Les âneries de Ségolène

Arrêtez les rotatives ! Actuellement, en France, on pourrait croire l’actualité particulièrement morose, remplie d’affaires sordides et de petits tracas politiciens sans envergure. Il n’en est rien, et pour cause : Ségolène Royal agit !

royal : la crisitude

Ségolène Royal, pour ceux qui n’auraient pas suivi, c’est cette sexagénaire un peu perdue, antérieurement en charge de la propagande écologique, qui fut débarquée avec son ex-concubin suite au « renouvellement » drastique de la scène politique française en mai dernier, et que l’actuelle équipe au pouvoir a placé de façon humoristique en charge de la bonne tenue des pôles terrestre en termes de glace et autres compléments du whisky.

Cette fonction ne recouvre d’ailleurs pas seulement les pôles comme nous l’apprenait un article du Monde paru en septembre qui revenait en détail sur les nombreux et importants déplacements partout sur le globe (en avion à pédale ou électrique, évidemment) que Ségolène pourrait défalquer auprès du contribuable français : en plus des icebergs, elle se retrouve aussi en charge de l’alliance solaire qui vise à renforcer la coopération Nord-Sud autour de cette énergie renouvelable.

Et même si l’on pourrait croire que la fonction de Reine des Neiges d’Ambassadrice chargée de la négociation internationale pour les pôles arctique et antarctique est un quasi-vrai job à temps plein, cela n’empêche pas notre ex-ministre ex-candidate ex-élue ex-concubine exubérante de trouver encore le temps d’intervenir dans une actualité qui, on l’a vu, se passait pourtant très bien d’elle.

Certes, il lui aurait été difficile de garder son silence alors que Nicolas Hulot, l’actuel ministre de l’Écologie et des Shampoings Controversés, subit de plein fouet la réorientation quelque peu brusquée du gouvernement en matière de nucléaire ainsi que ses atermoiements sur la question du glyphosate : sur cette dernière question notamment, l’ambassadrice a voulu clairement rappeler l’importance de la fermeté et d’une résolution chevillée au corps lorsqu’il s’agit d’imposer une décision de préférence douteuse à des partenaires européens oscillant entre la gêne et la consternation.

Alors que la souplesse s’impose lorsqu’on glisse sur la glace de la banquise des pôles, Royal aura expliqué qu’il fallait a contrario être « extrêmement ferme sur le glyphosate », notamment parce que, selon elle, la France était observée et devait rester à l’avant-garde des progrès humain.

La saillie n’a cependant pas eu l’heur de plaire au brave Nicolas qui s’est empressé de la recadrer aussi fermement qu’une ambassadrice trottant sur du glyphosate :

“Merci du conseil mais pardon je n’ai pas besoin de ce conseil pour être ferme. Je ne fais aucune concession sur la santé.”

Beaucoup, devant une telle réaction, auraient compris le message. Pour notre plus grand plaisir, il n’en est rien puisque Ségolène n’a pas hésité à vigoureusement embrayer sur le commentaire d’actualité alors que la COP23 approche.

Cette COP23 est l’évident prolongement du raout ridicule qui eut lieu il y a deux ans à Paris et elle se déroulera alors que pays officiellement désigné comme l’un des principaux pollueurs, les États-Unis, refusera d’y participer : Donald Trump n’a pas jugé nécessaire d’y venir.

Pour Ségolène qui a toujours une ânerie une pensée profonde à partager sur tous les sujets et alors qu’elle n’est même pas refroidie par la sèche réponse du ministre Hulot, il était impensable de ne pas immédiatement donner son avis sur cette absence du président américain à la grosse sauterie écolo en question : pour elle, c’est évident, « le retrait des États-Unis a galvanisé les forces de tous ceux qui veulent avancer ». (Au passage, la direction d’avancement restera bien sûr à déterminer et elle est relativement sans importance, la mode du moment consistant surtout à se mettre En Marche, peu importe vers où.)

Et comme notre ambassadrice n’est pas à une ânerie pensée profonde près, elle en a profité pour nous livrer son analyse géopolitique et économique des décisions du président Trump ; pour elle, Trump « gère son pays comme certains gèrent leur entreprise, en cherchant le profit politique à court terme et la satisfaction de sa clientèle, qui lui reste pour l’instant fidèle ».

On croirait lire la profession de foi de tous les politiciens français des 40 dernières années, au premier rang desquels Ségolène joue d’ailleurs des coudes, qui, tous, ont eu à cœur le profit politique de court terme et la distribution de sucrerie pour leur clientèle.

