La sécurité selon Macron : un désir de vie paisible…

Snif, snif… Mais, sapristi, pas de doute ! On dirait bien des odeurs de campagne ! Ici, je ne parle pas de celle où, au milieu de verts pâturages et sur fond de champs et de vignobles dorés, veaux, vaches, cochons et petits moutons gambadent en faisant des petits bruits rigolos, mais bien de campagne présidentielle : oui, décidément, cela sent la bonne grosse odeur lourde et méphitique d’une campagne présidentielle en approche.

Et les premiers fumets proviennent du Figaro auquel son altesse présidentielle vient d’accorder un long entretien plein d’air chaud, auquel la titraille niaiseuse rend un hommage adapté : voilà, c’est dit, Emmanuel se bat pour nous tous, petits Français, et notre droit imprescriptible à « une vie paisible ».

Si l’on s’en tient au titre, force est de constater que le combat se solde jusqu’à présent par un échec absolument catastrophique : depuis que l’histrion est parvenu au pouvoir, les tensions sociales n’ont cessé de grimper en flèche. Alors que la République se remettait à peine du passage particulièrement violent des Gilets Jaunes qui faillirent la faire tomber, elle s’est retrouvée projetée dans une pandémie largement aggravée par sa gestion particulièrement foutraque, pour rester gentil et ne pas trop prêter d’intentions criminelles aux clowns incompétents qui hantent les couloirs des hôtels ministériels.

Heureusement pour Manu Les Bons Tuyaux, le long entretien accordé au Figaro lui permet d’éviter une analyse (qui serait douloureuse) d’un passif calamiteux en matière de sécurité, et de s’attarder un peu sur le futur et ce qu’il compte faire pour boucler son quinquennat. Cela tombe bien puisqu’il reste une douzaine de mois à Macron pour maquiller ses résultats, encore que l’ampleur de la tâche imposera d’utiliser Liebherr ou Caterpillar plutôt que Gemey ou L’Oréal.

Et c’est vrai qu’il a de la volonté, le brave petit bonhomme ! Il aimerait tant que la vie de ses concitoyens soit aussi paisible que la sienne ! Las, tout le monde n’a pas une escouade de gardes du corps pour protéger son auguste personne de la volonté de discuter d’une part croissante du peuple qu’il a très calmement jeté en résidence surveillée.

Conscient de ce petit écart, il lance donc quelques palpitantes pistes de réflexion au cours de son échange avec les passe-plats du Figaro. Toute l’idée est ici de ratisser à droite aussi vigoureusement que possible. Le sabotage de la gauche et le torpillage du seul concurrent crédible de la droite de 2017 lui avait permis le tour de force d’être élu sur un profond malentendu, il compte donc procéder sensiblement de la même façon pour 2022.

On attendra donc avec une feinte surprise l’affaire crapoteuse qu’on découvrira sur Marine Le Pen et/ou le pantin que la droite aura dégotté d’ici là, mais en attendant, voilà le Présidentissime qui se lance dans un exposé sécuritaire qu’il veut musclé.

Sans grand étonnement, cela tombe assez vite à plat : le locataire de l’Élysée enfile en effet erreurs d’analyses, de méthodes et de renseignements qui annulent toute crédibilité au propos et renvoie l’ensemble de ses réponses au rang de petite musique politicienne habituelle sans intérêt.

Pour lui, la violence serait ainsi essentiellement la conséquence des trafics de drogue (comme le prouvent de nombreux États où elle est en vente libre comme le Colorado ou le Canada qui ont depuis sombré dans la plus totale anarchie). Il entend donc répondre à cette violence avec un accroissement des moyens et des efforts contre les trafics. La guerre contre la drogue ayant amplement montré son efficacité (en fait, pas du tout), le président entend donc redoubler d’efforts.

parabole de l'aspirine (c) Maître Du Monde

Et d’après notre anti-narco en chef, ça marche : « chaque jour nous fermons un point de deal », ce qu’une recherche dans Google permet de confi… oups d’infirmer assez lourdement. Manifestement, chaque point fermé renaît illico presto un peu plus loin. Les gesticulations d’Emmanuel n’amusent que lui.

Quant aux méthodes qu’il propose, elles sont là encore parfaitement en décalage avec les besoins, les attentes et la réalité du terrain dont il n’a aucune idée. Depuis son idée – si violemment originale – de lancer un « grand débat national » jusqu’à la possibilité de mettre en place une plateforme (à quand le numéro vert ?) pour dénoncer les contrôles au faciès (ou la violence policière), en passant par la multiplication mécanique d’affichage du nombre de policiers, rien ne permet d’affirmer que l’ensemble rentre dans un tout cohérent.

Mais réjouissez-vous quand même : d’ici 2022, c’est garanti, les Français verront plus de bleu sur le terrain. Sur les routes, ils seront attendus avec grand plaisir ! Sur les plages, on les adorera à pruner durement les familles qui osent boire du jus de fruit sur le sable ! Et dans les forêts, quelle joie de les voir verbaliser le randonneur sans masque !

Sérieusement, c’est véritablement du moquage de visage à l’opposé de ce qui est attendu.

Par ce qu’en attendant, dans le réel loin des zones sécurisées de Paris ou des villes de province qu’il daigne visiter de temps en temps (la règle des 10 km, c’est pour les autres, hein), la sécurité du quotidien c’est la courageuse dissolution d’un groupe identitaire de Français qui ont agité des drapeaux à la frontière pendant que se multiplient les insolences des Traorés, les violences des indigénistes et autres décoloniaux.

Le concret, c’est le discours de plus en plus agressif et de plus en plus audible des communautaristes de tous crins qui entendent imposer leurs agendas d’hydrocéphales à l’ensemble d’une population qu’on abrutit de moraline, de taxes et d’interdictions.

La réalité, celle qui pique, c’est l’existence d’associations lucratives à but séditieux dont certaines sont clairement financées par les pouvoirs publics.

Le réel, contre lequel « on n’a jamais raison », ce sont des quartiers qui n’ont ni police ni justice autre que celles imposées par les petits caïds. Oh, le candidat Macron ne les ignore pas, mais il sait qu’il n’a aucun intérêt électoral à s’y attaquer vraiment.

Alors le réel, dans son coin, loin des ors de la République, offre toutes les semaines des petits morceaux croustillants de vie paisible, avec des fusillades (jusqu’à Montpellier où Macron faisait son kéké), des petits coups de couteau ça et , des bagarres, des rixes, des incivilités (définition floue, lisez « cambriolage » par exemple), bref, le réel refuse de se cantonner à quelques quartiers et à un simple « manque de bleus » dans les rues.

Et puis le réel, ce sont aussi des tribunaux partis si loin dans l’idéologie, l’excuse et la perte de tous repères qu’on en arrive à devoir relire plusieurs fois certains comptes-rendus pour tenter de comprendre ce qui pousse l’épave judiciaire à pondre ses jugements.

