Cette belle gauche de France

Ah, qu’il est doux d’être de gauche en France ! Cela offre finalement tant d’opportunité de dire des trucs et de faire leur contraire, de professer et encourager des comportements qu’on s’abstiendra bien de pratiquer soi-même, et le tout, en ne supportant que de vagues et rares reproches, qu’il serait dommage de s’en priver.

Par exemple, comme pour l’actrice Anémone récemment décédée, il sera beaucoup plus simple pour vous d’avoir des comptes en Suisse si vous vous êtes toujours officiellement affiché de gauche : oh, bien sûr, un petit soupçon pourra toujours faire bruisser quelques médias, mais le rappel à la réalité de votre militantisme et de votre vie de bohème affichée suffira à calmer les rumeurs. Eussiez-vous été de droite, voire pire encore, patron (quand bien même apolitique), l’affaire n’aurait pas été si simplement réglée et ce n’est pas un entretien radio ou un communiqué de presse expliquant la situation qui auraient suffi.

Non, décidément, si vous avez un compte en Suisse, affichez-vous de gauche. Revendiquez des valeurs populaires ! Exhortez les uns et les autres à l’abnégation, au dénuement, vivez chichement s’il le faut (sans oublier toutefois d’acheter du café certes plus cher mais surtout équitable, du quinoa certes plus cher mais surtout bio et un appartement au centre de Paris certes très cher mais surtout très rentable en location), que dis-je, choisissez un soutien sans faille aux leaders charismatiques les plus à gauche possible comme (au hasard) Jean-Luc Mélenchon, et tout se passera très bien. Le capitalisme et la fortune personnelle sont des pêchés hideux mais on peut s’en absoudre par un vote efficace !

D’ailleurs, on peut en France très bien amasser une fortune considérable qui sera d’autant moins insupportable pour toute la presse, tous les politiciens de tous bords et tout le Camp du Bien en général si l’on s’affiche résolument à gauche toute. L’illustration de la catégorie « millionnaires et milliardaires de gauche » sera laissée en exercice au lecteur. Comme quoi, on peut rester riche même après une bonne distribution d’argent (surtout quand c’est celui des autres) !

millionnaires de gauche

Mais être de gauche, c’est – heureusement – bien plus qu’une simple histoire d’argent.

Et si tout n’est pas qu’une affaire de pognon, il n’en reste pas moins qu’en étant de gauche, tout peut se négocier, tout est ouvert à discussion, depuis la localisation de ses comptes jusqu’aux valeurs qu’on pourra défendre un matin et renier le soir, ou les opinions qu’on pourra arborer fièrement une année pour s’en éloigner aussi vite que possible l’année suivante.

Eh oui, comme le montre par exemple Jean-Luc Mélenchon, être de gauche nécessite une souplesse assez olympique qui, si elle ne lui permet pas de s’adapter à des fauteuils d’avions en classe éco, l’autorise cependant amplement à retourner sa veste tout en baissant son pantalon, ainsi que l’aura illustré la récente manifestation difficilement classable comme républicaine.

Dans cette dernière, le brave Jean-Luc aura voulu démontrer à quel point il était concerné par l’accumulation insupportable de tous ces abominables actes terroristes qui endeuillent presque quotidiennement la France (depuis la fusillade pathétique d’une mosquée jusqu’aux puzzles Peppa Pig déposés dans les boîtes à lettres de musulmans officiels) en défilant dans une manifestation contre l’islamophobie.

Pour un leader charismatique de cette aile et de cette envergure, le défaut de participation aurait été impardonnable et justifie largement que, tout pourfendeur de curé soit-il, il puisse défiler bras-dessus, bras-dessous avec des fondamentalistes qui crient « Allah Akbar« … Que voulez-vous, une partie de son électorat défilait aussi ce jour-là, et ne pas s’y montrer, c’était risquer n’être pas assez de gauche.

Et la souplesse reste admirable pour ce quasi-septuagénaire qui avait en 2015 exprimé pourtant clairement l’impérieuse nécessité d’une certaine islamophobie, celle qui s’inscrit dans cette liberté d’expression permettant de moquer et de critiquer toutes les religions, musulmane incluse.

Cette souplesse s’inscrit d’ailleurs dans le temps puisque le même Jean-Luc (un peu plus jeune il est vrai et donc d’autant plus à même de réaliser des pirouettes sémantiques somptueuses) n’hésitait pas en 2010, tout de gauche qu’il était déjà alors, à renvoyer les porteuses de voile dans leurs 22 avec ce talent de tribun qu’on lui accorde sans mal :

« En ce moment, on a le sentiment que les gens vont au-devant des stigmatisations : ils se stigmatisent eux-mêmes — car qu’est-ce que porter le voile, si ce n’est s’infliger un stigmate ? — et se plaignent ensuite de la stigmatisation dont ils se sentent victimes. »

Décidément, être de gauche permet, en plus de conserver un compte en banque dodu, d’assurer une élasticité redoutable !

