Saletés d’armes à feu qui protègeraient des gens honnêtes !

Parfois, les journalistes, voulant innover, tentent de faire leur travail correctement et interrogent les bonnes personnes avec les bonnes questions. Et là, c’est le drame : la façade de papier peint rose et décorée de petits bisounours duveteux se déchire violemment et la réalité leur vole au museau sans qu’ils puissent la réfuter, sans pouvoir s’opposer à cette irruption inopportune et malpolie dans leur monde propre et politiquement correct. C’est la terrible mésaventure qui est arrivée à Laurence Ferrari.

Tout avait pourtant bien commencé, et sous les meilleurs auspices puisqu’il s’agissait simplement pour la maintenant célèbre journaliste d’interroger Jesse Hughes, le leader du groupe Eagles Of Death Metal, témoin involontaire et miraculeusement rescapé de la boucherie du 13 novembre dernier au Bataclan où son groupe donnait un concert ce soir là. L’idée générale de ce genre d’entretien est de revenir sur la douloureuse soirée, d’obtenir les impressions et les émotions – surtout les émotions, ça fait vendre, coco ! – du chanteur de rock devant l’horreur qui s’est déroulée devant ses yeux, parler des victimes, d’expliquer pourquoi le groupe se devait de rejouer à l’Olympia quelques mois plus tard, en présence des rescapés…

Mais voilà, l’envie de déclencher une petite polémique a été sans doute la plus forte pour la journaliste. Alors que l’entretien est déjà long d’une quinzaine de minutes et parcouru des sanglots de l’artiste qui se remémore les scènes atroces qu’il a vécues, il semblait nécessaire de savoir si le chanteur, bouleversé, avait changé sa position vis-à-vis des armes. Parbleu ! Avant ces événements, Américain pur jus, il était un fervent partisan de l’auto-défense. Devant les abominations que les armes à feu provoquent, il était possible qu’il se soit rangé à la raison qui impose qu’on les interdise enfin…

Manque de pot, la réponse ne se fait pas attendre :

« Le contrôle des armes n’a rien à voir avec cela, mais puisque vous amenez le sujet, je vais vous demander : est-ce que ces contrôles ont empêché une seule putain de personne de mourir ? Si une personne peut répondre oui, j’aimerais l’entendre, parce que je ne le pense pas. La seule chose qui l’a stoppé ce sont des hommes parmi les plus courageux que j’ai vus dans ma vie, chargeant tête la première faisant face à la mort avec leurs propres armes à feu. Je sais que des personnes ne seront pas du même avis que moi, mais il me semble que Dieu a créé l’homme et la femme et cette nuit là, les pistolets les ont fait égaux. Je déteste qu’il en soit ainsi. Mon seul changement d’avis, c’est qu’avant que plus personne n’aie d’arme, tout le monde doit en avoir une, parce que je ne veux plus jamais revoir une telle chose. Je veux que chacun ait la meilleure chance de survivre. J’ai vu des gens mourir qui auraient peut-être pu vivre… »

Bien sûr, sur cette déclaration, certains ne pourront pas s’empêcher de trouver, subitement, que le chanteur n’est plus du tout aussi rock’n’roll, ou trop, ou en tout cas qu’il mérite largement ses petits bios retaillées pour l’occasion : le Point nous gratifie par exemple d’une petite resucée d’un article paru en décembre, histoire de bien rappeler qu’il a des opinions très déviantes et que celles sur les armes ne sont qu’une partie de ses tares.

Pour le reste, les déclarations sulfureuses du leader de Eagles of Death Metal seront bien vite passées sous un silence de plomb dans la presse française. Cela n’a pas été dit, circulez, oubliez, rien à voir, rien à dire.

Parce qu’en France, le port d’arme est rigoureusement interdit. Après tout, c’est l’État qui s’occupe de votre sécurité et qu’il le fait bien.

Ainsi, moyennant à peine plus de 80 appels au 17, le numéro (gratuit, pas surchargé) dédié aux petits tracas de la vie quotidienne comme les fusillades, vous pourrez expliquer aux forces de l’ordre ce qui se passe et qu’elles doivent intervenir, vite de préférence.

