Le confinement bureaucratique et l’asservissement des masses

En France, on dit que nul n’est censé ignorer la loi. Mais pour l’exécutif et en toute franchise, une bonne louche de confusion ne nuit pas et l’actuelle gestion de la pandémie l’illustre assez bien.

Progressivement, ce qui était une crise épidémique s’est transformé en crise sanitaire puis, par l’enchaînement de décisions brouillonnes et contradictoires, en crise sociale mettant essentiellement en exergue la désorganisation complète du système public de soins français, noyé ces dernières années dans une bureaucratie véritablement kafkaïenne et hors de tout contrôle que l’urgence et la situation exceptionnelle auront complètement mis à bout de souffle.

La dernière salve de restrictions montre assez bien l’ampleur du phénomène.

Tout comme en novembre où le chef de l’État évoquait des centaines de milliers de morts en décembre – qui ne furent pas au rendez-vous – puis comme en février où les épidémiologistes de plateau télé nous expliquaient qu’une absence de confinement signifierait une explosion de décès pendant tout le mois de mars, là encore non suivi d’effets, on nous explique à présent que, ça y est, c’est garanti sur facture, on va tous mourir plus tôt que prévu, là, dans les jours qui viennent. Il faut donc absolument reconfiner.

Mais attention ! Avec une population de plus en plus fébrile, une économie de moins en moins apte à encaisser un nouveau choc, les autorités – pas trop compétentes mais aiguillonnées par le désir sinon de rester en place au moins de ne pas terminer en haut d’un lampadaire – doivent ménager une chèvre de plus en plus bourrique et un choux de plus en plus maigre.

Confinement il y aura donc, mais avec des petits aménagements.

Limitation du nombre de départements concernés, extension des horaires de couvre-feu, accroissement du rayon de promenade autorisée et des heures de visites au parloir, modifications substantielles des petits cerfas d’auto-humiliation, les règles du Koh-Lanta national changent à nouveau.

Les choses auraient pu être claires et simples mais rassurez-vous, nous sommes en France et la tradition des usines à gaz bureaucratiques ayant permis les magnifiques succès que nous avons rencontrés jusqu’à présent, il aurait été impossible d’imaginer une nouvelle salve de cerfas sans en passer par les mêmes procédés, quitte à renommer ce nouvel épisode de vexations nationales « Troisième Voie » pour en camoufler tout le côté ubuesque (en espérant que la prochaine tentative ne sera pas renommée « Longue Marche » ou « Grand Bond En Avant » ce qui n’étonnerait pas tant que ça au train où vont les choses).

Les annonces faites, les rédactions de la presse se sont immédiatement mobilisées pour décrypter le sabir gouvernemental. Comme d’habitude, il y a eu du travail et le résultat est à la hauteur du magistral bordel qui nous fut livré.

Passant d’un confinement pas trop strict à, finalement, un confinement plutôt strict mais aménagé par le truchement du vocable pudique « mesures de freinage », il a fallu détailler une nouvelle bordée de contraintes, les départements concernés, les limites en espace et en temps qui changent encore, à nouveau lister les commerces estampillés essentiels et ceux qui ne le sont pas – cette fois-ci, les coiffeurs sont épargnés, parce que, parce que bon voilà quoi, comme les chocolateries (après tout…) – détailler la nouvelle auto-flagellation numérique indispensable pour éviter l’indigestion de fruits de saison (prune et amendes) avant d’en annuler l’obligation, et le tout pour reconnaître, du bout des lèvres, que tout ceci ne rime pas à grand-chose de scientifiquement étayé notamment concernant les confinements (dont il a été largement montré depuis qu’ils ne servent à rien).

En somme, tout montre à présent que la gestion d’une maladie, qui relève avant tout et exclusivement du domaine médical et devrait se cantonner aux relations entre des patients et des médecins, est maintenant entièrement dans les mains de l’administration, devenue folle. Et pour faire bonne mesure, c’est apparemment l’administration fiscale et le code du même tonneau qui ont servi de schéma directeur à la gestion sanitaire.

Les Français encore lucides comprennent évidemment que la souplesse fiscale appliquée à la gestion de la santé va forcément faire des étincelles : plus personne n’est capable de comprendre ce qui est autorisé ou non, ce qui est possible ou pas. C’est devenu une telle usine à gaz, avec un nombre si invraisemblable de tubulures chromées gigotant dans tous les sens qu’une vache n’y retrouverait plus ses chatons pendant que les hirondelles volent bas.

La lecture du décret du deuxième confinement, qui ne manquera pas d’être actualisé à la grosse truelle législative dans les prochaines heures, est parfaitement édifiante : grâce à des douzaines d’articles (57 en tout !), on met en place un véritable régime d’autorisation, listant avec cette minutie et cette précision que certains Teutons expéditifs n’auraient pas renié, tout le reste étant interdit (allez lire l’article 37 par exemple, c’est croquignolet).

En définitive, tout est maintenant à la solde du pire dévoiement de l’administration bureaucratique hiérarchisée, tatillonne et procédurière et son « modèle » est transposé partout. Les énarques français, sans freins ni lois, ivres du pouvoir exceptionnel conféré par une situation exceptionnelle, ont appliqué sans vergogne les pratiques (calamiteuses) de l’administration fiscale, pourtant tellement complexes et raffinées que plus personne ne sait exactement comment elle fonctionne réellement, et qui ne peut être compris – coïncidence habile – que par des bureaucrates spécialistes qui s’expriment sur le sujet comme des oracles ou des grands prêtres.

Certains, naïfs, croient encore qu’il y a un but à ces complexifications, ces bricolages et ces empilements législatifs, à ces grand-messes médiatiques où les Oracles Sanitaires nous distribuent leurs vérités.

Quelques autres, plus réalistes, ont compris que tout ceci ne servait qu’à entretenir une situation qui leur est directement profitable et qu’ils n’entendent donc absolument pas arrêter. Ces réalistes, peu nombreux et peu écoutés, se rendent bien compte que cette transformation de la politique sanitaire en machin bureaucratique sans queue ni tête n’est pas un accident, mais bien un dessein, un but en soi par lequel une petite caste tente d’asservir toute la société.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires216

  1. Aristarkke

    Chef d’œuvre bureaucratique, la dernière mouture d’attestation n’aura vécu que moins d’une demi-journée. Et elle ne sentait pas la rose…

    1. Dr Slump

      L’égalité, c’est pas pareil :
      https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2021/03/23/les-fonctionnaires-dispenses-dattestation-de-sortie/

      1. pabizou

        Ouaip, je viens de me défouler sur un fonx qui se croyait indispensable . Putain, ça sert peut-être a rien mais ça fait du bien .

  2. Le Gnôme

    La troisième voie est une impasse, il va falloir qu’ils trouvent une quatrième, puis une cinquième jusqu’à la révolte finale.

    1. Calvin

      C’est juste que la troisième voie française, c’est un immense rond-point, dont toutes les sorties sont des sens interdits.
      Mais inutile de prendre à contresens, ce sont également des impasses dans la tête dès gens

    2. Jacques Huse de Royaumont

      La troisième voie, c’est la bande d’arrêt d’urgence, utilisée par les véhicules en panne et les enfants malades.

