Les nombreux défis d’Emmanuel Macron

C’est une totale non-surprise : la France, ce gros bébé joufflu un peu peureux, après avoir choisi l’entremets lacté, s’est laissé pousser une paire de molaires et va attaquer le macaron. Joie, liesse et flonflons : Macron est élu, youpi youpi.

Tous les médias sont d’accord, au moins pour célébrer l’excellente nouvelle : grâce aux efforts énormes déployés par toute la population française dans un acte de civisme et de courage rare, la beuhête immonheude a une nouvelle fois été repoussée. Que vibre encore avec ferveur la République, une, indivisible et ouverte du lundi au vendredi de dix heures à midi et de quatorze à seize, sauf le jeudi où il y a nocturne jusqu’à dix-sept heure mais c’est sur rendez-vous, merci.

À présent, les éditos et les chroniques se bousculent déjà pour à la fois pousser un petit ouf de soulagement (un tantinet exagéré compte tenu du risque nul d’avoir Marine Le Pen aux commandes suite à ce scrutin) et pour disséquer les résultats et montrer à quel point notre homme nouveau va devoir jouer finement dans les prochaines semaines.

Cependant, comme cette presse passe un peu vite sur les résultats de ce scrutin, revenons-y, d’autant qu’ils éclairent la performance de Macron d’une lumière un peu moins vive que celle avec laquelle nos médias la mettent en valeur.

D’une part, le score de Macron s’entend sans tenir compte des blancs, des nuls et de l’abstention. Pourtant, les nuls et les blancs comptent pour 4 millions d’électeurs ce qui est un record. Pourtant, l’abstention a augmenté entre le premier et le second tour (ce qui ne s’était jamais vu) et représente tout de même 12 millions de personnes. Ces chiffres bruts signifient déjà que ceux qui n’ont pas voulu prendre part au choix proposé (Beau Républicain vs Hydre Fachisse Au Ventre Fécond tralalila tralala) sont presque aussi nombreux que ceux qui ont élu Macron et plus que Marine Le Pen. Cela signifie aussi que, comme aux élections précédentes, Macron n’est pas élu par une majorité de Français, ni même une majorité d’inscrits, mais seulement une majorité de votes exprimés.

D’autre part, le score de Marine Le Pen, s’il reste très à distance du vainqueur, n’en marque pas moins une victoire pour le Front National qui compte maintenant 10,6 millions d’électeurs, c’est à dire quatre de plus au moins qu’au premier tour.

Ces deux éléments signifient que le nouveau président va devoir se révéler maître en matière de dentelle politicienne, puisqu’il va devoir composer avec une forte majorité de mécontents, d’électeurs qui l’ont désigné « par défaut » et d’opposants farouches, ce qui se traduira par plusieurs défis majeurs.

Il lui faudra trouver une majorité présidentielle. Mais s’il semble raisonnable d’imaginer qu’il devrait y arriver, cela n’a rien d’évident. Certes, contre la droite la plus bête du monde et une gauche complètement éparpillée, il est probable que notre homme parvienne à assembler, comme je le mentionnais dans un précédent billet, une majorité composée pour partie de débutants chanceux et de vieux briscards de la politique, recyclage malheureux de partis en déshérence. Le changement, ce ne sera pas maintenant, car ce sera trop compliqué.

Majorité dans la poche, il lui faudra s’assurer qu’elle soit suffisamment stable pour lui permettre d’appliquer son programme, au demeurant très pastel sur le plan des réformes. Il ne faudrait pas que « En Marche » se transforme en « En Piétinant » voire « À Reculons » si les députés et les ministres commencent à jouer une partition plus personnelle. Sur les quarante dernières années, cela s’est déjà vu, des couacs gouvernementaux ou législatifs, et pas toujours lorsqu’une majorité était fébrile.

Et quand bien même : l’un des principaux soucis du pays étant que son administration est un monstre froid et mou qui ne se cornaque guère sans doigté, diplomatie et un temps qui s’accommode mal des impératifs médiatiques ou politiques, on peut raisonnablement imaginer que les vibrantes tentatives que notre nouveau président tentera de lancer pourraient se heurter à un mur d’immobilisme ou d’indifférence à peine polie. Cela s’est déjà vu, sur les quarante dernières années, et il serait étonnant que cela ne se reproduise pas maintenant.

Enfin, une fois la majorité trouvée, stabilisée et l’administration convaincue, il lui faudra gagner l’assentiment de tous les Français qui devront vivre avec les choix et autres bricolages plus ou moins heureux qu’il entendra mettre en musique, sachant qu’en plus, il y a toujours un écart notable (pour ne pas dire risible) entre la dure réalité et le programme délicatement imprimé sur les papiers colorés de l’aimable propagande électorale. Un programme qui termine en peau de saucisson, sur les quarante dernières années, cela s’est déjà vu. Une « réforme présidentielle » qui se transforme en « méforme gouvernementale », aussi. Des grèves de ronchons systématiques, encore. Et des gens qui attendent le pouvoir au tournant, tout autant.

Enfin, pendant les cinq années qui se profilent, il restera bien évidemment tous les problèmes à régler déjà existants pour la France (sa dette, son chômage, sa compétitivité, et j’en passe), auxquels s’ajoutent tous les problèmes du monde à supporter (tant du côté de l’Europe que du reste du monde, des tensions géopolitiques, du terrorisme et j’en passe encore), auxquels on se devra d’additionner encore toutes les palpitantes affaires plus ou moins crapuleuses, tordues ou bizarres qui ne manqueront pas d’émailler la vie politique française. Palpitance et consternation : chopera-t-on le nouveau président à faire de la trottinette électrique pour retrouver sa maîtresse ? Éviterons-nous les impairs protocolaires, les discours alambiqués de premier de l’an, les saillies consternantes sans queue ni tête ?

Bref, il y a loin de la coupe aux lèvres et le parcours de Macron s’annonce d’ores et déjà semé d’embûches. La probabilité que la situation française soit meilleure dans 5 ans que celle qu’on connaît maintenant est directement dépendante des efforts réels, tangibles, palpables que lui, son gouvernement et sa putative majorité feront réellement. Or, si le passé est un guide, il n’indique malheureusement qu’une réponse, et elle est négative.

On ne peut qu’espérer le contraire. Pour le moment, il ne pleut pas.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires424

  1. Le Gnôme

    Comme son programme est un vaste néant, son parti politique inexistant, ses soutiens allant de Robert Hue à Alain Madelin, nous allons nous préparer des moments joyeux et festifs. Plaudite, cives.

        1. Black Mamba Warrior

          Point du tout car je n’ai mis aucun espoir sur lui. Je me contrefiche de la vie politique, mon seul souhait est de me barrer d’ici. Il était simple le temps où je ne possédais rien à part une petite valise remplis quelques livres et deux ou trois fringues.

    1. Gerldam

      Non, encore une fois non, Madelin ne l’a jamais soutenu. Il a juste dit qu’il trouvait sa réforme des retraites excellente au motif qu’il l’avait lui-même proposée bien avant notre Micron.

    2. DoM P

      Alain Madelin ne l’a pas soutenu ! Il s’est juste exprimé, une fois, pour dire qu’il était d’accord avec lui sur un point. UN. De là à lui apporter un soutien…

  2. Loki dort

    Les gouvernements qui se suivent et se ressemblent tous ne doivent pas s’employer à « faire » quelque chose pour le pays, mais bien au contraire à défaire .

    Défaire absolument tout ce qui étouffe sa prospérité, sa liberté, sa sécurité, et en définitive et surtout, tout ce qui étouffe sa population.

    Pour ça, si les velléités de libéralisation annoncées par Macron sont du même niveau que sa libéralisation des transports autocar, alors on est loin du compte.

    1. Aristarkke

      Il y a quelques autres avancées comme un abaissement des frais de notaire pour les ventes immobilières de très petits prix ou l’ accès gratuit aux données des RCS. Pas très spectaculaire, cependant…

      1. Nafy-Nathalie

        Ben après avoir confirmé SRU et ALUR, augmenté les droits de succession, placé l’ISF sur l’immobilier, supprimé la taxe d’habitation mais ponctionné le contribuable pour compenser (impôt sur le foncier en hausse ?), ponctionné le contribuable pour construire du social puisque l’Etat sera autorisé à construire, le ponctionner indirectement en l’obligeant à éco rénover comme condition préalable à la location, …
        Bref après avoir achevé les secteurs du logement et du bâtiment, il peut baisser les frais de notaire sur les petits prix … ça fait social, cela ne change rien et ne mange pas de pain.

        1. Kazar

          Pour la taxe d’habitation ça se précise, seront exonérés ceux gagnent moins de 1600 euros mensuels par part, je crois avoir lu.

          Autant dire que les classes moyennes vont trinquer une fois de plus, et que les assistés paieront encore moins, au nom de l’égalité sans doute.

          Évidemment, il faudra taxer ailleurs pour compenser les 10 milliards d’euros de pertes pour les communes.

          1. Calvin

            « Évidemment, il faudra taxer ailleurs pour compenser les 10 milliards d’euros de pertes pour les communes. »
            Oui, en taxant à nouveau ceux qui gagnent plus de 1600 eur, les mêmes qui continueront à payer la taxe.
            Vive la France, vive la République en Marge.

              1. Aristarkke

                Y’a pas que dans la fiscalité qu’ il pige vite ! Dans sa connaissance étendue des relations humaines aussi…

        1. Aristarkke

          C’est gentil à lui mais le renforcement de la concurrence n’ est pas allé jusqu’à rendre la création (ou l’ implantation de banques étrangères) possible autrement qu’en théorie pure…
          Donc quand vous n’avez que des concurrents dont la taille reste entre éléphant et mammouth avec des parts de marché conséquentes, vous n’avez aucun besoin d’exercer une concurrence digne de ce nom…
          D’ autant que la Grance n’ est pas un pays vraiment business friendly…
          Cela se voit avec la possible implantation des Anglais sur le continent suite du Brexit…
          Seule HSBC qui a un réseau français (ex CCF) se localisera en Grance, ses petits copains allant partout ailleurs…

          1. sam player

            Euh Harry, y a plus d’une centaine de banques étrangères qui ont des succursales en France.

            Perso j’ai un compte à la RBS (Royal Bank of Scotland) et chez JPMorgan…

            « Seule HSBC qui a un réseau français (ex CCF) se localisera en Grance,… »
            Pourquoi tu utilises le futur, ça fait bien 10 ans que HSBC existe en france…

            1. Aristarkke

              Sam ! [soupir]

              Je te parle de banques « de dépôt » avec un réseau à peu près convenable d’agences.

              La RBS : 1 agence à Paris. Point! C’est sûr qu’avec cela le CIC ou le CM balisent…

              Pour HSBC, elle a annoncé qu’elle se domiciliera pour ses activités européennes, post brexit, en France puisqu’elle y a déjà un réseau… alors que d’autres le feront pour avoir un pied dans l’UE mais pas en France

                1. sam player

                  @ charles
                  2 gars l’ont fait en 2014 pour créer la Financière des Paiements (Compte Nickel) revendu depuis avril 2017 à BNP-Paribas.
                  Un truc de ouf c’est que chacun des 27000 buralistes doit être agréé par l’autorité de contrôle ! (lire le wiki)

                  Le concept vient d’être repris par Carouf’.

  3. Souris donc

    Sa première tâche, pas trop immense, supprimer son tic verbal connoté lobby féministe à quotas et LGBT :
    Zatouteszéatous, cellezéceux, les FrançaiseszéléFrançais, chacunéchacun.
    Insupportable, ridicule. Tiens, Bayrou, l’agrégé de grammaire, devrait lui expliquer. La preuve, personne ne dit Les BelgeszéléBelges.

    1. Aristarkke

      Ce serait cocasse en Helvétie: Les SuissessezéléSuisses repassant les chemises de l’ archiduchesse (que nous serions allés dépendre de la ligne Siegfried)

    2. Aristarkke

      Et au Lichtenstein:
      les lichtensteinoisezélélichtenteinois

      (ne pas oublier d’ inspirer fort avant de prendre son élan).

      On comprend pourquoi ils ne choisissent pas d’être en République…

      1. charles

        Liechtenstein. Quand ils voient leur résultat et le notre, ils choisissent la monarchie chaque seconde, étrange non ?

    3. Gérard

      Normal : il n’y a pas de culture française, pas d’art français, et bientôt plus de français (la langue et les mecs) remplacé par l’arabe (la langue et les mecs – j’allais écrire La Mecque, n’importe quoi 🙂

    4. troll

      C’est parce que les femmes ont le droit de vote, du coup ils faut les inclure dans le discourt qui leur ai aussi adressé.
      Pour résoudre le problème de langage il faudrait donc interdire les femmes.

        1. BDC

          Le genre 1 écoute les discours comme elles lisent les horoscopes : le freluquet n’est pas creux mais il exploite l’effet Barnum. Imparable sur le genre 1.

      1. BDC

        Réflexion de Macronistas : « les affaires de Fillon ont profité à MLP … comment peut-on encore voter Fillon après tout ce qu’on sait, faut vraiment n’avoir aucune intégrité ».
        Si l’on poursuit la logique au vu des résultats : les voix des salauds de droite sont allées à leur idole, les voix de la droite honnête seraient allées au FN. Et elles me sortent ça APRÈS les résultats, irrécupérables je vous dis !

  4. Bonsaï

    Bon, au moins le lancement du film est engageant après les cinq années de traversée du désert hollandais…
    On l’a vu, Macron est un bon comédien formé par sa créatrice et épouse. Du peu qu’on a pu voir, il saura vite prendre une stature présidentielle authentique, ce qu’Hollande n’a jamais su faire. Et dans ce monde politique, les apparences suffisent souvent à insuffler des courants d’énergie.
    Ouverture des paris pour le poste de premier ministre : on a beaucoup vu de Villepin tourner sur les écrans ces dernières vingt-quatre heures, serait-ce prémonitoire ?

