Et l’évasion des enfers fiscaux continuera

J’ai déjà commis quelques billets relatifs à l’affaire Cahuzac et à ses à-côtés pathétiques, comme les déclarations des uns et des autres par exemple. Mais si cette (finalement classique) histoire de corruption et de gros sous est l’occasion de montrer un peu mieux la dose massive d’hypocrisie qu’il faut pour être politicien en général et socialiste en particulier, elle est aussi l’occasion funeste des États de faire un vigoureux tour de vis fiscal.

le parcours fiscal françaisEt je ne parle même pas spécifiquement de la France qui a pris quelques longueurs d’avance en matière de tortures fiscales diverses : tous les pays occidentaux sociaux-démocrates, ou peu s’en faut, se sont lancés dans une course à l’échalote dont le but officiel est bel et bien de traquer l’évadé fiscal où qu’il se cache. Petit à petit, à la faveur de fuites internationales, grâce aux subtiles rumeurs distillées par la fine fleur de la presse française, grâce à l’implication de frétillants anus du showbizz, on en arrive à faire comprendre à la population que les élus, les riches et les puissants ont trop de facilité pour s’évader des prisons fiscales que nos États nous concoctent avec amour. On réalise des sondages dont le résultat ne laisse aucun doute : la populace veut des noms, des adresses, des numéros de comptes et peut-être, allez savoir, des têtes à couper…

Pas difficile de convaincre ensuite des élus de se la jouer transparente : eux, au moins, n’en croquent pas et patati, patata, c’est super ! L’opération Mains Propres est lancée dans une fanfare dont le bruit camoufle à peine la vaste fumisterie : nos élus ne montreront que ce qu’ils veulent vraiment montrer. Un compte caché, par définition, doit l’être suffisamment pour résister à cette auto-distribution de diplôme moraliné. On est ici dans le happening fiscal joyeux, que seuls quelques naïfs considéreront à leur valeur faciale, les autres comprenant que ces manœuvres ont un but bien moins louable ; d’ailleurs, ces déclarations (ou celles de revenus) ne feront qu’attiser une certaine jalousie (ou un sain retour à la lucidité) de ces Français qui cotisent, abondent au système, sont taxés et ponctionnés à qui mieux-mieux et n’arrivent pas à ramasser plus d’un quart ou d’un cinquième des sommes que ces élus nous étalent si généreusement dans la presse.

Le jeu, on le comprend, doit en valoir la chandelle pour que nos parangons de vertu auto-déclarés prennent ainsi le risque de dévoiler ce qu’ils sont vraiment (des parvenus du premier centile) et risquer d’encourir la colère de la foule. À bien y réfléchir, oui, cette opération est aussi médiatique que fiscale !

Fiscal ParkEn effet, le socialisme et le collectivisme se nourrissent de cette jalousie qu’ils vont ainsi attiser. Le fisc est le bras armé (pas de la justice, ça se saurait depuis le temps) de cette jalousie puisqu’il permet d’aller piocher dans la poche de ceux qu’on aura désignés comme riches pour distribuer dans la poche d’autres qu’on aura désignés comme pauvres. Que les riches soient vraiment riches ou pas, peu importe. Que les pauvres nécessitent la distribution, peu importe aussi. Ici, on parle bien d’apaiser une pulsion, rien d’autre.

Or, un évadé de l’enfer fiscal, c’est un type qui se soustrait à cette vengeance collectiviste, qui montre qu’il place sa propriété, son bien, son travail, sa famille, avant la collectivité et refuse le jeu imposé par ces jaloux. Et qu’y a-t-il de pire qu’un jaloux trompé ? Les réactions des socialauds scandalisées, les larmes presque sanguines d’un pathétique Filoche, les interjections outrées d’un Torreton ou d’un Désir illustrent parfaitement cette colère du jaloux trompé (ou, plus exactement, miment et surjouent cette colère pour mieux plaire à leur public, le peuple des jaloux).

Un individu qui s’évade de l’enfer fiscal, c’est aussi une proie de moins pour l’État, et, par voie de conséquence, un chemin emprunté une fois de trop pour saper la souveraineté de cet État. Sans fisc, un État n’existe pas. Sans redistribution, le socialisme n’est qu’un air de flutiau. Et la dernière a un besoin impérieux du premier pour exister. Un évadé fiscal, c’est un coup de chignole dans les murs porteurs de l’État. Vu l’attachement gluant des socialistes à l’État, on comprend pourquoi ils ne peuvent surtout pas laisser faire.

Enfin, et plus pragmatiquement encore, un évadé fiscal, c’est – soyons clair – du pognon qu’on ne peut plus ponctionner. C’est une ressource qui s’en va. Dans ces temps de disette catastrophique où chaque million d’euro est important pour calmer les bons clients de la République, on ne peut pas se permettre de laisser les riches partir.

Snoopy écrit au fisc

Pas étonnant, dès lors, que les initiatives pour lutter contre l’évasion fiscale se multiplient, tant au niveau français qu’au niveau européen. Pas étonnant qu’on trouve des initiatives aussi farfelues que contre-productives mais terriblement dans l’air du temps, de déclarations volontaristes idiotes tant en France que dans les pays qui, enfers fiscaux n’arrivant pas à s’assumer, tentent de trouver un moyen de fermer discrètement leurs frontières bancaires.

Seulement voilà : les agitations cosmétiques de nos politiciens ne changeront rien à l’affaire. Sur le long terme, les paradis fiscaux et l’évasion fiscale perdureront, pour trois raisons.

D’une part, économiquement, les paradis fiscaux sont nécessaires, et apparaissent logiquement dans le paysage fiscal mondial : ils se posent en véritable alternative, en concurrents fiscaux des enfers socialistes qui tentent de tout récupérer pour une société égalitaire chimérique basée sur une redistribution que tout le monde finit par trouver odieuse d’une façon ou d’une autre. Mieux : la concurrence fiscale est un véritable moteur de croissance pour une économie.

