Loi mobilité : des taxis mais pas trop

Quand il n’est pas activement occupé à protéger avec un succès évident ses citoyens contre des couteaux déséquilibrés, l’État français se charge de tout un tas d’autres aspects de la vie de son cheptel, depuis son éducation jusqu’à ses moyens de transports. Et à chaque fois qu’il le peut, l’État ajuste ses positions par une nouvelle loi, finement ciselée pour s’adapter aux modes du moment.

Ceci explique amplement pourquoi l’État se penche actuellement sur « les mobilités », terme vague recouvrant toutes les problématiques posées par les infrastructures routières, ferroviaires, les accès à celles-ci, la réforme de la SNCF et, au passage, l’épineux problème des zones rurales isolées dans lesquelles il est difficile de se déplacer.

Il s’agit ici de trouver une solution pratique au « problème » de déplacement de certaines populations dans ces zones rurales peu desservies par les transports en commun et pas assez riches ou pas assez denses pour justifier l’extension d’une ligne de train, le développement d’une compagnie de taxis ou le déploiement rapide d’un aéroport international de campagne avec son inévitable zone à défendre à base de potagers alternatifs et autres cabanes éco-conscientes.

C’est pourquoi cette prochaine loi sur les mobilités pourrait permettre aux collectivités situées dans ces zones rurales de rémunérer des particuliers pour faire chauffeur occasionnel.

Cette information est véritablement explosive puisqu’on sent tout de suite l’odeur de soufre qui l’accompagne, odeur caractéristique de la concurrence avec une corporation déjà établie. Et comme elle a déjà fuité dans Les Echos, le ministère des transports s’est immédiatement fendu d’une explication afin de désamorcer tout risque de mauvaise interprétation :

« On est en train de réfléchir à l’idée de donner la possibilité aux collectivités (…) d’autoriser des particuliers à transporter d’autres particuliers de façon très occasionnelle, évidemment très encadrée. (…) L’objectif est de ne pas créer de la concurrence [aux sociétés de taxis] mais d’apporter des réponses là où il n’y en a pas. »

On appréciera la délicatesse de ce qui est proposé : point n’est besoin d’aller trop vite ! Notre ministère fait un premier pas, tout doucement, sur la pente ascendante d’une réflexion visant à donner la possibilité, un jour, peut-être et moyennant un encadrement bien strict, bien légal et bien bordé, d’autoriser des gens à transporter d’autres gens, tant que tout ceci est occasionnel et pas trop rémunérateur.

Dire aux gens de se débrouiller entre eux, et vogue la galère ? Ah, mais, parbleu, vous n’y pensez pas ! Malheureux, sans un cadre, ça va forcément mal se terminer ! Et imaginer que M. Durombier trimballerait simplement Mme Michu sur une base bi-hebdomadaire au marché local sans le moindre cerfa rempli, sans la moindre déclaration en triplicatas serrés à la sous-préfecture la plus proche, avec copie de la carte d’identité, de la carte grise, du permis de conduire et une facture récente d’EDF, c’est prendre le risque que tout ceci se termine avec des gens qui s’entraident tranquilou-bilou sans que la République, une, indivisible et jalouse, n’y puisse rien dire.

Insupportable !

Le plus beau étant « l’explication » avancée pour justifier la bordée d’articles inévitables que tout ceci va entraîner : si on écrit tout ça, c’est pour éviter toute vilaine, méchante concurrence turbo-libérale avec des taxis dont, au passage, on apprend qu’ils ne sont pas là de toute façon, et quand ils le sont, c’est surtout pour « des transports sanitaires » ce qui n’a rien à voir…

Pensez donc : créer de la concurrence là où il n’y en a pas, cela ne peut que créer des soucis, de même que libérer un marché et le laisser s’organiser par lui-même, ce n’est vraiment pas très bisous : il peut arriver tant de malheurs, depuis la baisse des prix qui entraîne le chômage comme l’ont amplement prouvé celle dans l’aérien, les télécoms, l’internet ou la nourriture, n’est-ce pas, jusqu’à l’apparition de solutions innovantes ou de services de proximité dont personne n’a rien à carrer, dois-je vous le rappeler ?

Décidément, s’il y a bien une chose que cette nouvelle loi nous montre avec insistance, c’est bien que nos élus ont un problème avec le marché libre, la concurrence et l’adaptation aux nouvelles technologies. Pays de luddites technocratiques dopés aux fonds publics, soigneusement entretenues par un solide corporatisme duquel rien ne peut sortir sans un contrôle méticuleux, la France semble avoir depuis très longtemps renoncé à laisser le citoyen s’exprimer, se débrouiller par lui-même, évitant le risque qu’il se découvre autonome.

Ainsi, le citoyen ne pourra trouver de solution au terrorisme que dans un état omniscient et omnipotent, qui lui accordera sa protection, sa sécurité et, le cas échéant, ses petits sparadraps (rapidement déclinés dans toutes les teintes de peau, #sparadrapgate oblige). De la même façon, il ne pourra trouver « une solution à ses problèmes de mobilité » (novlangue pompeuse pour dire « je n’ai pas de voiture ») que dans l’obtention d’une subvention pour s’en acheter une, ou une subvention pour se payer le permis, ou une subvention pour que son voisin le conduise.

Car oui, pompon de cette affaire : les collectivités territoriales, dans leur grande magnanimité, autoriseraient ces petites courses (à périmètre bien encadré, hein, ne poussons pas) moyennant rémunération sous « forme de petite subvention ». Vous la voyez, la nouvelle arnaque festivo-contribuablesque ?

Car il va de soi que cette subvention sera financée par une ponction plus ou moins douloureuse du contribuable, habilement calculée par quelques douzaines de ronds-de-cuir à Bercy après énième amendement d’une loi kilométrique votée une nuit de juillet. Et bien évidemment, c’est ce même contribuable qui, une fois ponctionné, n’aura plus l’argent pour se payer une voiture, passer le permis ou appeler un taxi. L’ironie de l’ensemble n’échappe qu’à ceux qui sont non imposables, apparemment.

radar poubelleDu reste, on peut raisonnablement imaginer que ceux qui n’auront pas le permis et devront utiliser le côté festif de cette loi ont aussi été précédemment les victimes du côté moins festif des mobilités modernes, par exemple en ayant perdu leur permis suite à de trop nombreux flashage par ces radars finement positionnés aux endroits où il n’existe qu’un seul danger, celui de se faire flasher…

Encore une fois, un problème dont l’une des causes est l’État trouvera une solution boiteuse avec l’État et sa nouvelle loi, qui amènera son nouveau lot de distorsion de marché, de motifs de plaintes de l’une ou l’autre catégorie de corporation qui se sentira flouée ici ou là, et qui s’accompagnera d’une nouvelle dépense publique elle-même financée par une nouvelle ponction.

