Parlementaires Festifs & Presse « Citoyenne »

Ouhlala gros malaise ! Au pays des bisous s’est glissé une grosse louchée d’heures les plus sombres de notre histoire ! Alors que de gentils citoyens voulaient donner à tous la possibilité de participer directement à l’élaboration de la loi, de méchants parlementaires acquis à la Beuhête Immeuhonde se sont mêlés au troupeau à la foule pour détourner le sens profond de l’action entreprise. Populisme et carabistouille, tout ceci ne sent pas bon !

Cette affaire, je vous l’accorde, est un peu confuse mais l’émotion qui m’étreint m’oblige à retranscrire les derniers événements avec une certaine fébrilité. Reprenons calmement. Tout commence il y a quelques mois lorsqu’un groupe de jeunes qui en veulent et qui ont la niaque et qui y comprennent quelque chose aux technologies modernes des lolcats sur internet ont décidé de lancer un site web participatif, évidemment citoyen, parfaitement synchrone avec la République et en prise directe avec la démocratie. Ce site permet aux internautes de venir donner leur avis, leur ressenti au niveau du vécu, leurs idées, de filer des éléments de réflexion aux parlementaires qui entendent pondre des lois (et qui viendront bien évidemment sur le site, nombreux, pour discuter de tout ça avec le citoyen). On imagine d’ici les débats frémissants d’innovations et de propositions de lois toutes plus finement ciselées les unes que les autres au milieu d’une joie communicative de citoyens bouillonnants d’idées pour légiférer ici et là, avec de vrais morceaux de parlementaires dedans. Miam.

Citoyenne et Festive, depuis 1789

L’idée, technobranchée et médiatiquement compatible, est follement intéressante et, comme de juste, tout de suite repérée par plusieurs élus, dont (tadzam !) Marion Maréchal-Le Pen, élue Front National.

Gloups.

Immédiatement, l’initiative citoyenne n’est plus aussi festive. À la nouvelle qu’une telle abomination rejoignait les rangs des autres partis impliqués dans la réalisation informatique, André Chassaigne, le courageux député du Parti Communiste (oui, ça existe encore), a pris ses jambes à son cou et a décidé de ne surtout pas venir ; et puis, le combat de la bête immoôonde, du fascimse, et des heures les plus sombres, ça ne passera pas par lui, il a piscine juste à ce moment là.

Le Président Des BisousD’ailleurs, la machine médiatique est tout à fait adaptée à combattre les vilains et les méchants et s’est empressée de prendre le relais de l’élu défaillant. À peine les octets du site Parlement & Citoyens étaient-ils électrisés que tout ce que compte le pays de rédactions vigilantes se dressait comme un seul homme pour faire connaître au monde médusé l’évidente tentative de noyautage de la noble initiative par le vilain petit canard boiteux de la politique française. Et voilà que Libération titre sans ambages « Le FN cannibalise le lancement du projet Parlement et Citoyen » ; et voici que Le Monde n’hésite pas et explique sobrement l’erreur dramatique commise par les citoyens-internautes trop naïfs : « Quand un projet « citoyen » ouvre sa porte au FN » Ouf, tout va bien, les phalanges progressistes attentives ont transmis le message, le peuple est au courant, il saura maintenant comprendre que, derrière l’idée, au départ intéressante, de le faire participer aux débats, se cache maintenant le serpent du facimse et du nazimse (voire plus si affinités).

On ne peut cependant s’empêcher de penser (c’est un gros mot, mais il faut en venir à ça, parfois) qu’il est très étonnant que tant d’électeurs Front National soient ainsi, systématiquement, stigmatisés par ce type de presse. Je ne parlerai pas de la nature pourtant banalement socialiste des propositions régulièrement portées par le Front National, puisque même s’il avait une ligne ouvertement bolchevique, le passé Lepéniste du parti lui assure à tout jamais le dégoût et le rejet des élites journalistiques et politiques du pays. Je m’attarderai en revanche sur le traitement bien particulier qui est réservé à ce parti-là en particulier. Le PCF participe généreusement à ce projet participatif, parlementaire, démocratique, citoyen et internautique et pourtant, Libé ne titre pas que le dernier bastion d’une idéologie mortifère tente un noyautage ou une cannibalisation.