  3. Pythagore

    « les coiffeurs sont épargnés, […], comme les chocolateries »
    Je vous recommande cette petite boutique de négoce d’oeufs de poisson et de produits essentiels, elle n’a jamais fermé (ya qd même des priorités):
    https: //g.page/petrossian-rive-gauche-boutique?share

  4. Calvin

    Je ne sais pas si ce sont des mesures de freinage de la Covid, par e que ce que l’on voit ce sont plutôt des tracés de freinage…

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Il semble qu’à Marseille, vous ayez copieusement ridiculiser le confinement, et l’état par la même occasion.

      Le carnaval, même hors saison, a retrouvé sa vocation transgressive.

      1. Calvin

        Ridiculisé le couvre-feu !

        Pour l’instant, nous n’y sommes pas encore confinés.
        On attend l’arrivée des bataillons de Parisiens qui vont augmenter les cas. Le confinement hybride sera alors décrété.

        1. douar

          « On attend l’arrivée des bataillons de Parisiens qui vont augmenter les cas. »
          Bah, en Bretagne, on nous avait prédit la même chose.
          Et puis rien, ou presque.

      2. Pythagore

        La rumeur dit que la célébration du carnaval dunkerquois derrière les portes closes à l’abris des regards de la gestapo a été à l’origine de l’explosion des cas positifs.
        Un carnaval qui se fête d’habitude en partie en extérieur, certes, avec une certaine proximité à épisode régulier mais qui aurait pu éventuellement être proscris, même si c’est plus pareil.
        Voilà donc comment les autorités font empirer le mal tout en prétendant faire le bien, comme d’hab’ quôa.

    1. Theo31

      L’objectif, des gilets jaunes vont le subir cette semaine dans un procès à la mode moscovite pour avoir saccage le quartier de l’arc de triomphe.

      Il s’agira de montrer aux résistants ce qu’il coûte de défier le proxo de l’elysee. On a droit à un beau remake de l’Etat petainiste.

      1. Duff

        En parlant de ça le revival des GJ je le vois bien venir avec les manifs anti-masque/confinement qui vont certainement prendre de l’ampleur… Préparez le popcorn.

        1. Higgins

          Il y en a eu une à Marseille (6500 personnes pour le « carnaval » : https:/ /www.lci.fr/amp/societe/pandemie-coronavirus-marseille-6500-personnes-celebrent-le-carnaval-de-la-plaine-la-prefete-denonce-une-irresponsabilite-totale-face-au-covid-19-2181359.html) et une autre à Annecy (https:/ /www.francebleu.fr/amp/infos/societe/pres-d-un-millier-de-personne-manifestent-sans-masque-a-annecy-pour-la-liberte-1616374170).

          1. Duff

            J’ai vu, c’est pour ça que je pense que c’est le début. Enfermer les gens deux printemps de suite pour pallier l’incurie bureaucratique, ça devrait normalement connecter chez ceux qui ont encore 2 neurones en fonctionnement.

            1. heli0gabale

              Je suis d’accord, d’ailleurs pas mal commencent à comprendre mais c’est vraiment lent à mon goût.

              Sans compter que pour l’instant, même si beaucoup en ont assez du foutage de gueule ambiant qui est criant, pas assez de monde est touché directement. C’est terrible à dire mais « ça va trop bien » pour le moment, la morosité ne cause pas de révolte.

              1. Duff

                Des élections se rapprochent. On serait 3 ans en arrière ça serait pas la même. Après trop peu de monde est touché, oui et surtout non.
                TOUS les commerces étaient ouverts jusqu’à 19h samedi. Quand on a besoin de faire du chiffres, le baratin socialiste s’effondre : on bosse plus, c’est pas au client de s’adapter c’est l’offre qui doit s’adapter. Jamais les coiffeurs n’ont récupéré leur clientèle en ouvrant une heure plus tôt.
                En plus faut ajouter les vacances de Pâques foutues encore une fois et l’ascension qui ne se présente pas bien : a minima restos/bars fermés.
                Si si, il y a beaucoup de gens qui n’en peuvent plus, ça peut partir en slip à tout moment, c’est bien pour ça qu’ils n’osent plus confiner sérieusement avec pour seule boussole, vider ces satanés lit de réa.

                1. heli0gabale

                  Ahh les élections, un moment de lol en perspective, j’avoue être très curieux de voir comment ils vont se démerder.

                  Pour les commerces, pas mal d’aides en tout genre ont déjà été mises en place. Il me semble que le calcul maintenant soit de les maintenir le plus longtemps possible (voire pour toujours) histoire d’éviter de se faire « louiseizer ». La sovietisation finale est leur seule issue. Les entrepreneurs s’en accommoderont hélas.

                  Après je suis d’accord que ça peut vite s’emballer, si l’état de l’économie déconne trop je souhaite bon courage à nos zélites.

                  1. pabizou

                    Il y a quelques semaines de ça, beaucoup les attendaient encore les aides . Le problème est que l’usine à gaz a démontré une fois de plus sa complexité et l’inefficience qui en découle . L’ennui c’est que quand l’argent manque le soit disant nouveau fonctionnaire du privé risque de se réveiller de très mauvaise humeur et que le baratin ne suffit plus a le calmer, en particulier si on essaie de le convaincre que c’est de sa faute, spécialité de l’administration chaque fois qu’elle perde .

          2. Pythagore

            Il y a eu des manifestations plus importantes en Allemagne (jusqu’à 20.000 personnes) et cela n’a eu aucune incidence ni sur le taux ni sur la politique. On a pu remarqué des gens d’extrême ddrroouuââââaaateee dans le cortège, bref des extrémistes inconscients ces manifestants, rien qui justifie de changer de politique.
            L’épidémie de tests positifs reprend et déjà la grande prêtresse nous explique qu’il va falloir reconfiner.
            Il s’agit bien d’une épidémie de tests dans la mesure où le taux de positivé des tests, lui, reste relativement stable autour de 6-7%. C’est donc qu’il y a plus de tests, donc plus de tests positifs, mais pas qu’il y a en réalité plus de malades.

            1. Duff

              Ah le coup de l’extrême drouate. ça marchera auprès des derniers électeurs de Macron oui, c’est d’ailleurs à ça qu’on va les reconnaître.

          1. Artiste

            Le masque dans la rue ne sert à rien c’est à l’intérieur qu’il faudrait le porter mais là pour piquer 135€ c’est ardu.

  5. Mildred

    Je note que si nos media sont grands amateurs de « Printemps arabes », ils n’ont pas de mots assez durs pour le « Printemps marseillais » !

  6. Infraniouzes

    Pour calmer tout ce beau monde et faire entrer une bouffée d’air frais, il suffira, mais tout le monde le dit déjà, de fermer l’ENA. Un argument supplémentaire pour cette saine amputation du Minautore administratif français, l’enseignement de l’Anglais à l’ENA ne serait plus dispensé. Et je pense que les têtes pensantes de gauche, rêvent d’un quota d’admission réservé aux forces vives des banlieues chaudes au nom de l’égalité. Pour être représentatif, un individu tiré au sort, dans chaque quartier brûlant ferait l’affaire. Ca risque de faire beaucoup. Mais quand on aime…

      1. Calvin

        Le problème du tirage au sort, si cela perlet de faire rentrer des abrutis complets à l’ENA, cela ne permet pas d’éliminer tous les bons éléments….

  7. Lorelei

    Comme je l’ai lu:
    « Le gouvernement annonce l’annulation du maintien de la suppression des mesures dont l’abandon de la confirmation avait été abrogée »

  8. Aristarkke

    « une explosion de décès pendant tout le mois de mars, là encore non suivi d’effets »
    Heureusement tout de même !

