100 jours pour rien ?

Voilà, c’est fait : cela fait 100 jours qu’Emmanuel Macron, probablement plus surpris qu’on ne le pense par sa propre performance, est parvenu et exerce à la plus haute marche du podium étatique. Si cette période est un peu courte pour tirer un bilan définitif ce son quinquennat (il faudra encore plus de 1700 autres jours pour cela), au moins peut-on déjà dresser quelques constats et analyser la tendance générale.

Et ces constats s’imposent d’autant plus qu’un nombre important de Français a placé dans ce nouveau président beaucoup d’espoirs : espoir d’un renouveau en politique, espoir d’une meilleure gestion des relations internationales, espoir de réformes structurelles essentielles dans le pays, espoir d’une meilleure communication entre l’Etat et le peuple. Quant au reste des Français, ceux qui votèrent pour lui par défaut plus que par envie, et ceux qui ne votèrent pas pour lui voire contre lui, eux aussi sont à l’affût des marques de différences avec les précédents quinquennats.

Il faut dire qu’on revient de loin.

Le quinquennat Chirac fut désastreux d’immobilisme en matière de réformes profondes. La France, sur ce sujet, sera véritablement placée en mode « pause », pendant que sur d’autres thèmes, environnementaux par exemple, la pédale d’accélérateur sera copieusement écrasée. Le principe de précaution, introduit en 2005 dans la Constitution, continue de faire des ravages encore aujourd’hui.

Sarkozy fait un peu la grimaceLe suivant, fébrilement secoué par Sarkozy, fut l’occasion pour le pays de voter pour un président qui entendait faire des réformes au pas de charge et aller chercher la croissance avec les dents, et qui concrétisera cette vibrante volonté électorale par une enfilade de bricolages millimétriques, des moulinets de bras et des mouvements de menton frénétiques, ainsi qu’une avalanche de taxes particulièrement puissante (Rappelons au passage que cette avalanche est toujours choisie plutôt que l’explosion des impôts, car une explosion laisse des victimes qui couinent très fort là où l’avalanche ensevelit tout le monde dans un silence sépulcral).

Le quinquennat suivant aura été savamment abruti à coup de pantoufles chaudes par un Hollande aussi onctueux qu’inutile en terme de réformes. Préférant utiliser son temps présidentiel pour enfiler les déclarations consternantes, ridiculiser le pays à l’international et distribuer l’argent des autres en continuant les pluies de taxes et d’impôts que Sarkozy avait démarrées, le pédalomane blagueur ne trouvera jamais la force d’une quelconque remise à plat des épaisses couches législatives et, par paresse intellectuelle, laissera s’en ajouter de nouvelles.

Trois quinquennats pour rien ; quinze années pendant lesquelles les taxes, les impôts et la dette françaises auront grossi dans des proportions inimaginables. Seules les Trente Glorieuses, en propulsant la France dans l’opulence, lui auront permis d’éviter un effondrement complet à la vénézuélienne. Mais la trajectoire ne fait aucun doute.

Dans ce contexte, l’arrivée aussi inopinée qu’artificiellement médiatique de Macron laissait une lueur d’espoir : tout allait changer, évidemment.

Cent jours plus tard, on peut cependant rester dubitatif.

L’espoir d’un renouveau en politique commence à s’étioler.

En fait de renouveau, on assiste à un simple renouvellement des têtes mais pas vraiment des pratiques. Au sein du nouveau parti, beaucoup d’adhérents et de militants reprochent déjà l’organisation très pyramidale et l’autoritarisme permanent de la structure mise en place pour propulser Macron à la tête de l’Etat et lui fournir une ribambelle de députés tous frais. Ces défauts sont suffisamment présent pour qu’un nombre croissant d’adhérents quittent le parti. Quand aux députés novices, ils ont accumulé les bourdes pendant ces trois mois.

Bref : en terme de renouveau politique, on a essentiellement renouvelé le flacon et changé son étiquette. Son contenu, en revanche, ressemble à s’y méprendre à ce qu’on trouvait dans la mignonnette « Modem », la gourde « Les Républicains » et le cubitainer « Parti Socialiste » à la précédente législature.

L’espoir d’une meilleure gestion des relations internationales est mal engagé.

Si, fort heureusement, notre nouveau président n’a pas enquillé les maladresses et les approximations coûteuses comme jadis Hollande ou Sarkozy, Macron n’en a pas pour autant fait des étincelles mirobolantes. Rappelant un peu l’arrogance crâneuse de Sarkozy lorsqu’il déboulait dans les Sommets européens en prétendant piloter les discussions et diriger l’Union d’une main ferme, Macron a plusieurs fois tenté de faire croire qu’il pourrait imposer son agenda et les préoccupations franco-françaises à l’ordre du jour européen.

Las. La situation économique piteuse de la France ne lui a guère permis de concrétiser quoi que ce soit dans le domaine. Pour le moment, la Chancelière allemande aura poliment mais fermement rappelé le jeune politicien à l’ordre et les institutions européennes auront continué leur petite marche guillerette sans tenir compte le moins du monde des petits caprices du jeune premier.

Bien sûr, cent jours, c’est trop peu pour déceler une tendance en ce domaine mais la stature internationale de Macron, tout en marketing et en communication et très légère en matière de leviers politiques, ressemble beaucoup à celles d’autres leaders attachants de naïveté (Justin Trudeau vient à l’esprit, mais pas seulement). En somme, on retiendra sa poignée de main virile avec Trump, mais pas pourquoi l’un et l’autre se la serraient. Un peu court.

L’espoir d’une meilleure communication entre l’Etat et le peuple s’évanouit petit à petit.

Une nouvelle (bonne) peut en cacher une autre (nettement moins) : en choisissant de trier très sélectivement (comme les déchets) les journalistes qui auraient accès à ses petites aventures, Macron montrait avoir compris que la presse ne serait pas forcément une alliée sur le long terme. C’était plutôt rassurant en ce que cela pouvait annoncer de grandes manœuvres (par exemple : des réformes !) généralement aussi peu populaires qu’elles sont nécessaires et pour lesquelles cette presse se serait empressée de brocarder le président. Du reste, le résultat global est satisfaisant notamment par contraposée avec ses prédécesseurs : Macron semble tenir sa stature. Hélas, la communication qui fut minutieusement choisie n’aura pas empêché que soit écornée son image par ses propres bévues, maladresses et autres boulettes pendant ces cent jours.

On pourra citer rapidement la gestion présidentielle des efforts budgétaires demandés à l’Armée, qui aura sérieusement amoché toute bonne entente qui aurait pu régner entre le président et ses soldats. On pourra rappeler la communication désastreuse (pour ne pas dire foutraque) de la baisse rikiki des APL et le brouhaha incompréhensible qui s’en suivra entre le président, son gouvernement et ses députés avant un rétropédalage pitoyable.

Ce qui se traduit inévitablement par une véritable dégringolade de sa popularité dépassée seulement par Jacques Chirac lors de son deuxième mandat, alors qu’il était déjà passablement émoussé par sept années d’exercice du pouvoir : Macron ne réunit maintenant plus que 36% d’opinions favorables.

Bref : espérons que ces ratés magistraux ne soient dû qu’à un apprentissage encore en cours sans néanmoins oublier qu’en matière de communication, ces 100 jours ont été décisifs pour les trois précédents quinquennats…

Enfin et surtout, l’espoir de réformes structurelles essentielles dans le pays est tout sauf conforté.

On passera rapidement sur les réformes fiscales : rapidement rejetées aux calendes grecques, de vraies et solides baisses d’impôts ne verront jamais le jour. N’en parlons plus.