Du reste, on peine à voir ce qui poserait un problème de gérer un État comme une entreprise en tentant par exemple – pensée abominable – d’équilibrer un budget voire – la pensée devient quasi-pornographique – de réaliser un excédent budgétaire, ou d’attendre des administrations qu’elles fournissent un service décent à la hauteur des prélèvements perçus, ou encore que les carrières des uns et des autres soient liées aux performances effectives et mesurables et non seulement l’âge ou le copinage…

Royal : la champagnitude attitude

On comprend que pour l’ambassadrice des pôles, du soleil, des glaçons et des fours solaires, le monde de l’entreprise, opaque et nauséabond, ne peut conduire les dirigeants qui s’y frottent qu’aux pires exactions forcément ultralibérales, dont celles qui consistent à ne pas venir grignoter des petits fours dans les grandes messes écolo-politiques et à mépriser ce genre de show ostentatoire où chaque politicien en mal de reconnaissance fera les démonstrations les plus putassières de sa morale la plus bio-compatible.

Rassurez-vous cependant : si le poste de Ségolène est bien ambassadrice, elle ne l’est pas auprès d’une nation quelconque. Ouf. Ses déclarations idiotes ne seront heureusement jamais rapportées au président américain et ne créeront jamais d’incident diplomatique ; tout au plus ses exactions intellectuelles continueront de s’entasser, ses frais de s’accumuler et ses indemnités à s’empiler sur le bureau du contribuable.

Quant aux glaçons dont elle a la charge, ils s’en foutent. Ils étaient là avant elle, ils seront là après.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires132

  1. Le Gnôme

    Comment une telle nullité a pu arriver à ce niveau. Madame Michu qui va au marché avec Médor et son cabas a plus de bon sens, comme quoi être diplômé n’empêche pas d’être incompétent.

            1. albundy17

              pour les bâtards, chez ségo, serais pas étonné que le pourcentage augmente. certains prête de la descendance avec hidalgo de la part de l’autre moule va savoir, ce ne serait pas génant si toute cette maramaille et géniteurs bouffent pour 10

          1. Mary

            AAAAh ma mère m’avait parlé de cette scène! Merci pour le lien! La crevarde.. mais elle s’est fait refaire le nez ou les dents depuis non?

    1. Tribuliste

      Dans notre pays les nuisibles montent plus vite en hiérarchie surtout dans les grandes structures semi-publiques et administratives.
      Il suffit d’être carriériste, prêt à tout et surtout être parfaitement irresponsable pour faire un top politique.
      En plus c’est une femme, en ces décennies d’égalitarisme sa place était toute trouvée :((

      1. Vassinhac

        j’en connais qui correspond à cette description, en plus de la promo de Ségolène, mais qui n’a pas eu le même destin. Il doit malgré tout y avoir d’autres paramètre, comme les appas et la chance.

  2. Calvin

    Les manchots ne se plaignent pas de Ségolène…
    Quoique… Vu don salaire mirobolant et le prix de ses âneries cumulées qui nous coûtent tous plus d’un bras chacun, je me demande si nous ne sommes pas les manchots de cette farce.
    Ségolène, phoque iou.

    1. kekoresin

      La womanchot c’est bien la femelle du manchot? Dans ce cas il ne peu rien. Impossible de lui foutre un bon coup de nageoire en travers du râtelier sous peine condamnation pour harcèlement. Reste plus qu’à se péter la gueule au whisky glace, igloo igloo…

  3. Bonsaï

    Alors Sieur Aristarque, êtes-vous content d’avoir votre plat de morue du vendredi servi (enfin !) le lundi matin, neuf heures tapantes ?
    Elégant article qui rend grâce à une fleur encore étonnamment fraîche de ce bouquet saugrenu du cirque des ministres français…

        1. albundy17

          je m’inscris en faux !

          le ciment prise lente, avec un bâillon pour le larsen et un gopro pour la voir pleurniquer encore avant la mise en eaux forcément chaude, ça ferait de l’audience

          1. kekoresin

            Un feu de joie se voit de loin et a le mérite d’envoyer quelques particules carbonées dans l’atmosphère. Mais peut être peut-on lui foutre les pieds dans du béton avant. L’union fait la farce mon ami 🙂

  4. Val

    Je n’aime pas particulièrement Macron mais il nous aura tout de même débarrassés d’un certain nombre de nuisibles. Quant à Mr Hulot il n’est là que pour jouer les appeaux pour débiles, quand il se sera étouffé avec sa nième couleuvre il partira les pieds devant

    1. kekoresin

      Débarrasser des nuisibles? Je ne pense pas. On leur trouve un non job outrageusement payé sur le dos des contribuables, un sorte de planque où ils peuvent attendre en embuscade la moindre faille pour revenir commettre leurs méfaits dans les hautes sphères. La folle du Poitou n’en est pas à son coup d’essai.