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Ne te fais pas trop d’illusion, les morts seront là, avec ou sans confinement, avec ou sans vaccins.
      Entre la ruine du pays et les morts, ils ont choisi la ruine et nous aurons tout de même les morts.

      Narcisse nous promettait 400 000 morts, on est proche des 100 000, série en cours.
      Les dégâts économiques viendront en prime.

  9. Higgins

    Ce billet est à lire : https:/ /anthropo-logiques.org/covid-est-il-fascisme-moins-cinq/

    Je rejoins totalement l’auteur lorsqu’il dit : « J’avais des doutes il y a une année ou même six mois sur les contours et la nature fondamentale de la magouille en cours… Le motif ultime de cette entreprise de spoliation générale est sans doute à trouver ailleurs…. ».

  10. heli0gabale

    Quand je vois comment est gérée la situation, je me demande si on pourrait pas pousser l’analogie religieuse.

    Les rares fois où je tombe sur des zexperts, je peux pas m’empêcher de penser à de nouvelles pratiques divinatoires ou de l’occultisme de cuisine : lecture de l’avenir dans les entrailles des courbes de contamination, numérologie (il faut un certain chiffre de contamination pour deconfiner proprement sinon c’est troporrible et El famoso « on peut avoir 400 000 morts!!! »), hygiènisme cérémonial, scientisme absurde, sous millénarisme (« bientôt le retour de l’âge d’or ante Covid, un jour c’est promis »),…

    1. Le Gnôme

      Madame Irma et sa boule de cristal devrait être au gouvernement, elle ne ferait pas pire et peut être mieux. Madame Irma a du bon sens, ce qui lui permet d’exercer son activité avec succès.

      1. heli0gabale

        Parfois je me demande si ils font pas comme dans South Park : ils décapitent un poulet sur un énorme plateau avec plein de cases façon Trivial Pursuit, le poulet court partout, meurt sur une case et on applique la solution décrite dans la case.

            1. Aristarkke

              « Plusse » d’Europe uniquement quand cela arrange les bidons… La mise en concurrence de la SS est toujours pendante et c’est juste un arbre qui cache la forêt.

  11. heli0gabale

    En complément :

    https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/covid-19-le-printemps-va-nous-permettre-d-entrevoir-des-jours-heureux-selon-olivier-veran-7194749

    Au delà du calcul électoral visant à sous-entendre que ça ira peut être mieux en automne avec bien sûr les petits caractères en bas de la pub (uniquement si tout le monde est vacciné dans la limite du stock disponible et si il n’y a pas de nouvelle vague, voir avec les magasins participants).

    Il y a surtout cette petite phrase fantastique prononcée par le varan : « je pense qu’on pourra confiner le Covid dans les livres d’histoire et refaire la fête ».
    Parce que oui, la liberté on s’en fout, ce que veut avant tout Homo Festivus c’est faire la Fête et retrouver cette douce fin de l’Histoire.

    Notez que l’expression « fin des restrictions » ou un équivalent n’est employée à aucun moment, Veran ne parle que de futurs « jours heureux », à croire que pour ces zéros la liberté est une chose définitivement perdue.

    1. Pythagore

      Il faut dire que la belle de Castix ou Véreux ont une tronche de mec à faire la fête. Je les verrai bien à un concert de Metallica.

  12. Gerldam

    Le seul petit rayon de soleil (oh, bien mince), c’est de voir que des affreux complotistes (en fait ceux qui disent la vérité) ne sont plus cantonnés à Sud Radio, mais qu’on les voit sur Cnews, mais aussi sur LCI (Toussaint récemment). La nullité, sans doute voulue de nos clowns à roulette comme Véran et al. commence à percoler. Rien sur TF1 ni France Télévision bien sûr.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      LCI, c’est le groupe TF1. Ca ressemble à un ballon d’essai, pour voir si ça plait au public et si ça ne pose pas trop de problème par ailleurs avec l’état ou les groupuscules terroristes type vegan, écolo, féministes, racialistes, islamistes etc…

  13. k2000

    Voyez le modèle us, encore 1 an à tenir où le niveau mental va être sublime de saloperie – j’ai hate qu’on mette sur la table les videos conferences de attal avec les mômes de 16 et 9 ans sur le covid – jouissif – :

    La video est depuis introuvable mais y a des traces qui font taches :

    https://youtu.be/NedYk48v9Eo?t=616

    Mais regardez tatiana en entier ca montre l’abysse de la détresse des moyens utilisés, et surtout les cibles, micron tente l’obama style, vu qu’il a perdu tout l’electorat il tape dans le online maintenant…

    1. heli0gabale

      Ahhhh Tatiana Ventôse, elle a beau être une socialiste je ne peux pas lui en vouloir, déjà parce que ce serait un adversaire honorable en débat mais aussi parce qu’elle s’est fâchée avec cette merde d’Usul.

      Pour ce qui est de la nouvelle communication du gouvernement avec les djeuns tels que moi (voir encore plus jeunes), c’est plutôt drôle qu’autre chose. J’aurais jamais cru voir Castex sur Twitch.

        1. heli0gabale

          Je m’en souviens, quel plaisir de voir ce trotskiste visqueux se faire latter.

          Il avait d’ailleurs répondu par les insultes et l’alcoolisme ^^

          1. P&C

            Usul avait répondu, dans un live twitch où il était bourré, et où il s’était montré particulièrement odieux.
            Comme quoi, in vino veritas.

      1. Pheldge

        « J’aurais jamais cru voir Castex sur Twitch » ? Theo étant actuellement aux putes indisponible, je te résume sa pensée : « rien d’étonnant, comme tous les soces, il serait même prêt à sucer en direct l’animateur de Twitch, s’il était sûr que ça lui rapporte des voix ! » 😉

        1. Dr Slump

          Castex sur Twitch? Ce serait comme d’envoyer Alain Juppé dans une rave party. Ca le ridiculise plus qu’autre chose, aucune chance d’y gagner des voix!

    2. Pierre 82

      Elle est très représentative de la génération dont le cerveau a été parfaitement nettoyé par l’Ed Nat, on dirait qu’elle en est l’archétype.
      Ce n’est pas la première fois que je l’entends (je n’arrive pas toujours d’écouter jusqu’au bout). Grosso moso, sa pensée est simple:
      – La pandémie est une maladie épouvantable, qui fait plus de morts que la peste noire.
      – Le pandémie a été très meurtrière parce que Macron, l’ultra-libéral bien connu, a refusé de prendre les mesures énergiques qu’il fallait, tout ça pour soi-disant sauver l’économie. Ils n’ont pas voulu sacrifier les finances publiques pour fournir de quoi protéger la population, tout ça par peur de devoir augmenter les impôts de ses amis les ultra-riches.
      – Les patrons, qui représentent bien entendu les forces du mal, ont contribué à la propagation du virus en obligeant à faire travailler les pauvres salariés, et parce qu’ils n’insistent pas suffisamment pour que les employés portent leurs masques 24/24, y compris pour arriver au boulot (d’ailleurs, ce sont bien les syndicats qui ont insisté pour jouer le rôle de kapos pour contrôler tous les salariés, et dénoncer les manquemants à la maréchaussée.
      – Les patrons obligent certains de leurs employés à faire du télétravail pour pouvoir les faire travailler plus longtemps, en profitant que pendant leur temps libres, ils sont confinés chez eux et s’emmerdent.
      – La vaccination n’est pas assez rapide, à cause des gros patrons des labos pharmaceutiques, qui n’ont pas fait d’efforts suffisants, et s’en mettent plein les poches.

