France : ces libertés civiles qui disparaissent silencieusement

Alors que les élections européennes se rapprochent à grands pas et que sont louangées dans les chœurs baroques de listes électorales bigarrées les Grandes Valeurs Humanistes de nos démocraties occidentales, deux faits divers récents entrent vigoureusement en collision l’un dans l’autre et nous fournissent ainsi une excellente illustration de l’état de déliquescence avancé de plusieurs piliers régulièrement mis en avant par la République Française.

Le premier fait divers est celui qui agite actuellement une bonne partie des réseaux sociaux ainsi que cette frange la plus agaçante de la classe politique jacassante dont le niveau de décibels est largement supérieur à sa capacité d’action réelle : un facétieux rappeur, au talent visiblement très surestimé, a trouvé un habile moyen de faire parler de lui en multipliant les provocations d’adolescent faussement rebelle dans ses dernières productions sonores et vidéos.

Nick Conrad (attention aux typos dans la dernière syllabe, l’impair est vite arrivé) a décidé cette fois-ci de « baiser la France jusqu’à l’agonie », ce qui n’a pas manqué de faire partir en émois outrés plusieurs politiciens, comme Castaner ou Bellamy, dont la solidité argumentative permet d’immédiatement relever le niveau.

Par retour de flammes, cela a évidemment entraîné la contre-réaction d’une partie des médias et d’autres politiciens du bord politique opposé, candidats malheureux et inaudibles à une élection sans intérêt, qui se sont trouvés trop heureux d’utiliser cette polémique grotesque pour enfin faire parler d’eux, entre l’ingurgitation d’un ou deux kebabs festifs.

L’indignation devant les textes pourtant indigents du rappeur ne vient pas de nulle part : ce dernier était auparavant l’auteur d’une autre bouillie artistique où il recommandait chaudement de « pendre les Blancs » dans ce qu’on pourrait aisément qualifier de tentative désespérée d’enfin sortir d’un anonymat aussi minable que peu rémunérateur. Cette tentative lui vaudra d’ailleurs des poursuites en justice qui se traduiront par une amende de 5000 euros avec sursis.

Il n’est donc pas étonnant que nos habituels outrés en viennent à réclamer, d’urgence, l’intervention de la justice pour enfin faire fermer son clapet au piètre prosateur.

Parallèlement et dans un tout autre domaine, on apprend que la CGT a trouvé intelligent d’empêcher cette semaine la parution de plusieurs hebdomadaires, dont le Point, dans les kiosques du pays. Bien que le syndicat s’en défende officiellement, beaucoup ont vu dans cette démarche une façon sinon subtile au moins efficace de saboter la couverture médiatique fournie par le magazine au dirigeant italien, Matteo Salvini. S’ensuivent les inévitables démentis des uns et des autres, finement fact-checkés par la fine troupe de journalistes de terrain que la presse, pas du tout acquise aux thèses gauchistes, produit avec une cadence et une précision quasi-industrielle.

Il n’en reste pas moins que la CGT a bel et bien empêché la parution de plusieurs hebdomadaires. Que ce soit pour des raisons éditoriales ou pour une lutte prétendue contre une réforme dans la distribution de la presse, le résultat reste le même : la liberté de la presse plie devant celle d’un syndicat que rien ni personne ne semble pouvoir empêcher de nuire.

Comme je le laissais entrevoir en introduction, la juxtaposition de ces deux faits divers franco-français donne, dans cette collision amusante de l’actualité, une idée assez précise de ce que valent vraiment « Les Valeurs de la République », ou ces fondements démocratiques des sociétés modernes dont on nous tympanise régulièrement sur toutes les ondes, notamment à l’approche d’un défouloir électoral.

cgt macron humanitéAinsi, parmi ces valeurs, on trouve assez naturellement cette notion d’égalité qui a bien vite tourné à l’aigre de l’égalitarisme et causé tant de mal dans le pays. Ici, cependant, pas question d’en avoir trop : si, bien sûr, on s’offusque bruyamment des saillies de Conrad, rares sont les pépiements outrés contre la CGT. Encore une fois, la CGT bénéficie ici d’une mansuétude typique des régimes corrompus qui s’accommodent fort bien de traitements privilégiés pour certains des siens dont ils savent qu’ils ne sont pas dangereux (au contraire, même).

Les valeurs démocratiques encensaient jadis la liberté d’expression. On se gardera bien de rappeler ce principe lorsqu’il s’agira de faire taire le mauvais artiste. Et si Benoît Hamon en appellera quand même à des comparaisons franchement hardies entre Conrad et Brassens, c’est pour tenter de camoufler son nanisme politique et grappiller ainsi quelques secondes d’attention médiatique dans une campagne qui l’en a lourdement dépourvu. La notion même de liberté d’expression n’est pas évoquée. Quant à la liberté d’expression du Point ou des autres magazines interdits de fait par la CGT, on pourra s’asseoir dessus.

Dans ce fatras, on ne s’étonnera pas non plus du silence compact de toute la joyeuse troupe des féministes de combat qui sont pourtant toujours promptes à monter au combat lorsqu’un mâle blanc cis de 40 ans vient à déraper malencontreusement dans l’un ou l’autre de ses propos. Las. Le rappeur, malgré sa mise en scène de viol et de meurtre, semble échapper à toute rodomontade des hordes habituelles. Le CRAN, la LICRA ou les myriades d’associations lucratives sans but papillonnant autour de ces thèmes comme des lucioles autour de l’argent du contribuable cramé dans un grand feu de joie ne sont semble-t-il pas du tout concernées par la question. Peut-être Nick Conrad n’est-il pas de la bonne couleur ?

Au passage, notons encore une fois la magnifique illustration de l’effet Streisand par la droite et l’extrême-droite, qui, croyant faire pour quelques politiciens pas trop malins un bel affichage vertuel bien démagogique, fournit surtout à ce médiocre rappeur une visibilité démesurée : l’intelligence n’a jamais fait officiellement partie des piliers d’une démocratie moderne, mais sa disparition n’est jamais bon signe et on peut garantir avec ce genre d’excitations populistes qu’elle ne reviendra pas de sitôt.

Enfin, un pays ne serait pas vraiment foutu s’il avait, quoi qu’il arrive, un système de Justice fort, solide et équitable. Rassurez-vous : ce n’est plus le cas depuis un moment en France et là encore, ces deux tristes affaires le montrent au-delà de tout doute raisonnable : les écarts à la liberté d’expression, maintenant fort (trop ?) encadrée, ne semblent pas conduire à la moindre peine ferme ou au moins dissuasive ; la liberté de la presse est normalement bien fixée, mais personne ne saisira la justice pour les exactions syndicales. Syndicalisme qui, lui aussi, s’entend pourtant dans un cadre bien défini qui semble lui aussi être passé par la fenêtre dans l’indifférence générale.

Jamais dans le monde occidental les libertés civiles n’ont été à ce point attaquées, tant par ceux qui prétendent les représenter et les protéger que par ceux qui font leur commerce de leur cracher au visage. Dans ces attaques, la France ne semble plus du tout à l’arrière, observatrice, mais a pris une place active, au premier rang.