D’autre part, et ça, ils ne vous le diront pas, les politiciens ont un besoin impérieux de ces paradis fiscaux. Si tant existent, c’est bien parce que nos politiciens ont besoin d’un endroit pour stocker leurs avoirs. Et la démonstration ridicule de blancheur à laquelle se livrent quelques gogos ou la poignée d’hypocrites actuelle n’y changera donc absolument rien.

banque umps : une banque à qui ne pas parler

Mais surtout, sur le plan technique, il y aura toujours mille et une façons d’échapper à l’impôt, et ce d’autant plus facilement que les technologies modernes évoluent bien plus vite que les pesants mammouths fiscaux qui entendent piocher dans votre portefeuille. Sans même évoquer la praticité de l’or, qui permet de déplacer physiquement de grandes quantités de valeurs dans un minimum d’espace, les récentes avancées en matières de cryptographie que j’ai évoquées dans quelques précédents billets montrent que, petit à petit, le peuple lui-même s’empare des transferts monétaires en s’affranchissant des contraintes construites par les États. J’entends bien les critiques de ce système particulier, mais n’oubliez pas la forêt pour l’arbre : l’idée même qu’une monnaie puisse s’affranchir du système bancaire est maintenant sortie du sac et a prouvé qu’il était possible de réaliser, effectivement, des transferts inter-individuels sans passer par des banques. Peut-être Bitcoin n’est-il qu’une bulle. Peut-être n’offrira-t-il pas suffisamment d’avantages pour durer. Mais en attendant, concrètement, des Chypriotes ou des Argentins contournent par ce système les restrictions qui leurs sont imposées par leurs États…

L’avenir nous dira si Bitcoin se développera. L’intérêt que portent de plus en plus les médias et les politiciens à ce système semblent cependant lui donner, par réaction, une certaine légitimité. En revanche, une chose est absolument certaine : c’est toujours très mauvais signe quand les États sortent les muscles, particulièrement fiscaux. Cela n’annonce jamais des lendemains qui chantent. La répression fiscale n’a jamais, dans toute l’histoire de l’humanité, résolu de problèmes, n’a jamais permis de sauver des États surendettés en putréfaction avancée.

En revanche, cela a toujours accru le malheur des peuples et régulièrement précipité les bouleversements de régimes.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires133

  1. aristarque

    L’ article du 16 octobre montrait déjà bien le délire taxatoire français par rapport à d’ autres pays comparables de la UR, en application sur un cas concret. L’ ennui est que ce cas n’ est aucunement l’ exception de confirmation de la règle mais la règle elle-même. Avec un système pareil, il est donc évident que n’ importe quel pays correctement géré prend immédiatement des allures de paradis fiscal puisqu’il se passe d’autant de prélèvements sans péricliter. Quant à ceux des pays qui pratiquent volontairement une fiscalité basse, ils deviennent des nirvanas…
    Parce qu’ en plus et en dépit de ce système, la France n’arrive même pad à équilibrer ses comptes.

    1. Calvin

      Toi, tu es génial ! En lisant le billet du jour, je me demandais quelle était la date du billet d’H16 parlant des différentes techniques taxatoires, avec un super graphique édifiant… et tu me la donnes… Merci !

          1. Aristarque

            Vous me surestimez mais celui-là m’avait particulièrement frappé tellement les différences entre les schémas itératifs de taxation (entre le néant et l’usine à gaz de compétition) étaient révélateurs du délire fiscal français.

        1. Calvin

          Mort de rire !
          En même temps, j’ai l’habitude de consulter tes excellents billets via RSS, sans images (proxy bisou-compatible de mon employeur fortement étatisé)…

          1. NoName

            J’avoue que moi aussi ce billet m’avait particulièrement frappé. Ma mère voulait l’imprimer pour l’afficher dans sa boîte, histoire de faire rager les quelques excités syndicalistes qui traînaient des pantoufles à la cafétéria.
            Sinon, d’autres graphiques connus de ce types d’exemple de nimportequoi fiscal français ?

    2. Bisphénol

      « Avec un système pareil, il est donc évident que n’ importe quel pays correctement géré prend immédiatement des allures de paradis fiscal »
      ben ouais, comme le rappelait un post sur un billet précédent (semaine dernière je crois) : s’il existe des paradis fiscaux, par définition c’est qu’il y a des enfers fiscaux…
      Es lebe Frankreich !

    3. Michel de Wallonie

      Parfois , seul l’exil fiscal peut vous sauver de la faillite .Comment la France que j’ai beaucoup fréquentée en est-elle arrivée là ? Celà fait un bail que je n’y ai plus un pied…

  2. Marianne

    Finalement ce scandale est le bienvenu : plus personne ne peut protester (parmi les tax payers lambda) tant il est noble de faire vœu de pauvreté… Car des liens s’établissent insidieusement dans les esprits : plus le patrimoine déclaré est petit, plus l’élu est honnête puisqu’il ne s’est pas enrichi, tout dévoué à sa mission qu’il était ; un ministre riche était menteur, donc tous ceux qui n’ont rien (ou moins, ou mieux caché) sont des parangons de vertu. C’est Savonarole’s Big Band, à quand le bûcher des vanités ?

    1. Pandora

      Exactement.
      Et l’intervention (à 12H) de M. Bricolage qui veut que la France soit exemplaire dans la lutte contre la fraude fiscale et les « paradis » en créant une nouvelle administration (sans fonctionnaire, évidemment) est pathétique.
      La France doit être la première (champion du monde, ça galvanise les foules), même si elle reste seule dans son coin. Quelle rigolade !

  3. aristarque

    Un indice que le compte à 600K€du dahudanl’sac ne doit être considéré que comme un îlot d’ un plus vaste archipel est que les banques de gestion privée demandent un montant minimal pour s’ occuper de vous, plutôt de l’ ordre du M€. N’ oublions pas que le niveau de vie suisse relativise à la baisse un capital pareil par rapport à la perception française.

    1. parisien9999

      Oui excellent article, qui résume parfaitement la situation.
      J’ajouterais que je ne crois pas que le peuple soit dupe. Au contraire, cette comédie va faire comprendre au peuple à quel point les élus se foutent de sa gueule, puisqu’ils n’ont même pas besoin de cacher leur patrimoine : il mentent effrontément au peuple les yeux dans les yeux. Ca va saigner aux prochaines élections, d’autant que la comédie n’est pas finie et promet de multiples rebondissements, comme ce banquier de la banque suisse Reyl qui affirme savoir qu’une douzaine de politiciens français, de gauche et de droite, ont (ou ont eu) des comptes dans sa banque…
      La France va très mal, mais bon au moins on se marre… C’est déjà ça.

  4. Lib

    Cette opération transparence me déplaît assez fortement sur le principe. Mais il faut reconnaître qu’elle va avoir un effet bénéfique certain. Nos chers socialistes (de droite ou de gauche) vont avoir du mal à continuer à marteler l’équation argent=mal maintenant qu’on voit qu’ils font partie des plus riches.

    Or ce message est sans doute un des poisons les plus toxiques qu’ils distillent dans le pays depuis des décennies. Voir Mélenchon se justifier pour ne pas publier son patrimoine a quelque chose de rassurant.

    1. vengeusemasquée

      J’ai du mal à imaginer que les gens vont vraiment croire que ce qu’ils déclarent est leur seule richesse. Honnêtement ça me semble complètement fou. Les citoyens ne peuvent pas être aussi naïfs.

      1. Aristarque

        Surtout quand on voit la relative maigreur desdits patrimoines par rapport à leurs revenus officiels assez finement évaluables. SOIT ils gaspillent et cela ne me rassure pas quand ils s’occupent de mon argent, SOIT ils ne déclarent pas tout, ce qui ne me rassure pas davantage.

