Hirsch et d’autres vaccinés haineux veulent absolument punir les non vaccinés

Ca y est : de Boston à Paris, l’assaut est lancé. Les divisions vaccinolâtres blindées ont commencé leur pénétration médiatique, le pilonnage idéologique à base d’âneries puissamment concentrées, déjà entamé ces dernières semaines, prend maintenant une véritable tournure de bombardement massif. D' »emmerdants », les non-vaccinés viennent de perdre leur humanité et sont maintenant classables entre le caprin et l’ovin et leur sort est maintenant débattu sur les ondes avec la décontraction qui sied lorsqu’on veut se débarrasser de vieux meubles ou euthanasier un vieil animal domestique avant l’envoi chez le boucher.

Certes, j’exagère un peu.

Mais pas tant que ça : s’il n’est pas encore officiellement question d’abattoirs spécialisés, le déclassement des non-vaccinés en encombrants mammifères qu’on peut oublier sur le bas côté est, lui, déjà là. C’est en tout cas ce que montre un récent article évoquant le cas d’un patient attendant une greffe de cœur et qui a été retiré de la liste des prioritaires : il refusait de se vacciner. Au passage, on apprécierait l’ironie de la situation si, une fois vacciné, le pauvre homme devait déclencher une myocardite avec son nouveau cœur…

Dans le même temps ou presque, à Paris, c’est Martin Hirsch qui remet le couvert : l’actuel patron de l’APHP, ce Titanic hospitalier qui, grâce au pilotage malin de son actuel patron, a déjà heurté plusieurs icebergs et s’enfonce rapidement, a ainsi déclaré « s’être interrogé sur le maintien de la gratuité des soins pour les non-vaccinés ».

Pour le brave petit Martin qui, un jour, occupait les mêmes fonctions que l’Abbé Pierre mais n’a vraisemblablement jamais suivi son chemin, le fait que ces vaccinés paient des cotisations et soient encore des humains – jusqu’à preuve du contraire qui ne saurait tarder – n’entre pas en ligne de compte. Ces salauds doivent cracher au bassinet.

Petit-à-petit, les non vaccinés deviennent donc des citoyens de seconde zone, une espèce nouvelle de sous-humains qu’il va falloir stigmatiser autant que possible. Un vacciné fumeur peut bien trimballer un cancer des poumons abominablement coûteux et occuper plusieurs mois un lit d’hôpital voire, si le sort s’acharne, se retrouver en réanimation, cela n’a pas d’importance : il n’aura pas à subir les stigmates que les non-vaccinés endurent, même s’ils sont moins coûteux. En acceptant la Sainte Onction Picousale, le fumeur regagne son humanité et le droit d’imposer les conséquences terribles de ses choix à la collectivité.

Ici, peu importe que vaccinés et non vaccinés occupent autant les uns que les autres les réanimations en question, peu importe que les capacités hospitalières ne soient (fort heureusement) pas actuellement débordées, le message simpliste à faire passer est le suivant : ces salauds de non-vaccinés coûtent forcément bien plus cher à la collectivité, volent évidemment la place des vaccinés et doivent donc être punis pour cela.

Heureusement que beaucoup – la plupart même – des vaccinés ne tiennent pas les propos de Hirsch. Heureusement que l’écrasante majorité d’entre eux (dont une grosse partie s’est en réalité vaccinée contrainte et forcée) ont su rester humains, et comprennent tout l’enjeu qui se cache derrière l’interrogation scandaleuse du consternant patron de l’APHP dont les subordonnés connaissent fort bien l’incompétence et l’expriment en termes non ambigus :

https://twitter.com/PhilippeMurer/status/1486589683698221059

Heureusement que, pour le moment, ces propos déclenchent une réaction de la plupart des Français qui ont conservé leur bon sens.

Car en réalité, ce qu’on voit poindre derrière ces propos, c’est une logique de Sécurité sociale qui passe doucement du « vaccinez-vous puisque vous pouvez éventuellement embouteiller les services payés par mes impôts » à, dans quelques semaines, quelques mois, la nécessité d’avoir le bon QR-Code prouvant que vous faites assez de sport, mais pas dangereux, que vous ne mangez ni trop gras, ni trop salé, ni trop sucré (et surtout pas fun) et que vous conduisez prudemment – de préférence un véhicule électrique bridé à 30 km/h, merci. Le tout géré par l’État (miam !)…

En fait, il apparaît de façon maintenant flagrante que le gouvernement – et ses petits rouages cassés dont Hirsch fait partie – n’a jamais ni souhaité s’occuper de la santé des Français (les scandales réguliers en la matière montre à quel point il n’en a cure), ni souhaité améliorer les performances du système de soin public.

Au contraire : qu’on soit d’accord ou non avec la collectivisation de la santé, force est de constater qu’au cours de ces vingt dernières années, absolument tous les choix les plus calamiteux ont été enfilés pour saboter le système : 35 heures désorganisantes, augmentations pléthoriques de personnel froufroutant du cerfa autour de la santé mais sans valeur ajoutée pour le patient ou les équipes en place, gestion des coûts absolument calamiteuse, sanctification des mandarinats, collusions de plus en plus visibles avec les industries pharmaceutiques notamment, gabegie et irresponsabilité cultivées à tous les étages, l’effondrement du système de soin français est maintenant total et la gestion catastrophique de la pandémie en a été le révélateur.

Là où une réelle libéralisation de la santé en France, depuis les médecins jusqu’aux hôpitaux en passant par les pharmacies et les laboratoires, aurait permis non seulement de dégager des marges de manœuvre, d’assainir les finances publiques mais aussi d’offrir un service au rapport qualité/prix incomparablement meilleur que celui auquel on a droit maintenant, il a été systématiquement choisi un entre-deux (voire un « en même temps » cher au mirliflore psychopathe de l’Élysée) qui a réussi l’exploit de cumuler les défauts des deux systèmes : on a maintenant la gestion version collectiviste (donc entièrement basée sur les déficits, la pénurie et le n’importe quoi improvisé) et le désir de plus en plus flagrant de faire payer (ou punir, c’est selon) chaque patient individuellement en confondant au passage responsabilisation, rétorsion et extorsion.

Le pompon étant constitué, comme je l’expliquais dans mon précédent billet, par l’évidence que ces punitions contre les non-vaccinés ne changent pas d’un cachou la situation déplorable des hôpitaux. Mais hypnotisés, les haineux qui appellent ces punitions de leurs vœux ont depuis longtemps quitté le champ du rationnel pour ne plus réclamer que leur livre de chair afin d’obtenir la rédemption et calmer le courroux des Dieux.

Hirsch est de ceux-là. Si un moment de lucidité devait frapper son petit esprit étriqué de comptable incompétent, il se rendrait compte de l’immoralité de ce qu’il réclame et plongerait dans un océan de honte.

Rassurez-vous cependant : Ravi de sa propre importance et inconscient de ses limitations pourtant évidentes, hontectomisé très jeune (son parcours en atteste), ces considérations lui sont totalement étrangères. Il va donc continuer à méchamment « s’interroger » et, ce faisant, dégrader un peu plus l’APHP.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires394

          1. MCA

            Je plussoie,

            Cela dit à Oléron, ledit pâté est vendu comme produit régional et si le cœur t’en dit, à ma prochaine incartade tropicale je t’en amène.

            Bien entendu, la maison décline ses responsabilités en ce qui concerne les possibles dégâts collatéraux… 🙂

            1. Pheldge

              non, merci bien, mais je m’en voudrais de t’imposer une surcharge de bagages, d’autant que question biarretés culinaires, nous avons le tangue, sorte de hérisson, les zandettes, vers présents dans certains bois en décomposition, et les larves de guêpes … il y a d’appétissantes vidéos sur Youtube, si ça te dit, j’en ai posté certaines, pour vous mettre l’eau à la bouche . 😉

        1. Theo31

          On pouvait en manger au restaurant d’André Daguin à Auch.

          Pour en croiser régulièrement pendant mes sorties nocturnes, c’est l’animal qui se rapproche le plus du Français.

          1. Citoyen

            Du ragondin chez Daguin ?… Bigre !
            Je me suis souvent arrêté devant, pour tester (le resto, pas le ragondin), mais comme il fallait réserver, ça ne s’est jamais produit …
            Cela dit, le ragondin n’est pas très appétissant et porteur de maladies dangereuses pour l’homme (la leptospirose) …
            Alors, aller manger ça au resto, même bien cuit, comment dire ?…

        1. Stéphane B

          et celle-là patron

          « Quand Céline Pigalle, directrice de la rédaction de BFMTV, déclare relayer volontairement les fake news du gouvernement : « Il ne faut pas trop troubler les gens. Pas trop aller à rebours du discours officiel car ça serait fragilisé un consensus social. » »
          https://www.linkedin.com/posts/c-melot-773686224_quand-c%C3%A9line-pigalle-directrice-de-la-r%C3%A9daction-ugcPost-6893065634519822336-4nQw

          ou celle-là
          « Le ministre de la santé allemand déclare que les mesures tyranniques contre les non-vaccinés étaient décidées sur des « données erronées » dues à un « bug logiciel ». »
          https://planetes360.fr/cest-une-blague-le-ministre-de-la-sante-allemand-declare-que-les-mesures-tyranniques-contre-les-non-vaccines-etaient-decidees-sur-des-donnees-erronees-dues-a-un-bug-logiciel/

        1. Aristarkke

          Exactement, en soutenant que passé 70ans, la rentabilité de l’homme par rapport à ce qu’il consommait s’effondrait et le rendait bon pour la casse, devenu inutile pour la société.
          Du bel et bon eugénisme mais de gôche, ça passe comme d’hab!
          Spoiler : il s’estime tellement toujours utile pour éviter de devoir s’appliquer sa préconisation

      1. sam player

        Y a quand même un truc qui me surprend, c’est qu’il me vient parfois des envies de meurtre(s), mais étant qqun de « relativement » équilibré, ça passe…
        Mais vu qu’il y en a un bon paquet de chtarbés, je suis étonné qu’il n’y en ait pas au moins un qui soit passé à l’acte… merci pour ce moment, ça ferait réfléchir les autres

        1. LCH

          C’est pas envie de Meutres que j’ai mais plutôt de la Tarte à 5 Doigts ou un Beignet du même ingrédient !!

          Juste pour leurs remettre les idées aux bons endroits

  1. Aristarkke

    Hirsch et ses séides doivent déplorer chaudement que la race des rancors ne soit pas parvenue à survivre jusqu’à nous.
    Ils l’auraient volontiers fournie en nourriture par notre moyen pour un divertissement genre Jabba…

        1. Pheldge

          c’est pourtant pas compliqué, il te suffit d’avoir un Laurent à disposition : on sait tous que « Laurent, serrez ma herse, après mets du Soupline ! »

          Rappel pour les anciens, découverte pour les millenials : 😉
          moliere.huma-num.fr/base.php?Serrez_ma_haire

          1. Pierre 82

            Je ne suis pas un millénial, mais franchement, elle vient de loin, celle-là !!!
            Et désolé, je ne connais pas tout Molière par coeur.

  2. HAYD

    Pour vos relations gouroutisées du vaccin, hirschement ou autrement, une suggestion de questions pour les sortir du sillon de la débilité assénée et labourée par ces petits soldats de la merditude d’état:

    1) Macron, Castex et Véran ont-ils bien eu le Covid ?

    2) A votre avis, ont-ils été soignés avec doliprane ou avec autre chose ?

    3) Si autre chose, pourquoi tous les français n’en bénéficient pas ? Quel est-il ? est-ce un secret ?

    4) Parmi les admis à l’hôpital pour Covid, combien ont eu ce traitement ou un autre au même stade précoce de la maladie ? (moi j’ai pas trouvé l’information)

    5) Parmi les décédés du Covid, combien ont eu ce traitement ou un autre au même stade précoce de la maladie ? (moi j’ai pas trouvé l’information)

    On ne sait jamais, ça peut faire tilt. Combat d’arrière garde hélas.

    1. Higgins

      Autour de moi, tous ceux qui ont des tests positifs sont des doubles et, le plus souvent, des triples vaccinés. Et il commence à en avoir beaucoup.

      1. Bruno13

        Dans ma famille 9 non vax 3 vax triple dose on est 4 non vax a avoir eu le Covid en gros un rhume 1 jour fiévreux et 3/4 jours nez qui coule (on se soigne depuis des décennies homéopathie et plantes) les 3 vax Covid 40 de fièvres durant 3/4 jours et complètement cuit ! Et ces cas sont de plus en plus fréquents. Une amie de ma mère 89 ans 3 vax est en soins critique. Les preuves sont la mais toutes ces mouches à m….. continuent leur discours discriminatoire.

          1. Pheldge

            une nièce de Madame non vax s’est soignée avec l’Ivermectine et a guéri en 24 h. Une de ses tantes – une belle soeur – ancienne secrétaire médicale, triple vaccinée a réagi « comment a-t-elle fait pour en avoir, c’est interdit ! » voilà, on en est là !

  3. Higgins

    Pour en revenir aux propos du triste individu qu’est Hirsch, ils démontrent, si besoin en était, que cette « pandémie » est un formidable révélateur des faces cachées des individus. Pour quelqu’un qui se prétend disciple de l’abbé Pierre, c’est plutôt démonstratif. Ça rejoint les propos tenus par des Esculapes qui semblent avoir oublié le serment qu’ils ont prononcés au début de leur carrière. Quand on rajoute à cela le rôle plus que trouble joué par la commission européenne sans oublier la formidable opération de corruption conduite par les Big Pharma et on a un tableau complet de la situation. Rien de reluisant surtout lorsqu’on voit, en ce moment, un à un, tous les autres pays européens revenir à des attitudes plus respectueuses des principes politiques qu’ils prétendent animer et représenter. Le Mignon doit serrer les fesses.

    1. apjbdm

      « Pour en revenir aux propos du triste individu qu’est Hirsch, ils démontrent, si besoin en était, que cette « pandémie » est un formidable révélateur des faces cachées des individus. »

      On ne saurait mieux dire. A cause de cette Crise, le fond des gens s’est révélé au grand jour, et ce n’est pas forcément joli joli.