La réalité, c’est qu’au delà de l’avalanche de poncifs, d’erreurs d’analyses et de méthodes, au-delà de tout ce discours qu’on n’aura aucun mal à étiqueter crument électoraliste et seulement ça, le président livre sans même s’en rendre compte une clé essentielle de sa façon de gérer la sécurité, dès le début de l’entretien : pour lui, rien n’est de sa faute, la dérive qui pré-existait certes à son arrivée n’a pas été aggravée par son incompétence ou son jmenfoutisme, non. Ce n’est pas un problème de fond régalien avec une justice impotente, une police écouillée et une armée éparpillée en tâches inutiles. Non : c’est un souci de kartchiers délaissés, de réseaux sociaux et d’anonymat (!) et, surtout, voyez-vous, ce sont les mêmes problèmes ailleurs, la France n’est pas spéciale et elle n’est pas plus violente, non, c’est la société mondiale qui est plus agressive, voilà tout m’ame Ginette…

Devant un tel déni, devant une analyse si boiteuse, des solutions si éculées déjà tentées & déjà foirées, les patchs et cautères assemblées à la va-vite dans la dernière année de quinquennat n’ont aucune chance de servir à quoi que ce soit. Attendez-vous donc à une multiplication des gesticulations.

Et donc à une augmentation de la violence. Celle des racailles sur les Français honnêtes, et celle des forces de l’ordre sur les Français solvables.

Youpi.

J'accepte les BTC et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires219

      1. Aristarkke

        Je fais écho à la *suppression* de la taxe professionnelle en son temps qui a effectivement disparu en tant que telle avant, bien entendu, de renaître sous une forme (très) légèrement modifiée et plus chère au bout de deux ans seulement…

      2. bob razovski

        Ah ça… Depuis le temps qu’on remplace les politiciens, ça ne supprime pas la catastrophe pour autant…
        Par contre, il me semble avoir entendu que les « grand remplacés » se verront supprimés par la même occasion.

          1. bob razovski

            Pheldge, faudra que tu m’expliques. J’ai dû louper quelque chose parce que j’ai beau chercher, je pige pas (m’enfin, il est 4h45 du matin, m’en veux pas trop 😉 )

          2. Pheldge

            c’est une allusion à Edouard Philippe, qui se tient en embuscade pour 2022 selon certains journaux, qui est grand, qui a été remplacé, et dont la barbe désormais bien blanche par endroits lui a valu le surnom de 102 ème dalmatien … 😉

            Et vu l’heure, et qu’on cause abats, ton repus, j’ai découvert sur Youtube Rick Beato, « producer, musician, composer, teacher », qui fait vidéos éclairantes sur la théorie musicale, et des sujets du moment.
            J’aurais aimé avoir des explications aussi simples et claire lors de mes années de solfège … D’une façon générale, il me semble que l’enseignement musical anglo-saxon est plus intuitif que le notre. Quel est ton avis ?

            1. bob razovski

              En ce qui concerne la musique et le son, j’ai constaté 2 écoles chez les anglos saxons :
              – Les Ricains, extrêmement pointilleux et rigoristes. On pourrait les comparer à une sorte de traditionalistes un peu figés, en recherche de perfection technique permanente
              – Les Anglais, pragmatiques et adaptifs, tout le contraire. Capables de passer outre un nuage de problèmes pour arriver à un résultat.
              Attention tout de même, c’est un constat que j’ai fait durant des années, jusqu’au début de 2010. Ca a peut-être changé depuis.

            2. Pheldge

              je causais musique populaire … il n’empêche que le B A -ba sur le cycle des quintes, la lecture sur portée, l’harmonisation de la gamme, les modes, les renversements et substitutions d’accords, j’ai pigé immédiatement avec des ricains, alors que j’y avais passé des années, bouquins, méthodes, et vidéos à l’appui en VF sans avancer d’un … pouce !

    1. Dr Slump

      Oui mais en même temps il la maintient.
      Comme pour le vivre-ensemble: il va mettre plus de bleus sur le terrain, etil va mettre plus de blancs dans les quartiers, sa rencontre avec Mme Abdelmichu a été organisée par hasard pour communiquer là-dessus.

      C’est pareil et c’est en même temps: ce type est une synthèse!

      1. Aristarkke

        Il aurait pu indiquer à Mme Abdelmichu qu’elle pouvait prévoir de prénommer un futur mouflet d’un prénom comme Pierre, André ou Joseph au motif qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même pour satisfaire le lardon geignard…

  1. Le Gnôme

    Pour tout remettre à plat, il faudra au moins une révolution, ou une guerre civile. Je ne crois guère à la première, beaucoup plus en la seconde.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Hélas pour nous, ceux qui savent mener des révolutions ou gagner des guerres civiles ne sont pas ceux que l’on voudrait voir au pouvoir.

      1. ~~Tribuliste~~

        Je ne sais pas si ce serait vraiment pire, mais à vrai une vidéo de macron se faisant virer de l’Élisée et livrer aux foules ne me déplairait pas.

    1. Aristarkke

      Rigole pas de trop. J’ai fait la remarque que l’on revoyait des contrôles de vitesse à l’ancienne en dėpit ou en plus des voitures radars ou des fixes…
      Et il y a fort longtemps, (au moins vingt ans) tu avais une planque similaire entre les deux voies de l’A6a (celui qui aboutit à la porte d’Orléans) à partir de 22H00 au niveau du poste de police en bordure de l’A6a à Arcueil…

    2. Pythagore

      Exactement mon sentiment quand j’ai entendu l’augmentation des effectifs. Plus d’oppression pour le citoyen landa qui apparemment devenu l’ennemi du pouvoir.

  2. Higgins

    En attendant, le Léviathan tisse sa toile avec ce décret pris en loucedé par Isnotdutoutgood qui vise à interdite le signalement des contrôles radar : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043391233?init=true&page=1&query=2021-468+du+19+avril+2021&searchField=ALL&tab_selection=all

    La lecture matinale de l’actualité m’a laissé une fois de plus un goût très amer dans la bouche. Nous sommes vraiment dans les mains d’une bande de malades.

      1. Pierre 82

        C’est d’ailleurs assez rigolo de voir que dès qu’on quitte la France (à l’époque où on pouvait encore), votre GPS vous indique « Radar à 500m », alors qu’en France, c’est « Zone de danger ». Ce pays est vraiment dirigé par des sacrés connards.
        Tiens, tant qu’on parle de bagnoles, même si ça n’a rien à voir, à part avec la connerie de nos dirigeants:
        Quand vous faites le plein d’essence hors de France, vous pouvez bloquer le pistolet de la pompe et le lâcher, alors qu’en France, vous êtes obligé de maintenir le levier avec la main pendant toute la durée du plein.

        J’ai un jour trouvé l’explication, et c’est consternant, ils nous prennent vraiment pour des abrutis.
        https:/ /www.youtube.com/watch?v=AXLdCE5WM7Y

        1. Rick Enbacker

          Mon Dieu, quel parcours ubuesque ! Ca me rappelle la maison qui rend fou dans les 12 travaux d’Astérix.
          Et comme par hasard c’est le privé qui a la bonne réponse !

          1. Gerldam

            Pour tous ceux qui ne sont pas trop loin du Luxembourg, ce petit pays vous accueille avec des bidules à l’allemande qui marchent, eux, et, en prime, vous paierez votre carburant 20% moins cher!
            Qui dit mieux?

        2. durru

          Le début du sketch m’a fait penser aux 12 travaux d’Asterix et son laisser-passer A-38 🙂
          Si même Arte se met à se moquer de l’administration française et de ses génies politiques, où va-t-on ?