Sans l’ombre d’un doute, ce pays est foutu.

Assemblée : CPEF

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires212

  1. Calvin

    Et, en plus, le Conseil Constitutionnel, de plus en plus noyauté par de vols politiciens sans éthique, ne défend plus nos libertés issues des Lumières.

  2. albundy17

    « Quant à la liberté d’expression du Point ou des autres magazines interdits de fait par la CGT, on pourra s’asseoir dessus. »

    Et on ne pourra pas même la rouler en cône avant, au désespoir de l’adp

    1. P&C

      Je suis surpris que la CGT ai encore un potentiel de nuisance.
      Effectifs atones, crédibilité nulle auprès de l’ouvrier moyen…

      A croire que le secteur de l’imprimerie et du livre soient leurs derniers bastions.

      1. Higgins

        La CGT est aux syndicats ce que la malbouffe est aux plaisirs de la table. Vu le bastion que représente le livre, on comprend que les heureux bénéficiaires ne veulent rien lâcher. Ils ont beau être syndiqués, ils restent des agents économiques rationnels quand ça les concerne.

        1. albundy17

          « La CGT est aux syndicats ce que la malbouffe est aux plaisirs de la table.  »

          oui, et les autres aussi, si je puis me permettre

  3. Le Gnôme

    Poue exister, il faut choquer le bourgeois. On peut dire que ça fonctionne bien. Colette disait que pour assurer le succès d’un spectacle, il fallait lâcher un nichon. Celui-ci ne choquant plus personne, ceux qui aspirent à leur quart d’heure de célébrité ont trouvé d’autres moyens.

  4. Dr Slump

    Ce pays est foutu, vraiment? Bah oui, c’est tellement évident que même ce con de rat-peur le dit.
    Et pour la liberté d’expression, j’ai en principe le droit de dire qu’être un con de radical, noir de surcroît, vous donne plus le droit d’inciter à la haine et la violence raciale que d’autres.

    1. Loki dort

      On ne sort de l’ambiguïté qu’à son détriment, et vos maîtres vont donc l’entretenir jusqu’au bout, tout en prétendant que tout est clair et normal.
      Rien à voir avec ma divine ambivalence bien sûr.

      1. sam player

        Hi hi se répondre à soi-même… au moins t’es d’accord avec toi-même?… schizophrénie quand tu nous tiens…

        1. Dr Slump

          On s’en branle de ces conneries, ça ne répond pas à la question soulevée: quand t’es noir/arabe, t’as le droit d’inciter à la haine et la violence raciale. Ce à quoi on nous répond que quand on est noir, on ne peut être raciste… cherchez l’erreur.

    2. Boutros

      Eh oh ! on ne dit plus « noir », on dit « de couleur ».
      Je sais que c’est ennuyeux pour le crayon noir qui devient crayon de couleur mais il faut vivre avec son temps.

      1. Gosseyn

        Le noir est l’absence de couleur. La somme des couleurs donne le blanc. Donc les gens de couleur sont blancs. Alors ceux qui sont racistes avec les blancs le sont réellement puisqu’ils sont racistes avec des gens de couleur.

        1. Aelil

          Réponse du kamdubien: Non mais on a dit de ne pas parler de la réalité des choses, c’est de la triche, nous on veut rêver :p

        1. Vodkaman

          « Il avait des culottes, des bottes de moto, un blouson de cuir noir avec un nègre sur le dos… »
          Piaf était donc raciste ???

  5. Calvin

    Concernant Hamon, qui voulait Béziers Ménard en mangeant un kébab dans sa ville, il se sera aliéné les vegans, qui attaquent nos libertés alimentaires.
    Pour le camp du bien, ça devient difficile de se positionner, tellement le n’importe quoi est érigé en principe.
    Dernier exemple : une transgenre agressé(#) par un migrant, les associations LGBTQ(A1J+UFD…) demandent la clémence pour l’agresseur (pas d’inclusivité, ce mot est uniquement masculin blanc cis-genre).

    1. Dr Slump

      Au moins ils sont cohérents dans l’incohérence.
      J’ai même lu, éberlué, un article relatant l’action d’un groupe transgenre à Bordeaux: ceux-ci ont dégradé un passage piéton couleur arc-en-ciel mis là par la mairie en hommage aux LGBT, pour dénoncer que la municipalité ne défendait pas sincèrement les LGBT, puisqu’elle les laissait dégrader leur passage piéton. T’as compris? Oui je sais, c’est dur de bon matin.

      1. albundy17

        Une autre pépite, au sein de l’assauce LGBT jesaisplusqkoi, 3 ou 4 « nanas » lesbos de l’équipe dirigeante se plaignent du comportement machiste des gays de la même assauce.

        1. Dr Slump

          En fait, leur connerie prend des proportions telles que ça me rassure: ils vont s’autodétruire tous seuls sans qu’il soit besoin de les y aider.
          Un peu comme le personne de flagada jones: pas besoin de s’inquiéter des dégâts qu’il va causer ailleurs, il est tellement mauvais pilote qu’il se crashe au décollage.

          1. albundy17

            Il y a malheureusement des collatéraux.

            Il y a des tas de LGBT qui n’ont pas besoin de monter sur un char pour exister pleinement qui finissent par être montré du doigt

            1. Jacques Huse de Royaumont

              Dans ce cas là, ils sont homosexuels, pas LGBT, c’est à dire sans la composante militante, idéologique et totalitaire.

          2. sam player

            Oui voilà Dr, ils se tirent une balle dans le slip et donc ça m’en touche une sans faire bouger l’autre… donc non-information, passons.
            N’essayons même pas de leur montrer leur propre contradiction, ça adoucirait la chute et ce sera toi, le messager, le problème.
            Quand j’ai un client con, je vais jusqu’au bout de sa connerie… et je facture… je gagne même des sous…

      2. Theo31

        Il y a une semaine, manif LGBT a Toulouse. Je n’ai vu aucun transexuel dans le cortège composé essentiellement d’ados acneiques.

    2. Theo31

      Les membres de ces assoces putassieres n’ont aucun intérêt à voir la situation s’arranger. Leurs rentes seraient menacées.

  6. Pythagore

    « ce qui n’a pas manqué de faire partir en émois outrés plusieurs politiciens, comme Castaner ou Bellamy »
    Ces fossoyeurs de la nation qui tout d’un coup la défendent, la bonne blague. Des extrémistes refoulés, c’est sûr.
    Dommage qu’il n’y ait pas de premier amendement ds la constitution.

