Et maintenant, le FN au Sénat

Ce dimanche, la République Française renouvelait la moitié des sièges du Sénat. Oui, vous savez, cette assemblée de barons républicains conservateurs cacochymes, et surprotégés, dont la production est difficilement quantifiable et dont les rapports sont généralement soigneusement oubliés, remettait ce dimanche en jeu les mandats de la moitié de ses membres, histoire sans doute d’aérer un peu la Chambre Haute et éviter que s’installent des odeurs rances d’urine et de naphtaline. Finalement, ça occupe.

Et ça occupe notamment les journaux. Bien sûr, il ne s’agit pas pour eux de revenir trop longtemps sur le constat, malheureux et accablant, du coût de cette assemblée dont l’utilité laisse de plus en plus perplexe, même si quelques articles évoquent courageusement la question. Non, ici, si les journaux en parlent, c’est bien pour souligner une nouvelle défaite électorale pour François Hollande qui, s’il n’est pas sénateur, joue de malchance avec ses électeurs (grands ou normaux).

Hollande recrute au FNLe vote une fois fait, le Sénat bascule à droite. Il avait versé vers la gauche, mollement comme tout train de sénateurs, lors des précédentes élections, ce qui avait déclenché de francs sourires rubiconds sur les têtes joyeuses des éléphants du PS, qui n’avaient jamais eu le bonheur de présider à la Chambre Haute depuis le début de la Vème république. Malheureusement, les petites bévues politiques de Hollande ne lui auront pas permis de conserver cette majorité-là. Petit-à-petit, le soutien populaire s’évaporant, le président se retrouve de plus en plus seul à l’Élysée, lui et son non-programme politique…

On se plaira maintenant à éplucher, dans notre presse aussi impartiale qu’indépendante de tout financement public, les pamphlets et autres cris du cœur de toute l’intelligentsia de gauche qui, sentant le pouvoir leur échapper inexorablement, se dressera comme un seul homme pour poser la question qui fâche, « À quoi sert le Sénat ? », immédiatement suivie de la réponse et de son importante proposition sur le mode « À rien, supprimons-le. » Comptez-y : l’armée des commentateurs d’obédience socialiste va ressortir du placard dans lequel elle était entrée ces derniers mois, pour expliquer devant tous les micros de France qu’il faut supprimer le Sénat pour deux raisons essentielles : d’abord, parce que ce sont des vieux croûtons, et ensuite, parce que cette Chambre n’est vraiment pas démocratique, enfin, voyons, c’est évident. Car rappelez-vous : alors que Sarkozy était encore président et le Sénat franchement à droite, nous avions le droit, assez régulièrement, aux envolées lyriques des uns et des autres de gauche pour expliquer qu’il faudrait en finir avec un Sénat archaïque et mal pratique. Qui aura oublié le vibrionnant Montebourg, pas encore patiné par le passage ministériel, réclamant haut et fort une 6ème République, et qui, une fois parvenu au pouvoir quelques années plus tard, se sera empressé de ranger ses belles propositions dans de vieux cartons archivés dans les sous-sols humides de Solférino ?

Eh oui : le Sénat, revenu à droite, va aussi perdre ses vertus démocratiques, et notamment parce qu’il accueille en son sein deux représentants de la Behête Immonheudeu, puisque deux sénateurs sont officiellement encartés Front National. Cette arrivée est intéressante à plus d’un titre.

D’une part, bien sûr, parce qu’elle continue de marquer la « normalisation » du parti lepéniste. Par normalisation, je veux dire que, contrairement à ce que persistent à penser certains tartuffes de gauche, les Français, et même les maires à présent, ne se cachent plus de voter pour le Front. Toutes les campagnes médiatico-politiques plus ou moins subtiles pour faire passer le Front National pour la cristallisation exclusive de fascistes et de nazillons n’y ont finalement rien changé : les discours de Marine Le Pen qui auront transformé le poujadisme un peu picotant de papa en socialisme redistributif bon teint, puis la mise en sourdine des mouvements internes les plus xénophobes et enfin les saillies les plus policées sur la préférence nationale, le contrôle de l’immigration, le retour aux frontières et à la souveraineté nationale quitte à rembarrer l’Europe, tout cela aura permis de rendre le parti bien plus acceptable aux yeux de tous, en cachant quelque peu le nationalisme derrière un voile pudique de socialisme, sans jamais mettre les deux trop l’un à côté de l’autre, afin bien sûr d’éviter les Zeures les plus sombres de notre histoire.

point godwin

D’autre part, l’arrivée du FN au Sénat était, quoi qu’on en dise, relativement courue d’avance : les élections municipales indiquaient assez bien la recomposition du paysage politique français et ne laissaient guère de doute sur le nombre de grands électeurs dont le parti frontiste disposerait. Que la presse en fasse, d’ores et déjà, un sujet important montre encore une fois toute l’inanité de sa grille d’analyse, dans laquelle ce parti est définitivement d’extrême-droite, et pour laquelle cette entrée du FN au palais du Luxembourg marque d’une pierre noire la chronologie de l’ascension des Méchants dans le pays du Bien, et tout le tralala.

En réalité, sur le plan politique, le FN ne se distingue plus des autres partis que dans deux domaines : son parti-pris anti-européen, et une lutte affichée contre l’immigration. Pour le reste, il n’y a plus aucune différence entre son programme économique et celui des autres partis, droite et gauche confondues, où la dépense publique, l’interventionnisme d’état galopant et la redistribution sont l’alpha et l’oméga des propositions. Avec un tel package, il était donc parfaitement normal que le FN déboule au Sénat comme partout ailleurs : dans la soupe sociale-démocrate que tous servent à grande louchée, les petites différences anti-européennes et anti-immigrationnistes du FN sont comme des lardons qui donnent un fumet particulier à leur brouet, pas meilleur mais résolument différent.

Et du reste, on retrouve tous les travers des autres partis chez nos sénateurs FN fraîchements élus : l’un et l’autre sont à présent des cumulards (tous les deux sont des maires), alors que le parti est officiellement anti-cumul. On attendra donc qu’ils abandonnent leurs postes précédents une fois leur poste sénatorial obtenu. Quant à leurs opinions, elles sont parfaitement dans le moule républicain actuel : pour Rachline, par exemple, soralien débauché par Marine, il sera difficile de trouver plus socialiste, plus anticapitaliste et moins ami du modèle social à la Française à la mode des années 80 que le jeune élu. Quant à Ravier, l’acolyte plus âgé de Rachline, il est l’exemple même de ce que donnerait un communiste devenu nationaliste et donc accueilli à bras ouverts par une Marine dont la finesse politique n’a rien à envier aux autres ténors socialistes de droite et de gauche. Tout ceci est d’ailleurs tellement vrai que lorsqu’on regarde le nombre de grands électeurs derrière le vote des deux sénateurs FN, on s’aperçoit qu’il est plus grand que le strict nombre des encartés FN de leurs circonscriptions respectives. Inévitablement, des grands électeurs encartés UMP ou PS (ou autre) ont voté pour eux, les petits coquins…

Ainsi donc, le Sénat bascule à droite. Cela ne changera rien à la politique française, et apportera tout juste quelques freins à la législorrhée débordante des socialistes de la Chambre Basse. Ainsi donc, Le Sénat compte maintenant deux Frontistes. Là encore, on voit mal ce que cela va changer, tant leurs vues politiques sont à ce point dissolubles dans celles des autres sénateurs, pour lesquels l’Etat représente la solution à tous les maux.

marine peut remercier françois

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires202

  1. pouf pouf

    Quand j’ai rempli la fiche, à prénom j’ai mis « oui » et à nom j’ai mis « non ». Adresse paricipale, non encore, faut pas déconner non plus, j’habite à los californios, c’est plus pratique pour le climat et la baignade qui sent le poisson. Plus encore, quand on aime faire de la bagnole ou du surf, c’est idéal. Vous devriez venir, autour de san francisco, y’a des embouteillages d’hélicoptères individuels à certaines heures quand les gens reviennent de faire les courses, y’a pas, y’en a qui s’y connaissent pour dompter l’espace et le temps, yeah…
    Motif de la plainte : et bah, je ne suis pas content du tout, je voudrais porter plainte contre le gouvernement qui n’équilibre pas son budget depuis … heu … longtemps, la constitution les y oblige pourtant. Je suis français à l’étranger monsieur, et je suis obligé de baisser les yeux pendant les conversations avec mes amis de partout ailleurs à part trinidad et tobago, monsieur, et ça, je ne le souhaite à personne.
    Parfaitement c’est recevable puisque je le dis, je suis le peuple quand même, merde, c’est pas moi le souverain dans ma demeure ? N’empêche que quand y’a des pots cassés à recoller ou à remplacer c’est à moi qu’on demande, non ? Bon voilà, et puis vous faites quelque chose vite, j’ai un diner jeudi.

