Macron fait de plus en plus du Hollande

En 2012, le changement, c’était maintenant, ou presque. Cinq années plus tard, il fallut se rendre à l’évidence : le quinquennat pédaloflanbyste se traduisait par la même fuite en avant que le précédent sarkoziste et le seul changement vraiment marquant fut celui de président. L’arrivée d’Emmanuel Macron marquait d’après beaucoup d’observateurs un renouvellement profond de la vie politique française. On allait voir ce qu’on allait voir, non mais alors !

Après un départ tonitruant et la découverte de la République En Marche, force politique toute nouvelle, toute belle et toute originale en majorité composée de transfuges de la gauche en déroute, le pays s’est rapidement remis de sa stupeur pour observer avec attention l’avalanche de réformes qui devait l’ensevelir dans un silence sépulcral.

D’avalanche il n’y eut point. De silence non plus, d’ailleurs.

À mesure que les réformettes et autres petits arrangements millimétriques s’échelonnaient dans l’agenda toujours très chargé du président et de son gouvernement, il fut rapidement visible que la révolution ne faisait que trottiner, et rarement dans la bonne direction. Il n’y eu pas plus de libéralisme ou de réformes dans un pays victime des gabegies sociales-démocrates que de beurre en branche.

Petit-à-petit, le constat se fit amer mais sans appel : le changement maintenant et la chance pour tous d’une France forte où ensemble tout deviendrait possible, tout ça s’avérait de plus en plus bidon.

À tel point qu’un an après la mise En Marche réglée du pays, point de silence sépulcral : c’est un charivari de cris, de bruit et de fureur qu’on a du mal à analyser.

À Toulouse, le retour de l’état de droit se fait encore attendre : suite à un contrôle de police, la population locale a semble-t-il décidé de faire sécession avec la République en mettant d’importants moyens pour repousser les envahisseurs en uniformes. La gestion des cités chaudes n’a apparemment absolument pas évolué depuis 30 ans, et Macron n’y apporte pour le moment aucune réponse concrète.

À Marseille, un nouveau fait divers de règlement de comptes sur fond de drogue fait un blessé grave par balle en plein centre ville. À part le trafic, rien de stupéfiant dans la cité phocéenne où ce genre d’occurrences, quasi hebdomadaire, n’aura pas eu à pâtir de l’arrivée du nouveau président.

Comme les précédents locataires de l’Élysée, le président Macron se retrouve rapidement confronté aux indécrottables gauchistes et anarcho-syndicalistes qui mettent une partie du pays en coupe réglée depuis des lustres et entendent bien continuer comme avant : le bocage nantais, qui fut un véritable marécage collant aux basques du président Hollande, se révèle être tout aussi attachant pour le président Macron qui s’enlise doucement dans la glaise de la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes. L’opération, qui ne devait durer qu’une poignée de jours, entame sa troisième semaine sous les vivats de la foule médiatique et du contribuable, heureux de payer pour cette mobilisation efficace des forces de l’ordre.

On se consolera en se rappelant que le pays n’est plus en état d’urgence.

De la même façon, les habituels phalanges de clowns estudiantins aux revendications aussi floues que multiples ont profité du mouvement syndical lancé à la SNCF par une paire de syndicats en état de mort clinique pour occuper quelques universités, notamment Tolbiac (anagramme judicieux de biactol, ce produit utilisé par ces adulescents pour s’éviter les affres de l’acné que la faculté ne semblent pas pouvoir leur éviter).

Pendant ce temps, leurs congénères à la vie duraille continuent quant à eux de consciencieusement bousiller la vie des classes les plus modestes qu’ils méprisent assez manifestement en leur sabotant les moyens de transports collectifs que tous payent un prix exorbitant, qu’ils fonctionnent ou non. Tout juste peut-on espérer que la fermeté affichée par l’actuel président sera supérieure à la mollesse affichée par son prédécesseur : les clients pardon usagers, épuisés par ces attitudes révoltantes, commencent à s’organiser. Peut-être le mouvement contestataire s’essoufflera-t-il, fusillant durablement le syndicalisme « à la française » ce qui serait la première grande victoire de Macron (sans qu’il y soit pour grand-chose, reconnaissons-le).

Victoire qui sera dure à défendre puisque d’autres réguliers de la vitupération syndicale se mettent sur les rangs : en plus d’Air France (qui pouvait imaginer qu’ils n’en seraient pas ?) voilà maintenant EDF qui s’y met en promettant que certains de ses employés pratiqueront la faute lourde sans que – magie de l’état de droit, vous dis-je – aucune poursuite ne soit jamais lancée.

Le tableau est catastrophique mais il ne s’arrête pas là.

Quand Sarkozy et Hollande (ou même Chirac avant eux) se retrouvaient en butte avec une actualité aussi chargée, on se souvient sans mal de leurs manœuvres dilatoires soit sur en matière militaire, soit sur le terrain législatif où la mitraille parlementaire pleuvait sans discontinuer, aboutissant à des tapis de taxes et d’impôts.

De ce point de vue, Macron n’a, là encore, absolument rien changé. Après avoir intelligemment liquidé quelques vieux missiles avant leur coûteuse révision (seuls trois, tirés par la Marine, n’étaient pas concernés et ont essentiellement servi de test) dans la direction globale de la Syrie, le chef de l’Exécutif s’agite à la télé pendant que son gouvernement, affairé, nous pond la prochaine fournée de lois qui aboutira assez prévisiblement à une jolie moisson de taxes et d’impôts.

Et tout comme les mandats de Chirac, Sarkozy et Hollande furent à chaque fois l’occasion d’un recul marqué pour chacune de nos libertés, force est de constater que le mandat de Macron ne se place guère sous des auspices différents, depuis la prochaine restriction complètement accessoire à 80 km/h sur les routes secondaires jusqu’à la récente colère, très déplacée, d’une ministre de son gouvernement incapable de comprendre ce qu’implique une démocratie parlementaire.

Non, décidément, la révolution, la réforme et le changement ne sont pas en marche.

Si les réformettes du président sont mieux enrobées par une habile trudeauïsation de l’exécutif français, les effets palpables restent au mieux négligeables, au pire négatifs. Macron fait une nouvelle forme de Hollande. Du reste, Hollande n’avait pas fait mieux que Sarkozy et les bricolages du premiers n’avaient rien à envier aux bidouilles approximatives du second. En pratique, tout montre que nos présidents se succèdent et se ressemblent assez fortement dans la médiocrité.

Ce n’est guère étonnant : en réalité, le pouvoir leur échappe, eux qui semblent à chaque fois découvrir que ce sont les hauts fonctionnaires, la syndicratie et le lobbying d’une caste fortement endogame qui refusent la plupart du temps toute modification des grands principes jacobins, centralisateurs et omniprésents de l’État français dont chacun d’eux bénéficie très directement.

Composé d’une génération d’encroûtés discrets pour lesquels toute prise de risque signifie inévitablement perte d’influence, de richesse ou de pouvoir puisqu’ils sont tous, effectivement, à la meilleure place possible dans le pays, ce véritable État parallèle n’entendra certainement pas se laisser démettre par le premier paltoquet venu, aussi frétillant soit-il. Dès lors, de réforme, de simplification, de révolution, de remise en question et de changements profonds, il n’y aura point.

Et par voie de conséquence, ce pays est foutu.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires265

  1. Nemrod

    Je ne vois absolument pas pourquoi la caste de hauts fonc dont Macron est l’émanation associée aux capitalistes de connivence qui sont leurs obligés changeraient quoi que ce soit au système actuel.
    Tout va bien pour eux.

    Le changement n’arrivera que contraint et forcé si l’on ne trouve plus de prêteurs.

    Globalement la classe moyenne continuera de crever à petit feu .

    1. Theo31

      si l’on ne trouve plus de prêteurs

      Je n’y crois pas une seconde. Ils feront main basse sur le patrimoine des Français pour rester au pouvoir par tous les moyens comme au Venezuela.

      1. Aristarkke

        Chaque patrimoine personnel est grevé d’ une trentaine de milliers d’ euros par tête de pipe, au titre de la dette actuelle. En fait, davantage: le hors bilan des lourds engagements futurs de court terme n’est pas comptabilisé. La *solidarité * obligera à prendre en charge la fraction de dette non gagée pour feux qui ont un patrimoine personnel < trentaine de mille €…

  2. Boutros

    L’intervention de la calme et pondérée ministresse est suivie immédiatement par une pub et les dangers de l’alcool…
    BREUM !

  3. Higgins

    Sauf erreur de ma part, l’état d’urgence est quasiment devenu la règle depuis le « vote » d’une énième loi visant à nous protéger en restreignant une fois de plus les libertés individuelles. Nous vivons donc en perpétuel état d’urgence mais, mise à part les automobilistes qui s’en prennent plein la gueule quotidiennement (https:/ /www.ladepeche.fr/article/2018/04/20/2783888-les-radars-prives-commencent-a-vous-flasher-ce-vendredi.html. NB: bonjour le jackpot pour le Léviathan. A 90 euros la prune multiplié par 12 millions de flash, c’est un excellent rapport qualité /prix), pas trop de risque pour les professionnels de l’emmerdement (hier, pas de courant pendant 1h30 en journée grâce à la courageuse intervention des travailleurs acharnés d’EDF). En attendant, la zone euro s’enfonce dans une crise sans précédent mais notre sinistre des finances trouve l’extraordinaire volonté de bloquer le taux de rémunérations du livret A à 5% en dépit des taux négatifs qui règnent sur les marchés. Quant à la perception de ce pays au plan international, le mieux est d’en sourire.
    CPEF

    1. Le Gnôme

      Si ils bloquent le taux à 5%, je prends, malheureusement, c’est 0.5%.