      En tous cas, les autodidactes qui s’interrogeaient sur le pourquoi du comment de la Collaboration ont maintenant réponses à toutes leurs questions.

      1. Hagdik

        « A cause de cette Crise, le fond des gens s’est révélé au grand jour, et ce n’est pas forcément joli joli. »
        Le fond de l’hère effraie…

    2. Jacques Huse de Royaumont

      +1.
      Le fait que Hirsch soit le successeur de l’abbé Pierre est un symbole parlant de la décadence morale qui frappe l’occident et en premier lieu ses élites.

    3. Berdol

      Petite histoire personnelle : Hospitalisé en urgence samedi soir (suspicion d’appendicite), non vacciné, j’ai du attendre15h le lendemain le résultat du test. Appendicite limite péritonite. Si le labo avait demandé les 24 heures qu’ils demandent habituellement, peut-être aurais-je eu une péritonite, mais cela ne semblait affoler personne. Sur le billard avant l’anesthésie, les deux médecins anesthésiste et chirurgien m’ont demandé pourquoi je n’étais pas vacciné, je n’avais pas envie de polémiquer alors j’ai dis avoir eu le covid. Le chirurgien qui m’a opéré m’a fait la leçon (j’ai 72 ans sans comorbidités, les deux pitres ont la quarantaine) et m’a même dit que s’il voulait, il pouvait me vacciner lorsque je serais endormi. En clair, il m’ont fait chier jusque sur la table et la conversation ne s’est arrêtée que parce que je me suis endormi. Et ces cons s’étonnaient que ma tension soit à 21 ! On sait que ce milieu recèle un certain nombre de psychopathes ou sociopathes : J’en ai croisé un au plus mauvais moment. Ensuite durant mon hospitalisation, plus la moindre allusion à ma vaccination et les infirmières, charmantes au demeurant, ne semblaient pas être traumatisées par le covid car je n’ai mis mon masque que par intermittence , je l’oubliais tout le temps. pas de remarques. Tout le monde s’en fout. Je vous conseille d’essayer de respirer quand vous êtes secoués par la maladie avec ce torche cul sur le nez. Bref l’hôpital n’est plus le lieu ou l’on soigne, mais une annexe de la Loubianka ou il va falloir avouer ses péchés avant tout traitement.
      Je suis fils de médecin, frère de médecin : Désormais, je hais cette engeance qui n’a plus aucun sens commun. Hélas, mes problèmes récurrents vont désormais me mettre en contact régulier avec ces affreux. Pôvre de moi !
      Quant à leurs connaissances en épidémiologie ou concernant la validité d’un vaccin, il ne faut pas s’étonner qu’ils réagissent comme Mme Michu : L’épidémiologie, c’est essentiellement de l’analyse statistique de données et il en est de même pour la validation d’un vaccin. Je ne crois pas que les études de médecin comportent un vrai cursus de mathématiques statistiques, trop subtiles, complexes et dangereuses à manipuler par Monsieur tout le monde. Bref , les médecins de Molière sont toujours là ! Portez vous bien et de grâce, restez à l’écart de cette engeance…

      1. durru

        L’ami d’un ami (médecin) disait récemment, sans rire, au sujet d’une amie commune hospitalisée en Roumanie : « heureusement qu’elle n’est pas hospitalisée en France ! ».
        Si je vous raconte l’état de délabrement du système hospitalier en Roumanie, vous comprendrez toute la gravité de ce propos…
        On s’occupe par contre très bien des étrangers venus se soigner ici, aux frais de la princesse.

  4. Student of Liberty

    « Un vacciné fumeur peut bien trimballer un cancer des poumons abominablement coûteux et occuper plusieurs mois un lit d’hôpital »

    Il y a des chambres fumeur dans les hôpitaux maintenant?

  5. JPB

    Le projet de transformation du médecin en simple officier de santé aux ordres et du rien en tête de bétail remonte à loin. Alphonse Crespo, dans son *Esculape foudroyé*, l’avait annoncé dès 1991 :
    http://guerrecivileetyaourtallege3.hautetfort.com/archive/2020/11/10/musique-559-6276137.html#c8943679
    « Le droit de propriété de l’être humain sur sa propre personne est le fondement de toutes les libertés individuelles. En assimilant la santé à un bien collectif, la société s’engage dans un processus qui porte atteinte à cette liberté essentielle. La législation en voie d’élaboration dans le domaine de techniques médicales d’avant-garde ébauche une forme nouvelle de l’asservissement à l’Etat : l’esclavage biologique. »
    Infectés et non-infectés : tous du bétail, aux yeux des dieux.

    1. toto

      Sur ce point, j’espère ne pas sauter du coq à l’âne ou choquer des personnes ici, mais je pense que c’est cette mentalité qui va à l’encontre du droit fondamental de pouvoir mettre fin à ses jours. Non seulement le suicide assisté devrait être autorisé, mais ce serait le marqueur d’un vrai libertarianisme.
      Faut-il que ce soit un minima encadré, probablement, des gardes fous pourraient faire sens. A discuter. Mais la liberté sur son propre corps et sur sa propre vie devrait être absolue.

        1. ValM

          Sauf quand on est tétraplégique, allongé dans un lit d’hôpital, à la merci des soignants..

          Il y a fort longtemps (j’avais 19 ans), ma grand-mère (qui était une femme très active qui ne s’arrêtait jamais) a eu un AVC, la laissant hémiplégique (elle ne pouvait plus marcher et se servir d’un de ses bras), elle a fini en hôpital de long séjour et chaque fois qu’on allait la voir, elle réclamait qu’on lui fasse une piqûre pour en finir… Ça a été difficile à vivre…

      1. bibi

        Quelqu’un que vous aimez veut mourir mais ne peut se donner la mort par elle même, ne demandez pas la loi d’autoriser une tierce personne à l’assassiner, faites le vous même.
        Il faudra combien de temps à votre avis, avant que cela ne soit un commité de médecin (voire d’administratifs) qui décide si une vie est digne, si il faut y mettre un terme et que le suicide assisté soit pratiqué sans le consontement ou avec un consentement vicié du patient.
        L’euthanasie se pratique aujourd’hui (comme elle s’est toujours pratiqué) sans être autorisée par la loi, ce qui reste le meilleur des gardes fous contre les médecins qui ne le sont que de nom, et un système de santé socialiste qui ne s’occupe que gérer la pénurie.

        1. Pierre 82

          Toujours cette même génération qui, quand la fin arrive et que ces lâches n’ont ni le courage d’attendre sagement la fin en se mettant en ordre dans leur conscience et laisser venir l’issue dignement et dans la sérénité, entouré de ses proches, ni bien sûr le courage de se flinguer soi-même, comptent sur leurs proches pour qu’ils se dévouent pour faire le sale boulot à leur place. Pitoyables.
          Qui parlait des tribulations d’un Chinois en Chine, sur ce blog?

          1. Pheldge

            Pierre, quand la maladie est là, ça n’est pas toujours possible de se procurer soi même de quoi se donner la mort – je parle de médocs – et on a rarement sous la main un toubib qui rédigera l’ordonnance adéquate …

            1. breizh

              le personnel travaillant en unité de soins palliatifs explique systématiquement que quand le malade est bien pris en charge, il n’a plus envie de mourir…

            2. Pierre 82

              Je ne veux pas balayer d’un revers de la main le problème de la souffrance en fin de vie. C’est plus compliqué que ça.
              La mort est totalement taboue dans nos sociétés, ce qui, il me semble, est assez inédit dans l’histoire des civilisations.
              Même un enterrement ne ressemble plus à rien, où le corbillard ressemble à une camionnette de livraison.

              On ne veut plus voir les gens mourir, s’éteindre lentement « entouré de l’affection des siens », comme on disait jadis.
              La fin de vie a été sous-traitée à des « professionnels » que sont les EHPAD, les hôpitaux. On leur refile les invalides en les payant pour qu’ils soient maintenus propres jusqu’à l’issue fatale. Et s’ils pouvaient partir tranquillement sans faire d’histoire, ça serait encore mieux.
              En plus, les maintenir dans ces établissements coûtent la peau des fesses aux familles. On voit des personnes malades demander de mourir plus vite, pour ne pas ruiner leurs enfants, c’est vous dire où on a mis le curseur. Mourir est devenu honteux, et on a foutu une culpabilité à ceux qu’on appelait jadis les vieillards.
              La demande de plus en plus pressante de légalisation de l’euthanasie de la part de la majorité des gens est bien un indicateur de cette perte de sens, de cette Bérézina morale de notre civilisation.
              En aucun cas, ce n’est autre chose qu’une réponse barbare à un problème réel.
              Car la souffrance est morale, et pas physique. La douleur physique, dans l’écrasante majorité des cas, est un domaine assez maîtrisé lors des soins palliatifs. La douleur morale, de la part d’une personne très âgée qui croupit sans amour dans un espace trop propre et aseptisé, est par contre complètement négligée, et il n’est pas étonnant qu’ils voudraient en finir au plus vite.

          2. sam player

            +1
            Accessoirement, il y a p-e un marché pour les tueurs compulsifs, le meutre légal, chacun y trouverait son compte… j’y pense*

            *: je ne suis pas fou, ma mère m’a fait passer des tests

    2. René-Pierre Alié

      « La » santé en général, cela n’existe pas. Il n’y a que la santé personnelle, celle de l’individu. La collectivisation de la santé a pour résultat que chacun n’est plus maître de la seule propriété qui lui reste, quand toutes les autres ont été absorbé par l’État collectiviste : son propre corps.
      Tous les médecins libéraux devraient lire cet extrait du papier de Crespo : « On ne peut servir deux maîtres à la fois. Une société qui oppose les intérêts de la majorité de ses membres à ceux de l’individu place le médecin devant un choix. Il peut rester fidèle à sa mission première : au service exclusif de l’individu malade, forcément minoritaire dans la société. Il s’opposera à la collectivité lorsque les aspirations de cette dernière prétéritent les besoins de son patient. Il n’hésitera pas à défier les lois qui violent sa conscience. Inversement, le médecin peut choisir de se plier aux contraintes de la collectivité. Il acceptera d’en privilégier les objectifs, même lorsque ceux-ci sont contraires aux intérêts du malade. Il cesse alors d’être médecin, pour se transformer en agent de santé libéré des obligations éthiques propres à son art. »

  6. Blondin

    Hirsch est vraiment la caricature de cette « gauche morale », incompétente, satisfaite d’elle-même, prête à toutes les compromissions, inconsciemment fascisante… à vomir !
    L’abbé Pierre doit se retourner dans sa tombe.

    1. durru

      J’ai des sérieux doutes sur « inconsciemment ». Pas seulement dans le cas précis de ce cerf, mais de manière bien plus générale.

      1. Blondin

        « Inconsciemment » parce ce qu’ils sont convaincus d’être au service du « bien » et que « le fascisme c’est mal ».
        Comme ces crevures n’ont jamais réfléchi un seul instant à la vraie nature du fascisme, à la complexité de l’Histoire et à la vraie nature du socialisme, qu’ils sont par surcroît convaincus du contraire et qu’ils pensent avoir tiré des leçons du passé, ils ne se rendent pas compte de la portée de leurs actes.
        Mais comme je suis un mauvais chrétien, je ne leur pardonne pas.

        1. durru

          La démarche fascinante (liberticide, collectiviste, etc) est totalement volontaire et assumée. Qu’ils ne se rendent compte du caractère fasciste de ce qu’ils font, j’ai plutôt tendance à être d’accord. Mais leurs actes à caractère fasciste sont tout à fait conscients…

          1. Berdol

            Il n’y a rien de choquant a voir un socialiste fascisant : Socialisme et fascisme sont de même origine : Le NSDAP était un parti socialiste, Mussolini était un des hauts dirigeants du parti socialiste italien. Il n’a fait qu’apporter un peu de décorum à l’idéologie d’où il venait : »Tout pour l’État, rien hors de l’État, rien contre l’État ». Opposer fascisme et socialisme est une contre vérité historique, une connerie philosophique : Tous les fascismes sont d’essence socialiste. Rien d’anormal que Hirsch se comporte en fasciste : C’est une évolution habituelle, regardez Attali…

            1. Theo31

              « Socialisme et fascisme sont de même origine »

              Un socialiste (c’est valable pour les cocos et les antisionistes) est un fasciste fréquentable.

  7. Gerldam

    Encore un bon exemple de l’erreur fondamentale de JJ. Rouseau: l’homme, naturellement, n’est pas bon. La catastrophe, c’est que c’est sur ce principe erroné que fut bâtie la théorie qui mena à la révolution française et dont celle de 1917 fut une copie, surtout en matière de violence sauvage.
    Certains hommes sont naturellement mauvais. Martin Hirsch en est un excellent exemple. S’il faut de bonnes lois, c’est justement pour empêcher les mauvais de nuire.
    Encore une preuve que nous en manquons cruellement.

    1. durru

      Le bon JJ était juste un escroc de première, un symbole du « faites ce que je dis et pas ce que je fais ». Il n’a jamais été bon et un regard furtif dans un miroir lui aurait largement suffi pour savoir que son « homme naturellement bon » est du pipeau.
      Il savait qu’il raconte des salades, mais en bon idéologue qu’il était (un des premiers à succès, ‘d’ailleurs), il n’en avait cure.
      Le vrai souci, c’est qu’il a fourni à toute l’humanité un moyen facile de se défausser des responsabilités et, surtout, des discours alléchants et hautement mensongers à des générations de politiques avides de pouvoir, hontectomisés et, bien souvent, carrément malades.

      1. JPB

        JJR n’est pas essentiellement l’individu qui dit une chose et en fait une autre (on écrit l’Emile mais on abandonne ses mômes). C’est avant tout le grand délirant qui, ennemi de la réalité, ose énoncer sans rire : « Commençons donc par écarter tous les faits, car ils ne touchent point à la question. »
        Au reste, il n’était pas un gourou escroc mais pire : un gourou qui croyait à ses propres « salades » — comme Ron Hubbard.

