Les ponts, ça ose tout !

par Edmond Dantès

Je suis inquiet. La situation est alarmante. Les agiles lecteurs de ce site pétulant auront évidemment tout de suite compris de quoi je veux parler : le retard que prend la commission sur la lutte contre le complotisme, créée en septembre dernier par notre vibrionnant président et père de la Nation. Intitulée avec sobriété « Les Lumières à l’ère du numérique », cette nécessaire commission devait présenter ses propositions à la mi-décembre.

Bon dieu, mais qu’attend-elle ?

Gérald Bronner, président et homme-torche de cet aréopage luminescent, a pourtant donné la mesure de l’urgence. Pour lui, Internet et les réseaux abritent un « marché cognitif dérégulé » (en français : un marché de l’information non filtrée par les experts). Certes, nous savions que des cerveaux fragiles étaient près à gober n’importe quoi. Mais, nous explique l’excellent Gérald, avec le numérique, ce sont désormais des légions de zombies décérébrés qui piétinent avec enthousiasme les plates-bandes du cercle de la raison. QAnon, illuminatis, anti-vax, anti-tout, sectes spermatiques, satanistes, etc. : c’est une gigantesque déferlante, un monstre informe qui va inéluctablement nous dévorer. On ne s’étonnera donc pas que les algorithmes des Gafam soient débordés. Il faut les aider, c’est une priorité absolue. Pour l’économie en ruine et la société en haillons, on verra après. On a d’abord une guerre à gagner, et ça ne va pas être de la tarte. On voit par là que l’ami Gérald est un grand Résistant. Il ne craint pas de se retrouver du mauvais côté du manche. Quand vous n’avez comme alliés que les troupes décharnées des Gafam et celles des frêles États, vous ne pouvez avoir aucune certitude. Le résultat sera incertain, c’est une guerre asymétrique.

Sur le plan théorique, j’aime bien l’idée de Gérald d’un « marché cognitif ». Bêtement, j’ignorais que la cognition était un marché mais Gégé, lui, sait, et il faut accepter de s’en remettre aux pros. Je n’ai pas encore lu son opus majeur, La démocratie des crédules, mais il est évident qu’il a dû enfoncer à cent mètres sous terre Platon et son allégorie de la Caverne. D’après ce que je comprends de sa thèse, les choses se présentent ainsi. Aimanté par la puissance numérique, le magma de débiles légers qui menacent le monde est composé de gens qui ignorent tout des biais et de l’auto-enfermement cognitifs. Des brêles, quoi. Mais nombreuses. En fait, innombrables. Ça craint.

Ainsi va le progressisme et son infaillibilité morale vêtue de probité candide et de lin blanc. Et c’est bien. Personnellement, je trouve que les progressistes n’ont pas tiré tout le potentiel de leur robuste doctrine. D’après moi, ce qui en découle naturellement, c’est une démocratie censitaire où seuls les bien-pensants auraient voix au chapitre. Ah ? On me dit que c’est en cours ? Mais alors qu’ils se dépêchent ! Continuer à nous accorder le droit de vote, à moi et aux multitudes, alors que nous risquons à tout moment de marcher sur une bouse cognitive ? Inacceptable. Ah ! l’apaisement que me procurerait l’avènement de cette nouvelle démocratie des Lumières ! L’éponge qui me tient lieu de cerveau trouverait avantageusement à se reposer.

En attendant, je reste lâché dans la nature, orphelin des propositions de la commission anti-Walking-dead. Que faire ? Comment évoluer sereinement dans cette jungle numérique remplie de crotales ? Eh bien, j’ai décidé de prendre le taureau par les cornes. Je me suis abonné au fil du site Conspiracy watch. C’est une sorte de proto-commission anti-Walking-dead, mais qui aide et qui agit déjà, elle. Son sémillant patron, Rudy Reichstadt, est d’ailleurs membre de la commission susdite, c’est une incontestable garantie.

On apprend plein de trucs sur Conspiracy watch, c’est très éducatif. Je viens de lire le papier d’un certain Philippe Corcuff sur la question du doute. Avec une limpidité tout universitaire (c’est imbitable) il pose ainsi que le « doute participe bien de la constitution de la figure de l’individu occidental moderne ». Ah ? Je ne serais pas aussi malade que cela ? Il poursuit, pédagogue (attention, ça va grimper) : « En témoigne un des premiers préceptes énoncés par Descartes : ”Ne recevoir jamais aucune chose pour vraie (…) que je n’eusse aucune occasion de le mettre en doute.” »

Or, s’interroge Corcuff (préparez-vous, sa chute est glaçante), « c’est là que ce doute est susceptible de révéler des pouvoirs envahissants, voire auto-dévorants. Où poser la limite suggérée par Descartes mettant en garde contre les sceptiques qui ne doutent que pour douter » ? (Je n’ai pas saisi où était la « limite suggérée » par Descartes dans cette citation, mais une fois encore : totale confiance aux pros).

Brr.

