Les priorités étroites de Darmanin

Ah vous allez voir ce que vous allez voir, et ça ne se passera pas comme ça, nom d’un petit bonhomme de sacré nom d’une pipe, on va dissoudre Génération Identitaire, c’est Darmanin qui nous le dit, non mais alors !

Car cela suffit après tout, toute cette méchanceté d’extrême-droite qui n’en finit plus d’être d’extrême-droite, il faut que cela cesse ! Ce déploiement de banderoles méchantes, ces chaînes humaines pour empêcher de façon agressivement pacifique des illégaux d’entrer dans le pays, tout ceci ne pouvait rester sans réponse de la part du Ministre de l’Intérieur alors que, tout le monde le sait, les frontières ne se ferment jamais que pour raisons sanitaires.

Le brave Gérald a donc notifié son désir d’avenir de dissolution à l’association qui entend ne pas se laisser faire, d’autant que ce n’est pas la première fois qu’on menace de la dissoudre. Il n’en reste pas moins que le sujet est apparemment d’importance pour le ministre Darmanin : l’engeance d’extrême-droite doit semble-t-il être combattue avec la plus ferme des vigueurs, sinon le pays sombrera.

Pays qui, pendant ce temps, continue de vivre ses petits couvre-feux, ses gentils confinements et autres amusantes vexations sanitaires avec une bonhommie et une tranquillité à peine parsemée de l’agression apparemment motivée religieusement du célèbre auteur français Marek Halter à son domicile, et des petites bisbilles pittoresques de Didier Lemaire, professeur de philosophie à Trappes, menacé de mort pour avoir oser exprimer quelques doutes sur l’aspect républicain des dérives observées dans sa ville.

Au moins dans quelques jours ce même pays pourra-t-il s’enorgueillir d’avoir, une fois de plus, coupé une des trop nombreuses têtes de l’hydre d’extrême-droite.

Peut-être faudra-t-il en passer par une protection rapprochée pour le professeur de philosophie un peu bousculé chez lui, mais cette péripétie ne doit pas faire oublier l’essentiel : le ventreuh de la beuhêteuh immonheudeuse est très fécond, et hop hop hop, pas question de fléchir, sabre au clair mes amis, combattons, combattons sans relâche l’estrèmedrouate protéiforme.

Alors oui, certes, on peut reprocher beaucoup de choses à Génération Identitaire (il suffit de lire la fiche Wikipedia qui lui est consacrée), mais on doit aussi s’interroger sur l’urgence actuelle de dissoudre ce mouvement.

Est-il en effet plus urgent de s’occuper de ce microcosme dont les exactions (mettre un drapeau sur un toit, faire une chaîne humaine près d’une frontière) sont particulièrement limitées ou ne devrait-on pas s’occuper un peu plus sérieusement des dérives graves observées dans des quartiers (dernier exemple en date dans le 18e à Paris) voire des villes entières en République Française ?

Ainsi, plutôt que consacrer du temps, des moyens et l’auguste personne de Darmanin sur le cas finalement très étroit de Génération Identitaire, ne devrait-on pas consacrer plutôt quelques moyens à contrer l’ensauvagement de certaines zones devenues « de non-droit » par abandon politique, à contrer les discours de plus en plus délirants et destructeurs des racialistes, colonialistes et autres extrémistes d’une gauche de plus en plus moites devant l’islam radical ?

Ne doit-on pas s’interroger sur le double-standard assez frappant qui ronge les médias et les politiciens lorsqu’on consacre aussi peu de temps à régler des problèmes graves qui touchent un nombre croissant de Français d’un côté et, de l’autre, qu’on passe autant de temps à disséquer les actions un peu médiatiques de Génération Identitaire, à agiter sans cesse depuis maintenant plus de trente ans le spectre d’une résurgence de l’extrême-droite ? Pourtant, les dégâts provoqués par cette extrême-droite présentée comme à la fois omniprésente et grandissante sont si ridicules qu’il faut la collusion de tous les politiciens et tous les médias à chaque micro-affaire pour parvenir à faire croire à cette menace fantôme.

De façon symétriquement opposée, ces mêmes politiciens et ces mêmes médias font assaut d’inventivité, de novlangue culottée et d’euphémismes toujours plus stupéfiants pour minimiser les dérives, les exactions, les émeutes, les meurtres et les pires attentats commis dans le même temps par les groupes d’extrémistes islamistes et autres fournées de gauchistes intersectionnels à fourchette lubrique.

En réalité, la façon dont Darmanin échelonne ses priorités d’action donne une bonne indication de l’agenda politique et de l’absence de recul qui l’anime, lui et ses coreligionnaires. Pour eux, il semble plus important de montrer des gages clairs de lutte contre une extrême-droite dont tout indique pourtant qu’elle est sinon inexistante, du moins très minoritaire, plutôt que la moindre velléité de faire revenir un peu de régalien dans le pays.

Darmanin illustre ici que le pays n’est plus réellement gouverné. Son administration n’est plus que l’objet des pressions politiques destinées à présenter les politiciens sous leur meilleur jour médiatique, tout au plus.

De façon perverse, un cercle vicieux s’est mis en place entre les politiciens et les médias qui s’utilisent l’un l’autre pour leurs propres intérêts, oubliant complètement ceux du peuple sur lequel les premiers ont cessé de s’appuyer, et auprès duquel les seconds ne font plus office que de la plus évidente des propagandes putassières.

Se regardant l’un l’autre leurs nombrils respectifs, nourrissant les pires fantasmes collectivistes, la dérive vers l’extrême-gauche est devenu si violente qu’elle en devient aveuglante. La fenêtre d’Overton a déplacé le discours tellement loin à gauche du centre politique traditionnel que les mièvreries socialistes d’un Bayrou passent de nos jours pour un néolibéralisme quasiment droitard décomplexé. C’est tellement vrai que les rares journaux (Valeurs Actuelles) et chaînes télés (CNews) qui tentent un retour à un discours plus équilibré sont immédiatement taxés sans la moindre nuance de fascisme, ou de sombrer dans la complaisance la plus lascive avec l’extrême-droite, le nazisme et les bottes en cuir lustrées.

Dans ce schéma et quelques mois à peine après la décapitation de Samuel Paty, les cris de détresse d’un professeur de philosophie de Trappes, ville connue pour être devenue une véritable enclave islamiste en France, sont sinon inaudibles du moins complètement minimisés et lourdement recontextualisés par une presse et des politiciens très embarrassés par cette situation qu’ils évacuent avec ce procédé grossier mais efficace du contre-feu de l’extrême-droite fantasmée.

Il faut cependant se résoudre à l’évidence : même si l’extrême-droite française ne représente quasiment plus rien politiquement ni médiatiquement, quoi qu’il arrive, Génération Identitaire sera un jour dissoute. Quoi qu’il arrive, les prêches d’extrémistes islamistes continueront en France, et les villes comme Trappes continueront d’être soigneusement oubliées de l’action politique et de l’analyse médiatique françaises.

La seule question qui vaille finalement est celle-ci : qui sera le prochain Samuel Paty ? Qui, selon toute vraisemblance, commettra la prochaine boucherie terroriste sur le territoire français ? Un extrémiste de droite ? Vraiment ?

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires338

      1. Le Gnôme

        Ah ! la majorité est composée de blancs, blancs cassés, certes, mais blancs quand même. Il faut donc compter sur les nuances de blancs ou est-ce une question de religion, il y aurait de bonnes et de mauvaises religions ? De colonialisme ? Mais les Ottomans ont opprimé pendant cinq siècles le Moyen-Orient, non ?

        1. P&C

          Oui, mais ils étaient musulmans, donc ça passe. Pas des s*lopards de kouffars.

          Comprenez que l’on est là dans la mémoire sélective et le tribalisme…

          1. Theo31

            On est en plein clientélisme politique. S’ils pouvaient faire voter les trolls et les licornes ils n’hésiteraient pas une seule seconde.

      1. Theo31

        « La grande mosquée de Paris et sa fédération nationale appellent les musulmans de France à voter massivement pour le candidat Emmanuel Macron qui, dans le respect des valeurs républicaines et de l’application stricte des principes de la laïcité, incarne la voie de l’espoir et de la confiance dans les forces spirituelles et citoyennes de la Nation ».

  1. Pierre 82

    Tout cela est parfaitement logique, et prouve que la caste au pouvoir agit de manière tout à fait rationnelle, de leur point de vue:
    La seule menace existentielle pour eux, serait que la France bascule à droite, même modérée (je considère évidemment les LR comme des gens de gauche un chouia plus au centre, vu qu’elle est aussi étatiste que ne l’est la gauche standard, si pas plus: ils veulent juste occuper les postes que LREM occupent, mais sans rien changer sur le fond).
    Par conséquent, ils frappent uniquement là où leur existence est menacée. Avec la complicité très active de tous les secteurs qui risqueraient de tout perdre: journalistes, cultureux, fonctionnaires, etc…
    Tout cela est parfaitement raccord, et ne devrait surprendre personne.
    Et là où ils habitent, ils ne sont menacés par rien du tout, donc ils n’en ont pas grand chose à carrer du régalien. La police et la justice sont là pour les protéger, c’est le seul aspect du régalien qui les intéresse.

    1. Batistouta

      Pourquoi serait-ce une menace que « la France » bascule à droite (« même modérée ») alors que comme vous le soulignez dans votre parenthèse, et comme le montre amplement les différentes analyses d’actualité de Stéphane Geyres par exemple, gauche et droite sont véritablement bonnet blanc et blanc bonnet ?
      C’est une vraie question. Je ne vois vraiment pas où est la menace.

      1. Pierre 82

        Quand j’écris « droite », je pense vraiment droite, pas LR.
        RN n’est pas de droite non plus, évidemment, mais il représenterait une menace pour le pouvoir.

        1. pabizou

          La seule menace que représenterait l’élection du RN serait sa disparition à moyen terme . Plus de RN, plus d’élections assurées pour la gauche progressiste . 5 ans de plus de perdu, c’est un luxe que l’on n’a plus .

        2. Batistouta

          Mais qui incarne la menace pour la « caste au pouvoir » ?
          C’est le RN du coup d’après ce que vous dites ? À mon avis si la « caste au pouvoir » est un tant soit peu capable de réflexion, elle a bien dû s’apercevoir que le programme du RN s’emboîte parfaitement dans le sien (sauf sur la question de l’immigration et peut-être sur certains « acquis sociaux » comme l’avortement (et encore) mais c’est vraiment les seules différences). Du coup il y a vraiment aucune menace. À mon avis ce que je dis là ils l’ont déjà compris depuis belle lurette.

          Donc au total je dirais plutôt que si les politocards font ce qu’ils font (ie ce qui est expliqué dans le billet) c’est uniquement pour détourner l’attention, occuper l’espace et créer des boucs-émissaires. Mais pas parce qu’ils se sentent menacés, puisque de fait ils ne le sont pas. Ce que h16 souligne d’ailleurs quand il dit que les actions de l’extrême droite sont extrêmement limitées et sans portée.

          1. durru

            Parce que le FN/RN n’a pas grand chose à voir avec l’extrême droite, comme LR n’ont pas grand chose à voir avec la droite.
            Mais ne pas comprendre que perdre l’accès à la gamelle est une menace directe me semble assez étonnant.

            1. Pheldge

              la seule chose qui compte c’est que les électeurs soient persuadés que le RN c’est des fachos racistes, et LR des réacs de droite. Que ça soit vrai ou pas, ils s’en foutent !

          2. Pheldge

            le RN sert d’épouvantail depuis 40 ans, c’est son gagne pain. Et la lamentable prestation de MLP face à … Darmanin l’autre soir, montre qu’on assiste au déroulement d’un scénario déjà écrit : le RN fait son boulot de méchant, et accède au second tour face à Macron, qui sera réélu, point !

            1. Theo31

              Le RN est l’allié de la gauche. Un allié n’a pas vocation à être élu sauf en cas d’arrangements avec le PS pour faire élire Mario Maréchal. La peur est que cet allié soit hors de contrôle.

      2. bibi

        Pourquoi serait-ce une menace que « la France » bascule à droite?
        Mais parce que le 10 mai 1981 nous sommes passés de l’ombre à la lumière, et que le retour de la droite au pouvoir (une vraie droite avec du régalien à l’intérieur) cela serait le retour aux heures les plus sombres de notre histoire.

        1. Batistouta

          Oui mais ce n’est pas le sujet. Le RN n’incarne pas cette « vraie droite avec du régalien », bien au contraire comme je l’ai dit. Et pour l’instant rien en France ne correspond à cette « vraie droite ».