  7. Higgins

    Deux remarques, l’une sur le féminisme à œillères, l’autre sur le glissement de notre société vers une dictature qui ne dit pas son nom:
    1) il y a une ou deux semaines, le cinéaste Jean-Claude Brisseau a rejoint un monde meilleur. Spécialiste du « désir féminin », il avait révélé le talent (et surtout la plastique) de la maman de Joe le taxi dans un film assez nul (moi qui adore Bruno Cremer, j’ai été déçu qu’il se laisse aller à ce genre de contribution) « Noces blanches ». Il y a de cela une dizaine d’année, toujours j’imagine obsédé par sa quête de comprendre le désir féminin, ce cinéaste a été condamné pour « atteinte sexuelle » (https:/ http://www.nouvelobs.com/societe/20061221.OBS3950/brisseau-condamne-pour-atteinte-sexuelle.html). Lors de son décès, Notre presse, qu’on a connu plus prompte au lynchage, est restée curieusement discrète à son sujet (pour une fois, tant mieux mais elle démontre, si besoin en était, qu’elle sait choisir ses cibles) et n’a évoqué dans ces titres qu’un réalisateur « controversé » voire, quel audace, « sulfureux » (https:/ /news.google.com/stories/CAAqOQgKIjNDQklTSURvSmMzUnZjbmt0TXpZd1NoTUtFUWlMNE1qU2tvQU1FY1lTaHhfelNHTGhLQUFQAQ?hl=fr&gl=FR&ceid=FR%3Afr). Comme quoi, appartenir au kandubien a des avantages.
    2) au sujet de la dictature douce qui se met insidieusement en place, en règle générale pour mieux nous protéger, Michel Onfray vient de sortir un ouvrage « Théorie de la dictature » où il expose le résultat de ses observations et ses craintes. En voici un très court résumé:
    – Pour détruire la liberté, il faut : assurer une surveillance perpétuelle ; ruiner la vie personnelle ; supprimer la solitude ; se réjouir des fêtes obligatoires ; uniformiser l’opinion ; dénoncer le crime par la pensée.
    – Pour appauvrir la langue, il faut : pratiquer une langue nouvelle ; utiliser le double-langage ; détruire des mots ; oraliser la langue ; parler une langue unique ; supprimer les classiques.
    – Pour abolir la vérité, il faut : enseigner l’idéologie ; instrumentaliser la presse ; propager de fausses nouvelles ; produire le réel.
    – Pour supprimer l’histoire, il faut : effacer le passé ; réécrire l’histoire ; inventer la mémoire ; détruire les livres ; industrialiser la littérature.
    – Pour nier la nature, il faut : détruire la pulsion de vie ; organiser la frustration sexuelle ; hygiéniser la vie ; procréer médicalement.
    – Pour propager la haine, il faut : se créer un ennemi ; fomenter des guerres ; psychiatriser la pensée critique ; achever le dernier homme.
    – Pour aspirer à l’Empire, il faut : formater les enfants ; administrer l’opposition ; gouverner avec les élites ; asservir grâce au progrès ; dissimuler le pouvoir.
    Difficile de ne pas voir de similitudes avec ce que nous vivons au quotidien dans ce pays. Même si je suis très loin de partager toutes ses conclusions entre autres celui relatif au stade suprême du capitalisme° (le transgenre), je crois qu’il vise assez juste (https:/ /leblogalupus.com/2019/05/20/michel-onfray-la-theorie-du-genre-prepare-le-transhumain-objectif-final-du-capitalisme/).

    °Je crois que c’est cependant plus une figure de style qu’une affirmation.Au contraire du Socialisme, le Capitalisme n’est pas une théorie visant à régénérer l’homme, c’est plutôt un état de fait.

    1. Aelil

      1) Kamdubien/Pakamdubien; je crois que je vais essayer de demander ma carte c’est quand même de plus en plus pratique avec les histoires d’inverser la charge de la preuve (on a parlé au plus fort de metoo de faire démissionner des gens sur de simples accusations, le plus drôle étant pour celles qui se sont avérées farfelues).
      2) Avant même Onfray, 1984 explique tout. Tu cumules ça avec Machiavel et t’as le combo ultime.

      1. Higgins

        Onfray déclare qu’il s’est très fortement inspiré de 1984. Je partage son constat. A chaque item qu’il soulève, on peut trouver de très bons exemples qui le confirment.

        1. Gosseyn

          Le problème n’est pas qu’il y ait de bons exemples à l’appui de sa thèse (si ce n’est que ce sont alors de mauvais exemples), mais que Onfray semble surtout avoir formulé un manuel pratique de nuisances à l’attention de militants soces, qui est vu à tort et paradoxalement, à ce qu’il me semble, comme un essai de  »dénonciation » d’un système machiavélique…

        2. Passim

          Onfray est bien gentil, mais c’est à mon avis quelqu’un d’assez retors. Son argumentaire est non seulement vieux comme mes robes, mais de plus il s’en sert de façon frauduleuse. Chacun de ses items a été prioritairement inventés par les socialo-communistes, ceux du camp auquel il appartient. Sous couvert d’une condamnation du totalitarisme, Onfray s’efforce de taper à droite alors qu’un totalitarisme de droite (j’entends libéral) n’a jamais existé que dans les interprétations fallacieuses du nazisme et du fascisme.

          1. P&C

            Si on considère droite = tradition, et gauche = progrès, alors :
            – il n’y a pas de partis de droite en France.
            – la dictature est de droite, le totalitarisme est de gauche.
            Un totalitarisme libéral serait donc de gauche.

            1. Aelil

              Pour reprendre un meme, le concept de totalitarisme libéral est assez sympa: il s’agit d’imposer par la force le fait d’être libre; dit autrement « les libéraux cherchent à prendre le pouvoir pour vous laisser faire ce que vous voulez ».

              1. P&C

                Touts les peuples ont leur définition de la liberté. Notre liberté moderne ferait horreur aux egyptiens antiques par exemple.

                Et pour reprendre une série TV, je ne suis pas pour qu’un monarque m’impose sa conception de la liberté à coup de dragon…

                1. Aelil

                  @P&C: Je peux être d’accord sur le fait que les egyptiens antiques ne voudraient pas de la liberté (s’il y en avait encore aujourd’hui, des egyptiens antiques j’entends), c’est culturel, mais je doute que la définition varie tant d’une population à l’autre. D’ailleurs ils avaient les hommes libres et les esclaves.
                  Et on en revient à la définition ayant cours aujourd’hui: ta liberté c’est de faire (à peu près) ce que tu veux, comment veux-tu qu’on te l’impose, même à coup de dragon ?
                  De ce que j’ai compris du libéralisme on s’en fout un peu de la forme du pouvoir car le pouvoir n’intervient que peu, dès lors il peut avoir son dragon (un peu naïf car tentant de sombrer dans la dictature pour lui) ou juste un caniche de garde (un peu naïf car il n’arrivera pas alors à protéger les droits fondamentaux de tout le monde, ni même à se protéger lui-même), ça n’a pas vraiment d’importance.