Auto-dévoré par le doute. Ça fout les chocottes, non ? On se croirait en Afrique, dans la peau d’un explorateur trop curieux finissant sa carrière au fond d’une marmite, entouré par des indigènes aux traits expressifs. Heureusement, Corcuff, l’agent de maîtrise qui mesure la valeur du doute, veille au grain. Son collègue du même service qualité, le castor junior de la pensée non oblique, Rudy Reichstadt, n’est évidemment pas en reste comme on va le voir. Ce site fait œuvre utile. J’espère qu’il est financé par mes impôts, c’est une sorte de service public. Assurément, des millions de citoyens scrupuleux doivent s’y précipiter chaque jour pour recouper leurs informations, lassés par les approximations des stagiaires occupant les services de fact-checking. Biden est-il reptilien ? (Non, c’est juste un démocrate âgé.) La terre est-elle plate ? (Non, Giordano Bruno a fait la démonstration de sa rotondité dans un article récemment publié dans Nature.) Poutine dresse-t-il vraiment des poulpes à l’attaque d’enfants occidentaux et de sous-marins de l’Otan ? (Sous investigation.)

Rudy nous offre une petite perle (la grosse vient après, patience) tirée d’un entretien qu’il a « accordé » (sic) à Google : « L’opinion est plus sensible, plus consciente du risque de désinformation, surtout après la Covid-19. Il y a quand même une prise de conscience globale, la population est moins dupe ». J’ai beau chercher, à part le fait que je ne permettrai jamais de faire parler l’« opinion » (Rudy, lui, peut, il en a les qualifications), je ne changerais pas une virgule à ce propos. C’est enthousiasmant, je me sens presque rétabli dans ma citoyenneté. Je me vois presque dans un restaurant (tout frappé d’interdiction que j’en suis) tapant la discute avec Rudy devant un os à moelle. Rudy, l’homme du doute conforme, serait-il en train d’établir avec moi, l’homme du doute des cavernes, une sorte de passerelle cognitive, de pont ? A voir. Les ponts ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît.

Rudy a aussi son rond de serviette au Monde. En mars 2020, il était abondamment cité dans un article (toujours en ligne) titré comme suit : « L’étrange obsession d’un quart des Français pour la thèse du virus créé en laboratoire ». Pour Rudy, ce phénomène s’expliquait par la « conjugaison d’une très grande méfiance et d’un profond analphabétisme. […] Une importante partie de la population n’a aucune conscience de son incompétence ».

Au fond, ce qui est épatant chez ces boursoufflures infatuées, ce n’est pas leur niveau d’hystérie ou leur mépris crasse envers leurs semblables en humanité. Ce n’est pas non plus leur duplicité. Pas davantage que leurs reptations poisseuses pour rester agglutinés à leur petit cercle et à sa cash-machine. Ce qui m’épate chez ces flamboyantes nullités, c’est leur sentiment d’impunité. Et accessoirement leur absence de prudence et de flair. L’Histoire est ainsi faite que, quand elle n’est pas tranquille – et elle ne l’est assurément pas aujourd’hui –, elle peut méchamment dépoter. Ces gens là vont, a minima, tanguer un chouia. Je n’ai certes pas la naïveté de penser qu’ils ne sauront pas se « réinventer ».

Mais qu’ils en rabattent un peu, même passagèrement, désencombrerait utilement l’univers.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires148

    1. apjbdm

      Très intéressant !

      Pour ma part je me suis amusé à chercher des documents anciens affirmant que la Terre est plate, et je n’en ai trouvé aucun antérieur au XXe siècle !!

      il faut croire que les savants et autres hommes avisés du Passé ont toujours pensé que la Terre est ronde car manifestement il n’existe pas de thèse contraire ! Je n’en ai trouvé aucune !

      Le premier à dire et à écrire que la terre est ronde s’appelle Parménide (VIe av JC),sachant que Parménide reconnaissait que cette idée n’était pas la sienne…

        1. Aristarkke

          Qui a mesuré la périphérie de la Terre avec une erreur infime, remarquable dans les conditions de son époque.
          Quant à la Bible, elle énonce depuis sa publication que la Terre est ronde et suspendue dans l’espace (inter-galactique)…

          1. Aristarkke

            Esaïe 40:22 où l’abbé Crampon, (version 1905 de sa Bible) parle de Dieu comme assis au dessus du globe de la Terre. D’autres traductions parlent du cercle de la Terre mais moyennant des notes marginales que le mot cercle peut aussi correspondre à globe ou sphère.
            Pythagore y était allé aussi de sa certitude et bien entendu Christophe Colomb ou tous les explorateurs nautiques façon Magellan.

            1. apjbdm

              Autre nuance de taille :

              Les Anciens n’avaient pas une conception Physique du Monde, comme nous, mais une conception anthropologique, que l’on appelle l’Ecoumène (Oekoumen).

              C à d, que pour les anciens une terre, un pays ou une île existait que si elle était peuplée.
              Quand ils parlaient de “limites du Monde”, il s’agissait des déserts de glace et de sable, des très hautes montagnes, là où l’Homme ne pouvait s’établir.

              1. Pheldge

                “Les Anciens n’avaient pas une conception Physique du Monde”, bon, bin faut demander à Aistarque, vu qu’il y était, dans l’Antiquité, et même depuis longtemps 😉

      1. Aristarkke

        “Parménide reconnaissait que cette idée n’était pas la sienne…”
        Esaïe a vécu essentiellement durant la second moitié du VIIIme siècle AD…

      2. Ba

        Oui, enfin, les feus de bibliothèques tout au long de l’histoire de l’humanité ont dû bien aider aussi pour que ne nous restent aujourd’hui principalement que de la science en carton et de l’histoire partielle et donc partiale.

  1. Reek

    Très bon ! C’est assez incroyable la portée de cet état. Il récupère tout, s’en empare, se l’accapare et le retourne contre nous.
    Le levier le plus puissant est la peur a chaque fois. Utile pour convertir le citoyen à la cause de l’état qui abrite l’intérêt de particuliers.