    1. Loki dort

      Engageant? Après le néant, le chaos, srsly? Et formé par son épouse, non… franchement, je ne vois pas d’où ça sort ça.

      1. Bonsaï

        Ils se sont rencontrés lors d’un atelier théâtre qu’elle dirigeait au lycée jésuite d’Amiens. Elle avait 39 ans et lui 15 ans. Grand roman d’amour…

        1. BDC

          Elle est grand-mère depuis 1996, MDR. J’ai vu la une du daily telegraph, avec Brigitte aux commandes, on n’a pas fini de faire rire 😥

          1. Nafy-Nathalie

            Bon ça …
            Tous nos présidents ont fait rire ces derniers temps avec leurs histoires de coeur …
            Hollande et Valérie ou Hollande et son goût pour les scooters et les viennoiseries à domicile
            Sarkozy qui court après Cécilia puis choisi Carla
            VGE qui aurait connu intimement Lady Di
            Mitterand qui était bigame
            Je ne parle même pas de Chirac.
            Bref.
            Ca ne changera pas beaucoup.

              1. Kloupa

                J’espère qu’après Léonarda et la rue du cirque, nous n’aurons pas droit au feuilleton Emmanuel et les garçons…

          2. Bonsaï

            Grosse jalouse !
            Moi, je trouve qu’elle se tient bien pour âge… au fait, ça lui fait quel âge tout ça ?
            Et quand on a vu cette une du Match où on les voit sortir de la mer en maillots de bains, elle avec son corps sublime, on a compris qu’il y a bien là de l’exceptionnel.

            1. Nafy-Nathalie

              on a surtout vu que lui restait habillé à côté et qu’il serrait la pince à un nudiste sur une plage publique en plein burkini …
              cela en a dit beaucoup sur son machisme et son application à deux mesures des lois de la république.

                1. BDC

                  Tu rigoles Loki mais au Liban c’est le cas : plages publiques fréquentées par les muzz qui se baignent en jeans, plages privées pour les chrétiens en bikini.

                  1. Loki dort

                    Putain je comprends pas ce délire: quel intérêt de se baigner tout habillé?? Et pourquoi pas écouter de la musique avec des boules Quiès?

                    1. Nafy-Nathalie

                      Quelque part, j’ai envie de dire que comprendre ou non cela ne devrait pas avoir d’importance, non ?
                      L’idéal n’est-il pas que chacun fasse ce qu’il veut tant qu’il respecte la loi non ?

                    2. BDC

                      Attends je précise : en jeans c’est pour le genre 1 bien sûr ! Bah j’en sais rien, jamais essayé, en plus ça doit être désagréable quand on sort de l’eau, on doit attraper froid à rester dans des vêtements mouillés et pleins de sable. Pour les boules Quies j’en ai vu dans les concerts.

                    3. BDC

                      « Espèce de nudiste » ! Eh bien parlons-en justement. Ça me rappelle les 68-tards qui ont privatisé les plus jolies plages avec leurs zones naturistes, oui j’ai la liberté d’y aller, mais très franchement rester habillés au milieu de tous-nus, c’était pas possible on se sentait trop mal à l’aise alors effectivement on avait la liberté, soit : on se barre , soit on se déshabille, voilà comment c’est arrivé cette expérience nudiste.

                    4. sam player

                      @ Nafy Nathalie

                      « Quelque part, j’ai envie de dire que comprendre ou non cela ne devrait pas avoir d’importance, non ?
                      L’idéal n’est-il pas que chacun fasse ce qu’il veut tant qu’il respecte la loi non ? »

                      Bah pour certains ici, ça dépend…
                      M’est avis qu’ils seraient encore plus royalistes que le roi

                    5. Loki dort

                      @Sam@NafyNath

                      Les burkinistes peuvent se baigner en moufles si ça leur chante, et moi je peux déclarer que c’est idiot, parce que j’ai aussi cette liberté là, et que cela ne cause de mal à personne non plus.

                      Quant à me qualifier de plus royaliste que le roi, venant de Sam, c’est l’hôpital qui se fout de la charité. Ceusses qui ne souffrent pas la moindre opinion critique peuvent aller voir ailleurs si ça les gêne, ok? :mrgreen:

                    6. sam player

                      @ Loki 9 h 38
                      « …et moi je peux déclarer que c’est idiot… »
                      Si fait mon bon.
                      Mais les idiots sont ceux qui nous font le moins de mal.

                    7. Loki dort

                      J’en conclus donc que mon idiote propension à proférer des opinions intempestives ne devrait pas te causer le moindre mal, pour ne pas dire la moindre réaction… 😛 😛 😛

                  2. channy

                    En Malaisie les melayus musulmanes se baignent habillées et les malaisiennes chinoises, indiennes chrétiennes en bikini, le tout sur les mêmes plages…bon par contre comme la plage est grande on ne se mélangera, les musulmanes d un coté, les chrétiens, bouddhistes de l’autre…cela se fait naturellement

                    1. BDC

                      Alors c’est un peu comme les plages de riches et les plages de pauvres, Le Touquet et Stella plage. C’est libre d’aller où on veut mais en toute connaissance de cause, on choisit toujours le bon camp !

            2. BDC

              Jalouse de quoi ? On voit qu’on n’est pas du même âge. Il vous fait rêver le couple Macreux-Trognon ? À 25 ans mes bébés pumas sentent encore le lait, beurk ça me dégoûte.

            3. Aristarkke

              Eh bien, Arbolito ???
              On sent tous qu’ avec quelques années de moins (restons diplomate en ne chiffrant pas le nombre de décennies), vous vous laisseriez faire par le flan-maçon… Le jour où le genre 2 arrivera à comprendre complètement le genre 1 n’ est pas encore dans les éphémérides…

              1. Bonsaï

                Détrompez-vous, ce personnage sulfureux est beaucoup trop retors pour me plaire.
                Qui sait ce qu’il peut encore dissimuler sous son apparence inoffensive ?
                En tous cas pour la France c’est fini de ronronner, ce joueur de flûte de Hamelin veut amener le paquebot France à sa dernière destination : après l’Europe, le monde…

    2. René-Pierre Samary

      « au moins le lancement du film est engageant »
      Bon sang, arbolito ! Vous avez déjà oublié les bande-annonces des films précédents ? N’étaient-elles pas tout aussi « engageantes » ?

  5. hub

    excellente analyse. Merci. J’avais l’impression, ces jours derniers, de parler dans le néant à mes concitoyens/amis/relations. Voilà fermement exprimée la situation de la France et de Perlimpinpin Ier.

  6. René-Pierre Samary

    Revu à froid le discours présidentiel qui se conclut par le mot « amour ». Voilà qui va faire frétiller du croupion les énamourées.
    Cela dit, festival de xyloglossie, diffusé en boucle par la machine à décerveler : j’ai bien conscience que… l’ampleur de la tâche… confiance… Les Français savent bien… Il va falloir… Images passant en boucle de partisans criant de joie…
    On mettrait à la tribune, à la place de Macron, Pol Pot ou Staline, ou Hitler, ce seraient les mêmes mots convenus, les mêmes images de foules (?) en liesse…
    Macron, comme Sarko, comme Hollande, veut être aimé. Mais comme gouverner c’est choisir, et qu’en choisissant on ne peut être aimé de tous, il est probable qu’il ne choisira jamais. Nous verrons bientôt…

    1. Loki dort

      Les images de foule en liesse, c’est comme comme pour la « foule » en plan serré derrière Mélanchon… tout est question de cadrage.
      D’autres disent que sa cérémonie de victoire sur l’esplanade du Louvre était morose, un vrai flop.

    2. sam player

      « …et qu’en choisissant on ne peut être aimé de tous… »

      C’est quand même le premier et le seul qui a osé dire et maintenir jusqu’au bout que la mondialisation on est dedans et que ce n’est pas une option.

      J’attends de voir la guest list au gouvernement, mais zossi la wedding list des législatives : tout dépendra du nombre des transfuges, de leur nature et de leur parcours antérieur mais je ne m’interdirais pas d’aller voter pour un député « En Marche » afin que Macron ait au moins une majorité pour éviter l’eau tiède… mais avec mon Sirugue (Secrétaire d’Etat à l’Industrie) la probabilité est proche de zéro.

  7. Gérard

    Le titre du prochain livre de Zemmour me semble tout trouvé : « Un deuxième quinquennat pour rien ». Si Marion progresse par rapport à Marine autant que Marine a progressé par rapport à Jean-Marie, je pense qu’en 2022 on finira peut-être par apercevoir le bout du tunnel … Cinq ans, c’est long, mais avouons qu’avec Culbuto, on ne s’est pas ennuyés un seul jour !

    1. Aristarkke

      Nous avions jusqu’à SIX (quelques fois sept) billets neufs par semaine…
      Heureux temps que nous aspirons à revivre, souhaitant que Monseigneur craque de sainte colère contre la poursuite du hollandisme par les mêmes moyens, juste un changement de label pour prime de nouveauté…

      1. sam player

        Pas conne la gamine, elle apprend vite… Démissionner au faîte de l gloire au lieu de guerroyer est une bien meilleure solution : Ils la rappelleront et ça lui donnera automatiquement sa légitimité.

    1. Gerldam

      Cinq années pendant lesquelles les ministres vont amuser la galerie, faire parler d’eux et laisser les hauts fonctionnaires continuer à réglementer et à saboter ce pays qui pourrait être le pays le plus riche d’europe, mais qui va finir comme l’Espagne le jour où les taux vont remonter.

      1. Black Mamba Warrior

        Pour le moment, j’ai eu la possibilité de goûter au soleil londonien, je n’ai pas rencontré la pluie ni les nuages. Un séjour qui semble promettre un avenir radieux. Qui vivra verra.

        Mon plus gros souci actuellement est WP, je dois le coacher tous les jours pour éviter qu’il ne craque moralement. Il déteste le changement et là, c’est un énorme challenge pour lui. Je passe mon temps à revoir régulièrement avec lui les différentes stratégies pour partir sereinement car son inconscient le détourne de se projet… Il procrastine à mort pour éviter les démarches, il arrive même à oublier ce qu’il doit faire… Il le fait un burn out.

        1. Lark on the Wing

          « The way of the Sword » ? pour le convaincre…

          Dis donc, Miss, tu as fait des progrès impressionnants, tant en français qu’en anglais !

          1. Black Mamba Warrior

            La voie du sabre ? Il n’en a même pas peur, il l’accueille les bras grands ouverts. Ce serait lui rendre service mais pas pour le moment, il m’est plus utile vif.
            Je travaille de mon côté sur le développement personnel pour l’aider, je jongle entre la carotte et le bâton. On avance par petits pas. On se donne au maximum un an pour boucler tous nos objectifs.
            Je fais encore quelques fautes dans ma prose mais je me soigne. En ce qui concerne la langue de Shakespeare, je suis encore qu’aux babillements. To be or not to be, to speak or not to speak that’s the question.

  8. Mildred

    Pour éviter d’avoir à résoudre les « nombreux défis » que chacun se plaît à lui balancer dans les pieds, qu’il s’inspire donc de celui que d’aucuns lui reconnaissent comme un prédécesseur : Charles-Louis-Napoléon Bonaparte, élu président de la République en 1848, à 40 ans, et proclamé empereur, en 1852, sous le nom de Bading…, pardon, de Napoléon III !
    Avant la fin du quinquennat, en 2021, Emmanuel 1er, proclamé empereur des Français, ça aurait de la gueule, non ?

    1. Gérard

      Pour le dernier et seul empereur dont j’ai eu l’occasion de voir, à la télé, les cérémonies du couronnement – j’ai nommé Bokassa 1er – ça ne s’est pas trop bien terminé. C’est tout ce que je souhaite à votre Emmanuel 1er.

    2. Aristarkke

      sacré Emmanuel « tout court ».
      On ajoute premier quand il y a un deuxième qui suit…
      Evitez donc de parler prématurément de malheur… 😉

      1. Le Gnôme

        Certes, mais le futur Guillaume II n’avait que onze ans en 1870, c’était un peu jeune pour commander en chef.

        1. Aristarkke

          La remarque était pour Mildred. Mais elle n’est valable que pour le régnant vivant et uniquement si, défunt, il n’y a pas reprise de son prénom. On ne parle pas de Victoria 1ere et Élizabeth 1ere n’ a reçu son rang qu’ au couronnement de l’ actuelle reine…

      2. Mildred

        Bon d’accord : Emmanuel tout court ! Mais pourquoi parler de malheur ? Vous ne vous souvenez pas de cette brillante cour du Second Empire ? Des falbalas et crinolines ? D’Offenbach à Winterhalter ? Des bains de mer à Biarritz ? Et j’en passe sûrement et des meilleurs ?

        1. Aristarkke

          Bien sûr et je tiens Napoléon III pour un dirigeant globalement bénéfique pour la France.
          Il lui est surtout reproché ses campagnes militaires désastreuses mais il a procédé par exemple aux derniers agrandissements du territoire continental par le rattachement de la Savoie et du comté de Nice. Et quoi qu’ on en pense, il a rendu Paris circulable dès son époque.
          Nota: exilé en GB au moment de la Révolution industrielle d’icelle, il en a été influencé sans nul doute…

        2. Pheldge

          « Vous ne vous souvenez pas de cette brillante cour du Second Empire ? »
          y’en a qu’un seul qui pouvait répondre, ayant vécu cette période … je vous laisse deviner, il est grec ! 😉

      3. Pheldge

        Et tu connais son interjection, favorite ? « stwar » ! eh oui, Emmanuel dit « stwar » ! m’allez, Isaac … 😉

  9. BDC

    Bon, on a au moins une consolation : l’abstention et le nombre record de blancs/nuls. Évidemment les journaleux font tout pour les cacher, jamais ils n’indiquent clairement le nombre de voix, juste les % sur les exprimés. À ce propos, distinguer les blancs des nuls ça rappelle l’enfumage des cotisations sociales/patronales, 8 et 3 c’est moins visible que 11. J’aimerais bien savoir comment se sont reportées les voix de Merluche sur la poissonnière vs le Macron dans les Hauts-de-France.