Mais ce n’est pas tout, car être de gauche, c’est enfin avoir des valeurs fermement chevillées au corps, ces valeurs qui font de vous un humaniste qu’il sera de bon ton de fréquenter lors de dîners en ville, un phare de lumière dans la grisaille du quotidien, une balise d’utopie dans la tempête de réalité froide.

C’est ce qui vous permettra par exemple de détourner en toute décontraction un symbole infâme qui fut porté par tant d’individus condamnés à une mort atroce, comme l’a démontré avec une belle désinvolture la sénatrice Esther Benbassa, faisant paraître sur son fil Twitter la photo d’une gamine (qui n’a pas été endoctrinée, elle, au contraire évident de ces enfants présents lors de Manifs Pour Tous) arborant une étoile jaune.

Bon, soit, cette fois-ci, être officiellement de gauche n’aura pas suffi puisque quelques protestations furent émises et relayées : vouloir comparer, par le truchement de ce symbole lourd de sens, la situation actuelle des musulmans en France avec celle des Juifs il y a 80 ans est une très grosse maladresse qu’une sénatrice républicaine aurait dû ne surtout pas cautionner.

Heureusement, être de gauche permet de disposer de toute une armée de réserve qui, comme un seul homme, se lèvera pour ferrailler au combat et dissiper bien vite le malentendu : articulets remettant les choses au clair et rappelant les petits tweets sirupeux d’âmes charitables (de gauche aussi, évidemment), explications précises et pointues dans le style maintenant inimitable des faux-checkers de Libération, soutien affiché de partis tendrement acquis à la cause, tout est fait pour atténuer et faire oublier une récupération et un symbolisme si honteux qu’il aurait directement expulsé tout autre politicien dans les geôles médiatiques s’il avait été autre chose que de gauche.

Ah, décidément, qu’il est bon d’être de gauche en France : compte en banque dodu et laissé tranquille, souplesse juvénile assurée, service après-vente au taquet, rien n’est laissé au hasard et cela explique sans mal pourquoi la droite n’en est plus une et qu’elle dérive assez résolument vers les mêmes contrées où coulent miel, lait et argent des autres…

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires172

  1. Aristarkke

    S’afficher de gôche permet de faire ce que l’on veut sans craindre le reproche appuyé. Une petite tapette sur la main et remballé, c’est pesé.

    1. toto17

      C’est un peu comme le mot de Jean Marie qui lui a valu tant de soucis..les Roms et les oiseaux .
      Le terrain est très très glissant, pour preuve : L’ancien leader frontiste avait comparé les Roms à des oiseaux qui « volent naturellement ». Deux mois de prison avec sursis et 10.000 euros.

      1. Gosseyn

        Il s’est fait voler, naturellement.
        La prochaine fois, il sortira une carte du P.C.F. :
         »- Joker, M le juge ! »
         »- Bon, vous avez droit à une remise de 75 %, mais ne recommencez plus, hein… »

  2. Le Gnôme

    Le campdubien ne peut se tromper, s’il affirme le contraire de ses convictions d’hier, c’est que les conditions ne sont plus les mêmes.

    Donc, ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent.

        1. malicorne

          Non, c’est le principe de précaution appliqué à eux mêmes, lorsque, informés bien avant les « sans-dents »‘ que nous sommes tous à leurs yeux, ils seront avertis qu’il est temps de se tirer de ce foutu pays .
          En ce sens, ils sont prévoyants, non ?

    1. Theo31

      Ça rappelle l’époque où les cocos appelaient à combattre les Allemands après avoir demandé une collaboration appuyee avec en sabotant l’effort de guerre franco-britannique.

      Jean-Cul M. n’hésitera pas à bosser pour Marine au besoin. Il a bien été ministre de Chirac.

  3. Calvin

    Sacré Jean-Luc !
    Dire tout et son contraire sans complexe et surtout sans presse pour le mettre face à ses contradictions.
    Il est là le vrai problème : presse, radio, TV, les journalistes sont plus à gauche que la population et imposent leurs valeurs.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Disons que celui qui ne peut pas se rendre devant la commission de surendettement parce que des CPF ont brûlé sa voiture est peu réceptif au discours selon lequel tout va bien.
        Je caricature ? A peine en fait.
        La méchante réalité contredit quotidiennement la doxa de gauche. Ça ne fonctionne que dans certains îlots favorisés et préservés, comme les centres des grandes villes. De ce fait, le camp du bien ressemble de plus en plus à une forteresse assiégée, qui tombera tôt ou tard, car elle est seule.

      2. Aristarkke

        Quand le kamarade Lenine parlait de corde, c’était pour pendre les gens. Forcément, on se méfie même au stade de simple ficelle mais grosse…

        1. lxy

          Il y en a même comme Mitterrand qui ont attendu Mai 43 pour entrer dans la Résistance. Comme disait Desproges, il aurait dû attendre Juin 44 ça aurait été plus sûr.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Cela dit, aller faire le joli cœur à la manif de dimanche, il fallait oser. Créer un délit de blasphème et exiger des droits pour un islam qui les refuse aux autres, c’est un reniement total et radical de tout ce qu’il revendiquait auparavant. Mais c’était avant qu’il comprenne que le seul électorat qui lui reste est composé d’ennemis déclarés de la raison, de la nation et de toute forme d’état de droit.
      Finalement, c’était une bonne chose, cette manif, on a pu mesurer l’étendu des dégats.