      1. Aristarque

        AMHA, tes leçons de sciences nat’ ont mal été assimilées. Tout cela sent la confusion de la jeunesse inexpérimentée… Il est vrai qu’ à huit ans, on croit encore aux merveilles de la génération spontanée…

        1. Calvin

          Je sèche les cours de Sciences Nat’. On en profite avec Suzie Derkins pour faire des cours d’anatomie comparée.
          Mais bon, j’ai pas dit qu’elle entrerait dans le Club DEFI que j’ai créé avec Hobbes…

    1. Aristarque

      Elle illustre cependant qu’ entre leurs deux programmes (enfin, ce qui convenu d’ être appelé ainsi, faute de pire dans la désignation possible), il n’y a pas autant de différence que des observateurs inattentifs et superficiels pourraient imaginer.

    2. René de Sévérac

      Désolé petit-chat, le montage terminal est absolument délicieux !
      H16, Quelques remarques :
      1. sur l’élection de Ravier et Rachline, je suis ravi même si je crains l’embourgeoisement.
      Ancien militant du Ceres, j’ai constaté le goût du confort avec « Le Ché » qui a cessé tout combat révolutionnaire sous les ors du Sénat : la seule exigence étant de faire (régulièrement) la cour au parti prétendument socialiste !
      2. sur la politique « patriote-socialiste » (je reconnais avec vous que conjuguer national et socialisme, ça fait tâche !), je ne vois aucune contradiction (je suis assez proche de Peguy), bien au contraire.

  2. Le Gnôme

    C’est un non évènement. Il y a une nuance de rose de plus dans cette assemblée, et la seule chose où je suis d’accord avec les socialistes, c’est la suppression de ce truc inutile et budgétivore.

    1. petit-chat

      Si « on » supprime tous les inutiles du gouvernement, ça risque de faire de nombreuses rentrées fiscales vacantes. Ah mais, « ils » ne paient pas non plus leurs impôts ?

  3. Christophe

    Vous même tombez dans le piège. Ainsi le FN « déboule » au Sénat ?

    Heu… 2 élus… pour un parti qui totalise 6,42 millions de voix aux élections présidentielles (2012) ? Ca laisse rêveur comme on écrit au Monde.

    Bref, un red herring de plus. Un chiffon rouge.

    La seule vraie conclusion est qu’il est en effet urgent de supprimer le Sénat, et avec lui les crapules qui y coulent des jours heureux, très heureux, à nos frais.

    Mais bien entendu, personne n’osera.

      1. Duff

        Référendum de 1969. Mais les français ont dit non pour qu’il parte : Raison pour laquelle Hollande n’organisera jamais la moindre consultation… La vérification démocratique se limitera au vote de confiance!

      1. Deres

        Vous n’avez pas écouté correctement le discours du dessert lacté … Il a expliqué que tous les changements nécessaires ont été faits. Et qu’après ces réformes cyclopéennes, il ne pouvait rien faire de plus. reste à arriver à comprendre comment il peut croire avoir réformé les retraites, le système social, les impôts et les collectivités locales. Nous on n’a rien vu. je suppose que c’est la même méthode Coué que pour les redressement de courbe qui frémissent.

  4. Calvin

    Il est murmuré que le Ravier en question, à peine élu Sénateur, serait pressenti pour briguer le poste de Député de Sylvie Andrieux, en cas de législative partielle.
    Ce qui imposerait un choix pour lui en cas d’élection entre ses deux mandats législatif et sénatorial.
    Et pointe du doigt la question d’H16 sur l’attitude du FN face aux mandats.
    Je ne jette pas la pierre, ce candidat (Stéphane Ravier) est peut-être l’arbre qui cache le désert des candidats crédibles sur les BdR, et le fait que le FN soit devenu très « Système » est presque Normal.
    Mais il fallait le dire…

    1. Kazar

      Eh oui, l’ascension du FN pose un vrai problème en terme de nombre de candidats « visibles » (je ne dis pas compétents, ce qui est un autre débat, mais c’est la même chose dans tous les partis, et d’ailleurs, en réalité, les politiques fixent juste les orientations et la politique est mise en œuvre par les fonctionnaires).
      Par contre, et dans la mesure ou il ont été élus hier, on peut sans doute leur laisser un peu de temps pour se prononcer sur ce problème de cumul. Après tout, les socialistes ont bien voté un loi contre le cumul, loi qui ne s’appliquera qu’en 2017, une fois qu’ils auront été chassé de tous les postes et que le problème sera devenu, pour eux, inexistant.
      Et sur le socialisme, sachez qu’un Chauprade est beaucoup plus sur « moins d’intervention de l’État » que Marine.

  5. Aristarque

    H16, votre seconde phrase du premier paragraphe pique les yeux et donne des haut-le-Coeur! Il serait approprié de mettre un point après soigneusement oubliés et d’ en entamer une autre, par exemple, selon: ce dimanche donc, était en jeu le renouvellement des mandats…

  6. Le Gnôme

    Il faut quand même constater que Guérini ( pas Mémé) a été brillament réélu à Marseille donne une idée du clientélisme qui sert à se faire élire sénateur.

  7. RBF

    Le changement, c’est plus tard.

    Je vais faire un petit HS car l’info est intéressante: ce week-end les suisses ont dit « NON » à un système d’assurance maladie collectiviste à la française. Je pense que l’excellente santé de notre système de santé, fort peu coûteux et que le monde entier nous envie, n’y est pas pour rien dans le résultat de cette votation.

    1. Les Charcuteries Olo

      C’est une demi-victoire. Certains cantons romands (francophones) ont quand même voté pour, ce qui est assez incroyable quand on voit ce qui se passe chez nos voisins Français..

      1. RBF

        C’est juste. Ces cantons parlent d’ailleurs de faire des caisses cantonales, à défaut d’avoir une caisse nationale. C’est une énorme erreur.

    2. Bonsaï

      Je confirme. Nous tenons comme à la prunelle de nos yeux à notre liberté de choix. D’ailleurs, nous avons ce système unique au monde où les citoyens peuvent décider des sujets sur lesquels ils veulent voter, par la publication en bonne et due forme d’une « initiative populaire ».
      Voilà de la démocratie, les amis !

      1. gameover

        Même pas, il semble que vous n’ayez aucune connaissance de l’article 5.4 de la constitution ni sur la façon dont les politiques surfent sur les résultats des votations à l’aide du parlement et du conseil fédéral bridant leurs mises en oeuvre et rendant plus étroit encore le champ sur lequel le peuple peut s’exprimer.

        Et rappelons que c’est en france qu’une majorité de droite a limité le domaine du referendum pour en exclure les libertés.