  2. Goufio

    Ressusciter le NKVD serait-ce une idée numérique de notre époque autrement dit préparer l’opinion au crédit social chinois mais à la française ?

    1. heli0gabale

      Au passage, on attend tous le moment dégustation :

      https:/ /twitter.com/Stephane_Ravier/status/1479528335264960525?t=I1pLllG4DIs4i5MMRJ3xnQ&s=19

  3. Mildred

    N’étant pas sûre de trouver quelque chose d’intelligent à dire à la fin, j’interromps ma lecture à la quinzième ligne pour dire que : “prêts à gober” eut été plus judicieux.
    Signé : Une pour qui le français n’est que sa quatrième langue parlée !

  4. heli0gabale

    De biens beaux billets cette semaine, on est gâté !

    Pour revenir à celui-ci, je prends connaissance de superbes termes digne du PCC comme “marché cognitif dérégulé”.
    Ça sent bon le centrisme d’enc*lé. Et puis ça en dit long sur la vie intérieure de ces néo curés, ils se prennent pour des êtres pneumatiques qui ont un accès direct à la Vérité Vraie.
    (on remerciera jamais assez Saint-Simon pour sa descendance idéologique de tarés illuminés)

    Ces enfoirés devraient savoir que ce n’est pas le doute mais la certitude qui rend fou.

    Par contre je ne suis pas du tout d’accord avec le terme de “démocratie censitaire”, ces gens là ne payent pas d’impôts, ils en vivent. Un genre de démocratie capacitaire avec entretien psychologique au préalable sanctionné par un pass électoral serait plus dans la lignée de l’enfilade actuelle.

    1. René-Pierre Alié

      “C’est la certitude qui rend fou”.
      Nietzsche, sors de ce corps !
      Soi dit en passant, je suis surpris de vous voir vous exprimer sous le pseudo d’Héliogabale, une sorte de cinglé, entouré d’eunuques et de travestis, qui a fini massacré et jeté dans un égout, avec sa mère.

      1. heli0gabale

        Je me demandais si quelqu’un allait tiquer ^^.

        Moi qui suis un millenial, je l’ai choisi parce qu’il est à l’image de l’esprit de ma génération : plutôt faiblard, plus ou moins homo, aveugle à la réalité à cause de son mode de vie, n’a jamais grandi, inconséquent, avec sans doute quelques problèmes mentaux, “socialiste”, s’invente des cultes,…
        Après ça reste un pseudo, je ne suis pas marié avec, peut-être que j’en changerai.

        Par contre, Phelge n’a pas tiqué à mon avatar, quelle déception !

        1. Pheldge

          ah, un millenial qui nous fait son coming out ! 😉
          Et l’image est trop petite, maintenant que je suis vieux – j’ai la carte, c’est bon – il me faudrait des méga loupes. Donc du coup, j’ai fait une recherche – de boomer bien entendu – qui m’a renvoyé vers un album de Roxy Music, dont je ne connais pas grand chose à part les tubes “more than this” , “Avalon” et la belle reprise de Lennon “Jealous guy”.
          C’est cruel* ​de me renvoyer ainsi à ma lointaine jeunesse, quand avec ma copine d’alors – j’ai perdu le compte depuis – nous nous trémoussions furieusement sur ces musiques New Wave.

          *un défaut de plus à rajouter à la longue liste d’aveux énoncée ci-dessus pa le millenial repenti, le genre de confession qui te redonne la fierté d’être boomer, en mode “tout sauf ça !” 😉

          1. heli0gabale

            Oui c’est bien Bryan Ferry de Roxy Music ^^.

            Niveau musique (voire art de manière générale), z’êtes quand même vernis les boomers, nous on doit se taper du RnB/rap/pop insipide vomi, remangé et revomi ad vitam dès qu’on allume la radio ou la télé. Heureusement que l’algorithme youtube sauve ceux qui veulent l’être de cette condition affreuse !

            1. Pheldge

              et c’est pire que ça : c’est foutu pour vous : les mêmes rengaines entendues des milliers de fois, sur produites, lissées à coup d’auto-tune et de beat detective, plus aucune humanité, aucun feeling …

              Le pire c’est que ça leur plait, aux millenial … quand l’événement musical de l’année, qu’ils plébiscitent, c’est un CD d’Orelsan ou d’Aya Nakamura, c’est à pleurer.
              Franchement, déjà les générations X et Y c’était pas brillant, mais là…. J’y avais échappé, mais depuis que je suis marié, j’en ai une quarantaine sous la main, je te dis pas la déception 😉

              Tiens pour la musique et les chansons qui se ressemblent. Rick Beato sinon a aussi sur sa chaîne,un contenu riche et instructif
              https://www.youtube.com/watch?v=nuGt-ZG39cU

              1. heli0gabale

                Il y a encore de belles choses aujourd’hui, Radiohead par exemple c’est toujours très bien.
                En plus récent, j’aime beaucoup Tame Impala : https:/ /youtu.be/DmmvZrBnQ4M

                Le problème c’est que pour trouver de très bonnes choses récentes il faut bien trop souvent aller dans les tréfonds de youtube.

                Pour Aya Nakamura, à mes yeux c’est exactement comme Tik Tok : je suis déjà trop vieux pour ça, je comprends absolument pas le concept.

