La Taxe Tobin est néfaste ? Vite, appliquons-la partout !

Ah, la Taxe Tobin ! Si elle n’existait pas déjà, soyez certains que l’un ou l’autre de nos socialistes l’aurait hardiment inventée et en aurait fait une vigoureuse publicité dans le monde entier pour qu’enfin, les Riches donnent un peu aux Pauvres, que les inégalités se réduisent et que les pipe-lines à miel et à lait s’ouvrent pour de bon.

La taxe Tobin, pour rappel, c’est cette brillante idée qui fut inventée par James Tobin au début des années 70 (oui, ce n’est pas tout jeune) puis reprise et médiatisée par ATTAC, ce groupement interlope de gauchistes assumés, altercomprenants de l’économie où la fine fleur du marxisme et du collectivisme s’est rassemblée pour se disputer régulièrement dans des comités de directions gentiment staliniens et proposer des brochettes d’idées toutes plus mortes et faisandées les unes que les autres ; dans cette idée de taxe, il s’agissait de taxer toutes les transactions financières, à hauteur d’un petit pour-cent gentil, histoire d’empêcher la vilaine spéculation de court terme, et, comme effet secondaire désirable, favoriser l’émergence de monnaies mondiales (comme l’Euro par exemple).

Au niveau politique, les avantages d’une telle proposition sont nombreux : d’abord, il s’agit d’une taxe, ce qui déclenche une salivation pavlovienne des politiciens. Ensuite, elle permet dans son fonctionnement théorique d’obliger les acteurs du marché à ajuster leur préférence pour le futur en défavorisant le court-terme si méchant, si vilain et si méprisable. Enfin, elle est adoubée par Tobin, un prix Nobel d’Economie ce qui veut forcément dire que c’est une excellente idée. Après tout, les prix Nobel ont tous d’excellentes idées, n’est-ce pas M. Krugman ?

krugman internet

Partant de là, il était inévitable que cette idée se développerait rapidement sur le terreau français fertile en idées socialistes à la con, et serait même volontairement appliquée dès que possible. Ce qui n’a pas loupé, et plutôt deux fois qu’une grâce à un gouvernement … de droite, dont le socialisme n’a été latent qu’en période d’élection et s’est déchaîné pendant les années qui ont suivi. Votée en février 2012 (sous Sarkozy, donc, pour ceux qui l’auraient oublié) dans un magnifique exemple d’ultraturbo-libéralisme à la française, la taxe, sise sur les transactions mais pas celles à haute fréquence, devait rapporter autour d’un milliard d’euros.

Pendant ce temps, les ultra-néo-libéraux et autres capitalistes assoiffés de sang chaud d’ouvriers n’en démordaient pas et expliquaient, à qui voulait les entendre (à peu près personne) que cette taxe, pourtant, ne fonctionnerait pas. Pour preuve, ces fourbes égoïstes et vils individualistes prêts à tout pour faire passer leurs idées nauséabondes n’ont pas hésité à exhiber la douloureuse expérience suédoise qui s’est soldée par un piteux échec : non seulement, la taxe Tobin n’a pas rapporté ce qu’elle aurait dû, mais en plus a-t-elle nettement amoindri les échanges locaux au point qu’il fut décidé d’arrêter les frais et de l’abroger.

Il faut se rendre à l’évidence : la taxe Tobin, une fois essayée, n’a pas fonctionné, d’abord parce que sur des marchés financiers ouverts, il est relativement simple de déplacer des transactions vers les marchés non-taxés, ensuite parce que définir une transaction « taxable » est juridiquement complexe, pour ne pas dire casse-gueule, et enfin parce que la taxe ne rapporte rien à l’État, les effets désirables étant contrebalancés par les indésirables.

madness

Pire que tout, après analyse de ce qui a été mis en place en France, la taxe Tobin a une fâcheuse tendance à accroître la spéculation au lieu de la combattre : les opérateurs, découragés d’acheter des actions (la transaction étant taxée) se sont tournés vers les produits dérivés, qui, eux, ne sont pas soumis à la fameuse taxe ! Or, si les actions sont déjà des instruments de spéculations, les produits dérivés ajoutent une complexité supplémentaire, des risques et des leviers plus importants que, pourtant, la taxe Tobin est censée combattre en premier lieu. Comme souvent en Socialie, il y a loin du papier et de la théorie au réel et à la pratique ; le monde, décidément trop méchant, refuse toujours aussi obstinément de se laisser faire par les constructivistes et les collectivistes. Zut alors.

Ce qui devait arriva donc : alors que nous arrivons à la deuxième année d’application de cette taxe en France et qu’elle doit être étendue en 2015 à onze pays de l’Union Européenne, le bilan de l’année écoulé vient de tomber, officiellement, et il est mauvais.

amf taxe tobinSelon l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), non seulement la taxe n’a pas rapporté ce qu’elle aurait dû, mais en plus a-t-elle eu le mauvais goût de faire baisser le volume de transactions, bref tout ce qui avait été prévu en premier lieu par ces méchants libéraux qui, non contents de mieux comprendre l’économie que les clowns qui nous dirigent, ont l’impudence de prévenir les autres de ce qui va foirer, ce qui leur vaut inévitablement quolibets et réprimandes.

En effet, sur l’ensemble de la période, du premier août 2012 au 31 juillet 2013, l’impact de cette taxe sur les volumes est estimé à -9,5%, même pas compensé par un marché qui aurait pu être défavorable … mais dont l’indice, le CAC40, a gagné 67% sur la période. Zut alors. À ceci s’ajoute que la taxe a rapporté moins que prévu la première année, autour de 690 millions d’euros, obligeant l’État a ne budgéter que 702 millions pour 2014, soit la moitié de ce qu’espérait le législateur. Flûte et zut, n’est-ce pas.

Bertrand de Saint Mars, délégué général adjoint de l’Amafi (Association française des marchés financiers) note d’ailleurs que

« Cela valide complètement les craintes que les acteurs financiers ont exprimées dès l’origine. Des craintes confirmées par l’AMF, une autorité publique indépendante dont la crédibilité peut difficilement être mise en cause. C’est une publication extrêmement utile »

Je résume.

Tobin propose, au cours des années 70, une taxe destinée à obtenir certains effets sur les marchés. Par la suite, il s’éloignera progressivement mais sûrement de cette idée, jugeant de plus en plus inconfortable d’être associé à ce qui se révèlera indubitablement une mauvaise idée. C’était un signe, mais il n’a évidemment pas été suivi.

L’idée est récupérée par un groupe de paléo-communistes trop heureux d’avoir quelque chose à dire alors que les poussières de béton du Mur de Berlin ne sont pas encore retombées et que l’échec patent de leur doctrine lamentable n’est plus masquable que par des artifices rhétoriques pour enfants sous-développés. Médiatisée par des journalistes complaisants et des politiciens aussi démagos que stupides, l’idée prend progressivement corps alors que les économistes n’y croient déjà plus. Entre l’adulation par des communistes et la perte de crédibilité auprès des économistes, il y avait donc des signes, qui n’ont pas été suivis.

La Suède, jamais en retard d’une petite collectivisation détendue, tente le coup. Ça foire sans appel et sans modération. Ce nouveau signe sera soigneusement oublié.

La France l’applique alors à son tour, dans le tourbillon de ses froufroutages socialistes habituels. Au bout de deux ans, le verdict échappe, là encore, à toute interprétation positive : ça a, encore une fois, merdé dans les grandes largeurs.

Conclusion ? On va l’appliquer à onze pays, pardi !

insanity

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires165

  1. Calvin

    La Taxe Tobin, le serpent de mer économique qui se mord la queue, le corps, et même la tête.
    Un non-sens.

    1. Théo31

      Toute taxe est un non sens : on ne taxe pas le tabac ou les transactions financières mais ceux qui fument et ceux qui les réalisent. C’est toujours un individu qui la paie. De plus, elle est anti-économique et anti-sociale : on ne peut pas lutter contre le méchant capital sans appauvrir les salariés.

      On ne peut pas être socialiste et intelligent : il n’y a qu’en fRance qu’on croit que les lois de la nature sont différentes et qu’à grands coups de « ta gueule, c’est magique », ça va fonctionner.