      En plus, ils suppriment une grosse partie des cours d’assises. Le peuple juge mal, il vaut mieux laisser des « professionnels » s’en occuper.

      1. Higgins

        Les professionnels sont vent debout contre cette réforme (http:/ /www.lepoint.fr/justice/justice-une-reforme-tres-critiquee-devant-le-conseil-des-ministres-20-04-2018-2212087_2386.php) que ce soit les avocats ou les greffiers/magistrats. La réforme annoncée limitera encore un peu plus l’accès à la Justice et contribuera à allonger encore les délais de jugement. Du fait des appels rendus possibles aux Assises, ces dernières ont vu le contentieux à traiter multiplier par environ1,6 sans que les moyens afférents aient été ajustés. Pour une session de 15 jours, un président de CA a entre un ou deux mois de préparation au préalable, durée pendant laquelle il ne peut rien faire d’autres. Tout le reste est à l’encan. La machine ne peut donc que ralentir, voire se bloquer, mais le pouvoir politique se refuse à mieux doter la machine judiciaire en moyens divers. On aboutit donc paradoxalement à une situation où le citoyen lambda, honnête et respecteux des lois, est plus emmerdé que les multiples délinquants en liberté quasi-immune (comme ceux qui bloquent le pays, les moyens de transport ou s’arrogent le droit de piloter l’énergie suivant leurs lubies). Le cas des automobilistes est le plus emblématiques. Sous couvert de sécurité, le racket est absolu, permanent et particulièrement suivi. Je souhaiterai voir autant, sinon plus, d’énergie déployée dans des secteurs assez préservés comme la anti-corruption ou la fraude financière, la vraie, dont on a appris hier qu’elle pouvait être légère parfois (toute tentativr de relier cette affirmation avec 15 000 euros en liquide à la frontière suisse est evidemment fortuite).
        Comme on a pu le voir encore récemment à la chambre d’enregistrement, la notion de démocratie et de liberté reste très ténue dans ce pays. Après une élection ection présidentielle des plus discutables, la mise à sac de la maison France continu.

        1. Higgins

          Quelque liens sur le sujet sensible de la réforme de la Justice:

          1) https:/ /laplumedaliocha.wordpress.com/2018/03/27/justice-limpasse-gestionnaire/ (En l’état, la justice ressemble à un cheval épuisé par des semaines de marche dans le désert qu’un cavalier brutal et arrogant forcerait à coups d’éperons et de cravache à se redresser.)

          2) http:/ /www.huyette.net/2018/03/faut-il-juger-les-crimes-sans-les-jures.html (….la présence de citoyens-jurés à la cour d’assises est, collectivement, un bien très précieux….)

          3) http:/ /www.maitre-eolas.fr/post/2018/04/11/Why-we-fight (Une réforme de la justice, c’est un catalogue de mesures, sans lien entre elles hormis un : faire des économies de bouts de chandelles pour pousser un système déjà à bout de souffle à faire un peu plus pour beaucoup moins.)

          Bonne lecture

    2. Higgins

      Correction pour le livret A, c’est 0,5%. Mille excuses (auxquelles il faut retrancher la TVA, la CSG et la TIPP plus la taxe pour la transformation énergétique, clle contre le CO2 et celle pour financer la solidarité). Il ne doit pas rester grand chose du coup mais c’es t l’intention qui compte (pas encore taxée à ma connaissance).

  4. Pheldge

    Patron, je propose une modeste correction : « le bocage nantais, qui fut un véritable fange dans laquelle le président Hollande aima s’ébattre … » , qui me semble, plus réaliste et tout aussi bucolique 😉

    1. Aristarkke

      Jusqu’ à maintenant, fange était du genre féminin… Flop Joene serait-il passé là aussi pour justifier le *changement *???
      Que fais-tu de la mission d’ éduquer les jeunes yeux qui lisent avidement cette prose ??? Passe-t-elle par pertes et profits ???
      (une fange = un bourbier)

  5. Rick Enbacker

    J’enseigne dans un pôle universitaire scientifique d’environ 300 étudiants situé dans une ville à 80 km du campus de mon université.
    Notre comique de président, qui s’était déjà fendu d’une lettre ouverte l’an dernier au moment de l’élection présidentielle pour nous supplier de ne pas voter pour les zeures les plus sombres etc. (sans écoper par la suite du moindre blâme), a décidé hier d’annuler les cours dans toute l’université aujourd’hui à cause de 3 pelés qui ont voté le blocage du campus aujourd’hui.
    Le comique de l’histoire, c’est que dans mon pôle il n’y a aucun blocage, les étudiants s’en tamponent de la loi ORE. Mais bon, égalité, tout ça… CPEF

    1. Pheldge

      Camarade, tu ne soutiens pas la Révolution ? tu es un réactionnaire, camarade ? les réactionnaires sont les ennemis du Peuple, camarade, et les ennemis du Peuple, doivent être rééduqués ! Tu es bien d’accord, camarade ?

    2. Nemrod

      Ah oui, aucunes « belles personnes », le terme culcul consacré pour s’indigner de telles entorses à la neutralité la plus élémentaire .
      Ce Président est méprisable, donc méprisé et récolte ce qu’il a semé avec de tels agissements.

      Un peu comme ces profs qui défilent avec leurs élèves et s’étonnent ensuite du peu d’autorité qui leur reste.

      1. Nemrod

        Tout ça pour repousser la bête immonde…gauchisante avec un programme immigration et sécurité light, bien plus mou que celui du RPR des années 80-90…
        Ah pour se battre contre des faux monstres et des moulins à vent ils sont forts ces gauchiotes…

        Tout juste bons à foutre un coup de pied à une grand mère ces rebelles en peau de lapin.

  6. Villon89

    A l’université de Strasbourg, 3000 étudiants pour le blocage, 12000 contre. Je pense que la proportion doit être sensiblement la même dans pas mal de secteurs en grève actuellement.Mais, comme le gouvernement ne veut pas prendre ses responsabilités…

    1. bibi

      Ca serait le contraire que cela n’aurait aucune importance, les universités ne sont pas la propriété des étudiants, ils n’ont aucune légitimité à voter un blocage.
      Toute université bloquée doit être débloquée manu-militari et tous les bloqueurs doivent être arrêtés, présentés devant un juge et envoyés en prison.

        1. bibi

          Il suffit d’en construire des prisons, en plus ce seront des groupes de BTP en connivence avec l’état qui hériteront du marché.
          Il n’y a aucune raison qui justifie le fait que des individus empêchant l’accès à des bâtiments publics ne finissent pas en prison.

          1. bibi

            J’ai oublié de préciser que les bloqueurs sont très largement majoritairement des mâles blancs ce qui normalement dans ce pays est une circonstance aggravante ne laissant aucune place à la mansuétude de notre belle justice indépendante ou 60% des juges sont des femelles et que 80% des diplômes de l’Ecole Nationale de la Magistrature sont des femelles.

              1. bibi

                Ma femelle étant une vraie femelle elle ne pense pas, et même si cela lui arrive parfois par inadvertance, elle sait que la pensée d’un genre 1 doit toujours être tu quand le genre 2 cause.

                1. Higgins

                  Il y a quelqu’un sur ce blog, il se reconnaitra, avec qui je me suis entretenu des conséquences de la féminisation de certains corps dont celui de la magistrature. C’est un sujet extrêmement intéressant sur lequel il y a beaucoup à dire mais le terme femelle n’y avait heureusement pas sa place.

                  1. bibi

                    Qu’est ce qui vous dérange avec le terme femelle?

                    Le terme mâle est employé à tout bout de champ sans que cela pose problème alors je ne vois pas pourquoi l’emploi de femelle qui désigne un individu du sexe féminin serait lui problématique.

              1. Hussard Bleu

                Bibi entre en transe dès qu »on parle du Rhin, fleuve ennemi… Strasbourg, hein? des grévistes dans la Fach… déjà presque des Alboches, n’est-ce pas ….

                1. bibi

                  Les seuls qui peuvent être grévistes à la fac sont ceux qui y occupent un emploi donc pas les étudiants!
                  Parler d’étudiants grévistes est juste un non sens.

                    1. Hussard Bleu

                      /Mais bon… dîner avec Fille aînée, son mari et sa propre fille aînée…

                      Descendu une bouteille de Juliénas d’un petit producteur de Chasselas et une de Gris de la cave coop de Grimaud… excellents les deux, mon gendre a bien aidé…

                      Réflexions gauchistes de ma fille et de ma petite-fille sur le blocage des facs et de la loi ORE : les ai fusillées pour leur apprendre ! découvert avec plaisir que ma petite-fille connaissait le mouvement spartakiste, Liebknecht et Luxemburg, mais pas Noske ou Jean des Vallières… d’où petit cours de Pépé les Moustaches…

                      On a des dîners culturels chez moi… ça change du motoculteur et de la tondeuse à gazon… allez, une petite tisane de mélisse, et au lit…

          2. WorldTour73

            Pq parlez vous de prison? Moi je suis pour quon utilise un autre moyen: la guillotine. En plus cest tres republicain comme peine.

            1. Dr Slump

              Traiter le mal par le mal ne résout rien, il n’y pas de corrélation définitive entre peine de mort et baisse de la criminalité.
              Ce que j’en pense, c’est que les condamnés à des peines de prison devraient travailler. J’entends déjà les cris d’orfraies « aaah, les travaux forcés, facho ! ».
              Il ne s’agit pas de leur mettre un boulet au pied et un deux-pièces rayés noir-blanc, mais juste que le travail soit obligatoire. A l’usine, une partie de leur salaire leur revient, une autre partie leur est prélevée afin de rembourser les dégâts qu’ils ont causé. Une occupation générant des revenus, ça contribue à la prospérité du pays, ça occupe sainement et ça peut même remettre les idées en place.
              Ca existe déjà pour les volontaires, ça devrait être obligatoire, que chaque prisonnier travaille selon ses compétences, ou sinon qu’il apprenne.

