Quand des policiers cannibales mangent tout cru des gentils sans-papiers

Oh, juste avant le week-end, je tombe sur une petite polémique des familles ! Et c’est donc sur les sentiers de la croustillance et du rebondissement joyeux de sujets mal boutiqués que je m’aventure cette fois-ci. Comme il se doit, c’est à la presse qu’on doit ce nouvel exercice approximatif baveux de propagande citoyenne sur le thème éculé mais jamais épuisé de la République Sarkozienne Fachoïde.

Pour la Pignouferie de Presse du jour, il nous faut un sujet qui déclenche régulièrement les passions. Pour cela, il en faut un qui arrive à fédérer largement les associations subventionnées du Bisounoursland, les partis de Gôche qui protègent la veuve, l’orphelin, les syndicalistes casseurs et les députés absentéistes, et – last but not least – les médias nationaux sans qui l’ensemble du soufflé ne monte pas.

Pignouferies de Presse

Ce qui nous laisse tout de même une pléthore de trucs amusants à aborder, comme par exemple les chaînes de burger Halal (dont il semblerait qu’elles s’étendent, ce qui fera très certainement l’objet de la prochaine polémique).

Un autre thème, après les burgers sarrasins, c’est les résidents illégaux sans-papiers et les expulsions judiciaires violences policières habôminables.

Tout commence ici avec le squat, parfaitement illégal, d’une centaine de personnes à la Courneuve. Ceux-ci se sont fait, le 8 juillet, une première fois expulser (comme il est logique dans un pays qui, conformément aux Droits De L’Homme, respecte la propriété privée – article 17), et comme cela ne faisait guère parler d’eux – notamment à cause de cette méchante riche de Bettencourt et ce méchant trafiquant de Woerth – ils ont décidé de remettre le couvert le 21 juillet.

Ce jour-là, la police est à nouveau intervenue mais nos petits malins ont tout filmé. Et ils ont édité un peu la vidéo histoire d’enlever les sommations d’usages au mégaphone avant l’intervention policière, sommations multiples qui préviennent d’ailleurs que – force restant à la loi – il sera justement fait usage de la force contre les manifestants qui refusent de partir.

Ensuite, on obtient ceci :


Une expulsion à La Courneuve : des femmes se servent de leurs enfants comme boucliers

Et là, moyennant un petit buzz rapide sur internet, rapidement, les médias traditionnels s’emparent de l’ « affaire » : pas de doute, on est en face de vihaulensses phaulissières zorribles, et pas de doute, la République, qu’on croyait du Bisounoursland, se transforme chaque jour, sous les coups de boutoirs du führer Sarkozy et de son feldsmarschall Hortfeux, en Dictature Fasciste dignes des zeures les plus sombres de notre histoire.

Evidemment, de telles grosses ficelles ne passeraient pas sans le ripolinage efficace de journalistes habitués dans l’exercice. Chez Le Parisien, cela passe par exemple par des intertitres finement évocateurs (« Une mère et son bébé traînés par terre »), et une description de l’horreur :

Mais à deux minutes vingt, les images deviennent brutales : elles montrent une femme, son jeune enfant dans le dos en écharpe, extraite du groupe, tirée au sol par les pieds par un policier. Entre elle et le bitume, l’enfant est emporté et racle le sol.

Si l’on regarde la vidéo (en coupant le son, pour éviter les hurlements cinématographiques des femmes expulsées), on note (2:20) que la femme arrose copieusement de coups de pieds les CRS qui tentent de la cueillir, que c’est elle qui se jette en arrière avec son bébé, et que celui-ci, dans le dos de sa mère, est totalement caché jusqu’à l’intervention du policier. On note aussi que dès que l’enfant est vu, il est soulevé et mis un peu à l’écart de cette femme qui continue à ruer dans tous les sens.

