Macron et les surprises de l’adémocratie

Le printemps est là avec le redoux, le soleil et les petites ballades et.. Ah bah non : avec tous ces « variants », avec tous ces miasmes mutants, avec cette hécatombe qui n’en finit pas d’être statistiquement triturée dans tous les sens pour continuer d’exister vaille que vaille et quoi qu’il en coûte, il va falloir songer à mettre de côté les activités habituelles pour cette période.

Certes, l’Exécutif a bien compris qu’un retour au confinement strict d’il y a un an provoquerait une embarrassante crispation chez suffisamment de Français dont certains, émotifs, ne se laisseraient pas faire, et le gouvernement a donc prudemment opté pour deux tactiques : diviser le pays pour mieux y régner en opposant habilement certaines régions à d’autres, et la confusion macronienne, cet art subtil ou tout est interdit et autorisé « en même temps » dans un florilège de vocabulaire communiquant et de petits formulaires bureaucratiques à remplir avec application en triplicatas fébriles.

Et bien que tout le monde sente confusément que l’épidémie de cerfas mal foutus et de kapos remontés comme des coucous n’a plus qu’un lien distant avec celle d’un virus dont on comprend de mieux en mieux la gravité relative, cette prise de conscience collective n’empêche en rien la multiplication des apparitions télévisuelles dramaturgiques (et dramatiques) de nos dirigeants.

Tout se déroule en effet comme si ces derniers devaient absolument continuer à jouer leur rôle, répétant qu’ils font absolument tout pour nous sortir de la crise dont tout indique qu’ils l’ont largement encouragée de leurs improvisations et de leurs bourdes successives, pendant qu’ils l’entretiennent maintenant avec application et décrets illisibles.

On peut se demander à quoi rime tout ceci mais un élément attire l’attention : depuis quelques mois, les gesticulations politiques autour des élections (régionales en juin de cette année puis présidentielles en mai 2022) se multiplient avec insistance.

Il y a quelques semaines, je notais la tentative (déjouée pour le moment par le Sénat) des sbires du gouvernement de pousser le vote électronique, tant celle-ci semblait avoir prouvé son efficacité pendant les élections américaines.

Cette pitoyable entreprise, heureusement écourtée par la trop rare lucidité sénatoriale, s’inscrivait après un précédent essai du même acabit, lui aussi avorté, d’introduire le vote par correspondance, lui aussi diablement efficace pendant la dernière élection présidentielle américaine et elle aussi pourtant entachée d’un passé plus que sulfureux de fraudes faciles.

C’est donc sans grande surprise mais avec la même consternation qu’on découvre que, récemment, une centaine d’élus poussent actuellement avec une belle ferveur la possibilité pour les jeunes de voter dès 16 ans, au moins pour les élections municipales : après tout, plus on est jeune, plus on est con perméable aux messages du Camp du Bien, ce qui justifie amplement d’ouvrir certaines élections à cette pâte-à-modeler citoyenne pratique.

Certes, les prochaines élections (des élections de grands, donc, pas pour les minots comme les municipales) ne seraient pas concernées par cette innovation résolument progressiste mais il devient difficile d’écarter la tendance déjà esquissée par les précédentes tentatives ratées qui consiste donc, pour l’actuel coterie au pouvoir, à modifier tout ce qu’elle peut du code électoral pour se garantir une assise un peu plus ferme que l’actuel marécage boueux de compromis mous et malodorants dans lequel elle s’enfonce actuellement.

Et cette tendance est d’autant moins facile à ignorer que se multiplient les signes que le président cherche par tous les moyens une voie de sortie favorable à son quinquennat qu’il a pourtant copieusement saboté tout seul comme un grand, depuis ses compromis boîteux (« en même temps » qu’on vous dit !) jusqu’aux petites phrases méprisantes en passant par sa façon catastrophique de gérer tant les Gilets jaunes que la pandémie.

Il devient difficile d’ignorer que l’actuel locataire de l’Élysée, lors d’un entretien quelque peu lunaire à Brut, avait presque annoncé la couleur en expliquant qu’il aurait peut-être à prendre des décisions impopulaires ; si l’on peut imaginer le meilleur (des réformes profondes et d’une telle ampleur que la France n’aurait pas supporté sa réélection), l’historique personnelle calamiteuse du roitelet impose d’imaginer aussi le pire.

Et ce dernier ne laisse pas vraiment penser à une élection dans de bonnes dispositions.

La direction prise par les prochaines élections régionales, dont ce qui reste d’opposition craint qu’elles puissent être reportées, donne une idée de ce qui serait envisageable : de variants en mutations, de tests fous en journalistes excités, tout serait fait pour bien faire comprendre en mai 2022 que voter dans de telles conditions sanitaires serait impossible – vous n’y pensez pas M’ame Ginette, avec ce variant serbo-croate à ailettes et double turbo-spike rotatif, la probabilité de mourir est tellement multipliée qu’une petite toux se transforme en cancer des bronches, a minima ! Impossible d’aller voter dans de telles conditions, voyons !

Alternativement, il ne faut pas être grand clerc pour comprendre que, nonobstant tout miasme mutant des espaces électoraux interstitiels, la situation du pays devrait être passablement dégradée en 2022 : économiquement, socialement, politiquement, il est assez peu probable que le pays soit à la fois apaisé et sur la voie d’une nouvelle prospérité. On peut même envisager que la situation soit si tendue – krach boursier ? inflation galopante ? rixes un peu trop vigoureuses de galopins émotifs ? – que ne puisse (au moins aux yeux du président) se tenir d’élection dans un pays au bord du chaos.

Dans ce contexte, l’innovation présidentielle jouerait alors à plein et on pourrait alors envisager de faire sombrer le pays dans une situation inédite, une zone grise de non-élection pour cas de force majeure, allant jusqu’à la déclaration d’un nouvel état d’urgence (plus sanitaire du tout) voir un état de siège ou une loi martiale qui siérait bien au caractère jupitérien de l’actuel président et de son égo surdimensionné.

On en conviendra, ces hypothèses semblent actuellement parfaitement farfelues. Cependant, entre la tendance exposée en début de billet qui consiste à tout faire, même les coups les plus tordus, pour dissoudre commodément certaines barrières logistiques à une fraude malencontreuse mais massive, celle qui consiste actuellement à tenter toutes les compromissions idéologiques pour ratisser l’électorat au plus large, l’envie difficilement réprimée de Macron de laisser une empreinte inoubliable dans l’Histoire et la conjoncture globale qui ne pourra pas être sereine, tout indique que les élections 2022 n’auront rien de paisible.

À l’aune de cette réflexion, on se demande d’ailleurs pourquoi la presse grand public ne s’en préoccupe guère plus…

J'accepte les BTC et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires303

      1. Aristarkke

        Il s’en trouve où le délai est affublé d’un écart-type parfois impressionnant. Une semaine, ce qui n’aide pas l’institut Ogyno…

  1. Le Gnôme

    Les élections ne servent à rien, un panel de citoyens tirés au sort remplace déjà les parlementaires, nous économiserions donc des soussous pour financer des machins écolos pour préparer des lendemains qui chantent.

    1. Higgins

      Perso et vu la malignité et la malhonnêteté de la majorité des prétendants et au vu des 40 dernières années, je n’y croie plus du tout. J’en ai donc tiré les conséquences, elles se font sans moi. J’observe simplement la chute.

      1. Pheldge

        lepoint.fr/politique/exclusif-xavier-bertrand-je-serai-candidat-24-03-2021-2419327_20.php
        voilà ce qu’elle te propose, la droite … et « en même temps » la ralliement à Macron

  2. Aristarkke

    Il en résulte une marge d’incertitude quasi quantique… Surtout quand on est trop intelligent pour le populo qui ne comprend rien à rien… Enfin, c’est ce qu’on croit à entendre ou lire la Presse.

  3. Aristarkke

    « kapos remontés comme des coucous »
    C’est peut-être la faute à pas de chance mais ces derniers temps, hormis des opérations montées avec caméras médiatiques invitées, la maréchaussée n’est guère occupée à ce type de contrôle. Mais peut-être ne vais-je pas aux « bons » endroits?

    1. hub

      je reviens d’une semaine dans le Finistère et dans les rues, très peu portent des masques, y compris chez les messieurs dames d’un âge certain. Sur les plages, les promenades, les chemins de randonnée idem (mais c’est plus « normal »). On fait mine de mettre le masque en entrant dans le magasin. Et je n’ai pas vu un pandore en une semaine.

      1. Higgins

        Je suis partagé. Je ne mets le masque que lorsque je rentre dans un espace clot style magasin mais je suis frappé du nombre de personnes arborant un masque alors qu’ils sont seuls dans la rue (ou dans leur voiture pour les plus abrutis). L’outil de propagande se montre plutôt efficace.

        1. durru

          Oui, c’est vrai, la situation que j’observe n’est pas tout à fait rose, mais à mon avis il y a du mieux (ça dépend de quel côté on analyse, évidemment).
          Il y a quelques semaines, lorsque je sortais dans la rue sans masque, j’étais à peu près le seul et je sentais des regards affligés, voire plus si affinités.
          Maintenant, même à la queue au food-truck il y a plein d’autres non-masqués, malgré une publicité (j’allais dire propagande, mais où ai-je la tête ?) omniprésente. C’est peut-être l’arrivée des beaux jours aussi, mais on sent que les gens n’ont plus rien à battre. Enfin, une partie…
          Car il y a aussi ceux qui restent masqués même dans leur bagnole, j’ai vu même un père masqué qui tenait son fils (d’une dizaine d’années) masqué dans la voiture, et ils n’étaient qu’eux deux dedans, la folie…

          1. Husskarl

            Je vois parfois des abrutis masqués, seuls, déambuler dans ma campagne profonde, y a personne à environ 2km à la ronde (sans exagération)

            1. sam player

               « Je vois […] y a personne à environ 2km à la ronde (sans exagération) »

              Hi hi t’es l’homme qui vaut 3 milliards… ou ton nom est personne ?