  5. jean jacques

    marisol Touraine
    patrimoine 1.4 millions
    essentiellement de l’immobilier , quel prise de risque!!!
    ou comment faire fortune en mettant un pays à terre
    j’ai hate de voir à droite comme à gauche le resultat
    et je ne risque pas d’etre deçu

  6. Calvin

    Il y a juste un truc que ce « message » aura de bon.
    Certes, nos hommes politiques cacheront ce qu’ils voudront, mais devront en montrer une partie, celle assez visible. Je pense au patrimoine immobilier.
    Et, là, on trouvera peut-être la preuve que je subodore depuis longtemps : nos élus devraient être les plus gros propriétaires (en volume) de France, ayant bien profité de la bulle immobilière qu’ils ont sciemment alimenté.
    Que les loyers de la plèbe aient augmenté, que des dizaines de milliers de néo propriétaires soient endettés jusqu’à la seconde génération (au moins), ça ne les effleurent même pas…

    1. vengeusemasquée

      Ce qui pourrait aussi être fort intéressant, c’est de savoir quand les biens ont été achetés, quelle est la plus-value potentielle avec la valorisation d’aujourd’hui et quels étaient les prix moyens lors de l’achat. Je pense que ça pourrait être très drôle.

  7. Mominette

    Le contribuable européen découvre la Terreur,mélangée à la Sainte Inquisition …

    Désormais, Big Brother va aller fouiller dans les comptes étrangers (où il reconnaîtra les siens, un peu comme Dieu), des chantres de la solidarité défilent aux micros pour promouvoir la délation comme « devoir citoyen », on démasque, on incrimine, on met à l’amende à des hauteurs bien entendu confiscatoires.

    L’épargne, déjà mise à mal sur le territoire par des taux d’intérêts inférieurs à l’inflation, et certaine de se voir ratiboisée lors d’inéluctables droits de succession, est criminalisée du moment qu’elle offre le moindre rendement.

    Si encore chacun pouvait se consoler en songeant que ces prélèvements outranciers vont permettre de réduire les impôts … Mais non, ils vont être immédiatement affectés à des gares somptueuses (mais sans trains, puisqu’on n’entretient plus les rails et les caténaires), des avalanches de bienfaits sur des socio-touristes exotiques, des sinécures pour des milliers d’associations aux objectifs bisounours et aux réalisations frisant le zéro absolu. Désespoir …

    Quant tous ces capitaux auront donné du bois de rallonge aux générosités à court terme d’un système impossible, et auront promptement été avalés sans espoir de retour, les Etats se porteront-ils mieux ?

    Une petite anecdote pour vous faire sourire : la liste de gros vilains pas beaux ayant eu le culot de placer leurs avoirs aux îles Vierges comprend une centaine de belges parmi lesquels …. devinez …. l’Etat belge !!!

    Authentique ! Il s’agirait d’un Fonds d’Aide au Tiers Monde … Silence radio du Ministre de tutelle 🙂

  8. Pod

    L’enfumage socialiste en tant que blanchiment fiscal moraliné. Relisons Churchill. Et espérons le collapsus de ce pénible sérail dans les meilleurs délais. Divers éléments prouvent que les enfumeurs ont peur, de

        1. NoName

          Si seulement ça pouvait être vrai, voir un journal subventionné à (combien déjà, 70% ?) réussir à se planter, ça serait vraiment un symbole d’échec cuisant à brandir sous le nez des socialos.

          1. LNB

            Si seulement c’était bien cygne et pas singe, ça m’éviterait de cracher des impôts pour qu’ils tentent quotidiennement de m’expliquer que ma liberté de penser est soigneusement cloisonnée entre des murs de bisous!

    1. Nono

      Infowars est une source conspirationniste sans la moindre crédibilité.

      Les banques centrales sont gérées par des économistes ‘universitaires’ qui ne sont pas tous des libéraux « autrichiens », mais ils ne sont pas pour autant membres d’une conspiration pour ruiner la population mondiale…

      Le crash du Bitcon commencera naturellement, quand la bulle aura atteint un niveau trop élevé.

  9. Pascale

    Toute cette agitation me fait penser à celle de Sarkozy qui faisait pondre une loi au Parlement dès qu’un évènement se produisait. Loi dont le but était de ficeler encore un peu plus nos libertés fondamentales.
    Hollande va allègrement s’engager sur la même voie sous prétexte de « protéger » les Français des politiciens non vertueux. A final, c’est nous qui paierons, de toute façon.

  10. JMG

    Au vu du patrimoines des élus, je comprends mieux les mesures frénétiques pour entretenir la dernière bulle immobilère d’Europe.

    1. Franz

      Oh, en fait elle est déjà en train d’exploser la bulle en question… Les mesures et les discours visent à cacher la baisse (-4% depuis janvier sur Paris, ville « préservée » pourtant par son aura) déjà réelle. Qui s’accompagne, qui plus est, d’un gel quasi total des transactions… Donc est en fait un « burst » de la plus belle eau.

  11. JS

    Tres bon billet as usual.

    Meme si cette operation « mains propres / poches sales » est de la fumisterie me faisant penser a Hadopi (seuls les plus benets ou les moins tordus se feront prendre) elle a le merite de lever une partie du voile.

    Je trouve les reactions des premiers concernes dans la presse juste jouissive. Cf Batolone, Cohn-Bendit, etc…priceless

  12. raimverd

    Le problème de Merkel et des Etats providence occidentaux (l’Europe en premier mais curieusement l’état providence monte en puissance aux USA) :

    The people who work for her are familiar with Merkel’s favorite trio of factoids : Europe represents only 7 percent of the world’s population, it accounts for about 25 percent of global economic output but also hands out half of worldwide social expenditures. You don’t have to have a Ph.D. in theoretical chemistry, as does Merkel, to understand that Europe has a problem. Spiegel dec12

    Les premiers patrimoines d’élus déclarés posent la question de l’évaluation, et de façon plus intéressante, ce sont des placements de rente, où on laisse à d’autres le soin d’épargner et d’investir pour créer du capital productif qui permettra d’élever le niveau de vie de tous (à moins que vous ne croyez à la toute puissance de l’Etat dans ce domaine, voir Arnaud, Ségolène, Jean Luc et tous leurs copains de gauche, du centre et de droite).

    Est ce que les Etats peuvent (directement ou par des sous marins) manipuler le cours du BitCoin comme ils le font pour l’or, largent, les actions (TARP et équivalents), etc.?

    1. gem

      Je crois plutôt que les banquiers centraux sont trop à la ramasse sur l’informatique pour ne serait-ce que comprendre le bitcoin. Manipuler le cours du bitcoin… ils peuvent le faire, évidemment, mais je vois plus les risques de communication (en cas de fuite de l’information, fuite qui par les temps qui courent est un risque élevé) que l’intérêt que ça peut présenter.