                  1. albundy17

                    « ils avaient les hommes libres et les esclaves. »

                    Il me semble bien qu’il n’y avait pas d’esclavage chez les égyptiens de cette époque

                    1. Aelil

                      @albundy: Je n’aime pas être contredit, alors d’après wikipedia il y a débat sur la période pré-ptolémée, mais après c’est sûr et c’est toujours l’Egypte antique donc j’ai bon, nahmého. :p

                    2. albundy17

                      « L’Egypte Antique ne connaissant pas la monnaie, les esclaves ne peuvent pas être achetés, de nombreuses fouilles archéologiques ont démontré que les esclaves aient eu des droits qui les rapprochaient des Égyptiens des classes populaires. »

                      « La particularité de l’esclavage en Égypte antique est qu’il relève davantage d’une réinsertion sociale des prisonniers de guerre et de droit commun (violeur, assassin) « 

                    3. albundy17

                      Ha, et Aussi ds wiki, t’as pas tout lu:

                       » la réinsertion, dans leur contexte d’archives, de documents juridiques présentés jusqu’à maintenant comme des ventes d’esclaves ou des ventes de soi-même comme esclave, nous autorise à interpréter ces conventions comme des transactions sur le travail salarié. »

                       » disposaient en effet d’un état civil, de droits familiaux et patrimoniaux ; ils pouvaient contracter, ester et tester en justice, et ils étaient même fiscalement responsables, ce qui élimine d’emblée tout statut d’esclave les concernant »

                    4. Aelil

                      @albundy: Tout ce dont j’ai besoin dans ce que tu as donné c’est ça: « La particularité de l’esclavage en Égypte antique est qu’il relève davantage d’une réinsertion sociale des prisonniers de guerre et de droit commun (violeur, assassin) «
                      Donc tu le dis toi-même il y en a eu, même s’il avait une forme différente d’ailleurs.
                      En outre post-Ptolémée c’est le modèle grec puis romain, et comme je l’ai dit c’est toujours antique donc faute de précision quant à la période de l’antiquité concernée, ben j’ai bon :p

                    5. albundy17

                      Mais comme tu le dis, la définition de l’esclavage de cette période colle exactement à notre propre situation actuelle pour chaque salarié ds le monde

                    6. Aelil

                      @albundy: On va la retenter parce que tu me demandes de tout lire mais tu ignores allègrement une bonne partie de ce que j’écris: « En outre post-Ptolémée c’est le modèle grec puis romain, et comme je l’ai dit c’est toujours antique donc faute de précision quant à la période de l’antiquité concernée, ben j’ai bon :p »
                      Après j’ai lu tout ce qu tu avais écrit, mais tu auras beau dire qu’à un moment de l’Egypte antique il n’y avait pas d’esclaves, ça ne changera rien au fait qu’à un autre il y en avait.

                    7. Aelil

                      @albundy: je ne cache pas qu’il y a un peu de mauvaise foi parce que j’ai la flemme de chercher des documents et tout, mais il n’en reste pas moins vrai que pour dire qu’il y a eu de l’esclavage dans une région et une période donnée, j’ai besoin de trouver un seul esclave. :p
                      Maintenant si tu veux préciser que c’est l’antiquité pré-Ptolémée, ben faute d’avoir des données claires dans le sens contraire je ne te contredirai pas (en tout cas pas encore), mais ma réponse dépend forcément de l’énoncé.

    2. Pythagore

      « Même si je suis très loin de partager toutes ses conclusions entre autres celui relatif au stade suprême du capitalisme° (le transgenre) »
      Si l’on regarde quels sont ceux qui mènent ces combats, ce sont bien des gauchistes, éventuellement extrémistes, dire alors que c’est l’objectif du capitalisme me paraît un peu étonnant. Ce serait plutôt l’objectif de tous ceux qui se sentent refoulés pour une raison ou pour une autre, qui n’acceptent pas leur nature voir la nature des autres et qui voudraient uniformiser.

    3. Theo31

      Cool, j’ai le stade suprême du capitalisme comme voisin(e) . Si je la croise, je lui demanderai son avis sur la question.

      Ceci dit, j’ai rien compris à ce charabia. Quel est le rapport entre transgenre et capitalisme ?

    4. Kazar

      Onfay a fait une sorte de mélange de 1984, le meilleur des mondes et de la grève. Rien de bien neuf. Mais il est assez drôle lorsqu’il attaque Macron.

  8. P&C

    Le Nick Conrad, au delà d’être un être infâme et répugnant, est symptomatique de l’époque.

    Des niktamers qui se la jouent, y en toujours eu (NTM, Iam, sextion d’assault, B2O).
    Des textes répugnants, appelant à la violence et à la bassesse humaine revendiquée, aussi (voir étrons de B2O).

    Mais entre-temps, y a eu pas mal de choses (attentats, criminalité qui explose, communautarisation avec une vraie haine du blanco, criminalité en hausse, fin du récit commun français, peur de la guerre civile, déferlement d’envahisseurs/grand remplacement, dévirilisation par peur du racisme et autres bilevesées).

    Bref, la France se chie dessus à l’idée que les hordes de niktamers prennent au mot Nick Conrad et partent chasser le babtou façon radio mille collines… car il n’y a rien pour les arrêter.

    1. « la France se chie dessus »
      Seulement la France administrative, l’Etat. Le reste, y’en a pas mal qui n’attendent que ça pour en découdre.

      1. durru

        Je vous trouve bien optimiste, patron. Pas vu la moindre trace de ce genre d’attitude parmi les foules de millenials que je croise chaque jour… P&C doit baigner là-dedans, vu ses propos.

        1. P&C

          +1 dans mon enfance et adolescence.

          Raison pour laquelle je refuse tout job à Paris et le sud est/cote d’azur.
          L’ouest catho est bien plus sympa, même si ça commence à craindre là aussi, pour les mêmes raisons.

              1. sam player

                Hi hi j’adore !
                La nature elle est pas gentiiiiiille… elle est cro méchante…

                La femme s’en est tiré… mouais… le meurtre parfait…

          1. P&C

            Paris, j’ai connu. Marseille et Toulon, aussi.

            Je préfère largement Nantes ou Rennes (et encore, capitale des punks à chiens) à ces 2 furoncles défigurant la France.

              1. adawong1789

                +1
                Plus on vote « écolo », plus c’est sale… Et personne ne se pose de question, Gégé sera sans doute réélu 5 ou 10 fois

        2. Nemrod

          Le cerveau reptilien du caucasien est reactivable à tous moments.
          Si confrontation claire il y a, ça saignera pas que dans un camps, c’est certain.
          La bienpensance et la non violence sont des vernis.
          Très fins .

          1. durru

            Avec des « si », on mettrait Paris en bouteille…
            La confrontation est actée depuis un moment, pourtant la bienpensance empêche beaucoup de la voir. Et les bougies qu’on arrête pas d’allumer en toute circonstance ne sont pas pour me donner tort. Cela dit, je préfère me tromper.

            1. Nemrod

              La confrontation claire n’est pas encore là.
              Celle ou tu dois te battre là tout de suite ou bien disparaître toi et ton groupe.
              Alors on verra.

              1. adawong1789

                Comme il y a 80 ans, bien peu feront le job. Et je crains que les rangs des décérébrés soient bien fournis ces temps ci.

              2. Pheldge

                c’est tout vu, ce sera la soumission ou la disparition ! j’ai peur que tu surestimes les capacités réactives d’une population abrutie, anesthésiée, par un plus d’un demi-siècle de propagande mêlant culpabilisation, repentance, et glorification de l’altérité

                    1. Gosseyn

                      Ces collatéraux qui font tant de dégâts aujourd’hui.
                      Tous connus, dans chaque quartier de ville, dans chaque village, dans chaque institution ou association …
                      Ainsi parlait Mao.
                      Le premier des droits de l’homme est de pouvoir vivre libre !