                1. P&C

                  Même en pleine foret ou sur la cote bretonne, la maréchaussée prune à cœur joie.
                  Porter le masque en extérieur, même seul, est devenu un réflexe anti amende.

                  L’autre raison est le découragement… des individus effrayés et isolés sont plus vulnérables à la démoralisation.

                  1. durru

                    Eh ben, de mon point de vue c’est tout le contraire.
                    Je NE porte PAS de masque à l’extérieur, et c’est pour moi un moyen facile de faire passer un message : « oui, c’est possible ». Ou, si vous voulez, « n’ayez pas peur », comme dirait l’autre…
                    Je ne sais pas si ça a eu un impact, mais l’impression donnée par les observations est que si : de plus en plus de gens ne mettent plus le masque à l’extérieur dans les coins que je fréquente.

                    1. durru

                      Ben, le Pape n’était pas très nombreux lorsqu’il a passé ce message en Pologne. Pourtant, à en croire Walesa, cela a marqué un cap dans l’attitude des Polonais face à la dictature…
                      Question de point de vue, quoi. Et la mer se remplit goutte par goutte, aussi…

                    2. Husskarl

                      Sauf que le Pape avait une importance particulière, que nous n’avons pas. Et actuellemment le pape fait de la prop pro vax/thérapie génique…

                      Il y a des personnes de valeurs, des gens attachés à la vérité mais parmi ceux qui peuvent avoir un impact, je n’en vois pas beaucoup.
                      Et bien sûr, ceux qui sont au milieu du guet choississent de préférence la facilité, donc le conformisme (masque+vax). Ils ont donné le doigt, on va leur prendre le bras, et enfin le reste.
                      Le symptôme est : « Bien, ils veulent nous forcer à prendre le vax, okay, prenons le pour être de nouveau libre » ou
                      « Soyons esclave pour devenir libre ».

                      Enfin, je ne nie pas que les petits aient de l’impact mais Jeanne d’Arc (qui n’était rien) a eu besoin de Charles VII et de quelques autres personnages d’importance pour être écoutée.

                    3. durru

                      Comme le disait Mathieu Bock-Côté, moi je fais ce que je crois être mon devoir, je reste en accord avec moi-même. Si cela a un impact sur ceux autour de moi, tant mieux. Je ne prétends pas pouvoir changer le monde. Que chacun en fasse autant, ça serait déjà pas mal…

                    4. Pierre 82

                      @durru 9 h 14 min
                      Mon épouse et moi-même l’appliquons systématiquement: on porte le masque en ville, mais pas sur la tronche: uniquement dans la main pour pouvoir facilement le mettre rapidement pour éviter les prunes en cas de mauvaise rencontre avec un teigneux, on ne roule pas sur l’or non plus.
                      Et à l’intérieur, systématiquement on le porte pour entrer, mais en l’enlève très rapidement. On commence tout doucement à constater qu’en faisant ça dans des réunions, au bout d’un moment, les gens finissent par l’enlever en grande majorité. Ne reste que les gnous, deux ou trois trouillards qui se chient dessus, qui se continuent à porter le masque bien serré, mais de plus en plus on constate que ce sont eux qui se font tout petits, et très discrets. Ça fonctionne jusqu’à 15 personnes, pas au-delà.

        1. Pheldge

          Les femmes kapos se bastonnent et roulent dans la boue, il est de coutume que la gagnante en offre ensuite des poignées de gadoue au public, d’où l’expression bien connue : la kapos tend glaise.

            1. Pheldge

              ahhh, ça fait plaisir de voir qu’il y a encore des connaisseurs ! 😉

              Note pour le Papet : là je sors vraiment de la sieste 😀

    2. Jacques Huse de Royaumont

      Les pandores ne sont pas les pires. L’inspection du travail a fourni à ses sicaires un véritable blanc-seing pour nuire à leur guise, et ils ne s’en privent pas, sans retenue. Là, les montants ne sont pas de 135 €, c’est 6 chiffres minimum.

      1. Higgins

        Les nouvelles normes sanitaires édictées ce matin sont là pour le prouver. Je plains les responsables d’entreprise.

    1. Aristarkke

      Déjà qu’il résulte d’une campagne électorale oedipienne où la candidate a tué son père et où le candidat a épousé sa mère, que vouliez-vous qu’il en résultât???

  4. Daniel

    « n’a plus qu’un lien distant avec celle d’un virus dont on comprend de mieux en mieux la gravité relative ».
    J’aimerais partager votre optimisme sur ce point, mais vu le nombre effrayant de personnes rencontrées en pleine campagne avec le masque sur le museau et la peur au ventre, je pense que la campagne de propagande a réussi.

          1. atmugh

            Mais c’est vrai qu’on n’entend plus Keko!? J’espere qu’il ne s’est pas etouffe avec son masque (ca m’etonnerait, pour etre honnete 😉

              1. kekoresin

                C’était un antifa que je conserve en cave depuis un certain temps avec une woke. Mes motivations sont uniquement scientifiques. J’ai bon espoir de les faire s’accoupler pour pouvoir disséquer les rejetons afin de comptabiliser le nombre de mutations et constater les dégénérescences cérébrales.

  5. Higgins

    C’est réellement terrifiant comme perspective mais c’est hélas la réalité de ce pays. D’aucun s’en inquiètent à juste titre ( https://youtu.be/UfYAFjcoRRQ ) et posent a minima les bonnes conclusions mais j’ai bien peur que nous devions passer notre temps à boire de la lie dans les années à venir. Je renvoie une nouvelle fois vers la vidéo de Christian Combaz où est porté un excellent diagnostic sur la personnalité de notre prince. Tout y est dit : https://youtu.be/pzvEnACGu8I

    1. Dr Slump

      J’ai le sentiment d’une ambiance carnassière, où tout le monde fourbit ses armes pour s’emparer des derniers ors du pouvoir. Les hyènes se rassemblent autour de la carcasse.

  6. Theo31

    Aller aux putes en télétravail, pardon par correspondance, c’est quoi l’intérêt de ne pas pouvoir toucher la marchandise ?

    Pas question d’aller au bordel de toutes façons. Question de dignité.

  7. Jacques Huse de Royaumont

    Les élections de 2022 promettent un spectacle d’anthologie, dépassant tout ce que l’on a pu voir jusqu’ici.
    Il est de plus en plus claire que la vaccination répond à un impératif politique plus que sanitaire, afin de pouvoir officiellement déclarer la crisse terminée.
    Or, avec des vaccins dont l’efficacité (?) est de toute façon fortement limitée dans le temps, 6-8 mois parait-il, il faut s’attendre à une résurgence de l’épidémie début 2022, en pleine campagne pour les présidentielles, sans compter les risques de voir les conséquences secondaires à moyen terme des vaccins apparaitre.
    Si cela se produit, les élections ne pourront ni se tenir ni être reportées et le futur président nommé aura peu de chance de récolter beaucoup de suffrages. Bref, le vainqueur désigné va perdre des élections qui ne pourront pas se tenir et qui doivent obligatoirement avoir lieu.
    Bienvenu en Absurdistan.

    1. pabizou

      J’aimerai bien que ce soit pour déclarer la fin de la crise . Je crains plutôt que ce soit pour une toute autre raison, le passeport en dépend, et cette crise est trop pratique pour qu’ils veuillent en voir la fin avec le sourire . J’espère que tu as raison mais le refus des traitements ne paraît pas aller vers une fin de crise, au contraire .

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Il faut pouvoir décréter la fin de la crise, sinon les inconvénients vont l’emporter, même pour les dirigeants. Après, on en conservera quelques stigmates, comme les restrictions de libertés dont fait parti le passeport vaccinal. Mais au bout d’un certain temps, il leur faut de prévaloir d’avoir vaincu la crise et en revendiquer les bénéfices sur le plan de l’autorité et de la légitimité.
        Reste à savoir si tout se déroulera comme prévu, le virus étant farceur.

        1. pabizou

          De deux choses l’une, soit l’opération vaccin réussi, ce dont on peut douter vu que même les américains commencent à parler de données périmées utilisées pour évaluer son efficacité et que de surcroît un nouveau macchabe, jeune et sans problème de santé connu, vient de rallonger la liste . Soit elle échoue et il ne leur restera plus qu’à sortir les kleenex et enterrer leur porte d’accès à la mise sous contrôle généralisé . Il serait plus qu’etonnant qu’ils se résolvent a ça sans tenter je ne sais quel coup fourre pour essayer de retourner la situation a leur avantage, des qu’il s’agit de trouver une saloperie en étant pas trop regardant sur les moyens je leur fait confiance, ce sont des experts en la matière .

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Le coup fourré est vraisemblable. Ils sont allés trop loin dans leur stratégie de vaccination pour admettre une erreur ou un échec. Je parierais sur une présentation de la vaccination comme un succès, quitte à utiliser des moyens peu avouables pour escamoter la contradiction. Le retour du quoi qu’il en coute mais pour un autre usage.