Oui, certes, youpi, une loi de moralisation de la vie politique est en place. Mais entre ce qu’elle aurait dû être et ce qu’elle est, l’écart est monstrueux. Apparemment, réclamer un casier judiciaire vierge à nos parlementaires comme pour tout le reste de la fonction publique semble chose impossible…

Alors, oui, youpi, des choses semblent enclenchées avec ces ordonnances concernant le Code du Travail, depuis trop longtemps obèse. Mais à l’évident écart entre ce qu’on aurait souhaité (des simplifications massives du Code, par exemple) et ce qu’on obtient (un peu de cosmétique sur les Prudhommes, des modifications finalement timides dans les définitions des contrats de travail, et quelques autres mesures certes pratiques mais finalement assez difficilement qualifiables de fondamentales), on sait déjà qu’un nettoyage vraiment impactant n’est pas à l’ordre du jour.

D’autant qu’il y a loin de la coupe aux lèvres : ces modifications diverses (et notamment le changement, modeste, de rapport de force entre les accords de branches et ceux d’entreprise) seront toutes critiquées et âprement combattues par les syndicats avec, à la clef, d’inévitables sessions de grillades de merguez et barbecues citoyens dans les rues de Paris.

Macron tiendra-t-il bon ou, comme pour les APL, mettra-t-il La République En marche Arrière et dos au mur ?

Cent jours se sont écoulés. Au contraire des précédents quinquennats, reconnaissons que ce ne sont pas trois mois de perdus : des discussions ont eu lieu, de la communication aura été fournie, des projets ont été lancés. Mais l’analyse de ces discussions, de ces communications et de ces projets montre encore une timidité maladive et un manque de courage particulièrement flagrant du Président et de son gouvernement.

Les réformes essentielles (et maintenant vitales) ne pourront se faire sans affronter la frange la plus radicale, immobiliste et passéiste du pays. Beaucoup trop peu d’éléments montrent que nos dirigeants ont pris conscience de cette réalité.

Ce n’est pas rassurant du tout.

optimisme

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires301

      1. Lark on the Wing

         » Bévues, maladresses et autres boulettes » : on perçoit l’influence déterminante de la résidence sur l’expression, chez M. de Seize…

        Question « guère civil » chère BM, il convient de remarquer que « Gouverner, c’est prévoir » :

        francais.rt.com/france/42325-rentree-mouvementee-etat-commande-22-millions-lacrymo

        et que le « Flash Economie » de Natixis du 18 août nous donne quelques graphiques soi-soi en matière de prévision d’une « révolte des salariés »….

        Un de mes amis, féru d’halieutique, a été mordu par son brochet qu’il venait de tirer de l’eau d’une petite rivière pas trop proprette : pêcho une leptospirose….
        pasteur.fr/fr/centre-medical/fiches-maladies/leptospirose

        Le « brochet » de M. Maquerond risque d’être encore plus virulent….

        1. sam player

          Wahou… à 50 balles la lacrymo ça en fait 260 de tirés par jour d’ici la fin du quinquennat (promo 1 lanceur gratuit pour 20 grenades achetées).

            1. Aristarkke

              BM, es-ce ou dans le sens alternatif que tu utilises ou où (pas hou hou ou you you) dans le sens de localisation? Les deux éventualités sont correctes mais de sens différents. La seconde impliquant qu’ un malheureuse est en train de se laisser circonvenir par le psychopathe du blog (dixit une de ses victimes) et que tu joues le rôle de Gala à défaut de celui de Noblesses et Royautés ???
              N’ as tu point peur de ne pas porter assistante à jeune personne (forcément) en danger ??? 😉

            2. sam player

              C’est rapport à l’article d’hier 😀
              Comme a dit un commentateur/tateuse, si quelqu’un/quelqu’une vérifie, « ils/elles » verront que je me suis zému et que je suis digne du vivrensemble, one point !

              1. Aristarkke

                Toi le zébu zému ??? A d’ autres!!!
                Tu es très probablement en train de lancer un business de maître cirier pour te changer des machines tournantes et varier ton négoce de 206 CC maintenant que l’ été tire à sa fin et que la clientèle va se faire rare sur le créneau.
                Donc, l’ insertion de cette image initiative n’ est pas un hasard…

                1. BDC

                  Il s’occupe du ZOB ? Zébu Overseas Board, une assos’ de Mada pour aider les paysans à acquérir un zébu, une idée de mon bon Pheldge.

          1. Pheldge

            Notre HB, s’il boit une bouteille de whisky volée, il risque certainement d’attraper la clepto-cirrhose, ça c’est sûr ! 😉

            1. Pheldge

              Oooops … pour l’abonnement aux commentaires. En passant, Patron, je n’ai plus d’abonnement aux nouveaux articles … que j’ai failli louper çui-là !

  1. Aristarkke

    L’ avalanche de taxounettes, c’est finalement la version soft de la tactique des mille entailles de Daech…
    Cela ne tue pas directement mais affaiblit et cantonne dans la langueur permanente à essayer de retrouver ses forces…
    Et en même temps, comment imaginer qu’ une révolution éclate pour cinq euros de moins le mois…
    [cependant, le petit grognement de douleur a entraîné l’ application d’ un baume cicatrisant qui a permis de faire passer le gros du troupeau. Prochaine étape pour bientôt ]

    1. Pat

      J’ai entendu une larve gauchisante et larmoyante dire que cinq euros, c’était deux repas en moins. je dirais plutôt que pour la totalité des étudiants, c’est une ou deux bières en moins (trop dur !). Mais si un étudiant n’est pas capable de trouver par lui-même 5 euros par mois, c’est pitoyable.
      Cela dit, sans parler des réactions débiles de la gauche bien-pensante, le niveau de cette « réforme » est ridicule.

      1. Aristarkke

        Le coût du repas Restau U est peut-être de 2,5 € (subventions déduites)?
        En 74/75, le prix était de 2,5 F quand un repas similaire en brasserie (deuch’nord) tournait à 10/12 F (pas de Fast Food à cette époque là)…

        1. albundy17

          On peut encore forcer le trait à 4 repas, 4 pizzas Marie jambon fromage à 4 euro 16, t’as même de quoi acheter la bouteille de soda de marque

        2. Pat

          Etant du côté de Villeneuve d’Ascq à peu près à la même époque, je me souviens de grèves étudiantes ridicules quand le ticket de Restau U augmentait de 15 ou 20 centimes (de francs, forcément) alors qu’il suffisait de se bouger un peu le cul pour donner des cours particuliers à 50 F de l’heure.
          La mentalité « parasites » était déjà bien ancrée…

  2. Aristarkke

    Vous êtes trop indulgent, Monseigneur. Peak de la Faribole n’ aura pas fait qu’enfiler les seules déclarations consternantes ou inconsistantes…

    1. astazou

      Mouais. Ya l’arme atomique du PNF lâché sur les CE type EDF, SNCF et autres le monde.
      Bougera, bougera pas ? Suspense insoutenable…

      1. Aristarkke

        La dernière fois qu’il y a eu enquête sur les finances des syndicat, cela s’ est terminé par la disparition des écrans dudit rapport d’ enquête et menace des galères pour tout quidam se proposant de s’ y remettre…

  3. Aristarkke

    Finalement, j’ avais tort de redouter la réduction des homélies de Monseigneur de Cèze à trois, la semaine.
    Puisque nous sommes passés de précédentes de 1.000 signes à icelles de maintenant de 2.000 signes (au moins. Quelle nombre, la présente, réjouissante le longueur et de goût)???
    La qualité est restée (même en amélioration, palpable) et la quantité est maintenue au travers de portions doublées…

    Monseigneur, N’ en concluez pas que je vous donne accord tacite pour un billet hebdomadaire de six mille signes…
    😛

      1. BDC

        N’y aurait-il pas matière à apoplexie dans la conclusion, cher Ancêtre déjà bien fragile ? Que le Patron me pardonne, je rappelle à son bon souvenir qu’une candidature d’assistante lui est offerte, un profil tout à fait intéressant avec une expérience réussie chez un sociopathe de renom 😉 .