        1. durru

          Oui, tout comme Marx, Saint-Simon et autres Lénine, Staline, Mao, Pol-Pot, voire le Che. C’est impossible à démontrer, donc chacun croit ce qu’il veut…
          Moi, je me répète : je préfère le saint Thomas – les faits, rien que les faits.

        2. Higgins

          Dès qu’il en a été question au collège, j’ai ressenti une aversion quasiment instinctive pour Jean-Jacques et ses théories. Ça perdure encore car il est la matrice dans laquelle les plus abominables idéologies ont fait leur lit. Je lui ai immédiatement préféré Voltaire. Lui aussi a ses casseroles pas très reluisantes mais je le sens infiniment plus sain.

  8. toto

    Attention j’ai le sentiment que cet article pourrait être mal interprété.

    Le principe de rendre les non vaccinés (comme les vaccinés) responsables de leur choix est un principe fondamental du libertarianisme.
    Il est donc normal d’assumer les conséquences de ses choix et de payer les coûts associés que ce soit pour la réanimation ou le tabagisme etc…
    Le système sanitaire dans sa globalité en serait plus sain et plus performent, modulo peut être certains soins qui mériteraient d’être gratuits comme les urgences (mais vraiment celles urgentes) les soins dentaires et ophtalmologiques, pourquoi pas. A discuter.
    Mais pour tout le reste, non, il faut être responsable de ses choix de vie que l’on peut prendre en toute liberté.
    -Je suis libre de ne pas me vacciner et j’assumerai les coûts en cas de réanimation (ou de ceux que j’aurai contaminé si c’est démontré)
    -Je suis libre de me vacciner et d’assumer les éventuelles complications cardiaques qui en découlerait, et je ne ferai pas ma pleureuse
    -Je suis libre de fumer et j’assumerai les couts des traitements pour contenir mon cancer
    -Je suis libre de manger trop sucré et de développer un diabète, que je devrai assumer.
    Bien évidemment, une gestion de tels risques ne peut être individualisé et c’est pour ça que pourrait se développer (librement) des assurances dédiées aux groupes de personnes faisant ces choix. Simple logique de marché et de mutualisation des risques.

    Donc il ne faut pas stigmatiser le principe de responsabilité, qui est sain, et qu’il faudrait appliquer presque partout. Par contre tout le reste oui c’est très clair. Et en effet mélanger responsabilisation et système de collectivisation montre bien que de trop nombreuses personnes mélangent tout et ont sombré dans une logique totalement brinquebalante.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Sauf que la « vaccination » n’apporte aucune garantie face au covid, pas même, comme le dit une légende tenace, pour les cas graves. Il n’existe aucune raison valable de traiter différemment les non-vaccinés covid.

      Le traitement de cette pandémie n’est pas sanitaire mais politique, la vaccination est un acte de soumission à un ordre politique arbitraire, à l’exclusion de quoi que ce soit d’autre.

      1. toto

        Certes, mais ça ne change rien au débat de fond sur la liberté de pouvoir faire son propre choix. On peut être libertarien et vouloir se faire vacciner, comme on peut être libertarien et être contre.
        Il ne faut pas faire l’amalgame Libertarien = non vacciné. Comme tout amalgame c’est dangereux et stupide.
        Pour ma part je suis libertarien ET je suis convaincu de l’intérêt de ME faire vacciner. C’est ma conviction, c’est mon choix, et je ne l’impose pas. Et si j’ai des complications cardiaques plus tard, je ne ferai pas ma pleureuse.

        1. baretous

          Et c’est ainsi que l’on fabrique une société de trouillards, alors qu’on l’a déjà bien vu avec le covid. La peur engendrant la peur, le « no risk » va exploser, tout acte même anodin dans la vie implique une prise de risque. Mon docteur avait peur de descendre l’escalier dans ma maison car il manquait sur un côté une rampe alors que personne, absolument personne, vieux, gamin, ne s’est cassé la gueule. Il était là complètement tétanisé la main sur la poitrine..C’est ainsi que l’on devient tueur d’enfants si le gamin fait du vélo sans casques , genouillères, et airbag sur la poitrine. Un de mes petits fils hurlait à la mort quand moi papy et paysan ai allumé un feu de branches mortes. Une société de pintades.

          1. toto

            Complètement d’accord Baretous
            Et le pire c’est que la mentalité « à l’ancienne » est complètement dénigrée, partout, par tous les médias, dans les films et les séries (combien même ce sont des réussites ne mélangeons pas tout). Les héros préfèrent sauver 1 personne combien même sa mort pourrait sauver tout le groupe, c’est la victoire de l’émotion sur la raison. La notion de sacrifice voire de choix militaire des victimes (je sacrifie 10 soldats pour en sauver 100) est persona non grata, rejetée complètement. Le jour où on subira une guerre notre société va se faire anéantir car elle n’a plus aucune résilience morale.

            Sans aller forcément dans l’excès inverse, il ne s’agit pas de masculinisme ou d’éloge de la violence, mais de simple bon sens. Etre fort et savoir prendre des coups dans la vie sans faire sa pleureuse n’est pas contradictoire avec le fait d’avoir un cerveau et du cœur.

            A chaque fois que je vois des actions de végans contre les abattoirs je suis consterné. Alors certes ils ont raison les animaux souffrent, oui, et il faut l’éviter dans la mesure du possible, mais cela a un coup économique. Est-on prêt à payer plus cher les aliments pour le bien être des animaux ? C’est à discuter. Mais ce qui est vraiment insupportable c’est que ces gens ont oublié d’où on vient. Si on abat les animaux en masse c’est pour nourrir toute la population qui grâce à cette industrialisation a pu sortir de la misère. et se nourrir facilement sans se poser de question. Alors oui on est cruel envers les animaux mais la vie est cruelle. Et si au moins on se laissait le temps pour améliorer les procédures d’abattage alors oui parlons-en. Mais ça prendra un peu de temps, ça ne peut pas se faire en un claquement de doigts, et on ne peut pas imposer aux gens d’arrêter de manger de la viande car des animaux souffrent. Après quoi ? Ils vont interdire aux tigres de tuer des antilopes car c’est méchant ?

            Elle est belle la mentalité des flocons de neige. Ils vont vite fondre.

                1. Higgins

                  Non. J’ai un copain qui est vétérinaire dans ce genre de service. Les inspections, lorsque c’est possible, sont faites mais derrière, il y a une exploitation politique. Il faut garder certains quartiers calmes pour la préservation de la « paix sociale républicaine »

                  1. Pheldge

                    de toutes façons on va vers la généralisation de l’abattage halal, notamment pour les volailles, parce que c’est une obligation d’en faire et que économiquement, c’est moins couteux d’avoir une chaîne homogène qui travaille de la même façon. Après toutes les volailles ne sont pas forcément étiquetées comme telles mais, elles le sont par défaut.

        2. Mitch

          « … je suis convaincu de l’intérêt de ME faire vacciner. C’est ma conviction, c’est mon choix, et je ne l’impose pas »

          Merci pour ton intervention toto.

          Je trouve très sain que l’on puisse sortir du débat vax vs non-vax dans nos discussions.

          Débats dans lequel les ordures qui sont aux commandes veulent nous entrainer et parfois, je l’admets, je vois des commentaires qui opposent les ‘éclairés’ (non-vaxs bien évidemment) aux brebis (les vax) qui me gênent profondément, et montrent accessoirement que les salopards aux manettes sont en train de réussir leur coup.

          Rappelons que la vaccination fait partie du secret médical (secret médical qui à volé en éclats comme beaucoup d’autres choses). On ne devrait même pas avoir à exposer sont status médical dans nos discussions.

          1. Pierre 82

            Il me semble que ça dérape assez peu de ce côté, dans ce blog-bistro bien tenu. Et quand ça arrive, il y a toujours une bonne âme pour recadrer et rappeler qu’il faut à tout prix éviter l’affrontement vax / non-vax, car c’est ce que nos élites recherchent.

            « Je n’ai rien contre les vax, j’ai d’ailleurs d’excellents amis triple dosés ». 😀

    2. Pythagore

      Vous oubliez: »je suis libre de prendre les traitements que je juge approprié pour me soigner ». Car cette crise est essentiellement liée à l’interdiction de traiter.

      1. toto

        En effet, mais ce point est compliqué car on tombe dans le sujet de l’automédication. Je ne suis pas contre, mais je vois mal comment on peut choisir les bons traitements sans l’avis d’un médecin. Faut-il empêcher l’automédication, je ne pense pas, on devrait être libre, mais peut on honnêtement en faire la promotion en disant qu’on peut passer outre l’expertise d’un médecin, je pense que c’est un terrain glissant et potentiellement dangereux. A discuter

        1. Pythagore

          Je ne pense pas que l’auto-médication soit faite par plaisir. Pour ma part, c’est par absence de confiance en les médecins que j’ai pu avoir. Si les médecins voient leur cabinet vide, parce que les gens s’autosoignent, peut-être repenseront-ils leur approche.
          Il est clair qu’il y a des médicaments qui présentent des dangers, en particulier effets croisés, contre-indications, mais le pharmacien peut vous informer, souvent mieux que le médecin d’ailleurs, car en fait les médecins connaissent souvent assez peu les médicaments. Nemrod confirmera.

          1. Artiste

            Un médicament efficace à toujours des effets nocifs,c’est le rôle du médecin de peser le pour et le contre en l’expliquant au patient qui choisit en connaissance de cause.

            1. Pythagore

              Peut-être est-ce leur rôle mais jamais vécu. Pour moi, cela a tjs été ordonnance, 3 pillules par jour, mais si c’est bon pour vous, au suivant. Aucune implication dans la décision.
              Aspirine en vente libre. L’aspirine ne peut avoir aucun effet nocif ?
              Je ne suis pas pour l’auto-médication, mais si les gens s’autosoignent, c’est qu’ils n’ont plus confiance en leur médecin. Donc obliger les gens à aller voir leur médecin en qui ils n’ont pas confiance, ne va pas résoudre le problème.
              Défonctionarisez les médecins, créez une concurrence grâce à l’auto-médication, et les gens retourneront chez leur médecin.

              1. Nemrod

                Changez en .
                En attendant en Grance en 2022 soit deux ans après le début des soixantenaires et plus ont toujours le Covid sans aucune consultation ni suivi médical…chose vécu à mon comptoir tous les jours…
                Ils s’en remettent mais pas grâce aux toubibs et parfois se surinfectent au pneumocoque ou autres bactéries opportunistes…
                Quand aux soins précoces c’est encore de la Science Fiction.
                Le toubib d’ici donnait de l’Azithromycine parfois mais fini…bien sagement rentré dans les clous…il prescrit gentiment d’autres antibios moins actifs sur les pneumopathies …mais autorisés !
                Perso je pense que je ne verrais plus jamais un généraliste de ma vie…mais je suis avantagé.
                Je plains les malades lambda.

          2. Berdol

            Tout à fait vrai. SOS médecin équipe ses médecins d’un certain nombre d’outils d’investigation non invasifs tel qu’échographe portable. Mon médecin, dans son cabinet merdique, n’a que son stéthoscope et son tensiomètre dont il ne se se sert jamais bien que je sois cardiaque. Il écoute mes jérémiades, ne me pose jamais de questions précises et concordantes sur mes symptômes, bref il ne s’épuise pas à la recherche des signes et leur interprétation. Lorsqu’il décèle un risque : Expédition vers le scanner ou l’IRM ou le spécialiste. bref sa consultation se résume à une conversation mondaine. J’ai le même médecin de puis 20 ans : Il ne m’a jamais vu en slip. Pourquoi je le garde ? Je n’en sais rien. par flemme, parce que les autres sont du même acabit et que celui-ci connait mes pathologies et un bon réseau de spécialistes.

        2. durru

          On peut préciser : rendre aux médecins la liberté de soigner. Et aux pharmaciens celle de délivrer des médicaments (même seulement sur ordonnance).
          Passer directement, du jour au lendemain, d’un contrôle absolu de la médication à une auto-médication sans limites, serait extrêmement dangereux, car les gens ont perdu (ou jamais acquis) le sens de la responsabilité individuelle.
          Tout cela prendra des générations à se (re)mettre en place. CPEF.

          1. Berdol

            Ça n’a jamais existé. Du temps ou mon père exerçait des responsabilités dans un syndicat de médecin, il leur disait qu’ils sciaient la branche sur laquelle ils étaient assis : prescriptions d’antibiotiques en masse, médicaments de conforts, ordonnance de 10 produits sinon rien pour un rhume, deux visites pour une etc, etc. Les médecins sont souvent des imbéciles glorieux et qui ayant barre sur la victime, se sentent d’une essence différente bien qu’ils chient de même et baisent aussi de la même façon. La médiocrité et l’inflation des coûts pour des raisons de concurrence a engendré Juppé et Castex. Le problème est insoluble, sinon à la manière Suisse ou anglaise. Mon fils, qui a expérimenté les deux médecines, se fait soigner en France quand il le peut…Le coupable c’est le gogo qui est content qu’on ne l’examine pas, qu’on lui parle gentiment et qu’on traite sa maladie bénigne comme si elle était importante. Molière est toujours d’actualité ainsi que Diafoirus et Purgon. Lorsqu’elle est grave, cela échappe au médecin de famille et on tombe dans la médecine hospitalière et là tout est possible : L’interne débutant qui vous exécute sans aucun contrôle, les infirmières braillardes qui ne se soucient plus du confort du malade, l’usine à traitement qui vous traite comme une saucisse de Strasbourg.

            1. durru

              « qui ne se soucient plus du confort du malade »
              Je dirais même le contraire, la seule chose qui compte encore aujourd’hui à l’hôpital est l’absence de douleur, le « confort ». Même Raoult en parlait dans une de ses dernières vidéos.
              Le soin et sa qualité, complètement secondaires. Il suffit d’ailleurs de se rendre dans n’importe quelle salle d’attente, c’est rempli d’affiches avec les engagements du personnel dans la gestion de la douleur. Chercher des affiches sur les soins. Je vous souhaite bien du courage.