          1. Pheldge

            un tee de golf ? ah, bin ici, je vois que le Camarade Noble qui pourrait en avoir un dans son vide poche, ou dans son coffre, avec le set de clubs, la tenue de polo, et les bottes d’équitation … 😉

            parce que le Papet ou sam, ça serait plutôt du boulon ou de la clé – à mots lestes bien sûr, la clé – quant à votre modeste serviteur, il ne dispose que de quelques bambous trop grossièrement taillés pour la chasse et la pêche 😀

            1. sam player

              Pas de clef à molette en mécanique auto… douilles jusqu’à 36 avec clef à chocs, clefs mixtes coudées ou plates jusqu’à 32
              Pourquoi pas une clef à griffe aussi, sauvage ! 😉

        3. taisson

          Pierre, il y en a des abrutis…Et, pour une fois, vu l’état général de la population, je comprend bien pourquoi on a ôté les goupilles des pistolets des pompes !!
          Je ne sais plus à quelle époque ça à été fait, mais je me souviens bien d’avoir longtemps connu le système avec le blocage…
          Et quand il l’ont retiré, je roulais beaucoup, et j’avais ajouté à mon porte clés une petite tige du bon diamètre a enfiler à la place de la goupille !!
          Je ne vous dis pas la tête des employés de la station quand ils me remarquaient, ostensiblement les mains dans les poches devant la voiture pendant le plein !

          1. Theo31

            En revanche, pas de goupilles dans les bureaux de vote. Encore moins de principe de précaution : la connerie de l’électeur doit être utilisée de manière optimale.

          2. Pierre 82

            C’est justement cet état d’esprit des énarques qui cause la déroute intellectuelle de ce pays. Pour eux, la populace est constituée d’abrutis et il convient donc de les traiter comme des enfants en bas âge, juste pour que ces mêmes énarques puissent en permanence se couvrir et qu’on ne puisse jamais rien leur reprocher.
            Il est sans doute arrivé, un jour, il y a bien longtemps, à une époque où il n’y avait pas d’arrêt automatique lorsque l’extrémité du pistolet entre en contact avec l’essence lorsque le réservoir est plein, qu’un type distrait ait causé un accident. Et pour se protéger définitivement, ils ont utilisé le parapluie administratif: on interdit, problème réglé.
            Ça n’existe qu’en France. Et je suis échaudé d’entendre dire partout – même ici sur ce blog – que les Français sont des crétins. Ils ne le sont ni plus ni moins que leurs voisins, leur faiblesse est d’être administré par une caste parasitaire, et de ne pas s’en rendre compte, car ils sont manipulés par des pervers psychopathes qui leur font croire qu’ils sont cons. On a surtout un gros problème de confiance en nous, alors qu’il n’y a pas de raison.

            1. Waren

              Il y a encore quelques semaines, il était interdit de manger assis à son bureau. Mais le Covid a remis cela en question, car les cantines sont fermées. Cette interdiction vient du fait qu’il est dangereux de manger à son bureau: vous n’êtes pas suffisamment concentré et il y a risque d’incident ! Et c’est véridique.

              1. Lameador

                La raison initiale, c’est une question de paix sociale. Eviter une odeur de salami réchauffé dans le bureau, ce permet de maintenir celui-ci comme un lieu de travail agréable pour tous.

            2. taisson

              Le problème ce n’est pas l’arrêt automatique tant que le pistolet reste sur le réservoir, ce dispositif existe pratiquement depuis que les pompes sont électriques. Mais, imaginez donc un pistolet de pompe gentiment posé à terre, bloqué de façon rigolote dans une banlieue festive !
              A force d’importer des crétins mal intentionnés, et d’en organiser la reproduction, et de niveler par le bas, la quantité de gens possédant un minimum de bon sens et de discernement bien/mal, devient de plus en plus faible !
              Et je ne suis pas énarque, n’ayant fait aucune étude dite supérieure ! Mais il est facile, même pour ceux du bas qui ont encore un cerveau, de se rendre compte des dégâts…

              1. Aristarkke

                Dès qu’il s’agit de nuire, vous trouvez aisément des déficients neuronaux qui se révèlent comme des petits Mozart (sans S de pluriel, hein Mélusine pour les petits Traoré cités dans le texte) dans ce domaine de compétence…

            3. sam player

              Bon, pour une histoire d’égalité réelle écoconsciente et durable entre les voitures électriques et les thermiques, il faut imposer au conducteur de rester le doigt sur la gâchette de charge électrique pendant la durée de la recharge… na !

      2. Higgins

        C’est ce qui va se passer. Perso, si j’étais un opérateur type Waze, je mettrai une vache comme icône pour signaler les bovidés en liberté !!!

      1. sam player

        L’accotement fait partie de la route, ça sert de dégagement au cas où et je me pose la question de la légalité de ce truc si près de la voie de circulation, surtout que je suppose que ça doit être lesté avec un bloc de béton donc vachement dangereux en cas de choc.
        C’est une entrave à la circulation … le gars a posé ça comme un chien pose sa m****

        1. Pythagore

          Ce n’est pas sur la photo, mais ils ont mis une limitation à 30 avant le radar pour éviter un accident grave en cas de collision avec le radar 🙂

  3. Theo31

    Pour les flics brûlés, le jugement a été téléphoné : pas de vagues en plein ramadan a dit le mignon poudré. Ça en dit long sur l’idée que les politocards et les juges se font de leurs larbins.

    C’est bien fait pour les flics. Ils n’ont qu’à rendre leur tablier au lieu de geindre.

      1. durru

        Bon, le Chauvin (qui porte bien son nom) n’était pas du tout à la première incartade, et sans la défense corporatiste dont il a longtemps bénéficié de la part de ses camarades il n’aurait probablement pas eu l’occasion de se faire connaître avec sa dernière.
        Même si la décision n’est pas très honnête, c’est un retour de bâton pas trop improbable, finalement.
        C’est pas tout à fait la même situation qu’en France.

    1. Higgins

      https:/ /www.vududroit.com/2021/04/viry-chatillon-ne-pas-se-tromper-dadversaire/

      Sur cette affaire, le verdict a été rendu par un jury composé de trois magistrats professionnels dont deux juges des enfants (caractéristique propre aux cours d’assises des mineurs) et de neuf jurés tirés au sort. Des citoyens lambda dont j’imagine mal qu’ils soient de purs imbéciles acquis à la cause des délinquants. L’article mis en lien explique bien les difficultés rencontrées lors de ce procès. Pour info, la future réforme de la Justice voulu par le Mignon poudré et sa bande de malfaisants prévoit un quasi-abandon des jurys populaires (https:/ /www.contrepoints.org/2021/04/19/395633-confiance-justice-loi-dupond-moretti-un-texte-pour-rien).

  4. ~~Tribuliste~~

    Son programme a du bon, parce que grâce à lui le pognon que l’état me confisque, je vais bientôt le reprendre dans la figure. C’est agréable de se faire taxer et matraquer.