Ainsi, lorsque l’État prend conscience qu’il pourrait y avoir comme un petit trou dans son maillage pourtant hyper-fin et hyper-efficace de protection de la population sous sa responsabilité, il prend tout de suite la mesure du problème et enquille alors sur une communication efficace, qui donne ceci (attention à vos yeux, ça pique un peu) :

Oui, en cas d’attaque, ne comptez que sur vous-mêmes, et surtout, avant toute chose : fuyez. Imaginer ici que vous puissiez disposer d’une protection personnelle et, mieux encore, que vous vous en serviez, est évidemment complètement à proscrire. Si l’on compare aux messages qu’on peut trouver ailleurs dans le monde (par exemple celui-ci), la dose de pragmatisme de ces derniers est si violente que le bisounours français pourrait, s’il en prenait connaissance, s’en trouver gravement choqué. Oubliez donc.

De toute façon, l’État français — qui veille sur vous, et qui vous surveille — a clairement défini ce que vous deviez faire (fuir) et ne pas faire (vous défendre). Il a clairement expliqué pourquoi (vous défendre ? Allons, vous ne savez pas faire, vous êtes un enfant, et vous allez juste agacer votre agresseur, c’est évident, et il va vous tuer encore plus fort – « lui toujours faire ça quand lui agacé »), d’autant qu’après tout, la vraie force, c’est l’acceptation sereine de son sort pour les moutontribuables, et surtout, c’est la police et l’armée officielles de la République qui ont le droit de l’utiliser. Point. D’ailleurs, est-ce que les représentants de l’État portent des armes sur eux ?

guns make us less safe

Dans ce contexte, on comprend que les paroles de Jesse Hughes choquent, au point qu’elles ne seront reprise par à peu près aucun journal, aucun média français et qu’il faudra aller fouiller les médias suisses ou les réseaux sociaux pour que la question soit mise sur la table… Et si on aura systématiquement le droit, après chaque tuerie d’innocents désarmés par contrainte ou sur des lieux où les armes sont prohibées, à de longs articles pas du tout biaisés expliquant pourquoi la possession et le port d’armes sont une abomination très malpolie, on n’aura jamais, a contrario, d’exemple où ces armes sauvent des vies, exemples qui existent pourtant à la pelle, tout comme on n’évoquera que trop rarement le trajet inverse que d’autres pays font en armant les citoyens devant les menaces qu’ils subissent.

Alors à force, comment s’étonner de ce genre de démarches où l’on apprend que, bondissant sur l’occasion d’ajouter une nouvelle interdiction et un nouveau contrôle pour les citoyens honnêtes, l’Union Européenne envisage de renforcer encore les interdictions des armes sur le territoire européen ?

Rappelez-vous une chose : qui a arrêté le massacre du Bataclan ? Les lois ? Les bons sentiments ? Le 17 ? La propagande de l’État ? Ou des hommes honnêtes eux aussi armés ?

Gun Control : it works !

Pétition contre la restriction de détention légale d’armes à feu

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires185

    1. Deres

      Sans aller jusqu’à généraliser l’armement de tous les citoyens, si les vigiles et gardes divers qui prolifèrent pouvaient au moins en théorie être armé, ce serait pas mal. Car on a vu au Bataclan que les gens chargés de la sécurité ne servait en fait qu’à lutter contre les resquilleurs et à indiquer la sortie de secours en cas de problème. Ils n’ont même pas de ligne directe spécifique pour appeler des secours j’ai l’impression … Donc en fait, ils n’assurent pas du tout la sécurité des personnes. Leur multiplication actuelle est juste ridicule.

      1. Deres

        C’est d’ailleurs là que l’on voit que ce débat est fondamentalement idéologique. Il n’a même pas commencé dans les médias français officiels. Circulez, il n’y a rien à voir. Notre doctrine est parfaite. Tout contre-exemple est passé sous silence. Donc toute mesure même partielle mettant plus d’arme à disposition, même sous contrôle, même très limité est évacué manu militari sans débat. On voit bien le manque de c*** quand on voit que les policiers peuvent maintenant, si il le désire, prendre leur arme en dehors du service. Même cela a été fait en catimini, à prêter à une opposition importante et n’est même pas obligatoire. En réalité, cela a été fait uniquement pour satisfaire les syndicats policiers qui réclamait la mesure de puis longtemps. Car le but réel n’est pas la défense des français mais l’auto-défenses de policiers en dehors de leur service …

    2. omoshiro777

      Si dehors vous avez votre volonté de ne pas subir et de vous battre. Avant d’avoir une arme il faut posséder un esprit capable de faire face aux crapules. Si vous ne vous sentez pas capable de vous battre, ne saisissez jamais aucune arme, elle se retournerait contre vous…

