Najat Vallaud Belkacem va proposer une carte scolaire remixante

Horreur, désespoir, et jeunesse impétueuse : la carte scolaire ne marche pas. Il semblerait en effet qu’on n’obtienne pas exactement le résultat souhaité du magnifique système, destiné au départ à optimiser par un plan (pas quinquennal mais presque) la répartition des élèves dans les établissements scolaires de la République et qui est maintenant utilisé aussi pour lutter contre les abominaffreuses inégalités entre les élèves. Mais en Socialie, il n’est pas de problème grave qu’une bonne dose de Najat, de planisme et d’Education Nationale ne puisse envenimer un bon coup.

Il faut dire qu’entre les débuts de cette carte scolaire, dans les années 60, et son actuelle utilisation, les choses ont un peu évolué.

À commencer par les populations : plus nombreuses ici, moins là, le planisme a vaguement fait ce qu’il a pu pour suivre et, comme dans absolument toutes les expériences de planification étatique, a bien évidemment foiré. Les établissements aux classes vides se sont disputés aux établissements bondés, sans que personne ne puisse réellement mitiger le problème.

fail cat eating

Les idéologies, ensuite. S’il était clair au départ que cette carte devait remplir un but pratique, presque terre-à-terre, d’optimisation des ressources, l’échec assez patent de cette optimisation n’a pourtant pas affaibli la croyance de ses concepteurs en une utilité, et peu importe laquelle. En somme, comme on peut très bien enfoncer un clou avec une clé à molette à condition de taper suffisamment fort, l’outil Carte Scolaire était créé, et même s’il ne servait plus du tout à optimiser les ressources, autant l’utiliser pour autre chose, comme lutter contre les discriminations, égaliser les élèves et puis pour les mixer un peu, aussi.

Encore une fois, l’idée de base est à la fois simple, facile à mettre en œuvre et parfaitement idiote : on va mélanger les élèves des classes aisées avec les élèves des classes défavorisées, ce qui va instantanément se traduire par une amélioration générale des performances des uns et des autres parce que, parce que, parce que bon voilà.

De façon surprenante, ça ne marche pas.

loup qui court et paf le loup FAIL

Concrètement par exemple, les parents, tant des milieux aisés que des milieux défavorisés, ne l’entendent pas de cette oreille et font même absolument tout pour contourner la carte scolaire dès qu’ils en ont l’occasion. Et comble de l’affaire, ce contournement marche plutôt pas mal : un élève sur deux se retrouve dans le privé, les autres bénéficient de dérogations grâces aux options habilement choisies, ou du regroupement par fratrie, sans parler de ces familles qui utilisent les fausses domiciliations obtenues par des proches ou d’autres systèmes.

Décidément, les gens sont vraiment méchants en refusant ainsi de se conformer aux injonctions de l’État, du ministère et de toute la société qui, par ses porte-paroles officieux (journalistes, philosophes, sociologues et experts pédagogos rigolos) s’empresse de faire comprendre à tout ce petit monde réfractaire que, pourtant, la mixité est absolument souhaitable, indispensable même, pour faire de beaux citoyens républicains et ouverts sur le monde.

vu à la téléDès lors, lorsque la réalité ne se plie pas aux diktats égalitaro-vivrensemblistes, il devient impératif d’agir. Et bien sûr, il ne s’agit pas de changer son fusil d’épaule, mais de modifier la réalité, en utilisant la loi, les décrets et les impératifs. Ça marche. Des statistiques l’ont prouvé. L’État songe donc à intervenir (parce que lorsqu’il songe à intervenir, voire lorsqu’il fait mine de faire un truc, en général, ça aboutit à des choses géniales, et lorsqu’il bouge pour de bon, c’est carrément l’apothéose). Or, qui mieux que Najat Vallaud-Belkacem pour plier les barres de réalités autour des concepts les plus tordus ?

Ça tombe bien : après sa réforme des collèges si magnifiquement pensée et si génialement mise en place, Najat frôlait la rupture de charge et devait bien trouver à s’occuper. Rien de tel qu’une Opération Mixité pour redonner du punch et du dynamisme à son équipe de fiers baltringues et autres intermittents de l’éducologie : et la voilà qui, début novembre, devrait annoncer publiquement une série d’expérimentations hardiment qualifiées d’inédites dont une dizaine de départements seront les joyeux cobayes pour « expérimenter une modification de la sectorisation », dont l’objectif est la réintroduction du lama à poil dru de la mixité sociale, petit animal chétif qui a presque complètement disparu des cours de collèges français.

Bien sûr, tout ceci se déroule dans la plus grande discrétion : « On ne veut surtout pas faire de bruit » confie-t-on à voix basse et regard fuyant dans l’entourage du ministre. Eh oui, il en faut, de la discrétion pour un tel projet : tout le monde sait que lorsque toute une société vise, comme un seul homme, à une belle mixité, lorsque tout le monde est d’accord pour tenter des expériences, la plus grande discrétion est de mise de peur, sans doute, de recueillir trop vite l’assentiment massif et les vivats de la foule.

Najat est donc lancée, telle un petit train à vapeurs (éthyliques ?), et plus rien ne pourra arrêter la délicieuse machination machine gouvernementale : de bonnes grosses louchées bien grasses de mixité sociale épaisse et fumante seront introduites dans certains collèges dès la prochaine rentrée, vous n’y couperez pas.

