Soulagement danois

Et c’est donc avec un vrai soulagement que j’ai appris le foirage total de Copenhague. Oh, bien sûr, il faut mâtiner son enthousiasme au vu de l’ardoise que nos politiciens laissent, et savoir lire entre les lignes pour bien comprendre que tout ceci n’est que partie remise. Mais un répit, même bref et partiel, dans la gentillesse agressive et moralinée des fluffies de combat, c’est toujours bon à prendre. Et ce serait dommage de bouder les pleurnicheries de Hulot.

Tout d’abord, le constat factuel :  quand on lit le titre des principaux articles que la presse consacre au non-événement (ou à l’événement de non-résolutions), on sent une joie modérée devant les accords obtenus de haute lutte.

Ainsi, Libération, qui avait tenté un titre « A Copenhague, la douche froide« , s’est ravisé sentant probablement qu’il ne fallait pas trop faire dans le pessimisme débridé, pour terminer sur « A Copenhague, un «accord» a minima« , ce qui est un délicat euphémisme, surtout par les guillemets sur accord. Car l’accord n’en est pas un, il n’y a pas de chiffres, personne ne s’engage vraiment, et ça mollassonne gentiment de tous les côtés.

Côté Monde, on prend là encore quelque peu des gants pour ne pas jouer la partition pessimiste trop ouvertement, avec un « Les écologistes dénoncent «un échec lamentable» » ; la protection des chevrons joue, là aussi, à fond les ballons, dans la catégorie « C’est pas nous qu’on dit ça, d’abord même que c’est les zécolos ».

Mais soyons clairs : ces deux organes, notoirement réchauffistes, se bouffent un peu les roubignolles à l’idée que, finalement, la réunion de Copenhague ne soit pas arrivée à mettre en place un vrai début de Gouvernement Mondial qui claque comme une paire de bottes cirées, avec taxe carbone à tous les étages, contraintes climatiques aussi fumeuses qu’impossibles à tenir, et, en prime,  une régulation de la finance mondiale histoire de payer tout ça.

On pouvait donc raisonnablement s’attendre à une présentation un chouilla catastrophiste de l’échec mou dannois : le fond de commerce de ces médias en dépend, et il est bien difficile de passer du mode « Copenhague va aider à sauver des millions de vies humaines, migrants climatiques compris, louez Gaïa et Al Gore est son Prophète » à « oui mais bon finalement Copenhague on peut s’en passer » sans risquer un claquage général des abducteurs dans un tel grand écart…

La crise est passée par là, et les bénéfices politiques d’une réussite flamboyante de Copenhague étaient largement dépassés par leurs conséquences économiques catastrophiques, au point même qu’une bonne grosse brouille entre les états devenait une excellente voie de sortie pour tout le monde.

Politiquement, en effet, obtenir des accords contraignants aurait rapidement posé des problèmes aux politiciens en ces temps d’emploi difficile, et de dépenses publiques pharaoniques pour tout juste arriver à maintenir un système bancaire vérolé par l’étatisme galopant.

Expliquer à sa population, au milieu d’une tempête de neige, qu’elle n’a pas d’emploi parce que la Terre se réchaufferait, peut-être, et que, peut-être, dans 100 ans, il pourrait y avoir éventuellement d’hypothétiques catastrophes difficiles à chiffrer, c’est, au plan électoral, assez peu rémunérateur.

D’un autre côté, expliquer à sa population qu’on n’a pas pu (snif, snif) obtenir le méga-accord en béton armé avec des chaînes, des clous, des pals, et des cilices à cause des autres états (méchants, méchants) qui ne veulent pas jouer le jeu, ça, c’est vendeur : on peut prétendre faire partie de l’Eglise de Climatologie, on en respecte bien les dogmes, mais voilà, on est embêté dans l’expression de sa foi par d’autres pays qui, eux, veulent continuer à polluer.

(car ici, je le rappelle, Ne Pas Signer Un Accord = Être Un Gros Pollueur, et toute nuance est impossible)

Finalement, il est particulièrement ironique de constater que les sociales-démocraties européennes et américaines auront été sauvées des vexations taxatoires d’enragés anti-capitalistes par … les Chinois, qui sont, selon la rumeur, sous régime communiste.