                1. Dr Slump

                  C’est de l’ironie? Parce que sinon, un prisonnier qui travaille, c’est un emploi en plus. Valable pour le prisonnier comme pour n’importe qui d’autre d’ailleurs.

                  1. René-Pierre Samary

                    Un peu d’ironie, te fâches pas. Comprends pas néanmoins le prisonnier qui travaille, c’est un emploi en plus. Il prend la place d’un autre, non ?
                    Le problème du chômage serait facilement résolu : déclarer tous les prisonniers comme « travailleurs », hi hi !
                    Tandis qu’un bourreau, c’est une création nette, non ?

                  2. Pheldge

                    Euh, faire travailler un prisonnier, c’est pas sûr que ce soit un bon plan d’un point de vue économique : installations particulières spécifiques, bicauze que c’est loin d’être des bac+5 maniant l’outil informatique ! la mort au moins, le sam il te dirait que ça supprime des charges 😉

                    1. bibi

                      Dans ce pays on a tout copié de l’URSS sauf la seule chose qui y fonctionnait bien : leur système carcéral.
                      On peut parfaitement faire travailler les prisonniers jusqu’à ce que mort s’en suive.

      1. Villon89

        En attendant, leurs diplômes valent de moins en moins ce qui prouve que leur mouvement est contre productif. L’Université qui restait un moyen pour la République de donner une chance aux élèves les plus doués devient une voie de garage pour tout le monde.Bientôt, plein de bac+5 inemployables au Pole Emploi…et des écoles privées hors de prix qui se frottent les mains ! Bravo les grévistes…

        1. Higgins

          Le pire étant les boutonneux de Science-Po qui ont osé afficher sur une une banderole : « Ici sont formés ceux qui sélectionnent. Bloquons la fabrique à élite… » (http:/ /www.atlantico.fr/decryptage/blocage-sciences-po-goutte-delire-qui-fait-deborder-vase-chienlit-3369361.html)
          Difficile de trouver mieux comme faux-culs.

          1. Hussard Bleu

            Un peu « nuit du 4 août », ces jeunes couillons… le style des deux frères de Lameth, sciant la branche où ils étaient assis…

            Il y avait Yvon… oublié l’autre… une idée ?

        2. bibi

          Les grévistes, ils ne veulent pas travailler dans le privé donc la valeur de leur diplôme sur le marché de l’emploi capitaliste ils s’en battent les roustons.

            1. Nemrod

              Au propre comme au figuré d’ailleurs.
              M’en suis coltiné une il y a peu qui chouinait sur la grosse injustice faîte aux femmes rapport à leur carrière.
              Elle sort avec le futur doyen de la la fac, un Apollon de 15 ans son aîné qui lui rend 20 cm…je parle de la taille du bonhomme bien sur.
              Je pense que la sienne de carrière d’enseignante chercheuse ( pas trouveuse hein !) va s’accélérer.
              L’ai repris de volée cette Tartuffe.
              Faisait la gueule.
              Tant pis.

        3. Val

          @villon « Université qui restait un moyen pour la République de donner une chance aux élèves les plus doués  » ??? ah bon ? à part en droit et en médecine, sinon je ne vois pas . Les élèves les + doués sont toujours allés en prépa . Cela mollit de nos jours vu le recrutement des écoles par des voies parallèles plus faciles (saluons le soucis de nos gouvernants de fusiller le dernier bastion éducatif qui fonctionne) et puis les élèves les plus friqués partent faire leurs études à l’étranger.Quant à science po, aujourd’hui considéré (à tort) comme un graal, c’était la filière des fils/filles de familles qui ne voulaient pas se fouler (dixit un fils de famille en question )

          1. bibi

            Non les élèves les plus doués ne vont pas en prépas, ce sont les élèves les plus capables qui vont en prépas.
            Le système scolaire français n’a jamais sélectionnés les élèves autrement que par leur capacité à répondre de manière convenue à des questions convenues sans le moindre intérêt.

              1. Higgins

                Ma chère BDC, il y a des deux mais il est vrai que ce n’est pas toujours un gage de discernement. Exemple, ce brave Jean Bichelonne dont Robert Aron disait que c’était « Un mathématicien exceptionnel égaré dans la politique ». Il est entré et sorti de l’X avec une des moyennes les plus fortes jamais enregistrées,19,75/20, major (pas comme moi) en 1923.
                Albert Speer, le grand technocrate nazi, était un de ses amis: « Je reçus Bichelonne le 17 septembre 1943 ; rapidement des rapports enrichissants sur le plan personnel s’établirent entre nous. Tous deux, nous étions jeunes, nous croyions avoir l’avenir devant nous et nous nous promettions d’éviter dans le futur les erreurs commises par la génération actuellement au pouvoir en cette période de guerre mondiale. J’aurais été prêt également à annuler plus tard le démembrement de la France que projetait Hitler, et cela d’autant plus qu’à mon sens, le tracé des frontières dans une Europe où la production aurait été harmonisée, n’aurait plus d’importance. Bichelonne et moi, nous nous abandonnâmes ces jours-là à nos vues utopiques — ce qui montre combien nous nous complaisions dans un monde d’illusions et de chimères ».
                Actuellement, ce sont des technocrates qui sont à la tête de ce pays et la phrase de Speer prend une curieuse dimension à l’aune de la construction européenne telle qu Bruxelles veut l’imposer.

                1. Val

                  @Higgins jadis à l’entrée de l’X les jeunes recrues étaient accueillis par un militaire qui leur tenait ce discours : « sachez que parmi vous il y a autant de c*n que dans le reste de la population. Mais la différence est que les X qui sont c*ns sont beaucoup plus dangereux que les autres, car ils sont savamment sélectionnés »

              2. Vassinhac

                Il y a à l’X une part d’élèves absolument brillants et une part de bachoteurs bien coachés (ces derniers notamment parmi la presque moitié de 5/2, mais pas que).

              1. bibi

                Les plus doués vont évidemment à la fac car c’est le seul lieu ou ils peuvent s’épanouir intellectuellement car ils jouissent d’une plus grande liberté que dans le système grégaire des prépas et des grandes écoles qui sont des fabriques à crétins instruits imbus d’eux mêmes et qui représentent tout ce qu’ils méprisent au plus au point.

                1. Val

                  @bibi oula de ou te vient cette violence anti prépa ? C’etait qd même le seul endroit où tu pouvais avoir un cursus un peu complet . Et nos ingés ne sont boudés ni à l étranger ni en local il me semble. Je ne suis pas sûre que ce soit le cas de tous les cursus de fac. ….

                  1. bibi

                    Je n’ai aucune violence envers les prépas mais c’est juste un endroit ou l’ont forme des individus capables d’apprendre mais incapable de penser.
                    Tout le système scolaire est fait pour sélectionner les individus par leur capacité à ne jamais se poser de question parce que dans ce pays on aime pas les gens qui pensent par eux mêmes et c’est pour ça que l’état préfèrent former ses élites dans des grandes écoles ou l’on s’assure que les individus formés respecteront les dogmes.
                    Les prépas et les écoles d’ingénieurs dont on se gargarise en France est comme notre modèle social, une chose que le monde entier nous envie mais que personne ne copie.

                    1. BDC

                      Bibi, moi non plus je n’ai pas fait de prépa, suis passée par la fac et fini par une « grande école ». Je n’ai aucun regret. Il y a quelques mois j’ai inventé une technique pour mon taf (inconnue des X hein), et hier quand je voulais valider le tout avec une dérivée seconde, j’ai dû vérifier numériquement que c’est l’accélération en absolu et pas en relatif … vu comment on apprend n’importe comment à notre époque, même pas fichue d’utiliser des connaissances du lycée, m’enfin j’ai fini par y arriver, ouf !

                    2. albundy17

                      « le tout avec une dérivée seconde,  »

                      Bon, donc je vais ziz y aller…

                      Hoooo ! putin, troppppppp de la balle ! zyva trop bonne ^^

                      Bisous Belle du Champ 🙄

                2. Pheldge

                  Bibi, les élèves les plus doués, sont déjà parmi les plus capables, et vont donc en prépas. Ils rêvent de l’ENS de la rue d’Ulm !

                  1. bibi

                    Il suffit de voir la stupidité de nos énarques pour comprendre que nous avons à faire à des individus forts capables mais absolument pas doués.

                3. albundy17

                  « c’est le seul lieu ou ils peuvent s’épanouir »

                  Oui, ça fonctionne bien à Tolbiac vu la quantité d’alcool ingurgité, les nanas qui se promenaient ds les couloirs pratiquement nues et la jolie déco dont ils ont tapissé le moindre recoin de mur.

                    1. Pheldge

                      J’ai eu droit à la découverte des catacombes de Paris le jour de la Ste Barbe, il y a bien longtemps, c’était gentil, rigolo, sans plus. Mes copains de prépas, dans les autres écoles autour de Paris, pareil, rien d’affolant,. Y’a quelques très rares débordements, aussitôt sévèrement punis, et montés en épingle par la presse, et surtout pas mal de fantasmes.

