Quand le PS se prend le retour de bâton écolo

De temps en temps, et surtout lorsque les nuages noirs s’amoncellent, un bon gros LOL, ça fait du bien. On dit que ça compte autant qu’un steak. Je ne sais pas. En tout cas, ça compte assez pour un petit billet de blog. D’autant que là, il s’agit très clairement d’une atteinte gravissime à l’Ambiance Bisou qui devrait régner dans la République du Bisounoursland.

En République du Bisounoursland, tout le monde peut s’exprimer, à condition d’avoir des pensées positives. La liberté d’expression y est un pilier fondamental de la société, à condition de ne surtout pas exprimer des opinions qui fâchent, des idées qui peignent les gens à rebrousse-poil et qui donnent la mauvaise haleine. D’ailleurs, pour éviter les malentendus, on a interdit tout ça : vous pouvez donc dire ce que vous voulez, tant que vous êtes d’accord avec tout le monde.

La politique, en République du Bisounoursland, est une affaire d’humanistes pétris de bonnes intentions qui feront absolument tout pour le bien collectif, tant qu’il s’agit de s’ouvrir aux autres, tous les autres, à tout prix, de ne discriminer absolument rien ni personne.

En République du Bisounoursland, les évangélistes militants des partis politiques prennent la route et vont au plus près de leurs ouailles sympathisants pour leur vendretransmettre du merchandising ridicule la bonne parole : des préservatifs marqués « Le PS, c’est trop de la boule« , des tongs qui laissent des empreintes au nom d’un candidat quand on marche sur le sable, et autres calembredaines messages essentiels pour que tout le monde se mobilise, youpi. Youpi.

Egalité, Taxes, Bisous : République du Bisounoursland

En République du Bisounoursland, le gentil socialiste n’aime pas les patrons méchants qui payent toujours très mal leurs employés. Il n’aime pas la bourse, les spéculateurs et le capitalisme fou. Dans ce pays merveilleux, le gentil socialiste milite main dans la main avec le gentil écologiste pour un monde plus vert, plus rose, plus rouge.

Au passage, on notera avec lucidité que le mélange du rose, du rouge et du vert, ça donne du marron. Coïncidence ? Je ne pense pas.

Bref, en République du Bisounoursland, mener une campagne d’évangélisation politique sur le terrain, c’est surtout rencontrer des gens sympathiques, échanger des idées stimulantes, nouer de nouvelles complicités, étendre son réseau d’amis, c’est facebook IRL.

Choupinet, non ?

Et là, émoi dans toutes les rédactions ! Effroi, horreur, consternation, pleurs et tristesse fraisi-tragique !

En République du Bisounoursland, il y a quelques militants socialistes qui se sont pris une peignée par de méchants militants anti-progrès !

Ici, je vais faire un parallèle qui sera, on le conçoit aisément, une abomination pour tout Distributeur Officiel de Bisous.

Je vais noter que lorsque des syndicalistes de l’agriculture saccagent un supermarché ou répandent des fruits ou des légumes parfaitement consommables partout sur la chaussée, un ou deux journaux locaux retranscrit la nouvelle, tout au plus. Il n’y a aucune arrestation, la police assiste plus goguenarde que concernée, et s’assure surtout que personne ne viendra se mettre en travers des syndicalistes (« faudrait pas qu’il y ait un drame, hein »). Et quelques heures après, on n’en parle plus, du tout.

En revanche, lorsque des associatifs viennent saccager un bus à la con rempli de gentils socialistes et de leur attirail électoral dégoulinant de niaiserie, là, les rédactions nationales se lèvent comme un seul homme, la presse chauffe, les rotatives tournent alors comme l’Epson de Trichet ! La police intervient et fait six interpellations, pif, paf, d’un coup d’un seul !

Evidemment, le traitement, tant policier que médiatique, des deux événements ne doit surtout pas être mis l’un à côté de l’autre. C’est pas pareil ma brave dame, tout ça.

Mais le plus drôle est le motif des déprédations sur le bubusse des Jeunes Amoindris Socialistes : les militants (écologistes, agriculteurs, anarchistes) entendaient faire connaître leur colère contre le projet d’implantation d’un aéroport à Notre-Dame-des-Landes, projet auquel l’UMP est favorable, ainsi que … toutes les collectivités locales socialistes.