                Orelsan j’ai jamais trop compris ce qu’on lui trouvait, apparemment il est sulfureux mais il me fait l’effet d’un Lionel Jospin aux cheveux longs.

                Je connaissais ce truc des fameux accords magiques (mais bon ça gène personne visiblement et ça marche).

                Je me tente à faire une prédiction rigolote, dans 20 ans on écoutera plus que de l’ASMR.

          2. Ours Blanc

            Roxy music de a New Wave…. C’est plutot du rock psychedelique (glam rock)) avec Brian Eno aux machines sur les premiers albums. Dernier album : Avalon en 1982 juste au balbutiement de la New Wave.

  5. Mildred

    C’est bien ce que je pensais, je n’ai rien trouvé de mieux que cette question :
    Rudy ne serait-il pas une sorte de doute en train ?

    1. Pheldge

      non, le “doute en train”, c’est MCA en train de se triturer les méninges, pour savoir s’il va arriver en retard, ou très en retard ! 😀

  6. ~~Tribuliste~~

    « conjugaison d’une très grande méfiance et d’un profond analphabétisme. […] Une importante partie de la population n’a aucune conscience de son incompétence ».
    Ah ben zut des décennies de régulation par le bas viennent de voler en éclat : les masses abétisées sont manipulables mais, depuis quelques mois, il apparaîtrait qu’en fait les idiots doutent.
    Et là le risque pour les sachants de se faire torgnoler affectueusement le museau devient réel.
    “Oh no” comme dirait le chat giffé :))

    1. Aristarkke

      *Une importante partie de la population n’a aucune conscience de son incompétence*
      Quel ingrat après tous les efforts déployés par l’Ednat pour aboutir à pareille situation !

  7. Higgins

    Je viens de comprendre pourquoi une majorité de retraités soutient la petite merde et le produit Pfizer. C’est Pfizer qui a créé le Viagra !!!

    1. Aristarkke

      C’est Pfizer qui a créé le Viagra !!!
      Par effet Serendip, cette création !!!
      Et il a déjà magouillé pour que le point de départ du brevet soit l’annonce officielle des nouveaux bienfaits de cette molécule et non celle où elle avait été présentée comme remède à des difficultés cardiaques…
      (3ans de bonus, me semble t il, ainsi encaissés)

      1. Aristarkke

        C’est pour faire semblant de ne pas avoir vu ce que j’avais joint juste au dessus???
        Pourtant avec ta jeune épousée, je t’imaginais concerné mais je peux aussi me tromper…

        1. Pheldge

          non, je venais de lire ton commentaire, donc je ne faisais que confirmer.
          Comme ça ça te donnera un bon prétexte pour demander à ton toubib de tripler les doses 😉

            1. baretous

              oui mais l’effet est vite vaseuxdilatateur. Il faut renouveler les doses et ce faisant on assiste à un effet secondaire: la débandade laquelle demandant beaucoup de repos.

              enfin moi je dis ça, je dis rien…

  8. Aleph

    La commission est un machin socialiste infesté de socialistes de la fondation socialiste Jaurès, il n’en sortira rien que de socialiste.

    Bronner (avec qui certains de mes proches ont travaillé) est fondamentalement honnête mais c’est plutôt un papillon attiré par la lumière et donc capable de s’aveugler, il n’a plus le temps de bosser à fond et s’est déjà fourvoyé avec les centres de déradicalisation.

    Son idée du marché cognitif est que les gens choisissent les idées parmi celles dont ils ont connaissance ou qu’ils sont capables de former, si bien que les idées sont en compétition, ce qui forme un marché où elles ont plus ou moins de valeur, et leur cote, c’est-à-dire l’adhésion qu’elles suscitent évoque assez bien l’engouement pour des titres financiers pour que l’image d’un marché soit parlante. C’est tout. Ce n’est pas complètement idiot.

    Personnellement, je pense que les humains sont aussi dominés par des passions plus ou moins conscientes qui ont un rôle majeur pour attribuer des valeurs aux idées, positivement ou négativement, indépendamment de leur efficacité à rendre compte du monde ou à proposer une voie pratiquable. Pensez à l’aversion suscitée par une idée “venue de l’extrême droite” avant même qu’elle soit examinée. Cela va au-delà des biais cognitifs habituellement cités, et ça s’apparente bien à un décalage entre une cotation financière délirante et un prix reflétant la valeur et le potentiel d’une société émettrice d’actions.

    Plus que la “Démocratie des Crédules”, on conseille “l’Inquiétant Principe de Précaution”, excellent.

    1. Dr Slump

      “Ce n’est pas complètement idiot.”
      Si.

      Ce n’est pas mon intention, mais au risque de vous offenser, cette idée est complètement idiote, et potentiellement néfaste si elle venait à s’imposer.
      Même si ce n’est a priori qu’une comparaison, cela reste une idée complètement conne. Les idées sont bonnes ou mauvaises, du fait de leurs effets bons ou mauvais, et cette idée qui veut dénoncer un marché des idées tout en en créant le concept même, est une perversion de la notion même de pensée. Typique d’une idéologie socialiste qui voudrait collectiviser même la pensée: de la merde en barre.

      1. René-Pierre Alié

        Bien au contraire. Il y a bien “un marché des idées”, avec des idées dont la cote monte ou descend, selon l’état de l’opinion.
        Cela ne veut pas dire que c’est “bien”. Cela est, tout simplement.