Cela n’est pas sans poser quelques problèmes, comme le souligne un ardent défenseur de ce triomphe en devenir, Stéphane Troussel, le président socialiste (assurément socialiste, et socialiste assumé) de la Seine-Saint-Denis, qui ne peut s’empêcher de poser une question pleine de cette réalité poisseuse qui va singulièrement compliquer les torsions belkacémiennes : « Oui, enfin quand vous n’avez aucune mixité sociale sur l’ensemble de la ville, vous faites comment ? »

oooh filocheRooooh, sacré Troussel qui fait mine de ne pas comprendre ! C’est pourtant simple, quand il y a une vraie volonté, z’inquitiez pas qu’il y aura des solutions. Qu’est-ce qui empêche vraiment les autorités d’aller choper en bus du collégien d’une certaine classe sociale, au petit matin, et de le déporter l’amener vers ces collèges où se concentrent des collégiens d’une autre classe sociale ? Comme cette expérience (inédite, vous dit-on) a déjà magistralement foiré partout, y compris en France, il doit bien être possible d’en remettre une couche, non ? L’alternative d’imposer une carte scolaire complètement ubuesque marchera tout autant puisque les (salauds de) parents s’organiseront probablement pour s’en détourner, via le privé.

najat vallaud belkacem scrogneugneuMais après tout, si l’on y réfléchit bien profondément, c’est bien à cause de cette liberté insupportable des adultes à choisir ce qui est bon pour leurs enfants que cette mixité refuse de se réaliser. C’est bien parce que les adultes sont libres de déménager, de choisir des options bizarres pour leurs enfants, de les inscrire dans le privé que la plupart des moutards ne vont pas là où ils devraient aller, scrogneugneu de scrogneugneu.

La suite logique consistera donc à ne plus donner aucune dérogation, aucun choix, ni aucune latitude. Trop de liberté tuant la mixité, tuons la liberté. Ne vous inquiétez pas, Najat Vallaud-Belkacem s’y emploie.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires139

      1. Aristarkke

        Le sixième jour, il fallait faire provision double de manne pour passer le septième et uniquement ce jour là. La double provision de manne faite un autre jour que le sixième se corrompait immédiatement et inexorablement… Ce serait bien que notre hôte y pensât le vendredi…

  1. Le Gnôme

    Il ne reste plus qu’à nationaliser le privé et à interdire les écoles hors contrat et la boucle sera bouclée. Ce sera plus facile qu’en 1984, taper sur les manifs qui ne sont pas dans le sens du pouvoir semble déjà bien rodé.

    1. Aristarkke

      Mais où l’élite socialiste pourra envoyer ses propres rejetons dans pareille situation??? Y pensez vous vraiment a cette trop radicale situation???

        1. Peste et coryza

          Le Najat sait épargner sa progéniture quand il crache son venin. Najat Vallaud Balkacem a logiquement hérité de ce comportement.
          Ils sont évidement dans le privé.
          Elle avait menti sur BFM, et il y avait eu quelques articles sur le sujet.

          Les rares qui les mettent dans le public les placent dans des établissements très sélectifs…

        2. Calvin

          Faux problème : si elle habite dans un quartier cossu, elle peut mettre ses enfants dans le public, au moins jusqu’au bout du primaire. Ensuite……..

    2. Higgins

      C’est un petit peu plus subtil que ça. On pourrait l’appeler la stratégie du boa.
      Avant, il y avait une réelle différence de résultat (hors lycées de prestige et autres établissements réputés) entre le public et le privé. Depuis la généralisation de 80% d’une classe d’âge au bac, obtenue par une baisse dramatique du niveau de l’examen, cet avantage n’a plus raison d’être, jouant même en défaveur des établissements privés, plus ou moins condamnés à recueillir les déchets du public (avec les conséquences que l’on devine sur le chiffre de réussite au BAC quelque soit la qualité de la démarche pédagogique mise en œuvre). Ou alors, pour préserver cet avantage immédiatement visible, je connais le cas d’établissements privés qui obligent leurs « mauvais élèves » à s’inscrire au bac en candidat libre pour ne pas perturber les 100% de réussite fièrement affichés sur les pages d’accueil. Donc exit, ou du moins amoindrissement très net, l’avantage du privé.
      Le deuxième étage de la fusée porte sur les contenus des cours où l’idéologie prend progressivement une place de plus en plus prégnante. Les établissements privés sous contrat, dans leur très grande majorité catholique, se trouvent de plus en plus en porte-à-faux que ce soit vis-à-vis du Mamouth ou des parents d’élèves, généralement à la recherche d’une pédagogie et d’un contenu à l’opposé de la doxa officielle. A la clé, le chantage à la rupture de contrat de la part de l’état avec, inéluctablement, le renchérissement de la scolarité pour les parents.
      Troisième étage de la fusée, la chasse à l’école des « privilégié », les écoles hors contrat dont je crois, le chiffre explose preuve du malaise grandissant en matière d’éducation. On peut être certain que tous les Torquemada que compte l’EN vont passer leur temps et dépenser leur énergie à faire la chasse aux déviants comme ceux qui refusent l’idéologie du genre ou la vision mortifère de l’histoire de France (pas intérêt à mentionner Jacques Bainville dans un cours d’histoire) faite de repentance et d’auto-flagellation (avec une histoire officielle du pays qui commence en 1793). Je pense également que le courroux de administration sera très orienté envers les écoles confessionnelles, certaines échappant mystérieusement aux radars.
      Tout ça pour dire que, comme pour la médecine libérale, l’asphyxie de l’enseignement privé est en cours dans ce pays.

      Une gérante d’une officine de cours particulier ayant pignon sur rue me disait récemment que depuis septembre, des parents la sollicitaient pour donner des cours particuliers aux enfants entrant en … CP! Mais soyons rassurés, Belle Bécasse veille.