On n’aura donc pas corrigé les causes du problème initial (l’État intervenant partout empêche un « marché de la mobilité » d’émerger dans ce genre de cas précis) mais on aura ajouté une nouvelle brochette de causes à d’intéressants sous-problèmes qui ne manqueront pas d’occuper la vaillante classe politique lorsqu’il s’agira de les « résoudre », probablement avec une nouvelle bordée de lois frétillantes de pertinence.

En attendant, on peut déjà parier que les beaux efforts ministériels, largement empêtrés par ces nouveaux alinéas, paragraphes et autres codicilles légaux, se traduiront par un résultat médiocre : les particuliers en zones rurales mal desservies en seront pour leurs frais.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires266

  1. Aristarkke

    Toujours le même réflexe: Comme l’ Etat fiche en l’air le moindre secteur où il s’emmêle, vite, encore davantage d’État pour réparer ses dégâts…

    1. malicorne

      Normal dans un pays ou règne une administration féodale à forte tendance gauchiste. Il suffit de voir d’où viennent les bataillons de cégétistes, FOtistes, UNEFfistes,UNSAtistes, etc..Et les archéo-roitelets de la haute fonction publique sont estampillés mai 68. Ces gens là vont me faire croire en la réincarnation, depuis 1789, les robespierre et autres lumignons du siècle des lumières, se réincarnent en des mélenchons, hamon, et autres apparatchiks actualisés.

      1. bibi

        Vu que l’administration est totalement centralisée dans ce pays elle ne peut par définition être féodale.
        Je pense que vous vouliez qualifier l’administration d’absolutiste.

        1. bob razovski

          Il arrive que les préfets « adaptent » les textes de loi quand bon leur semble. Il y a bien un petit côté féodal dans le système. 😉

            1. bob razovski

              Certes, mais ça ne change rien au fait qu’ils prennent des libertés avec ce que l’état est censé faire appliquer. D’où le petit coté « féodal » qu’on peut ressentir; cette impression que la loi n’est pas la même en fonction des département.

              1. bibi

                Les préfets sont des administratifs qui représentent localement l’administration centrale, rien de ce qu’ils ne font ne se fait sans l’accord de l’administration centrale.

                1. bob razovski

                  Ca, c’est la théorie.

                  J’ai moult exemples, dans un domaine précis (la détention d’armes), qui est en contradiction avec ce que vous dites.

                  1. Aristarkke

                    Bob, si Bibi vous parlait au lieu d’ écrire, vous percevriez son intonation sarcastique voire sardonique, avec plein de morceaux de causticité dedans…

                    1. bob razovski

                      Il y a eu des mutations, mais difficile de savoir si elles sont l’oeuvre des courriers transmis à l’époque à la DLPAJ, ou si elle sont simplement dans l’ordre des choses, les mutations préfectorales tous les deux ou trois ans étant habituelles il me semble.

                    2. bibi

                      Donc aucune garde à vue, ils ont donc bien agit avec l’aval au moins tacite à posteriori de l’administration centrale.

        2. Aristarkke

          Il voulait peut-être parler de son niveau à base de jouets technologiques qui ne valent rien devant la Force les bons vieux papiers du niveau 1.0…

        3. Jacques Huse de Royaumont

          Chaque entreprise publique, chaque administration, chaque syndicat représente un fief où les dirigeants se comportent en seigneur. Et au sein de chacune de ces entités, la logique du pré carré prévaut, créant autant d’arrière-vassaux. C’est bien une logique féodale, même si elle ne s’établit pas forcément sur un critère géographique.
          C’est à se demander si ce n’est pas voulu d’en haut : la servilité exigée est compensée par un pouvoir accru localement, selon la logique décrite par la Boétie.

          1. Aristarkke

            C’est bien connu que les petits chefs sont d’ autant plus tyranniques qu’ils subissent une autorité domestique.
            Donc quand c’est MamanEtat plutôt que MamanToutCourt qui tient le rouleau à pâtisserie la barre, le résultat reste similaire…

  2. Le Gnôme

    C’est probablement ce qui se pratique déjà, sans Cerfa, sans paperasse et sans impôts. Des services de proximité qui se rendent entre voisins.

    1. bob razovski

      C’est bien là le problème. Ca existe déjà. L’entraide HORS ETAT, entre voisins (consentants en plus…) se pratique depuis que les gens ont besoin de se déplacer.

      Aujourd’hui l’état (*) s’est levé, a passé une patte en dehors du périph parisien… Sa tête énorme et immonde s’est penchée sur un petit village de campagne.

      Ses yeux, fourbes, cachés sous de multiples écailles, voient Jeannine, 80 ans aux prunes, monter dans la voiture de Marceline, de 15 ans sa cadette, pour l’emmener au supermarché d’à côté.

      Soudain, les narines du monstre frémissent… Il sent le Mankagagner !

      (*) énorme monstre mi dragon, mi kraken, de 12km de rayon, qui dort dans un nid qu’on appelle paris.

      1. Aristarkke

        Douze km de rayon ??? Sûr???
        Cela ferait un periph’ de 2x12x3,14 =>75 km a la louche aristarkkienne…
        Vous allez étonner du monde…
        D’ accord, les Panaméens sont souvent hypertrophiés du melon mais tout de même… 😥

        1. bob razovski

          Oups… de diamètre… 12km de diamètre.

          J’étais en train de regarder Godzilla au moment où j’écrivais ces lignes, et le gigantisme du bestiau m’a fait gouré !

          Le monstre femelle du film m’a de suite fait penser à ânidalgo (dans sa façon de réorganiser le plan de stationnement et de circulation).

      2. Le Gnôme

        Saint Michel et Saint Georges sont aux abonnés absents, ils ont pourtant l’expérience de l’extermination de ce genre de bestiole.