Selon le journal même, la question se poserait spécifiquement pour le FN parce que, comprenez-vous, la fachosphère (terme pudiquement tenu à distance par des guillemets pour éviter la nausée, je suppose) pourrait faire une OPA sur le projet parce qu’elle est très active sur Internet. Tout le monde sait ça, voyons. Et selon le même journal, tout ceci est à relativiser parce que bon, tout le monde sait aussi que « collectivement, tous les autres partis représentés sont plus forts qu’eux donc il y aura un équilibre. » Le collectivisme qui combat le collectivisme, c’est mignon tout plein.

Egalité, Taxes, Bisous : République du Bisounoursland

Bref : d’un côté, tous les partis adoubés par la presse, propres sur eux, sont évidemment, parlementairement et démocratiquement pour une telle initiative citoyenne. De l’autre, le Front National, qui n’a pas reçu le feu vert de la presse ni des partis démocratiques, parlementaires, républicains et tout le tremblement, lui, n’est pas trop le bienvenu parce que vous comprenez, c’est un parti différent. Même s’il est régulièrement présent aux élections, même s’il joue complètement le jeu démocratique jusqu’au bout, même s’il est pile-poil dans les clous que la loi lui impose, pour le reste, il pue un peu du bec, donc bon, on n’en veut pas. Pour cette presse et ces partis, c’est Démocratique Mais Faut Pas Pousser, en quelque sorte.

La liberté d’expression, l’égalité en droit, tout ça, ce sont des trucs réservés aux gens biens. Il faudrait être un salaud de libéral pour laisser les gens s’exprimer, hein !

Et puis… Et puis, il faut bien dire que toute cette opération est fort louche, finalement. Regardez : il s’agit, ni plus ni moins, que de donner la parole aux citoyens, de les laisser dire, directement, aux élus, ce qu’ils pensent de leurs projets de loi à la con. Tout ceci ne peut pas bien se terminer. Les fiers journalistes, qui avaient eu la (grosse) puce à l’oreille avec la présence de Marion Maréchal-Le pen dans le projet, n’ont pas mis longtemps à découvrir le pot-aux-roses ; l’un des fondateurs, titillé par les fines question du journaliste du Monde, finit par l’avouer carrément :

« Cet outil va permettre de créer un groupe de pression citoyen. »

P$t£in de B*rd3l de m3rd¤ je le savais Mon Dieu C’est Horrible. Voilà donc la terrible découverte : l’outil, séditieux s’il en est, va donc autoriser la création de groupes de pression citoyens, et ce d’autant plus facilement que l’auteur de la plateforme n’est autre qu’un ancien lobbyiste ! C’est abominable, quand on y pense : si, maintenant, les citoyens se piquent de participer à l’écriture des lois qui vont ensuite les gouverner, où va le monde ma brave dame, où va le monde ?

Et surtout, où va Le Monde, où va Libération ? Entre cette version délicieuse de la liberté d’expression et de la démocratie qu’on espère réserver aux seuls gens qu’on juge bien sous tous rapports, et ces délicates insinuations visibles depuis le titre (projet « citoyen », avec citoyen entre guillemets, parce que bon, un lobbyiste n’est pas un citoyen comme il faut, hein) jusqu’au dernier paragraphe, on comprend que le projet Parlement & Citoyens part avec un très gros handicap dans la vie : il autorise trop de mauvaises personnes à s’exprimer, et pas de la bonne façon.

Et ça, c’est vraiment pas bisou !

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires60

    1. Nocte

      et de mangeurs de chatons communistes.

      Fallait voir la saillie made by charlie hebdo sur internet : c’est un truc ultra-libéral, c’est trop zorrib pour ce… ce… ces feuilles de papier, imprimées par erreur…

  1. mominette

    Le débat citoyen est déjà festif par nature, puisqu’on y trouve concentré avec ferveur tous les ingrédients d’une doxa succulente et ludique, exemptes de ces additifs toxiques que sont la connaissance des dossiers dont on parle, la prise en compte des implications à long terme, et autres freins aux joies gustatives de l’émotion.

    Voila donc un « club » qui se forme, fait de ménagères désoeuvrées, de chômeurs vindicatifs, d’épiciers créatifs, de petits cadres arrogants, qui se forme dans la joie et la bonne humeur, conformémentaux rites sacrés de la vox populi démocratique.

    Mais un club n’est parfait que s’il peut exclure les non-membres.Or, celui-ci est ouvert à tout vent … Impensable ! Il faut trier le bon grain de l’ivraie, c’est bien connu, et le très gauchisant FN ne doit pas se contenter d’être qualifié d’extrême droite et de jouer le rôle démocratique strict pour être simplement fréquentable. Tant qu’il n’ira pas casser la g… des patrons, comme ses rivaux syndicalo-bolcheviques, on ne pourra lui faire confiance.

