[Redite] Surtout ne rien changer

Billet initialement paru le 26.03.2018

Au moins, tout a été fait pour que le terrorisme ne devienne pas une habitude en France ! Pensez donc ! Nous avons correctement bouté les factieux hors du pays, empêché ceux qui le voulaient de revenir, avons épuré nos prisons de leurs éléments radicaux, mis fin au déséquilibre de beaucoup de couteaux et soigné la folie de certains véhicules. Depuis, tout va nettement mieux.

N’est-ce pas ?

L’actualité n’est décidément pas tendre : pendant que le terrorisme fait en France de nouvelles victimes, le pays se retrouve une nouvelle fois confronté à l’indigence de ses médias et de ses politiciens. Le peuple de contribuables, d’usagés et de citoyens se retrouve une nouvelle fois, consterné et seul, à faire face à des épreuves pour lesquelles il n’est plus préparé.

Et pour être consterné, il y a de quoi.

Comme dans tous les autres cas de la décennie écoulée, l’auteur des actes terroristes est connu des services de police. Multiplement condamné, il avait ainsi fait un séjour en 2016 à la maison d’arrêt de Carcassonne, suite à des condamnations diverses et variées dont, notamment, celle de 2015 pour l’inévitable trafic et usage de stupéfiants et refus d’obtempérer, ainsi que celle de 2011 pour, entre autres, port d’arme dans un pays où, je le rappelle, le port d’arme est interdit.

Comme dans de très nombreux autres cas de terrorisme sur le sol français, notre auteur n’a mis que quelques mois à « se radicaliser », ce qui semble ne plus rien vouloir dire de concret surtout si l’on se réfère aux mesures que nos élites politiques mettent en place pour « déradicaliser », entre deux cérémonies d’hommage aux morts tombés malencontreusement par suite de cette « radicalisation ».

Comme d’autres nombreux cas précédents, notre terroriste, évidemment fiché S en 2014 (ou FSPRT, allez savoir), est « un solitaire » qui est passé à l’acte « brusquement ». Il semblait délicat pour ne pas dire impossible à nos services de renseignements de savoir qui, du prochain fiché S, allait « brusquement » péter un boulon et décider de dézinguer du client de supermarché.

Comme dans d’autres cas, le terroriste était, avant son petit dérapage décidément peu compatible avec le vivre-ensemble, un homme calme et mesuré, un « garçon tranquille » selon ses voisins et sa mère dont on imagine mal qu’elle avouerait spontanément avoir engendré un monstre psychopathe. Manifestement, la radicalisation terroriste touche donc essentiellement des hommes calmes et pondérés, insoupçonnables (mais souvent récidivistes – allez comprendre).

Comme dans d’autres cas, les actes perpétrés ont amplement mérité qu’Anne Hidalgo, jamais en retard d’une Annerie, fasse éteindre la Tour Eiffel, rappelant bien le principe de base qui veut que dans ces cas là, on éteint bien tout (avant de se coucher, je présume). Des appels à bougie, nounours et autres jetons de présence seront bien vite relayés pour ne pas détonner des fâcheux précédents.

Bien sûr, comme pour la tuerie de Charlie, comme pour celle du Bataclan, comme pour celle de Nice et comme pour tous les autres cas, le gouvernement s’est immédiatement montré uni, décidé, ferme, inflexible, volontaire, déterminé, présent, tagada, tsoin, tsoin, deux fois si possible. Comme pour Charlie, Bataclan, Nice et les autres, on va avoir droit aux déclarations avec un air grave du polichinelle aux commandes à ce moment là.

Et comme pour ces précédentes exactions, absolument rien ne changera.

Rien ne changera parce que plusieurs problèmes s’empilent consciencieusement pour que rien ne change.

Problèmes criants d’éducation, problèmes économiques lancinants, problèmes évidents dans le domaine de la justice et de la police, chacun d’entre eux a déjà fait l’objet de plusieurs articles, ici ou ailleurs.

Mais tout indique que les solutions ne seront malheureusement ni mises en place, ni même évoquées et donc encore moins débattues et proposées au peuple : toutes appellent en effet à un accroissement de la responsabilité individuelle, ce qui est maintenant considéré comme une abomination contraire au sacro-saint vivrensemble.