        1. bob razovski

          Que les Saints soient aux abonnés absent pour terrasser le monstre, c’était un des buts non avoués de l’état laïc… 😉

    2. Gosseyn

      D’ici à ce que l’on se ramasse une amende pour passager non familial non soumis à facturation du parcours, il n’y a qu’un tour de roue ! Méfiez-vous de ces pervers national-socialo compatibles …

      1. Val

        @gosseyn tres juste, lundi j’ai pris qqn en stop : je mérite sans doute d’être fusillée pour mankagagné caractérisé, plus de briseuse de grève car la personne était en carafe pour cause de lundi ̶r̶o̶u̶g̶e̶ noir

    3. Aristarkke

      Cela existait déjà au crépuscule du XIXme siècle… (attesté par les premières pages in La gloire de mon père de Marcel P.

  3. Aristarkke

    Vu hier soir un micro-reportage sur le diplôme de capacité pour être chauffeur de VTC qui engendre une hécatombe d’ impétrants (inverse du bac : 80% de ratages)… La faute apparemment à une demande de niveau d’ anglais parlé anormalement élevé pour le besoin envisagé et à des questions de culture générale aussi sottes que grenues du type de savoir le nombre de colonnes de l’ église de la Madeleine à Paris…
    Vu la laïcité hautement revendiquée de ce pays, j’ aurais davantage vu une question identique sur les colonnades du Panthéon ou de l’ AN mais bon…
    Donc, avoir le bac grançais ne semble pas permettre de décrocher l’ examen VTC…

    1. Calvin

      Ce qui est une simple barrière au statut VTC, pourtant et souvent planche de secours de populations défavorisées (qui ont le malheur de vouloir s’en sortir en travaillant).

      Aux USA, le métier de taxi est/était trusté par des néo-immigrants.
      Premier barreau de l’échelle sociale, les chauffeurs fraîchement arrivés apprenaient l’anglais au contact de la clientèle et, après quelques mois/années pouvaient espérer de meilleurs postes.

      Rien de tout cela en France.

      1. bob razovski

        « (qui ont le malheur de vouloir s’en sortir en travaillant). »

        pardon Calvin, mais là, j’ai envie de rajouter :
        « qui ont le malheur de vouloir s’en sortir en travaillant… les cons ! »

        A dire sur le ton goguenard de Daniel Toscan Séplanté, binôme impayable d’Henri papier.

      2. Theo31

        Le socialisme est toujours associé à l’eugénisme : écarter les femmes et les immigrés du marché du travail. Le smic participe de cet objectif.

      3. Val

        @calvin en France on scie consciencieusement les premiers barreaux , comme ça ne suffit pas j’imagine qu’ils vont passez au jet de pierre et à l’huile bouillante pour les récalcitrants. Quand on est de gauche on aime les manants , on aime leur fait l’aumône (pas avec ses sous , hein), mais il ne faudrait pas qu’ils s’avisent à sortir de leur condition (namého comme dirait Sam)

        1. Theo31

          Les soces adorent la pauvreté car elle leur sert de faire valoir. En revanche, ils vouent une haine féroce aux sans dents et ceux qui ne sont rien.

    2. sam player

      Effectivement, ma fille toujours elle, a été covoiturée par un genre 1 avec une p’tain de Talisman que l’impétrante, ayant ratée l’examen, pour entre autres les raisons que tu évoques, allait rendre à la société de leasing.
      (BM, t’as vu, je mets bien les virgules hein)

  4. Aristarkke

    Et les camions fous et les voitures folles, Monseigneur???
    Insinueriez-vous que l’État ne cherche pas à nous en protéger, par exemple, en essayant par diverses voies, de priver les citoyens de voitures saines ???
    Le raisonnement étant le même que pour les médecins et les dépenses de SS : moins de médecins => moins de consultations => moins de remboursements SS…
    Là, c’est moins de voitures saines privées disponibles chez les citoyens => moins de risques de voitures folles.
    C’est l’ évidence même!!!

  5. hub

    en « zone rurale », il faut une voiture, ou à défaut celle du voisin. Mais la voiture c’est troporrible, ça écrase des hérissons, ça fait des trous dans la couche d’ozone, ça oblige à payer l’entretien des routes, ce n’est pas assez éco-responsable, voyons ! 🙂

        1. MCA

          Et la prochaine version sera la taxe pour défaut de possession de véhicule?

          Tiens je serai curieux de savoir comment ils procèderont quand à force de matraquage les gens ne pourront plus posséder de voitures?

  6. Aristarkke

    Et si M. Duplombier parle de véhiculer Mme Michu et son chat par le truchement d’ un Doblo Sport qui passe le futur 82 km/h (on est dans la campagne profonde des routes secondaires, après tout), le pilote sera astreint à un contrôle technique annuel du bonhomme et semestriel du véhicule…
    Principe de précaution, toussa
    Faut rester prudent, quand même quand la vie des gens est en jeu…
    Pourquoi pas un permis VTOVETI (Véhicule de Transport Occasionnel de Voisins et Tiers Inconnus), histoire que le père de famille proprio du Doblo Sport commence par claquer 1.000€ de frais pour être autorisé à en gagner 250 /an maxi et bruts avant forfait RSI, CSG et IR ???

    1. bob razovski

      Bien vu !
      Avec de telles dispositions pour imaginer le futur, l’Empereur pourrait faire de vous son disciple (et vous régnerez en maitres sur la galaxie).
      Le potentiel est clairement là !

    1. Aristarkke

      Je rassure sur ma vision et ma compréhension du texte (c’est que j’ai vu apparaître Albundy en concurrent et d’autres aussi) : il y en a d’autres de coquilles mais monté sur Smartphone, c’est fastidieux de devoir retaper le segment défectueux avec sa correction…

    1. Aristarkke

      Il me semble qu’il y a déjà une option de covoiturage de proximité chez Bla…car et qu’il y a d’autres offres de sociétés tierces pour ce type d’offres…

  7. Aristarkke

    Nemrod, détendez-vous!!!
    Quand le Patron parle du problème de déplacements difficiles de certaines populations dans les zones rurales isolées, ce n’est pas celles des migrants qu’il vise…

      1. Aristarkke

        Aucun commentaire particulier de ce jour, seulement une tournure de phrase du Patron…
        Mais comme junkie de ce blog, j’ai remarqué que Nemrod, dans le fond de sa campagne profonde, était très sensible aux essais d’ enrichissement ethniques de celles-ci par Maman Etat, au fil de précédents articles et commentaires.
        Resté gamin en dépit de mon (grand) âge (enfin, vu par l’ADP avec des visées associées et avouées), je lui envoie donc un coup de patte taquin comme le font les vieux chats…

        1. Nemrod

          Je suis détendu.
          J’ai fais ce qui me semblait opportun en son temps et il me semble que si nous avions été plus nombreux à le faire, nous n’en serions peut être pas là.