          2. Higgins

            À ce que j’ai pu entendre, ce serait plutôt le mode panique au gouvernement. Les départements urbains que sont la Nièvre et l’Aube sont en passe d’être violemment confinés (le département rural du Rhône également). Le gouvernement souhaite que les français ne se voient pas à Pâques. Le fiasco est total du côté du pouvoir et ne fait qu’amplifier. La persistance dans l’erreur (refus des traitements médicamenteux, fixation sur des vaccins à l’efficacité discutable et/ou aux essais pas encore aboutis), chose partagée par la majorité des gouvernements occidentaux, pose de vraies questions : pourquoi et surtout pour qui ces gouvernements travaillent-ils ?
            J’ai suffisamment de bagages scientifiques pour faire la différence entre des menteurs patentés et des gens honnêtes. Aucun des arguments avancés jusqu’à présent par le clan des « menteurs », fussent-ils professeur de médecine, ne me permet de cautionner le Mignon poudré et sa clique et de valider la politique suivie.

            1. pabizou

              Sana compter un « léger détail », je me demande ce que pourrait valoir l’accord entre les labos et l’UE qui transféré la responsabilité aux Etats en cas de problème . Mes notions de droit sont très anciennes pourtant ça ressemble fort à une clause abusive vu qu’il n’y a pas de mise en garde ni de possibilités de consentement éclairé . Si quelqu’un a la réponse, merci .

            2. Theo31

              Ils travaillent pour les grosses boîtes qui pratiquent le capitalisme de connivence en échange de la destruction du secteur privé indépendant et des PME afin de créer une clientèle captive pour les premières. Les grosses boîtes tiennent le gouvernement avec le chantage à l’emploi en échange de postes de pantouflage.

            3. Pythagore

              Je pencherais pour la version de Theo. Les gouvernants sont entourés de lobbyistes et de tte évidence ils arrivent à vendre des médicaments chers qui ne soignent rien (cf LREMvedesir).
              La société Biontech qui développe le vaccin de Pfizer fait de la recherche sur des traitements contre le cancer par thérapie génique me semble-t-il. Je peux imaginer que ces mêmes lobbys ont fait miroité la fin des maladies et le paradis grâce aux nouveaux vaccins mais qu’il faut tester et que cet essaie est essentiel afin d’imposer les traitements du futur.
              Pareil pour le Rem V mal nommé désir. Il pourrait bien traiter qq chose et faut tester tester tester, on trouvera bien un truc sur lequel il sera efficace.
              Et pis la star t’up nayschion ne peut pas se contenter de médicaments vieux de 40 ans, ca fait « has been ».

    2. MCA

      @JHR

      Si ça se trouve, seuls les non vaccinés passés entre les mailles de la vérole chinoise tiendront encore debout pour se rendre aux urnes.

      Ca promet.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Les seuls suffrages exprimés viendraient alors de gens qui n’accordent que peu de crédit à la parole publique…

        Oui, ça promet.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Roselyne Bachelot est à l’hôpital à cause du covid contracté lors d’une générale de « Faust ». Pourtant elle était vaccinée.

        Elle a démontré en un seul mouvement que les salles de spectacle sont de lieux de contamination et que les vaccins n’ont pas une efficacité absolue.

        Bel exemple de solidarité gouvernementale…

        1. sam player

          «… covid contracté lors d’une générale de « Faust ».  »

          Et pourquoi pas dans le taxi, chez la boulangère, au ministère etc…?

  8. Pythagore

    HS mais pas complètement: la chancelière a décidé que le 1er avril et le samedi 3 seraient déclarés comme « jour de repos » i.e. comme un dimanche. Donc tout sera fermé au WE de pâque sauf les magasins d’alimentation. Personne n’était préparé à cette décision ni même les administrations incapables de dire qui pourra ouvrir ou pas, si les jours de vacances ainsi gagnés sont à la charge de l’employeur, confusion totale……..
    Vous n’avez pas à travailler, mais vous ne pouvez pas sortir de chez vous, il faut vous isoler, tel est la logique…..
    La folie administrative doit être elle aussi mondialiste.

  9. k2000

    de l’isonomie et l’eunomie d’athène et sparte à aujourd’hui, n’avons pas eu le temps et le recul de voir qu’il y avait un problème d’equilibre … en vérité on s’y complet car dans l’imbrication mutuelle chacun s’appuie sur une faiblesse de l’autre.

    c’est un constat inavouable.

  10. Murps

    ˂blockquote˃l’envie difficilement réprimée de Macron de laisser une empreinte inoubliable dans l’Histoire˂/blockquote˃
    A mon humble avis, c’est déjà brillamment réussi ; évidemment pas dans le sens où il le prévoyait.

    Sinon, géniale cette idée de faire voter les merdeux à 16 ans. Kevin le dealer va pouvoir se faire élire maire de Saint-Mortier-les-Artifices.
    Un grand moment de démocratie participative populaire se prépare.

  11. Infraniouzes

    Pour éviter le cataclysme, il reste une porte de sortie: l’arrosage massif d’argent gratuit, la seule chose qui intéresse les foules. Mais si l’Europe dit « stop , ça suffit » que faire ? Il reste l’épargne des Français. Piocher dedans, comme dans les pays autoritaires avant l’absolutisme populaire et démocratique, annonce la fin. De quoi ? De tout. Et des haricots.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Le siphonage de l’épargne est à mon avis déjà décidé. La question de la méthode à employer reste ouverte.
      Une stratégie taux 0 + inflation parait la plus probable, mais ce n’est pas la seule méthode possible et elle présente l’inconvénient d’épargner l’immobilier et l’or.

      1. pabizou

        Aurais tu déjà oublié le rêve humide de faire payer un loyer aux propriétaires? par esprit de justice et d’égalité, bien sûr

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Non, c’est pour cela que je ne suis pas trop affirmatif sur la méthode. Sans compter que le cumul des nuisances est possible.

            1. Pheldge

              Le huiles au pouvoir ont surtout besoin des voix de droite pour renouveler leur CDD pour 5 ans. Mais après les élections, ça reste tentant, genre « contribution de solidarité provisoire ». « Faire payer les riches » est un slogan qui plaît en France, du moment qu’on est persuadé que le riche, c’est l’autre …

  12. Gerldam

    Il semble que la connerie administrative se répande un peu partout en Europe, à commencer par Bruxelles. désormais Merkel s’y met pour finir en beauté. Le RU est presque pire. Il reste l’Espagne qui est n’est raisonnable que parce qu’elle n’a pas le moyens de faire autrement. Surprise, il n’y a pas plus de malades qu’ailleurs depuis que les restaurants, commerces et hôtels sont ouverts. Ce qui prouve encore une fois que Ioannidis a raison.
    CCEF (C pour continent).

    1. Husskarl

      Les stats du Texas dévoileront bientôt le pot au rose puisque celui de Stockholm ne semble pas assez bien pour les covidiots.

  13. Caton

    Corrigez-moi si je me trompe, mais en cas de vacance de la présidence, elle est assumée à titre temporaire par le président du Sénat. Donc en cas de report de l’élection présidentielle, Larcher serait président par intérim. Pas sûr que cela soit un progrès, toutefois.

      1. Husskarl

        Oui, c’est l’aspect pénible de ces pays décentralisés ou des entités/personnes peuvent contester le pouvoir Jupitérien…

      2. Pythagore

        Pas que, aussi le secteur privé a lever le ton (enfin…..) car cela revenait à offrir au moins le jeudi comme jour férié à tous et les entreprises n’avaient pas besoin de ca.

    1. pabizou

      Avec le couteau sous la gorge et les plaintes a la cour constitutionnelle elle s’est peut-être sentie motivée, entre des élections il peut être prudent de ne pas insulter l’avenir, surtout que les dernières n’ont pas été une réussite .

      1. Pythagore

        Elle travaille surtout pour la postérité AMHA, je pense qu’elle n’a rien à faire des élections. Il y a surtout eu un gros levé de bouclier de la part du secteur privé / entreprises, d’autant plus que du côté texte légal rien n’était prévu et elle a pris tt le monde de court à une semaine du fameux WE.

        1. pabizou

          Elle non, mais je doute que son parti voit les choses d’un même oeil, surtout s’il doit se gameller a cause de ses conneries .

  14. Greg

    Par curiosité, je sollicite vos avis éclairés sur la quantité de militaire disponibles et équipés si l’envie venait de déclarer une loi martiale en France ?
    Quant à connaitre la proportion qui refuseraient de prendre les armes contre des civils à qui ils n’auraient pas grand chose à reprocher, grande inconnue…
    Je ne sais même pas si la France a les moyens de tenir une loi martiale, mais j’en doute, hors le cas d’un ennemi vraiment identifié et extérieur.

    Ceci dit, les infos concernant la mafia du tout vaccin et le refus d’admettre qu’il faut traiter les malades vont finir par arriver aux oreilles de la majorité de la population, et là il va y avoir des professionnels du retournement de veste qui risquent de s’en prendre une bonne, de veste, genre lestée et bien cousue, et nous verrons s’ils nagent encore en eaux troubles…

    1. k2000

      y ont bien fait de désarmer le pays, si les commerçants étaient tous armés y en aurait pas un seul qui aurait fermé car y aurait des milices de rue en plein jour.

      le rapport de force apparait quand y a possibilité de riposter. dès l’instant où tu sapes la possibilité tu gagnes la partie par un non match.

      c’est pour ca qu’ils ont ciblés les syndicats avant d’étendre au lambda.

      cette trajectoire va durer jusqu’à l’extinction de tout l’appareil productif. c’est pas la santé ni l’économie qui fera tout basculer ce sont les pénuries et les comportements qui en découleront.

