cette situation doit tout aux (non-)choix politiques internes qui furent fait ces 30 dernières années.

La comparaison fait mal avec l’Allemagne, qui aura choisi avec Schröder de moderniser complètement son économie : pendant ces 30 dernières années, cette dernière aura dû absorber d’un coup 16 millions d’habitants de la RDA dotés d’une économie en ruine en 1990, elle se sera heurté au mur de sa natalité qui lui donne une population plus vieille et donc plus coûteuse et moins productive ; ses frontières sont plus ouvertes à l’immigration que les françaises afin, justement de compenser sa faible natalité, et le pays accueille donc un nombre considérable d’étrangers et de réfugiés.

Malgré ces handicaps et ces choix, l’Allemagne engrange des excédents budgétaires, pendant que la France aligne 42 années de déficits.

Malgré tout cela, l’État allemand ne ponctionne « que » 44% du PIB, là où le français, obèse, en dévore 57% et ne montre aucun signe de satiété.

Pendant ce temps, la France claque dans la plus parfaite décontraction 7 points de PIB de plus que la Suède sociale-démocrate en diable, le tout pour des prestations sociale bien en dessous de ce que ce dernier pays propose, à tel point que nos SDF sont même nourris par la charité privée (eh oui, les Restos du Cœur, c’est bien une initiative privée). Pour rappel, la France, c’est 1% de la population mondiale et 15% des dépenses sociales mondiales. Belle contre-performance.

Pendant que l’Allemagne rembourse sa dette (elle a baissé de 12% depuis 2009), l’État français emprunte 4 milliards d’euros par semaine pour simplement continuer à payer les dépenses courantes, ce qui fait que sa dette a augmenté de 19% depuis. C’est tout à fait rassurant, et forcément, sur le long terme, ça va bien se passer, n’est-ce pas.

À ce sujet, on pourra regretter que, jusqu’à présent, ce problème de la dette n’ait pas été au cœur des préoccupations électorales (c’est le moins qu’on puisse dire). Peut-être le sujet sera-t-il présent dans le débat d’entre deux tours ? On peut raisonnablement en douter : d’un côté, Macron nous persuadera qu’il est à même de mener le pays vers les vallées de lait et de miel que son programme, doux et cotonneux, promet facilement, mais ne détaille surtout pas. De l’autre, Le Pen évitera soigneusement la question tant le côté économique n’est pas sa tasse de thé, pour le dire charitablement.

Il n’en restera pas moins que la situation, factuellement, peut se résumer à ceci : alors que les Allemands, avec la même monnaie, les mêmes impératifs aux frontières, une population plus vieille et plus nombreuse que les Français, affichent le huitième pouvoir d’achat en Europe avec 21.500 euros en moyenne, les Français pointent eux à la treizième place avec 19.000 euros ; en 2015 et selon l’OCDE, il y avait en France 7,1% de travailleurs pauvres contre moins de la moitié en Allemagne (3,5%), 25% de taux de chômage des jeunes en France contre 7% en Allemagne. Et tout ça, je le rappelle, avec une Chancelière Merkel qui n’a pas spécialement fait dans la furie ultra-néo libérale, avec une réunification qui a été tout sauf simple, avec des routes, des écoles, des hôpitaux, une poste, une police et plus généralement un service public qui fonctionnent encore pas trop mal aux dernières nouvelles, avec des impôts plus faibles et, j’insiste pour ceux qui n’auraient pas bien compris l’allusion, la même monnaie que nous.

Sauf à considérer que les Allemands sont des êtres supérieurs capables de casser des briques, plier l’espace-temps et la rhétorique collectiviste (ce que je ne crois pas), on doit réellement s’imposer la question de ces nom-d’une-pipe de choix économico-politiques qui ont été faits ces 25 dernières années pour aboutir à une situation à ce point différente d’un côté à l’autre du Rhin.

En réalité, force est de constater que ce sont les Français qui s’expatrient en Allemagne ou en Angleterre plutôt que le contraire. Force est de constater que les opportunités sont beaucoup plus forte en Allemagne et que l’économie y est plus dynamique malgré une situation au départ plus difficile.

Certes oui, les retraités et les chômeurs français sont effectivement moins exposés à la pauvreté et mieux « protégés » par ce système qu’on nous envie sans jamais oser nous le copier… Mais force est aussi de dire qu’ils sont pour le moment payés avec de la monnaie de singe qui place directement le pays sur une trajectoire budgétaire insoutenable, où un tiers des salariés est payé par l’État et que nombre de chômeurs est caché dans ces emplois plus ou moins bidons créés par une administration obèse.

En somme, à l’instant où ces lignes sont écrites, si la France tient son rang actuel, cela n’est dû qu’à l’usage compulsif de sa carte de crédit et un immense écran de fumée qu’aucun des deux candidats ne semble vouloir vraiment dissiper, l’une jugeant l’ensemble des problèmes liés à la méchante Europe (dans laquelle l’Allemagne s’en sort pourtant très bien), et l’autre estimant qu’on pourra s’en dépatouiller en « pensant printemps » très fort.

Macron, élu, devra donc réaliser ce qu’aucun de ses prédécesseurs n’a même entamé en 30 ans, avec une majorité parlementaire particulièrement difficile à construire puis à conserver, un sénat a priori peu enclin à lui faire les yeux doux, des syndicats de salariés tout sauf modernes, des administrations fossilisées, une presse qui sortira la grosse artillerie antilibérale dès qu’elle le pourra et de façon générale, une opinion publique rétive à tout changement d’importance, le tout dans un contexte économique difficile et une absence de toute latitude budgétaire.

À vue de nez, toutes les cartes sont donc réunies pour un succès flamboyant.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires523

  1. Le Gnôme

    Allons, la France est le phare du monde, un sommet indépassable, donc nous avons raison et les autres tort. Et puis, nous comparer avec les sinistres Teutons qui ne pensent qu’à bosser, qui meurent en masse faute de médecons et d’hôpitaux, est-ce bien raisonnable ?

    Pour aller en Allemagne régulièrement depuis plus de trente ans, le fossé entre les deux pays s’est creusé de façon fort significative, et s’il n’y avait guère de différence dans les années 80, c’est désormais chose très sensibler.

    1. Black Mamba Warrior

      Une de mes filles était allée en Allemagne pour trois semaines chez l’habitant, elle était étonné que ses hôtes n’avaient pas à craindre à laisser les vélos sans surveillance et même sans les attacher…
      Un autre monde.

      1. Royaumont

        Dans les grandes villes comme Berlin ou Hambourg, on accède au métro sans rencontrer de portes, tourniquets et autres obstacles qui transforment le moindre déplacement en parcours du combattant dès lors que l’on a des bagages. Et là-bas, tout le monde à son ticket…
        De même, à Berlin, ville réputée dangereuse suivant les critères allemands, une étudiante de 20 ans n’a aucun souci pour traverser seule la moitié de la ville à 2h du matin pour rentrer chez elle.
        Vraiment un autre monde.

        1. Mildred

          A Berlin peut-être, mais à Cologne le 31 décembre, il vaudrait mieux pour elle qu’elle ne se trouve pas dans les rues, à ce que j’ai cru comprendre.

        1. Aristarkke

          Il y a eu une époque où l’ autoradio avait beau être attaché à la voiture, il préférait partir en balade que de nous offrir sa ballade…

          1. Pat

            J’en ai eu deux qui ont fait ce choix, avec la vitre conducteur explosée par la même occasion, une roue de secours aussi,une autre fois, et très récemment, un rétroviseur. J’oubliais même la fois où j’ai retrouvé ma voiture posée sur des parpaings, avec deux roues manquantes… Que de bons souvenirs !

  2. hartman

    Je note déjà un changement d’orientation dans la presse. Comme si, ayant tout fait pour faciliter son accession au pouvoir, elle souhaitait maintenant s’assurer qu’il ne dispose pas d’une légitimité suffisante pour effectuer le moindre changement significatif.

      1. Lark on the Wing

        En effet : j’ai eu ce sentiment en entendant ce matin sur RTL la Martichouse se montrant presque insolente envers un dénommé Griveaux, porte-parole du Vicomte…. Craindraient-ils maintenant, voyant la victoire presque certaine, que le vainqueur ne se montre ingrat en « oubliant qui l’a fait roi » ?

        1. Aristarkke

          J’ai plutôt l’ impression qu’ils veulent lui éviter toute tentation de se montrer « ingrat » et lui rappeler par avance que les premières traites vont tomber dès le 8 mai… disons 9 puisque le 8 est férié… 😕

          1. tabbehim

            la traite des politiciens et journalistes en france est quelque chose de bien trop violent, veuillez, par respect pour les enfants de ce site, ne pas en parler, ou des associations y veilleront 🙁
            à moins que l’on ne parle de traite d’argent publique aux mamelles des politicards 😀
            Mais mon esprit refuse d’imaginer la chose…..

    1. bob razovski

      J’ai plutôt l’impression que les patrons de presse ont fait passer la consigne chez leurs factotums : « calmez-vous, ça va finir par se voir » 😉

  3. Bonsaï

    Brillant votre article, cher H16 !
    Et en fin connaisseur de Heisenberg, vous nous ajoutez sur la glace un peu de crème fouettée quantique :
    « Youpi, la France est sauvée ! Ou à peu près tant que reste dans l’urne notre candidat de Schrödinger, superposition quantique d’un politicien de droite et d’un politicien de gauche sans être ni à droite, ni à gauche. Une fois le vote passé, un choix sera fait qui, comme le veut la physique, sera tout en décohérence quantique. »

  4. tabbehim

    cher taulier, je ne vous comprend pas, soyez heureux 🙂
    dites vous que vous aurez encore du grain à moudre avec les contorsions que ne manquerons pas de faire les ministres du gouvernement macron et le président qui sera inclut ^^
    et puis, pendant 5 ans, c’est business as usual 🙂
    ça sera deux pas sur les côtés, trois pas en diagonale, 4 pas en arrière, et huit flip flap 🙂
    de toute façon, je commence déjà à imaginer les syndicats les plus mélanchoniste commencer à critiquer tout ce qui viendra de macron, et tout brûler, et tout détruire 🙂
    Avec un peu de chance, ça sera festival de pop corn en voyant l’ouest de la france en état de délabrement avancer dû aux manifs, et la bretagne réclamer son indépendance 😀 avec la corse, et les pays basques, et la guadeloupe, et tout ce qui peut le faire 😀

    1. Aristarkke

      Le Taulier redoute de devoir satisfaire aux légitimes revendications de sa population de lecteurs, particulièrement à cran de devoir se contenter de trois billets hebdomadaires alors que la situation du pays justifierait amplement une manne de cinq à sept billets la semaine…
      Je dis cela en porte -parole autoproclamé de la communauté des lecteurs, insoumis à cette trop faible production!!!

        1. bob razovski

          dire que ce mouvement part d’une simple erreur phonétique.

          Les fans de méluche ont entendu « mon électeur est insoumis » alors que le grand timonier disait « mon électeur est un soumis »

          Et quand son directeur de campagne demandait à méluch tsé tong ce qu’il pensait de la france, l’autre lui répondait ; « la france ? hein ? Soumise, évidemment ! »

          Comme quoi, ça tient à pas grand chose.

      1. Peyreloubes

        Aristarkke a raison !
        Nous qui tétions tous les matins la féconde mamelle de notre fournisseur d’effluves libéraux, sommes mis à la portion congrüe, contre notre volonté.
        Montjoie, Saint Denis, ne nous laissons pas faire, nous ne voulons pas de brioche, nous voulons notre pitance H16 quotidienne ! Sinon, à la lanterne !

      2. tabbehim

        et là et là,
        pauvre taulier que vous exploitez,
        Soyez magnanime messieurs dames !
        Laissez le retrouver l’envie et la joie de fouetter des chatons polytocards 🙂
        nous sommes libéraux, nous pouvons (et devons) chercher d’autre source si notre demande est supérieur à l’offre (ou payer pour avoir plus ^^)

            1. tabbehim

              tout penseur libéral est quelque part un mercenaire 😉
              allant là où les meilleurs contrats sont (ou là où il se sent le mieux) et pensant au futur (publicité pour mieux vendre ses livres par exemple 🙂 )

              Cher cavalier, avouez que le mercenariat est un contrat tentant 🙂

              1. Lark on the Wing

                Il est vrai que le mercenaire est le seul militaire libre, de tout, hormis les clauses de son contrat. Tout autre est le penseur pour qui la recherche du Beau, du Vrai et du Bien est la seule poursuite qui vaille : y mêler la vile pécune serait circonscrire sa liberté et l’ampleur de sa pensée.

                « Vexatio aperit intellectum » n’est-il pas vrai ?

                Au reste, un estomac plein ne facilite pas le transit intellectuel : il vaut donc mieux, infiniment, que le penseur souffre de ses conditions matérielles, et je me réjouis d’imaginer Monsieur de Seize, accablé d’enfants, ne subsistant que par la charité mesurée de quelque disciple fortuné, et nous donnant le meilleur de ses méditations, si finement pourpensées dans une détresse féconde.

                Pensez que Bastiat est mort à la fois jeune et pauvre : tous les espoirs lui sont donc permis !

            1. Aristarkke

              Je me souviens de certains qui m’ont laissé passer le parapet en criant « on te suis » sans bouger autre chose que leurs paupières et d’ autres, aux airs de chattemite regardant ailleurs, bien contents que j’ intercède auprès de Monseigneur…

          1. Ungars

            Si campagne Tipeee il y’avait je suis sûr que nombre des lecteurs seraient motivés pour faire des dons (parce que perso j’ai déjà tous les bouquins et au dons je préfère un truc simple et rapide) pour aller dans ce sens. Ca marche pas mal pour des dessinateurs comme Maliki et récemment Yaatu, pourquoi pas pour des articles?

                1. Pheldge

                  Papet, là, t’es dépassé : en partage de fichiers P2P tu as les « seeders » et les « leechers » .. Que si tu t’étais un peu fatigué le dernier neurone qui te reste, tu aurais cherché « leech » et compris la luzion 😀

            1. Calvin

              +1
              Moi aussi, j’ai acheté tous les bouquins de h16 et serais d’accord pour un abonnement rémunéré à ses chroniques.
              Après tout, j’ai sucré le poste médias et presse.

              Mais je ne veux pas payer en bitcoin. Je veux que l’État sache où va mon argent, que je suis un soumis à l’ultralibéralimse apatride et félinopathe.

              1. Lark on the Wing

                Hmmm… vieille technique de dealer, hein ? on donne un peu de crack, un jour ou deux, et la semaine suivante, le malheureux est accro… Calvin…. Marseille, hein ?… Belgian Connection ?

                1. Calvin

                  Le crack de hasche-un-six le Belge !
                  Bon, après, ce n’est pas deux-trois semaines. Mais bien cinq ans de livraison gratuite de came chimiquement pure.. Quasiment quotidienne.
                  5 ans, toute ma vie depuis que je sais lire :mrgreen:

      3. MCA

        En fin stratège, avec ses 3 billets hebdo, il a souhaité nous habituer avant l’heure à la période de vaches maigres qui nous attend.

        Et ça râle déjà dans les rangs… j’imagine déjà l’émeute qui va suivre…

  5. Pheldge

    Euh, Patron, je voudrais pas avoir l’air contrariant, surtout un mercredi, mais pour ce qui est du « un pays dans une situation économique catastrophique et d’une population à cran « , je cite:François Hollande : « Je laisserai un pays en bien meilleur état que je l’ai trouvé ».
    Don’t shoot the messenger ! 😉

    1. tabbehim

      Voyons, hollande a montré la voie de l’engraissement de l’état par ajout de pop corn amusant dans les rouages du grand plan (et accessoirement l’engraissement des expat par empiffrement de ces petites gourmandises sucrée.)