      1. Nono

        Je pense que les économistes des banques centrales qui font des simulations macroéconomiques complexes sont parfaitement a l’aise avec l’outil informatique.

  13. Bisphénol

    Cette histoire de déclaration de patrimoine me fait doucement rire (voire pleurer à certains moments). Nos zélus posent devant la caméra, une larme à l’oeil, et c’est à qui mieux-mieux va déclarer avoir la bagnole la plus pourrie (Hat tip to Delanoe avec sa 106 éléctrique – Mouuuuuaiiiis), le plus petit compte épargne (Montelabourge est sur la paille), le logement le plus naze (à quand l’élu(e) vivant en caravane ? Eva pasjoly déclare des kayaks…Mon dieu….). Bref ce déballage est pathétique.
    Complètement d’accord avec H16, plus ils se justifient devant les caméras, plus ils donnent l’impression d’avoir fauté et pioché dansle pot de confiotte.

    1. eheime

      Comme dit H16 tout cela est de toute façon idiot puisque si Cahuzac n’avait pas été « attrapé » et qu’il devait faire sa déclaration aujourd’hui , il ne parlerait pas de ses comptes en suisse (ou ailleurs), ni des éventuels biens détenus par des pretes noms dont il aurait l’usage, ni des avantages liées à sa fonction.

      Tout ça n’est que du vent. Et si ça ne l’était pas, pourquoi avoir attendu le scandale Cahuzac pour se pencher sur la question ?? La corruption n’est pas quelque chose de nouveau dans ce pays, loin de là .

      Ce remu-menage n’a qu’un but : si Hollande ou un de ses compères et interrogé sur la question Cahuzac il dira « nous reconnaissons que le probleme est grave, c’est pour cela que nous avons fait cette disposition ». L’electeur naif est content, et hop, emballé c’est pesé.

    2. Aristarque

      Un élu vivre dans une caravane ou un mobil-home ? Aucun risque !
      C’est interdit par la Loi, en dehors des vacances…
      On ne peut imaginer un de ses respectueux de la Loi l’enfreindre avec allégresse, voyons !

  14. YP

    Ce qui est vraiment fun, c’est que nos polytocards touchent des traitements qui les placent largement dans le premier décile de la population. Et même quand ils ne sont pas élus, il n’y a pas besoin de s’en faire pour eux, ENA oglige. Bref, c’est pas les plus mal lôtis en termes de patrimoine.

    La France abriterai 9% des millionnaires du monde. Et pour ainsi dire aucun polytocard (à part quelques rares cas comme Jean Marie, DSK ou Sarko qui n’ont jamais vraiment caché qu’ils avaient du pognon.) EN plus, leur patrimoine serait que de l’immoblilier, quasiment pas d’épargne financière. D’ailleurs il y a des minustres qui déclarent sans rire des partimoines inférieurs à 200K€.

    J’ai le sentiment qu’on nous prends vraiment pour des lapins de trois jours. Si encore ces gens là étaient compétent, se serait encore tolérable. Mais je crois qu’en termes d’élus, on a vraiment affaire aux pires déchets humains : Ils ont entrain d’organiser le transfert du débat des questions pragmatiques (qu’est ce qu’on fait pour sortir du merdier dans lequel on se trouve) vers une question d’éthique (ou il suffira de montrer patte balnche pour ne pas être responsable du désastre, sachant qu’on organisera une porte de sortie pour les petits copains fraudeurs.)

    1. YP

      Wow il y a eu un couac… « Et pour ainsi dire aucun polytocard n’avoue avoir été capable de gagner sa vie (à part quelques rares cas comme Jean Marie, DSK ou Sarko qui n’ont jamais vraiment caché qu’ils avaient du pognon.) »

        1. LNB

          C’est clair! Bizarrement, le peuple de gauche s’était tu pour les femmes et pour l’argent il était prêt à passer l’éponge… C’est quand même un comble quand on connait la totalité de l’histoire (depuis les tableaux jusqu’aux petite condamnations), sans parler du FMI qui n’est pas vraiment PS-compatible.

  15. Pandora

    La répression fiscale n’a jamais sauvé un Etat mais quelle autre solution pour des bureaucrates qui ne peuvent pas scier la branche sur laquelle ils sont assis ? Ils ne vont quand même pas proposer de supprimer leur propre poste… personne ne le ferait d’ailleurs.

  16. Peste et coryza

    Ils nous pissent dessus sans même nous faire croire qu’il pleut.

    200000 euros de patrimoine pour des gens qui font tous partie du centile le plus riche du pays… avec une rémunération de plus de 12000 boules le mois (complétement indue vu leur utilité, à titre de comparaison, le moindre chercheur ou ingé est à 2000 le mois, un médecin émarge entre 5000 et 15000 selon les spécialités).
    Le moindre sinistre, en 5 ans seulement, se fait 500K euros d’épargne facile ! De quoi payer un ouvrier français pendant… 300 mois.
    Et ce sans compter toutes les ristournes, les combines, les pots de vin, etc…

    Un ouvrier, payé 1500 euros par mois pendant presque toute sa carrière, peut accumuler 200K de patrimoine. Des couples de profs arrivent à 500K de patrimoine (merci la bulle immo en passant).

    1. skunker

      « complétement indue vu leur utilité »

      C’est clair qu’une fois qu’on sait combien ils touchent regarder les débats sur LCP c’est un coup à piquer des crises de nerfs

  17. johnny_rotten

    Les déclarations de montant d’épargne dérisoires des élus qui se sont empressés de rendre publics leurs patrimoine les rend totalement suspects.
    Hors immobilier, la plupart indiquent avoir de l’assurance-vie et quelques livrets d’epargne pour moins de 50 000 euros et un vehicule vetuste estimé à moins de 2000 euros.

    C’est du foutage de gueule intégral.
    Il suffit d’acheter le magazine financier « Le Revenu » qui chaque mois donne des conseils de placement à des couples de la classe moyenne qui « déballent » leur patrimoine, pour savoir que très souvent ces personnes disposent ont d’economies de montant supérieurs à 150 000 euros (hors immobilier) .
    Donc des ministres qui ont 25 ans de carrière politique derrière eux et qui disent disposer de pas davantage que 40 000 euros d’economies à la caisse d’epargene …..c’est du pipeau.

    1. eheime

      Pas impossible que ça se retourne contre eux. Car ça va donner du grain à moudre à pas mal de journalistes (ou blogueur 😉 qui s’amuseront à comparer déclaration et patrimoine réel.

    2. M51

      Certains n’ont meme pas en cash de quoi payer leur tiers provisionnel. (montebourg 2000 euros, vauquiez 4000). Des voitures pourries quand ils en ont…… Un bon inspecteur cheval (le diner de cons) devrait leur prendre leur température patrimoniale avec le code fiscal qu’ils ont eux memes voté.