On notera, dans cette vidéo, que l’expulsion semble concerner en premier lieu des femmes et des enfants. On s’étonnera d’apercevoir très fugacement les maris et compagnons de ces femmes, les pères de ces enfants, en retrait. On s’étonnera aussi de la réaction hystérique de ces mères devant des policiers alors que leurs enfants sont tout à proximité : un sitting « citoyen » et pas vraiment festif est le dernier endroit où j’emmènerais mes enfants surtout lorsqu’on sait qu’il va y avoir la police et qu’on sait aussi qu’il va y avoir une expulsion, qui a toutes les chances de tourner à l’épreuve de force. Et si l’on ne peut se séparer d’eux, on fera tout pour que toute violence leur soit épargnée, ou minimisée.

En fait, je rejoins ici la position qu’a prise dès hier l’Hérétique en présentant cette vidéo : non, il ne s’agit pas de violences policières. Oui, ils agissent ici, difficilement et dans un contexte humain très complexe, dans le cadre de la loi, et non, je ne trouve pas leur attitude scandaleuse : ils sont là pour faire appliquer la loi.

Or, si cette loi est inique (ce qui peut parfaitement faire l’objet d’un débat), ce n’est pas aux flics qu’on doit se plaindre. Les associations qui, actuellement, pleurnichent théâtralement sur cette vidéo devraient se faire fort de proposer des solutions concrètes pour résoudre les problèmes rencontrés – et j’insiste sur concrètes, hein. Les politiciens qui gémissent sur ces images ont tous, à un moment ou un autre, été dans la position de revoir les lois, de ne pas les voter ou de les faire abroger : ils s’en sont bien gardés.

Cependant, ce qui m’interpelle encore plus, ce sont les commentaires laissés au bas des articles de presse concernant cette affaire, articles dont l’indigence ou la fumisterie méritent le Label Pignouferies : de moins en moins de Français semblent dupes, et la proportion de personnes se posant essentiellement les mêmes questions que moi, ou que l’Hérétique, semble augmenter ou, à tout le moins, son expression dans les commentaires se faire plus fréquente : non, les policiers ne sont pas systématiquement les auteurs de violences indignes.

J'accepte les Bitcoins !

161nj2x3b5dgfRiWvZPxQMh9K5akCdegVF

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires35

  1. bruno

    sans etre particulierement wasciste, on peut qd meme constater que les expulses sont tous noirs, sans papiers, et ils considerent que la france les accueille mal. allez dans les pays d ou ces trublions viennent, et faites la meme chose, vous pourrez alors constater qu apres que la police locale vous ai mis une serieuse derouille voir pire, vous serez expulser du territoire, sans passer pas la case tribunal. et la bas tout le monde trouve ca normal, ici on doit rien dire mais en plus baisser notre froc et dire merci a sec. vive la francarabia vive la repoublik

    1. Bob

      Justement ils ne sont pas sans papiers et ont un job aux dires des assoces. Il y a simplement une pénurie de logements, à mon sens le problème majeur de ce pays, avant même l’ampleur du déficit.

      1. twins

        Ils sont sans papiers que l’ont condamne les négriers qui les emploient. si ils ont présenté des faux papiers qu’ils soient condamnés pour usage de faux papiers!

  2. corto74

    C’est un brin pénible ces liens commerciaux surtout quand le lien sous le mot « enfants » renvoie à un site qui titre:
    « enfants: Comparez parmi des milliers de marchands, achetez à bas prix ! »

  3. El Gringo

    « de moins en moins de Français semblent dupes »

    C’est incontestable mais, de là à ce qu’ils réagissent.
    Et même s’ils réagissaient, encore faudrait-il que leur réaction soit une vraie rupture avec le politiquement correct.

    Malheureusement, je crois bien que CPEF…

  4. fifou

    moui, violences policiers? si on coupe le son on voit que les policiers sont quand meme particulierement precautionnieux vu le contexte, je m’attendais a bien pire vu le buzz que ca a fait. Effectivement l’absence d’hommes parmis les sans-papiers fait vraiment mise en scene. Mais la polemique ne durera pas, n’importe quelle personne avec un minimum d’honnetete voit qu’il n’y a pas bavure et, au contraire, les policiers font correctement leur boulot (ca aurait ete different s’ils s’etaient mis a arracher les yeux des manifestants en jouant avec leurs flash balls pour relancer sur la discussion qu’on a eu a ce sujet)

    Par contre ca n’enleve rien au degout profond que j’ai du racisme de contoir d’Hortefeux et du populisme nauseeux de Sarko. Moi je propose la decheance de nationalite pour les elus d’origine etrangere coupables de financement illegal de campagne, detournement de fonds et complicite d’evasion fiscale!