        3. baretous

          « l’expertise d’un médecin « ? des medecins qui n’auscultent plus ?Des medecins qui déconseillaient la vitamine D et le Zinc a cause des effets secondaires ? ce sont devenus des tacherons du renouvellement d’ordonnance à la solde des visiteurs des labos venant montrer leurs dernieres inventions et promotions de médocs.Un colloque tous frais payés dans un 5 **** à Tanger ça ne se refuse pas

        4. Jacques B.

          mais peut on honnêtement en faire la promotion en disant qu’on peut passer outre l’expertise d’un médecin, je pense que c’est un terrain glissant et potentiellement dangereux.

          Et celui qui mange n’importe comment, ou qui boit comme un trou, ou qui change de partenaire deux fois par semaine, etc etc etc (la liste est sans fin) ?

          Bien évidemment qu’on devrait être libre de se soigner comme on l’entend. Et comme la grande majorité des gens ne sont pas bêtes, ils feraient appel à un doc de toute façon – et/ou à un pharmacien.
          Pourquoi toujours infantiliser les gens, croire qu’ils ne sont pas capables de prendre soin d’eux-mêmes et de leurs affaires ?
          Car si qqun se soigne par lui-même et fait n’importe quoi, il sera le premier à payer les pots cassés, non ?

          L’interdiction – ou quasi – faite aux médecins de faire leur métier, et aux gens de se soigner est sans doute le plus grand scandale de toute cette affaire, en tout cas le scandale originel, qui montre mieux que tout les intentions malveillantes (car profondément liberticides) de ce gouvernement.

    3. Bernhard

      Bonjour,
      Raisonnement magnifique en effet, un bien beau monde où chacun serait informé correctement des conséquences de ses choix, et envisagerait systématiquement des décisions rationnelles et réfléchies à chauqe étape de sa vie. Mais je regrette, ce monde là n’a rien d’humain : l’alcoolique a-t-il fait un choix rationnel ? La personne diabétique dont les parents l’ont toujours nourri de façon déplorable ?

      Dans ce monde l’argent serait simplement un autre moyen d’uniformiser et de contrôler les comportements sociaux, et au nom de la liberté il finirait par la faire disparaître (sauf pour les sdf). C’est un chemin différent mais il mène exactement au même point que celui redouté par l’autreur de ce blog (et nombre de ses lecteurs). Pas réjouissant du tout !

      1. durru

        Vous êtes un peu trop convaincu. Avez-vous un exemple précis où cette évolution a été constatée ? Comme Thomas Sowell (le bien nommé), je ne crois que ce que je vois.

          1. durru

            Convaincu, pourquoi pas ? Mais par quoi ? Je vous ai posé une question assez précise, si vous avez une réponse ça ne devrait pas être trop difficile de me « convaincre »…

      2. toto

        Bernhard,
        Tout d’abord merci pour le gentil commentaire au début

        A mon avis il n’existe aucun système parfait. Même un système libertarien engendre des dérives et des distorsions. Ne pas assumer ça c’est être naif.

        Mais globalement, il semble qu’un système libertarien soit plus bénéfique pour la majorité des individus qu’un système collectiviste. Il pousse à se responsabiliser, il pousse à se dépasser, il pousse à éviter la misère (qui doit donc structurellement exister à minima, comme repoussoir).
        Un système peut être moins humain pour une partie de la population, oui, et ce n’est pas un qualité et j’en suis désolé. Mais est-ce plus humain de vouloir enfermer TOUTE la population dans des règles liberticides, frustrantes et avilissantes, qui tire tout le monde vers le bas, au bénéfice d’une minorité de l’establishment condescendante ?

        Je vais faire une analogie un peu indélicate: amputer un bras est un acte cruel et pourtant il permet de sauver le patient. J’ai bien peur que ce genre de logique un peu dure doive s’appliquer à la société 🙁

        1. Bernhard

          Je ne remets pas en question la cohérence de votre système, plutôt son manque de nuance et un caractère qui m’apparaît implacable. Vous le comparez justement au système collectiviste, mais vous ne semblez pas entrevoir d’entre deux possible. La voie de la sagesse et de la mesure me semble être à la fois dans la responsabilisation personnelle des individus (je maintiens que c’est un magnifique principe que vous évoquez), mais aussi dans le soutien de ceux qui, fatalement, n’y parvindront jamais tous seuls. Vous admettrez que le collectivisme est encore loin !

          Pour reprendre votre analogie médicale amputer le patient est une chose que vous ne faites qu’en dernière extrémité, avant de cela vous essayez tout de même de sauver le bras, même s’il est très abîmé.

      3. Pythagore

        @Bernhard
        L’acoolique ne fait peut-être pas un choix rationnel, mais est-ce aux autres d’en porter les conséquences ?
        Le problème est que l’on est tellement enferré dans l’idée que la collectivité doit aider une personne frappée par le sort que l’on ne sort plus de ce mode de pensée.
        Si une personne est frappée par le sort, cela n’est peut-être pas de son fait. mais sauf si le dommage est causé par une tiers personne, ce n’est pas non plus celui des autres.
        L’aide a été collectivisée et captée par les états et les ONG, là où c’est plutôt à la famille, aux amis, une assurance d’aider. Parallèlement, la responsabilité individuelle a été abolie.

        1. Bernhard

          Ne vous méprenez pas, je suis tout à fait en faveur du principe de responsabilité individuelle de l’individu, seulement dans de nombreux cas celui-ci n’est plus capable de l’exercer. Faut-il systématiquement le laisser à son sort ?

          Au fond je rejoints votre dernière remarque, l’aide doit venir en priorité de la famille, mais de nouveau nous ne sommes pas tous égaux dans ce cas…

          Responsabilité et main tendue à l’individu de bonne volonté.

          1. durru

            Les œuvres de charité existaient bien avant l’apparition de l’État providence.
            Si même la solidarité ne s’exerce plus, c’est qu’il y a un problème de société qu’aucune contrainte ne sera capable de résoudre.
            Car si on veut que ça soit l’État qui gère ça, il faut bien financer et donc contraindre les contribuables à y participer. Il n’y a pas de repas gratuit.

    4. Jacques B.

      Absolument pas d’accord : déjà, pour prouver que si on est covidé et hospitalisé c’est parce qu’on a refusé le vax, bonjour – je vous rappelle que des vax chopent la bestiole et se retrouvent à l’hôpital tous les jours. (même principe pour les malades ou accidentés atterrissant à l’hôpital : impossible dans beaucoup de cas de prouver de façon certaine que sans avoir fait les choix qu’ils ont fait, ils n’auraient pas atterri à l’hôpital ; ou alors il faut vivre reclus dans une caverne, et encore, vivre reclus dans une caverne n’est pas bon pour la santé)

      Que l’hôpital soit public ou privé, que l’assurance maladie soit obligatoire ou facultative, la réalité est que la première personne à « payer » si elle prend un risque quelconque et que cela se passe mal, c’est l’intéressé. Donc comme l’immense majorité des gens – sauf les masochistes, mais ça ne court pas les rues – ne souhaite pas spécialement souffrir ou pire, mourir, l’immense majorité des gens – sauf les masochistes – prendront les précautions qu’ils jugent nécessaires pour éviter d’en arriver là ; par exemple, pour en revenir à la question soulevée par Hirsch, les non vax que je connais prennent davantage de précautions que les vax ; de même, les gens partant randonner en haute montagne prennent moult précautions, etc etc etc…
      Le principe de faire payer l’hôpital est mauvais par définition, sauf à vouloir en arriver à une société du contrôle total de chacune de nos activités quotidiennes, autrement dit à un régime totalitaire. Il n’a rien de libéral. Ou alors, il faut aller au bout du bout du raisonnement, supprimer la Sécu et l’hôpital public, et que chacun paie l’intégralité de ses frais de santé. Je suis pour ! Mais la demi-mesure qu’appellent de leurs voeux les gens comme Hirsch, consistant à appliquer une surtaxe à ceux qui mènent tel ou tel type de vie, mène au totalitarisme. Il y a clairement derrière cette petite musique l’idée du contrôle total de la population, et un libéral ne peut en aucun cas être d’accord.

      1. Pheldge

        complément :
        leblogdenathaliemp.com/2022/01/05/faire-payer-les-non-vax-pour-leurs-frais-hospitaliers-idee-illegitime-qui-ne-resoudra-rien/

      2. Pheldge

        j’ajoute : « pour prouver que si on est covidé et hospitalisé c’est parce qu’on a refusé le vax, bonjour » … pourquoi prouver ? il suffit d’affirmer que c’est un non vax irresponsable contagieux et dangereux, et personne ne posera de question ! le non vax, il est coupable par définition, il n’y a rien à justifier contre ces gens là !

    5. MarieA

      « -Je suis libre de ne pas me vacciner et j’assumerai les coûts en cas de réanimation (ou de ceux que j’aurai contaminé si c’est démontré)
      -Je suis libre de me vacciner et d’assumer les éventuelles complications cardiaques qui en découlerait, et je ne ferai pas ma pleureuse »

      Vous avez oublié :
      -Je suis libre de me faire vacciner et j’assumerai les coûts en cas de réanimation (ou de ceux que j’aurai contaminés si c’est démontré) et j’assumerai aussi les coûts de mes potentiels problèmes de santé qui pourraient avoir été causés par le vaccin.

      « ²certains soins qui mériteraient d’être gratuits comme les urgences (mais vraiment celles urgentes) les soins dentaires et ophtalmologiques, pourquoi pas. »

      Pourquoi les soins dentaires et ophtalmologiques devraient être gratuits? Et dans quelle mesure? Est-ce parce que vous êtes vous-même concerné? Parce que vous considérez que ces problèmes ont une cause génétique? Si oui, pourquoi tous les autres problèmes de santé ayant une cause, totalement ou en partie, génétique ne seraient pas gratuits?

      1. toto

        MarieA
        Je raisonne juste en terme de ROI pour la société. Je suis Libertarien mais pas fanatique. Peut-être, je dis bien peut-être, que certaines choses peuvent être collectivisées mais vraiment un MINIMUM. Je trouve normal qu’une famille pauvre puisse ne pas avoir à payer des soins dentaires handicapants pour ses enfants. C’est un problème suffisamment récurrent pour faire l’objet d’une règle collective et on peut voir les ravages dans les pays anglo-saxons. Le tout privé ne marche pas bien pour ça. C’est un coût faible pour la société pour un gain immense tant pour les concernées que la société à terme.
        Mais ça se discute. Tout se discute. Mais pour ma part je ne suis pas un fanatique Libertarien total, la grosse erreur c’est de se mettre des œillères et de s’enfermer dans des dogmes.
        Mais je le redis ce genre de choses devraient rester exceptionnelles.

  9. baretous

    Si encore conscient du délabrement de l’hopital encore plus visible avec le covid, monsieur Hirsch avec les autres sbires avaient essayé de le cacher en préconisant les traitements préventifs comme la vitamine D pour pouvoir continuer la démolition! mais même pas ! Connerie pure.
    la prise de vitamine D aurait pu éviter 80% des cas covid..(pour mon cas pas un rhume depuis 2 ans à presque 71 ans) et une sénatrice LR qui veut la placer parmi les perturbateurs endocriniens !!

    C’est beaucoup plus qu’une démolition de l’hôpital, mais la démolition programmée d’une société.

  10. Calvin

    Évidemment, il n’a pas été envisagé le point suivant :
    « Les non-vaccinés n’auront plus droit au remboursement de la Sécurité Sociale, et donc ne seront pas tenus de payer leur cotisation et devront s’assurer ailleurs ».
    Étonnant non ?

    1. pabizou

      C’est ça! et la gestion paritaire? kikiva payer les pourritures syndicalisée et autres parasites? Tu n’y échapperas pas mon petit gars, non mais!!! Affameur!!!

  11. Chat de Nuit

    La santé cela coûte cher. Dans quelques années, la SS embauchera surtout des contrôleurs qui viendront chez nous voir si nous ne mangeons ni trop gras, ni trop sucré, ni de viande (RCA oblige), si nous faisons du sport, si nous ne fumons pas. Car la mission de la SS est de soigner les gens malades. Donc la conclusion logique est de tout mettre en œuvre pour que les gens ne tombent pas malade. Il faudra donc suivre les directives de l’état qui nous surveillera pour s’assurer que nous sommes dans le droit chemin. On aura donc une SS qui embauchera plus de contrôleurs que de personnel soignant.
    Bien entendu, ceux qui seront pris à défaut, ne pourront plus bénéficier des services de la SS. Hirsch est déjà dans cette logique !

    1. Dr Slump

      Ce n’est pas la santé, mais la maladie qui coûte cher. Ca paraît toujours bête de rappeler des évidences, mais on nous bourre tellement le crâne de sophismes et de slogans qu’on en oublie les bases.
      En conséquence de quoi, maintenir en bonne santé ses assurés n’est pas dans l’intérêt de l’état.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        « maintenir en bonne santé ses assurés n’est pas dans l’intérêt de l’état. »
        Explicitement.
        Un ami, chef de service à l’hôpital, s’est vu reprocher de ne pas faire assez de traitement lourd (chimio, etc…). Est du à un hasard statistique ou à une détection précoce des problèmes et donc à des traitements plus simple, je ne sait. Toujours est-il qu’avec la tarification à l’acte, le système hospitalier a un intérêt structurel à laisser la santé de ses patients se dégrader.

        ah, oui, ce principe de tarification à l’acte a été mis en place en 2008 par un haut fonctionnaire, un certain Jean Castex…

        1. Higgins

          Et ça a fait des émules dans d’autres ministères avec, à la clé, les mêmes conséquences que pour l’hôpital. Prochaine cible, un très grand ministère régalien…

    2. Pythagore

       » ni trop gras, ni trop sucré, »
      Arf arf, tout ce qui rapporte aux industries pharmaceutiques sera autorisé, tout ce qui ne leur rapporte pas sera interdit, le shéma me parait pourtant assez évident, non ?
      Les maladies chroniques rapportent puisqu’il s’agit de clients captifs à long terme.

