Bruno Le Maire et sa souveraineté à prix modique

Retroussant ses manches, non pas pour se faire vacciner mais bien pour bouter l’étranger venu jusque dans nos bras épouser nos grandes surfaces, il avait brillamment débuté l’année en refusant médiatiquement le rapprochement entre le canadien Couche-Tard et la chaîne Carrefour : afin de garantir une souveraineté totale à l’appauvrissement de notre pays, Bruno Le Maire avait fait barrage de son corps et de son ministère aux cousins d’Outre-Atlantique.

Et ce fut un indéniable succès puisque, grâce à ses efforts déployés pour garantir la souveraineté du pays sur le plan alimentaire et celui du papier hygiénique, les actionnaires du groupe Carrefour ont héroïquement échappé à la surenchère boursière du canadien sur leurs actions.

La victoire fut âpre mais belle puisqu’elle aura permis au pays de conserver Carrefour, d’éviter que ce groupe ne dispose d’un peu plus de 3 milliards d’euros de capacité supplémentaire d’investissement, qu’il puisse ainsi baisser ses prix, améliorer l’expérience de ses clients et fournir de nouvelles opportunités sur le territoire.

Ouf, la France l’a échappé belle et, grâce à la judicieuse fermeture continue et arbitraire de ses petits commerces, de ses bars, de ses restaurants, de ses coiffeurs et d’une myriade d’autres activités qualifiées de « non-essentielles » par des élus véritablement essentiels, la croissance française se targue maintenant d’un avenir radieux.

Oui, les calculs du Bruno d’Agen de Bercy sont formels et moyennant une manutention musclée des chiffres et des statistiques, on arrive à l’étonnante conclusion qu’on s’en sort « plutôt » bien : selon le ministre de ce qui reste d’économies, la croissance française devrait montrer son « immense capacité de rebond » d’ici la fin de cette année.

Capacité de rebond qui a pour le moment essentiellement reposé sur celle de l’État à distribuer l’argent gratuit des autres, et surtout sur l’incapacité (involontaire) des administrations et des ministres à pousser leur pouvoir de nuisance à 100% : devant le désastre de 2020 qui ne fut évité qu’aux prix de sacrifices économiques phénoménaux, d’un endettement galopant et de milliers de faillites repoussées à plus tard, on imagine sans mal que l’année 2021 ne sera que difficilement meilleure.

Seul un arrêt total des gesticulations bureaucratiques, administratives et ministérielles pourrait donner un réel espoir d’amélioration pour nos entrepreneurs. Malheureusement, ce n’est pas le chemin que prend le guilleret Bruno, qui a d’autres idées en tête.

En effet, le ministre n’en a pas fini avec ses vigoureux sabotages interventionnismes économiques : l’actualité est en effet pleine de ces moments cruciaux où la parole du ministre s’avère essentielle pour tout bloquer, tout désorganiser ou tout flanquer par terre (panachage possible).

Ainsi, toujours au motif de cette souveraineté qu’on a de plus en plus de mal à définir clairement mais qui semble impliquer toujours plus de petits doigts boudinés de l’État dans toujours plus d’activités du pays, Bruno a décidé d’intervenir promptement lorsque Veolia a déposé une offre publique d’achat sur Suez.

Vite, même si le ministre n’en a pas le pouvoir, saisissons l’Autorité indépendante des marchés financiers ! Vite, même si cela constitue une ingérence illégale, une inégalité de traitement manifeste et probablement au détriment des actionnaires concernés, interposons-nous dans cette enchère publique entre sociétés privées françaises ! Il ne faudrait pas qu’un fleuron français tombe dans l’escarcelle d’un fleuron français !

Ainsi, c’est encore de la souveraineté qu’il s’agit lorsque Bruno se rend compte, tout à trac, que des puces électroniques viennent à manquer dans certains procédés industriels français !

Horreur, comme les vaccins, les masques, les réactifs pour tests, les machines PCR et tant d’autres choses, le ministre s’est rendu compte que la France ne produit plus trop de choses sur son territoire devenu un simple arrêt touristique pittoresque par la multiplication de politiques industrielles, fiscales et sociales parfaitement idiotes que lui et ses prédécesseurs se sont acharnés à imposer.

Or, pour contrebalancer l’incessant interventionnisme étatique, les trouzaines de mouvements de bras et de petits coups de mentons des ministres de l’Économie sur les 40 dernières années au moins, l’actuel tenant du poste propose une nouvelle couche d’interventionnisme étatique, une nouvelle brouettée de mouvements de bras et les inévitables petits coups de menton qui l’accompagnent.

Cependant, tous ces mouvements, toute cette belle souveraineté, il va falloir les financer.

Malheureusement, les impôts sont au plus haut (la France est au top des pays de l’OCDE) : on n’a jamais autant prélevé à tout le monde en échange de services de plus en plus minables voire contre-productifs (comme l’a illustré la crise sanitaire).

Malheureusement, les contraintes administratives n’ont jamais été aussi fortes. Le niveau bureaucratique a atteint des niveaux véritablement ubuesques où absolument tout ce qui n’est pas interdit est taxé et décrit avec force dossiers administratifs en triplicatas et tombereaux de pièces justificatives, et ce sans même parler encore de la crise sanitaire, prétexte ultime du gouvernement à une nouvelle tempête de complications et de vexations.

Malheureusement, le moral des Français est au plus bas et si, au contraire du rêve américain, le rêve français n’a jamais pris corps, la douceur de son art de vivre, lui, a bel et bien existé. Or, il semble s’être évaporé quelque part entre cette arsouille de Mitterrand et ce freluquet narcissique de Macron pour être remplacé, sous le mandat de ce dernier, par une sourde colère qui monte chaque jour un peu plus.

Les mouvements de petit bras de Bruno (et des autres ministres du reste) ne font absolument rien pour redonner espoir aux Français : on s’agite, on bricole, on se mêle de tout, on met des bâtons dans les roues et on présente la moindre tempérance, le plus petit répit dans les vexations fiscales comme « une grande mansuétude ».

Au lieu de libérer les énergies, ces andouilles les emprisonnent ou, pire, les font fuir dans ces pays où elles peuvent s’exprimer. Au lieu de redonner du souffle à ce pays, ces ministres lui pompent l’air. Et le seul gel de dépenses fiscales qu’ils proposent, c’est un gel très proche de la vaseline.

J'accepte les BTC et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires283

  1. Le Gnôme

    La Franxe ressemble au gugusse qui se jette du haut d’un gratte-ciel de 90 étages et se dit en passant devant le 40ème jusqu’ici, tout va bien.

  2. Pythagore

    « Sauver » un distributeur pour taper sur la tronche des agriculteurs, c’était utile, la sécurité des rayons est assurée mais ils seront vide comme en DDR.

  3. Theo31

    J’ai mis deux jours à trouver un supermarché à ville qui ne bloque pas les clients à l’entrée dès 17.30.

    Le socialisme ne peut être que national puisque les frontières sont fermées non pour empêcher les étrangers d’entrer mais les indigenes de sortir.

    En Russie, on savait des 1920 que le communisme ne fonctionnait pas. On a passé 70 ans à réessayer toujours sans succès. En France, ça fait un peu o’us de deux siècles, et toujours pas d’étincelles dans la tronche des dirigeants.

      1. Gerldam

        C’est pourtant au début du XIXème siècle qu’est né le socialisme. Et où? En France pardi! Seul pays où des idées aussi folles que désespérantes ont pu naître. Depuis, l’étatisme n’a fait que croître et embellir. Citez-moi une seule période où le nombre de fonctionnaires a été divisé par 2, ou même réduit de 20%?

        1. P&C

          La pandémie de peste noire.

          Le grand niveleur est le moyen le plus efficace pour remettre les choses en place, même résoudre les inégalités.

          1. pabizou

            Fais chier avec tes inégalités, ras le bol des abrutis qui nient la réalité . Le monde est inégal et alors? Tu trouves anormal que celui qui se bat s’en sorte mieux que celui qui pleurniche qu’il a droit à … sas rien faire pour l’obtenir en pillant le 1er par état interposé? Pas moi et merde aux démagogues et autres clientèlistes

            1. Husskarl

              Force est de constater, même si celles ci sont naturelles, que lorsqu’elles deviennent trop fortes, ça ne se termine pas forcément bien.

              1. pabizou

                Elles deviennent obligatoirement trop fortes dans un monde de chochottes déresponsabilisées qui passent plus de temps à se regarder le nombril qu’à chercher des solutions par eux mêmes

                  1. P&C

                    En fait c’est simple : pour qu’une société fonctionne, il faut qu’elle maintienne une certaine cohésion.

                    Cela passe par un classique « nous contre eux », une religion, mais aussi par le fait que « la majorité s’y retrouve ». Or si tu laisses faire, loi de pareto oblige, un tout petit nombre concentre presque tout, et l’immense majorité n’a presque rien.
                    Pourquoi ces gens qui n’ont presque rien continueraient à contribuer à une société qui les dessert, même à la défendre en cas d’attaque ?
                    C’est comme ça que les ottomans ont créé leur base de population : en la convainquant qu’elle serait mieux sous leur férule que sous celle de leurs rois d’origine.

                    Les inégalités sont inévitables : non seulement les hommes ne sont pas égaux, mais en plus, plus une société est complexe, et plus elle se hiérarchise.