  5. hub

    Discours de droite, c’est à voir…. il y a bien sûr la caution des passe-plats du Figaro, mais pour le reste… (évidemment, les tocards de droite ne font pas mieux en matière d’idées et de projets de lutte contre les violences). Et puis, « en même temps », le kéké de la république affirme vouloir « déconstruire l’histoire »…

      1. Pythagore

        Modifier la loi ne leur suffit plus, maintenant pour chaque petite saute d’humeur, ils vont nous modifier la constitution.
        Tiens ce n’est pas seulement pour les policiers, c’est aussi pour les élus….
        « quand on attaque un policier, un gendarme, un pompier, un maire, il y aura une peine de prison automatique minimum d’un an non aménageable », a affirmé le président des Hauts-de-France

        1. Jacques Huse de Royaumont

          XB est à fond, il débite de la promesse électorale à la tonne. Dans l’exercice, il n’a pas autant de talent que Narcisse, doué pour savoir et dire ce que son auditoire a envie d’entendre.
          Il est aussi vraisemblable que l’un ne soit pas plus fiable que l’autre.

          1. sam player

            Et la secrétaire de mairie hein… parce que c’est pas pour dénoncer mais elle en tient une couche 😀 j’ai envie de lui mettre des tartes…

        2. Pythagore

          Quand on attaque un policier, il y aura une peine de prison automatique. Mais quand on attaque un citoyen landa, soyez rassurez braves bandits, il ne se passera rien.

          1. Higgins

            C’est vraiment très con comme proposition. L’inverse serait a minima plus cohérent. Je pense qu’en plus ça fait fuir l’électeur.

            1. durru

              « ça fait fuir l’électeur »
              Pas du tout, Major… L’électeur va penser au jugement récent sur les agresseurs des policiers à Viry-Châtillon et va se dire qu’avec une loi comme ça, ils auraient pris un minimum.
              Faut savoir que l’électeur lambda (pas le citoyen, hein, l’électeur) dit à qui veut l’entendre qu’il faut pas avoir peur des mesures liberticides si on a rien à se reprocher.

  6. Dr Slump

    Je m’attendais à un papier inspiré de la récente contribution de Pierre (non, pas celui du quartier de Montpellier, celui-là n’existe plus), et voilà en fait un papier sur la réponse de Pheldge (dont la célébrité nationale se passe de confirmation: il est totalement inconnu, tous quartiers confondus).
    Leurs deux points de vue n’en restent pas moins aussi pertinents l’un que l’autre, et pour ceux qui n’arrivent pas à suivre, eh ben fallait suivre.

      1. Dr Slump

        L’échange que t’as eu avec Pierre82 à propos du débat sur ces vils irresponsables qui ne respectent pas les règles sanitaires, et la tolérance pour les musulmans bicause ramadan. Ca te revient?
        Le patron avait apprécié le commentaire de Pierre et émis l’intention de s’en inspirer pour un prochain billet, et puis en fait, le billet d’aujourd’hui s’exprime plutôt sur le 2P2M que tu avais critiqué.

        1. Aristarkke

          *un* prochain billet, Doc. Pas *le* prochain….
          Va pas décourager Monseigneur qui avait récemment du blues à l’âme déjà qu’il se essehaineceferise pas mal ces derniers temps.
          Tout vient à point à qui… 😥

          1. Dr Slump

            Oui, je me doute bien qu’il a quelques billets d’avance sous le coude. Mais que signifie « qu’il se essehaineceferise » ? Rapport à Hassan Céhef? Ce n’est plus possible? Cela me met dans une grande anxiété, vraiment!

              1. sam player

                Ah bah ça y est tu as contractualisé une habitude !
                L’usage va devenir une servitude… tu penses à lui intenter un procès ? 😀

              2. Dr Slump

                C’est Hassan Céhef qui annonce un horaire et qui donc ne le respecte pas. Il n’y a pas d’heure prévue pour la livraison de Hash, et donc il est toujours à l’heure « h ». ‘achement bien non?

                Voilà que l’ancien s’engage sur des promesses qu’on ne lui a pas promises. La vieillesse, un naufrage vous dis-je…

                  1. Pheldge

                    Il me semble que JC l’a empruntée à Pasqua, qui lui même la tenait d’une adaptation d’Henri Queuille …
                    evene.lefigaro.fr/citation/promesses-engagent-ecoutent-55665.php

  7. Calvin

    Bon faut être honnête.
    Si Xavier Bertrand représente en 2022 les couleurs bleu-rose-vert de la droite, Manu n’aura pas besoin d’une torpille judiciaire, cette fois.

        1. Pythagore

          Il est surtout doué pour pondre des lois réduisant les libertés et qui font que les médecins qui l’ont souhaité, n’ont pu prescrire l’HCQ.
          Et vu comme il est parti, il va nous battre le Micron à plate couture en terme de lois interdisant tout et n’autorisant rien.
          .
          LOI n° 2011-2012 du 29 décembre 2011 relative au renforcement de la sécurité sanitaire du médicament et des produits de santé:
          https: //www.senat.fr/dossier-legislatif/pjl11-005.html
          https: //www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000025053440/

  8. durru

    Hasard du calendrier, je lisais hier un post sur FB inspiré par l’article ci-dessous :
    https: //temoignagefiscal.com/baisse-du-qi-appauvrissement-du-langage-et-ruine-de-la-pensee-par-christophe-clave/
    Il y a comme un lien de cause à conséquence, non ?

    1. Husskarl

      C’est plus une boucle, on importe des crétins, on se met au niveau des crétins, les gens deviennent plus crétins, donc on abaisse le niveau, etc…

      1. durru

        Il y a les deux. Et là, je parle au niveau global, pas seulement en ce qui concerne la France.
        D’un côté, on a une baisse de la capacité cognitive des populations précédemment éduquées (sauf en Asie, et peut-être certaines contrées post-communistes) du fait de la baisse significative du niveau du système éducatif.
        De l’autre côté, on a une plus forte natalité dans les populations à faible moyenne de QI et, fait relativement nouveau, ces populations ne restent plus majoritairement chez elles, donc leur moyenne impacte d’autres pays (et notamment la France, mais pas que).

        En tout cas, l’observation avec le lien direct entre niveau de violence et capacités de communication est très juste.

      2. ~~Tribuliste~~

        Oui utilisez un mot qui sort du lot et on vous reprend, parfois même on vous moque…c’est dire le niveau. Du coup je parle de plus en plus tout seul^^

        1. Husskarl

          Faut juste se trouver un petit cercle de personnes valables. Inutile de vouloir connaitre la terre entière, c’est être voué à rencontrer du gogol.

          1. ~~Tribuliste~~

            Oh mais n’ayant aucune empathie pour les fainéants de l’esprit je les abreuve bien volontiers de termes et références qui peuvent incommoder. Je finirai brûlé, je le sais.