          Las, le vin est tiré et il faudra la boire cette infecte piquette.

          Exode ou Alamo à chacun de voir Raminagrobis .

    1. Taisson

      Hélas il n’y à pas que Nemrod qui serait « tendu »…Surtout que ceux la ont déjà leur réseaux d’entraide qui marche super bien, Sans voitures, ni chauffeurs dument homologués, on peut voir des « exotiques » au plus profond de nos campagnes.
      La ou il n’y à aucun emploi, la ou tous les jeunes de cru qui veulent vraiment trouver un emploi sont obligés de partir !!

      Il suffit de se promener sur une braderie pour les voir, assez différents des locaux, tous ces médecins et avocats « réfugiés », les mâles barbus, les femelles semi bâchées, avec poussettes et ventre rempli d’enfants français, pendant que deux ou trois autres gambadent à côté, déjà incontrôlables !!
      Dans moins de dix ans, ils aideront les écolos en brulant les bagnoles…
      Sans parler du reste !

      Au lieu de s’occuper des déplacements de gens qui ne demandent simplement qu’on leur foute la paix, ils feraient mieux de s’occuper du droit du sol, et de limiter les dégâts futurs, car pour l’actuel, il est bien trop tard !

      Mais comme c’est impossible, en attendant, je propose de voter une prime à chaque député ou ministre qui jurerait de ne plus proposer ni voter la moindre nouvelle loi.
      Sur que s’ils ne faisaient vraiment rien, nous ferions des économies !

  8. bibi

    Espérons qu’il ne s’agit là que d’une mouture de la loi mobilité et que l’état se reprendra vite et fera appel à Agnès Saal pour régler le problème de l’absence de taxis en zone rurale.

  9. douar

    ils ont de la suite dans les idées: vu le nombre de véhicules qui ne passeront pas le nouveau contrôle technique, ils offrent aux gueux, cette possibilité de se mouvoir.

    1. Citoyen

      Dans ce cas, reste une porte de sortie pour ceux qui le peuvent …. immatriculer ses véhicules au nom de particuliers, de sociétés, d’associations, ou de toute autre structure, dans un autre pays, là où la pollution intellectuelle, qui submerge ce pays, n’a pas encore atteint ce niveau de débilité …

  10. Dr Slump

    Comme d’habitude, il faut décoder le langage gouvernemental: loi mobilité signifie en fait « loi d’immobilisation », pour que chacun reste bien à sa place et ne se déplace que sur les parcours fléchés prédéfinis à l’avance.

    Notre état a vraiment une obsession totalitaire pour les transports, et les déplacements automobiles en particulier. En témoignent sa pléthore de radars de toutes sortes, ses forêts de panneaux, ses aimables forces de l’Heaurdre au coin de chaque ligne droite, ses interventions concernant taxi, bus, uber, vélo, roller, et même piétons. C’est vraiment maladif, chronique, persistant, avec des éruptions législatives qui atteignent là la proportion du délire. Même en RDA ils ne seraient pas allés jusque là.

    Plus ça va, plus j’ai envie de me mettre au ball-trap: on catapulte des politiciens, pull! et on leur tire dessus au lance-roquette.

    1. Aristarkke

      Ce qu’il y avait de bien dans les 70’s au moment où les manuels de géographie montraient de larges avenues soviétiques, c’était l’abondance de places de stationnement vides de voitures qu’ on y trouvait et c’était bien une des rares si ce n’est la seule, des abondances promises enfin matérialisée…

      Comme quoi, ceux qui voient bien le potentiel de la situation sont toujours optimistes…

      Miracle de la planification: ils avaient déjà pensé à résoudre leurs futurs problèmes de stationnement pour le jour, toujours reporté aux lendemains chantants qui débuteraient immanquablement le mois suivant puis l’ année suivante puis la prochaine décennie puis le prochain siècle puis le prochain millénaire où chaque travailleur mettrait sa poule au pot voiture en bas de chez lui…

      1. Nemrod

        Le Capitalisme c’est beaucoup de bagnoles et pas de parkings
        Le Communisme c’est beaucoup de parkings et pas de bagnoles.

      2. Dr Slump

        Ah ok, donc en fait l’objectif de notre bienveillant gouvernemaman est de libérer des espaces de stationnement pour nous autres automobilistes, et de faciliter ainsi notre mobilité. Qu’ils sont intelligents!

  11. Cerf D

    #sparadrapgate j’ai cru à une blague mais non!

    On a touché le fond, commencé à creuser, encore un effort et on trouvera peut-être du pétrole.

    1. Dr Slump

      Pas de ça l’ami! Non au gaz de schiste, la résistance ardéchoise veille! (vu partout des panneaux s’y opposant fermement, avec un masque à gaz en guise de logo écolo-conscient).

    2. Sylvielg1

      @Cerf D : J ai cru à une blague aussi.
      Mais quand arrêtera-t-on de laisser la parole à des gens qui ne disent que des âneries !
      D’un autre cõté, comme dirait Coluche, les journalistes, eux, répètent les âneries. Et les amplifie.
      Plus sérieusement, à quand la neige non blanche, l interdiction des peintures blanches, du lait, des torchons blancs, des nuages blancs, und so weiter….

        1. bob razovski

          Le MCDO, Mouvement Contre la Discrimination des Olives se dresse contre cette idée. Une olive a droit au respect en tant que telle, et la taupe ne peut se prévaloir d’une valeur doublée.

          Par ailleurs, on m’indique que le RPLDDTEMH, Rassemblement Pour Le Droit Des Taupes En Milieu Hostile prépare un communiqué de presse.

          1. Le Gnôme

            Il existe en fait deux mouvements antagonistes chez les olives, le MCDOV, pour les olives vertes, et le MCDON pour les noires. Il vaut mieux remplacer par un fuchsia qui vaudra deux jonquilles.

        2. Plutarque

          Le regretté Pierre Desproges (Paix à son cancer) avait traité du sujet, dans son « Dictionnaire superflu… » me semble-t-il.

      1. Aristarkke

        Tu oublies les fluides corporels blancs même chez les Noirs et autres Jaunes…
        Le Créateur n’ avait pas pensé à tout…

    3. Jacques Huse de Royaumont

      Ce qui est bien, avec la bêtise humaine, c’est qu’elle ne nous laisse jamais seul et nous offre un divertissement permanent.
      Quel beau pays que le notre, où l’on est capable de s’écharper sur des sujet aussi fondamentaux ! C’est une sorte de bataille d’Ananie 2.0, adaptée au niveau culturel de notre époque.