  2. Aristarque

    On comprend pourquoi, devant ce danger que les cons de tribuables fassent connaître leurs opinions en direct, il devient important, que dis-je, essentiel pour certaines âmes bien intentionnées d’encadrer la liberté d’expression sur internet.
    Pensez ! Le FN pourrait y donner son opinion comme n’importe quel socialiste.
    Assurément, cela déparerait le club…

  3. Josselin

    De toute façon, Internet c’est de la merde, il n’y a que des frustrés qui, sous couvert d’anonymat, râlent et disent des trucs extrémistes pas bisous du tout. Donc y a pas de raison d’écouter ces gens-là.

  4. Aristarque

    Un suffrage ouvert seulement à certaines personnes bien sous tous rapports ne s’appelle-t-il pas censitaire ? On sent déjà la censure poindre dans le terme ! 😉

  5. Pascale

    Cher H16, vous allez doublement sentir mauvais pour les nez délicats de nos gauchistes (qui eux sont souvent crasseux et négligés, mais bon, passons) : non seulement vous êtes libéral mais en plus vous relevez le fait que le FN est stigmatisé.
    Ils vont avoir besoin de respirer « leurs sels » comme les dames d’antan un peu hystériques (ou qui se la jouaient hystériques) pour camoufler l’odeur nauséabonde que vous dégagez. Ils ont vraiment l’air de vierges effarouchées ces pauvres gauchistes.

    Ceci dit, cher H16, vous avez quelque chose de Desproges …

    1. Jeanpierre

      H16 sent mauvais pour les gauchites? C’est assurément vrai.

      En même temps, vu la photo qu’il affiche en tête de page, on dirait que c’est réciproque.

      1. NoName

        Effectivement, c’est dans ce genre de moments là que Desproges me manque. Lui qui était déjà effaré par la stupidité des socialistes de l’époque, les DP/DM de la gauche, la presse plus consternante que jamais, heureusement qu’il n’est plus là, sinon il chopperait des tumeurs !

      2. Charentais libéral

        Il faut mêm que H16 pense à changer la cartouche de son masque à gaz de temps en temps !!!

  6. Nicolas B.

    Et on peut demander une loi pour arrêter toutes les subventions à la presse et interdire aussi au gouvernement de se payer des grandes pages de pubs à la télé à la radio sur Internet et ainsi de suite?

  7. Napoli

    La blogosphère n’est pas plus active à droite et encore moins à l’extrême droite, et pour rappel : http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/visuel/2011/07/04/la-cartographie-de-la-blogosphere-politique_1544714_1471069.html

    Et effectivement « penser » est un gros mot, surtout en bisouscratie, du reste en effectuant mon service militaire il y a fort longtemps… le lieutenant de l’époque avait tenu par nous accueillir avec cette superbe déclaration « penser c’est déjà désobéir ».

    Fermez la lumière en sortant, merci.

    1. Jeanpierre

      Là, je suis pas d’accord. « Penser c’est déjà désobéir » peut se comprendre dans un environnement bien particulier. Même si certaines personnes ont poussé l’adage à l’extrême (preuve de leur bêtise), cette phrase ne doit pas être sortie de son contexte, à savoir la guerre. On n’est pas devant son PC entrain de baver sur tel ou tel projet de loi mais dans une situation bien concrète et critique où le chef est le seul à posséder les informations les plus complètes et peut donc être le seul à prendre la décision la plus adéquate. Comme ces situations peuvent être extrêmement difficiles, les décisions peuvent être vitales, et commencer à penser retarde l’execution des ordres. L’initiative personnelle n’est pas bannie. Mais pour la survie de tous, elle est fortement encadrée. Une bonne initiative personnelle fera un haut fait d’arme. Une erreur peut mettre en danger la vie de tout le monde. Voila à mon sens, ce qui est dans la balance.

      Maintenant, si cette façon de penser te déplaît, je peux comprendre. Mais il ne faut pas oublier que c’est une nécessité dictée par les circonstances. De plus, comme toute généralité, il faut l’appliquer selon son esprit et non à la lettre. « La lettre tue, l’esprit vivifie » (Saint Paul).