      Bref, elle m’agace prodigieusement. Le fait de s’être engueulée avec le méchant con n’est pas une condition suffisante pour arrêter de débiter des âneries, elle en est la preuve vivante.

      1. Pheldge

        ah bon ? mais tout le monde sait que c’est la faute au capitalisme turbo libéral et son serviteur Macron, complice du grand capital exploiteur de la misère du peuple, tu es bien d’accord, Camarade Pierre 82 ? 😉

  14. sam player

    Quand on voit le bordel de samedi avec ces annonces et ces annulations : je n’ai plus de doutes, il n’y a pas un grand dessein, ils sont juste complètement abrutis.

    1. k2000

      J’ai un souvenir de poutine en parlant de trump et de son comportement erratique sur lequel le kremlin ne pouvait rien bâtir de solide, il parlait d’analogie avec une partie d’échecs, mais en jouant non pas contre un humain, mais contre un pigeon.

      « Ca se lève, saute sur le plateau, renverse les pieces, chie partout, on ne peut pas pratiquer dans ces conditions ».

      Nous souffrons des mêmes symptômes.

  15. Nemrod

    Ce week end je suis allé dans l’Eure et aller retour.

    Pas vu un flic ni dans mon département que j’ai traversé en heures indues ( 3 h du mat) ni en zone occupée et pas de chek point à la frontière.
    J’ai éviter les autoroutes, ce qui m’ a permis de me rendre compte que le réseau devient a chaque fois plus infernal…radars partout et fleurissement de zones 30 dans tous les bleds …en attendant 10 je suppose.
    La traversée de chartres au retour m’a fait apprécié le nouveau plan de circulation…incompréhensible pour faire la part belle aux vélos.
    Pas vu un vélo mais des automobilistes perdus comme moi…plein !
    Bref l’enfer kavkaïen que devient le pays valide mon exil intérieur en zone désertique ou passer sous les radars est pour l’instant plus facile.

    Pour ce qui est de mes semblable…enfin semblables…ils étaient là mais étaient surpris voir horrifiés de mon non respect des règles.
    Me suis gentiment foutu de leur gueule et les ai gratifié d’un « Bon courage, vous en aurez besoin , moi je retourne en zone vivable ».

  16. laure Fritte

    Ce que je trouve le plus inquietant dans la fonction publique , c est l absence de tout management de base. Dans n importe quelle compagnie, un document destiné a la clientele/fournisseur est revu en fonction de son importance. Dans l Administration, c est comme on sent. Le sous-fifre fait n importe quoi, et le seul recours apres lui ou elle, c est le Premier Ministre.

    1. Calvin

      Justement, il est possible qu’à chaque échelon de vérification, le N+1 a fait rajouter une ou deux restrictions, alourdissant l’attestation. Enfin, la Cassetêtation dérogatoire.

  17. Aristarkke

    À propos de règlement kafkaïen, je vous suggère d’aller lire ce qui est mis en place en Teutonne quant aux étrangers qui doivent s’y rendre. Édité sous l’égide de l’ambassade tudesque à Paris, cela vaut le détour à croire qu’il a été imaginé par des traîtres grançais accomplissant leur STO outre-Rhin. Mon problème, simple : voyage ponctuel de 48H00 maxi pour aller quérir une rareté automobile est impossible à démêler simplement alors qu’officiellement, il n’y a pas de confinement comme l’a dit Mutti…
    Je n’ai rien compris à part le fait qu’il faut préalablement faire une déclaration de l’envahissement par votre personne du pays, quant à une quarantaine ou non, un certif’ négatif…
    Si quelqu’un est sûr de ce qu’il sait sur ce sujet, je suis preneur.

    1. Pythagore

      Oui je confirme, des listes longues comme le bras.
      Normalement pour un voyage de moins de 72 heures, il n’y a pas de restriction sous conditions mais les règles varient suivant les régions. Sinon c’est la quarantaine.
      Si vous me dites la ville ou la région, je peux jeter un oeil. Dans tout les cas, si possible, il est préférable de prétendre que c’est un déplacement professionnel.
      Sinon votre vendeur est probablement au courant des règles.

    2. Pythagore

      Dans tous les cas, il faut vous faire tester avant de partir et remplir le CERDA électronique:
      https: //www.einreiseanmeldung.de/#/
      Régles:
      https: //www.auswaertiges-amt.de/en/coronavirus/2317268
      Attention comme mentionné, les règles dépendent aussi des régions.

      1. k2000

        Ca a au moins le mérite de faire voler en éclat Schengen, c’est déjà une bonne chose.

        Si on peut verrouiller au sud de l’europe aussi ca sera tjs ca de pris.

        1. Pierre 82

          Oui, enfin, on veut surtout faire voler en éclat les bons côtés de Schengen, à savoir la libre circulations des citoyens, en établissant un système de visa (appelé passeport vert) qui n’existait plus depuis la fin de la dernière guerre, tout en conservant les aspects négatifs, c’est-à-dire la non-protection des frontières contre les hordes hostiles. Je ne suis pas demandeur pour qu’on stoppe la circulation des Italiens, des Espagnols, des Allemands, de Belges ni même des Anglais.

        1. Pythagore

          La basse saxe (Niedersachsen) n’a pas de règle spécifique apparemment, ce sont les règles nationales qui prévalent. Par contre les hoteliers ont interdiction d’accueillir des voyageurs privés (seulement les gens en déplacement professionnel). Dormir ds la bagnole est interdit….
          Pour Hamburg et le Schlewig-Holstein, c’est quarantaine à l’arrivée sauf pour les professionnels des transports et métiers essentiels si ils restent moins de 72 heures.
          A mon avis, à titre professionnel, c’est jouable mais à titre privé, ca parait chaud.
          Par ailleurs il faut surveiller les départements à variants, car il y a encore d’autres règles. Pour l’instant, seul la Moselle est classée dpt à variant.
          Ds ts les cas il faut remplir le papier (www.einreiseanmeldung.de) et se faire tester moins de 48h avant le départ (un test antigénique suffit, pas besoin de PCR).
          Le mieux est probablement de demander au vendeur comment il voit la chose, mais le fait est qu’ils découragent les voyages à tt prix.
          Après pâque, il est prévu d’assouplir les règles mais je ne pense pas que cela vaudra pour les grands voyageurs. À voir.

          1. Aristarkke

            Je vous remercie des précisions mais par la consultation de différentes sources outre votre avis, je juge préférable d’attendre encore quelques semaines de façon que le printemps fasse son oeuvre…
            Ce n’est absolument pas un achat essentiel pour moi et je survivrai à son impossibilité d’exécution (j’en ai déjà loupé une en Italie l’année dernière).
            Tant pis pour l’ADP qui devra encore patienter…

  18. Opale

    Bien vu Chef l’image de Koh Lanta, pasque je sais pas si vous avez remarqué, si vous suivez hein, mais à chaque confinement, y’avait Koh Lanta qui recommençait (si, si) ! Et là bim ça n’a pas loupé.
    Une fois c’est le hasard, deux fois c’est une coïncidence, trois fois c’est un complot.
    CQFD

  19. Pheldge

    Au moins il y en a qui prennent ça avec humour …
    lepoint.fr/societe/jean-lenarque-vedette-du-week-end-sur-les-reseaux-sociaux-22-03-2021-2418831_23.php

  20. Higgins

    À vérifier mais si c’est vrai : https:/ /reseauinternational.net/loms-confirme-que-le-test-covid-19-pcr-est-invalide-les-estimations-des-cas-positifs-sont-sans-fondement-le-confinement-na-aucune-base-scientifique/

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Ce qui me surprend, c’est que cette info puisse provenir de l’OMS, désormais trop politisée pour être honnête.