      Ce qui me fore un deuxième trou du cul, c’est comment ces cloportes arrivent à se voir offrir un petit nid douillet avec des millions à la clef. Ça dépasse le simple copinage ou la collusion, on navigue en pleine corruption avec zéro risque de sanction en république bananière.

      1. Gosseyn

        République bananière. Tellement qu’il y a de méchants c.ns qui voudraient en changer ; ce doit être pour effacer les ardoises ? C’est d’autant plus paradoxal que cela veut descendre dans la rue pour la révolutionner.
        Alors que révolutionner la Cinquième corrompue imposerait d’appliquer ses lois sans restriction aucune envers qui que ce soit, sans plus. Ce qui n’est évidemment pas simple quand les corrompus sont aux manettes. Un exemple :
        – Le recel de délits pénaux par les membres de la caste dirigeante.
        – Article 321-1 du Code pénal  »Le recel est le fait de dissimuler, de détenir ou de transmettre une chose, ou de faire office d’intermédiaire afin de la transmettre, en sachant que cette chose provient d’un crime ou d’un délit.
        Constitue également un recel le fait, en connaissance de cause, de bénéficier, par tout moyen, du produit d’un crime ou d’un délit.
        Le recel est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 375 000 euros d’amende. ».
        – Sachant que les délits identifiés et tus sont nombreux et bien circonscrits : Concussion. Trafic d’influence. Corruption. Soustraction aux lois d’ordre public. Malversations contractuelles …
        – Sachant que du côté des Parlementaires, une nouvelle brochette remplace une partie de ceux dont la délinquance active ou passive est passée par pertes et profits. Profits pour eux, dont l’échine souple et le foie jaune leur avaient d’abord valu cette promotion.
        Profits pour ceux des Parlementaires faisant partie des professions les plus corrompues de France, dont il avère qu’ils relèvent assurément de cet article 321-1, quoique présumés innocents.
        Profits pour ceux assistant en toute connaissance de cause ces professions. Ceux là sont nombreux.
        Il faudrait pouvoir leur refaire une Santé en leur amenant des oranges !

      2. Vodkaman

        oui, mais cela va changer… il y a des lois de moralisation de la vie politique depuis, avec interdiction d’embaucher ses enfants ou ses proches en tant qu’assistant parlementaire et tout et tout !!!

        (on me glisse dans l’oreillette que la technique « amazon » a été adoptée par les parlementaires et une parade trouvée hyper rapidement : il suffit d’embaucher les enfants d’un de ses collègue, qui se chargera de la réciprocité. Elle est pas belle la vie ?)
        http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/11/08/97001-20171108FILWWW00268-deux-deputes-lrem-ont-embauche-les-enfants-d-autres-deputes.php

          1. Vodkaman

            Bien sur, il était évident qu’ils allaient tenter un truc du genre, je ne suis pas naïf à ce point.

            Non, ce qui me surprend, c’est le peu de temps mis à exécuter cette manœuvre grossière, en pensant que cela passerait inaperçu, et le peu de temps avant que cela ne sorte.

            (où alors, ils auraient des ennemis qui briguent le poste ???)

          2. Pheldge

            Oh lui ! z-y vas, assure, Al ! « Même Pheldge avait compris … » P’tain, t’es gonflé ! tu devrais plutôt dire « Pheldge avait été le premier à pointer la parade évidente à cette tartufferie législative … »

    2. albundy17

      @Val, c’est beau comme une couleuvre.

      Finalement le gvt macron sera avoir fait croquer la pomme à pléthore de privés que l’on va payer jusqu’à la mort et au delà via les gamins.