    4. Jules

      Grand fan de Twitter, j’ai beaucoup rie sur ce débat autour du sparadrap … mais encore plus sur l’absence d’homme dans les pubs pour … les serviettes hygiéniques. 🙂

      1. albundy17

        « mais encore plus sur l’absence d’homme dans les pubs pour … les serviettes hygiéniques. »

        Ils doivent se faire un beurre incroyable sur ces produits, vu l’insistance des pubs, bien placées durant les heures de repas.

        1. sam player

          Je crois surtout que le produit miracle n’existe pas et que les femmes doivent tester tous les produits pour trouver le moins pire… et donc il faut de l’information.

          1. Aristarkke

            Vu que les tests d’ absorption sont menés avec des liquides de couleurs non conformes à la réalité, ce n’est pas étonnant que les résultats soient très dispersés à comparer…

            1. sam player

              Oh, ça va pas tarder.
              Y a une pub qui tourne depuis un moment, concernant un dentifrice contre le saignement des gencives, et le mec (ou la femme hein) crache du sang presque rouge ! Si si !

          2. bibi

            Foutaises!!!
            Il suffit de voir la différence entre les pubs pour produit hygiénique destinés aux mâles et aux femelles comme les shampooings.
            On comprend très vite que ce n’est pas la qualité du produit qui pose problème mais la qualité du consommateur dont l’un des deux est impossible à satisfaire.

        2. Pheldge

          « Ils doivent se faire un beurre incroyable », ça oui, « ils » se gavent sur notre dos, ces salauds de « ils » ! qui ça « ils » ? ah bin , ils, enfin eux …
          C’est ce que je craignais, depuis quelques commentaires, le Al, il nous fait une rechute … C’était trop beau pour durer ! 😉

          1. albundy17

            Si tu ne parviens pas à déterminer les groupes que ce « ils » représente très commodément plutôt qu’un inventaire à la Prévert, je n’y peux rien.

            D’autre part je ne faisais qu’évoquer leur renta vraisemblablement confortable pour un produit simple.

            Enfin tu peux conserver tes remarques perpétuelles concernant mes interventions au fond de ta poche visqueuse et y songer lors de tes propres interventions qui sous couvert de jeux de mots foireux, inonde ces pages d’approximations toutes aussi foireuses.

          2. Pheldge

            Pffffiouuu, t’es drôlement de mauvaise humeur ce matin ! je soulignais juste un travers bien français, qui consiste à désigner par un « ils » vague, les supposés responsables de toutes nos misères. Ca me rappelle des souvenirs d’enfance 😉

  12. sam player

    Superbe billet, pas un mot de trop, on dirait que ça a été écrit d’une traite… tout s’enchaîne merveilleusement…

    1. Calvin

      Oui. La quintessence de la pensée de h16, fruit de réflexions issues des nombreuses et succesives calamités politiciennes françaises.

  13. lxy

    Dans un canton isolé de la montagne Corse, 500 habitants en hiver, 5000 en été.Trois quarts d’heure de route à l’aller et autant au retour pour trouver une petite « grande surface ». Il existe plusieurs taxis « professionnels », trés utilisés pour des transports Secu (de complaisance ? ). Sans compter les dépannages entre voisins ou cousins …Tous les matins défilent en rang serré les grosses voitures de kinesi et d’infirmières venant de la petite ville voisine pour pratiquer des soins journaliers , et rendant au passage quelques services. Petite révolution…les fourgonnettes de facteurs sont maintenant remplies à ras bord de colis de vente par correspondance. Pourquoi s’en mêler ?

  14. Job

    Bonjour,

    Vous parliez de mobilité: https://youtu.be/NUQzscNG6o4?t=3m16s
    Heuliez, une marque forte en Europe …

    hahahahahahahahhaahahhahahahahahahahahahahahhaahahhahahahahahahahahahahahhaahahhahahahahahahahahahahahhaahahhahahahahahahahahahahahhaahahhahahahahahahahahahahahhaahahhahahahahahahahahahahahhaahahhahahahahahahahahahahahhaahahhahahahahahahahahahahahhaahahhahahahahahahahahahahahhaahahhahahahahahahahahahahahhaahahhahahahahahahahahahahahhaahahhahahahahahahahahahahahhaahahhahahahahahahahahahahahhaahahhahahahahahahahahahahahhaahahhahahahahahahahahahahahhaahahhahahahahahahahahahahahhaahahhahahahahahahahahahahahhaahahhahahahahahahahahahahahhaahahhahahahahahahahahahahahhaahahhahahahahahahahahahahahhaahahhahahahahahahahahahahahhaahahhahahaha

  15. albundy17

    Certains chiffres me laissent songeurs.

    Je rentre de tournée remise en eaux / entretien de quelques mobil home dans divers camping, l’un de ceux ci a retenu mon attention: 4 couchages avec matelas connectés kinésithérapeutes du coin, cuisine ergonomique, 2 services par repas à prévoir, salle d’eau…. ben IMC supérieur à 25 tu prends un seau dehors, d’ailleurs c’est bien foutu, pour se déplacer dans l’ensemble, c’est à l’égyptienne.

    Je vous le donne en mille, c’est passé à 1000 euros la semaine, juillet et août, un peu plus entre les 15…

    Il n’y a pas même un accès à la mer, c’est en plein milieu de champs, avec le tgv longeant le camping.

    Clientèle d’habitués…

    1. Aristarkke

      Le problème n’est pas le prix demandé mais le fait que des gens acceptent volontairement de le payer alors qu’il est manifestement exagéré pour la contrepartie qu’il rémunère.
      Maintenant, tant qu’il y a des pigeons qui se précipitent pour se faire plumer, il est évident que les plumassiers prolifèrent…

      1. albundy17

        Comme me le répétait à l’envi un de mes mentors et premier employeur, « Les races de poires sont intarissables »

        @Sam, évidemment non, pas assez cher et ne convenant pas à tes critères de standing !