      Et puis, il va manquer à beaucoup de monde celui là ^^
      je suis sur que d’ici 3 ans, on entendra que c’était mieux sous hollande 😀
      allez, haut les coeurs, le choix du pire qui rendra soupir à la cinquième approche

        1. tabbehim

          je n’arrive pas à trouver une photo d’hollande en mode 2012-2017 de profil qui ne soit pas totalement retouché ^^
          mais j’avoue que ça ferait une belle image h16 avec : »La république s’engraisse, votre portefeuille dégraisse »

        1. tabbehim

          et bien, je me base sur le fait que j’ai entendu le c’était mieux sous sarko pendant près de 3 ans (avant d’allez voir à l’étranger si j’y étais ^^)
          Mais j’ai confiance en votre sagesse pour ce qui est de la durée avant que l’on entende un : »c’était mieux sous hollande »

  6. Pat

    « la France, c’est 1% de la population mondiale et 15% des dépenses sociales mondiales » ? Je ne savais pas que nous étions « généreux et solidaires » à ce point.

  7. Gerldam

    La première grosse différence entre l’Allemagne et la France est historique (comme le plus souvent). L’Allemagne a eu la « chance » d’être morcelée en petites principautés pendant des siècles à des époques où déjà Richelieu puis Mazarin ancraient le centralisme qui, depuis , n’a cessé de se développer (Colbert, les jacobins, Napoléon).
    L’Allemagne ne s’est formée qu’en 1871, dans la galerie des glaces à Versailles, il n’y a pas 150 ans. Les Länder sont donc très forts, ont leur banques de développement qui permettent de financer le « mittelstand » et un apprentissage par qui sont passés nombre de dirigeants allemands.
    Voyez le parcours comparé:
    France: lycée Henri IV, Polytechnique ou Sciences Po, ENA, administration puis pantouflage dans le capitalisme de connivence bien franchouillard.
    Allemagne: Apprentissage à 14 ans, puis Tehcnische Hochshule, Diplom Ingenieur, et ensuite on grimpe les échelons jusqu’à PDG pour les meilleurs.

    1. Gastoon

      Je pense que la construction géopolitique d’un pays ne change pas grand’chose.
      Au contraire pour la seconde partie du post je suis peut-être obsédé par cela mais tout absolument tout s’explique par la formation.
      Les Allemands, même s’ils font peu d’enfants, s’assurent que ceux-ci aient un niveau de formation utile pour progresser.
      Et tout le reste en découle : la réflexion au moment du vote, la qualité du travail réalisé, la capacité à devenir patron.

      J’achète de plus en plus de matériel industriel en Allemagne. Autant il vaut mieux rester dans les standards (coûtant déjà cher) pour ne pas exploser les coûts, mais ça marche et c’est super bien fini.
      Et le dernier patron allemand (20 salariés tout au plus) que j’ai rencontré n’a pas honte d’exposer sa Mercedes SLS AMG décapotable devant son bureau (et ce n’est pas la seule coûteuse voiture qu’il m’a montré).

      1. albundy17

        « J’achète de plus en plus de matériel industriel en Allemagne.  »

        J’achète mon outillage en Allemagne, c’est le même qu’en france, mais moins cher (dernier machin, un gele tube 850 au lieu de 1200 catalogue france, rems pour le connaisseur)

        1. Aristarkke

          C’est pas toi qui me chambrais aimablement quand je t’expliquais acheter ma robinetterie Grohe directement en Allemagne, rendue à l’ atelier moins chère que le prix « fournisseur » de mon grossiste habituel…
          J’ai bien l’impression que si et que tu copies en loucedé, tout honteux mais pas trop finalement…

      2. channy

        @Et le dernier patron allemand (20 salariés tout au plus) que j’ai rencontré n’a pas honte d’exposer sa Mercedes SLS AMG décapotable devant son bureau  »
        Un de mes clients,(nouveau) franchisé Leclerc affiche ces deux Audi RS 6(la sienne et celle de sa femme) devant les bureaux du magasin..ça passe mal, car le nouveau franchisé a sucré la prime d intéressement, réduit les frais de personnel au maximum, augmenter les tarifs du magasin(faut bien payer le rachat du magasin) d ou baisse de C.A ..salaire qui stagnent..Bref tout le contraire de l ancien franchisé pourtant multi millionnaire car propriétaire d un des 50 plus hyper Leclerc de France qui lui savait récompenser ceux qui trimaient.;question de management plus que de mentalité je pense.
        j ai bossé 10 ans pour le plus gros groupe de Distribution Allemand .;le problème avec les Allemand c est qu ils imposent leur management à l’allemande partout et que cela ne convient pas aux mentalités des autres pays..la lourdeur des procédures est effrayante,ça manque de pragmatisme.

    2. kevinkduigou

      Analyse on ne peut plus juste!
      Les petites entités institutionnelles sont plus démocratique et plus efficace que les énormes structures centralisés!

      Un autre exemple frappant est l’Italie, le nord était divisé en micro état indépendant (République de Venise, de Gênes, duché de Milan, … ) tandis que le sud était plus unifié et souvent sous contrôle de grande puissance étrangère (Naples). Aujourd’hui encore les différences sont clairement visible entre Nord et Sud!

    3. calal

      ont leur banques de développement qui permettent de financer le « mittelstand ». tiens tiens y a pas une piste? perso je voulais emprunter pour un bon coup immo,aucune banque n’a voulu me preter alors que j’ai 2 fois la valeur du pret sur compte. j’en suis a me demander si je vais pas faire un credit conso a 2% pour l’effet de levier.. enfin faut attendre de savoir ce que macron va faire sur l’immo…

  8. Loki dort

    Tous ces élus qui balayent la question de la dette de l’état d’un revers de main me font fulminer, parce que le message qu’ils envoient est que cet argent n’a aucune importance, donc aucune valeur. Ils ont même la perversité d’asséner que c’est bassement matérialiste de voir la mission de l’état à travers cette question d’argent.

    L’argent n’a donc aucune valeur, et par conséquent le travail qui permet de le gagner non plus.

    Par contre, l’argent des contribuables, et en particulier des riches, bref, de ceux qui travaillent, a une importance telle que le fisc, le RSI, voire toute une escouade de gendarmes peuvent débouler chez vous pour vous l’extorquer manu militari.

    Conclusion: ce n’est pas leur argent, ce n’est pas le produit de leur travail, et ils n’en ont rien à foutre de ce qu’il en advient. Bandes d’enculés.

    1. Pat

      « Tous ces élus qui balayent la question de la dette de l’état d’un revers de main me font fulminer ». Moi aussi. Et les élus qui ne le font pas sont rarissimes.
      D’ailleurs pourquoi un déficit (de 3%, souvent dépassé d’ailleurs) est-il admis par l’Europe ?
      Les ponctions de l’Etat devraient être plafonnées (au niveau allemand par exemple) et le déficit interdit. A l’Etat de réduire ses dépenses dans tous les domaines non-régaliens, quitte à virer des fonctionnaires et à aligner l’ensemble de leurs droits sur ceux du privé.

      1. Calvin

        « D’ailleurs pourquoi un déficit (de 3%, souvent dépassé d’ailleurs) est-il admis par l’Europe ? »

        Disons que cela peut arriver une année, avec deux trois catastrophes naturelles, quelques attentats par surprise, une prise de conscience soudaine sur un problème de société négligé, …
        Mais un déficit systématique que ce soit 3% ou même 1%, c’est criminel.

        Le budget devrait être à l’équilibre (avec désendettement des pays cigales), et on serait alors plus indulgent avec des dérapages surprises.
        En France, en Italie et autres, on en est loin.

        1. Roanna

          Il n’y a qu’à voir comment le gouvernement procède pour la mise en place du budget, c’était le cas il y a quelques années et probablement que le procédé a toujours cours, j’ai pas vérifié.
          1- ils commencent(aient) par voter les dépenses et qui peut le plus peut le moins.
          2- après avoir fait la somme des dépenses, ils se grattent la tête pour savoir comment ils vont pouvoir rentrer les ronds.
          Et le miracle fût: la croissance sera de 5%!!
          Alors qu’en partant des rentrées ils sauraient ce qu’ils peuvent dépenser, mais là je suis trop cartésien.

          1. Pheldge

            Ça, c’est classique des administrations : en début d’année, on distribue les budgets établis selon des prévisions, et gare au chef de service qui ne dépense pas tout ! Pour se faire bien voir, il faut dépenser plus, pour que le budget suivant soit en augmentation !

            1. Arthourr

              Simplement parce que la rentabilité/productivité/intérêt de n’importe quel service public/semi-public n’est mesurée qu’à cette aune : la dépense.

              Si vous dépensez, c’est que vous en avez besoin.
              S vous en avez besoin, c’est que votre service aide « concrètement » les administrés.
              Si vous aidez les administrés, vous remplissez votre « mission ».
              Si vous remplissez votre mission, vous avez besoin de fonds croissants pour répondre à la demande croissante.
              Si la demande croît, vos dépenses aussi.

              CQFD.

        1. albundy17

          EN marche à voiles et à vapeurs. Des vapeurs on va repasser à la voile

          Le doux retour de la bougie, de ces belles soirées au coin du feu crépitant de bois de palettes après avoir fini les portes, observant le greffier du coin de l’oeil pour une brochette éventuelle, quel bonheur.

          J’aurai presque envie de taper dans mon stock de paté de ragondin

  9. Higgins

    Des conversations que j’ai ici et là avec mes concitoyens, je serai Macron, je ne jouerai pas gagnant sans soucis. Beaucoup de mes interlocuteurs m’ont indiqué qu’ils allaient voter pour la Marine. Parmi eux, un certain nombre de mélenchonistes. Au sein de cette curieuse population, nombreux sont ceux qui annoncent qu’ils vont s’abstenir. Paradoxal pour les partisans d’un candidat qui voulait rendre le vote obligatoire.
    Pour en revenir aux perspectives du pays, elles me font penser à la chanson de Graeme Allwright « Jusqu’à la ceinture » (C’est nous qui sommes dedans jusqu’à la ceinture):

  10. bibi

    Non l’Allemagne ne rembourse pas sa dette.
    La dette publique allemande était à 68.1% du PIB fin 2008.
    Elle était fin 2015 à 78.8%
    Entre 2009 et 2015 le PIB Allemand a cru de 18%.
    Ce qui fait que la dette publique fin 2015 a été portée à 93% du PIB de fin 2008.
    Soit un accroissement en nominal de 36% entre fin 2008 et fin 2015.

    Dans le même temps en France, et cela n’étonnera personne c’est une Katastrophe.
    La dette publique française était à 81.5% du PIB fin 2008.
    Elle s’établit fin 2015 à 121% du PIB
    Entre 2009 et 2015 le PIB a cru de 9.5% (2 fois moins qu’en Allemagne)
    Ce qui fait que la dette publique fin 2015 a été portée à 132% du PIB de fin 2008.
    Soit un accroissement en nominal de 62% entre fin 2008 et fin 2015.

    Je vais en revenir à mon mantra habituel concernant l’Allemagne non ce pays n’est pas bien géré, il est juste moins mal géré que le France, ce qui vous en conviendrez n’est guère difficile.

    Note : tous les calculs sont réalisés à partir des données fournit par l’OCDE.

        1. sam player

          Ouche attention, bibi va vous dire que si sa dette en rapport du PIB reste constante c’est que sa dette en valeur absolue a augmenté… et en fait c’est pire que l’Allemaââgneuh, salauds de Suisse ! !

  11. Higgins

    Un peu HS (pas tant que ça) mais au pays du copain à Mélenchon, on en est 26 morts (et je note que kandubien se tait): « Amnesty International dénonce la répression au Venezuela. L’ONG reproche au gouvernement Maduro les arrestations sans mandat et le jugement de civils par la justice militaire. » (à voir sur le site du monde.fr).

  12. sam player

    « Sauf à considérer que les Allemands sont des êtres supérieurs… »

    Euh, comment dire… Hitler avait donc raison ?
    Je sors…

        1. bibi

          Envahir la Russie c’est possible mais pas par l’ouest.
          Les anglais ils n’ont pas essayé ce qui prouve bien leur supériorité sur tous les peuples d’Europe, eux ils ne sont pas cinglés.
          Anglais > Russie > Français >> Allemands.
          Les Allemands ça reste quand même les losers pathologiques de l’Europe, 1870 c’est la seule guerre qu’ils ont gagné et depuis que de roustes épiques: Somme, Verdun, Stalingrad, Afrique du Nord, bataille d’Angleterre.

          1. albundy17

            T’es gonflé de dire ça, si il y a bien des utilisateurs du drapeau blanc avant le premier coup tiré, c’est bien le français, on parle pas teuton ni russe, mais c’est vraiment un aléa, d’ailleurs on parle bientôt l’arabe

            1. bibi

              La grande armée à juste démembré le Saint Empire Romain Germanique en 3 coups de cuillères à pots.
              Le peuple français a plus que payé le prix de l’agression allemande de 1914 et en plus les veules teutons n’ont même pas eu la décence de payer les dommages de guerre.
              Après la déroute de 1940 sur le sol métropolitain, les français ont continué la guerre sur le sol des colonies et en s’engageant dans les armées alliés, aller demander aux Russes ce qu’ils pensent des pilotes français de la Normandie-Niemen.
              En 732 aussi on était proche de parler arabe mais étonnamment on les a foutu dehors manu-militari.

              Si il y a bien un peuple en Europe avec les anglais qui a toujours su faire front à la barbarie teutonne c’est bien les Français.

              1. Lark on the Wing

                C’est vrai que s’il n’y avait pas eu ces salauds de Boches, circa 41/45, on parlerait tous russe actuellement, et qu’il serait oiseux d’accuser les uns ou les autres de pactiser avec Vladi….

                1. Bonsaï

                  Ici, c’est toujours moi qu’on accuse de pactiser avec le vampire Vladimir… mais cela ne me disconvient pas.
                  Il est très talentueux ce garçon, à ma connaissance aucun président français ne lui arrive à la cheville et ce n’est pas Micron qui me démentira…

          2. Aristarkke

            Des roustes épiques peut-être mais bien moins de morts et blessés en se battant des deux côtés du pays et sur une multitude de fronts que la France pour ne citer qu’ elle.
            Je note aussi que tu passes sous silence le tout début de la guerre 14 ou la campagne de France de mai/juin 40…
            Stalingrad n’ a été due qu’à l’ entêtement stupide d’ Hitler de s’acharner sur une zone dépourvue d’ intérêts stratégiques et à la double stupidité de Von Paulus qui a voulu faire garder les alentours de Stalingrad par des troupes roumaines peu motivées pendant que toutes les troupes allemandes de qualité étaient dans le noyau ainsi « protégé » à se battre pour des ruines et qui a ensuite eu peur de désobéir à Hitler en s’échappant de la tenaille russe pas encore refermée…
            En Italie où Kesselring ne pouvait plus obtenir le même potentiel, la retraite allemande a duré une bonne année et s’est faite en ordre… En France, il a fallu sept mois et deux fronts, ouest par la Normandie et Sud par le débarquement de Méditerranée pour renvoyer les Teutons au delà du Rhin… Alors même qu’ils n’avaient plus la supériorité aérienne et que nous croulions sous le matériel US…

            1. bibi

              C’est certainement par manque de chance que les teutons sont entourés d’ennemies à qui ils sont capables de déclaré la guerre en même temps.
              Il faut être complètement malade pour ouvrir un front et face aux Russes et face aux Anglais 14 n’ayant pas servi de leçon aux boches ils ont remi le couvert en 1940 avec la même réussite.