      1. Aristarkke

        Peut-être que quand cela commence à se voir de trop que c’est bidonné, ces petits malins estiment nécessaires de brûler ce qu’ils adoraient la veille, histoire de ne pas faire partie de l’autodafé…
        Se rappeler que les juges grançais qui ont mené l’épuration des kollabos grançais étaient pour la plupart les mêmes qui condamnaient (sévèrement) les résistants quelques mois auparavant…

        1. Higgins

          Puisque le sujet semble t’intéresser, deux livres passionnants et exigeants : « Robes noires, années sombres » de Liora Israëlchez Fayard et « Juger sous Vichy, juger Vichy » par l’Association francaise pour l’histoire de la justice chez La documentation français. Plus facile à lire mais tout aussi passionnant « le journal 1939-1945 » du grand avocat Maurice Garçon aux Belles lettres. Bonne lecture.

    2. Pythagore

      Fayque Niouzzeee !!!
      En fait c’est le passage en lien ci-dessous qui a fait dire à la comploto-fascho-sphère que le test PCR n’est pas valable d’après l’OMS. Il s’agit en fait de préciser la facon de faire les tests et sa validité, et le texte tombe sous le sens. Le problème, c’est que ce n’est pas fait ainsi ds la réalité, c’est le far west.
      .
      « Le document d’orientation de l’OMS sur les Tests diagnostiques pour le dépistage du SARS-CoV-2 souligne que les résultats faiblement positifs doivent être interprétés avec prudence (1). La valeur de cycle seuil (Ct) nécessaire pour détecter le virus est inversement proportionnelle à la charge virale du patient. Lorsque les résultats du test ne correspondent pas au tableau clinique, il convient de prélever un nouvel échantillon et de répéter le test en utilisant une méthode d’amplification des acides nucléiques identique ou différente.

      L’OMS rappelle aux utilisateurs de DIV que la prévalence d’une maladie altère la valeur prédictive des résultats de test ; à mesure que la prévalence diminue, le risque de faux positifs augmente (2). Cela signifie que la probabilité qu’une personne ayant obtenu un résultat positif (SARS-CoV-2 détecté) soit réellement infectée par le SARS-CoV-2 diminue à mesure que la prévalence diminue, quelle que soit la spécificité déclarée du test.

      La plupart des épreuves de PCR sont indiquées à titre d’aide au diagnostic et les prestataires de soins doivent donc examiner les résultats en tenant également compte de la date de prélèvement, du type d’échantillon, des caractéristiques spécifiques du test, des observations cliniques, des antécédents du patient, du statut confirmé des contacts éventuels et des informations épidémiologiques. »
      .
      https: //www.who.int/fr/news/item/20-01-2021-who-information-notice-for-ivd-users-2020-05

      1. k2000

        les tests PCR fonctionnement parfaitement, à 40 Ct on trouve du covid dans tout ce qui est biologiquement vivant. Donc ca fonctionne.

  21. Reddef

    Tout à fait thierry, ça va commencer par des petits sursauts des les zones les moins républicaines et puis la tâche d’ huile va s’ étendre. Il faudra choisir son camp !

  22. Nemrod

    Bon j’ai commandé du vaccin astra demesd…euh Zeneca.
    Pour un toubib qui veux activer le vaccinodro…euh l’arrêt de bus du bled.
    J’aurais 10 doses vers le 8 avril d’après ce que m’a dit la « task force vaccination ».
    Rigolez pas ça existe…c’est marqué sur l’Alerte de la DGS.
    Faut le dire avec l’accent : task faurce véccinaichionne …Yes man !

      1. Nemrod

        Moi personne mais le toubib de mon bled veut vacciner quelques patients.
        Je l’ai mis au parfum que le vaccin « cogne » un peu quand même…mais je suppose qu’il est au parfum.
        D’ailleurs je ne pratique pas la vaccination.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Une de mes collègue s’est fait vacciner à l’Astra et y a récolté une semaine d’arrêt… pour commencer.
          Cela lui a provoqué une douleur dans l’épaule et le bras au point de ne pas pouvoir tenir un stylo, agrémentée de fièvre.
          Vu son âge, ça fait plus de dégâts que le virus.

    1. sam player

      Bof… y a en plein qui vont aller maintenant dans le sens du vent… Quand le fils Bedos a commencé à critiquer, pas un ne s’est levé, au contraire il s’est fait incendier …pi d’abord je n’apprécie ni l’un ni l’autre na !

      1. Dr Slump

        Le fils Bedos est comme son père : il ne sait qu’aboyer après tout ce qui bouge. Des fois ça tombe juste, mais par hasard, comme pour l’horloge en panne. Ou comme Rantanplan en fait.

  23. Mo’ Truckin’

    Covid 19.
    Nouveau slogan du gouverne-ment :
    « Dedans avec les miens, dehors en citoyen ».
    Parodie entendue sur une chaine un-faux et qui m’a fait sourire :
    « Dedans avec Durex®, dehors avec Castex ».

    1. Dr Slump

      Excellent JD Michel, dont le nouveau compte Facebook a été bloqué aussitôt créé, dont le blog a été déréférencé par son hébergeur journal suisse. Normalement la démocratie c’est « cause toujours »…

        1. Dr Slump

          Même Linkedin, un réseau de professionnels?
          Et fakebook multiplie les actions de com à propos du covid, une rubrique entière consacrée au sujet, des sondages, des avertissements et j’en passe. Cette persistance à soutenir une version officielle et à supprimer toute opinion divergente est vraiment anormale, et la connerie n’est pas une explication valable.

          1. Husskarl

            Lisez 100 messages sur le mur linkedin, vous comprendrez qu’il n’y a pas plus politiquement correct, pas plus faux cul que ce site. Je ne suis pas étonné.

            1. douar

              A part suivre les contacts et faire sa com’ commerciale, ce réseau présente effectivement peu d’intérêt, trop politiquement correct.

              1. Husskarl

                Tous les messages des rh et peudo consultants qui vantent leur humanité, leur générosité, leur désintéressement, leur adhésion sentimentale à l’opinion unique…
                pouah

            2. Courtial

              LinkedIn est un bon reflet du monde corporate, c’est un festival d’hypocrisie et de conformisme, le contenu est encore plus navrant que sur FB (en tout cas dans mes souvenirs, ça fait longtemps que je n’y ai plus mis les pieds, et ça m’étonnerait que les choses se soient arrangées).
              J’ai fini par fermer mon compte quand je me suis rendu compte que je ne l’ouvrais qu’une fois par an, ça faisait cher le CV en ligne.

              1. Pierre 82

                Je pense pareil. Ça m’a aidé à trouver un job, mais par contre, c’est un festival de conformisme à la mord-moi-le nœud… et j’ai reçu plein de nouvelles de gens dont je me souvenais à peine, quelques connards qui avaient fait leurs études en même temps que moi et que j’ m’étais empressé d’oublier, tout ça pour me parler d’eux-même et de leurs titres ronflants. J’ai fui à toute vitesse dès que j’ai eu le job, ces gens n’ont pas le moindre intérêt…
                Du style à dire comme certains collègues à la fin de réunions (qui se tiennent en anglais, je précise): « Good bye and keep safe ». J’ai juste envie de les gifler.