          1. Albundy17

            Tsss, H, et votre alliance, hein !

            La soubrette tente de vous pervertir, séduite par votre aura, une femme mariée qui plus est !

          2. BDC

            Ahem… n’y voyez pas grief. En fait j’ai lu « beaucoup trop peu », c’est évidemment une tournure lexicale signature du Patron, mais ma modeste culture terre à terre n’est pas assez subtile, au contraire de votre doulce qui, j’en suis sûre, comprendra aisément mon humour.

                    1. Pheldge

                      Lisez vous Serres, sur fond de Brahms ? avez-vous lu Brick* ?

                      *çui qui écrit des bouquins pires que Manara … les bouquins de Q … Brick ! 😀

                    2. BDC

                      N’importe quoi Bonsaï, Stanley c’est celui avec les outils. Vous n’avez jamais visité d’atelier d’artistes on dirait.

            1. Bonsaï

              En effet, vos notules pleines d’esprit sont un véritable feu d’artifice !
              Et tellement limpides, tellement lisibles à force d’être tarabiscotées dans tous les sens…

  4. Gerldam

    Au tout début, souvenez-vous, il s’agissait de faire un choc au bon moment: gouverner par ordonnances et les publier en plein mois d’Août, notamment la réforme profonde du CdT et la baisse des impôts sur le capital que seul le gros soleil des vacances permet de faire passer sans trop de hurlements. Dame! l’apéro d’abord, la politique ensuite.
    Le syndicats auront réussi ce tour de force de changer le calendrier (aka, Macron a baissé sa culotte) et ce dernier aura utilisé le prétexte de la surprise des comptes (comptes qu’il connaissait depuis longtemps) pour remettre la baisse des impôts sur le capital aux calendes grecques.
    Finalement, Macron est aussi nul que Sarko et il ne faut pas en attendre plus.

  5. Aristarkke

    A propos des accords de branches se substituant à ceux d’entreprises que vous estimez comme de faible importance, Eric Verhaeghe est en opposition complète sur ce propos. Il estime qu’ au contraire, ces accords de branches sont le moyen pour les entreprises installées de gêner l’ apparition et croissance de nouvelles, donc concurrentes et pour les grandes entreprises de gêner les petites en leur collant un fardeau réglementaire difficile à gérer sans DRH plus ou moins importante…
    La référence suivra quand je serai équipé d’un ordi.

    1. sam player

      Monseigneur veut certainement dire qu’il y a loin de la coupe aux lèvres… et quand le texte sera voté, ça fera pschitt…

    2. theo31

      Et pour détruire la concurrence dans l’oeuf, rien de mieux que le maintien de l’impôt progressif sur les créateurs potentiels de richesses. Il paraît que Macrouille est libéral.

      1. BDC

        Ah tiens, je suis allée chercher mon bouquin sur la chute de Rome, commandée sur amazon, livré à la Poste près de mon boulot. Horaires d’été, en plein Paris, les p’tites vieilles qui râlent entre midi et 2, une queue soviétique, manque un numéro cerfa, le sketch habituel, quoi. La supposée qui s’étonne en me disputant pourquoi je me fais livrer ici plutôt que chez moi… non mais elle ne peut pas comprendre qu’avec leurs horaires et quand on bosse on va chercher ses colis entre midi et 2 ? À croire qu’on est une minorité à travailler dans ce pays, oh wait …

            1. BDC

              Ah enfin, au moins 2 ont compris ! Merci MichelC et Albundy ! Oui c’était un jeu de mot, pas pensé à méno mais oui bingo ça correspond à la mégère. Comme j’ai fait des fautes d’orthographe au début, un arbre suisse ne pouvait comprendre (bisous Bonsaï).

        1. Aristarkke

          La contraposée t’a disputée parce que ton confort de vouloir te faire servir dans *son* bureau de poste lui a occasionné un dérangement qu’ elle aurait pu ne pas connaître si tu n’avais pas été aussi égoïste!!!
          Qu’ elle t’y reprenne!!! Nameho!!!

          1. BDC

            Exactement Harry ! Les présupposés vont finir par faire grève pour ne plus devoir faire le boulot en trop : les usagés doivent aller dans LEUR bureau, etpissé c’est vrai quoi, s’ils ferment le matin c’est pas pour récupérer du boulot en plus l’après-midi, non mais quand même !

              1. BDC

                Tu penses bien qu’il fut un temps, on se faisait livrer à l’accueil du boulot, mais que maintenant c’est interdit, m’enfin je ne sais pas comment les réceptionnistes peuvent faire la différence, le nombre peut-être…

                1. Aristarkke

                  C’est pas un peu risqué de laisser Junior à la garde d’ une nounou incapable de prendre un colis des mains du livreur d’ A…on???

                    1. albundy17

                      à propos de nounou, pour septembre tu paieras + 2.63 % d’après les stats. Je découvre qu’en haute savoie le tarif moyen et de 14.24 de l’heure !

                      Trop cool pour coller le marmot au pieu avec un peu de tranxsene !

                      HS à bien choisi ? Il la reconduit le soir, ou bien …

                    2. Aristarkke

                      Tu dois payer une prime spéciale à la nounou pour qu’ elle aille au portail de rue, prendre un colis et que cela fait cher pour un livre ??? 😛

                  1. Aristarkke

                    Le tarif de Haute Savoie ne serait-il pas contaminé par la proximité de l’ Helvétie et de ses salaires mirobolants (vu hors de Suisse).

      2. albundy17

        « le maintien de l’impôt progressif »

        Belle invention, la quintescence du retour aux grottes, une partie de l’explication de la baisse de QI des civilisés

  6. Aristarkke

    Le quinquennat Chirac, désastreux???
    Vous pouvez parler de la dodécade Chirac dans sa totalité en dehors de ses sept premiers mois où ses velléités réformatrices ont un peu bourgeonné…

  7. kekoresin

    Et notre VRP rose s’en va tenter d’imposer notre modèle social aux barbares de l’Est qui fournissent sans vergogne une main d’oeuvre immunisée aux charges mammouthesques d’une sécurité sociale à la dérive totale. Déjà les effets de ces prélèvements obligatoires en socialie détendue ne se sont pas fait attendre avec une fréquentation de -40% des yachts dans les ports du sud de l’enfer fiscal (les autres 60% n’étant pas très au fait des punitions encourues en cas d’amarrage au paquebot rouillé).

    Nul doute avec un pré-bilan aussi pétillant que les autres pays européens suivent les injonctions de l’héritier d’une descendance de losers politiques pour qui la concurrence est un gros mot et la liberté une cause à combattre au nom de la sacro-sainte lutte contre le terrorisme.