      1. Pheldge

        ah bon ? le sujet c’est bien chacun , non ? ==> bénéficie ! la règle étant « Le verbe dont le sujet est un nom déterminé par chaque ou le pronom chacun est toujours au singulier »

          1. Pheldge

            Mildred, au moment où j’ai signalé la faute, il y avait un pluriel, j’ai fait un copier-coller du texte en mettant de l’italique, pour souligner la faute et l’inviter à corriger. Sa Sainteté le Patron, redoutant les terribles foudres Aristarquiennes, a dû rectifier, rendant mon commentaire inutile … et ambigu ! 😉

            1. Aristarkke

              Mélusine a rectifié fange en marécage…
              Mouais! Je vois bien que l’on cherche à faire accroire que le Papet, il a des problèmes de visions.
              😉

    1. Aristarkke

      Le Papet, il lui arrive encore de bosser. Ici, ce n’est pas ton île où le boulot consiste à choisir où sera accroché le hamac ou à choisir quelle plage accueillera ses arpions… 😉
      [il y a d’autres delikatessen pour Mélusine ]

  7. Gerldam

    Pour que quoi que ce soit change dans ce pays, il faut que le nouveau président, une fois élu, vire dans les 15 jours 80% des hauts fontionnaires dont le monde sait qu’ils « tiennent » le pays.
    Mise à la retraite anticipée (pas si difficile car la plupart sont dans les 50-60 ans).
    Macron avait très légèrement évoqué le sujet au début, pour, rapidement, « oublier » ces borborigmes, sans doute après avoir été menacé par la bande des HFF (hauts fonctionnaires français).
    Au fond, le programme politique n’est que de la com pour les français moyens, dont la comparaison avec la jeunesse bovine n’est plus à faire.

    1. Higgins

      Impossible, il en est la stricte émanation et a été mis en place pour œuvrer dans le sens de la très haute administration (inspection des finances) de la France et de l’UE.

      1. Theo31

        De l’UE major ? Mais ils s’en foutent royalement. Si c’était vrai, les finances publiques seraient maîtrisées et de nombreux monopoles aboli.

      1. Guillaume_rc

        Le programme de Macron est clair : les technos au pouvoir !
        C’est d’ailleurs pour ça qu’il veut réduire le nombre de parlementaires, par exemple.

          1. Val

            @gerldam oui bien compris comme tel et bien sûr nous savons qu’à univers constant la venue d’un tel président est impossible.

    2. theo31

      Pour prendre le pouvoir, Lénine avait promis le pain, la paix, la liberté et la terre aux paysans. Les Russes ont ont eu tout l’inverse avec les splendides résultats que l’on sait..

      Dans un pays qu’on dit laïc, le père Noël a un sacré succès auprès des adultes.

    3. Pythagore

      « Pour que quoi que ce soit change dans ce pays, il faut que le nouveau président, une fois élu, vire dans les 15 jours 80% des hauts fonctionnaires dont le monde sait qu’ils « tiennent » le pays. »
      .
      Diviser pour régner => décentraliser, régionaliser. Plus le pouvoir subalterne est divisé, plus il sera possible de réformer.
      Sauf que Flop Joen fait l’inverse.

  8. Duff

    On a pu voir les oeuvres des artistes peintres de Tolbiac. Les bras m’en tombent. Pourquoi autant ménager ces crasseux/tocards/cocos qui méprisent autant le droit, les libertés?

    1. Nemrod

      Des bons à riens inefficaces et viscéralement liberticides.
      Socialement proches de ceux qui sont aux manettes donc.

      D’ailleurs les meneurs finiront sénateurs.

      1. Hussard Bleu

        Premier adjoint à Paris comme Juillard, premier secrétaire du PS comme Camba, sénateur comme Assouilne, député comme Dray, ou ministre comme Batho etc…

        et tous de se côtoyer à la bonne mangeoire, et, la bouche et les poches pleines, donnant des leçons de morale…

        Le Cursus Honorum n’est plus exactement celui des Romains….

  9. Guillaume_rc

    recul marqué pour chacune de nos libertés,

    Et encore, le patron n’évoque pas la future loi sur les fake news. Qui promet d’être un grand moment d’apogée de la censure.

    1. Nemrod

      Faut voir les commentaires du figaro sur le 80 km/h…
      Le sondage est édifiant : 85 % de contre.
      Par contre tous ces « premiers de la classe » qui jurent leur grand Dieu n’être pas concernés car respectant scrupuleusement les limitations…

      Les mêmes qui « n’ont rien à cacher », font tout bien ou on leur dit de faire…insupportables de connerie.

      J’ai vraiment hâtes de les suivre en bagnole , en se traînant misérablement dans leurs bagnoles high-tech qui tiennent mieux la route et freinent plus fort que les F1 d’il y a 20 ans…cocus contents qui paient la piaule.

      Vais bricoler un peu ma plaque.
      On verra bien.

      1. Higgins

        Les 80 km/h me font hurler tant la mesure releve de l’imbecilité la plus complète mais ils ne sont rien à côté des voitures radars banalisées qui vont commencer à rouler jour ET nuit sur les routes de l’Eure à partir de lundi. A compter de 2020, il devrait y avoir 440 véhicules de ce type sur toutes les routes de France. A 90 euros la prune minimum et à 8 heures de trajet quotidien par véhicule, c’est le jackpot intégrale pour l’Etat, officiellement pour notre sécurité et sans aucun a priori financier bien entendu. On saura à peine le jour et l’heure car c’est l’infra-rouge qui est utilisée. Le flicage (il n’y a pas d’autre mot) de la société ne se cache même plus et se fait désormais au grand jour. Aujourd’hui la route, demain les domiciles.
        Évidemment, cela laisse froid tous les charlots de l’AN dont je me demande de plus en plus à quoi ils servent et quelle est leur utilité à part faire du spectacle (mauvais) quand la télé est présente. In fine, report d’une partie du trafic sur des routes jusque là tranquilles (et pas faites pour supporter beaucoup de trafic), augmentation du nombre de personnes roulant sans point (ils vont vite être perdu mis les gens ont besoin de leir véhicule surtout en zone rurale. On devrait enregistrer parallèlement à une augmentation des vehcules roulant sans CT à jour vu le coût de l’escroquerie) et perte absolue de la confiance envers les pouvoirs publics surtout lorsqu’on voit son incapacité à faire régner un semblant d’ordre dans certains quartiers, facultés et autres.
        Ce pays fait naufrage.

        1. René-Pierre Samary

          Major, pourquoi s’échauder ainsi ?
          Rien ne doit nous surprendre, de notre temps. Ou peut-être, uniquement, le niveau de bêtise – et de malhonnêteté – dont nous avons cru parfois qu’il atteignait un maximum, et qui sans cesse bat de nouveaux records.
          Pour qui a le goût de l’observation, chaque fait – comme celui que vous citez – est un régal pour l’esprit. Jusqu’où descendra une époque bavarde, dont les acteurs/décideurs croient réellement aux absurdités qu’ils profèrent ?

        2. Aristarkke

          Mon contrôleur technique me confie agrémenter les rapports de CT de petits défauts (sans CV) de tous les véhicules âgés pour que le Léviathan lui fiche la paix en l’estimant trop cool ou « coulant » avec la clientèle. C’est que tous les rapports sont transmis électroniquement au service des cartes grises avec enregistrement de la date de passage du CT, besoins en CV, etc…
          Doblo 1 qui passait hier est ressorti avec une vignette nouvel intitulé annonçant que sa visite 2019 ne sera que pour la pollution (utilitaire).
          Probablement pour faire le tri entre ceux passés sous l’Ancien Régime et ceux qui gouteront au nouveau…

          1. Aristarkke

            Les concessionnaires d’autoroutes se frottent déjà les mains puisque la prune coûtera systématiquement plus cher que le péage pour une distance moyenne.
            Mais il n’y aura pas toujours une autoroute bien adaptée à ses besoins de trajet…

        3. Citoyen

          Ah, Major, sur l’imposture de nos nuisibles, que sont le micron et son acolyte le clone d’Ali Juppé, concernant le racket à 80, non seulement je suis avec vous, mais je vous précède, dans le constat de décomposition avancé de ce pays …
          Les demeurés de la sécurité routière qui, à coup sûr, sont de la catégorie de ceux qui ne savent pas conduire … de ceux qui se font d’atroces frayeurs, chaque fois qu’ils se font doubler … et qui, pour calmer cette angoissante pathologie, utilisent toute leur capacité de nuisance pour que ça ne puisse pas se produire, tout en parasitant ceux qui les effraient … ont trouvé une astuce grossière pour enfoncer plus profondément leurs mains dans les poches des français (Joindre l’utile à l’agréable) …
          Ainsi donc, le micron et sa clique, complétement hors-sol, ayant perdu tout contact avec la réalité, n’ont plus la moindre idée de leur imposture … Au point, de ne plus éprouver le besoin de cacher les motivations de leurs petites saloperies, et démarrer le racket au 1er Juillet, au moment des premier départs en vacances (un hasard), pour maximiser le rendement de la rapine !
          Une suggestion, à ceux qui ne voudraient pas être pris pour les dindons de cette mauvaise farce … Faites de la répression préventive !… Partez en vacances à l’étranger, pour y dépenser votre argent !… Et même si sur place, il peut aussi y avoir du racket, il y aura malgré tout l’immense satisfaction de savoir que votre argent ne servira pas à alimenter ces pourritures, … ce qui mine de rien, est une consolation (jubilation) à ne pas négliger …
          Et comme une imposture peut souvent en cacher une autre, encore plus pourrie,… pour en rajouter une couche, les autres saloperies sont déja en route. Les machines à sous embarquées, déléguées au privé, pour maximiser le racket arrivent (bientôt, ils leurs feront faire les 3×8) … Elles sont déjà en action en Normandie …
          J’imagine assez bien, que par exaspération (qui va monter rapidement), certains automobilistes finiront par pétér les plombs, et en arriveront à jouer au stock-car avec ces engins, en les balançant hors de la route. Ce qui finalement pourrait être une excellente chose, pour le bien de tous …

          1. René-Pierre Samary

            « Les demeurés…(…) poche des français »
            Cette phrase fait mauvais genre. Compte tenu de celui, majoritairement, des personnes en question, elle est à mettre au féminin.
            (les règles grammaticales féminisées interdisent que le masculin inclue le féminin ; il faut donc désormais décider en fonction de la majorité, à moins d’adopter l’écriture inclusive)
            « J’imagine assez bien »…
            N’imagine pas trop, tu risques de déchanter. Cela fait une cinquantaine d’années que j’imagine ce genre de choses, sans les voir arriver.