      1. Calvin

        « Finalement, c’était une bonne chose, cette manif, on a pu mesurer l’étendu des dégats »

        C’est à cela que sert aussi la liberté d’expression : que chacun assume ses idées, et chacun fera son tri.

        Accessoirement, les policiers pourront aussi compter les troupes ennemies.

        1. malicorne

          les policiers se soumettront à leur (haute) hiérarchie du moment qui se hâtera de précéder les désirs princiers du monarque en place, comme elle l’a toujours fait,

      2. Aristarkke

        Heureusement qu’il n’y a pas tout dans le Coran parce que se prénommer Esther, se nommer Benbassa et aller à une manif pro-islam dénote soit un courage inattendu soit une inconscience rare…
        Selon la Bible, la reine Esther à permis de déjouer un complot visant à un proto-génocide des Juifs dans la Perse Antique. Bref pas de quoi l’entourer d’une odeur de sainteté pour les muzz de bonne obédience…

        1. Pheldge

          Le Coran, Al-Maidah 51. « Ô les croyants! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes. » oui, elle devrait se méfier …

        2. P&C

          Ah, l’histoire antique du peuple élu…

          Plus prosaïquement : la judée faisait partie de ses petits royaumes bien placés sur les routes commerciales, donc bien juteux, rançonnés régulièrement par les divers empires du coin. Ces petits royaumes sont eux même en guerre les uns contre les autres… ça n’aide pas à se garder d’un puissant voisin. Donc, en général, on paie un tribut et on complote, ou on se prend une branlée. Les juifs choisissent souvent la seconde option.

          Contre les assyriens en dèche de thune et venus réclamer un tribut, le roi de judée fait de la provoc en lui montrant sa richesse. L’empereur assyrien viendra lui botter le cul et lui piquer jusqu’à son dernier shekel.
          S’allier aux égyptiens et provoquer les babyloniens de Nabuchodonosor II, qui a hérité de la meilleure armée de l’époque, qui vient d’arriver sur le trône, et a besoin d’une campagne victorieuse pour asseoir son pouvoir ? Comment dire…
          Chier sur la domination perse, pourtant ayant une gestion assez souple des peuples soumis ? là encore…
          Bon, la révolte des macchabées a marché (faut dire, qu’avec les séleucides occupés à se bouffer le nez). Mais jouer la carte Parthe contre les romains… mouais…
          Refuser de payer l’impôt aux romains (alors que ce sont eux qui ont mis Hérode et sa clique au pouvoir, moyennant beaucoup de talents), alors que c’est le bordel en Judée, et arriver à les faire ch*er avec la religion, alors que c’est le rare domaine où ils sont assez cool, et qu’ils sont à l’apogée de leur empire ? Sans commentaires…

  4. Aelil

    Si je peux me permettre ça ne permet pas d’être riche mais carrément de s’enrichir, c’est encore plus cool, en fait on est cons de ne pas jouer le jeu… :p

  5. Aristarkke

    Quand un horrible membre du Grankapital, ultra néo libéral, apatride, usw « triche », c’est normal puisque tous ses membres sont vils, sans foi ni loi. Quand c’est un membre de la gôche, tout juste sera t il concédé que c’est une exception, heureusement exceptionnelle, qui confirme la haute moralité du kamdubien.
    Par exemple, le patrimoine personnel deJLM surprendrait beaucoup de ses aficionados, tellement il correspond mal aux idéaux professés…

      1. Le Gnôme

        L’argent public est propre, seul l’argent du privé est sale, gagné par des moyens inavouables, en suçant le sang des travailleuses zé des travailleurs trimant comme des esclaves dans des usines datant de Germinal.

        1. Pythagore

          Il a du acheter un souterrain ou avec vue sur voie ferrée parce qu’un appart à ce prix à Paris ca n’existe pas, sauf pour JLM probablement. Si l’évaluation était honnête (i.e. >10.000EUR/m²), il serait probablement redevable de l’ISF.
           » appartement de 110 m² dans le 10ème arrondissement parisien dont il estime la valeur à 837.000 euros. Il a acheté cet appartement en 2014 pour la somme de 800.000 euros »

          1. Pheldge

            ça fait 7600 € du m2 à l’achat … je doute qu’il ait pris 31 % en 5 ans pour atteindre les 10 K€ le m2 Et c’est vers République , Gare de l’Est, colonel Fabien, c’est pas l’Etoile ou la Madeleine !

              1. Calvin

                Depuis l’obligation de diffuser le patrimoine des ministres, le prix au m2 annoncé par les nantis de la République est une énorme blague.