              1. Aristarkke

                Tu parles de roustes reçues par paquets par les Schleus et, contré, tu réponds stratégie hasardeuse. Sur ce terrain , nous sommes d’accord que les Prussiens en 14 ont fait le pari qu’ils mettraient la France à genoux en six/huit semaines, temps estimé par eux nécessaire au tsar pour mobiliser et mettre ses armées en ordre de bataille juste avant qu’il soit handicapé par l’ arrivée du fort de l’ automne et de l’hiver pour « stagner », auquel cas on profiterait du délai pour dégarnir le front ouest pour charger le front est et être fin prêt au printemps. La première partie du plan a plutôt bien marché au début à cause du plan Schlieffen utilisant notamment les trains à grande échelle pour acheminer troupes et matériels mais s’est trouvée coincée pour la même cause du plan Schlieffen trop rigide dans son déroulé ET par la réaction russe qui a été plus rapide et plus agressive que ce qui était escompté initialement. C’est ce qui explique que la contre-attaque de Joffre sur la Marne ait eu autant d’effets apparents alors que l’ action n’ était pas vraiment capable de contrer durablement les Teutons. Lesdits ont du entrer en statu quo à l’ Ouest pour aller renforcer d’ urgence à l’ Est, initialement sous calibré…
                Les Teutons ont également été handicapés par l’ Empire austro-hongrois dont les troupes étaient de qualités très variables en raison du conglomérat de nations les composant…

            2. Higgins

              Oui et au cours de cette deuxième bataille de France, en dehors du cas particulier du débarquement en Normandie (en Provence, les combats ont été nettement moindres), la retraite allemande s’est faite en bon ordre (je ne veux pas dire facilement). Par contre, arrivé en Alsace, ça a été nettement plus duraille.
              Pour Stalingrad, c’est lié à l’entêtement de Hitler, à la pusillanimité de Paulus (qui a eu la possibilité de sortir de ce guêpier) et aux outrances du gros Herman qui se faisait fort avec sa Lutwaffe de ravitailler par air les troupes encerclées (il y avait eu un précédent quelques mois auparavant qui avait, lui, parfaitement fonctionné mais là, les russes étaient moins puissants, l’aviation allemande avait la pleine et entière maîtrise du ciel et la taille du réduit était beaucoup plus … réduite). En plus, les alliés allemands (Roumains, Hongrois et Italiens) n’étaient, c’est le moins qu’on puisse dire, pas très chaud sur le coup. Ils étaient vraiment le maillon faible du dispositif.

                1. Aristarkke

                  C’est certainement fortuit si les Allemands du 21me siècle ont des partenaires d’ union aussi piètres…
                  Enfin, certains veulent encore l’ espérer…

                    1. Higgins

                      Certes mais ils n’en ont pas fait un mode de fonctionnement. En Grance par contre, c’est fête du slip à tous les étages.

  13. Guillaume_rc

    « On peut regretter que la dette n’ait pas été au cœur des préoccupations électorales (c’est le moins qu’on puisse dire) »

    Le fait est que seul Fillon a essayé d’en parler. Il en a même beaucoup parlé avant de se faire flinguer au Magnum.
    Certes, il l’a cherché et sa communication a été lamentable mais je ne peux pas m’empêcher de voir un lien : il a fait un diagnostic lucide de la situation (dette, suradministration, recul du régalien…) et la presse hystérique ne le lui a pas pardonné.

    Je ne m’en étais pas vraiment rendu compte mais en fait pour la majorité des électeurs de gauche, il a été assimilé à Le Pen (cf; La Une de Libé samedi).

        1. Royaumont

          N’y rêve pas trop.
          Même si ce n’est pas totalement injouable, MLP n’a devant elle qu’un trou de souris avec une chicane difficile à négocier au milieu.

          Pour passer, il lui faut amalgamer les électeurs du FN, de NDA, de JL, de FA, de FF et de JLM, tout en comptant sur un désintérêt des électeurs de BH… Tout ce petit monde n’a en commun que ses frustrations du 1er tour et sa détestation de Macron. Il semble difficile de coudre tout cela ensemble.
          Cela dit, on est passé de 65/35 dimanche soir à 60/40 aujourd’hui… Quoi qu’ait pu dire la presse, Macron est sans doute le cas de figure le plus favorable à MLP.

          1. Lark on the Wing

            On a perçu, lors de la messe de ce deuxième Dimanche de Pâques, l’actualité prophétique des Actes des Apôtres, en ce qu’elle annonçoit la catastrophe de M. le Duc de Baucé, et surtout l’étonnante prime victoire de M. de Maquerond :

            • « Ils louaient Dieu et avaient la faveur du peuple tout entier. Chaque jour, le Seigneur leur adjoignait ceux qui allaient être sauvés. »
            Il est vraisemblable que les affidés et ralliés du Vicomte se seront bouchés les oreilles pour n’entendre pas les versets précédents :

            • « Tous les croyants vivaient ensemble, et ils avaient tout en commun ; ils vendaient leurs biens et leurs possessions, et ils en partageaient le produit entre tous en fonction des besoins de chacun. »
            Première Lecture– Actes des Apôtres 2, 42-47

            Monsieur le Duc se sera donc noyé, comme le Comte de Fiesque, en espérant de passer, même appesanti qu’il était sous l’armure de fer de ses erreurs, sur l’instable planche des suffrages populaires. Il aura apuré seul – beaucoup l’espèrent, du moins – la dette de moralité de la plupart des politiqueurs, lesquels jurent maintenant, la main droite sur le côté gauche – à l’Indienne – qu’ils n’ont jamais abusé des blandices de leurs fonctions, ou alors petitement, et même, il y a si longtemps….

            Et tous maintenant – blanchis sous le harnois, ou par le simple « rappel à la Loi » d’une bénigne Justice si inclémente pour d’autres, ou par cette oublieuse mémoire du peuple qui vaut amnistie – de se lancer pêle-mêle, gôche et drouate fraternisant, dans les bras du Vicomte qui n’en demandoit pas autant.

            Il est constant, au reste, que le Vicomte dispose de son propre Conseil Privé, formé de goualeuses et de comédiens chargés d’ans, d’écrivassiers confidentiels, de froufroutants Juifs de cour, et, bien plus sérieux, de plusieurs conseillers au regard froid appartenant à la faction bancaire de Samuel Bernard.

            Outre ces partisans, aux divers sens, et tous ces surabondants écornifleurs, on ne sauroit mésestimer l’influence de Diane de Poitiers, cette compagne surannée, la Grande Sénéchale de l’Amiénois, pour laquelle en ses vertes jeunesses, le Vicomte défia sa famille pour combattre sous ses couleurs. C’est une rude tâche, pour elle, et forlongée, que de lui donner de la colonne vertébrale….

            D’une complexion tendant au nonchaloir et aux facilités de la chair, le Vicomte – que Lord Vodehousse avait qualifié de « vapid wastrel » en l’entendant parler anglois à Berlin – se doit fouailler pour donner les apparences d’une suite forcenée dans son brochet et ces prétentions d’activité, seules susceptibles d’entraîner les suffrages populaires. Sa fête d’après le dépouillement, à l’auberge du Gai Laboureur, fut mal comprise par les manants, dans ses superfluités mondaines.

            La Marquise des Armoises laquelle, de famille, possède quelque culture historique, moque les goûts présumés de son adversaire, remarquant qu’il aurait dû fêter « les plaisirs de son il Enchanté » non pas à Montmartre, mais sur le boulevard des Italiens… Et ce n’est pas pensant à défunt Concini, qu’elle a fait ce trait.

            Mais les feux du plaisir de l’esprit manquent de cet efficace à lui assurer la victoire, ayant contre elle la quasi-totalité des politiqueurs, dans une disparate allant depuis les Partageux jusqu’aux sectateurs d’Amadis de Gaule, ensemble toute l’unanimité de la canaille jacassante (Nazerol, Rhaplatie, Cohen, j’en passe et des Meyer), et la violente faction émeutière de la rafataille, pour ne rien dire des Cafres et des Barbaresques dont le synode représentatif vient d’appeler les Croyants de porter leurs suffrages sur le nom du Vicomte…
            et jusqu’au Duc de Baucé lui-même, tout démanché, mais se désistant de sa roideur jusqu’à inviter ses commettants à soutenir le Maquerond.
            On a murmuré que ce ne fut point sans contrepartie de Justice…

            Nous verrons, comme disait le feu Roy.

              1. Lark on the Wing

                Vidame de Chartres, ou Gouverneur de Blaye…. ce dernier poste me conviendroit pleinement, préférant les vignobles à la houle des blés….

            1. Bonsaï

              Nouvel épisode flamboyant, cher Lord Quiet !
              Et tant de petits trésors spirituels s’y cachent qu’il s’agit de décrypter un à un, ce qui n’est pas tâche facile…

                    1. Bonsaï

                      Ah ! je n’avais pas remarqué, il y une faute de frappe dans mon précédent commentaire : l’un des vous est de trop.
                      Donc, vous pouvez oublier la connotation comparative qui n’entrait pas dans mes visées !

                    1. Bonsaï

                      Et toi tu es maître en délicatesse et en psychologie, un vrai gentleman. En plus tu sais employer utilement ton temps perdu.
                      Et devine quoi ? Tout le monde t’adore…

                    2. albundy17

                      Hé bien tu m’apprends des choses, je pensais être un gros bourrin, mais conscient de mon état, moi.

                      « Tout le monde t’adore… »

                      Plaire à tout le monde, c’est plaire à n’importe qui.

                      J’ai d’autre part la liberté de ne pas devoir plaire pour me sentir exister, la fine psychologue y trouvera son compte :mrgreen:

          2. Pat

            « amalgamer les électeurs du FN, de NDA, de JL, de FA, de FF et de JLM, tout en comptant sur un désintérêt des électeurs de BH ». Désolé, je n’y arrive pas : trop de consonnes, pas assez de voyelles…

            1. Calvin

              Des chiffres et des lettres sous la Pologne de Jaruzelski :
              « …
              – Consonne.
              – P
              – Voyelle.
              – Ah, il n’y a plus de voyelles.
              – Bon, ben, consonne.
              – C
              – Consonne.
              – Ah, il n’y a plus de consonnes.
              – …
              – Je propose : PC, comme Parti Co… » (soupir)

  14. Bruno

    Je partage l’analyse sur l’Allemagne dont nous avons beaucoup d’enseignements à tirer concernant leur gestion raisonnable de l’argent public. Ils sont en excédent primaire, bravo !

    Cependant, quelque part, les économies de l’Allemagne, ce sont les dettes des autres.

    Donc chapeau bas aux allemands de savoir capter cette dette, mais si on fait l’hypothèse « zéro dette » dans le monde entier, les allemands s’effondrent avec tout le reste.

    Le problème des dettes publiques et privées accumulées dans le monde est titanesque. A mon sens insurmontable autrement que par des défauts de paiements et ça va être horrible…

    1. albundy17

      Le jour ou ça va se déclencher….

      Le lendemain du début de panique en 2008, machin de la fed est allé voir le boss « patron, on a cramé 500 milliards, y’en faudrait à peu près ça pour aujourd’hui »

      Maintenant, plus personne ne sait vraiment ce qu’il y a aux bilans des bc, m’enfin ça lâche du 400 milliards par mois pour tout maintenir en équilibre.

      Sont bêtes, il devraient mettre 1.000, + 200 en hélicoptere money

    2. Pat

      « quelque part », les économies de l’Allemagne, ce sont les dettes des autres ? Ah bon ? Comment ça ?
      L’économie mondiale serait-elle un gâteau de taille fixe, dont les méchants allemands prendraient une part trop grosse ?
      Si on est dans la merde, c’est la faute à Merkel ?

      1. albundy17

        C’est dommage que la france n’ai pas fait comme l’allemagne, à piquer la chocolatine des autres pays. Je ne sais pas comment ils y sont parvenus, les casques à pointes, mais force est de constater qu’ils nous ont encore mis une belle branlée, même les drapeaux blancs sont fabriqués chez eux.

      2. MJ

        à l’instant « t » le gâteau est une constante.
        et la dette de l’un est l’excédent de l’autre.
        avec de la volonté et du temps on peut inverser la tendance.
        mais en attendant, l’excédent allemand tient par la dette des autres.

        1. albundy17

          Ben non, on vit à crédit pour acheter leurs produits, c’est totalement différent. D’autre part, leur excédent n’est pas liés aux seuls achats des bérets, ce petit pays est le 3 eme exportateur mondial, étrangement hors zone euro également, ce qui mets à mal votre théorie de l’euro façonné pour merkel

            1. Bruno

              Vous avez raison, c’est en constante évolution : chaque mois, les FED, BoJ et BCE créent des centaines de milliards de dettes supplémentaires, en partie captées par les plus malins (excédents commerciaux, bulles divers et variées, endettements privé etc). Aujourd’hui, pour faire 1 de croissance, il faut que les pays développés, dans leur ensemble, fassent entre 6 et 7 de dette. Ce n’est pas beau ça ?

              NB: « Plus malins » auxquels je ne jette pas la pierre entendons-nous bien. Ils se débrouillent mieux que nous c’est clair.

          1. bibi

            L’euro est une monnaie sous évaluée pour l’Allemagne ce qui lui confère un avantage à l’exportation que cela soit en zone euro ou hors zone euro.

              1. albundy17

                Voilà, tu me l’as coupée, alors que l’on a ni eu de réunification, ni autant d’immigration, sans compter notre territoire plus propice (cultures, poiscaille, tourisme) l’euro n’est pas le problème, j’irai même jusqu’à dire qu’avec le franc on serait encore plus dans la merde

                1. bibi

                  Avec le franc on ne serait pas du tout dans la même merde parce que si il y avait encore le FRF il y aurait encore le DM et la Bundesbank avec sa gestion orthodoxe qui nous aurait évité les folies de la BCE, et l’on pourrait au moins avoir confiance en une monnaie.
                  Avec le FRF les français serait dans la merde, mais ça serait leur merde alors qu’aujourd’hui avec l’euro, les 42 années d’incurie de gouvernement français sont l’affaire de toute la zone.

                  En créant l’euro on a supprimé un mécanisme de marché qui s’appelait le taux de change et qui permettait l’ajustement en temps réel de la monnaie à la productivité d’un territoire et qui n’a été remplacé par rien.

                  Avant l’euro on a tenté d’autres systèmes de contrôles des changes entres les monnaies des pays européens et ils ont tous foiré, il fallait donc évidemment créer une monnaie unique avec des critères que personne ne respectent pour finir par enfoncer les traités et permettre à la BCE de faire des QE.

                  1. albundy17

                    Sans l’euro, nous payerions aujourd’hui tout plus cher, on n’exporterait rien de plus vu qu’il n’y a rien de fabriqué ici et ils ont un peu fait semblant de ne pas trop déraper le budget. L’euro n’est evidement pas le pied vu qu’on ne peut pas tout à fait faire n’importe quoi.

                    J’ai du mal à comprendre pourquoi un pays similaire en population, et inferieur en ressources naturelles affiche un tel bilan, ou plus exactement, pourquoi nous ne sommes pas au moins à égalité avec notre voisin

                    1. bibi

                      On ne peut pas faire tout à fait n’importe quoi avec l’euro!
                      C’est vrai les états membres de la zone euro doivent avoir une politique budgétaire saine, une dette maximum à 60% du PIB et un déficit maximum à 3% et la banque centrale ne peut pas faire de QE ni rachetté des dettes des états membres.
                      En fait avec l’euro on fait encore plus n’importe quoi qu’avec les monnaies nationales.
                      Si le serpent monétaire européen a sauté et si le système monétaire européen on sauté en leur temps c’est pour une simple et bonne raison on ne peut pas forcer le cour des monnaies des états européens.

                      Avant l’euro nous gouvernant faisant déjà n’importe quoi, mais la sanction des marchés et le mécontentement des consommateurs ça avait au moins le mérite de refroidir un peu les ardeurs des hommes de l’état, avec l’euro tout ça a disparu et quand les marchés ont voulu sanctionner les états impécunieux de la zone euro la BCE est intervenue en rachetant des dettes publiques et en arrosant le marché de liquidité.

                      Conclusion vous pouvez continuer à faire n’importe quoi Mario l’a dit on sauvera l’euro quoi qu’il en coute.

                      J’ai du mal à comprendre pourquoi un pays similaire en population, et inferieur en ressources naturelles affiche un tel bilan, ou plus exactement, pourquoi nous ne sommes pas au moins à égalité avec notre voisin
                      Je présume que là vous comparez la France d’aujourd’hui à l’Allemagne d’aujourd’hui.
                      Remonter 40 ans en arrière et c’était la même chose entre le Royaume-Uni et la France, les britanniques eux ils ont tourné la page du socialisme au moment ou nous nous avons commencé à nous y enfoncer sérieusement.

                      Les peuples Français, Allemands et Britanniques sont différents voila tout et avance de manière différente dans le monde, les britanniques ont été l’homme malade de l’Europe les allemands l’ont aussi été aujourd’hui c’est le français.