                    « L’intérêt » du grand niveleur est justement de réduire les inégalités en simplifiant largement la société en la décimant. Va demander aux mayas si ce n’est pas efficace, ils sont passé d’une civilisation urbaine fortement inégalitaire à un retour au stade de villages paumés dans la foret…

                    1. durru

                      Voilà pourquoi les sociétés non-libérales sont finalement assez cycliques : dès qu’une partie assez importante des individus ne sont plus intéressés par le développement de l’ensemble, car cela ne leur apporte rien, l’ensemble s’écroule.
                      Et comme la plupart des sociétés ne placent l’individu en tant que tel que bas dans la hiérarchie…

        2. Theo31

          La première république, c’était du socialisme, avec son cortège d’exterminations, la faillite de l’Etat et la misère généralisée.

            1. Pierre 82

              Et assez bizarrement d’ailleurs, le seul président de la deuxième république est devenu empereur juste après, et il faut bien dire qu’au niveau économique, il a plutôt bien géré et a permis à la France de retrouver une vraie prospérité et à rattraper son retard en une vingtaine d’années. Avant lui, le règne de Louis-Philippe a été également un assez bon succès sur le plan économique.
              C’étaient les « parenthèses libérales » de la France au XIXème siècle.

              1. Husskarl

                Quand on travaille pour ses enfants, on travaille généralement un peu mieux.
                Quand on fait des choses dont on n’est pas responsable durant 5 ans ou 10 ans maximum, on s’en fout plus facilement.
                C’est assez logique en fait.

            2. Jacques Huse de Royaumont

              Les ateliers nationaux ont ouverts en février 1848 et ont été fermés en juin de la même année, ce qui a entrainé la seconde revolution de 1848…
              Le prince Louis-Napoléon ne fut élu qu’en décembre, au grand dam de tous les intellectuels de l’époque qui ne voyaient en lui que « une espèce d’aventurier sans scrupules, et d’arriéré mental ridicule, un mélange de satrape débauché et de démagogue fumeux, bref un pantin insignifiant ». C’est ce personnage qui a modernisé la France comme jamais personne ne l’a fait, ni avant, ni depuis.

              1. Aristarkke

                Trois/quatre mois seulement pour déglinguer le concept d’une production économique sans débouchés…
                À cette époque là, on savait arrêter les frais rapidement…

  4. Calvin

    Oui, ce pays est foutu parce que cette tendance mortifère, initiée par Mitterrand, et jamais réellement contrecarrée sinon accentuée, ne sera pas stoppée.
    Il faudrait plusieurs quinquennats successifs pour inverser les bêtises de 40 ans, or, un président est jugé sur 5 ans. Il doit juste « tenir »…

              1. Jacques Huse de Royaumont

                Tacite et Suetone, en particulier, lui ont taillé un costard. L’un était sénateur mais homo novus et l’autre chevalier. Mais ils servaient le régime suivant. Les historiens chrétiens en ont rajouté une couche, les persécutions suite à l’incendie de Rome ayant laissé des souvenirs cuisants.
                Néron n’était sans doute pas aussi mauvais que sa réputation, mais il était tout de même très mauvais.

                1. Husskarl

                  Celui là aurait assassiné Tibère, mais ce n’est qu’une légende. Le romain égyptiannisant a été plus simplement assassiné par les prétoriens.

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Il avait mis en place le RSA et la ligue des champions gratuite, plus quelques spoliations de riches à grand spectacle. De quoi satisfaire les bas instincts de la foule.

      1. Calvin

        Bah choc pétrolier toussa, je peux comprendre.
        Mais les années 80 marquaient un retour progressif de la croissance, et le vieux miteux a tout saccagé pour des années…

  5. Murps

    Quand on pense que ce type tenait un discours pseudo libéral pendant la campagne des primaires LR , raccrochant ses wagons à ceux de François Fillon…
    Y a un côté Talleyrand chez Lemaire, la vision stratégique et le talent en moins.

    1. Gerldam

      Oser comparer le génie de Talleyrand avec le nullissime ministricule de Le Maire!
      Le grand homme d’état doit se retourner dans sa tombe.

      1. heli0gabale

        + 100

        Talleyrand est un des rares politiciens pour qui j’ai un peu de respect.
        Guitry lui avait rendu un superbe hommage dans Le diable boiteux.

    2. Jacques Huse de Royaumont

      Lemaire, ce n’est pas Talleyrand, mais « t’as les ronds », ce qui convient bien mieux à sa dignité de minus de l’économie.

    3. Aleph

      Même en laissant de côté vision et talent, c’est totalement méconnaître Talleyrand.

      Autant vouloir comparer une oie à un manuscrit génial écrit avec ses plumes. Ce ne sont tout simplement pas des choses de nature vaguement semblables.

    1. Lorelei

      Ca va bien marcher! On décroit tellement en ce moment que bientôt, les autres pays d’Europe nous achèteront nos coupons de non-polluants pour faire baisser leur quota carbone, comme ils les achetaient aux pays africains.

    1. Husskarl

      Miam, voilà qui nous rappelle de brillantes époques…
      Vivement que les biens des dénoncés soient mis au enchères, 50% pour le sycophante et 50% pour l’état.

  6. Gerldam

    Je commence à en avoir ras la casquette d’entendre parler de cette stupide « transition écologique » à longueur de temps. Cette idéologie mortifère finira par mettre le pays par terre, parce que les crétins qui nous gouvernentt y croient, alors que dans d’autres pays on fait semblant: regardez vers l’Est.

    1. pabizou

      Ils n’y croient pas, ce sont juste des salopards qui s’en servent pour faire avancer leur agenda . Ceux qui y croient sont les français aculturés par 75 ans de démolition de la pensée critique

    2. k2000

      carrefour on s’en branle, c’est localisé et faible. aucun intérêt pour 3 milliards d’investissement. y sont nettement plus occupés à affiner Hercules pour désosser EDF à 83% spoilable et avoir la main mise sur l’Energie qui est le nœud du pb actuel avant que ca ne devienne l’eau.

      attends un peu qu’ils annoncent officiellement qu’edf soit coupé en 3, le coté commercial privé pour la finance, le coté gestion de centrales pas rentable pour le publique, et la 3° nuire à l’hydroelectrique.

      ca va être un lisbonne ++ le truc, les gens vont dire non, ca se fera quand meme, et au bout de 10 ans le kwh sera à 50ct au lieu de 18ct. et les gens auront toujours pas compris pourquoi.

      pour les EV…
      rapide calcul de 60% de taxe pour le carburant actuel,
      pour 600km, on part sur 1.40 le L pour une conso de base de 6L au 100
      reservoir de 40L, 56€ le plein, 34€ pour l’etat par plein pour 600km.
      15kkm/an = 850€ de taxe, pour 25kkm/an =1416€

      une batterie de zoé c’est 52kwh, 390km en mesure officielle harmonisée d’autonomie, donc en réalité moins les mensonges et en t° moyenne on va dire pour être gentil 275km et pour vraiment faire un compte rond on pousse à 300km.

      prix actuel tout tout compris avec abo et cie c’est de l’ordre de 18ct. donc la charge fait 9.3€ euros, x 2 pour avoir l’equivalent et en arrondissant à la baisse pour être sympa, 18€ pour 600km.

      on en tire les conclusions qu’on veut. personnellement, la transition écologique c’est de la décroissance.

      1. pabizou

        « Carrefour on s’en branle… » Pas d’accord, carrefour est une boite privée, l’état n’a rien à dire, point barre . Quant à EDF, qu’ils démantellent ou pas ton électricité augmentera tant qu’il mettra les pattes dans les ENR . Qu’on foute en l’air ce monopôle en arrêtant de subventionner ces merdes disfonctionelles et en les laissant utiliser un réseau parallèle tu verras combien de temps il faudra avant que les abrutis se réveillent en voyant leurs factures et que ce bousin disparaisse, surtout s’il doivent financer les centrales d’appoint pour assurer la continuité du service

        1. k2000

          Je vois ce que tu veux dire, cependant, les enr n’ont rien à voir dans l’equation qui pousse à augmenter le prix c’est la legislation européenne qui ordonne à la france de relever le montant car les autres ne sont pas compétitifs sur le marché de l’energie, bruxelles veut détruire le monopole à la demande des autres pays qui nous entourent. ca n’a rien à voir avec les investissements dans les enr. on a juste eu l’idée du siècle après la guerre de faire du nucléaire civil, c’est tout.

          Je pense pragmatiquement au fait que si tu touches au réseau de distribution de la bouffe dans un pays c’est la merde, surtout avec la situation déjà compliquée sociologiquement parlant, bouleverser une enseigne identitaire pilier de la grande distribution, c’est inapproprié au possible. je ne dis pas non, je dis pas maintenant.

          Edf qui lui est public et démentelable le sera pour somme d’interets et qu’on ne joue pas sur les mêmes echelles de montants ni de puissance géopolitique à terme du tout… edf dans 15 ans c’est synonyme de transport routier. c’est autrement plus complexe et juteux qu’un lot de supermarchés.

          j’ai autant peu de fois dans les enr que toi, mon propos n’a rien d’hostile.