    1. Flaghenheimer

      Les présentateurs de France 2 ont évoqué les 4 millions de votes blancs/nuls dans les minutes qui ont suivi l’annonce des résultats. Le monde en parle tout comme Europe 1. Arrêtez de voir des complôts partout.

      1. BDC

        Je ne parle pas de complot mais de complaisance. Partout on voit 66%, même Hamon vient de dire que Macron à 66% n’était pas légitime, il n’a pas évoqué l’abstention ni les blancs/nuls alors que c’est l’argument principal.

        1. Oblabla

          L’essentiel est là: Au 1er tour, un sondage Opinionway indique que Macron n’a recueilli que 55% d’adhésion directe parmi ses électeurs, 45% l’ayant choisi comme « vote utile ». Il peut donc se prévaloir de 55% de 24.1% de 79% (le taux de participation). Soit 10.47% de soutien réel dans le pays…
          Le second tour n’a aucune valeur pour mesurer le soutien à Macron!

          1. BDC

            Puisqu’on nous dit que c’est un plébiscite ! Oui au 1er tour c’était Fillon à 51% au Touquet, et alors ? Je vous l’accorde, les journalistes en parlent mais ça n’a aucune espèce d’importance, comme si c’était un détail qui ne rentre dans aucune analyse.

            leparisien.fr/elections/presidentielle/presidentielle-le-touquet-a-plebiscite-macron-08-05-2017-6927951.php

        2. sam player

          @ BDC
          Je n’ai pas trop écouté les infos depuis dimanche soir mais tous les flashes que j’ai perçus ici ou là parlaient de 10% de nuls + blancs… niveau historique comparable semble-t-il à 1969 (sic)

          1. BDC

            Oui mais est-ce qu’il pousse l’analyse ou ils le mentionne comme ça en passant ? Est-ce que l’info à retenir c’est que Macron a fait 66% au final ?

            1. albundy17

              Hier ils ont montré un joli graphique en barre des nuls et blancs depuis 69, la barre 2017 est historiquement haute, même par rapport à 69. Ils ont ont tout de même pas mal parlé

  10. cyprus.ill

    Ce qui est bien c’est qu’on va vite le savoir : soit il réforme par ordonnance cet été et c’est très bon signe, soit rien et on est parti pour 5 ans de néant. J’espère vraiment que nous serons surpris. Et je ne sais pas si vous avez entendu le discours de Marine hier, mais c’était le jour et la nuit par rapport au débat : cohérent et assez bonne analyse. Macron a vraiment intérêt à se bouger, sinon la bête immonde sera aux yeux des veautants de moins en moins immonde…

    1. Euclide

      Bonjour cyprus,
      Il se dit que le débat de mercredi dernier de Marine avait comme volonté de se saborder soit pour ne pas être présidente soit d’apparaître comme leader de l’opposition de ce nouveau quinquennat.
      Je suis d’accord avec vous que son discours d’hier soir était très solennel .
      Comme je ne suis pas encarté au FN ni sympathisant je me garderais bien de lui donner un conseil.
      Mais j’ai noté une chose chez  » Chouchou » ( notre cher Emmanuel ) que la France a disparu dans son esprit des écrans radars en indiquant qu’il défendrait la République et constaté que l’hymne européen prime la Marseillaise.

      Pour le reste  » tutti va bene »

  11. Val

    La campagne marketing du bébé cadum a bien « marché » . Les chevilles ouvrières de ce succès peuvent se congratuler et bien rigoler. Il y a de quoi en effet : je ne compte plus les transis de terreur qui sont allés voter, armés de leur petit bulletin, sûrs de sauver la république en danger. A la fois j’aimerais y croire, que le petit faquin est un homme providentiel, qu’il a cassé les clivages droite-gauche, qu’il va remettre la France en marche comme il le dit et libérer les forces de progrès comme disait l’autre . Mais bon, comme dit le pape, on ne sait pas d’où il vient, alors , qui sait vers où il veut aller ?

    1. Kloupa

      Foi d’électeur d’expérience avec l’âge: les hommes ou femmes providentiel(le)s sont dans quatre-vingt-dix plus plus pour cent des cas une arnaque…

      1. Les « providentiels » qui valent quelque chose ne réclament pas le pouvoir, il leur tombe dessus comme une obligation.

        1. Val

          @h16 exactement , ce sont ceux qui se collent à un truc dont personne ne veut , où il y a plus de coups à prendre que de profits à prendre.
          La France va encore trop bien pour en voir un sortir du lot.

          1. Lark on the Wing

            Très juste, mais la situation peut basculer d’un jour à l’autre… et la Providence y pourvoira-t-elle alors ?

            Je crains bien que nous, Français, ne l’ayons lassée depuis trop longtemps.

            Bloy attendait « les Cosaques et le Saint-Esprit » : les Russes du Don seraient un moindre mal, quand il n’y a plus d’esprit ni de sainteté…

        2. DoM P

          Nous voilà en désaccord : Quid de Churchill, Reagan, Maggie, de Gaulle ? Il ont sacrément cherché le pouvoir, et n’auraient pas gagné sans cela

      2. Royaumont

        Quand on place trop d’espoir en un homme providentiel, on est presque toujours déçu. Ceux qui arrivent au pouvoir sur la pointe des pieds s’en sortent souvent mieux.

    1. Aristarkke

      Effectivement, on voit la progression : foin de LA valise (en carton ?) remplie de livres et de frusques…
      Maintenant, il faut compter en malleS…
      😛
      (sans parler des sacs-à-mains)…

      1. Black Mamba Warrior

        J’ai juste trois sacs à mains, il n’y a pas de quoi pavoiser. Par contre les livres, ils sont forts nombreux.
        J’aurai aimé qu’il existe un service exprès pour déménager la maison entièrement vers un autre pays ainsi que notre outil professionnel, cela aurait été plus simple.

  12. Onaneur de Moosh

    Déjà ce qui pend au nez de Maçon c’est une affaire Bygmalion. Car le son et lumière, que dis-je, la féerie au Louvre d’hier n’a pas du être gratuite.

    Ceci dit c’était très bien orchestré, avec moult petits drapeaux tricolores, et les mêmes militants Avaaz.org (Soros etc) toujours cadrés au premier plan, leurs faces peintes aux couleurs franco-allemandes et drapés dans les couleurs de l’UE. Peut-être pour cacher les drapeaux plus colorés qu’on s’était habitués à voir jusque là en toute occasion festive?

    1. taisson

      L’homme est malin, bon comédien, et la cérémonie était parfaitement réglée…
      Avec, comme je l’ai déjà dit, la bonne distribution de drapeaux.
      L’hymne européen pour lancer le spectacle…Bref, tout ce que ses admirateurs voulaient entendre et voir.
      Sur la forme, on voit donc ce que l’on savait déjà : les Cps + Citadins, et surtout Parisiens, se sont choisi leur fantasme du chef idéal , véritable caricature du cadre supérieur de multinationale, et beaucoup me comprendront surement !

      Animaux à facettes: Quand ils exigent on voit un lion, quand il y le moindre risque de conflit, le caméléon apparait, et si l’on essaie de s’expliquer, il devient une anguille!
      Pour ce qui est du fond, comme d’habitude le billet du patron dit quasiment tout…
      Qui vivra verra, mais je suis pas optimiste.
      Dans nos communes, MLP fait entre 51 et 60% ! Et les CSP+ y sont aussi rares que les fascistes xénophobes !! Personne ne semble trop s’illusionner sur le nouveau président.

    2. Kazar

      A propos des drapeaux, petit retour d’expérience : hier, ils ont réussi le tour de force de ne presque pas laisser passer à l’antenne de drapeaux étrangers. On a bien vu un ou deux drapeaux algériens et marocains, mais rien à voir avec la désastreuse image de la place de la Bastille sous FH. Eh bien,c’est simple, il devait y avoir du service d’ordre EM qui filtrait et interdisait les drapeaux autres que tricolores et distribuait ces derniers. Le FN a procédé de la même façon lors de son dernier meeting à Villepinte, sauf que les drapeaux refusés étaient plutôt régionalistes. Grâce à ça, on évite l’image un peu trop mondialiste. Cela dit, on voyait bien le « multiculturalisme » à l’oeuvre dans la foule. Guère étonnant lorsqu’on sait que Paris aurait voté EM à 90%, la facture entre grandes métropoles et reste de la France n’ayant jamais été aussi béante.

      1. Royaumont

        Contrairement à Hollande, Macron maîtrise mieux sa comm’. Il est plus habile, ce qui le rend plus dangereux.

        Sinon, il y a plusieurs enseignements à tirer du scrutin :
        1- Macron est élu (quand même) mais avec une minorité des inscrits, cela n’a rien d’un plébiscite. Les républicains castors sont désormais minoritaires.
        2- Même largement battu, le FN augmente sensiblement son nombre de voix entre les deux tours. C’est, je crois, une première, toutes élections confondues.
        3- La distribution géographique des votes est spectaculaire : les centres urbains, riches et mondialisés, votent Macron. Les périphéries urbaines s’abstiennent. Les campagnes reculées, massacrées par les politiques publiques (on ne se rappelle de leur existence que lorsqu’elles peuvent servir de poubelle aux grandes agglomérations) ont voté FN.
        Cela laisse espérer quelques succès aux législatives dans les circonscriptions rurales et la capacité d’être « faiseur de rois » dans beaucoup d’autres.

    1. sam player

      Un décret sur (1) « la responsabilité sociale des plateformes numériques à l’égard des travailleurs indépendants, notamment en matière de couverture des accidents du travail » et un autre (2) qui « impose l’installation d’instances de dialogue social dans les réseaux de franchise d’au moins 300 salariés.
      __________
      (1) : Comment une plateforme numérique peut-elle être responsable d’un travailleur indépendant ? Peut-on imaginer un conducteur se retourner contre blablacar parce qu’il n’aurait pas fait sa pause ? Ou un mécanicien en herbe, se retourner contre Oscaro car il a mal monté la crémaillère de direction ou mal calé son véhicule avant de se glisser dessous.
      Je comprends mieux pourquoi Alfaliquid vient de pondre il y a un mois une notice digne de celle d’un médicament (directive Européenne 2014/40/EU) pour les liquides de cigarette électronique, ce qui les a obligé à mettre le bidon d’e-liquide dans une boîte en carton….

      alfaliquid.com/media/wysiwyg/boite.PNG

      (2) : Comment un franchiseur peut-il être responsable des conditions de travail ou des salaires des salariés d’entrepreneurs indépendants ?
      En interférant avec la gestion du franchisé, ça ne pourrait mener qu’à considérer le franchiseur comme le gérant de fait.

      Visiblement, avec de tels cadors, il suffit de pondre un décret pour, du jour au lendemain, dépasser la vitesse de la lumière…. Que n’y a-t-on pas pensé avant !

  13. Pere Collateur

    J’en reviens pas que ca ait fonctionné:

    De nos jours, en 2017, on peut vendre du président comme on vend le camembert du même nom!

    Si il y a bien quelque chose à retenir de tout ce barnum, c’est ca.

    Jamais je n’aurais cru ca possible, car je pensais sincèrement que c’était tellement gros que tout le monde allait capter. Et bien non.

    D’un autre coté ca ouvre des perspectives… Un peu de PNL, un peu de marketing de base, et c’est parti pour fourguer n’importe quelle camelote à 2/3 des gens que vous croisez dans la rue. C’est fabuleux! On vit une époque formidable.

      1. Pere Collateur

        Et bien cette logique la, m’échappe complètement. Je suis peut être trop vieux pour ces conneries… Ou bien faut que j’arrête de penser que le bon sens est majoritairement partagé dans ce pays. Je sais pas. Paumé je suis.

        Ce macron, c’était vraiment le pire choix à faire pour le lambda. Seuls les intérêts bien compris avaient intérêt à ce vote. Et ca, ca ne représentait pas plus de 5% du corps élèctoral. Il y a donc plus de 60% de gogos qui se sont laissé grugé comme des jeunes perdreaux. C’est colossal et, pour moi, totalement incompréhensible.

        1. bibi

          C’est pourtant simple en 2012 Hollande fait 29% au premier tour et Bayrou 9%.
          L’électorat de Hollande se partage en 1/4 Mélenchon, 1/4 Hamon 1/2 Macron les électeurs de Bayrou vont sur Macron bilan 24% au premier tour et emballer c’est pesé Macron remporte la présidentielle.

        2. taisson

          « Ou bien faut que j’arrête de penser que le bon sens est majoritairement partagé dans ce pays »
          C’est exactement ça !! Et c’est très dur pour ceux qui , dont je crois (hélas..) faire partie.
          Non seulement le bon sens n’est plus majoritaire depuis longtemps, mais il est considéré comme indigne, et ridicule !
          On doit penser « compliqué », et tout ce qui à fonctionné depuis toujours est suspect.
          En appliquant ce logiciel et vu le profil que j’ai diagnostiqué pour Macron dans ma réponse précédente, il ne pouvait pas perdre!
          Le remplacement arithmétique des populations fait que nous ne pourrons pas transmettre même seulement l’idée d’un bon sens partagé!
          « L’expérience est une lanterne que l’on porte derrière soi, et qui n’éclaire que le chemin déjà parcouru  » Bref on est foutus.