    2. Higgins

      Conséquence directe : https:/ /maximetandonnet.wordpress.com/2021/04/20/le-niveau-du-personnel-politique-francais-baisse-dramatiquement-le-figaro-20-04-21/

      1. Pheldge

        Tandonnet serait un peu plus crédible, s’il faisait son propre inventaire, et s’il reconnaissait que l’Administration (pour lui ça s’écrit avec une Majuscule et en baissant les yeux) n’est pas une fin en soi, enfin qu’il y a une trop grande interpénétration des milieux politiques et de la haute fonction publique.
        Au moins il me laisse l’exprimer sur son blog … 😉

  9. Ba

    « « Chaque Français verra plus de bleu sur le terrain en 2022 qu’en 2017. Ça rassure les gens, ça dissuade les délinquants. Je me bats pour le droit à la vie paisible », assure-t-il. »

    – Alors moi bizarrement les policiers ça m’a absolument jamais rassuré. Quand j’en vois au loin je fuis.
    Ça c’est depuis que j’ai vécu une fouille au corps dans les couloirs du métro juste parce que je passais par là. Où encore du fait d’un contrôle de gendarmes à 50 mètres de chez moi pendant le confinement. Et j’ai encore d’autres exemples. Tout ça m’a beaucoup énervé.
    De manière générale, je vois donc la police (et assimilé (gendarmes)) comme malveillante, racketteuse, imprévisible et relativement dangereuse. Dangereuse car je vois aussi qu’ils sont assez détendus de la matraque et de la garde à vue, ainsi que de l’argument ultime d' »outrage à agents » qui peut vraiment avoir des conséquences très néfastes.

    « La création d’une « école de guerre avec de la formation continue » pour les policiers »

    – Ah oui donc maintenant les policiers sont là pour faire la guerre aux personnes vivant sur le territoire. Au moins ça a le mérite d’être clair, et c’est conforme à la réalité.
    Je passe sur le changement de couvre-chef qui va dans le même sens.

    Au total, l’objectif en réalité n’a rien à voir avec ce qui est prétendu.
    L’objectif avec le renforcement policier est d’impressionner et même terroriser l’honnête citoyen pour qu’il se sente bien impuissant contre les hommes de l’Etat et soit dissuadé de relancer des gilets jaunes ou assimilé.
    Le deuxième objectif est évidemment d’obtenir un renforcement de la persécution des individus, via le racket (amendes en tout genre pour n’importe quel prétexte), via la peur du racket, via les brimades et via les injonctions absurdes (masques et consorts).
    Il s’agit bien d’une guerre menée contre la population comme l’avoue Macron.

    https://www.ouest-france.fr/politique/emmanuel-macron/chaque-francais-verra-plus-de-bleu-macron-a-montpellier-pour-defendre-sa-strategie-securitaire-60cc5486-a0d8-11eb-8a9a-06f908cc3273

    1. Higgins

      On connaît tous la phrase de Coluche : « Oui, les gardiens de la paix, au lieu de nous la garder, ils feraient mieux de nous la foutre !!!.
      La Police m’inquiète beaucoup plus que la Gendarmerie. Les gendarmes restent des militaires où la notion de commandement est prégnante. Le principal problème de la Police est l’absence de commandement. Deux anciens commissaires de police le disent régulièrement sur l’ IDL (ex : https:/ /youtu.be/e-8FxLDpGc8devient). Ça criant quand on a affaire à un pouvoir politique comme le nôtre.

      1. Ba

        Le contrôle dans le métro, c’était même pas de gendarmes mais carrément des militaires qui m’ont humilié.
        Le contrôle pendant le confinement, des gendarmes.
        Maintenant au vu de tous les exemples que j’ai vécus, je mets tout le monde (police, gendarmes et militaires) dans le même panier de crabes : ils font tous le même sale boulot. Et sinon l’ensemble des exemples (pratiquement infinis) qu’on peut voir à travers la presse ne montre aucune différence entre des catégories quelconques.

        1. sam player

          Faut comprendre le Major, il défend la grande muette pour accointances personnelles et la justice du côté de sa femme… et EDF par son gendre

            1. Pheldge

              Non, pas EDF, pour compléter la sainte trilogie étatique il lui faudrait plutôt un.e gendr.e au Fisc ! comme ça il pourrait renforcer son penchant légitimiste en remplissant avec zèle sa déclaration de revenus 😀

  10. Duff

    L’intérêt d’élire un gars un minimum connu et qu’on ne découvre pas une fois élu président c’est déviter les paltoquets de bas-étage comme Macron.

    Il découvre qu’il y a plus qu’un sentiment d’insécurité dans le quotidien vaguement de drouate et le lendemain il sert une soupe woke pour un grand média gauchiste américain. Comme caméléon qui sert exactement ce que son auditoire a envie d’entendre, rien de bien neuf encore une fois au royaume du nouveau monde.

    Je ne sais pas à quel moment la technique de com dite « triangulation » a cessé de fonctionner mais je m’étonne qu’ils essaient encore ce piège à con… Voilà qui m’inspire un nouveau slogan : Macron, piège à cons.

    1. Ba

      Macron était un minimum connu bien avant son élection. Dans mon entourage de l’époque certains l’admiraient (sans exagération) même depuis un ou deux ans avant qu’il soit ministre.
      En tant que ministre de l’économie ensuite, la libéralisation (relative) du transport de voyageurs pouvait également laisser avoir certaines espérances pour les libéraux.

      1. durru

        Ce qui prouve que la propagande a marché à fond.
        Un socialiste pur jus, auteur du programme économique du président (socialiste) en exercice, qui se fait passer pour un « libéral » 😀 Et personne n’a vu le loup. C’est plus que de l’aveuglement volontaire, ça.

          1. Aristarkke

            Sur ce coup là, il a empêché la SNCF de mettre son veto partout comme elle le faisait systématiquement jusqu’alors.
            Dans les textes, il n’était nullement interdit de créer des lignes de bus mais là SNCF avait droit de vie ou de mort et ne se gênait nullement d’abuser du second…
            D’où une ombre de libéralisme dechainė…

            1. zelectron

              d’où une industrie des autocars et autres camions plus que moribonde, c’est à dire quasi morte (sauf Renault qui fait semblant de frétiller)

            2. Higgins

              Il y avait, avant la mesure du Mignon poudré, interdiction de doubler une ligne ferroviaire par une ligne de bus. Le Mignon poudré a levé cette interdiction en l’assortant de limitations.

      1. durru

        Pourtant, nombre de gouvernements se cachent derrière les décisions de la CEDH pour changer la législation et/ou pour payer des dommages dodus à des plaignants triés sur le volet…

        1. Non, derrière la CEJ. La CEDH est utilisée politiquement par les militants et certains politiciens, mais il n’y a aucun pouvoir attaché derrière. C’est un organe purement politique/d’affichage. Même l’ONU a plus de pouvoir de contraintes, c’est dire.

          1. durru

            Ah, mais je ne dis pas que la CEDH aurait un quelconque pouvoir.
            Je vais trouver les derniers exemples sur lesquels je suis tombé, c’était assez savoureux.

          2. durru

            Voilà, ça y est. En juillet dernier, à peu près tous les titres de presse « sérieux » se faisaient une joie d’annoncer « la quatrième condamnation de la France en moins d’un mois » par la CEDH pour les « conditions d’existence inhumaines et dégradantes » auxquelles étaient soumis les demandeurs d’asile.
            En Roumanie, il y a une ONG (connue et active depuis longtemps), qui se veut héritière des principes du Comité Helsinki et qui affiche fièrement sur son site les procès gagnés auprès de la CEDH. Malheureusement, bien que leur site ait une version anglaise, rien dans cette section n’est traduit…

            La vraie question que je me pose, au-delà de toute cette propagande bien gluante, est le niveau auquel les Etats suivent réellement les décisions de la Cour. Car le plus souvent il s’agit de sommes plus ou moins dodues, au titre de « dommage moral ». Mais je n’ai jamais trouvé d’information concrète de suivi de ces décisions.
            Exemple : https: //www.20minutes.fr/societe/2813015-20200702-france-condamnee-cedh-traitement-demandeurs-asile-obliges-dormir-rue

      2. Dr Slump

        Le soft power est peut être « soft » mais reste un pouvoir. C’est comme pour la signature de traités qui n’obligent à rien, mais pourquoi les signer alors?