          1. pabizou

            Il faut arrêter d’avaler la propagande du c’est la faute à l’europe . Si elle était justifiée tu pourrais t’assurer ailleurs qu’à la SS . Chaque pays a un droit de véto sur pas mal de sujet, s’il ne l’utilise pas tu en conclu quoi? que c’est la faute à l’Europe? Pas moi . Nous sommes gouvernés par des traitres depuis longtemps, c’est tout . La souveraineté énergétique de la France c’était le nucléaire et ceux qui font tout ce qu’ils peuvent pour le détruire sont chez nous d’abord . La commission peut bien proposer ce qu’elle veut il est toujours possible de dire non au lieu de signer . Quand aux ENR qui n’ont rien à voir dans le prix, regardes ta facture de plus près et on en reparle après . Si on avait financé du nucléaire avec ce qui est gâché pour les ENR depuis le temps que cette fumisterie dure on serait sans doute à l’abri d’un black out, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui . Que les verts fassent une jaunisse en même temps que Merkel qui s’est déculottée devant ces abrutis n’aurait eu aucune importance . Quand à démanteler EDF j’aimerai avoir un peu plus de détails avant de dire des conneries . Je doute fort que le nucléaire échappe au contrôle de l’état, les barrages ont pour la plupart besoin d’entretien couteux, suis pas sûr qu’ils se vendent aussi facilement que ça, la distribution est assuré au nom d’Engie mais de plus en plus de travaux de lignes sont sous traités, je ne vois pas trop ce qu’ils peuvent brader en fait . En plus si ça permet de réduire les coûts je ne vois pas où est le problème . Moins il y aura de fonx dans le bousin mieux cela vaudra . Il y a un gâchis sans nom dans cette boutique et ce n’est pas l’état qui y mettra de l’ordre, il a bien trop peur du pouvoir de nuisance des syndicats . D’autre part, casser ce monopôle sera bien plus facile s’il se compose d’entités plus petites .

            1. Higgins

              EDF est un village Potemkine. Hors nucléaire et hydraulique, c’est une petaudière sans nom où la notion la plus simple de management a disparu depuis longtemps. L’état du réseau électrique est désastreux. Pourquoi tout claque dès qu’il y a des intempéries ? La vitrine ne doit pas faire oublier l’insalubrité des locaux (et je sais de quoi je parle pour avoir sorti une personne de cette boîte d’une merde noire simplement pour avoir dit que l’empereur est absolument nu. Ça ne plaisait pas aux feignants officiels – l’heure du début du travail est l’heure à laquelle je quitte mon domicile – et au syndicat maison. Ça m’a pris plus de deux ans).

              1. pabizou

                Au niveau réseau pourri le téléphone n’est pas mal non plus, faut voir par chez moi . Il m’est arrivé une fois ou deux de me prendre la tête avec un type de l’entretien juste parce que mon nom n’était pas sur sa liste du jour alors qu’il bidouillait dans l’armoire pour réparer un de mes voisin et qu’il lui a suffit, au bout d’un quart d’heure d’engueulade d’appeler le service qui lui a envoyé l’adresse par mail .

              1. pabizou

                Tu as pensé à intégrer le surcoût de l’énergie « verte » au moment de l’achat par EDF ? La CSPE ne couvre pas tous les coût si je me souviens bien

              2. pabizou

                Les 5.8% ce n’est pas consécutif à un gel des prix tout à fait anormal précédemment?
                Hercule, je viens d’aller voir, inutile de crier avant d’avoir mal, rien n’est encore résolu et si ça risque de toucher des planques à copains il est un peu tôt pour se ronger les ongles

              3. durru

                « la troisième voie », celle qui permet aux ponx EDF de consommer de l’électricité presque gratos ? Qui permet de détourner des miyons pour la CCAS et la CGT ? Etc, etc ?
                Bossuet est ton ami 😀

              4. Pythagore

                Si l’état observe les conditions strictes avec la même rigueur que les max. 3% de dépassement budgétaire et les 60% de dette par rapport au PIB, y’a pas de souci à se faire.

  7. Philippe GUIEU

    « une myriade d’autres activités qualifiées de « non-essentielles » par des élus véritablement essentiels »
    ben non même pas, hélas, ils sont désignés par le premier ministre, vous savez, le technocrate polyvalent…
    ceci dit, oui, le truc non essentiel à virer d’urgence c’est ce ramassis de clowns ruineux et leur administration avec emploi à vie.

  8. Toto99

    J’ai suivi le lien « des puces électroniques viennent à manquer ». Bruno veut etre indépendant de l’Asie. Dans le photo du premier plan il y a un robot industriel fabriqué par le japonais Fuji !

    1. sam player

      Oui FANUC, filiale de Fuji qui dans les années 80 a pris en 10 ans 50% du marché de la commande numérique précédemment détenu par les américains à 100%.

      Et là ça fait 20 ans qu’ils en sont à la « fabrication dans le noir » : des robots fabriquent des robots sans aucune intervention humaine… plus d’une centaine par jour…

      1. Aristarkke

        Le film d’anticipation d’il y a 65 ans, « la planète interdite » est devenu réalité sur ce plan des machines qui en fabriquent d’autres, automatiquement…

        1. Higgins

          Superbe film avec Robby le robot.

          « Quelles que soient les intentions des hommes, il existe toujours en chacun une part d’ombre, un consentement au mal ; sans cesse à débusquer, selon les termes de la psychanalyse qui s’affirme alors, jusque dans l’inconscient de chaque être. » N’est-ce pas ce que nous vivons au quotidien avec le Mignon poudré et sa bande ?

    2. Arthur H

      Données du problème:
      – Intel a merdé à faire des puces inférieurs à 7 nm (un truc comme ça);
      – Taiwan a le monopole sur les puces encore pour des années;
      – la Chine veut intégrer Taiwan mais ce n’est pas réciproque;
      – l’UE, veut continuer à avoir de bonnes relations avec la Chine.
      – Taiwan use de son monopole à des fins diplomatique.

      Donc l’UE veut ses usines de puces.

      Cependant vouloir est une chose, avoir en est une autre.

      C. Gave affirme qu’il faut 2 ans pour fabriquer des puces … d’autres parlent de 10 ans pour arriver au niveau des taiwanais … mais les taiwanais, eux, c’est leur vie qui est en jeu ainsi je crois qu’il est illusoire de concurrencer leur puce.

      Il est à noter, également, que si les chinois envahissent Taiwan alors deux solutions sont plausibles:
      – les taiwanais détruisent leurs usines afin de ne rien laisser aux chinois;
      – les chinois arrivent à récupérer les usines et donc le monopole.

      Donc l’UE envisage de se protéger soit du fait de ne plus avoir accès aux puces taiwanaises car les usines n’existeraient plus soit du fait que la Chine puisse user de son nouveau monopole à des fins diplomatiques.

      Notez que vouloir construire des usines de puces, et le dire, le crier, dans la presse, est une communication à destination des chinois afin qu’il sache qu’ils sont entendus sur le sort de Taiwan.

      J’en viens donc à une conclusion: l’UE envisage réellement la possibilité de laisser la Chine envahir Taiwan. Si l’UE initie réellement son projet alors cela sera un signal; alors si j’étais un petit taiwanais soit j’achèterai beaucoup d’armes ou soit je ferai mes valises.

      1. Pierre 82

        @Arthur H: « l’UE envisage réellement la possibilité de laisser la Chine envahir Taïwan ».
        Comme si l’UE avait les moyens de s’y opposer !!!
        Ceci dit, j’ai passé 6 mois à Taïwan, il y a plus de 30 ans, et déjà à l’époque, ils se préparaient à ce que « Mainland China » les envahissent.
        Le pays s’appelait « République de Chine – Province de Taïwan », et se considérait comme un peuple en exil qui attend que l’usurpateur soit renversé pour pouvoir refaire l’unité. Paradoxalement, le désir de réunification est important de chaque côté du détroit.
        Le déploiement des militaires était permanent et on les voyait partout. Toujours en manœuvres, et une volonté farouche de ne pas se laisser faire. Je n’ai jamais été en Israël, mais j’imagine que c’est comparable: une armée très forte qui a le soutien total et inconditionnel de la population.
        Le psychodrame RPC / Taïwan existe depuis 1948, et n’a jamais vraiment baissé de niveau.
        La RPC aimerait l’annexer, aurait sans doute la possibilité technique et militaire de le faire, mais je pense que les dégâts seraient tellement colossaux pour eux qu’ils ne pourraient prendre possession que d’un champ de ruine.
        Tout ça pour dire que je n’y crois guère, à moins que les Chinois ne désirent juste les éliminer, et pas les annexer. Mais politiquement, même pour XI, je ne vois pas ce qu’il en tirerait.
        Soyons justes: je n’y ai plus mis les pieds depuis un bon moment, je n’y ai plus de contacts, il est possible que leur combattivité soit un peu émoussée.

        1. Courtial

          Depuis 30 ans il y a surtout eu la montée d’un mouvement véritablement indépendantiste à Taïwan, beaucoup de jeunes se sentent aujourd’hui Taiwanais plus que Chinois, et ne sont guère intéressés par la perspective d’une réunification. En tout cas c’est comme ça que je le perçois, mais je suis beaucoup plus familier avec le continent pour le coup…

          Militairement la Chine aura bientôt les moyens d’écraser Taïwan, en fait c’est probablement déjà le cas, mais j’imagine que tant que les US sont déterminés à ne pas laisser faire la Chine ne prendra pas le risque de s’y frotter.

          Diplomatiquement ce serait évidemment un mouvement désastreux, même auprès de la population du continent il ne faudrait vraiment pas grand-chose pour que le triomphe se transforme en désastre, même si on leur bourre le mou depuis l’enfance avec ça je pense que la plupart des Chinois ne soutiendraient pas une réunification « musclée » avec des milliers de morts et une occupation violente, ce sont des compatriotes après tout…

          Bref j’ai l’impression que les dirigeants chinois ont encore trop à perdre à tenter le coup, mais d’ici quelques années je ne sais pas. Il y a un an je n’aurais jamais pensé qu’ils mettraient un coup de canif dans le contrat avec le RU sur HK, et pourtant ils l’ont fait et c’est passé tranquille, donc Taïwan pourquoi pas après tout ? Est-ce que Joe Biden serait prêt à risquer un conflit ouvert pour cette petite île ?