        1. Pythagore

          Oui, il y a bien sûr un marché des idées, et comme les idées ne correspondent pas tjs à l’idée que certains socialistes s’en font, il convient de contraindre, comme ts les autres marchés, que les socialo entendent contraindre car il ne correspond pas à leur idéal, e.g. démoniser le nucléaire au profit des moulins à vent.
          On pourrait aussi parler d’un marché de l’opinion.

          1. Dr Slump

            Marché de l’opinion, oui, je suis d’accord, mais pas un marché des idées, au sens de connaissance. La connaissance (cognitif) dont l’évolution résulte non pas de la vente de concepts, mais de la confrontation des idées au débat et à l’expérience réelle.

          2. Berdol

            Et il y a aussi un “marché” de la vérité, mais le coût d’accès à ce marché est prohibitif; aussi il est délaissé par les spéculateurs et ne concerne que les happy few qui n’en attendent pas un gain direct ni immédiat, sinon celui d’être moins con après qu’avant…

      2. René-Pierre Alié

        “Les idées sont bonnes ou mauvaises, du fait de leurs effets bons ou mauvais”. Et c’est bien sûr le Dr Slump qui décide de leur qualité…

        1. Dr Slump

          Non, ce n’est pas moi, c’est ce monsieur Bronner qui veut en décider, ce que je dénonce justement à l’appui d’Edmond.
          Inversion accusatoire et attaque gratuite de ta part, dire que cette idée est idiote n’implique pas que je veuille décider de la “qualité” des idées en général.

          Présenter les idées comme un marché est justement ce qui permet d’avancer… l’idée d’une autorité régulant l’évaluation et l’expression des idées. C’est rendre légitime l’abolition de la liberté d’expression, c’est rendre légale la propagande. En fait cette théorie est la conséquence mécanique du fonctionnement du système actuel, avec la presse inféodée à l’état et le monopole de l’ednat.

      3. Aleph

        Je ne pense pas avoir été compris. De même qu’une action peut avoir une valeur correspondant à une évaluation rigoureuse de la valeur d’une entreprise, et une cotation délirante du fait de spéculations, de même les idées peuvent avoir une valeur bonne ou mauvaise selon qu’elles sont pertinentes ou non, mais connaître une vogue plus ou moins forte complètement déconnectée de leur pertinence. L’intérêt de l’image du marché cognitif est qu’il essaie de prendre en compte la part irrationnelle, très imparfaitement à mon avis. Bonne journée.

        1. Dr Slump

          Justement, attention à ne pas confondre idée, au sens de connaissance, cognition, avec opinion, qui est un autre sens possible du mot idée. Je ne serais pas étonné que les zexperts présentés par Edmond fassent volontairement l’amalgame.

      4. sam player

        Pas con* la notion de marché des idées et le parallèle avec la bourse

        * j’aurais pu écrire «bonne idée » mais le Dr me serait tombé dessus 😀 et RPS aussi : qui suis-je pour qualifier une idée de bonne 😀

        1. Dr Slump

          Marché des idées? vite il faut réguler! faudrait pas que de mauvaises idées soient vendues à de mauvais esprits.
          Ou sinon y’a qu’à privatiser les idées. Le théorème de Pythogare est désormais ma propriété, toute personne qui l’utilisera devra me payer des royalties. Pareil pour la roue… 😉

          1. sam player

            Pour aller plus loin : des gens adhèrent à des idées et les soutiennent (voire cherche à les appliquer ou les faire appliquer: éoliennes, voitures électriques par exemple)) d’autres les rejettent (nucléaire)
            C’est comme en bourse : celui qui achète y croit, celui qui vend n’y croit plus…
            La régulation existe déjà (debunker, checknews)… c’est ton AMI (Autorité du Marché des Idées)

    2. Husskarl

      “. Pensez à l’aversion suscitée par une idée « venue de l’extrême droite »”

      On appelle ça une lobotomie gouvernementale.

  9. P&C

    Dans le cas de Montagnier et du virus made in labo, je crains qu’on ait du mal à faire une différence simple :
    ce n’est pas parce que Montagnier ait soutenu l’hypothèse du virus made in labo en se basant sur une étude indienne complétement naze que l’hypothèse made in labo doit être écartée pour autant.

    1. Arthur H

      Un prix Nobel de médecine lit un papier, à moitié merdique, se fait un avis et l’exprime… 2ans plus tard… il a raison.

      Peut-être qu’un prix Nobel de médecine peut avoir raison.
      Je suis terriblement choqué.

      Help, help; safe space, safe space 🙂

    2. Pythagore

      Si je me souviens bien de son interview chez France Soir, il me semble qu’il a étudié les pairs avec un mathḿaticien de ses connaissances et en a conclu que certaines pairs venaient d’autres virus, ou n’étaient pas classique. Jamais entendu qu’il cite une étude indienne.

      1. P&C

        Ah oui, le fameux matheux. Un mec qui cherche de la géométrie partout, et qui ne publie que dans des revues prédatrices (= revue qui ne fait aucune review, et qui publie n’importe quoi tant qu’on paye).

    3. Nemrod

      Suis pas Prix Nobel de médecine mais l’émergence potentielle du virus à Wuhan à deux pas d’un labo P4 qui étudie des Coronavirus de chauve souris m’incite à la méfiance …
      Quelquefois il vaut mieux sortir le nez du microscope, s’assoir et réfléchir…la vue est plus large.

      1. P&C

        Oui, mais faut encore le prouver.

        Or la technique de blasts sur courtes séquences utilisée par l’équipe indienne autrice du papier pourri en question est complètement naze.