        Reste que le rejet de cette candidature est sans doute juste un effet de manche, pour faire semblant que la cour ne se laisse pas influencer. On y croit.

        1. « C’est comme pour la signature de traités qui n’obligent à rien »
          Ca dépend. Les traités européens ont des répercussions s’ils ne sont pas appliqués (l’exemple du Brexit permet de voir lesquels).

      3. Higgins

        Merci pour le rappel. La chose ne m’est pas étrangère mais les dérives dénoncées semblent être reconnues officiellement. De nombreux recours devant la CEDH qui sont tranchées ont des retombées directes dans notre pays à tel point qu’elle est vue par certain comme l’ultime recours après la cour de cassation ou le conseil d’état.

          1. Higgins

            Je disconviens respectueusement sur l’influence de la CEDH : « … Les hautes juridictions françaises, par exemple la Cour de cassation dans un arrêt du 15 avril 2011, ont enfin reconnu la nécessité pour les États de respecter la jurisprudence de la CEDH « sans attendre d’être attaqués devant elle ni d’avoir modifié leur législation ». » (https:/ /www.vie-publique.fr/fiches/38297-consequences-des-arrets-de-la-cedh-sur-la-justice-francaise).
            Maintenant, je pense que le filtre est plutôt sévère et qu’intention ne se traduit pas nécessairement par action.

            Pour la CEE, on a affaire à la CJUE (cour de justice de l’union européenne) qui elle aussi se mêle des affaires d’autrui : http:/ /www.opex360.com/2021/04/15/le-haut-comite-devaluation-de-la-condition-militaire-rejette-la-directive-europeenne-sur-le-temps-de-travail/

            1. « intention ne se traduit pas nécessairement par action »
              En gros, la CEDH dit des trucs, et les cours françaises suivent. Ou pas. Un peu comme ça leur chante. Le terme « influence » est ici idoine.

              Alors que la CJUE dit un truc, et ça casse/remplace tout ce qui était avant, point.

  11. zelectron

    @H16 16h51mn
    La guerre contre la drogue ayant amplement montré son efficacité (en fait, pas du tout), le président entend donc redoubler d’efforts -inopérants-

  12. Higgins

    Autre HS mais il y a vraiment quelque chose de bien pourri dans les médias mainstream : https:/ /blog-gerard.maudrux.fr/2021/04/21/quand-le-quotidien-du-medecin-derape-grave/

    1. Pierre 82

      Je crains que dans les mois, voire les semaines qui arrivent, tous ces technocrates vont se raidir, et devenir complètement hystériques. Les médias suivront, c’est pour ça qu’on les paie, et ce n’est pas le courage qui est la vertu qui les caractérise le mieux. Je sens arriver le début d’une répression féroce contre tous les opposants. Juste une impression. Celle, par exemple, de voir les dissidents faire face à une attaque judiciaire d’envergure. Les juges obéiront, ils sont du même métal que les journalistes.
      Je le pense, car plus le temps passe, et plus ces technocrates comprennent qu’ils risquent leur peau si la réalité s’imposait (le fait qu’ils ont interdit aux médecins de soigner en causant à la fois de nombreuses victimes, tout en permettant à l’économie de se vautrer, est bien de nature criminelle). La réaction normale dans ces cas-là, c’est la fuite en avant. En fait, ils n’ont plus le choix.

      1. Pheldge

        ‘Les juges obéiront, ils sont du même métal que les journalistes… » attention, tu vas faire lutter le Major ! pas tous quand même, mais il suffit de faire un « pôle sanitaire du PNF  » par exemple, qui aura les pleins pouvoirs pour écouter les conversations de Raoult ou Perrone avec leurs avocats, et d’y trouver de quoi lancer des enquêtes sur des « soupçons avérés » de corruption, de financement Lybien étranger … 😉

        1. sam player

          … et Raoult qui pour contrer ça prend un abonnement mobile au nom de l’élément chimique numéro 83 (au hasard hein)…

      2. Gerldam

        Effectivement, pour toute personne ayant encore un ou deux neurones opérationnels, il est évident que les hommes de pouvoir, sans aucun doute corrompus par Big Pharma (directement ou indirectement), sont des criminels passibles d’un tribunal équivalent à celui de Nürnberg.
        Alors que leur reste-t-il? La fuite en avant, certes, mais jusqu’à où?

          1. Rick Enbacker

            Ca tombe bien, c’est la république en marche. Alors, qu’ils marchent, qu’ils aillent le plus loin possible, et surtout qu’ils ne reviennent jamais !

        1. Janus

          Vous rêvez les gars, vous rêvez, souvenez vous du sang contaminé : Un lampiste un peu con et qui ne s’était pas couvert à morflé et Fabius est Président du Conseil Constitutionnel. Les petits vieux qui sont morts emmerdaient bien un peu la petite famille qui ne venait qu’une fois pas mois à l’EPHAD. Grace au Covid on a abrégé leurs souffrances et le reliquat du patrimoine a été partagé avec une larme au coin de l’œil et les phares convenues : Dire qu’hier elle était encore vivante…
          Bref il ne se passera rien, absolument rien et les gens retourneront à leurs affaires jusqu’au moment ou la belle (mais un peu blette) Christine cessera d’imprimer dans sa cave. C’est à ce moment là que ça pétera, mais les gros malins se seront envolés, fortune faite .

  13. Chat de Nuit

    Même au fin fond de l’Ardèche, ça part en cacahuètes : https:/ /www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/violences-urbaines-a-aubenas-161897653

    C’est dire si ce CPEF !

    1. sam player

      Next : la fin du PQ parce que si les tickets de caisse c’est 2.5 millions d’arbres, proportionnellement à la taille d’iceux, le PQ ça doit être quelques milliards d’arbres !

      1. Pierre 82

        2,5 millions d’arbre. A vue de pied, c’est n’importe quoi. Et avec les Cerfa, on est à combien? 180 mille milliards d’arbres?

      2. Dr Slump

        A part le rouleau en carton, qui est fait de pâte de papier recyclé, le PQ c’est fait avec du coton il me semble? donc avec pas plus d’arbres que pour les tickets de caisse.
        Et sinon, les tickets de métro, c’est fait avec combien d’abeilles? (rapport à la cire…) :mrgreen:

          1. Pheldge

            il doit utiliser de la soie, le doc, parce que comme tu le sais, pour les néo libéraux, le papier n’est pas un problème en soie … 😉

      3. Pheldge

        Comme au bled, un robinet et une boîte de conserve, et hop ! Un dispositif écologique, qui devra être rendu obligatoire, pour sauver la planète ! pour les plus aisés une fosse d’aisance une douchette sera tolérée.

        1. P&C

          Je connaissais la main gauche, mais pas le coup de la boite de conserve… ça doit couper un peu si tu t’en sers comme PQ, non ?

          1. Pheldge

            à ce que j’ai compris, la boîte sert à recueillir un peu d’eau qui te sert ensuite à te laver le fion. C’est un peu mieux que le creux de la main …
            Comme pour les ablutions.