      1. Napoli

        heuuuu cher Jeanpierre,
        il faut comme tu le dis remettre chaque phrase dans son contexte, ma citation au cas d’espèce ne tendait qu’à démontrer qu’entre le fonctionnement politique façon Bisous bien propre sur lui et ultra démocratique avec full équipement de série, et celui de l’armée, il n’y avait pas de différences.

        Ainsi, si un militaire doit servir sans se poser de question (c’est tout de même très réducteur pour eux me semble t’il), la démocratie dite participative est une escroquerie, pardon utopie socialiste dans laquelle j’inclue la droite, la gauche, le centre, le FN, etc…

        Il faut tout de même s’épargner certaines remarques, en supposant que les intervenants aient un certain prérequis pour ne dire culture, non ?

        1. Jeanpierre

          Bon, dans l’ordre, et je vais essayé de faire court :
          -d’accord, un soldat n’est pas une moule par nature. Néanmoins, le temps d’exécution d’un ordre peut être primordial. Le soldat se concentre sur les responsabilités de son niveau laissant à son supérieur le soin de prendre les siennes. C’est comme ça que j’interprète cette histoire de « penser, c’est déjà désobéir ».

          -Ensuite, je suis tout à fait d’accord sur ton analyse de la démocratie « participative ». C’est une escroquerie, un rêve. Mais ils vont plus loin que dans l’armée : le sergent donne un ordre à exécuter alors que l’utopie socialiste impose une dictature de la pensée unique issue de la volonté générale blablabla… Le fait de ne pas penser comme eux revient à ne pas être citoyen. Et regardez comme on vous traite, vous tous libéraux qui pensez différemment… L’un demande une abnégation de la volonté tandis que l’autre demande une abdication de l’intelligence.

  8. infraniouzes

    Effectivement, bien observé. Dans ce grand pays démocratique (?) le FN n’a pas le droit d’exprimer publiquement ses idées. Le moindre groupuscule gauchiste qui, par ses manifestations aux entrées d’usine et de grandes entreprises, a le droit de perturber l’activité économique, peut envahir les plateaux TV et nous bassiner avec ses vieilles antiennes marxistes complètement éculées. Mais ça remplace un bon somnifère !
    Mais, on doit avouer, à leur décharge, qu’ils n’ont jamais parlé de complot judéo-maçonnique. C’est le crime absolu, la plus effroyable suspicion, vite, en enfer.
    Et je prends le risque de rappeler ici, que la piteuse sortie de J-M Le Pen « Durafour crématoire » suivait le « il faut brûler Le Pen » du même Durrafour.
    Ce n’est pas fin dans les deux cas mais ceci explique cela.

  9. JS

    J’aime beaucoup l’affiche détournée, vraiment excellent !

    « C’est démocratique mais pas trop, faut pas pousser quand-même »…très bien résumé..

    Personnellement je n’ai jamais été d’accord avec les idées du FN mais le lynchage médiatique de J-MLP lors du 2e tour en 2002 m’avait fait froid dans le dos !

    1. Aristarque

      C’est étonnant (litote) parce que Méremptoire, vers 2008-2009 avait indiqué urbi et orbi à partir de la chaire de la rue de Solférino que la fin du cumul des mandats sonnerait en 2012 à l’occasion du changement d’assemblée et que son Parti n’accorderait son imprimatur qu’aux ceusses qui s’engageraient sur un seul mandat électif…
      Apparemment ce n’est pas l’avis du zombie qui ne fait pas envie qui la remplace.
      Donc en 2013, on propose 2017 pour entamer le nouveau jeu…
      A ce rythme et avec un tel enthousiasme, il est évident qu’on proposera en 2017, 2022 pour commencer une nouvelle ère…
      Tant qu’on atteint pas le M€ annuel par le cumul, il n’y a pas de limite à l’empilage éhonté et sans vergogne des rémunérations de plus en plus mal acquises…

  10. Higgins

    Tout doucement mais sûrement, la police de la pensée se met en place. Dernier exemple en date: http://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2013/02/21/la-france-doit-elle-sortir-de-lue-la-video-du-debat-ne-doit-pas-sortir-de-lamphi/
    « …un grand débat à la Faculté Droit-Économie-Gestion de l’Université de Rouen le 22 janvier dernier au soir, sur le thème « LA FRANCE DOIT-ELLE SORTIR DE L’UE ? ».
    De même, ce débat a été filmé par une équipe de l’UPR, au vu et au su de tous les participants.
    ….MAIS LES AUTRES INTERVENANTS AU DÉBAT ONT EXIGÉ LA CENSURE DE LA VIDÉO
    Cependant, un professeur, s’exprimant en son nom propre et au nom de l’un de ses collègues, nous a écrit, après le débat, pour nous interdire expressément de diffuser sur notre site la captation vidéo que nous en avions faite.
    Par ailleurs, le troisième professeur, que j’ai joint par téléphone et qui semblait terrorisé par le cours des événements (!), nous a également formellement interdit de diffuser son image et les propos tenus au cours de ce grand débat pourtant public. »

    Elle est pas belle, la France?