            1. Aristarkke

              Levallois-Perret dans sa période coco…
              Difficile à croire maintenant mais elle a bien existé…
              On fréquente des gens douteux dans ce blog, quand même… 😛

                1. René-Pierre Samary

                  Levallois-Perret… Pour moi, un lieu de mémoire.
                  Autrefois, les garages. J’y ai vendu une AC Aceca à l’état d’épave.
                  Plus récemment (disons, il y a 40 ans !) le TC Levallois…
                  En général, une ville mise en coupe réglée par les époux Balkany, grands copains du voisin Sarkozy. Entre nous…

                2. Pheldge

                  Al, t’es pénible ! je suis né à Neuilly, à l’hôpital public, à l’époque sur les quais de Seine, parce que mes parents habitaient Levallois, et que c’était le plus proche avec une maternité, à l’époque … Je suis allé à l’école puis au collège, à Levallois ==> période coco*. Puis le lycée à Neuilly bicauze la carte scolaire de l’époque. Et comme j’étais bon élève, ce fut Pasteur plutôt que St James. C’est bon ? note le quelque part, si tu as du mal à t’en souvenir !

                  *j’avais même annoncé à mes parents, mon désir d’aller, « plus tard » , vivre en RPC ! je te dis pas l’engueulade 😀

      2. sam player

        Harry, le prix est vraiment un critère complètement subjectif.
        Je demande souvent à mes clients comment j’étais placé par rapport à la concurrence et bien souvent j’étais le plus cher et 50% au-dessus (preuves à l’appui) et c’est sur d’autres critères que s’est fait leur choix, et bien souvent un prix bas t’éjecte… c’est con mais c’est comme ça.

        1. Pheldge

          sam, je suppose que tu penses au marchés et commandes industriels, le Papet lui te cause de celui du particulier, celui qui paye avec sa thune à lui sera toujours plus regardant sur ce point …

              1. Val

                @sam la plomberie ce n’est pas le même marché que les voitures ou les montres , à moins que tu fasses le coup du « il est beau mon tuyau » 😉

                1. sam player

                  Rhoooo Val…
                  Toute vente est une histoire d’écoute et de confiance (cf SONCAS). Quand t’as compris ça tu peux vendre n’importe quoi. Tiens demain je vais faire un peu de plomberie hi hi juste pour dépanner un client auto…
                  Bien sûr cette méthode ne s’adresse pas à ceux qui pensent que le client est par définition un con qui comprend rien, qu’il faut l’enfiler et qu’on sait mieux que lui ce dont il a besoin.

                  1. Val

                    @sam « une histoire d’écoute et de confiance » tout à fait d’accord et dans pas mal de domaines et bien sûr ne jamais prendre qui que ce soit pour un âne ; ce qui me laisse à penser qu être client est peut être le prix à payer pour que tu ne nous prennes pas pour des truffes 😉

            1. Pheldge

              sam, dis ce que tu veux, tu peux essayer l’argument de la qualité, pour des travaux courants, sur lesquels il y a de la concurrence,le client, la plupart du temps, va rechercher le prix du marché, puis essayer de gratter un peu … C’est justement parce qu’on connait bien notre marché, et la clientèle qu’on raisonne et procède de cette façon !
              Des clients qui pensent « ah, il est plus cher, c’est donc qu’il offre un meilleur service, plus de garanties etc… et donc je traite avec lui » je n’en ai jamais rencontré en 25 ans. Même les acheteurs publics qui étaient censés choisir le « mieux disant » faisaient le tri sur le prix seul, éventuellement le délai.
              Que tu arrives à embrouiller tes clients, en étalant tes connaissances techniques, c’est encore différent : un bon mécano efficace, c’est un placement. Tu es un marchandise désormais 😉

              1. sam player

                Bah c’est qu’est ce que je disais : vous vendez mais vous n’avez toujours pas compris comment se passe l’acte d’achat dans la tête d’un acheteur.
                Rien à voir avec la qualité quand le client ne te connaît pas, tu pourrais lui dire ce que tu veux, pour lui c’est du vent.
                LA SÉCURITÉ bordel !

                1. sam player

                  Un exemple tout con.
                  J’avais une distri à faire. Le client hésitait car il ne me connaissais pas et j’étais aussi cher que son garagiste (en qui il n’a donc pas confiance, c’est évident, one point).
                  Je lui ai proposé de lui remettre une caution de 2 ou 3 fois le montant des travaux en espèces avant de démarrer les travaux, mais aussi que j’essaierai le véhicule avant (je fais toujours ça).
                  Il est OK mais comme par hasard, il me dit que la voiture vibre grave, genre on va en perdre un bout.
                  Le garagiste local, toujours lui, lui a dit que c’était la roue libre de la poulie d’alternateur. Je lui dis que c’est impossible et lui propose, avant de faire la distribution de venir me rendre compte sur place.
                  Effectivement la voiture vibre énormément et après essai et au bout de 5 minutes je découvre qu’un support moteur à été monté à l’envers (métal contre métal) par ce garagiste justement. Je le remets à l’endroit, nickel, et prends rv pour la distribution.
                  Le jour de la distribution, je remets mon enveloppe avec la caution : il la refuse. Fin de l’histoire.
                  Le client a été mis en sécurité 2 fois.
                  ——–
                  Bon, en fait, il voulait faire la distribution pour vendre la voiture, mais elle marche tellement bien (après 2 ou autres trucs), qu’il va la garder.

                  1. Val

                    @sam et tu vois harry proposer une caution en liquide de deux fois le montant des travaux en partant avec la chaudière sur le dos pour l’essayer … c’est cela , oui …

                    1. sam player

                      P’tain Val, vous le faites exprès ou quoi ?
                      C’est un exemple pour montrer qu’en premier lieu un client à besoin d’être en sécurité même si c’est une pseudo sécurité. A chaque prestataire ses solutions pour mettre son client en zone sécurité.
                      Harry s’était plaint il y a quelque temps que des entreprises lui taillait des croupières en proposant à la fois financements et contrats d’entretien sur des installations : ça procéde de la même méthode.
                      Pour ceux qui achètent leur véhicule avec 4 ans d’entretien inclus c’est pareil : SÉCURITÉ.

                      Les plombiers sont aussi cons que les garagistes qui pendant des années se sont rémunérés avec la marge des pièces : ils ne vendaient plus une prestation mais des pièces.

                    2. sam player

                      D’autre part je n’ai pas compris ce que tu narres Val au sujet d’essai de chaudière…

              2. sam player

                @ Pheldge
                « …pour des travaux courants, sur lesquels il y a de la concurrence… »

                Perso, je ne soumissionne même pas, et quand je le fais contraint forcé, je multiplie le prix par 2 pour ne pas l’avoir… et je l’ai quand même 1 fois sur 2.
                Il faut se démarquer : on ne peut pas demander un prix élevé en faisant ce que tout le monde fait, mais c’est typiquement français vs les allemands (bibi, pas taper).