                    2. durru

                      Ah non, là je ne suis pas d’accord !
                      La soumission volontaire, la bêtise revendiquée, ce sont des choix, et un choix engage la responsabilité de celui qui a choisi. Donc dégâts oui, mais collatéraux – pas du tout.

                    3. Aelil

                      @P&C, Pheldge et autres: Si on en arrive à une telle extremité, et pour connaître un certain nombre de militaires je parie sur eux:
                      – Ils ont l’entraînement
                      – Ils ont accès à un équipement qui sera toujours meilleur que celui des civils (même ceux ne respectant pas la loi)
                      – Même ceux qui préfereraient ne pas réagir, vont justement ne pas réagir et donc ne pas non plus les en empêcher
                      Conclusion: Probablement pas mal de dégâts collatéraux oui, mais si l’armée croit tant à l’ordre et a donc tendance à être conservatrice c’est bien parce que dans un contexte de conflit le plus ordonné a un avantage incroyable par rapport aux multiples bandes qui au passage se battront entre elles. Les techniques de guerilla ne marchent qu’avec le soutien de la population (mais un soutien diffus dans l’espace, pas des bastions) ou de grands territoires inhabités pour se cacher.
                      Tu peux mesurer en partie cette volonté d’en découdre avec les mouvements dits identitaires (mais ce ne sont pas les seuls car cela réduirait le problème à l’ethnicité) qui progressent quand même dans l’opinion, pour le moment le statut quo reigne car la France reste très bisounours, mais quand l’Etat ne sera plus capable de maintenir « la paix sociale », les bisounours vont prendre cher ce qui mécaniquement fera monter le poids des deux factions, et quand elles seront majoritaires alors la volonté du peuple se fera connaître dans le sang.
                      Paradoxalement on peut même s’attendre à ce que la plupart des organisations criminelles rejoignent le camp de « l’ordre », parce que le désordre c’est mauvais pour les affaires. Ca aurait donc comme effet de couper les vivres à l’autre camp. Pour compenser il faudrait des ingérences étrangères, mais j’en vois plus à même d’agir pour maintenir l’ordre que contre.
                      Bref je suis plutôt de l’avis du patron, et bien loin de penser que « il n’y a rien pour les arrêter ». Après je serai content d’être hors de France à ce moment quand même parce que ce sera moche.

                    4. P&C

                      @Aeilil
                      Mouais…
                      – Une bonne partie des militaires et policiers sont issus des quartiers sensibles. Seront-ils loyaux à la France, ou à leurs ethnies ?

                      http://resistancerepublicaine.eu/2016/09/30/armee-les-musulmans-refusent-dobeir-aux-ordres-des-dizaines-ont-rejoint-lei/

                      J’ai connu des niktamers qui disaient avoir fait l’armée juste pour apprendre à tirer, et voler de l’équipement.

                      Ah, le cheap labor, sous prétexte que ces cons de français sont trop chers. Résultat : un pays bousillé, et une guerre civile en gestation.

                      – les officiers supérieurs sont carriéristes à mort.
                      – Pour l’état, l’ennemi sont les identitaires et les gueux français, pas les niktamers. On l’a vu lors des affrontements police vs gilles et john/niktamers de grenoble.

                    5. Aelil

                      @P&C: Tu sors une dizaine d’individus sur combien ?
                      Oui il y a necessairement de l’entrisme, mais les corps les plus efficaces sont ceux qui ont connu le terrain, bref ceux qui prennent vraiment le risque de se faire trouer la peau pour le pays, pas ceux qui jouent les gros bras; de fait leur loyauté à ceux-là est extrèmement probable. Surtout que j’en connais certains d’origine étrangère justement qui se sentent proches des revendications des identitaires (une certaine idée de la France et de ses valeurs, toussa toussa).
                      Les gros bras tu en as, mais vu qu’ils ont besoin d’être à quatre contre un pour oser bouger, ne vas pas croire qu’ils feront plus que ce qu’on accepte de les laisser faire.

                1. Nemrod

                  Mais c’est rien du tout un demi siècle en regard des centaine de milliers d’année d’évolution qui nous ont façonnés.
                  Nous sommes programmé pour fuir ou nous battre.
                  Pour l’instant nous fuyons car l’organisation de la société nous le permet encore.
                  Si un jour c’est impossible, beaucoup se battrons.
                  Pas tous, peut être pas une majorité mais assez pour faire mal, très mal.

                  1. P&C

                    En fait, on a 4 choix :
                    – fuir.
                    – se battre.
                    – se cacher.
                    – se soumettre.

                    La république attend de nous le choix 4, met tout ce qu’il faut pour empêcher les choix 1 et 3. Son prétoire bien pourvu lui assure la victoire en cas de choix 2.

                    1. Nemrod

                      Il y une porosité entre ces choix quand même.
                      Qui amène vers le choix deux à mesure que les 3 autres disparaissent.

                    2. MCA

                      @P&C 23 mai 2019, 14 h 00 min

                      Il y a une gradation face au danger

                      Fuir
                      Se cacher si on ne peut pas fuir
                      Se battre si on ne peut pas se cacher
                      Se soumettre si on ne peut pas se battre

                      Cependant la soumission est certainement de pire des choix face à un ennemi qui ne fait pas de prisonniers.

          2. apjbdm

            Pas d’inquiétude Camarades.

            Le problème est globale, il sera réglé de façon globale.
            Triste théâtre toutefois.

            Si ça pète grosso modo ce sera mondiale, comme à chaque fois quand la France est engagée.

            Ne jamais oublier que « l’adversaire » (le pauvre), ne connait pas ce pays, pas le moins du monde, il s’en est toujours foutu, et c’est tant mieux.

            Leurs terrains ce sont les villes… archi-dépendantes, archi-bétonnées, archi-polluées. La moitié d’entre-eux crèvera de faim avant le premier coup de fusil, le reste voudra retourner au bled.
            Le reste fera du compost ou agrandira la famille, la vie fera le tri.

            Ne pas oublier que toute cette merde est un simulacre, tout est artificiel, scabreux, bricolé, irrationnel, intenable.

            Si vous avez de la famille dans l’arrière pays, c’est le moment de maintenir les relations.

            Le retour à la réalité va être terrible.

            1. adawong1789

              Monsieur Mouad’Dib, je crains qu’il y ait trop de dormeurs qui ne se réveillent pas 😉

              La plupart ne se doutent même pas qu’ils dorment, du reste.

  9. taisson

    Comme il serait agréable de voir rien qu’une toute petite partie des médias avoir un peu de la lucidité du boss …
    Mais je rêve !

    A force de propagande pour prendre la position inverse sur chaque sujet, la mouvance socio-bobo-gaucho à créé un bruit de fond idéologique tellement flou que tout le monde en est abruti !
    Mais ses propres maîtres à penser ne savent plus ou ils en sont …

    Je ne savais pas que l’ahuri Hamon avait évoque Brassens en comparaison avec le con/rad haineux facho-raciste ! Mais ils sont prêts à tout pour justifier leurs positions débiles..
    Ça rappelle l’histoire des « mamans françaises voilées autrefois !!