                    2. Roanna

                      « Sans l’euro, nous payerions aujourd’hui tout plus cher, on n’exporterait rien de plus vu qu’il n’y a rien de fabriqué ici et ils ont un peu fait semblant de ne pas trop déraper le budget. »

                      C’est probablement vrai mais les salaires seraient également plus élevés. Je me souviens des années 80 les salaires augmentaient de 5% environ tous les 6 mois parce que l’inflation était forte. C’était également la période ou la France dévaluait régulièrement sa monnaie et au final les produits allemands étaient encore et toujours abordables. L’industrie française était moins délabrée et on produisait.
                      Il faut absolument arrêter cette spirale baissière liée à l’euro qui nous empêche de redevenir une nation productrice.
                      C’est comme à la bourse lorsqu’on a commencé à perdre, ce qui est le cas 9 fois sur 10, on ne remonte plus la pente, on prend plus de risque et on engrange plus de pertes…
                      L’euro à mon grand désespoir est notre perte donc il faut en sortir.

                    3. « les salaires augmentaient de 5% environ tous les 6 mois parce que l’inflation était forte »
                      Ce qui fait que le pouvoir d’achat n’augmentait pas. D’ailleurs, au début des années 80, il diminuait même.

                      L’euro n’a aucun lien avec la faible compétitivité française. Il faut arrêter avec ces âneries monétaristes.

              2. bibi

                Non la France et l’Allemagne représentant à eux deux la moitié du PIB de la zone euro il est impossible que cette monnaie soit à la fois sous évaluée pour l’Allemagne et la France.

                  1. bibi

                    Je n’oublie pas ce qu’est l’Allemagne et que la soit-disant amitié franco-allemande c’est du flanc, la volonté des dirigeants allemands et de son peuple est de gouverner l’Europe, et que ce qu’ils n’ont pu obtenir par la guerre, la France de part ses renoncements, et la façon dont elle a traité son indéfectible allié britannique leur a offert la domination du continent sur un plateau, et cela alors même qu’il y a 15 ans l’Allemagne était l’homme malade de l’Europe et qu’elle l’est toujours, la seule différence c’est qu’aujourd’hui elle surnage dans une Europe ou nous français déjà bien mal embarqué nous ne cessons d’enfoncer des clous dans notre cercueil.

                    1. Lafayette

                      je pense qu’il y a un mauvais équilibre avec l’Allemagne et ses pays de l’Est, mais la Chine a fait bien plus de dégâts que la faiblesse sociale de l’Est.

      3. DoM P

        Il veut juste dire que lorsque l’emprunteur est ruiné, le prêteur le suit de près. C’est juste logique. Surtout quand le prêteur se finance en vendant sa production à l’emprunteur.
        Version simple : l’Allemagne fabrique une Audi qu’elle vend en France qui l’achète à crédit en empruntant à l’Allemagne qui prête son bénéfice de la vente.
        Quand la France cesse de rembourser, tout s’écroule.

        1. calal

          quand la france cesse de rembourser tout s’ecroule. oui les banques et l’allemagne saute. pour ca que les banques et merkel ont mis en avant une marionnette sur la scene politique francaise qui va etre elue et qui va s’assurer que nous soyons bien a jour dans nos remboursements…

            1. Pat

              Les électeurs ont toujours tort, quoi qu’ils fassent (voter pour un candidat, voter blanc, s’abstenir…). Les non-inscrits peuvent toujours dire qu’ils ne participent pas à ce système pourri, mais ça change quoi ? Le système est toujours là…

    3. bibi

      Il manquerait plus qu’un gouvernement soit en déficit primaire avec des taux à 0%, ah pardon on me fait signe que c’est le cas de la France et que tout le monde s’en bat les lucioles et en particulier Brigitte ce qui explique pourquoi Manuel la trouve si attirante.

  15. Higgins

    J’ai bien aimé l’éditorial de Charles Sannat: « « «Un référendum sur l’Europe» : c’est ainsi que Pierre Moscovici a présenté lundi le deuxième tour de l’élection présidentielle qui opposera Marine Le Pen à Emmanuel Macron. En apportant, sans surprise, son soutien au candidat de En Marche !, le commissaire européen en charge de l’euro et prédécesseur d’Emmanuel Macron au ministère français de l’Économie, concède également que s’il est élu, Emmanuel Macron, tout pro-Européen qu’il est, devra faire des propositions pour préciser la position de son pays sur les changements à apporter au fonctionnement de la zone euro. » »
    (https://www.insolentiae.com/le-deuxieme-tour-est-un-referendum-pour-ou-contre-leuro-ledito-de-charles-sannat/)

    1. nemrod

      Ou là…jeu très dangereux.
      Si les électeurs prennent ça au pied de la lettre, une élection imperdable peut être perdu par Macron.

      1. sam00

        Euh .. imperdable, ça reste à démontrer

        L’arme du front républicain est un fusil à un coup et déjà aux régionales il a fallut sortir le calibre supérieur : l’excommunication du PS pour ceux qui ne voulaient pas se désister … Estrosi ne s’y est pas trompé lui qui appelle LR à exclure ceux qui refusent d’appeler au vote pour micron …

        J’ai dans l’idée que le score au second tour risque d’être serré, surtout si la réincarnation de moi président multiplie les journées comme aujourd’hui avec les Whirlpool

  16. Pythagore

    Vous touchez un point sensible. J’habite depuis longtemps en allemangne, je trouvaille tous les jours avec des ingenieurs allemands et francais, et je n’ai jamais constaté que les uns soient pires ou meilleurs que les autres. Juste different. Cela me desole tous les jours car la deindustrialisation en france ne peut-etre lié au manque de competence.

    Parler de toutes les differences demanderaient beaucoup de pages. Je citerai un exemple sous la forme d’une parabole sportive dont les journalistes raffolent et en rapport avec la campagne:

    Le supporter allemand d’une equipe de foot reste fidèle a son équipe meme dans les moments difficiles, ou lorsqu’elle passe en 2eme division. Le supporter francais lui tourne le dos.
    Je reste persuadé que si les LR, Juppé et consorts avez fait bloque derriere Fillon en criant au scandale et en denoncant a qui veut l’entendre le procès fait a Fillon, en denoncant le devoiement de la campagne et en refusant de parler d’autre chose que du programme, plutot que d’avoir peur de l’electorat, il aurait eu le % qui lui a manqué.

    Un autre exemple: j’avais entendu un diplomate francais (en chine je crois) dire dans un documentaire sur arte pour expliquer le succes allemand en chine: la difference, c’est que les allemands chassent en meute.

    La deconfiture de la france, je la nomme, le symdrome d’asterix.

    A bon entendeur…

    PS: merci pour ce blog, ou la raison semble vouloir persister envers et contre toutes les lumières.

    1. Cerf D

      C’est une évidence! Dimanche soir j’ai lu un message du maire de ma commune pleurant la victoire de la droite.
      Il avait été l’un des premiers à demande qu’il se retire.

      1. Pat

        L’autre évidence, c’est que Fillon aurait pu se retirer et se faire remplacer par quelqu’un n’ayant pas les mêmes casseroles.

        1. bibi

          Il assez difficile de trouver un candidat sans casseroles quand la justice aux ordres, poursuit au mépris de la procédure alors que vous n’avez rien fait d’illégal.
          Croyez bien que si Fillon a dit que lui mis en examen il se retirerait c’est qu’il n’avait rien à se reprocher.
          Quelque fut le candidat de droite le pouvoir aurait trouvé quelque chose à lui coller sur le dos.

          1. albundy17

            fillon n’a aucunes casseroles, c’est juste dommage qu’à son age on se fasse encore habiller. En fait c’est pathétique.

            franchement, un pote vient me voir pour m’acheter des fringues ou même de la bouffe, je le remercie mais je serais incapable d’accepter

              1. theo31

                Le problème de la droite est qu’elle fait toujours la pute devant la gauche alors que la réponse normale serait de faire une petite chasse aux sorcières une fois revenue aux affaires.

                1. Pheldge

                  C’est surtout que virer les représentants du Camp du Bien, que ce soit les journalistes, les hauts fonctionnaires qui verrouillent des ministères, les magistrats trop marqués politiquement, ça demande d’avoir une grosse paire de burnes !

            1. Pheldge

              Et Al, « un pote vient te voir pour t’acheter des caisses de pinard ou de gnôle », tu refuses aussi ? ça m’étonnerait !
              Plus sérieusement, les « personnalités de télé » se font offrir des fringues, babioles, voyages (remember PPDA …) et ça ne choque personne !

          2. Pat

            « difficile de trouver un candidat sans casserole ». C’était sûrement le problème, justice aux ordres ou pas.
            C’est sûr que ceux qui ont renseigné les journalistes avaient d’autres dossiers aussi détaillés sous le coude et qu’ils étaient prêts à les sortir. Le PR a manqué de volontaire pour être la cible suivante.
            Peut-être, pour commencer, les politiques (et les hauts fonctionnaires) devraient arrêter de considérer l’argent des contribuables comme le leur…

          3. hugeus

            Je pense que c’est pire que ça :
            je ne crois pas qu’on vous laisse être chef de file si on n’a pas un bon dossier sur vous pour vous écarter si finalement vous ne convenez pas.
            Mais je suis peut-être complètement parano/désabusé.

        2. Pythagore

          Certes, toutefois jusqu’à preuve du contraire, il y a soupçon de casseroles et pas de jugement (contrairement a Juppé). Par ailleurs sans cautionner, si il y a casserole, c’est plutôt des saucières que des marmites, contrairement à bcp.

          Sur le fond:
          Oui, mais quel autre candidat avez la légitimité ? A mon avis seul Juppé aurait pu e remplacer. Sauf que:
          – c’est les « sympathisants de gauche » qui ont voté juppé
          – les « sympathisants de droite » ont voté clairement pour le programme de Fillon

          Juppé aurait fait allégeance au programme après la primaire, il aurait eu la légitimité. Seulement voila il est un peu tatillon et le programme de Fillon était trop radical à son goût. Alors on traine des pieds, on rechigne, on veut faire modifier le programme qui risque d’effrayer les électeurs.

          Je ne suis pas un afillionados aveugle, je constate simplement que contrairement a tous les autres il a su conserver ses convictions, les exprimer sans torpiller chirac ou sákorzy a qui il est resté fidèle bien qu’ayant des divergences. La, la moitié du partie l’a proprement torpillé au plus mauvais moment.
          Personnellement, je préfère un homme politique qui soutient les copains dans les temps difficiles même si il a quelques saucières a un homme politique sans saucière apparente qui déserte à la première difficulté.

          C’est ce manque permanent de solidarité en France et ces petites guéguerres permanentes que je ne retrouve pas en Allemagne ni en Italie d’ailleurs ou la solidarite veut encore dire qq chose, qui est a mon avis une des raisons du sombrage actuel.

          Hollande a eu le meme probleme, l’aile gauche du parti l’a torpillé. Comme Schroeder d’ailleurs, Uuupsss celui-là il est allemand.

          1. bibi

            Concernant Hollande vous inversez les choses.
            L’aile gauche n’a pas torpillé Hollande, les frondeurs sont ceux qui voulaient s’en tenir aux engagements de campagne du candidat Hollande.
            C’est d’ailleurs un frondeur qui a gagné la primaire du PS, et il fut aussitôt torpillé par Valls qui en participant à la primaire s’était engagé a soutenir le vainqueur de celle-ci.

          2. Pheldge

            @ Pythagore : je suis assez d’accord sauf sur l’enflure de bouffi à la fin. Par contre je suppose que « le sombrage actuel » , c’est quand le « bateau nauffre » ? 😉

            1. Pythagore

              Mille sabords! Merci pour la correction, ca fait trop longtemps que je ne suis plus en France et je ne retrouve plus mes mots. Je me suis dit qu’il y aura bien eu un canadien avant moi pour inventer le mot.

              1. Pheldge

                Ah moi, quand il s’agit de rendre service … Je suis pas comme y’en a des qui, ici, que je ne donne pas leurs noms par charité chrétienne ! 😉

              2. Aristarkke

                Il y a eu aussi des vignerons pour utiliser ce terme… Je doute donc qu’ un Canadien ait pu créer ce terme! 😆
                [premier labour d’ une vigne]

            2. Aristarkke

              Je vais rendre service à l’ ultramarin qui lui aussi, est parti du continent depuis bien trop longtemps pour n’être pas déformé, surtout par le créole du cru…
              Sombrage se dit bien à propos du bateau qui coule…
              [attesté par wicktionary ou le dico de linternaute]

              1. Pheldge

                Ah, là là, mon Papet, ça s’arrange pas ! et c’est qu’en plus , tu deviens malhonnête : voici ce que dit Wiki :« sombrage \sɔ̃.bʁaʒ\ masculin (Rural) Premier labour, principalement en matière de vignes mais pas seulement. » alors pour la marine , tu repasseras, vieux tricheur ! 😉
                Et STP, ne nous prends pas pour des demeurés ( à part des certains 😉 ) le dictionnaire de l’internaute, toi, sérieusement ?

                1. Aristarkke

                  Homme de peu beaucoup de mauvaise foi, lis donc le deuxième sens de sombrage qui est inscrit dans wicktionary.
                  Chez linternaute, le classement des deux est inversé.
                  Merci de nous confirmer plutôt qu’il s’agit là d’un problème de besicles que ta coquetterie te refuse injustement vu leur besoin avéré…

                  1. Lark on the Wing

                    Hmmm… ni dans le Littré, ni dans l’Atilf et pas davantage dans le grand Larousse du XX° siècle, je n’ai trouvé de « sombrage » dans une acception maritime. J’ai regardé sans plus de succès dans le Dictionnaire de la Marine à Voile du capitaine de Bonnefous, qui fait référence. Je crains bien, cher Harry, que tu ne te sois coulé à fond…

                    1. Aristarkke

                      Vi mais j’ai remarqué que dans l’ Atilf qui reprend aussi les éditions anciennes des dictionnaires de l’ Académie Française, les dérivés de verbes courants qui deviennent substantifs ne sont pas traités. L’ AF ne retient pas non plus le sombrage des vignes qu’ admet pourtant le Littré.
                      Sombrer étant un verbe du premier groupe, la dérivation en sombrage comme action de sombrer est admissible dans le principe.
                      J’ai pris un coup au but, d’ accord mais de là à être coulé… Θ_Θ (~.^)

                    2. Lark on the Wing

                      Tu connais l’histoire de ce maréchal qui avait été élu à l’AF et qui, lors d’une séance du dictionnaire, dormait lorsqu’ on en arriva au mot « mitrailleuse ».

                      Tous les académiciens présents se tournèrent alors vers lui, comme irréfutable technicien de la chose.

                      Il se réveilla en sursaut, et, d’une voix pâteuse, lâcha : « mitrailleuse, voui, c’est une sorte de fusil qui fait taratat-tata-tata »…..

                    3. bibi

                      Vous n’avez même pas été capable de trouver la 3ème définition du mot sombrage.

                      Sombrage : période de l’histoire de France allant du début de la Vème République au le 10 mai 1981.

                      En élisant François Mitterrand la France est passée de l’ombre à la lumière laissant définitivement le sombrage derrière elle.
                      Jack Lang.

                    4. BDC

                      Rrrhhhooo Harry … Ah ces plombiers et leurs histoires d’Ô ! Je vous donne raison pour le sombrage du Titanic, Maître Pheldge et le Hussard, c’est rien que des moqueux d’gens !

                    5. sam player

                      Devis de Harry

                      Changeage du chauffe-eau de le rez de chaussée y inclus :
                      – approvisionnage de le chauffe-eau
                      – transportage de le chauffe-eau
                      – raccordage de le chauffe-eau
                      ……
                      Payage 100% au commandage

                    6. Aristarkke

                      Labouration et paturation sont les deux mamelles de la France…

                      Persiflation que tu fais, garnage…

                    7. Aristarkke

                      Et il faudra désormais, dans le parlage, utiliser le foutement de g…le.
                      En bonne logique puisque foutre n’ est pas du premier groupe…

                    8. Lark on the Wing

                      @ Harry « En bonne logique puisque foutre n’ est pas du premier groupe »

                      En effet, en effet… ce serait plutôt, n’est-ce pas, un apanage (ou apanement ou apanation, on sait plus, hein!) du genre 2…

                    9. Pheldge

                      Bon, j’arrive après la curée, mais il y a un papier qui circule :

                      Devis de Harry
                      Changisme du chauffe-eau de le rez de chaussée y inclus :
                      – approvisionation de le chauffe-eau
                      – transportement de le chauffe-eau
                      – raccordage de le chauffe-eau
                      – y inclus le garantissement de le sus-mentionné chauffe-eau
                      ……
                      Payassement 160% comptant à le commandationnement.