                Ou alors, ils sont tellement mauvais payeurs, dégradent leur patrimoine, sont d’une crasse ultime qu’ils en diminuent la valeur foncière…

                1. Theo31

                  Ils sont degoche, ils ne vont pas avouer qu’ils vivent dans les plus beaux quartiers, que leur progéniture fréquente les meilleures écoles, qu’ils se sont enrichis sur le dos des sans dent qu’ils évitent de fréquenter pour ne pas se prendre des baffes.

    1. Pythagore

      « le patrimoine personnel de JLM surprendrait beaucoup… »
      Oui mais JLM a trouvé la parade rhétorique: lui il est juste riche. Ceux qu’il dénonce, ce sont les ultra-riches.
      Je serais curieux de voir en pourcentage du nombre de gens, parmi les 1% qui gagnent le plus, combien ont fait leur fortune grâce à l’état. Je pense en particulier aux nombreux représentants télévisuels.

    2. Theo31

      Il n’était plus élu mais profitait toujours d’une voiture avec chauffeur, ce qui lui valut un avertissement solennel du préfet. Sans parler du poste qu’il a donné à sa fille sans appel d’offre.

        1. Gosseyn

          Cela me rappelle une énarque qui trouvait toujours un peu d’argent public pour payer sa note de taxi. Preuve que cet argent est propre ( »blanchi »), puisqu’on ne lui en a guère tenu rigueur.

            1. lxy

              Oui , mais ce n’était pas perdu pour tout le monde puisque Rousselet, le fils du père (secrétaire général de l’Elysee avec Mitterrand) dirigeait la boîte de taxi G7 tout en étant Directeur Financier de la campagne présidentielle de Hollande. Je serai curieux de savoir quels taxis elle prenait avec tant d’assiduité.Elle n’est pas devenue présidente de l’INA pour rien.

  6. Infraniouzes

    Pour sur, mais la Gauche a une carte que n’a pas la droite ordinaire, voire raisonnable. Elle peut mobiliser en un clin d’oeil une armée de syndicalistes qui, avec ses dévoués militants, peut bloquer le pays en un instant. On peut ajouter les nervis de gauche, genre Black Blocs qui pourrissent les manifestations les plus sincères et les transforment en combat de rue: la presse bienpensante fait immédiatement le tri entre le bon grain officiel et la maudite ivraie de droite. Et puis la Droite n’aime pas les désordres: c’est mauvais pour les affaires. La Gauche le sait. Et quoiqu’il arrive, les subventions continueront de pleuvoir au nom de la paix sociale, du bien vivre ensemble, de l’amour des hommes entre eux. Les dés sont pipés. La partie est perdue d’avance. Si vous avez un peu d’argent en Suisse ou au Luxembourg, courez l’y rejoindre.

      1. P&C

        Normal, les blacks blocks sont les enfants de la bourgeoisie de gauche, et les futurs bourgeois…
        Et de toute façon, ce sont les sans dents qui payent les dégâts.

    1. lxy

      « une armée de syndicalistes ». Je me souviens d’une émission où un délégué syndical de la RATP était interviewé devant une caméra. Il dû interrompre l’entretien au motif qu’il devait participer à une manifestation de professeurs. Et sur ces parole il prit son drapeau de la CGT dans un coin de son bureau , toujours prêt à servir « pour la bonne cause ».
      La situation de la France est telle que les entreprises publiques et privées entretiennent des armées de délégués syndicaux payés à ne rien faire, et qui ont tout loisir pour participer à toute manifestation protestataire. C’est pourquoi on voit toujours des drapeaux rouges, quels que soit la mani. Aujourd’hui ils partipaient – tout en rouge, gilets et drapeaux – aux manifestations du personnel hospitalier …tout en blanc….

  7. Blondin

    La conclusion du billet est magnifique !
    J’ajouterai juste que si la gauche peut ainsi prospérer, c’est parce qu’on a la droite la plus émasculée du monde.
    La plus paresseuse aussi !

    1. Pythagore

      Il n’y a pas qu’en France que la droite est émasculée malheureusement, sinon les autres pays finiraient par nous ramener ds le droit chemin.
      Quand j’écoute les ceux qui se disent de droite, j’ai l’impression qu’ils n’ont tjs pas compris à qui ils avaient à faire: des black-blocks en colle blanc, des militants, des excités du bulbe, des prêcheurs, pas des gens qui souhaitent défendre un programme face à un autre.

  8. BORIE Jean-Marc

    Cette thématique vieille comme le clivage gauche-droite est sans intérêt : les sensibilités politiques relèvent de la personnalité intime, à décorréler donc de l’aisance matérielle. Il est absurde voire totalitaire de vouloir astreindre à la pauvreté (à la misère ?) quiconque afficherait une idée de gauche, surtout si on adhère soi-même aux valeurs de réussite et de compétition.
    De même les revirements et les trahisons sont inhérent à la politique en général, et en aucun cas une spécificité de gauche (ou de droite). Si vous êtes arc-boutés sur ce clivage d’un autre temps rassurez-vous : la gauche en soutenant l’islamisme est en train de se saborder au point de disparaitre du champ politique

    1. Allons bon, le clivage n’existe plus (« d’un autre temps ») mais la gauche existe suffisamment pour soutenir l’islamisme… Tout ceci est un peu confus.