Pendant ce temps, Nicolas Hulot n’en peut plus de pleurer des petites larmes de crocodile (pas celui du Nil, protégé, mais le crocodile Prada ou Gucci dont on fait des sacs et les sponsors). Allé sur place pour montrer qu’il sait parler angliche et qu’il veut mener un combat contre ces salauds de pauvres qui veulent se sortir de leur misère par le travail, il est reparti du Danemark avec la rage au cœur, une grosse boule sur l’estomac, et, probablement, la furieuse envie de nous infliger un nouveau film bide cinématographique :

« Ce qui est consternant, c’est qu’on a bradé l’avenir de nos enfants ! On injurie le futur, le futur immédiat pour les pays du sud. Deux ans d’activité diplomatique pour en arriver là… On a manqué un rendez vous avec l’histoire ! »

Un rendez-vous avec l’histoire, les enfants, le futur, rien moins ! Au passage, si les écolos se trompent (ce qui semblerait de plus en plus être le cas, Climategate oblige), insister bêtement avec les contraintes idiotes de Kyoto pourrait fort bien mettre l’avenir de nos enfants en danger, et injurier le futur, le futur immédiat, de tout le monde. En tout cas, Nicolas s’entendrait probablement bien avec le délégué soudanais, Lumumba Stanislaus Di-aping, qui a déclaré, tout en nuances et en finesse d’analyse :

« C’est une solution fondée sur les mêmes valeurs qui ont conduit six millions de gens en Europe dans des fours« 

On comprend pourquoi, présenté comme ça, le Nicolas se tortille les bras en supination, implorant le monde de bien vouloir se flageller pour que Gaïa ne nous mange pas tout crus. L’autre Nicolas (celui qui crame du kérosène pour la République), lui, s’est donc pris une nouvelle claque, mais le service de communication de l’Elysée, moyennant quelques millions, est déjà au travail pour trouver une sortie honorable à ce fiasco. On leur souhaite bon courage (d’autant que c’est avec nos sous).

Bref, en un paragraphe comme en cent, Copenhague aura coûté un pont (plus de 300 millions, probablement), payés par des contribuables exsangues, et aura débouché sur un magnifique fiasco qui permettra de ne pas alourdir cette facture déjà salée pour le combat contre un climat qui n’a en réalité pas grand-chose à faire de nos agitations futiles.

Cependant, même s’il ne faut pas bouder son plaisir lorsqu’on entend le concert de pleureuses et de chouineuses qui ont tribune libre sur tous les médias, il ne faut pas perdre de vue qu’absolument toutes les (ex)actions possibles seront tentées pour mettre à profit la Peur Millénariste d’un cataclysme climatique pratique, pour transformer la bonne grosse inquiétude humaine en bon gros sous-sous sonnants et trébuchants dans les popoches des politiciens (et, incidemment, celles des chercheurs qui abonderont dans le sens de ces derniers).

Les théories des réchauffistes reposent sur des données bidonnées, des études partisanes, des papiers partiaux ? Le sommet de Copenhague aura quand même eu lieu. Ce sommet n’aboutit que sur du vent enrobé dans des promesses creuses ? Qu’à cela ne tienne, on aura quand même la taxe carbone, des contraintes industrielles irréalistes et des boulets supplémentaires dans la course internationale pour doter l’humanité d’un niveau de vie décent.

En clair : l’agenda des étatistes, qu’ils soient rouges, roses ou vert, ne sera pas altéré par une si médiatique confusion. Le moutontribuable sera tondu.

J'accepte les Bitcoins !

18HdfDipxtjpwSaFdsC7wK71gwRJt2K9B1

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires20

  1. Nick de Cusa

    La dernière : Wikipedia a été truquée en faveur du réchauffisme, entre autre par son administrateur William Connolley. Wikipedia, à laquelle vos enfants font confiance pour faire leurs devoirs, et que les journalistes utilisent comme source.

  2. Criticus

    ces deux organes, notoirement réchauffistes, se bouffent un peu les roubignolles à l’idée que, finalement, la réunion de Copenhague ne soit pas arrivée à mettre en place un vrai début de Gouvernement Mondial

    C’est évidemment ce qui est en jeu derrière l’alibi du pseudo réchauffement climatique. Un Jacques Attali ne s’en cache pas.

    Par ailleurs, l’amalgame entre le réchauffement climatique et la Shoah est insupportable. Il serait quand même bon que les défenseurs de la mémoire des déportés d’Auschwitz se bougent un peu pour que l’on cesse de les instrumentaliser à des fins idéologiques. C’est d’un grave irrespect pour les victimes.

  3. Coldstar

    Criticus >
    C’est évidemment ce qui est en jeu derrière l’alibi du pseudo réchauffement climatique. Un Jacques Attali ne s’en cache pas.