      1. Peste et coryza

        +1
        En lycée privé sous contrat, une classe de seconde S.

        Je leur avais préparé un TP tout con : préparation d’une solution du glucose 1M, avec avant un petit topo sur la glycémie. 6 lignines + une règle de calcul.

        1/4 des élèves n’étaient pas capables de comprendre l’énoncé, car ils ne connaissaient pas les mots ! (notamment glucose et glycémie ! j’ai même eu un cas avec « sucre » !)

        Et les parents gueulent car on oriente la progéniture en lycée pro ou en STL…

        1. Val

          @P&C ma fille en ecole d’ingé à grenoble (acces uniquement apres prépa scientifique) a réalisé estomaquée qu’un de ses petits camarades ne savait pas ce que faisait 3 x 8 (euh en fait non ,il savait mais il pensait que cela faisait 28 ) ce fait a été mis fortuitement à jour lors d’un cours de sport au cours duquel le prof demandait aux eleves de se répartir sur 3 terrains de sports …. ma fille lui a demandé : mais comment fais tu en maths & physique et la talaaaaaaa réponse qui tue : mais j’ai ma calculette , savoir compter ne sert à rien . Ma fille n’en est pas encore remise .

            1. Peste et coryza

              Oui, mais ça passe…
              1 : il a rempli les critères de sélection, donc c’est bon. A priori, s’il a réussi la prépa (ou 3 ans de fac, cette école, accepte parfois des L3, je le sais car j’avais fait la demande), ce n’est pas une quiche.
              2 : c’est la génération du tout, tout de suite… mes étudiants détestent que, lorsqu’ils m’appellent pour une question, je leur dise « vu dans le cours ». Ou encore pire, celui qui ne comprend pas qu’une synthèse organique demande un certain temps avant d’être complète, et il s’étonne d’avoir un rendement de 40% au lieu des 80% attendus.

          1. Higgins

            Une simple carte de notre pays à compléter (cinq fleuves, six grandes villes, les massifs montagneux, les mers et océans, les îles) va devenir une épreuve digne de l’agrégation.

            1. Peste et coryza

              Quand même…
              Je rappelle que les sujets de l’aggreg de bio sont encore du type : « les nucléotides et leurs dérivés, vous avez 5 heures ».
              Sans parler des qualifications pour les MCF…

              1. theo31

                Quand même…

                A l’agrégation d’histoire. Les membres du jury qui rédigent le rapport annuel rappellent régulièrement que le français est la seule langue autorisée au concours.

                Un de mes profs d’université avait pour son premier jour averti que passé 35 fautes dans un devoir, il mettait une bulle. La semaine suivante, la moitié des étudiants avait mis les voiles.

                Pour avoir passé huit heures de trop dans une caserne, j’ai pu constater que pour certains, les tests psychotechniques ressemblaient à l’escalade de l’Everest par quelque n’en ayant jamais fait.

                1. Peste et coryza

                  Ah, les postes moustachés…
                  Ce que vous dites est entièrement vrai…

                  Mais je serai bête de ne pas les tenter, une place de prof de fac étant l’un des meilleurs horizons que je peux avoir… et il y a 70% d’acceptés en qualif de bioch.

          2. Popeye

            objectivement, avec les calculettes, il ne sert à rien de savoir compter.

            Reste que le calcul mental est fort utile pour le « calcul de coin de table » qui permet de se faire une idée de l’ordre de grandeur du résultat.
            Ce qui permet de rapidement se rendre compte si on a fait une grosse erreur de méthode génératrice, fort souvent hélas, de conséquences fâcheusement funestes.
            Ou de persister dans l’erreur tant que le mur n’a pas été percuté.

            1. Pheldge

              Ce qui permet également de rapidement se rendre compte si on a fait une grosse erreur de saisie des chiffres ! la touche de la calculette qui reste collée , le point décimal oublié …

            2. gameover

              Si Popeye, même objectivement. Et si je relève souvent des erreurs dans les calculs ici ce n’est pas avec une calculatrice en main mais uniquement avec du calcul mental.

              Par exemple vous remarquerez que tous ceux qui en appellent au Revenu Universel sont très mauvais en calcul mental.
              La dernière version nordique (celle en crowdfunding) c’est carrément 1000E par personne mensuel quelque soit l’âge et en france ça donnerait mentalement près de 800Mds par an, presque la moitié du PIB !

              Ne pas savoir calculer mentalement c’est ne pas se rendre compte en temps réel de la réalité et donc ne pas pouvoir prendre de décision ou alors avoir 99 chances sur cent de prendre la mauvaise tout en pensant pendre la bonne.

              Imaginez qu’en traversant la rue vous seriez incapable de savoir si vous avez le temps ou pas… ou que vous ayez une mauvaise appréciation des distances, des vitesses etc… bah pour le calcul mental c’est pareil.

      2. bob razovski

        Le niveau baisse, donc les écoles privées jouent sur les mentions.

        Pas de quoi s’affoler.

        98% de réussite au bac devient la norme, alors on cherche à obtenir au moins 50% de mentions.

        Evidemment, le jour où l’objectif gouvernemental planifié sera de donner le bac à tout le monde avec mention « très bien », le privé commencera à se sentir fort dépourvu. 😉

  2. Aristarkke

    Vivement que l’ on concrétise l’ idée de la mère Rossignol et de bien d’autres, que les enfants ne doivent plus dépendre de leurs parents pour leur maturation d’ adulte… Il y en a même qui deviennent libéraux, c’est dire l’ urgence du besoin!!! 😈

    1. Gerldam

      C ‘était déjà, vénérable ancêtre, la vision des lacédémoniens et, dans une large mesure celle de Platon, du moins dans La République, car, dans Les Lois qui lui est postéreur, il mit pas mal d’eau dans on vin.
      Mais à cette époque, évidemment, il n’y avait aucun mède dans les écoles de Sparte.