  11. Le Darou

    En même temps, je dis ça, je dis rien… mais les libéraux sont bien présents sur le web.. en se mobilisant on pourrait bien tirer une certaine visibilité de cette plate forme…

    1. Le fait de retwitter des messages libéraux (ici, Contrepoints), de les partager sur FB, de les transmettre ou de placer des liens vers ceux-ci depuis des sites de la presse mainstream, voilà des stratégies gagnantes qui produisent des effets palpables.

  12. Tea Party

    Et si, le fait d’ostraciser le FN, certes d’une manière honteuse et ignoble, parfaitement anti-démocratique, en insultant, crachant, sur leurs 20 % d’électeurs, ( venant de qui cela vient, rien d’étonnant ) était une astuce pour détourner les regards sur une fausse cible, histoire que le bon peuple polarisé, ne regarde pas les libéraux ?

    Même abrutis aux pieds plats, comme le sont nos politiques, ils savent tous que le programme social du FN, est mélenchonesque, qu’il y a pire que » la bête immonde issue du ventre fécond » : nos idées.

    Vous vous rendez compte de l’horreur ? On supprime toutes les aides: CMU, AME, RMI, les 35 h, tout l’assistanat ruineux, en plus de faire des économies, (je vous prie d’accepter mes excuses pour ce gros mot ignoble) sans aucune autre loi, tout le monde se mettrait au travail, et les seuls immigrés qui viendraient en France, ou déjà sur place, justement seraient aussi de futurs travailleurs ! Vous vous sentez biens ? Cela détruirait tout leur dogme, leur l’édifice, ainsi que ceux de leur Europe chérie !

    Cela ne vous est jamais arrivé, dans des discussions de dire que le FN, était en fait à gauche, qu’il ne vous viendrez pas à l’idée de voter pour eux, et que l’on vous demande sincèrement si vous n’étiez juste pas à la droite d’ Hitler ?

    1. Napoli

      Pour sur, en affirmant que le FN n’était que l’extension du parti communiste (et lycées de Versailles) et comme tu le dis que leur programme dit social n’est que de la Mélanchonite pur jus, j’ai failli déclencher une rixe chez des proches.
      Du reste, maintenant lorsque la conversation me gonfle, je remets le truc sur le tapis et hop ça part au1/4 de tour.

      Encore une fois, le livre d’Obertone est un ouvrage qu’il faut diffuser sans retenue, ce bouquin devrait être publié dans ceux de la série « … pour les nuls », il faut twitter sur ce bouquin qui est une vulgarisation de prédécesseurs illustres à Obertone, mais hélas souvent inaccessibles.
      Comme l’a dit Zemmour, l’auteur a accompli un travail de bénédictin, il faut aussi constater que personne n’a souhaité attaquer l’analyse d’Obertone, c’est pour l’instant le silence radio total à Bisousland.

      1. Eole

        @Napoli: La Gauche et son « digne » gouvernement est bien trop prise à s’occuper des méfaits de la prison et ergo de la récidive pour éventuellement lire, comprendre, digérer le bouquin d’Obertone. Pas plus tard que hier, je pensais que ces deux types qui ont fauché trois flics et qui ont déjà des casiers judiciaires long comme le bras, s’ils sont condamnés à perpète, ne feront quoi, que 10 à 15 ans de tôle? On parie???

        1. Napoli

          Non, je ne prends pas le pari, de toute façon les trois flics ont certainement « provoqué » ces pauvres délinquants.

          E G A L I T E elle clamait Ségolène du haut de sa bravitude, slogan cher à la socialie.

        2. Aristarque

          J’espère que l’on ne va pas être trop dur avec eux.
          Pensez donc ! Ils n’avaient pas d’alcootests en double exemplaire dans leur boîte à gants parce que sinon, ils n’auraient évidemment pas pris le volant !
          A la 6me récidive, celle de trop visiblement, cela ne fait aucun doute.
          CPETF
          🙁

          1. Napoli

            Pire, la réalité et pire dans son traitement.