      1. kekoresin

        Il y a une différence de taille entre « être armé » et « être prêt à utiliser une arme ». Les commerçants en ordre dispersé vont se faire éliminer doucement, petits bouts par petits bouts, faillite après faillite. Dans le cas présent quelques dizaines de commerçants Dieppois affluant dans le commissariat ou la gendarmerie pendant la garde à vue, pourraient faire pencher la balance. Mais encore une fois, les indépendants étant ce qu’ils sont, ils se feront niquer les uns après les autres, armés ou pas!

        1. Theo31

          Plus un groupe social est protégé, plus il est solidaire, seule loi à connaître en sociologie. Ça explique pourquoi seuls les fonx passent leur temps à brailler avec des merguez dans la rue.

  15. Nemrod

    Ca y’est, mon département fait partie de la charrette…pensez y a 600 malades…euh positif par semaine…en tout hein !
    Bon sur 100 km par 100 y’en a pas un derrière chaque buisson, mais le covidique est perfide !
    Ca doit être pour ça que bien que Pharmacien, j’en ai vu passé un depuis 3 semaine…1 pas 2.
    Il allait voir ses vaches et m’ a pris du Doliprane vu qu’il était en quarantaine…et avait un poil de fièvre…quelle poilade quand même.
    Bon j’imagine que les bleus vont s’agiter mollement le premier week end et celui de Paques.
    Mais j’ai des clients à livrer, pleins dans tout le département et même les autres…si, si Monsieur l’agent.
    Qui ?
    Ah secret médical Monsieur l’Agent !
    Allez au plaisir !

    1. Opale

      A écouter BFM en ce moment même, c’est la grande panique, taux d’occupation de 150%, déprogrammation des opé en pagaille, pas de renforts possibles d’autres régions, c’est la merdum !!

      1. Opale

        Et L.A solution de Christophe Barbier : ne pas passer à l’heure d’été ! Ben oui, ça sera insupportable de voir le soleil jusqu’à 21h30 alors qu’on sera confinés 😀 😀

        1. Pierre 82

          Je ne l’appelle plus Christophe Barbier, mais bien Jean-Hérold Barbier, c’est Combaz qui m’a mis sur la voie, car je ne connaissais pas ce Jean-Hérold. Je vois bien le Barbier terminer de la même manière, ils sont de la même engeance…

  16. bok

    Et pendant ce temps-là, Castex se prononce contre la chasse aux œufs de Pâques en famille.
    Le gouvernement est agacé de la concurrence du Gorafi, il passe à la vitesse supérieure.

    1. pabizou

      Devrait pas s’occuper de la chasse, celle aux connard n’est pas encore ouverte, il pourrait donner des idées a certains

  17. Dr Slump

    Je ne résiste pas à l’envie de partager ce cas de covidémence aggravée: un cas de covid détecté dans le poste de commandement du métro de Lyon, et les gestionnaires décident… d’évacuer et fermer TOUTES les lignes de métro de la ville, jusqu’à 21h.

    Présenté comme un “incident majeur”, le covid mutant tueur sautant d’un passager à l’autre à la vitesse du son, il fallait bien, au passage, provoquer “une grande pagaille aux abords des différentes stations, avec d’importants regroupements” pour évacuer tous les passagers en danger de mort imminente, et, pour les aider à s’en échapper… de dépêcher des agents TCL.

    J’ai l’impression de vivre en réalité une scène du film “Y a-t-il un pilote dans l’avion?”

    http s://www.lyonmag.com/article/114421/lyon-tout-le-metro-a-l-arret-ce-mercredi-soir-apres-un-cas-de-covid-19-au-centre-de-commandement

    1. sam player

      Sur ce, les flics se sont postés aux différentes sorties du métro pour verbaliser les passagers ne respectant pas le couvre feu : one shot, two birds

  18. baretous

    6 c’est déjà beaucoup…

    tout groupement de plus de 6 personnes sera l’objet d’une verbalisation et cela sur tout le territoire..Mais non ? ah si! ah si…….

      1. pabizou

        Nemrod, bonsoir, il y a un article sur France soir qui m’interroge . Je n’ai pas le niveau pour tout comprendre, c’est en rapport avec le vaccin AstraZeneca, je pense que tu es plus à même que moi de voir ce qu’il vaut et surtout s’il est credible . Si tu as le temps merci .

        1. Nemrod

          D’après ce que je peux comprendre le phénomène constaté s’apparenterait à une thrombopénie à l’Héparine.
          Phénomène immunitaire rare qui se caractérise par la production d’anticorps antiplaquette a l’injection d’Heparine.
          Le plus souvent entre 5 et 8 jours après le début du traitement ce phénomène cause des thromboses et des coagulations intra vasculaires disséminées ainsi que des hémorragies par consommation des plaquettes.
          Rare mais pas rarissime puisque sa survenue est contrôlée par un dosage plaquettaire précoce car son premier signe réversible à l’arrêt du traitement est la baisse des plaquettes.
          Pourquoi est ce que ce type de phénomène arriverait sous AZ…mystère.
          Ca doit être rare quand même mais rare x des millions de doses…et là on arrête comment le traitement et comment est il surveillé ?

          1. pabizou

            Bonjour et merci pour ta réponse . A force d’essayer de faire prendre les vessies de cochon pour des lanternes ces abrutis sont en train de rendre tout le monde chèvre, je n’arrive plus toujours à me faire une opinion tellement le flou est entretenu par ces salopards . Plus on regarde de près moins ce qu’on croit avoir vu est vérifiable, a part leurs chiffres bidonnes . Grr, commencent à me les hacher menue…

            1. Nemrod

              Ce qui est vérifiable et appréhendable est la trajectoire prise par nos anciens pays démocratiques en réaction à une affection relativement peu grave.
              Elle est le symptôme de l’affaiblissement historique de l’Esprit de Liberté en général.
              il y a un an j’avais dis que d’ici cet Automne nous serions proche de voir les automitrailleuses aux carrefours…sous les moqueries.
              Les moqueurs commencent à moins rigoler.
              Je pense d’ailleurs qu’il est imprudent maintenant d’afficher ses opinions à ce sujet.
              Nous en sommes là.

                1. Nemrod

                  Pour un pouvoir en dérive autoritaire qui promulguerait la Loi Martiale…qui croyez vous serait dans le collimateur.
                  Les électrons libres capables d’organiser un Mouvement même local.
                  Pas les « opposants » faisant parti du système.
                  C’est pour ça qu’il faut à partir de maintenant faire très gaffe.
                  Déjà trop tard je pense .

                    1. Nemrod

                      Elle permet de t’interdire les regroupements, de t’interdire de manifester et permet de t’emprisonner sans fondement judiciaire.
                      L’Armée assure le pouvoir de Police.
                      Les deux premier aspects sont déjà en place.

                    2. Husskarl

                      fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tat_de_si%C3%A8ge_(France)#R%C3%A9gime_juridique_actuel

                      Etat de siège en France. En effet, voilà qui devrait tenter les malfaisants de la république. Ca sent pas bon…

                  1. Higgins

                    Le recours permanent et exagéré à la Police est la marque indubitable d’un pouvoir faible. Lorsque l’Etat se subvertit lui-même par des logiques purement gestionnaires, il perd ses vertus conservatrices et se trouve pris dans un mécanisme autodestructeur qui engendre inévitablement la violence social et politique (Réflexions tirées de « De Gaulle 1969 » par Arnaud Tessier chez Perrin).
                    Nous sommes tous témoins de l’affaiblissement grave et continue qui affecte la structure étatique au fur et à mesure que cette dernière prétend appliquer des principes purement comptables à nos vies. La faute en incombe principalement au monde politique, ramassis de médiocres insupportables, et à une frange de la très haute-administration qui, constatant le vide et la vacuité abyssalle du pouvoir, étend ses tentacules pour édicter le monde normé dont elle rêve.

                    1. durru

                      Je crois que c’est un peu l’inverse, en fait…
                      C’est parce que le monde politique a été préempté par les ponx que les réflexes normatifs de l’administration sont devenus la norme, la règle.

                    2. Theo31

                      Major, la logique gestionnaire au sein de l’Etat ne concerne que les carrières politiques. Les guignols de L’Ednat ne sont pas fichus de savoir combien d’employés travaillent pour le ministère.

    1. k2000

      bof, le futur n’a rien à voir avec le sanitaire. ca n’est que de la domestication de modification de comportement de consommation.

      le covid est une distraction.
      faut arrêter avec cette connerie ca fait 1 an maintenant. c’est de la gestion de continuité d’emprise sur les individus, y a rien de raisonné, de scientifique et d’avéré dans ce que fait le gouvernement.

      https://www.zerohedge.com/energy/megaship-blocks-all-traffic-suez-canal-after-running-aground-bizarre-incident

      le conflit entre les petroliers et les renouvelables est en train de prendre un tournant assez franc, quand l’un fait retomber le baril sous les 60 usd, de l’autre y plombent les appros en provoquant une pénurie en niquant le canal de suez.

      perso j’en ai plus rien à branler du covid, quand les magasins seront vides on en reparlera du port du masque… et de l’hysterie « moi pas piquer, moi piquer 2x »

      https://www.marinetraffic.com/en/ais/home/shipid:5630138/zoom:14

      1. Vodkaman

        Tu m’étonnes ! Pour faire dévier un navire de ce tonnage cela devait souffler sévère. Ou alors le capitaine devait cuver.