        3. sam player

          « Ce macron, c’était vraiment le pire choix à faire pour le lambda. »

          Non, y avait pire !
          Avec Méluche, y aurait plus eu de popcorns…

        4. MCA

          @Pere Collateur – 8 mai 2017, 11 h 07 min

          « faut que j’arrête de penser que le bon sens est majoritairement partagé dans ce pays »

          Je pense que l’erreur fondamentale est de croire que le choix se fait sur des critère rationnels, il n’en est rien.

          Le choix se fait sur la séduction : beau gosse, beau parleur, vendeur de rêves et de lendemains qui chantent, etc….

          Il n’y a qu’à observer les leviers qui sont mis en œuvre sur la page de couverture des magasines pour ressentir ce qui influe sur le vote.
          Et à en juger par le résultat, le pire c’est que ça marche.

          Pour le prétendant, il reste une dernière carte à jouer : être à tout prix face à MLP au deuxième tour et l’affaire est jouée.

          Par contre j’aurais été curieux d’assister à une confrontation Macron/Fillon au deuxième tour et j’ai comme l’intuition que le vainqueur du 7 mai se serait ramassé une belle claque…

          Mais bon, le sort (opportunément aidé par une institution « indépendante ») ne l’a pas voulu.

          1. Royaumont

            Dans le reportage, un rien hagiographique, diffusé hier sur les coulisses de la campagne de Macron, on le voit expliquer que ce qui se dit importe peu (« de toute façon, ils ne retiennent pas un mot de ce qui s’y dit [dans les meeting] »), seule l’image renvoyée compte.
            Cynique, mais juste…

        1. bibi

          Les autres peuplades n’ont pas un état ou tous les postes clés sont tenus par des membres de l’Ecole Nationale d’Administration, et ou tous les médias sont en connivence directe avec l’état et ou les journalistes sont formés par des écoles d’état et jouissant de privilèges accordés par l’état.

          Ce qu’il faudrait à l’issue des législatives c’est avoir 185 parlementaires qui seraient près à initier un référendum sur la fin des subventions publiques aux média, la privatisation du service public de l’audio-visuel et l’abolition des privilèges des journalistes.
          Malheureusement le score obtenu hier par MLP ne laisse point de doute sur le fait que le FN ne détiendra pas le cinquième des parlementaires à l’issu des législatives (il faudrait quasiment le tiers des députés) pour pouvoir initier des référendums et qu’il ne faudra pas trop compter sur les couards de droite pour réformer quoi que ce soit malgré la campagne délétère menée contre François Fillon.

          1. Theo31

            Le FN ne veut pas supprimer les subventions mais leur transfert chez ses clientèles. Tous les passe plats auront le choix entre la soumission et rester près de la gamelle ou la porte et l’obligation de se trouver un vrai travail : devine quel sera leur choix ?

            1. bibi

              Evidemment que si le FN avait le pouvoir, ils feraient tout comme les autres partis socialistes et chercheraient à transférer l’argent du contribuable vers leur clientèles électorales, mais n’ayant pas le pouvoir ils sont dans l’incapacités de le faire.

              Et vu la haine que voue leur électorat aux média, la seule solution qui s’offre à eux pour servir leur électorat et de taper sur le media là ou ça fait mal au portefeuille, et il n’y aurait rien de plus cinglants pour nos journalistes que de se voir désavouer massivement par le peuple voir et aller pointer à pôle emploi.

        2. Loki dort

          Il y a des exemples, oui: en Roumanie, en Corée du Sud, les gens sont descendus massivement dans la rue pour mettre la pression contre des dirigeants corrompus. Rappelons aussi qu’une partie de l’Ukraine russophone a pris les armes quand même! Et puis, le Brexit, le Trumpit… ce n’est pas rien non plus. Pour l’instant l’establishment résiste et se défend bien… mais ne pourra de toute façon pas arrêter le futur.

    1. honorbrachios

      z’ont mis la dose quand même, une telle campagne de propagande, euh pub, n’est pas à la portée de n’importe qui, avec des journaleux payés au nombre de fois ou ils prononcent son nom (en bien)dans une journée pendant 2 ans, un coup d’état politico-merdiatique, une absence totale d’impartialité et un sans honte total devant les manipulations pourtant évidentes à une partie des français…

    2. Gerldam

      Tant que la France sera en régime de capitalisme de connivence et que ces derniers contrôleront tous les médias, il en sera toujours ainsi.

    3. cyprus.ill

      Quoi qu’on en pense, c’est un énorme coup de maître : le gars s’engouffre (aidé bien sûr mais là n’est pas la question) dans une brèche et réussit un coup exceptionnel. Il devient président sans la moindre difficulté. C’est vraiment énorme.

      1. Pheldge

        ça rappelle l’élection de Giscard en 74, qui détenait le pompom du « plus jeune président de la V ème » … C’est de très bon augure pour la suite ! 😉

      2. sam player

        Je viens de voir le replay de Canteloup qui rappelle que théoriquement on ne pouvait pas gagner au centre ainsi que l’avait démontré Bayrou: les exceptions confirment la règle 😀

  14. Kloupa

    L’élection de Macron président, c’est le produit et la réussite de trois manipulations:
    -la première, c’est d’en avoir fait un candidat de substitution à Hollande, en le donnant comme un homme neuf, échappant ainsi à la lourde impopularité et au bilan désastreux de ce dernier, au moins pour les besoins de la campagne, alors que Macron a « fait » plus de quatre-vingt-dix pour cent du quinquennat, comme conseiller économique à l’Elysée, puis comme ministre de l’économie à Bercy.
    -la deuxième, de nature politico-judiciaire et médiatique, c’est d’avoir réussi à disqualifier Fillon, le candidat de l’opposition du système, qui aurait du normalement triompher pour diriger une alternance que souhaitait une grande majorité de Français, après l’usure de Hollande et du pouvoir socialiste, pour ne pas dire leur échec complet.
    -la troisième, beaucoup plus classique, mais qui marche de moins en moins, puisque Marine a obtenu en 2017 deux fois plus de voix que Jean-Marie en 2002, c’est la manipulation par la peur en agitant le front républicain contre le risque mis en avant de la « bête immonde », supposée incarnée par la PME du FN.
    Si après ça, l’élection de Macron ne laissait pas un goût amer dans la bouche de nombreux de ces électeurs, sauf agueusie, le syndrome de la perte du goût, voire anosmie, celui de la perte de l’odorat…

    1. sam player

      « -la deuxième, de nature politico-judiciaire et médiatique, c’est d’avoir réussi à disqualifier Fillon,… »

      Non c’est Fillon qui a disqualifié Fillon, et par deux fois : ses actes et sa com’.

      Faut nommer les choses, ça évite de mettre sur le dos des autres ses propres conneries.

      1. Kloupa

        On peut voir les choses comme vous le faites, mais on peut aussi voir la disqualification de Fillon comme le deuxième aveuglement des électeurs dans la manipulation n°2…, et c’est bien comme ça que je l’ai vu personnellement, et a posteriori, je me dis que j’ai eu raison.

        1. sam player

          Vous raisonnez a posteriori pour dire que vous aviez raison a posteriori.

          De plus, remontez l’arbre des causes : ça vous évitera de prendre la conséquence pour la cause.

          Voir également mon commentaire à celui de Val 14 h 22 ci-dessous.

      2. Val

        @sam pas d’accord ,un politicien sans casseroles ça n’existe pas , pas plus qu’une personne normale , chacun a ses casseroles petites moyennes ou grosses selon les personnes. Quand le parti adverse tient les médias , lesdites casseroles explosent.
        Macron avait les mêmes mais il a les médias pour lui donc il peut en avoir autant qu’il veut dans son sillage.

        1. sam player

          « …pas d’accord ,un politicien sans casseroles ça n’existe pas… »

          Bah alors il n’aurait pas dû se poser en parangon de probité.
          Sa déclaration à ce sujet (De Gaulle, sarko etc…) et aussi celle concernant sa démission s’il était mis en examen étaient de véritables appeaux pour ses adversaires.

          Je pense même qu’il n’était pas conscient de l’impact que pouvaient avoir les faits qui lui ont été opposés (même si « légal » ou usuel), tout comme le salarié qui pique 2 ou 3 crayons ou qui allonge ses notes de frais à son boulot…

          Tellement il n’en était pas conscient, il a très mal géré la com’.

          « Macron avait les mêmes mais il a les médias pour lui… »
          La droite devrait se poser des questions sur le fait que les medias sont pratiquement tous à gauche, il n’en a pas toujours été ainsi, la droite a laisser faire et y a même participé : on ne peut pas se considérer comme victime de ses propres turpitudes.

          1. Val

            @sam oui sa stratégie (se poser en père la morale) était idiote, mais je ne suis pas certaine qu’une approche plus prudente aurait changé la face du monde quant à son destin.
            Sur le point médias, j’imagine que tu aurais souhaité que Sarko fasse une purge salutaire, j’approuve . Sarko s’est et nous a tiré une balle de 50mm dans le pied avec son ouverture débile . Nous le payons à présent . Ce type est une « disgrace » comme disent les brits.

            1. Pheldge

              Val, si on te suit, quand c’est Macron qui fait « l’ouverture », là c’est bien ? parce que Lemaire que ses « amis » rebaptisent « le Kouchner de droite », ou les autres qui vont à la soupe, le cœur sur la main, font pire que les Lang, Fred Mitt, Besson … en 2007, qui eux ont été débauchés.

              1. Val

                @Pheldge « quand c’est Macron qui fait « l’ouverture », là c’est bien » non pas plus , je n’ai pas dit ça .
                Mais Sarko a vraiment été benêt : prendre Jouyet , Hirsch ….. facepalm

    2. Larebil

      Il faut ajouter:
      – avoir réussi avant le premier tour à faire croire que Macron était le « vote utile ».
      – avoir réussi à faire gagner les primaires socialistes à Hamon.
      Quand on vois l’alignement des planètes qui a été nécessaire pour que Macron soit élu, on ne peux que se demander qui était à la manœuvre derrière pour les aligner.

      1. sam player

        Quand vous gagnez y a qu’une raison : vous étiez meilleur que les autres (et vice versa).

        Ca se joue sur la communication (même ici) et donc celui qui gagne est le meilleur communicant, entre autres en fédérant les organes de communication.

        Comme dit précédemment, sélectionnez des candidats suivant la présentation du CV et vous recruterez un gars qui sait juste faire des CVs.

        Le jour où les gens arrêteront d’utiliser des critères débiles, il y aura quelqu’un de compétent pour être Président.

        1. bibi

          Pour gagner en étant plus mauvais que les autres il y a une solution c’est la triche.
          On ne peut nier que cette élection a été truquée.
          L’administration a radié bon nombre d’électeurs dans les villes de droite et a opportunément attribué deux cartes d’électeurs à ceux des communes de gauche, sans bien sûr que nos journalistes parangons de la démocratie ne se soucient du problème.

          Je ne sais à quel niveau se situe l’ampleur de la triche dans la république bannière française ni si elle a eu une influence sur le résultat mais elle est patente, et vu que son recours ne pose problème gageons que si nécessaire la prochaine fois elle sera de plus grande ampleur.

          1. Kloupa

            Je suis d’accord avec vous, et la triche disqualifie en démocratie. Je souhaite néanmoins bon courage à Macron, mais je ne lui fais absolument pas confiance: comment faire confiance à un tricheur? car, sa collusion avec Hollande dans les manipulations est flagrante.

          2. sam player

            La triche? ca me rappelle le commentaire d’hier d’un commentateur zélé sur la concurrence déloyale : toute concurrence est déloyale… Maman, il a une cuillère plus grande que la mienne… ouin ouin… cépajuste…..

            Le perdant a toujours des excuses…

              1. sam player

                Pour me traiter de macroniste c’est que vous me lisez très peu.
                Mais bon, comme vous disiez plus haut, vous avez raison : ça vous évite toute remise en cause.

                Croire qu’il peut y avoir de bonnes pratiques en politique, c’est antinomique, comme croire que la prostituée prend son pied…

                La meilleure façon de réussir c’est de comprendre ses erreurs et de les corriger.

                1. Pheldge

                  « c’est antinomique, comme croire que la prostituée prend son pied… » bin sam, désolé, je connaissais une petite escort, qui avait un orgasme pratiquement avec chaque client … Mais bon, elle restait très pro quand même !

                  1. Lark on the Wing

                    En argot traditionnel, on appelle ce genre de dames des « bourrins », méprisées par leurs consœurs qui, elles, ne s’accordent d’orgasmes qu’avec leurs julots, lorsqu’ils sont de jugulaire…

                    C’était la minute « Petit Simonin »….

            1. Flaghenheimer

              Ce qui est génial c’est que les gens de gauche pensent que les procédures de radiation visaient à pénaliser Méluche et que les gens de droite pensent que c’était pour défavoriser Fillon.
              Pas facile de perdre avec élégance.

              1. bibi

                Avouer quand même que le nombre de radiations des listes électorales tout à fait anormal dans le Val de Marne et en Alsace pose quand même question, ainsi que la localisation des électeurs ayant reçu deux cartes.
                Tout cela est peut être fortuit mais nombreux sont ceux qui auront peine à y croire, si une partie du corps électoral croit qu’il y a pu y avoir une manipulation du scrutin ce n’est pas par hasard, c’est parce que la défiance est de plus en plus grande vis-à-vis du pouvoir, comme on a pu le voir avec les résultats de ce week-end ou Macron est bien loin de réussir à rassembler sur son nom la moitié des inscrits.

                1. Flaghenheimer

                  Effectivement ce n’est pas un hasard. C’est, entre autres, lié à des commentaires comme les vôtres ou ceux des petits comiques de l’UPR. Voire ceux des amis de Méluche/Fillon qui enfourchent la nouvelle bourrique à la mode : « c’est le système qui a décidé ». Bref des gens qui affirment des choses sans éléments tangibles derrière. Évidemment que les politiques ont une immense responsabilité dans cette colossale défiance. Mais restons rationnel.
                  Je vote à Paris et, bien évidemment, je n’ai pas reçu deux cartes électorales. Comme tous les gens que je connais dans mon cas. D’ailleurs on peut bien avoir dix cartes électorales si on est inscrit sur une seule liste le bénéfice m’apparait tout relatif.