            Sur M6 chaine d’info impartiale et d’une grande rigueur Maurâle, le sujet a été traité avec tout le professionnalisme nécessaire pas plus tard que hier soir.
            Rappelons tout de même que M6 est au journalisme ce que NRJ est au traitement politique, ou encore que les suppos à l’eucalyptus de Bertrand sont à la NASA .

            Ou il en ressort : tout le reportage a consisté à montrer les voitures accidentées dont celle des malfrats (vous vous rendez compte, la vie de ces pauv voitures), ensuite, ont été pointés du doigt les loueurs beaucoup trop laxistes, qui confient leurs véhicules sans toute la rigueur des contrôles nécessaire (bah oui, ils savent pas détecter des faux papiers ces cons ?)

            A ce titre, je propose que désormais les loueurs soient directement reliés aux fichiers Canonge ainsi qu’Interpol. Le citoyen lambda qui n’a pas l’audace lui de fournir de faux papiers, se verra pénalisé pour louer un véhicule, car, procédure oblige, il faudra dès lors qu’il s’y prenne 1 mois à l’avance.
            Peut être qu’avec un référé il pourra obtenir ledit véhicule plus rapidement, la loi protège l’aunaite Scie Toyen, ne perdons pas de vue cet incontestable avantage d’une procédure encore trop inusitée.

            Ainsi, nos Pieds Nickelés journalistes ont démontré que la faute incombe à ces salauds de loueurs qui ont mis dans les mains de ces pauvres assassins, (pardon victimes, l’assurance du loueur sera obligée de toute manière des les indemniser !) un véhicule alors qu’il n’y avait pas droit, puisque c’étaient des repris de justesse multirécidivistes à qui il avait été retiré le permis (probablement un faux, vous pariez ?), ivres de surcroit.
            Il est donc établi que sans le laxisme des loueurs ces pauvres gens n’auraient jamais foutu en l’air des flics.

            Fermez le ban, je vais hurler un coup à la fenêtre, ça soulage…

            Ouf… la Mâurale est sauve, ce d’autant que le maire PS de Paris et pilote d’essai à la NASA, Bertrand Delanoë, a salué le travail « difficile » des policiers, et en particulier celui des équipes des BAC tout comme son président François Normal 1er qui a exprimé sa « profonde émotion » et rappelé « aux forces de l’ordre le soutien et la gratitude de la Nation ».

            Rappelons à cette occasion, qu’un des leurs, le célèbre John McClane avait été fait chevalier des arts et des lettres en 2005 (quelle déception qu’en on y pense de la part de nos politiques le jour ou ils s’apercevront que Bruce Willis est un acteur, pas un vrai flic !)

            Sinon, il a 2 flics, des vrais ceux-la, pères de famille en plus, qui sont morts.
            Mais bon, ils ont l’habitude à la police, et puis il n’avaient qu’à pas gêner la voiture des récidivistes qui roulaient ivres et sans permis.

            L’article est ici : http://www.paris-normandie.fr/article/faits-divers/deux-policiers-tues-par-un-chauffard-ivre-dans-une-course-poursuite-a-paris

            Vais hurler un autre coup à la fenêtre moi, ou p’t-être vomir, ça doit être le foie gras du réveillon…

    2. something

      Tea Party « on supprime tout l’assistanat ruineux » : sachant que nos (très) chers politiciens, élus ou non, sont les premiers assistés de France, il est clair que les idées libérales sont pour eux le comble de l’horreur et que le FN a de beaux jours devant lui en tant qu’épouvantail de service.

    3. Higgins

      Le billet de Philippe Bilger est éloquent sur ce sujet: http://www.philippebilger.com/blog/2013/02/marine-le-pen-dit-merci-à-des-paroles-et-des-actes.html

      « A-t-on le droit de dire qu’il y a des journalistes inconséquents, masochistes ?
      Ils détestent Marine Le Pen, ça se voit, ça s’écoute, les questions qu’on lui pose ne seraient jamais formulées de la même manière aux personnalités de la droite et de la gauche classiques.
      Mais, à chaque seconde, par leur attitude, ils la font monter dans les sondages. »

  13. RTP

    En fait, si tu veux pourrir une idée festive, citoyenne et bisou sensée être ouverte à tous, avant il fallait faire le troll de base. Là, même plus : il suffit de dire : « coucou, je suis au FN ». Et c’est le drame.
    Par exemple, un gars vient te demander de signer ta pétition « contre les antennes relais qui envoient de méchantes ondes qui tuent des moineaux. » Réponse : « Ouais, c’est vrai, je suis d’accord avec cette pétition. C’est d’ailleurs dans le programme du FN alors je signe en son nom. » Badaboum, l’idée sent directement le gaz.