        1. sam player

          J’ai traversé le canal de Suez en touriste sur un pétrolier, y a un pilote de la compagnie du canal qui est monté à bord et c’est lui qui devient maître à bord, donc la c’est lui qui a fait la conn la bêtise ou alors y a eu une avarie.

      2. sam player

        Pas mal la photo : autant essayer de vider l’océan avec une petite cuillère…
        zerohedge.com/s3/files/inline-images/2021-03-24_07-32-10.png?itok=Iz6x1Qmv

  19. kekoresin

    La loi martiale parait farfelue mais il y a encore peu, qui aurait cru à un tel bordel, une navigation éthylique entre le fléau de King et 1984 de Georgie? Une telle projection à l’été 2019 aurait fait marrer tous les raisonnables. Les complotistes âgés de quelques mois se transforment vitesse grand V, pardon grand 5, en chroniqueurs TV experts en expertises, vulgarisateurs de concepts complexes anxiogènes, mixés spécialement pour une Madame Michu hagarde et effrayée qui salue ses enfants en faisant des « checks » de caillera.

    Nos fonctionnaires du pouvoir, malgré une incompétence chevillée au corps, enchaînent alors des pointes de totalitarisme dévalant des avenues de peur. Les lois d’exception deviennent la règle et les moutons s’en remettent aux loups pour les protéger des chiens. Les fiers à bras d’une gauche méprisante teintée d’un humanisme de superviseur de camps de rééducation, ceux là même qui s’imaginaient en grands résistants au fascisme, circulent avec un masque aux norme NF, seuls dans leurs bagnoles qu’il souhaiteraient électriques et gratuites. Les combattants de la liberté, la vraie avec les nichons à l’air, combattent maintenant le voisin qui semble jouir d’une miette de privilège qu’ils jalousent avec hargne.

    Dans un tel contexte, il n’en faudrait pas beaucoup pour transformer une division volontaire d’un pouvoir aux abois, en soulèvements de tous contre tous. Ce virus n’est qu’un révélateur de la déliquescence de cette société emmanchée dans une soviétisation mondialisée, dont aucune réforme passant par un processus démocratique ne saura nous extirper. Dans un monde où un simple bateau en travers d’un canal déstabilise les marchés, rien n’est impossible, même l’inimaginable.

    Un simple battement d’aile de papillon peut effectivement provoquer le chaos. Dans une fuite en avant un simple ralentissement peut provoquer une chute d’autant plus brutale que l’accélération (dette, folie administrative, paupérisation, analphabétisme…) frôle la vitesse de la lumière.

    1. Pierre 82

      Ça correspond à ce que j’observe, effectivement: le chaos s’approche à grands pas, ce qui me semblait invraisemblable il y a un peu plus d’un an est maintenant mis en place: je m’attends à une promulgation de la loi martiale avant la fin de l’année, dès qu’ils commenceront à perdre le contrôle contre le moindre mouvement populaire. Le pouvoir ne pourrait même plus supporter le dixième d’un mouvement de l’ampleur des gilets jaunes.
      Et il ne faut pas se bercer d’illusions: le chef des armées, c’est Macron et personne d’autre: les militaires obéiront aux ordres, même si on les fait tirer sur la foule, sans hésiter une seule seconde, et sans état d’âme: c’est leur métier et ils sont aguerris.
      Ceux qui rêvent d’un coup d’état militaire où un gentil de Gaulle qui prendrait le pouvoir et nous écrirait une jolie constitution de VIème république se fourrent le doigt dans l’œil jusqu’à l’omoplate. Cela n’arrivera pas.
      La guerre civile est à nos portes, l’Europe va devenir un champ de bataille, et si l’armée n’arrive pas à mâter les peuples, gageons que nos fidèles alliés US sauront envoyer des renforts pour réduire toute rébellion à néant. Pour ce qui est de transformer les pays en champ de ruines en s’alliant aux plus corrompus, les USA ont une très grande expérience.

        1. Pierre 82

          Ça fait un moment que je dors mal, et ce n’est pas le virus qui m’effraie. Je n’en peux plus de voir mes contemporains se comporter comme des moutons qu’on mène à l’abattoir.
          Et si j’avais décrit il y a un peu plus d’un an ce qu’il se passe en Europe actuellement, tu m’aurais également demandé si j’avais mal dormi. Je m’attends à tout, en me disant qu’heureusement que je n’habite pas dans une grande ville…

          1. sam player

            Perso, ça fait un moment que la connerie ne me surprend plus.
            Contrairement à ce que bcp croient, il y a autant, si ce n’est plus, de psychopathes, pervers, pedophiles etc… dans la classe dirigeante que parmi la population : alors quand je vois le niveau de la population… hum…

            1. Dr Slump

              Je crois que tous ces aimables profils se trouvent plus souvent parmi la classe politique dirigeante que parmi la population.

            1. Pheldge

              ah bin, je propose la répartie qui tue : « mais qu’est-ce qui vous permet d’affirmer que je suis blanc ? » après l’identité de genre, bientôt l’identité de race couleur !

              1. kekoresin

                Ou de non couleur, le blanc comme le noir n’en étant pas. A ce propos, j’ai entendu parler d’un blog sur les échecs qui a été suspendu pour avoir citer un peu trop ces non couleurs avec des termes excessifs tels que « fou, pions, reine, roi, cases » et leurs diaboliques associations telles que « cases + noirs – roi + blanc… »

          2. Arthur H

            Je veux un casque connecté afin de pouvoir changer en temps reel (AR) ce que je vois: je marche à Paris et en fait, je vois des cocotiers autour de moi, les individus seraient transformé au choix en animaux ou en personnage style 1800, ou en petit indien…

      1. Higgins

        Les dernières « mesures » édictées par Iznotdutoutgood et consort sont totalement consternantes. À ce niveau là, mieux vaut qu’il rentre à la niche et qu’il se taise. Il fera moins de dégâts. Pas plus de six personnes mais le droit et la permission de s’entasser dans les transports en commun!!! À la chambre d’enregistrement, ils ont bien compris. Le dernier débat sur la politique sanitaire avec le véreux a rassemblé seulement vingt inutiles soigneusement espacés dans l’hémicycle (https:/ /www.lemonde.fr/politique/article/2021/03/25/covid-19-a-l-assemblee-nationale-un-debat-sur-le-suivi-de-la-crise-sanitaire-tourne-au-fiasco_6074369_823448.html).
        CPEVraimentF.

        NB : je vous encourage à lire le billet mis en lien plus haut et publié sur le blog Anthropo-logiques.

        1. Pythagore

          Et lorsque l’on lit la teneur des débats, ils auraient mieux fait de s’abstenir.
          Accélérer la vaccination, vaccination pour les jeunes,…

        2. Pierre 82

          Je lis dans cet article: « L’image pourrait résumer à elle seule la lassitude de nombreux députés, face à un exécutif jugé omnipotent dans la gestion de la crise sanitaire. »
          Mais saperlipopette (pour rester poli), s’ils en ont marre du gouvernement, ils ont la possibilité, me semble-t-il, de voter une motion de défiance, de dissoudre l’assemblée, ou au moins de menacer de le faire.
          Il nous prennent vraiment pour des niais (toujours ce souci de rester poli). Quand on pense que constitutionnellement, ce sont les seules personnes, les députés et les sénateurs qui ont le droit et le pouvoir – au nom du peuple – de renverser légalement un gouvernement. Qu’on arrête de nous parler de leur lassitude, ça devient indécent.
          Quand on voit que ces assemblées en sont arrivées à ne plus servir à rien du tout, même pas capables d’utiliser les prérogatives que la constitution leur octroie, ça prouve que le régime est arrivé au bout de sa logique, et ne peut que s’effondrer.

          1. Husskarl

            Le sénat romain a terminé dans la même posture purement honorifique. Mais bon, Auguste, ça avait de l’allure, quelqu’un menait la barque. Toutefois, lorsque Tibère voulu leur rendre du pouvoir (et donc du travail et des responsabilités), ils refusèrent en bloc.

      2. kekoresin

        Un débarquement en Normandie? Les US ne sont plus « nos fidèles alliés » depuis un bail et puis si un pays tombe, c’est la théorie des dominos et les us auraient déjà assez de mal à gérer chez eux. Le scénario que tu dépeints n’a pas grande chance de se réaliser car l’armée n’est plus que l’ombre d’elle même. Le pouvoir peut cependant très bien supporter un autre mouvement de gilets quelque soit leur couleur. Ce qu’il craint en vérité c’est l’anarchie incontrôlée et incontrôlable, une multitude de mouvements qui déborderaient l’ordre républicain et les pousseraient à foutre le camp avant d’être transformés en guirlande de tripes par des hordes de sauvageons taquins.

          1. MCA

            T’inquiète, tout est prévu :

            https:/ /reporterre.net/L-Etat-veut-acheter-170-000-nouvelles-munitions-de-LBD#:~:text=Le%20ministère%20de%20l%27Intérieur,»%2C%20vendredi%2012%20mars%202021.

          2. baretous

            «  »Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
            La faim serrera le ventre de tant d’hommes
            Et le froid bleuira tant de mains
            Que ceux-là voudront voir un autre monde
            Et des marchands d’illusions viendront qui proposeront le poison

            Mais il détruira les corps et pourrira les âmes
            Et ceux-là qui auront mêlé le poison à leur sang
            Seront comme bête sauvage prise au piège
            Et tueront et violeront et rançonneront et voleront
            Et la vie deviendra une apocalypse de chaque jour

            Saint jean de Jérusalem.