        1. Bonsaï

          Monsieur Gameover, the game never ends … nous évoquions ici en hors-sujet des votations qui avaient eu lieu durant le week-end en Suisse, pays voisin de la France et ne faisant pas partie de l’UE.
          Avec mes compliments vespéraux …

          1. gameover

            Alors il semble bien que vous ne connaissiez même pas la constitution de ce pays ni que vous n’ayez jamais observé comment fonctionnent les propositions de votation ni leur résultat et leur retranscription…

            Je parle de la france en fin de mon message mais de la suisse au début…. ah ah ah

            1. Bonsaï

              La démocratie directe n’empêche pas un certain formalisme juridique, ni même certains aménagements mineurs. Toutefois et à ma connaissance, il n’y a jamais eu en Suisse de scandale majeur en matière de votation populaire, au moins depuis la dernière guerre mondiale, c’est dire ! Mais vous n’êtes pas obligé de me croire …

              1. gameover

                C’est juste du pipeau même si d’une certaine façon ça permet de ralentir les effets du socialisme.
                Il devrait quand même y avoir des limites sur les effets que font peser ces votations sur les charges de ceux qui n’y consentent pas.
                Mais ça n’empêche pas par exemple les conseils de ville de s’auto-octroyer actuellement des avantages sans commune mesure avec ceux des salariés des entreprises privées des mêmes cantons.
                Sinon là sur la question des caisses de santé, ça ne va pas empêcher les cantons de mettre en place des caisses cantonales.
                Là où on va rigoler c’est avec l’instauration du salaire minimum dans les cantons du Jura et Neufchatel qui ne va pas arranger la situation élevée du chômage dans ces cantons et c’est déjà le cas dans celui de Neufchatel où le chômage sur 1 an a augmenté alors qu’il a baissé ailleurs, bien que la mesure ne devrait entrer en vigueur qu’au 1er janvier il me semble.

                  1. gameover

                    Dans les pays confédérés il y a une véritable lutte pour empêcher le pouvoir fédéral – bien souvent incarné par des radicaux – d’étendre son pouvoir.

                    euh… dans les autres pays c’est foutu…

                1. MadeInCH

                  Les impôts de Neuchâtel pour soutenir les « pôvres » cachés sous les noms de « chômeurs », « AI » (Assurance Invalidité), Fonctionnaires, et autre sont tels que j’ai déménagé

  8. Gerldam

    Si on ajoute le billet précédent à celui-ci, on constate:
    1. que les français ne comprennent rien à l’économie (ce qui ne nous avait pas totalement échappé). Conclusion: les positions économiques du FN sont parfaitement ignorées du bon peuple.
    2. que les français ne voient essentiellement que la position anti-immigration africaine du FN, idée à laquelle ils adhèrent des deux jambes.
    3. Qu’à force d’entendre dire que c’est la faute à Bruxelles, ils sont d’accord avec tout parti qui se présente comme défendant la veuve et l’orphelin contre cette autre bête immonde qu’est la technocratie bruxelloise.
    Et on s’étonne après cela que nombre de français-qui-ne-lisent-jamais votent pour le FN? Compte tenu du grand nombre de ceux-ci, c’est l’encore assez faible score du FN qui devrait étonner.

    1. Calvin

      Le FN est encore ostracisé sur le plan médiatique.
      Ceux-qui-ne-lisent-pas regardent quand même la télé.
      Donc, cela reste quand même assez cohérent.
      De toute façon, le FN est pénalisé par le scrutin uninominal à deux tours.

      1. Karizoc

        Oui, actuellement, même avec 18~19 % des voix, le FN est pénalisé par le scrutin uninominal à deux tours des législatives. Par contre, lorsque le FN arrivera à 23, 25 ou 27 %, tout va basculer. C’est alors le FN qui va rafler la mise et obtenir directement une majorité !

        À vouloir ostraciser le FN et l’éliminer des représentations nationales, les partis soit-disant républicains ont inventé un système électoral diabolique. Ils ont créé une bombe qui ne va malheureusement plus tarder à exploser.

    2. Calvin

      Une question…
      Quand on dit que le FN a une position « anti-immigration africaine », cela signifie que les Roms, les Kosovars, les Afghans, c’est bon pour eux ?

      1. bigredebougre

        C’est une des rares fois où je peux lire cette précision, car il ne faut pas généraliser l’immigration, ceux que vous citez Monsieur Calvin sont une minorité très facilement « recadrables ». Par contre l’invasion musulmane, c’est une autre paire de manches..

        1. Kazar

          L’immigration est un des grandes questions, mais une autre tout aussi pressante est la sécurité. Et là, nous sommes forts démunies, notamment face à la délinquance des mineurs, notamment les guetteurs des cités et les bandes de pickpocket dans la métro, qui sont relâchés quelques heurs seulement après leur énième interpellation.

          1. LeRus

            Mr Kazar, je profite de ce fil pour vous poser une question à propos du programme du FN. Vous êtes sans doute ici le mieux renseigné.

            Que propose exactement de faire le FN à propos de l’immigration? Je dis ‘exactement’ parce que si demain le FN prend le pouvoir, il devra agir, chose nouvelle pour ce parti.

            Donc, on ferme les frontières (comment?), on sort de l’Europe (comment?), on réduit le nombre de visas (facile). Mais, on est bien d’accord, cela ne va pas changer la réalité qui est qu’un très grand nombre d’immigrés ‘visibles’ qui posent problème au FN sont en fait des français. (Merah et Nemmouche sont français, nés en France)

            J’imagine qu’il est tentant de passer les camps de Roms au buldozer et de les ramener au pays manu-militari mais l’immigration clandestine se moque des barrières. Les hommes vont toujours là où l’herbe semble la plus verte.

            Donc, si vous avez le temps, merci d’éclairer ma lanterne.

            1. Yrreiht

              Soit, je vais éclairer votre lanterne :
              Il y a une seule et grande mesure à prendre pour le retour des immigrés, et elle sera suffisante pour 90% des cas. Ils repartiront d’eux-même et ne reviendront pas.
              Cette mesure, c’est l’arrêt des allocations, subventions, aides médicales et autres pour les étrangers.
              Ce n’est pas plus compliqué que ça.
              Pour ceux qui sont déjà Français, en effet c’est plus compliqué mais là ou il y a la volonté, il y a des solutions.

              1. Yrreiht

                J’oubliais, c’est LA mesure annoncée à l’avance par le FN depuis longtemps (couper les pompes aspirantes, ça doit vous dire quelque chose) mais je vous pardonne de l’ignorer car les médias n’en parlent pas évidemment.

                1. Calvin

                  @Yrreiht
                  Le FN ne pourra toucher qu’à la marge (ex : AME).
                  Car pour le reste, soit les immigrés n’ont pas droits à certaines allocs, soit en tant que travailleurs ayant cotisé, ils ont droit à d-autres.
                  La réponse est néanmoins à côté de la plaque ! Lerus parle surtout des descendants de l’immigration, français donc. Et là, pas de solution ?

              2. Duff

                Je vois ça sur twitter : le concept de rémigration. ça me fait bien marrer allocs ou pas allocs, je vois mal des gens traités de sales français au Maghreb quitter la France. Il n’y a guère que des hurluberlus au FN pour croire qu’en cas d’élection à la présidence de MLP, des bateaux entiers quitteront le pays pour l’autre rive de la méditerranée!