  14. BA

    Vendredi 22 février 2013 :

    La France, « enfant à problèmes » de l’euro.

    Les Français doivent supprimer les 35 heures et repousser l’âge de la retraite, a affirmé vendredi un responsable du parti conservateur de la chancelière allemande, Angela Merkel, dans une interview où il a qualifié la France « d’enfant à problèmes » de la zone euro.

    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2013/02/22/97002-20130222FILWWW00499-la-france-enfant-a-problemes-de-l-euro.php

  15. mlallier

    Un petit truc qui pourrait passer pour HS, quoique…

    http://www.universfreebox.com/article/19826/Pub-Free-Mobile-2euro-Une-senatrice-demande-le-retrait-de-la-publicite

    Ça me rappelle une autre histoire de publicité, à l’entrée d’une ville du midi, présentant aussi une fillette blanche, ce qui a provoqué l’ire d’une secte politique de la même espèce que celle ci-dessus, au motif que l’image n’était pas représentative de la diversité franssoueze. Fureur maladroite, car à la limite inférieure du politiquement correct.

    Cette fois-ci, on s’appuie sur une loi « portant engagement national pour l’environnement ». Beaucoup plus mignon pour dire peut être la même chose et rester dans les bons clous.

  16. Théo31

    Il faut le rappeler inlassablement : le FN a été fondé par des communistes et a été toujours l’allié officiel du PS contre le parti mongaullien. Le FN est jacobin et n’a rien à voir avec le libéralisme.

    Mais ça n’empêche pas les putes chiasseuses drôlatiques la presse d’injurier tous les immigrés qui votaient naguère coco-PS, parec qu’avec les traîtres, faut pas faire de cadeau.

  17. Maximilien

    Abominable site que cette création, première étape vers la disparition complète des politiciens qui deviendraient inutiles si les citoyens s’occupaient eux-mêmes de pondre les lois.

    1. Nocte

      En ignorant tout le reste de la classe politique qui se gave elle aussi, encore un grand article de Challenges…

  18. peste et coryza

    Pour le FN, il y a peut être un espoir de changer leur ligne.

    Malgré son coté PME familiale, il manque de cadres qualifiés (les militants FN sont soit des vieux, soit des non diplômés, soit des diplômés déclassés)…

    Surtout qu’il y a aujourd’hui une demande d’une part significative des français pour que l’état leur lâche la grappe.

    Sinon, il y a alternative libérale, mais il va vraiment falloir qu’ils travaillent leurs capacités d’analyses… le soutien accordé à Sarko en 2007 était juste pathétique.
    Suffit de voir ses réseaux pour comprendre que le Sarko était tout aussi libéral que ne l’est Hollande.

    Le gros problème reste néanmoins :
    – les politiques défendent leur gamelle
    – une bonne partie des français n’est pas impactée par la crise (CDI, fonctionnaires, Vieux avec bonnes retraites). Ceux qui en souffrent sont au maximum un tiers de la pop.

    1. Tea Party

       » La PME familiale » est un argument ressassé à satiété par les gens de gauche ! mais avec vous, nous sommes habitués ! Entre Marine Le Pen et Brunon Gollnisch se fut aussi démocratique, que possible, en tout cas bien plus que dans bien des partis politiques français !

       » Renouveler les cadres ». Là par contre c’est une connerie ! Ce fut fait, Marine vira autant faire se peut l’ancienne garde, pour ne prendre que des anciens chevènementistes, énarques incapables et à gauche, pour ceux qui aiment les pléonasmes, comme Philippot, ce qui donne à juste raison des boutons au  »Menhir ».

       »Les militants sont des vieux …  » re -énormité, les sympathisants le sont, pas les militants, statistiquement. Bref,quitte à parler de politique autant avoir des bases ?