          1. Pierre 82

            C’est vrai que le mouvement « indépendantiste » est maintenant majoritaire à Taïwan, mais je doute fort qu’ils se laissent faire aussi facilement que les Hongkongais, qui du reste, hébergeait beaucoup de politiciens favorables à Pékin, et c’est surtout leur attitude qui a permis à Xi de faire ce qu’il voulait. Comme quoi il n’y a pas que la France qui soit dirigée par des traitres.
            Je pense que le sentiment anti-Pékin est infiniment plus fort à Taïwan, et qu’ils se battront.
            Historiquement, les USA ont fini par reconnaître la RPC, sous Nixon, mais c’était surtout de la realpolitik. Parce que Depuis, les USA les ont toujours soutenus Taïwan, tout en ménageant les susceptibilités de Pékin, qui en a toujours joué.
            Nos amis Taïwanais ont probablement accueilli la victoire de Bide, assez tièdement, parce que je ne l’imagine pas du tout risquer quoi que ce soit contre Pékin.

            1. Arthur H

              La différence entre Taiwan et HK est que le premier est une île, il est ainsi bien plus difficile d’infiltrer la partie adverse pour les chinois.

              Je dis partie adverse car Taiwan n’a rien à voir avec la Chine en terme de culture d’autant, comme le souligne un commentateur ci-dessus, que cela des dizaines d’années que les tawainais sont pépouzes sans les bourrins communistes.

              Ensuite, je pense que HK représentait un outil de négociation dans le brexit: UE a dit aux anglais qu’ils pouvaient aller de faire mettre pour que UE soutienne HK et donc fasse pression, diplomatiquement parlant, sur la Chine.

      2. Deres

        Les chinois n’ont pas besoin d’envahir Taiwan. Ils font des ponts d’or aux ingénieurs taiwanais expérimentés (et qui parle leur langue) pour soi-disant monter leur propre production. Mais personne n’est dupe, c’est juste du vol de secret industriel via des embauches. 10% des 40 000 ingénieurs taiwanais du secteur travaillerait déjà sur le continent. Le gouvernement de Taiwan commence à réagir à cette hémorragie du secteur.

        https:/ /www.zdnet.com/article/thousands-of-taiwanese-chip-experts-moved-to-china-for-better-pay-reports/

        1. Pierre 82

          Oui, mais si la RPC attaquait Taïwan, qu’adviendrait-il de ces ingénieurs? Il n’est pas certain qu’ils continuent à travailler avec enthousiasme…

          1. P&C

            Corruption, femmes, et menaces sont des recettes qui marchent pour susciter des trahisons.

            Les mecs sont déjà trahi en allant en Chine, pourtant pays ennemi du leur, et « seulement » pour du pognon… il y a donc une faille à exploiter.

        2. Arthur H

          « Les chinois n’ont pas besoin d’envahir Taiwan »
          Si car c’est, pour eux, l’histoire.

          C’est l’histoire de Chine que de toujours tenir ses provinces; Taiwan est une province qui montre au monde la faiblesse historique chinoise.

          Bref.

      3. heli0gabale

        C’est pas qu’Intel a merdé à faire du 7nm c’est surtout que ces feignasses ont profité de leur situation de quasi monopole pour nous pondre du 14 nm pendant des années. Merci à AMD de leur faire bouger le fion.

        Pour le reste oui je comprends que l’UE se mette à chier mou à la perspective de voir Taïwan tomber, surtout que les chinois ont pas mal de plans moyennement sympathiques que ce soit pour Taïwan ou du côté du Cachemire, la période de paix actuelle peut se terminer assez vite.

        1. durru

          Ça m’amuse toujours autant de voir des ponx qui n’ont rien produit de leurs vies se mettre à discutailler sur l’avenir économique de leurs pays.
          Comme si leurs battements d’ailes auront un quelconque effet. Un papillon serait bien plus efficace.
          On peut déjà oublier que « l’UE » ait eu une quelconque opinion sur quelque sujet que ce soit 🙂

          1. heli0gabale

            Surtout que la crise du Covid a permis d’observer la plus totale inutilité de l’UE quand il est question de sujet sérieux. Au moins, ils ont pu mettre en œuvre une de leurs idées fixes : la transparence

      4. P&C

        Donc, on a une dépendance vitale à des produits, fabriqués loin, dans une zone politiquement bouillonnante…

        Il est grand temps de se trouver un autre fournisseur, voire de commercer à produire soi même, au cas où…

        Les recettes ne sont pas compliqués, Pierre le grand les avaient appliqué pour sortir la Russie de son sous développement de l’époque : sortir les biftons pour payer royalement des ingés étrangers ayant les compétences requises, et qu’ils forment les gens sur place.
        Ah, on me susurre que les caisses sont vides… et que nos propres ingés se barrent pour aller palper du bifton ailleurs, pendant qu’on importe en masse des hordes d’analphabètes.

  9. P&C

    Sur les puces, il a raison… mais c’est pas dur, même Pharaon le savait déjà : il n’est pas bon de dépendre des autres pour des biens essentiels lorsque la m*rde heurte le ventilo…

    Sauf que :
    – il ne fallait pas délocaliser…
    – relocaliser une production ne se fait pas d’un claquement de doigts (il a fallu 40 ans aux chinois pour sortir des clowneries de Mao et monter l’appareil industriel qu’ils ont aujourd’hui… et ils ont été largement aidés par la bêtise et la cupidité des occidentaux).
    – il faut des gens formés aux métiers pour faire tourner ce genre de boite. Pas sur qu’on ait la main d’œuvre, quant à la politique de formation professionnelle… on a vu ce que ça a donné avec les médecins et les infirmiers.

    1. durru

      « la bêtise et la cupidité des occidentaux »
      Non, ça s’appelle instinct de survie.

      « Pas sur qu’on ait la main d’œuvre »
      Ça pourrait très bien s’importer dans un premier temps, si vraiment nécessaire. Le vrai problème, c’est le manque d’attractivité.

        1. Husskarl

          Il y a l’instinct qui justement relève de l’immédiateté et la stratégie qui relève du long terme. L’instinct, chacun en est naturellement pourvu (sauf maladie dégénérative nommée gauchisme) mais la stratégie vient d’un régime qui a des principes s’appuyant sur le long terme.
          Les démocraties occidentales sont exactement l’inverse, le paroxysme du court-termisme.

              1. durru

                Rome, la république ? Ou l’empire ? Pompée, ou César ?
                Athènes, le royaume ou la démocratie ? Périclès ou Alcibiade ?
                La France, Clovis ou Dagobert ? Henri III ou Henri IV ?
                Etc, etc.
                La « continuité » est une légende. Il y a simplement des intérêts de plus long terme qui sont identifiés et acceptés par un certain nombre, mais qui peuvent très bien changer avec le temps.
                Le vrai souci aujourd’hui, c’est qu’il n’existe plus d’intérêt de long terme, ni au niveau de la population, ni des dirigeants (conséquence).
                Les mythes et autres religions étaient là pour fédérer les gens autour d’une « histoire » commune, ce qui était bien plus fort qu’un dirigeant de passage. Mais comme nous sommes arrivés à « la fin de l’Histoire »…

                1. Husskarl

                  Je n’ai pas parlé de continuité mais de long terme. Peu importe les changements. L’unification des trajectoires se faisaient en effet autour de la religion et parfois du principe de pouvoir qui en découlait.

    2. pabizou

      Un peu facile de réécrire l’histoire . Serait tu prêt à payer ton portable 4 fois son prix actuel? Quand à la bêtise et la cupidité des occidentaux il serait peut-être temps de se demander s’il n’aurait pas suffit de mettre en place les conditions pour qu’elle n’ait pas de raison d’être . Je ne sais pas, par exemple éviter des réglementations aussi stupides qu’inutiles, une fiscalité non paralysante, un état qui s’occupe exclusivement du régalien et retire ses gros doigts poisseux du reste et la liste n’est pas exhaustive . Quant à la formation le système suisse semble plutôt bien fonctionner mais, bon, l’état ne s’en mêle pas ou très peu

        1. pabizou

          Aucun pays n’est effectivement autonome, même pas les USA, c’est vrai mais il n’est peut-être pas utile de chercher le bâton pour se faire battre et de venir s’étonner après d’avoir des bleus . Supprime le droit administratif et le statut de fonctionnaire et je serais très surpris de voir des Le Maire, Pompili et autres abrutis continuer à nous baver sur les rouleaux en voulant s’occuper de ce qui ne les regarde pas

      1. P&C

        La souveraineté a toujours un prix.
        Je te rejoint sur le fait que décourager les boites à rester à coups de cerfas n’est pas une bonne chose à faire… une bureaucratie gargantuesque n’a jamais été gage de succès, surtout dans un monde en évolution rapide…

        1. pabizou

          Une bureaucratie gargantuesque ne peut pas être gage de succès, quel que soit le contexte, il arrive toujours un moment où son seul but est de garder ses privilèges et de continuer à parasiter la société civile . Chez nous il y a belle lurette que ce stade est dépassé .