  2. Calvin

    En ce qui concerne la Suède, elle a été abrogée sous la Drouate, donc, il y a encore des gens dans le déni, même là-bas.
    Elle aurait pu marcher en Suède sous la gauche.
    C’est évident, il suffit de le dire pour le croire.

    1. Aristarque

      Même quand cela foire sous un régime degoche, il en reste toujours dans le déni à dire que cela s’est planté parce que la dose degochisme n’ était pas assez forte… Dans les années 90, DSK avait eu la bonne idée de supprimer une palanquée de micro-taxes et redevances dont certaines ne rapportaient même pas de quoi rembourser les piles de Cerfa ad hoc (internet était encore très théorique…).
      20 ans après, on va recommencer à en éliminer une nouvelle palanquée, créées entretemps…

      1. Deres

        Oui, c’est pratique. C’est ce que j’appelle les erreurs générationnelles. On remarque que les mauvaises idées reviennent environ tous les 20 ans, le temps que les gens se renouvellent et que l’expérience chèrement acquise disparaisse.

        J’ai un bon exemple dans le domaine de l’aéronautique. Depuis les début de l’aviation, tous les 20 ans, quand un nouvel avion à hélice sortait, il n’y avait pas de moteur assez puissant. Donc des gens « plus intelligents que les autres » proposait de mettre 2 moteurs sur le même arbre d’hélice. Mondieu, c’est trop génial, pourquoi personne ne l’a fait avant nous !!! Parce que cela ne marche pas banane, ils se sont tous plantés, cela use trop les moteurs et les arbres de transmission vibrent énormément ce qui ne se voit qu’aux essais.

        C’est pareil en économie. On ressort régulièrement les mêmes idées depuis De Gaulle, sachant que la nouvelle génération croit que ces idées recyclés sont neuves. On a le coup des comités Théodule à supprimer, des mini-taxes, du mille feuille territoriale, … Flamby fait très fort de ce point de vue là, car il recycle entièrement Mitterrand au point de le singer en pire. Le parallèle entre ses 60 promesse et les 100 points de Mitterrand pour se faire élire est troublant …

        1. ironbooboo

          100 -> 60
          40% de réflexion en moins. Ça pourrait lui valoir d’échouer si le niveau de ceux d’en face n’avait pas baisser d’autant sur la même période.
          Vous avez raison à ceci près qu’Hollande n’a pas le petit mérite de réinventer, ce qui nécessite tout de même de penser un peu. Lui il copie gauchement.

    1. Jesrad

      Et il n’a pas dit que ça, dans le genre ânerie cosmique. Par contre, attention: il a à plusieurs reprises écrit des trucs sarcastiques (comme sa critique de Greenspan face à l’effondrement des valeurs internet de 2001) voire parodiques (comme sa thèse sur le commerce interstellaire de 1978), qu’il ne faut pas prendre pour argent comptant.

      1. Deres

        “If we discovered that space aliens were planning to attack, and we needed a massive build-up to counter the space alien threat, and inflation and budget deficits took secondary place to that, this slump would be over in 18 months,” Paul Krugman 2011

    2. gameover

      Bah Stiglitz autre prix Nobel avait bien dit en 2002 que le risque de défaut des organismes de gestion des créances hypothécaires aux US (fanny Mae et Freddy Mac) était de1/500,000 voir 1/3,000,000 et que donc le coût au cas où ça arriverait serait infime.

      Pas de bol, ça nous a donné la crise des subprimes de 2008.

      Il a dit aussi d’autres conneries sur les raisons du dynamisme économique de la chine.

      Il y a de grandes chances dans le domaine économique de sortir des conneries mais aussi que si on arrive à avoir une fois bon, tout le reste sera forcément mauvais.

    3. gameover

      Krugman a sorti ça en 1998 et c’est ressorti quand il a dit fin 2013 « Bitcoin is evil » et ça a fait le tour de la terre en une journée.

      Voici sa réponse, on admirera la pirouette (source : businessinsider) :

      « Well, two things.

      First, look at the whole piece. It was a thing for the Times magazine’s 100th anniversary, written as if by someone looking back from 2098, so the point was to be fun and provocative, not to engage in careful forecasting; I mean, there are lines in there about St. Petersburg having more skyscrapers than New York, which was not a prediction, just a thought-provoker.

      But the main point is that I don’t claim any special expertise in technology — I almost never make technological forecasts, and the only reason there was stuff like that in the 98 piece was because the assignment required that I do that sort of thing. The issues about Bitcoin, however, are not technological! Everyone agrees that it’s technically very sweet. But does it work as money? That’s a very different kind of question.

      And the fact that people are throwing around my 98 quote actually shows that they don’t get this point — that they’re confusing technology with monetary economics. »

  3. GG

    Je suis tout sauf un économiste… pourquoi est-ce une mauvaise chose que les volumes échangés soient moindres qu’espéré ?

    1. Yrreiht

      Hé bien il n’y a pas d’impôt mais il y a des frais pour toute transaction, ce qui fait vivre quelques salariés de la bourse…

      1. phyrezo

        A super !
        Donc il suffirait de créer des machines à s’échanger du papier et de les faire tourner très vite et on serait tous riche !

        Diable, pourquoi personne n’y avait penser !

        Désolé les gars, mais les transactions financières ne sont que des échanges de papiers qui ne créer pas de richesse mais en aspire hors des circuit économique.

        Les volumes de transaction financières sont complètements déconnecter des besoins de l’économie « réelle ». Et ce n’est pas contre-libéral de dire cela, au contraire. La machine est devenu folle à cause du pouvoir de création monétaire de la sphère financière, qui grace au bel adage de LM continue de croire, qu’ils leurs suffit de créer du papier et de se l’échanger pour créer de la valeur.

        Ce système, dramatiquement anti-libéral, ayant mécaniquement divergé, une taxe, bien que contre libéral aussi pourrait peut-être rétablir l’équilibre (enfin du moins minimiser le déséquilibre).

        Comme si dans un prison par exemple, au motif du libéralisme on autorisait les armes à feu. Il y a un risque. Je préfère vivre libre avec des armes à feu, mais quitte à être en prison, je préfère autant que l’usage de celle-ci soit limité.

        Nous sommes d’accord que la meilleure et seule bonne solution serait de revenir à système monétaire et financier sain et libéral qui du coup se passerait de taxe pour rester à l’équilibre.

        1. « les transactions financières ne sont que des échanges de papiers qui ne créer pas de richesse »
          Vous ne comprenez donc absolument pas comment ça fonctionne, ni ne vous inquiétez de savoir pourquoi cela existe.

        2. gameover

          Phyrezo : Avec de telles idées tu as dû te perdre dans la sphère numérique.
          Tu devrais aller voir les altermondialistes… tu devrais trouver plein d’amis. Y a plein de gens là-bas qui causent de choses qu’ils ne comprennent pas et qui ne peuvent vivre qu’en piochant dans l’assiette du voisin.

        3. LM

          Oula, je crois qu’il y a confusion et que j’aurai du mieux m’exprimer.

          Dans une économie avec une monnaie saine (c’est à dire non-fiat), les marchés financiers seraient probablement beaucoup moins développés. Sans argent gratuit des banques centrales, il y aurait beaucoup moins de ce que vous dénoncez.
          Je parlais de cette formule car, oui les marchés ont une utilité. Sans aucun doute, les marchés actuels ne vous plaisent pas (je peux comprendre) mais c’est une conséquence notamment du système de monnaie fiduciaire.
          Je vous confirme que ce genre de taxe ne fait au final qu’augmenter la complexité et l’opacité du système financier car aucun technocrate pondeur de loi ne peut penser à tout et oubliera des astuces pour éviter la taxe. On arrive à des montages incroyables.
          En aucun cas, cela ne permet de retrouver un « équilibre ». La finance actuelle est encore moins stable que celle d’il y a 10 ans.

    2. Aristarque

      Quand on crée une taxe assise sur le nombre de transactions et/ou leur volume et si les bases retenues baissent, le rendement est moindre qu’ escompté. En l’occurrence, d’ un tiers environ. Or, comme en Grance, l’argent est déjà dépensé largement avant d’être gagné, cela pose quelques petits problèmes de trous dans la caisse…

    3. gameover

      @ GG

      La croyance populaire est que l’échange se fait sur des biens de valeur égale. Montaigne « Nul ne gagne qu’un autre ne perde. » n’y est pas étranger. Le commerce n’est pas un jeu à somme nulle.