  1. Calvin

    Pétition déjà signée.
    Un rappel : je ne veux pas d’arme personnellement, mais je souhaite que le plus d’honnêtes citoyens en aient. Et plus il y aura de lois contraignantes, et plus je réviserai mon jugement, mais pas dans le sens voulu des « autorités »…

    1. Pwet

      C’est la différence entre un soce et un autre, un soce il veut pas d’arme, mais en plus, il ne veux pas que les autres en aient … ( Mais lui ça le dérange pas d’être entouré de mec armés ( grâce à nos impôts ))


      Pwet

      1. theo31

        Occasion pour rappeler que la police nationale a été privatisée (comme l’Etat d’ailleurs) par les sacs de foutre à leur profit exclusif et qu’il y a plus de flics dans la rue des ministères que dans toute la Seine-Saint-Denis.

    2. Gerldam

      Toute la difficulté est dans la définition du « citoyen honnête ». Les anti plaident que, même le citoyen, d’habitude honnête peut péter un plomb devant sa femme au lit avec son meilleur ami et sortir un flingue s’il en a un. Mais, lui retorquent les autres, un couteau de cuisine fait aussi bien l’affaire dans ce cas.
      En ce qui me concerne, j’ai un flingue et je sais m’en servir.

        1. Pheldge

          « A partir d’un certain âge … » là, il faut interroger un expert : Aristarque le très sénile, qui a déjà traversé quelques siècles 😉

      1. Aristarkke

        Dans l’iconothèque de notre taulier, dort une illustration où un gentil monsieur entre chez lui en longeant paisiblement un couloir arborant un ratelier d’ armes blanches exotiques typiques de l’ hémisphère sud puisqu’on en reconnait des nippones mais qui n’a pas encore découvert ce qui constitue le clou : Madame en tendre compagnie non sollicitée…
        (Mgr, comme une image vaut mille mots, peut-être que???…) 😉

  2. Pwet

    La doctrine initiale, c’est « RUN – HIDE – FIGHT », mais ça a été transmuté ( mal traduit ) en « Fuyiez ( pauvre fou ) – cachez vous – prévenez les secours » … Tout un programme.
    Au fait on a des nouvelles de ce commissaire et son chauffeur qui sont rentrés avec leurs b*tes et leurs Sig2022 et qui ont dessoudés un des 4 TdC alors qu’il était sur la scène … Et ce 2h00 avant l’assaut de la BRI ?

    http://arpac.eu/


    Pwet

    1. Deres

      Ils ont probablement été sanctionnés pour avoir agit avant d’avoir l’autorisation officiel du préfet ayant demandé au ministre de l’intérieur ayant soumis la demande au président lui même qui de toute façon n’était pas joignable car était en train d’être exfiltré en catastrophe vers son bunker atomique sous l’Elysée..

      1. Pheldge

        C’est très insuffisant ! le chasseur doit plus que les autres, payer pour entretenir la forêt et les sites qu’il pille, ainsi que le repeuplement des animaux qu’il tue !
        Je m’étonne que le débat sur les migrations, soit sectaire au point de refuser d’aborder les migrations animales. Oui à la venue et à l’installation d’ours polaires dans nos montagnes, et de tigres divers dans nos riantes contées.
        Libérons la diversité animale !

    1. kekoresin

      Déclaration préfectorale avec envoi dossier permis chasse ou licence de tir.

      Les autres, circulez, gigotez, courez en zigzag et tâchez de mourir dignement en écoutant la bande enregistrée de le plateforme du 17 qui n’en finit pas. Run rabbit run!

  3. cretinusalpestris

    L’Egalité Réelle (le terme est à la mode) est appliquée en Suisse, non pas sous forme d’un slogan en carton-pâte placardé sur les mairies, mais d’une manière bien plus pragmatique.

    Car après avoir effectué son service militaire (devoir), le citoyen-soldat peut conserver son arme de guerre (droit). Voilà donc un pays où non seulement les armes ne sont pas interdites mais distribuées par l’Etat lui-même. Et le FASS90 qui nous est attribué est un fusil d’assaut, une arme de guerre redoutable. On est très loin du flashball ou du tazer.

    Le pays le plus armé d’Europe est pourtant également le plus sûr.

    Un fait que l’on n’entend jamais dans la bouche des hoplophobes, évidemment.