Roh. Zut de zut.

L’écologie, pourtant tendrement adulée par nos amis socialoïdes, est en train de leur pourrir leur joli bus ! Le durcissement des discours écolos, que nos amis socialauds n’ont pas été les derniers à prononcer, est en train de leur revenir dans le groin. Voilà qui est fort triste, et va provoquer une salve de larmichettes depuis les fédérations locales jusqu’à la Rue de Solférino où l’on ne peut pas tolérer ce genre d’attaques virulentes contre un monde qu’ils s’échinent à rendre plus doux et plus calin !

Au demeurant, il faut noter que les écologistes officiels — qui se désolidarisent bien sûr très très vite de ce petit mouvement d’humeur — condamnent fermement la violence : ce n’est pas karma-green compatible, les enfants !

Evidemment, à la suite d’un tel acte, les pauvrets ont été pris en charge par la cellule psychologique du PS national, dont l’équipe comprend bien sûr Benoît Hamon, qui s’est empressé de déclarer :

« Il est sûr que nous ne laisserons pas cette affaire impunie. »

Sacré Ben. Il nous fait bien rire avec ses grands airs ! Ça va vraiment donner quelque chose de chouette le jour où il passera la puberté ! Cependant, on souhaiterait qu’il soit aussi ferme contre les courageux qui détruisent et saccagent d’autres choses que des bus ridicules de ses petits encartés. On souhaiterait qu’il dénonce aussi fermement les agissements des casseurs syndiqués et autres preneurs d’otages encartés…

Dans la fine équipe de soutient psychologique pour les Bousculés de Nantes, il y a aussi Harlem Désir, qui nous explique sans frémir que, je cite :

« Aucun débat ne peut justifier l’intimidation ou la violence physique et verbale. »

On souhaiterait que ce tartufe ait les mêmes mots, la même fermeté, lorsqu’il s’agit d’autres violences, d’autres intimidations, dans d’autres débats. On attend ses indignations fort sélectives d’hypocrite assumé lorsqu’il s’agira de dénoncer les agissements du Syndicat CGT du Livre et autres dockers syndicalisés dans les ports les plus vérolés par cette gangrène de notre littoral.

Je vous rassure : ce jour là, Ben et Harlem auront poney.

Ce fait divers est une parfaite illustration du ridicule dans lequel baigne ce pays. Depuis la médiatisation jusqu’à l’action des militants casseurs, il n’y a rien à sauver. Bien sûr, il faut poursuivre ces trous du culs et évidemment, personne ne peut trouver son compte dans cette attitude lamentable. Mais ceux qui braillent contre ces comportements sont parfaitement hypocrites en ne choisissant que leurs petites misères et leur petit pré carré.

Et surtout, c’est une magnifique illustration de ce que peuvent donner des idéologies collectivistes poussées à leur terme : les gens qui ne pensent pas comme il faut seront contraints, par la force, de changer d’opinion.

Eh oui, cher PS : tu as, en nourrissant les écolos, semé le vent, et tu récoltes la tempête. Tu as tendu beaucoup trop loin l’élastique du principe de précaution, de l’action militante musclée, des oppositions pas du tout démocratiques. Maintenant, il te claque au museau.

Ça fait mal, hein ?

J'accepte les Bitcoins !

1MykkUc5MHS4vdjYqzmHufAW9c4XZQJneo

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires51

  1. Pascale

    « c’est une magnifique illustration de ce que PEUVENT donner des idéologies … »

    Ceci dit, bravo h16, pour vos billets dont j’attends avec impatience la publication quasi quotidienne.

  2. fred2vienne

    mouais, enfin le bruit des rotatives pour relater ce mini fait-divers est assourdissant par son silence surtout.

    Quand à comparer une dizaine (au mieux) de personnes qui saccagent une roulotte avec les revendications de producteurs (qui balancent leur produits propre à la conso mais qu’ils ne peuvent pas vendre!! super ça aussi dans le genre bisounours) contre l’abus des supermarchés qui les étranglent.