    Ces 100 jours sentent le pétard mouillé et préfigurent une absence totale de réformes profondes dont le pays a cruellement besoin. On va comme d’habitude se contenter de refaire un coup de peinture dans une bâtisse qui prend l’eau…

    1. Aristarkke

      Dans ton texte, Keko, c’est d’ une ascendance de losers qu’il te faut évoquer pour rester en accord avec la génétique…. 😈

      1. Albundy17

        Le syndicaliste qui gueulait ds le poste hier revendiquait que pour une libre concurrence il fallait que les pays de l’est soit soumis aux mêmes charges et taxes que celles de notre belle France…

          1. Albundy17

            A vrai dire, ce n’est même pas son souhait de faire raquer les autres qui m’a interloqué, (norme) mais qu’il utilise « libre concurrence » dans ses revendications

            1. sam player

              En fait, il doit considérer que la concurrence est faussée quand les intervenants ne supportent pas tous les mêmes charges, et il a raison dans un certain sens…

              Et un contraire de « concurrence faussée » c’est bien « libre concurrence »

              Il y a bien distorsion de concurrence… mais celui qui l’induit n’est pas celui qu’il croit…

              1. albundy17

                « mais celui qui l’induit n’est pas celui qu’il croit… »

                c’est ce que je pense, il a raison sur la concurence faussée, donc il faut mettre des boulets parasites à tout le monde, c’est de la méchanceté pure, avide de jalousie.

                Ou une defense de son steack.

                Je lisais hier que le Danois achete son bout de viande en une demie heure de taff, l’asiatique en une journée (français et allemand en 2 heures et demie, mdr) et donc c’est trophorribbbb et degolas.

                Pas mention des autres coûts de la vie comme simplement un toit qui même proprio coute une blinde, hors entretien.

                1. albundy17

                  Viande rouge, bien sûr, que les asiats adorent culturellement, comme le fromage français.

                  A leur place j’aurais fait une étude sur le cout du Vieux Lille à travers le monde, il doit y avoir des diparités

                  1. albundy17

                    Au pays du Lidl cher à Sam, l’entrecote à 45 euros le kg, mdr.

                    Enfin ça montre s’il le fallait le serieux de l’étude.

                    Pour info, chez un boucher réputé dans LA station balnéaire de mon coin, une persillée, souris pour ceux qui connaissent, moins de 23 euros/kg, à couper à la fourchette.

                    1. Pythagore

                      « Lidl ». désolé, je ne mange pas de ce boeuf là.
                      C’est sur on peut tjs trouver moins cher, chez les teutons, c’est le cochon, le boeuf est en général plus cher qu’en Brance.

                    2. Aristarkke

                      Mon supermarché favori (taille de l’ alimentaire à l’ équivalent d’ un hyper) commercialise des poches de viande pour cuisine de collectivité qui conviennent aussi pour la congélation en amateur. Le kilo d’ entrecôte oscille entre 9,90 et 11,90€ le kilo pour une qualité très convenable… Provenance du Danemark ou de l’Allemagne… Le relatif inconvénient est de devoir acheter aux alentours de 3kgs d’ un coup.
                      J’ai l’impression qu’il y a des bouchers tudesques qui se sucrent…
                      Cela dit, au moment des fêtes de fin d’année, le même supermarché met en rayon du boeuf Angus aux alentours de 35/40€ le kilo voire du Kobe japonais dans les 60/70 € le kilo…

                    3. René-Pierre Samary

                      « J’ai l’impression qu’il y a des bouchers tudesques qui se sucrent… »
                      Le débit de viande de boeuf ne doit pas être (relativement) énorme en Allemagne (pov’ z’animaux, et toussa). Ici au Portugal, pas de grosses ventes non plus (le porc et le poulet privilégiés dans les habitudes alimentaires).
                      La rareté fait le prix (et peut être organisée). Vendre un kg de barbaque trois fois plus cher signifie un même bénef pour (en gros) trois fois moins de travail.
                      J’ai bon ?

                    4. albundy17

                      « Grosses crevettes fraîches à 10/kg. »

                      rps, t’es hors concourt, les portugais son moins cons (l’iode, l’iode) mais tes crevetes sont cheres

                    5. albundy17

                      Ha l’Ari: « voire du Kobe japonais dans les 60/70 € le kilo… »

                      Dans le coin que tu affectionnes, « les artisans du gout » à coté des ptits zavions de bondues, de la mimolette à 40 euros, très bonne, je bouffe la croute pleine de vers, ça fait rigoler les enfants. mais j’ai vu du foie gras à 180, du saumon fumé à 95, etc.

                      Par contre j’ai découvert des fruits ou légumes, très très achalandé.

                    6. Aristarkke

                      Ici au Portugal, pas de grosses ventes non plus .

                      En Italie (à cause de l’utilisation intensive du veau dans la cuisine), en Espagne ou en Grèce, le boeuf est difficile à trouver et cher mais les paturages que cet animal réclame sont aussi plus rares…

                    7. Aristarkke

                      Grosses crevettes fraîches à 10/kg.
                      Fais en une cure ! Ici, selon mon expérience, le minimum oscille entre 15 à 20 € le kg
                      Le seul produit marin qui soit bon marché est à ma connaissance le kg de moules qui tourne autour de 3€ le kg pour de la moule de Hollande. Les bouchots sont à 50% de plus minimum…

                    8. Aristarkke

                      Al, je suis preneur pour une adresse qui fournisse de la mimolette extra-vieille (celle qui est dure comme du caillou et fissurée de partout, paraissant se désquamer comme une lépreuse…
                      J’ai longtemps eu un papy qui en avait à un prix raisonnable sur le marché de Croix mais il a arrêté son activité vers 2000 et il avait de plus en plus de mal à s’en procurer. (le fromage n’est pas présentable et pour le couper (plus exactement le fendre), c’est pratiquement obligatoire d’être un homme, même avec le couteau à deux poignées..
                      Dans toutes les régions où je traîne mes spartiates, on trouve de la mimolette présentée parfois comme de l’extra-vieille ùais qui est au mieux de la vieille un peu jeunette…

                    9. albundy17

                      « Al, je suis preneur pour une adresse qui fournisse de la mimolette extra-vieille (celle qui est dure comme du caillou et fissurée de partout, paraissant se désquamer comme une lépreuse… »

                      intermarché de wambrechies, régulierement, la belle mere m’en achete (super cassante, excellente), sinon pas mauvaise et presque comme tu dis aux artisans du gout, y’a du 27 mois d’afinage en cave, ça doit être sur marcq, plein de très autres joli produits

                    10. MichelC

                      Grosses crevettes fraîches à 10/kg.
                      Ne pas oublier l’oignon, excellent pour les articulations…

                    11. Pheldge

                      @ Aristarque 19 h 48 : « de l’extra-vieille mais qui est au mieux de la vieille un peu jeunette… fissurée de partout, paraissant se désquamer comme une lépreuse… » bon, une « extra-vieille », pour un extra-vieux, c’était prévisible, mais pour ce qui est du reste, tu aurais pu nous épargner la description détaillée !

                    12. Aristarkke

                      Surtout pas, Philou. C’est volontaire pour écœurer les ceusses qui ne connaissent pas, renforcer leur aversion pour un fromage aussi mal foutu d’ apparence afin qu’ils évitent de venir nous disputer le peu qui traîne dans la distribution…
                      😛

                    13. BDC

                      De la mi-mollette extra-vieille qui désquame … ah c’est sûr que ça donne pas envie ! Manque plus que le mycellium purulent et le tableau sera complet ! Heureusement que nos contrées fournissent aussi du fromage frais au cœur tendre 😉 …

                    14. Pheldge

                      Bande de petits bras ! vous voulez du fromage qui décape ?
                      madame.lefigaro.fr/cuisine/le-casu-marzu-ce-fromage-infeste-de-larves-vivantes-021116-117584

                    15. albundy17

                      Mdr, dans l’article ça cause aussi de la mimolette, c’est vrai qu’une fois bien affinée on peut voir du mouvement avec une petite loupe

                    16. Pythagore

                      Pour ceux qui s’aventureraient au nord du nord, ici on trouvait de la vielle mimolette, tellement vielle que souvent il y avait un gros trou au milieu.

                      google.de/maps/place/Cremerie+La+Ferme/@51.0351622,2.3778196,20.75z/data=!4m5!3m4!1s0x0:0xfe7a8171ff8f7f92!8m2!3d51.0351797!4d2.3780103

              2. Calvin

                Comment ça, concurrence faussée ?
                Si la concurrence devait utiliser les mêmes process, les mêmes charges, les mêmes matériaux, les mêmes techniques, il n’y a alors plus de concurrence.
                Ceux qui produisent des services avec de faibles charges (choix des habitants du pays) ont cet avantage concurrentiel et pas forcément un autre.
                Le client parcourt ses attendus et l’offre puis choisit.