      1. Stéphane B

        tout comme la gauche a soutenu le nazisme, dans un premier temps en luttant contre la germanophobie, puis en sabotant l’effort de guerre français à cause du pacte germano-soviétique, puis en collaborant ouvertement avec les occupants.

    2. Aelil

      « Il est absurde voire totalitaire de vouloir astreindre à la pauvreté »
      On dit juste que ce serait bien que les donneurs de leçons appliquent les leçons à eux-mêmes, pas qu’ils doivent être pauvre/miséreux, juste que ça prouve qu’ils sont d’une sacré mauvaise foi puisque leur modèle génial est avant tout préconisé pour les autres…
      En gros quand un mec qui a plus de pognon que moi me dit que je dois partager, je lui dit de commencer et que je m’alignerai sur ce qu’il gardera pour lui. Précher par l’exemple toussa toussa, je sais que c’est difficile à comprendre au pays du « cépapareil ».
      « De même les revirements et les trahisons sont inhérent à la politique en général »
      Oui mais ça ne dispose pas du même traitement ensuite (le point du billet) quand il s’agit de façonner l’opinion publique; un même crime (acte suffirait car ce n’est pas toujours illégal) devrait appeler le même châtiment, sinon c’est une « justice » à deux vitesses, bref pas vraiment juste (mais venant du camp qui veut corriger les inustices).

    3. Higgins

      « Il est absurde voire totalitaire de vouloir astreindre à la pauvreté (à la misère ?) quiconque afficherait une idée de gauche, surtout si on adhère soi-même aux valeurs de réussite et de compétition. » La réciproque est tout aussi vraie. La Gauche est totalitaire (c’est dans son ADN) de vouloir, entre autres coercitions, astreindre à la pauvreté au nom de son idéal tous ceux qu’elle désigne « riche ».

    4. Gosseyn

      @ J.-M. Borie : Le mot  »honnêteté » est aussi absent du vocabulaire idéologique de cette gauche que le mot  »amour » est absent du Coran, ce qui d’ailleurs ressort de leurs pratiques, et là vous venez nous vendre un sabordage politique ; or ces tendances sont ainsi faites pour s’entendre et ne manquent pas de sympathisants. Je me rassure donc en me disant que votre pipeautage ne sera pas cru.

  9. Kazar

    Forcément, tout va très bien se terminer : dans une telle manifestation, on peut tranquillement crier Allah Akbar dans les quartiers où ont sévi les terroristes islamiques, faire désigner par les mêmes islamistes les noms des ennemis (Eric Zemmour notamment), sans être le moins du monde inquiété et avec le soutien de la gauche. Un Booba peut menacer de mort une rescapée de Charlie Hebdo, aucun problème. Je recommande vivement la lecture du tome de Guerilla sorti il y a peu, et dont évidemment aucun média n’a parlé, son auteur n’étant ni inclusif, ni de gauche, mais très fermement opposé au « très bien vivre ensemble » …Moralité ? Il n’y en a pas, CPEF.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      cf :
      https:/ /www.causeur.fr/lodeur-de-la-poudre-168682

      Brighelli est un gauchiste, mais il essaie de comprendre le réel, donc il n’est plus tout à fait de gauche.

      1. Blondin

        Nonobstant un anti-libéralisme primaire et quasi hystérique, JP Brighelli est intéressant à lire car il a une certaine forme d’honnêteté intellectuelle. Et il écrit bien, ce qui ne gâche rien.
        On a quand même envie de lui dire que lui et ses semblables, qui ont un rôle important dans le débat d’idées depuis 50 ans, sont largement responsables de la situation actuelle.

      2. Pheldge

        @ Blondin : « On a quand même envie de lui dire que lui et ses semblables … sont largement responsables de la situation actuelle. » C’est ce que je fais assez régulièrement, tant le côté « ponce pilate » des commentateurs m’exaspère ! Ils vivent dans leur bulle, leur monde c’est l’EdNat, et c’est toujours la faute des autres …

  10. cherea

    Sinon être de gauche dans ce pays, c’est aussi être comme Thomas Piketty…qui réclame des taxes à 95% quand on touche plus de 120k€/an, qui demande une propriété sociale en opposition à la propriété intellectuelle, qui critique les milliardaires….mais on se demande Thomas, c’est marqué sur ton dernier livre, vendu à 2,5 millions d’exemplaires en 5 ans, 1€ par copie pour l’auteur (vraiment en tirant bas…ce serait plutôt 1.50-2€ ) ça fait 2.5 millions € en 5 ans, soit 500k€/an au minimum probablement le double, qu’as-tu fait de ce surplus de de 380k€/an, tu l’as mis dans un terrain agricole collectif ou autre coopérative du genre…ou plutôt dans un appart au centre de Paris, mais Thomas P., je comprends cette critique de la propriété privée…mais la propriété intellectuelle est aussi une propriété privée, pourquoi n’adoptes-tu pas ce nouveau modèle économique des créateurs de contenus sur YT ou autres, ou comme h16, mise à disposition gratuite du contenu, des idées et possibilité de tiper, tipee ou patreon…Mais oui Thomas P., critique radicale des milliardaires et des mastodontes du web mais pourquoi ton livre est-il toujours en vente sur Amazon au risque de contribuer encore plus à la richesse de Jeff Bezos…au coût de 25€, comme en librairie, alors qu’il est inaccessible à un Malien, à un Nigérien alors que ton livre Capital et idéologie…s’adresse à eux et leur explique que s’ils sont dans la merde, c’est la faute à Friedman et Von Mises..