        La solution à tout ce ramdam n’est pas moins de méthode.

  10. MCA

    Trop bon cet article, il ressemble furieusement à la politesse du désespoir.

    Quelle frustration que d’être conscient de la situation dans laquelle ces politiques nous maintiennent et de ne posséder aucun moyen d’action.

        1. durru

          “Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait”.
          Je refuse à la fois d’accepter leur supériorité ET de me rendre pieds et poings liés.
          Tant que j’ai des neurones en état de marche et que ma détermination est clairement supérieure à la leur, je continue. Car je ne sais pas de quoi demain sera fait.

              1. Pheldge

                ça dépend, si tu viens de Marseille, ça aide, pour être un savant, de même que d’habiter à Grenoble, pour être ingénieur 😉

        2. Berdol

          Il y a d’autres actions possibles sans aller se faire chier dans une manifestation entendre des braillards à la psychologie et l’enthousiasme de nouveau converti répéter les mêmes conneries sur l’air des lampions et sans espoir ni perspective d’avoir un effet quelconque sur les pouvoirs en place.
          Encore un peu de pression , et les idées concrètes vont germer dans la cervelle des contrariants

  11. Pythagore

    Très en forme, Edmond !
    Moi, qui prend un certain plasir au doute, il va falloir que je me fasse soigner de cette perversion.
    Mais bon je laisse à m’éditer ce proverbe indo-chinois du XVème:
    “Celui qui est certain d’arrivée à l’heure à son diner en ville, finit sous un camion.”

  12. Arthur H

    Au sujet de la censure, je vous partage une petite homélie:
    https:/ /www.youtube.com/watch?v=jTO2ZJ0eZas

    Lorsqu’une boite ne fonctionne pas et qu’elle cherche des subventions alors, le mieux, c’est de mettre en place des outils de censure car sur un mal entendu, ça peu rapporter.

  13. Jacques B.

    Intéressante émission avec Gérald Kierzek et Alexandre Jardin sur Sud Radio, ou entres autres remises de pendules à l’heure Alexandre Jardin explique comment la haute fonction publique met la main sur le politique, via la nomination des chefs de cabinet des ministres au point que les ministres, donc les politiques, ne maîtrisent à peu près plus rien du tout (à partir de la minute 24′) :
    https://www.youtube.com/watch?v=OuGxiT9oLhA
    La réalité de l’État profond version française…

    Je ne sais plus qui expliquait récemment qu’Édouard Philippe représente la quintessence de cette technostructure qui s’est emparée de tous les pouvoirs : haute fonction publique, politique, et grandes entreprises (Philippe est entré au CA d’une grande entreprise aussitôt après avoir quitté son poste de PM).

      1. Pierre 82

        Je n’avais jamais entendu cette anecdote, apparemment elle est vraie (j’ai vérifié sur internet, donc c’est vrai…)

        Je mets ça en parallèle – et en mode réflexe, chaque fois que j’entends parler de lépreux – avec l’attitude odieuse et profondément antichrétienne de l’archevêque de Luxembourg, Hollerrich, d’excommunier les non-vaccinés.
        S’il n’en tenait qu’à moi, je lui ferais recopier 100.000 fois Mt 8:1-4, Mc 1:40-45 et Lc 5:12-16.
        A la suite de quoi, je l’enverrais à pied à Canossa, les vêtements déchirés et le visage couvert de cendre pour implorer la miséricorde d’avoir à ce point trahi son sacerdoce.
        Je ne parle même plus de M Imbroglio, pour qui je pense parfois qu’il est dommage que le bûcher ait été aboli. Nos contemporains n’ont plus d’humour…

    1. durru

      D’un autre côté, il est gentil Kierzek, mais les médecins NE FONT PAS leur boulot, et c’est précisément le problème. Pas tous, bien sûr, mais dans une proportion proprement hallucinante.

      1. Berdol

        Et il a été largement coupable lui aussi, en tant que médecin de plateau dans l’hystèrie collective de l’année 2020. Il n’a évolué que récemment probablement du fait de l’état de l’hôpital public et peut-être aussi en raison du projet de vaccination des enfants

      2. Nemrod

        Oui et c’est lamentable bien que prévisible car leur mode de sélection les conduit à ça.
        Une seule tête doit dépasser pour peu qu’elle ai une mémoire d’éléphant.
        Et c’est comme ça que ces braves gens ont fait un truc incroyable au début : laisser des malades crever ( je pèse mes mots) sans soins.
        Partant de là tout les reste en découle et il ne vont pas se lever maintenant.

        Vous pouvez y ajouter mes chers confrères eux piégés en plus par leur rapacité : ils se gavent avec le vaccin et les tests et ne vont pas cracher dans la soupe non plus.
        Ils osent en plus chouiner qu’ils sont en “burn out”( Le Fig de ce mlatin)…ce qui est une bonne définition : faire un travail épuisant sans aucun sens.
        Et ben pas moi ; j’essaie de rester raisonnable et de conseiller mes patients dans cet océan de propagande funeste.
        Pas facile et surement dangereux…mais autrement intéressant.
        Je perd pas mal de blé ou plutôt je ne gagne pas ce que je pourrais mais j’aime pas les Audi et beaucoup les miroirs.

        1. Higgins

          Sur Linkedin, on peut voir une courte vidéo (1’40”) où le Pr Michaël Peyromaure, chef du service d’urologie à l’hôpital Cochin, explique les pratiques administratives en cours dans la structure hospitalière française. On doit pouvoir retrouver la séquence sur Public Sénat. C’est absolument édifiant. Il devient urgent de mettre à bas l’hydre administrative. Ça devient une question de survie.