                1. passim

                  Ça me fait marrer tout autant.
                  L’idée de couper les « pompes aspirantes », c’est bien gentil. Mais les coupera-t-on aussi pour les « de souche » qui en bénéficient ?
                  Non, la seule façon de faire, puisqu’il est trop tard (l’immigration de masse, un fait accompli, hélas), c’est de s’attaquer aux conséquences néfastes de celle-ci : insécurité, communautarisme, comportements inacceptables.
                  À quoi sert-il de criminaliser l’ensemble des musulmans en France, dont une proportion (inconnue) n’a rien à voir avec l’islam radical ou avec la délinquance ?
                  C’est pourtant à quoi s’emploient des boute-feux que je conch..ie.
                  (à toutes fins utiles, je signale que j’ai voté pour JMLP dans les années où il était évident que les vagues migratoires poseraient inéluctablement problème)

              3. LeRus

                Donc, pratiquement, les allocations doivent revenir qu’aux nationaux français?

                – OK, pour l’aide médicale d’urgence, c’est facile.
                – Pour les trucs de réfugiés aussi (même si, bon la France a signé des traités, mais disons qu’ils seront dénoncés).
                – Idem pour les clandestins mais je doute qu’on leur donne tant de fric que ça.

                Mais le gros des allocs, c’est les familles et le chômage, non? Comment interdire à des étrangers (magrébins, norvégiens ou autre) de toucher des alllocs si ils payent impôts et taxes?

                En plus, cela peut paraitre incroyable, mais un paquet d’étrangers gagnent bien leur vie et ne touchent pas d’allocs. On fait comment avec eux? On les garde?

                Merci de développer.

                1. Yrreiht

                  Les allocs pour les Français seulement, point final. C’est comme ça, et ceux qui ne sont pas contents… En effet, il sera nécessaire de rétablir la souveraineté nationale.

                  Les clandestins ? Vous demandez sincèrement ce qu’on devrait faire de ceux qui n’ont pas le droit d’être là ?

                  Les étrangers qui gagnent bien leur vie sont les bienvenus, qu’ils restent ce n’est certainement pas eux le problème.

                  1. Caton

                    Je vois souvent des jeunes hommes, assez typés, vêtus dans ce style inimitable propre aux banlieues du 93, au vocabulaire montrant un manque d’instruction et de courtoisie certains, qui, au vu de leurs véhicules, doivent très bien gagner leur vie…

                    1. Caton

                      On peut dire ça en effet. Je ne comprends d’ailleurs pas bien l’intérêt d’une Ferrari ou d’une Maserati dans une cité HLM du 93… C’est même pas pour échapper à la volaille, ils sont interdits de séjour dans ces quartiers.

                  2. LeRus

                    Donc, le problème, ce sont les étrangers clandestins pauvres?

                    Les Qataris en Ferrari sur les Champs, on garde. Les réfugiés irakiens sans rien, on vire.

                    Pas certains que vous fassiez 50% plus une voix avec un tel programme.

                    1. Caton

                      Le problème c’est une justice qui trouve toujours une excuse à un délinquant ou un criminel dès lors qu’il est mahométan.

                2. Théo31

                  Le problème n’est pas l’immigration qui est la conséquence mais l’Etat-providence qui est la cause. Suppression donc des allocs pour TOUT le monde sans exception.

                  1. Calvin

                    Voilà tout est là.
                    Le mal, ce n’est pas l’étranger mais le socialisme.
                    D’ailleurs les immigrés « musulmans » ne posent pas de soucis dans les pays où l’Etat-Providence est moins généreux…

                    1. Caton

                      Malheureusement si. « Sudden Jihad Syndrome » par exemple. Et un taux de criminalité plus élevé de toute manière.

                    1. vengeusemasquée

                      Je ne comprends pas votre débat. Pourquoi se triturer autant la cervelle quand il suffit de supprimer TOUTES les allocs et subventions pour tout le monde ? Comme ça, ne resteront que ceux qui voudront se bouger le derrière.
                      Next question?

                    2. Aristarque

                      Moi pas président, vivant en banlieue IDF, seconde couronne, je constate qu’ on s’ empoigne verbalement sur certaines origines d’ immigrés ressenties de façon négative pour faire court. Or, personne ne parle jamais des immigrés d’ origine extrême asiatique, type Viêt ou Chinois et autres pays du même secteur… Pourquoi ? (fausse question puisque je subodore fortement la réponse, pas vraiment bisounoursesque pour les catégories citées en premier).

            2. petit-chat

              Je m’immisce dans la conversation comme un tubercule faisandé dans une récolte de patates saines pour suggérer que l’on pratique le délit de sale gueule : en effet, dans les Mairies, celui qui gueule le plus fort, qui est le plus menaçant, obtient gain de cause, alors que l’humble mendiant retraité au bout du rouleau peut aller se faire fou.. voir.

            3. Kazar

              Déjà, suppression de l’AME. Ensuite, sortir de l’Europe et même éventuellement de la CEDH pour retrouver notre souveraineté et rétablir nos frontières (fin de Schengen), suppression du droit du sol, fin de la politique de regroupement familial.
              Si nous sortons effectivement de l’Europe, possibilité d’établir la préférence nationale.
              Déchéance des binationaux partant faire le jihad.
              Expulsion des délinquants étrangers.
              Oui, il y a un sacré boulot, mais l’immigration, qui selon nos braves socialistes est « une chance pour la France », nous coûte énormément.
              D’après Gérard Pince (« Les Français ruinés par l’immigration, 2013 »), l’arrêt des flux migratoires, la suppression des avantages sociaux consentis aux étrangers et le rapatriement de 200.000 d’entre eux qui sont au chômage réduiraient de 40 milliards le déficit budgétaire.
              Je suppose qu’une partie de ces économies pourrait être utilisée pour mettre en œuvre les mesures énoncées ci-avant…
              Ceci dit, ne nous leurrons pas, j’en parlais ce WE avec un ami haut fonctionnaire de police, la situation est tellement dégradée sur le terrain qu’on ne viendra pas à bout de la délinquance, désormais souvent liée dans les banlieues à l’islamisme (comme source de financement), sans redevenir livre hors CDH et CJCE afin de promulguer des lois d’exception (car la justice ne suit pas le travail de la police, ce qui n’est guère étonnant d’une institution gangrenée par des magistrats idéologues capables d’inventer un mur des cons).

              1. LeRus

                Merci beaucoup pour votre réponse. C’est très intéressant. Donc, pour continuer (je cherche réellement à me documenter, n’y voyez rien d’autre):
                – On est tous d’accord au sujet de l’AME. Mais, que fait-on si on trouve sur une plage de Corse une naufragée Malienne avec une plaie ouverte? On soigne, ou pas? Un gamin Marocain avec une leucémie, on traite ou pas?
                – Fin du regroupement familial. Soit, mais pour tous les étrangers? Un expat américain CEO de filiale n’aura pas le droit de faire venir sa famille? Ou bien eux-c’est-pas-pareil?
                – OK pour déchoir de la nationalité les apprentis Jihadistes. Mais on fait, réellement comment pour savoir s’ils sont de vrais jihadistes ou des kékés qui friment en bas de la barre HLM? On attend qu’ils reviennent avec des souvenirs de vacances? Je serai, volontiers, plus expéditif mais passons.
                – On met dehors les délinquants étrangers. Franchement, ça me botte assez. Mais on parle de combien? Et on fait comment pour les mômes Roms? OK, on affrète des bus et… ils reviendront parce que être Rom en Bulgarie ou en Roumanie, c’est peut être pire qu’en France.
                – On sort de l’Europe afin de pouvoir mettre en place tout ça. Mais ça n’empêchera pas le flux constant de clandestins. A moins de complètement fermer les frontières et ne plus donner du tout de visa, mais là, je pense qu’on est d’accord pour dire que c’est idiot, non.
                – 40 myards me paraient vraiment beaucoup mais bon, soit.
                – Vous ne parlez pas des français « d’origine X ou Y » qui se considèrent magrébins ou autre et qui cristallisent le rejets des électeurs FN. On fait quoi avec eux? On leur fait jurer fidélité et amour de la mère Patrie? Et ça changera quoi que ce soit?