                2. sam player

                  Bibi 17 h 05
                  1/ Si tant est qu’il y en ait eu 500K, il y a eu, au 1er tour, 1M de voix d’écart Macron-Le Pen et 1.5M avec Fillon. Fail.

                  2/ 500K de double carte spécialement délivrées à des personnes votant à gauche, c’est quoi le logiciel… et tout cela reste « secret »… p’tain 500,000 personnes qui gardent un secret (doit pas y avoir de femmes dans le tas) !

                  3/ En cas de double inscription dans des bureaux de vote, c’est l’électeur qui est responsable s’il vote 2 fois : sur 500,000 ça ne devrait pas être difficile d’en trouver quelques uns et de faire le recoupement des listes pour invalider… et c’est carrément plus facile de trouver les doublons qui ont voté 2 fois que de trouver des morts qui votent…

                  1. Pheldge

                    Sam, pour info, ma chère et tendre ainsi que ses 13 frères & soeurs, continuent de figurer sur les listes électorales de la commune de leur naissance, celle des parents ! j’ai eu la surprise le jour du premier tour de découvrir, quand nous sommes allés voir son père, les enveloppes contenant les professions de … foie foi des candidats ! et je suppose que la carte d’électeur attendait sagement dans une enveloppe au bureau de vote voisin … 😉

                  2. turlututu

                    Le système des primaires a permis aux partis d’obtenir des listes d’électeurs qui étaient « a priori » favorables à leurs idées ?

              2. sam player

                Oui Flagenheimer… se dire qu’on est responsable de son propre échec, quand bien même les circonstances étaient contre nous, c’est faire un grand pas… car les circonstances font parties du deal.

    3. Mildred

      A vos trois manipulations il aurait peut-être fallu en ajouter une autre : avoir réussi à faire demander par le candidat disqualifié, de voter au second tour pour son adversaire du 1er tour.

      1. sam player

        Ce n’est pas une manipulation : c’est prendre son adversaire au même piège que celui qu’il vous a tendu 15 ans avant. Perso je trouve que c’est du grand art… comme l’est un holdup réussi.

        1. Kloupa

          Dites clairement que vous avez été dès le départ un fervent de l’opération « Macron », et que vous avez mordu en plein à l’hameçonnage par le clan Hollande, au bénéfice de Macron.

  15. JiJiBé

    Est-ce-que la réalité chiffrée de cette élection ne serait pas celle-ci :

    Sur 100 % de la masse électorale le FN qui a du faire le plein de ses électeurs fait 35 %
    Reste 65 % de cette masse, et parmi celle-ci entre abstentions, bulletins blancs ou nuls 35 %

    Résultat…une victoire à la Pyrrhus, lequel déclarait à l’issue de la bataille « encore une autre victoire comme celle-là et je rentrerais seul en Épire ! ».

    On peut s’attendre au pire.

    1. bibi

      FN :23% (11M/48M)
      Abs, Blanc, Nul : 33% (16M/48M)
      Macron : 44%(21M/48M)

      Là où Chirac avait réussi à obtenir une large majorité des inscrits 61% (25M/41M) avec une participation en hausse de 8 pts, Macron réussit la performance d’atteindre seulement 44% avec une participation en baisse.

      1. JiJiBé

        Je me suis mal exprimé (j’aurais mieux fait de m’abstenir).

        Ce que je voulais signifier c’est que grosso modo 16 millions d’abstentions/blancs/nuls et les 10 millions d’électeurs de MLP sont à mettre en regard avec les 20 millions d’électeurs de EC parmi lesquels les indécis, les aigris, les anti-Marine, les pourquoi-pas et quelques ignorants représentant une fraction non négligeable des 20 millions en question.

        Fraction qui ne manquera pas de se manifester rapidement, notamment lors des législatives.

          1. sam player

            « Il y aurait 43 % des électeurs macron qui l’ont fait à contre coeur, … »

            Z’avaient un flingue sur la tempe ? Non.

            1. Loki dort

              « à contre-coeur » ne signifie pas « sous la contrainte d’autrui », et encore moins « sous la menace d’une arme ». Cela signifie juste que ce n’était pas de gaieté de coeur. Dans ce contexte de mascarade d’élections, c’est idiot, on est d’accord. Mais y’a des nuances quand même.

              1. sam player

                Si ce n’était pas de gaieté de coeur ils n’avaient qu’à rester chez eux.

                S’ils se sont déplacés c’est qu’ils y avaient un intérêt plus grand que de rester chez eux.

                Si on me demande à choisir entre tuer mon fils ou ma fille, je ne me prononce pas, point barre. Tu me vois dire : « J’ai choisi de tuer mon fils à contrecoeur » ?

                1. Loki dort

                  « Si ce n’était pas de gaieté de coeur ils n’avaient qu’à rester chez eux. » Tout à fait d’accord là-dessus, je ne suis pas abstentionniste pour rien.

                  1. sam player

                    Arghhh la beuhête immmondeuuuhhh !
                    Oui, là ok, je sacrifie un de mes gosses pour sauver le genre humain 😀

              2. albundy17

                « c’est idiot, on est d’accord. »

                Nan, en l’occurrence il n’y a pas de nuances de grey, le choix était simple, cinq ans de tchitchi en plus adopté par 43 % des votant macron, c’est de la débilité, faudrait un ministere, mais ça leur sert trop

                1. Loki dort

                  Reste encore les législatives, que des sondages annoncent déjà à la faveur de Macron… j’espère que cela ne lui sera pas si facile, mais je me demande, franchement, si les électeurs n’apprendront un jour?

                  1. bibi

                    Les sondages donnent les candidats Macron en tête de 2 pts devant LR et le FN sauf que vu que le vote se fait par circonscription, 22% au niveau national avec LR et le FN 20%, ça donne tout sauf une victoire pour EM.

                    Avec 2 points de moins au niveau national aux législatives par rapport au premier tour de la présidentielle, le candidat En Marche bascule dans une bonne partie des circonscriptions en 3ème position sans possibilité de se maintenir au 2ème tour sauf à avoir une participation qui dépasse celle d’hier.

                    Le résultat des législatives pourrait dépendre de l’existence d’une alliance entre Debout le France et le FN dès le premier tour.
                    Avec une alliance FN-DLF et les 4.70% de Dupont-Aignan se reportant pour moitié vers le FN (ce qui c’est passé hier) et pour moitié vers LR au premier tour les élections sont pliés on se retrouve dans la majorité des circonscriptions avec un second tour FN LR sans présence de candidat En Marche.

                    Là vous avez le résultat du premier tour de la présidentielle par circonscription :
                    laprovence.com/actu/en-direct/4422238/presidentielle-les-candidats-en-tete-par-circonscription.html

                    1. Pheldge

                      Dans les premières personnes pressenties pour être ministres, il n’y a que des énarques : Idrac , Lemaire, Goulard …

                    2. Slg

                      @bibi : Tout a été orchestré comme sur des roulettes depuis le début, et ça a marché. Pensez-vous vraiment que les choses ont été laissées au hasard pour les législatives ? Tout est déjà écrit, il n’y aura aucune surprise.

                  2. sam player

                    « …j’espère que cela ne lui sera pas si facile… »

                    En fait je pense qu’il faut au contraire lui donner une majorité ou pas loin…. Comme ça, s’il se plante, il n’aura pas d’excuses. Foutu pour foutu…

                    Quand j’entends les LR se positionnant en empêcheurs de tourner en rond, je ne trouve pas cela tellement constructif : ça sent la revanche et ça va se retourner contre eux.

                2. sam player

                  @ Al 14 h 46
                  « Nan, en l’occurrence il n’y a pas de nuances de grey,… »

                  Ah ok, blanc / noir, nuances de gris c’est quand ça t’arrange 😀

                  1. albundy17

                    Tu sais bien que c’était spécial pour toi….

                    pour le cas, je vais pas voter pour celui qui est pour la peine de mort (exemple, hein…) alors que j’y suis opposé, simplement pasque tout le monde dit que l’autre a une sale tronche.

  16. Onaneur de Moosh

    Apparemment le pressenti comme PM est Édouard Philippe, un inconnu juppéiste.

    Ça me parait probable, vu que Maçon a besoin d’un gouvernement jetable après les législatives.

  17. Bob L’Enclume

    Les journalistes viennent de re-signer un CDD de 5 ans hier soir.

    Les autres complices attendent leur récompense..

    1. BDC

      Bonne question : il n’a rien promis, pas de programme, pas de direction, rien, il n’a donc aucun mandat de la part des Français. Ce type a les coudées franches pour faire ce qu’il veut, il n’aura de comptes à rendre à personne.

          1. BDC

            Dis donc, toi aussi tu nous laisses croire qu’il y en a eu pléthore, des « copines », mais … c’est p’têt toujours la même après tout. 😀

            1. Aristarkke

              Sur ce coup là et avec la façon dont il en parle, la copine se prénommait sans doute Comète ou Météore…

              1. Pheldge

                Plutôt que pour ça, il a une mémoire de poisson rouge, alors tous les soirs, quand il retrouve sa Germaine, il croit que c’est une nouvelle ! 😉

      1. sam player

        @ BDC 13 h 16
        « Bonne question : il n’a rien promis, pas de programme, pas de direction, rien,… »

        C’était donc la stratégie pour gagner 😀
        Il suffisait d’avoir l’idée. Je lui mets 20/20 !

        1. BDC

          Après la stratégie du vote « contre », la stratégie du vide. Même moi je n’ai compris qu’hier, oui c’est du grand art, il mérite son 20/20.

      1. Loki dort

        Oui, nous sommes dans une nouvelle ère (l’ère du stup): il suffit de faire n’importe quoi pour devenir n’importe qui.

    2. Gérard

      En marche vers l’Elysée. Je pense que c’est la seule chose qui l’intéressait (et l’intéresse). La France il s’en fout. Il aurait aussi bien pu se faire élire au Zimbabwe. Il suffisait qu’il y ait de l’oseille à se faire …

  18. Bonsaï

    C’est sur la TV suisse romande qu’on retombe dans la triviale réalité encore pudiquement dissimulée en France, avec cette analyse pourtant évidente : Macron est l’homme de Bruxelles, l’homme de l’Europe et du mondialisme.
    Son choix de l’Hymne à la Joie pour son entrée théâtrale et solitaire au Louvre était pourtant explicite… et voilà les amis, alea jacta est !

      1. Kloupa

        On peut dire que vous êtes un fan de Macron; ce n’est pas du tout mon cas, pour en revenir à son CV d’énarque, pantouflard et banquier, et « wait and see » pour son quinquennat Hollande-bis qu’il commence en apportant tout le bilan de son prédécesseur. Il faudra autre chose pour réussir que la loi Macron avec les cars éponymes, et que la loi « travail », ou le « CICE »…

        1. sam player

          Se battre contre la mondialisation, c’est se battre contre un ennemi qui n’existe pas, i.e. un épouvantail. Y avait plus guère que l’extrême gauche pour déblatérer sur ce thème, mais en monologue en petits comités, car au sein d’un débat ça ne tient la route 2 minutes : Macron a démoli MLP en 30 secondes. J’en fais autant avec les agriculteurs quand j’en rencontre.

          Idem pour le mantra sur les banques etc…

    1. Lark on the Wing

      mais, Lady B, qui en doutait ? hormis les sourds et les aveugles, possiblement volontaires ? « dis-moi qui tu fréquentes etc. »…

      L’hymne à la joie, le voyage nach Berlin, le groupe ivoirien spécialiste du « Zouglou », cocasse onomatopée révélatrice, tout comme le tube du chanteur américain « Liar Liar »….

      Gerra va avoir un field day de cinq ans…

    2. Oblabla

      Non Macron n’est pas l’homme du mondialisme mais l’homme de la globalisation.
      Mondialisation ? Ou globalisation ?
      La mondialisation est comme l’Europe, un état de fait. La révolution des transports et des communications, la poussée démographique font la mondialisation. La mondialisation est comme l’Europe, un constat.
      La vision de Jacques Attali (entre autre, lui ose encore se montrer à nous et ne fait pas mystère) et d’Emmanuel Macron est celle de la globalisation, avec le rôle central, culturel et économique des USA. Complotisé par Asselineau ou Cheminade, décrié par Mélenchon, Dupont-Aignan ou Le Pen.
      La globalisation signifie un pouvoir supra-national, aux mains des banques ou des multinationales, l’oligarchie.
      Alors que la mondialisation est le concert naturel des Nations inter-dépendantes et inter-connectées.
      On ne quitte pas l’Europe, on quitte l’Union Européenne. On ne perd pas face à la mondialisation, on perd face à la globalisation.

      1. sam player

        Je disconviens respectueusement.
        Globalization est uniquement le terme anglais pour mondialisation.

        La mondialisation transcende les politiques nationales dans le sens où elle dicte les lois pour faire sauter les barrières isolationnistes : c’est le commerce qui fait la loi et non *des* hommes.

      1. Bonsaï

        Ne vous en faites donc pas pour moi, je connais tout ça depuis belle lurette (on n’est pas suisse pour rien, en même dedans et pourtant dehors !).
        Avec Macron cependant, vous vous êtes bien fait piéger. Il a pris bien soin de ne pas annoncer explicitement la couleur pendant sa campagne, ce qui fait qu’il a pu engranger toutes les voix des naïfs qui n’y ont vu que du feu…
        Et Marine devrait être déchue de sa chefferie pour n’avoir pas su mettre ses partisans au parfum.

  19. Onaneur de Moosh

    Comme vous y allez, il n’a pas encore franchi le Rubicon.
    Ceci dit son mouvement ne manque pas de rubis, et les cons y sont légion.