      Quant au  »vieux au bonnes retraites », c’est peut être car ils ont travaillé comme des ânes toutes leurs vies, bien au delà des 35 heures, même au delà de l’age de la retraite  » légale », ailleurs que dans le fonctionnariat, en faisant des études supérieures, et en étant entreprenants ? Ils vous saluent bien au passage ! et vous disent bien des choses…

      1. peste et coryza

        @Tea party
        « Entre Marine Le Pen et Brunon Gollnisch se fut aussi démocratique, que possible, en tout cas bien plus que dans bien des partis politiques français ! »
        Certes. Et je ne suis pas de gauche. Au labo (la recherche publique est un milieu très à gauche, et non, je ne suis pas fonctionnaire, je suis thésard), tout le monde pense que je lève le bras dans des caves le soir…

        Pour le renouvellement, c’est ce que c’est. Le coté « devenir plus respectable » implique forcement de prendre des gens issus du sérail… ENA en l’occurrence. Exit les hauts en couleurs…

         » re -énormité, les sympathisants le sont, pas les militants, statistiquement. Bref,quitte à parler de politique autant avoir des bases ? »
        D’après ce que j’ai vu (petites villes de Savoie, pop ouvrière), c’est plutôt l’inverse : les sympathisants sont jeunes, les gens actifs dans ce parti sont vieux… car les jeunes ne s’investissent pas.

        « Quant au »vieux au bonnes retraites », c’est peut être car ils ont travaillé comme des ânes toutes leurs vies, bien au delà des 35 heures, même au delà de l’age de la retraite » légale », ailleurs que dans le fonctionnariat, en faisant des études supérieures, et en étant entreprenants ? Ils vous saluent bien au passage ! et vous disent bien des choses… »
        Des vieux, entreprenants, qui se sont crevés toute leur vie, j’en connais. Mon grand père : légionnaire, deux fois vétéran de guerre, maçon à son compte, pour finir agriculteur/éleveur. Résultat : 400 euros de pension, ni plus ni moins, mort au travail à 70 ans… compare avec les 1600 de son frère agent des impôts…. alors votre couplet, vous pouvez vous le garder.
        Des qui ont fait des études sup et se sont défoncés au boulot, j’en connais quand ils étaient étudiants, mais une fois en poste, j’en connais pas des masses (enfin, si, une femme de 40 ans, brillante chercheuse, qui s’est flinguée parce que toute sa vie est passée dans son travail). Par contre, des fonctios bralotins qui palpent à fond, j’en connais un tas…. des artisans qui en chient aussi, soit dit en passant.

        Quant aux études supérieures, c’est une affaire de réseau et de sens relationnel et non de travail… surtout en France.
        C’est aussi une question d’ouverture d’esprit et de « be aware »… (je parle en connaissance de cause : c’est mon plus grand défaut. J’ai manqué plein d’opportunités juste parce que je restais focalisé sur une seule idée)(par exemple, je viens d’apprendre qu’il est possible pour un scientifique des sciences de la vie de se faire embaucher en SS2I, et que mes compétences en recherche d’informations et en stats sont exploitables ailleurs que dans un labo, bref je me soigne).

  19. johnny_rotten

    Tous les citoyens qui pensaient en votant blanc, récupérer un droit légitime pour dire haut et fort qu’il en ont marre de tous ces guignols addicts à la dépense publique et qui ne sont pas représentatifs de l’ensemble de la société; et bien non ,tous ces citoyens se font entuber profondément par le Sénat (et probablement par l’Assemblée prochainement).

    Le vote blanc fait ch… tous ces parasites, blottis dans des partis clientélistes. Aussi par la voix des sénateurs (et probablement des députés) , ils réussissent une nouvelle fois à marginaliser le vote blanc protestatire , alors que des voix demandent qu’il soit comptabilisé, pour démontrer que des présidents de la Republique élus par 25% de l’electorat ne doivent plus avoir la moindre legitimité.
    Il va falloir que les citoyens se revoltent contre la mafia politicienne qui n’offre aucun autre choix politique que le bi-partisme UMP/PS .

    ——————————–
    Le Sénat a donné aujourd’hui son feu vert à la reconnaissance du vote blanc, mais sans toutefois le considérer comme un suffrage exprimé..

    Ce texte du député UDI François Sauvadet prévoit que les votes blancs aux élections soient comptabilisés séparément des nuls.
    En revanche, il a exprimé son hostilité à voir les votes blancs pris en compte pour la détermination des suffrages exprimés.

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/02/28/97001-20130228FILWWW00674-vote-blanc-feu-vert-du-senat.php

Les commentaires sont fermés.