                Franchement, vous ne me convainquez pas du tout, alors que j’écoute attentivement les arguments du FN autant que possible. Avez des exemples qui pourraient aller dans votre sens? De mémoire, les pays qui se referment, sont ceux qui meurent. Je pense à la Roumanie communiste, à la Corée du Nord ou la Birmanie.

                Le FN semble en fait ne rien contrôler du tout. Les exemples que je pose, sont des cas qui se poseront dès que le FN sera au pouvoir. Et autant qu’un Hollande promettant le droit de vote des étrangers mais n’aura pas les coquilles pour le faire, le pense que le FN se dégonflera et ira à la soupe comme les autres. Je reste – pour l’instant- convaincu que cela reste une bande de rigolos.

                1. Kazar

                  Je ne peux pas convaincre quelqu’un qui ne m’en laisse aucune chance. Et d’ailleurs, ce n’est ^pas le but de ce blog, et je n’ai pas vocation à développer le programme du FN à la place de ses responsables.
                  En revanche, je discute volontiers, et comme vous, j’écoute avec attention les arguments adverses.
                  Un exemple : votre caricature du pays qui se referme. La Suisse a conservé ses frontières, comme la quasi totalité des pays dans le monde, et la Suisse et lesdits pays ne sont pas morts, que je sache.
                  Sortir de l’UE permet justement de rétablir les frontières, et de virer les clandestins, c’est juste une question de volonté politique.
                  Il est certain que lorsqu’ils sauront que la France n’est plus le pays du tout-gratuit, ils choisiront une autre destination. Au fait, a propos de « ne plus donner du tout de visas », je pense que vous négligez le concept d’immigration choisie.
                  Autre chose : sur la fin du regroupement familial, rien ne nous empêchera d’établir une liste de pays qui y seraient admissibles et une liste de pays exclus, dès lors que nous recouvrons notre souveraineté.
                  Sur votre exemple du gamin marocain avec une leucémie, il me semble qu’il peut être soigné dans son pays. Et le cas de la fracture ouverte est très loin de la fraude massive aux soins (10 millions de cartes vitales en trop par rapport à la population…).
                  Sur les « maghrébins », vous mélangez un peu tout. Le FN, comme le rappelle constamment MLP, a pour vocation de défendre les Français quelles quelles que soient leur origine, race ou religion. Ce n’est pas pour autant que la France doit devenir un pays régi par l’islam. Ceux qui ne se considèrent pas comme français n’auront aucun venir dans ce pays, car la plupart sont des racailles incapables de vivre d’autre chose que de délinquance. Il va falloir construire des prisons…
                  Enfin, sur votre solution plus expéditive sur les jihadistes, A. Chauprade a clairement dit que l’État devrait les éliminer in situ, seul moyen de les empêcher définitivement de revenir, position que j’approuve à titre personnel.
                  Pour terminer, vous ne pouvez pas exiger du FN qu’il vous apporte des solutions par avance à toutes les questions difficiles que l’UMP et le PS n’ont même pas abordé depuis 40 ans !!!
                  En revanche, soyez assuré que ceux qui votent, comme moi, FN sont persuadés que nos dirigeants ont la volonté de faire ce qu’ils disent, contrairement aux coui.. molles qui sont et ont été au pouvoir. Et nous les soutiendrons pour ça.

          1. Othello

            Allant depuis quelques annnées régulièrement Albanie, je peux vous dire que ce que vous affirmez est juste faux.

            Les Albanais sont majoritairement musulmans suite à leur occupation par les Turcs, période à laquelle il n’y avait pas vraiment le choix de ne pas se convertir.

            Je n’ai jamais vu une femme voilée en Albanie, contrairement au 9–3.

            TOUS les restaus et les bars (qui sont nombreux) servent de l’alcool, TOUS les Albanais que je connais en boivent.

            Cela n’a RIEN à voir avec la Turquie.

              1. Othello

                Je vous en prie, allez donc faire un séjour en Turquie (même à Istanbul, dans la prtie Européenne et la moins arriérée du pays), puis à Tirana. Si vous trouvez que les deux expériences sont similaires, c’est que vous aurez raté quelque chose.

                Pour info, le taux officiel de catholiques en France est lui aussi d’à peu près 70%, celui de pratiquants d’un peu moins de 5%. C’est à peu près comparable, de ce que j’ai pu en voir, en Albanie, et cela n’a rien à voir avec la Turquie.

                1. Caton

                  Ah, comme la Turquie avant que l’UE ne s’ offusque de la laïcité de l’armée donc. En gros l’Albanie deviendra islamiste dans 10 à 15 ans si elle suit le même chemin.

            1. Peste et coryza

              Par contre, l’ambiance n’est pas joyeuse, et ils te font clairement comprendre que tu ferais mieux de dégager une fois que tu as lâché ta thune.
              On disait la corse puissance 10.

              1. Before

                Ma foi, je n’ai jamais eu ce sentiment en Corse.
                Peut-être dans des endroits très touristiques ? Faudrait comparer alors à certains quartiers de Paris et demander leurs ressentis aux touristes étrangers ?

  9. Kloupa

    Rappelons qu’en 1969, c’est De Gaulle qui proposait par referendum la suppression du Sénat, et c’est les gens de gauche qui étaient les premiers opposants: suite à quoi, le referendum fut perdu par De Gaulle, qui s’en alla, et le Sénat fut maintenu et amplifié. Le PS est donc aujourd’hui puni par où il a péché. C’est bien fait, et si comme ils disent, il ne s’agit pas d’une vague bleue, il s’agit néanmoins d’une troisième claque cette année…

  10. infraniouzes

    2 sénateurs FN effectivement ce n’est rien. Mais c’est le symbole comme on aime bien à dire dans la « socialie-franc-maçonne ». Le FN au Sénat ? Certains en ont rêvé mais pour beaucoup c’était un cauchemar… Mais il y en a deux qui rêvent tout éveillés….
    Allons, allons, sachons raison garder; Dame Samia GHALI est toujours sénatrice et ne manquera pas de sauver la République tous les matins en traquant, tel Saint Georges, la bête immonde au fond de son repère…

  11. Calvin

    Je trouve Normal que le Camp du Bien décide des règles, surtout quand il perd la majorité.
    Hollande serait bien inspiré d’instaurer une élection de mi-mandat pour le prochain Président, la Gauche de supprimer le Sénat, le PS de supprimer les CG avant qu’ils ne re-basculent dans le camp d’en face.
    Quant aux mairies, il faudrait des Comités de Salut Public communaux à la place. Après tout, les Mairies, ce sont des Communes !!

    1. Deres

      C’est surtout pratique pour Flamby de perdre la majorité au Sénat car ce sera maintenant une bonne excuse pour son inaction. En particulier, il ne fera aucune des modifications constitutionnelles promise en arguant de l’absence de majorité au congrès … Il a probablement repoussé ces réformes à la deuxième partie des on mandat exprès pour ne rien faire.

      1. Calvin

        Bien vu.
        Très bien vu.
        Il peut avoir une posture de martyr – « j’ai pas pu aller au bout du Non cumul des mandats, de la réforme des régions, des CG, etc… à cause de la Drouate » – alors qu’il est maître du jeu politique.

      2. RBF

        Pour Flamby, il tombe à pic ce revirement à droite. Pour faire du social, il faut du pognon. Et du pognon, il n’y en a plus, et Flamby ne peut plus augmenter les impôts sans que Laffer montre le bout de son nez.

        La semaine dernière, un journal allemand disait: « avec les socialistes, la France a perdu 2 ans ». Il peut maintenant dire que la France va perdre 5 ans sans prendre le moindre risque.