    1. Bonsaï

      Je confirme.
      Il convient donc de souligner que les citoyens détenant légalement à leur domicile des fusils d’assaut de l’armée sont parfaitement formés à leur maniement et qu’ils suivent à intervalles réguliers des cours de répétition.
      Rien n’est donc laissé au hasard, et il ne s’agit pas non plus du grand Far-West comme au States, où n’importe quel débile mental peut s’acheter une arme de gros calibre.

      1. kekoresin

        J’ai habité aux USA et ce que tu racontes est complètement faux. Tout d’abord il faut n’avoir aucun casier judiciaire pour pouvoir acheter et détenir une arme à feu. Certains états sont plus permissif et certain sont extrêmement stricts. Il est très rares de voir des gens se balader avec une arme dans la rue ou les magasins. Or, le port d’arme, lorsqu’il est autorisé, doit se faire de façon visible à moins de posséder un « concealed » à savoir un permis de port d’arme dissimulée, qui nécessite de passer par une enquête fédérale.

        Après, il y a toujours des timbrés qui collectionnent de lance-roquettes. Peu importe les lois régulatrices, ces mecs continueront à amasser du matériel de guerre. Cela dit, il est rare de voir une attaque avec ce genre d’engins sauf sur les transports de fonds (il est vrai que ça n’arrive jameis en France où c’est strictement interdit, non???)

    2. MadeInCH

      La criminalité avec armes à feu aux USA atteind des niveaux astronomique.
      C’est affreux!
      Regardons un peu les chiffres…
      La criminalité moyenne est astronimique. La criminalité médiane est extrèmenent faible. Hein? Quoi?
      Ben voui.. La moyenne est tirée vers le haut par les chiffres de 5 états ou la criminalité est quasarastronomique. Dans le reste du pays, c’est asez calme.
      Et ces états avec de telle chiffres, sont ceux avec le droit aux armes les plus… répressif.
      En Georgie du Sud, il y a une ville ou les hommes DOIVENT porter une arme. La criminalité a baissé numériquement par 2 alors que la polulation doublait.
      Bug in the matrice?

      1. nemrod

        Tiens c’est marrant, ça.
        Je suis chasseur et ça n’est un secret pour personne, je dirais même que je le revendique.
        Je ne suis pas belliqueux mais bon, je ne suis pas du genre à prendre l’option fuite agrée par l’Etat.
        Tous les commerces de mon bled ont été cambriolé cette nuit sauf le mien…bizarre non ?
        J’habite au dessus comme les autres mais j’ai un 12 pas bien loin et je sais m’en servir et tout le monde sait que je sais.

        1. kekoresin

          Pas chasseur mais pareil. Des cambriolages mais pas chez moi. Faut dire que ma petite pancarte y est peut être pour quelque chose « Ici, y’a pas d’or…que du plomb! » Les gendarmes n’apprécient pas trop appelant à ma responsabilité de détenteur d’armes à feu. Je leur ai signalé poliment que je les emmerdais, eux et leur plateforme d’appels d’urgence du 17, et que j’aurais tout le temps d’écouter le message automatique au téléphone une fois l’enculé à terre. Les képis s’en sont allés, forcés de reconnaitre que leur temps de réaction en cas de merdier se situe au-delà de l’espérance de survie d’un citoyen armé d’un épluche légume, réfugié derrière une porte barricadée avec le guéridon de mémé!

          1. Malancourt

            Une fois l’en..lé à terre, n’oubliez pas d’appliquer la règle des trois S que conseillent les citoyens (certains) des USA : Shot – Shovel – Shut up

            1. kekoresin

              Ou « double tap » comme dans « Bienvenue à Zombieland ».

              Après on creuse, on benne, on rebouche et on oublie. Bien faire le ménage également, l’hémoglobine est tenace et, pour peu qu’on salope le boulot, on en fout partout 🙂

              1. MadeInCH

                Le Coca Cola ligh ou zero ent un bon détachant.
                La .22Lr étant pas traversante, il a peu d’épanchement et pas de trou dans le mur ou le sol.

    3. Gerldam

      Il n’y a pas que la Suisse. Au Canada aussi, tout le monde a une arme, en général une carabine, surtout contre les grizzlys plutôt que contre les terrorristes. Et il y a beaucoup moins de crimes par armes à feu qu’aux USA (corrigé de la différence de population). Pourquoi à votre avis?

        1. Pheldge

          « Les grizzlis pratiquants » . Ahhhh, les grizzlis vont aussi à la messe alors ? pour « le foie », le salut de l’âme, ou pour les hosties ?