Toutes appellent au recentrage de l’État sur ses fonctions régaliennes au lieu de son éparpillement permanent en billevesées périphériques. C’est, là encore, une véritable horreur que d’imaginer un vrai budget pour la justice, la police, l’armée, la diplomatie, au lieu de cette ouverture permanente des sprinklers à pognon public en faveur des activités périphériques que le secteur privé est pourtant parfaitement en mesure d’assumer. Tout indique que le pays a de vrais besoins clairs, identifiés, mesurables, de remettre de l’Ordre dans ses cités, dans son renseignement intérieur, dans ses institutions, et tout semble être fait pour continuer, vaille que vaille, à financer les conneries abyssales bobo-écoconscientes ou autres afin de flatter l’une ou l’autre phalange activiste bien en cour dans les médias.

Toutes appellent aussi à l’arrêt drastique du financement de la myriade de ces micro-groupes de faiseurs d’opinions qu’on retrouve soit dans les milliers d’associations lucratives sans but qui polluent la vie des Français en faisant assaut de lobbyisme pour pousser leurs petites lois délétères, soit, plus tristement encore, dans ces douzaines d’organes médiatiques dont le but semble être, lorsqu’on prend un peu de recul, de saboter consciencieusement la société française en lui donnant tous les jours de nouveaux ennemis intérieurs à abattre.

Or, pour le moment, ni Macron et sa brochette de clowns à roulettes, ni aucun autre leader politique ne semblent prendre la mesure de la tâche à accomplir. Tous, dans un bel ensemble unanime, considèrent l’interventionnisme de l’État dans tous les domaines comme un prérequis sain et vivifiant : les entreprises ploient sous la paperasserie administrative ? Rajoutons-en une couche ! L’éducation des gamins est de pire en pire ? Ajoutons une nouvelle réforme au corpus déjà dodu des réformes passées (une tous les deux ans) ! Modifions l’orthographe, éliminons des pans entiers de méthodologie, oublions des bouts d’Histoire, épurons les programmes des points trop complexes, fabriquons de l’andouille, c’est plus facile que du génie ! La Justice est débordée ? Vite, des lois supplémentaires, des procédures plus complexes, des réformes, encore des réformes parce que tout le monde sait qu’il y a 10, 20, 30 ou 40 ans, c’était la jungle ! Un problème dans l’immobilier, la météo, l’automobile ou les pâtes à tartiner ? Sapristi, intervenons parce qu’évidemment, c’est ce que le peuple attends de nous, pardi !

Pire : comme je le mentionnais, chaque début de questionnement sur, justement, la place de l’État et les réformes pour le recentrer, toute discussion sur l’importance d’une société où les individus redeviennent libres et acteurs directs de leur propre sécurité, tout débat sur la nécessité d’institutions correctement cadrées indépendamment des modes du moment sont immédiatement évacués au profit de l’écume des jours et de la déferlante incessante de stupidités médiatiques qu’on nous propulse sous le nez en guise de réflexion.

Le problème terroriste est un problème éminemment complexe qui ne peut absolument pas appeler de solution simpliste. Mais ce n’est pas non plus un problème insoluble, à condition de renvoyer l’État à sa mission réelle, la protection de son cheptel de citoyens. Les événements de l’Aude illustrent fort bien que rien n’a été compris ni appris des précédents drames terroristes sur le sol français.

Rapidement, de nouvelles et palpitantes polémiques s’installent. Rien ne changera.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires66

  1. hub

    des professionnels de la guerre et du carnage vont revenir en France ? Vite, pas de loi, ce serait liberticide de leur interdire le retour…..

  2. albundy17

    « Toutes appellent au recentrage de l’État sur ses fonctions régaliennes »

    Ben oui, mais si c’était fait, quel manque à gagner d’électeurs votant contre la beuête immonde au second tour…

    C’est épatant par ailleurs le nombre de personnes intervenant sur ce blog, plutôt d’idées libérales, et s’évertuant à donner de la voix aux gauchistes fn

    1. pabizou

      A ton avis, c’est un hasard si des cocos masqués comme le RN sont qualifiés d’extrème droite par tous ceux qui viennent bavocher dans les micros si spontanément tendus .