  12. Caton

    Supprimer le Sénat parce qu’il coûte cher et ne fait rien ou presque, pourquoi pas. Mais que coûte (au hasard) le ministère de l’environnement et l’administration qui y est rattachée? Ils font beaucoup de choses, certes, et toutes nuisibles. Ou le logement, en voilà un bel exemple d’activisme nuisible! Ou la culture, la santé, les affaires étrangères… sans oublier la présidence.

    C’est toute la ripoublique qui doit être supprimée: elle coûte très cher et ne fait que des conneries.

    1. Aristarque

      Le Conseil Économique et Social pourrait aussi disparaître que personne, sauf ses membres, du moins les rares non-absentéistes professionnels, ne s’ en aperçoive…

  13. Duff

    juste un détail, pas si négligeable, je ne crois pas que c’était la moitié du Sénat qu’on renouvelait mais le tiers seulement. Ce qui signifie que si on avait du tout renouveler, le PS aurait pris bien plus cher et il y aurait beaucoup plus d’élus FN..

  14. Calvin

    La grosse information, c’est que le FN obtient bien plus de voix que ce que le parti pouvait espérer, y compris dans des endroits où il n’avait pas beaucoup d’élus.
    Cela signifie bien que le FN s’est banalisé, même au niveau des Grands électeurs.
    Ou comment être Anti-Système et Dans-le-Système !

  15. Kazar

    Dommage que l’on n’insiste pas assez sur un point essentiel : au delà de l’élections de deux sénateurs FN, c’est la réélection d’un Guérini, symbole des magouilles les plus éclatantes, qui me laisse perplexe.

    1. Calvin

      Sur ce point précis, Guerini est le fer de lance contre la Grande Métropole des BdR.
      Il a pu cristalliser les élus réticents à ce projet.

      Note : parler de clientelisme pour des grands électeurs (soit des élus) est à mon avis impropre (cf post Mario nettiste). L’idée est bien une mafia à l’oeuvre, mais ce sont des mafieux entre eux.

      1. Aristarque

        Ce n’est pas impropre de parler de clientélisme même envers les grands électeurs. Le CG a le pouvoir d’ordonner des travaux, aménagements, etc… avec lesquels les communes bien-pensantes sont toujours systématiquement mieux servies que les autres. Toujours la question de ceux qui sont plus égaux que les autres! C’est notamment patent dans la CUDLille où Meremptoire favorisait toutes les grandes communes de son bord (sans oublier Lille, bien sûr, où avez vous donc la tête?), ce qui entretenait la clientèle locale, elle même entretenant la clientèle de l’ étage en dessous du sien. Voilà pourquoi Meremptoire mène actuellement des opérations visant à pouvoir continuer à commander la CUDL par personne interposée puisque formellement, elle ne le peut plus depuis six mois. Et le clientélisme peut tout aussi bien être direct avec les élus. Lors de l’ élection municipale de 2008, le fameux Daubresse de Lambersart (alors sous les couleurs de Borloo) s’ était fait élire sur un programme par lequel Meremptoire se ferait bouffer toute crue à chaque occasion. En réponse, elle lui a filé un poste de vice-président dans son staff mexicain de commande de la CUDL avec tous les colifichets y attachés, ce qui a enlevé toutes ses dents (pourtant fort longues, habituellement) à notre bateleur, pendant les six ans qui ont suivi…

  16. Pere Collateur

    En effet, c’est un non évènement.

    Le seul truc pour ma part qui me semble digne d’intérêt se situe au niveau de l’age:

    Plus jeune sénateur est du FN (24 ans il me semble)
    Le plus vieux, un communiste (88 ans).

    Ca nous donne une idée assez précise de ce qui nous va se passer au niveau de la composition politique des années à venir…

      1. Kazar

        26. Le FN est le premier parti chez les jeunes. Je me demande ce qui se passerait si le discours économique du FN changeait peu à peu pour revenir vers moins d’interventionisme…

      2. vegeta

        j’aurais du me prendre une carte d’un parti politique à 18 ans la je serais sénateur payer 10 000 euros par mois planqué dans un bureau avec des secrétaires en jupes

        1. Caton

          J’y ai pensé aussi… mais nous aurions des cals sur la langue et un drôle de goût dans la bouche, à force de lécher des bottes et sucer des.. ahem. Bon. En gros, pas de regrets.

        2. Aristarque

          Si vous rêvez à l’ exemple des escort-girls de GO, la jupe n’ était pas obligatoire. Enfin de ce que j’ai compris. Éventuellement des traces d’icelle à l’ état embryonnaire auraient été tolérées .

            1. Aristarque

              Ciel! Notre hussard qui a des vapeurs de chaisière!Le même, pourtant, qui évoquait naguère avec force trémolos verbaux, d’ accortes caryatides, habituellement dotées de fiers et forts appas. Bref, tout ce qui occupe normalement les prestes cavaliers quand ils ne font pas la guerre…
              Mais que t’arrive-t-il donc que tu perdes ta splendeur de trousseur de nymphes ? La perspective de faire retraite sous peu ?

              1. Quiet Desperation

                Harry, il nous faut penser à faire retraite
                la course de nos ans est plus qu’à moitié faite…

                Quant aux trémulations que tu m’imputes
                les cariatides point ne sont des ….

    1. royaumont

      Je vois 2 infos intéressantes :
      le FN dispose désormais du plus jeune sénateur et du plus jeune député de France. Ce n’est sans doute pas un hasard.
      Les 2 sénateurs FN n’ont pu être élus que grâce à des voix de maires non-inscrits. Le FN est donc capable d’obtenir des suffrages au delà du périmètre de son parti. C’est nouveau.
      L’UMP devrait y trouver matière à réflexion : l’électorat de droite attend des élus de droite qui soient… à droite. Le contraire d’un Juppé ou d’une NKM qui font du sous-socialisme.

      1. Kazar

        Les NKM et autres Juppé sont incapables de le comprendre : NKM est l’archétype de la bobo parisienne qui vit sur une autre planète lorsqu’elle déclare son amour pour le métro, et Juppé va aider à la construction d’une immense mosquée à Bordeaux au nom du vivreensemble (sans se demander pourquoi il est rigoureusement interdit de construire des Églises dans les pays musulmans, alors que l’islma est une religion d’amour et de tolérance, c’est bien connu…).
        Ils sont foutus, et ce sur le plan idéologique, en même temps que sur le plan économique.

    1. Kazar

      Pour le « niquer », il faudrait qu’il soit condamné à une peine inéligibilité définitive, c’est à dire insusceptible de recours, avant les élections de 2017, ce qui est loin d’être gagné vu la lenteur de la justice dans ce type de dossier. Donc, en 2017, Sarko, plus Juppé, plus un UDI-modem = élimination de la droite UMP au premier tour, et MLP / gauche au second.

    2. Caton

      Cette affaire m’amuse: les comptes de campagne de M. Sarkozy ayant été rejetés, le seul argent public gaspillé est celui de cette enquête. Quant à savoir si le plafond légal des dépenses de campagne a été dépassé ou non, qu’importe puisque le roi Solex a gagné.

      La casserole Bygmalion vient d’une dinette pour enfants.

      1. gameover

        Exactement. Il n’y a aucun enrichissement personnel ni abus de biens sociaux mais simplement de fausses factures compensant des fausses factures pour en faire des vraies.