    Pour vous appuyer…
    Borloof a déclaré:
    « Je retiens un échec du système onusien »

    et Chantal Jouanno a déclaré:
    « Toucher à la souveraineté des pays avec un système de décision à l’unanimité, c’est presque impossible ».
    « Il saute aux yeux que le système de l’ONU, tel qu’il est, est obsolète ».

    En gros, le vrai enjeu politique de Copenhague n’est pas de contraindre les émissions de CO2, mais bien de mettre au pas les états qui n’adhèrent pas à l’agenda de nos technocrates, eux et leur concept obsolète de souveraineté nationale.

  4. adnstep

    « l’Eglise de Climatologie ». On l’avait déjà tous ressenti, que ça tenait plus de la religiosité que de la science, mais H16 a le don de trouver la formule qui tue.

    Il ne leur manque qu’un Jim Jones.

    Aussi, faire un grand raout réchauffiste quand l’Europe entière se pèle, c’était pas très malin : http://bit.ly/6wOGCE

    Même 20 minutes, ce nouveau phare du journalisme hexagonal, se pose la question : http://bit.ly/4oVqhg
    Les commentaires sont amusants à lire. Il semblerait qu’à fortes doses, la propagande provoque la création d’anticorps dans le corps humain. Un mystère de la psychobiologie ?

  5. Marie

    L’église de Climatologie : tout le problème est résumé là, en 4 mots.

    @Nick de Cusa : que les enfants se laissent prendre au charme de Wikipédia, passe encore, mais que de prétendus journalistes ne recoupent pas leurs sources…
    @Criticus : à force de sortir à tout propos « les heures les plus sombres » de l’armoire à clichés , rien d’étonnant à ce que les amalgames vaseux passent comme une lettre à la poste !

  6. LeTipex

    J’ai du mal a croire qu’il y ait encore des gens pour se faire des gorges chaude d’une catastrophe telle que celle-ci, en toute bonne foi et en étant persuadé de détenir la « vérité » face au méchants scientifiques.
    Qu’un magnat pétrolier débouche le champagne pour fêter sa victoire et le fait qu’il pourra continuer a amasser du pognon en mettant en péril le reste de la civilisation, passe encore, mais que des types qui n’ont rien a y gagner trouvent génial le fait qu’on continue à polluer a tout va, j’en perd mon latin.

    Le climategate n’existe pas. Ou du moins, aucune des lettre montrée comme « preuve » d’un « complot » « réchauffiste » (et moi qui déteste utiliser des guillemets) ne tient pas la route quand on connait la manière dont s’effectue une recherche scientifique.
    Quand à la parade idiotissime « Oh, il neige, donc le climat ne se réchauffe pas! Youpi, c’est une preuve que j’ai raison d’enfoncer ma tête dans le sable depuis trente ans! », je ne pensais même pas la retrouver quelque part autrement qu’ironiquement.

    1. @LeTipex : j’ai du mal à croire qu’il existe encore des gens assez naïf pour croire que le climategate soit exclusivement du fait des lobbys, alors que dans le même temps, les réchauffistes sont tous liés lourdement avec d’autres lobbys (Jouzel au CEA, la plupart des pétroliers comme BP ont financé les recherches de Phil Jones notamment, etc…). Quant au « climategate n’existe pas », l’important est de le répéter suffisamment souvent, comme un mantra. Ca finira bien par être cru.

      Enfin, pour votre gouverne, cela fait maintenant plusieurs dizaine d’années que tout le monde prévoit des catastrophes (100 ans, même, pour le NY Times), et … rien. Cela fait 40 ans que le Club de Rome prévoyait la peste, la famine, le choléra et la fin du monde et … rien. Cela fait 30 ans qu’on ne devrait plus avoir de pétrole dans 5 ans. Cela fait 50 ans qu’on va tous mourir dans une holocauste nucléaire dans 5 ans. Etc… Et je ne parle pas de Nostradamus.

      Bref, les catastrophistes ont toujours eu des stocks inépuisables d’horreurs pour l’humanité qui, sage, a toujours trouvé l’énergie pour s’en moquer.

  7. Monoi

    @Letipex, une catastrophe? Avez vous jamais dans votre vie vecu une catastrophe? Avez vous ne serait ce qu’un soupcon de debut de sentiment que vous dites n’importe quoi?

    Moi ce que je trouve catastrophique, c’est que des gens avec une incurie intellectuelle telle que la votre soient encore en position de nous casser les couilles.

  8. Hoho

    > en toute bonne foi et en étant persuadé de détenir la « vérité » face au méchants scientifiques

    Quels scientifiques ? Beaucoup sont des sceptiques !