      1. Bonsaï

        Il est vrai qu’à l’époque, il n’y avait que peu ou pas de mixité sociale. Quant aux Mèdes, les Iraniens d’alors, ils parlaient une langue indo-européenne tout à fait compatible avec le grec.
        Le cas des lycées actuels hébergeant une forte population d’origine maghrébine pose aussi le problème de leur langue maternelle, l’arabe, dont les racines sémitiques ne puisent pas aux mêmes sources linguistiques que le français.
        Or, de nombreuses études linguistiques ont en effet montré le rôle de la langue natale en matière d’imprégnation psychologique et par extension, d’acquisition des connaissances.

  3. Pere Collateur

    Ca ressemble à quoi un mixeur social? J’ai cherché sur groogle, mais j’ai rien trouvé.

    Est ce que le mixeur social peut servir à broyer de végétaux?

    Non. Vous pensiez à quoi?

    Ben à un broyeur de végétaux banane!

    En tout cas, va falloir bien chercher les parents assez cons pour y mettre leurs gosses dans leurs mixeurs sociaux…

    1. Nathalie

      Ceux qui n’auront pas les moyens d’acheter un appart dans le secteur qui va bien ou qui ne pourront payer un collège privé devront se plier à la diktatur ! Et pour ceux qui peuvent payer, il leur faudra graisser des pattes pour avoir de la place dans les collèges privés même hors contrat… ou déscolariser les gosses en association de parents qui refusent le système. Ça promet !

    2. Pheldge

      mon bon Père, « un mixeur social » , ça sert à préparer de la bonne soupe sociale, donc de bons électeurs bien écervelés , bien dociles : comme dirait Dray , « ça fait de la Julienne d’électeurs » … 🙂

            1. Pheldge

              Fallait pas me provoquer … 😉 surtout quand on est un barbier de sébile, qui officie dans une station de sports d’hiver : Bob rase au ski ! 😀

            2. bibi

              Julien en bon politicien il brait gaiment!

              PS : je tiens à m’excuser auprès des ânes qui sont de braves animaux qui eux au moins n’avancent qu’en terrain connu, évitant ainsi bon nombre de déconvenues contrairement à nos socialistes.

      1. Pere Collateur

        En tout cas, les choses s’accélèrent vitesse grand V du coté du socialo-constructivisme débridé…

        En fait les socialistes c’est un peu comme les pokémons: Ca évolue constament et le stade final c’est des Stalines, Polpot, Hitler, Mao et autres Khmers Rouges.

        Comment on fait pour les faire rentrer dans leur poket ball? C’est pour passer dessus avec mon pick up diesel apres…

  4. Kloupa

    Planification étatique= résultats erratiques. Il n’y a qu’à déporter les gens et assigner à résidence scolaire leurs enfants, voilà la solution, celle qui recueillera l’assentiment du peuple bisounourste docile.

  5. Gerldam

    Quand j’ai lu les nouvelles élucubrations de cette ahurie, je me suis dit, que, non content d’avoir un classement international qui baisse tous les ans, il fallait qu’il baisse encore plus vite dans les années à venir.
    La liste des mesures à abroger en 2017 (si les français ne sont pas devenus fous ni les politiques véreux) s’allonge un peu plus tous les jours;

    1. tabbehim

      (si les français ne sont pas devenus fous ni les politiques véreux)

      sérieux?
      à partir du moment où des gens font tout pour se suicider socialement et économiquement, je pense qu’on peut dire que la folie les guettent déjà 🙂
      et les politichiens de france et de navarre sont de la même trempe que leurs électeurs….tant qu’il restera un con qui croient que voter est un devoir, les choses ne changeront pas de suite.

      1. Pheldge

        La question n’est pas tant du devoir de voter que celle d’un minimum de réflexion cohérente, avant d’aller couler son bulletin dans l’urne …
        Les élections de nos représentants, sont devenues des shows qui n’ont rien à envier à l’élection de Miss France : les critères sont purement superficiels, et parfaitement adaptés à une population de moins en moins capable de raisonnement, et qui suit son affect !

  6. Calvin

    Le pire, c’est que bon nombre d’enseignants pensent qu’il vaut mieux des classes homogènes (populaires, aisés, immigrés, …) que des mix foireux qui vont aboutir à l’inverse du vivrensemble.

    1. yoananda

      Le vivre-ensemble est possible :
      * à la marge
      * s’il n’est pas forcé
      il y a des raisons « biologiques » (évolutives & cognitives) à cela … il y a des études qui en parlent, mais je sais plus ce que j’ai fait des liens.
      L’homme interchangeable est un mythe qui sert le rouleau compresseur du marché et de l’état (=le bon consommateur-électeur).

  7. Peste et coryza

    C’est bizarre, mais lors de ma scolarité en lycée professionnel (ben oui, je cultivais le 12 à l’époque), il y avait des enfants issus de toutes les classes sociales… la fille de chercheur ou de cadre côtoyait le fils de flic ou de chômeur professionnel.
    Le lycée avait une bonne réputation, malgré son classement en ZEP, et son peu de moyens (on lavait les cônes de pipettes pour les réutiliser).
    Malgré les différences de niveau de vie des parents (certains étaient super thunés, d’autres sans le sou), on ne cassait rien, on ne vomissait pas la France, on ne mettait pas le bordel (sauf les batailles de pissettes d’eau).