      1. Dr Slump

        En fait on me le demande quasi-systématiquement maintenant. Ca fait partie d’un mouvement de fond, qui a commencé avec les DAB dans les banques « voulez-vous un ticket? Non – Oui » .
        Sous prétexte d’écologie, ça veut juste réduire ses coûts, et je me dis que si de grands groupes se mettent à faire des économies de bouts de chandelle, alors il y a un problème.

        1. sam player

          Non, comme pour les sacs plastiques : green washing (on fait tout bien pour la planète, on est plus vert et ecoconscient que les autres, d’ailleurs on a viré le caissier et les toilettes comme ça on consomme moins de CO2)

          1. Dr Slump

            Et cela ne revient-il pas à réduire des postes de dépense? Et les sacs plastique qui sont maintenant payant… je ne nie pas le phénomène du green washing, mais ça ne fait pas que laver la réputation.

            1. sam player

              Oui, bien évidemment. Mais ça reste de la logique, toi-même je pense que tu n’achètes pas des trucs pour les mettre directement à la poubelle.
              En fait tout ceci vient de la numérisation : avant, les tickets de caisse au supermarché étaient nécessaires pour vérifier que tu ne t’étais pas fait arnaquer entre le prix affiché et le prix payé ; maintenant avec les étiquettes électroniques des rayons y a pratiquement plus d’erreurs (perso ça fait un bail).
              Maintenant il ne va plus rester le ticket que pour les garanties, et encore puisque tu peux te le faire envoyer sur ton e-mail.

              Au Bancomat le ticket servait à tenir tes comptes et faire le rapprochement le jour où tu recevais ton relevé : maintenant c’est instantané, le ticket de l’ATM ne sert à rien.

              La numérisation fait baisser les coûts et donc les prix… sauf pour l’état et les administrations.

              Ce qui me gêne dans ce que tu dis, c’est que tu ne sembles pas avoir intégré qu’une baisse des coûts pour un fournisseur c’est obligatoirement une baisse de coût pour le client, nous. Certes celle due aux tickets tu ne vas pas la voir, mais quand le fournisseur fait le total de ces coûts pour déterminer le prix de vente, ça joue.
              Ta position (il semble) ce serait comme dire que les caisses sans caissières ne profitent qu’aux supermarchés, et pas aux clients… bah si…

              1. durru

                « La numérisation fait baisser les coûts et donc les prix… sauf pour l’état et les administrations. »
                Raah, que t’es mauvaise langue !
                Regarde seulement le service des impôts. Avant d’avoir les déclarations en ligne, tu avais toute une armée de fonctionnaires occupés à recevoir les déclarations papier des fraudeurs contribuables, ensuite les saisir et les traiter. Maintenant, ils peuvent s’occuper dans des activités à meilleure valeur ajoutée, comme par exemple traquer les fausses déclarations sur les réseaux sociaux. C’est tout bénéf’ pour l’administration et pour l’Etat, non ?

              2. Dr Slump

                Je suis d’accord avec ça, sauf sur la fin: une baisse de coût n’est pas forcément répercutée, ça peut être juste un gain de marge. Disons que ça offre aux fournisseurs une marge de manoeuvre qui peut être répercutée, ou pas, ça dépend du secteur, et là je parlais des banques et grande distrib’

                Les banques économisent sur les relevés de compte qu’ils ne t’envoient plus, qu’est-ce que j’y gagne sur mes frais bancaires, frais d’opération, cotisation de carte bancaire ? Rien, et ceci dans un contexte où l’épargne courante n’est même plus rémunérée. Et du coup si je veux les pointer je dois les imprimer, avec mon imprimante, papier, encre… hihihi, well done!

                Dans la grande distrib, la tendance des prix alimentaires est à la hausse, l’abandon des tickets et sacs en plastique n’est pas ce qui va les faire baisser, faut quand même pas exagérer.

                Donc globalement oui, sur le temps long depuis le 20e tous ces gains de coûts de production ont conduit à la baisse des prix des produits industriels.
                Mais sur les exemples que je citais au début, je pense qu’on a atteint l’os, et que les groupes rognent tout ce qu’ils peuvent.

                1. Higgins

                  Je pense que vous avez tous les deux raisons. La baisse des coûts touche tous les aspects de la vente mais la numérisation est bien là et joue à plein. Sauf accident, nous allons vers une société où le papier va perdre la position dominante qu’il avait depuis très longtemps. Ça pose par exemple de véritables et profonds problèmes notamment en ce qui concerne les fonds d’archive.

                  1. Pythagore

                    La numérisation joue certainement un rôle dans la productivité mais j’ai de plus en plus l’impression aussi que les contrôleurs et senseurs de ce monde en profitent pour inventer toujours plus de procédures de contrôle. Plus l’outil permet de controller plus, ils inventent du contrôle, de sorte que j’ai plutôt l’impression que la productivité s’effondre à certains endroits.
                    Dans mon cas, pour certaines procédures, il y a jusqu’à 10 personnes qui doivent approuver la demande, ce qui n’a aucun intérêt vu qu’il y en a 2 qui font le boulot et 8 qui appuient sur le bouton sans montrer grand intérêt pour le contenu. Tout ceci bouffe énormément de temps car évidemment il faut courir après les gens pour qu’ils donnent leur accords, sans compter les vacances, les malades,….

                    1. sam player

                      Oui, cf les plans de prévention dans les entreprises, ça n’aurait jamais existé sans l’informatique, les gars sont ravagés : 10 à 15 pages format A3 que personne ne lit vraiment… juste de la paperasse… et des signatures à la fin.
                      Perso du temps de Kodak, pour rigoler je mettais n’importe quoi d’un peu technique en plein milieu (genre une notice) et ça revenait signé par tout le monde, chacun validant parce que le précédent dans la liste avait signé. On avait même mis en premier dans la liste un gars qui n’existait pas 😀 mais qui avait signé

                    2. sam player

                      Ah j’y pense, un truc rigolo à faire pour savoir ce qui se dit sur vous chez les clients suite à une offre par mail par exemple… hi hi

                      Vous écrivez à l’interlocuteur principal du client et vous mettez en ce tout le staff du client… et vous aussi à la fin des cc… et comme ils répondent à tous sans regarder la liste, vous avez une copie de leur discussion interne 😀 des grands moments de rigolade…

                    3. durru

                      Raah, Sam, tu fais réveiller des souvenirs…
                      J’avais un consultant dans ma boîte à un moment, on lui envoyait des messages pour le renseigner sur la situation en interne (et c’était clairement marqué dedans que c’est à usage strictement interne), mais on se retrouvait régulièrement à recevoir ses échanges avec le client qui étaient partis de nos messages (internes).
                      Au point qu’on avait commencé à se demander si ce n’était pas fait exprès… Car la c.nnerie, à partir d’un certain niveau, ça ne suffit plus comme explication ^^
                      En tout cas, voilà une autre méthode pour connaître l’avis du client (parce que bien évidemment, de l’autre côté ils faisaient pas plus attention à la liste de diffusion) 😉

                    4. Higgins

                      Il y a également le piège du CCi. Ou alors, lorsqu’il y a un pb, il y a la technique de répondre à son interlocuteur en mettant son responsable en CC (voire CCi mais c’est plus sournois). Le véritable destinataire est en fait la personne en CC qui, fort logiquement, va contacter son subordonné indélicat pour lui demander une explication. Redoutable et terriblement efficace lorsque c’est bien utilisé.