    Au contraire, la plupart des « réchauffistes » qui nous bassinent avec ça dans les médias sont des journalistes et des politiciens.

    > mais que des types qui n’ont rien a y gagner

    Si nous raisonnions uniquement en terme de ce que nous avons a gagner, nous serions pour instaurer un taux d’imposition très élevé pour les autres et très faible pour nous, pour interdire ce qui nous dérange et légaliser ce qui nous plaît, etc.
    Bref, nous serions des socialistes.

  9. LeTipex

    @h16: Si on suivait votre logique, on rejetterait le e=mc² d’enstein sous prétextes que d’autres illuminés dans l’histoire ont prêchés que « tout est énergie » sans aucune base.

    Mon dieu quel inculture. Non, on n’aurait pas rejeté les équations d’Einstein tout simplement parce qu’elles étaient assorties de prédictions … qui se sont révélées exactes et maintes fois vérifiées. Chose que les bouffons du GIEC sont incapables de faire.

    L’histoire humaine est longue, il est bien sur qu’on peut trouver des idiots qui ont tout dis un jour ou l’autre. Ceci ne prouve pas que cette position est fausse si elle est reprise par des scientifiques. De plus, personne ne prêche l’ armageddon. On dis seulement que la civilisation telle que nous la connaissons va prendre un énorme coup.

    Vous ne prêchez pas l’armageddon ? La bonne blague ! Il n’y a qu’à regarder le petit film en ouverture du Cop15 pour se faire une idée ! Franchement, vous nous prenez pour des benêts.

    @Monoi: « Avez vous jamais dans votre vie vecu une catastrophe? » Hélas oui. Et vivant sous les tropiques, climatique qui plus est.
    « des gens avec une incurie intellectuelle telle que la votre » Qu’en savez vous? Que savez vous de ma formation scientifique, de mon métier, de quoi que ce soit?

    Vos écrits parlent pour (ou plutôt contre) vous.

    @Hoho: « Quels scientifiques ? Beaucoup sont des sceptiques ! » Et les créationnistes disent la même chose sur la théorie de l’évolution. Ayant eu l’occasion de rencontrer des scientifiques travaillant sur le sujet, j’ai croisé hélas peu de sceptiques sceptiques. Les média et les politiciens ne sont pas a l’origine du phénomène, ils ont réagit (comme d’habitude) très en retard par rapport à la communauté scientifique.
    « Bref, nous serions des socialistes. » Les opinions politiques, qu’elles soient de droite ou de gauche, ne devraient même pas ressortir dans cette conversation. Elle est une question de science d’abbord, et de sauvegarde de notre civilisation ensuite.

    Alors si la question ne doit pas déborder sur la politique, je crains qu’il ne faille surtout pas évoquer les taxes carbones et autres qui ne sont, elles que des décisions politiques alors que « science is definitely not settled. »

    Je ne suis a la solde de personne. J’ai vu de mes yeux beaucoup de conséquence du réchauffement, et je l’ai étudié. J’aimerai vraiment pouvoir croire aujourd’hui que tout ceci est un complot, cela serai beaucoup plus agréable à supporter. Mais franchement, cela équivaudrait à se voiler la face.

    Eh bien continuez à vous agiter. Moi, je peux vous dire ce qui va se passer : on va bouffer du verdisme à toutes les sauces, du réchauffisme dans tous les sens, votre pouvoir d’achat va continuer à dégringoler de taxes en ponctions, et … la Terre continuera de ne pas se réchauffer, de ne suivre aucune tendance prévue par les 2000 commerciaux du GIEC, et petit à petit, les khmers verts vont se dévoiler pour ce qu’ils sont réellement : des intégristes de Gaïa.

    Pendant que vous vous agitez sur vos chimères, 1 million de personnes meurent tous les ans de la malaria. Des millions de personnes souffrent du manque d’accès à l’eau potable. Des milliards, littéralement, n’ont pas accès à l’éducation de base, aux médicaments de base, et à une nourriture saine. Mais heureusement, grâce à tous nos efforts, tous ces malheureux n’auront pas trop chaud. Youpi.

  10. Monoi

    @Letippex,  » Hélas oui. Et vivant sous les tropiques, climatique qui plus est. » J’ignorerais le fait que des catastrophes naturelles liees au climat ne sont pas d’hier, mais vous osez comparer une reelle catastrophe que vous auriez vecu, avec les pitreries de copenhague? Effectivement, je ne connais rien de vous et pour tout vous dire, vous ne m’interessez vraiment pas, mais quand je lis vos aneries, je ne peux qu’atteindre la conclusion que vous faites partie de ceux qui osent tout.