    Depuis que les gosses de la ZUP locale y vont, le lycée a perdu sa réputation, et tout ceux qui le peuvent fuient…

    Petite vidéo qui résume bien des choses :

  8. cherea

    HS:

    Pas un député de gauche lors des élections en Pologne.
    Branlée attendue des héritiers des socialos Kirchnéristes(-iens?) en Argentine.
    Les socialos du Venezuela qui font tout pour ne pas tenir les élections de fin d’années…

    Une certaine partie du monde se rend compte des ravages du socialisme, serait temps que les Français de même…

    1. Aristarkke

      Ce ne sont jamais de vrais socialismes qui percutent la falaise. Ce sont toujours des variantes déviantes… Cela ne peut donc rien prouver… (relire d’ urgence La grande parade du regretté JF Revel) 🙄

    2. gameover

      C’est le grand satan impérialiste soutenu par le capitalisme apatride qui fait rien que de comploter pour saper ces vraies démocraties populaires dans le seul but d’exploiter les masses laborieuses à travers la mondialisation et faire toujours plus de profits et les pauvres ils meurent dans l’indifférence générale.

      1. tabbehim

        GO, un socialo m’a déjà dit presque mot pour mot ce que vous avez dit quand je lui ai sussuré que le socialisme n’a jamais fonctionné, ni en grand, ni en petit, ni dans le passé, ni aujourd’hui 🙂
        c’est toujours de la faute aux capitalistes ! jamais de la leur !
        mais il faut savoir que eux, ils y croient sincèrement…..

      2. Peste et coryza

        Les punkachiens de mon quartier ont le même argumentaire…

        Serais-tu breton par hasard ?
        Il y a une thèse qui montre que la Bretagne est la région comptant le plus de punkachiens par habitants, Rennes étant la capitale du mouvement. La douceur hivernale a été avancée comme principal élément d’explication.

        Autre sujet, pour les candidats à l’expat : les journées Québec sont ouvertes… il y a des offres de chargé d’affaires réglementaires en biologie.

      3. Pheldge

        MDR, j’aurais pas dit mieux … à part un couplet sur les valets de l’impérialisme et des néo-colonialistes mondialistes qui veulent asservir le prolétariat , sans oublier les tigres de papier que sont ces suppôts du grand capital , et qui n’effraient pas les vaillants soldats de l’Armée du Peuple, fiers combattants de la démocratie internationale et du socialisme universel !

        « Debout les damnés de la Terre, debout les forçats de la faim … »

          1. Pheldge

            Un grand film ! excellent souvenir … je me souviens que le critique ciné du Monde, Jacques Siclier avait été féroce et avait écrit  » un monument de bassesse … » . Jean Yanne avait tronqué cette phrase et avait placardé sur ses affiches : « un monument … Jacques Siclier » 🙂 J’en ris encore en y pensant ! Merci Major 😉

  9. yoananda

    aujourd’hui mixité sociale signifie mixité ethnique et culturelle. En gros il s’agit d’essayer de réintégrer la nébuleuse « immigrés/musulman/banlieue » bien plus que de mélanger pauvres/riches – les pauvres étant à la campagne et non pas en banlieue (ce qui se passait plutôt bien avant tant qu’il y avait le cadre de la nation pour réunir les gens ou les laisser de leur coté – la question ne se posait même pas).

  10. Bonsaï

    Tout ceci démontre une fois de plus qu’on ne peut sans risques mettre en vase clos deux populations de langue maternelle différente. Lorsque votre interlocuteur peut s’adresser devant vous à l’un de ses congénères dans une langue que vous ne comprenez pas, la communication est d’ores et déjà largement biaisée, pour ne pas dire rompue.
    Car dans le modèle français dont il est question ici, l’avantage profite nettement à l’arabisant qui comprend aussi bien l’arabe que le français, alors que l’élève français ne parle généralement pas l’arabe !

      1. Pheldge

        « lo froncé , ji li parle tri miou que vou et ji vou m3rd3 … « 😀
        Je n’arrive pas à retrouver le titre du sketch de Coluche …

  11. Aristarkke

    Dites, Patron : vous avez perdu votre palanquée de lecteurs portugais ? Déjà quatre heures passées et moins de quarante commentaires alors que jusqu’à maintenant, cette morue recueillait cela facile en moins d’une heure??? Votre teasing par CP interposé a visiblement foiré…. 😥

    1. Val

      @harry , l’article sur la morue a qd même inévitablement fait surgir GO de sa brèche , tel la murène des fonds marins , puisse t-il s’en faire son repas

      1. Aristarkke

        Visiblement, GO est sorti de la vitesse lumière trop près de la voie recommandée par lui et Werther dans Chalon si bien qu’il n’a visiblement pas pu éviter de récolter certains miasmes particulièrement agressifs dans l’oralité…

  12. LECOMTE René

    H.S. cependant, les grandes œuvres du gouvernement sont en marche.
    http://www.lepoint.fr/politique/banlieues-10-ans-apres-les-annonces-du-gouvernement-26-10-2015-1976824_20.php
    Que ces décisions fleurent bien le communisme rampant : la planification étatique reprend le dessus, la délation s’instaure, la surveillance des individus est renforcée…
    Il manque le volet d’interdiction de sortie du territoire aux (vraies) chances pour la France. Des dérogations seront accordées à ceux qui veulent aider les gentils rebelles à combattre le pouvoir légitime en Syrie !