                1. Vassinhac

                  il faudrait aussi lutter contre la concurrence des pays plus ensoleillés pour la production des bananes, ça nuit aux bananes métropolitaines.

                  1. Aristarkke

                    Les bananes: je ne sais pas mais les olives, si !
                    En Provence, elles subissent des stresses hydriques (of course, conséquence du réchauffement climatique) que les concurrents d’Italie, de Sicile, d’ Espagne, de Grèce, de Turquie ou du Maghreb n’ ont pas en raison de pluviométries plus abondantes qu’ en Bretagne sans parler de celles de la Grande…
                    Il va falloir envoyer le VRP aller leur expliquer qu’ils doivent arrêter de profiter de leur richesse anormale en eau pour arroser leurs oliviers aussi abondamment (forcément puisque cela n’ont pas de stress hydrique à redouter).

                    1. albundy17

                      « stresses hydriques  »

                      oui, c’est marrant…

                      Par chez moi, le cumul de pluie à fin juillet montrait un déficit vs la moyennedes 20 dernières années de 25 mm sur les 500 pour cette période, heureusement je ne peux plus arroser le jardin ou remplir la piscine.

                      Coup de bol, les espaces vert sont vert

                  1. Calvin

                    Pas trop compris la référence aux olives et à la banane de Harry…
                    Quoi, entre les olives et la banane, il n’y a qu’un canal à traverser.

                    1. Aristarkke

                      Et puis, pour un marseillais, la référence en taille reste trop modeste pour sa compréhension…

          1. Pheldge

            Il y a aussi le furtif : « l’étreinte, deux heures » , qui permet aux apprenties comptables de se retrouver avec un polichinelle dans le tiroir !

              1. Pheldge

                ♪♫ « le plastique c’est fantastique, le caoutchouc super doux , c’est une question, de réflexe, moi je préfère le latex … » ♪♫ 😀

            1. BDC

              Namého ! Jr. c’est un grand blond aux yeux bleus, pas un petit bedonnant qui chausse du 48 ! (Bisous Sam). Bon, je suis peut-être tombée enceinte pendant mon service, et encore je suis pas sûre c’était peut-être avant, me souviens plus. Ce qui est sûr en revanche c’est que Sam m’avait proposé d’être le géniteur, hérédité, QI, toussa, en toute amitié évidemment, et que j’ai refusé cette offre bien trop généreuse, pour conclure il m’a traitée d’impénétrante, si ça c’est pas une preuve 😀 !

              1. Pheldge

                On s’est sans doute inspiré de la générosité sexuelle incomparable des Canelas : « Outil, nourriture, mari, épouse, le Canela ne refusait rien à ses voisins. D’autant que, selon lui, un embryon a besoin de la semence de plusieurs hommes…. »

                lepoint.fr/culture/le-tour-du-monde-du-sexe-la-generosite-sexuelle-incomparable-des-canelas-11-08-2017-2149368_3.php

              2. Pheldge

                « je suis peut-être tombée enceinte pendant mon service … » si c’est pas un aveu ? Et le pire, c’est qu’elle n’en est même pas sûre ! Ô Très Débauchée dois-je comprendre qu’après le furtif au bureau, vous remîtes le couvert au logis* ?

                * ça s’appelle faire le « je nique au logis » 😀

                1. BDC

                  Maître Pheldge, « débauchée » … comme vous y allez ! Puisque je vous dis que mon comportement a toujours été exemplaire. Demandez à Sam, prise et reprise : ie embauchée, pas embrochée !

                  1. albundy17

                    « pas embrochée ! »

                    Ha, il en a une petite ? :mrgreen:

                    Décidement tu nous en fais un pauvre tableau, petit, bedonnant, pieds de clown et attributs en rapport …

                  2. Pheldge

                    Justement, ô Très Libertine, vous précisez bien « demandez à Sam », sous entendu, il confirmera, que vous fûtes, « prise et reprise … » C’est carrément le gang-bang que vous suggérez ! 😉
                    N’oubliez pas que s’il y a des vieillards lubriques, il y a aussi des enfants innocents qui vous lisent !

                  1. Aristarkke

                    C’est pas nouveau sous le soleil…
                    Je tiens de personnels navigants d’AF qu’il y a des chambres sur-occupées lors des escales de « pause », surtout dans les pays qui n’aiment pas les débâchées…

                    1. Albundy17

                      Ça me rappelle cette visiteuse médicale lors d’un séminaire à Paris, un remake loanna dans la piscine avec plusieurs mecs, piscine posée au centre de l’hôtel et tout le monde aux fenêtres, elle ne se rappelait plus mais la mémoire lui a également été rafraîchie…

        1. patatrac

          @ Albundy17
          Dites plutôt Europe centrale, pays de l’Est fait un brin Georges Marchais. Ces pays, donc, qui eux, ont déjà été vaccinés contre le socialisme réel! Et ils se foutent poliment de ce qu’Emmanuel leur dira, la sphère d’influence économique pour eux, c’est l’Allemagne et l’Autriche, avec plus loin le RU. Peut-être la Pologne écoutera d’une oreille distraite, avec un verre de vodka à l’herbe de bison en main.

          1. Pythagore

            En Pologne, on trouve Carrefour city, Auchan, Leroy Merlin, Castorama, malgré cette concurrence dêêêllooiiiaallle des bas salaires, ils semblent que qq entreprises françaises profitent du marché.

            Le problème, c’est que la France est un incapable de trouver un équilibre commercial avec ses principaux partenaires, ce que l’Allemagne a su bcp mieux gérer jusqu’à maintenant, trop bien même vu les excédents.

            1. albundy17

              Le probleme, c’est que le français doit imaginer quelle va être la prochaine taxe, son montant, et l’inclure dans son prix de vente pour pallier à la rétroactivité.

              Forte chance que les enseignes que vous citez soit plus bénéficiaires en pologne qu’ici, malgrè les niveaux de vie

      2. kekoresin

        C’est vrai Zorba, je m’a trompé entre l’oeuf et la poule. En même temps, je pense que la descendance des losers actuels n’a pas finit de percer des petits trous dans la coque!