    Vous avez vu des consequences du rechauffement qui n’existe pas? Bravo, moi j’ai vu des consequences du « climate channge » pas plus tard qu’hier soir (Ou peut etre que de la neige en Decembre, c’est plutot normal?).

    Pauvre naze.

  11. Flak

    ‘Franchement, vous nous prenez pour des benêts. ‘

    franchement, oui: c’est une constante chez les rechauffistes et socialistes froncais, ainsi que chez les liberaux US-CAN: ceux de l’autre camp sont soit des imbeciles, soit des ignorants, soit des gens malfaisants payes par les corporations.
    99.99% des lib-socs ne connaissent RIEN des fondamentaux conservateurs economiques.
    Sans parler des bisounours comme Tipex qui font l’impasse totale sur la strategie: vous croyez vraiment que les pays riches vont refiler du pognon pris a leur taxpayers a des dangers prototerroristes comme Cuba et Chavvie et ses potes? vous croyez vraiment ca?
    Vous croyez VRAIMENT que les lobbies et politiques que vous critiquez vont sauver la planete? vous les avez deja vu sauver quoi que ce soit? et dans ce cas vous preferez les dirigeants magouilleurs de droite, ou plutot les fascistes populaires de gauche?
    et si jamais, si jamais une mega catastrophe globale arrivait, vous compteriez sur eux pour vous sauver?

    d’autre part, je trouve que les rechauffeux ont les idees singulierement pas claire: vous dites que ca se rechauffe, on va tous mourir.On vous organise une grande conference.
    Et la vous faites quoi? vous ramenez tous vos potes punk qui n’ont pas ete invites, avec vos potes communistes et revolutionnnnaiiireuxx de touuus payyyys, et vous allez tout peter et boire des bieres et crier des slogans pour vous plaindre de tous ces salauds qui decident de votre sort.
    Bon alors, deja c’est marrant vu qu’ils sont la pour vous (taxer plus), a la suite d’annees et d’annees de lobbyinsme de vos potes chauffistes, mais comme vous etes la pour protester, eh bien protestons.Et alors vazy que je joue a l’embrouille avec les cordons de police.
    Les mecs ils sont casques, avec des matraques, et vous, avec tous vos potes hyper-constructifs, vous allez au fight avec eux.Et apres vous revenez chialer dans la presse que ouin ouin on s’est fait taper.Pourtant on voit vraiment bien sur les videos que les manifestant au contact avec la police font tout ce qu’il peuvent pour se faire taper.Et alors apres ils balancent des slogans aux flics et ouinouin vous etes des fachos.

    Et vous voudriez qu’on se rallie derriere votre banniere des gens les plus confus dans leur tete? vous voudriez qu’on ecoute des gens qui visiblement n’y comprennent rien en geopolitique, et en plus n’en ont rien a foutre?
    vous voudriez qu’on fasse confiance a des gens qu’on a PREVENUS que la seule solution politique au GW c’est de TAXER plus, de rendre la vie des PAUVRES plus dure, mais qui malgre ca continuent a penser que c’est pour le bien de la Terre que ca va etre fait, et bien fait ?

    et apres ca, ca vient prendre les sceptique pour des idiots.

  12. Flo

    Festif et citoyen?

    « Cette réunion était positive mais nous ne nous sommes pas laissés berner par les coquilles Saint-Jacques qui trônaient sur la table! »

    Extrait d’une interview de Pascal Hasting pésident de Greenpeace France après la rencontre à l’Elysée hier…

  13. Prométhée

    Je suis un peu étonné de la façon dont mes éminents co-commentateurs parlent de « réchauffisme », de « l’Eglise de la Climatologie », etc. En général, quand on parle de complots mondiaux, on a peu de chances d’être entendu.
    A bons entendeurs,
    Un gauchiste boboïsant qui le vit bien

    Qui parle de complot ? Les mots ayant un sens, vous interprétez – de travers – ce qui est dit pour tenter de faire passer un message qui n’est pas là au départ. Il n’y a nul besoin de complot de la part des réchauffistes. Une bonne grosse dose d’intérêts personnels bien compris, un peu d’incompétence, un piège abscons et une petite dissonance cognitive et l’affaire et jouée.

    1. Normal, c’est un fiasco, tout le monde le sait, et tout le monde sait aussi que ces histoire de réchauffement, c’est du bidon. Maintenant, il s’agit de refermer la parenthèse climato-hystérique qui s’est ouverte il y a 20 ans sans que trop de monde se retrouve devant la justice. Chuuuuuuuuut, quoi, chut.

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)