  17. Val

    Passe le mur de colère il me reste : effectivement comme le dit H16 , le gagnant du loto pipé récolte un lot bien faisandé, il se retrouve au volant du camion du salaire de la peur . Pas sûr que le jeunot, plein de lui même, ait bien saisi la situation , ses électeurs non plus.
    Bon, quant à nous nous, qui nous activons sans relâche à maintenir le bousin sur les rails, une question me taraude : et si on le poussait ds le décors qu on en finisse ?

    1. Royaumont

      Un défaut généralisé sur la dette public suivi d’un crack obligataire XXL obligerait à sortir du n’importe quoi actuel. Ça remettrait peut-être les pendules à l’heure. Le problème, c’est qu’il faudrait passer 1 ou 2 années particulièrement délicates.

      1. Vassinhac

        Si cela avait pour conséquence de plafonner les dépenses aux recettes, pourquoi pas !

        Je crains malheureusement que le plafonnement ne plafonne que le régalien et l’intérêt public (justice, infrastructure) et pas les dépenses inutiles (culture, subventions, etc.)

    2. albundy17

      « quant à nous nous, qui nous  »

      La colère n’est pas encore retombée 😀

      Pousser le bousin hors des sentiers débattus ne se fera jamais par les urnes, il n’y a que l’étranglement, comme chez nos camarades soviétiques en 91.

      1. nemrod

        Je plussoie.
        Le jour ou on n’emprunte plus ou à des taux insoutenables approche.
        Comme dans une épidémie il y aura un patient 0.
        La Grance, L’Italie ?

  18. Duff

    Je voterai Macron avec même un certain espoir. On va se moquer de moi, mais à tort, puisque je vote et c’est que j’accepte ce petit manège à promesses et à désillusions…

    LR est foutu, il y a une occasion unique dans la Vème de désarrimer la droite libérale des Gaullo-étatistes qui vont disparaître bouffés par le FN comme les utopistes marxisants à la Hamon face à la FI.

    Double 21 avril : les 2 partis de gouvernement responsables de ce merdier se sont faits shorter au premier tour. TANT MIEUX! Entre un centriste désireux de respecter ses engagements européens et une folle fascisante, on peut espérer un petit renouveau, quelques réformes…

    1. Ah mais ça, l’espoir fait vivre, bien sûr 🙂 !
      Maintenant, la photo du pays actuel laisse présager des petits moments parfumés.

        1. Lorelei

          Là où je trouve que ça devient drôle c’est le renversement complet des valeurs: c’est l’extrême droite qui propose de revenir sur la Loi Travail, de remettre la retraite à 60 ans et le « représentant du Parti socialiste bis » qui est pour la libéralisation du travail, le rallongement du départ en retraite, etc.
          Et la CGT appelle à voter pour le second.
          De toutes façons, nous serons tous dupés et ça va grogner vite fait quel que soit le gagnant.

          1. Duff

            Comme dans tous les pays qui retardé au maximum le moment de faire des réformes. Gouvernement instables, coalitions fragiles voire pas de gouvernement pendant près de deux ans en Belgique. On y va avant que la raison ne reprenne le dessus (ou pas).

    2. Royaumont

      Macron conduit un camion poubelle qui a collecté tous les débris des partis au pouvoir depuis 40 ans. Comme nouveauté, on fait mieux !

      Pour rappel, on peut identifier 4 attributs à un régime totalitaire :
      – une volonté de réduire les libertés
      – un état omniprésent et envahissant
      – une volonté d’embrigader les esprits
      – une justice politique.

      On peut constater que la France est fort avancée sur ce chemin et progresse ces derniers temps en marche forcée. Seuls ceux qui ont exercé le pouvoir peuvent en être tenu responsables, pour les autres ce n’est qu’un procès d’intention.

      Comme disait Churchill, les fascistes de demain se nommeront eux-mêmes anti-fascistes.

        1. Lark on the Wing

          J’aimerais une définition précise du terme…. sans pathos personnel ni moraline universelle…

          Cinq lignes « to the point » me suffiraient : je suis toujours prêt à apprendre.

          1. Duff

            Tout dans l’Etat, rien contre l’Etat, rien en dehors de l’Etat.

            Tout ce que j’ai retenu du programme du FN et de la mentalité des gens très médiocres par ailleurs (comme par hasard) qui représente ce parti.

            1. tabbehim

              tirade de mussolini qui va à tout les partis de gouvernement actuel en france, tous sans exception.
              Aucun ne veut lâcher le pré-carrer de normatifs et de lourdeur débile étatique, certains sont juste plus à fond dedans que les autres.
              et macron sera à mon sens vite ivre du pouvoir que le siège élyséen lui procurera. sans oublié les syndicats qui ne lâcheront pas la mainmise sur leur petits avantages leur permettant de contrôler les « discussions ».
              Mais là où je veux bien m’accorder avec vous, c’est que c’est le moins étatistes de la bande à première vue, juste le moins.

              1. Duff

                Ecoutez ce qu’il a dit aux sans dent à Amiens il y a quelques minutes. Comparez avec Hollande et Sarkozy qui volaient au secours des boîtes qui ferment et qui paradaient derrière en mode « moi j’ai sauvé XXX ».

                les Anarchistes d’opérettes qui se foutent de moi (H16 étant à peu près le seul à pouvoir se le permettre) mais qui se précipiteront sur un bulletin Macron le 7 mai devraient redescendre de quelques crans.

                1. sam player

                  Sur ce qu’il a dit à Amiens je suis d’accord avec toi Duff, Marine a juste voulu faire un scoop et elle l’a bien joué. Macron n’a fait que dire qu’il serait attentif mais sans vraiment rien promettre contrairement à Hollande avec Arcelor.
                  Macron a d’ailleurs dit que la mondialisation on était dedans (one point) et que le protectionnisme se retournera contre nous (one point again), ce qui est assez réaliste et assez courageux pour un gars qui est au milieu de syndicalistes.
                  Je n’en aurais pas dit autant, j’suis courageux mais pas téméraire !

                  1. Lark on the Wing

                    « Je n’en aurais pas dit autant, j’suis courageux mais pas téméraire ! »

                    Avec sept ou huit bodyguards, des flingues de concours et la puissance de feu d’un croiseur, il doit se prendre pour Whitney Houston….

                    1. sam player

                      D’ailleurs les cadres d’ « En Marche » viennent de lui demander de se taire (le figaro).

                    2. sam player

                      @ Royaumont 9 h 43
                      Manque d’empathie ? Mouais, vaudrait mieux être faux cul et dire qu’on va faire quelque chose alors qu’on sait pertinemment que ce n’est pas possible… mais effectivement si tu es pour dire aux gens ce qu’ils ont envie d’entendre on n’en sort pas.

                      D’autre part Whirlpool c’est effectivement une anecdote : 290 salariés c’est 1/5ème de ceux qui ont perdu leur emploi le mois dernier CHAQUE JOUR… et ça fait plus d’un mois qu’on en entend parler et 150 fois plus se sont retrouvés au chômage durant cette période sans en faire tout un cirque.

                      Pendant des années les salariés de Whirlpool tout comme les syndicalistes n’en ont rien eu à battre des millions qui ont perdu leur emploi et un juste retour des choses serait de ne même pas parler d’eux. Elle était où leur empathie pendant ce temps là ?

                  2. Royaumont

                    @sam player.
                    Macron me fait l’effet d’un mec qui va à Necker et qui explique doctement à une mère en train de perdre son enfant que si on l’a après un certain âge, ce genre de chose arrive fréquemment.
                    Scientifiquement c’est juste, mais ce n’est pas le moment de le rappeler, cela dénote un manque d’empathie absolument total.
                    En bon énarque, il préfère l’administration des choses au gouvernement des hommes.
                    En racontant ses mensonges, Le Pen est paradoxalement plus dans le vrai.

                    1. sam player

                      En complément de ma réponse bonzaienne de 13 h 48 @ Royaumont :
                      « Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde. »

                      Que crois-tu que va faire la femme en question si on ne lui explique pas doctement qu’elle a pris un risque et que c’est là le résultat, résultat qui n’est pas surprenant ?

                      Ça me rappelle ces docteurs qui voulant faire preuve d’empathie n’utilisent pas les bons mots pour dire à la famille que leur proche est en mort cérébrale et que c’est cuit… les proches refusant alors de débrancher le malade car on sait jamais… vu que le docteur n’a pas été franc dans son diagnostic pour ne pas froisser.

            2. Lark on the Wing

              « gens très médiocres par ailleurs (comme par hasard) qui représente ce parti ».

              Il faut avoir une assez bonne opinion de soi pour ce genre de censure : souffrez que je vous admire d’être aussi éminent. On comprend mieux pourquoi vous allez voter pour le mirobolant godelureau. Entre esprits supérieurs, le vieil adage « asinus asinum fricat » trouve son immédiate application.

              « Tout dans l’Etat, rien contre l’Etat, rien en dehors de l’Etat ».

              La plupart des pays de cet orbe sublunaire doit alors subir la malemort fâchiste. Je saurai me satisfaire d’une définition aussi irréfutable.

          2. Stéphane B

            Macron, c’est le verbe haut, celui qui capte les foules, qui fait que ses partisans deviennent lui et que lui leur fait croire qu’il devient eux. Il fait penser à un sauveur mais sans avoir de passé pour lui permettre prendre ce rôle. Je vais choquer mais il me fait penser à Hitler en 33. Il n’a que la parole mais rien dans la besace de vraiment concret. C’est une pure construction médiatique.

            MLP a un progrès économique nul certes ais promeut la reconnaissance de notre pays.

            Les deux sont pour moi socialistes, l’un national, l’autre extra national. Donc quel est le plus dangereux ?
            Et puis, il ne faut pas oublier que le programme d’un président ne rime à rien s’il n’a pas de majorité à l’assemblée. Aussi, les deux, c’est du vent

        2. bibi

          Le fascisme il se trouve clairement dans les membres du gouvernement qui auront accepté sans sourciller l’instauration de l’état d’urgence le 14 novembre 2015 et ses nombreuses reconductions.

    3. theo31

      « Entre un centriste désireux de respecter ses engagements européens »

      Mais bien sûr. En quelle occasion a-t-il dit qu’il appliquerait les directives européennes en matière d’assurances sociales ?

  19. Bonsaï

    Macron a surtout l’avantage d’être un bon comédien qui avance masqué.
    Formé à l’art de la parole dès son jeune âge par sa professeur, désormais devenue son épouse, il envoûte les foules ignares par sa verve inextinguible.
    A l’inverse, Le Pen use d’un langage pragmatique et clair, compréhensible par tout un chacun…

  20. Onaneur de Moosh

    Micron n’est pas le candidat de Schrödinger. Quand on a pas d’opinion et beaucoup de vanité, on est insensible au paradoxe.

    Le premier et dernier cas de « ni gauche ni droite » c’était le général Boulanger, qui était tellement d’accord avec tout le monde qu’il prenait l’argent des royalistes, se faisait élire avec des socialistes, et s’est fait avoir par les opportunistes.

    Je note au passage que Baroin n’aura guère attendu pour accourir à la gamelle, pardon, pour rejoindre l’union nationale en marche.

    1. Pheldge

      z-y vas ! Baroin a parlé de gouvernement de cohab en cas de victoire de la droite, c’est pas exactement pareil que Lemaire et Estrosi qui sont prêts à « travailler avec ».

      1. Guillaume_rc

        D’accord avec Pheldge.
        Baroin a la seule position à peu près intelligente à droite : jouer le coup d’après, mobiliser la droite pour une victoire de son parti aux législatives.
        Parce que si la borgnesse se plante, ça va tanguer sévère dans son parti : le clan Philippot et le clan « Marion » n’attendent que ça pour se foutre sur la gueule.
        Le seul hic dans le plan de Baroin (et c’est un très très très gros hic) c’est tous les vieux débris UMP (Raffarin, Juppé, etc.), les opportunistes (Le Maire, Estrosi) et les sans colonne vertébrale (NKM & co) vont lui savonner la planche comme jamais.

    2. Royaumont

      Puisque la défaite, célafôtàFillon, il n’y a pas de raison qu’ils se remettent en cause le moins du monde ou qu’ils assument quoi que ce soit.

  21. calal

    je m’interroge. je vois macron comme un candidat des banques et de merkel qui va casser toute la secu sociale donc moins de prelevement pour les entreprises.d’autres ,nombreux, voient macron comme un « vrai » socialiste qui va prelever encore plus.ou ets la verite? (dtc…encore une blague que biento les -de 20 ans ne pourront plus connaitre)…

    1. Pat

      Macron n’est ni à gauche, ni à droite, ni au centre. Tout ce qu’il veut, c’est le pouvoir, en étant élu par n’importe qui. Un nouveau Mitterrand, donc.

    2. theo31

      En quelle occasion Macron ministre a-t-il baissé les impôts et les dépenses publiques ?

      S’il est élu, impôts et dette vont exploser. Même pas besoin d’être devin pour le prédire.

      1. sam00

        Non, Macron est un malin et il fera comme Sarkozy : il choisira l’avalanche de taxes plutôt que l’explosion des impôts, car une explosion laisse des victimes qui couinent très fort, alors que l’avalanche ensevelit tout le monde dans un silence sépulcral (copyright H16 😉 )

  22. nemrod

    Macron est en train de planter complètement son début de campagne
    – il fête la victoire trop tôt de façon arrogante.
    – il expose trop sa gonzesse arriviste qui va devenir un parfait repoussoir
    – il se fait damer le pion à Whirlpool ou il va se retrouver à courir après la blonde.

    Il a beaucoup d’avance mais …

    1. tabbehim

      mais rien, il est sur de gagner parce que le front ripoublicain va tourner à plein régime, elle a plus de 20% de veaux tant à convaincre d’aller dans son abattoir et pas dans l’autre 🙂
      au pire, les élections seront légèrement truqué dans toutes les grandes villes et macron PRF.
      5 ans de pop corn syndicaux à voir les timides reforme se transformer en barbecue 😉

      1. nemrod

        62-38 dimanche
        60-40 aujourd’hui
        58-42 vendredi ?

        C’est jamais gagné un match,.
        Moins le challenger a à perdre, plus il faut serrer le jeu mais sans jouer « petits bras »…c’est subtil comme truc.
        Faut qu’il se méfie le minot.

        1. tabbehim

          Au vu des excités de la démocratie version extrême gauche où c’est eux ou rien, on a des chances d’assister à de véritables défouloir de destruction urbaine si elle passe (et au pire, cette élection sera invalidé pour quelque obscur raison voir même, à l’instar de ce qui est arrivé à Sadi Carnot en 1894 et à Paul Doumer en 1932, ils pourraient avoir l’idée de tenter de montrer quel genre de fou furieux ils sont.)
          Franchement, les tenants actuels du pouvoir vont bourrer les urnes si ça devient trop tendu et si leur poulain n’arrive pas à profiter du boulevard « anti-le pen qui est dressé devant lui. »
          La france est condamné à avoir son deuxième tour d’hollande, et les autres expat que je croise sont plutôt du genre à voter macron pour se donner le temps de se débarrasser de la nationalité française avant que ça devienne nawak.

          1. Guillaume_rc

            assez d’accord avec Nemrod.
            Même si Micron est archi favori, il n’a pas encore gagné.

            Par ailleurs, s’il gagne mais avec une abstention record, sa légitimité n’en sera que plus faible.

            1. tabbehim

              côté légitimité, il est déjà problématique, surtout quand on voit son score au premier tour, à peine plus de un de cons de citoyens l’a choisi au premier tour.
              Mais je reconnais qu’un évènement surprise peut arriver et changer la donne, cependant, j’ai du mal à imaginer autre chose qu’un massacre des médias si macron devait trop peiner, les français sont des zombis nourrit à la propagande, ça passera sans trop de résistance 🙂

      2. sam00

        Notez bien qu’on va pouvoir bien rigoler même si l’addition sera salée
        Voir la CGT qui soutient Macron comme le fait le Medef, c’est du plus haut comique
        Voir Filoche qui appelle à voter pour le candidat des banques, du patronat et de la loi travail, je jubile

        Le spectacle de clowns va nous coûter cher, mais on sent déjà de grands moments en perspective dans la bande annonce

    2. sam00

      Attendez! il y a aussi ses amis qui ont décidés de lui donner un coup de main!