  13. Lambda expression

    HS.
    Je prends un risque ici, les puristes vont surement me lapider, mais en tant libéral tendance pas ultra je dois dire que le programme de Fillon explicité dans son livre est de loin celui qui se rapproche le plus de ce qui nous concerne.
    Il vaut ce que toute promesse vaut. Mais j’ai le faible de voir en lui un réel homme d’etat. Et même si justement c’est cet état que nous voulons voir fondre, il n’en reste pas moins qu’il faut des hommes à la hauteur pour nous servir.
    Bien entendu, ses chances sont nulles.

        1. Pheldge

          Fillon peut prendre des postures libérales, et des risques, vu qu’il est hors jeu ! c’est facile de promettre quand on est sûr de ne pas avoir à tenir …

            1. Lambda Expression

              Je ne veux pas paraître comme un militant de sa cause mais le pm applique la politique du pr.
              On à rien donné so far en ce qui le concerne.
              La il développe la sienne de politique.
              Qui est sensiblement différente de celle du nain ergoté.
              C’est de loin la moins pire. C’est tout ce que je dis.

              1. Pheldge

                Je dis simplement que s’il était en réelle position de s’imposer, son discours serait bien plus lisse et consensuel, pour ne pas effrayer les électeurs du centre et les déçus du hollandisme qui sont le seul réservoir potentiel de voix pour un candidat de droite LR. parce que 1/ MLP sera au 2 nd tour 2/ son électorat est trop remonté contre les autres partis pour se laisser récupérer !

                1. Lambda expression

                  Et donc parce qu’il n’est pas en position de s’imposer, il a un discours « libéral ». J’ai bien compris ?
                  La va falloir m’expliquer son interet.
                  Non sense…

              2. Higgins

                Non. S’il en avait, il ne serait pas couché comme il l’a fait mais la cantine est bonne dans le VIIème arrondissement.
                Les deux ont eu dans les mains un jeu royal, ils l’ont planté par incompétence, ambition et amateurisme dont acte. C’est pour cette raison que Talonnette 1er s’est fait jeter. Les trains ne repassent pas deux fois.

              3. gameover

                @ Lambda
                « …le pm applique la politique du pr.. »
                Non il applique la politique du parti majoritaire ou ayant le consensus à l’AN, cf la cohabitation et le 49.3

              4. LECOMTE René

                Je vous rejoins totalement : c’est le seul qui ait un intérêt à mes yeux. Et je serai contraint, me semble-t-il, de voter blanc, ne voulant en aucun cas choisir en la peste du socialisme (Hollande, Juppé, voire pire) et le choléra des frontistes. Le vote blanc permet au moins à ce que les élus ne puissent par se revêtir de la légitimité quand ils ont moins de 50 % des votes exprimés, même s’ils obtiennent la place pour profiter des ors de la république.

          1. Pheldge

            Son intérêt ? celui d’attirer l’attention , de soigner son image … Il a été PM 5 ans , ça laisse des traces sur l’égo … ni sa bataille avec Copée, ni son passage au triumvirat de transition à la tête de l’UMP n’ont été des réussites … L’orgueil est un moteur puissant chez les hommes de pouvoir.

            1. Bonsaï

              Et en plus pilote de course, le sang froid, la tête toujours au commandes. On se rappelle l’épisode où, souffrant d’une sciatique ravageuse qui aurait dû l’immobiliser pour quinze jours, il ne bronchait même pas.
              Mais malheureusement pour lui, il est antipathique…

                1. René-Pierre Samary

                  Pilote de course, il faut le dire vite. Quelques tours de circuit par-ci par-là, ça ne fait pas un « pilote de course ». Cela dit, ce n’est pas un autophobe, c’est déjà ça. Il a tenté, en son temps, de ressusciter un GP de F1 en France, projet contrecarré par une conne écolo de service, je ne sais plus laquelle, il y en a tant. Dans la bande clowns, ce n’est pas le pire.

            2. Pheldge

              A propos de Copée, en rentrant dans sa mairie, après avoir été remercié de la direction de l’UMP , suite aux histoires de pognon Bygmalion, il a relu Corneille, le Cid , puis ragaillardi , s’est écrié : « à moi, comptes de Meaux ! » 🙂

  14. Val

    Une chose est assez rigolote qd même , car c’est quand même à cause (grâce ??) à cette fichue carte scolaire que nous avons droit aux ghettos actuels . Le but à l’origine était de forcer les enfants de tous milieux à aller dans l’école du quartier pour justement obtenir la mixité sociale , Graal sacré de nos soces . Alors voila , bien sûr , ça a foiré car le populo, tel le dentifrice prenant sa liberté hors du tube , s’est barré .
    Et pendant ce temps la , les profs sont les champions du monde du contournement de carte scolaire , on se demande bien pourquoi …

  15. Samuel Grubert

    les ghettos ? c’est loin d’être fini …
    un peu HS, je sais, comme souvent, mais comme on parle de ghetto …