          2. MCA

            Tiens à propose de réseau, suite à la censure dont il a été l’objet lors des présidentielles, Trump vient de monter le sien qui va être actif d’ici peu.

            Je sens qu’on va bien rigoler alors que d’autres vont se mettre à tousser…

            1. Jacques Huse de Royaumont

              Le talon d’Achille de cette démarche est de trouver un hébergeur qui l’accepte.
              On a vu précédemment AWS ou Google refuser d’héberger des réseaux sociaux pro-Trump, au mépris du contrat qui les engageait.

                1. durru

                  Sans parler des Russes, qui avaient hébergé la page statique de Parler lorsque les GAFA lui avaient coupé la ligne.
                  J’étais pété de rire lorsque les CNN, WaPo et autres NYT se posaient, de la façon la plus sérieuse qui soit, de grosses questions de sécurité des données pour cette opération, quand tout ce qui était en jeu c’était l’affichage d’une page qui annonçait l’indisponibilité du service.
                  Bon, vu que Trump a déjà été accusé de connivence avec les Russes, je crois qu’il va éviter cette solution.
                  Mais bon, faut pas déc’, il doit bien y avoir quelques gars pétés de thunes à droite, à part Trump et Murdoch, ils doivent bien trouver quelqu’un pour investir dans ce domaine, non ?

                2. Jacques Huse de Royaumont

                  Oui, il existe d’autres hébergeurs. Mais pour Amercia First, un hébergeur hors US ferait désordre et là, on retombe chez AWS, Google ou Azure.

                3. Courtial

                  Il aurait dû grâcier Assange tant qu’il le pouvait, lui sait ce que c’est que de jouer au whack-a-mole avec le gouvernement US pour réussir à garder un site en ligne.

            2. Pheldge

              ça va être immédiatement baptisé fachosphère … et tous les médias mainstream relaieront que c’est un endroit horrible plein de complotistes. On verra bien.

  24. MCA

    Contrairement à la communication gouvernementale, le nombre de malades diminue en IDF, en voici la preuve :

    https:/ /www.businessbourse.com/2021/03/22/le-canard-enchaine-revele-que-le-nombre-de-lits-de-reanimation-en-ile-de-france-est-passe-de-2-500-en-mars-2020-a-1-700-aujourdhui/

    1. Pythagore

      Ben que Castêx il a dit que on orait 100.000 lits que ca seré pareil. Queue c’ai pas le ‘blème. C’était le ‘plème en décembre mais pu maintenant, maintenant c’est les variants. Fô suivre un peu.

    2. pabizou

      C’est du réchauffé, mais il y a mieux, 4246 cas en rea, ce qu’on ne précise pas c’est que tous ne sont pas dans le même schéma de soin . Les chiffres cumulent surveillance continue, sur oxygénation et rea, par contre on oublie d’additionner les litspar catégories . Superbe foutage de gueule qui permet de prendre en compte seulement un quart des lit utilisables pour pouvoir crier « au loup » .

  25. Husskarl

    Oups de la corruption ?

    lefigaro.fr/flash-eco/application-stopcovid-anticor-porte-plainte-a-la-cjr-contre-veran-pour-favoritisme-20210322

  26. Le Gnôme

    Certains parlementaires proposent de taxer les engrais azotés, pour le bien de la planète, bien entendu.

    Un jour, nous dépendrons de l’aide alimentaire mondiale pour bouffer, ce qui est un combla pour un pays qui pourrait être une grande puissance agricole.

    1. Aristarkke

      « nous dépendrons de l’aide alimentaire mondiale pour bouffer, »
      Ne sous-estimez pas la situation.
      Nous importons déjà beaucoup d’aliments pour assurer le ravitaillement mais je ne parle pas des productions saisonnières achetées en début de saison, le temps que les nôtres soient au point. Déjà vu que ce n’est plus que le vin qui nous assure encore (et pour combien de temps???) un petit boni d’exploitation…
      L’huile d’olive a le vent en poupe depuis au moins trente ans et la Grance en consomme largement plus que sa production nationale. Dans un monde normal, les producteurs auraient lancé des programmes de plantation ad hoc, d’autant que l’olivier n’est pas exigeant quant à la qualité du terrain et qu’il y a des hectares en jachère dans tout le Midi.
      Mais là, rien…
      [Il est vrai qu’en Grance, les oliviers sont syndiqués et se plaignent de subir du stress hydrique…]

      1. douar

        Pas sûr: le prix du foncier reste cher en France, comparativement aux autres pays producteurs d’olives importants (Tunisie, Maroc, Espagne…).
        Le foncier français est en plus, très morcelé.
        Nous ne sommes peut être tout simplement pas compétitifs sur ce marché.

      2. MCA

        Des Olivier(s) on en a un au gouvernement et tu ne trouves pas que c’est déjà bcp?

        Quant à l’huile, avec les gamelles qu’il trimballe il se pourrait bien qu’il nous en fasse d’ici peu.

  27. lxy

    Lle Covid présente une forte contagiosité,mais une faible dangerosite pour les personnes de moins de 65 ans en bonne santé (sans problémes annexes de poumon, de coagulation, de coeur ou de comorbidité) La politique de tests est une joyeuse pagaille. Certaines personnes se font tester 3 fois par semaine. Plus on teste plus on trouve de cas…et ce sont ces chiffres qui sont publiés pour affoler les populations. En régle générale le Covid est facilement détecté par ceux qui en sont atteints et traités à remps avec de moyens « normaux »..
    Ceux qui vont à l’hôpital à temps peuvent être traités avec les moyens appropriés et adaptés. Il reste finalement peu de cas « tragiques  » qui nécessitent des traitements lourds;
    Ceux qui sont au contact quotidien avec le virus ne tombent pas comme des mouches, ça se saurait. Il suffit de regarder les « cas » rares chez le personnel médical.
    La situation à beaucoup d’égards de l’IMU de Marseille est exemplaire : dés le début de la pandémie ils se sont battus pour acquérir les rares machines de tests Pcr disponibles, notamment vétérinaires, ils procédaient à des investigations systématiques de leurs patients (radio des poumons, analyse de sang, pcr,évolution de la charge virale),ils ont évalué et comparé l’ensemble de la littérature existante sur les traitements depuis plusieurs années dans tous les pays. Ils ont pu ainsi affiner et perfectionner leurs traitements et notamment la bonne posologie. Ils se sont dotés de séquenceurs génomiques , rarissimes ailleurs en France, et ont été les premiers à détecter l’existence de variants . Leur réussite est remarquable : quelques décés pour 11000 cas traités. Ils ont trés largement diffusé leur savoir -faire sur de nombreuses videos Youtube… qui restent pour témoigner. La réussite de l’IMU tient à son statut juridique à part qui lui a laissé une grande autonomie loin des palinodies, des luttes intestines et de l’incompétence notoire de notre bureaucratie médicale.
    Notre bureaucatie médicale et politique a tout fait pour compliquer les choses et entretenir une véritable panique, moquée déjà par notre sage La Fontaine: « lls ne mourraient pas tous mais tous étaient atteints ».
    On ne fait pas avec un mulet un cheval de course, on ne fait pas avec du socialisme à tous les étages un pays efficace…