          1. Higgins

            On a parfois de très heureuses surprises. Je rencontrais quelques difficultés avec l’administration de l’armée des Indes. Les contacts que j’avais eus avec une de ses représentantes depuis le 1er février ne m’incitaient pas à un optimisme béat (je traduis : j’avais affaire à une grosse connue doublée d’une feignasse hors catégorie). Hier matin, au téléphone, je tombe sur une personne charmante et toute à mon écoute. Je lui expose mon problème sans manquer de lui faire part de mon agacement devant le comportement de sa collègue. Elle me répond qu’elle a bien compris la nature de mes difficultés et qu’elle va s’en occuper derechef. Je lui transmets donc les rares documents, assez incompréhensibles pour celui qui ne maîtrise pas le langage administratif, que l’administration a daigné me faire parvenir. Vu le jour de la semaine et la complexité apparente du dossier, je lui indique même que je je ne m’attends pas à une réponse avant la semaine prochaine. Bien qu’elle parte en congés aujourd’hui pour une semaine, elle tient à m’assurer de sa diligence et de son engagement à répondre au plus vite à mes interrogations. Je raccroche à 10h30…
            A 13h45, elle m’envoie un mail où elle répond à toutes mes questions. Je la rappelle pour la remercier chaudement. Tout ça pour dire qu’il y a fonctionnaire et fonx. Les premiers sont remarquables, les seconds des purges à virer. Malheureusement, les premiers font trop souvent figure d’exception. La situation est devenue tellement critique que désormais, on éprouve une grande joie quand simplement, un fonctionnaire fait correctement le travail pour lequel il est payé. Dans mon cas, je dois ajouter avec célérité et efficacité. J’ai fait le nécessaire pour que la mauvaise en paye le prix fort. Ce ne sera pas grand chose mais c’est déjà une satisfaction.

            1. pabizou

              Major, le problème est beaucoup plus large que ça . Des feignasses incompétentes il y en a partout quelques unes et c’est inévitable . Le vrai problème serait plutôt de se demander à quoi mène cette obsession de vouloir confier à des agents de l’état ce qui peut être fait, et souvent mieux, par la société civile . Au nom de quoi un fonctionnaire dans un domaine non régalien peut avoir un statut qui lui assure une impunité quasi totale en cas de bourde . Si ton garagiste oublie de vérifier si son apprenti a bien resserré la roue de ta voiture, que tu la perdes en roulant et qu’il y ait des dégâts je lui souhaite d’être bien assuré, un fonctionnaire qui commet une erreur dans ce domaine ou dans un autre se retrouve muté, on lui fait les « gros yeux » et sa passe crème s’il y a des pénalités, c’est tes impôts qui les payent . On va où avec ce système merdique?

  10. pabizou

    En plus et non des moindres, tout ça nous éviterait de disserter sur les sacs à merde comme Le Maire, ou Pompili . Rien que ça déjà ça nous ferait des vacances

  11. Batistouta

    Une question politique à h16 : pensez-vous que les pingouins au pouvoir veulent ou espèrent que le covid et les mesures coercitives afférentes fassent partie des enjeux de débat de l’élection présidentielle ? Pensez-vous qu’ils agissent en ce sens ?
    Je vous remercie pour votre réponse.

        1. Student of Liberty

          Cela n’explique pas tout cependant: il reste une bonne centaine de pays qui n’ont pas d’elections présidentielles françaises à venir et qui gèrent la crise qu’ils ont créé eux-mêmes d’une manière tout aussi incompréhensible.

          1. Aristarkke

            Il n’y a pas d’élections présidentielles mais il y a des élections de PM qui détient le véritable pouvoir exécutif équivalent peu ou prou à celui de président.

          2. Batistouta

            Euh, il ne s’agissait pas de chercher des explications dans quelque direction que ce soit.

            Ma question me permettait de savoir si on allait être pris en otage jusqu’aux présidentielles. C’est ça qui m’importe. En effet, si les mesures coercitives liées au covid font partie des débats présidentiels, c’est parce qu’elles seront toujours en cours (logique).

            Le reste, les stratégies politiques des uns et des autres en France ou à l’étranger, ou que sais-je, je m’en fiche en l’occurrence.

            1. MCA

              @Batistouta 12 février 2021, 14 h 14 min

              Le pire qui puisse nous arriver est que cela réussisse.

              Persuadés qu’ils ont trouvé la martingale qui les maintiendra au pouvoir, ils risquent de rejouer le scénario jusqu’à plus soif.

              Cela dit, une fois la France ruinée pour de bon (et on y va tout droit), je sens moyen la continuité de l’entourloupe.

              1. Jacques Huse de Royaumont

                Les media pédalent comme des fous pour vendre la parole officielle. Regarde sur le plaquenil ou les vaccins, la fabrique de consentement tourne à plein régime. Le pire, c’est que pour l’instant ça fonctionne. Donc il vont promouvoir du Macron sauveur et qui a su avoir raison contre tout le monde.
                Et même dans un pays ruiné, ça peut continuer, en répétant en boucle que c’est pire ailleurs et en sacrifiant quelques boucs émissaires.

                1. Theo31

                  Une collègue voulait se faire vacciner. Quand on lui a remis un document de 24 pages avec un contrat de suivi pendant deux ans, elle a subitement changé d’avis.

                  1. durru

                    Un contexte particulier, pour avoir droit à 24 pages de contrat ?
                    Pour des personnes travaillant dans le domaine de la santé (donc à priori prioritaires), je n’en ai pas entendu parler.
                    La question est on ne peut pas plus sérieuse, comme le sujet d’ailleurs.
                    Merci.

                    1. theo31

                      Les guignols du ministère se couvrent. Un vaccin torché, des résultats insuffisants pour avoir du recul, toussa. Si la personne est malade, ce sera bien fait pour elle, fallait pas signer.

          3. Dr Slump

            Il y a convergence de:

            – campagne de manipulation chinoise (ex des types qui tombent raides dans la rue, gros fake repris tel quel par les stupides médias)

            – scénario épidémique attendu par les big pharma (voir la simulation de covid répétée en 2019, et soutenue par Bill Gates Interested Charity Inc.). Les épidémies de H1N1, grippes aviaires et autres étaient des coups d’essai, le covid19 en est l’implémentation

            – institutions internationales prêtes à toutes les compromissions pour se donner de l’importance et de la légitimité. Notons au passage que le directeur de l’OMS est notoirement vendu à la Chine, et que l’OMS ne peut pas se prétendre indépendante quand elle reçoit de tels dons de Bill Gates, tient encore lui…

            – états interventionnistes ou socialistes tirant parti de la situation, politiquement, financièrement, à des degrés divers, et reprenant curieusement tous les mêmes « éléments de langage », à base de grand reset, d’après covid et j’en passe

            Quand il y a convergence de manoeuvres ayant un tel impact, que la concertation entre tous ces intérêts ait eu lieu avant ou après le début supposé de l’épidémie ne change rien: dans les 2 cas, j’appelle ça un complot.
            Il faut sortir de la vision monarchique du complot, avec les félons qui se réunissent secrètement sous les torches dans une salle secrète pour organiser l’assassinat du souverain. Pour moi c’est dans la nature du pouvoir de comploter contre son cheptel de citoyen pour le faire aller dans le sens qu’il veut sans qu’il rue trop.

            1. Aristarkke

              « ex des types qui tombent raides dans la rue, »
              Bien peignés, bien habillés, propres sur eux, tombés pas comme les gros tas d’occidentaux le feraient, i.e. en vrac. Non, sur le dos, les bras bien rangés le long du corps, peut-être même le petit doigt sur la couture du pantalon…
              Obéissant jusqu’au bout pour que les croque-mort aient le moins de taf possible pour les mettre sur la civière…
              On est prié d’y croire…

    1. Deres

      En tout cas, le récent revirement de Macron contre un reconfinement est totalement lié aux futures élections et à sa popularité. On sent très bien, via la communication officielle, qu’il a volontairement laisser son propre gouvernement annoncer et travailler à un reconfinement pour mieux l’humilier en l’interdisant personnellement au dernier moment. C’est une posture très construite sur plusieurs semaines et mise en valeur par la presse de protecteur des français.

      Le même qui disait aux français de se taire car ils n’ont pas de conseil scientifique se met maintenant à se torcher avec son avis pour donner l’impression d’être plus proche du peuple …

      Bon si l’épidémie rebondit, le narratif changera bien entendu avec réécriture de l’histoire.

      1. Deres

        De toute façon, avec un confinement, on est déjà passé immédiatement à 120% de dette. Reconfiner nous couterait encore 20% de déficit en 2021 comme en 2020 nous menant à 140%. Et soyons réaliste, il faudra comme en 2007 plusieurs années pour rééquilibrer l’économie. Il a toujours été constaté que notre étatisation fait que nos reprise sont toujours très molles. Donc si cela se stabilise, ce sera en 2023 ou 2024 à au moins 150% ou 160% de dette. D’autant plus que vu notre faible compétitivité, les marchés perdus pendant la crise seront souvent récupérés par des concurrents étrangers. C’est ce que l’on a bien vu sur le médical : alors que c’est censé être un des points fort de notre industrie vu notre balance commercial dans le secteur, on s’est planté aussi bien sur les tests que sur les vaccins.

        De plus, le gouvernement va avoir beaucoup de mal à se sortir du chômage partiel et des aides diverses aux restaurants, hôtels , monde du spectacle et du tourisme. On le voit déjà avec des annonces concernant la prolongation des droits au chômage et aux intermittents. Autrement dit, il n’y a aucun effort pour pousser les gens à changer de secteur en cas de problème. Les gens doivent rester bien sagement au chômage ne attendant et surtout pas chercher à satisfaire la demande immense en livraison ou en drive par exemple.

        1. P&C

          Faut dire que la formation professionnelle est une ruine… et que la France fonctionne en systèmes de caste. Extrêmement dur de changer de branche si on a pas les bons titres.