          Du coup c’est pour ça que je dis que quand Pierre 82 dit que les agissements de la « caste au pouvoir » lui servent à se protéger contre des menaces, je dis que ça ne correspond pas à ce qu’il se passe. On ne peut pas dire que les pingouins du pouvoir attaquent « là où leur existence est menacée » au travers de ce qui est relaté par h16. Les actes décrits servent à faire du vent et à occuper l’espace en détournant l’attention des vrais sujets. Du reste c’est bien ce que dit h16 dans son billet.

            1. Batistouta

              En quoi dissoudre une organisation d’extrême droite fait monter le RN ?
              En plus votre avis est contraire à celui de Pierre 82 qui lui dit que dissoudre l’organisation d’extrême droite sert à éliminer une menace.
              Au final tout le monde dit tout et son contraire.

              1. durru

                Ce n’est pas la dissolution en soi de GI qui va faire monter le RN, mais l’attention qui sera portée aux sujets que GI symbolise, notamment l’immigration.
                Et oui, tout discours qui a un quelconque rapport avec la réalité, qui se distancie de la description propagandiste du monde, est un danger pour tout pouvoir qui se veut totalitaire. 1984 devrait être votre ami…

              2. theo31

                Darmanin n’élimine pas une menace mais un concurrent à ses flics qui ne font pas le boulot pour lequel ils sont payés.

                Le RN va pouvoir se faire passer pour une victime de persécutions car les casseurs alliés des gilets jaune n’ont pas droit aux mêmes égards.

      3. heli0gabale

        L’échiquier politique en France c’est pas compliqué, c’est une tragi-comédie très simple.

        T’as LREM qui a bouffé la gauche bon teint et la droite-mais-pas-trop, c’est LE blob centriste, c’est un giscardisme qui a réussi.

        T’as Méluche qui draguait le vivier du FN et qui s’est lancé dans le gauchisme woke, son vivier est passé de pas mal de gens qui gueulaient un peu à très peu de gens qui gueulent très fort. Quand le Che-Che va s’en aller, son Eglis… Euh son parti va sans doute faire un schisme entre les gauchistes républicains à l’ancienne et les wokes tarés.

        LR, le parti de la droâche. Public pas mal capté par Manu. Son avenir est celui du parti radical à l’époque : un parti d’élus locaux qui va aller de défaite en défaite.

        Le RN, parti communiste 2.0 et qui pioche dans le même vivier, parti qui ne sert à rien à part faire gagner le Kamp du Bieng.

        Une fois qu’on sait ça on s’aperçoit que la République française est un régime plébiscitaire de fait (« si c’est pas moi président ce sera la Haiiiiiine ») et surtout qu’il y a un potentiel énorme pour un Trump français parce qu’il y a une partie écrasante du peuple français qui n’est pas représentée, voilà pourquoi une vraie droite les effraie autant.

        1. Pierre 82

          Effectivement, la « vraie droite » n’existe pas, en France. 100% d’étatistes, ça ne fait pas de parti libéral (qui est devenu un gros mot)

          1. heli0gabale

            Si un French Trump se ramène et dit, sans évoquer une seule fois le mot libéralisme, « y’a trop d’impôts, trop de normes débiles, d’immigration, de gauchisme à la con, et 0 sécurité », alors là non seulement les gauchos vont se mettre à voir flou mais il y aurait un vrai mouvement populaire en sa faveur.
            Faudrait un mec capable de tenir tête à la bassesse de la classe journaleuse, et ça en France on trouve pas.

              1. Pheldge

                Bernard Arnault , ou un autre milliardaire français, n’aurait aucun mal à les trouver, le truc c’est que ça ne les branche pas, et que le plus souvent, ils profitent du système actuel, alors …

            1. Pierre 82

              Trump était un OVNI, issu de la classe supérieure et blindé de thunes (ses propres deniers), et c’est grâce à ça qu’il a gagné en 2016, alors que tout le monde le considérait comme un bouffon,
              Typiquement le gars qui a échappé au contrôle…
              Il faut un pognon considérable pour faire ce que Trump a fait. En France, ils ont résolu le problème en limitant les « frais de campagne ». Or pour se faire connaître en dehors des médias, il faut des moyens énormes.
              Ici, même si l’argent est à vous, il est illégal d’en dépenser plus qu’une somme ridicule pour votre propre campagne, même avec de l’argent qui vous appartient. Ils ont bien verrouillé le bidule: sans la bénédiction des médias, aucune possibilité de percer.

              Mais faut pas désespérer, ça pourrait quand même arriver en France, mais amha ça prendra une forme radicalement différente.

                1. Courtial

                  En plus du problème de l’argent, un vrai candidat anti-système se ferait allumer de tous les côtés aussitôt qu’il commencerait à être crédible, par les autres partis politiques, les média, plus grave par la justice aussi. Ce qui est arrivé à Fillon en 2017, c’est du pipi de chat, je suis sûr qu’on verra bien pire quand la gamelle commencera à être sérieusement menacée.

                  Oui il n’y a absolument plus aucun espoir de réforme par les urnes ou les institutions, la seule issue désormais c’est l’explosion, et ça ne me fait pas du tout plaisir.

                  1. Pierre 82

                    Quand on a vu la tempête s’abattre sur Emmanuelle Gave, alors même qu’elle avait une audience assez confidentielle, ça laisse augurer de la puissance de feu dont ils disposent au cas où une personne plus connue leur ferait de l’ombre.
                    Sans aucun moyen de se défendre. Qu’aurait elle pu répondre, d’ailleurs, à l’accusation complètement surréaliste d’antisémitisme et de racisme?

                    1. Opale

                      « Qu’aurait elle pu répondre, d’ailleurs, à l’accusation complètement surréaliste d’antisémitisme et de racisme? »

                      Il n’y a rien à répondre à ce stade parce que la foule enragée a « raison » et dicte la vérité. Il aurait fallu ne pas donner de grain à moudre, plutôt.

                      L’erreur des Gave a été d’être un peu trop naïfs. Ils connaissent bien le système et ses rouages, et pourtant ils s’y sont fait prendre comme des bleus. Pour comprendre un système il faut s’en extraire, pour le combattre il faut s’y fondre.
                      Conclusion : avant de se lancer dans l’arène, nettoyage du passé personnel pour coller aux exigences du présent, et surtout, pratiquer la double-pensée, du moins jusqu’à être libre de s’affirmer sans embûches.

            1. Pierre 82

              Pour faire partie du personnel politique, il faut provenir d’un cercle bien particulier, avec les bonnes grandes écoles, le bon réseau, etc…
              Et pour faire partie de cette élite, il faut nécessairement avoir été sélectionné, notamment par les écoles. A moins de tomber sur un type qui cache son jeu pendant toutes ses études, et qui ment à tout son entourage pour développer son réseau, il sont tous convaincus qu’on ne peut pas imaginer autre chose qu’un état tout-puissant pour diriger.
              Il n’y a aucune donc chance d’avoir à la tête du pays quelqu’un qui ne soit pas un étatiste forcené, et c’est pourquoi aucun mouvement libéral n’arrive à se développer dans ce carcan.
              Verrouillé, je répète. C’est sa force.

              1. P&C

                +1
                Et c’est pareil partout. Oui, dans les entreprises aussi.
                Si tu veux devenir cadre/cadre supérieur, tu as intérêt de venir de la bonne école et d’avoir le bon réseau.

            1. Pierre 82

              C’est vrai que tous les termes doivent êtres définis, car c’est devenu un foutoir sans nom.
              Dans mon esprit, les gens de droite sont ceux qui pensent que l’état doit rester cantonné à un endroit précis, et que chaque citoyen doit être libre et individuellement responsable de ses actions.
              Ça laisse du champ entre les conservateurs et les libéraux et toutes les nuances de ce qu’on appelle « cantonné à un endroit précis ». En tous les cas, l’état ne peut pas prétendre régenter l’ensemble de notre vie.
              Naturellement, cette définition à l’emporte-pièce et écrite sur un coin de table ne fera probablement pas l’unanimité.

              1. Pheldge

                le problème c’est « l’héritage gaulliste » : c’est l’auberge espagnole avec des morceaux entiers de socialisme ! Le Général parlait de grandeur de la France, et ses successeurs l’ont remplacée par l’état tout puissant. tu rajoutes un peu d’anti-américanisme, un peu de retour de l’ordre public, tu secoues bien, et ça te donne les cinquante nuances de LR, qui n’a de droite que le nom, et encore !
                Xavier Bertrand en sera le fossoyeur, tant mieux !

                1. Theo31

                  On se souvient de Villepin qui était allé faire des doigts d’honneur aux Ricains à l’ONU et qui s’était couché devant une poignée de mineurs puceaux boutonneux lors du CPE.

                2. heli0gabale

                  + 100

                  Peut-être que si la Vème République n’avait pas été faite sur mesure pour le Général on aurait eu une droite un peu plus libérale.

                  1. Pheldge

                    la Vème a été faite pour des temps de crises. Sauf que des qui poussent l’abnégation jusqu’à payer leur facture d’électricité, dans leur logement de fonction, j’en vois pas des masses, que ça serait même plutôt la tendance inverse …

                    1. heli0gabale

                      Quand on voit le merdier qui s’annonce on va se rendre compte qu’elle a surtout été prévue pour UN temps de crise.

              2. heli0gabale

                « Dans mon esprit, les gens de droite sont ceux qui pensent que l’état doit rester cantonné à un endroit précis, et que chaque citoyen doit être libre et individuellement responsable de ses actions. »

                Mais quelle belle droite que voilà ! Le problème c’est qu’en France ça c’est être un LiBéRAL-LiberTaiRe (à prononcer avec un peu de mépris). Si t’es un politicien français et qu’à 50 ans t’as pas expliqué au moins 5 fois par semaine depuis le début de ta carrière comment il faut vivre à ces sales français indisciplinés t’as raté ta vie.

              3. pabizou

                Reprends la DDHC de 1789 et tu trouveras exactement ce que tu décris, et ce n’a pas été écrit sur un coin de table . Si tu rajoutes l’abolition des privilèges tu sais pourquoi ni l’une ni l’autre n’ont jamais été réellement appliquées .

                  1. pabizou

                    Oui, mais on s’est empresser de la rendre non opposable, elle est juste là pour l’affichage . Faut ce qu’il faut, on ne va quand même pas s’interdire de chier dessus, tu te crois où, dans un pays libre?

    2. Calvin

      En France, les médias, qui sont plutôt d’extrême gauche, déclarent que les élus de gauche sont bien au pouvoir mais menant une politique de droite, donc ouvertement nazie.
      Autant officialiser avec la poissonnière, au point où on en est… Après tout, quand on voit le programme du RN, c’est de l’Etatisme forcené.

      1. heli0gabale

        Ça me rappelle qu’une melenchoniste m’avait sorti « toutes façons le programme du FN est incohérent. »
        Je lui avais répondu « normal c’est le même que celui des Insoumis. »

        Après un bref épisode de rage et d’un passage absurde sur le fameux ultra libéralisme économique du FN (oui oui elle m’a tenu ces propos) que j’ai naturellement corrigé très vite, elle n’a pas été foutue de me dire en quoi ils differaient tant.

        1. Pierre 82

          C’est compliqué d’avoir une conversation structurée avec un insoumis. Pour eux, dès qu’on quitte la stricte extrême-gauche, c’est qu’on est ultra-libéral, terme qu’ils ont beaucoup de mal à définir…

          1. heli0gabale

            Ou facho, terme qui lui est très facile à définir, c’est tout ce qui est à droite de Hamon.

            J’aime beaucoup dire que je suis ultra libéral à mes amis fanas du discours socialisant en France. Ça les surprend au début, je me souviendrai toujours de la tête d’une amie fonx quand je lui ai dit que la France était un pays communiste.

            1. Pierre 82

              C’est pour ça que je n’ai pratiquement plus aucun ami fonx. Ils m’insupportent.
              On pourrait penser que je fais le vide autour de moi, mais ce n’est qu’apparence: je nettoie, ce n’est pas pareil, je dégage mon espace vital.
              Déjà que ça me gonfle de devoir porter une muselière dès que je sors, et si en plus, je dois supporter des crétins…

            2. Theo31

              Il faut toujours dire à un socialiste qu’il défend systématiquement l’esclavage et qu’il appartient à une race supérieure: les sachants. Il faut leur mettre la honte. Ça en calme quelques uns.