            1. Pheldge

              Dommage, en te lisant rapidement, j’étais heureux ( heureux nez pierre, ça va sans dire …), j’imaginais la joie non feinte du sam (le sam, a ri …) et puis non, il n’y avait pas de faute … dommage 😉

            2. Citoyen

              « à mettre au féminin. » ?
              Statistiquement parlant, c’est très certainement vrai …. Mais pas que ! …. il y a, de l’autre coté, une bonne palanquée de gugus qui sont au moins aussi abrutis … Malheureusement, la connerie est un virus qui se propage assez bien …
              Il suffit de tendre l’oreille, quand les responsables de la sécurité routière s’expriment, ou quand des journaleux font du micro-trottoir …. C’est ahurissant de connerie ….

              1. René-Pierre Samary

                « de l’autre coté, une bonne palanquée de gugus »…
                Bien sûr, mais ce qui nous intéresse, dans la description d’un phénomène, ce ne sont pas les exceptions, mais ce qui constitue (ou pas) une règle. Autrement, on parle pour ne rien dire.
                Les sciences sociales ne sont pas des sciences exactes. Les premières ne s’appuient que sur des probabilités plus ou moins grandes. En sociologie, un fait n’est jamais pur, comme peut l’être une expérience chimique ou physique.
                Il y a de mauvais conducteurs masculins, et il y a d’excellentes conductrices, et même des championnes de rallies. C’est une évidence. À quoi cela sert-il de le dire, sinon à se donner bonne conscience ?
                Notre époque sensible a pris pour règle le « il ne faut pas généraliser ». Sans généralisation, pas de Kepler, pas de Newton, pas d’Einstein. S’agissant des sciences humaines, non seulement on peut généraliser, mais on le doit, si l’on veut comprendre. Ce qui doit être moralement interdit, c’est de particulariser.

                1. Citoyen

                  Ha, Ha, je vois bien le cheminement de la pensée, mais dire que c’est uniquement un problème de bonnes femmes, serait trop réducteur.
                  Par contre, sans faire de sociologie, affirmer que l’on constate une dérive de la société dans les comportements, qui comme le dirait Zemmour, est une conséquence de la féminisation de celle-ci, colle mieux à la réalité. C’est là qu’il convient de généraliser.

      2. Aristarkke

        Yenapahun qui signe Reactitude dans le lot. Quand il y avait des commentaires possibles à tous les articles de Contrepoints, il était toujours aux premières loges pour se vanter de respecter le Code de la Route en toutes circonstances et encore mieux qu’un inspecteur du Code lors de ses sessions de travail. Du genre à vous soutenir sans rire ne s’être jamais arrêté en double file ou sur un bateau, deux minutes pour acheter une baguette ou un paquet de clopes…

        1. Lorelei

          Ben… moi, je ne me suis jamais arrêtée en double file. Il y a un parking à côté du boulanger et du bureau de tabac qui sont un en face de l’autre dans mon patelin.
          Mais je ne suis pas Reactitude. ^^ et je sais que l’inattention ou la non-connaissance des lieux fait parfois faire des c**** au volant.

          1. Pheldge

            Farpaitement, et ça me permet de faire un lien avec le billet précédent (le vrai, pas le réchauffé 😉 ) Il FAUT donc rouvrir les maisons closes ! Oui, car les allées et venues des tapineuses sont accidentogènes ! alors qu’au claque, il y a un parking, on s’y gare tranquillement, pas de freinages intempestifs, ni de changements d’allure imprévus …

  10. Val

    « en réalité, le pouvoir leur échappe etc  » : exactement . C’est pourquoi pour moi la seule et unique réforme à faire passer d’autorité serait la modification du statut de fonctionnaire. Après cela on vire tout fonctionnaire qui renâcle un tant soit peu. Au besoin on fait un bel exemple, comme le courage n’est pas leur qualité principale, les autres ramperont tous pour garder leur gamelle. Tous les pays européens qui se sont réformés l’ont fait.

              1. Hussard Bleu

                Curieusement, Bibi, réputé pour une certaine germanophobie, me fait penser à une vieille amie, originaire de Prusse Orientale… l’esprit prussien, hein ?

                1. bibi

                  Si vous utilisez empathie au sens étymologique du terme, j’en suis tout à fait incapable car je n’ai jamais eu la prétention de pouvoir comprendre ce que les autres ressentent et étonnamment hormis une exception qui confirme la règle la réciproque est totalement vrai.

                  1. Val

                    @bibi & bdc il y a vraiment un net cousinage avec Sam . Sauf que Sam n aurait jamais l idée incongrue de défendre la fac versus prépa. 😉

                    1. BDC

                      Bibi, vous exigez le vouvoiement alors que vu vos fautes d’orthographe, je vous situe au même âge que le mien. Sam je le tutoie et pourtant il est capable d’enterrer un retraité vivant, sans même en vouloir à sa pension !

            1. Hussard Bleu

              Dans l’ordre prussien, vestimentaire, le Grand Fritz avait fait poser des boutons sur les poignets des tenues d’uniforme de son armée, pour éviter que ses soldats ne s’y mouchassent…

              Bibi est dans ce même état d’esprit, n’est-ce pas ?… il contrôle même les barboteuses… C’est un garçon qu’il faut tenir en brassière…

              Quant à Sam, son manque d’empathie est la marque de Caïn : c’est le psychopathe type, je l’aime bien, mais je ne lui tourne pas le dos… je ne vais plus dans la patrie de Nicéphore qu’entouré de gardes du corps…

                1. Hussard Bleu

                  Un « Régal des Vermines » ? nan, je rigole…trop vieux pour me battre avec Benhamou….

                  Mais, de fait, certains éveilleraient presque des vocations d’entomologistes…

                  La variété des commentateurs, et de leurs commentaires dont fluctue la ligne libérale, est un des charmes annexes du Blogue de Monseigneur.

                  Des décennies en arrière… période giscardienne, je dirais… le Nouvel Observateur, que je lisois habituellement d’un derrière distrait, avait sorti un questionnaire QCM dont le but était de déterminer « scientifiquement » le positionnement politique de celui qui y répondait.

                  Pour m’amuser, j’avais joué le jeu, et j’avais été très surpris de me trouver, au scoring, relevant de « l’extrême-droite rationaliste »… Alors que je me voyais plutôt dans la mouvance de « l’extrême-droite romantique »…

                  Désillusion ! moi qui tenais pour Jean Chouan, Cadoudal, Frotté, moi qui vibrais au « Bois ton sang, Beaumanoir », moi qui trouvais honteux pour mon pays que l’on ait assassiné Jochen Peiper en Haute Saône, quand l’Université encensait un Boudarel….

                  Enfin, bon, pour une fois, je ne me trouvais pas dans les causes perdues….la figure de proue qui m’était donnée était Michel Poniatowski : c’était un homme respectable, qui avait choisi le « bon côté » dans les années 40, et qui annonçait avec clairvoyance des catastrophes que l’on voit se produire actuellement… Un homme qui n’était pas méprisable, même si son tropisme giscardien me désolait pour lui…

                  Passons sur ces souvenirs, qui n’intéressent au mieux que des gens chenus, voire totalement caducs, et mordant sur le parasitisme social….

                  Nonobstant, l’idée était amusante, à défaut d’être parfaitement sérieuse, et mériterait d’être reprise afin de se faire une idée de la ligne de crête de ce Libéralisme revendiqué ici même.

                  Il faudrait donc qu’un personnage d’une haute moralité, de connaissances économico-politiques les plus étendues, d’un sens de l’humour à toute épreuve, vivant à l’étranger pour échapper aux représailles et portant des mocassins à glands pour l’élégance de pensée, se charge de préparer les questions. Les réponses scorées permettraient à chacun de voir où se situe son propre curseur sur une ligne plus ou moins libérale.

                  Pour amorcer la pompe, je propose donc la première question type :

                  Concernant les Pensionnés (dits aussi « Retraités des Régimes par Répartition »), proposeriez-vous que :
                  1 : on les gaze
                  2 : ils soient les seuls à payer impôts et taxes
                  3 : honneur aux cheveux blancs !
                  :
                  Au bout de 50 questions de ce genre, on additionne les points
                  à 50 de score, on est un vrai Libéral ;
                  à 100 : bon, ça passe, mais only just, hein?
                  à 150 : je ne savais pas que vous viviez en Corée du Nord !

                    1. Aristarkke

                      Pourquoi refuser le costume???
                      Beaucoup penseront qu’il te siérait à ravir.
                      Avoir le contenu et le contenant en une seule fois, plaisir assuré (sauf pour les 3R, bien sûr 😛 )

                  1. albundy17

                    « Il faudrait donc qu’un personnage d’une haute moralité, de connaissances économico-politiques les plus étendues, d’un sens de l’humour à toute épreuve, vivant à l’étranger pour échapper aux représailles et portant des mocassins à glands pour l’élégance de pensée »

                    Je serai fort étonné qu’il se réclame de cette haute moralité, d’autre part vous omîtes un détail de son descriptif qui lui est cher.