    Étrange comparaison en effet.

    1. A cette heure, il a 19 articles sur news.google.fr sur le sujet.
      http://news.google.fr/news/story?pz=1&jfkl=true&cf=all&topic=n&ncl=dm8aIZw7HTgVT4MFH5ng2bSrym6hM
      Il ne doit pas y en avoir 3 sur le sujet des agriculteurs qui saccagent un supermarché, arrêtent un camion, et déversent des pêches sur un bâtiment officiel.
      Donc si, la comparaison est parfaitement pertinente.

      « leur gentille production qu’ils ne peuvent pas vendre ouin ouin contre l’abus des méchants supermarchés » : lire mon billet d’hier et ses commentaires. On gagnera du temps.

      1. fred2vienne

        oui, vous regardez à l’instant T, mais je me souviens des interminables sujets aux 20h, où l’on voyait les agriculteurs en colère!!,
        la crise du lait n’est pas si vieille? 3-4 ans?
        alors que des carrioles de campagne du ps, c’est la première et ça participe au buzz, rien d’autre.

        Mais les protestation agricoles, elles, sont récurrentes sur des années. Qui a dit décennies??

        1. Et donc ? Si les causes durent depuis des années, les pb durent aussi depuis des années.
          Et vous loupez le point qui est que dans les médias, quand on en parle, c’est pour faire ce que vous faites, pleurnicher sur le sort des agriculteurs sans noter qu’ils détruisent les productions de leurs petits camarades.

      2. fred2vienne

        et vous, comme le PS ne pleurniche pas, vous faites du mauvais buzz, pour pointer du doigt, on ne sait quel détail ou relation entre les verts et le PS.

        1. Bah pardon, mais les déclarations de Hamon et Désir sont parfaitement officielles. Et le lien avec les écolos, c’est donné dans les articles sourcés. Vous avez lu ou vous trollez, juste ?

        2. Jean

          Effectivement la comparaison est légèrement déséquilibrée.

          H16 je suis souvent d’accord avec vos analyses, mais j’ai du mal à comprendre vos positions régulières sur les agriculteurs. Je ne peux que vous conseiller le visionnage de ce documentaire sur la situation de l’agriculture dans le monde, édifiante.
          http://vimeo.com/7893617

          1. Oh encore un joli film bien réalisé et scientifiquement équilibré.

            Je n’ai rien contre les agriculteurs. J’ai tout contre la PAC : elle leur donne l’illusion de s’en sortir et eux, comme des drogués au stade terminal, en réclament toujours plus.
            Et j’ai tout contre les cons qui ruinent les productions de A pour lutter contre B, un grand classique en France, grâce aux syndicats.

  3. Le Gnome

    Autrefois, il y eut des dirigeants communistes appelant à plumer la volaille socialiste.

    Je me demande si les écolos n’ont pas repris ce slogan, dicrètement.

      1. Général Bol

        Ni la marmotte, ni l’autruche d’ailleurs… On n’y voit rien ! (comme ils disent au Sénégal, en Irak, ou en Libye)

    1. Pascale

      Non, car le libéralisme prône que chacun (individus ou personnes morales) soit rémunéré en fonction de sa propre responsabilité face aux risques qu’il prend. Certaines banques ont été mal gérées : c’est de leur responsabilité et elles doivent en assumer toutes les conséquences sans faire appel à la protection de l’État (donc à l’argent des contribuables).
      On est loin du Bisounoursland.

    2. gem

      Zeus a tort, mais il y a un fond de vérité :

      le libéralisme c’est un pacifisme social, l’idée qu’il suffit de ne pas agresser politiquement autrui pour qu’il fasse pareil.
      Mais pas de bol, nos « amis » collectivistes ne jouent ce jeu là, eux. Même pas honte. Eux, ils n’hésitent pas à faire de la politique, c’est à dire la guerre avant qu’on emploie d’autres moyens. T’es pas d’accord ? on s’en branle, on est les plus nombreux, les plus fort, alors tu feras comme on a dit. Tu protestes ? koztoujours, on s’en branle, on a l’accès direct à ton portefeuille et on ne va pas se gêner pour s’en servir, c’est pour la bonne cause, promis juré et si t’es pas d’accord c’est juste que tu n’es qu’un salaud qui mérite de se faire claquer le beignet.
      Vu que tu ne votes même pas…

    3. Glam

      pointez tous du doigt Zeus, inculte et inattentif.
      le liberalisme n’est pas une ideologie, c’est une doctrine.
      Le socialisme n’est plus une ideologie, en fRance c’est devenu une religion.