              1. Pierre 82

                Ça ne les calme même pas: s’ils savent qu’on est de droite, ce que l’on dit n’a automatiquement aucune valeur.
                Quand j’avais rappelé à un crétin qui m’affirmait que l’état avait le devoir de s’occuper du bonheur de tous, et que ceux qui ne pensaient pas ça étaient des fascistes, j’ai eu beau lui dire que la devise de Mussolini était « Tutto nello Stato, niente al di fuori dello Stato, nulla contro lo Stato », je n’ai eu droit qu’à un haussement d’épaule.
                Son avis n’a pas changé d’un iota.

                1. Courtial

                  Ça dépend, d’expérience c’est ce qui marche le mieux, ne pas leur faire de cadeaux, retourner contre eux les termes dont ils affublent leurs opposants d’habitude, les traiter de fachos, de kapos, de merde, mettre toujours le communisme et le socialisme sur le même pied que les nazis, adapter la dose et les méthodes selon qui on a en face et à la situation bien sûr mais ne jamais faire de concessions même si on reste poli.

                  Ils ont tellement peu l’habitude que ça les destabilise. Après c’est sûr que ça ne suffira pas pour les plus atteints d’entre-eux, avec eux je ne parle même plus c’est une perte de temps.

                  1. theo31

                    Rappeler inlassablement que la CGT et la SFIO avait leurs entrées à l’hôtel du parc et le PCF avait les siennes à la Kommandantur. Que l’écologie politique est la fille de l’hitlérisme.

          2. Pheldge

            comme quoi, tout se perd … autrefois les gauchistes avaient un langage imagé, souvent inspiré du petit livre rouge du Grand Timonier : les « hyène révisionniste », « tigre de papier, » « vipère lubrique », « valet de l’impérialisme », « suppôt du capitalisme », ça avait quand mêm une autre allure 😉

              1. Pierre 82

                Déjà ces mecs qui rêvent d’être soumis à un état stalinien qui combattent jusqu’au délire toute forme d’opposition à leur pensée vérolée, et qui s’appellent entre eux « Les Insoumis », c’est à pisser de rire…

                  1. P&C

                    Des capons, comme dirait PYR. La fusion du Kapo et du chapon.
                    Notez que le terme existe déjà, et sert à désigner le comportement du skaven moyen… lâche, vindicatif, fort en groupe et faible seul, prompt aux coups dans le dos, et à la fuite.

                1. Theo31

                  N’empêche qu’ils sont nombreux les nains soumis à se pignoler sur Camélia. On sait depuis longtemps que les gauchiasses ont des problèmes sexuels.

                  1. P&C

                    Ceux sui sont authentiquement féministes, oui. Ceux qui ne font qu’y prétendre, non… car ce sont des pervers. Et les femmes adorent les pervers, même si elles se plaignent après d’en etre les victimes.

            1. Pierre 82

              Pour avoir fréquenté quelques spécimens de ce type-là quand j’étais étudiant, ils se lançaient ces insultes entre eux, et jamais à des personnes extérieures à leurs sectes. Entre trotskistes, maoïstes, lambertistes, communistes de stricte observance, je n’ai jamais rien compris à leurs querelles…
              Mais je me souviens de « vipère lubrique », ce qui m’avait bien fait marrer.

    1. Higgins

      Ce n’est guère surprenant mais l’état dans lequel ils ont laissé la maison est toujours impressionnant à constater. Ces gentils squatters étaient semble-t-il parfaitement organisés (tour de garde, etc,…) ce qui laisse entendre que la spontanéité et eux ont très peu de lien commun. Qui plus est, quelques voisins courageux ont eu maille à partir avec des individus cagoulés assez menaçants depuis le départ des gentils usurpateurs de domicile. Mais le sinistre de l’intérieur sait lui où se cache le mal.
      Fort avec les faibles et faibles avec les forts a ses limites. Elles viennent d’être atteintes. Il va arriver un moment où la solution mise en œuvre ne sera plus bisounourso-compatible.

      1. Hagdik

        Dans un pays qui marche debout, un gang de squatters de ce type devrait faire l’objet d’un exercice de nuit de soldats des troupes spéciales – au choix – avec comme mission élimination totale, pas de bruit, pas de traces, pas de témoins.
        La disparition systématique de ces cancrelats finirait par se savoir dans le milieu de la racaille gauchiasse.

  2. Higgins

    La perspective ne laisse aucun doute : https://maximetandonnet.wordpress.com/2021/02/14/lempoisonnement-de-la-democratie-francaise/
    La seule finalité de cette agitation est très claire. L’année 2022 va être le chant du cygne de ce qui reste de la démocratie* dans ce pays. La manipulation est déjà là. Même si l’hypothèse d’une victoire de MLP fait de plus en plus peur au camp du Mignon poudré, paradoxalement, ce dernier ne peut gagner qu’en pariant qu’elle sera son adversaire au second tour. La récente analyse de Charles Gave est d’une absolue pertinence. Il y a dans un an encore une toute petite fenêtre de tir. Je dis toute petite car pour le moment, en terme de personnalité à même de contrer la chute actuelle, nihil novi sub sole.Qui plus est, il est de plus en plus visible que le Mignon poudré et ses affidés servent des intérêts qui ne sont absolument pas ceux du pays et de ses citoyens. Bref, nous sommes mal.

    * Ce qui vient de se passer aux USA est, à mon sens, assez éclairant sur ce qui nous attend.

      1. Dr Slump

        Gave est trop honnête homme pour faire de la politique. Sa fille a fait un petit tour et puis s’en va, torpillée dès le décollage sur une accusation d’antisémitisme aussi outrageuse que stupide.

      2. Higgins

        Je ne pense pas qu’il soit très intéressé car chat échaudé craint l’eau froide. Il y a deux ou trois ans, lui et sa fille, a priori sollicités, ont accepté de se lancer dans je ne sais plus quelle course électorale. De mémoire, je crois que sa fille s’est faite clouée au pilori médiatique pour une affiche dans son bureau. Pour se lancer dans l’arène politique, il est préférable d’être très méchant (être très con peut également aider mais ça reste encore une option négociable).

        1. Husskarl

          C’est exact, mais il s’était greffé à un parti, il en a subit les conséquences. Si il montait réellement un parti lui même dont il serait le seul maître, il attirerait bien du monde.

        2. bibi

          C’était pour les européennes sur la liste Dupont Aignan.
          Et elle c’était faite clouer au pilori pour avoir répondu à un tweet dénonçant la sur-représentation des blancs dans le domaine de l’intelligence artificielle, qu’il y avait une sur-représentation des noirs dans la finale du 100m au JO.

      3. durru

        Vu ses dernières actions et le nombre de soutiens affichés aussi bien sur son site que sous ses vidéos YT, je crois que cette idée commence à se faire de la place dans sa tête…
        Qui ne tente rien n’a rien, n’est-ce pas…

                    1. sam player

                      Oui, et pour paraphraser un journal libéral qui cause : critiquez, surtout si vous êtes d’accord…

        1. Pheldge

          Gave est bien brave, mais c’est un inconnu pour le grand public, et il s’affiche libéral, ce qui est une tare dans notre bon pays, et s’il venait à devenir une menace, il concentrerait sur lui les feux nourris de tous les côtés ! sa seule chance serait de faire une OPA sur LR comme Trump sur les reps en 2016, mais ça, même en brûlant un méga-cierge, ça n’arrivera jamais !

          1. Higgins

            Trop âgé (77 ans). C’est là un trop gros handicap. Et puis, on peut être lucide sans pour autant avoir envie de s’engager dans le marais putride et malsain de la politique.

          2. Pheldge

            il a essayé indirectement avec NDA, puis avec sa fille, je crois qu’il a compris ! je répète la seule possibilité serait une OPA sur LR, mais il n’est pas assez riche pour ça. Sinon, autrement le jeu n’en vaut pas la chandelle, il a trop à perdre !

          3. Pierre 82

            Libéral et catho !!! La totale.
            Mais le principal souci, c’est son âge, effectivement. On a beau dire, même pour un pape, ça fait âgé pour une investiture.
            Mais on peut être utile à son pays en faisant autre chose que président.
            Si j’étais facétieux, je dirais: « Regardez Attali »…

            1. Pheldge

              Ah bon, Attali aussi est libéral et catho ? si j’étais taquin je dirais « comme ça, avec Nathalie MP et mézigues ça fait quatre, on peut faire une belote ! » , mais bon, ma gentillesse et ma délicatesse légendaires m’en empêchent. 😉

    1. Citoyen

       » Il y a dans un an encore une toute petite fenêtre de tir.  » ….. dans un an, ou avant …
      J’aime bien cette formule, Major … Elle colle parfaitement au sujet …
      Si le nuisible qui squatte le château se prenait une balle, le problème serait réglé de lui-même …

      1. P&C

        ça ne suffirait pas.
        La maison qui rend fou peut fonctionner toute seule. D’ailleurs, les conseillers des ministres ne se cachent pas d’agir en dépits de ces derniers, car ils ne sont pas là pour longtemps.

      2. Husskarl

        Non, un incapable se remplace aisément, un nuisible aussi. Ce sont les gens talentueux qui sont irremplaçables. Le problème est plus profond.

  3. hub

    tout le monde sait que les prêtres sont de méchants pédophiles, tout le monde sait que les hommes sont des violeurs, tout le monde sait que la menace fasciste est omniprésente…. etc, mais personne ne sait que 100% des attentats islamistes sont perpétrés par des français…. grâce à la presse et à l’éducation nationale, on vit dans un monde parallèle….

    1. Calvin

      Dans le même genre, 100% des attentats ont été commis par des gens issus de l’école publique, mais ce sont les écoles privées hors contrat que l’Etat veut fermer….

  4. Infraniouzes

    Comme le danger de partition culturelle, cultuelle et enfin politique commence à sérieusement inquiéter la clique au pouvoir vu les tonnes de grain à moudre qu’y trouve l’extrême droite, ce matin, sur RTL, la presse aux ordres s’est fendue d’un long reportage sur une descente de fonctionnaires dans une école ou garderie ou lieu d’instruction musulmane. Dans ce reportage on y entend que des propos incertains et flous et tout débouche sur une fermeture du centre pour de fumeux motifs administratifs. On veut donner l’impression que le pouvoir en place met une réponse vigoureuse et efficace contre tout ce qui pourrait renforcer la fracture entre deux civilisations incompatibles entre elles. Bref, plus d’extrême droite que Gérald Darmanin et sa bande, tu meurs.

    1. P&C

      Et encore, il y a encore des gens qui bossent, et les allocs qui tombent.

      A mon avis, c’est le mortier restant, liant les parpaings de cet édifice croulant…
      Enlèves ça, et tu vas voir plein de gens dans le besoin se tourner vers le baron et l’émir du coin…

  5. Dr Slump

    Tous les gauchistes du monde entier unis pour ne laisser aucune miette de pouvoir, aucune fenêtre d’expression à ce qui n’est pas de gauche. Et l’immigration étant leur source majeure d’électeurs présents et futurs, pas question de laisser le moindre péquin exprimer son désaccord à ce propos.
    Trump ou Génération Identitaire, mêmes causes, mêmes effets.

    S’ils veulent à ce point le pouvoir, s’ils sont aussi hystériquement possédés par leurs obsessions destructrices, j’en suis rendu au point de penser: ok, qu’ils fassent comme ils veulent, et surtout, qu’ils y aillent à fond les manettes. Quand ils auront tout détruit, quand il ne restera plus que des ruines repeintes en vert écolo et en rose wokiste, ils ne pourront plus dire que c’est la faute de l’ultra-libéralimse, des blancs genrés capitalistes oppresseurs, des chrétiens, ou des nazis revenus de la Lune. On pourra alors reconstruire.

    1. P&C

      Tu est bien trop optimiste. La recherche de boucs émissaires est toujours plus facile que de se regarder dans miroir…

      Rappelles toi de la chasse aux sorcières. Les prédicateurs se partageaient entre deux écoles :
      – « fidèles, vous avez péché, il faut vous racheter ! »
      – « il y a parmi vous des incarnations du mal, il faut les trouver et les bruler vifs sur le bucher ».
      Devines quelle voie fut choisie ?

      Les principales qualités des wokistes ne sont ni la virilité, ni l’introspection, ni le courage, encore moins la mesure.

      1. Dr Slump

        Ce que je dis n’est pas franchement optimiste, au contraire. Mais en revanche croire que le délire gauchiste va continuer éternellement est un autre genre de délire. Il n’y a qu’une chose qui ne change pas, c’est le changement.