      Hulot fait partit de la clique, l’écolo pour les autres

  5. kekoresin

    Il est certain qu’une France gérée comme une entreprise entraînerait un plan social immédiat, un dégraissage drastique, voire une mise sous tutelle. Une bonne partie des cadres serait également au zonzon…

    1. Tribuliste

      En parlant de ça aujourd’hui General electric risque de nous la faire à l’envers avec Alstom… ça surprend quelqu’un?
      Quid des responsabilités?
      Personne bien entendu, et encore moins Un politique 😉

  6. Gerldam

    Si tous nos « dirigeants » et associés, comme cette morue, étaient payés à leur juste valeur, un SMIC serait déjà trop, tant leur action est, le plus souvent nuisible. Leur salaire devrait donc être…négatif, ce qui ne serait que justice après avoir syphoné notre argent depuis tant d’années..

    1. Vodkaman

      cela me fait penser à cette blague que font les Belges sur les français :

      – comment faire fortune ?
      – achetez un français à sa valeur et revendez le au prix auquel il s’estime.

      1. Aristarkke

        « Yapuka » trouver le gogo à qui le refourguer…

        Anne Roumanoff parle que nous sommes déjà tondus et à poil de ce côté là, alors assurer…

  7. Stéphane B

    Le patron aurait pu nous donner plus de renseignement. En effet, le sieur chouette hulotte doit avoir l’habitude maintenant de se faire défoncer le trou de balle. Aussi, je suis surpris que « La saillie n’a cependant pas eu l’heur de plaire au brave Nicolas ».
    Quel est le diamètre du gode utilisé ? Iceberg, glacier ou centrale solaire ?

  8. panchovilla

    ce billet me permet de remettre une couche sur l’attitude de la dinde lors du scandale volkswagen : première réaction publique : annoncer qu’elle va lancer une enquête sur PSA et renault.
    et par ailleurs la mention du glyphosate me permet de rappeler l’existence d’un produit bio français chez Osmobio, qui attend depuis 3 ans une autorisation de mise sur le marché:

    https://www.osmobio.com/osmobio-alternative-glyphosate/

      1. bibi

        Monsanto a été racheté par Bayer, et le glyphosate est tombé dans le domaine public au siècle dernier et cela fait 40 ans que l’on s’en sert sans le moindre problème.
        J’aime beaucoup les désherbants naturels qui seraient bien sur coup plus meilleur que les désherbant chimiques et moins dangereux pour l’homme.
        Vu comment la nature aime les hommes les femmes il ne vaut mieux pas en parler, je préfère de loin faire confiance à la chimie qu’à la nature qui si elle était bienveillante ne viendrait pas ravager tous les ans les cultures depuis plus de 10 millénaires.

        1. Dr Slump

          Ca me fait rire quand on oppose « chimique » à « dame nature », les plantes produisant à la base toutes sortes de molécules chimiques aux effets divers et variés sur la santé humaine. La nature est chimique, point barre.

            1. Dr Slump

              D’accord, mais concrètement, ça fait une différence? L’acide acétylsalicylique de l’aspirine, il est différent de celui du saule?
              J’ai envie de dire, une tonne de plumes, c’est plus lourd ou plus léger qu’une tonne de plomb?

                1. Dr Slump

                  Oui, on a commencé par la décoction de base, puis d’amélioration en amélioration, on est venu à le synthétiser:

                  fr.wikipedia.org/wiki/Acide_acétylsalicylique

                    1. albundy17

                      « Quant à la créativité dans tous les domaines, la nature a encore une large avance sur nous. »

                      tu dis ça parce que tu ne connais pas Milo Moiré, van Lieshout ou encore Mc Carthy

                  1. bibi

                    Il est vrai qu’il faudrait des superficies de forêt de saules bien moins importantes que la superficie occupée actuellement par les sites de production d’aspirine.

            2. Pheldge

              bibi « la nature est biochimique », ça veut dire qu’elle est chimique, mais ça , on s’en fout, parce que, elle est B-I-O !/strong>
              T’es re-lou, faut tout t’expliquer ! 😉

    1. Bisphenol

      Attention, sur le sujet de « l’alternative au glyphosate », Osmobio a des soucis pour, déjà, présenter un dossier du bouzin un tant soit peu correct. Alors évidemment, on crie on complot contre les grosses multinationales, le lobbying hontéctomisé des pro-pesticides, le réchauffement climatique (rayé la ou les mentions inutiles) pour masquer un travail bâcle.

  9. René-Pierre Samary

    Si Ségolène cause, c’est qu’il y a urgence, non ? D’ailleurs, elle s’en est expliquée : « C’est moi qui maîtrise la rareté de ma parole politique, pour dire des choses intelligentes quand j’ai besoin de les dire ».