      1. Zendog

        Les voitures « pourries » ce n’est pas bien, ça pollue et en plus ça ne soutient pas l’industrie automobile française. Les ministres devraient donner l’exemple et acheter de belles voitures neuves, « écoresponsables » et made in France !

      2. doh

        Les ministres (les « gros » en tout cas, dont l’montebourg) ont des chauffeurs 24h/24. A quoi bon se faire chier à avoir une caisse ? L’entretenir, mettre de l’essence toussa toussa, quand on peut se faire charier gratos sur le dos du contribuab’ !!!

        1. aristarque

          Es-tu sûre qu’il l’ a achetée et payée? Renault peut l’avoir pris à son jeu officiel de la préférence française en la lui prêtant pour une période pour publicité, par exemple. Cela se pratique dans le milieu de la haute couture.

          1. vengeusemasquée

            Il l’a achetée. Je me demande si ce n’était pas même la 1e commande.
            De toute façon, peu importe qu’il l’ait achetée ou non, elle fait maintenant partie de son patrimoine et aurait dû être déclarée parce qu’elle est livrée depuis le mois de janvier. C’était la première livraison d’ailleurs, ça c’est sûr.
            Cela dit, ça pourrait être drôle qu’elle lui ait été donnée. 😆

          2. vengeusemasquée

            Bah en fait non, elle ne lui appartient pas. C’est vrai qu’en y réfléchissant, un investissement aussi débile ne pouvait se faire que sur l’argent gratuit des autres. 😆
            Elle lui a été livrée en tant que ministre. Elle appartient donc à l’Etat. Elle moisira donc dans un parking tranquillement.

          3. Flo

            « Renault peut l’avoir pris à son jeu officiel de la préférence française en la lui prêtant pour une période pour publicité »
            Bien fait pour lui !

          4. eheime

            @ vengeuse

            Enfin Vengeuse, vous délirez ??!?!
            Ca fait 5 ans que H16 y se décarcasse à vous expliquer comment ça vit un politicien comme Montebourg et vous osez affirmez qu’il a « acheté » (qu’on me pardonne ce gros mot) une Zoé ?
            Et avec SON argent de SES POCHES A LUI ??
            Nan, mais faut se réveiller ma brave Dame !
            Wake up !

    3. Bisphénol

      Mêmes réflexions ! un type qui à 20 ans de maroquins – admettons 100000€/an – et nets d’impôts m’sieurs’dames ! – et qui aujourd’hui nous dis :
      « j’ai une maison à la campagne à 400000€, une 308 qui a 150000 km, et un compte épargne à 4000€ »
      Honnetement, il nous prend pour des jambons. A la réflexion, un type qui engrange sur son activité, sur 20ans : 2 millions d’€, et qui n’a à la fin que 1 baraque, une bagnole pourrie et 4000€, je n’ai pas trop envie de lui confier les clefs de la boutique, vue la façon dont il gère son patrimoine.
      Donc clairement, c’est une farce…

  18. Le Gnôme

    Ils ne savent déjà pas gérer leur patrimoine, comment voulez vous qu’ils gèrent une commune, un département, une région ou un Etat ?

    C’est à celui qui se fera passer pour le plus misérable. Et je me fous de savoir si ils ont les mains sales, du moment que le pays est bien géré. Qu’ils en croquent, nom d’une pipe, mais qu’ils fassent le boulot, qu’ils nous foutent la paix, qu’ils nous laissent vivre et prospérer plutôt que de nous enserrer dans un filet de règles tatillonnes et inutiles.

    1. Peste et coryza

      @Legnome
      Ne pas tout confondre.
      Ils sont « l’oligarchie des incapables », mais ils ne sont pas incapables pour autant.
      Ils sont excellents dès qu’il s’agit de leur intérêt personnel, mais nullissimes dès qu’il s’agit de penser à autre chose qu’à eux. Or c’est précisément pour s’intéresser à autre chose qu’à eux mêmes qu’on les paye si grassement.

  19. doh

    Nous sommes sauvés, notre respectable et vénéré président annonce la création d’un parquet financier. Probablement un ou deux potes à caser et une poignée de voix, pardon, fonctionnaires en plus.
    Les tricheurs devront graisser quelques pattes en plus 🙁

  20. Pascale

    Le seul que je trouve un peu moins méprisable c’est celui qui a décidé de ne pas renter dans la grande parade politiquement correcte dégoulinante d’hypocrisie et de bassesse (tous des paons faisant la roue et la faisant bruisser pour tenter d’épater dans les chaumières) et de ne pas afficher son patrimoine. Je crois que c’est Guaino.
    Car derrière tous ces cris de vierges effarouchées se cache quelque chose de plus grave : la mise au ban de la société celui qui posséderait plus que la moyenne, c’est le potentiel hallali poussé par les masses hurlantes contre le « riche », nouveau monstre à abattre.

  21. Pascale

    Cependant j’ai bien l’impression que plus cette clique essaye de séduire le peuple en tentant de l’éblouir avec de la poudre aux yeux, moins elle devient crédible, plus le peuple dévient conscient de qui elle est, et plus le peuple est dégouté.

  22. turnover

    Hollande propose une série de mesures …mais qui necessitent la création de haute-autorités, commissions indépendantes et autres bidules.

    Qui và encore devoir payer tout ça ?

    1. eheime

      il a les memes attitudes que Chirac avec ses petits doigts joints pour montrer la fermeté. Au moins Chirac ça faisait natuel …

    2. Aloux

      Vu la teneur du programme, j’en viens à me demander si l’explosion en vol de Cahuzac n’a pas été préméditée, ou en tout cas largement anticipée, vu la vitesse à laquelle les gauchistes l’ont instrumentalisée. Il est bien évident que si Cahuzac a fauté c’est parce qu’il… vient du privé, un haut-fonctionnaire n’est jamais, JAMAIS corrompu, c’est impossible voyons. Hop, on interdit aux députés d’être autre chose que des fonctionnaires. La société de castes, c’est maintenant.
      Si Cahuzac a eu la tentation de faire sortir de l’argent, c’est bien évidemment parce qu’il existe des paradis fiscaux pour le planquer : plus de paradis fiscaux, plus de problème d’évasion. Ca me fait penser à un pays qui face à des problèmes d’évasions récurrents dans ses pénitenciers déciderait de faire du pays entier une prison, entourée de barbelées et de mirador. Oh wait.
      Ah oui on oubliera pas de taper un peu sur les banques, même si pour le coup elles n’y sont pour rien, ainsi que de créer une hototorité, c’est vrai qu’en France on en manque un peu, puis c’est tellement efficace pour régler toutes sortes de problèmes qu’on aurait tort de se priver.

      Par contre pour les principaux suspects, une petite déclaration aussi pathétique que peu crédible, le lynchage du bouc-émissaire (je suis curieux de voir comment ils comptent empêcher Cahuzac de revenir à l’Assemblée), et le bon peuple n’y verra que du feu. N’est-ce pas ?