      Si c’était vrai il n’y aurait pas d’échange car quel serait l’intérêt d’échanger un billet de 10E contre un billet de 10E.

      Si les gens échangent c’est que chacune des parties accordent plus de valeur à ce qu’elle reçoit qu’à ce qu’elle donne.

      Imagine maintenant un pays producteur excédentaire de pommes mais ne pouvant les exporter à cause de la loi euh… Marini. On restreint donc le commerce (l’échange) et non seulement on va jeter des pommes mais en plus le prix va baisser.

      Imagine maintenant un autre pays qui n’a pas de pommes (climat) mais des oranges…

      pommes oranges…. comprendo ?

      Donc toutes restrictions des échanges créé une baisse de la valeur.

      1. Jeff84

        Voila. Tout échange crée de la richesse, donc toute baisse des échanges revient à un appauvrissement général. Et donc, toute entrave au commerce, le plus souvent sous forme de taxe, est une incommensurable connerie.

      2. gameover

        Sur ma contribution ci-dessus j’ajouterai un truc.

        L’échange donc le commerce permet de stabiliser le prix.

        Toujours avec les pommes : imaginons que la demande en France soit de 10MT (miyons de tonnes) avec 1000 producteurs.

        Lorsque production = offre le prix est de 2€/kg.

        Si la production est excédentaire sans pouvoir être exportée (restrictions, lois, taxes import ou export..) le prix va baisser à 1€/kg et 200 producteurs vont se retirer du marché pour faire autre chose.

        Quand pour des raisons climatiques les 800 producteurs restants vont produire moins que les 10MT demandés le prix va augmenter et ainsi au fil des années on va avoir un yoyo sur les prix et à la fin c’est le consommateur qui va choisir un autre produit dont le prix est plus stable.

        L’exportation donc le commerce et l’échange permet un lissage des prix car il y a un coût d’exportation, disons 50cts du kg.

        En cas de surproduction le prix ne baissera pas en dessous de 1.50€ car alors le producteur aurait intérêt à exporter.

        En cas de sous-production le coût d’export restreindra les exportations dans un premier temps pour satisafaire me marché intérieur qui a une meilleure marge.

        L’adaptation se fait donc par le volume échangé au lieu de se faire par le nombre de producteurs. La mondialisation sauve des emplois.

        Question pratique : un dentiste renommé (WP) a besoin d’une secrétaire médicale (BM?) mais il se rend compte que lui-même est 5 fois plus rapide (efficace) dans les taches de secrétariat que la meilleure des secrétaires qu’il trouve sur le marché. Que doit-il faire ?

        1. Aristarque

          S’ il se met au secrétariat, il ne peut plus être au dessus de son fauteuil dentaire… Et le secrétariat est induit par son activité, non l’ inverse. Il a aussi la solution de remplacer la secrétaire par la meilleure qu’il puisse trouver sur le marché, faute de mieux, mais j’ ai comme idée que les pruneaux ne vont pas manquer dans mon secteur après pareille suggestion… 🙂

        2. Black Mamba

          Le secrétaire médicale même si elle est inefficace dans les tâches de secrétariat mais sait parfaitement gérer les situations de stress qui est le lot quotidien du chirurgien dentiste et bien il la garde …
          Car de toute façon même si elle lui faut trois heures et pour lui moins de 30 min, il s’en fou car il doit la payer à être présente toute la journée … elle ne se tournera pas les pouces entre temps … :mrgreen:
          Et le taux horaire du travail de WP en bouche est plus rémunérateur que de ce lui de la secrétaire

          1. Scarlet Pimpernel

            An old hillbilly farmer had a wife who nagged him unmercifully. From morning til night (and sometimes later), she was always complaining about something. The only time he got any relief was when he was out plowing with his old mule. He tried to plow a lot.

            One day, when he was out plowing, his wife brought him lunch in the field. He drove the old mule into the shade, sat down on a stump, and began to eat his lunch. Immediately, his wife began haranguing him again. Complain, nag, nag; it just went on and on.

            All of a sudden, the old mule lashed out with both hind feet; caught her smack in the back of the head. Killed her dead on the spot.

            At the funeral several days later, the minister noticed something rather odd. When a woman mourner would approach the old farmer, he would listen for a minute, then nod his head in agreement; but when a man mourner approached him, he would listen for a minute, then shake his head in disagreement.

            This was so consistent, the minister decided to ask the old farmer about it. So after the funeral, the minister spoke to the old farmer, and asked him why he nodded his head and agreed with the women, but always shook his head and disagreed with all the men.

            The old farmer said, « Well, the women would come up and say something about how nice my wife looked, or how pretty her dress was, so I’d nod my head in agreement. »

            « And what about the men? » the minister asked.

            « They wanted to know if the mule was for sale. »

      1. dede

        J’ajouterais que la liquidite d’un marche financier (la facilite pour un acheteur ou un vendeur de trouver une contrepartie pour un prix et une quantite voulue) est une qualite essentielle du marche.

        La Bourse de Paris est a la traine par rapport a Londres ou Francfort, une nouvelle baisse des volumes, c’est un nouveau desavantage competitif…

        Si l’offre de capitaux diminue a Paris, la demande de capitaux (introductions en bourse, augmentations de capital) ira ailleurs : certains marches comme Londres, New-York ou Hong Kong parviennent a attirer des emetteurs etrangers, parmi eux, il y a des societes francaises, c’est dommage parce que Paris n’attire pas beaucoup de societes etrangeres pour compenser.

        Le cercle vicieux qui supprimera la Bourse de Paris (il n’y a pas si longtemps, il y avait des bourses a Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Nancy et Nantes) est enclenche, la TTF l’alimente.

        Mais il reste un espoir : ils ont pense a ne pas taxer les transactions sur emprunts d’etat, ce qui aurait conduit a augmenter la charge de la dette. Comme quoi ils ne sont pas aussi cons qu’ils n’y paraissent!

  4. Marco33

    Pour le reste du monde, nous sommes une chance extraordinaire : il leur suffit de voir ce que l’on fait et de faire le contraire chez eux… A condition d’avoir des politiciens ayant quelques instants de lucidité par jour.

    1. Deres

      Le problème des Allemands est que leur gauche regarde un peu chez nous. Cf. leur nouveau salaire minimum. Mais bon, ils vont être très loin de la catastrophe française car il vont le faire intelligemment. Pas de valeur « universelle » sur tout le pays (DOM-TOM compris pour nous) et toutes les industries. Pas de revalorisation automatique qui devient une affaire politique annuelle avec coup de pouce bien démago. Pas d’imbrication de tous les côtés avec le niveau de charges sociales, les impôts, les allocations, …

  5. douar

    Histoire pour les altercomprenants:
    La maitresse demande à Toto: « il y a 5 oiseaux sur un fil, un chasseur tire et en tue deux, combien en reste il? ». Réponse de Toto: « ben, zéro ». Et la maitresse de s’étonner. Toto explique « le coup parti, les autres oiseaux s’enfuient, il n’en reste donc plus sur le fil ».

    1. Marco33

      Pas mal comme métaphore économique! Faudrait en trouver d’autres pour expliquer l’économie à ces alter-comprenant.

  6. val

    article jubilatoire ! bon , il faut que je le poste à mon frangin, adepte de cette taxe … heureusement il a de l’humour , suffisamment rare chez les collectiviste pour être noté .