    Les marchés cartonnent de nouveau, et c’est reparti pour un tour ? merci Mario, c’est super pour les happy 1% … et pour les autres ?
    http://endoftheamericandream.com/archives/goodbye-middle-class-51-percent-of-all-american-workers-make-less-than-30000-dollars-a-year
    alors, pour éviter l’explosion, on tire des chèques sans provision …
    http://www.visualcapitalist.com/the-u-s-debt-ceiling-has-risen-no-matter-who-is-in-office-chart/
    et, comme d’habitude un accord sera trouvé au dernier moment … le Congrès US est friand de ce genre de suspense … mais, regardez bien la courbe, … tout homme sain d’esprit devrait être paniqué, car c’est la ruine pour tous …
    en effet, ce qui devient vraiment inquiétant, c’est que l’on arrive, rapidement, à la partie verticale de l’exponentielle … sous Bush, on est passé à une dette de 6’000 Mds à 10’000 Mds USD ; et, sous Obama, – c’est la merveilleuse magie des exponentielles – on est passé de 10’000 Mds à 20’000 Mds USD …au rythme actuel, on devrait arriver à 40’000 Mds de dette en 2020-2022, et à 100’000 Mds USD de dette dans 15-20 ans … et on fait quoi, avec 100’000 Mds de dette ? on trouvera bien une (‘bonne’) raison de déclencher une guerre, non ? …
    et, pour la bande son, try this one …
    https://www.youtube.com/watch?v=JQdFx6IP4fo

    et regardez bien la courbe de nouveau …
    The writing is on the wall …

      1. Hendrik Casimir

        justement, je ne dis pas que c’est étonnant, je dis le contraire …relisez mon commentaire…
        et surtout le passage de l’article sur le ‘Robopocalypse’ ; conclusion:
        ‘The writing is on the wall’;
        ni plus, ni moins …

        1. Peste et coryza

          ça corrobore ceux de Patdu 29 sur agoravox.
          30% de chômeurs, avec des durées qui ne cessent de s’allonger…

          Sauf que notre système économique n’a pas été conçu pour fonctionner avec autant de gens inactifs, et donc charges pour la société…
          Il va falloir un jour penser à ce que les gens aient un revenu hors travail (le métaphysicien du blue jean pensait à étendre le système des intermittents du spectacle…).

  16. Adolfo Ramirez Jr

    Curieux, la presse mainstream se garde bien de parler du résultat de l’élection en Argentine…
    Tv5 Monde (la chaîne officielle du vivrenesemble) annonçait à mots couverts une victoire au premier tour du candidat Kichneriste (40% des voix + 10% d’avance sur le second). Bizarrement ils sont au coude à coude à 35% chacun. Allons bon! les sondages seraient pipeautés en régime socialiste clinetéliste?

    1. Le Gnôme

      Comme quoi il ne faut pas mépriser la sagesse du petit peuple qui prend une bouse pour ce qu’elle est et non pour une oeuvre d’art.

      Il va falloir ouvrir des camps de rééducation.

  17. tabuteau

    Après NNB pour l’école, Valls vient d’annoncer des mesures autoritaires et fortement étatistes pour imposer une mixité sociale dans le logement dont les Français ne veulent pas.
    De quel droit veut-on empêcher les Français de vivre dans un endroit qu’il ont choisi parce que l’environnement leur plait, que l’habitat leur convient ?
    De quel droit l’Etat entend empêcher les gens de fuir un environnement morbide parce que l’habitat y a été conçu par des fonctionnaires-planificateurs et qu’il est pourri ?
    Laissons l’immobilier se réguler par le marché.
    Empêchons les politocards de s’en mêler et d’y mettre leurs grosses mains sales.

  18. sam00

    HS, mais j’ai besoin de vos lumières sur une question qui me taraude depuis ce matin.
    J’ai bêtement cherché le mot « chômage » dans google actu, et j’ai vu plusieurs liens : « NE PAS METTRE EN LIGNE // Le chômage continue de grimper … » un sur le point, un sur boursorama qui cite le point …

    Evidemment les articles sont introuvables, mais en cache, on trouve ceci par exemple pour celui de boursorama:

    « Le chômage ne cesse d’augmenter en France.
    Après un mois de juillet stable et une hausse en août, le chômage continue son ascension en septembre, avec XXX chômeurs supplémentaires.

    Pourtant, beaucoup d’indicateurs économiques ont déjà viré au vert. À commencer par la croissance. Si elle a calé au deuxième trimestre, elle devrait tout de même atteindre cette année, selon l’Insee, un niveau inédit depuis 2011 : 1,1 %. Cela devrait être suffisant pour stabiliser le chômage d’ici à la fin de l’année, mais pas pour le faire baisser, selon l’Institut. L’Unedic, qui gère l’assurance chômage, table, elle aussi, sur une stabilisation à court terme, mais elle est plus optimiste pour 2016, année qui verrait 51 000 chômeurs quitter la catégorie A (sans aucune activité) des listes de Pôle emploi.

    Autre signe positif : les déclarations d’embauche pour des contrats de plus d’un mois ont connu, entre juillet et septembre, leur quatrième trimestre consécutif de hausse. Enfin, le climat des affaires, qui reflète l’optimisme des chefs d’entreprise, a atteint en octobre son plus haut niveau depuis août 2011.

    Reste que depuis le début de l’année 2015, l’addition est lourde. François Hollande, en liant sa candidature de 2017 à la décrue du chômage, a fait un pari audacieux. Pas sûr que la légère baisse de 2016 annoncée par l’Unedic, si elle devait se confirmer, suffise à faire oublier un bilan jusqu’à ce jour désastreux.

    Source Le Point.fr »

    Ma question : les articles sont-il déjà écris à l’avance (dictés par le gouvernement??) et il reste juste au pigiste à remplacer le XXX pour le nombre officiel déclaré lors du beau discours du ministre en charge du dossier??
    Ou alors c’est moi qui devient parano?