        1. Dr Slump

          +1
          Et ce qu’il craint est ce qui risque le plus de se produire. L’état en est réduit à faire illusion, à donner l’impression qu’il garde le contrôle alors qu’il n’en a plus les moyens. Tout peut partir en vrille à la moindre broutille, sur le mode de la réaction en chaîne, et ça peut venir de n’importe quoi.
          Il y avait les villages Potemkine, nous avons maintenant l’état Potemkine.

        2. Pythagore

          « Les US ne sont plus « nos fidèles alliés » »
          Ce serait plutôt l’inverse, nos politiques se pensent les fidèles alliés des US, comme un toutou à sa mémère, que la mémère n’hésitera à laisser sur le bord de la route les vacances venues.

          1. P&C

            Cette servilité en dit long sur la décadence.

            En général, c’est plutôt la méthode de Jean du voyage qui s’applique « fléchis le genou si tu le dois, baisses lui la main s’il le faut, égorges le dès que tu le peux ».
            Et le suzerain en question a intérêt d’avoir des yeux partout et des burnes en acier s’il veut durer.

        3. pabizou

          Ton dernier paragraphe, surtout la dernière ligne est de plus en plus tentant, reste qu’à espérer si ça en arrivé là qu’ils n’auront pas le temps de fourre le camp, ça leur évitera la tentation de revenir .

        4. Lorelei

          Quand on voit qu’à Marseille, les gens ont réussi à organiser un Carnaval, que la Police a eu du mal à disperser. Si un mouvement s’organise pour autre chose que s’amuser, ça pourrait devenir rigolo. 🙂

        5. Jacques Huse de Royaumont

          Pas si sûr…

          L’Europe reste la principale zone d’influence de l’empire américain, en recul partout ailleurs. Si cette zone sombre, que leur reste-il ?
          L’Asie, sous l’impulsion de la Chine leur échappe de plus en plus. Pour les majors de la tech ou de la finance, l’Europe est un enjeu majeur, ils ne peuvent pas se permettre de le perdre. Leur modèle économique est en effet incompatible avec une activité sur le seul marché intérieur US, trop petit malgré sa taille.
          Donc les US peuvent intervenir militairement chez nous pour sauver leur empire si cher à Biden et ses affidés. Et ce ne sera pas si compliqué, ils sont déjà là.

          1. Pheldge

            euh, l’empire si cher à Biden et ses affidés, du moment qu’ils peuvent continuer à y faire du business, le reste, ils s’en tapent. Quant à ce pauvre Joe, c’est pas bien de se moquer de lui comme ça, et pendant le Carême !

                1. Nemrod

                  Le gars qui marche à côté de lui c’est pas pour lui parler, c’est pour le guider…son pas est mal assuré et non cadencé
                  Un deuxième à droite de l’escalier lui évite de repartir, d’ailleurs il hésite clairement avant de trouver l’entrée.
                  Ca ressemble beaucoup à des problèmes pour se situer dans l’espace dus à une atteinte neurodégénérative.
                  4 ans…ça sera long.

                  1. Lorelei

                    Mauvaises langues! Il tombe à cause du vent à décorner les cocus. S’il hésite devant la seconde personne, c’est qu’il se demande s’il doit lui parler ou s’il va l’accompagner. Et il se tient à peine à la rampe en montant allègrement les escaliers.

                    1. Nemrod

                      Il faut prendre la vidéo depuis le début quand il descend de l’hélico.
                      C’est sur celle là que c’est très parlant.

              1. Vodkaman

                oui, mais il y avait un vent à faire échouer les porte-conteneurs géants…

                Non, parce qu’il est chaud pour un second mandat, il l’a dit…

          1. kekoresin

            Ho je pense qu’en cas de troubles intérieurs, les USA resteront sur leur marché intérieur, voire l’AEUMC, et n’enverront aucune troupe dans le merdier. Quant à la Russie, l’ours hiberne tranquillement attendant sur son trésor de ressources naturelles que les idiots inutiles viennent ramper à ses pieds. La Chine se régalera entre temps sur les ruines du vieux continent mis en pièce par les invasions berbères. Ça, c’est si le système tout entier arrive à passer entre les gouttes d’une pluie drue provoquée par le déclin brutal de la civilisation occidentale devenue si fragile dans sa complexité qu’un simple virus mortel à la marge arrive à faire tanguer. En cas de coup dur plus sérieux, la résilience qu’avait les anciens aurait pu y faire face. Pour nous, ce serait le chaos après une semaine de disette.

    2. Pierre 82

      J’aime beaucoup le « vitesse grand V, pardon grand 5 ». J’ai pas percuté tout de suite, c’est à la relecture. C’est à ça qu’on reconnait un bon film. Plus on le regarde, plus on découvre des trucs qu’on avait zappé à la première vision…

  20. Mildred

    Plus haut, quelqu’un a écrit : « Il faut pouvoir décréter la fin de la crise ».
    Et si la meilleure stratégie eût été de ne pas reconnaître de crise de tout ?
    C’est la question que je me suis posée, lorsque je me suis souvenu d’une grippe particulière qui m’était restée parmi toutes celles que j’avais pu vivre pendant les quarante ans de carrière de médecin généraliste de mon mari.
    Et, voulant confronter mon souvenir avec ce qu’en disait Wikipedia voilà ce que j’ai trouvé :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Hiver_1962-1963_en_Europe

    De la à à conclure que pendant les dix ans où le Général de Gaulle était au pouvoir, il n’y eut en France, ni épidémie, ni même de grippe ?

  21. Husskarl

    lci.fr/conso/video-economie-covid-les-francais-gardent-de-plus-en-plus-d-argent-liquide-chez-eux-le-phenomene-en-5-chiffres-2181625.html

    « Ces dernières années, la demande de billets en euros n’a cessé d’augmenter tandis que l’utilisation des billets pour les transactions de détail semble avoir diminué. Un paradoxe que tente d’expliquer une étude de la Banque centrale européenne. »

    Auraient ils peur d’un scénario façon Chypre ?

    1. WorldTour73

      Je sais bien que les français ont été très mous ces derniers temps. Mais croyez-vous que l’état pourrait voler l’épargne des fr sans accroc ? C’est une question que je pose assez souvent en ce moment. Et pour laquelle, je n’ai pas d’avis tranché.

      1. Husskarl

        Il faut plumer suffisamment de gens mais pas trop, par exemple X% de ceux qui ont plus de 70 000€. Si ca fait moins de 15% de la population, ca ira. Je ne vois pas un prélèvement chez tout le monde. Il faut que la majorité reste tranquille.
        Au pire, une taxe fera l’affaire, 1% de votre épargne annuellement car vous n’avez pas eu votre AstraZedeceda/vous n’avez pas été un bon citoyen

        1. Pheldge

          voilà, ça ne sera jamais une confiscation brutale, plutôt une « contribution provisoire de solidarité », obligatoire pour les plus riches. Ca devrait suffire dans un premier temps. Et comme ça ne concernera que « les riches » tout le monde sera pour !

        2. Pierre 82

          Ou encore le plus simple pour spolier l’épargne: l’inflation, voire l’hyperinflation. La responsabilité est diluée, ils peuvent même venir expliquer au brave peuple qu’ils n’y sont pour rien, que c’est dû à la conjoncture difficile: quitte même à accuser le peuple d’avoir trop bénéficié des largesses du gouvernement.
          Pour des vicelards, ça tombe même sous le sens de pratiquer de cette manière.
          D’ailleurs Robinette est parti bille en tête dans cette direction aux USA…

            1. Pierre 82

              Une conjoncture difficile est déflationniste pour les biens de consommation courante, mais n’est pas déflationniste partout. Exemples:
              Tant que les banques centrales distribuent du pognon uniquement dans le secteur financier, comme jusqu’à présent, l’argent finit dans des trappes à liquidités, comme le marché boursier ou obligataire, et c’est dans ces marchés que l’inflation a joué à plein.
              En principe, le prix de l’action d’une société qui peine à dégager des bénéfices opérationnels devrait diminuer, et malgré cela, la bourse a atteint des sommets. Alors si ce n’est pas de l’inflation, il faut m’expliquer ce que c’est.
              Les gens qui ont du pognon se sont mis à acheter de l’immobilier pour dé-bancariser, ce qui a fait augmenter les prix, alors que les loyers, comparés aux salaires, sont au taquet. Comment louer ces biens si les locataires potentiels se font plus rares? Ce n’est pas de l’inflation, ça?
              Mais là, ils sont partis pour commencer à le distribuer directement aux ménages (ça a commencé avec le chômage partiel, par exemple, et m’est avis que ça va pas s’arrêter de si tôt), et mécaniquement, c’est là que l’inflation ira se nicher dans les années qui viennent: dans les produits de consommation. Nous n’y sommes pas encore, mais un simple choc pétrolier pourrait nous y faire tomber, par exemple.

                    1. durru

                      Bah oui, c’est la même logique : si on est à régime d’activité normal, on reçoit aucune aide. Si on réduit la voilure, c’est l’Etat qui paie une (bonne) partie des salaires.