      2. Pierre 82

        On a même droit aux deux: on est coupable d’être des sales blancs mâles cisgenrés, et on doit se repentir, et en plus de ça, on doit la fermer pour ne pas être brûlé sur le bûcher médiatique.

        1. Pheldge

          et n’oublie pas la double culpabilité climatique : 1/ nous sommes des producteurs de pollution 2/ à cause de nous, les pauvres africains ne peuvent pas lutter contre le RCA parce que nous avons pillés leurs richesses, et qu’ils sont pauvres aujourd’hui.
          Donc double repentance et triple facture – faut ajouter les dommages financiers et psychologiques subis pas nos anciennes colonies –

    2. Husskarl

      Ce seront alors des saboteurs, des agents infiltrés, etc… Ils trouveront toujours quelque chose car ils ne vivent pas dans la réalité.

      1. Astazou

        « On » devra sans doute repartir du biface et de l’épieu durci au feu, si « On » arrive à réapprendre à faire du feu sans attendre qu’il tombe du ciel…

  6. Gerldam

    Totalement HS mais je ne peux m’empêcher de vous suggérer de lire le papier dans France-Soir du 14 février sur la façon dont Véran bloque toute recherche sur les moyens thérapeutiques pour soigner ou du moins diminuer le nombre de morts du Covid au profit des seuls vaccins. Est-il complètement corrompu?

      1. Patrick

        Coco ou pas, je suis allé dans une enseigne sportive homonyme d’un sport olympique pour faire un plein de mun….rayons aux 2/3 vides, selon le vendeur « ça part de plus en plus vite ces derniers temps »

  7. Mildred

    Ne jetez pas trop la pierre au jeune Darmanin : il n’est que le dernier rejeton d’une longue lignée de politiciens de droite qui n’ont de cesse que de donner des gages à la gauche.
    Ainsi je me souviens avoir assisté à un déjeuner de notables du département de la Loire, présidé par Lucien Neuwirth, en 1986 où une trentaine de députés du FN venaient de faire leur entrée au Parlement, par la grâce du président Mitterrand.
    Ce jour-là. je compris qu’il s’agissait d’humilier publiquement un couple de militants qui avaient oeuvré, pendant la campagne électorale, au rapprochement avec le FN, et ainsi justifier leur expulsion du parti, ce qui était censé servir de leçon à tous les autres participants.
    N’y tenant plus, je m’étais levée et avais dit : « Bien que n’ayant pas renouvelé mon adhésion depuis longtemps, je ne puis m’empêcher de me poser la question de savoir pourquoi vous vous pincez le nez chaque fois que vous entendez les mots : Front National, au lieu de vous demander pourquoi les gens votent pour le FN, plutôt que de voter pour vous ? »
    Tous ces messieurs qui avaient bien mangé et bien bu – merci petit Jésus – se sont réveillés d’un bond. C’était à qui voulait m’offrir mon adhésion, à qui voulait m’envoyer à Paris pour leur poser la question, etc.
    Le déjeuner se terminait dans une joyeuse effervescence et la Marinette Didier – épouse de Lucien Neuwirth – me saisissant par les épaules et me plantant devant son mari, lui dit : « Tu trouves pas, Lulu, qu’elle a raison, la petite ? »
    Il se contenta de me sourire gentiment, en secouant doucement ma joue qu’il avait saisie entre son pouce et son index. Je n’ai pas entendu la son de sa voix.

    1. Theo31

      J. F Revel a écrit des éditos admirables à ce sujet. Trente ans après, l’étincelle n’a toujours pas eu lieu dans la tronche de trisos de la droite la plus bête du monde. Avec des débiles pareils, la gauche n’a aucun souci à se faire pour rester aux manettes.

  8. pabizou

    La dernière du pourri de l’Elysée, un décret pour changer les priorités de paiement en cas de faillite (dreuz.info ce matin), les salariés vont bien trinquer

  9. Hagdik

    Après s’être fait les dents sur Génération Identitaire, Moussa va dissoudre Valeurs Actuelles et CNews.
    Ensuite il nettoiera Internet des horreurs drouatières esxtrêêêmes que sont Hashtable, Minurne, Dreuz, Résistance Républicaine, Riposte Laïque … etc (pardon à ceux que je ne cite pas, la liste devient si longue).
    Quand il aura fait cette grande œuvre salutaire pour la démocrassie, µcron pourra être assuré d’âtre réélu dès le premier tour. A moins que les élections ne soient plus nécessaires.
    Quel beau monde nous attend !

    1. Pierre 82

      C’est dit sur le ton de la plaisanterie, mais c’est clair qu’ils travaillent en ce sens. Je ne serais pas si pessimiste, néanmoins, car je pense qu’on se ramassera une catastrophe économique avant qu’ils n’y parviennent…

  10. Citoyen

    Dans le même esprit du sujet du billet, H16, où le nabot Dard Malin (la photo lui va très bien) voit de « l’esstremedroate » partout, et se propose de faire rempart de son corps pour sauver ? … Justement, on ne sait pas très bien quoi ? …. Sinon peut-être l’occasion de faire parler de lui ?….
    Dans le même esprit donc, on a le chef d’état major, sous-fifre (puisque nommé par lui) du nuisible qui squatte le château, qui en a sorti une bonne il y a quelques temps !!…. Selon lui, si l’on dilapide l’argent des contribuables au mali, c’est pour lutter contre le populisme !… Mais si !.. Il fallait l’oser … Mais l’on sait qu’ils osent tout ….. c’est à ça qu’on les reconnait …
    Ainsi donc, depuis 8 an maintenant, on dilapide l’argent des contribuables au mali, pour lutter contre le populisme, autrement dit, sous-entendu : »l’esstremedroate »… On en apprend de bonnes …
    Voila donc le budget du micron, pour lutter contre « l’esstremedroate » … sachant que ça ne coute rien quand c’est le con-tribuable qui paie …. Quand on aime on ne compte pas …, même sur 8 ans … Il y a des priorités (que l’on se donne) qu’il faut assumer …
    https:/ /www.bfmtv.com/economie/economie-social/finances-publiques/l-intervention-au-mali-pres-de-400-000-euros-par-jour_AN-201301140342.html
    http:/ /www.opex360.com/2020/10/17/les-surcouts-de-loperation-barkhane-ont-deja-atteint-911-millions-deuros-en-2020/
    https:/ /www.rfi.fr/fr/afrique/20130123-cout-guerre-mali-operation-militaire-serval-gazelle-tigre
    https:/ /www.challenges.fr/economie/combien-va-couter-la-guerre-au-mali-a-la-france_7378

  11. Pheldge

    Si on le laissait faire, lui, Gérald, on verrait ce qu’on verrait :
    lecourrierdesstrateges.fr/2021/02/13/le-gallou-darmanin-dissoudrait-la-france-libre-si-elle-existait-aujourdhui/

  12. pabizou

    Ca reviendrait bien moins cher de les laisser s’éclater la gueule entre eux . Après tout il sont chez eux, qu’ils se démerdent avec leurs problèmes . Si tu y vas, t’es un sale colonialiste, si tu n’y vas pas t’es un salaud qui les abandonne, fuck

  13. heli0gabale

    Je me demande jusqu’où ce gauchisme absurde peut prospérer et à quel point les membres de cette secte sont honnêtes.

    Comme dans Les chinois à Paris, on a des Michel Serrault, ces gens qui sont toujours dans le bon sens du vent, des convertis très très cons mais de bonne foi. Et puis on a des Jean Yanne, opportunistes absolus, ils étaient Républicains en 1789 et Bonapartiste dix ans plus tard, peu importe du moment qu’ils y gagnent.
    Je me demande dans quelle proportion ces 2 types de personnalité sont répartis dans le mouvement.

    1. Aristarkke

      Royalistes éternels jusqu’en 1792 et après d’autres errements de circonstance, redevenus royalistes forcenés en 1815 (second semestre, bien évidemment)

  14. Pheldge

    HS : je tombe sur cette nouvelle locale « Mayotte : Dominique Voynet* percute un mur et refuse le contrôle d’alcoolémie ». Alors, 1/ je pensais qu’elle avait repris son boulot de médecin-anesthésiste depuis sa disparition des écrans 2/ « on » lui a trouvé une bonne gâche :, en remerciement de ses bons services, sous Flamby elle est « nommée inspectrice générale des affaires sociales au tour extérieur en 2014 » 3/ Mayotte est vraiment en pleine crise sanitaire et elle va se torcher, en compagnie des notables 4/ en bonne politicienne de gauche au dessus des lois, elle réclame un passe droit et l’obtient …

    clicanoo.re/Faits-Divers/Article/2021/02/12/Mayotte-Dominique-Voynet-percute-un-mur-et-refuse-le-controle

    *rappel pour les djeun’s : ancienne ministre à Jospin, et 2 fois candidate écolo à la présidence 1995 et 2007, sénatrice, pardon, sénateur.e, député, et député européenne …

    1. Murps

      C’était p’têt de l’alcool bio en conduisant une hybride roulant à l’éthanol.
      Ca annule le contrôle d’alcoolémie normalement.
      Y doit y avoir un texte de loi à ce sujet, c’est sûr.

      Je vous trouve tous très soupçonneux et de mauvaise foi.
      C’est un peu la marque de ce blog : mauvais esprit tendance estremdroate.

      1. Pierre 82

        Systématiquement, j’utilise pour les masculins en « eur » le féminin « oresse » (comme dans doctoresse).
        Ça donne sénatoresse, autoresse, professoresse, chassoresse…
        Et s’il advenait que les objets aient également le droit à une transidentité, il restera congélatoresse ou décodoresse et j’en passe.
        Parti comme on est, il faut être prêt à tout. Plus rien ne me surprend.

          1. Pierre 82

            Bien trouvé. Mais il y a aussi des ordinatoresses bien dans leur peau, même si elles sont attirées par d’autres ordinatoresses.
            Rien ne doit être négligé.

      1. Higgins

        Pour connaître plusieurs personnes qui y sont séjournées ou qui y séjournent encore, disons que la situation est un tantinet bouillante. Merci à Talonnette 1ère qui a transformé ce TOM en département!!!

        1. Pheldge

          Merci d’abord à ce grand abruti de Giscard qui a choisi d’ignorer les avertissements des RG sur l’issue particulière du vote de Mayotte, et les problèmes inévitables que ça poserait.
          A la réflexion je me demande s’il ne l’a pas fait volontairement, pour préserver un « morceau de souveraineté française » dans cette région du globe, après la perte de Djibouti.
          La situation de Mayotte est surréaliste : une île française, au milieu de l’archipel des Comores, qui contestent la souveraineté française.
          Giscard aurait pu trouver un deal, pour maintenir une base militaire par exemple, comme d’autres pays le font, mais non !
          Après, la décision de Sarko n’a pas dû être facile à prendre, mais les Mahorais venant soit à la Réunion, soit en métropole, s’installer et bénéficier des prestations sociales, de toutes façons.

          1. Higgins

            En terme géostratégique, il n’y a pas trop à discuter mais il ne fallait pas être grand clerc pour deviner que le coût à payer serait exorbitant. Maintenir un îlot de richesse au sein d’un archipel où il était nettement prévisible que très rapidement l’indépendance coïnciderait avec la misère la plus crasse (Les Comores sont le 21e pays le plus pauvre du monde) ne pouvait conduire qu’au fait que Mayotte allait représenter un appel d’air auquel il est impossible de résister. La Guyane est exactement dans le même cas avec le Surinam et le Brésil (un pays d’avenir qui a vocation à le rester disait le général). En plus, avec le droit du sol, un enfant né à Mayotte est automatiquement français et puis, on ne va priver cet enfant de sa mère. La situation est inextricable et au vu de la brillante réussite économique de l’archipel depuis l’indépendance, il vaut mieux rester allocataire de l’état-maman français. Le gros problème est que nous n’avons plus du tout les moyens militaires, économiques et humains d’une telle politique.

            1. sam player

              Ne votent à un référendum sur l’indépendance d’un territoire que ceux du territoire concerné, mais il serait plus logique que la métropole et tous les territoires votent surtout si c’est pour les éjecter !
              Du coup l’initiative du référendum pourrait revenir à la métropole qui en a marre de payer…

              1. Pheldge

                Pour les métropolitains en général les gens sont légitimistes, et refusent l’idée d’une perte de territoire, souvenirs de l’Empire colonial, la gloire passée tout ça … et puis comme c’est l’état qui paye, ça coûte rien, d’ailleurs Flamby l’a rappelé régulièrement. Regarde le référendum récent en Nouvelle Calédonie, et comment il était perçu.