        Il est arrivé au moins une fois à un acheteur, chef de projet etc.. de dire à un fournisseur de lui facturer moins sur une affaire et de compenser en facturant sur une autre affaire pour que dans le cadre de la comptabilité analytique chaque affaire soit bénéficiaire…

  17. Kekoresin

    Le sénat n’at rien d’autre qu’une bande de malfrats vieillissants qui s’accrochent désepérément à ses privilèges, tel des Smaug dégénérés sur le mont solitaire. Son précccieux trésor assure des retraites dorées et des primes tout droit sorties d’une monarchie (prime informatique, voyages gratos, indemnités en tous genre sans justificatifs…) Le petit personnel jouit également de largesses (jardiniers, cuisiniers, femmes de chambre, agents de maintenance… – plus de 1100 personnes en tout). Le montant du magot serait d’1 500 000 000. Serait??? He oui, parce que nul ne connait le montant exact car même la cour des comptes ne peut mettre son nez ou son doigt dans le pot de miel!

    http://www.bfmtv.com/politique/cagnotte-1-5-milliard-senat-agace-412640.html

    Ces escrocs sur le retour prônent la transparence et l’équité en baisant les français dans des draps de soie. Le sénat, c’est le cimetière des éléphants qui finissent leurs jours paisiblement dans une clairière tempérée et luxuriante, bien à l’abri des vents froids. Les élus qui s’insurgent contre cette institution mafieuse en marge de la démocratie tournent bien vite leur veste quand vient pour eux l’heure de gouter aux délices de l’institution. Le sénat vote même les lois qui le concerne, comme ça, entre potes! Les sénateurs FN récemment intronisés feront comme les copains car l’argent n’a pas plus d’odeur qu’il n’a de couleur. Le rouge, le bleu ciel ou marine, le rosâtre (…) une fois mélangés donnent un blanc plus pur que la coke! La Sénat Nostra ne peut pas disparaître car c’est le principal centre de recyclage des repentis…

    Ce sont les suédois qui parlent le mieux de notre république bananière:

    1. Aristarque

      Quand tu ne déclames pas ton amour pour le finnois, des souvenirs subliminaux arrivent à passer les barrières ? Crypto-communiste mal repenti ? (pré c c c ieux!) 😉

      1. Kekoresin

        C’est vrai que j’étais fasciné, quand j’étais petit, par les défilés sur la place rouge. Tous ces beaux engins sur chenilles et ses petits soldats bien rangés qui défilaient sous le regard laiteux de marionnettes molles. Nostalgie d’un monde bipolaire avec les bons GI et les méchands cocos prêts à venir rougir nos sillons.

        Quand Tchernobyl à fournit quelques isotopes à l’Europe de l’est et que la PC français a organisé des voyages à Kiev pour les gosses de cocos pour bien montrer sa solidarité avec le pacte de Varsovie, j’ai su que la cabane finissait de grimper sur le chien!

  18. Kazar

    Avec des Placé, le FN n’a pas fini de monter. Pour lui, il y a trop de blancs au Sénat !! 🙂 Marrant, moi aussi je trouve que le Sénat n’est pas représentatif, il y a trop de PS et d’UMP !!!

    1. Kekoresin

      Facedelune est le type même de l’ambitieux revanchard qui se faisait péter la gueule dans les cours de récré.

      Les écolos front de gauche sont les 10 plaies d’Egypte à eux seuls!

  19. Flash

    Je suis en désaccord avec un point essentiel de l’article :
    la nécessité de supprimer le Sénat.

    Le bicamérisme me paraît absolument essentiel pour tempérer l’ardeur de la chambre la plus exposée médiatiquement (l’Assemblée Nationale).

    Que le Sénat ralentisse le processus législatif et mette des baffes (à raison, parfois) à l’Assemblée Nationale me paraît hautement sain.

    Alors oui, il y a des abus, des malfaçons, des tricheries. Mais de là à remettre en cause le principe de l’existence d’une seconde chambre composée différemment de la première, il y a un bond que je ne franchirai pas. La cause de ces malfaçons, c’est le mode de scrutin et l’organisation interne du Sénat, pas le principe de son existence.

    Qu’on fasse un Sénat composé différemment de l’Assemblée Nationale avec un tirage au sort. Une sorte de conseil de surveillance parlementaire, en somme.

    Modifier le Sénat tel qu’il existe : oui.
    Laisser les rênes à la seule Assemblée Nationale : ça risque de piquer.

    1. Nocte

      Pour rappel, ceux qui ont demandé l’amnistie pour les (ex)actions syndicales sont des sénateurs communistes.

      D’autre part, le processus législatif laisse toujours le dernier mot à l’AN, donc hormis ralentir le processus pour le fun et brûler du pognon gratuit des autres, le Sénat ne sert à rien.

      1. Aristarque

        Pour les questions constitutionnelles, il a une utilité en théorie. Cela dit, je suis plutôt d’accord avec Flash sur le maintien d’ une seconde assemblée élue par des moyens différents pour que les tendances ne soient pas (trop) en copier /coller. Ce qui n’ exclut pas une réforme.
        Notons aussi que le bicamérisme paraît inapproprié parce que l’ exécutif se mêle de légiférer à tour de bras et bien davantage que l’ AN. Et, entre nous, s’ il n’y avait que le Sénat pour dépenser inutilement, heureux serions-nous…

        1. Calvin

          Moi aussi, je pense que le Sénat peut être utile.
          Il faut juste, comme pour l’AN diminuer le nombre d’élus.
          Ex : 1 sénateur par département ou mieux 3 à 4 par région.
          Et 300 députés me semble un gros maximum.

          1. Caton

            1 député par million d’habitants, 1 sénateur par région, c’est déjà largement suffisant. On peut même réduire à un sénateur pour trois régions et un député pour cinq millions.

              1. Caton

                On a trop de dépités c’est tout. Avec 17 on aurait assez. Bon allez, 65 pour que le choc ne soit pas trop violent. Plus que ça c’est trop cher.

          1. gameover

            Le bicamérisme a son utilité à partir du moment où le renouvellement glissant du Sénat lisserait les changements politiques pour éviter de faire tout et son contraire les lendemains d’élections présiglantielles.

            Le fait que ce soit dens gens plus agés devaient aussi permettre d’avoir des gens avec plus d’expérience donc des décisions plus réfléchies et plus sages et aussi diminuer la corruption.

            Mais c’est un fail total quand on voit des gens d’à peine 30 ou 40 ans être sénateurs.

            Le renouvellement par tiers a été réduit à la moitié comme dit avant mais on a aussi donné la primauté à une assemblée sur l’autre alors qu’il aurait été intéressant de les forcer à s’entendre.

  20. Christophe

    Je le répète : parfait red herring, parfait chiffon rouge.

    Seules les « hard data » comptent. Par exemple le déficit de la Sécu… Qui rentre clairement en phase d’escape velocity.

    Voilà le juge de paix. Jusqu’à l’implosion finale (et avec elle, en collateral damage…. le sénat et les crapules qui le peuplent).
    *****************
    Le déficit du régime général de la Sécurité sociale s’aggraverait à 14,7 milliards d’euros en 2015 sans mesure nouvelle d’économies, indique lundi la Commission des comptes de la Sécurité sociale, ajoutant que l’objectif d’un retour à l’équilibre est repoussé au-delà de 2017.

    En prenant en compte le déficit du fonds de solidarité vieillesse (FSV), qui atteindrait -4,3 milliards d’euros, le solde prévisionnel serait de -19 milliards d’euros, contre -15,3 en 2014, selon une synthèse de la commission des comptes dont l’AFP s’est procuré copie, avant la présentation, à 17H30, du budget de la Sécu 2015 et des pistes de réduction des déficits envisagées.

  21. Deres

    Personnellement, je trouve cela très limite les députés qui se présentent au Sénat sachant que cette charge est incompatible de celle qu’ils ont déjà. C’est un peu se moquer de leurs électeurs d’il y a deux ans. En plus, cela déclenche une élection partielle. Il me semblerait moins compliqué de faire appel au suppléant (de façon définitive) ou d’interdire à un député de briguer un poste de sénateur. Les sénateurs UMP pourraient presque se représenter en 2017 pour être député avec de bonne chance de l’emporter. cela prolonge leur charge de plusieurs années avec deux chance d’être élu au lieu d’une …

  22. gameover

    A propos d’élections, un article intéressant du Minarchiste sur le Texas sur CP.