  5. Yul

    moi cette vidéo et ces femmes hystériques, ça me fait fortement penser à une opération montée de toute pièce par l’ex-LCR/NPA. Ce ne serait pas la première opération dans le genre.

    Et l’on connaît la rigueur et la perspicacité légendaires de nos journalistes d’investigation.

    1. Flak

      euh non c’est un classique et c’est pas con vu qu’ils vont pas taper sur les gamins; jveu dire on peut pas leur en vouloir de tout tenter pour rester…par contre on peut en vouloir beaucoup aux medias et politiques de les instrumentaliser, et enormement au gouvernement de ne pas assurer le respect de la loi, ni de la justice, ni de la securite, de couter cher en plus de ca, d’etre couard et de manquer a ses devoirs systematiquement, de faire de la merde, de mal parler la france, de faire des fautes d’orthographe et en plus de s’auto-augmenter en faisant tout ca.
      La fRance d’aujourd’hui c’est une hierarchie a trois couches de connards, les connards des journaux et de la tele, les connards de la politique, et les connards du gouvernement qui sont carrement l’elite en matiere de mentalite de culs.
      Il faudrait au moins 4 pleines pages de photos de caca dans Le Monde ou Libe pour conchier convenablement ce pays de merde.

  6. scaletrans

    Toujours ce manque de… d’attributs masculins qui caractérise nos gouvernants. Il faut dire qu’entre les pignoufs de la presse et les ONG droadlhomesques pour certaines quasi officiellement dotées d’un sécateur, je ne vois pas ce qu’on pourrait faire: c’est trop tard, c’est foutu.
    C’est comme dans les révolutions: il suffit au départ de coller 8 ou 10 gus au trou, c’est à ce moment là seulement qu’il faut en avoir.

  7. Cambronne

    Mmm oui je trouve ça moche aussi. Je vais virer ça.

    Merci H16 Joseph Conrad Au cœur des ténèbres n’a pas fait mieux , nous sommes bien en France ?

  8. Yul

    Ne m’appelez plus jamais « France »
    La France elle m’a laissé tomber
    Ne m’appelez plus jamais « France »
    C’est ma dernière volonté

  9. Karizoc

    Et encore sur France Info ce samedi à 12h. « Une femme traînée à terre par des policiers. » J’en croyais pas mes oreilles !

    CPEF

      1. Doucefrance

        Il est, sauf très rares exceptions, impossible pour un esprit épris de lucidité
        d’écouter France Info, France Inter, France Culture (mis à part la musique),
        de voir France 2, France 3 ou TF1,
        de lire Le Monde, le Figaro, etc.,
        tous fondamentalement des systèmes de désinformation servant à consolider le travail de l’Education Nationale. Fabrication d’oeillères pour tous, éducation PolPotienne des masses, le totalitarisme mediatique maintient le bon peuple dans une ignorance crasse de ce qui est important.
        L’expression « Pignouferies de presse » est trop gentille. Nos journalistes ne sont pas des pignoufs, ce sont des commissaires politiques en mission commandée par les partis de gauche.
        La première citadelle à reprendre, tous les jours vigoureusement, rigoureusement, méthodiquement, est celle du discours.

  10. twins

    Que ces mères indignes soit poursuivis pour violences sur mineurs par ascendant ayant autorité et mises en danger de leurs enfants ; mediapart est très complaisant avec elles

  11. Yul

    « Oh non, pitié !
    Pas du Michel Sardou… »

    hahahahahaha !!!!