                  1. Pheldge

                    la situation était toute autre, la guerre, les attentats en métropole, aie l’honnêteté de le reconnaître !
                    euh finalement non, n’en fais rien : à l’impôt cible, nul n’est tenu 😉

                    1. sam player

                      Toute volonté d’indépendance entraîne guerre civile et attentats : ETA, Nouvelle Caledonie, Bretagne, Corse…

                    2. Pheldge

                      sam, tu as vraiment le sens de la mesure : ETA, Nouvelle Caledonie, Bretagne, Corse…c’est des rigolos à côté de la guerre d’Algérie « Le moins mal connu est le chiffre des pertes militaires françaises : près de 25 000 morts, dont 15 500 au combat ou par attentat, 65 000 blessés et 485 disparus. Le nombre des civils français d’Algérie victimes du terrorisme est connu, lui aussi, avec précision : 2 788 tués, 7 541 blessés et 875 disparus. »
                      lhistoire.fr/guerre-dalgérie-combien-de-morts

                      OK, c’est bon, oublie tout ça, tu as raison, ça te va ? et même que je suis d’accord avec ce que tu n’as pas encore dit. je comprends, Al te manque …

                    3. sam player

                      Bon je vois que ça s’arrange pas (avoir raison, avoir tort)

                      C’est juste une histoire d’échelle pour l’Algérie et aussi parce que c’était une colonie jeune…
                      Ce sur quoi je ne suis pas d’accord c’est le soi-disant sentiment de perte de territoire que tu opposes : je pense que tu as un biais… les réunionnais sont plus attachés à la france que la france aux réunionnais… et c’est ce qui te fait penser l’attachement au territoire

                      Pour la Nouvelle Caledonie (2018)

                      huffingtonpost.fr/2018/10/31/referendum-en-nouvelle-caledonie-les-francais-voteraient-lindependance-sondage-exclusif_a_23576923/

                      Alors ton attachement au territoire, tu vois ou tu peux te le mettre..

                    4. Pheldge

                      sam, ton sondage « Avez-vous entendu parler du référendum qui sera organisé dans quelques jours en Nouvelle-Calédonie ? » oui à 39 % déjà ça te donne une bonne idée de la fiabilité du truc, avec 61 % des gens interrogés qui ne sont pas au courant, et pour les résultats, ça donne « je m’en branle » 28 %, « je ne sais pas 26 % »… alors ton sondage, tu peux t’en faire des papillotes ! 😀

                      d25d2506sfb94s.cloudfront.net/cumulus_uploads/document/0p2yirftrv/Résultats%20YouGov%20pour%20Le%20HuffPost%20(Baromètre)%20178%20As_Sent%20311018.pdf

                    5. sam player

                      Pheldge, tu ne tires pas les conclusions de tes propres observations, rien à voir avec une fiabilité : avant d’être interrogés ils s’en branlent, après être interrogés ils s’en branlent : c’est toi qui parles d’attachement au territoire, mais l’attachement au territoire ils s’en branlent.

                    6. Pheldge

                      Non, en fait, biais personnel sans doute, je me souviens de l’enseignement reçu, et de la fierté palpable en classe, enseignée et transmise, devant l’ex empire colonial .
                      Je reconnais que c’était, il y a plus de 40 ans, et que ça a dû bien changer depuis, et également que par mon histoire personnelle, je ne suis peut-être pas le mieux placé pour ce genre de sujet. La nuit porte conseil … 😉

              2. Aristarkke

                Suis sûr que se séparer de la Nouvelle Calédonie, donc économiser ce qu’elle coûte serait largement rentable quitte à payer le nickel au prix du marché… Pour ce qu’il reste d’industries en Grance, de toutes façons…

                1. Higgins

                  Pour avoir vécu de très près la période 85-88 du Caillou, je peux dire que ça a été la quintessence de la mauvaise foi et de la malhonnêteté socialiste. Au départ, vu par cette saloperie, des gentils noirs oppressés par des méchants blancs le tout sous fond de guerre froide avec la Lybie comme bras armé de L’URSS. Ajoutons-y la complicité de la perfide Albion avec l’Australie et la Nouvelle-Zélande aidés par les américains qui ne souhaitent qu’une chose, voir la France quitter le Pacifique Sud.
                  En 85, des autochtones de retour de stage de foot en Lybie mmanifestent de plus en plus bruyamment. À Paris, le pouvoir se frotte les mains bien qu’ils envoient des gendarmes mobiles sur place (on ne peut faire moins mais comme c’est bête, leur armement est resté à Paris. Un bête oubli!!!). En 86, c’est la première cohabitation et le ton change un peu. Des compagnies para sont envoyés quadrillé le terrain et, après les tragiques événements de 85, le calme revient. En 87 a lieu un référendum reconnu par l’ONU et dont le résultat ne souffre d’aucune discussion : la Calédonie choisit la France. Quelques mois après arrive Ouvéa. Chirac perd la présidentielle et les soces reprennent leurs mauvaises actions. Résultat : les accords de Matignon fomentés par les frères la truelle. On votera jusqu’à ce que l’indépendance soit « choisie » ! L’ancien patron des Forces armées en NC, le général de corps d’armée Michel Franscheschi (qui est allé chercher sa cinquième étoile au Conseil d’état), écœuré de ce qu’il a vu et vécu, en a écrit un livre à lire « Nouvelle Calédonie, la démocratie massacrée ».
                  En 2020, la donne a un peu changé. La Chine est là et vu les déclarations du Mignon poudré sur l’espace indo-pacifique où la France aurait toute sa place, on est beaucoup plus circonspect.
                  J’y suis retourné en septembre 2019, ça a beaucoup changé mais je ne suis hélas pas resté assez longtemps pour tout voir.

                2. sam player

                  Le nickel c’est plus ce que c’était… beaucoup de surcapacité en cyclique.
                  J’ai bossé sur Koniambo l’usine de nickel des kanaks payées par la métropole, un gouffre à pognon… entre 2 et 4 miyards on sait plus trop, c’était pour faire le pendant de l’usinedesblancs.
                  L’usine vient de changer de main… manifestations en cours… ils cassent tout… CRS sur place…

            2. Aristarkke

              Rhôôô Major ! Commodément, vous oubliâtes que cela participe à l’extension du domaine de la lutte maritime grançais.
              Le fait que nous n’en faisons pas grand chose de ce truc n’est pas une excuse à votre insouciance digne de l’abandon de quelques arpents de neige en d’autres temps que les moins de trois siècles n’ont pas connus…
              Tsss Tsss

    1. pabizou

      Pour une fois que « rance-info » ne dit pas de connerie. Si voypanet ou un de ses coreligionnaire a un accident ça n’est effectivement pas grave, sauf si elle s’en tire bien sûr

    2. Dr Slump

      Vu la nature de l’accident, et qu’elle avoue elle-même qu’elle était « très fatiguée », la pauvrette s’est certainement endormie au volant. Bref, c’est un non-information.

  15. Pierre 82

    D’après ma chère et tendre moitié, qui passe beaucoup de temps sur les réseaux complotistes d’estrêmdrouat, le prochain président se nommera Audrey Tcherkoff, et sera donc une présidente.
    Donc, je vous l’annonce en avant-première sur ce blog. Je participe ainsi, malgré moi, au lancement du produit.
    Elle est le choix d’Attali, et comme on sait que c’est lui qui tire les ficelles, et qui nomme les présidents, et sachant que Macron était son candidat, on va voir s’il va réussir cette fois-ci…

    1. Arthur H

      Audrey Tcherkoff est une gentille femme :), cependant, même face aux troisièmes ou quatrièmes couteaux, tel que F. Ruffin, elle ne ferait pas le poids.

      Mais c’était bien tenté Pierre 😉

      Quant au vieux Jacques … je vous demande de laisser les momies dans leur pyramide, elles font peur aux enfants et sentent mauvais.

  16. pabizou

    Des nouvelles d’Allemagne sur le courrierdesstratees.fr . Je ne parle ni ne comprend l’allemand, je n’ai pu lire que l’article en français .

    1. Higgins

      https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2021/02/15/en-allemagne-aussi-letat-orchestre-la-terreur-du-virus-pour-regner/
      et https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2021/02/15/revelations-sur-le-laboratoire-de-wuhan-et-sur-ses-recherches-sur-les-coronavirus/

      1. pabizou

        Intéressant, non . J’espère qu’un des avocats mettra la question des traitements sur le tapis et que ça va faire changer la donne . Si Merkel est bloquée par la justice ça aura des retombées chez nous.

        1. Higgins

          https:/ /jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2021/02/15/covid-ethique-et-rivotril-312956.html

          Les choix effectués par nos peintres soulèvent a minima des interrogations. Certains peuvent et doivent serrer les fesses.

          1. pabizou

            L’euthanasie masquée institutionnalisée,qu’elle meilleure image de µcron ? Cete sous-merde est le digne disciple d’Atila euh… atali

  17. dupont2021

    toujours tres etonnant de classer le NSDAP des zeures les plus sombres à l’extreme droite…
    «  »Parti national-socialiste des travailleurs allemands »
    ça fait plutot penser à l’extreme gauche tout comme les bolcheviques…
    les grands kapitalistes allemands ont suivi parce qu’ils n’avaient pas le choix

    1. P&C

      Ils y avaient surtout intérêt, comme Krupp. Le NSDAP a décolé lorsque Hitler et Ludendorf ont réussi à convaincre les Kapitalistes allemands de miser sur eux pour enrayer le bordel allemand de l’époque.

    2. Higgins

      Expérience faite : prendre la dizaine d’items du programme officiel de ce parti. En enlever les items raciaux (de mémoire cinq ou six). Transformer les mots trop datés en terme plus contemporains (ex: multinationale au lieu de trust). Soumettre les items ainsi modifiés en demandant son origine.
      Dans plus de 80% des cas, la réponse est très claire : gauche et extrême-gauche.

    3. theo31

      Déjà, c’est parti socialiste national…

      Et de deux, les industriels allemands ont très peu suivi le führer avec l’oppression fiscale et réglementaire que l’Etat leur a fait subir.

      Lire à ce sujet Le socialisme en chemlse brune et Le salaire de la destruction.

  18. zelectron

    Darmanin, courageusement en bravant le danger extrême, comme tous les gens de sa race, s’en prend aux gens paisibles et travailleurs qui le nourrissent.

  19. Nemrod

    J’ai trouvé un seul article payant du Fig…et encore Figarovox, pour parler un petit peu d’un changement anthropologique majeur : l’infanticide médicalement assisté de confort; j’ai nommé l’ IMG pour détresse psycho sociale.

    C’est à ça qu’on mesure que notre civilisation vit ses dernières années.

    1. Mildred

      Je confirme : quand vous parlez à des gens entre 25 et 50 ans de l’IMG, non seulement ils n’en ont jamais entendu parler mais en plus ils croient que vous délirez !

    2. Higgins

      Je n’arrive pas à comprendre comment des personnels médicaux puissent se livrer à un tel acte : tuer un fœtus de 8 mois et demi. Abject.

      1. Pheldge

        Major, je pense que tout ça c’est de l’esbroufe, car déjà les médecins peuvent faire jouer la clause de conscience, et ensuite je doute qu’il y ait beaucoup de cliente pour ce genre d’intervention : arrivé à ce stade, elles ont eu 8 mois pour se faire avorter, et je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de femmes qui soient capables d’attendre jusque là, d’autant que le sentiment maternel croît avec le temps …

          1. P&C

            Je vous conseille la vidéo de Paul Joseph Watson sur l’effondrement… on y apprend qu’il y a des fétichistes de l’avortement…
            Je rappelle également que tout cela se base sur les recherches d’un détraqué sexuel, Kinsey A.

          1. Pheldge

            si fait, je l’ignorais … mais restreint ne signifie pas supprimé. Et après avoir consulté le texte du Sénat, je n’y vois guère de changements : en cas de refus du praticien « L’établissement privé doit lui communiquer immédiatement le nom de praticiens ou de sages-femmes susceptibles de réaliser cette intervention selon les modalités prévues »
            https://www.senat.fr/leg/ppl17-743.html

            1. sam player

              Le jour où ça sera traduit dans une loi, il leur suffira de dire qu’ils ont aquaponey…

              Quand on ne veut pas faire quelque chose il y a plein d’excuses, pas la peine de rechercher la confrontation…

              sam player – mode anguille

              1. durru

                Sous roche 😀
                Faudrait appeler Théo, pour qu’il te rappelle qui a créé ce CO. Et donc à quoi il sert, pour de vrai. A partir de là, tu as la réponse à tes questions.
                Les dernières nouvelles qui ont fait état des actions de ce CO ne disent pas autre chose.
                Tout le monde n’a ni l’envergure, ni le courage de Raoult.