        Et puis ces crétins aux manettes sont bien des descendants de leurs ascendants, juste histoire d’avoir le dernier mot en toute mauvaise foi 😉

        1. Aristarkke

          Pour l’ instant, la descendance directe officielle de Flop Joene est compromise par la nature avancée de son épouse. Encore que certain sorcier italien arrive à de la génération spontanée un peu aidée dans sa spontanéité.
          Maintenant, celle de son entourage ne va pas être un encouragement à l’ amélioration de la race ou de sa pretenditude de race (pour coller à l’évolution)…

  8. René-Pierre Samary

    Ce que fait ou projette Monsieur Maquerond est encore difficile à discerner après seulement cent jours. Mais ce qu’EST Monsieur Maquerond devient tout à fait lisible, et inquiétant. On a été bassiné par des palinodies sur le statut de la « première dame », on a fait des poutounes à Monsieur Trump, on le voit partir maintenant pour une grande tournée à l’Est à propos des travailleurs détachés, dont on voit d’avance l’inutilité, mais qui va conforter l’image d’un Président-leader européen, à seule visée franco-française.
    En 1564 débutait le grand tour de France de Catherine de Medicis et du jeune roi Charles IX, à fins de lui donner une stature. Huit ans plus tard, la Saint-Barthélémy. Comme quoi la propagande ne peut pas grand-chose contre les tendances lourdes de l’Histoire. Notre histrion de Président va se heurter à celles-ci. Il pourra plier ou se durcir (sa personnalité le poussera vers le second terme de l’alternative). Dans le premier cas, on aura un Chirac ou un Hollande-bis. Dans le second, plus probable, la grasse (typo) conclusion de notre hôte peut permettre d’envisager un quinquennat plein de bruit et de fureur. Comme je le disais précédemment, il n’est rien de tel qu’un histrion désabusé sur son pouvoir de manipuler pour virer despote.

  9. Aristarkke

    Monseigneur, dans votre péroraison, peu est-il bien approprié à moins que ce ne soit beaucoup (qui gagnerait à être remplacé par bien)… 😕

  10. Bonsaï

    Il faut juste espérer qu’il reste encore à Macron un peu de cette créativité originale qui est sa marque de fabrique et qu’il n’a pas tout épuisé pendant sa campagne…

    1. Royaumont

      La créativité de Maqueron consistait à faire passer du vide pour de la substance, à promettre par sous-entendu et à laisser croire que le dupe, c’est l’autre. Cette ambiguïté est efficace pendant une campagne, mais devient une tare quand il faut exercer le pouvoir : soit il reste dans le flou et ne fait rien, ce qui exaspère tout le monde, soit il en sort et ceux qui se découvrent dupes sont autant d’ennemis irréconciliables.
      Même s’il est beaucoup plus présentable que ces prédécesseurs, sa chute sera encore plus vertigineuse, sa campagne en forme d’escroquerie va le plomber.

      1. albundy17

        « La créativité de Maqueron consistait à faire passer du vide pour de la substance, »

        Si on ne peut reprocher à macron quelquechose, c’est bien celle là, lui même l’a dit, les programmes ne servent à rien, et il a raison, il est président

      2. Pythagore

        +1

        Maqueron n’a ni vision globale ni stratégique et à aucune idée de ce qu’il veut arriver à faire à long terme (si ce n’est servir ses mentors), il agit et réagit en fonction des problèmes et des modes qui se présentent ce qui correspond à peu près à la façon de fonctionner du manager moyen de nos jours, et qui consiste à gérer les problèmes et non les gens, les structures, l’avenir.
        Mon expérience est que cela mène nul part. Quand on ne sait pas ou on veut aller, difficile d’arriver à quoi que ce soit.

        1. Mildred

          Ne pas savoir où on veut aller, est la bonne méthode pour arriver n’importe où. Méthode que d’aucuns célèbrent sous le nom de « créativité » !

          1. Pythagore

            Suis curieux de voir où la « créativité » de Macron nous mènera, « n’importe où » semble effectivement la réponse la plus probable.

  11. Villon89

    Quelques grèves parasites en septembre et les velléités de changement tomberont à l’eau. Il restera alors quatre ans à attendre (En fait 3 puisque les journalistes nous vendrons l’élection avant l’heure !). On saupoudrera alors le quinquennat de « révolutions » sociétales permettant l’accouplement entre éléphants et souris et le tour est joué ! Macron fait comme les autres : il est urgent de ne pas changer un système qui a montré son « efficacité » depuis 50 ans

    1. Bonsaï

      Je ne crois pas.
      Malgré son petit air original et créatif, en réalité il est en service commandé. Il est aux avant-postes des envahisseurs jupitériens. La méthode est simple : d’abord on séduit, on hypnotise. Après, on fauche… et on ramasse la mise.

    2. Royaumont

      Le scénario n’est peut-être pas écrit. Macron est autoritariste et cassant, les mouvements de la rentrée pourraient donc être réprimés avec une dureté inhabituelle. Après, ce qui se passera dépendra de la motivation de ses opposants. S’ils insistent et montent en régime, on pourrait entrer en terrain dangereux.

    3. kekoresin

      Des souris avec un trou de balle de 50cm est un BON programme (sauf pour les souris). A moins qu’il s’agisse d’un message crypté et que les éléphants soient ceux du PS, auquel cas les dites souris auront un trou du cul de 1m de diamètre comme les les bipèdes hexagonaux, assez large pour lister toutes les taxes et régulations sur un parchemin, le rouler, et l’introduire en souplesse sans jérémiades ni couinements intempestifs…

  12. BDC

    Bon là je suis sérieuse. « Macron montrait avoir compris que la presse ne serait pas forcément une alliée sur le long terme. » Pour moi c’est la presse qui a amené Macron au pouvoir, et ensuite elle l’a un peu égratigné, ça me donne plutôt l’impression que c’est une forme d’avertissement « n’oublie pas qui t’a fait et qui a le pouvoir ». Il sent le capitalisme de connivence à plein nez, on verra bien s’il arrive à les dominer (il a le pouvoir), ou si c’est encore la presse qui gouverne (il est un laquais).

  13. Val

    J’avoue désormais écouter/lire les infos à la manière de la lecture d’un roman du juge Ti : on sait dès le départ qui est mort (ici : le pays, pour ceux qui n’auraient pas suivi) et qui a tué (la FP et affiliés) et tout le sel consiste à suivre les personnages dans leurs tribulations pour savoir comment ils vont se faire confondre par le sagace juge Ti . Malheureusement la comparaison ne va pas à son terme car ici bas, pas de juge Ti et donc personne n’est inquiété.

    1. BDC

      Personne n’y a cru … ici non, mais chez mes bobos, c’était le Messie Dieu est parmi nous pour prendre enfin soin de Gaïa, et faire du ménage éthique dans nos institutions. Comment ? … Et le chômage ? Ah oui, c’est ennuyeux, bah on verra, plus tard si on a le temps.

        1. Pat

          C’est pourquoi je l’appelle Jean du football (en plagiant un peu Maître H), mais j’ai déjà fait un flop il y a quelques jours…

          1. BDC

            Allez savoir qui a compris ma blague de l’arrière-centre ? Et si je dis que René est fan de foot … qui saisira ma contrepèterie ?

                    1. Bonsaï

                      La haute herbe c’est déjà du passé., autant dire du fantasme.
                      Actuellement la Belle en est aux marigots du business franchouillard, revisité par les afficionados des séries TV américaines…

                    2. albundy17

                      Jalouse, toi aussi t’as choppé de la vieille nouille que tu regrettes de n’en voir que dans la casserolle plutot que le moule

                    3. albundy17

                      j’y repense, elle n’a pas la moitié de ton age !

                      Elle va pouvoir dérouler du cable, elle…

                    4. BDC

                      Rrhhooo Albundy, c’était juste un endroit anatomique, pas une position sous la douche ! Et puis je ne suis pas quadragénaire ! Namého !