  28. pabizou

    O.K. au sujet de l’IHU Marseille . Pour le reste je ne crois plus a l’incompétence . Il suffit de voir l’acharnement contre tout type de traitements, le dernier exemple étant le refus de l’E.M.A d’utiliser l’ivermectine malgré des études montrant son efficacité pour être en droit de penser que les causes sont multiples et que cette psychose collective est volontairement entretenue . Le fait que les vaccins n’ont pas reçu d’AMM, n’ayant pas passé a totalité des phases de validation, pourraient voir leur usage interdit si un traitement efficace était validé . Ce serait un gros problème pour instaurer un passeport sanitaire qui n’est que le premier pas vers une société de surveillance généralisée . La seule solution est donc la vaccination pour tous, le problème sanitaire n’a sans doute jamais été qu’un moyen de briser les résistances par l’entremise des confinements, couvre-feu, attestations, fermetures de commerces totalement arbitraires et autres atteintes aux libertés . Pour le moment, même si certains sont tombés dans le panneau, ça reste globalement un échec et chaque problème d’effet secondaire néfaste ne fait que rendre l’acceptation plus difficile par ceux qui auraient plus a perdre qu’à gagner a se faire vacciner, autant dire les moins de 65 ans… c’est pas gagne

    1. Pheldge

      face à un problème devenu « d’ampleur planétaire », il faut une solution messianique, c’est aussi simple que ça : aucun chef d’état occidental – de culture judéo chrétienne – ne loupera l’occasion d’atteindre une stature christique ! d’autant qu’il est entouré de conseillers qui entretiennent ce désir mégalo.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Et quand tout le monde sera vacciné, on ira sur le parvis de notre Dame pour chanter :

          Te Manu laudamus,
          te Dominum confitemur.
          Te aeternum Praesidentem,
          omnis terra veneratur.

        2. Nemrod

          Faut voir les supporters macroniens devenir cassants et mauvais avec les ceusses comme moi qui n’en ont rien à foutre de leurs oukhazes…c’en est tout de mème marrant.
          J’ai un ami lrem ( oui je sais j’ai bon coeur) qui « dit merci au gouvernement d’avoir confiner Paris » car son taux d’incidence est plus bas et il est ainsi protégé »…et il l’écrit en plus !
          Me fout de sa gueule …et vla t ‘y pas qu’il me traite d’incivique…
          « Faut obliger les gens à être civique »…me dit il…elle est bonne celle là je la garde.

          En fait ils deviennent méchants à respecter ces trucs contradictoires…normal, c’est comme ça qu’ont fait pour rendre un chien agressif; ce sont des mammifères un poil plus évolués, c’est tout…quoi que finalement.
          Et un peu jaloux secrètement de voir que d’autres font comme il leur plait.

          1. Pheldge

            beaucoup de gens sont légitimistes, acceptent et obéissent aux injonctions gouvernementales, parce que ça les rassure … et deviennent agressifs envers ceux qui ne font pas comme eux.

            1. Theo31

              Toi aussi tu as remarqué ? Perso j’invite personne à sortir avec moi la nuit. Et vu comme les gens sont devenus agressifs, le port de travers du masque dans le metro ne donne plus droit à des remarques de petochards et des collabos.

          2. WorldTour73

            Oui, je trouve les macronistes (pour ce quils en restent) très arrogants. Et sont souvent injurieux des qu’on critique le chef ou les troupes du chef

          3. k2000

            Y a plus d’humanité dans l’oeil d’un chien quand il remue la queue que dans l’oeil d’un politicien quand il remue la queue.

            ( version adaptée pour l’occasion )

      1. k2000

         » ne loupera l’occasion d’atteindre une stature christique !  »

        c’est exactement l’inverse.

        ils ne font pas ce qu’il faut pour régler ( n’importe quel ) pb car ils ne veulent pas faire de trace dans l’histoire. Les solutions ne sont pas politiques … donc inapplicables .

        En europe il faut un Rodrigo Roa Duterte.

        Si on avait 2-3 comme lui, on en serait pas la.

    2. Courtial

      J’en ai appris une belle au sujet du traitement récemment en discutant avec un ami chinois, l’année dernière le gouvernement chinois avait un temps mis à disposition des ressortissants qui en faisaient la demande un petit sac de médicaments, qui contenaient entre autre un assemblage de plantes utilisées dans la pharmacopée traditionnelle pour les grippes et qui avait été inventé en 2003 pour le traitement du SRAS. Traitement symptomatique certes, mais apparemment assez efficace pour les formes légères.

      Je me rappelais avoir vu l’information l’année dernière, en revanche ce que j’avais raté c’est que la police française avait fermé des supermarchés asiatiques qui en avaient mis en vente en région parisienne. L’information avait apparemment fait un peu de bruit jusqu’en Chine, où ils se demandaient bien ce que la police française pouvait avoir à foutre que les gens tentent de se soigner avec un médicament tout à fait banal de leur point de vue. L’opinion public l’a interprété (à tort je pense) comme une méfiance envers un médicament relevant de la médecine traditionnelle chinoise, alors que nous, nous savons bien qu’ils avaient tout simplement peur que les Français apprennent qu’il existe (peut-être) un traitement.

      Comment peut-on encore douter à ce stade qu’il y a une intention délibérée et une activité constante et cohérente dans tout l’appareil étatique afin de nier aux Français l’accés à toute forme de traitement, même les plus bénignes ? Comment peut-on encore appeler ça de l’incompétence, et pas de la trahison pure et simple ?

      1. Pierre 82

        D’un naturel profondément hostile à toute explication tordue du type conspirationniste classique, je dois avouer que je me sens de plus en plus perméable à l’idée que tout ça soit non seulement voulu, mais pourquoi pas planifié… même si je penche quand même vers un effet d’aubaine pour les dirigeants occidentaux afin de consolider leur position privilégiée.

        1. Pheldge

          il y a d’autres explications : le déni et l’entêtement, la fuite en avant dans la voie choisie, à laquelle tu peux rajouter « la folie à plusieurs », variante de la « folie à deux » …

              1. k2000

                le gouvernement ne sait pas dire  » je me suis trompé « ,  » je ne sais pas.  »

                ils sont essentiellement victimes du syndrome de l’escalade d’ engagement.

                1. MCA

                  @k2000 23 mars 2021, 21 h 39 min

                  Je doute qu’un gvt puisse dire « je ne sais pas ».

                  Imagine un pilote de Boeing avouant aux passagers ne pas savoir à quoi servent les boutons qui sont devant lui….

                  Un gvt est en place pour « savoir » en faisant si besoin appel à des spécialistes censés posséder ce savoir et tout l’art consiste à bien les choisir.

                  On peut citer comme contre exemples de « bons choix » un « comité scientifique » célèbre, une équipe gouvernementale de renom.

                  L’amateurisme le dispute à l’incompétence, l’arrogance et l’entêtement dans l’erreur et dans ce cas en effet ces gens sont « essentiellement victimes du syndrome de l’escalade d’ engagement », preuve supplémentaire de leur médiocrité.

                  Nous sommes gouvernés par des médiocres à l’égo surdimensionné, notre problème vient de là.

                  1. Dr Slump

                    Un gvt n’a rien à savoir, il devrait seulement s’occuper de faire respecter la loi aux escrocs, voleurs et criminels, et laisser les gens « qui savent » faire ce qu’ils savent faire. Chacun à sa place et les vaches seront bien gardées.