  20. JiJiBé

    Reçu ce jour en commentaire à l’élection d’EC :
    ______

    « Les professions dites libérales : médecins, avocats etc.. n’ont qu’à bien se tenir. Elles ont sans doute beaucoup voté Macron, elles vont vite comprendre qu’elles se sont tiré une balle dans le pied. Quant aux retraités…. On va voir ce qu’ils diront après l’augmentation de la CSG et la diminution de leur pouvoir d’achat) »
    ______

    Après une rapide étude de marché nous allons créer en complément à notre activité une entité d’édition de supports maso-auto-flagellants, Power Banks lancinants, échantillons de parfums anesthésiants, tee-shirts virulents, clefs USB sonores, mugs ronchonnants, parapluies de discordes et autres avec en leitmotiv :

    – Je suis un CRON j’ai voté MACON –
    Et moyennant supplément, j’en ai pris pour cinq ans.

    …Ho Manu descends, c’est pour rire…(signé un inconnu) !

    1. Stéphane B

      Impeccable avec les macronleaks
      wikistrike.com/2017/05/macronleaks-les-documents-reveles-par-wikileals-sur-macron-et-son-equipe-les-bonnes-feuilles.html

    1. Pheldge

      Val, emballe-toi pas, le CERAS est une émanation des Jésuites, ce n’est pas l’Eglise !
      wikipedia.org/wiki/Centre_de_recherche_et_d%27action_sociales

      1. Val

        @Pheldge certes mais la même copine m’a dit que 38 instances chrétiennes du même tonneau ont fait de même … pathétique

    1. Val

      @zer tres juste ! Mais on a gagné quoi au juste , à part la satisfaction de ne pas avoir tourné dans la roue du hamster ?

      1. Zer

        @Val Selon la règle de la représentation démocratique, on a gagné le droit d’expulser l’usurpateur McRond pour installer une théière vide à l’Élysée.

        1. Lark on the Wing

          MacRon (ay) était un magicien comique international et acteur de cinéma. Il était notamment connu pour son personnage de magicien malhabile et gauche qui ratait tous ses tours et dévoilait ses trucs au public ou qui réussissait des tours stupides qui n’en étaient pas véritablement. Son numéro de dresseur de puces est resté fameux.

    2. sam player

      MDR… Comme blancs/nuls + abstentions ça ne suffisait pas, ils sont allés chercher les non-inscrits… et vous livrent un chiffre avec une décimale…
      Val, tu vois, il y en a qui sont encore dans le déni…

      Faudrait rajouter les chats, les chiens et tiens… les sauriens aussi,

      1. Pheldge

        Perso, en ce qui concerne le Flamby, je vais terminer ma cinquième année de déni, et ça ne me pose aucun problème ! alors Val, c’est comme tu le sens, tu es libre 😉

  21. René-Pierre Samary

    Ça commence plutôt mal…
    Macron va défendre les JO 2024 à Paris.
    Par ailleurs, je lis qu’il n’est pas pour la gestation pour autrui, mais qu’il est favorable à la reconnaissance des enfants nés de mères porteuses à l’étranger.
    Ce qui veut dire, en bon français, que Macron est favorable aux mères porteuses, du moment que les enfants sont fabriqués à l’étranger.
    On ne peut être plus jésuite.

    1. Aristarkke

      Alors là, pour les JO, nous sommes morts !!!
      Entre les villes concurrentes qui se débinent et Hidalgo qui rêvait d’un pareil soutien enthousiaste…

  22. albundy17

    hé hé, y’en a qui doivent être en train de comprendre: jt, on voit hollande et son fiston, ça se fait des papouilles, par moment on se demande s’ils ne vont pas se rouler une pelle.

    Y’avait un site qui s’appelait « je suis stupide j’ai voté hollande », un autre va apparaître, je suis un con, j’ai voté macron

    1. theo31

      Dans quelques jours, les seize millions des cocus contents de payer la chambre pourront clamer haut et fort « Manu m’a crompé !! ». Bien fait pour leur tronche.

    2. Lark on the Wing

      J’entends sur Europe1 le porte-parole Benjamin Griveaux (fils de notaire, comme FF): délicieusement cassant, arrogant et péremptoire avec le gentil Sotto…. une belle équipe s’annonce….

  23. Gaeloup

    Pour votre santé: manger 5 fruits et légumes par jour, bougez, dansez et en marche! Ceci est un message du ministère de la bien pensance renouvelée.

    1. Royaumont

      5 fruits et légumes par jour, bio, socialement responsable et locavore (=consommer local, pour ceux qui ne sont pas au fait des dernières avancées de la novlangues), c’est pour pour la planète, pour la lutte contre le terrrrible réchauffement climatique.

  24. Pythagore

    Faut faire descendre la fenêtre pour voir la video (scroller quôa):
    https://www.facebook.com/OrganicRising/

    Le président super VRP, ecolo jusqu’aux os, voilà qu’il veut débaucher les chercheurs ‘ricains.
    Qd même par rapport a flamby, ca fait plus dynamique.
    Même les ‘ricains sont en trance: « i am so envious, he speaks in sentences, why cant have a country like amerika have a young openminded president??? »
    Comme quoi les francais savent exporter.

  25. Bob L’Enclume

    1)Macron est Socialiste.
    2)Ces gens ont toujours échoué.
    3)S’il ne veut pas échouer, il va lui falloir trahir.
    4)De toute façon il est bien tard. En 22 le FN passe.

  26. Lark on the Wing

    Ainsi c’en est fait : le Régent va s’éloigner, avec beaucoup de montre, sous les lazzis du populaire, pour rejoindre son paramour, demoiselle de l’Illustre Théâtre, à qui il pourra lors porter ses viennoiseries, sans encourir d’ être derechef traîné sur les claies du ridicule.

    Et c’est le Vicomte – verni d’euphorie et sans rien qui puisse ébrécher son plaisir, hormis les importunes assiduités du Régent qui se donne des airs de protecteur – qui s’assiéra sur le trône, auquel il a été amené avec furieusement de moyen et d’activité : le moyen de l’or étranger et l’activité de la vicomtesse, qui trouve, à l’extrême automne de sa vie, un nouveau printemps, et délicieux…

    Passées les réjouissances d’un joyeux avènement, qui évoque celui du roy Charles le Sixième que rapporta pauvre défunt Jean des Marres en ces termes « novus Rex, nova Lex, novum Gaudium », c’est sur ce second point que le gros du peuple risque fort d’oublier sa joie et, considérant les Ordonnances promises, faire la fête, celle du nouveau Roy…
    .
    Le règne de Charles VI fut calamiteux à miracle, le Royaume manqua d’y périr, et seule une Pucelle, envoyée de Dieu et de Madame Sainte Catherine, le sauva : le Vicomte, il y un an passé, tenta de se la concilier en se portant à Orléans, mais ce ne fut que trop visible hameçon de suffrages. Le fracas du tam-tam des Cafres de la cour du Louvre, hier, montroit assez où penchent ses noirs désirs.

    Il lui reste à se constituer son Conseil d’En-Haut, les mésaises de sa composition tenant à un trop-plein de candidats emmi les courtisans les plus zélés de la nouvelle cour, tous crêtés de brigues et d’intrigues, affriolés des affiquets, blandices et menus plaisirs accordés par ces emplois du ministère, abandonnés avec désespoir par les féaux du Régent, et ouverts lors aux petits maîtres de l’entourage du nouveau monarque.

    Par un phénomène propre à l’humaine nature, le nouveau Roy est maintenant la coqueluche des gens de qualité, moins de ceux du néant, mais décrit comme homme supérieur de par la maîtrise inouïe qu’il a manifestée en approchant avec sûreté de son but final. On ne craint pas, parmi la canaille écrivante et jacassante, de le voir maintenant « Jupitérien » !

    Comme l’écrivait Baltasar Gracian, qui avait le bon usage des cours : « les exagérations sont autant de prostitutions de la réputation, en ce qu’elles découvrent la petitesse de l’entendement, et le mauvais goût de celui qui parle »… Il est vrai que le sous-titre de l’ouvrage de Gracian est « L’Art de Vivre avec Elégance » et que, dans les actuelles occurrences, nos « hommes de cour » montrent davantage d’appétits matériels que de supériorités morales.

    Il ne serait pas impossible que le « Jupitérien » pût, comme son frère Neptune, traverser les turpides ambitions de quelques politiqueurs mercenaires d’un « Quos ego », mais en l’état de ses satisfactions intimes, et des primes douceurs de sa victoire, le danger en est fort minime, malgré la censure hautement publiée contre népotisme et corruption.

    Ce, d’autant que le « Qui t’a fait Roy ?» est une réponse qui sécherait bien des bouffissures de vanité…

    1. René-Pierre Samary

      Cher maître, toujours éblouissant !
      Mais…
      « Le règne de Charles VI fut calamiteux à miracle, le Royaume manqua d’y périr, et seule une Pucelle »…
      Ignorance et outrecuidance de ma part, se peut ; mais il me semble que la tournure « manqua d’y périr » serait fautive et que l’on doit écrire « manqua y périr ».
      Si le règne de Charles VI le fou fut calamiteux à souhait, c’est sous Charles VII, fils (?) du fou et de l’épouvantable Isabeau, que la Pucelle (?) alla les armes à la main, remettre Charles septième, dit « Le Victorieux » par les thuriféraires macroniens de l’époque, sur le trône.

      1. Lark on the Wing

        « manqua d’y périr » tournure ancienne, archaïsante, comme avec par exemple, « souhaiter de réussir » au lieu du plus actuel « souhaiter réussir »… mais Colette, excellente styliste, l’utilisait ainsi.

        Saint-Simon, dont je m’inspire naturellement, l’employait sous cette construction, comme quasiment tous les auteurs de son temps.

        pour ce qui est du rôle de la Pucelle, il fut de mettre à néant les effets du Traité de Troyes (1420), en reconnaissant Charles VII comme héritier légitime du trône et donc véritable fils de Charles VI, car, du fait de l’inconduite (très exagérée, au demeurant) de sa mère, sa filiation était contestée.

        sur la « Pucelle », le roman de Monteilhet est indispensable pour vraiment comprendre l’époque….

          1. Lark on the Wing

            Bah! non, je suis pas comme ça… juste pour redresser de petites erreurs d’appréciation… mais lis « La Pucelle », c’est éblouissant, et même parfois très…. « coquin »… je dis ça pour amorcer, mais c’est vrai… tu me remercieras, après…

    2. Aristarkke

      Messire Werther, veillez donc à vous entendre avec quelques manants de vos environs! D’ oies pour leurs plumes mais aussi pour leur chair à confire, vous aurez grand besoin pour nous faire tenir vos chroniques de notre nouveau roi et, bien naturellement, vous sustenter.
      Un demi muid de vitriol devrait également faire partie de vos emplettes pour acérer votre encre et peut-être du vif argent pour un usage à la manière de Mme de Brinvilliers, les complèterait utilement.
      Peste! Cinq ans de pénitence! Consolons nous par avance que vous nous régalerez dans notre Enfer!

      1. Lark on the Wing

        Mes « petites nouvelles à la main »; comme on disait jadis, risquent bien d’être censurées par la bienséance moralisatrice de l’époque…. sans attendre la vraie censure qui nous menace, par le fait du nouveau Roy, et de ses Mignons…. les Quarante Cinq sont déjà parmi nous…

          1. Lark on the Wing

            hmm… je suis davantage « battue » qu’affût…. ceci dit, avec un grinder et une bande de très douce granulométrie, j’affute à merveille….

    3. Bonsaï

      Merci, cher Lord Quiet, pour cette première salve de vos déjà célèbres Chroniques Macronesques…
      Nous pensons que vous aurez bien du grain à moudre et nous, du plaisir à vous lire !

    4. Royaumont

      Pour que le conseil d’en haut soit à sa convenance, il faudrait que les Etats Généraux lui envoient des délégués qui soient à sa dévotion. Si en ses bonnes villes le nouveau régent peut compter sur des sujets dociles, les croquants du plat pays pourraient se montrer plus rétifs et se choisir des délégués à l’esprit frondeur.
      Il semble par ailleurs que la plèbe urbaine soit prompte à laisser libre cours à ses émois, les jurandes et corporations excitant le populaire pour défendre leurs prébendes et privilèges.
      La tâche parait immense. Si les capacités du régent et la sagacité de son esprit ne sont pas en cause, le peuple s’interroge sur l’amour qu’il porte au royaume. On le dit complaisant avec la barbaresque et trop révérencieux envers l’Empereur, au point d’en négliger ses sujets.
      Nous savons que le royaume gronde vite, s’il se sent délaissé.

      1. Lark on the Wing

        Bah! les sujets en nos temps de guimauve « digital native » ne pas dignes de leurs aïeux des siècles de fer… Je désespère d’une réaction salvatrice…

        1. Loki dort

          Bah, d’après le calendrier cosmique hindouiste, l’humanité s’avance vers un cycle de destruction, un âge de fer. Le Kali Yuga qui va tout démantibuler, et renvoyer tout le monde à la pelle, la pioche, et l’huile de coude. Ou un truc de ce genre. Une petite consolation tout de même: même Macron n’y échapperait pas.

          1. Lark on the Wing

            Ah! le bon temps que ce siècle de fer!
            Le superflu, chose très nécessaire,
            A réuni l’un et l’autre hémisphère.
            Voyez-vous pas ces agiles vaisseaux
            Qui de Texel, de Londres, de Bordeaux,
            S’en vont chercher, par un heureux échange,
            De nouveaux biens, nés aux sources de Gange,
            Tandis qu’au loin, vainqueurs des musulmans,
            Nos vins de France enivrent les sultans?

            Voui, voui…il devait déjà être en Marche!, le François-Marie….