          En suède, quand on veut reformer des gens, on y met les moyens… en France, non.
          Et pourtant, ce ne sont pas les gens doués qui manquent.

      1. pabizou

        Arrêtes de raconter des conneries, annuler la victoire de Le Pen c’est tuer l’avenir des gauches, la vraie comme la fausse . Il la lui volerons s’ils ne peuvent pas faire autrement, ça, oui, mais c’est tout . De toutes manières il n’est pas sûr qu’ils aient les moyens de survivre s’ils prenaient le risque de l’annuler, 200 000 flics ce n’est pas suffisant contre 25% de crétins bien énervés après un an passé à emmerder tout le monde pour des raisons encore aujourd’hui pas très nettes . En annulant l’élection le bouc émissaire habituel disparait (le front républicain, les hlpsdnh) reste plus que le roi qui se les gèle à poil

        1. Courtial

          De toute façon Le Pen ne gagnera jamais, elle fera tout son possible pour ne pas gagner. Ou alors on a un autre candidat surprise qui rafle le vote contestataire et qui a une vraie volonté d’en découdre, et là je pense que tous les moyens seront bons pour l’écarter (voire l’éclater), ce qu’on aura eu avec Fillon en 2017 sera du pipi de chat à côté.

          1. MCA

            « elle fera tout son possible pour ne pas gagner »

            Evident, elle ne veut pas le pouvoir mais l’argent du pouvoir.

            C’est elle le problème et si elle avait deux sous de patriotisme comme elle le clame bien haut, elle s’esquiverait pour laisser place à autre chose qu’un repoussoir.

            Mais la soupe est trop bonne pour elle et sa PME, donc le cirque risque de continuer encore longtemps.

            1. Pierre 82

              Il faut rester réaliste, il n’y a pas de place pour une personnalité hors du commun dans le monde de la politique. Se faire un nom dans ce milieu est déjà une preuve que vous appartenez à la classe des apparatchiks minables et calculateurs.
              Le changement ne viendra pas des urnes, mais d’un événement extérieur, je m’égosille à le clamer…
              Et l’histoire de l’humanité a bien montré seule une situation exceptionnelle permet la montée en puissance d’une personnalité exceptionnelle. Pour le meilleur et pour le pire, d’ailleurs.

              1. MCA

                Effectivement mais j’espère qu’il ne faudra pas en venir à une guerre ou une révolution pour que les clowns actuels dégagent et qu’une personnalité digne de ce nom émerge.

                Le drame de ce cirque est que des gens de qualité sont foison mais le système tel qu’il existe leur interdit d’accéder au trône et que ce système est impossible à changer sauf évènements cités ci-dessus.

                Cela dit, je reste persuadé que si elle dégageait ça éclaircirait l’horizon, alors que tant qu’elle se maintient, celui en tête au premier tour ne serait-ce qu’avec 10% sera le vainqueur du second tour en toute parfaite illégitimité.

                L’autre solution pour débloquer la situation serait qu’elle soit élue et prouve si elle est capable de gouverner correctement.

                Si c’est le cas ce sera une agréable surprise et en cas contraire elle sera grillée définitivement et disparaîtra.

                Maintenant qu’elle puisse redresser la situation, j’en doute …

                1. Pierre 82

                  C’est malheureusement mon propos: ils ont complètement verrouillé les élections, vous pouvez tourner ça dans tous les sens, mais aucune personne non autorisée par le système n’aura la moindre chance de les battre. Et c’est c’est bien pour ça qu’ils ont choisi MLP comme opposante officielle. Précisément parce qu’elle n’est pas taillée pour le job. Elle a peut-être des qualités par ailleurs, je ne dis pas qu’elle est idiote, mais elle n’est pas faite pour ça, et en plus, il est visible que ça ne l’intéresse pas. Il est même possible qu’elle en soit consciente, et peut-être même pas mécontente de son sort assez confortable. Le syndrome Mélanchon.
                  Et même si elle était élue, elle ne pourrait rien changer du tout. Même Trump, qui est d’un autre calibre, et doté d’une force de caractère hors du commun, n’y est pas parvenu aux USA.
                  Il y a déjà pas mal d’années que mes réflexions m’ont amené à faire un parallèle avec l’URSS. Gorbatchev pensait sincèrement qu’il pouvait réformer de fond en comble le PCUS, afin de redresser la situation catastrophique de l’économie. C’était impossible, tout comme Louis XVI n’a pas pu s’opposer à la résistance acharnée au moindre changement par une certaine aristocratie.
                  Je ne crois pas beaucoup à la révolution, mais j’imagine plutôt que ce qui causera la mort du régime sera son incapacité, à un moment sans doute pas très lointain, d’assurer un train de vie suffisant à la plupart des gens. Car ils ont tout fait pour décourager les gens de travailler depuis des décennies, avec en apothéose interdiction de bosser pour cause de « pandémie », et ils ont ruiner le pays.
                  Exiger des gens de se mettre sous la dépendance de l’état, c’est une chose, mais ça crée des obligations, dont celle de leur refiler du pognon pour compenser. Qu’ils ne seront bientôt plus en mesure de tenir.
                  L’économie mondiale est tellement vérolée que tout peut arriver: une inflation des produits de base, peut-être même des rationnements, voire des disettes. Se reporter à la chute de l’URSS, ça donne une idée.
                  A partir de là, tout peut arriver.
                  C’est pourquoi les élections de 2022 me semblent très, très lointaines. Quand on voit ce qu’il est advenu de nos liberté en quelques mois, et que cette cette dictature molle est en train de s’installer dans la durée, sous l’œil hébété de la population…

                  1. MCA

                    Entièrement d’accord avec toute fois une précision :

                    je pense qu’à mesure que la situation va s’aggraver, la pouvoir va se raidir et verser dans la « démocrature ».

                    D’ailleurs on y vient, mais ce qu’il y a d’étrange dans cette affaire c’est que ça touche tous les pays occidentaux simultanément.

                    Je comprends bien qu’il s’agisse d’une observation qui pourrait être taxée de complotisme; en réalité seul le hasard associé au panurgisme permet d’expliquer rationnellement cette situation.

                    1. Pierre 82

                      Je me pose la même question depuis presque un an, et je n’ai toujours pas de réponse.
                      Je comprends mieux pourquoi on ne peut rien comprendre à une situation quand on est dans l’œil du cyclone.
                      En 1940, c’était pareil sur la question que les gens se posaient légitimement: Pétain est-il de mèche avec De Gaulle, la fameuse théorie de l’épée et du bouclier? On ne pouvait faire que des hypothèses, mais les gens n’avaient plus d’informations valides pour se faire une opinion raisonnée, ils disposaient uniquement de propagande, d’un côté ou de l’autre.

                    2. Higgins

                      L’erreur manifeste, à mon sens, est d’avoir pensé présomptueusement qu’après la fin du nazisme en 1945 et du communisme en 1990 l’Histoire était achevé. Les pulsions humaines et politiques étant ce qu’elles sont, l’Occident a ainsi quasiment acté sa défaite face aux nouveaux barbares. Sauf à se ressaisir rapidement, la messe est dite.

                  2. Higgins

                    C’est que sous-entend Charles Gave lorsqu’il dit dans une vidéo où un texte récent que 2022 est la dernière fenêtre de tir qui nous est offert. Après, ce ne sera plus qu’une longue chute jusqu’à l’écrasement final. Je n’avais jamais pensé que j’en serai témoin.

                    1. MCA

                      « Je n’avais jamais pensé que j’en serai témoin. »

                      C’est la remarque que je me fais en permanence.

                      Aller imaginer ça il y a 20 ans nous aurait fait taxer de complotistes par le camp du bien.

                      Comme quoi être désignés comme complotistes aujourd’hui n’est-ce pas une manière involontaire de désigner les visionnaires du futur?

                  3. Aristarkke

                    tout comme Louis XVI n’a pas pu s’opposer à la résistance acharnée au moindre changement par une certaine aristocratie
                    Il n’avait pas non plus le tempérament nécessaire et un sens politique aiguisé et avisé…

                    1. Higgins

                      Nous sommes un peu comme ce pauvre Louis XVI. On peut être lucide mais ça ne suffit pas. Il était prisonnier d’un système créé par Louis XIV duquel il lui était quasiment impossible de s’échapper. La noblesse de robe et le haut-clergé dans son ensemble tenaient le tout entre ses mains. Il l’a payé de sa vie en refusant de faire tirer sur la foule parisienne alors qu’il en avait les moyens et le pouvoir. La France ne s’en est jamais remise.
                      Pour essayer de comprendre en se distrayant, rien ne vaut les ouvrages de Jean-François Parot avec son personnage Nicolas le Floch. Il y a des parallèles intéressants entre les deux époques.

        2. Theo31

          Quand bien même elle serait élue, elle n’aura pas de majorité parlementaire et devra se taper cinq ans de cohabitation en plus du bordel dans la rue.

          Je maintiens que les élections seront annulées comme en Algérie.

            1. Theo31

              Il ne t’aura pas échappé que le découpage électoral et pour les législatives est fait en fonction de l’implantation des partis. Un parti qui a une réserve de cinq millions de voix et qui envoie deux députés à la chambre, ça devrait mettre la puce à l’oreille.

          1. MCA

            « Je maintiens que les élections seront annulées comme en Algérie. »

            Hé bien ça aura au moins l’avantage de faire tomber les masques sur cette pantalonnade de « démocratie » dont les politiques se gargarisent.

            On a déjà eu le coup du vote de la « constitution » européenne, on aura la suite .