    1. LM

      En général, pour faire comprendre pourquoi ca ne marche pas, on peut utiliser ce petit jeu qui a été expérimenté un peu partout :
      On donne à des individus un sac identique de bonbons. Il y a dans chaque sac, des bonbons différents.
      Chaque participant est tenu d’évaluer la valeur de ce sac.
      Ensuite, on demande aux individus d’échanger leur bonbons afin que celui qui n’aime pas les réglisses les échange contre des fraises tagada par exemple.
      A la fin de l’échange, on demande de redonner un prix au sac de bonbons.
      Miracle, la valeur totale a augmentée !
      En fait, rien de miraculeux, c’est juste l’utilité qui augmente mais pour un collectiviste, c’est un processus satanique.
      Si on fait la même chose avec une taxe sur les échanges, miracle aussi ! La valeur augmente beaucoup moins (et elle va jusqu’à diminuer si les taxes sont trop importantes : les réglisses que je pensais pouvoir vendre, ont encore moins de valeur et je garde en plus leur cout de portage, donc je fini même par les jeter … )

      1. Laurent

        Merci pour cette vulgarisation limpide, j’ai enfin compris !
        Évidemment, j’étais plutôt POUR cette taxe AVANT, vu que ça me paraissait évident. Je viens de changer d’avis.

        1. LM

          Le mieux c’est de l’expérimenter.
          Avec des expériences très simples, on peut voir apparaitre des phénomènes très complexes.
          On va voir apparaitre spontanément des marchés, des prix, des monnaies, l’impact de l’abondance ou de la rareté et son effet dans le temps, on peut même s’amuser et créer de l’inflation en imprimant des billets.

          1. Laurent

            Expérimenter et souvent la meilleure pédagogie qui soit. Il ne sert à rien d’énoncer telle ou telle conviction si, au final, l’expérience prouve le contraire.
            Il y en a encore pour regretter le communisme… « avec des dirigeants honnêtes ça aurait marché ! ».

          1. Aristarque

            Non. Les deux sont employables mais pas exactement au même stade. La réglisse est au féminin quand on parle de la plante mais on utilise plutôt le masculin pour les friandises élaborées avec elle. 😀

            1. Black Mamba

              J’ai juste trouvé ceci qui le réglisse
              :mrgreen:
              J’lui laminé l’écrevisse,
              J’lui ai taillé la pelisse,
              J’lui ai planté mon réglisse,
              Elle m’a filé la chaude-pisse! »

      2. Aristarque

        Ouais, ben moi, je suis pour l’ échange du réglisse (dont je raffole) avec la valeur que lui attribue celui qui n’ en veut pas contre les fraises tagada (beurk) avec la valeur que leur attribuent ceux qui en raffolent. Ça, c’est du troc intelligent (de mon point de vue)! 😆

        1. bob razovski

          C’est limite une symbiose non ? Du gagnant / gagnant. Chose impensable pour le législateur.

      3. LOG

        LM, je ne suis pas tout à fait d’accord.
        Dans un bon système de marché libre mais encadré, le gouvernement après avoir distribué les bonbons, exige que les participants mangent surtout des légumes et des fruits. Il démontre la nocivité de tous ces bonbons. La démonstration en question ne peut pas être remise en question, c’est interdit. L’évaluation des sacs de bonbons est caduque puisque leur détention devient illicite. A ce moment là ils n’ont aucune valeur, et sont récupérés par l’organisateur du test, qui donne un navet et une demi-carotte à chaque participant. Les participants déclarent alors être bien plus contents après l’exercice efficace de ce marché encadré.
        Donc, même logique que dans votre exemple, sauf que dans celui-ci, les participants sont encore plus contents, demandez-leur.

  7. Aristarque

    Ne doutons pas non plus que ce qui embête souverainement les taxophiles est que ce reflux de la base taxable empêche de rééditer le coup de la CSG avec le pourcentage initial, tout petit, tout petit, que l’ on dope à tout-va dans les années qui suivent, tellement le rendement est bon. Comment envisager de doper la Tobin si, à ce niveau ridicule (vu du côté taxophile), elle a déjà un tel effet calamiteux dans son insignifiance? :mrgreen:

    1. Deres

      Augmenter une taxe sur quelque chose où il y a possibilité d’évasion ou d’évitement est une pure imbécillité. On l’a encore vu récemment avec les attaques contre le travail à domicile … Sachant qu’il est aisé de passer une partie en travail au noir ou de diminuer son besoin en se retroussant plus les manches, le résultat était hautement prévisible avec une forte chute des collectes de TVA et une brutale baisse des heures déclarés.

      Sur le site de l’IFRAP il y a des études sur la courbe de Laffer qui montrent que le positionnement du sommet est complètement dépendant des possibilités d’évasion et de sanction éventuel. Quand il n’y a pas de possibilité e’évasion, il n’y a pas vraiment de sommet. Le cas où les sanctions sont quasi-inexistantes n’est pas donné mais on voit bien que le sommet va se situer à une valeur très basse !

      C’est le même principe qu’une société qui augmente ses prix. Si tu as de la concurrence, tes ventes vont probablement s’écrouler. Il ne faut le faire que si ta clientèle est plus ou moins captive que ce soit par un pseudo monopole ou un avantage particulier de ton produit sur ceux des concurrents afin de diminuer le taux de fuite.

  8. tabbehim

    et petite question discrète, cette taxe étant un foirage qui me semble, sauf pour ceux qui ne veulent pas le voir, total : Est ce que les politiques ont déjà prévu d’augmenter le taux de la taxe pour améliorer, dans leur esprit à géométrie non euclidienne, le rendement avec des courbes tordues que seul eux comprennent?
    parce qu’ils ne pourront pas critiquer ni défaire un délire aussi collectiviste sans se faire critiquer de méchants néo-nazi libéral adepte du capitale…..et cacher une chute de presque 10% entre le montant attendu et le montant réel des transactions ne va pas se faire par magie, surtout quand c’est révélé par l’AMF ^^

  9. Riguite

    Comment se fait-il que 11 autres pays vont se laisser envahir par cette taxe foireuse ?
    Juste parce que la France le veut ? Ou serait-ce Bruxelles (encore !) ?

        1. bob razovski

          faut croire que l’odeur de l’argent facile franchit plus facilement les frontières que le nuage de Tchernobyl.

          Mais j’en reviens pas que la fraonce ait encore un tel pouvoir de nuisance. Finalement, question parasitage, on doit être les meilleurs du monde.

        2. yp

          Voyez les choses du bon côté : Il est probable que parmis les autres pays, au moins l’un d’entre eux tire les conclusions de l’échec de la taxe et se retire du groupe des taxeurs, entrainant d’autres pays à abroger cette taxe alakon.

          Cela pourrait avoir une influence sur la pérénité de la taxe en France, taxe qui n’aurait eue aucune chance d’être remise en cause à l’initiative des polytocards.

            1. bob razovski

              impossible à imiter ailleurs, car il n’y a qu’en france que le nombre de gens fortunés croît aussi vite.

              Un matin on se lève et hop, par le truchement d’un « élargissement d’une assiette quelconque » on se découvre riche.

              Demain, tous milliardaires ?

            2. Nocte

              Il a été imité… mais il n’a jamais survécu à l’analyse simple du ratio « sommes récupérées/dépenses pour récupérer ces sommes »

      1. Oo

        C’est un peu plus compliqué
        Il faut voir aussi les impacts du lobbying des anglo-saxons qui poussent pour descendre les bourses d’Europe continentale. Et comme les couillons de Bruxelles ne comprennent rien à ce qu’ils touchent, ça peut continuer longtemps.
        Le lobbying au niveau national (au sein de chaque pays) est clairement contre ces taxes. Les brokers allemands, italiens ou espagnols savent comme les brokers français que c’est bien leur job qui va prendre in fine.

        MIF aussi a été le fruit d’un intense lobbying et a eu un impact sur les volumes au moins aussi important que la TTF.

        Maintenant je pense que la TTF a fait deux belles années, avec la hausse du CAC les volumes sont remontés, quand on va revenir à des volumes <2,5M jour, là ça va faire un beau trou.

        On peut d'ailleurs noter que nos chers gouvernants ont fait des prévisions de volumes qui ne tenaient absolument pas compte de la tendance, et ils ont donc prévu le retour en grâce des marchés actions ! Trop fort vraiment… à moins que… aucun n'a d'actions dans son patrimoine donc ce n'était pas une conviction, juste comme d'hab une surévaluation des recettes fiscales.

        Vraiment les autres pays doivent bien rigoler en nous voyant taxer la vilaine spéculation, enfin pas le day trading, pas le high frequency trading, pas le SRD et pas les dérivés.