        1. pabizou

          Je ne crois pas en Dieu et ça ne m’empêche pas de trouver le meurtre inacceptable, qu’il soit de vieillards ou de tout être humain ayant atteint un état de conscience .

          1. Mildred

            Qu’entendez-vous par « tout être humain ayant atteint un état de conscience » ? Le meurtre serait-il, selon vous, acceptable pour les bébés nés ou à naître, qui n’ont pas encore atteint un état de conscience ?

            1. pabizou

              Pour moi il y a une différence entre l’embryon et le foetus, le 1er n’a pas atteint l’état de conscience . Je ne vais pas jusqu’à trouver normal l’avortement de confort, il y a suffisamment de moyens de contraception pour ne pas y avoir recours mais dans certains cas médicaux un avortement précoce n’est pas condamnable et je parle d’expérience . Après je peux comprendre que mon avis ne soit pas partagé par tout le monde et ça ne me pose aucun problème .

                1. Astazou

                  C’est pour ça que le gigot de 7 heures a été inventé
                  Et le coq au vin
                  Et la poule au pot
                  Et le boeuf bourguignon
                  Et …
                  Mijotage lent = viande fondante

            1. pabizou

              @Husskarl (14 h 41) « des animaux parmi d’autres » demande à Einstein si ses découvertes lui ont été dictées par son chien ou son cheval . Tu es mûr pour devenir spéciste avec un simplisme de cette envergure . Quant à « inacceptable » bienvenu chez Atali si tu te poses la question d’une manière non polémique

      2. Arthur H

        Comme les jardiniers, ils coupent les feuilles point barre. D’autant qu’on leur a bien dit que tuer c’est pas vraiment tuer …

        C’est ignoble mais c’est ainsi que les révolutionnaires tuaient des innocents:
        sans le moindre scrupule.
        After, on leur offrait les putes et la gnole (ou l’inverse), ainsi, tout allait pour le mieux dans le meilleurs des mondes.

        1. pabizou

          Si vous en êtes à ne pas différencier un végétal et un humain, je ne peux rien pour vous et je vous plains très sincérement . Et, à tout hasard, je n’ai eu besoin ni de putes ni de gnôle lorsque le choix s’est imposé .

          1. P&C

            +1
            les expériences de psycho sociale l’ont déjà montré : avec un brin d’autorité, on peut faire faire n’importe quoi à quasiment n’importe qui, y compris les pires atrocités.
            Les putes et la bagnole, c’est en bonus.

            Et le seul moyen de contrer cela, c’est le skin in the game : dans le cas du sujet précédent, si l’infirmière était sur que le bébé avorté allait se transformer en couvin et lui dévorer le cerveau pendant la nuit, elle y réfléchirai à deux fois…

            1. Dr Slump

               » faire faire n’importe quoi à quasiment n’importe qui »
              Non, pas à ce point. Il y a quand même une proportion notable de résistants, et ceux qui obéissent, entre 70 et 80 % d’entre eux, le font en manifestant des signes lourds d’anxiété et de mal-être, preuve que personne n’obéit aveuglément à l’autorité,.
              La citation des expériences de Milgram à tort et à travers, ça commence à sérieusement me courir sur le haricot. Faudra que je songe à en réécrire une réfutation, parce que ses expériences, pour révélatrices qu’elles aient été, ont déjà été largement remises en question de son temps.

              1. durru

                Le problème avec les moutons, Doc, c’est qu’ils se posent des questions (s’ils s’en posent) seulement APRES. Et leur mal-être qui s’ensuit n’aide pas à avoir pour la suite une attitude cohérente, car les remords, voire la honte qu’ils éprouvent les poussent à cacher leurs actions, voire à leur donner des explications rationnelles.
                Dans une démocratie où la majorité a pouvoir sur la minorité, 70-80% c’est beaucoup, et ça se voit à chaque fois, notamment lors des élections, où les gens prennent des décisions le plus souvent par rapport à leurs choix passés et pas du tout par rapport à la réalité du moment, même pas par rapport à leurs propres intérêts à eux.
                La propagande poussée à l’extrême a des effets dévastateurs, et ce n’est pas une vue de l’esprit.

                1. Dr Slump

                  Non, non, nâon PDBDM! Je ne parlais pas de remords postérieurs, mais de vives manifestations d’angoisse et de mal-être manifestés par les sujets soumis au protocole d’expérience PENDANT son déroulement, pendant qu’ils sont conduits autoritairement à obéir à des ordres que leur conscience morale rejette.

                  Et si l’on peut obtenir ce degré d’obéissance en employant tous les moyens connus, autorité, force, manipulation, menace etc, alors on peut tout autant obtenir son contraire, l’indépendance d’esprit, la résistance, la combativité, etc en employant tous les moyens connus.

                  Il faut sortir de cette fascination pour le protocole de Milgram, mal connu, mal compris, et mal utilisé en tant qu’argument. Tout libéral qui se respecte devrait être capable de relativiser ses conclusions, d’y répondre par tout ce qui a trait au libre-arbitre, à l’effort personnel, etc, je ne vais vous refaire un cours de philosophie libérale à ce sujet.

                  1. durru

                    Voilà, obéissance tout de même, malgré le mal-être PENDANT.
                    C’est précisément pour ça que j’évoquais « la propagande poussée à l’extrême », qui est tout le contraire du libre arbitre… L’Histoire n’est pas avare en exemples dans ce sens. N’oublions pas que nous vivons dans un environnement de peur, de terreur devrais-je dire, où les réactions de la majorité sont loin d’être normales. Même dans mon environnement le plus proche j’ai de plus en plus souvent d’être tout simplement une Cassandre, écoutée mais pas entendue et encore moins comprise.
                    Pour retrouver des conditions normales d’analyse, il faut sortir de cet engrenage de terreur, et ce n’est pas gagné…

                    1. Dr Slump

                      Le problème que je soulève, c’est que si Milgram avait mis en place des protocoles d’expérience incitant les sujets à se rebeller contre des ordres injustes, il aurait tiré des observations de toute autre nature.
                      L’expérience de Milgram ne révèle pas la nature humaine, mais des croyances humaines.

                    2. durru

                      J’ai bien compris, Doc. Sauf que nos clowns à roulettes se basent sur ses résultats pour pousser les masses dans la direction qu’ils ont choisie, à base de propagande illimitée (même Goebbels en serait admiratif), et que les résultats sont indéniablement positifs (de leur point de vue) et tout à fait prévisibles.
                      Bien sûr qu’on pourrait faire tout aussi bien l’inverse, seulement ce n’est pas ce qui se passe…

                    3. Pheldge

                      abavala, le Kilo – bin oui … 1000 grammes – il a pas fait d’étude randomisée, donc c’est pas de la science ! 😉

              2. P&C

                J’ai posté ça vite fait, hein…

                Je sais bien que ce n’est pas toute la pop, mais environ 70% dans le cas du scénario de base de cette xpérience, et que la plupart des testés ont des réticences et des malaises à infliger les chocs électriques.
                Je connais aussi les variantes (la remise en question de l’autorité par un autre chercheur en blouse blanche, la division des taches, etc….);

                Mais tu ne peux nier que l’évolution et l’autodomestication pousse le plus gros % de la population à obéir.

    3. sam player

      Bof bof
      À partir du moment où c’est legitimé à 12, 14 ou 16 semaines, je ne vois pas du tout la différence avec 28 ou 30 semaines : la différence c’est juste dans votre tête il me semble, un peu comme celui qui se rend compte que la côte de boeuf dans son assiette vient de la vache qu’il a vu sur pattes il y a 3 semaines… beaucoup dégustent mais peu seraient prêts à l’abattre…
      Vos émotions vous égarent…

      1. Pheldge

        disons qu’à 38 semaines, c’est un bébé viable, et là l’image dans les esprits est beaucoup plus forte, que celle d’un foetus un peu flou sur une écho. Oui c’est une question d’émotion …
        p’tain sam, deuxième fois que je suis à peu près d’acord avec toi, vite faut que je fasse « un Tess » … 😉

      2. Husskarl

        Tout à fait d’accord, et on pourrait s’amuser à trouver la date limite acceptable, 12 semaines ? et 12 semaines et un jour ? Et 12 semaines et 10 minutes ?

      3. Nemrod

        C’est vrai.
        On peut aussi le légitimer à 5 ans.
        Il y a des précédents fâcheux.

        Est ce acceptable ?

        Je ne suis pas très émotif pourtant, Sam.

          1. Pheldge

            on peut pousser jusqu’à 65 comme ça, ça permettra d’éliminer sam et Attali, pour cause de « détresse psychologique intense », sans avoir à passer par la case prison ! 😀

      4. Dr Slump

        Là pour le coup je pense que c’est plutôt ton cartésianisme qui t’égare. Ou sinon, poussons le raisonnement jusqu’à l’origine du problème: on ne voudrait pas avorter si à la base on ne voulais pas d’enfant. Le problème, c’est de vouloir faire un enfant, plus précisément comme des objets dont on programme la commande:

        – chérie, faisons un bébé pour Noël
        – Ah tu n’y penses pas, pas maintenant… ma carrière!

        Donc il faudrait cesser de vouloir des enfants , pour ne les faire que par accident, en bannissant contraception, préservatifs et mariage aussi, parce que quand on est marié ça suppose toutes sortes d’interdits relatifs à l’activité sexuelle et la procréation
        En fait, il faudrait redevenir des singes, voilà. Ou sinon, selon la théorie de Sam, puisqu’on en est rendu à ce point, y’a plus qu’à faire tout ce qu’on veut vu qu’on a déjà balancé l’éthique par-dessus bord. Faisons des bébés-matériaux, des bébés OGM, des bébés-médicaments, des bébés sur catalogue, des bébés jetables et des bébés à louer. Youpi, vive le progrès!

        Plus sérieusement, on peut aussi faire la part des choses et penser les choses de façon plus équilibrée, entre recherche d’évolution et respect de valeurs morales.

        1. sam player

          « Ou sinon, selon la théorie de Sam, puisqu’on en est rendu à ce point, y’a plus qu’à faire tout ce qu’on veut vu qu’on a déjà balancé l’éthique par-dessus bord. »

          Où as-tu vu dans mon comm’ que j’étais pour ou contre l’avortement … et à combien de semaines ?

              1. P&C

                Non, juste une question de système. Tu veux de la natalité ? Tu dois faire en sorte que ça se fasse, et il n’y a pas trente six moyens de faire, à moins que l’on créé des couveuses artificielles à la Matrix.

                1. P&C

                  Je pense que ton point de vue est motivé par le fait que tu as un bon job bien payé et intéressant, et tu considère que toutes sont dans le même cas.
                  C’était pareil avec les féministes bourgeoises.

                  C’est bizarre, mais toutes les femmes qui gagnent peu que je connais disent préférer rester à la maison du moment que leur homme gagne assez pour faire vivre la famille.
                  Celles par contre qui tiennent à travailler sont toutes des cadres ou des ingénieures…

            1. Pheldge

              @ Opale 17 h 06 : la place de la femme est évidemment au foyer, à s’occuper des enfants et de la maison, à attendre son seigneur et maître ! Point !

                1. Pheldge

                  perdu, ô, pâle masquée voilée, c’est dans la Genèse 3:16 (traduction adaptée) :
                  c’est l’Éternel qui cause à la femme, Eve : « tu enfanteras dans la douleur, tu seras soumise à ton homme ,et il te dominera »
                  Simple mortel et croyant fervent, j’acclame la Parole du Tout Puissant 😉

                2. P&C

                  Non , c’est de la logique : la carrière professionnelle est négativement corrélée avec la natalité.
                  Tout comme les revenus et le niveau d’éducation.
                  Ce qui n’est pas une mauvaise chose en soi ! nous n’avons plus 30% de mortalité infantile !

                  Je peux le vérifier parmi les couples d’amis que je connais : plus ils ont fait des études/galéré avant de se fixer, plus ils ont fait des enfants tard. Le plus tôt à 24 ans (boulangère), le plus tard à 36 ans (docteur en biologie).
                  Sans parler de ceux qui ne font d’enfants justement pour des raisons de carrière (j’en connais…) et qui taffent comme des dingues, mais gagnent bien.