                    1. Aristarkke

                      N’ étant pas du castel arrière, Werther reste insensible à ce détail. Du moins, je l’espère comme tel…

                    2. Hussard Bleu

                      Al, tes progrès sont épatants, quelle qu’on soit l’origine, et ce « omîtes » me touche le coeur (à moins que, ma supposée caducité, hein, ressemblance, assonance, avec « mite », mmm?).

                      Ceci dit, le choix et la concordance des temps, pas encore ça :

                      Je serai fort étonné s’il se réclame de cette haute moralité

                      ou encore, plus classe

                      Je serais fort étonné qu’il se réclamât de cette haute moralité

                      Quant au « détail », je ne vois pas ce à quoi tu peux faire allusion… d’ailleurs, un certain JM a été condamné pour avoir utilisé avec légèreté ce malheureux substantif….

                    3. albundy17

                      « un certain JM a été condamné pour avoir utilisé avec légèreté ce malheureux substantif…. »

                      Oui, tout comme un certain DSK, et au moins sur le bûcher médiatique le pauvre Weinstein…

                    4. albundy17

                      « quelle qu’on soit l’origine, »

                      Oublie(s) tes conjectures, point de secret logiciel dont l’Ancêtre me suspecte, une utilisation plus profonde de ma maigre formation étatique de ce lycée maintenant catégorisé émotif, accompagné d’alambiquage pour vous seoir…

                      CQFD

                      Bon, évidemment je suis au taquet ^^

                    5. Pheldge

                      Oh p’tain, c’est pas vrai, j’y crois pas « vous omîtes  » qu’il écrirait le Al ! pas possible, il a fait involontairement un copier-coller d’une phrase trouvée un peu au pif, seule explication possible ! même ses moutards, ils savent pas écrire comme ça !

                  2. Aristarkke

                    Werther, je ne comprends pas ton scoring par rapport aux résultats. 50, c’est ce que tu obtiens en répondant systématiquement à la question 1 et 150 à la question 3. Bon???
                    Alors si être libéral consiste à réclamer une livre de chair et avec le sang, sioux play le gazage des 3R, je tiens cela davantage comme caractéristique du régime Corée du Nord. En régime communiste établi, les Vieux improductifs sont des parasites pompant le sang des travailleurs, sauf les oligarques (qui ne se mettent jamais en retraite), qu’il convient donc de mettre hors d’état de nuire…
                    (thèse défendue par Djack Attali quand il était djeune, je te rappelle, confirmant ainsi le caractère gauchiard de cette proposition).
                    Parce que si je me base sur ces principes de ton questionnaire, je vais tendre vers les 150 sans les atteindre…
                    Nobody’s perfect…

                    1. Boutros

                      @HB, « plus classe » peut-être mais faux hélas ! (« j’aurais été fort étonné qu’il se réclamât » aurait été beaucoup plus mieux si les temps concordent toujours comme naguère…) mais éventuellement acceptable si la sémantique s’en mêle !
                      Sans rancune ?

                    2. albundy17

                      « les élucubrations de 6 heures sont pardonnables…. »

                      Il y a vraisemblablement un soucis avec ton clavier, HB, celui-ci s’évertue à remplacer certaines de tes belles lettres par un répétitif « o » 🙄

                  3. albundy17

                    Il faudra davantage de propositions, ou moins radicales.

                    J’honore mensuellement la trois au détriment de mes vacances et travaux de ma masure, la une m’ennuiera un jour lointain, la deux se trompe de cible, encore une fois.

                    1. Hussard Bleu

                      Le vrai test de Vérité : vous n’êtes pas de Vrais Libéraux,

                      Vous pouvez encore progresser, d’un autre côté, ce n’était que la première question, hein ?

                      Pour BDC : « formidable » : Étymol. et Hist. 1392 « qui inspire la crainte » (PHILIPPE DE MÉZIÈRES, Testament ds Z. rom. Philol. t. 95, p. 613 note 7)
                      Empr. au lat. class. formidabilis « redoutable, terrible ».

                    2. Hussard Bleu

                      @Boutros a raison et je ne saurais tenir rancune à la bonne grammaire qu’il onvoque… mais bon, il faisait encore nuit et les élucubrations de 6 heures sont pardonnables….

                  4. Pythagore

                    Ca existe en Allemagne depuis 2002 et c’est proposé par la « centrale fédérale pour la formation politique ». Le questionnaire donne une idée des positionements politiques de chaque parti basé sur 38 questions. J’avais testé et étais tombé sur CDU ou FDP (les libéraux donc).
                    .
                    wahl-o-mat.de/bundestagswahl2017/
                    .
                    NB: petit souci HB ds le système de points, le gazage ferait du questioné un libéral ?

                    1. Hussard Bleu

                      Pythagore… Ingénieur dans les Allemagnes, hein ? j’étais souvent à Cluny, dont l’ordre essaima jadis outre-Rhin, mais les Gadz’Arts que je rencontrais ne m’impressionnaient guère par leur sens de l’humour…
                      et pour ce qui est de l’humour allemand, lors de mes longs séjours en Souabe ou en Bavière, il ne m’a pas davantage produit d’effets au niveau des zygomatiques…

                      Alors, bon, le « gazage » ne fait pas rire en Germanie, pas même sourire, c’est entendu, surtout si l’on se pose quelques questions à son sujet…. Je pense à Me Stolz (Sylvia) qui fut incarcérée entre 2007 et 2011, et condamnée derechef en 2015 à 20 mois, pour des propos tenus en Helvétie… La Justice allemande a de grandes oreilles et le bras long….

                      Donc, je peux comprendre ta réaction ! Ceci dit, pour l’anecdote, le bon Dr.Hjalmar Schacht pouvait être classé d’une certaine façon parmi les Libéraux… Il fut acquitté à Nuremberg…

                      Keep smiling !

                    2. Pythagore

                      @HB 21 avril 2018, 11 h 32 min
                      Ingénieurs dans les Allemagnes effectivement 🙂
                      Je concède le manque d’humour de certains, mais pas de tous et on en trouve qui ont bcp d’humour, à la télé ou au théâtre il y a pas mal de comiques qui valent le coup et le « Kleinkunst Theater » est une scène très dynamique.
                      Pour ce qui est de la Bavière et plus particulièrement de Munich, j’aime bcp la culture du Bier Garten. En général il n’y a que des grandes tables et il est courant de s’asseoir à une table déjà partiellement occupée et de taper la discute avec le voisin (ds la mesure ou son accent le permet 😉 ) .
                      Les souabes ont une réputation carabinée de radin en Allemagne.

                    3. Aristarkke

                      Ce bon Dr Schacht a été qualifié par un historien de traître à côté duquel Judas Iscariote serait un petit saint.

                      Faut dire qu’après avoir servi Guillaume II (en étant un des maîtres d’oeuvre de l’économie de guerre du IIme Reich, puis grenouillé très activement durant la République de Weimar , il sut devenir un actif et entreprenant soutien de Hitler à partir de 1931 en militant tant et plus pour qu’il devienne Chancelier, notamment auprès de Hindenburg.

                      Il en sera récompensé en devenant Président de la Reichsbank six semaines après la prise de fonctions de Hitler puis ministre de l’Economie (poste anodin, comme chacun sait), l’année suivante.
                      Par des tas d’artifices, il permettra au IIIme Reich, de rebâtir une économie puissante tout en organisant l’insolvabilité d’icelui vis-à-vis de l’Extérieur quand cela « arrangeait ».
                      Fort opportunément mis sur le côté en 39 (pour des embrouilles récurrentes avec Göring, alors très en cour), il aurait participé au complot de von Stauffenberg du 20 juillet 44, ce qui lui vaut un internement en camp de concentration d’où il sort en mai 45.

                      Il réussira, en dépit de son importante contribution au maintien économique du IIIme Reich, à passer à travers Nuremberg puis de divers procès ultérieurs où il sera « blanchi » pour activités de résistance à Hitler…
                      Il écrira notamment un livre « Seul contre Hitler » dont le titre est un monument de desinformation à lui seul, annonciateur qu’il est d’un contenu, disons douteux…
                      Et il fondera une banque personnelle dès 1950, en RFA.

                  1. Hussard Bleu

                    @Al : Clavier ? pas vraiment, mais simplement que je me refuse par une sorte de vaine coquetterie à porter les lunettes que l’âge commence à rendre pourtant presque nécessaires… J’ai bénéficié d’un long sursis génétique, mes contemporains ne lisent plus sans optique depuis un bon quart de siècle.

                    Sans compter cette allergie aux pollens divers qui flottent en ce moment dans mes jardins, et qui me font larmoyer… J’ai vaincu les bouleaux, mais il y en a d’autres…

                    N’empêche que mes greffes, et surtout celles des pommiers anciens – côte chalonnaise d’origine, arbres plantés par le propre grand-père d’une voisine âgée de 80 ans – sont en voie de réussir… Je suis un Jardinier Libéral…

                    1. albundy17

                      Pourtant le clavier ne nécessite pas la vue, cela dit naviguer ds le brouillard est pour moi insupportable, j’y préfère la surdité, bénéfique à certains mariages.

                      ‘J’ai bénéficié d’un long sursis génétique’

                      La chute sera plus rude ^^

                      Bravo pour les greffes, il faut entretenir les vieux machins, je m’y emploie

                    2. Hussard Bleu

                      By the way, Major, saviez-vous que je fus presque, moi aussi, de l’Armée des Indes ? Je l’avais un peu oublié…

                      Cela remonte loin, il faut dire : c’était fin 72 ou début 73, je ne sais plus avec certitude, car je ne tenais pas encore de Diary, en ce temps-là.