    Pendant l’occupation, certains se mouchaient dans la bouffe qu’ils devaient servir aux allemands ! Ça ne servait à rien, c’était même un peu débile, mais tout le monde ne pouvait pas se battre, et j’imagine que c’était juste un petit plaisir personnel …

    On peu refaire le coup avec un bulletin RN Dimanche !
    Rien que pour voir leur têtes dans les médias du système !!

    1. albundy17

      « On peu refaire le coup avec un bulletin RN Dimanche !
      Rien que pour voir leur têtes dans les médias du système !!

      Chacun ses moyens de propagande ^^

      1. Waren

        Pour Dimanche, je pense à faire un truc amusant au possible: mettre un peu d’argent dans un bulletin de vote, histoire de foutre un peu la pagaille 🙂

        1. Pheldge

          un peu d’argent … pour ça, faut qu’il en reste, après le passage des prédateurs habituels, Madame comprise ! 😉

  10. hub

    Sur le fond, je suis bien d’accord, la liberté n’est aujourd’hui en France qu’une illusion. Mais je me demande si cela n’a pas toujours été un peu comme ça…. La nouveauté se situerait plutôt dans la propagande généralisée pour l’écologie et les différentes façons de s’enculer…

    1. BDC

      “En 1775, Voltaire déclare ironiquement qu’en France « jamais le ministère qui a eu le département des postes n’a ouvert les lettres d’aucun particulier, excepté quand il a eu besoin de savoir ce qu’elles contenaient ». Mais l’état d’esprit était en train de changer avec l’avènement de Louis XVI. Le 17 août 1775, le conseil du roi produisit un arrêt condamnant fermement une interception de lettres privées, et annulant un verdict fondé sur cette correspondance, dont le contenu n’aurait jamais dû être porté à la connaissance du tribunal.”
      On a toujours eu des cabinets noirs qui interceptaient les correspondances privées, et cette violation du secret de la poste était jugée comme “l’une des plus absurdes et des plus infâmes inventions du despotisme”. Aujourd’hui, le Kampdubien trouve normal de surveiller et censurer internet.

      1. sam player

        « …annulant un verdict fondé sur cette correspondance, dont le contenu n’aurait jamais dû être porté à la connaissance du tribunal.”

        Intéressant Bellissima Del Campo, les US ont conservé ce principe qu’une preuve acquise illégalement n’est pas recevable (genre perquisition hors du cadre légal) alors qu’en france pas de soucis, c’est même écrit dans la loi que les éléments fortuits trouvés à l’occasion d’une procédure peuvent être utilisés pour en déclencher une nouvelle.
        Une sacrée régression par rapport à Louis Croix Vé Bâton.

        Le principe des US est de ne pas autoriser la pêche à la traîne.

                1. Husskarl

                  Et non, les pantalons/ustensiles en peau humaine et les frabriques de savon express ne sont pas nés dans la tête d’Adolf…

              1. Nemrod

                Et oui.
                La Gueuse est la mère des génocides du vingtième siècle.
                Aucun risque de lire ça en programme d’Histoire.

              2. Pythagore

                La repentance vis-à-vis du colonisé, de l’Arménien et d’autres bat son plein. Les vendéens attendront leur tour (s’il vient un jour).

            1. Astazou

              Ouais. Elle a coupé la tête du roi et des aristos pour les remplacer par des énarques. Bel échange équitable…

              ° ne pas oublier les charrettes de victimes collatérales style Girondins…

                1. Aelil

                  @P&C: Un certain Saint-Just, « il fait voter la confiscation des biens des ennemis de la République au profit des patriotes pauvres », bref un libéral effectivement, au point qu’il a fait écrire une nouvelle version de la DDHC avec de l’égalité dedans (celle de 1793, pas 1789)…
                  Un libéral en somme :'(

        1. Aelil

          Euh il me semble pour être précis qu’en France si tu obtiens une preuve illégalement tu ne peux pas la produire en justice, en revanche, et là est toute la subtilité, si quelqu’un l’obtient (illégalement ou non, ici ce n’est pas la question) et te la donne, alors toi tu peux la produire puisque tu n’as rien fait d’illégal. Bref n’oublie pas de dire que c’est le père Noël qui te l’a donnée.

          1. sam player

            J’ai cité un exemple pour être bien compris ie « …éléments fortuits… »

            L’exemple que tu cites est aussi valable aux USA.

  11. plutarque

    Je souhaite que l’Odieux Conrad puisse s’exprimer, mais que les Démocrates Participatifs & autres doux rêveurs puissent également s’exprimer.

    L’adresse de l’O.C. étant connue, il se trouvera bien une solution…

  12. plutarque

    L’odieux Conrad doit pouvoir s’exprimer librement. Tout comme les doux rêveurs Démocrates Participatifs.

    L’adresse du rappeur étant connue, la sélection naturelle devrait rapidement faire son travail.

      1. Boutros

        Je crois que le premier grand geste de salubrité publique et culturelle serait de mettre au programme de l’école dès le primaire l’étude des oeuvres complètes de San Antonio. Même Calvin apprendrait des choses.

          1. P&C

            Trop méchant, pas assez inclusif.

            Aux US, il parait que les profs en viennent à spoiler les films et séries pour garder le calmer en classe et convaincre les élèves de faire leurs devoirs…

            En chine, ils se suicident dès qu’ils ratent 2 fois le concours d’entrée à la fac…

            1. Boutros

              C’est à la liberté de ton que je pensais, et à la différence abyssale avec le gnangnan obligatoire d’aujourd’hui.

        1. Pythagore

          Montaigne, Montaigne et encore Montaigne, interdit d’enseigner les romantiques, les Rousseaux et autres rêveurs sur papier.

          1. P&C

            Virer aussi les pondeurs de concepts.

            Mettre la philo qui sert dans la vie de tous les jours : Montaigne surement, Marc Aurèle, etc…

            1. Gosseyn

              Le manuel du maçon (attention où tu mets tes doigts), le manuel du menuisier (je ponce, donc j’essuie), etc.
              Rien de tel que les travaux pratiques !

    1. Pythagore

      Où est la différence entre « baiser la France jusqu’à l’agonie » et « détruire les institutions et la nation pour intégrer la France à l’europe » ?
      Rat peur et progressistes même combat.

  13. albundy17

    J’ai ce matin reçu le bottin l’enveloppe élections européennes.

    En 4 exemplaires. dés fois que je partagerais pas la mienne, sans doute, mais ça m’a permis de la mettre ds la jaune se trouvant sur le trajet.

    C’est pas très écolo, et je me demande combien ça peut nous coûter en organisation, leur auto promulgation aux petits fours

    1. durru

      Ah, bah moi je l’ai ouverte d’abord…
      Et à l’intérieur, surprise ! Il y avait deux piles, chacune identifiée par un prospectus plié en deux. Je vous laisse deviner lesquelles des listes étaient en cette position favorable, rapidement identifiables ? Allez, je tue le suspense : LREM et RN. Je ne crois pas que cette présentation était faite pour moi spécialement.
      La neutralité, l’équité, toussa, toussa…

    2. Aelil

      J’ai adorré le troll de l’UPR qui dit qu’ils ne donnent pas le bulletin de vote « par volonté de protection de l’environnement », les é(scr)colos eux ils en ont bien coupé des arbres… J’ai bien ri.