      1. pabizou

        D’ailleurs, avec le vaccin, il n’est pas impossible qu’il y en ait un bon paquet de plus s’il détruit l’immunité naturelle comme certains semblent le craindre . Voilà une affaire qu’elle est bonne …

  12. Pousse-fumier

    « Heureusement que, pour le moment, ces propos déclenchent une réaction de la plupart des Français qui ont conservé leur bon sens. »
    Leur bon sens, et peut-être aussi la conscience qu’ils pourront, à l’expiration de chaque échéance vaccinale, décider de passer du côté obscur de la Force à la faveur d’une balance bénéfices-risques qui leur deviendrait défavorable ?

  13. Laurent569

    Le protocole de Doha (AGCS), que la France, de droite comme de gauche, a signé à 2 mains, prévoit que TOUT doit être privatisé hormis les services régaliens.
    La destruction systématique des services publics (EDF, SNCF, La Poste, hôpitaux, prisons, etc…) n’est que le suivi de la ligne directrice.
    On sape pour pouvoir dire ensuite : « vous voyez, ça ne marche pas ! Il faut rationnaliser (privatiser) ».
    L’instauration de la tarification à l’acte porte ses fruits pourris.

    1. Dr Slump

      Les deux orthographes sont valables, et n’ont pas de rapport avec le genre, puisque le mot désigne par définition un jeune homme, « Jeune fat, qui se pique d’élégance. » Ce qui correspond bien à la personnalité du président.

      1. Arthur H

        haha, bah oui docteur, l’inverti est mirliflore ::)) ou, du moins, peut-être qualifié ainsi.

        Aux states, par respect pour les minorités chiantes, on devrait dire: flotus ::))
        Macron est notre petit flotus à nous. Bénissons notre petit flotus.

  14. Malancourt

    Et toujours la même question sans réponse : puisque la vaccination est la seule solution au point d’envisager de punir les non vaccinés, (qui n’enfreignent aucune loi) pourquoi ne rendent-ils pas la vaccination obligatoire?
    Ils savent pourtant le faire ça des lois pour obliger à ceci ou à cela, tous les jours d’ailleurs on se demande qu’est-ce qu’ils vont encore avoir inventé pour nous emmerder?

    1. toto

      Tout à fait. Mais ça ferait tomber les masques et il deviendrait clair pour la population qu’on est dans une dictature. Donc en ne rendant pas obligatoire quitte à cliver la société et la désorganiser, ils peuvent se targuer de ne pas être ce qu’ils sont en réalité.
      C’est vil.
      C’est la politique.
      Et c’est pourquoi nous devrions nous débarrasser des politiciens.

    2. pabizou

      Vaccin sous AMM conditionnelle jusqu’à fin mai 2023 pour pfizer d’une part et d’autre part réglementation européenne qui confirme que les vaccins font partie des produits médicamenteux et sont soumis aux mêmes règles et ne peuvent pas être imposés étant soumis aux règles du consentement éclairé . Réglement mis à jour et valide à partir du 1er février 2022 . Oui, je sais, ça peut faire sourire quand on a un gouvernement de salopards…

      1. Pheldge

        bla bla bla … intérêt général … bla bla … loi d’exception votée à l’unanimité par le parlement … décret publié dans la foulée. Quand on veut on peut, le coup de « l’intérêt général » marche à chaque fois !

    3. Roanna

      J’imagine, sans la moindre preuve, que s’il y avait obligation vaccinale de par la loi, il y aurait également, dans les cas de dégâts latéraux, la possibilité de poursuivre l’état au pénal.
      Ceci dans la mesure où l’on serait encore dans un état de droit.
      Dans l’état actuel des choses, se retourner contre l’état avec un dossier béton devient de plus en plus difficile vu l’état de corruption du système.
      Pour l’instant la question ne se pose pas puisque les gens sont « volontaire » pour faire l’expérience et jouer au pistolet -roulette-russe

  15. Nemrod

    Chiche !
    Plus de sécu et assurances Privée…je serais curieux de la surprime pour un non vacciné Covid en dessous de 65 ans…amha pas grand chose.

    1. pabizou

      Pas si sûr, tu peux exclure le risque spécifique par contrat, c’est un choix facile à faire si tu est en bon état général (occasion état neuf, faible kilométrage…) Mouarf…

  16. René-Pierre Alié

    Martin Hirsch réclamant sa livre de chair ?
    Hum.
    Dardmalin envoie ses troupes pour moins que cela.
    Mais on peut croire qu’il n’a pas lu « Le Marchand de Venise »…

  17. BXL

    Un médecin (de Marseille je crois) porte plainte contre Pfizer au nom d’un enfant de 13 ans devenu aveugle suite à la tristement célèbre pikouze. Médicalement prouvé. La vieille histoire du pot de fer etc…… Les choses commenceraient-elles à se décanter un peu ? J’ai l’espoir que les gentils moutons français finissent quand même par sortir de leur torpeur incompréhensible.

  18. starlink_Poséidon

    Ce gouvernement est mal foutu Hirsch a raison de rendre responsable EDF et de lui faire prendre en charge l’irrésponsabilité des autres, par contre Lemaire est totalement irresponsable de faire 7% de croissance à cause de la responsabilité du vacciné. Vous avez rien compris ? C’est normal nous somme en dictature sovietique, tout est faux.

  19. Waren

    Les personnes les plus nuisibles de la société, comme les terroristes, les pédophiles ou pire les fraudeurs fiscaux ne sont jamais déchus de leur droit sociaux. Un novax est donc une personne qui n’atteint même pas le niveau de ce qui se fait de pire en terme d’individus. Je me demande pourquoi nous sommes encore autorisés à garder notre citoyenneté.

    1. Aristarkke

      « Je me demande pourquoi nous sommes encore autorisés à garder notre citoyenneté. »
      La perte de celle-ci est envisagée des plus froidement par tous ces clowns tristes.
      Nombreux ballons d’essai dans ce sens…
      Mais je vous rassure : cela n’ira jamais contre l’exemption des obligations fiscales et de cotiz soces…

  20. Theo31

    Emmaus est le jumeau d’oxfam, ses dirigeants s’engraussebt sur le dos des miséreux. Ça caractérise bcp d’ONG. Chez Oxfam, des prestations sexuelles réalisées par des mineures sont achetées dans les pays non européens.

    1. P&C

      C’est vrai qu’il y avait ça aussi.
      Ils y ont ajouté le wokisme.

      Emmaus, c’est simple : c’est né avec l’abbé pierre, et ça ne survivra guère à sa mort.

  21. Jacques B.

    Lors d’une émission du « service public de la télévision » dans laquelle Hirsch était venu faire la promotion de son idée de psychopathe, et alors que le cas des cancéreux fumeurs était évoqué, la journaliste animatrice a cru bon faire cette remarque : « oui, mais il n’y a pas de vaccin contre le fait de fumer ! » sans oublier : « le vaccin, c’est gratuit ».
    Deux énormités en moins de dix secondes, il faut le faire, vive les cire-pompes du service public de la télévision !
    Et même dans cet aréopage de gens tout acquis à sa cause, Hirsch semblait mal à l’aise, ce qui montre que même hontectomisé dès son jeune âge, il a encore un peu conscience de l’énormité de sa proposition.

    1. Aristarkke

      « l’énormité de sa proposition. »
      Elle fleure bon l’eugénisme, tout de même…
      Avoir tant fait (la gôche en tête) pour déblatérer contre Alexis Carrel pour finalement naviguer dans les mêmes pensées troubles, disons le ainsi, c’est tout de même flirter avec la haine raciale…
      Et le nazisme en embuscade…
      Heureusement qu’en d’autres époques, Hirschute était encensé comme digne successeur de l’abbé Pierre…

      1. Aristarkke

        Ce n’est qu’en provenance du dirlo de « l’Assistance Publique » la bien mal nommée à moins que publique confirme sa dégénérescence…
        Cela rappelle le sketch des Inconnus qui, duo de gentils membres et sauveteurs brevetés d’un Club de vacances bien connu et singés, se précipitent pour sauver un naufragé échoué sur la plage…
        Un bouche-à-bouche est entrepris avant que le second ne dise au premier : laisse tomber! Il n’est pas du Club!!?
        Et de l’abandonner derechef…

        1. JPB

          Les Inconnus se souvenaient probablement de leurs lectures de jeunesse. A l’expiration de sa police d’assurance, Kin-Fo est lâché le 30 juin à minuit par Craig et Fry, ses deux gardes du corps : il ne vaut plus rien pour la compagnie :

          — Plairait-il à monsieur de nous signer ce petit papier pour témoigner qu’il n’a eu qu’à se louer de nos bons et loyaux services?
          […]
          Kin-Fo se mit à rire et signa.
          «Et maintenant, demanda-t-il, pourquoi toute cette cérémonie en ce lieu et à cette heure?
          — En ce lieu, répondit Fry, parce que notre intention n’est pas de vous accompagner plus loin!
          — A cette heure, ajouta Craig, parce que, dans quelques minutes, il sera minuit!
          — Et que vous importe l’heure?
          — Monsieur, reprit Craig, l’intérêt que vous portait notre
          Compagnie d’assurances…
          — Va finir dans quelques instants…. ajouta Fry.
          — Et vous pourrez vous tuer…
          — Ou vous faire tuer…
          — Tant qu’il vous plaira!»
          […]
          — Bonsoir, monsieur Kin-Fo!… dit Craig.
          — Monsieur Kin-Fo, bonsoir!» dit Fry.
          Et les deux agents, tournant la tête de leur monture, disparurent bientôt, laissant leur client stupéfait.

          Belle logique commerciale autant qu’américaine. Désormais sans défense, le personnage sera bientôt capturé par ses poursuivants.

      2. Theo31

        L’eugénisme social et biologique est indissociable du socialo communisme. Les idoles de Hitler étaient toutes des racialistes socialistes.

        Les chants révolutionnaires de Pottier ont été préfacés par Henri Rochefort, enragé antisémite.

      3. Berdol

        Hitler a perdu la guerre, mais il a gagné la guerre des esprits : eugénisme, sélection à la naissance, écologie punitive, racialisme, glorification ds animaux, veganisme, idéologie gnostique, etc : Il se marre dans sa tombe et tout ce qu’il voulait mettre en place se réalise sous nos yeux

    2. Pheldge

      plus c’est gros, plus ça passe, et ces deux énormités ont dû en convaincre un paquet, derrière leurs télés que le monsieur il avait bien raison, et que les non vax sont des irresponsables égoïstes ! d’ailleurs Patrick Bruel l’a déjà dit, alors …

  22. casuffit

    L’évolution d’Emmaüs sous Hirsch, c’est la même que celle de la ligue contre le cancer sous Crozemarie.
    Revoyez le film “Le business de la misère“ enquête de Gabrielle Dréan.
    Ce triste individu culmine parmi les pouritures socialistes.

    1. Yanka

      « Ce triste individu culmine parmi les pouritures socialistes »

      Un type avec de gros yeux de bigleux derrière ses lunettes, un Castex bis. Ils sont là pour se venger d’humiliations enfantines, je parie. J’ai toujours soutenu qu’il ne fallait pas humilier les enfants, sauf les gros, car c’est rigolo.

  23. P&C

    H.S : ben voilà, après une énième remarque mesquine (port du masque sous le nez…) de ma directrice que je ne peux pas encadrer (alors que nous n’avons aucun rapport hiérarchique), j’ai pas pu faire comme d’habitude : mon sang n’a fait qu’un tour, et j’ai pété les plombs.

    Heureusement que j’ai réussi à la convaincre de partir avant que je ne perde définitivement le contrôle… la seule violence a été un « dégage, tu vois bien que je vais perdre le contrôle ».

    Pour la drh, c’est la fin du monde, le crime de lèse majesté… punaise, il aurait fallu quoi ? que je la démembre ?

    Du coup, mis à pied, et entretien de licenciement dans deux semaines.
    ça tombe bien, ça faisait un moment que je voulais partir mais que je n’arrivais pas à trouver le courage. Mais dans de meilleures conditions… le plan était de faire une rupture conventionnelle en mai, ce qui m’aurait permis de provisionner assez pour me payer une formation de data scientist…

    Bon, 1 semaine pour préparer et sortir les dossiers… faut que je consulte un avocat, mais le combo dépression + traitement, et existence de problèmes antérieurs (départs pour dépression, intérimaires qui refusent systématiquement de revenir…) pourrait jouer pour éviter le licenciement pour faute grave, mais si je n’y crois pas trop.

    1. Nemrod

      Ah bordel vous savez pas vous battre…

      Bon vous étiez seuls ?
      Si oui elle vous a fait une proposition scandaleuse…d’ailleurs elle vous harcèle depuis des semaines.
      C’est pour ça que vous déprimez…

      Là elle est dans la merde…

      Voilà ce qu’il faut faire.
      Faut se battre comme un chien et être d’autant plus pourris que la pourriture d’en face est forte…fallait pas commencer…
      Moi je fais comme ça, suis débonnaire et tranquille mais si on me cherche je laisse sortir mon deuxième moi…le genre qui fait pas de quartiers et qu’il vaut mieux pas avoir en face…froid, calculateur, redoutable…
      Tant pis pour mon agresseur.

      Tout le monde en a un.
      Laissez le sortir.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Oui, dans ce cas la meilleure défense, c’est l’attaque.

        Et s’il n’y a pas de témoin, elle ne peut rien dire.
        Utilise la mauvaise foi, ne reconnait rien qui n’est dûment prouvable, une accusation qu’elle ne peut pas prouver se retournera contre elle.
        Pas de traces écrites, le droit français étant essentiellement un droit écrit, s’il n’y a pas de trace écrite, il n’y a pas grand-chose.
        Dis-toi que si tu es inquiet et stressé, elle aussi, et peut-être plus que toi.

        Et surtout, ne dévoile pas tout ton jeu, reste dans l’ambiguïté, qu’elle pense que tu es plus dangereux que réellement.