                      J’étais French Assistant dans un lycée près de Bedford, et je logeais en hôte payant chez un couple de professeur-e-s du même établissement : des gens charmants, avec qui je devins vite ami. C’étaient des « army brats ».

                      Le père de Cindy était un ex-Commander de la Royal Navy, retraité, et je passai un week-end dans la famille qui vivait en East Anglia, un joli village ancien, souvent peint par Constable, à côté de Sudbury.(Suffolk).

                      Le père de Bob, lui, était encore en activité, Brigadier d’un régiment ex-armée des Indes, basé à Aldershot, où je fus également invité, et, par hasard, le jour de la fête de tradition dudit Régiment. C’était parfaitement imprévu, mais je fus, à ma confusion, l’hôte d’honneur – un peu plus de 21 ans, emprunté dans un blaser de raccroc – à la table du Brigadier, au milieu d’uniformes rutilants de toute la gloire d’une telle unité.

                      Le service était assuré par des Sikhs, naturellement en turban, spectaculaires, et l’on se servait néanmoins seul sur un gargantuesque buffet, parmi des centaines de ramequins garnis de curries divers, leur seul point commun étant, comme j’allais le découvrir à la suite, leur charge explosive en piments, poivres et autre cordite…

                      Je fis néanmoins bonne figure : je représentais la France, n’est-ce pas, et je ne sortis pas en courant pour aller boire à la Pump Room, mais je descendis d’entières théières, tout en ruisselant de sueur, et mouillant de fond la grande serviette damassée… Les sourires courtois qui m’entouraient me prouvèrent que je n’étais pas le premier à découvrir ainsi les charmes du Curry…

                      Mais certes, quel grandiose moment d’un demi-siècle, à quelques années près, qui s’enfonce déjà dans les oublieuses brumes du temps…

                    3. Hussard Bleu

                      PS : dans l’Armée anglaise, un « Brigadier » est un général
                      wikipedia.org/wiki/Brigadier_(United_Kingdom)

                      Il me fut expliqué que l’intégration des officiers anglais de l’Armée des Indes dans l’Armée Britannique, après 1947, généra un certain malaise lorsqu’il apparut que les promotions des anciens de l’Indian Army étaient plus… lentes… que ceux des officiers diplômés de Sandhurst…

                1. Pheldge

                  Euh, ô Très peu lucide, le sam il l’a ressuscité négativement si on va par là … Souhaitez vous un dictionnaire pour vos étrennes ?

                  1. BDC

                    Ô Maître logicien, Sam n’est pas à l’origine de la disparition de notre Hussard, mais de sa réapparition parmi nous, CQFD.

        1. Pheldge

          @ Val 13 h 50 « au temps pour moi comme dirait le Major », oui, comme dans « ô taon, suspend ton vol » …

          remarque, rien que pour le Major j’ai failli écrire OTAN, ce qui donnait un tout autre sens cens …

  11. Aristarkke

    « en majorité composée de transfuges de la gauche en déroute »
    y compris (et surtout) de la fraction de la Gôche que l’on nomme habituellement par « Droite ».
    Un excès de langage sans plus…

  12. Aristarkke

    Mélusîîîîîîne !!!! Finies les vacances :

    – Il n’y eÛT pas plus de libéralisme
    – les habituelLEs phalanges de clowns estudiantins (phalange est féminin)
    – soit sur [???] en matière militaire (correction de texte avec oubli-s ?)

    Curiosité : la fange s’est transformée en marécage… 😛

  13. Le Gnôme

    En attendant la justice veille. Un quidam ayant fait un doigt d’honneur à Macron se trouve poursuivi pour outrage.

    Un autre débile est poursuivi pour apologie de crime pour soutenir Lelandais, qui, à ma connaissance, n’est pas encore condamné et donc présumé innocent. Bon, je ne connais pas le texte de ses bêtises.

    Si la justice a du temps pour poursuivre tous les cons de France et de Navarre, non seulement il va y avoir du boulot, et un man,que de moyens dramatique.

  14. albundy17

    Haaa, total HS, mais je ne peux m’empêcher de partager mon total soulagement et cette nouvelle quiétude libératrice: J’ai enfin passé mon véhicule au sacro-saint contrôle technique, pile 1 an et 2 mois en retard sur l’échéance dernière.

    Vais enfin pouvoir passer par ce satané rond point adorée par les verbalisateurs 😀

    1. MCA

      1 an et 2 mois?
      et pourquoi soudainement tu t’es senti obligé de le faire?
      manifestement ta guimbarde roulait très bien sans ça, non?

      à moins que la crainte des conséquences du nouveau CT t’ai motivé? :o))))

      Tiens à Oléron, tous les centres CT saturés … j’ai dû aller à Marennes dans la zone industrielle pour y faire passer une de mes voitures.

      Résultat parfait, zéro défaut.

      Ca vaudrait presque le coup pour le fun de repasser ce véhicule au nouveau CT à compter de mi mai pour voir si cette fois ils ne trouveraient pas qq défauts majeurs…

      Comme quoi, c’est bien la loi qui fait le défaut (ou le délinquant); supprimons les lois et nous supprimerons les défauts (et la délinquance du même coup)…

      Emmanuel, si tu lis ces lignes, il y a là une piste à creuser…

      1. albundy17

        « à moins que la crainte des conséquences du nouveau CT t’ai motivé? »

        Le nouveau coût, essentiellement.

        Las, ils m’on trouvé un 7.1.1.1 : Détérioration importante du siège AVG….

        Heureusement que c’est codifié

        1. Pheldge

          Détérioration importante du siège AVG…. tu l’as percé, pour pouvoir satisfaire tes besoins naturels, tout en conduisant ?

    1. albundy17

      « adoré » – saloperie de clavier –

      Remarque, ils m’ont un peu laissé passer pour services de fuites fixées ds leur locaux vétustes, le tout à pas d’heure, mais avec ces systèmes de rotation de troupes je commençais a ne plus reconnaître les têtes.

      Le plus gentil d’entre eux, disparu maintenant, m’avait oublié un apéro dînatoire pas tellement dînatoire…

  15. René-Pierre Samary

    HS également… un peu plus sérieux peut-être…
    Ce vendredi 20 avril 2018, cela fait exactement cinquante ans que Enoch Powell a prononcé son célèbre discours dit « des fleuves de sang »…
    « « Quand les Dieux veulent détruire un peuple, ils commencent par le rendre fou » dit le dicton, et assurément nous devons être fous, littéralement fous à lier, en tant que nation, pour permettre chaque année l’arrivée d’environ 50 000 personnes à charge et qui plus tard accroîtront la population d’origine immigrée.
    J’ai l’impression de regarder ce pays élever frénétiquement son propre bûcher funéraire. »

    1. Pheldge

      Comme aurait pu l’écrire Camus (Renaud, pas l’autre …) « il faut imaginer cet Enoch là, gay ! »

      Bon, trois semaines de vacances, c’est ça ? 😉

    2. theo31

      En même temps, il y en a qui rêvent d’instaurer le revenu universel, lequel est incompatible avec une société ouverte aux flux migratoires et à la natalité galopante.

      En Allemagne, à peine 10 % des migrants récents ont daigné chercher du travail.

      1. MCA

        @theo31 21 avril 2018, 12 h 48 min

        Il y a erreur d’analyse à mon avis; ce n ‘est pas du travail que les gens cherchent mais des revenus.

        Cette remarque explique le peu d’empressement de certains à se ruer sur le travail si par ailleurs des revenus leurs sont assurés.

        1. Higgins

          L’article paru sur Contrepoints en parle fort bien: https:/ /www.contrepoints.org/2018/04/20/314458-vehicules-autonomes-quelles-responsabilites-juridiques-en-cas-daccident

  16. goufio

    Riez braves gens : »l’OCDE veille sur vos porte-monnaies » normal c’est une organisation supra nationale financée à 100 % par nos impôts; lire http://www.oecd.org/fr/fiscalite/politiques-fiscales/fiscalite-de-l-epargne-resume.pdf
    qui rejoint notre « célébrissime » T. Pikkety qui veut tout nous prendre en une génération = communisme
    Sauf que l’OCDE, pas trop stupide quand même veut y aller mollo car supprimer la source de la rente (le travail des autres) sur laquelle ils vivent serait le suicide de trop

  17. UnLorrain

    @ Albundy

    Même souci que vous nous narré a propos du CT de votre véhicule,moi j’étais en xantia et le CT périmé depuis 4/5 mois et je me disais que je m’en occuperait lorsque le gendarme l’exigera ( je les aient amadouer lors du contrôle routier en leurs disant que le pot echapp fichu coûte plus cher que la voiture..ils ne virent pas mes pneus lisses arrière! Le pot échappement je le rafistole,efficacement est possible,avec du scoth aluminium acheté en magasin matériaux..au CT l’employé me dira « moi du moment que je ne sens pas le souffle vôtre échappement convient » )

    1. albundy17

      Le défaut de CT revient tout de même à 135 euros, plus cher qu’un train de pneu neuf, rouler avec des pneus dont le rainurage n’est plus efficient est de mon avis au mieux de la bêtise, au pire de la criminalité.

      Sans acrimonie…

      1. Aristarkke

        A67,50€ le pneu, pose comprise (min 15€ ), tu ne vas pas bien loin en marque et en taille, même en commandant sur internet. A moins de tomber sur une forte promotion, genre fin de séries…

        1. albundy17

          Est il plus judicieux de s’équiper de médiocres pneumatiques peu onéreux, ou de poursuivre sa route sur patinette ?