        1. Sanksion

          Il n’y aura jamais de libéralisme avec les populations du tiers monde. Sans nation, on peut discuter de libéralisme, de socialisme, ça n’a aucune importance.

            1. Sanksion

              Le libéralisme pré suppose une population homogène où la confiance et le civisme règne.
              Le melting pot, la diversité, le vivresvivrenmble, pré suppose d’acheter la paix sociale.

              1. albundy17

                « Le libéralisme pré suppose une population homogène »

                Je certifie que c’est l’idée la plus conne entendue depuis ma naissance.

                lol, c’est même à mourrrir de rire

                1. Sanksion

                  Trouvez moi un pays cosmopolite libéral. Bonne chance. Hong Kong et Singapore ne sont pas des exemples de démocratie libérales et ce sont les deux seuls endroits cosmopolites potables.
                  Essayez de supprimer les allocs a nos millions d’étrangers naturalisés, vous aurez du mal a aller travailler vu que vos gares auront été brûlé

                  1. albundy17

                    Trouvez moi plutôt un pays libéral. Inutile de vous épandre sur vos connaissances cosmopolites très scientifiques.

                    Pour info et à votre endroit, vous n’êtes pas libéral, mais raciste, ce n’est pas un jugement de valeur, je m’en tape, vous vous plantez juste de cible. Les millions d’étrangers naturalisés, vous êtes bien en dessous des chiffres, courage, fuyez (mais ou ^^)

                    1. Sanksion

                      Le libertarien devient full retard et aucun pays n’est libéral. C’est pas du vrai socialisme. On connaît.

              2. Passim

                L’idée est intéressante. J’y souscris volontiers. Le libéralisme et les libertés individuelles s’accommodent mal d’une trop grande hétérogénéité sociale.

                1. albundy17

                  Oui, commercer avec l’arabe du coin, bien qu’il soit le seul ouvert quand il te manque un truc vers 23 heures, plutôt maigrir ^^

                  RPS, te proclamer libéral et contraindre à une monoculture qui te convient reflète bien ton niveau.

                  Sanction, ton post n’a aucun sens

                  1. Sanksion

                    Oui à partir du moment où un idéologue te dit : il n’y a pas de pays où mon idéologie a été essayé, c’est qu’on a affaire a un déni de niveau socialo communiste. C’est pour ça que ça ne fait plus sens, je suis obligé de partir en couilles aussi.

                  2. durru

                    L’arabe du coin seul ouvert vers 23h c’est une chose, et ceux qui brûlent voitures, maisons pour tous et écoles c’en est une autre.
                    Le problème est social avant d’être raciste. La race est juste un argument commode de type point Godwin pour éviter de discuter civilisation.
                    Pour « faire société » (communiste, libérale, etc) il faut que les membres de ladite société aient un minimum de valeurs communes. Corpus de lois, par exemple.

                    1. MarieA

                      « Pour « faire société » (communiste, libérale, etc) il faut que les membres de ladite société aient un minimum de valeurs communes »

                      +1 effectivement, mais en France, on se fiche de la réalité et on préfère les belles idées, donc nous importons des millions de gens pour qui travail = 0 ; femmes = 0.5 ; éducation = 0 et caprices personnels = 100. Forcément, quand on mélange ça à leur inverse, ça crée des tensions et ça coûte un pognon de dingue d’entretenir cette importation.

                    2. albundy17

                      « La race est juste un argument commode de type point Godwin »

                      Oui, le fonctionnement typique fn socialo, c’est la faute des autres.

                      « il faut que les membres de ladite société aient un minimum de valeurs communes. Corpus de lois, par exemple. »

                      1000 fois oui, reste plus qu’à simplement appliquer l’existant législatif.

                      Le Sank Sion n’a pas l’air de connaitre grand chose des pays qui vivaient en parfaite harmonie bien que partagé entre les religions.

                    3. Passim

                      « des pays qui vivaient en parfaite harmonie bien que partagé entre les religions »
                      Comme le Liban…

                    4. albundy17

                      « Pheldge 11 mars 2019, 16 h 49 min »

                      J’ai utilisé un temps, et ta remarque, venant d’un coin multiculturel, montre un sectarisme certain.