        1. Bof. Comme 100% des tentatives ont foiré, que mathématiquement, ça ne tient pas la route, que fiscalement, c’est complexe et dangereux, on peut le dire : le fait que ce soit « un peu plus compliqué » ne change strictement rien à l’affaire. La taxe Tobin ne marche pas, ne sert à rien, est néfaste et on devrait abandonner rapidement toute idée de la mettre en place tellement c’est con.

          On fera donc le contraire.

          1. Oo

            Ma remarque concernait le lobbying de la France.

            Je suis d’accord la TTF est profondément stupide, et on a réussi à démultiplier les conneries en mixant ses effets néfastes avec ceux de la MIF.

            Et MIF2 arrive, il y a dedans de quoi faire s’arracher les cheveux à tous les brokers et banquiers.
            Miam miam, le meilleur arrive

    1. gameover

      Surtout parce que c’est bisou compatible et que ça permet donc de fustiger à peu de frais (apparents) et avec une logique basique facilement compréhensible le méchant capitalisme.

      Quand on ne peut pas augmenter le smic ça calme le peuple de base.

    2. Deres

      Dans le genre on a aussi la taxe sur les billets d’avion mis en place par Chirac qui sert à financer entre autres des associations humanitaires dans le giron du même Chirac qui y a placé moults amis. Elle n’est grosso modo payé actuellement que par Air France qui se fait donc taillé des croupières de tous les côtés par ses concurrents (sauf en France en long courrier où le favoritisme des aéroports lui assure une rente que les français payent donc au final).

  10. Pere Collateur

    Je me souviens de ce truc quand ca a été mis en place. J’avais recu un mail de mon broker qui expliquait dans les grandes lignes le bidule et le but de la taxe.

    Ce que j’en avais compris, c’est que si vous achetiez des actions pour garder, ce qui etait mon cas, et bien taxe.
    Par contre si vous achetiez et vendiez dans la journée, pas de taxe.

    Or le but de cette taxe etait de faire diminuer la speculation et donc je pense, le day traiding par exemple. Or là, on taxe le capitalisme de papa (on achete des actions pour les garder car on a confiance dans l’entreprise) et on laisse les speculateurs tranquille.
    WTF?

    Bref, pas plus con qu’un autre, je suis passé par des trackers, qui au passage se sont bizarrement multipliés et spécialisés de facon tres pointue depuis cette taxe, pour acheter des actions -> Pas de taxe…

    C’est tellement incroyable ce genre de foirage, evident pour tous, sauf pour ces pauvres nazes. Comment c’est possible ca? Comment peut on etre aussi stupide? Meme un gosse de 10 ans comprends ca.

    Ca avait été le meme gag en 2002 avec les 35h. On avait tous vu, en tant que salarié lambda, les effets déléteres de ce machin collectiviste. Par contre du coté de nos imbéciles d’élite, nada.
    Moi j’y voit les preuves que les gens qui arrivent au pouvoirs ces 40 dernieres année, sont en fait les plus cons, vicelards et minables que l’on puisse trouver dans un peuple donné. Inversion totale des valeurs.

    J’en reviens toujours pas. Mais au moins l’épilogue est connu ^^

    1. Deres

      Les 35 heures n’ont rien à voir avec l’économie mais tout avec la politique. C’était juste une mesure politique servant de marqueur fort d’une politique de gauche car le gouvernement était attaqué et critiquer par son aile gauche car il faisait une politique trop à droite. les conséquences pour le pays ne les intéresse pas. Seul les conséquences sur leur carrière politique est importante.

      1. Pere Collateur

        Oui, les conséquences de leurs actes ne les intéressent pas, ca on avait bien compris.
        Dans le cas des 35 h, pour un coup politique on a pourrit la vie de plus de 20 millions de personnes, et ceci de facon très durable. Bien plus que le développement du même nom qu’ils pronent à longueur de temps!
        En tout cas, ils font pas semblant. On peut au moins leur reconnaître ca ^^

        1. bob razovski

          D’une manière générale, l’état est champion dans le développement du temporaire durable.

      2. bob razovski

        C’est marrant, les gouvernements sont toujours critiqués par leur aile gauche. On le voit encore ces derniers temps.

        L’aile gauche me fait l’effet de la personne qui cherche toujours à tirer le plus de couverture à elle.

      3. gameover

        Je pense que toutes ces mesures (35h etc) sont populaires car elles peuvent parâitre de bon sens sans même avoir besoin de les expliquer:

        On est cinq ce soir, j’ai fait un kg de spaghetti… un invité de dernière minute arrive et on mangera donc le kg à six. Ca ne change rien.

        Pour les heures supp déchargées et défiscalisées, si on regarde son assiette on se dit effectivement que c’est bien (moins de charge moins d’impots, + de sous).

        Mais celui qui est au chomage se dit que c’est un fail si on ne lui explique pas que en final c’est bon pour tout le monde car ça fait baisser le coût du travail car le salaire super brut payé divisé par le nombre d’heures effectuées donne un taux de l’heure plus bas et que ça permettra d’être plus compétitif et plus flexible et donc de diminuer le chomage… et ça on ne l’a pas expliqué et je pense que les socialistes eux-mêmes ne l’avaient pas compris vu qu’après l’avoir supprimé ils veulent le remettre en place.

  11. val

    Je suis toujours surprise de voir le succes avec lequel s’imposent les plans foireux par rapport aux plans vertueux .
    ex: la sinistre méthode globale. L’espece humaine a peut être des chromosomes de lemmings.

    1. gem

      C’est en fait assez logique.
      Les bonnes idée s’imposent d’elle même sans avoir besoin de l’état.
      Par contre, les mauvaises ont absolument besoin de l’état pour être imposées à des gens qui, sans ça, les fuiraient rapidement après essais.
      Les crânes d’oeufs comme Tobin pondent des milliers d’idées chaque années. Les politiciens piochent au hasard dans le tas, composé de une ou deux géniales, quelques nouvelles bonnes, beaucoup d’anciennes mauvaises redécouvertes après avoir été à juste titre oubliées, et quelques calamiteuses. Et voilà …

  12. gameover

    J’ai suivi à l’époque la génèse de cette loi Tobin qui devait porter sur toutes les transactions mais surtout sur les changes et tous les produits dérivés sur les changes mais aussi les matières premières et agricoles. Eteint aussi mis en exergue le Trading à hautes fréquences (HFT : achat / vente dans la nano seconde). Mais les actions on en parlait même pas sauf peut-être à la marge si vente à découvert (on vend un truc qu’on a pas encore).

    Au final il s’est avéré que toutes ces taxations se sont révélées sans objet car les produits dérivés ne s’appuient pas sur quelque chose de matériel (tel une action qui est un titre de propriété) mais sur un pari donc quelque chose d’immatériel, il n’y a pas d’échange.

    C’est un peu comme si une société de pari mutuel installée au Canada prenait des paris sur les courses de chevaux ayant lieu à Paris. Pour quel motif ce bookmaker reverserait-il une partie de sa recette à l’état français ?

    D’ailleurs il ne me semble pas que quand la Française des Jeux met des matchs étrangers dans son loto sportif, qu’elle reverse un % du montant des paris à l’état dans lequel le match a eu lieu.

    Voilà pourquoi en final, seules les actions sont taxées alors que ce n’était pas du tout l’idée originale. Ainsi des particuliers au sein de leur PEA se retrouvent à payer une taxe censée lutter contre un phénomène auquel ils sont complètement étrangers puisqu’ils conservent en moyenne leurs titres 3 ans.

    1. val

      tres interessante explication . Je comprends mieux pourquoi on est arrivé à cette foirade . Karrrramba encore rrrraté

    2. LOG

      Ca, c’est pas logique. Les dérivés devraient être indirectement affectés, puisque leurs vendeurs doivent se couvrir en achetant / vendant le sous-jacent. A moins que la taxe ne soit pas applicable aux stratégies de couverture (je ne sais pas si c’est le cas). Si c’est le cas, alors ces technocrates sont vraiment encore plus abrutis que je ne pensais.

      1. dede

        Pas toujours : les derives permettent un transfert de risque qui ne sera pas necessairement couvert par le sous-jacent.