    1. Popeye

      de mon point de vue (et donc n’engage que moi) : deux versions de l’article sont rédigées par l’AFP, en fonction de l’hypothèse soit d’un chiffre en hausse soit d’un chiffre en baisse. Quand le chiffre tombe, l’article commentant le chiffre est ainsi prêt en quelques secondes.
      Là, le stagiaire de service de l’AFP a mis en ligne l’article contenant en titre « NE PAS METTRE EN LIGNE » ce qui dénote une inattention certaine.
      A la rédaction du point.fr, un autre stagiaire de service à qui on met la pression pour que les dépêches de l’AFP soient mises en ligne sur le site lepoint.fr plus vite que sur lefigaro.fr ou latribune.fr, boursorama.com ou encore nouvelobs.fr n’a pas plus lu le titre que son homologue de l’AFP et la boulette est restée en ligne pas loin de 30 minutes (j’ai personnellement remarqué la dépêche vers 14H40)

      1. sam00

        Je penche aussi pour cette vision des choses … mais je m’interroge : comment l’article peut-il être écrit avant même l’annonce du ministre? Comment peuvent-ils parler de stabilisation d’ici 2016 avant même d’avoir les chiffres officiels?
        C’est plus de la propagande là, c’est de la pensée magique :-/

        1. Higgins

          Ben, c’est pour ça qu’il est ministre et que nous ne sommes que simples administrés sinon, ce serait l’inverse (en plus, j’ai des tas d’idées. La fréquentation régulière de M. Robin Masters donne de l’imagination).

          Plus sérieusement, je pense que les rédactions connaissent les chiffres bien avant leur publication officielle et le gouvernement négocie le ton général. Après, c’est facile de mesurer leur degré de soumission en fonction des titres qu’elles choisissent.

        2. Pheldge

          C’est de la prévoyance « journalistique » : écrire 2 articles sur 2 résultats contraires … mais il y a certainement des fuites de l’INSEE qui aident à choisir le bon article à publier .

    2. gameover

      MDR je l’ai enregistrée celle-là.
      Le Point a juste effacé le texte pour mettre à jour le cache en blanc mais Bourso est toujours là.

  19. Mathieu Ruellan

    Mes parents avaient ces convictions ‘à la con’ et j’étais enfant précoce. Ils m’ont foutu au milieu des cassos, je leur en voudrai toute ma vie. On ne fait pas de choix politique sur l’éducation de ses enfants, on fait ce qu’il y a de mieux pour eux. Si on veut rendre les cassos moins cassos, il suffit d’arrêter de diffuser les émissions de TV comme la téléréalité & co, histoire que la réussite sociale ne veuille pas dire avoir la vie Kévin ou Loanna, mais plutôt celle de Charpak ou Gilles De Gennes ..

    1. Val

      @Mathieu , sincèrement désolée pour vous ; d’un autre côté , vos parents ont au moins eu la valeur de la cohérence et de la bonne foi : appliquer à soi même (à vous , mineur en fait) ce que l’on prône pour les autres . C’est affreusement dommage pour vous ,certes ,mais n’aurait-il pas été plus dommage encore d’avoir eu des parents cyniques (comme les personnes qui nous dirigent ) qui se seraient bien gardés d’appliquer à leurs enfants ce qu’ils prônent pour ceux des autres ?
      Il n’en reste pas moins qu’ils avaient comme vous dites « des convictions à la con » , à leur époque, on peut pardonner ,c’était assez répandu . Et aujourd’hui ? passés FN comme bcp de ces profils ou alors en cours de rédemption ?

    2. gameover

      Mathieu

      Bonne excuse s’il en est et ton coté constructiviste ressort dans ce que tu dis au niveau des émissions de TV qu’il faudrait ou non diffuser. Précoce dans le « c’est pas de ma faute » et la connerie, certainement.

      Si certains arrivent à s’en sortir alors que les conditions économiques de leurs parents ou sociales de leur environnement ne sont pas terribles, cela prouve que ce serait possible pour tous de s’en sortir, encore faut-il le vouloir.

  20. DoS

    Absolument débordé, désolé !
    La bécasse était de sortie pour mettre un visage sur le mot racaille. Mais il y a de la racaille blanche, cela n’est pas une histoire de race, ni de richesse. Nos élus sont de la racaille. Mixons les racailles plutôt que de nous emmerder.

  21. hop hup

    L’armée de terre voudrait faire du « renseignement humain » le territoire national

    Plus de neuf mois après le déclenchement de l’opération de sécurité intérieure Sentinelle, l’armée de terre se cherche toujours un rôle sur le territoire national (le TN comme disent les

    j’ai horrible impression qu’il feront du renseignement humain contre les citoyens qui ne rentre pas dans les bonnes cases du gouvernement pas vous ?

  22. Ribus

    Votre explication de cette énième tentative de mise en place de la carte scolaire dédiée à la mixité sociale est séduisante et plausible. Cependant, je crois que vous n’allez pas au bout du raisonnement « belkacemien ».

    Prenez les petits djihadistes en herbe : ils ne connaissent que quelques versets du Coran, sont fanatisés dès leur plus jeune âge et sont heureux de faire la guerre.

    La gauche veut aussi fabriquer ses combattants. Ce n’est pas comparable mais cela repose sur le même principe. On veut des jeunes illettrés, dépourvus de discernement, endoctrinés très jeune dans les centres d’éducation laïque, abrutis de jeux vidéos, de musiques assourdissantes.

    Les plus doués iront rapidement rejoindre « les antifas » ; certains se retrouveront avec les fondamentalistes pour faire la vraie mixité. Un grand nombre rejoindra l’armée de la délinquance que l’autre ministre défend de la répression et fait tout que ces jeunes puissent exprimer leur violence en toute impunité.

    Tous ces braves jeunes gens sont pensés et éduqués pour devenir à terme des soldats. Des soldats, mais pour quoi faire ? La guerre ; la guerre civile, la guerre religieuse, le combat de rue, la guerre tout court. Mais j’exagère sans doute. Il se fait tard. Je vais me coucher.

Laisser un commentaire