      2. P&C

        La dépression est indubitablement liée à mon contexte professionnel : dès que je suis en arrêt maladie, je vais mieux, je reviens déchu. Et x mois plus tard, retour au stade carpette…

        1. Higgins

          Impératif de mon point de vue, la lecture du livre de Marie-France Hirigoyen sur le harcèlement moral au moins pour mieux comprendre la situation : https:/ /www.amazon.fr/harc%C3%A8lement-moral-Marie-France-HIRIGOYEN/dp/2266222775

    2. Lorelei

      Dites-vous que ce n’est pas une mauvaise chose. Outre qu’il aurait fallu tenir jusqu’en mai, un employeur aurait pu vous dire que si les choses ne convenaient pas, il vous fallait démissionner. En ce cas, pas d’allocations chômage.
      Plus facile qu’un avocat, un syndicaliste. (Pour une fois qu’ils peuvent servir)

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Il est parfait !
          Il est au courant de toutes les procédures et les chicanes possibles, faire ch… la direction est sans doute son seul talent, mais il sait l’exploiter.

      1. Higgins

        Et il y a également la médecine et l’inspection du travail sans compter son médecin personnel. Ce sont des leviers très dissuasifs lorsqu’on sait s’en servir. Par exemple, première étape un bon courrier bien tourné envoyé au big boss (personnel et sous A/R) avec copie à la DRH avec information qu’un avocat est saisi ou va l’être ainsi que les deux organismes cités.

    3. sam player

      Ça me fait quand même vachement rigoler tout ça : demander l’intervention des syndicats, de l’inspecteur du travail etc… tout ces organismes que l’on conspue à longueur de billets; p’tain vous n’avez même pas de colonne vertébrale !
      Quand on n’est pas bien dans une boîte, on se barre, sinon c’est qu’on a aucune fierté.
      Ça me fait penser à ceux qui refusent le divorce, qui voudraient forcer l’autre à rester dans une situation qui ne lui convient pas
      P’tain reprenez vous !
      (je m’attends à la réponse genre utiliser les mêmes armes que l’adversaire, épargnez moi avec cette excuse bidon)

      1. Pheldge

        sam, tu es gentil, mais d’abord le P&C il paye pour toutes ces conneries, et puis h16 a dit qu’il fallait torpiller le système, en en profitant un max, pour qu’il coule plus vite, alors, si c’est Lui qui l’a dit ….;)

      2. Higgins

        Sam, à la guerre, on n’est pas là pour mourir pour son pays, on est là pour que ce soit le connard d’en face qui meurt pour son pays. Les preux chevaliers, c’est dans les films. Si pour gagner son combat, il faut utiliser les armes construites par l’adversaire, aucun état d’âme à avoir. J’ai sauvé la mise à trois personnes comme cela dans trois cas de harcèlement moral avéré dont un concernait un cabinet d’avocat spécialisé dans le droit du travail. Dans aucun des cas, il n’y a eu procès au motif d’un harcèlement moral toujours extrêmement difficile à établir devant un tribunal. Par contre, la menace de l’inspection du travail et de la médecine associé a plutôt bien fonctionner, forçant l’adversaire à sortir du bois et le rendant ainsi beaucoup plus vulnérable. Après, c’est une histoire de gros sous. Quand l’adversaire a compris, s’il en a la capacité, qu’il se fera étriller aux Prud’hommes, il devient généralement plus raisonnable.

        1. sam player

          La guerre ? Où ça ? Ça y est tu as pris parti pour l’employé contre le méchant patron…
          Connaissant à travers ses commentaires le mal-être, les ressentiments, la jalousie, la victimisation permanente et l’instabilité psychologique du loustic ici… hum… je me garderais bien de lui donner des conseils dans cette affaire où il n’est pas innocent dans le résultat… et faire ainsi une victime de plus qui n’a certainement fait que son boulot face au comportement d’un fou

          1. Higgins

            Sam, je donne simplement des outils. Ils existent. Il faut simplement savoir s’en servir. Après, un tel conflit appelle une seule solution, le départ de l’un ou l’autre des adversaires. Pour le bien être futur du plus faible, le salut est dans la fuite mais mieux vaut partir en en tirant un agrément généralement financier, rupture conventionnelle ou autre, c’est là le but du jeu ou alors il faut être suffisamment malin pour pousser l’autre à la faute pour pouvoir aller aux Prud’hommes.

  24. Higgins

    HS mais il semble que le Canada fasse des émules en Europe : Finlande, Hollande, République Tchèque, Belgique, Italie, Espagne Hongrie,Portugal, Roumanie, Chypre (pas Le).
    En France, le mouvement est sensé avoir débuté hier : https:/ /t.me/convoyFrance et https: / /y.me/tousparis.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      En Europe, il y a deux verrous à faire sauter : Bruxelles, pour la CE et Paris qui donne souvent le ton sur ce genre de c*nneries.

      Si le mouvement est aussi massif qu’au Canada, Macron osera-t-il faire tirer sur la foule ? Et les forces de l’ordre obéiront-elles ?

          1. MCA

            Quand on en est à viser la tête avec un LBD muni d’un viseur holographique ULTRA PRECIS qui ne laisse aucune chance à la victime, tu t’attends à quoi au juste de la part de ce genre d’individu?

            Milgram, ça te parle?

            1. durru

              Tu devrais regarder ce qui s’est déjà passé ailleurs dans des conditions similaires, ça pourrait te donner des pistes. Ou pas 🙁
              Ne fais pas une règle d’une exception, hein…

              1. MCA

                « Une exception » ?

                Tu es sûr de ton compteur? 🙂

                Allez bon prince, je vais t’apprendre comment il faut procéder dans la vraie vie :

                Tout d’abord tu armes tes gus très sérieusement (style HK) ,

                Ensuite tu les places dans une situation intenable où ils se font agresser et que leur vie est menacée; au besoin en aidant un peu le sort,

                Puis, tu leur ordonnes de tirer (coucou Milgram !).

                Et tu ne devineras jamais ce qui va se passer.

                Pour finir, le plus important : tu n’omets pas de compter soigneusement les objecteurs de conscience et tu reviens me voir.

                Cf : « 20 ans dans les Aurès »

                1. durru

                  Faudra jouer avec les forces de gendarmerie UE alors.
                  Si tu crois que c’est au point, assez nombreux et fiable, libre à toi.
                  Même au Belarus ou au Kazakhstan, où les révoltes ont été matées, ils ont pas tiré dans le tas.
                  Après, libre à toi de croire ce que tu veux…

                    1. Pierre 82

                      C’était surtout une erreur, et j’imagine qu’il y a eu un sévère recadrage. Mais bon, les gendarmes néerlandais n’ont aucune expérience de ce genre de situation…

    2. Higgins

      Notre bonne presse nationale objective et désintéressée daigne enfin nous « informer » qu’au Canada, quelques centaines de routiers convergent vers Ottawa pour protester contre la politique sanitaire du gouvernement : https://www.lemonde.fr/planete/article/2022/01/29/au-canada-des-convois-geants-contre-la-vaccination-obligatoire-a-la-frontiere-avec-les-etats-unis_6111470_3244.html
      J’observe avec gourmandise que si le titre parle de convois géants (on parle de près de 50 000 routiers canadiens auxquels se joindraient 70 000 américains), l’article n’évoque que quelques centaines de camions !!! Le premier ministre canadien, faisant preuve d’un courage démesuré, s’est prudemment mis à l’isolement car un de ses enfants serait cas contact !!!

      1. Pierre 82

        J’imagine assez bien Maurice Gamelin se déclarant cas contact le 9 mai 40, annonçant qu’il est obligé de s’isoler 12 jours afin de ne pas mettre en péril la santé de l’état-major.
        Puiis je me dis que ça n’aurait probablement pas changé grand chose, au fond.

        1. Higgins

          Le dernier repas qu’il a présidé en tant que généralissime a marqué tous les convives très négativement par le comportement surréaliste de l’intéressé alors que tout s’écroulait sur le front.

  25. Gelato29

    Menacez de faire appel au juge des référés pour harcèlement moral. Les DRH ayant généralement peu de courage, ça pourrait faciliter la négociation de la rupture conventionnelle

    1. Nemrod

      Oui magnifique…
       » bénéficier des soins gratuits » il a dit ce rat…
      Je laisse apprécier aux connaisseurs la gratuité des dits soins…
      Celle là je ne m’en lasserais jamais

      1. Aristarkke

        Vu ce que l’on paye pour et vu les multiples canaux d’alimentation de la SS, heureusement que les soins sont gratuits!
        Mais en fait même pas, par la grâce du reste-à-charge…

  26. kekoresin

    Con-signy est devenu complètement abruti. Ça ne m’étonne pas qui s’associe à Valoche Petdegraisse. Ce nain, pardon créature magique, se dit libéral mais calibre la liberté au gré des nœuds dans ce qui lui sert de cervelas. Les grandes gueules sont devenues une misérable chambre d’écho à la doxa moisie, un magnifique exemple du con sans suce qui trouve le courage inouï de brailler avec la meute excité par une propagande grossière.

    Perso, la solidarité forcée et le verni civilisationnel me casse les noix. Ces petits roquets de plateaux ne prennent aucun risque à vomir de la haine sous une fine couche de bienpensance. Je ne suis pas sûr qu’ils défendraient bien longtemps leurs convictions issues d’une diarrhée cérébrale spongiforme sous une bonne rafale de tarte aux doigts ou/et un bon dévissage de leur cou de poulet anorexique

      1. Aristarkke

        Avec de pareilles icônes, c’est pas demain qu’il sera rendu compréhensible pour le grand public, ledit Koenig défendant bec et ongles le Revenu U…
        Genre à imaginer du réel free meal tout plein !

    1. Berdol

      Con sans suce : excellent ! . Oui, je me demande pourquoi personne n’agresse ces fils de pute. Un jour, un mec avec un seau de merde a attendu Claire Chazal à la sortie du parking de Tf1 et lui a déversé le seau sur la gueule ! Il paraît que la belle a senti la merde plus que d’habitude pendant plusieurs jours …

  27. heli0gabale

    Oui la normalisation de la discrimination totalement arbitraire et débile d’une partie de la population c’est grave, mais il a des sujets plus importants :

    https:/ /twitter.com/CNEWS/status/1487064541439700995?t=jXVgwex_dE2YHP2Dy96qpg&s=19

    (Le président que les italiens méritent)

  28. Jacques B.

    Quand je vois la différence entre les rapports publiés par la santé publique britannique, avec les hospitalisations, les décès, etc. en fonction du statut vaccinal des gens, rapports très détaillés… et les « rapports » publiés par les services français… je ne m’étonne pas que le gouvernement britannique ait presque complètement rouvert le pays, et que dans le même temps la France de Macron poursuive sa course folle vers l’abîme de l’absurdité et de la destruction du pays.
    Jusqu’à il y a 2 semaines, la DREES (qui dépend du ministère) publiait des rapports succincts certes, mais qui pouvaient donner une idée notamment de la proportion vax/non vax dans les hôpitaux français.
    Et là, plus rien, nada. Juste des fichiers de données brutes auxquels on ne comprend rien, aucune légende, aucune explication sinon des termes administratifs abscons donc imbuvables. Si quelqu’un sait comment exploiter ces fichiers, je suis preneur…
    Mais franchement, quand on compare le RU et la France, il y a de quoi être en colère. On dirait que tout est fait pour que les Français ne sachent RIEN. Et combien les payons-nous, tous les fonctionnaires occupés à pondre ces nullités (ou dois-je dire, à noyer le poisson) ?

        1. Mitch

          Pas toutes les ex-colonies heureusement.

          Les moins cons ont été les pays d’Afrique. Sans doute aussi parce qu’ils n’avaient pas les moyens de pratiquer le KoiKiLenKoute, et sans doute aussi que consigner une population jeune qui a bien d’autres préoccupation que les EPHADs n’étaient simplement pas faisable.

          Maintenant il est vrai que si l’on m’avait dit il y a 2 ans ce qui aller se passer à Rooland, je n’ya aurais pas cru. Rooland était pour moi un exemple de démocratie qui fonctionnait. Je dis bien ‘était’.

          1. Pierre 82

            Tu n’est pas le seul à t’en étonner…
            Je connaissais peu l’Australie, n’y ayant été qu’une seule fois, pour le boulot en 2000, un mois à Melbourne.
            Au niveau droit du travail, c’était très anglo-saxon (un collègue m’avait expliqué qu’il venait de renégocier son assurance maladie avec le HR, et que ses enfants étaient maintenant mieux couverts, tout en conservant son bonus d’activité, et sa fierté d’avoir négocié comme un chef… Alors qu’un autre avait quitté son poste, parce qu’il n’avait pas réussi à obtenir ce qu’il voulait, et il était donc passé à la concurrence. En plus, c’était un bon…
            En France, ça se passait pas vraiment de la même manière.
            Donc, dans ma tête, c’étaient d’irréprochables libéraux (au sens où on l’entend sur ce blog).
            Quoique quelques signes montraient la mainmise des socialistes, et que leur vitesse de propagation était vertigineuse. Par exemple, les syndicats de l’équivalent de l’EDF locale faisait une « grève-tournante » pendant tout le mois où j’y étais, où il coupaient l’électricité quelques heures pendant la nuit quartier par quartier. J’avais trouvé ça très étrange, car même en France, je n’avais jamais vu ça.
            Pour bien connaître un pays, il faut vraiment y aller souvent, et surtout, pas pour des vacances, mais pour y bosser…

            1. Aristarkke

              « car même en France, je n’avais jamais vu ça. »
              Si, ça a eu lieu au début des années 60 (61 ou 62) avec des coupures de courant interminables quoique sectorisées organisées par les camarades cégétistes, en des moments froids. Sauf que lorsque les vaillants grévistes rentraient chez eux, seuls, certains sont tombés sur des « usagés » quelque peu énervés d’avoir froid et de devoir manger pareil et ont subi des explications pénibles, voire se sont fait rectifier le portrait pour les moins bien lotis…
              Tant et si bien que les coupures pour faits de grève n’ont plus jamais dépassé la demi-douzaine d’heures…
              Comme disait le camarade Thorez, il faut savoir arrêter une grève…

  29. Pierre 82

    Ils contre-attaquent:
    https:/ /www.sudouest.fr/sante/covid-19-qu-est-ce-que-le-pims-ce-syndrome-qui-touche-certains-enfants-7462832.php

    Il faut s’attendre à ce qu’ils emmerdent sérieusement les enfants non-vax, ils s’attaque déjà à eux, et psychologiquement, la vie des enfants non-vax va devenir infernale et intenable.
    On atteint des sommets d’abjection.