      1. zeus

        On peut aussi dire du libéralisme qu’il est religion monothéiste.
        Comme la sainte prière de la main invisible qui régule les Bisounours.

        1. Une main invisible ? Où ça ?

          Tout à l’heure, il manquait une marmotte. Maintenant, tu nous parles d’un truc invisible.

          Tu as bu ?

  4. Pere Collateur

    Dieu se rit de ceux qui se plaignent des conséquences des causes qu’ils chérissent.

    Bossuet.

    On pourrait presque croire que ca a été écrit hier juste pour nous, aujourd’hui ^^

      1. Pere Collateur

        Et bien peut être que Zemmour est passé sur le forum de la bulle immobilière et qu’il y a lu des posts d’un certain pajala…
        C’est là que j’ai vu pour la première fois cette citation que j’ai trouvé tellement vrai ^^

  5. Aurélien

    Ce tabassage est d’autant plus débile et dégueulasse qu’au moment des élections régionales, quand l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes était LE sujet des débats pour les Pays de Loire, les écolos s’étaient bien pacifiquement assis sur leurs idéaux pour quelques sièges de conseillers et la vice-présidence du CR grâce à leur alliance avec le PS.

    1. kathan

      +1

      Cet aéroport est un gouffre financier sans intérêt, l’aéroport actuel étant loin d’être saturé. Ce projet n’a d’autre but que de laisser libre cours à la mégalomanie du dignitaire socialiste local, Jean-Marc Ayreau.
      C’est d’ailleurs assez marrant, sinon triste, que l’on fasse tout pour empêcher les gens d’obtenir un terrain à construire en Loire-Atlantique sous prétexte écologique mais que dans le cas présent on passe outre les lois pour bitumer des hectares : il a fallu une exemption au grenelle pour permettre le projet.
      Tout ça au nom du çavacréerdelemploi alors qu’un collégien peut prouver qu’il n’en sera rien.

      1. douar

        Oui, mais l’idée est de grouper les aéroports d’Angers, Rennes, Lorient afin de’avoir une taille critique, qui permettra d’avoir des lignes régulières et à prix compétitifs vers les autres destinations européeennes. Pour qu’il y ait développement autre que local (je rigole), il faut que les entreprises aient accès à l’international. Dans le cas contraire, elles ne viendront pas s’installer dans la région, elles iront à Paris, Lyon ou Lille. Quant à l’argument de bitumer des hectares, cet aéroport est prévu à cet endroit depuis près de 40 ans… Pour une fois que les pouvoirs publics avaient planifié intelligemment quelquechose.Evidemment ça coûte, mais si ce n’est pas fait, on aura droit à la décroissance joyeuse.

        1. Et si c’est fait, ça va vraiment coûter et la décroissance, on y aura droit de toute façon. Au fait, est-il prévu de fermer les aéroport de Nantes-Atlantique et de Rennes ? Je ne crois pas.
          Je peine à voir le gain.

        2. kathan

          Seul l’aéroport de Nantes sera fermé, la piste restera utilisée par l’usine Airbus. Les autres aéroports régionaux resteront ouverts. D’ailleurs c’est logique car la véritable raison de ce projet, c’est de supprimer les nuisances sonores des avions survolant Nantes. Seulement c’est pas de gauche de dire que l’on délocalise chez les ploucs pour faire plaisir aux vieux riches de Nantes donc on sort l’argument économique – de toute façon personne n’y comprend rien, surtout pas les politiques. Et qu’on nous monte en mayonnaise la grandeur du hub international à faire pâmer Heathrow et Roissy, qui fera de Nantes l’égal de New-York. Le quidam un brin critique se demandera bien pourquoi y aurait-il plus de rotations qu’avec l’aéroport actuel, et que peut-être faudrait-il commencer par baisser les impôts finançant des projets foireux si l’on veut attirer des entreprises. Qu’il se taise. Le camarade Ayrault a proclamé que les entreprises viendront, donc elles viendront, ou sinon… sinon on fera de la mauvaise allocation de capital et de croissance négative (non pas décroissance tututut) comme d’hab.