    Shivers s’était présenté aux élections en tant que républicain mais aussi démocrate… sous 2 étiquettes donc avec décompte séparé des voix.

  23. bulltrap

    Totalement HS mais je souhaite partager une brêve toute fraiche apprise ce jour.

    Mon employeur nous annonce vouloir arrêter de distribuer comme à chaque année à ses salariés et à l’occasion des fêtes de Noel un colis contenant 2 à 3 bouteilles de vin.

    Motif : l’URSSAF exige que la valeur de ce colis soit intégrée en tant qu’avantage en nature et donc supporte l’intégralité des contributions sociales, festives et variées.

    Mon employeur a rétorqué « Niet, si c’est ainsi, supprimons le cadeau de fin d’année ». (je ne peux les en blamer).

    Soit un colis dont j’estime le prix unitaire de l’ordre de 20 EUR (vins de bonne qualité, souvent un blanc d’Alsace + un ou 2 rouges de Bordeaux / Bourgogne).

    En multipliant par les 2000 salariés du site, total = 40.000 EUR.

    Le CA d’un ou plusieurs vignerons baissera mécaniquement de 40.000 EUR cette année.
    Or dans ce CA de 40.000 EUR, gageons qu’il y avait une bonne partie de taxes et prélèvements divers qui ne seront de ce fait plus prélevés.

    Bel exemple en direct d’une Lafferisation « in your face » des organismes ponctionneurs divers et variés.

    1. Flash

      Il y a, normalement, une tolérance administrative pour ce genre de cadeaux, me semble-t-il…

      Mais il est vrai que depuis trois ou quatre ans, on assiste à un comportement des URSSAF plus agressif. Un côté prédateur qui s’accentue.

      Trivialement, on pourrait dire qu’ils grattent les fonds de tiroirs.

    2. gameover

      C’est le CE qui fait normalement ce cadeau de fin d’année dans les entreprises de + de 50 salariés, nan ?
      Et le CE a le droit dans certaines limites de faire des cadeaux et distribuer des aides (CESU par ex.). La limite totale pour l’année serait de 5% du plafond mensuel de la SS soit 156E par an par salarié pour 2014.

      lien à suivre

        1. bulltrap

          J’avoue ne pas savoir si c’est l’employeur qui paye en direct, ou si c’est le CE (avec les sous de l’employeur), je vérifierais ce point demain.

      1. Calvin

        Oui pour le CE.

        Mais là, ce doit être la Direction.
        Moi je suis d’accord avec l’URSSAF : sus aux cadeaux Made in France !

        (Ça aurait pu être un sujet Made in France, d’ailleurs !!)

      1. Kekoresin

        Pour ma part, j’ai fait l’erreur de verser deux fois de suite des primes de fin d’année dans une période faste. Elle ont été considérées comme du salaire (et donc un du pour les années suivantes) et pas de retour en arrière possible même quand c’est devenu moins faste. Pour ce qui est des cadeaux, même chose. Je suis heureusement trop petit pour bénéficier des immenses joies qu’apportent un CE et des syndicalistes qui passent leur temps à scier la branche où leur cul est posé!

        Beaucoup de chefs d’entreprises sont ainsi bloqués pour donner un coup de pouce à leurs salariés quand la situation le permet (c’est à dire quand le résultat est positif après racket étatique). Je passe maintenant par l’usine à gaz de schiste qu’est l’épargne salariale qui n’est autre qu’un bel outil de défiscalisation patronal.

          1. Kekoresin

            Ce qui est intéressant, c’est l’idéologie derrière ça.

            Si l’antre de l’esclavagisme qu’est l’entreprise a les moyens de payer des primes, alors elle doit augmenter les salaires ou mieux, embaucher car c’est sa seule raison d’être pour le politburo! Pour la marche arrière, prévoir un dépôt de bilan car c’est plus simple que de licencier. Une négociation interne pour réduire les salaires et permettre une pérénité de l’entreprise est impossible sauf dans des grosses structures et encore, après un long et coûteux parcours du combattant.

          2. Quiet Desperation

            En variant les dates de versement, les noms donnés à la prime, et son montant, on évite cet écueil navrant… juste un peu d’imagination…

      2. Nocte

        J’ai du tombereau de compétition mais le sujet étant toujours sensible et la société qui m’emploie étant toujours sous le feu de la rampe, je m’abstiendrai pour éviter tout dérapage agressif de cette fine bande d’ordures de fonctionnaires.

        Là où ils jouent mal, c’est quand ils nous écrasent de leur nom et galons (façon : la loi, c’est moi) on retient les noms et la gueule qui va avec…

          1. Aristarque

            Cela dépend des pays et des moeurs locales.
            Il se pourrait que la Grance adopte d’autres moeurs ou se mette dans un nouveau vent de modernité.
            Après tout, nous avons coupé la tête à un roi, ce qui était assez nouveau sur le Continent, à l’époque…

            1. Quiet Desperation

              Tu oublies Charles Ier Stuart (« Remember! », pourtant…).

              Mais avec ta mauvaise foi habituelle, tu me diras que « l’Isle sombre des régicides » n’est pas (de Calais) le Continent…

              1. Aristarque

                Quelle mauvaise foi, Werther ? Je parle bien dans mon propos du Continent, celui qui est isolé quand il y a du brouillard justement sur le Pas-de-Calais! Car, je n’ ignore point que les Grands Bretons nous éclairèrent dans cette voie hasardeuse… 🙂

  24. pouf pouf

    Un lundi 29 septembre 2014, au Théâtre du Rond-Point, à Paris, les journalistes de la rédaction de “Télérama” échangent avec des créateurs et des intellectuels (Isabelle Adjani, Emmanuel Carrère, Daniel Pennac, Pascale Clark…) en direct et en public.
    Rien que cette information, en elle-même, réchauffe un cœur rendu presqu’inerte par les coups du sort de l’actualité et les platitudes extérieures, pascale clark et les intellectuels échangent des subventions contre ? Le pompon du gâteau s’il n’est pas là, n’en est pas moins gros, théâtre du rond point de dix heures à vingt-deux heures trente, quatre euros la rencontre, demandez le programme, ventilation enthousiaste et efficace sur les radios du groupe france. Ceci est une prise d’otage, votre pensée ne vous sera rendue que contre une totale soumission et la modique somme de quatre euros, voilà, multipliée par soixante cinq millions à l’heure qu’il est. Oyez, oyez braves gens compréhensifs, venez nous regarder nous amuser avec le fruit de votre labeur, vous pourrez nous regarder déguster une collation entre les débats, un carré VIP à dix euros vous permettra de toucher les vedettes, venez nombreux, soyez heureux.

    1. pouf pouf

      Matthieu ricard, le quatrième frère lama français après serge, bernard et dalaï, c’est quand même le pape de bouddha de chez nous, la classe internationale tout de même, et puis il n’est pas allemand, c’est dire comme la fonction est prestigieuse ; avec au poignet encore mieux que la rolex de son frère ainé dalaï, des billets d’avions gratos comme bernard, des belles chambres dans de beaux hôtels comme serge ; matthieu ricard, c’est l’énergie de joe avec l’intelligence du cœur d’averell pour rester dans la métaphore fraternelle, et puis c’est de tout de même un grade plus important qu’archevêque, ça mérite un peu de respect ça, merde. Je le trouve très beau avec ses étoffes colorées et soyeuses, en plus il enlève ses lunettes quand on le filme, et la coquetterie, c’est la plus belle des qualités d’un homme quand elle se voit. Pour vous restituer un peu de vos huit millions d’euros de subventions annuelles, télérame vous offre littéralement la définition du dialogue en une minute et trente secondes, profitez-en, venez nombreux, soyez heureux.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.