    1. Jacques B.

      L’APHP… une étude portant sur 33 adolescents… qui « suggère que » la vax est efficace… abject, effectivement. Les gens comme Hirsch ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît.

  30. Tracy LA ROSIÈRE

    Pendant ce temps la France demeure une terre d’asile médical – quoi qu’il en coûte. Issus de 127 pays, près de 26000 étrangers malades sont venus en 2021 bénéficier de nos soins de santé, sans limite des dépenses, ces étrangers bénéficiaires n’étant pas soumis à une « entente préalable ». Impossible de savoir combien ça nous coûte. Les professionnels reconnaissent que le panier moyen annuel serait plus élevé que celui du bénéficiaire de l’AME qui avoisine déjà 3000€ par personne, pour 380000 allocataires.
    C’est un article du Figaro du 13 décembre. 2021 qui relatait un rapport de l’Ofii (Office Français de l’immigration et l’intégration) et qui s’apparente à un scandale. Il n’y a pas de limites non plus sur la qualité des soins. Pour marquer les esprits, les rédacteurs du rapport citent « tel patient bénéficie d’un traitement à 70 000 euros le flacon »; un autre de « 37 cures d’un traitement par un médicament à usage hospitalier » qui se solde déjà par « environ 42 000. Euros », uniquement le coût du médicament.
    Tout ça au frais des « petits blancs », contribuables de surcroît.

  31. AkA

    Je crois qu’il est malheureusement déjà trop tard, cette mentalité est déjà bien ancrée dans le corps médical.
    J’y vais de ma petite expérience personnelle
    – Ma grand-mère de 89 ans qui ne pipe pas grand chose a toute cette pandémie écoute religieusement son médecin et s’est donc fait administrée sa 3ème dose à domicile. Conseil ultime, elle lui dit ouvertement de ne pas accepter de recevoir des non-vaccinés à la maison!
    – Ma tante qui travaille aux urgences d’un hôpital public dans une ville moyenne, constate chaque jour le zèle de ses collègues qui n’hésitent pas à remettre certains dossiers sur le dessous de la pile: « lui il n’est pas vacciné, il va attendre ».
    – J’ai eu le malheur de devoir de passer au urgences ces derniers jours (rien à voir avec le covid). C’était la 4ème dimensions, entre les « je n’ai plus de compassion pour les gens comme vous », « attend celui là a sa tête il doit pas être vaccinés », « l’autre là il est pas vacciné il croit qu’il va pas attraper le covid », jusqu’au médecin des urgences qui me demande s’il peut me dire que je suis « con »?.
    Test PCR obligatoire (négatif du coup) et dans la colonne « antécédents du patient: non vaccinés »
    Dégout total …

    1. Roanna

      Ce sont les premiers qui viendront pleurer s’il y a des effets graves à long terme, soyez en sûr.

      D’ailleurs ne voit-on pas déjà sur les plateaux des gens qui viennent se plaindre d’effets très indésirables (Chez Hanouna par exemple en présence du Pr Raoult)

      1. Aristarkke

        Et qui diront benoîtement : on savait pas… On pouvait pas savoir… On nous l’avait pas dit… Comme les voisins directs des camps de concentration qui n’avaient jamais éprouvé de la curiosité vis-à-vis de ce voisinage un peu inhabituel…

      2. Pierre 82

        Parti comme ils sont dans le délire collectif, je pense que quand on leur dira que c’est parce qu’ils ont eu le covid sans le savoir qu’ils ont développé une chute des défenses immunitaires, ils le goberont.
        En se précipitant pour faire vacciner leurs enfants (si ce n’est déjà fait) pour que « plus jamais ça ».
        On a quitté toute voie rationnelle, donc je ne compte plus sur un quelconque « sursaut populaire ». Ce ne sont pas les Allemands mécontents qui ont chassé tonton Adolf du pouvoir.

    2. Jacques B.

      L’hôpital public semble être devenu comme les services « publics » des pays de l’ex-bloc de l’Est : peuplé de gens corrompus jusqu’à la moelle, sans aucune conscience professionnelle pour ne pas dire conscience tout court. C’est effrayant de voir ce que le socialisme et le tout-à-l’État peuvent générer de bassesse et de méchanceté.
      Et il ne faut pas se leurrer : ce type de comportement va se généraliser à tous les malades et accidentés dont ces fonctionnaires subodoreront (à tort ou à raison) qu’ils sont là « par leur faute ». Il va faire de moins en moins bon être soigné par ces gens. Ceux qui pourront leur graisser la patte, peut-être… sans doute même, vu le niveau auquel on est arrivé.

    3. Nemrod

      Je sais pas si vous l êtes mais lui l’est sans aucun doute…
      Avant d’adopter le langage de ses supérieurs il aurait du penser que lui n’a pas des prétoriens h24 pour le protéger.
      Ni le matin quand il arrive ni le soir quand il repart…jamais en fait.
      Faut pas tirer la queue du fauve.
      Surtout quand rien ne le distingue d’un simple chat.

    4. baretous

      Dans ces cas là il ne faut pas hésiter à demander leurs identités..rien comme ça gentiment.. et si possible les prendre en photo a la fin de leur service. pas de violence surtout.. déjà certains vont se calmer..
      ce matin manif a la prefecture, les manifestants passent dans une rue ou habite un sénateur provax pour les gosses j’avais repéré l’adresse. rien, trois fois rien sonner avec insistance au bouton ou figure son nom..alors que les gens défilent. Il faut aussi faire de la pression psychologique…comme eux.

      sortis de leurs petits cocons, ils la ramènent moins.

    5. Mitch

      @AkA 28 janvier 2022, 23 h 31 min

      Cerise sur le gateau, dis toi aussi que tous ces mecs qui t’ont humilié et persécuter, ben… tu les payes. Oui, je sais, ça fait mal …

  32. Nemrod

    A y’ est….!
    L’infection ne protègera plus de la piquouze que 4 mois…rogné de deux mois…pour l’instant….comme prévu par moi ( c’était facile)
    Avant suppression pur et simple du passe-droit.
    Il va bien se trouver une paire de Diafoirus pour cautionner « scientifiquement ».

    Ce qui est bien avec ces corrompus c’est qu’ils sont prévisibles .

    Ma foi si une majorité prolonge ces tristes sires, c’est qu’il n y a strictement rien à faire…CPEF
    Une évidence.

    1. Elie

      La libération passera par là : ces gens-là ne connaissent au fond que leurs petits intérêts mesquins et ceux de leurs copains. Ils n’ont aucune force morale. La victoire sera de notre côté car elle sera spirituelle. Sie haben die falsche Weltanschauung.

  33. MCA

    Affligeant :

    https:/ /www.businessbourse.com/2022/01/29/maitre-pierre-gentillet-peut-on-faire-plus-indecente-et-plus-deconnectee-que-cette-ministre/

    1. Aristarkke

      Quand tu palpes dans les 12k€ mensuels d’argent de poche à jouer à faire le ministre, une question à 50€ le mois ou même la semaine, te laisse de marbre. N’oublie pas non plus que c’est une groupie avérée de Flop Joene…

    2. Aristarkke

      HS. Le hasard a fait hier que je suis passé par la voie longeant le bois de Vincennes mais à St Mandé, là où cette pauvresse d’Emmanuelle Wargon est obligée de crécher…
      Une bonne méthode pour éviter que les manants amateurs de luxe,viennent troubler le calme et la volupté des condamnés à y vivre, est de laisser la voirie automobile dans un état de cousinage avéré avec la piste africaine, modèle standard…
      Je ne te dis pas les défauts du bitume, fissures, creux, bosses que l’on y rencontre…
      Ce doit être pour se la jouer, pouilleux parmi les pouilleux du Val-de-Marne.
      Rien à voir avec Neuilly-sur-Seine !

    3. sam player

      Je ne sais pas laquelle des 2 est le plus à blâmer…
      Pour moi c’est celle qui braille car ayant fait dans sa vie un ou des mauvais choix pour en arriver là…
      l’impression qu’en posant la question elle rend les autres responsables de SA situation et de la solution à apporter AIDEZ MOI !

      1. Pierre 82

        @sam
        Peut-être, je ne connais pas la situation de cette dame, ni comment elle en est arrivée là où elle est, ni comment elle vit, et j’ai toujours trouvé malsain de demander son avis à un politicien sur un cas particulier dont il ne sait rien, aussi répugnant que soit ce politicien.
        Mais la réponse de cette pétasse (et son insupportable accent-hin) vaut quand même son pesant de cacahouètes. Lui dire que si il ne lui reste que 8 euros par jour pour se nourrir, et qu’elle n’arrive plus à se chauffer, elle n’a qu’à changer son système de chauffage en profitant des aides généreuses de maman-état, c’est assez fort.
        Marie-Antoinette et ses brioches peuvent aller se rhabiller, après ça !!! C’est surtout la réponse qui est cocasse. « En max deux ans, c’est remboursé ». Il fallait la trouver, celle-là, et réussir à le dire sans perdre une dent…
        Et perso, si j’avais des problèmes pareils (et je peux parler en toute sérénité puisque j’ai vécu au moins 5 années de galère comparable, avec 3 ados à nourrir), je n’irais pas pleurnicher à la TV. On a sa dignité, quand même. Même qu’avec le recul, je peux même affirmer que le plus dur, c’est de faire bonne figure et faire croire que ça va bien à son entourage.

        1. Nemrod

          Je plussoie
          J ai passé deux ans sans un centime.
          Mon résultat net suffisait juste à payer mes emprunts pro et les impôt…oui oui c’est possible…dans ce beau pays.
          J avais fait des mauvais choix disons médiocres et avec les charges françaises ça pardonne guère…surtout quand on se lance sans apport.
          Moi je pensais qu’ en bossant comme un chien, le reste suivrait…et ben non pas du tout…deux mauvaises années suivant une très bonne ont essoré ma Trésorerie comme une serpillère… Maintenant j’ai compris.
          Je n’ ai bouffé et entretenu ma famille qu en empruntant du blé a mes parents de 75 ans.
          M’en suis sorti en me battant dos au mur comme un chien…j ai tout remboursé au moindre centime.
          Personne l a jamais su à part eux .
          Mon entourage continuant de gloser sur ce richard de potard et tout le pognon que je gagnais…sans même voir que je dépensais plus rien …pour cause.
          En fait on est tout seul …deux max
          Le couple quoi.
          On s’est vaillamment battu en restant dignes mais on a morflé…surtout Madame…moi suis un roc…rien ne m’atteint durablement, mais je suis dur…revers de la médaille.
          Ça forge le caractère … maintenant ça va..j ai un train de vie correct, me suis bien rétabli mais j’ai rien oublié.
          Ceux qui pleurent sont pas toujours les plus dans la merde et jamais au grand jamais je ne demanderais l’aide de ceux qui me saignent .

          1. Pierre 82

            On est à deux, et si un couple survit à ça, il devient indestructible, et seule la mort pourra les séparer.
            Et pour les gamins ados, tant qu’on conserve son sens de l’humour, ça se passe assez bien, grâce au fait qu’on ne leur avait jamais donné une éducation matérialiste quand ils étaient petits, c’est-à-dire quand on avait du pognon. C’était d’ailleurs un running gag dans la famille…
            Ils ne nous en ont jamais voulu d’avoir pris des risques et de nous avoir rendu pauvres, momentanément. Ils n’ont d’ailleurs souvent que mépris pour ceux qui attachent une importance démesurée à leurs biens matériels.

            Et pour ce qui est de ce qu’on a emprunté à ma sœur et à ma mère, pareil: on a tout rendu, au dernier centime.

  34. Oreliane

    Bon, j’avoue, je n’avais pas grand chose à dire si ce n’est que c’est plus agréable de lire les nouveaux commentaires dans ma boîte mail plutôt que les chercher ici.
    Accessoirement, puisque c’est moi qui gère les RH, j’ai compté 1/3 de covidés, tout le monde est malade sauf moi, non vaccinée. 24 personnes sur 60 salariés.

      1. Oreliane

        Un pass ? Pour quoi faire ? Pour aller au resto, au ciné ? Non hors de question ! Ils veulent m’exclure, qu’ils m’excluent ! Je ne veux pas jouer avec eux, les supplier, les implorer, ils me renient ? J’en fais autant !
        J’ai suffisamment bataillé et gagné des combats qui sembleraient dérisoires, contre une tenue de travail, contre des talons. Je peux être abominablement chiante mais c’était à bon escient !
        Il m’est arrivé de pleurer tant la pression vaccinale était forte mais ici j’ai trouvé la force de résister, merci à vous !

        1. Mitch

          @Oreliane 29 janvier 2022, 13 h 43 min

          Pour passer les frontières et pouvoir monter dans un putain d’avion. Avion que j’ai a prendre pour le boulot et/ou pour aller voir amis et famille loin de Cerfaland (et de facto se sortir la tête du trou et ne plus souffrir le tas d’immondes connards du Politburo).

          1. Dr Slump

            Possible que je me retrouve dans cette situation. Je cherche un contact dans le réseau de pass-sans-vaxx. Ca existe, faut juste trouver.

            1. Elie

              Pour l’instant on passe encore les frontières en Europe avec un test négatif. Ça peut évidemment changer. Et les pays qui réclament le vaccin pour rentrer chez eux, on ne veut pas y aller, a priori.

          2. Oreliane

            Mouais, cépafo ! Si je n’avais ma fille et mon petit-fils ici, je serais peut-être partie ailleurs même si j’ai un attachement viscéral à la France.

    1. C’est à ce genre de choses que vous voyez que le « narratif » est en train de changer. Ursula pourrait se retrouver dans une position de lampiste.

      1. Pheldge

        tu parles, au pire elle serait exfiltrée comme Buzyn … ensuite, elle est trop trop exposée, c’est trop énorme pour ne pas être étouffé, comme pour Fauci et les e-mails de Delfraissy

        1. Yanka

          Exfiltrée où ? Elle a déjà été exfiltrée du gouvernement chleu, tout comme le clown Michel, mais lui au pays de Pimpin & Bilou, le Surréalistan.