  23. hipparchia

    Et hier, à la télévision Russe, une présentatrice s’est carrément moqué de notre système fiscal. Bon, elle a raison, mais si l’ex-URSS en est à se foutre de la fiscalité française, ça craint.

    1. aristarque

      Ils ont mis en route un impôt, façon flat tax. Au début, c’était en fait pour mieux flinguer ce principe mais comme les impôts rentrent mieux et pour au dessus des besoins, le camarade Poutine s’en accomode. Commentaire fait à partir des infos disponibles à l’ occasion dans la presse.

      1. hipparchia

        J’entends bien mais entendez bien le message : l’URSS se permet de se foutre de notre gueule fiscalement et les français, cela ne le dérange pas, dans leur très large majorité.

        De toute façon, je ne comprendrai jamais un peuple où l’on se revendique ouvertement d’être un communiste stalinien voire maoïste (cf. Badiou, rue d’Ulm, maoïste patenté) sans que la majorité ne vienne jamais hurler à l’indécence.

        1. Aristarque

          Parce que ce sont des purs membres du Camp du Bien où l’étalon de référence est la noblesse de l’intention et non pas la trivialité du résultat de l’exécution du programme (surtout s’il comprend des exécutions capitales. C’était pour leur bien-être, à ces salauds de (florilège disponible de qualificatifs selon besoin du moment)

          1. hipparchia

            Mais le peuple n’est pas coupable, il est victime du socialisme qui vole son cerveau chaque minute un peu plus pour voler toujours ensuite plus, pour mieux s’accaparer celui des enfants.

    1. Peste et coryza

      Normal : il est blindé de chez blindé, et pas fonctionnaire… d’après une collègue réunionnaise, c’est la plus grosse huile de l’ile.
      Par contre, je suis curieux de savoir comme il a fait pour faire fortune à 36 ans, dans le BTP qui plus est, alors que la réunion n’est pas sinistrée à ce niveau…

      1. Peste et coryza

        Toujours d’après la même collègue, il a :
        – hérité d’une bonne partie de ses avoirs et entreprises
        – truandé des marchés publics
        – est un « gros co*n » particulièrement greedy
        Néanmoins, la majeure partie de sa fortune est légale et honnête. Le BTP marche super bien à la réunion.

  24. le désabusé

    Cette affaire Cahuzac apporte la preuve que les politocards qui nous gouvernent qu’ils soient de gauche ou de droite savent bien au fond d’eux mêmes que la politique qu’ils nous imposent n’est pas la bonne puisqu’ils cherchent par tous moyens à y échapper…

  25. BA

    Mercredi 10 avril 2013 :

    Hollande dans la nasse du procès Teulade.

    Le chef de l’État va être cité comme témoin lors du procès de René Teulade, son ancien suppléant en Corrèze. « Le Point » publie des documents embarrassants.

    Hasard du calendrier judiciaire et nouvel embarras pour le chef de l’État : le procès en appel, le 15 mai, du sénateur socialiste René Teulade dans le scandale de la Mutuelle de retraite de la fonction publique (MRFP).

    Selon nos informations, le président de la République devrait être cité comme témoin devant la cour d’appel de Paris qui jugera pour « abus de confiance » celui qui fut également son ancien député suppléant en Corrèze de 1997 à 2002. Le comité d’information et de défense des sociétaires (CIDS) de la MRFP veut faire entendre l’actuel président de la République.

    Il est impossible de contraindre François Hollande, compte tenu de son statut de chef de l’État, à répondre à cette convocation. Néanmoins, durant la campagne présidentielle, François Hollande avait pris l’engagement de rompre avec les anciennes pratiques et affirmé qu’il répondrait à toute convocation concernant le Parti socialiste du temps où il en était le premier secrétaire.

    En 2011, René Teulade, le pape du mutualisme français, ministre des Affaires sociales du gouvernement Bérégovoy, avait été condamné en première instance à 18 mois de prison pour avoir profité d’avantages indus. La proximité entre René Teulade et François Hollande est telle que le 20 octobre 2012, lors de son discours de clôture de la Mutualité française, le président de la République lui a rendu un hommage appuyé avec ces mots : « René Teulade auquel je suis lié par une fidélité corrézienne. »

    Le nom de François Hollande apparaît dans le dossier d’instruction et dans le jugement, au chapitre des associations proches du PS hébergées par la mutuelle MRFP. En fait, François Hollande fut de 1984 à 1986 l’éphémère trésorier de Cause commune, l’association présidée par Danielle Mitterrand. Or, cet embryon de la Fondation France Libertés a laissé une ardoise de 156 860 francs dans les comptes de la fameuse mutuelle. « Je n’avais pas connaissance des conditions du bail, ignorant même s’il y avait un bail ou pas », a justifié François Hollande lors de son audition par la PJ, le 24 avril 2006.

    Or, dans le jugement rendu en 2011 par le tribunal de grande instance de Paris, on apprend qu’un certain Georges Petret, directeur technique de la société patrimoniale de la MRFP, a affirmé sur PV en date du 31 janvier 2001 qu’il avait écrit à François Hollande le 26 juin 2000 pour l’informer que « certains administrateurs permanents de la mutuelle étaient bénéficiaires d’un grand nombre d’avantages qui ne respectaient pas l’esprit mutualiste ».

    Il était notamment question du logement que René Teulade occupait d’abord comme président, puis comme président honoraire au 8, rue de Solférino, dans le 7e arrondissement à Paris. Un appartement mitoyen du propre bureau de François Hollande, alors premier secrétaire du PS, situé au 10 de la même rue. Pour la petite histoire, c’est par cette proximité géographique que Teulade avait justifié cet avantage : « Cet appartement ne pouvait être attribué à n’importe qui… »

    Cette affaire arrive presque en même temps que la convocation du chef de l’État, cité comme témoin par Gérard Dalongeville, l’ancien maire PS d’Hénin-Beaumont, dans le procès sur les malversations de la fédération socialiste du Pas-de-Calais.

    Prenez connaissance de l’audition de François Hollande et du jugement de 2011 :

    http://www.lepoint.fr/politique/une-deuxieme-convocation-pour-le-temoin-francois-hollande-10-04-2013-1652901_20.php

  26. Simon

    De toutes façons, la prochaine échéance électorale n’est pas pour demain. D’ici là, beaucoup d’électeurs auront oublié.D’où l’intéret de prendre de l’avance.

  27. mominette

    La Terreur hollandeuse, en obligeant chaque élu à étaler ses avoirs, contrevient ignoblement au droit à la vie privée. On pourrait étendre ces véritables incursions populaires aux avocts, aux notaires, aux médecins, zux partis poitiques, aux syndicats (tiens, personne n’en parle), aux fonctionnaires, aux indépendants, aux hômeurs et aux assistés sociaux !