    Bref, des livres sont taillés pour le Nobel comme des rôles au cinéma pour les Oscars, dans un cas on va chercher les statistiques sur les inégalités entre les castes des Bramanes et celle des intouchables au XIème siècle en Inde pour critiquer le libéralisme…mais c’est Esther Duflo qui l’a eu…ça pique un peu…
    Après s’être rêvé en Varoufakis français d’un Benoît Hamon en 2017, à qui on a dédié un film récemment, back to business, mais Nihil novi sub sole socialistarum (pas sûr de ma declinaison…)…On sait très bien quoi faire avec l’argent des autres et pourtant on ne le fait jamais avec le sien….bizarre…
    PS: J’avais rassemblé des idées pour critiquer en un texte le livre de Piketty mais ton texte h16 m’en donne l’occasion en moins de temps…même si c’est un peu au fil de la plume…

    1. Aristarkke

      La part du prix revenant à l’auteur doit croître selon un barème dépendant du tirage et il y a probablement des bonus intermédiaires

  11. Stéphane B

    Quand on parle de gauche, il serait intéressant de dire la gauche depuis le XXème siècle, car Bastiat était de gauche lui aussi. Or, je me vois mal mélangé Bastiat et les gus qui sont de gauche aujourd’hui sous la même dénomination.

    1. toto17

      Il reste un peu de Gauche (Michéa, ou Onfray) à mon sens porte encore des idées de Gauche.
      Les 2 ont été bannis par le camp du bien naturellement…

      Le reste du spectre lévogyre est devenu un simple ramassis de faiseur de leçons !
      La gauche capital, la gauche immigrationniste, la gauche réveuse, la gauche écolo-bobo, etc : le tout ne produit que de la moraline sirupeuse en format inter-sectionnel.

      Cette toute petite gauche n’est plus la Gauche, et les Français l’ont bien compris vu les résultats des élections.
      Reste les écolos qui peut apparaître comme une offre politique relativement neuve mais qui va rapidement de heurter aux murs du concret quand M. et Mme Michu vont devoir choisir entre être écolo et partir en vacances…

      1. P&C

        C’est la bourgeoisie, avec du virtue signaling… car ça permet de se draper dans la bien-pensance, de faire le donneur de leçons… sans que ça ne leur coûte rien.

        C’est juste une question de domination : les mecs au pouvoir veulent y rester, et corrompent l’une des seules armes des gueux : le langage.

  12. Alix

    Cet article est très bien, très vrai !
    J’ai toutefois l’impression que si on remplace « gauche » par « droite » et que l’on remplace quelques noms propres (?) par exemple « Mélenchon » par « Fillon » etc… l’article reste tout aussi vrai… Je me trompe ?

    1. Aelil

      Pour certains points (retournements de veste notamment) non (tu en te trompes pas), pour d’autres (comme la possession de comptes en banque dans d’autres pays) je renvoie au propos de l’article: « Eussiez-vous été de droite, voire pire encore, patron (quand bien même apolitique), l’affaire n’aurait pas été si simplement réglée ».

      1. Aelil

        En tout cas patron, pour quelqu’un qui n’est pas lu, votre billet trollesque nous vaut quelques apparitions divertissantes :p
        Bon après pour certaines je suis d’accord les auteurs n’ont peut-être pas lu le billet non plus… :p

    2. Theo31

      Malgré ses efforts (il a ramené le pedo de Blois, Hirsch et Kouchner), Fillon n’a pas reçu son brevet de compatibilité avec le kandubien.

    3. Val

      @alix Fillon serait président s il avait eu le label gauchiste. Facile de savoir qui est dans le camp des saints : l un est cloué au pilori, l autre peut tout faire et n a aucun tracas

  13. BDC

    Quand on est de gauche, on peut prendre l’avion sans polluer puisqu’on fait ses courses à pieds. On peut vivre dans l’Est parisien pour le vivre-ensemble, mais dans une résidence sécurisée. Se plaindre que le quartier se boboïse mais vendre l’appart au + offrant (un bobo, donc). Se domicilier dans un autre quartier pour que ses enfants profitent d’une mixité sociale intra-bobos. On peut chouiner pour payer + d’impôts, mais en les réduisant en déclarant ses charges déductibles. On peut vanter notre système social QLMENE, mais faire ses travaux au black. On peut faire l’éloge de la démocratie, mais vouloir péter la gueule à celui qui vote mal (vouloir seulement, hein). Non franchement être contorsionniste du cerveau à ce point, c’est pas donné à tout le monde !