      « Face à Audrey Crespo-Mara, ce soutien d’Emmanuel Macron a estimé que Whirlpool « c’est une anecdote qui s’inscrit dans un contexte plus large de création d’emploi ». « Le cas de 300 personnes n’est pas du ressort du président de la République »
      http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/36288-whirlpool-macron-attali-jacques-attali-whirlpool.html

      Même si effectivement je ne vois pas trop ce que le futur président peut faire dans cette affaire, dit comme cela par une godille comme Attali, je ne suis pas certain que ça aide Micron …

  23. davidice

    « À ce sujet, on pourra regretter que, jusqu’à présent, ce problème de la dette n’ait pas été au cœur des préoccupations électorales »…

    C’est faux, la méluche n’a pas arrêté d’en parler…. Pour dire qu’elle n’existait pas, et que même si par hasard, ou par malheur, elle existait (ce doit être une dette de schrödinger ou quelque chose comme ça), il ne la paierait pas!!!

  24. hoh hup

    Pour macron a l’usine d’Amiens ça se passe mal il se fait quasiment hué par les ouvriers de l’usine qu’il visite et qui doit être délocaliser^dans pas longtemps

    Je pense que les ouvriers de l’usine ne voteront pas pour macron au mieux un vote nul ou blanc au pire marine

    1. Flo

      L’équation de « l’abstention inavouée » de Mr Galam?
      J’espère qu’il avait plus solide pour réfuter le RCA.
      Convoquer un « climato-sceptique » (quelle horreur!) pour exposer ses théories mettant en garde contre un possible vote trop horrible, les médias sont pathétiques.

    2. Royaumont

      Pour Macron, c’est un ratage intégral. Applaudi par les notable de la chambre de commerce, il se fait hué par les ouvriers de l’atelier. Le symbole est fort.
      Reste à savoir si c’est un combat d’arrière garde ou si ce grain de sable peut enrayer toute la mécanique…

        1. Le Gnôme

          C’est très finement joué de la part de Marine qui cantonne Micron dans un rôle de haut fonctionnaire, rajoutez y les inepties d’Attali sur le sujet,et nous pourrions avoir un deuxième tour beaucoup plus serré qu’annoncé. Micron accumule les bourdes, bouffer ailleurs que chez Bébert passe mal, et sa pantalonnade chez Whirlpool en allant pas voir les ouvriers est totalement nul. Même Pépère, peu à l’aise avec les sans dents, avait été haranguer les masses ouvrières de Florange.

          Je crois qu’on va bien s’amuser.

          1. Bonsaï

            J’ai entendu tout à l’heure qu’on les a pincé tous les deux, Macron et son chauffeur, en train de se laver les mains. Horreur ! montrer qu’on est dégoûté d’avoir serré toutes ces pinces populaires…

              1. Lark on the Wing

                En voyant Attali s’exprimer ainsi, avec une morgue et un mépris comme on en voit rarement, au moins ouvertement, on comprend mieux la phrase du Talmud, pour laquelle  » Les Juifs sont la substance même de Dieu, mais les goyim ne sont que la semence du bétail »…. de la « semence » à « l’anecdote », la transition est facile.

                Ce vieux type est d’ailleurs fort intéressant, à divers égards, et l’un de mes amis, rapatrié de souche française, me citait cet extrait d’un bouquin de souvenirs de ce polygraphe, souvent adonné à la photocopieuse :

                « Vers l’âge de dix ans, comme nous jouions déjà pas mal au tennis, mon frère Bernard et moi, mon père a voulu nous inscrire au RUA, dont le club house se tenait sur un des môles du port. Pour y accéder, on devait traverser la darse en bateau. Nous avons simplement fait l’aller retour. Notre candidature avait été purement et simplement refusée. Parce que nous étions juifs. C’était ça aussi, Alger. »

                Selon mon ami, du même âge que notre écrivain, le problème, c’est que ce « témoignage » est une contre-vérité, démentie par les résultats sportifs publiés dans la presse algéroise de l’époque et qui comportent, parmi les joueurs et athlètes du RUA (Racing Universitaire Algérois), des noms pas vraiment « goy » comme Ben Dahan, Ankaoua, Zekri…
                Alors soit Attali a cédé à la tentation de la victimisation, soit il était très nul au tennis et peut-être pour cette raison pas accepté pour représenter le club dans une compétition. Position fréquente des clubs sportifs à l’époque, que l’on se nommât Gomez, Ghenassia, Dupont ou Guidicelli si on n’était pas suffisamment bon au Foot, au Basket, au Volley on était exclu des compétitions pour préserver la notoriété du club. »

                On peut alors considérer que Jacques Attali ment sciemment, sauf à voir chez lui une altération cognitive. Quel âge a-t-il, au fait ? selon sa fiche Wiki, il est né le 1er novembre 1943, il a donc 73 ans, et 74 pour la Toussaint …

                Hé oui…oui… la Toussaint… toute une symbolique, un peu funèbre, n’est-ce pas ? peut-être est-ce ce qui l’avait poussé à écrire, dans  » L’avenir de la vie » en 1981 :

                « Dès qu’il dépasse 60-65 ans, l’homme vit plus longtemps qu’il ne produit et il coûte cher à la société. La vieillesse est actuellement un marché, mais il n’est pas solvable. Je suis pour ma part en tant que socialiste contre l’allongement de la vie. L’euthanasie sera un des instruments essentiels de nos sociétés futures…  »

                Notre ami Jacques a donc dépassé de plus de 10 ans sa durée de vie « rationnelle » : son utilité sociale et économique, si tant est qu’elle ait jamais existé, est donc nulle… « Au delà de cette limite, votre ticket n’est plus valable » écrivait Romain Gary. Il serait temps que Jacques Attali mît en application sa douce prescription socialiste : l’Euthanasie.

                Jacques, allez, un bon mouvement, c’est vite passé et on se retrouve très rock dans le Sheol « in the bosom of Abraham »
                youtube.com/watch?v=Oz7rUi5z6XY&ytbChannel=Gospel%20Choir%20Music

                Sans compter que, hein, Benjamin Griveaux disait hier que « Jacques Attali venait de démontrer qu’il appartenait au monde d’avant». Hmmm… à mon avis, si les mots ont un sens, le « contrat » est pas loin… Il faut savoir prendre les devants…

                1. Higgins

                  Comme Attali a la réputation d’être très intelligent, l’utilisation du terme « anecdotique » est-elle un accident? Si ce n’est pas le cas, il a très cyniquement savonné la planche de son protégé. Dans le cas contraire et vu son âge, la vieillesse est bien un naufrage.

                2. Pheldge

                  Attali n’est que suffisance et mépris. En cela c’est le pur produit de notre système de formation des élites : il a eu un cursus brillant (Major de l’X, Corps des Mines avant tout ) au cours duquel on n’a cessé de lui répéter qu’il faisait partie de l’élite …
                  Comment dans ces conditions, ne pas être complètement hors sol, si en plus on a passé sa vie dans les cabinets ministériels, ou à l’Elysée ?

      1. Pheldge

        @ Royaumont : si ça pouvait réveiller le mécontentement et le rejet de Hollande … Mais c’est un gros coup, surtout après la soirée à la Rotonde …

        1. MCA

          Allez l’ADP, une petite devinette qu’on vient de me glisser dans l’oreille :

          Sais-tu pourquoi on dit Parti Socialiste ?

          Réponse:

          Parce que le dernier socialiste en est parti depuis longtemps.

        2. Royaumont

          Micron part de trop haut et Le Pen de trop bas pour que 15 jours suffisent à inverser la tendance. Mais avec 2 sorties de route en 3 jours, il fait très fort, le Minot…

    1. Pat

      Hamon était le candidat de Ségolène. Macron était le candidat de Ségolène. Mélenchon était le candidat de Ségolène. Quand on veut une nouvelle place de ministre et qu’on n’a aucune qualification, il faut savoir se placer.

      1. Higgins

        Le truc qui tue pour la journée d’hier, c’est que cette visite loupée à coïncider avec l’annonce de la hausse importante du chômage (+ 44 300). Irrattrapable en matière de com.
        Pour Pyralène Impériale, elle se place. Hier, j’ai entendu plusieurs personnes de mon entourage qui parlaient comme probable premier ministre. Je n’y croie pas trop car le repoussoir vis-à-vis de sa personne est trop important. Elle fait partie des personnes que de nombreux électeurs souhaitent voir disparaître de la vie politique (en plus, quand on voit son bilan!….).

        1. Aristarkke

          Chez Slate et pour Askolovitch, c’est vae victis pour Whirlpool…
          En gros, il vaut mieux le parler réaliste de Aie Manul El’ que les paroles mielleuses de MLP.

          Doivent estimer que leurs lecteurs ne sont pas picards…
          [Slate appartient à Attali, sjnma]

        2. albundy17

          « la hausse importante du chômage  »

          En fait non, t’as rien compris, y a pas eu de hausse, c’est juste que y en a des qui était en C et qui sont venu en A (nicolas doze)

          1. Lark on the Wing

            Il y a doute pour le mot « chômage »… selon un éminent commentateur, on devrait dire « chômement » ou, plus rarement, « chômation »

            1. Lark on the Wing

              d’un autre côté, « chômement de Hollande », ça sonne moins bien, hein ? en revanche, « chômation de payer » pour les impôts, c’est plus évocateur….

  25. Nathalie MP

    Je considère que cet article est écrit dans une hypothèse « Macron élu » et qu’il ne constitue en rien une incitation au vote Le Pen.
    Dans ce cas, en effet, non seulement
    1. « la trajectoire française n’est pas bonne du tout »
    2. « Manu n’a pas, dans son programme, le moindre commencement de proposition concrète pour l’infléchir »
    et 3. sa « majorité parlementaire (sera) particulièrement difficile à construire puis à conserver
    Mais 4. Quelle sera la tête de l’opposition ? Vu la faiblesse politique et le peu de libéralisme de LR, vu le succès de Mélenchon, vu les reports de ses électeurs vers Le Pen, et vu les petits penchants lepénistes qu’on discerne à droite jusque chez des gens qui se disent libéraux, on peut promettre aussi à Macron l’opposition parlementaire la plus bête et la plus étatiste du monde. Donc clairement aucune chance de rencontrer sur son chemin des propositions positives et libérales, aucune chance de s’en sortir.

    1. Pheldge

      Chère et doulce Nathalie, le seul dont le programme semblait annoncer le début du commencement d’un infléchissement, vers une « tendance libérale » c’était Fillon, qui fut abandonné en rase campagne par les siens, (et que vous vilipendâtes copieusement dans un de vos billets … ) et qui, alors que donné largement gagnant en octobre, vient d’être sèchement éliminé !

      1. Nathalie MP

        Donc cassons la baraque et votons pour Le Pen et son allié objectif Mélenchon ! Magnifique !
        « vilipendâtes copieusement » : non, simplement le constat qu’il était devenu le dernier à pouvoir faire passer ces réformes.
        Et remarquez que son étoile avait pâli avant l’affaire Penelope car sa campagne patinait complètement, notamment sur la sécu social. Et remarquez de plus que lorsque ses troupes tentaient de réparer les dégâts, M. Fillon était au ski (à Noël).
        Source Figaro : « «À Noël, il était où ? On se faisait taper sur la sécurité quand lui était au ski !», grince un fidèle. Les sondages sont déjà en baisse. Le candidat a perdu 5 points. »
        http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/04/24/35003-20170424ARTFIG00298-fillon-comment-l-election-imperdable-est-devenue-ingagnable.php
        Je l’ai déjà écrit, je ne suis une militante de personne.
        Et il convient maintenant d’admettre que la situation a changé. Le premier tour est passé, comment jouer la suite ? En ce qui me concerne, ce ne sera pas avec les 2 M&M, je ne suis pas pour la politique du pire (voir article de ce matin qui je le sens va me faire encore bcp d’amis …)
        #NonAuFN (faut-il le redire ? : étatiste, protectionniste, népotiste etc..) et nouveau hashtag :
        #PourQueCePaysNeSoitPasComplètementFoutu #PQCPNSPCF

        1. Pheldge

          « cassons la baraque et votons pour Le Pen et son allié objectif Mélenchon  » ? oui, mais pas dans le sens où vous l’entendez ! Macron va passer, c’est inévitable, le soucis c’est de savoir s’il le fera avec un triomphant 65 % ou un modeste 54 % . Pour moi, l’enjeu se situe là, car ensuite il y aura les législatives avec le scrutin majoritaire. Un triomphe de Macron serait un blanc seing pour la suite. Macron n’étant pas homme de parti, n’a pas de troupes, il n’a que des ralliés, un assemblage de bric et de broc, qui fleure tout sauf le renouveau, plutôt le mercenaire. Il est encore possible d’envisager une majorité de droite à l’assemblée, qui est pour moi la moins pire des perspectives, comparée à une majorité ex-PS, ex-verts, ex-n’importe quoi motivés uniquement par la gamelle, parce que pour le programme, Macron n’a pas encore commencé à l’écrire !

            1. Bonsaï

              Oui, mais la tête des adorateurs du Mangeur d’Air commencent à tomber :
              « Tweet de Phillipot :
              Pétition contre MLP signée par Audrey Pulvar, qui anime des émissions politiques sur @cnews. Ça pose un vrai problème d’impartialté »
              twitter.com/laurossignol/s
              tatus/857238672961417218″

              Suivi par une mise à pied de la Pulvar par CNews…

              1. albundy17

                Mouais, ton compteur est bloqué

                leparisien.fr/elections/presidentielle/presidentielle-une-cinquantaine-d-anciens-conseillers-de-droite-prets-a-rejoindre-macron-31-03-2017-6811680.php

                1. Pheldge

                  Lis l’article que tu cites, au moins ! « Selon nos informations, de nombreux ex-conseillers ministériels, souvent partisans de Juppé, s’apprêtent à rallier le candidat. Pour les parlementaires LR, la pêche est plus compliquée. »
                  Des seconds voire troisièmes couteaux, oui …

  26. donuts

    Il n’y a plus aucun problème avec la dette puisque de toutes les façons, aussi fou que celui puisse paraître le trésor arrive depuis février 2015 à refourguer ses OAT aux institutionnels à des taux NEGATIFS (on paye désormais l’état français pour lui prêter de l’argent)
    exemple récent (http://www.aft.gouv.fr/rubriques/dernieres-adjudications_101.html) : une belle adjudication avec un rendement de -0,32% sur une OAT à taux fixe, maturité 3 ans)

    Il est pas beau le merveilleux monde du quantitave easing et des rachats massifs d’OAT réalisés par la BCE…..!

      1. Pat

        Malheureusement vrai. Les assurances vie doivent comporter une part importante (80% ?) d’obligations d’Etat. le Trésor n’a donc aucune difficulté à refourguer ses obligations quel que soit le taux.

        1. sam00

          Ce qui va finir par poser un problème pour arriver à servir du 6% aux clients … Sauf à charger la barque avec des obligations plus risquées ?

          1. Royaumont

            On ne sert d’ailleurs plus 6%, mais 2%… Voire moins dans les années à venir. Ce différentiel de rémunération constitue une véritable taxe sur l’épargne, discrète mais réelle. Or une taxe sur l’épargne constitue une véritable atteinte à la liberté de propriété, qui est la première des libertés, dont dépendent toutes les autres.

            1. Pat

              Sans compter que les banques doivent puiser dans leurs réserves pour servir un taux positif. C’est pour ça qu’elles poussent leurs clients à « diversifier leur épargne » en piochant dans leur assurance-vie pour des placements plus rémunérateurs (et plus risqués), mais surtout qui n’obligent pas la banque à investir une part en obligations d’Etat.

  27. tabbehim

    arf, je ne peux opposer d’argument à cela…..
    je vous laisse le point al!
    quoique, un président sans légitimité aura plus de mal à se faire respecter à l’internationale, pour les énarques français, c’est impossible de ne pas voir de tapis rouge déroulé sous leurs pieds…..

  28. EDLS

    Et s’il ne nous restait que trois ans ?

    Parce qu’on peut aussi penser à ceux qui nous succèderons et vouloir les préserver au mieux, il ne faut rien oublier des drames français. Evitables ou non, leur ampleur a principalement dépendu de l’impréparation de notre pays à les affronter. C’est pourquoi notre époque et notre situation doivent être regardées avec gravité.