  6. infraniouzes

    Dans la République du Bisounoursland, bourrée d’humanistes pétris de bonnes intentions, j’ai longtemps cherché quel pouvait être le métier qui trouve grâce aux yeux des socialos-cocos-démagos-verts, qui permet de s’enrichir en toute légalité, d’être invité dans tous les salons parisiens de gauche etc. sans être lynché avant même d’avoir ingurgité le premier petit four.
    A part élu (de gauche), journaliste ou écrivain bien-pensant ( de gauche) et fonctionnaire ouvertement ou discrètement encarté… à gauche, je n’ai trouvé qu’une seule profession bénie des dieux; celle de .. marchand d’art ! C’est LA profession qui fait saliver et rêver tous les bobos de la rive gauche et même au-delà. Pensez donc, on y retrouve en vrac; le pépé d’Anne Sinclair, le papa de Fabius, Pierre Bergé le mécène de la Gauche et d’autres que j’oublie.
    Donc cher amis qui cherchez pour vos enfants (détruits par l’EN) une formation conduisant à un merveilleux métier avec débouchés assurés et fortune (bien acquise) à la clé: choisissez celle de MARCHAND D’ART. La France a besoin de vous, elle vous en sera reconnaissante.

  7. kelevra

    le pitoyable de l ecolo comme du socialo c est la morale a geometrie variable, l affaire de notre bon zami DSK en est le couronnement supreme.
    mais il y a d autres sujets au hasard les eoliennes. oh c est beau c est bien mais bon a chaque projet une association ou plus d ecolo s opposent fermement a l installation car en fait c est moche ca sert a rien et bon ca serait mieux plus loin. dans la meme veine, vous avez les centres de traitement des ordures menageres comme celui de la region marseillaise. on pourrait multiplier les exemples a l infini.

    1. Pascale

      Et en plus, ça fait du bruit, ça tue les oiseaux* et ça produit de l’électricité quand il y a du vent et à un prix exorbitant.
      *et quand elles seront installées en mer, on se sait pas encore les conséquences sur la faune marine, sachant que l’eau est un excellent conducteur des ondes sonores. Ça m’étonnerait qu’un champ de milliers d’éoliennes qui tournent ensemble soit un paradis sonore pour les poissons.

      J’avais lu il y a quelque temps, je ne sais plus où, qu’un des plus important fabricant d’éoliennes appartenait à la famille d’un membre haut placé du PS …

  8. daredevil2007

    « ce jour là, Ben et Harlem auront poney »

    Désolé, Hash, mais je n’ai pas compris cette phrase. Une petite explication détaillée, plzzz ;)

  9. Trubli

    « Certaines banques ont été mal gérées : c’est de leur responsabilité et elles doivent en assumer toutes les conséquences sans faire appel à la protection de l’État »

    aha MDR !

    Ce sont les laissez fairistes qui nous on expliqué que la séparation des banques de dépôts et banque d’affaire c’était mal, que le gouvernement n’avait pas à réglementer ça. Résultat on a aujourd’hui des banques universelles qu’il faut tout le temps sauver car sans cela nos économies partent en fumée.

    Bonne journées les abeilles mandevilliennes. J’espère que le frelon asiatique ne vous a pas tous bouffé.

    Mesdames, messieurs, l’altercomprenance dans toute sa splendeur.

    Les libéraux disent donc qu’il faut que les banques assument toutes les conséquences de leurs actes. L’état ne les laisse pas, collectivise les pertes, et sauve les banques fautives. Conclusion : c’est de la faute aux libéraux.

    Pour ta gouverne, trollichou, la banque Lehman, celle qui a foutu la merde en 2008 était une banque d’affaire seulement, parfaitement séparée, sans dépôts. Donc non seulement, séparer les banques pour le fun, c’est interventionniste donc néfaste, mais en plus, ça n’empêche rien.