    2. P&C

      Pire que des satrapes, car jamais responsables. Eux moins ceux là risquaient de se faire raccourcir s’ils géraient mal leurs provinces.

    1. Jacques B.

      Deux remarques :

      1/ ce que Raoult dit à la fin de sa 1ère intervention, à propos des contaminations juste après vaccination (phénomène des anticorps facilitants) : il en a parlé, avec à l’appui une graphique, dans sa vidéo publiée mardi dernier sur la chaîne YT de l’IHU : cela rejoint l’observation faite maintes fois dans des pays ayant massivement vacciné comme Israël ou le RU, où immédiatement on voit une flambée des cas (et des décès). Ce phénomène n’est pas assez souligné : des gens meurent à cause du vaccin

      2/ le titre de l’article de la Dépêche est juste scandaleux, je cite : Didier Raoult se lâche : “Est-ce que la vaccination sert à quelque chose ? La réponse est non”
      Il fait croire que Raoult rejette la vaccination en bloc, alors qu’il parle de vaccination générale, à savoir vacciner les gens qui ne sont pas à risques, ceux au-dessous de 55 ans en gros. Raoult ayant dit et redit qu’il était favorable à la vaccination des personnes âgées et/ou à comorbidités, il l’a même répété pour les frères Bogdanov.
      Je ne sais pas ce qui caractérise ces journalistes : la bêtise, l’incapacité à faire la différence entre bénéfice individuel et utilité pour maîtriser l’épidémie, ou la malveillance : faire dire à Raoult ce qu’il ne dit pas pour mieux le calomnier ? Ou les deux ?
      (même le tweet de TPMP est limite, d’ailleurs)

      1. De nos jours et compte tenu des pressions qui ont lieu de plus en plus, ne vous leurrez pas : les journalistes qui ont encore droit de cité actuellement ne sont plus que des putes, et généralement visqueuses. Les autres sont chômeurs ou classés complotistes. Imaginer que leur titraille mensongère serait le fruit de l’incompétence plutôt que de leur malveillance ou de leur putasserie est une faute de raisonnement manifeste.

        Tout ce que vous lisez maintenant dans la presse mainstream est de la pure propagande, rien d’autre.

      2. Aristarkke

        Ce phénomène n’est pas assez souligné : des gens meurent à cause du vaccin
        Franchement, ce n’est pas un phénomène très vendeur… 😥

        1. Jacques B.

          Le pire, c’est que ces morts sont étiquetés “Covid” – car ils attrapent le Covid du fait du vaccin… ils sont classés comme non vax, en plus, d’après ce que j’ai compris, puisque le vax ne date pas d’assez longtemps pour qu’ils soient considérés “vaccinés”.
          Ça donne un tableau compliqué, avec d’un côté des gens sauvés par le vaccin (protection d’environ 60-70% selon Raoult et d’autres sources), et de l’autre des gens tués par le vaccin, parfois étiquetés Covid, parfois morts de problèmes cardiaques ou autres. Sans oublier la facilitation de l’émergence de variants, par la vaccination massive en pleine épidémie.

          Je ne sais plus qui a dit (Perronne ?) que nous vivons le mensonge officiel et la manipulation de masse les plus énormes de l’Histoire : je suis pleinement d’accord. Le pire est que plus c’est gros, plus ça passe : la réaction des Français en dit long sur la crédulité, pour ne pas dire la bêtise, voire la méchanceté, de beaucoup…

      3. Pierre 82

        E tous cas, une chose est sûre: ceux qui ont mis des commentaires à la suite de l’article en question sont légèrement caricaturaux. Leur bêtise est assez affligeante.
        Quand je pense que jusqu’il y a dix ans, j’étais abonné à ce torchon. Seul point positif: ce journal est excellent, et sans doute le meilleurs pour allumer les barbecues.

        1. Citoyen

          “En même temps”, Pierre, La Dépêche, c’est du made in “Baylet” ….
          Compte tenu du personnage, faut pas en espérer des miracles … Ce que la lecture confirme au quotidien …

          1. Berdol

            Et ce torche cul est constant depuis sa création, ie 19e siecle. Radical socialiste franc mâcon , organe de propagande au service de la famille

            1. Pheldge

              entre La Dépêche, et Sud Ouest, vous êtes gâtés ! 😉 gamin, quand j’étais en vacances dans la région, mon grand père maternel, lisait l’Aurore, puis le Figaro. Moi, bien formaté par l’EdNat, je rêvais de l’abonner secrètement à l’Humanité, c’est dire si la propagande m’avait bien atteint !

        2. Mitch

          J’en ai lu quelques uns et effectivement c’est assez pathétique. Triste. Vraiment triste.

          Je pense que la fracture est irreversible. Sur ce sujet comme sur beaucoup d’autres.

          1. Pheldge

            on disait ça du temps de l’affaire Dreyfus, puis pedant l’Occupation, puis à l’Epuration … ça laisse des traces, qui s’estompent avec le temps.

        1. Pierre 82

          Raoult ne fait que dire que dans certains cas, il recommande le vaccin. Il ne me semble pas qu’il ait jamais parlé d’obligation. Il reste médecin (enfin médecin qu sens où on l’entendais jadis), et pour lui, la décision finale appartient toujours au patient.