    En Belgique, le problème et réglé depuis longtemps, et d’une manière bien plus élégante : tout mandataire public, à son entrée en fonction, doit rédiger l’inventaire complet de ses avoirs et le déposer sous enveloppe scellée. Sa vie privée est donc respectée, et son inventaire à disposition permanente de tout Juge, s’il était l’objet d’une enquête.
    Parfaitement efficace et respectueux des droitds de chacun.

    Pour la couverture de la mort de Thatcher, le respect et l’objectivité ont été la préoccupation majeure de nos médias :
    – on nous serine que la Dame de Fer n’aura pas droit à des funérailles nationales (exclusivement réservées au souverain), mais on omet de nous dire que la Reine y assistera avec tous les Corps constitués, selon le protocole utilisé lors des funérailles de la Queen Mum ou de Lady Di.
    Un hommage exceptionnel dont nos médias font un genre de désaveu sur fond de mise au trou bâclée …

    – question images, celle qui domine en boucle, c’est une poignée de hooligans beurrés, qui dansent de joie à l’annonce du décès de Mme Thatcher, alors que manifestement la plupart n’étaient pas nés quand elle a sauvé l’Angleterre.

    – et comme il faut bien parler de sa politique, pas un mot de son énorme effort social (des millions de gens sont devenus propriétaires dans des conduitions très sécurisées et l’emploi a connu l’essor que l’on sait. Non, on lui reproche d’avoir … fermé des charbonnages à l’agonie, ce que les socialistes avaient fait chez nous 15 ans plus tôt !

    – et pour terminer ma cure de lavage de cerveau, j’ai encore eu droit à la très importante visite de Poutine en Allemagne, résumée… à 3 hystériques venant gueuler, nichons au vent !

    1. hipparchia

      « mominette 10 avril 2013
      La Terreur hollandeuse, en obligeant chaque élu à étaler ses avoirs, contrevient ignoblement au droit à la vie privée.  »

      Encore faudrait-il que chacun soit contraint de publier, flingue sur la tempe, pour que vos propos aient la moindre légitimité.

  28. le désabusé

    Margaret Tatcher était certainement le seul être humain politique intègre et courageux qu’a connu l’Europe depuis la guerre

    avant elle le seul qui en valait la peine s’appelait Winston Churchill

    Évidemment en France ce genre de personne n’existe pas ni à droite ni à gauche

    CPEF

    1. Peste et coryza

      Vous exagérez…
      Et Thatcher était très loin d’être sans reproches.
      Techniquement, aucun politicien est intègre, car il doit forcement faire des compromissions pour arriver au sommet et s’y maintenir.

      1. Aloux

        On peut certes reprocher des choses à Thatcher, mais moi ce que je vois c’est qu’elle a récupéré un pays à l’agonie et qu’elle l’a remis sur les rails, et qu’elle avait des convictions qu’elle n’a jamais renié, même si on peut lui reprocher de ne pas avoir appliqué telle ou telle chose en pratique.

        Franchement, on me propose d’échanger tout le gouvernement et tout le parlement actuel contre une politicienne comme Thatcher je signe tout de suite.

  29. NOURATIN

    Vous parlez d’or, c’est bien le cas de le dire. Les gesticulations grotesques de nos politicards affolés n’annoncent rien de bon. Au bout du compte
    les mêmes, c’est à dire nous, bien sûr, dégusteront la potion amère en espérant seulement ne pas en crever.

  30. Buchanan

    Le monde ne pourra jamais se passer des paradis fiscaux. D’abord comme dit h16, ils n’existent que par rapport aux enfers fiscaux. Ensuite, ils sont la graisse qui permet d’huiler la machine mondiale. Souvent utilisés par les locaux pour réinvestir dans leur propre pays et éviter des régimes totalitaires ou bureaucratiques . Chypre était le 1er investisseur étranger en Russie, Hong Kong ( à 77% !) et Singapore sont les premiers investisseurs en Chine, l’Ile Maurice est le premier investisseur en Inde. Les Usa sont le premier investisseur mondial. Quelle est la part du Delaware ?
    Paradis fiscal : pays ou les impôts sont moins élevés que ceux du pays où l’on habite. En France, synonyme de « reste du monde ».

  31. duff

    On comprend pourquoi la France est mal gérée, nos hommes politiques sont visiblement incapables de se constituer un porte-feuille et c’est à celui qui roule dans la caisse la plus pourrie…. oui oui!

  32. l’hérétique

    Dis donc, mon vil exploiteur du peuple favori, pourquoi tu me piques toujours les bons titres auxquels je pensais : figure-toi que je songeais justement à évoquer l’enfer fiscal juste au moment où je suis tombé sur ton billet.
    Malheureusement, il n’y a pas la moindre remise en question en France : plus les signaux d’alarme sont au rouge, plus on s’ingénie à accroître la pression fiscale et à trouver des moyens d’empêcher le lièvre de filer…
    Je suis triste parce que j’aime mon pays et que je vais quand même y rester, mais c’est dur d’en être là. ..

  33. Riguite

    L’enfer fiscal ? quel enfer fiscal ? a les entendre ils font cela pour notre bien, l’égalité (qu’ils confondent avec égalistarisme), le bien-être de toute la misère du monde qu’on importe sans se soucier de savoir où et comment on va la gérer… Ils ne comprennent pas que ceux qui s’échinent à faire prospérer leur boite (ou leur poste de cadres sup) sans voir leurs enfants ni leur femme, sans vraies vacances ni jours fériés, ne souhaitent pas répondre à l’invitation étatique à participer à la grande gabegie hors de contrôle qu’on nous vend à toutes les sauces.
    Les aides sociales, les subventions, les deniers issus de notre sueur sont dépensés sans compter et sans contrôle. Pendant ce temps il faut bien payer cette générosité considérée comme gratuite. Donc les impôts, les taxes, les augmentations de TVA et tralalala… Même les hommes politiques un tant soit peu sensés refusent de partager leur pactole pour donner à on ne sait trop qui, on ne sait trop comment. La France est le second pays au monde à payer le plus de taxes et d’impôts au monde derrière la Suède. Brillant classement quand on voit que par ailleurs on dégringole tous les autres hit parades et palmarès de l’éducation, de la corruption, du bonheur de vivre en France… snif !

      1. Riguite

        Encore un petit effort… et c’est pour bientôt. Quand on voit le niveau de vie des suédois et le nôtre, ça interroge. En revanche et vous avez raison, j’ai fait une erreur dans l’évocation des palmarès. Nous sommes bien remontés dans l’échelle des républiques bananières corrompues et ineptes…

  34. hussarbleu

    Adolf ne disait pas que des bêtises :

    « La France demeure l’ennemie mortelle du peuple allemand. Sa déliquescence et ses crises de nerfs ont pu parfois nous porter à minimiser l’importance de ses gestes. Fût-elle toujours plus faible, ce qui est dans l’ordre des probabilités, cela ne doit rien changer à notre méfiance.