      Au fait vous connaissez l’UPR (il paraît que cette question doit bien finir par apparaître sur tous les espaces de discussion du net francophone alors comme ça c’est fait :p ) ?

        1. P&C

          Je serai moins tranché. C’est un bon conférencier (si on aime les confs de 3 heures… Avec ppt criards et proverbes à la con). Mais pas un politique, il n’a pas de charisme.

            1. adawong1789

              Les énarques doivent avoir un côté félin, pour toujours retomber sur leurs pattes. Mais quel pognon ils nous coûtent, tous…

    3. Norcon Monrad

      On cherche des economies en France, mais pas tres loin.

      Dans les autres pays, on reçoit un bulletin de liste (et encore, si on vote par correspondence dans certains cas – en Angleterre, on reçoit une polling card, les partis s occupant de la pub sur Internet ou dans la boite aux lettres).

      Mais en France, il faut faire tourner les imprimeries a la champagne aux frais de l;Etat.

      1. albundy17

        plus d’imprimeries non plus, et pour les économies, certainement pas, ça ne correspond pas au faste du français qui doit cramer de la thune pour exister

      2. P&C

        Déjà, arrêt du financement des parti politiques par le contribuable.
        Qu’ils vivent de l’argent de leurs adhérents.
        Et fin des aides à la presse, aussi.

        Cela fera du ménage.

        1. Pheldge

          tu les financerait d’une façon ou d’une autre … avant c’était comme ça que ça marchait, fausses factures, rétro-commissions … ce n’est pas vraiment la solution.

          1. Aristarkke

            Al t’estimait récemment en fin de vit vie, suite à ton hyménée tardif…
            Hélas ! Il est à craindre qu’il a raison au vu de cette horreur : tu les financeraiTTTT….

          2. sam player

            @ Pheldge

            « …avant c’était…fausses factures…ce n’est pas vraiment la solution. »

            MDR… pose toi les questions : pourquoi ils avaient besoin de fausses factures?

            Ils font comment aux USA?

            [celle-là je la mets en 2, l’obligation pour les restaurateurs d’accueillir les incontinents conservant la pole]

    1. P&C

      Comme Gengis Khan disait des Tatars : « méfiez vous d’eux, ils n’ont point d’honneur ».
      Hamon et Ségo feront comme les autres : ils rejoindront marcheurs pour marcher vers la bonne soupe.

  14. aurel

    Enfin, oui la France glisse vers le régime autoritaire, lentement mais surement.
    Pour ma part, je trouve que la condamnation de Mr Soral a de la prison ferme pour une caricature est plus significatif. Je ne soutiens pas vraiment ses idées mais tout de même, en « démocratie libérale » on doit pouvoir débattre de tous et argumenter, c’est le principe de base sinon on glisse vers autre chose, mais cet « autre chose » n’est ni démocratique, ni libéral. C’est là que l’on voit que l’engrenage totalitaire a été (re)lancé en France et en Europe depuis quelques années déjà. Pourvu que les britishs se sauvent !au moins il restera un espoir…

      1. bibi

        Pour la fraude fiscale, il faut distinguer le bon fraudeur fiscal et le mauvais fraudeur fiscal.
        Le bon fraudeur c’est celui qui fraude pour servir le kampdubien (cf Plenel qui choisit lui même son taux de TVA), le mauvais fraudeur fiscaux c’est celui qui fraude pour son intérêt personnel (cf Cahuzac).

        1. Aelil

          Je trouve que tu es bien trop factuel dans ta délimitation (en utilisant une quelconque finalité de l’acte): le bon fraudeur c’est celui du kamdubien (avec sa carte étou étou), le mauvais tous les autres.
          Pour Cahuzac, sur le coup ils étaient bien obligés de faire semblant de taper un bon coup (ça a quand même un peu perturbé le bas peuple), mais maintenant que le temps a passé, que l’actualité est ailleurs et avec les appels et tout ça donne quoi ?

        2. Citoyen

          Bibi, au delà de ces cas plutôt cocasses, la distinction devrait surtout être faite, entre celui qui met son propre argent à l’abri de la prédation des ponctionnaires, et celui qui utilise le même procédé, en étant payé avec l’argent des autres, où là, il s’agit véritablement de fraude …
          Le problème peut prendre une dimension inquiétante, par le fait que ceux qui jugent, étant dans le camp de la deuxième catégorie, ont du mal à faire la part des choses …

          1. bibi

            Celui qui met son propre argent à l’abri des ponctionnaires même par des moyens légaux est un salaud car il a gagné cet argent en extorquant les pauvres d’une partie des fruits de leur travail, ce qui est inacceptable, alors que celui qui vit de l’argent des autres l’a obtenue grâce à l’extorsion en bande organisé des riches (l’impôt), ce qui est légitime.

            Vous n’êtes quand même pas de ceux qui considèrent que l’inspecteur des finances Hollande, rémunéré par l’argent des riches extorquée aux pauvres aurait dû faire une déclaration commune d’ISF avec ses concubines notoires et payé cet impôt, alors qu’il est membre de la caste des inspecteurs des finances?

            Il faut être sérieux deux minutes, nous vivons quand même dans un pays, dont la devise est Liberté, Égalité, Fraternité.

            1. Citoyen

              Noooon ! … l’inspecteur des finances Hollande, a osé faire ça ! … Mais il devrait être doublement en cabane avec sa caste … Comme aux US, avec une peine de deux existences consécutives …

              1. bibi

                Si il doit être condamné à plusieurs peines de prison à vie (x4) c’est pour avoir fait des enfants à Royal, la peine de mort pourrait même être prononcée s’il est avéré qu’il a fait un enfant à Hidalgo mais pour cela il faudrait que le procureur ne soit autre que Desproges.

                « Ce n’est pas parce que l’homme a soif d’amour qu’il doit se jeter sur la première gourde ! »
                Pierre Desproges

                1. Theo31

                  « Ce n’est pas parce que l’homme a soif d’amour qu’il doit se jeter sur la première gourde ! »

                  Je comprends pourquoi mes collègues genre un m’ont démasqué sans mal ce matin.

    1. P&C

      On pourrait interpréter cela de différentes façons :

      1: Nos mamanouchis ont soutenu la démocratie et la liberté d’expression tant que cela leur servait. Maintenant que ça ne leur sert plus et qu’ils sont de plus en plus contestés (vu le bilan, normal), ils verrouillent le bousin. Que tout change pour que rien ne change, et que les talents restent dans les bonnes bourses.

      2 : la démocratie moderne est née en Angleterre suite à 2 siècles de croissance soutenue. Le libéralisme est né avec la révolution industrielle.
      Grosso modo, ce qui a fait le libéralisme, la démocratie, la liberté d’expression, c’est la croissance économique. Sans croissance (elle est aux abonnés absents, en tout cas en France), ces concepts ne peuvent se maintenir.