                  3. Sanksion

                    Comme les marxistes, les libertariens ne reconnaissent pas chez un individu, son histoire, son peuple, sa génétique, sa culture, ça n’existe pas. On est des unités carbones interchangeables. Déni complet de la réalité.

                    1. Sanksion

                      Pourtant Hayek en parle, dans constitution de la liberté, je ne sais pas, je n’invente rien.
                      De nos jours, non content de tourner le dos aux penseurs libéraux, les libertariens soutiennent des plan de migration de l’ue qui n’ont rien a envier à ceux du gosplan.
                      Mais ils s’en foutent, au moins ils ne risquent pas de se faire labelisel de raciste par leurs potes socialistes

                    2. Pheldge

                      «des pays qui vivaient en parfaite harmonie bien que partagé entre les religions » oui, bien sûr, les musulmans naissent avec le désir de faire des bisous à tous le monde, outre le Liban, regarde le Pakistan et les provinces Indiennes : la paix la joie et la prospérité d’allah y règnent !
                      Al, à vouloir être « plus libéral que libéral » tu finis par sortir des énormités !

                  4. Pheldge

                    Al ton arabe du coin, c’est l’exception pas la règle ! d’ailleurs comme il vend de l’alcool et du jambon de porc, il va finir par avoir des soucis …

                    1. albundy17

                      là aussi, de bonne grosses énormités et contradictions, faudrait savoir si l’envahisseur pique le boulot du franchouille avec sa religion ne vendant que des petites filles et du Al ‘hal ou s’il vend (le salaud, c’est pas marqué ds sa religion) alcool et porcs. Ha oui, des transfuges ^^

                    1. Pheldge

                      le fil est trop mélangé … si c’est à moi que tu t’adresses à 17 h 26, je n’ai jamais parlé d’invasion, ni de rien de semblable ! tu recommences à délirer, et attribuer aux autres des propos qu’ils n’ont pas …
                      Bonne soirée à toi 😉

                    2. albundy17

                      C’est moi qui délire, et toi qui ne fait plus les liens dans tes affirmations.

                      Regarde un peu l’île qui t’héberge, combien de siècles de moulti religions sans accrocs. Maintenant, y’en a des qui ont la dalle, les religiosités reprennent de plus belle, avant c’était pour célébrer les nuages ou un caillou, maintenant pour un mec qui marche sur l’eau ou un autre k’a entendu Khaled bien avant l’heure.

                      Bonne nuit

                    3. Pheldge

                      Al, je parle justement en connaissance de cause, le vivrensemble réunionnais tant vanté, n’est qu’une coexistence pacifique, qui ne tient que parce que la population de culture occidentale et chrétienne y est majoritaire ! grâce à ça, règnent la tolérance et le respect. Et seulement grâce à ça !
                      Et ça n’a absolument rien à voir avec ton histoire d’épicier arabe, alors ne vient pas me parler de cohérence. Va faire dodo, demain tu y verras plus clair ! 😉

                    4. P&C

                      Une chose est sure : accueillir en masse des gens sur des critères fallacieux, et ayant un lourd passif vis à vis de nous, était une monumentale connerie. Nous en payons déjà les conséquences avec notre sang.

                      Pourtant, la recette du succès en matière de politique migratoire est connue depuis l’homme des cavernes…
                      Pour les commerçants, c’est différent, car par nature ils ne restent que le temps de faire leurs affaires.

                      Et point de marxisme culturel : toutes les civilisations et les cultures ne se valent pas. Et tous les hommes ne sont pas interchangeables.

          1. Dr Slump

            @Sanksion Il me semble que vous amalgamez nation, culture et race dans un joyeux… melting pot conceptuel. De là un bon nombre de confusions, il faut revoir vos prémices amha.

  3. Léo C

    L’art consommé des socialistes de digresser, atermoyer, diluer, d’utiliser tout dérivatif afin de nous mieux détourner des nécessités et urgences vitales.
    Surtout en ce moment où ils surfent sur la lassitude envers le mouvement GJ

    Toujours une opportune et bonne cause à défendre, un bon scandale à dénoncer (à gauche s’abstenir). En ce moment, on y va pleins tubes, tous azimuts vers cet égalitarisme paritaire à la sauce Schiappa.