              1. Lark on the Wing

                Au risque d’être bastonné ? je surveille mes fréquentations…. et puis, surtout, j’ai un joli sourire….

  27. Aristote

    Macron a fait ce qu’il fallait pour être élu.

    Comme Sarkozy en 2007 et Hollande en 2012.

    Ni Sarkozy ni Hollande se sont sentis le moins du monde engagés par leurs discours de campagne. Sarkozy a oublié ses électeurs pour faire la politique des amis de sa nouvelle épouse, Hollande a été obligé de composer avec la réalité.

    Attendons de voir qui sera le vrai Macron. Les paris sont ouverts.

    1. BDC

      Et quel était le discours de campagne de Macron ? Non seulement il n’avait pas de programme, mais aussi et plus grave : aucun projet, aucune promesse. Hollande s’était engagé pour le mariage pour tous et l’inversion de la courbe du chômage, Macron : rien.

        1. turlututu

          1/ effet Barnum ; il leur a dit ce qu’ils souhaitaient entendre

          2/ pas 66% des français, seulement 66% des suffrages exprimés, soit 66% de 30,5 millions sur 47 millions d’inscrits.

      1. René-Pierre Samary

        Son programme ? Il veut protéger les Français avec amour…
        Bon d… de p… de m… !!!
        Il prend les Français pour des bébés à la mamelle, pour des mômes en maillot, pour des enfants à qui on beurre des tartines ??!!
        Il m’énerve, il m’énerve, il m’énerve, le micronomicron !

        1. Bonsaï

          Et vous vous êtes bien fait avoir :

          « Le nouveau président de la République souhaite légiférer par ordonnances pour changer le code du travail aussi vite que possible. Le parcours pourrait être semé d’embûches…
          Il veut aller vite et ne s’en est jamais caché. Désormais chef de l’Etat, Emmanuel Macron va lancer sans tarder sa réforme du droit du travail, qui fait partie de ses chantiers prioritaires. »

          in l’Express / l’Entreprise

          1. douar

            Et puis, si c’est pour libéraliser un tant soit peu le marché du travail, je suis preneur.
            Il me semble également que notre nouveau Président ne soit pas un fan du compte pénibilité. Je suis également preneur.

    2. Aristarkke

      Au lendemain de sa victoire, Carla n’ avait pas encore paru devant le maire en sa compagnie. Mais pour assurer son triomphe, Nicolas a entrepris sa désastreuse trahison au lendemain de son escapade nautique…

    3. lxy

      Aucun doute là-dessus. On nous présente EM comme étant « ni de gauche, ni de droite ». Mais c’est comme le pâté d’alouette : un cheval, une alouette. En regardant de plus près on constate que le seul ralliement de Droite à EM, Delevoye, avait été mis sur la touche pour avoir favorisé l’élection d’un maire socialiste…

      Je recommande la lecture d’un article fort intéressant du Monde (qui pour une fois fait un boulot d’information) « Quels sont les 30 proches qui comptent pour EM ».
      Ce sont majoritairement des strauss-khaniens, des membres actifs de la gauche caviar Terra Nova&Fondation Jaurès (= la revanche du Sofitel !),. La lecture des CV est impressionnante pour montrer comment cette caste de jeunes « socialistes » ambitieux évolue – comme des poissons dans l’eau, entre grandes écoles , cabinets ministériels, régionaux ou municipaux (mairie de Paris), organismes publics plus ou moins obscurs où ils bénéficient d’exorbitants privilèges qui leur permettent de naviguer entre un poste « officiel » rémunéré par le contribuable et une action politique personnelle de « lobbying » ou plus.
      On voit bien comme cette caste vit hors-sol. Par exemple on nous présente comme « appartenant à la société civile » de brillants personnages qui ayant beaucoup grenouillé dans la haute fonction publique ont été ensuite ou alternativement parachutés à des postes rémunérateurs parfois dans des sociétés amies où ils disposent de beaucoup de temps libre (service désintéressé pour ces sociétés?) ou plutôt dans des machins discrets contrôlés par l’Etat… C’est ça la société civile de EM ?
      Et encore dans ces 30 noms on ne sont pas cités par ailleurs les puissants soutiens visibles et invisibles, financiers ou médiatiques.

      http://mobile.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/05/02/qui-sont-les-trente-proches-d-emmanuel-macron-qui-comptent-au-sein-d-en-marche_5121041_4355770.html?xtref=http://paid.outbrain.com/network/redir&xtor=SEC-33280888

      Moralisation politique dites- vous ? Y’a du boulot !!!

  28. Laurent

    Dommage de lire tant d’aigreur chez les libéraux…
    Vu le contexte de l’élection, où + de la moitié des français souhaitaient une dictature, noire ou rouge, on s’en sort bien !

    Point commun avec Trump : les électeurs se choisissent désormais des chefs sans étiquette, sans passé politique. Avec même quelques gramme de libéralisme dedans ! P-e le début d’un renouveau ?

    Pour une fois, les libéraux pourraient-ils être bienveillants et constructifs ? Ou est-ce au dessus de leur force ? Car si Macron échoue, il est probable que nous n’ayons même plus le droit de râler… Les soutiens rouges et noirs sont maintenant trop nombreux (majoritaires dans ce pays !) pour que les amoureux de la liberté se permettent le luxe de mégoter !

    1. albundy17

       » les électeurs se choisissent désormais des chefs sans étiquette, sans passé politique.  »

      Vous parlez de macron ?????? Revoyez vos fiches !

      « Les soutiens rouges et noirs sont maintenant trop nombreux »

      Oui, posez vous la question du pourquoi.

      Les amoureux de leurs libertés ont amené la situation actuelle, et comme il y a 5 ans, j’espère que le nouveau chef d’état réussira, bien qu’il n’aura pas les coudées franches comme son prédécesseur catastrophique.

      1. sam player

        « ….j’espère que le nouveau chef d’état réussira… »
        C’est un peu ce qui m’exaspère du côté de LR. Même si on n’approuve pas, on n’est pas obligé de savonner la planche…
        Quand un nouveau chef arrive dans une entreprise, y en a des pour qui l’objectif est de le planter, par principe…

        1. Pheldge

          sam, entre le planter (le Macron), ce qui me semble difficile, vu le statut de l’opposition, et ne pas donner l’impression de servir de marchepied, y’a de la place …
          Et pour le « y’en a des pour qui l’objectif est de le planter, par principe… » , bin oui, y’a des gens qui sont cré méchants 😉
          Blague à part, on sort à peine de la campagne, les tensions ne sont pas encore retombées, et tu voudrais que les farouches opposants d’hier, soient tout sourire et envie de collaborer, alors que dans un mois ils jouent leur job, et leur fonds de commerce ?
          Et que penseront les électeurs ? ton parti te martèle depuis des mois que Macron= Hollande= PS et du jour au lendemain faut oublier tout ça ? Tout le monde n’a pas cette capacité à réagir en pragmatique …

    2. bibi

      « On ne résout pas les problèmes avec les modes de pensées qui les ont engendrés. »
      Albert Einstein.
      Et vous, vous voudriez que les libéraux soient bienveillant et constructif avec un énarque qui aura été conseiller économique puis ministre de l’économie de Hollande.
      Des énarques président on a eu Giscard Chirac Hollande et maintenant Macron, je peux déjà vous donner son bilan qui sera à l’identique de ses prédécesseurs : plus de dépenses, plus d’impôts, plus de dettes, plus de chômages.

      1. turlututu

        Quant à Emmanuel Macron, « le truc tout à fait étonnant, c’est que bien qu’il ait été sans doute premier responsable, après François Hollande, du désastre économique de ce quinquennat, il arrive à faire croire qu’il n’y est pour rien », a jugé l’économiste. Et d’assener : « Quelqu’un qui a planté l’économie française pendant cinq ans, ça n’augure pas de très bonnes choses pour la suite. »
        Pour une fois que Piketti ne dit pas des conneries.

        1. Mmmfbof. Macron a bricolé dans son coin. Dire qu’il est « premier responsable » après Hollande du désastre est largement exagéré. Le désastre, c’est Flanby et deux ans d’atermoiements au début avant de faire quoi que ce soit, puis le choix d’une relance keynésienne comme d’hab et, toujours, aucune coupe nulle part. Je doute que cette andouille de Piketout pense à ça.

          1. turlututu

            Il est vrai que c’est Flamby qui « décidait », mais il ne faut pas sous estimer le rôle des conseillers, surtout lorsqu’ils songent à prendre la place du boss.

            1. sam player

              Nan, il y a des conseillers de tous les bords (gauche, droite) dans une équipe.
              Pour avoir un bon point de vue, il ne faut pas se contenter de lire un seul journal.

              fr.wikipedia.org/wiki/Biais_cognitif

                1. Lark on the Wing

                  Comme dit Wiki : « L’opportunisme est un courant politique qui s’est développé en France au début de la IIIe République et qui regroupait des personnalités du parti républicain comme Jules Grévy, Léon Gambetta, Jules Ferry. Il se caractérisait par la recherche du soutien populaire dans l’engagement des réformes et s’opposait au radicalisme. Selon Gambetta « en politique, les transactions seules peuvent amener des résultats »…

                  Evidemment, après, faut se méfier des gendres, ne pas nettoyer un pistolet chargé, sans trop croire à la « Clémente Amitié » en se lançant dans l’expansion coloniale : moyennant quoi, on peut assez facilement devenir Président de la Rep…

                2. sam player

                  Pheldge tu es atteint d’une cécité : c’est justement dans un gouvernement de gauche que les patrons ont besoin de faire du lobbyisme. Pinault a ses entrées à l’Elysée, et pas pour boire un coup.

    1. lxy

      Ce vote massif est une réaction tout à fait normale des parisiens qui sont face à la menace quotidienne des hordes sauvages des casseurs du FN qui viennent jusque dans nos villes s’attaquer aux boutiques d’honnêtes commerçants, aux forces de l’ordre régulièrement frappées, attaquées, blessées ou brûlées sévèrement. Non ! le fascisme ne passera pas ….

      1. Flaghenheimer

        Les parisiens font surtout partie de ceux qui côtoient quotidiennement des immigrés ou leurs descendants et s’aperçoivent que ce ne sont les fainéants suceurs d’allocs que les frontistes imaginent.

        1. BDC

          Les bobos sont pour l’instant gagnants de la mondialisation, la plupart exercent des bullshit jobs et leur principale préoccupation est donc l’écologie. Par ailleurs, le 9-3 a voté plus F-haine que les villes de mal-pensants.

              1. sam player

                Même si ton affirmation est vrai à 2% près en faisant une sélection particulière, tu ne peux pas comparer un département (qui est par nature une moyenne) et une ville, surtout qu’en plus, les villes votent moins FN que les campagnes.

                Si tu prends Saint Denis même (la ville) alors c’est l’inverse (15.88% vs 18.92%)

                Sorry for that…

                1. BDC

                  There’s no offense ! D’ailleurs je n’étais pas en contradiction avec Flag. L’idée étant de souligner qu’il n’y a pas que les bobos bien-pensants qui ne souffrent pas de la concurrence avec les immigrés, d’ailleurs même les villes de salauds de cathos de droite de FF se sont reportées (en majorité, hein) sur le bon vote. Les voix Kampdubien Merluche des campagnes, par contre…

          1. Kazar

            Rien de personnel, mais c’est non seulement stupide mais fatiguant de lire F »haine » sans arrêt surtout que depuis un an, on a clairement vu de quel côté était la haine : blackbocks crameurs de flics avec l’extrème gauche, propalestinien défilant dans les rue sen criant « mort aux Juifs », Macron faisant un discours en disant « la haine, elle est là dans la rue » et en insultant des millions de Français ayant voté pour le FN.

            Le problème, c’est qu’avec des qualificatifs injurieux et ridicules, on fait sans arrêt monter la tension, et qu’à force, cela finira par exploser.

            Donc BDC, ne vous faites pas plus bête que vous ne l’êtes et ne vous rabaissez pas au niveau des commentateurs de Libération, cela sera plus agréable à lire.

            Merci,

            Kazar, électeur FN non haineux, déçu, et qui pense que MLP a été mauvaise, ne méritait de toute façon pas d’être élué, et que les Français vont se …….. …… bien profond par le nouveau président.

            1. BDC

              Ah oui, désolée Kazar pour le jeu de mots toupourÿ, effectivement j’ai eu une sale journée et je me suis placée sous la vision de mes interlocuteurs i.e. ras-les-pâquerettes.

            2. Royaumont

              Le retrait de MMLP est un coup de tonnerre. Elle aurait pu être au centre du jeu de la recomposition de la droite.
              Avec elle et quelques ancien du FN (Chauprade…), Ménard, Bompard, NDA et pourquoi pas Guaino, Beigbeder voire Ciotti et Wauquiez, il y a de quoi bâtir quelquechose.
              Mais il faut une personnalité dominante pour fédérer tout ça.

              1. Lark on the Wing

                Dans un marigot avec ces gens là ? la petite est trop intelligente pour ça ! se retirer sur l’Aventin n’est pas une mauvaise idée à l’heure actuelle, pour voir venir…

                La métaphore de l’Aventin me semble d’ailleurs prophétique, en ce qui concerne nos patriciens et les plébéiens actuels :

                – C’est une allusion à l’histoire romaine, en 494 avant JC, durant les rivalités entre patriciens et plébéiens. La plèbe romaine, écrasée par les dettes, est en pleine révolte quand une guerre contre les Volsques incite à l’union sacrée. Les consuls promettent d’annuler les dettes de ceux qui s’enrôleront. Mais après la victoire, les belles promesses s’évanouissent, et les soldats outrés se retirent sur une montagne voisine, laissant les patriciens sans défense. Force est de négocier pour éviter que les Volsques ne reviennent venger leur défaite.