        Pour faire simple, il y a generalement trois types d’utilisateurs traitant des derives :

        1. les investisseurs qui ont deja la position sur le sous-jacent et transferent leur risque en prenant une position sur le derive pour un certain laps de temps (donc pas de TTF alors que si ils supprimaient leur position par vente ou achat du sous-jacent, ils supporteraient la taxe)
        2. les speculateurs qui prennent le risque pour un certain laps de temps avant de fermer leur position ouverte sur derives (donc pas de TTF puisque le sous-jacent n’est pas traite)
        3. les arbitrageurs qui peuvent effectivement parfois couvrir une position derivee par une position sur le sous-jacent (donc TTF qui augmente le cout de l’arbitrage et donc diminue le nombre de transactions par diminution des opportunites d’arbitrage)

      2. gameover

        Bonne question.
        Une couverture est un emprunt de titres sur le marché c-a-d chez votre broker. Un emprunt n’est pas un transfert de propriété, donc pas de taxe.

        Emprunt, mais à qui ? Bah faudrait pas croire que votre broker arrive à vivre avec zéro frais de garde et vos ordres d’achat à 1.95€ une fois par mois ! Quand vous avez le dos tourné il prête vos titres sur le marché pour permettre à d’autres de couvrir des positions à l’inverse des votres !
        C’est sympa nan ? ca peut paraitre bizarre mais c’est assez logique puisqu’il profite d’une opportunité de hausse ou de baisse que vous n’utilisez pas. C’est un peu chiant car il joue contre vous… mais bon, si on s’y opposait il augmenterait le prix des ordres.

        Ca confirme que si vous n’êtes pas le client c’est que vous êtes le produit.

        Mais bien avant de prendre une couverture il fait une compensation entre ses clients, entre ceux qui sont vendeurs et ceux qui sont acheteurs en créant ainsi son petit marché parallèle inside.
        Et comme le marché est parfait il n’y a pas de raison que son marché interne à lui soit différent du marché principal. Si c’était le cas certains de ses clients en profiterait pour faire de l’arbitrage entre les 2 pour équilibrer.

        Mais le broker peut se couvrir avec autre chose que des actions ou des positions inverses; il peut utiliser des positions sur indices ou indices de secteur… ou ne pas se couvrir du tout quand par exemple votre position est perdante. Donc soit il rend les titres empruntés où alors il les utilise pour une autre psoition d’un autre client… et c’est là qu’on rigole car il arrive un moment où le nombre d’actions en position vendeuse est supérieur au nombre d’actions sur le marché (flottant).

        Pendant la crise c’est arrivé avec Volkswagen et quand les vendeurs ont voulu racheter leurs positions il n’y avait plus assez d’actions sur le marché et le cours de l’action a été multiplié par 5 (de mémoire).

        D’ailleurs il me semble qu’ils ont du prendre une décision extraordinaire à Francfort car c’était insoluble.

        Voilou juste pour dire que toutes ses stratégies de couverture ne sont pas des titres de propriété donc ce n’est pas taxable. Si on voulait les taxer il faudrait taxer tous les mouvements et ce n’est pas pensable, ça serait un peu comme si on taxait l’argent que vous mettez sur votre compte titres quand votre broker vous fait un appel de marge.(couverture de positions perdantes – pour les non-initiés)

        Comme je l’ai déjà dit, j’aime pas trop qu’on appelle les gens qui pondent de telles lois des technocrates. Un technocrate est un technicien avant tout et il n’aurait jamais pondu un truc pareil.

        Là on est face à un gars (Hollande mais ça aurait pu être Sarko) qui a promis de s’attaquer à la finance pour faire plaisir à son électorat et qui pour matérialiser son engagement a sorti un truc de son chapeau (comme les 75% aussi). Et après dans le back office il faut que des mecs essaient de mettre ça en musique pour montrer que l’on fait ce que l’on a dit… et l’autre pourra cocher son programme… done.

        Pendant que j’écrivais là je me suis rendu compte qu’en français on dit « prendre une décision » alors qu’en anglais on dit « make a decision »… c’est là toute la nuance.

  13. Black Mamba

    HS pour les informaticiens
    Existe -t-il un moyen de virer bing de mon ordinateur ?

    Jusqu’ici , on avait toujours utiliser google chrome or depuis 2 jours c’est bing qui se met en place et en plus il rame par rapport à google
    et autre défaut remarqué j’ai à chaque fois l’ancienne page de recherche qui s’ouvre automatiquement.
    Mon époux a désinstallé google et réinstaller et là cela reprend le même bug 🙁

    1. Riguite

      Essayez ADW cleaner. Logiciel gratuit qui s’exécute sans installation et qui nettoie ce genre de petits désagréments. Vous devrez redémarrer votre PC ensuite. Bonne manip !

    2. petit-chat

      Avec Teamviewer, deux ordinateurs distants peuvent se connecter.
      L’un peut « prendre la main » sur l’autre ordinateur, et ainsi on peut corriger le problème à distance.

    3. petit-chat

      Il me semble qu’il y a confusion entre les moteurs de recherche (Google, Bing) et le navigateur (Google Chrome, Firefox…Internet Explorer).

    4. Nocte

      Si Chrome est bien le navigateur par défaut :

      -obtenir les paramètres (bouton avec 3 barres horizontales en fin de zone de saisie des URLs)
      -Vérifie la page de démarrage (supprime l’url non souhaitée)
      -vérifie le moteur de recherche par défaut (normalement, Chrome affiche une liste déroulante)
      -Vérifie dans les programmes (panneau de configuration puis Programmes ou touche logo windows + touche R, dans la zone de saisie, tape : appwiz.cpl) s’il n’y a pas des bing toolbars, si oui : desinstallation

    1. petit-chat

      Déjà, de les voir tous rigoler, ça signifie que ce n’est pas bon pour nous.
      Un article serait en effet le bienvenu !

      1. Nocte

        Mouais, il a de l’argument en béton le bonhomme… Un morceau de compétition
        Troisièmement, je m’oppose à la signature d’un accord avec une puissance qui espionne massivement et systématiquement mes concitoyens européens, ainsi que les entreprises européennes. Les révélations d’Edward Snowden sont à cet égard édifiantes. Aussi longtemps que l’accord ne protège pas les données personnelles des citoyens européens et américains, il ne saurait être signé.
        Ah tiens, et la LPM, c’est quoi ? une blague de potache peut-être ?

        1. gameover

          Celle là aussi :

          « … nous ne voulons dans nos assiettes ni des animaux traités aux hormones de croissance, ….  »

          Vous reprendrez bien un peu de lasagnes… mustang garanti…

          1. Nocte

            En fait, la totalité de ses 7 bonnes raisons me donne envie de dire oui au traité de libre-échange (accessoirement, on ne me demandera pas mon avis, et ce traité de libre-échange est déjà plein d’exceptions dans la liberté d’échanger…), mais je commence à vomir l’affaire prism alors qu’en France on a la LPM (dixit un agent de la DGSE : « Prism, c’est contractuel entre la NSA et les sociétés privées, nous, c’est consubstantiel »…)

        2. Aristarque

          La LPM est grançaise et mise en place par le Camp du Bien. Elle est donc bonne! Pas la même chose que l’équivalent mis en place par le Grand Satan Ultra…. d’outre Atlantique. Lui, ses desseins sont intrinsèquement néfastes aux libertés grançcaises Circulez, il n’y a rien à voir… :mrgreen:

  14. Romain

    Pour ôter Bing y faut aussi nettoyer Explorer (IE5,6,7,etc) sinon Chrome recharge les préférences de Windows

  15. Romain

    Les vertus d’un politique sont (dans l’ordre qui vous convient); Lâcheté, Trahison,Mensonge,Duplicité….. Puis quant ils ont goûté au Pouvoir; Putes,Drogue,Cash en valise, et après ça devient même pire pour certains….
    De ces gens là il n’y a rien à espérer qui puisse être bon pour nous !

    1. Nocte

      De ces gens là il n’y a rien à espérer qui puisse être bon pour nous !

      Si…

      -qu’ils prennent une balle
      -qu’ils perdent la tête

      :mrgreen:

  16. Fred

    La tête d’une de mes contribuables quand je lui ai annoncé qu’elle était imposée à 45,5 % (30 % d’imposition sur la dernière tranche du barème + 15, 5 % de contribution sociales) sur ses maigres plus-values réalisées l’an dernier ! Et oui, l’effet de la progressivité se fait vite ressentir… Les gens découvrent le véritable effet du socialisme par les hausses (cachées) d’impôts !