                1. Pheldge

                  sam tu généralises, à partir de tes petites expériences ! tous les marchés ne sont pas pareils ! tiens « un exemple tout con », que tu devrais comprendre : faut pas confondre « vendre des machines tournantes », avec « vendre les tournantes de machine » … deux marchés très différents 😀

          1. albundy17

            Commandes industrielles, donc.

            Si celles-ci proviennent d’un acteur privé, elles se réalisent avec leurs deniers, tu dois confondre avec les « boites » fonctionnant avec l’argent des autres des commandes publiques assorties de valisettes.

            Comme pour ta route littorale dont tu ne trouvais pas le financement assez métropolitain…

                1. sam player

                  A nous fait un marqueur
                  Soit le volcan est entré en éruption à 15h46, soit il a eu une attaque : heure du décès 15h46. RIP

                  1. Pheldge

                    bon, j’ai merdu et le commentaire est parti avant la fin de sa rédaction, c’est tout. J’assume sans problème, pas comme des certains qui accusent, leur tablette, leur Lumia, leur smartphone …
                    @ l’oracle de Chalons : la maison Borniol te refile une commission à chaque fois que t’annonces un décès ? 😉

          2. sam player

            Nan Pheldge, je parle bien de ma nouvelle activité avec les particuliers… je me marre bien !
            Mais en fait dans l’industrie c’est effectivement pareil et les raisonnements ne sont pas si éloignés que ça.
            En fait c’est comme pour les composants passifs (un balais brosse) ou éprouvés (une alim) : tu vas au moins cher, dans les composants actifs (un vérin, un moteur…) tu fais gaffe à ce que tu achètes.

  16. Husskarl

    Étant à la campagne, j ai eu la joie immense de faire mon contrôle technique hier avant l application de l infâme réforme.
    Sauf que pour rentrer de chez le garagiste, pas de taxi…rien. Bon et bien marchons…et puis enchaînons avec Uber.
    Cet état est vraiment une plaie. Est ce sa passion de nous pourrir la vie ?

    1. Aristarkke

      La voiture contrôlée a été immédiatement interdite de circulation pour vous infliger un paquet de kilomètres à pied qui usent, usent, usent ??? 😕

      1. Husskarl

        J’ai eu le droit à quelques travaux mais heureusement le garagiste n’était pas très étatiste alors il est allé voir le mec du CT. Ils ont trouvé des solutions.
        Qu’est ce qu’il ne faut pas faire…

          1. Husskarl

            =) Si c’était une jeunette j’aurais pu trouver ce genre d’arrangement mais là … bon du coup j’ai plus misé sur une critique de l’étatisme dans les règles de l’art. Vous savez entre genre raisonnable, on se comprend.

            Mais enfin, je vois que vous avez certaines habitudes, pour vous passer des cerfas, que vous pensez partager avec les honorables commentateurs de Mgr de Cèze. Remarque, j’ai rien contre les Grecs.

    2. sam player

      ✕ Ne mangez pas trop gras, ✕ trop sucré, ✕ trop salé.
      ✔ Pratiquez une activité physique régulièrement.
      Check !

    3. albundy17

      Un CT prends une demie heure, z’ont pas de revues périmées ds ce garage ? 🙄

      En cas de travaux nécessaires, le garagiste me reconduit, et ramène le fourgon une fois fini, suffit souvent d’émettre une simple demande.

        1. albundy17

          Plutôt que de faire l’essai routier à vide…

          D’autre part, quand bien même celui-ci majorerait la douloureuse, (donc prévu ds une ligne du devis ?) le recours au taxi de mon patelin me serait bien plus inconfortable finance et chronos.

      1. Husskarl

        En passant directement par le centre, la première date était … après le jour de l’application de la réforme. Donc je suis passé par une personne ayant ses entrées.

  17. René-Pierre Samary

    Visiblement, pour les bulots qui prétendent nous gouverner, le sujet est embarrassant : a-t-on le droit de faire monter un(e) voisin(e) dans sa bagnole ?
    Ils devraient organiser, avec nos sous, les « assises de la mobilité »…

      1. Pheldge

        du calibre de la citation d’Edgar Faure « Voici que s’avance l’immobilisme et, nous ne savons pas comment l’arrêter. » 😉

  18. albundy17

    Flop Jones n’est finalement pas un si bon commercial, chaque rencontre de celui-ci avec son homologue étasunien se solde par un contrat déchiré.

    Le dernier en date est sans doute le plus ennuyeux pour nos constructeurs automobile ainsi que pour Total, tous récemment réimplanté en Iran par la grâce d’ Obama.

    J’apprends ce matin les tractations de reprise des activités de notre pétrolier par un groupe chinois, d’où une interrogation:

    Les bridés (en) lice ne craignent donc point les exactions financières du gendarme mondial, évidemment prévisible, le pays visé par l’action de Trump est il donc réellement l’Iran ?

      1. Aristarkke

        Sur ce blog, de moi même. Lors de l’épisode ridicule de c’est moi kiki est vot’chef aux armées, après s’être mis en scène en se faisant hélitreuiller, etc… un des commentateurs d’ici l’ avait baptisé du sobriquet de Flop Gun en référence au film bien connu de Top Gun, premier grand succès de Tom Cruise dans lequel le jeunot débutant accède au saint des saints du pilotage de chasse en un temps record…
        L’ image était bonne mais améliorable…
        Le premier essai avait été en Flop Gone avec le gamin de Lyon mais j’ai ensuite trouvé encore plus raccordé à sa particularité picarde en Joene qui veut dire « jeune homme » en patois picard…
        D’ où ce sobriquet qui concerne beaucoup de la sonorité initiale…
        (nota: déjà expliqué au moment de la création, l’ été dernier).

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Pendant sa campagne, les helpers de ses meeting distribuaient des flyers et les partners des listings étaient en call. Le (t-)challenge était de les briefer ASAP.

            Un langage très classique et pointu, en effet.