                    2. kekoresin

                      Une question est très souvent posée aux candidats à un emploi:  » Comptez-vous rester? » – lunaire? Pas tant que ça vu que le régime social de ce pays permet 6 mois de taf et six mois de repos. Ajouter à cela les employés qui déclarent des « suspicion de covid » en deux clics pour rester au chaud, ça annonce forcément une reprise sur les chapeaux de roues prévue par le petit Bruno avec ses yeux perçants de lémurien sous prozac…

                1. Nemrod

                  C’est la seule façon de fonctionner raisonnable je pense.
                  Ne faire que le boulot que l’on peut faire individuellement et ne surtout pas avoir de premier salarié.
                  En tous cas c’est ce que je fais et je n’ai jamais été si à l’aise et eu les coudées aussi franches que depuis que mon effectif de 2 salariés et passé à 0.
                  Le travail non fait est fait par d’autres je suppose…le plus pénible et le moins rémunérateur.

    2. Dr Slump

      Il doit y avoir de multiples raisons à ce phénomène, à commencer par cette ambiance de crise entretenue continuellement, qui doit quand même mettre les gens sur leurs gardes au bout d’un moment.
      Et amha, les gens ne sont pas complètement neuneu non plus, et les restrictions sur les montants de retrait de liquide doivent avoir l’effet contraire, et inciter à retirer plus de liquide par simple précaution.
      En résumé: de plus en plus de monde s’attend plus ou moins consciemment à ce que ça pète, et ça provoque des réflexes de survie.

  22. Rick Enbacker

    Un article remarquable de Didier Picot à lire absolument :
    https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2021/03/23/troisieme-confinement-une-belle-demonstration-de-coherence-et-de-maitrise/
    Il nous éclaire de manière limpide sur la gestion de la crise sanitaire et sur le fonctionnement de notre « démocratie »
    Je conseille aussi son livre « Vendons les Parisiens »

    1. Aristarkke

      Une conclusion oubliée par l’auteur de cet article est que pour la coterie qui représente ce que d’autres appellent « l’Etat profond » , le bateleur qui représente le pouvoir sur l’estrade n’a aucune importance tant qu’il obéit scrupuleusement aux essentiels, lesquels n’auront aucun état d’âme pour l’envoyer dans les poubelles de l’Histoire en cas de mollesse dans l’exécution du script ou de rejet trop fort et handicapant par les dominés. Pour que cet édifice tienne, il a besoin d’une opération Potemkine permanente.
      La version courte reste : qu’importe qu’ils me haïssent pourvu qu’ils me craignent (et se contentent de ronchonner).

  23. Nemrod

    Je pense qu’une grève de la conso serait une arme efficace de résistance passive.
    Si j’étais à leur place, c’est le truc qui me ferait le plus peur.
    C’est à peu près imparable.

      1. Pheldge

        il fut un temps où la fermeture des bistrots aurait mis le peuple dans les rues …
        hélas, les générations X, Y, puis Z sont passées par là !

        1. Husskarl

          Les premiers qui auraient dû être dans la rue sont les proprios des bistrots. Mais l’argent magique a endormi bien du monde. Gueule de bois en vue.

        2. P&C

          Non. télévision, internet, réseaux sociaux.

          Aujourd’hui, on raconte ses journées sur fesses de bouc, non accoudé au zinc. En plus, l’alcool a mauvaise presse.

        3. Pierre 82

          Le bistrots? J’habite dans une petite ville d’une douzaine de milliers d »habitants, et il n’y avait plus qu’un seul bistrot digne de ce nom, ainsi qu’un bar PMU qui ne recevait plus que les alcooliques en stade terminal. Ajoutez à cela une chaine de bistrot qui faisait bar entre les services, et quasi-vide la plupart du temps. C’est tout. Un seul bistrot pour 12000 habitants. Et qui en a profité pour tirer sa révérence, ce qui est compréhensible à 62 ans.
          C’était déjà virtuellement terminé avant le covid, les bistrots en France, même dans des petites villes. Tout cela est d’une tristesse, il ne restera plus que les trucs touristiques avec des cocas à 10 balles en terrasse, servis par des robots.

          1. Nemrod

            Moi j’avais encore un bistrot à l’ancienne ou on se retrouvait tous les matins autour d’un petit noir.
            De 8h 30 à 9h 00 pour être précis.
            On racontait des conneries et des histoires de chasse.
            L’été en terrasse à 8 h 30 avant le cagnard…le pied.
            Fini…tristesse que tout ça.
            Amha le patron va raccrocher.

            1. sam player

              Bah nous le bistro est dans la boutique : ouverture de 7h à 7h30 pour le café, 12h à 13h pour l’apéro, et 17h à… pour les bières 😀
              Non stop le vendredi…

      2. MCA

        @Husskarl 25 mars 2021, 11 h 19 min

        C’est un peu ce qui se passe actuellement avec l’impossibilité de dépenser son fric.
        BLM s’en est ému, c’est dire…

        1. Aristarkke

          Comprenez BLM, tout de même. Un cinquième de ce fric, ne tombant pas dans sa caisse, il est évident que cela ne peut que fort le marrir…

              1. MCA

                Bonne idée,

                je vais de ce pas en parler à Madame et tu t’expliqueras avec elle quand ton préfet aura changé ̶d̶e̶ ̶p̶r̶é̶s̶i̶d̶e̶n̶t̶ d’avis en ce qui concerne notre venue.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Efficace, mais peu probable, il faudrait quelqu’un se suffisamment fédérateur pour diriger cela et cette personne n’existe tout simplement pas. Personne n’est en ce moment capable d’entrainer des millions de personne à sa suite, ce qu’il faudrait pour qu’un mouvement pareil soit efficace.

  24. Ba

    Bon finalement rien de dramatique à l’horizon dans ce billet.
    La Démocratie, insulte à l’intelligence et ignominie à l’égard du droit, prend l’eau de toute part et s’autodétruit, comme prévu.
    C’est une excellente chose. Il n’y a aucun meuble à sauver et il n’y a rien qu’on puisse faire de toute façon. C’est un mouvement inexorable et on le sait depuis l’antiquité.
    Comme toutes les personnes lucides, je souhaite juste qu’on en finisse le plus vite possible avec la Démocratie et évidemment aussi avec le concept d’Etat (cette monstruosité intellectuelle permettant à des hommes de mettre en esclavage d’autres hommes) qui lui est consubstantiel désormais.

    1. durru

      Ah bon ? Sans déc’ ? Il n’y a pas d’Etat en dehors des démocraties ?
      C’est nouveau, ça vient de sortir…
      Ou quand on remplace causes et conséquences.

      1. Ba

        Non il n’y a pas d’Etat en dehors de la Démocratie. Tous les États prétendent représenter le peuple, donc être Démocratiques (issus du peuple et l’incarner) d’une manière ou d’une autre. Il n’existe pratiquement aucun exemple de pays se revendiquant non Démocratique (moi j’en connais pas). État et Démocratie sont donc bien consubstantiels.
        On peut espérer que si on fait tomber l’instrument de légitimation qu’est la Démocratie, l’Etat tombera avec, ce qui serait logique (pour rappel, l’Etat est juste une croyance dans l’autorité de certains hommes sur les autres hommes. Si cette idée disparaît, l’Etat disparaît. C’est super simple et cette disparition de l’Etat arrivera nécessairement un jour je n’ai aucun doute là-dessus).

          1. durru

            C’est évident.
            La déliquescence de l’Empire Romain qui a permis les invasions barbares, ou – plus récent – la guerre civile en Russie en 1918-1921 le montrent amplement. Et ce ne sont que quelques exemples.

        1. durru

          Ah, parce que la Chine, aujourd’hui, se prétend Etat démocratique ?
          Ou la Rome Impériale avait-elle cette prétention ? Ou tous les autres Etats qui ont existé sur la surface de la Terre avant la Glorieuse Révolution anglaise, la première fois qu’une structure étatique pouvait prétendre avoir une base démocratique ?
          Je crois qu’il y a une groooosse confusion de termes là.

        2. Theo31

          Plus la surface couverte par l’état est importante, moins elle est démocratique.
          L. Von Mises.

          Seul le libre marché est démocratique.

          1. Pierre 82

            Oui, c’est ça le nœud du problème: l’étendue des domaines dans lesquels l’état a étendu ses compétences est beaucoup trop large, il faut le chasser de tout endroit où n’a rien à foutre. Qu’il se mêle du régalien et de rien d’autre serait un bon début (même si le mot « régalien » est galvaudé et mal défini)

    2. Dr Slump

      Bah, le plus illusoire est de croire que l’humanité évolue.
      Grandeur et décadence, vanité des vanités, il n’y a rien de nouveau sous le soleil depuis que l’homme est homme.

        1. bob razovski

          Je persiste : tant qu’on n’aura pas essayé, on ne pourra pas dire si ça fonctionne, ou pas. En tout cas, jamais vu de démocratie en France (comme de libéralisme d’ailleurs), du moins depuis que je suis en âge de voter.
          C’est pas un reproche en soi, c’est une constatation. D’un point de vue pratique, je pense même que je préfèrerais une dictature libérale à une démocratie quinoa.

          1. Husskarl

            Si il n’y en a jamais eu, c’est probablement pour une raison intrinsèquement liée à la nature humaine. Je laisse les cocos faire leurs essais sur les populations, je préfère les solutions éprouvées.