    Les menaces sont multiples : financière, énergétique, démographique, écologique, militaire. Toutes sérieuses, aucune gravissime, mais tant qu’elles ne se cumulent pas. Car elles peuvent se cumuler. Dans un monde devenu étroit et si rapide, chocs et contre-chocs peuvent s’additionner et s’amplifier les uns les autres.
    Peut-on écarter l’hypothèse, parmi de nombreuses confrontations probables, d’un conflit entre Iran et Arabie saoudite fermant l’accès au pétrole du Moyen-Orient ? Etats-Unis et Russie prendraient respectivement parti. Les premiers feraient se soulever le monde arabe et impliqueraient l’OTAN, la seconde fermerait le robinet du gaz à l’UE. La croissance économique mondiale faible serait tuée. Les Chinois déplaceraient leur mise, ne financeraient plus la dette souveraine occidentale mais achèteraient l’Afrique et l’Asie. Le charbon reprendrait tous ses droits en Europe avec ses lourds panaches de fumée et on ne refuserait plus d’exploiter les schistes profonds. Les populations arabes meurtries aborderaient nos plages, suivies par l’Afrique expropriée.

    Sans miser nécessairement sur un tel scénario, la crise sécuritaire, importée ou déjà présente, qui s’engage prend de court l’Etat et la société française. Un renchérissement du loyer de l’argent contraindrait l’Etat, pour financer l’effort accru de sécurité, de réduire retraites, indemnités chômage et assurances santé. Plus question de payer la moindre heure supplémentaire aux membres des forces de l’ordre alors que police et armée sont aux cent coups. Saura-t-on accueillir les enfants dans les bus scolaires, dans les cantines voire tout simplement dans les classes ? Soignera-t-on encore dans les hôpitaux ? En peu de temps, la part collective du contrat social ne sera plus assurée puisque sécurité, santé, solidarité et éducation ne seraient plus pourvues. Sans retour satisfaisant, les individus pourront choisir de ne plus contribuer au fonctionnement collectif, faire défaut financièrement et ne plus respecter les règles. Le chaos serait alors majeur, avec son plein de dissensions et de déchirements, de violences et de drames. Et les nations sont mortelles.

    Gouverner c’est prévoir. Rompant avec la vacuité de son prédécesseur, le Président de la République aura pour tâche vitale et urgente de donner au pays la capacité d’affronter le pire.

    J’insiste « urgente » car les risques mentionnés plus haut sont tous déjà annoncés par des signaux de moins en moins faibles. Ils pourraient se déclencher dans dix ans, mais tout aussi bien au cours du prochain quinquennat. Il ne nous reste peut-être que trois ans pour nous préparer et nous sauver, pour ne pas disparaître de l’Histoire.

    Et depuis dimanche soir, j’ai franchement les jetons !

    1. sam player

      « Parce qu’on peut aussi penser à ceux qui nous succèderont… » :
      LOL N°1, aucune génération ne s’est jamais soucié de la suivante, ils avaient déjà assez de problèmes à régler à l’instant t. Et aucune des générations suivantes n’a jamais accusé la précédente d’avoir fait ou pas fait : vous êtes dans l’attitude soit victimaire soit du repentir avant l’heure.

      « Les menaces sont multiples : financière, énergétique, démographique, écologique, militaire. »
      LOL N°2 : vous avez oublié la chute d’astéroïdes

      « En peu de temps, la part collective du contrat social ne sera plus assurée… »
      LOL N°3, si seulement.

      « …les risques mentionnés plus haut sont tous déjà annoncés par des signaux de moins en moins faibles. Ils pourraient se déclencher dans dix ans, mais tout aussi bien au cours du prochain quinquennat. »
      LOL N°4 : en fait vous ne savez pas mais il est préférable de faire quelque chose même s’il ne se passe rien plutôt que de risquer qu’il se passe quelque chose de pire en ne faisant rien. Vous êtes mûr pour le principe de précaution et en suivant ce principe votre mère aurait donc dû avorter !

      Continuez à écouter Béchade et Delamarche…

      1. Lark on the Wing

        GO tu te laisses un peu aller ! tu as oublié le « On va tous mourir » qui signe habituellement tes gentilles prises à partie…

    2. channy

      @Les Chinois déplaceraient leur mise, ne financeraient plus la dette souveraine occidentale mais achèteraient l’Asie. »
      Pour l’Asie du Sud Est c est déjà en cours(cela permet de sécuriser bon nombre de matières premières), reste juste quelques pays Tinophobes à convaincre( Les haines ancestrales contre les chinois sont tenaces)…

    3. bob razovski

      « Gouverner c’est prévoir. Rompant avec la vacuité de son prédécesseur, le Président de la République aura pour tâche vitale et urgente de donner au pays la capacité d’affronter le pire.  »

      au risque de paraître stupide, je pense que la tâche du président de la république n’est pas de gouverner. C’est au chef du gvt de le faire.

      Je pense aussi qu’il y a une éternelle confusion entre chef de l’état et chef du gvt, peut-être encouragée par ce royalisme latent dont nous ne nous sommes jamais débarrassé, quoi qu’on en dise.

      Accessoirement, c’est pour ça que j’ai toujours considéré fillon comme une couille molle. Il l’a prouvé lors de ses 5 ans de chef du gvt.

    1. Lark on the Wing

      Al, soit généreux : cela me navrerait d’allumer mon Spectron… répulsion, foi jurée et autres allergies : dis moi qui flippe et à quel sujet… note que j’ai une vague idée, mais je dormirais mieux !

      1. nemrod

        Je vole à ton secours Lark.

        En résumé les journaleux ont bien conscience que Macron est entrain de foirer lamentablement son début de campagne de second tour au point que BFM ( BFM!) titre : Whirlpool : le tournant de la campagne ?

        Le jeunot s’est fait prendre à revers par Le Pen, tous sourires, acclamée par les ouvriers sur le parking pendant qu’il discutait avec des costards cravates à la CCI.
        Sa contre offensive dans le vide ( l’adversaire étant parti ) nous l’a montré nerveux, cassant et gêné aux entournures face à des gens hostiles ou au mieux méfiants.
        La cavalerie arrivant trop tard avec un vieux Dragon fatigué ( Attali) complétant le désastre en qualifiant les futurs chomistes d’anecdotiques.

        Ca va surement pas suffir à le faire perdre mais c’était un « pont trop loin ».
        Faudra pas qu’il se loupe dans les Ardennes.

        L’adversaire m’a l’air soulagé ( je pense qu’elle a réellement eu peur de ne pas être au second tour) et prête a toutes les audaces.
        Elle n’a rien à perdre et va lui mener la vie dure.

        C’est pour ça que la classe jacassante fait de l’huile.

        1. Lark on the Wing

          Bon, c’est pas un scoop, vous l’avez sans doute déjà vu, mais le replay a été supprimé sur LCI. Toutefois, il est encore sur Youtube… et c’est saignant…

          youtube.com/watch?v=3_dh9Ul1Xoo&feature=youtu.be&ytbChannel=Vincent%20Castella

        2. sam00

          Il faut bien reconnaître qu’aujourd’hui, autant Macron a semblé montré le début du commencement d’une colonne vertébrale en osant dialoguer directement au contact de personnes franchement hostiles, autant ça avait quand même des airs de Jospin chez Michelin et de son fameux « l’état ne peut pas tout »

          1. Lark on the Wing

            Il est curieux de voir la lente perméabilité d’une idée dans l’opinion, la façon dont elle percole doucement au sein d’une population.

            Je ne sais pas si l’érosion dramatique de l’image d’EM conduira à son échec final, mais un certain nombre d’indices se font jour, peu à peu :

            il y a eu cette « Médiasphère » de début avril sur LCI – censurée peu ou prou, et d’autant recherchée par « les gens » – et montrant tout l’artificiel de la construction du personnage, toutes les ficelles et manipulations, à se demander sérieusement si l’auditoire mécanisé du meeting de Marseille n’était rémunéré.
            C’était courageux, et franchement iconoclaste de la part de journalistes et communicants plus ou moins insérés dans le système.

            Il y a eu cette soirée à La Rotonde, pas tellement scandaleuse à mes yeux, mais très mal perçue, de par la présence d’une Nomenklatura assez généralement méprisée.

            Il y eut, hier, cette calamiteuse séquence d’Amiens, le lapsus de « l’hygiaphone » et l’intervention genre gros « pavé de l’ours » d’Attali : les communicants d’EM doivent être effondrés.

            A l’inverse, MLP a superbement bien joué le coup, se donnant le beau rôle d’amie du peuple des « sans dents », et renvoyant le godelureau à ses fréquentations oligarchiques.
            J’entendais ce matin MMLP chez la Martichouse, inhabituellement « équitable » envers le parti honni : la jeune Marion est une épée qu’il va falloir suivre dans l’avenir.

            Et ce matin, j’écoutais Gerra sur RTL, avec un numéro sur « Brizitte et Emmanuel chantent l’amour » reprenant les chansons de Stone et Charden, voire Gainsbourg et Birkin.
            Même Krettly (Calvi) qui, toujours patelin, contrôle généralement bien son antenne dans le sens du vent était plié de rire, comme tout le studio.
            Ce degré d’irrévérence, conséquence du discrédit actuel, est mortel pour l’image, et les couvertures de Match auront du mal à remonter le courant…

            Ce qui rejoint d’ailleurs un aspect de la campagne auquel je m’attendais, et qui tarde à se montrer : l’hystérie anti-FN comme en 2002… Même les évêques font le service minimum… Monsieur de Seize l’avait prédit : jusque là, il a raison…

            1. nemrod

              Excellente analyse mon bon Hb.
              Nos Maître croyaient monter dans une Lamborghini et au bout de 3 km ils découvrent un moteur de 2 CV en soulevant le capot.
              Va falloir faire avec mais les côtes vont être longues.

            2. Bonsaï

              Vous avez finement résumé la situation.
              Nous avons là un Macron qui joue son rôle en planant au-dessus de la mêlée, sans aucun charisme, ni feeling quelconque, ni même ce qui serait la moindre des choses pour un candidat à la présidence, un minimum de psychologie…
              Se montrant pour ce qu’il est, un objet fabriqué de toutes pièces par ses sponsors, il laisse la place belle à une Marine laquelle parvient à insuffler dans cette campagne une certaine chaleur humaine qui pourrait bien apparaître pour beaucoup comme une nouveauté salvatrice.

            3. Royaumont

              Vos analyses ne manquent ni d’acuité ni de profondeur, décidément. Bravo.
              Tous ce signaux faibles montrent que le monde à changer depuis 2002, même au pays de l’immobilisme.
              Nous allons avoir un président discréditer avant même d’être élu. Pour peu que les législatives ne dégagent pas de majorité claire, nous allons vers une crise de régime.
              Si la campagne du 2d tour continue sur sa lancée, c’est quasiment un « moment » révolutionnaire auquel nous assistons. Pour un passionné d’histoire, c’est captivant.

            4. NicolasPimprenelle

              @Lark on the Wing : en revanche, ce matin sur la matinale la plus écoutée de France (Patrick Cohen), toute l’émission a été construite clairement sur une stratégie anti Le Pen. C’était flagrant, il n’y a même plus de partialité cachée !!!

              1. Bonsaï

                Je crains que cette partialité manifeste des animateurs médiatiques ne soit contre-productive. Comme je l’ai déjà signalé plus haut, Audrey Pulvar a déjà été suspendue de CNews pour avoir tweeté son soutien à Macron.
                Cela devient insupportable, on n’a pas besoin de leur opinion en plus de leur laïus habituel !

              2. Lark on the Wing

                Qu’attendre d’autre de Radio-Bolcho ? franchement… après des années de « fidélité » méfiante, j’ai fini par totalement abandonner cette fréquence, devant le côté chaque jour davantage gauche sectaire, quasiment terroriste révolutionnaire, de l’équipe « informations et actualités ». Des journalistes et animateurs de l’école Fouquier (Tinville)… insupportable, pour un vieil anar de droite…. Suis passé sur RTL, un peu moins politiquement correct, même si la gîte gaucharde y est manifeste… moins d’arrogance, aussi, et de certitude de la sainteté de sa cause.

                Evidemment, il faut se respirer les publicités les plus connes (quoique, sur Radio-Bolcho, je ne suis pas certain qu’elles soient plus relevées)… mais bon, j’essaie de me convaincre, en invoquant l’esprit de M. de Sameplaillère, que « la réclame rend libre »… au regard de la quantité ingurgitée, je dois être comme Max, maintenant…

                1. Higgins

                  Perso, BFM Business le matin (Ah, le débat Doze-Daniel à 7h25) avec les Experts à 9h00. Variante: France-cu de 9h00 à 11h00 (histoire suivi de philosophie). Le samedi matin, France-cu de 9h00 à 11h00. J’ai arrêté l’Esprit public de Meyer le dimanche matin de 11h00 à 12h00, beaucoup trop correct depuis l’absence de Max Gallo et pour tout dire, franchement nul. Sinon, TDF jazz, radio Classique et FIP.

                    1. Lark on the Wing

                      certes (bis), mais facile à transporter de la bibliothèque à la cuisine et à la salle de bains… je devrais ptête acheter ce machin qu’on appelle une « tablette » ?

                    2. Pheldge

                      Ahhh, t’es comme Ayrault, t’as un van, un combi VW, sauf qu’il roule plus, que c’est pour ça que tu dis « mon mort van » 🙂

        3. Opale

          Le débat du second tour, le 3 mai il me semble, va être croustillant. Elle va le bouffer tout cru, tout mou qu’il est, sans réponse, sans idée, sans verve. Elle est bien plus à l’aise à l’oral que lui, anyway.
          Vous l’avez dit, elle n’a rien à perdre, qu’elle joue son va-tout.
          Sonnez la charge…

          1. Elle est aussi mauvaise que lui, mais pas de la même façon. Ce débat sera nul et il y a même une chance qu’elle soit plus mauvaise que lui, à dessein, pour ne surtout pas récupérer le bâton merdeux de la République que devient le prochain quinquennat.

            1. Higgins

              « bâton merdeux de la République »: le terme est hélas bien choisi et résume parfaitement la situation actuelle. Maintenant, MLP semble être sous le charme du miroir aux alouettes. Pas sûr qu’elle n’y croit pas ou qu’elle n’espère pas. Quant à Macron, sa probable élection ne sera qu’une élection par défaut. Comme je ne pense pas que les législatives règlent un seul des problèmes auxquels se heurte le pays, les années à venir vont être sportives.

    2. Val

      @AL moi aussi pour une fois, je suis tombée sur Philippot . Je comprends qu’ils flippent car ce dernier a bien bossé sa comm.

        1. Lark on the Wing

          Philou ! le Philippot, bien que de patronyme que je retrouve pas loin dans mon arbre généalogique, n’est vraiment pas ma tasse de thé (quoique, « tasse », ce n’est pas heureux, hein?)… mais là, tu es franchement nul !

  29. EDLS

    Où l’on voit que nos voisins DE feront leur affaire de la FR présidée par EM

    Sigmar Gabriel, vice-chancelier et ministre des affaires étrangères allemand, précédent pdt du SPD, vous le trouver comment ? Déjanté, non ? Indélicat au minimum.

    Auswärtiges Amt (@AuswaertigesAmt) a tweeté à 10:21 PM on dim., avr. 23, 2017 :
    .@sigmargabriel: Felicitations à @EmmanuelMacron. Vive la France, vive l’Europe!

    (https://twitter.com/AuswaertigesAmt/status/856241622484480000?s=03)

  30. cyprus.ill

    Excellent article cher H16. Un petit doute cependant : « Sauf à considérer que les Allemands sont des êtres supérieurs ». En ce qui me concerne, je commence à sérieusement le considérer. D’ailleurs tout ce que vous écrivez va même dans ce sens, car comment expliquer sinon que les Allemands n’aient pas besoin de tourniquet pour payer leurs billets ? C’est peut-être difficile à avaler, mais faut quand même se rendre à l’évidence…

      1. Pheldge

        Oui, mais eux, au moins ils s’en sont rendus compte que ça ne marchait pas, ils n’ont pas répété l’expérience avec entêtement comme nous !