        1. Pheldge

          Bonzaille, à le Papet, ça lui appelle les BD belges de son enfance, avec des noms flamands, genre Quick et Flupke, Jo Zette et Joko … C’est un grand sentimental, notre le ancêtre 😉

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Depuis bretton wood, le dollar est le pivot de toutes les transactions internationales. Les US se réservent le droit d’interdire l’utilisation de leur monnaie à tous ceux qui leur déplaisent, ce qui interdit de fait toute transaction internationale aux sanctionnés. Pour une entreprise internationale, c’est redoutable.
      Les chinois essaient de construire un système d’échange international autour de leur monnaie, sans recours au dollar.
      Les sanctions américaines les aident, d’une certaine façon.

      1. albundy17

        C’est keske je dis.

        Nous avons assisté à des révolutions colorées un peu partout, organisées non pas de l’intérieur, n’y a t il pas les spermatozes pour ce genre de choses, ici même ?

  19. Infraniouzes

    Dès que j’entends « on va désenclaver les zones rurales » je suis pris de panique. On s’apprête, à chaque fois, à détruire de magnifiques paysages ruraux et les villes qui se lovent en leur sein. Les chargeurs, les centrales à béton, les décapeuses, les pelles hydrauliques qui sommeillent dans les hangars vont reprendre du service pour la plus grande joie des géants du BTP qui n’attendaient que ça sans oublier les éoliennes. Dans tous les villages de France, même les plus reculés, presque tous les habitants sont motorisés: voiture plus ou moins jeune, motocyclette. Tout le monde a le téléphone et beaucoup un mobile et internet. La constructions d’autoroutes n’a pas de justification et leurs échangeurs tentaculaires est un crime contre la douce France léguée par nos pères. Quelle fumisterie ! Mais ces grands groupes savent faire pression sur les parlementaires qui adorent se faire violer en douceur avec à la clé un discret renvoi d’ascenseur sous formes diverses et variées.(Cf. les luxueuses récompenses des laboratoires pour les médecins conciliants). Ces carambouilles bitumées ne sont pas prêtes de s’arrêter. Mais avec l’arrivée massives de réfugiés dont l’utilité reste à prouver, les lendemains n’arrêteront pas de chanter pour les rois du béton qui auront la charge lucrative de construire des km d’HLM, toujours plus loin en campagne alors que des milliers de logements sont vacants après avoir été saccagés par leur occupants. Du neuf, toujours du neuf. Et n’oublions pas les pharaoniques offices HLM avec les salaires mirobolants de la direction, injoignable quand ça branle dans le manche mais au garde-à-vous quand un ministre se profile à l’horizon. Mais pour les écolos et leurs avatars, difficile d’organiser une manifestation qui n’atteindra jamais le millier de manifestants. Alors, passons à autre chose. Peut-être que Pernaud, dans son journal quotidien, arrivera-t-il à faire bouger les lignes ? Pas de danger; il est quasiment seul et donc inoffensif. Pour faire jouer la musique il suffit d’interroger, sous l’œil des caméras, une pauvre petite vieille sans téléphone et sans eau courante (on en trouve encore pour qui cherche bien) qui va rêver si on lui dit qu’elle sera véhiculée gratuitement, grâce à la loi mobilité, une fois ou deux l’an, dans la luxueuse Mercedes garée non loin de chez elle. Et roulez jeunesse. Hardi les gars, à vos pelles et pioches, et continuons à désenclaver ce qui ne l’est pas ou ne demande pas à l’être. Et la France qui ne souhaite pas être dérangée sera priée de se mobiliser pour que tout le monde soit mobile.

    1. albundy17

      « quand ça branle dans le manche mais donc au garde-à-vous quand un ministre se profile à l’horizon. »

      Il y a de la marge avant que le territoire ne soit bétonné / goudronné, les forêts gagnent du terrain chaque année.

      En campagne, les entreprises ont besoin d’accès routier fluide et de bonne qualité.
      Celles-ci s’agglutinent dans du foncier onéreux uniquement pour la desserve..

      Je peux également évoquer l’agglo de Rochefort, no mans land routier pour ses 55.000 autochtones, dont les entreprises parfois croissantes se voient par cohérence logistique contraintes à la délocalisation.

      Les résultats se font nettement ressentir, chômage endémique, et un quartier nommé « le petit Marseille » portant son appellation avec la ferveur des quartiers Nord référencés.

    2. douar

      « La constructions d’autoroutes n’a pas de justification et leurs échangeurs tentaculaires »
      faut pas exagérer quand même. Vu d’avion, c’est peanuts. bien sûr, ça va écraser de petites bêtes, faire atteinte à la biodiversité (futur crime contre l’humanité bientôt?).
      Pour Rochefort, je plussoie: ça devient un no man’s land faute à des accès assez moyens.

    3. Aristarkke

      Salaires mirobolants dans les directions des HLM…
      En voilà un qui lit les articles de Federbush dans son blog Delanopolis… (article très récent sur celui de Paris)…

  20. FaLLaWa

    En lisant ça, on se rend compte de la simplicité de ce qui se passe en Fr: taxer suffisamment les cons tribuables pour qu’ils ne puissent plus rien se payer et soient forcés de faire appel aux subventions (sans bien sûr manquer de remplir 10 certificats et fournir 10 justificatifs) généreusement dispensées par l’Etat grâce à l’argent précisémenent extorqué par les taxes.

    C’est d’une succulente ironie en effet.
    Ce fays est poutu.

  21. albundy17

    Darwin mis à mal ?

    Mon poison est un con. Remplaçant de l’autre combattant, (celui-ci comprenait que la bouffe allait tomber du ciel pour une raison que j’ignore) le modèle actuel reste bien vautré, n’aspirant qu’aux croquettes lui passant devant.

    La diète n’y change rien, heureusement il n’a pas de bulletin de vote.

                1. Lorelei

                  C’est la grande cigüe que je connais, mais la noix de la muscade est aussi connue comme poison, si elle est mâchée.
                  la digitale n’est pas mal non plus et la Belladone peut encore servir. On n’oubliera pas les colchiques et l’infusion des feuilles de rhubarbe…

                    1. douar

                      Si c’était un nouveau légume/végétal, ce ne serait pas commercialisable. Tout comme la pomme de terre d’ailleurs.
                      Principe de précaution oblige.

                    2. albundy17

                      « en infusion pour des effets rigologènes ou bien? »

                      Uniquement toxique, tout comme le feuillage plus efficace des patates ou des tomates, mais pour tes projets, il faudra concentrer le produit.

                  1. sam player

                    Pour les feuilles de rhubarbe c’est une grosse connerie.
                    Ce n’est pas plus toxique que les épinards… qui sont également déconseillés à ceux qui souffrent de calculs rénaux… et le chocolat aussi… et le thé…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.