                  2. Pierre 82

                    Vous dites qu’un gouvernement ne peut pas dire « je me suis trompé ».
                    J’ai pourtant un magnifique contre-exemple: Boris Johnson. J’ignore, comme tout le monde, ce qu’il s’est réellement passé (on ne le saura qu’après la guerre), mais au début de la pandémie, il voulait laisser filer, méthode suédoise.
                    Une campagne de presse sans précédent menée par le NHS avec des gens aussi recommandables que Neil Fergusson, qui annonçait des millions de morts, a fait changer d’avis Bojo, qui est venu à la télévision, a reconnu son erreur, s’est excusé, et s’est ensuite complètement plié avec le zèle des néophytes devant toutes les dingueries de ces fous furieux.
                    Actuellement, ce pays, qui a géré la crise bien pire encore que la France, qui se soviétise à vitesse grand V, est toujours cité en exemple comme le pays le plus efficace par nos médias.
                    Les citoyens britanniques sont maintenant interdits de sortir du territoire, comme en Corée du nord. L’Allemagne le prépare également, et la France suivra.

                    1. Courtial

                      ça dépend, si c’est pour s’aligner avec le troupeau, l’autocritique est non seulement acceptable, mais même recommandée. Si c’est pour prendre ses distances du dogme, alors là c’est de l’hérésie et de l’apostasie, minimum.

                      Quant à l’interdiction de sortie du territoire, j’avoue que j’ai un peu de mal à comprendre en quoi cela relève du sanitaire (interdiction d’entrer ou quarantaine imposée, on peut discuter de l’efficacité réelle mais ça n’est pas totalement absurde sur le principe). Par contre cela commence à ressembler de plus en plus aux recettes des bonnes vieilles démocraties populaires du socialisme à visage humain.

                      Comme ils ne sont jamais en retard quand il s’agit de copier leurs conneries, je pense qu’on ne va pas tarder à voir cette mesure chez nous aussi. Le comble du raffinement serait que les contribuables soient assignés à résidence, mais que les entrées soient toujours autorisées, en particulier si vous êtes réfugié et clandestin d’un pays auquel nous devons repentance et réparations. Je suis sûr qu’ils en sont capables.

        2. Higgins

          Planifier ça reste à prouver parce que ça reste très difficile à faire mais qu’il y est un ou des buts cachés, j’en suis de plus en plus convaincu, le Mignon poudré n’ayant pas décroché la queue de Mickey tout seul. En plus, vu son profil psychologique, type préférera entraîner le pays dans sa chute plutôt que de reconnaître qu’il s’est trompé (cf le Campagnol du jour).

          1. Higgins

            J’ajoute que l’état profond se souvient de la pantalonnade du vaccin H1N1 et en a tiré les leçons. Ça explique en partie l’insistance de nos charlots à promouvoir des vaccins à l’efficacité douteuse face à un virus qui mute en permanence et à persister dans l’erreur. Ils ne veulent pas revivre cet épisode. Pour le coup, l’état profond a bien travaillé et ont réussi à se mettre dans la poche ou à manipuler la classe politique et les médias mainstream mais l’impulsion vient d’ailleurs. Disons qu’il y a conjonction de deux intérêts.

        3. Aristarkke

          Pour pouvoir bien profiter d’un effet d’aubaine, c’est qu’il faut déjà avoir suffisamment pensé au truc… Antérieurement…

      2. Aristarkke

        Complotiste !!!
        Notre bon gouvernement avec tous les escrologistes intégrés ont juste voulu éviter un rationnement du fiel de tigre et la tentation de massacrer des représentants de cette espèce protégée…

        1. Courtial

          Si seulement, mais c’est un cocktail de plantes tout ce qu’il y a de plus banales (les plantes), et à ma connaissance pas du tout en voie d’extinction.

  29. kekoresin

    Depuis que Gargamelle est venu régurgiter avec son inénarrable accent de castreur de maïs du sud-ouest, je croise encore des lemmings avec un masque pour cacher les vilaines dents, prompts à indulgence vis à vis des pignoufs au pouvoir. Oui, ces abrutis qui iront voter si la faucheuse manque de discernement montrent de l’indulgence avec des poncifs mièvres du genre « j’aimerais pas être à leur place ». Ce à quoi je rétorque que moi si, la paye est bonne, le chômage impossible, les restos ouverts, pareil pour les putes. Quand vos retraites de merde et vos économies « sécurisées » par les voleurs auront fondus comme une bite devant un cadavre en putréfaction, vous pourrez dire « au moins on est toujours en vie ». Inutile de dire que cette race de pleutres domestiqués par des lâches mérite une bonne tonsure comme traitre à la nation. Ça tombe bien les coiffeurs pigneurs sont restés ouverts grâce à des arguments pointus du style « pourquoi eux et pas nous ».

    Quant au bordel ambiant, ça a plutôt tendance à me faire marrer. La marche va être abrupte pour beaucoup qui passeront d’une opulence relative à la soupe populaire. Pour les naïfs qui font la queue pour la sainte piquouse gouvernementale, j’espère que des effets secondaires les refroidiront au sens premier du terme. La grippe n’a pas été éradiquée par les vaccins et il en sera de même avec ce virus dont les mutations fleurissent comme des furoncles sur le cul d’un pestiféré. Mais bon, un Doliprane dans le bec et un thermomètre dans le cul (ou inversement vu la perte du goût et de l’intelligence) devraient faire l’affaire dans un pays où tous les crétins biberonnés au communisme version terroir croient encore à la gratuité et que le monde entier meure de l’absence de sécurité sociale. Que ces idiots meurent seuls, apeurés et confus, d’une occlusion intestinale provoquée par les 5 fruits et légumes coincés profondément dans leurs fions ouverts si largement à la propagande.

    1. Pierre 82

      Elle date déjà de près d’un an, celle-là: mais je ne m’en lasse pas. Ministre des finance: même notre BLM a l’air d’un type très compétent, quand on les compare. Ils ont décroché le pompon…

  30. Courtial

    Probablement une conséquence du fait que les «  » »élites » » » sont désormais culturellement et intellectuellement parfaitement homogènes, et ont conscieusement saboté tout contre-pouvoir aussi bien institutionnel que médiatique (je parle de la France, mais j’imagine qu’on doit trouver des situations similaires un peu partout).

    Dans un monde « normal », cette escalade d’engagement serait rapidement brisée car les hommes au pouvoir aurait rencontré l’opposition d’autres élites, ce qui les aurait contraint soit à faire des compromis, soit à s’exposer à se faire éjecter violemment s’ils persistaient.

    Dans notre réalité, il n’y a pas d’opposition politique, les élites de remplacement traditionnelles (armée, judiciaire, universitaires) sont soit en PLS, soit totalement formatées dans le même moule, ils pensent tous la même chose et bouffent dans les mêmes gamelles, du dernier des journalistes jusqu’au président de la république, donc absolument plus rien de vient les arrêter quand ils s’enferment dans leur délire, au contraire ils s’encouragent les uns les autres, et ça ne s’arrêtera quand on percutera le mur de la réalité en pleine face, autant dire que ça ne va pas faire plaisir à tout le monde.

  31. Opale

    Décret sorti hier : maintenant les restau de collectivité doivent réserver 8m² à chaque personne qui vient se restaurer, soit le double de ce qui était prévu jusqu’à maintenant. Facile… Avec les deux mains attachées dans le dos, je peux en sortir des aussi bonnes.

Laisser un commentaire