  10. Mildred

    Tout le monde a l’air d’avoir oublié qu’à vingt-cinq ans, la dame fut « conseillère » de Mitterrand ! Conseillère en quoi donc ?
    Même son frère n’avait pas la réponse, et quand la question était encore plus directe, il disait : « Dans la famille, on se pose la question ! »

        1. Jojobargeot

          Salaud pour Sarkozy, le point commun des 3 derniers présidents, tant mentalement que physiquement est d’être destinés à être perpétuellement des nabots. Pas un pour dépasser l’autre, 1.60 les bras levés. Les petits, ça devrait être noyé dès la naissance.

  11. Bonsaï

    Finalement, Emmanuel Macron dit Jupiter va peut-être rester dans l’histoire avec l’aura d’un saint. Il se veut dur et à la parole rare, mais quand on le voit à l’écoute et serrant dans ses bras les accidentés de la vie, que ce soit aux Antilles ou au Bataclan à Paris, c’est plutôt saint Emmanuel qu’on voit à l’œuvre.
    Certains estiment même qu’il en fait trop…

    1. Pheldge

      Soeur frère Emmanuel marche sur l’eau qu’on te répète, c’est lui, l’Elu ! tu verras qu’il guérit de l’accise « Fil lisse », comme son glorieux précurseur, l’abbé Nauragis !

  12. Tribuliste

    Ségol-ène : le suffixe indique combien elle est nocive.. Double liaison carbonée et dérivée du benzène.
    Idéal pour un poste relatif à l’écologie non?

    Quand on dit que cette femme est une farce 🙁

    1. Vassinhac

      pas forcément dérivée du benzène, mais en tout cas insaturée, comme les « mauvaise graisses » et nombre de monomères de plastiques anti-écolo (éthylène, styrène, etc.).

  13. Pheldge

    HS: ça va aller mieux, je le sens : Le gouvernement nomme un «Monsieur industrie»
    lefigaro.fr/conjoncture/2017/11/14/20002-20171114ARTFIG00093-le-gouvernement-nomme-un-monsieur-industrie.php
    Dans cet articule, je lis  » Cet été, Bruno Le Maire et le secrétaire d’État Benjamin Griveaux avaient été très mobilisés sur les sujets de GM&S, Whirlpool, ou encore TIM. » ahhh, on comprend mieux ! Avec des mecs qui n’ont jamais travaillé dans l’industrie, ça va forcément bien se passer !

    1. Pythagore

       » la fonction envisagée était celle de «commissaire à la réindustrialisation»: «prévenir les risques de fermeture de sites et accompagner les industries». »

      Merci pour cette info. Complètement n’importe quoi. D’un côté, le gvt étudie ttes les options pour ponctionner un peu plus, et qd une industrie, incapable de survivre aux ponctions capote, un autre membre du gvt s’occupe du problème, ca devient schizophrène.
      A t-on déjà vu un médecin injecter des virus à ses patients pour ensuite le soigner ?

      1. Dr Slump

        « A t-on déjà vu un médecin injecter des virus à ses patients pour ensuite le soigner ? »

        Bah oui, c’est en gros le principe de la vaccination 😛

              1. Dr Slump

                La mienne chope une grippe carabinée tous les hivers, et pas moins depuis qu’elle se fait systématiquement vacciner. Mais elle y croit, et continue. C’est ma daronne, mais y’en a qui sont sans espoir! 😀

      2. albundy17

         » le gvt étudie ttes les options pour ponctionner un peu plus, et qd une industrie, incapable de survivre aux ponctions capote, un autre membre du gvt s’occupe du problème, ca devient schizophrène. »

        pas nouveau: « quand une société marche, on la taxe, si elle bouge encore, on réglemente et quand elle est morte, on subventionne »

      3. Aristarkke

        A-t-on déjà vu un médecin (…)
        Oui, dans les camps de concentration… où des Mengele faisaient des tests et essais en tous genres sur la matériel humain…

        1. Aristarkke

          Se reporter au livre de Christian Bernadac « Les médecins maudits » qu’il avait consacré à ce sujet mais il ne se trouve plus qu’en occasion. Lu au début des années 70 dans le cadre de toute une collection consacrée à la déportation nazie, largement basée sur les témoignages des survivants des camps.