    La puissance militaire de la France n’est plus qu’un souvenir, et il est certain que de ce point de vue-là elle ne nous inquiétera plus jamais.

    Cette guerre, quelle que soit son issue, aura du moins le mérite de faire passer la France au rang de puissance de cinquième ordre. Si elle demeure néanmoins dangereuse pour nous, c’est par son potentiel illimité de corruption et par son art de pratiquer le chantage. Donc, méfiance et vigilance. Que les Allemands prennent garde de ne jamais se laisser endormir par cette sirène! »

    le « potentiel illimité de corruption » est une réalité, hélas….

  35. NoName

    Totalement HS mais après je sais pas trop où demander de l’aide et comme je sais que ce blog est le repaire favoris de dizaines de capitalistes mangeurs d’enfants, je viens poser la question ici:
    j’essaye de m’inscrire à Libéraux.org, mais impossible de m’inscrire à cause de l’antispam qui refuse de s’afficher. Suis-je le seul où c’est un problème récurrent ?

  36. Marc Aurèle

    @H16
    Nous sommes en plein oeuvre au noir:
    – La putéfaction de notre société, ici caractérisée par le socialisme (division du peuple en classes, jalousie, envie, colère) est la première étape nécessaire du processus de changement.
    – Elle sera suivie de l’étape de la purification, étape de violence et de tectonique dans laquelle nous chasserons ces démons qui nous divisent pour (peut-être) recréer les bases d’une société à terme équilibrée.
    – Puis, avec beaucoup de chance, viendra la transformation dans laquelle nous stabiliserons les bases, propices à un nouveau départ.
    – Cette stabilisation nous permettra d’atteindre à terme l’étape d’équilibre, à nouveau. Jusqu’à ce que, l’entropie aidant, cet équilibre se rompe à nouveau et entre en putréfaction lui aussi, lançant le début d’un nouveau cycle. Ceci se vérifie depuis toujours dans toutes les sociétés humaines.

  37. Alex6

    Je suis l’actualite francaise de loin et sommairement depuis plusieurs annees, en gros une rapide lecture du figaro.fr le matin. Et la, depuis quelques mois, j’ai vraiment l’impression que ca devient de pire en pire dans l’affligeance. On voit la degradation de la situation se faire jour apres jour alors qu’avant, ca se voyait plutot d’une annee a l’autre.
    Comment le pays peut-il encore s’en sortir? Franchement, je ne vois pas.

      1. Peste et coryza

        Colbert et Mazarin avaient raison, donc…

        Sinon, il y a une autre voie : vivez avec le minimum à la campagne, faites du black, et le soir restez chez vous avec votre bien aimée, le chien à vos pieds, la cheminée avec une bonne buche et un feux ronflant, et le 12 chargé à cas où.

  38. johnny_rotten

    Bruxelles veut officialiser, pour toute l’UE et pas seulement Chypre, le prélèvement sur tous les déposants ayant plus de 100.000 euros de liquidités, en cas de problèmes de la banque.

      1. hussarbleu

        Oui, mais en 3° ligne seulement !

        Sérieusement, on a l’impression d’une machinerie euro-administrative devenue totalement folle, pilotée par des irresponsables en pleine panique : comment peut-on juridiquement justifier – sauf par le précepte bismarckien « Macht geht über Recht » – que pour éponger les dettes d’une banque – c’est à dire d’un « détenteur de fonds pour le compte de tiers » – un organisme autre (même si c’est un Etat) puisse préconiser et imposer de prélever une quote-part des biens des déposants…

        Il s’agit là d’une négation, non seulement du droit de propriété, fondement de nos sociétés occidentales, mais de toute l’organisation juridique de nos pays prétendûment non totalitaires….

        Il est proprement ahurissant de voir un type comme Barnier, sorte d’ectoplasme transparent et UMP, en arriver à de telles déclarations, qui avaient été déjà annoncées, puis démenties, par le Président de l’Euro-Groupe…

        Toujours Mencken :
        « I have spoken hitherto of the possibility that democracy may be a self-limiting disease, like measles. It is, perhaps, something more: it is self-devouring. One cannot observe it objectively without being impressed by its curious distrust of itself—its apparently ineradicable tendency to abandon its whole philosophy at the first sign of strain. I need not point to what happens invariably in democratic states when the national safety is menaced. All the great tribunes of democracy, on such occasions, convert themselves, by a process as simple as taking a deep breath, into despots of an almost fabulous ferocity. »

    1. Aristarque

      Après de pareilles propositions, comment va-t-on justifier l’arsenal répressif contre les cambrioleurs et autres bandits de grand chemin si, parce qu’il y a un problème d’argent quelconque, de garantie à apporter, de banque à tenir en équilibre, l’Etat s’autorise à piquer directement dans les caisses des citoyens ?
      Ces pauvres voleurs ont eux aussi des problèmes d’argent sinon ils n’en auraient pas besoin. Ils le prennent donc là où il se trouve parce que s’échiner à la gagner est quand même long et fatiguant…
      Cela va être coton dans les tribunaux correctionnels…

      1. hussarbleu

        Les cambrioleurs ? ils ont déjà intégré et la « reprise individuelle » et la complaisance irénique de nos tribunaux….

        La chose s’est passée, il y a quelques jours, dans un village du Beaujolais que je connais, à une dizaine de km de Villefranche. Un brave viticulteur, que je connais également, a été agressé chez lui, dans son domaine un peu à l’écart du bourg, par quatre cagoulés qui l’ont torturé (plusieurs côtes cassées à coups de pied, pommette fracturée, cuir chevelu ouvert à coups de crosse) pour lui faire ouvrir son coffre-fort qui contenait quelques centaines d’euros.

        Ils l’ont laissé ligoté, il a pu se libérer au bout d’un moment et appeler les Gendarmes : lesquels, en arrivant, n’ont rien eu de plus pressé à faire que de lui faire subir – chez lui (!), choqué, tout sanglant et douloureux – un alcootest avant que de l’entendre puis de le transporter à l’hôpital…

        Nous voilà revenus un siècle et quelque en arrière, au temps des Chauffeurs du Nord, mais sans le droit aux armes que l’on avait en ces temps gothiques (l’arrière grand-père de ma femme avait été attaqué un soir, du côté de Doullens, en rentrant de la foire : il avait mis en fuite les assaillants à coups de revolver… essayez, de nos jours…).

        Il nous manque décidément un Du Guesclin pour réduire ces modernes Ecorcheurs. Et ce n’est pas le petit Valls, prolixe Tartuffe à grandes oreilles, que l’on risque de trouver en statue à Chateauneuf de Randon…

Laisser un commentaire