    1. pabizou

      P’tain Major, combien de fois faudra t-il te répéter que c’est la faute au RCA . Au lieu d’en rire repends toi, penses à Ste GRETA qui souffre pour nous sauver de la vengeance de Gaïa en remplissant les poches des copains de papa

      1. Aristarkke

        Mevrouw Starkke se drogue au JT depuis le Covid (syndrome personnel hospitalier). Du coup, le reportage qui suit nous parle d’un vortex polaire qui affecte depuis le début de semaine Minneapolis en particulier et le Minnesota en général. Du -26°C an minimum (comprendre au plus chaud)…
        RCA, quesaco ? Silence de plomb de rigueur…

        1. MCA

          D’ailleurs c’est rigolo, je croyais que l’emploi du plomb était interdit (sauf milieux très spécifiques comme ceux soumis aux radiations).

        2. Pierre 82

          Cépapareil. Yfopa confondre météo et climat. Ça n’a rien à voir. Par contre, les vagues de chaleurs que l’on constate chaque année, ça, c’est une preuve irréfutable.

            1. Pierre 82

              En 1921, la révolution industrielle était déjà à l’œuvre depuis un siècle et demi. Ce n’était qu’un avertissement de Gaia que les capitalistes de l’époque n’ont pas voulu entendre.
              Et d’ailleurs, malgré tout le respect que je vous dois, Major, vous devriez arrêter de déployer ces arguments climato- négationnistes, ou je pourrais me voir dans l’obligation de vous dénoncer à la Globale-Erwärmungskommandantur.
              Ça me ferait de la peine.

              1. Higgins

                Bon, j’ai compris. Je me repens (jusqu’à la prochaine fois !!!).
                Très sérieusement, le seul et dernier épisode réellement caniculaire a eu lieu en 2003. Là, c’était vraiment violent et j’en sais quelque chose. Depuis, il y a eu des poussées de chaleur qui n’ont rien d’exceptionnel lors de l’été, comparables à la terrible vague de froid que nous venons de connaître. Mais il faut bien entretenir la peur chez l’administré sinon, où irions-nous je vous le demande ?

                1. Pierre 82

                  2003, je m’en souviens très bien. On était parti voir des amis au Québec cet été-là, on y est resté 3 semaines, et la radio ne parlait que de la canicule en Europe.
                  Et nous, on n’a vraiment pas eu de bol, parce que cet été a été un des plus pourri que le Québec n’ait jamais connu. On avait droit à du 15 – 20°C, et de la pluie un jour sur deux.
                  Pas de chance…

    2. MCA

      Des bus électriques qui tombent en rade alors qu’il fait froid, rechargés par des moulins à vent alors qu’il n’y a pas de vent, les voilà bien armés pour affronter les défis transport du 21ème siècle.

      Cela dit les trolleybus ça existe et ça fonctionne très bien, seulement c’est parce que ça fonctionne que précisément cette solution n’a pas été choisie.

      Le tramway est également une excellente option.

      Bon dans ma banlieue, 2 cm de neige dernièrement et les tramway sont restés au garage…

      1. Pierre 82

        Je n’ai jamais compris pourquoi cette solution n’a que très rarement été retenue. Il me semble qu’à l’époque, il y avait des problèmes de retour du courant (on a besoin de 2 capteurs, contrairement aux trams où le retour se fait par le sol), mais ce problème est maintenant résolu.
        Le tram est coûteux, très gourmand en espace, et pas flexible pour la conduite. Le trolley présente par contre tous les avantages du bus.
        Je n’ai pas d’explication, autres que la conneries des décideurs…

        1. MCA

          Le trolley nécessite une véritable toile d’araignée de caténaires ce qui enlaidit le paysage, amha ça doit être la raison principale, par contre c’est d’une efficacité redoutable et colle parfaitement au transport électrique sans avoir besoin d’infrastructure particulière comme le tramway et sans passer par le point faible des batteries à capacité limitée, poids important, coût exorbitant, sensibilité au froid, perte de capacité électrique en fonction de l’âge.

          Le drame dans ce pays est qu’il suffit qu’un illuminé ait une idée originale et le pouvoir pour imposer le n’importe quoi avec la conviction d’avoir trouvé la solution de génie (cf Ségo et ses routes solaires, les écolos avec leurs moulins à vents, les bagnoles électriques etc… la liste est longue…).

          L’ignorance crasse alliée au pouvoir politique ça fait des dégâts terribles.

          Allez, encore 100 ans avant qu’un écolo de génie ait l’étincelle salvatrice.
          En attendant il va falloir investir dans une bonne paire de pompes bien crantées.

            1. MCA

              Pas assez cher mon fils ! et surtout d’un commun frisant la vulgarité.

              Pas de doute possible; l’avenir, le vrai, ne peut être que dans le bus à piles.

              1. Pierre 82

                A des décideurs, oui. A des électeurs qui savent à quel point les trams leur bouffent de l’espace vital, et qu’au final, ça les ralentit, leur bouffe des rares places de stationnement, etc… j’en suis moins sûr.
                Mais ce ne sont plus eux qui décident depuis belle lurette…

                1. durru

                  A certains endroits, il y a plus de votants qui profitent (dans tous les sens) du tram que de ceux qu’il em…de. Les habitants de la banlieue ne votent pas pour les élections municipales, hein…

                  1. Pierre 82

                    Le problème est là, en fait. Si on était dans une économie libérale, les employeurs s’installeraient plutôt ailleurs que dans des villes où il est impossible de circuler normalement.
                    La France a en plus ceci de particulier que les élites sont les plus casanières du monde, avec une propension à ne jamais s’installer ailleurs qu’à Paris, la seule ville qu’ils estiment dignes d’intérêt.
                    Alors que, quand on y réfléchit un peu, cette ville immonde ne présente que très peu d’atouts, à part quelques monuments, à la limite.

                    1. durru

                      C’est pareil pour les grandes villes de province, faut pas croire. Il y a peut-être des degrés différents pour la maladie, mais elle est la même.

                    2. Aristarkke

                      Des qui n’ont pas peur, ce sont les promoteurs des deux gigantesques tours de bureaux qui sont en construction à la porte de Bercy…
                      Façon mini-Defense…
                      J’espère qu’ils ont déjà des baux sous le coude, soigneusement rédigés parce qu’il va falloir les remplir… avec l’avènement du télé-travail à donf, le timing est au top…

                    3. Aristarkke

                      BPCE Natixis pour principalement elle-même…
                      Je pensais que leurs finances n’étaient pas au top, vu les cours de bourse de Natixis, particulièrement…

                    4. Aristarkke

                      Stations de métro à perpéte et pas dessinées pour absorber le personnel potentiel des 105 K m2…
                      Accès automobile douteux même si A4 et périph bordent le terrain… Mais il y a aussi les voies ferrées de la gare de Lyon…
                      Le petit personnel va connaître les joues du pédalage ou de la marche…
                      Quant aux commerces locaux, mieux vaut oublier…

                    5. Pheldge

                      Papet, les promoteurs, ils s’en contrefichent du remplissage, eux ils vendent du rêve ou du vent. Ceux qui devraient faire de l’huile pour les raisons que tu exposes ce sont les investisseurs, ceux qui ont financé le projet. Je suppose qu’on leur avait fait miroité un truc genre « centre financier post Brexit ».
                      Puis quand tu évoques Natixis, tout s’éclaire : avec des pointures comme Baverez, ils sont de tous les coups foireux ! et ça importe peu vu que 1/ c’est pas leurs thunes 2/ quoi qu’ils fassent ils sont fonctionnaires et donc invirables, alors …

                2. Aristarkke

                  Sur le tramway en construction de la porte de Choisy à Orly Ville, les points de croisement pour automobiles avec son site propre seront deux fois moins nombreux que ceux qu’ils étaient avec la double voie bus qu’il va remplacer… Certains de ceux conservés étaient déjà saturés quasi en permanence en journée. Cela promet comme dirait Nathalie MP…

                    1. zelectron

                      @Pythagore
                      Wuppertal, c’est l’ancêtre acier contre acier donc un tintamarre audible …
                      Safege, ce sont des pneus sur du béton = bruit atténué de 90%

        2. Aristarkke

          Le tram n’est pas spécialement gourmand en espace et peut parfaitement s’inscrire dans une bande de 2,5m de large par voie, comme une automobile. C’est le mode de construction escrolo qui engendre cette impression. A Choisy le Roi/Vitry sur Seine, la double voie est inscrite dans une bande de largeur de 10ml qui passe à 12/13ml de large quand il y a une station, à cause d’à-côtés et d’un espace central très généreux.
          Le but étant de réduire « la place de l’ automobile », façon Annihildalgo. On maintient une double voie de circulation automobile en apparence mais moins large que le standard habituel si bien qu’un conducteur paniqué ou négligent en ne se mettant pas bien sur sa file étroite, oblige les suivants à rester derrière, ce qui écorne le débit de la voie et donc augmente les bouchons. Mais, en apparence, cette peau de vache (espagnole) n’a rien fait d’anormal…

          1. durru

            Il y a encore plein de villes plus vers l’Est où les lignes de tram ne sont pas séparées des voies « normales » et ça se passe plutôt bien.
            Le vrai souci avec le tram, c’est les travaux d’infrastructure et la rigidité du réseau qui en découle. Comme pour le métro, mais sans les avantages du métro…

            1. Higgins

              Je me suis toujours interrogé sur l’aspect coût/avantages d’une ligne de tramway. Parce ça coûte une blinde aux collectivités qui en font le choix et que je trouve suspect le subit amour que les zélus lui portent. À moins que il n’y est des aspects sonnants et trébuchants que nous ignorons !!!