        1. Pierre 82

          Une démocratie ne peut fonctionner que dans le cadre d’une subsidiarité absolue. Toute décision ne peut être prise qu’au niveau où elle peut être pleinement accomplie.
          Ainsi par exemple un département (et l’état à plus forte raison) n’a pas à intervenir dans une décision qui ne concerne qu’une municipalité, et pareil à tous les niveaux. Ce qui implique que chaque niveau doit être pleinement maître de ce qui les concerne, dont bien sûr la maîtrise de son budget. Ainsi, le côté moins riant est qu’une mairie en cessation de paiement doit se démerder seule, pas question que l’état vienne combler les trous. C’est aux habitants de dire s’ils acceptent de se serrer la ceinture pour payer plus d’impôts, ou de mettre en vente ce qui appartien à la ville, ou d’arrêter les dépenses inutiles, etc. Une démocratie sans responsabilisation est vouée à l’échec, inévitablement.
          Mais ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain. Certaines dictatures ont bien réussi, mais à un moment, il faut lâcher du lest. C’est ce qu’on fait quelques pays d’Asie tels que Taiwan, la Corée du sud ou Singapour. Ou même le Chili, qui avant d’e tomber sous la coupe des sociaux-démocrates, a connu le meilleur train de vie de toute l’Amérique du sud, dès que Pinochet a laissé sa place.
          Mais en général, les dictatures, c’est un niveau de vie pas terrible, et c’est juste une mafia qui dirige le pays.

          1. Aristarkke

            « dès que Pinochet a laissé sa place. »
            Oui mais là, c’était pas de jeu!
            Pinochet avait vendu ce qui restait de son âme au Grand Kapital Apatride et prenait des ordres économiques auprès de l’Ecole (économique) de Chicago représentée par l’infâme Milton Friedman , charlatan soutenant qu’il n’y a pas de repas gratuit (sans que le coût dudit soit payé d’une façon cachée) alors que le socialisme prêche rigoureusement le contraire, avec le succès centenaire que l’on connaît ou que l’on a connu dans tous les pays ayant mis en œuvre le vrai socialisme !

            1. Pierre 82

              Faut pas être ironique. Aucun pays n’a réussi à mettre en œuvre le VRAI socialisme, à cause de la CIA et des forces de la réaction qu’on n’a pas réussi, malheureusement, à éradiquer complètement.
              C’est pour ça que ça n’a pas marché. Mais dès que les forces de progrès aura gazé tous les mecs de droite, ces saboteurs égoïstes, alors le socialisme montrera à la face monde sa grandiose réussite pour un Reich de mille ans, euh pardon, pour l’éternité. (j’arrive pas à éditer du texte, comme par exemple des caractères barrés ou en italique)

              1. Aristarkke

                WordPress a un vieux TT .Il faut des balises:
                pour les italiques avant le texte et
                après le texte voulu.
                Pour barrer, c’est strike à la place du i

                1. Aristarkke

                  Ne pas insérer le point mis juste pour empêcher la balise de fonctionner.
                  Pour la finale, il faut remplacer le point par /

                  1. Pheldge

                    balises html classique sauf pour mettre en gras où c’est « strong » à la place de « b »
                    formation-html.weebly.com/texte-html.html

          2. Husskarl

            « Une démocratie ne peut fonctionner que dans le cadre d’une subsidiarité absolue. »

            Fin de l’aventure démocratique donc… La démocratie suppose l’élection et donc la démagogie, le pouvoir des strates voudra toujours se faire mousser et pour cela il sera nécessaire d’écraser les strates du dessous.
            La seule garantie de subsidiarité est « paradoxalement » un pouvoir indéboulonnable tout en haut.

            1. Pierre 82

              En réalité, l’ancien régime fonctionnait de manière beaucoup plus subsidiaire que la république. Les communes (qui avaient des privilèges garantis par des chartes, qu’on appellerait maintenant des droits) étaient autonomes dans leur zone bien définie, les seigneurs locaux n’avaient rien à dire dans leur gestion, et ces mêmes autorités communales (les échevins) n’avaient rien à dire dans le domaine des métiers par exemple, régis par des corporations et des gildes. Le roi de France ne pouvait rien faire sans l’aval des parlements régionaux (qui étaient des cours de justice), etc…
              D’ailleurs l’abolition des privilèges, la fameuse nuit du 4 août 1789, n’a pas aboli seulement, comme on nous le présente trop souvent, les privilèges des nobles et du clergé, mais surtout les droits subsidiaires de toutes ces structures.
              Comme tout ne fonctionnait pas exactement de la même manière dans chaque région du royaume, l’esprit centralisateur était déjà à l’œuvre à ce moment.
              Ceci dit, l’ancien système était malgré tout gangrené jusqu’à l’os pour la même raison que toute institution humaine finit par pourrir, c’est-à-dire la consanguinité, qui à l’époque était parfaitement admise, alors qu’elle est revenue au galop, mais un peu honteusement… manque de démocratie, peut-être.

            1. Pheldge

              tu vas te faire gronder par Sa Sainteté le Patron « oui, sam, c’est toujours pareil, tu commentes avant d’avoir lu … » enfin, tu vois le style 😉

  25. Husskarl

    @Mgr h16

    Beaucoup de messages ne sont pas publiés, ils semblent apparaitre et disparaitre en quelques secondes, est ce askimet ou mon navigateur ?

      1. Pheldge

        t’es trop rapide ! vous les jeunes, vous z-êtes trop pressés ! cool, ici, c’est un site pour boomers, et gosses de boomers comme mézigues, faut de la patience 😀

    1. Pheldge

      « ah ce qu’ils se mettent » tu penses bien qu’avec un nom pareil, ils ont des « absences », pour le dire pudiquement … 😉

  26. Dr Slump

    HS, mais je m’avoue étonné d’être tombé sur le contenu de cet article: en fait les Gafam n’en ferait pas assez contre la « désinformation »… Seriously ??

    https ://www.france24.com/fr/%C3%A9co-tech/20210324-d%C3%A9sinformation-les-patrons-de-google-facebook-et-twitter-de-retour-devant-le-congr%C3%A8s

  27. MCA

    Youpii!

    Les adeptes de la picouse ne vont pas tarder à se se transformer en passoire :

    https:/ /www.atlantico.fr/article/pepite/covid-19—une-double-mutation-du-virus-decouverte-en-inde

    1. pabizou

      Il serait intéressant de savoir si les porteurs avaient été vaccinnes et combien de temps avant de trouver la bébête de course

      1. durru

        D’après ce que je sais, l’Inde n’a pas validé les thérapies géniques de Pfizer ou Moderna. Donc ça ne devrait pas avoir eu un impact.

    2. kekoresin

      On dirait la version moderne de la couverture infestée de variole que l’on offrait généreusement aux tributs d’indiens d’Amérique. Si ça touche les tigres, ce sera par contre un désastre…

    1. P&C

      Plus de travail, pas de rentrées d’argent, mais charges qui continuent… et ennui. Si en plus il était passionné -> bore out et dépression.

      Cela dit, qu’en est-il de la situation des indépendants en général ?

      1. Aristarkke

        Entendu, il y a dix minutes chez BFM radio : sur les X (radio allumée juste après) dernières années, il n’y a que dans huit départements sur les 100 grançais où l’emploi privé à davantage progressé que l’emploi public…
        Nous n’avons pas fini de payer pour entretenir ce stock peu productif…

    2. kekoresin

      Un fragile en moins! Pas trop d’articles cependant sur les indépendants amateurs de musique et privés de concerts qui meurent étouffés par les aides…

      1. P&C

        Combien d’indépendants pas forcément clavecinistes se sont flingués depuis le début de cette crise ?

        Des gens en détresse psychologique, j’en ai vu, même des cadres.
        Le chemin est souvent le même : licenciement, moins de thune et de rang social donc madame demande le divorce + pension, perte maison et gosses, dépression.
        Ajoutes la passion comme source de motivation, voire moteur de ton existence, qui disparait…

        Même avec un cadre professionnel stable, ça peut tourner mal… les voisins de caserne de mes parents étaient en instance de divorce. Pourtant, il était assuré de rester gendarme. Un gendarme, c’est en général plutôt solide comme gars. Cela n’a empêché que son fils et moi l’avons retrouvé accroché au bout d’une corde dans sa cave.

        Je ne nie pas qu’il y ait des fragilités. Certains ont un terrain favorable à la dépression (c’est mon cas), d’autre sont hypersensible (le fils d’un oncle éloigné est mort comme ça. Ses parents étaient si à fond dans leur affaire de boulangerie qu’ils ont négligé leurs gosses. Si la fille a peu s’en sortir en se mariant tôt, le fils non, il s’est flingué à l’âge fort avancé de 18 ans avec le fusil de chasse du daron)).

        Pareil pour l’incertitude : pour faire des projets, il faut pouvoir avoir une base à peu près stable (pyramide de Maslow, toussa). La crise du covid a même joué sur la natalité.

        Pour le bien de notre société, il aurait peut être mieux valu que cette personne continue de pianoter du clavecin, et que Moktar le niktamer, qui lui n’a pas de problème de travail et encore moins de dépression car il n’a un QI suffisant pour se remettre en question, se flingue.

        1. sam player

          « …moins de thune et de rang social donc madame demande le divorce. »

          La s****** !
          Dieu que les femmes sont vénales 😀

      2. sam player

        «Un fragile en moins! » :mrgreen:

        Ça me surprend toujours les raisons pour lesquels des gens se suicident … faut vraiment n’avoir eu aucun coup dur dans la vie, avoir vécu dans la ouate… bercé par maman état

  28. MCA

    Voilà qui en rajoute encore un peu plus à la confusion si besoin était :

    https:/ /www.mondialisation.ca/loms-confirme-que-le-test-covid-19-pcr-est-invalide-les-estimations-des-cas-positifs-sont-sans-fondement-le-confinement-na-aucune-base-scientifique/5654671

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.