      3 : les civilisations évoluent par ages d’expansion et de déclin. Le libéralisme est lié à l’expansion, or nos sociétés sont en plein déclin.

      4 : le gloubi boulga multiculti est arrivé à un point de complexité tel que laisser des libertés aux gens devient dangereux pour ce qui reste de cohésion de la société (« la France se chie dessus »).

  15. Jean Rigolle

    La video Conrad en question est hilarante – Audi product placement est prevalent. Je me demande ce qu’Audi va dire ou faire. On espère, rien, mais le pire est toujours certain.

    Video embedded ici
    https://www.slate.fr/story/177498/nick-conrad-douce-france-castaner-conservatisme-liberte-expression-artistique?utm_source=ownpage&utm_medium=newsletter&utm_campaign=daily_20190522&_ope=eyJndWlkIjoiNjc4YWMyOTU1YzM0YjcwYmY0NzAyYjhjY2IzMjdkNDgifQ%3D%3D

  16. amike

    « On notera l’effet Streisand… »
    Je ne comprends pas ! Où est la volonté faillie de cacher une information ? C’est l’inverse qui est voulu ou au moins de montrer ce qui est omis par d’autres.
    Ce n’est pas tant la vision d’un clip et ses paroles qui sont choquantes que ce quelles révèlent. Et le dépôt d’une plainte est aussi justifiable, au-delà de l’hypocrisie qui consiste à faire croire qu’il s’agit de tartufferies.
    Objectivement, cet effet Streisand ne marche plus vraiment comparé à l’avantage de passer pour une victime. Cette qualification est devenue un élément de contradiction banal. Pire : j’y vois plutôt l’application de « Mind reading » (homme de paille) qui consiste à poser des contradictions/intentions imaginaires dans la tête des autres.
    Et l’effet Streisand est incompatible avec la confiance dans la liberté d’expression. On peut même y voir une manière de dévaloriser la parole de l’autre quand on cherche à provoquer un effet Streisand (Exemple: pour justifier la publication dans les média du dossier Steel, Comey « prévient » Trump de son existence, ce qui en fait une info officielle).

    1. L’effet Streisand, ce n’est pas seulement le fait publiciser quelque chose qu’on souhaitait cacher. Ici, c’est le coup de projecteur donné à un type qui aurait dû rester dans la plus parfaite obscurité. C’est pourtant évident : en donnant ainsi autant d’importance à ce piètre artiste, on lui donne une tribune, une existence qu’il ne mérite en rien.

      Quant au dépôt de plainte, c’est bel et bien une attaque de la liberté d’expression.

  17. albundy17

    Total HS, mais c’est pour préserver le blog:

    letemps.ch/sciences/chez-seniors-dangereux-cocktail-lalcool-medicaments?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

    1. Pheldge

      tu m’étonnes ! belle-maman (la feumeuh à feu mon reup ) elle carbure au rosé des 10 h du mat et le soir s’envoie des benzos, et elle a des surprises, genre somnambulisme, envoi de textos, repas nocturnes …
      Le problème c’est qu’à 76 ans, elle ne peut arrêter ni l’un ni l’autre …

  18. Pheldge

    totalement HS, mais avant que j’oublie : il me revient cette histoire d’eskimos: un Inuit répondant au doux nom d’Emile, à cause que son reup il avait lu Jean-Jacques, et qui tous les soirs s’envoyait de grandes lampées d’alcool … Il s’enfilait des chiées rasades, l’Emile et Inuit ! 😉

  19. Citoyen

    En ce qui concerne le Conard Nick-sa-mere (tiens, c’est curieux, le correcteur a inversé deux lettres dans le nom, à mon insu …), rien que de très naturel, il exploite le filon que lui fournit sa clientèle.
    Étant immergé dans la culture des quartiers sous-développés, assortis de religion d’arriérés mentaux, il exploite ces deux tares, qui font les affaires des rappeux.
    Qu’il fasse de la surenchère pour essayer d’exister, par rapport aux autres tarés de sa mouvance, n’est pas étonnant. Ce qui peut l’être, est qu’il puisse trouver une large clientèle de demeurés pour l’écouter … et pas seulement dans son quartier …
    Eh oui, H16, le fait est, que d’en débattre, lui fournit une tribune qu’il ne mérite pas.
    Mais faut reconnaitre, comme ceux qui se sont foutu sur la gueule à Orly, qu’ils sont souvent assez malins, pour se créer les conditions de la tribune. Un moyen comme un autre de déclencher le business, que leur « musique » (je sais pas si c’est le terme qui convient) seule ne permettrait pas …

  20. MarieA

    HS Youtube s’était engagée à signaler les vidéos diffusées par des médias financés par des Etats, donc maintenant, en dessous d’une vidéo concernée vous avez une phrase vous le signalant.

    Voilà ce que ça donne selon l’Etat qui paye :

    Pour France 5 : France 5 est une chaîne de service public française.

    Pour RT : RT est financée entièrement ou partiellement par le gouvernement russe.

    Pour Le Monde : rien.

    C’est la fameuse égalité de traitement, j’imagine.

    1. Aristarkke

      Pour Le Monde, l’ Etat aurait donc honte de dire que c’est lui qui y raque un max???
      Pour faire croire à la liberté de l’information en Grance, probablement…

  21. jesrad

    Je l’ai fait remarquer à la fin de la présidence Hollande: le paysage politique a basculé, Le Pen en est le nouveau centre-gauche antilibéral nationalisant (étendu à l’extrême gauche par les marxistes plus ou moins durs) tandis que le nouveau centre-droit est occupé par Macron qui réalise la fusion de l’antilibéralisme collusif (big business) européisant, étendu à l’extrême droite par les jacassants plus ou moins diversitaires. Les conservateurs tradis sont devenus la minorité coincée entre les deux.

    Ne reste aux électeurs français qu’à choisir la teinte de fascisme du jour.

          1. Rick Enbacker

            Ben, le pire c’est que c’est pas un montage…
            https:/ /fr.sputniknews.com/france/201905231041213545-conseil-des-ministres-pyjama-tenue-sibeth-ndiaye-devient-risee-toile/

            1. Pythagore

              Brigitte représente Chanel, Sibeth reprèsente « petits bateaux », tous deux fleurons du savoir faire francais, voilà tout, ce que les gens sont mauvaise langue.

  22. adnstep

    Après le communisme, après le socialisme, j’ai bien peur qu’on se prenne 40 ans d’écologisme.

    Faut sauver la planète et tuer les méchants capitalistes de la malbouffe.

    1. BDC

      Suffit d’un bon traducteur, les textes existent déjà: “le peuple allemand français d’Europe possède depuis toujours un grand amour pour les animaux et il a toujours été conscient des obligations éthiques élevées que nous avons envers eux. Et pourtant, c’est seulement grâce à la direction national-socialiste écologiste que le souhait, partagé par de larges cercles, d’une amélioration des dispositions juridiques touchant la protection des animaux, que le souhait de la promulgation d’une loi spécifique qui reconnaîtrait le droit que possèdent les animaux en tant que tels à être protégés pour eux-mêmes (um ihrer selbst willen) a été réalisé dans les faits  » .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.