  14. Chat de nuit

    Pendant ce temps, notre jeune suédoise perdue en Amérique, a (malheureusement) trouvé un moyen de revenir sur le vieux continent…. Avec un autre bateau…. C’est bon, les journalopes vont pouvoir en faire leurs choux gras pendants ces prochains jours….

  15. Dr Slump

    En France, et partout dans le monde occidental, les socialistes aiment passionnément le chômage, la pauvreté, la souffrance, la violence et la guerre, ça fait tellement de gens à secourir, à aider, à protéger! Ca leur donne du travail, et de l’importance, et de la vertu, que de pouvoir seulement s’exclamer « non! cétropinzuste! je suis contre! « , et, concernés au plus profond de leur être, ils s’emploient donc à alimenter avec ardeur tout ce cortège de plaies humaines.

    Oui, le socialiste aime tellement dénoncer la galère, les rameurs, le tambour et le fouet qu’il fait tout pour qu’il s’en affrète toujours plus. Ainsi il crée toutes sortes de lois, de procédures, de normes, et de contrôleurs qui vont précisément devenir les tambours et les fouets qu’a tellement à coeur de combattre. On va penser: en fait, le socialiste devient l’esclavagiste à la fin, mais non: le socialiste est l’esclavagiste dès le début. Le socialiste inverse le sens de ses mots et actions, il corrompt, pervertit, et détruit ce qui fait la dignité humaine en prétendant la défendre à la place des concernés.

    1. Theo31

      Tu as ou oublié le plus important : le socialiste voue un culte pathologique au pognon des autres avec lequel il croit s’acheter une bonne conscience.

      1. Dr Slump

        C’est bien que ce je dis pourtant: quand on est esclavagiste, on vit du travail des autres, et comme l’argent, c’est le produit du travail…

        1. Chat de nuit

          Le socialiste est un parasite, il exploite les ressources des autres au détriment de ces derniers. De plus, il est capable de modifier le comportement des ses hôtes afin d’assurer sa propre multiplication. Et on peut pousser l’analyse plus loin si il le faut….

          1. Calvin

            Les socialistes peuvent avoir un travail, hein, ils ne sont pas tous politiciens.
            Mais le fruit de son travail ne suffit pas : il faut prendre aux autres, présumés plus riches.

    2. Lone

      « Je n’ai jamais oublié que l’objectif inavoué du socialisme – municipal ou national – était d’accroître la dépendance. La pauvreté n’était pas seulement le sol nourricier du socialisme : elle en était l’effet délibérément recherché. »
      Cette phrase de Margaret Thatcher (Sancto Subito!) résume tout de la philosophie des socialistes, de gauche comme de droite (drouauche?) qui ont, sont en train ou vont ou re-vont nous gouverner.
      CPETF.

  16. channy

    Petit incident assez drolissime à l’aeroport lyon saint Exupery, ..on attend les reactions…islamophie? anti-semitisme? la faute à pas de chance ?( car bien sur personne dans l ‘aeroport ne savait qu autant d avions allait atterrir ce jour la lol)

    https://fr.sputniknews.com/france/201911121042417021-des-voyageurs-en-provenance-disrael-ont-ils-ete-discrimines-a-laeroport-de-lyon-saint-exupery/

    Des voyageurs arrivés le 10 novembre de Tel Aviv à l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry ont dû attendre leurs bagages pendant environ deux heures. Ils les ont finalement récupérés, après une altercation avec des bagagistes. Si ces derniers expliquent le retard par un manque d’effectif, les voyageurs évoquent eux un certain antisémitisme.

    1. Stéphane B

      Ce petit rodéo est aussi culotté. J’aimerais bien connaître les noms et les quartiers d’où viennent ces djeuns.
      https:/ /www.20minutes.fr/faits_divers/2639107-20191029-mulhouse-font-rodeo-urbain-juste-devant-commissariat-quatre-interpellations?xtor=SEC-213&utm_campaign=taboola

    2. Calvin

      Lu ces derniers jours sur Tweeter : une israélite qui appelle le centre d’appels Orange dont l’interlocuteur lui dit qu’Israël (où elle souhaite appeler régulièrement son fils) n’existe pas et qu’il ne connaît que la Palestine.

    3. pl00tarke

      Pourquoi revenir en France, aussi ?

      Après avoir milité des années durant pour l’envahissement par tout ce que l’Afrique compte de sauvages acculturés et plus ou moins musulmiques, BHL, Kouchner and co. ne devraient pas être surpris de découvrir que même les chariots à bagages sont devenus antisémites…

    1. Qu’aurait-on entendu s’il s’était agi d’une mosquée !
      Comment aurait-ce été étouffé quand on aurait découvert que c’était l’extrême-gauche et pas l’extrême-droite !
      Intéressant.

      1. Opale

        Cela ne rentre en effet dans aucune grille de lecture connue, on n’est pas sortis de la berge pour se dépatouiller de ce bug de la matrice.

            1. P&C

              Les racailles exercent une certaine fascination sur le bobo… d’autant plus qu’ils ne se fréquentent pas.