    1. gameover

      Je voudrais pas faire l’épicier :mregreen: mais ça ne s’additionne pas abruptement comme ça.

      Dans le cas général la CSG patrimoine est partiellement déductible des revenus et compte tenu du fait qu’il s’agit d’une imposition de tranche ce n’est pas la totalité du revenu qui est taxé au taux de la tranche.

      Donc d’après mon expérience une imposition de ce type est d’environ 28% (inclus CSG + IR) donc proche du salarié et c’est bien cela le problème.

      [MODE EPICIER : OFF]

      1. Oo

        Il n’y a que 5,1% de CSG qui soit déductible
        Donc plutôt supérieur à 40% qu’inférieur à 30%…

        Ce qui est un peu plus que l’imposition du salaire, cotisations (23%) + IR (taux d’imposition global moyen vers les 15% en milieu de tranche 30%)

        Sauf que dans le cas du capital, l’imposition ne donne droit à rien (vous me direz pour les cotisations sociales on se demande quels droits cela ouvre), et le risque n’est pas le même.
        + l’inflation qui vient minorer ce type de revenus

        1. gameover

          [MODE EPICIER : ON]

          R : revenus de dividendes (abattement 40%)
          CSG : 15.5% dont 5.1% récupérable
          Tranche 30%

          IR = (R x 0.4 x 0.3) + (R x (15.5% – 5.1%))

          IR = 0.12 R + 0.104 R = 0.224 R soit 22.4%

          [MODE EPICIER : OFF]

          1. gameover

            Oops erreur… c’est R x 0.6 au lieu de R x 0.4

            donc :

            IR = (R x 0.6 x 0.3) + (R x (15.5% – 5.1%))
            IR = 0.18 R + 0.104 R = 0.284 R soit 28.4%

            C’est pour ça que je trouvais bizarre que ça fasse pas 28%

            1. Kazar

              L’impôt est progressif, c’est vrai, mais le problème est justement posé par l’effet de seuil des tranches. Si l’on fait abstraction de l’éventuel quotient familial (qui est de toute façon plafonné), et on prenant par exemple le cas de revenus fonciers, j’ai fait un rapide calcul : un foyer qui va gagner un peu plus de 71300 euros par an (avec deux enfants) va voir tout supplément de revenus taxé dans cette tranche à 41% va voir tout supplément de revenus taxé dans ladite tranche. Si ce sont des revenus fonciers, il faut y ajouter 15,5% de CSG-CRDS. Ainsi, avec des prélèvements de 56,5%, franchement, cela ne donne pas envie de prendre des risques pour gagner plus…

            2. gameover

              Plus value mobilières :

              Chiffres 2013 :
              Si durée de détention entre 2 et 8 ans et tranche 30% ça donne 28.97% : voir tableau en PJ

              http://patrimoine.lesechos.fr/medias/2013/11/14/628962_0203123813034_web_tete.jpg

              Quand on a l’intention de réformer le système fiscal français faudrait peut-être arrêter de raconter n’importe quoi. Y a trop de taxes, oui mais c’est pas la peine d’en rajouter.

              Quand aux PV immobilières ça ne m’intéresse pas, je n’appelle pas ça un placement.

            3. gameover

              Kazar, l’effet de seuil ça n’existe pas.

              Quand j’entends des gens dire « ma prime va me faire sauter d’une tranche » c’est une gigantesque connerie.

              Pour un euro gagné au-dessus de la tranche à 30% on ne va pas payer 10 euros de plus mais 11 cts par euro, point barre.

    2. bob razovski

      Encore un qui s’est découvert riche un matin. C’est beau le socialisme, c’est finalement une usine à riches.

  17. bob razovski

    Merci pour m’avoir fait connaitre Paul « Jean-Michel » Krugman, c’est vraiment un bon 🙂

    1. Pere Collateur

      Dommage que l’article ne précise pas pourquoi c’est pas rentable.

      J’avais lu il y a un an à peu près qu’il y avait trop d’azote dans le gaz extrait des premiers forages Polonais, ce qui le redait trop cher à exploiter, car il faut virer l’azote.

      Comme beaucoup de choses sont dites sur ces fameux schistes, notamment que c’est un gigantesque bullshit, une confirmation ou infirmation venant du terrain aurait été bonne à prendre…

      1. gameover

        De tout ce que j’ai lu c’est plutot de l’eau qu’il y a dans le gaz !

        Voyant cette manne, l’état et les collectivités ont commencé à dépenser des sous qu’ils n’avaient pas et le partage des revenus (taxation) ne serait toujours pas arrêté car l’état attend la mise en production pour légiférer et les industriels l’inverse… pas folle la guêpe.

        (une histoire de contreparties tiens !)

  18. gameover

    http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/tech-medias/actu/0203438231062-le-csa-veut-reguler-les-contenus-audiovisuels-du-web-664408.php

    Hadopi n’a pas suffit :

    Cette loi doit donner au CSA les pouvoirs de la défunte Hadopi, mais Olivier Schrameck aimerait aller bien au-delà. D’abord en étendant ses pouvoirs de régulation à tous les acteurs proposant des contenus audiovisuels et musicaux sur le Web : des plates-formes d’échanges communautaires aux magasins d’applications mobiles.

    Et là c’est trop grave pour France 5… vite une loi :

    Le CSA demande aussi plus de pouvoir de police. Il peut aujourd’hui jouer le rôle de médiateur entre des chaînes de télévision et leurs distributeurs, en cas de litige. Par exemple, France 5 réclame depuis des années le numéro 5 parmi les chaînes proposées par Numericable, où elle figure en treizième position.

    Tel un cancer tout système cherche à s’étendre pour prendre le contrôle.

    1. Nocte

      Oui, le CSA est inquiétant. J’attends son rattachement au ministère de la propagande culture suivi d’un changement de nom « Censure Solidaire et Autoritaire »

    2. bob razovski

      Cette histoire de numéro est marrante, car j’avais plus ou moins indirectement vécu le passage de A2 à France 2.

      Il y avait beaucoup de monde pour demander un vrai nom de chaine, et ne plus y faire figurer ce « 2 » synonyme d’éternel second dans les audimats.

    1. Black Mamba

      « les créanciers et les actionnaires qui seront sollicités en premier lieu pour renflouer les banques ou supporter leurs défaillances,  »

      Ils sont bien gentils de faire appel « aux actionnaires »,… il y a quelques mois lorsqu’on faisait des demandes de crédits … hé bien, le banquier rajoute quelques lignes toute discrète, qu’il survole vite fait et fait de vous un actionnaire de la banque si vous n’y opposé pas . Il vous le vend comme un super plan … Un plan attrape nigaud .

      1. Kekoresin

        Bah ouais! Un enculeur ça encule…En tandem avec les assureurs (obligatoires pour tout prêt immobilier), c’est double shot! Tu t’en rends compte quand tu es en train de crever et que ta famille ne sera pas aidée malgré tes cotises obligatoires, parce que tu n’as pas déclaré un panaris vieux de 25 ans. Ces pousses crottes sont aussi inévitables et néfastes que les particules fines.

        1. bob razovski

          Je préfère les particules fines.

          Au moins, leur émission permet de faire avancer les choses. Alors qu’un assureur et un banquier… fais donc appel à eux si tu veux que quelque chose avance, tu es certain de te retrouver dans l’immobilisme le plus total.

          1. Kekoresin

            Pas forcément. Si tu es déjà plein aux as, ils te prêteront gentiment à 3% pour placer à 6%.

            Ça, c’est pour les millionnaires, pour les milliardaires c’est un placement sur un CCP (Caïmans, Cocaïne, Putes). Ces derniers sont vachement durs à taxer, même par nos socialos fanatisés et sevrés à l’égalitarisme raccourcisseur de têtes capitalistes!