      4. bibi

        « A t-on déjà vu un médecin injecter des virus à ses patients pour ensuite le soigner ? »
        En plus des vaccins, c’est aussi le principe de la thérapie génique qui se sert de virus comme vecteur et parmis les meilleurs vecteurs on trouve des dérivés du VIH.

    2. Pheldge

      Oui, j’avais oublié, « commissaire à la réindustrialisation », ça fleure bon son socialisme version URSS, le Gosplan etc …
      Après, une fois l’expression admise, on pourra nommer des « commissaires de quartier » des « commissaires du peuple » …

      Mitterrand en 81 avait fait bien rebaptiser les préfets « commissaires de la république »…

      1. Gosseyn

        Ce Franciscain a toujours balancé officieusement entre guestapistes et kagébistes.
        Puis il a rendu politiquement corrects ses héritiers spirituels, qui nous font vivre maintenant les riches heures du  »vivre ensemble » et son cortège d’intolérants et de sectaires.
        Le fascisme doux au nom des droits de l’homme ! La duplicité érigée en valeur morale ! L’hypocrisie comme ligne politique !
        Le tout vendu comme indépassable.

  14. albundy17

    mdr, à propos des âneries de ségo (sa photo en tête d’article colle parfaitement a la news ^^), et la hulote essaie de freiner des 4 fers, mais panpan cucul ^^ :

    .romandie.com/news/863137.rom

    jme marre ^^ que des nazes ^^ , faudrait qu’ils fassent un gamin tout les deux, pour les labos :mrgreen:

  15. Pheldge

    « Faudrait qu’ils fassent un gamin tout les deux … » awouuuais, z-y vas, Al, t’as trop raison, bonjour le génie, tiens un nouveau petit Einstein ! et pour le prénom, dommage qu’Albert soit déjà pris , ah tiens Franck, ça le ferait grave 😉

  16. Aristarkke

    HS pour Al :
    Tu m’avais alerté sur l’obligation des « logiciels agréés » pour le 01er janvier 18.
    Mais vérification faite, il s’agit d’une obligation pour les commerçants puisqu’il est parlé de logiciels de caisse.
    Comme artisan, aucune obligation puisque je ne vends que de la prestation réalisée hors locaux de l’entreprise.
    Es-tu que nous devrons y passer ?

          1. sam player

            Ça me rappelle un audit qualité quand l’auditrice m’a demandé où était la prison pour les pièces non conformes : y a pas de prison, les pièces non conformes on les fout à la poubelle !
            (Quand on voit le bordel de gestion des non conformités dans un système d’assurance qualité, la poubelle coûte moins cher…. ou alors on modifie le plan 😀 )

    1. albundy17

      ça a beaucoup hurlé sur ces nouvelles obligations, donc ils ont fait machine arrière « oralement » sur la partie logiciel gestion, pas concernant les logiciels de caisse, donc oui comme les clients ne nous règlent que par chèques ou virements nous devrions y échapper.

      Devrions, car rien n’a été officialisé dans les textes

  17. Samir Jazouli

    Cher H16,
    Bravo pour la dénonciation des divagations propres à Ségolène.
    En revanche, et il y a longtemps que je suis tenté de vous prendre à partie sur le sujet environnemental / ressources. Autant j’apprécie et encourage votre travail sur les questions qui concernent l’Etat et notre liberté, autant je redoute toujours de vous voir vous discréditer sur les questions environnementales, risquant ainsi de nuire au reste de votre message.
    Je serais ravi de vous rencontrer pour parler de tout ceci (côté business, marchés et économie hein, pas green utopia et délires du 100% renouvelable et autres balivernes des éco-conscientes).
    D’ici là, je recommande la lecture de Nassim Taleb sur la question du principe de précaution et du déploiement à grande échelle des OGMs.

    Cordialement,
    Samir

    1. Z’inquiétez pas pour le sujet environnemental. Mon blog existe depuis plus de 10 ans et en 10 ans, Al Gore et ses minions se sont ridiculisés et décrédibilisés plus souvent et plus profondément que moi. Du reste, mon track record est consultable et pour le moment, il faut avouer que j’ai plutôt raison. Désolé. Quand à Taleb sur les OGM, il est exactement dans la même position que Hawking parlant d’IA, par exemple : pas à la meilleure place pour en parler.

  18. Othello

    « On comprend que pour l’ambassadrice des pôles, du soleil, des glaçons et des fours solaires » -> « et des petit-fours solaires »

Laisser un commentaire