                « Utopie : tout ce qui n’est pas arrivé dans l’histoire romaine »…

                1. Royaumont

                  C’est Achille retiré sous sa tente, pour ceux qui préfèrent les Hellènes aux Latins.

                  +1 pour ta définition de l’utopie, d’où vient-elle ?

                    1. Lark on the Wing

                      la citation ? je l’ai trouvée dans « Lectures » de Jacques Bainville, mais il ne donne pas l’auteur, qui serait espagnol, selon ce qu’il en dit…

                      « Utopie », je le traduirais plus volontiers par « endroit qui n’existe pas ».

        2. Kazar

          « qui côtoient quotidiennement des immigrés ou leurs descendants »..

          A mourir de rire, ils n’osent pas dépasser le périphérique, et encore moins aller à Bobigny ou Saint Denis.

          Et pour eux, la mixité, c’est bien mais avec les autres. Il suffit de voir la levée de boucliers dans le 18ème quand on a voulu remanier la carte scolaire au nom de la mixité…

          Non, l’immigration non choisie et sous qualifiée n’est pas une chance pour la France, et ne le sera jamais.

          Simplement, il n’y a pas encore assez d’immigration pour que les bobos parisiens s’en rendent compte, eux qui sont les gagnants de la mondialisation.

          1. BDC

            En fait les bobos (yc Flag et moi) travaillons avec des immigrés diplômés, intégrés, donc leur vision est réduite à leur entourage professionnel. Perso je reçois une majorité de CV issus de la diversité, donc si on s’en rend compte, mais on ne voit que ceux qui ont fait des études, et qui ont la motivation de s’en sortir.

          2. Royaumont

            « qui côtoient quotidiennement des immigrés ou leurs descendants »..
            Si, ils ont besoin de femmes de ménage…
            Les bourgeois parisiens n’ont pas changé depuis 3 siècles : leur égoïsme est entouré de moraline. Ils ont de grands principes pour les autres et votent avec leur portefeuille.
            Depuis 3 siècles, leur égoïsme, leur pusillanimité et leur courte-vue ont provoqué catastrophe sur catastrophe. Leur parti-pris pour le relativisme mondialisé ne fera pas exception à la règle.

  29. Nathalie MP

    Mon commentaire a pour premier objectif de cocher la case abonnement de ce blog. Mais pour apporter quand même une petite contribution, je me glisse pour cette fois dans le pseudo d’Aristarkke pour lui redonner sa dimension numérique :

    « le Front National qui compte maintenant 10,6 millions d’électeurs, c’est à dire quatre de plus au moins qu’au premier tour » : typo non pas orthographique mais numérique, le FN a engrangé 3 millions de voix en plus, pas 4 (de 7,7 à 10,6 millions).
    A moins que vous ne vouliez dire : quatre de plus au moins qu’au premier tour « des élections régionales de 2015 » (6 millions de voix)

    Contribution plus intéressante : happy new quinquennat à ce blog !

    1. Pheldge

      Ô doulce Nathalie, comme le Papet vous surnomme, soyez un peu indulgente avec notre vieux fossile poussiéreux ! qu’est-ce qu’un misérable petit million, quand on en affiche plusieurs centaines au compteur ? 😉

      1. Nathalie MP

        Eh bien pour tout vous dire, je n’avais pas la conscience trop tranquille après ce commentaire. Il ne se voulait pas du tout méchant (c’est plutôt mon naturel de contrôleuse de gestion qui revient au galop, je vois un chiffre bizarre et hop !) – mais à la réflexion, je réalise qu’il peut facilement passer pour pas sympa, et que son intérêt est plus que médiocre.
        Comme le but initial était de m’inscrire sur le site, ce qui est maintenant chose faite, je prie humblement h16 de bien vouloir l’effacer.
        Je garde la fin : « Happy new quinquennat au blog Hashtable ! »

        1. Pheldge

          Faisez-vous donc pardonner, en lui chantant cette doulce berceuse :
          ♪♫ Quand l’amer montre , Géronte, Géronte …♪♫
          que voici interprétée par un pays à vous deux 😉

    2. sam player

      @Nathalie Miss Présidente

      Tant que l’erreur ne dépasse pas un coeff de 2 ça reste dans la louche aristarkienne :

      h16free.com/2017/01/10/56951-abomination-lausterite-frappe-meme-nos-parlementaires#comment-596464

      1. Nathalie MP

        🙂 Si je savais dessiner ou si je savais trafiquer les photos, je ferais bien une représentation de M. Aristarkke (qu’il me pardonne) en pharaon (genre Ptolémée, un grec, forcément), les mains croisées sur la poitrine et tenant l’une un Bescherelle et l’autre une louche.

  30. Duff

    L’attitude de Valls depuis les primaires de gauche révèle tout ce qui de plus méprisable dans le cloaque politicien.
    Macron va-t-il l’humilier jusqu’au bout?

      1. sam player

        Bah en fait j’ai pas suivi, mais je viens de lire ça :

        «Impossible» pour Valls d’avoir sa carte au PS et l’investiture En Marche!, selon Cambadélis. (lefigaro.fr)

            1. bibi

               » Qui Vallsounet va t il ENCORE trahir???  »
              On rappellera qu’il s’est assis sur les primaires en apportant son soutient à Macron.

              1. sam player

                Oui, le genre de mec à qui on ne donne pas ses gamins à garder…

                Je rigolerai s’il rendait sa carte du PS et qu’il n’ait pas pour autant l’investiture de Macron…

                J’ai vu un extrait du reportage d’hier de TF1, Macron le traite de traître vis-a-vis de FH, carrément…

                  1. sam player

                    On peut très bien juger que X a trahi Y sans pour autant faire partie du staff de Y.
                    Ta remarque confirme que les jugements sont trop souvent partisans.
                    L’opposition s’oppose.

  31. albundy17

    Relevé par un lecteur de Sannat, ds la déclaration IR cerfa 2044, ligne 214 : « La valeur locative réelle des propriétés dont vous vous réservez la jouissance »

    C’est nouveau ?

    1. Aristarkke

      Je ne crois pas car le cas où un proprio se réserverait un logement dans un immeuble qui, par ailleurs, est donné en location est considéré en ce cas par le fisc comme un mankagagner…
      Puisque le proprio amortit travaux, impôt foncier etc… dans la masse…

  32. Flo

    J’ai bien peur que les qualités et compétences qu’il va falloir déployer pour réussir les épreuves qui arrivent ne soient rigoureusement inverses de celles nécessaires pour être candidat à une élection, et à fortiori la gagner, en particulier pour celle que nous venons de vivre (tant par sa spécificité que par son contexte).
    Mr Macron, que les médias voulaient absolument et dont ils nous montrent jusqu’à plus soif le génie politicien incontestable, devait pour gagner disperser les partis politiques régnants « façon puzzle ». C’était sans doute souhaité par la population et c’est réussi au-delà de toute espérance.
    Ce faisant il a également contribué à diviser le pays en quatre forces difficilement réconciliables plus un solde incompatible avec elles.
    Maintenant il va devoir rassembler politiquement pour vraiment conquérir le pouvoir puis obtenir une forme d’unité (population, administration, entreprises, syndicats…) pour diriger avec un tant soit peu d’efficacité.
    Bonne chance.

    1. Calvin

      Il y 4 blocs, mais REM peut gouverner avec les LR et inversement.
      FI va cristalliser les plus gauchistes, et le futur New FN va cristalliser les « patriotes ».
      Tant que les deux extrêmes ne peuvent s’entendre, les partis de gouvernement s’en sortent. C’est le scénario allemand actuel mais qu’on retrouve dans de nombreux pays européens.

  33. Pythagore

    Et si en fait, Flamby était un géni ?
    Il se fait élire sur un prgrm de gôche parce que c’est plus porteur, tout en sachant qu’il n’a pas d’autre option que de gouverner à droite, comme Mitterrand en avait déjà fait le constat. Sauf que pas de bol, il se fait coincer par l’aile gauche du parti à l’assemblée qui rappelle les promesses, fait de l’opposition et demande des gages.
    Du coup, il invente Macron qui fait exploser le truc, façon de se réincarner lui à défaut du PS et il se la coule douce jusqu’en fin de mandat.

    1. Royaumont

      Flanby a gouverné à droite ? Ah, bon.
      C’est drôle, mais le mariage homosexuel, je n’imaginais pas ça de droite. La politique pro-migrant, pro-islam et pro-tout ce qui peut nuire à la nation, je ne voyais pas ça comme de droite. L’attaque frontale contre la famille, la promotion du genre, c’est de droite, vraiment ? Les atteintes à la propriété, l’entreprise et une fiscalité vexatoire, c’est de droite ?
      Que la gauche ait honte de Hollande, c’est plutôt sain, mais qu’elle n’essaie pas de refourguer ses poubelles aux autres.

  34. Calvin

    @Sam Player : tu as officiellement perdu 4 euros.
    Ces minuscules de les Républicains vont édulcorer le programme de Fillon pour se présenter aux législatives.
    Bref, du sous-Fillon, donc du Macron… Et ils espèrent détrôner l’original…
    La Droite la plus Bête est de retour !!

    1. theo31

      Toutafé. Si elle gagne, elle va se précipiter pour gouverner alors que la logique serait de refuser la place et provoquer une crise constitutionnelle et politique grave pour forcer le départ du monarque. Et Fait Néant Ier sera triomphalement réélu sans rien faire en 2022.

    2. Pheldge

      « Il y a en France, deux partis socialistes, dont un s’appelle « la droite »… » Maurice Druon . Déjà, le programme de Fillon faisait grincer des dents, alors battu, c’est le retour du « gaulisme social », pâle resucée du socialisme original, agrémenté d’une pointe de patriotisme.

    3. Lark on the Wing

      @Calvin : « Ces minuscules de Les Républicains »…. on se rend compte, à lire ce membre de phrase, qu’en fait, le Deus ex Machina de toute cette opération de destruction de la droite avait commencé son travail de termite il y a quelques années déjà. La main a signé le délit : je suis pas une balance, mais suivez mon regard, hein ?

    4. sam player

      « La Droite la plus Bête est de retour !! »

      10% de réduction des impôts… yeah ! C’est les soldes !
      Slogan complètement idiot… ils disent avoir pris le meilleur de chaque candidat des primaires… Mais qui va payer tout ça ?

  35. lxy

    Il faut se souvenir que notre jeune prodige de Président fut le rapporteur de la commission Attali mise en place par Sarko. Les travaux de cette commission ont été publiés sous le titre « 300 propositions pour redresser la France ». Tout son programme est là, noir sur blanc et tout porte à croire qu’il cherchera à l’appliquer. Il est beaucoup plus radical que ce que proposait Fillon. Et il sera sans doute plus malin, et mieux soutenu par la nomenklatura mediatico-politique pour faire passer ces réformes (pensons seulement à l’uniformisation des régimes des retraites public/privé). Ce programme est beaucoup plus réformiste que celui des Républicains…et les Français commenceront à s’en apercevoir au cours de la prochaine campagne des législatives. La droite sera gênée sur ce terrain-là et devra se démarquer en jouant la carte de l’identité nationale, au risque d’apporter de l’eau au moulin du FN. On peut voir Macron comme un Tony Blair, ‘étiqueté travailliste’ mais pratiquant une politique centriste pragmatique. Ma remarque vient en appui de celle de Calvin ci-dessus…Les Républicains vont devoir ramer fort pour remonter la pente ! Et in fine ça se terminera par une coalition LR-EM qui tiendra au bout de la gaffe les deux partis populo-extrémistes FN et FI…

    1. Eh bien franchement, je le souhaite. Je n’y crois pas mais le souhaite. Et ensuite, il faudra voir comment il passera des intentions aux actes.

        1. BDC

          Vu ailleurs : comment appelle-t-on un régime où la presse, la justice, l’exécutif, le législatif, la finance, sont concentrés sur une tête ? Bon, OK je caricature, mais on peut se rappeler Pinochet qui a pu réformer les retraites parce qu’il avait le pouvoir. En France il reste les syndicats mais bien matés par la presse, pourquoi pas ?

      1. Calvin

        Je vois Macron mieux résister face à la rue, les Nuées de Boue voire même aux syndicats.
        En revanche, j’ai le sentiment qu’il sera empêché par les technocrates, les hauts fonctionnaires et les autres barons du pays.

        1. Lark on the Wing

          Ce qu’il y a de bien, avec les psychopathes (les élogieuses appréciations portées sur lui par ses professeurs à SP semblent le confirmer, « trop certain » entre autres) c’est qu’ils n’ont pas d’empathie, comme le soulignait notre ami Sameplaillère.

          Ses Quarante-Cinq, qui ne seraient que trente, selon Le Monde, sont taillés sur le même modèle, avec moins d’étoffe, mais autant d’hubris…

          Ce genre de strausskahniens, nomemklaturistes et revanchards, me semble certainement dangereux, et fort propres à provoquer de regrettables saignées, et de toutes sortes… Il y eut des Trente, jadis, mais le sang qu’ils buvaient, c’était le leur…

    2. Royaumont

      Difficile de savoir à quoi va ressembler l’assemblée en juin. En revanche, Macron n’aura sans doute pas d’opposition constituée face à lui. Du FN au FG, tous les partis sont fracturés. En Marche est un attelage hétéroclite assemblé seulement par la perspective d’une victoire.
      On risque d’avoir une situation politique d’un président sans majorité, sans cohabitation et sans opposition.

    3. nemrod

      Bon on verra.
      Moi je pense qu’il a atteint le Graal et se foutre du reste mais peut être que je me trompe.
      On va déjà voir comment il va gérer la migration de Printemps et d’Eté ( pas des oiseaux hein !).
      Parce que tout ça c’est bien gentil mais le réel est là qui frappe aux carreaux.
      Ca va pas se régler avec des bisous de Brizitte en une de Paris Match.

Laisser un commentaire