                  Mais alors il ne faut pas se plaindre que Jean et Camille n’aient qu’un gosse car ils ont du attendre que les conditions soient favorables (fin d’études, CDI qui gagne suffisamment tous les deux), alors que Karim et Djamilla en pondent 5 dès leurs 18 ans pour palper les allocs.
                  Dysgénisme…

                  Je rappelle également que nous sommes limités par notre biologie : c’est beaucoup plus dur pour une femme d’être enceinte d’un enfant viable après 35 ans.

                  Si tu veux de la natalité, tu dois mettre en place un système qui la favorise.

        2. Pheldge

          Doc « on ne voudrait pas avorter si à la base on ne voulait pas d’enfant » bin à mon humble avis, c’est exactement le contraire : on avorte parce que on ne veut pas d’enfant, mais qu’on veut baiser sans entraves, ou qu’on s’en fout, ou qu’on compte sur la chance, enfin tu vois …
          J’hallucine de voir des gamines tomber enceintes, malgré tous les dispositifs existants, pilule d’avant, d’après, crèmes spermicides, préservatifs masculin féminin etc, le tout accessible facilement et gratos …
          Et je te cause pas des méthodes traditionnelles, comme le retrait, et la surveillance du cycle féminin.
          Après, y’a des gamines pour qui c’est compliqué, genre un oblige, et qui se mélangent les pinceaux entre l’ovulation, les règles, que ça leur joue des tours.

          1. P&C

            Oui, mais pour cela il faut planifier un minimum… Or ça se fait après quelques verres/joints, à l’arrière de la bagnole ou dans un airbnb pas cher…

          2. Dr Slump

            Tu généralises le cas de gamins irresponsables, qui n’est que minoritaire, et en plus temporaire dans la vie d’une personne. Et relis ce que je dis à propos de « vouloir un enfant », pour être sûr que tu ne déformes pas mon propos.

            1. Pheldge

              doc, je cause de ce que j’ai pu observer, chez moi, à la Réuinion : il y a un énorme manque de maturité, une certaine naïveté, le poids des tabous familiaux, et l’éducation des filles dans la soumission. des gamines collégiennes enceintes, ça n’est pas rare, j’en ai vu*.

              *Papet, on cause sérieux là, pas de môvèze blague, merci ! 😉

      5. durru

        Il y a pourtant une explication assez claire de Pabizou un peu plus haut : embryon vs foetus, état de conscience ou pas. La différence est là et sa « traduction » en nombre de semaines est le résultat (imparfait, certes) d’études scientifiques à ce sujet. C’est tout.

              1. sam player

                Ce truc de la conscience c’est quand même de la couille en barre, ca se mesure avec quoi ?

                Ce thème de la mort du fœtus est souvent abordé dans les séries US, que ce soit suite à un accident volontaire ou involontaire, des violences, de la négligence etc… et imperturbablement le pas-né passe à la trappe malgré tous les effets de manche…

                Il est pas né, il est pas mort

                1. Higgins

                  Personnellement, je trouve très paradoxal de voir une société honnir la peine de mort et déifier ainsi l’avortement. Que ce dernier soit encadré est une bonne chose mais de là à en faire une technique de contraception usuelle (ce qu’il est devenu avec au moins 200 000 actes par an) et qui plus est remboursé, il y a un pas que je me refuse à franchir. De plus, on ne peut que s’interroger, au vu du chiffre énorme d’IVG pratiqués , l’échec absolu des politiques de contraception initiées en pariculier au sein de la pétaudière qu’est l’EN.

                2. durru

                  Faut vraiment ne jamais avoir été près d’un ventre de femme gravide pour avoir de tels propos.
                  Le foetus réagit au monde extérieur, ce n’est pas (plus) une plante inerte. Ni une paire de cellules.
                  Je ne sais même pas quoi ajouter, tout ça m’a l’air tellement évident 🙁

                  1. sam player

                    Oh durru c’est beau… tu m’as presque tiré une larme 😥 mais abanon j’avais une poussière dans l’œil 😀

                    Je peux te faire la même avec l’enfant qui arrive dans un foyer éclaté et qui sera le cauchemar de toute une vie… la sienne et celle de son ou ses parents et ses victimes… ça fait moins rêver hein ?

                    1. durru

                      Le sujet de départ était, il me semble, la conscience… Quel rapport ? A part, bien sûr, que tu t’es tellement foiré qu’il devient impératif de changer de sujet ?

                    2. sam player

                      “ Le sujet de départ…”

                      C’est toi qui donne dans le pathos… d’où ma réponse…
                      J’ai demandé comment se mesure la conscience : pas de réponse…

                    3. durru

                      Pourquoi alors ne pas demander d’abord ce qu’est la conscience ?
                      Comment on la mesure ? Disons, un peu de la même façon que tu mesures si quelqu’un est conscient ou pas… Tu veux l’avis d’un spécialiste, ou quoi ?
                      Si tu n’es pas capable de faire la différence entre les quelques cellules qui constituent un embryon et un organisme constitué, conscient de son environnement (un foetus), je ne peux rien pour toi.

                    4. sam player

                      durru, la conscience (ce qui différencie soi-disant l’homme de l’animal) est un concept philosophique…
                      Vu le jus opaque dans lequel baigne cet être en devenir, ça m’étonnerait qu’il puisse se différencier de sa mère et penser à lui en tant que JE…
                      Ta conception de l’être conscientisé c’est niveau CE2
                      Mais bon chui pas un littéraire, je laisse ce soin à d’autres…

                    5. durru

                      Je ne connais pas les gens qui « défendent la vie du foetus » et du coup je ne sais pas quelle est la « définition » qu’ils attachent à la conscience. Moi j’ai essayé d’expliciter de quoi je parle et, bizarrement, le Doc ne parle pas d’autre chose non plus.
                      La question que je me pose, en fait, est une et une seule : vu que le foetus est à priori viable à partir de 30 semaines ou même avant (eh oui, je connais des cas), dans le cas où la vie de la mère est en danger (pour une raison ou une autre, c’est pas important), pourquoi diable tuer le bébé quand de fait on peut, avec les technologies actuelles, le maintenir en vie, sans conséquences sur son développement futur dans la plupart des cas ? Je suis très curieux de savoir comment tu argumentes le fait que ce choix ne soit pas un crime…
                      Est-ce pour avoir de la matière première pour la fabrication de certains vaccins ? Par exemple…

                    6. sam player

                      «Je ne connais pas les gens qui « défendent la vie du foetus » »

                      Je ne connais pas de gens non plus, c’est un sujet que j’évite d’aborder afin de garder de bonnes relations hi hi
                      Mais quand bien même il y en aurait dans mon entourage, je doute qu’ils puissent avoir un raisonnement correctement structuré
                      Je me réfère donc aux prises de position ou professions de foi des «défenseurs de la vie » ( comme ils se nomment eux même)
                      ——
                      Comment j’argumente dans le cas que tu poses ? et même plus généralement :
                      Bah tout simplement que la mère fait ce qu’elle veut avec son corps à elle personnellement et elle peut même le bouffer si ça la chante.
                      C’est ce qui me différencie des «je suis libéral mais… », on l’est où on ne l’est pas.
                      Le jour où vous rajoutez le «mais » vous validez la nécessité de l’état et ça ne s’arrête plus car il y aura (il y a) toujours une bonne raison éthique ou morale pour restreindre la liberté quand bien même il n’y a pas de victimes, sauf celles que vous créez abusivement.

                      Ce qui ne m’empêche pas d’avoir mon opinion sur l’avortement et d’être critique par rapport à certaines décisions (remboursement, aides, lois etc…)

                    7. durru

                      OK, donc l’esclavage c’est bien (droit de vie et de mort).
                      Tout est dit, rien à ajouter.
                      Et ne viens pas parler de sophismes ou autres hommes de paille stp.
                      Tu te rends quand même compte que pour des marsupiaux (par exemple) la réflexion ne serait pas du tout la même, hein ?

                    8. sam player

                      « OK, donc l’esclavage c’est bien (droit de vie et de mort). »

                      Euh esplique stp, je vois pas du tout le rapport

                    9. durru

                      C’est écrit en toutes lettres : droit de vie et de mort.
                      Essaie de lire ce qui est écrit, pas ce que tu aimerais…
                      Le corps de la femme, elle est libre d’en faire ce qu’elle veut. Mais l’enfant, du moment qu’il est viable en dehors, n’en fait plus vraiment partie. C’est pourtant pas compliqué.

                    10. sam player

                      Abavala je demande poliment…

                      C’est rigolo cette façon de penser : avortement = droit de vie ou de mort* = esclavage (?) :mrgreen:

                      A implique B, et bing, raisonnement durru, B implique A

                      Donc effectivement je ne vois pas du tout le rapport entre la liberté d’avorter et l’esclavage : toi t’aimes bien tordre les trucs !

                      * : (Concernant le droit de vie et de mort : on ne pas tuer quelque chose qui n’est pas né)

                      Si j’ai bien compris (parce que c’est sacrément tordu) tu veux pouvoir disposer du bébé à naître avant qu’il soit né sachant qu’il pourrait naître viable.
                      Tu poses une option !

                      Genre, tu veux récupérer le truc avant qu’il parte à la poubelle…

                      Bah par chez moi, tu attendras qu’il soit dans la poubelle… et dans l’état où il sera…

                    11. durru

                      Que t’as pas fait médecine, on le savait déjà. Que pour toi la conscience, l’esprit, n’ont pas vraiment de quartier, également.
                      Mais appeler un enfant dans le ventre de sa mère (et je dis bien « enfant », c’est à dire un être vivant qui pourrait survivre sans sa mère et son ventre protecteur) truc, j’avoue que ça c’est nouveau…

                      Quant à la section de logique, qui elle n’est clairement pas ton fort, voici l’explication.
                      IMG de foetus *viable* (pas « avortement » au sens large, jamais fait référence à ça) => droit de vie et de mort. Ça va être quand même un poil compliqué d’expliquer que le foetus viable n’est pas vivant, même pour toi.
                      Droit de vie et de mort == esclavage. Si tu connais une norme sociale, autre que l’esclavage, qui donne à un individu le droit de vie et de mort sur un autre, je suis preneur. Il y a donc équivalence.
                      Point barre.

                      P.S. Il y avait Batistouta qui soutenait grosso modo à peu près les mêmes principes que toi. Le Patron lui avait expliqué qu’il y a une différence entre l’objet et le sujet de la notion de liberté (comme de toute notion philosophique, d’ailleurs). A réfléchir.

                    12. sam player

                      « Mais appeler un enfant dans le ventre de sa mère… »

                      Hi hi pas mal le coup de nommer par anticipation pour légitimer :
                      une femme dit «j’attends un enfant » (ou un bébé), c’est donc qu’il n’est pas encore là… et ce n’est donc pas un enfant… c’est juste en gestation… sinon elle dirait «j’ai un enfant » Fail…

                      Moi j’attends le gros lot du loto… tu veux me taxer par anticipation ?! :mrgreen:

                      Ce n’est pas aujourd’hui qu’on va résoudre l’opposition entre partisans pro-avortement, anti-avortement et ceux qui s’en branlent, surtout avec tes raisonnements sophistiques : je préfère sur ce sujet avoir à faire à des personnes qui ont un raisonnement structuré (déjà dit), sinon il n’en sort rien, juste de l’invective.

                      Pas mal aussi le coup de l’argument d’autorité (h), suite des sophismes, t’en sors pas…

                    13. durru

                      Voilà, ça a pas tardé.
                      Dès que Sam est en manque d’argument, son argument ultime c’est « sophisme ».
                      Et bien sûr, présenter un argument (jamais proposé auparavant) et en donner la source c’est un « argument d’autorité ». Quelqu’un n’est pas « quelque chose », c’est pourtant simple.
                      T’en as d’autres, des comme ça ?

                      Tu veux l’appeler « foetus », pas « enfant » ? C’est un détail, évidemment, tu fais comme tu veux. Le sujet n’est pas (du tout) là. Est-ce que ce « truc » (pour reprendre ton expression) est vivant ou pas ? Vas-y, explique pourquoi il ne l’est pas, juste pour voir…

                      Je répète une dernière fois : tu enlèves l’enfant du ventre de sa mère, pour des raisons liées à la santé de la mère que je ne discute pas. La question que je pose est toute simple : de quel droit le tuer, cet enfant (déjà sorti, hein !), s’il est viable ? Tu comprends, au moins, la question ?