          Un premier prix pour xanthia se trouve dès 39 euros, sans chercher bien loin

          1. Aristarkke

            Je ne cautionne pas le fait de rouler avec des pneus râpés au delà de la limite (remontée de 1mm à 1,6mm de profondeur). Si le sec supporte n’ importe quelle profondeur, en revanche le mouillé…
            Et il y a de sacrées différences entre pneus que j’ai expérimentées grâce à mon choix de Doblo à châssis identiques mais pneumatiques variés à rainures légales…
            Sans flagornerie, les Auvergnats battent beaucoup de concurrents, y compris premiums sur la tenue sur mouillé et sur la longévité au roulage.

            1. René-Pierre Samary

              « Et il y a de sacrées différences entre pneus »
              Je suis bien d’accord. Chaque fois que je dois faire mes courses avec mon Trafic, je prends la météo, et je me décide entre des « pluies » à sculptures profondes et différents types de « slicks » plus ou moins tendres selon la température de la route.
              Le temps d’avoir monté mes quatre gommes, les magasins ont fermés, le plus souvent…

              1. Aristarkke

                Offre toi un cric électrique branché sur la batterie. C’est efficace, assez rapide et surtout pas fatiguant. (env 80€ sur un site américain qui chasse en Europe, honni des politiques sauf quand il installe un entrepôt dans leurs circonscriptions)…

            2. albundy17

              « les Auvergnats battent beaucoup de concurrents »

              Ce que tu affirmes n’est pas totalement faux, si l’on se projette quelques années avant la venue de certains.

              Aficionados du Bonhomme, j’ai malheureusement constaté la décrépitude jusqu’à l’éclatement d’un de leur modèle sur mon propre véhicule, en effet, les climats sud Loire se prêtent apparemment moins à leur production, celle-ci nécessitant de mon constat, beaucoup d’eau à chasser, et peu d’UV à recevoir.

              J’économise donc un très gros 20 % pour un service désormais identique et de même qualité de temps.

      2. Aristarkke

        Tu peux peut-être rouler sans CT dans ton secteur provincial où la maréchaussée n’ est probablement pas très présente. En IDF, surtout en première couronne, il faut rouler très peu pour espérer passer longtemps au travers des coups de filet (qui arrivent ici par crises de suractivé, en plus).

        1. albundy17

          « ton secteur provincial où la maréchaussée n’ est probablement pas très présente. »

          Je t’invite à l’expérience, sois assuré que loin de là nous bénéficions d’un traitement de particulières faveurs, pour avoir pratiqué pour ma part les deux cotés du miroir.

          Comme partout en france, les assermentés choppent le clampin sur les lieux rentables, Je les évite en général (les lieux, hein) , mais pourrai(s) m’y agglutiner durant un an, c’est ma nouvelle liberté.

          Et dis pas de mal de la gendarmerie, hein ! 🙄 sont chiant, mais quel boulot de ouf !

          1. Higgins

            Dans l’armée des Indes, on préfère de loin la Gendarmerie à la Police. Question de culture. Je n’aurai pas eu tant d’appétance pour l’Hindou Kouch et les rives du Gange ou du Bramhapoutre, c’est une carrière qui m’aurait bien tenté.

            1. Hussard Bleu

              Bramhapoutre ? Bramhapoutre ? Bramhapoutre !….

              By Jove, Major, je sais bien que le whisky sous certains climats chauds, n’est-ce pas….même avec le smoking pour dîner seul dans la jungle….

              Enfin, bon je vois la paille dans votre oeil, et pas la Bramhapoutre dans le mien…

                1. Hussard Bleu

                  Toi aussi, RPS ! si Bramhapoutre, alors Punditchéri… et Trinquebalais, comme disait le Bailly… les contoirs de Linde, quoi… aah! Catherine Worlée….

                    1. René-Pierre Samary

                      Sans oublier l’hagard maritime, qui se lève tôt le dimanche pour mettre en ligne sur son blog un nouvel épisode des aventures socio-sexy de Samia et Frédéric.
                      (encore un effort camarades, et le chiffre magique de cent visites/mois sera bientôt atteint)

      3. Citoyen

        « au mieux de la bêtise, au pire de la criminalité » …
        Eh non, Albundy … Désolé de m’immiscer, mais ce n’est pas nécessairement (pas systématiquement) vrai …
        A moins, bien sûr, de ne pas avoir déjà bouffé toute la gomme, et d’arriver sur la ferraille, ce n’est pas parce qu’un pneu est lisse qu’il adhère moins … Ce ne sont pas les rainures qui font l’adhérence, ce serait plutôt le contraire (tant qu’il ne pleut pas) …
        Ce n’est pas un hasard, si l’on utilise sur circuit du pneu slick … Avec, en plus, des gommes tendres pour améliorer les choses, mais c’est un autre sujet. Les rainures ne présentent d’intérêt que sur sol mouillé … il existe même des pneus slicks homologués pour la route …

        Alors, autant les Schtroumpfs sur le bord de la route, que (certains) des demeurés des contrôles techniques, ont pour leur défense qu’ils ne font qu’appliquer des textes, dont ils ne sont pas à l’origine … Mais ça ne les empêche pas d’être de temps à autre à coté de leurs pompes …
        Ils n’ont Juste à leur décharge, qu’ils ont souvent à faire à des gens qui ne savent pas ce que conduite veut dire … Et donc par ce biais, leur permet de pénaliser tous les autres.
        Ces textes sont votés par des abrutis, qui eux, appartiennent sans le moindre doute à la catégorie de ceux qui ne savent pas conduire … ce qui peut expliquer bien des choses … Et c’est ce qui leur permet de pondre des inepties, comme le racket à 80 sur la route …

        1. albundy17

          « ce n’est pas parce qu’un pneu est lisse qu’il adhère moins …  »

          J’ai un faible sentiment de votre lecture concernant le pseudo du quidam, et ses implications….

          En Corse, on se nique la tronche avec du Dunlop, putain ça crame grave ^^

          OOOps.

          (putain, j’ai hate)

          1. Citoyen

            « J’ai un faible sentiment de votre lecture concernant le pseudo du quidam, et ses implications…. » … est-ce pour le pseudo de UnLorrain et de son post ?
            Par contre, si c’est le AL qui « se nique la tronche avec du Dunlop, en Corse » … alors mea-culpa !… Ce n’était pas évident, de part la sentence.
            Ce qui n’empêche que pour le lorrain, ce n’est pas nécessairement de la bêtise ou de la criminalité …. cela dépend des circonstances et surtout des individus.

  18. Bonsaï

    Ce blog m’étonnera toujours à plus d’un titre, mais commençons par le début : je suis toujours impressionnée par le nombre de commentateurs qui se lèvent à l’aube pour venir déposer ici la quintessence de leurs méditations nocturnes…

            1. albundy17

              Ce qui n’est d’ailleurs pas le meilleur choix, deux canards coureur indien rendent un même service sans les inconvénients de bruitages, disparitions des fleurs de Madame ou encore de grattage du tendre gazon, tout cela pour un honorable rendement de 400 œufs annuel.

  19. UnLorrain

    RPS me vexe non non je plaisante,mais a bientôt 52 ans c’est vrai que ma prostate n’est plus volmineuse comme avant 🙂
    @ Petit arbre
    Je suis un de ceux que le sommeil est perturbé ( 7 français sur 10 paraît-il. Mais..ne devrions nous pas écouter notre horloge interne ? Dormir un cycle par ci par là quand cela nous est possible..tout comme devoir s’alimenter pour recharger nos batteries CAD manger quand l’appétit se fait présent )

    Al,des pneus d’merd… achetés sur internet,je crois que je ferais plus cette bêtise ( je me suis déjà mis a l’épreuve de faire montage/demontage,jamais sur jantes aluminium,moi-même ET de regonfler avec une pompe manuelle,c’est faisable il faut de l’astuce comme utilisé du savon )
    Sur ma xantia je n’étais pas mieux que les gendarmes qui me contrôlaient car j’allais au CT persuadé d’avoir des bons pneus vu que je « jette un oeil dessus » pour voir leurs usures éventuelle,au CT il me les fit voir de près et en effet les roues arrieres leurs pneus étaient aux temoins usure !

    1. albundy17

      « Dormir un cycle par ci par là quand cela nous est possible.. »

      et ne pas se mettre à l’envers si une petite insomnie perturbe les 7-8-9-10 heures réglementaires. il suffit d’écouter, je n’ai ni montre ni réveil que biologique et ne me plains pas.

      Sinon, mieux vaux des pneus de merde que des pneus lisse. Tout a un coût

  20. UnLorrain

    UniSegoléne pour ne pas cité de marque 🙂 un pneu pluie acheté sur le net…bonne adhérence mais l’usure rapide était hallucinante je vous assure. Un autre type de gomme et de marque dont je me souviens plus où je suppose que le fabriquant,a l’inverse de mon pneu pluie a gomme trop tendre,veut que son pneu dure…ah oui il dure car il est dur comme du bois et ainsi la tenue de route de la voiture même a allure modeste est très tendancieuse,carrément elle craint.

    1. Gosseyn

      Pneus hiver toute l’année, du Bibendum. Bon, usure modérée au train avant. L’arrière est à 120 000 km, et il reste de la marge avant d’atteindre les bossages. Mais avec une conduite souple et le frein diesel. Comme quoi, mieux vaut éviter les sous-marques.

        1. Gosseyn

          Pour ce qui est des vidanges, ayant un utilitaire de 20 ans et 320 000 km, je les fais vers 5000/7000 km, parce qu’un bon bain d’huile fraîche conserve la mécanique et la puissance du moteur.
          Vous devez voir une différence sensible dans la motorisation, si vous allez au bout des recommandations, en redémarrant avec l’huile neuve. Donc cela joue aussi un peu sur la consommation.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.