                    5. albundy17

                      Quadra dans 2 – 1 – zero .

                      demain quoi 😀

                      Pour le reste, t’as pas associés le milieu du foot et le millieu… euh l’autre quoi …, hein ? Coquine va

      1. BDC

        J’ai oublié, prise à mon propre jeu : l’immigration, mes bobos et moi on en a besoin. Perso depuis 2014 je ne bosse qu’avec des immigrés, bac+5 études grandes écoles parisiennes. Si on ferme les portes je ne peux plus travailler, ils viennent se former chez moi et 1 an après avec ma boîte sur leur CV vont voir ailleurs. (Non ils ne me fuient pas j’ai gardé d’excellents contacts avec tous. Au fait, P&C il est où ? ) Tout ça pour dire que les bobos sont pour l’immigration, ce sont des alliés (collègues, employés de maison ou simple bonne conscience), et pas des concurrents pour eux.

            1. Pheldge

              Nous notons, Amélie, le « pas encore »… Nous y voyons comme un désir secret, un fantasme qu’on essaye vainement de refouler 😉

              1. BDC

                Cette Amélie-là, on se demande d’où vient son succès. Elle écrit certes, mais… je cherche encore son talent. On dirait la meilleure copie du bac français de 1990.

                1. Pheldge

                  Rectification : « la meilleure copie du bac français de Belgique de 1990. »
                  Un peu comme par ici, quand on lit une tirade tout aussi végétale qu’helvétique, c’est pas du français, c’est du suisse ! 😀

                2. René-Pierre Samary

                  S’il s’agit de la Nothomb, ce n’est pas la pire. Je recommande vivement le livre de Pierre Jourde, « La Littérature sans estomac », à commander chez A…on et livré à la Poste, aux heures ouvrables, quand la près-de-se-poser est de bonne humeur (éviter certains âges, certaines semaines).

  14. Val

    Sérieusement je me demande combien de temps il faudra pour que tout le monde ait enfin réalisé que les hommes politiques n ‘ont en réalité strictement aucun pouvoir. Cela me fait furieusement penser à l’ex bloc de l’est où le pouvoir réel était masqué, tenu par les RG lesquels tenaient souvent des postes subalternes et menaient en réalité le jeu. A la chute du mur, on a ainsi vu émerger la « vraie » hiérarchie , un simple monteur de bande en salle info devenant du jour au lendemain directeur informatique par ex.
    Macron m’interpelle, il appartenait à la classe qui tenait ce pouvoir, quelle mouche l’a piquée pour qu’il ait brutalement envie de passer de l’autre côté du miroir ? Sans doute son égo, j’imagine, le pouvoir ne lui suffisait pas , il voulait la renommée, les attributs. Il n’a pas saisi que chez nous il a gagné les uns en perdant l’autre.

    1. Calvin

      Tut tut tut.
      Les élus ont peu de pouvoir réel pour faire bouger les lignes, dérouter le titanic de sa trajectoire vers un gros iceberg, ou vraiment orienter un pays. Voire même déclencher une guerre frontale que même Kim ou Donald n’y arrivent pas.
      Mais ils ont le pouvoir dévastateur de créer mille contrariétés, de nous nous noyer sous une avalanche de poncifs, de normes, de taxes, de lois, de déchets pardon décrets, etc.

      Pour paraphraser un grand auteur, assez peu connu en France, cette avalanche ensevelit tout le monde dans un silence sépulcral, alors qu’une explosion laisserait des victimes qui couinent très fort.

      1. Higgins

        +1
        Notons que Flamby, non content de nous les avoir brisées pendant cinq ans a remis le couvert (le pays se contrefout de ce qu’il dit) et compte ne pas s’en tenir là. Il incarne parfaitement l’esprit de nuisance. S’il pouvait se taire, il rendrait service au moins une fois dans sa vie.

      2. Val

        @H16 Ils nuisent c’est sur, mais est-ce le résultat de leur volonté propre? Ils sont juste le bras qui passe les lois, mais en fait ils ne font que passer les plats aux lobbies qui les ont élus. Leur petit pouvoir réel se résume en fin de compte à assouvir leur lubies : les feus de la rampe, les femmes, le coffre en banque que sait-je … maigre pouvoir . Ceux qui ont voulu sortir de ce rôle de laquais ont vite déchanté. Je suis vraiment interloquée par le fait que certains d’entre eux croient vraiment pouvoir faire quelque chose (j’en ai été témoin indirect en son temps) . Et ils se brisent invariablement à l’étanchéité du système. Système dont ils se bornent à accompagner plus ou moins élégamment la lente descente aux enfers .

  15. Pythagore

    « pouvoir dévastateur de créer mille contrariétés »
    +1000

    « Les élus ont peu de pouvoir réel »
    Ben si eux n’en n’ont pas qui en a ? Par contre ils ne peuvent pas tout comme on attend d’eux. Et ils ont affaire à des sphères d’influence, à eux de les gérer pour arriver à remplir leurs objectifs. Par contre un citoyen qui se fait élire président pour être aimé, il a pris le mauvais job. Il aurait du faire chanteur ou acteur, continuer se jeune carrière débutée au théâtre.

    Lorsque Maque-tout-rond a été confronté aux 8 milliards, il a eu à faire des choix. Il aurait pu choisir d’entamer une réduction des Fonx, seuleument voilà, ca aurait tué
    son électorat déjà réduit. Alors on tape sur d’autres à petite (APL) ou grosse doses (militaires).

    En fait pour réussir Maquerond devrait probablement se mettre son électorat à dos. Ce qui en soit ne serait pas une catastrophe car il en gagnerait un autre, mais il faut avoir le courage de le faire.

    1. BDC

      Il n’a aucune excuse pour ne rien faire. Il a eu l’intelligence de se faire élire sans faire de promesses, les sondages sont mauvais ? La presse pas contente ? Et alors ? Au pire ça donne une ou deux manif’ pour tous, même ça Hollande a su gérer avec quelques interpellations de dangereux extrémistes, de droite, forcément de droite. Donc il est où le problème ?

      1. Pythagore

        Bien d’accord.
        Il semble que sa compétence se limite à la com’, au réseautage et à savoir se faire élire, et pour ca il faut reconnaître qu’il est brillant. Mais maintenant, on cherche la suite.

        Ce que je ne comprend pas, c’est l’incapacité à utiliser les événements pour réformer.
        Le Brexit constitue un événement idéal pour obliger à qq réformes en Europe.
        e.g. construire un autre modèle d’alliance éco non politiques avec nos partenaires limitrophes de l’EU comme la Turquie, ou une alliance méditerranéenne lancée par Sarko et tombée dans l’oublie.

        Personnellement forcé d’acheter un article produit dans un pays à bas coût, je préférerais encore que mes slips et chaussettes viennent du Maroc ou de Turquie plutôt que de chine.

        8Milliards de déficite, ah ben mes pauvres fonx, va falloir faire des efforts.

        Mais non rien tout cela zero vision, nada, à la place Macron veut empêcher le schmilblick de tourner et va taper sur les polonais détachés.

            1. Pheldge

              Quelle idée aussi RPS, tu trouves de l’Afghan en barrettes de 20 € à la cité des Luths à Gennevilliers, pas besoin de prendre l’avion pour planer ! 😉

              1. Aristarkke

                C’est là où tu te fournis en RP ??? Il est vrai qu’il n’y a qu’ à suivre la Seine à partir de Levallois Perret, dit Auguste…

        1. BDC

          Jamais remarqué, comme quoi je ne le regarde pas. C’est des bagues de Brizitte, elle doit avoir peur de le perdre, ou alors il y a eu une grosse bêtise, ils ont failli se séparer et se sont rabibochés, pas de quoi fouetter un chat.