          1. Pierre 82

            Faut avouer que le Michel, il dépasse en clownerie le pire crétin de la dream team au poudré.
            Le type en lui-même est déjà absurde par construction, et il est dommage qu’il soit aussi méconnu en France. Un modèle dans son genre, dont même Magritte n’aurait jamais pu imaginer l’existence.

            Un espèce de Mr Bean, en pire.

            1. Yanka

              Je l’avais appelé spontanément Fernand Bozo. Le pauvre est le fils d’un clown très célèbre : Louis « Big Loulou » Michel, qui a était resté à bouder dans un bus tout seul parce qu’un parti nazi s’était emparé de l’Autriche avec Jörg Haider. C’est le même, en plus gros, qui était devenu tout rouge en hurlant 25 fois : « Ce n’est pas démocratique !!! » lors d’une séance de je ne sais plus quoi au Parlement européen, menée par une député hongroise qui, excédée, avait demandé d’évacuer le braillard. Quand j’en ai marre de de Funès, je regarde des vidéos de la famille Michel ! Gondolance extrême assurée !

    2. Jacques B.

      Et il a fallu que ce soit une journaliste du New York Times qui saisisse la médiatrice européenne… les journalistes européens, les politiciens européens, aux abonnés absents.

      Sinon, j’aime bien l’intro de Libé : « Ursula von der Leyen voudrait alimenter les thèses complotistes qu’elle ne s’y prendrait pas autrement. »
      Et Macron, en interdisant aux médecins de soigner, il voudrait alimenter les thèses complotistes qu’il ne s’y prendrait pas autrement.
      Et la Commission, en rendant extrêmement difficile aux élus européens de consulter les contrats passés avec les labos l’an dernier, elle voudrait alimenter les thèses complotistes qu’elle ne s’y prendrait pas autrement.
      Et Schwab, en parlant à propos de la pandémie de fenêtre d’opportunité pour mettre en place le Grand Reset, il voudrait alimenter les thèses complotistes qu’il ne s’y prendrait pas autrement.
      Et les médias, en invitant presque exclusivement des médecins farcis de conflits d’intérêts avec les labos pour parler du vaccin, ils voudraient alimenter les thèses complotistes qu’ils ne s’y prendraient pas autrement.
      En censurant ou n’invitant pas des médecins ou chercheurs critiques de la politique menée par Macron et cie, ils voudraient alimenter les thèses complotistes qu’ils ne s’y prendraient pas autrement.
      En adoptant systématiquement le narratif du gouvernement, ils voudraient alimenter les thèses complotistes qu’ils ne s’y prendraient pas autrement.
      Le gouvernement, en mentant effrontément avec une belle régularité (masques inutiles puis indispensables, pass sanitaire hors de question puis imposé, etc etc.), il voudrait alimenter les thèses complotistes qu’il ne s’y prendrait pas autrement.
      etc.
      etc.
      etc.
      Je pourrais passer ma journée à lister les propos et actes des décideurs et de leurs caniches médiatiques qui voudraient alimenter les thèses complotistes qu’ils ne s’y prendraient pas autrement.
      Mais ça n’effleure pas l’esprit des journalistes de Libé, encore moins de leurs « fact-checkers »…

  35. glot

    Reçu dans ma boite postale, une lettre de la mairie, m’imposant l’obligation de me connecter au site gouvernemental de recensement: « le recensement et moi » pour communiquer tout un tas de renseignements collectés par l’INSEE.(logement, travail, niveau d’études, type de chauffage etc..)
    Etant donné que la mairie n’ira jamais contrôler si le Mouloud ou le Ibrahim de la cité voisine a bien participé à leur recensement, je balance cette lettre à la poubelle.
    Qu’ils aillent se faire sod…. !
    Qu’est-ce que je risque ?

    1. MCA

      En théorie une amende mais a savoir si vous l’aurez.

      Une année j’avais répondu au sondage et un peu plus tard le gus revient pour me faire remplir un deuxième sondage histoire de vérifier la véracité de mes déclarations.

      Comme je refusais de répondre il m’a indiqué que je risquais une amende, ce à quoi j’ai répondu : envoyez l’amende et je paierai.

      Assez curieusement je n’ai jamais rien reçu et ça doit faire au bas mot 15 ans…

      1. Yanka

        « Assez curieusement je n’ai jamais rien reçu et ça doit faire au bas mot 15 ans… »

        La Poste… Les lenteurs bien connues du service public. Ça finira par arriver, ne vous inquiétez pas.

    1. Pierre 82

      Option 4.
      Pécresse est présidente, elle décide de conserver le pass, et d’étendre l’application du pass à d’autres domaines (pas consommer trop d’essence, pas manger trop salé, trop sucré, trop gras, et j’en passe). En l’état de la situation actuelle, c’est l’option la plus plausible si mes compatriotes ne se réveillent pas…

      1. Pheldge

        Non, Jeune & Jolie est cramée, c’est trop tard, elle ne refera jamais son retard sur MLP. C’est une candidate médiocre, brouillonne, et sans aucun charisme, dans une campagne inexistante paralysée par le covid.

        1. Pierre 82

          Si la pintade est cramée, alors ça veut dire que la caste n’a plus de candidats, car je suis persuadé que Macron est encore plus cramé.
          Ça s’annonce rigolo.
          Si on a à la fois Macron, Pintade Ier, la poissonnière et Z en lice, ça risque d’être serré.
          – Z et MLP se partagent le même électorat
          – Macron et Traitresse se partagent le même électorat
          – Une pléthore de petits candidats, as usual, pour brouiller les cartes.

          J’ai toujours pensé que d’une manière ou d’une autre, la caste ne tolèrera pas deux candidatures pour leur camp, et qu’au contraire, ils ont poussé Zemmour pour diviser les souverainistes, car MLP ne lâchera pas, et elle est même sans doute grassement rétribuée pour ça..
          Sans doute ont-ils fait une grave erreur de casting en sélectionnant leur pouliche, qui s’est avérée être nulle à chier, pire que ce qu’ils imaginaient.

          La caste a donc un problème de doublon Macron – Pécresse. Ce qui était prévu était sans doute que Macron laisse sa place (il n’est pas encore officiellement candidat, mais la caste sait qu’il est cramé), mais devant la nullité crasse de la pintade, ils pourraient décider au dernier moment de la cramer (le PNF a été crée pour ça), et se résoudre à remettre Macron parce qu’ils n’ont plus que ça sous la main, seul sur sa niche électorale avec Jeune-et-jolie qui renonce et se retire sur ses terres, sans doute « pour sauver la France du péril populiste qui la menace ». Elle n’aura même pas à appeler à voter Macron, ça se fera spontanément. J’entends d’ici tous les appels des Maxime Tandonnet appelant au sursaut républicain.
          On assistera sans doute à un truc assez folklorique, avec sans doute une abstention record, c’est assez tendu pour sortir un pronostic.

          Quoi qu’il en soit, je suis toujours sur cet avis (qui peut évoluer): cette farce se fera sans moi.

          1. Dr Slump

            « ça risque d’être serré »
            Si c’est serré, alors Pécresse a autant ses chances que Macron, les candidats d’estrème-droâte étant bien sûr disqualifiés d’avance.

            Dans ces conditions voter aux présidentielles ne sert pas plus qu’à souffler dans un violon en effet. Il existe pourtant un moyen de renverser la situation: voter aux législatives qui suivent, et retourner ce calendrier électoral contre ses organisateurs en votant pour le Z ou tout autre parti réellement d’opposition.
            Si seulement les électeurs avaient 2 sous de jugeotte… mais ils boudent encore plus les législatives que les présidentielles. Macron ou Pécresse en cohabitation avec le Z, quelle poilade ce serait.

                1. MCA

                  @breizh 30 janvier 2022, 15 h 12 min

                  C’est exactement ça que je guette.

                  M’est avis que la tantine risque de faire la tête des mauvais jours.

                  1. breizh

                    elle commence à s’inquiéter… https:/ /www.bvoltaire.fr/marine-le-pen-accuse-les-pro-zemmour-de-taqiya-cest-a-dire-de-dissimulation/

                  2. Pheldge

                    si au moins cette élection pouvait faire exploser le RN version « boutique familiale le Pen » parti qui paralyse la vie politique depuis sa résurrection par Mitterrand.

                    1. Pierre 82

                      C’est surtout Chirac qui s’est arc-bouté sur le refus de la moindre alliance avec JMLP, alors que dans les deux partis avaient suffisamment de points de convergence pour pouvoir faire des alliances.
                      Et la haine viscérale de JMLP envers Chirac également, d’ailleurs.

                    2. Pheldge

                      l’alliance avec JMLP, c’était justement le « piège à Tonton », qui marche toujours aussi bien depuis 40 ans … le génie de Tonton, c’est d’avoir remis en selle, un type estampillé non-fréquentable, mais qui avait un discours qui séduisait les gens de droite.

          2. Pheldge

            Pierre, vas-y, explique moi pourquoi Macron serait cramé ? il est en tête, et remporte l’élection, quel que soit l’opposant … quoi de mieux pour un « commanditaire » puisque c’est ton argument principal ?

            1. durru

              On t’a déjà expliqué : la guerre, c’est la paix, la liberté, c’est l’esclavage, et toutes les affirmations pleines de conviction de la classe jacassante doivent être prises pour leur exact contraire. Vas-y, fais l’inventaire des fans inconditionnels du poudré dans ton entourage…

              1. Pheldge

                mon entourage n’est pas vraiment représentatif, sinon MLP serait élue haut la main … 😉 mais je persiste à croire que les sondages donnent le bon ordre.

            2. Pierre 82

              @Phedge
              Nous sommes dans un univers de mensonges. C’est juste une impression personnelle, qui me fait dire que Macron est cramé.
              Quand certains affirment qu’en réalité, il serait à 12%; j’ai tendance à le croire.

              Essayer de naviguer aux instruments quand vous savez que vos instruments vous disent n’importe quoi est un exercice compliqué.
              La première victime d’une guerre, c’est la vérité. J’ai parfaitement intégré le fait qu’on est en plein brouillard (au propre comme au figuré d’ailleurs, j’ai roulé ce soir 30 kms à 40 à l’heure dans la campagne, vu qu’on ne voyait pas à 3 m), mais aussi qu’il faut vivre avec.

              Donc non, je n’ai pas de preuve. C’est une simple impression.

              1. Pheldge

                quelqu’un avait posté un lien sur lequel effectivement macron était dans ces eaux là, et c’est assez vraisemblable, sauf que « en même temps » tu as plus de 25 % d’abstentionnistes, auxquels il faut rajouter les votes blancs et nuls … Et comme à la fin le vainqueur est désigné par rapport aux suffrages exprimés, hop, tes 12 % de votes sûrs deviennent 24 % d’exprimés au premier tour, et tu connais la suite, comme en 2017.
                C’est pas que ça m’enchante, loin de là, mais ça me semble cohérent avec le baromètre des opinions publié depuis 5 ans …

                1. durru

                  Le truc dont tu parles, disait Macron à 14% et 19% en enlevant les indécis et ceux (nombreux) qui ne voulaient pas répondre.
                  T’es gentil, mais t’es loin…

                  1. Pheldge

                    oui, merci, je suis gentil, et en plus j’essaie de trouver des explications cohérentes, pas comme des certains qui lancent des chiffres comme ça selon leur humeur, ou la lune, ou parce que « j’ai lu quelque part » …
                    Franchement, encore une fois, c’est pas que ça me plaise, mais je ne vois pas ce qui peut empêcher la réélection du Macron.
                    On en reparle dans 4 mois ?

                    1. Pierre 82

                      N’oublie pas que tu as un mouchoir à avaler au cas où. Mais tu as eu la présence d’esprit de préciser que tu l’accompagnerais de piments, veinard…

          1. Pheldge

            c’est Tandonnet qui a confié que c’était le surnom de sa condisciple à l’ENA. Pour rappel – à ton âge on a des trous de mémoire – à l’époque, il y avait un magazine féminin de ce nom. Mon espièglerie a fait le reste.

          2. Pierre 82

            Oui, ça vient de Tandonnet.
            Au Luxembourg, on l’aurait surnommé Staadpuppelchen (poupée de la ville) quand elle était jeune.
            Sinon, j’ai bien aimé (chaine YT « j’suis pas content ») le surnom « d’égérie Soupline »

          3. Pheldge

            s’il y a eu une légère embellie de sa cote après sa désignation par LR, c’est qu’elle est plus regardable que MLP ou Taubira. Il y a un côté MILF bcbg, genre « je garde mon brushing impeccable et mon carré Hermès pendant le gang-bang … » 😉
            Quant au « Jeune et Jolie » venant de Tandonnet, je ne pouvais pas laisser passer. Je serais méchant, j’aurais utilisé « poupée de sire poupée de çon » avec une référence à Gainsbourg doublée d’une allusion au « mur du çon » d’un certain journal …

      2. heli0gabale

        Pecresse présidente j’y crois moyen pour le moment, je la garde en n°2 quand même.

        Macron n’a pas fini de nous emmerder, il est capable de tout.
        Après nous avoir enfermé arbitrairement pour que dalle, il peut très bien se présenter juste avant l’élection comme El libertador. Les gens seront contents et ça sera plus facile psychologiquement pour eux de faire barrage au second tour.

        1. MCA

          Un remake du syndrome de Stockholm en perspective.

          Il désactive le pass avant sa réélection sous un motif bidon et le réactive après sa réélection à la moindre tentative de rébellion .

    2. Arthur H

      Un twittos écrit: « La 3. Autrefois, les politiciens cherchaient à gagner les élections en ‘ralliant le centre’, ils se pourrait bien que Macron tente de rallier les non-vax aux hypocondriaques. »

      -> rallier les non-vax aux hypocondriaques hahah … c’est assez ironique: les hypocondriaques qui chiaient à la gueule des non-vax sont traités comme des extrémistes …

      Je pense que cette solution est la plus probable car elle prend (enfin macron prend) pour des gros cons les uns et les autres qu’il a voulu diviser…

Laisser un commentaire