                    14. sam player

                      «Voilà, ça a pas tardé. »

                      Bah oui, il faut appeler un chat un chat et j’ose espérer que quand tu utilises un sophisme tu t’en rends compte : ainsi en déduisant de mes propos que pour moi l’esclavage c’est bien : c’est un sophisme. Ainsi en appelant un fœtus enfant pour faire passer la pilule 😉 etc…

                      «Dès que Sam est en manque d’argument, son argument ultime c’est « sophisme ». »

                      Ah, l’appel au jugement par les autres, un de tes grands classiques.
                      Ce n’est pas un argument ultime (en fin de discussion), c’est dès que l’argument sophiste se présente… et en plus il y avait préméditation, voire prétérition.

                      «Et bien sûr, présenter un argumentaire (jamais proposé auparavant) et en donner
                      la source c’est un « argument d’autorité ». Quelqu’un n’est pas « quelque chose », c’est pourtant simple.
                      T’en as d’autres, des comme ça ? »

                      Ce que dit h est un argument ? Un conseil, utilise tes mots à toi sans nécessité de les appuyer par ce qu’a dit machin ou truc qui n’ont fait qu’exprimer leur opinion dans un contexte certainement différent. 10 personnes, 10 avis, pioche.

                      «Tu veux l’appeler « foetus », pas « enfant » ? C’est un détail, évidemment, tu fais comme tu veux. Le sujet n’est pas (du tout) là. Est-ce que ce « truc » (pour reprendre ton expression) est vivant ou pas ? Vas-y, explique pourquoi il ne l’est pas, juste pour voir… »

                      Non ce n’est que pas un détail : mal nommer les choses c’est ajouter du malheur au monde. Ta transposition n’était pas innocente : il y a une différence flagrante entre dire : supprimer un fœtus et supprimer un enfant. Je t’ai repris, c’est tout…
                      Je
                      Ce truc, cet organisme, ce fœtus etc… est vivant, bien sûr ! Tout comme le virus du Covid 😉 ou le moineau qu’a chié sur ma bagnole cet aprem.
                      Le sujet était «a-t-il une conscience? » et si tu dis oui, comment tu le prouves et le mesures ?
                      Je te rappelle que la conscience c’est ce qui fait la différence entre un petinenfant et la vache quand je décide de me découper un bout de barbak

                      «Je répète une dernière fois : tu enlèves l’enfant du ventre de sa mère, pour des raisons liées à la santé de la mère que je ne discute pas. La question que je pose est toute simple : de quel droit le tuer, cet enfant (déjà sorti, hein !), s’il est viable ? Tu comprends, au moins, la question »
                      Hi hi le ton professoral : une dernière fois hein !
                      Bah déjà je n’enlève pas le fœtus du ventre de sa mère, le problème est là : tu a veux disposer du corps de quelqu’un d’autre !… et en plus en interdisant à cette même mère d’en faire autant (de ton point de vue). Une action légitime à la suite d’une action illégitime ne te virginise pas.
                      Sinon entourloupe classique : le fœtus est devenu un enfant en respirant et donc ce serait un crime effectivement, mais tu viens de faire une sortie de piste… rien à voir avec l’avortement…
                      Z

                    15. durru

                      Sam, pour qui une cause inconnue est synonyme de cause accidentelle, vient me faire une leçon sur la bonne utilisation des mots.
                      C’est à mourir de rire !
                      Et le reste c’est dans la même veine.

                    16. sam player

                      Classique, après avoir fait un appel à un ami tu demandes l’avis du public… tu te crois à la qui veut gagner des millions ? :mrgreen:

                    17. durru

                      Tu rigoles pour rigoler.
                      Et tu relèves des contradictions chez les autres, quand toi t’en es le champion.

                      Je te présente un nouvel argument et, comme il n’est pas le mien à l’origine, je te donne la source, en finissant par « à réfléchir ». Tu vois ça comme un « argument d’autorité » et tu le discutes même pas.
                      Le foetus est vivant (c’est toi qui le dis), mais refuser de le garder en vie ne veut pas dire le tuer.
                      Etc, etc.

                      Comment veux-tu qu’on puisse avoir un échange sur de telles bases ?
                      Garde tes convictions, ça ne me fait ni chaud ni froid, mais saches qu’elles n’ont strictement rien à voir avec le libéralisme.

                    18. sam player

                      «Le Patron lui avait expliqué qu’il y a une différence entre l’objet et le sujet de la notion de liberté »

                      J’aime bien le «Patron lui a expliqué »… comme si c’était la Vérité incarnée, d’où l’argument d’autorité. La reprise de l’explication ou un lien vers elle n’aurait pas été de trop. Là c’est comme si tu m’avais dit que h a expliqué que 2+2=#$^
                      H il dit parfois des conneries tu sais, et outre cela il y en a qui ne sont pas d’accord avec lui et qui s’écrasent car il fait les gros yeux… grippette anyone :mrgreen:

                      «… refuser de le garder en vie ne veut pas dire le tuer »

                      Rien compris, tu cites qui là ?
                      Symptomatique la double négation.
                      Moi je me casse le cul à présenter en italique tes citations, fais en autant.

                      Mes contradictions je voudrais bien que tu en cites une seule : mon raisonnement est tellement simple (vs le tien qui est alambiqué) que je ne risque pas de me contredire.

                      T’as fait un modèle déposé du libéralisme ? Un modèle où on peut intervenir dans la vie des autres ?

                    19. durru

                      Parce que tuer le bébé n’est pas intervenir dans sa vie ?
                      C’est pourtant très, très simple, rien d’alambiqué. Juste que ce sont des arguments que tu ne veux pas entendre, donc tu n’y réponds pas. Facile.
                      Tchaô !

                    20. sam player

                      « Parce que tuer le bébé

                      T’insistes hein…
                      Nième fois : ce n’est ni un bébé ni un enfant ! Donc pas nécessaire de discuter plus loin tant que tu n’auras pas intégré ça…

                    21. durru

                      C’est une vache si ça te chante (pour ton steak, par ex), mais il est tué quand même.
                      Tant que t’as pas intégré ça, pas la peine…

                    22. sam player

                      ”C’est une vache si ça te chante…”

                      Bon ben on a donc tué une vache, on va pas en faire un fromage…

                    23. durru

                      Et voilà, droit de vie et de mort, c’est exactement ce que je disais dès le départ.
                      Continue comme ça.

                  2. Pierre 82

                    D’où le problème de femmes qui se sont fait avorter quand elles étaient très jeunes, et qui, des décennies plus tard, après avoir eu quelques enfants, se retrouvent avec une dépression chronique, sans qu’elles en comprennent la raison. Un mal-être indéfinissable, soigné à coup d’antidépresseurs.
                    Après avoir eu des enfants, une femme sait qu’un fœtus n’est pas un amas de cellules, ni un kyste.
                    Je ne sais pas si c’est courant, mais ma femme en a rencontré quelques-unes qui étaient dans ce cas.
                    L’avortement vu comme un droit des femmes est une escroquerie. C’est trop souvent une pression que la société exerce sur elles pour qu’elles se débarrassent d’un enfant dont les autres ne veulent pas, alors que si elles s’écoutaient, beaucoup préfèreraient le garder.
                    Surtout dans une société où tout est fait pour déverser du pognon sur les personnes « en difficulté »…
                    Et pourtant je ne suis pas du tout en faveur d’une re-pénalisation, qui serait ajouter du malheur au malheur, ce serait relancer les business sordide des tricoteuses.
                    Mais de là à en faire un droit, presque un devoir dans certains cas, de le rembourser, et même de l’encourager ouvertement grâce au travail du mal nommé « planning familial », où on engueule des jeunes filles qui ne sont pas enthousiastes pour le faire. Mon épouse, qui s’intéresse beaucoup à ce problème, a déjà entendu des choses effrayantes au sujet des plannings familiaux, qui, ça ne s’invente pas, ont comme sigle CPEF…

                    Au départ, rappelons que ce n’était pas un droit, mais une exemption de poursuite contre ce qui est techniquement un crime, dans certains cas bien définis. Et il aurait été bien préférable que le législateur en reste là.

                    1. Dr Slump

                      Sam, le concept de conscience n’est pas que philosophique. La conscience est un objet d’étude scientifique, à commencer par la biologie, et ce n’est pas parce que la conscience est inobservable ou non localisable qu’elle n’existe pas.
                      Et contrairement à ce que tu dis, la science dit bien qu’il y a des degrés de conscience plus ou moins élevés, et qu’ils sont observables à travers l’activité des zones cérébrales.
                      Le degré de conscience du lapin est moins élaboré que celui du cheval qui est moins élaboré que celui de l’humain, et ce n’est pas parce qu’on n’a pas établi de quotient de conscience comme pour l’intelligence qu’il n’y pas de conscience, ou pas de mesure possible de celle-ci.

                      Le degré de conscience du foetus est sans doute plus rudimentaire que celui d’un cheval adulte, après savoir si ça justifie de le virer de l’utérus avec un tube aspirateur pour ensuite le benner, ou le vendre à des labos, c’est en effet une question morale… et depuis le temps que je suis là, il est évident que les questions de morales te cause de vifs chatouillements et gratouillements. Qu’est-ce tu veux que je te dise? Débrouille-toi avec ta conscience…

                    2. sam player

                      « …et ce n’est pas parce que la conscience est inobservable ou non localisable qu’elle n’existe pas. »

                      Comme Dieu alors ! :mrgreen:
                      (Val, pardon)

                      Inobservable ? Tu te contredis car plus loin tu dis «… et qu’ils sont observables à travers l’activité des zones cérébrales. »
                      Faudrait savoir !

                      Il semble bien, comme avec durru, qu’on ne parle pas de la même chose quand on parle de conscience : le sens que j’y attache est justement celui retenu par ceux qui défendent la vie du fœtus…

                    3. Dr Slump

                      Non pas comme dieu, parce que la conscience on sait qu’elle existe même si elle n’a pas de manifestation matérielle.Et vu qu’elle est liée à l’activité cérébrale, il n’y a pas de contradiction dans ce que je dis.
                      Tu raisonnes comme la secte des zététiciens: si la science ne l’a pas formalisé, alors ce n’est que charlatanerie et ça n’existe pas. Mais t’es tout de même plus sympa que Marchenoir ^^

                    4. sam player

                      « Et vu qu’elle est liée à l’activité cérébrale,… »

                      Oui, tautologie, c’est sûr que ça passe pas au niveau de la bite…

                      Maintenant arriver à faire la différence entre l’activité cérébrale de tout être vivant et celle propre à la conscience… je demande à voir…

                      Mais même si, il faudrait le prouver chez le fœtus et bcp s’accordent sur le fait que les régions intéressées du cerveau ne sont pas fonctionnelles avant 32 semaines (note que ça serait 14 que ça ne changerait rien à mon point de vue, je fais ce que je veux avec mes ch’veux)

                      Ta contradiction était sur non observable / observable.

        1. Pheldge

          ah non, les manger, c’est du gâchis : tu peux en faire des produits cosmétiques rajeunissants, que les femmes achèteront à prix d’or !

  20. glot

    D’après cette étude

    https://immobilier.lefigaro.fr/article/voici-le-portrait-robot-des-4-8-millions-de-passoires-thermiques-francaises_57e97a0c-ed1d-11ea-98b8-c14abd4b63fc/

    On constate que la plus grande part des logements qui sont des « passoires thermiques » sont les logements privés; tandis que les logements sociaux sont les bons élèves.
    Forcément, quand on est en logement social, les travaux d’isolation sont gratuits ……. c’est le contribuable qui paye.

    CPEF.

    1. bob razovski

      Bof, on sait surtout que l’indice DPE sur lequel se base l’étude ne veut rien dire. Partant de là, l’étude est à l’avenant.

        1. Pheldge

          z-y vas, au contraire, imagine un peux qu’il y ait une majorité qui réclame des mesures libérales, tu vois le Macron venir nous faire campagne sur la réduction de la dette et la baisse des impôts ? trop cool ! 🙂

          1. pabizou

            Me suis bien amusé avec la dernière question . Suggestions: je ‘ai pas pu m’en empêcher j’ai mis démission pour gestion criminelle du covid . Ca ne servira à rien mais ça fait du bien .

    1. sam player

      On peut même ne pas répondre du tout et passer à la question suivante…
      Pour les préoccupations, j’avais lu “système solaire” au lieu de “système scolaire”… j’ai tiqué… mais presque pas…

Laisser un commentaire