    « france info c’est de la merde. »

    clairement. trop contents de relayer ce genre d’info trafiquée. C’est pour cela que Sarkozy ne devrait pas craindre d’agir: de toute façon, qu’il agisse ou pas, les media de gôche inventent la répression dont ils ont besoin pour justifier leurs indignations de commande.

    1. Théo31

      C’est marrant, les degauche parlent d’un retour aux années trente. Ils devraient se renseigner un peu : le fichage systématique des étrangers (5 millions de personnes, c’est pas rien) à cette époque, c’est le Front populaire qui l’a mis en place, et une des personnes qui avait l’entière confiance de Léon Blum pour s’occuper de tout cela s’appelait René Bousquet, degauche notoire et fonctionnaire très zélé. Inutile de dire que le régime de Vichy n’a pas eu grand chose à faire par la suite.

      1. Flak

        la caracteristique du gaucho, en plus de se croire plus intelligent, est aussi d’avoir une bien pietre culture des fascismes tant décriés et de la facon dont ils arrivent.

      1. Harald

        12 des 17 ministres SFIO en 1940 flirtèrent de manière plus ou moins soutenue avec la collaboration. D’autres noms qui ont fait la une des journaux de la Vème aussi : Maurice Papon et René Bousquet. Robert Jospin, le père de Lionel en fut également parmi tant d’autres, comme Robert Hersant.

        1. Higgins

          Sur ce sujet, il faut lire « Un paradoxe français » de Simon Epstein chez Albin Michel. Voila un livre qui remet sainement les pendules à l’heure.

  12. Glockinette

    Ces gens ont parfaitement compris comment fonctionne le pays. On pleure un coup, on montre des enfants fragiles et innocents, pauvres de surcroit, donc victimes par excellence. Une fois le Bobo de Gôche ému, on exige: des papiers, un logement (assez grand et pas trop cher, bien entendu), une école pour les enfants, etc. Ca excite le côté faussement contestataire du de-Gôche, qui va les soutenir avec passion, se sentant investi dans une cause juste…
    Et le tour est joué.

    Sinon, H16, je vois que tes articles sont toujours autant percutants et agréables à lire. C’est rafraichissant.

    1. Laglute

      Et ensuite le Gaucho se plaindra d’un pouvoir d’achat qui se réduit, mais que vous voulez vous ma bonne Madame Michu, faut bien que l’impôt subventionne toutes les lubies de ces mêmes gauchos : on augmente donc les prélèvements…
      Remarquez les gauchos n’ont peut être plus de travail ( voir 1er paragraphe pour comprendre ) pour les payer, ces impôts : pas grave, y’a ka faire payer les riiiiiiiches !!!!

  13. sandy seleniac

    que vous le vouliez ou pas, on viendra toujours chez vous, avec ou sans papiers! quand vous aurez fini de nous rembourser la dette de l’esclavage, la colonisation et la neo-colonisation, quand vous cesserez de mettre des pantins a la tete de nos etats, de piller nos ressources, o ne viendra plus vous embeter.
    vos ancetres n’ont jamais eu besoin de visas pour nous voler. jamais vous ne verrez vos femmes maltraitees, molestees a ce point ici ou ailleurs.A votre avais ce sont des animaux? le redacteur qui parle de cris cinematographiques me dira s’il rirait sous la torture!
    Hypocrites, malhonetes, voleurs va!

    1. Rembourser la « dette de l’esclavage » ? Non mais et puis quoi encore ?
      a/ les dettes contractées il y a plusieurs générations par des gens sans lien avec moi ne regardent qu’eux.
      b/ les premiers esclavagistes furent les Africains pour eux-mêmes, et de loin. Remboursez-vous vous-même.
      c/ mes ancêtres n’ont rien volé à personne. Mais une chose est certaine : les racailles qui volent hic & nunc méritent une juste sanction.
      d/ parler de torture pour ce qu’on voit est du plus haut comique, et une insulte lamentable à ceux qui ont eu à en souffrir pour de bon.
      e/ il faut faire attention quand on manipule du poncif sans savoir, ça peut exploser au museau. La preuve.
      Lamentable troll ridicule.

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)