        2. Black Mamba

          « Tu t’en rends compte quand tu es en train de crever et que ta famille ne sera pas aidée malgré tes cotises obligatoires, parce que tu n’as pas déclaré un panaris vieux de 25 ans »

          Figure toi que l’assurance de la banque m’a spécialement notifié que je suis couverte sauf en cas de décès dû à une insuffisance respiratoire. .. je leur avais dit il y a fort fort fort longtemps que j’ai été asthmatique et bien ils avaient gardé l’info dans leurs dossiers.
          Mon époux trouve que c’est un comble car en plus mon assurance est majoré à cause de ce détail.
          Double peine. ..

      2. yp

        Ils sont bien gentils de ne pas faire appel aux contribuables, mais devinez qui font partie des créanciers des banques ? Comment ça ? Vous ne saviez pas que votre compte est une créance sur la banque ?

    2. petit-chat

      Tout déposant dans une banque en devient de fait actionnaire.
      En clair, si une banque fait faillite, elle vous pique votre fric en toute légalité.

      1. yp

        C’est pire que ça. Tout montant sur un compte bancaire est une créance sur la banque. Et une créance on ne peut plus senior (c’est à dire la dernière des dernière à être remboursée…)

  19. bruce

    Je suis trader independant depuis un peu plus de 10 ans sur compte propre , et la quantitee de conneries que je lis dans les medias (les francais mais pas qu’eux) depasse juste l’entendement. Oui , les hfts existent. Oui , une partie des algos font de l’arbitrage entre ice , nyse , bats , bref les echanges a haute densitee. Une autre partie des algo font du quote stuffing , parfois un injectent un peu de liquiditees , avec un objectif purement « predateurs » , pour tapper un stop ou deux ecris sur le book en rouge vif et gratter 1 ou 2 centimes sur l’offre… Mais honettement …Sincerement…tout le monde se fou de cette histoire de « taxe ». Les reseaux institutionels utilisent des mega dark pools depuis des lustres , et rien ne pourra les empecher de lancer des HFT’s. Les gesticulations politiciennes ne provoquent chez eux qu’une breve rigolade. Dans le cas des petit pro comme moi , le probleme ne se pose meme pas , il n’y a plus de daytraders depuis au moins 10 ans . N’importe qui de serieux vise des trades entre une semaine et 15j sur la duree , tout simplement car il n’est pas rentable de faire autrement. : l’essentiel etant toujours la quantification du risque plus que la frequence des opportunitees. Accesoirement , quand on peux travailler n’importe ou dans le monde , je ne vois aucun interets a retenir son domicile fiscal en France , ni de se faire chier avec des actions peugeot. Une note pour ceux que ca interesse : dans ce business , ne rien faire est souvent plus profitable. Un socialiste devrais pourtant comprendre ce concept , lol.

    1. Black Mamba

      « ne rien faire est souvent plus profitable. Un socialiste devrais pourtant comprendre ce concept , »
      hé ben non, le concept est trop complexe pour un socialiste

  20. Kekoresin

    Ben ouais ça marche pas, parce que les vilains zautres pays capitalistes veulent pas faire la même chose. Du coup à 11 ça commence à avoir de la gueule.

    Quand ils découvriront l’ampleur de la crétinerie sociale-franchouillarde, ils voudront franchir les Ardennes pour nous la mettre profond. Heureusement Scoobite sortira sa carte joker « ici c’est vachement bien, on est quand même tous des européens », qui nous prémuni des réactions épidermiques possibles de nos voisins, la la vue de notre grande constance dans le nimportenawak!

  21. thom__yorke

    Moi ça me rappelle la célèbre maxime shadok lors de leurs tests scientifiques : « Plus ça rate et plus ça a de chances que ça marche ».
    En fait je me rends compte que nombre d’expressions shadoks sont essayées par nos gouvernements. Y auraient-ils trouvé leur doctrine ?

    1. gem

      Les créateurs des shadoks ont juste observé (fin 60 debut 70) la France « éternelle » et son système collectif de fonctionnement, et l’ont décrite avec une si merveilleuse finesse et un tel humour que ça reste, et restera, un chef d’œuvre intemporel et inusable. Et probablement universel, car les pays étrangers ne fonctionnent certainement pas très différemment, dans l’ensemble, si on en juge par l’extension des plus grandes débilités

  22. Nocte

    Nyamba ! Sois heureuse petite tortue, l’assemblée pense à toi et à tes congénères !
    http://goo.gl/J3tajg

    Oui ! Bientôt le code civil pourrait te considéré comme une créature dotée de sensibilité. (Je vous laisse imaginer les ouverture possibles en terme de procès et de cash à récupérer par les associations de protection des animaux.)

    1. petit-chat

      On va être obligatoirement végétarien.
      Et quand on tiendra compte que les plantes aussi ont douées de sensibilité (expérience russe effectuée dans les années 80 je crois), on va bouffer des minéraux directement.
      Jusqu’à ce qu’on « découvre » que les minéraux sont aussi doués de sensibilité…
      Mais d’ici là, heureusement, le socialisme triomphant nous aura déjà tous tués.

    2. Black Mamba

      J’imagine les futurs procès à l’atteinte de la vie privée des chats, des chiens et autres … on risquera des poursuites pour diffusion non autorisés des lolcats … ça promets d’être « funny very funny » 🙄

  23. Adrien

    Ben si, elle fonctionne, cette taxe… Avant, y’avait 0 euros, maintenant, y’a 690 millions de récupérés, juste pour la France. Pourquoi dites-vous qu’elle ne fonctionne pas ?

    Les Veaux voulaient qu’on régule la finance, les politocards cherchaient de l’argent (ils en cherchent toujours d’ailleurs). On a fait d’une pierre deux coups. Comme ça les minustres pourront dire qu’ils ont régulé la finance, que ça va mieux depuis, que la croissance va repartir la semaine prochaine, et que le pacte de contrat visant à inverser l’accélération de la hausse des dépenses publiques maintient l’objectif proposé dans le plan précédent d’une baisse de l’accroissement pour atteindre 3%, en 2033 bien sûr, et en données corrigées des variations saisonnières.

    Non ?

    1. Aristarque

      Oui, bien sûr. Nous savons tous pertinemment ici, que le but est de créer des taxes pour changer des prélèvements obligatoires, eux mêmes remplaçant des contributions. Reste à trouver le domaine à rançonner et le juste motif pour procéder honorablement et sous les acclamations à la spoliation. La gamme en est variée quasiment à l’ infini. Le billet du jour montre bien que c’est ainsi puisque l’objectif officiel de lutter contre la méchante spéculation est un écran de fumée du fait que finalement, aucun spéculateur ne voit quoi que ce soit de cette taxe mais l’ épargnant moyen et pépère se la prend, lui, en plein portefeuille. Nous voyons également que l’ objectif qui était de piquer un bon Md € (pour commencer avant d’augmenter la dose) est foiré d’ un bon tiers… Sauf que le Md € escompté a, lui, déjà été dépensé… Et que ces 700 M€ ponctionnés ici ne pourront servir ailleurs et entraîneront des impacts divers et variés dans d’ autres recettes fiscales en vertu du fait que le même argent ne peut pas payer deux impôts en même temps. CPETF.

  24. petit-chat

    Ça me fait penser à la loi HaDaubePire :
    Le nombre incroyable de gens qui ne savaient pas qu’on pouvait télécharger gratos l’on appris de cette manière, permettant de découvrir tout un tas de moyens pour ne pas se faire piéger.
    On pourrait aussi citer les moyens d’éviter de se faire piéger par les radars-qui-sont-là-pour-notre-sécurité-bordel.
    La taxe Trobien (comme disent les collectivistes enragés), engendrera les mêmes effets d’évitement.
    J’aime bien les Socialos, ah ah ah, car ils subjuguent l’imagination. Et s’ils ne nous coûtaient pas si cher, on pourrait les garder dans le formol d’où ils n’auraient jamais dû sortir, ces zombies.

  25. George Kaplan

    Sans rapport direct mais la chanson est un peu la même… en octobre 1991 La France lançait le téléphone Bibop (pour téléphoner sans fil à coté d’une borne dans la rue) LE MOIS MEME où le même objet sous le nom de « Telepoint » faisait faillite en Angleterre après avoir été lancé en 1989 ! De l’art de persister dans l’erreur en toute connaissance de cause !

Les commentaires sont fermés.