              Le bobo admire la violence, la propension au pillage, le langage cru des racailles… car lui ne le peut pas, il doit préserver son vernis social pour maintenir sa domination.
              D’un autre coté, la racaille admire la thune du bobo et son machiavélisme.
              Ils se rejoignent dans leur haine/mépris du français de base.

              1. Ce n’est pas de l’admiration, c’est un autre mécanisme, le même qui pousse à boire de l’alcool ou à se prendre un rail de coke si c’est encore subversif, rien d’autre.

    2. Gosseyn

      Le Figaro, devenu idéologiquement de gauche politiquement correcte a laissé passer UN commentaire, sous son article ; pourtant le sujet était  »brûlant », si je puis dire !

  17. Al Bundy

    « Le défaut de consentement ne suffit pas à caractériser le viol. Encore faut-il que le mis en cause ait eu conscience d’imposer un acte sexuel par violence, menace, contrainte ou surprise »

    Finalement le non lieu est réexaminé, mon ministrion de votre pognon va de plus encombrer les préchoirs mais toujours avec votre fric. Heureusement, on ne verra pas sa tête à clac.

    Comment fait chiappa pour partager la même tablée chaque lundi reste un mystère

  18. Fll

    Bon, rien a voir, mais pour les anciens du site, qui me connaissent depuis qq années, oui je suis en sous marin depuis tout ce temps 😀
    Alors, jetez un coup d’oeil sur ce nouveau navigateur, honnetement il m’a l’air plutot bien.
    https://brave.com/download/
    Comme d’hab, c’est pas de la pub, mais justement un navigateur qui bloque tout.
    P’tre que le patron peut aussi nous donner son avi dessus. Comme il a toujours une longueur d’avance …..;)

    1. Il est très bien. Il faut que je me pousse aux fesses pour configurer le blog afin de le supporter puisqu’il permet de rémunérer les pages vues en crypto 🙂

      1. Fll

        D’ou mon Email 🙂
        Je l’utilise depuis peu, remarque normal, la V1 officiel est d’aujourd’hui, (version stable) il n’y a que qq popups qui me genent de temps en temps, pour proposer de donner ses bats (monnaie du navigateur) à des fondations type lute contre le Lupus. Mais cela me parait etre de bonnes guerres aussi 🙂

  19. Citoyen

    Eh oui, H16, … le fait que cette gôche, qui n’hésite plus à se rouler dans la fange islamo-gauchiste, en caressant la pire clientèle dans le sens du poil, comme le Marwan Muhammad, celui qui fait scander les cris de rassemblement de ses arriérés mentaux ( le fameux : « Allezausnackbar ! »), se promenant, bras dessus, bras dessous, avec cette engeance, en espérant par là, assurer ses fins de mois sur le dos des contribuables, est à gerber …
    Dans ce cloaque, le PS soutient moralement, en se pinçant le nez, pour espérer un retour sur investissement, mais honteux, n’est pas présent ! … (On veut bien servir de caution morale, mais sans se compromettre personnellement) ….
    Pourtant dans ce ramassis de rebuts de gôche, il en reste quelques rares (dont on se demande ce qu’ils font là) comme Céline Pina, qui, relevant le niveau, méritent d’être lu … :
    https:/ /www.lefigaro.fr/vox/societe/marche-du-10-novembre-le-jour-ou-des-elus-de-la-republique-ont-defile-contre-la-republique-20191111

    1. Val

      @elie deux points : la honte collective tout comme l’intérêt général n’existe pas . Il y a des allemands qui ont eu honte, des français aussi d’ailleurs et d’autres non. De plus avoir honte c’est ne pas être tout à fait mort pour la vie , les bourreaux n’ont justement pas honte . Je nomme cette caste nombreuse les « honte de rien » , ceux là ne déçoivent jamais -si je puis dire- dans l’ignominie et notre Jean Luc vient de faire une entrée fracassante dans le club. (petit aparté: je me suis toujours posée la question du jeu de JLM sur l’échiquier politique, il est presque trop « beau » pour être vrai, ses positions ruinent sont parti , on dirait presque un fait exprès, en 2017 c’était un réel danger et aujourd’hui il a réussi (?) dans un contexte économique et politique gilets jaunes qui pourrait être bougrement porteur à fusiller son parti)
      Quant à notre beau pays je reste confiante, nous avons une bonne tradition d esprits rebelles. Et nous voyons sous nos yeux se lever des voix qui contestent de tous bords . C’est très intéressant : de nouveaux contours sont en train de se dessiner : jusqu’ici le combat des idées tournait autour de l’économie . Je vois poindre le débat de valeurs : ces idées transcendent les camps . C’est passionnant car cela touche pour moi aux fondamentaux : pourquoi la liberté , l’égalité des droits etc.

  20. Elie

    @Val, je suis moins confiante que vous quant à la suite…
    Et quand je parle de honte, je ne parle pas de ce sentiment hautement nécessaire qu’est la honte ressentie après la faute commise.
    Je veux dire par là qu’un jour la France devra porter le poids d’une responsabilité collective.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.