                1. MCA

                  Le plus fun dans l’histoire est que le maire précédent avait fait construire deux immenses rond-points sur le futur tracé du tramway pour la modique somme de 1.5 millions d’Euros.

                  Le tramway est passé par là et les (très) chers rond-points sont passés à la benne.

                  Je tiens à vous rassurer, le pognon des rond-points n’a pas été perdu pour tout le monde (et la facture non plus)….

            2. Pierre 82

              « où les lignes de tram ne sont pas séparées des voies normales et ça se passe plutôt bien. ».
              Heureusement que vous parlez de l’est et pas du nord, parce que quand j’habitais Bruxelles, je peux vous dire que les trams foutaient une pagaille sans nom dans la circulation à toute heure du jour.
              Et d’après ce qu’on m’a dit, c’est toujours le cas.
              Un merdier permanent, comme si la ville était dirigée par une espèce d’Anidalgo depuis 50 ans.
              Ah, on me dit que c’est effectivement le cas…

              1. durru

                Ah, mais je me souviens aussi d’embouteillages monstre, faut le dire 😀 Mais ça reste quand même l’exception.
                Le truc, c’est que celui qui s’est retrouvé dedans une fois, avec ou sans prune comme bonus, n’ira plus se mettre en travers du tram une deuxième fois. Et les conducteurs des trams ne doivent pas être intouchables non plus – et ils ne le sont pas, d’après ce que j’ai pu constater.

                1. Pierre 82

                  Je ne mets pas du tout en cause la compétence des conducteurs de trams (qu’ils appellent « wattman »)… Le fait est que quand c’est bloqué, c’est bloqué. Sans aucune flexibilité pour la moindre manœuvre. Les seules possibilités sont stop ou marche avant. Même pour la marche arrière, c’est très compliqué.

  12. pabizou

    Vraie démocratie? qu’est ce c’est? un truc qui laisse les kmers verts t’imposer leurs idées à la con? Cherches pas ça n’existe que sur le papier . Une république constitutionnelle pourrait être ce qui s’en rapproche le plus, à condition que les bidouillages de la constitution soient rendus presque impossible et que des garde-fous assurent des contre pouvoirs suffisant pour neutraliser tous les abrutis gauchisants et autres démagogues en mal de pouvoir … Autant dire que c’est pas gagné .

    1. Aristarkke

      les kmers verts t’imposer leurs idées à la con?

      Genre la Pompili qui nous bassine avec un changement de civilisation, rien que cela, engendré par un pays tout ce qu’il y a de moyen pour rester poli et qui pèse péniblement 1% de la population…
      Passe-t-elle encore les portes cochères avec les chevilles qu’elle a forcément en rapport du melon ?

      1. theo31

        La Pompezizi vient de décreter qu’avoir un emploi dans une mine en Guyane n’était pas compatible avec l’écologie et qu’il vaut mieux être chômeur dépendant que salarié libre.

    1. sam player

      « Instead of focusing on one right answer, the toolkit encourages teachers to « come up with at least two answers that might solve this problem. »  »

      2+ 2 = [3,5]

        1. P&C

          Le pire est que ça va surement devenir réalité… les maths étant racistes et témoignant de la suprématie du patriarcat blanc cis genré oppressif.

      1. Le Gnôme

        De toutes façons, être blanc suffit pour faire de vous un raciste.

        Dans les années 60, on nous apprenait en classe que les Maghrébins faisaient partie de la « race » blanche, donc ce sont d’affreux racistes aussi. Mais il paraît que tout cela a changé, les blancs d’Afrique du nord sont exempt de cette tache, il faut raisonner par continent. Européens signifie raciste, le reste est littérature.

            1. P&C

              L’effondrement , vite.
              Si je me base sur mon cas personnel, l’age et les difficultés de la vie m’a guéri du gauchisme… certes, j’étais en chimie, niveau gauchisme c’est bien plus light que la socio psycho…

            1. theo31

              Surtout depuis qu’il a arrêté de fréquenter un constructiviste national socialiste.

              Certains militants libéraux ressemblent à s’y méprendre aux militants socialistes. Ils veulent imposer leur vision du monde aux autres. Le pompon, ce sont ces libertariens qui ont crié au vol de l’élection américaine.

      1. Pierre 82

        La seule question est de savoir si l’effondrement économique arrivera avant ou après qu’ils n’aient réussi à rendre pénalement répréhensible le fait de traiter quelqu’un de blaireau, et de voir les premières condamnations tomber.
        Mais tant que le système financier tient, ces gugusses ont largement le temps nous montrer jusqu’où ils peuvent aller dans le délire. Et à mon avis, ils en ont encore pas mal sous le pied, et ils peuvent encore nous étonner.
        Je finirai par être soulagé d’être ruiné.

    1. jury

      Je ne sais pas si c’est la bureaucrature ou autre chose . Il me parait un peu facile de lui faire porter le chapeau . La bureaucratie, elle obéi à des ordres, ce qui m’interesse c’est qui donne les ordres . Allez voir lecourrierdesstrateges.fr, il semble que Véran bloque les essais d’un antibiotique efficace à partir d’une molécule ancienne enfin, Veran ou l’administration qui piètine, une fois de plus la question reste posée . J’ai de plus en plus l’impression que tant que nous ne réagirons pas elle restera sans réponse .

    1. Dr Slump

      Je passais par là, j’ai lu le tweet: « pendant 10 ans », mais lol, ptdr!
      Genre, « on s’était dit rendez-vous dans 10 ans… ♪♫

      La team covid aux taquets pour refaire le monde façon Walt Disney, avec Panpan en guest star. Screwy Squirrel me manque.

      1. pan pan

        – Qu’est-ce qu’elle a dit la meuf ?
        – Comment ça ?
        – Quelles sont ces dernières paroles à son mari avant de s’écrouler terrassée par une rupture d’anévrisme à l’aéroport ?
        – Elle a fait claquer deux fois sa langue sur son palais et a demandé d’un air interrogatif : « is it strawberry, strawberry pie ? » et puis boum, paf, un truc à la sainte-tex, elle tomba, comme tombe un arbre, cela ne fit même pas de bruit à cause du Terrazoflex type C… enfin bon, quand j’utilisais ce procédé au collège, mon professeureuresse de française m’expliquait qu’il aurait fallustrasse que j’écrivisse « grâce au sable » dans ma composition d’icelle
        – Kestenpenss ?
        – Pardon ?
        – Qu’en penses-tu personnellement ?
        – Ca ne m’étonne pas que le niveau continue sa descenditude vertigineusitive.
        – Non, pas ta proffe, l’aut’meuf.
        – Faut tout de même constater qu’il est bougrement ténu le fil qui nous tient attachés à cette saloperie attachante de première marche de la vie.
        – Tu vas encore me faire le coup de Parménide ?
        – Evidemment, l’existence est obligatoirement éternelle, ça tombe sous les sens, c’est son expression qui change.

        1. sam player

          Drogues Infos Services
          0800 23 13 13
          de 8h à 2h, appel gratuit depuis un poste fixe

          – Des professionnels formés aux problèmes d’usage et de dépendance aux drogues
          – Une écoute sans jugement et confidentielle
          – Des informations précises, une aide personnalisée
          – Des orientations adaptées à votre situation

            1. pan pan

              Après s’être félicité du retrait du « r » agressif comme deuxième lettre du nom de son pays notre Petit Monnier Premier a déplié les phases de son ambitieux plan d’action. Dans l’esprit CAF (citius altius fortius), Rationalisation Economie Stockage et Territoires, la division combat du ministère réunifié de la Vérité Vraie lance ses opérations de modernisation 2.52.1.1.3.12 de la Fance, opérations dont le gouvernement souhaite qu’elles se déroulent dans la paix et la concorde Républicaine.
              Tout d’abord et pour faire enfin un peu de place, les lieux coûteux où sont entreposés la plupart des ouvrages vont être transformés et leurs fonds numérisés, ce qui permettra outre la razionalisation si évidente, d’enfin se débarrasser des ouvrages non-essentiels dont les listes seront actualisées au besoin et fur à mesure ; prenons des exemples de mecs ALAK , Odon von Horvath, Arno Schmidt, gabriel matzneff, renaud camus, etienne de la Béotie… RAZIONALIZATION et saucisses, notre nouveau parti …

  13. Higgins

    HS mais le Donald vient d’être acquitté. Pourtant, à lire les titres des merdias depuis le début du procès, l’écartèlement était la sanction la plus douce à venir !!!

      1. pabizou

        Tu peux compter 8 pour les vaillants et ne t’inquiètes pas pour leur avenir, même s’il n’est plus au GOP, ils trouverons bien une nouvelle magouille ou un reconnaissant pour service rendu .

  14. theo31

    A force de laisser faire, les menaces sont devenues la norme.

    En revanche, Génération identitaire a droit à sa dissolution. Darmanin fort avec les blancs, beaucoup moins avec les bronzés.

    Ce pays est en état de putréfaction avancée.

  15. Channy

    Ah carrouf…les fonctionnaires de la grande distribution comme on dit dans le milieu…passer de numéro 2 mondiale de la distribution au 9 ème ou 10 eme rang (selon les sources )..une succession de clowns a roulettes en guise de Pdg depuis D.Bernard..le pompon revenant a krissprolls…une entreprise qui a oublié son coeur de métier depuis longtemps
    Qu’ est ce qui a changé chez Carrouf depuis cette vidéo?
    https://m.youtube.com/watch?v=9FC8NzE1yAU&t=11s

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.