      2. Val

        @H16 à la fois , faire marcher le socialisme , c’est comme faire voler les éléphants (les cochons dans la version anglaise) à part chez Disney ….

          1. Loki dort

            Il y a un écrivain connu mondialement qui a écrit un roman, ça s’intitule « L’éléphant s’évapore ».
            Une histoire sans queue ni tête, et qui se termine en queue de poisson. Qui sait, il est peut-être prophète sans le savoir, le romancier? Il est japonais, nul n’est prophète en son pays hein…

            1. Lark on the Wing

              Mais surtout, « L’éléphant est irréfutable » comme disait Vialatte, bouquin dans lequel figure cette phrase chère à mon coeur de rural contrarié :

              « « Le bonheur date de la plus haute Antiquité. (Il est quand même tout neuf, car il a peu servi.) […] Le bonheur était l’apanage d’un jardinier qui n’avait pas de curiosité et il n’y en a plus que deux. C’est une race disparue (ils ont des rides très compliquées, un peu de raphia qui sort de la poche du tablier, et une chopine cachée à l’ombre). Mais ce ne sont pas des gens heureux : quand il pleut ils veulent du soleil, quand il fait beau ils veulent la pluie. Ils savent très bien que le bonheur c’est ce qu’on n’a pas. »

              Je suis un peu comme ce jardinier littéraire, sans compter que, parmi mes légumes, je cultive volontiers le paradoxe….

              1. Pheldge

                Tu devrais cultiver le « pas veau » un légume que il donne des espèces de pommes ( certains puristes les appellent même des « piommes » ) avec lesquelles on fait une eau de vie qu’elle enivre : l’eau d’piommes …

  31. sam player

    La mer se retire…
    Flambée du chômage en mars : +43900…

    « Contrecoup des mouvements inverses » suivant Myriam El Connerie

        1. Pheldge

          J’espère que les habitués noteront qu’une fois de plus, ce n’est pas moi qui ai ressorti cette blague gauloise énculée … 😉

          1. Lark on the Wing

            @Philou, mon ami, tu devrais savoir que le vrai « classique » n’est jamais éculé. La culture française, c’est ça aussi… c’est même à ça qu’on la reconnaît….

    1. nemrod

      Comme c’est curieux.
      Les investisseurs n’ont pas senti la divine brise de la reprise gonflant les voiles du Navire France bientôt barré par la réincarnation de Nelson ?

      Non, sont comme moi…vaux mieux se casser une guibole que d’embaucher.
      De ça on peut s’en remettre.

      Si ça foire c’est pour ta gueule.
      Si ça marche, c’est pour Bercy.
      Point.

    2. hoh hup

      normal il est plus candidat hollande et c’est plus son problème la baisse artificiel du chômage qu’il laisse le soin de régler a son successeur

  32. Bonsaï

    Oui, ça a assez l’air d’une foire de doux dingues par ici, monologues, scenarii de fin du monde. David Vincent aussi les avait déjà vus lors d’une nuit sans lune…

  33. duff

    HS je suis à l’étranger. Je tombe sur France24 et un débat sur le Venezuela. Un des intervenants avec une gueule de con mal habillé apparaît. Je me dis directement que c’est encore un gauchiste lambda un universitaire aigri etc.

    Je mets le son. Le mec explique que depuis 2 ans le pays subit des déstabilisations extérieures. Je coupe la TV payée par mon pognon qui tente d’éclairer le monde avec le socialisme hexagonal.

    CPEF

    1. Val

      @Duff je sens chez vous une propension non négligeable au masochisme : voter Macron , regarder Franc24 en mettant le son…. ou alors je ne sais pas, vous couvez qqchose ou bien ? comme disent les Suisses (@Made & arbre , notez le « S » )

    2. Aristarkke

      Ce n’est pas, pourtant, complètement faux (les déstabilisations extérieures). Ce pays s’ en sortait déjà très difficilement avec un baril de brut > 100$ et même bien plus. Mais comme Chavez et Maduro n’ ont eu aucune volonté de développer économiquement leur pays (économie basique de prédation d’ une ressource naturelle avec une liberté économique digne de la Corée du Nord) et que les mauvaises habitudes de bouffer la ressource pour assurer du clientélisme ne peuvent se stopper sans conséquences désagréables pour le potentat local, le plongeon durable du baril aux alentours de 30$ a tari la manne littéralement.
      c’est le raisonnement de votre gaucho qui est d’ une nullité partisane effarante puisqu’il présuppose que tout était sain auparavant chez Chavez /Maduro…

      1. sam player

        Beaucoup présupposent aussi que le cours normal du baril devrait être > $100 et que son cours de $50 actuel est une manipulation. Pourtant vu le montant des sommes en jeu, la durée et le nombre d’acteurs, la logique devrait faire penser que c’est plutôt le contraire : c’est le prix élevé qui était une manip’ qui n’a pas tenu longtemps.
        A $50 ils en produisent encore et c’est donc bien que le prix de revient est inférieur. Que des pays veuillent retirer plus d’argent de cette ressource naturelle c’est bien compréhensible… d’ailleurs moi aussi je voudrais bien vendre mes salades à €10 sur le marché mais le lobby militaro-agro-industriel m’en empêche arghhhh !

        1. calal

          d’accord avec vous . a priori les 100 dollar le baril c’etait de la speculation pour justifer des prets pour financer l’exploitation du gaz de schiste aux us. apres les banquiers font rebaisser les prix et les puits de schiste qui ne sont pas assez rentables n’arrivent pas a rembourser et sont elimines de la competition. quand le tri est fait et qu’il ne reste plus que les puits des copains, on peut refaire grimper les prix.mais la a priori,mettre le venezuela et les russes a la diete justifie de garder encore les prix bas.si je pouvais,j’investirais dans une une citerne de 10 000 litres…

  34. Pheldge

    HS : le titre seul de l’article vaut le coup :
    http://lepoint.fr/politique/poitou-charentes-la-facture-s-alourdit-encore-27-04-2017-2122951_20.php

    Il est regrettable de penser que la principale responsable de cette gabegie, n’aura jamais à rendre de comptes pour sa gestion plus qu’hasardeuse, et qu’elle continuera de distribuer des bons points et donner des leçons à tout le monde !
    C’est le genre de cas pathologique qui me fait pencher pour une « sorte d’euthanasie active » 😉

    1. tabbehim

      LOL !!!!
      et les commentaires sont croquant !
      assez peu pour défendre la dinde du poitou ^^ et beaucoup pour rappeler que macron est son candidat 🙂

      Pheldge, merci 🙂

    1. Royaumont

      Fissurer, il l’est déjà, et depuis pas mal de temps.
      Ce qui est en jeu ici, c’est sa dislocation.

      Le paradoxe, c’est que les caciques de droites vont à la gamelle sans trop rechigner tandis que le torpillage du candidat de gauche pourrait venir de la gauche.

    2. nofree

      Le front républicain, c’est quand même une majorité de cocus à qui on demande de soutenir l’amant de leur femme…

      Entre les fillonistes qui savent très bien à qui ils doivent la cabale contre leur poulain, le PS qui s’est fait lâcher par les éléphants hollandistes, et les cocos du mélanchon qui se retrouvent plus proche de MLP que de n’importe qui d’autre, cela fait un paquet d’aigris.

      Cela ne m’étonnerait pas que la sauce ne prenne pas aussi bien qu’en 2002.

    1. Bonsaï

      Oui et alors, faut arrêter la psychose !
      Méluche, il ne dit rien parce qu’il hésite entre s’abstenir ou se marcher sur la barbe en votant Micron. Pour une fois, ça nous fait une récréation…

  35. JiJiBé

    Redécouvrant une lecture de soirée au coin de la cheminée, neige tardive aidant, je tombais sur ce chapitre qui pourrait illustrer l’état de notre futur ex pays, (la France).
    Grâce entre autre aux turpitudes de son petit personnel politique miteux et où transparait aujourd’hui l’indicible schmilblick qu’il est devenu.
    ______________________________

    « Le schmilblick est un appareil qui tient de la machine à laver, de la locomotive atomique, du dromadaire, de la pantoufle brodée et de l’usine à tailler les crayons. Il a des bosses comme le chameau et la locomobile d’intérêt folklorique.

    Comme le chameau il s’agenouille, il soubresaute, il blatère et il éternue. Il siffle, il souffle, il crache des confettis, des jets de vapeur et des dragées.

    Ripoliné, électronique, sidérurgique, on voit tout de suite qu’il peut aller jusqu’à penser, prédire la pluie, laver les bas, traduire le turc, que sais-je ?
    Il fonctionne au mazout aussi bien qu’à l’atome; on peut aussi le faire marcher en le secouant d’un coup de genou.

    Si le schmilblick se trouve trop large pour tenir dans votre salle à manger vous pouvez le remplacer par une tasse d’eau bouillante et un sachet de café en poudre. Le résultat n’en sera pas modifié.

    C’est ce qui prouve combien ce pays est en avance sur ses propres progrès ».

    Alexandre Vialatte
    _____________________________

    Bien sûr toute analogie avec un macronblick dirigeant ce schmilblick qu’est devenu notre pays serait le fruit d’un hasard farceur en précisant cependant que cette vialatterie fut écrite un 7 mai…

    1. Pheldge

      Les derniers ralliements à Macron ne l’aident pas vraiment : à la place du neuf on assiste au défilé de vieux chevaux de retour …
      lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/04/27/35003-20170427ARTFIG00148-laurence-parisot-se-dit-prete-pour-matignon.php

      1. sam00

        Et il va y en avoir d’autres … plus la panique va saisir la classe jacassante, plus on va avoir de ralliement de vieux schnock et de déclaration à l’emporte pièce « d’amis » dépassés par la situation.

        1. sam00

          Je parlais de panique et de déclaration à l’emporte pièce des « amis et soutiens » de Macron …
          Il faut croire que l’heure est grave puisque BHL himself vient de Tweeter … et attention, ça envoi du lourd:

          « Soutien sans réserve à Audrey #Pulvar. En état d’urgence politique, on comprend que les règles de neutralité soient momentanément oubliées. »

          Les commentaires sont à tomber …

            1. Guillaume_rc

              Le tweet de BHL est à son image : ce type est un fasciste.
              Ce qu’on vit depuis dimanche est hallucinant. Après la Droite qui perd l’imperdable, le tour de Macron ?

      2. Royaumont

        Les syndicats vont adorer. La GCT qui appelle à soutenir le medef, aucun humoriste n’aurait osé.
        Cette campagne est fascinante.

        1. tabbehim

          la CGT soutenant le Medef si fascinant que ça?
          c’est deux syndicats qui tètent aux même tétines non? 🙂
          en france, tout les syndicats sont bien payé par l’état, qui donne son pécule à chaque petit haussement de sourcil ^^

          1. Pheldge

            Euh, le Medef se tinance à 62 % sur les cotisations, quand même :
            eric-verhaeghe.entreprise.news/2012/04/25/le-financement-du-syndicalisme-quelques-chiffres/

              1. Aristarkke

                Ces Suisses!
                [Mon expat’ semble en bonne voie, vu l’ urgence de leur besoin manifeste de fignoler leurs bons mots, sentences et maximes]

                méat coule pas
                (ce qui est effectivement très gênant)…

                Je le pensaiS plus (…)
                L’ imparfait me paraît préférable au passé composé dans l’ idée que cette pensée durait depuis longtemps et qu’elle vient juste de s’achever…

                    1. Aristarkke

                      Je t’ai déjà dit que je ne fais que te précéder dans ton futur…
                      Quant à la qualité de ton service revendiquée à un autre endroit des commentaires, comment dire???… on voit bien que ce n’est pas l’ ace de l’ as… Las!!!

  36. sam00

    N’oubliez pas Filoche 🙂

    Ce bon Gérard qui appelait à démasquer l’imposture Macron, qui disait qu’il le méprisait, qui disait qu’on ne pouvait pas se prétendre socialistes et voter pour Macron …. et bien le voilà maintenant qui appelle à voter Macron « en se bouchant le nez »

    Il manquerait plus que Macron prenne Cahuzac comme premier ministre 😉

    1. nemrod

      Trop drôle.
      J’ai perdu mon pari avec une vieille copine ultra gauchiote qu’elle finirait par voter Fillon.
      Me suis pas trompé de beaucoup elle va voter Macron.

  37. sam player

    @ Val
    Y a un article intéressant pour toi sur CP : « Échec de Fillon : et si Dupont Aignan n’existait pas ? »

    En fait si NDA ne s’était présenté alors 14% de ses voix seraient allés à Fillon mais 31% à MLP… et il serait quand même arrivé 3ème.

    Plus intéressant : si Hamon s’était désisté alors Méluche était au second tour.

    Espérant que tu as emprunté le chemin de l’acceptation blablabla

    1. Val

      @sam j’avais vu effectivement. Pour Mélenchon oui c’était le risque… ceci dit ce n’est guère étonnant , j’ai toujours pensé que le génie de Mimitte avait été de peindre le PC en rose . Le vernis craque . Pour cette élection Macron devrait passer , mais les suivantes … on n’échappera pas à un Méluche- Le Pen sauf si le saint sacrement tombait miraculeusement sur la « droite » et qu’ils deviennent subitement moins cons . On peut toujours rêver.

      1. tabbehim

        l’une des conditions pour intégrer la droite française n’est elle pas une lobotomie?
        Parce que la droite française dispose de la machine à perdre la plus emballé et la plus puissante du monde 🙂
        courage, vous aurez hollande…heu, macron 5 ans, puis vous aurez une autre évanescence et encore une et vous connaitrez une une petite mort cérébrale, ça sera lent, ça sera dur, ça sera long, mais ça rentrera dans vos esprits 🙂

  38. Guillaume_rc

    Juste comme ça, Macron est censé être le candidat de la jeunesse.

    En fait, il ne vit qu’entouré de vieux, Bergé, Attali, BHL, Collomb, Delevoye, Bayrou, Kouchner….

    Sans parler de sa femme et de ses soutiens people : Line Renaud, Berléand, Catherine Lara….

    Ce n’est plus un comité de soutien, mais un institut de gériatrie !

      1. Val

        @Pheldge encore une victime de l’Ed Nat : Macron confond politique et paléolithique . Tout ceci n’est qu’une épouvantable méprise.

        1. Pheldge

          Ah bin en tout cas, y’avait un représentant des banques Helvétiques, un certain Christophe Zurich Stéphane Bern (avec un nom pareil c’est un Suisse et donc un banquier ! )

            1. BDC

              Pourquoi le même ? Serait-ce un clin d’œil à La Coupole, connue à votre époque pour être un repaire de gigolos ? Parallèle intéressant.

      2. Aristarkke

        Comme il brasse déjà beaucoup d’ air, aéropage aurait été bien plus approprié…
        Las! Non reconnu.
        Aérophage, peut-être et à force…

    1. Jérôme

      Avec les lycéens qui en veulent pas, dur se réclamer candidat de la jeunesse. M’est avis que les vidéos décortiquant le système Macron doivent tourner à fond dans les smartphones.

      1. tabbehim

        d’un côté, les votes macron sont soit les ancêtres, soit les adulescents 🙂
        Courage à vous l’ancêtre, et prenez garde à votre coeur entourez que vous êtes de toutes cette jeunesse 😀

        1. Lark on the Wing

          Quelqu’un qui ne vote pas Macron :

          lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/04/27/35003-20170427ARTFIG00361-marie-france-garaud-marine-le-pen-a-le-sens-de-l-etat.php

          Quelle femme ! pas de baratin filandreux ou chantourné, just meat and potatoes… Pow wizz shebam !

          1. nemrod

            Extraordinaire !
            Lisez bien cette interview.
            En 500 mots maximum elle met en perspective l’élection, met à nu Macron et pose clairement les enjeux.
            La très grande classe de celle qui se moque de plaire.
            Respect Madame !

  39. sam00

    Oh oh oh!! La droite Sarko est de retour avant même la victoire:

    « L’appel du pied d’Emmanuel Macron à Xavier Bertrand
    Face au FN de Marine Le Pen, Emmanuel Macron affirme, jeudi soir sur le site de Sud Ouest, qu’il veut « un large rassemblement » allant du ministre PS de la Défense Jean-Yves Le Drian au président LR de la région Hauts-de-France Xavier Bertrand. »

Laisser un commentaire