    Enfin, si tu lisais ce blog au lieu de venir baver un commentaire idiot, tu saurais que des solutions pour des faillites bancaires ordonnées, ça existe : les banques sont sanctionnées, et le déposant, innocent, non.

    1. Stéphane

      Je ne crois pas que nul n’ait dit que la séparation banque de dépôt / banque d’affaire était pour empêcher les unes ou les autres de faire faillite. Elle sert simplement à répartir les risques convenablement entre tous les acteurs.

      Les « banques universelles » d’aujourd’hui permettent à des banquiers peu scrupuleux de faire du leverage en bourse en jouant les économies de Mme Michu, dont le compte courant est rémunéré à 0.5% par an, et à se payer des bonus mirobolants. Et si les banquiers se plantent, Mme Michu perd ses économies. Elle a assumé un risque sans en recevoir les bénéfices, mais en subit les conséquences. Ce n’est pas correct.

      Si une banque fait faillite, elle doit couler, banque de dépôt ou banque d’affaires. C’est une toute autre question, celle de la responsabilité des preneurs de risque face à l’échec. Et là encore, dès qu’on a le coton ouateux de l’Etat, toutes les règles du jeu sont faussées.

      Autant jouer à la roulette russe avec un Glock.

  10. simple citoyen

    Au passage, on notera avec lucidité que le mélange du rose, du rouge et du vert, ça donne du marron. Coïncidence ? Je ne pense pas.

    Tu éxagères! LOL! Merci H.
    Cela dit, moi qui suis daltonien, je suis allé vérifier. C’est vrai et pas vrai. Tout dépend des proportions. D’ailleurs si tu mets deux parts de rouge et une part de verts, ça donne du brun… étonnant, non?

  11. Marco33

    J’aurais dit brun pour le mélange des couleurs moi aussi !
    Mais vos articles, h16, sont un régal!!!!
    En fait, il y aurait de quoi devenir dépressif, mais le rire et la dérision évitent de sombrer!
    J’aimerai connaître vos impressions sur l’affaire DSK, mais j’ai bien peur qu’oser écrire certaines choses ne vous valent des ennuis….

    1. HussardBleu

      L’affaire DSK…. un ami m’a fait passer un lien avec un pitch auquel je n’aurais guère songé… l’hypothèse est farfelingue, mais après tout, Goldman Sachs vient bien d’engager un Avocat célèbre, artiste spécialiste des affaires de fraude….

      http://www.voltairenet.org/Obama-la-guerre-financiere-et-l

      http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/etats-unis/201108/22/01-4428026-le-pdg-de-goldman-sachs-engage-un-avocat-repute.php

  12. Harald

    Ces jérémiades socialaudes qui fustigent l’insoutenable violence des zécolos qui pourtant se sont contentés de procéder, selon les termes désormais consacrés, au démontage de la caravane du parti à la rose, des pleurnicheries donc sont écœurantes. Quel chemin parcouru en 40 ans quand je repense à ma première campagne électorale en 1981. Nous collions de nuit et régulièrement nous faisions le coup de poing contre les cocos. Merci aux eunuques à la rose, merci aux tarlouzes de l’UMP qui ont tout fait pour déviriliser tout ce qui pouvait ressembler de près ou de loin à un homme dans ce pays.

    Allez, un peu d’Hérodote pour se souvenir, conseils de Cyrus à Crésus :

    « Pardonnez aux Lydiens ; mais, de crainte qu’à l’avenir ils ne se soulèvent, et qu’ils ne se rendent redoutables, envoyez-leur défendre d’avoir des armes chez eux, et ordonnez-leur de porter des tuniques sous leurs manteaux, de chausser des brodequins, de faire apprendre à leurs enfants à jouer de la cithare, à chanter, et les arts propres à les rendre efféminés. Par ce moyen, seigneur, vous verrez bientôt des hommes changés en femmes, et il n’y aura plus à craindre de révolte de leur part. »

    Hérodote – Histoire, Livre I, chapitre CLV

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)