    Pendant que ces « pipoteurs » de carrière continuent de se goberger, bien calés dans le confort de leurs maroquins. Ces impétrants appointés dont l’ambition consiste à bénéficier des ors de la république pendant qu’ils nous assènent leur forfanterie en nous donnant toujours plus de leçons, ainsi qu’à la moitié de la planète, toujours plus de restrictions, interdictions, censures sous lesquelles ployer encore.

    Rien ne changera, en effet. Seules leurs fantaisies électoralistes.

    Pour moi la fiche S, à deux lettres près, est d’une même utilité que le papier Q. À destination identique.

    Et ces guignols à roulettes (sic) n’en ont cure.

  4. Dr Slump

    Et pour renchérir dans le sens de la redite du jour, maintenant même pour les islamistes daechiens nous avons droit au « won’t somebody please think of the children ».
    Toujours plus loin dans l’aberration, vers l’infini et au-delà!

  5. Mildred

    Étonnant tout de même ce que certains patrons de blogs peuvent écrire comme billets admirables tout en sachant que cela ne servira strictement à rien !

    1. C’est ça ou péter un câble. Je garde ma santé mentale et vous, ça vous fait de la lecture. Win win comme on dit chez Raffarin.

    2. Aristarkke

      Celui ci sert aussi à fédérer les rares libéraux français en les faisant se sentir moins isolés surtout qu’ils ne forment guère que des bataillons plutôt que des légions.
      Et il permet aussi qu’ils gardent leur équilibre mental personnel à l’instar de celui du Patron.

        1. Pheldge

          Il faudra pour que ça marche, l’aide indispensable d’un professionnel de la profession, un spécialiste confirmé ! je fais donc une honnête proposition de collaboration, moyennant une rétribution à négocier 😉

    3. adawong1789

      Pas suivis d’effets au niveau politique, indéniablement. Ici c’est la France et on a un penchant pour la décadence, la médiocrité et un très confortable simplisme.

      Ne servent à rien, non.

    4. Aristarkke

      Peut-être pense-t-il à ceci, lors de ses rédactions :

      Je me les sers moi-même, avec assez de verve,
      Mais je ne permets pas qu’un autre me les serve.

  6. Mildred

    Me serait-il permis de rappeler à S.M. H16 et à ses honorables commentateurs que nous sommes en pleine campagne de l’élection européenne et que tout semble indiquer que Macron et ses sbires du gouvernement et des media, font tout pour qu’on n’en parle pas.
    Dans ces conditions, faire diversion, et quel que soit l’intérêt de cette diversion – je reconnais que les « Cœurs Libéraux Libres » du « libre échangisme » ne manquent pas de charme – se résumerait à se ranger, sans le dire, sous la bannière de Macron.
    Quant à moi, je vous souhaite une bonne journée et je retourne à la lecture du dernier pavé de Philippe de Villiers.

  7. durru

    @L’Al, 11 mars 2019, 13 h 55 min
    (désolé, ça se bouscule un peu trop là-haut, dur à suivre)
    « reste plus qu’à simplement appliquer l’existant législatif »
    Ben, pourquoi tu ne veux pas nous montrer comment faire, si c’est aussi simple que ça ?
    Pour qu’une loi soit efficace, il faut aussi que ceux soumis à cette loi soient un minimum consentants. Un peu comme pour le consentement à l’impôt, si tu vois ce que je veux dire…

    1. albundy17

       » il faut aussi que ceux soumis à cette loi soient un minimum consentants. »

      Umpfff, comment dire.

      Et t’en rajoutes avec le consentement à l’impôt, j’imagine que tu paies pas la tva ? Tu donne 80 centimes à ta boulangère pour sa baguette tradition ?

      Ou « non monsieur le bourreau je ne reconnais pas votre hache, celle ci n’est pas éco compatible » ^^

      Donc, d’après toi le consentement à l’impôt, ça marche, mais appliquer la loi c’est pas possible

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.