                2. sam player

                  Dr 11h40
                  Oui, évidemment le fournisseur va reconstituer ses marges avant de baisser le prix, mais la concurrence fait qu’il est bien obligé.
                  Je ne suis pas trop d’accord avec toi pour les hypermarchés, faut voir que leur résultat en fin d’année ça tourne souvent à 2% du CA, les marges nettes ne sont pas extraordinaires.
                  C’est l’immo qui permet aux hypermarchés de s’en sortir… sauf quand ils sont obligés de loger l’immo dans une structure séparée à la demande des actionnaires (Carrefour, Casino)

                  1. Dr Slump

                    Oui j’ai ouï dire que les marges des hyper sont très faibles. Mais je demande à voir les marges des centrales d’achat, auprès desquelles ils font leurs appro…
                    Pour Casino, leur vache à marge ce sont les cafétéria, avec des produits servis qui margeaient entre 25 et 70 %, et le groupe demandait, quand j’y travaillais (dans ma jeunesse, toussa), des résultats d’exploitation ridiculeusement élevés.

                    Bon je suis pas trop inquiet pour eux hein, mais pas merci à l’état, le fisc, l’urssaff…

      2. sam player

        Oui pas mal de magasins l’appliquent déjà, dont mon Lidl préféré 😀 c’est du bon sens, mais pondre une loi pour ça faut être ravagé

        Le problème en fait c’est qu’avant, l’émission du ticket était obligatoire…

        1. Murps

          Bah, faut jamais sous-estimer le pouvoir de nuisance de l’administration, on peut parfaitement imaginer que la loi qui impose l’émission du ticket et celle qui autorise l’absence d’émission dudit ticket cohabitent : c’est au citoyen de s’adapter et de respecter les deux simultanément.

        2. Pheldge

          le ticket reste obligatoire, c’est juste que désormais la loi autorise le ticket dématérialisé ! Donc le commerçant militant écolo ou pas qui le fait, ne risque pas les foudres du Fisc pour soupçon – et même soupçon avéré comme dirait l’autre tanche de Castaner -.

          J’emprofite* pour signaler que en tant qu’indépendant, on n’a pas le droit de faire du « pro bono », du gratuit. Il vaut encore mieux faire une facture à zéro €, c’est du moins ce que j’ai appris dernièrement, et de première main 😉

          1. P&C

            Le plus comique là dedans est que le ticket électronique est sans doute moins écologique que le ticket fait d’arbre mort…

            Technologie plus avancée, reposant sur des mines, de l’aciérie, de la production industrielle, et de la production électrique (ben oui, internet ce n’est pas juste des écrans)… alors que le papier n’a pas eu besoin de tout cela pour exister.

              1. P&C

                Oui, mais il existait bien avant l’informatique et l’âge du pétrole. Preuve que cette technologie est économe en énergie et résiliente. Bon, à l’époque, y a pas de tickets de caisse, et les livres coutaient une fortune…

                1. Pierre 82

                  L’écriture cunéiforme, une des premières formes connues d’écriture, et qui a quand même pas loin de 6 millénaires, a probablement été développée pour la comptabilité, et les échanges de marchandises, dans l’état actuel de nos connaissances.
                  Dans la tête de l’homme, l’utilité et l’usage de l’écriture résidait précisément dans l’établissement de tickets de caisse.
                  C’est moins poétique que de penser que c’était pour écrire des poèmes, mais c’est comme ça…
                  Donc l’écriture ne servant plus à rien, on pourrait imaginer ne plus l’apprendre à l’école, afin de libérer du temps pour l’enseignement approfondi des valeurs de la république.

    2. bob razovski

      Ce sont vraiment des petits joueurs en matière d’environnement. Je propose un truc plus simple : un code barre tatoué sur le front.
      On arrive au magasin, le code barre est scanné à l’entrée, et on récupère à la sortie un sac avec dedans ce qui nous est autorisé, et rien d’autre.
      Ces écolos n’ont aucune vision pratique de l’avenir…

  14. Murps

    « J’emprofite* »
    La petite astérisque précise que c’est de l’orthographe postmoderne façon BFM tévé ?

    J’ai du mal à suivre votre créativité verbale parfois, mais je suis de bonne volonté.

    1. Pheldge

      désolé, j’ai z-oublié de rappeler : c’est ce que j’appelle un « créolisme », un mot créole réunionnais utilisé localement. C’est le premier que j’ai identifié, il y a près de trente ans. C’était chez une instit, dont la fille demandait un synonyme de « profiter ». La maman à doctement répondu « eh bien c’est emprofiter, j’emprofite, tu emprofites … » le clou fut quand elle épela : « et ça s’écrit e, m, p … » bin ouiparce que il faut un « m » devant le « p ». C’était tellement inattendu que j’ai éclaté de rire. le souvenir m’en est resté. Je l’utilise ici, pour pimenter mes commentaires de doux sauvage des isles, et y apporter une touche exotique 😉

      Bien sûr il me faut non pas raconter toute l’histoire, mais rappeler que c’est une tournure locale, d’où l’astérisque. Sauf que cette fois, on peut dire l’astérisque dépérit.

      1. Murps

        Ravi d’être en mesure de comprendre vos private jokes familiales. Je vous ferai profiter des miennes à l’occasion. Y a pas de raison, le français est encore une langue vivante…

      2. bob razovski

        Pas de créole pour ma part, mais de la littérature.
        J’ai découvert cette façon de bricoler les mots dans les « San Antonio ». Le célèbre flic était spécialiste de ce genre de chose.

  15. Higgins

    Une réflexion parmi tant d’autres : https:/ /theatrum-belli.com/un-discours-politique-sur-la-securite-interieure-de-plus-en-plus-exasperant/

  16. Citoyen

    Ha ha, la photo de fin d’article est un délice, H16 …
    J’ai le souvenir d’avoir déjà vu, dans ce genre de circonstances, c’est-à-dire au point de séparation de deux voies, une voiture qui, ayant tellement hésité à choisir d’aller d’un côté ou de l’autre jusqu’au dernier moment, c’est retrouvée à cheval sur les deux rails de sécurité !…
    J’imagine assez bien l’état du schtroumpf guettant le contrevenant, dans ces circonstances …
    Mais, après tout, c’est à chacun d’assumer ses choix …

  17. MCA

    Elle est trop belle celle-là, je ne pouvais pas la garder pour moi :

    « Nul n’est censé ignorer la loi, tout comme nul agent n’est censé faire appliquer la loi sans motif ».

    Pour ceux qui auraient des doutes je tiens à préciser que ce n’est pas d’ici dont il s’agit mais du Canada, province de l’Ontario :

    https://fr.sputniknews.com/canada/202104221045509096-resistance-sanitaire-au-canada-des-policiers-sopposent-aux-nouveaux-controles-quils-jugent-abusifs/

    1. sam player

      ”… à tel point que plusieurs experts évoquent une «catastrophe».”

      Faudrait quand retrouver le sens de la mesure… 7800 morts pour 14 millions d’habitants… ça nous fait qque chose comme 0.06%

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.