          1. Jacques B.

            Bien sûr que Raoult ne parle jamais d’obligation. Il a dit au moins deux fois dont une récemment, que son modèle en matière de vaccination est le RU, où il n’existe pas d’obligation vaccinale. Raoult a toujours dit que la décision d’un traitement devait se faire par un accord entre patient et médecin. Il est infiniment plus respectueux de la liberté individuelle que ses confrères des plateaux TV et autres politiciens…
            Pour les soignants, sauf erreur il a dit qu’ils avaient intérêt à se faire vacciner du fait du niveau d’exposition, mais n’a pas parlé d’obligation.
            Sa position sur l’intérêt du vaccin chez les anciens se situe à un autre niveau, le niveau technique (balance b/r) qui doit venir éclairer le choix des gens.

            1. Pheldge

              ” Il est infiniment plus respectueux de la liberté individuelle que ses confrères” d’où ses problèmes avec le conseil de l’ordre.

  14. HAYD

    “le castor junior de la pensée non oblique”
    H16, on serait peu favorable à votre pensée que l’on viendrait quand même déguster avec délices ces perles.

    1. Pierre 82

      Ouais, mai du coup, c’est pas H16, mais bien Edmond Dantès qui a écrit le billet du jour. Un autre pseudo, donc je présume que c’est une autre personne, même si les styles sont assez proches.

      1. La gaffe

        A mon niveau intellectuel ce billet est inaccessible . J’arrive à en comprendre un peu le fond mais sa lecture m’est indigeste. La barre est trop haute. seuls les commentaires me permettent d’avoir quelques éclaircissements.
        Merci Pierre, sans le savoir vous me rassurez.

        1. Pheldge

          Edmond Dantès, et mon dentier, bref pour les sans dents comme aurait dit Flamby – que les vers rongent sa carcasse putride – 😉

  15. baretous

    les algues Ô rythme pour lutter contre le variant Ô Micron

    https:/ /www.ouest-france.fr/saint-pierre-et-miquelon/saint-pierre-et-miquelon-un-depute-agresse-devant-chez-lui-par-des-anti-passe-sanitaire-69e88e8e-718b-11ec-b5ba-8486ca5e3ca4

  16. Casuffit

    Limite hors sujet, mais trop bon : Comment les députés acceuillent Macron à Bruxelles : https:/ /www.youtube.com/watch?v=2Ln-Hs-D_3w

  17. olivier marliniski

    Vaccinés au volant, lisez bien les petites lignes de votre contrat d’assurance automobile. Dans les exclusions figurent “Les conséquences de l’usage de médicaments, drogues, stupéfiants et produits assimilés non ordonnés médicalement et de l’usage abusif d’alcool”. Comme les médecins ne prescrivent pas ce médicament expérimental, sauf bien sur oralement, c’est vous qui décidez de prendre vous même le vaccin et vous signez une décharge totale en cas de problème. Si vous avez un accident grave comme conducteur en relation avec les vaccins (malaise cardiaque, AVC, crise neurologique, etc…) avec des conséquences financières importantes, en toute rigueur, comme vous avez volontairement pris une substance expérimentale, connue de tout le monde pour provoquer des accidents cardiovasculaires graves, et que vous avez signé une décharge de responsabilité lors de la piquouse, vous tombez dans le cadre légal des exclusions et donc l’assurance peut tout simplement ne pas couvrir les dommages qui peuvent vite se chiffrer à des sommes importantes.

    1. Roanna

      Le poudé vient de prendre un terrible upercut direct au foie. Il l’a pas vu venir et a été terrassé sur le champ.Admis en soins intensifs sur les bancs de l’assemblée (cause lits supprimés) les pronostics vitaux sont engagés.
      Trois mois vont être justes pour se refaire une santé à moins qu’il ne passe à la trappe. Bon débarras!

      1. Roanna

        J’ai pas bien compris, lorsqu’on essaye de visionner la vidéo sous le lien

        https:/ /www.youtube.com/watch?v=2Ln-Hs-D_3w&ab_channel=OrtezSongo

        il n’y a aucun résultat et pourtant c’est le lien qui apparait lorsqu’on la visionne sous le lien donné par Casuffit c’est à dire

        https:/ /www.youtube.com/watch?v=2Ln-Hs-D_3w

    2. Pierre 82

      J’entends juste la logorrhée gauchiste habituelle, ce gloubi-boulga indigeste en forme de diatribe contre l’ultralibéral Macron…
      En plus, j’ai bien l’impression que cette chiasse date d’avant la crise covid.
      Est-ce qu’on parle de la même vidéo???

      1. Mitch

        Même remarque que Pierre. Je prends plaisir à voir un mec mettre des coups de lattes au Poudré, et l’expression arrogante et suffisante du Poudré est un repoussoir.

        Néanmoins, il y a tant d’angles d’attaques, et quand j’entends que le Poudré est un néo-libéral ca me fait bien marrer.

        Comment un pays qui bouffe 57% de son PIB (record des pays de l’OCDE) peut il être qualifier de ‘néo-libéral’?.

        Il y a juste que les dirigeants de ce pays sont de dramatiques incompétents, drivé par l’idéologie et non le pragmatisme, et comme ils ne peuvent admettre qu’ils se plantent, ils empilent de nouvelles solutions pourries aux solutions pourries existantes et ont transformé tous ces grands systèmes communautaires déjà défaillants en d’immenses tonneaux des Danaïdes, dont les trous sont toujours plus grands.

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)