          1. Aristarkke

            C.a.d. que le marché des jeunots qui sont en même temps président de la Ripoublique est un peu étroit en potentiel…
            Or, il parait que les femmes aiment la sécurité et ont tendance à mettre en oeuvre tout ce qu’il faut pour l’ obtenir, d’ où le sentiment de vénalité qui leur est parfois attribué, ce qui est naturellement un non-sens de leur point de vue d’après la logique qui va avec…
            Donc un tenu vaut mieux qu’un tu l’auras (peut-être)…

  16. Zer

    Quid des « États généraux de l’alimentation » ? Ce genre d’abomination vénézuelliste ne risque-t-il pas de rendre négligeable les mini réformettes en cours ?

  17. MichelC

    On est presque à 100% en proportion de la dette au PIB 🙂
    ♪♫ On est, ♪♫ on est, ♪♫♪♬♩♩ les champions ♪♫♬ 🙂
    Plus que quelques jours à patienter.

  18. Aristarkke

    Une qui n’a pas à se plaindre des cent jours, c’est Méremptoire! Elle annonce lilli et orbi qu’ elle vient d’ obtenir de Collomb (le prétendu ministre de l’intérieur) le rétablissement de la police de sécurité du quotidien (elle ne parle pas du journal la voix du nord). Ce titre ronflant est la fait le nouveau dont sera parée la police de proximité supprimée en 2003 par l’ infâme Sarkozy!
    Là aussi, on se demande ce qu’ a foutu Peak de la Faribole pendant cinq ans alors que Méremptoire tire le cordon de la chasse d’ alarme depuis dix ans compte tenu de l’ insécurité engendrée par les dealers et autres trafiquants…
    [Certains jours, c’est Marseille sur Deûle…]
    Cependant aucun nombre de sicaires n’ a été fourni et ce déploiement devrait se faire avant la fin de l’année (laquelle?)…
    Et par rapport à 2003, il y aura un renforcement des effectifs!!!
    Les promesses ne coûtent toujours rien…

    1. albundy17

      , la Deule, et cette très vieille blague politiquement incorecte qui date de 30 ans: la diférence entre la Deule et le Nil ? le Nil y a de l’arabe que d’un coté.

      C’était le bon temps :mrgreen:

  19. Aristarkke

    A l’ issue de ces Cent jours, la Kulture devient un peu plus orientalisée…
    La commune d’Houplin-Ancoisne possède une sorte de petit jardin botanique, lequel vient de voir la naissance d’un anon, fruit des amours d’ Ernest et Dalila…
    Selon la coutume indigène du lieu, le nom de baptême de tout animal né en son sein doit être d’ origine grecque… Outre qu’il faut débuter par H, lettre de cette année.
    Fort bien. Vote du public lancé.
    La VdN rapporte (sans malice) que jusqu’à la semaine dernière, Hélios et Hippolyte se tutoyaient en tête mais se sont fait coiffer sur le poteau par Houmous…
    Consternation comme aurait pu dire Alain Souchon…
    Parce que si sept pays (dont la Grèce) se disputent d’ avoir inventé ce met, au niveau étymologique, il n’y a que l’ arabe et l’ hébreu en lice…
    Qui parle de remplacement…

    1. Dr Slump

      Consternifiant, c’est surtout qu’après Helios et Hippolyte, ils auraient pu trouver mieux que Houmous… Houmous! Sérieusement, Houmous! Pourquoi pas Kebab ou Fallafel? Ils n’ont même pas pensé à Zorba, tant il est évident que ce dernier est Grec?

  20. Calvin

    Hollande se permet d’oser critiquer son successeur…
    Il ose vraiment tout. Il ressemble enfin à quelque chose, depuis la fin de son mandat.
    Depuis qu’on
    l’a mis dehors.

  21. Aristarkke

    Toujours pour Méremptoire, les cent jours lui apportent l’ exécution d’une décision de justice de février dernier ordonnant l’ expulsion d’ un camp de Roms dit du Pont Royal. Les Roms sont déjà partis puisque prévenus avant le week-end pour aller peupler d’ autres terrains vagues vacants de Lille (il en reste??? vu déjà les campements en place???). Quant à Lille et la CUDL, elles s’occupent de nettoyer les carcasses de bagnoles (désossées), de caravanes déglinguées et autres épaves abandonnées sans parler des ordures ménagères (quinze conteneurs de 250L installés pour cette communauté mais apparemment insuffisants) avant d’installer des blocs de béton d’ une tonne, en veux tu en voilà (ceux dont Barcelone n’ a pas voulus ???).
    Le plus marrant est qu’il y avait déjà de blocs de béton en place avant l’ installation des Roms présentement déplacés mais aussi des arbres… que lesdits Roms avaient coupés en partie pour se faire le passage…
    A part cela, stationner devant SA porte de garage est insupportable pour la puissance Publique selon le titre qu’ elle s’arroge…

    1. albundy17

      bizare, comme ça on te penserait un peu colère, t’avais une vue sur le parc ? Perso je me suis barré de là bas en 2001, pour feter son arrivée

      1. Aristarkke

        Non mais tu as une vue imprenable sur l’endroit quand tu prends la sorte de boulevard qui joint le carrefour (où tu tournes pour La Madeleine Centre) et que tu le suis en direction de l’Esplanade, là où tu bifurques pour Lambersart. Ta sortie trace une sorte de cercle et ce terrain est dans l’intrados de la chaussée. Il se trouve qu’arrivé hier soir, il n’y avait plus personne mais au minimum trois à quatre épaves de voiture désossées, autant de caravanes (hors d’âge) éventrées et des tas d’immondices préparés pour l’enlèvement…
        Vraiment sympa d’avoir une champ d’ordures sauvages quand tu arrives dans la commune…
        Quant aux arbres qui formaient autrefois un bosquet touffu et présentable, il n’en reste au mieux que la moitié éparpillés et clairsemés sur la périphérie du terrain…
        Donc, ils ont été virés de LIlle Pont Royal pour aller en fait se recaser toujours à Lille mais à d’autres endroits, sachant que des campements Roms, il s’en trouve au moins trois autres actifs *à ma connaissance* et déjà bien remplis…

        1. albundy17

          « T’as gagné du pognon en économies d’impôts locaux, »

          Je n’ai pas gagné que ça, les citadins sont devenus totalement tarés, sans doute l’acces à la kulture….

          Je suis passé à Lille cet été, une premiere depuis une 15aine d’année, garé comme d’hab à cotè du palais de justice, trop cool les putes service trois pièces officiant là, a la barbe (c’est le cas de le dire) des flics habitués.

          ça pue gravement, (l’odeur, hein, vraiment olfactif), meme la marque est moisie. Et les cons klaxonnant, ils se prennent pour des parigots…

          La région est devenue pitoyable, je n’y passerais plus que comme d’habitude pour les faits de noel, comme il gele on ne sent plus rien et y a des lumières pour masquer le désastre

  22. Dr Slump

    Bonjour, ça ne peut plus durer:

    Le groupe d’Eve Angeli annule le concert qu’il devait donner à la fête du cochon, organisée par une mairie FN, sous le signe de « la tradition d’abord ». Ils invoquent le fait qu’ils n’étaient pas informés du caractère très vilain du thème de cette fête, et qu’ils ne souhaitent pas soutenir.

    Des pompiers britanniques sont invités à manger des saucisses de porc par un producteur dont ils avaient sauvés les porcelets du feu, et le remercient sur Facebook. Des militants végétariens se disent offensés, et exigent des excuses.

    Un ancien agent de la CIA veut racheter Twitter pour en virer Trump.

    Le maire de Venise prévient: « Si quelqu’un crie ‘Allah Akbar’ nous l’abattrons ».

    Ha-ha-ha-ha! Je me mmmarre!

    Pourvu que ça dure!

Laisser un commentaire