      1. kekoresin

        Les terroristes n’ont pas trouvé mieux que d’infiltrer le pays en troquant la djellaba contre un costume d’ursidé local. Résultat, la période de chasse a été étendue et les barbus se font trouer la paillasse par des infidèles en chemises à carreaux. CARIBOU!

      1. Bisphénol

        Pas grand amateur de leur style – mais ça se respecte. C’est plus du rock énergique. Le nom du groupe est assez trompeur d’ailleurs.

  4. Guilaume_rc

    Je trouve ça super drôle et bien caractéristique de notre époque : on élève quelqu’un ou une institution au rang de symbole, on le glorifie. Juste parce qu’il était là au bon moment. Et qu’il avait l’air de correspondre au cliché qu’on avait en tête.
    Mais surtout, surtout, on ne se donne pas trente secondes pour réfléchir

    Et puis parfois, oups….. La réalité est quelque peu différente. On essaie de la camoufler (voire on fait carrément disparaître comme ce brave Faudel – un arabe qui avait osé voté Sarkozy, arrgll) mais on y arrive de moins en moins.

    Comme pour Charlie, les gens sont en train de se rendre compte que c’est un torchon infect et haineux (je précise au cas où que cette phrase ne constitue pas le début du commencement d’une esquisse d’approbation du massacre de janvier)

    Et pour en revenir au port d’arme, je signe des deux mains; Je veux avoir – au moins chez moi – de quoi défendre ma famille.

    1. Royaumont

      Le monde devient incohérent…
      Des chances-pour-la-France, symboles du vivrensemble, des bisounours et des licornes roses qui pètent du n°5 se mettent à défourailler à l’arme illégale dans la foule. De plus, les seuls qui se dressent contre eux sont d’affreux facho militant pour le port d’arme, et parfois même chrétiens et anti-avortement. Eux ont osé prendre leur courage à deux main, leur bite, leur couteau et leur calibre 12 et faire face.
      Affreux, affreux-affreux-affreux. Si les gentils sont méchants et les méchants gentils, où va le monde ?

  5. DoS

    ça tombe bien ce matin je faisais un point ici: (juste en lecture, hein ?!)
    https://wiki.laquadrature.net/%C3%89tat_urgence/Recensement

    Et si il y avait une taupe, ici, sur ce blog ?
    Que risque t’on à insulter l’Etat qui pourtant le mérite ?

    Car la constitution nous protégeait avant…..pour la liberté d’expression quant à la politique. Mais vu les impôts, les lois, l’état d’urgence etc….j’ai l’impression que dictature n’est pas de trop.

    Pour les armes, pas de problème, seuls les terroristes sont armés. Nous ferons écran avec nos corps pendant que l’Etat compte notre argent.

    1. kekoresin

      Tu feras barrage avec les murets installés par maman état pour te protéger des affreux. A ce propos, il faudrait expliquer aux demeurés que la portière d’une bagnole n’arrête pas une ogive même de petit calibre. C’est juste bon pour les acteurs Hollywoodiens. De plus ton corps ne fera pas beaucoup barrage pour une 7.62 qui aura tout le loisir de continuer sa course dans le corsage de la belle objet de ton acte héroïque…

      Cela dit, je suis tireur (n’en déplaise à ma femme) et je ne me vois pas me balader avec une arme de poing au supermarché ou dans un concert, fut-il d’un groupe de métal qui pousse la chansonnette sur la mort et la destruction. En plus, après un solide apéro, je ne distingue pas si la femme en face de moi porte une barbe, et je ne fais plus bien la différence entre un sex-toy géant et une kalach.

      1. Pheldge

        « après un solide apéro, je ne fais plus bien la différence entre un sex-toy géant et une kalach … » même pas quand tu le sens vibrer ? 😉

  6. monoi

    Il n’y a qu’a voir comment la foule s’est mise a courir comme un troupeau apeure le lendemain après semble t’il qu’une ampoule ait eclatee.

    J’ai vraiment eu la honte pour mes concitoyens.

    1. Deres

      Les français ont-ils le choix ? Ils savent très bien qu’en cas de fusillade, personne ne viendra les protéger avant une bonne heure. Courir est donc leur seul option. Un loup sans griffe et sans dents devient juste une sorte de gros lapin sans oreilles …

      1. MadeInCH

        Sans doute.
        Mais manifester avec des fleurs et des bougies en scandant « Pa peur! » pour s’enfuir écrasant les fleurs au premier bruit de pétard… Minable.
        Courageux et grande gueule, mais pas assumer sa gueule…
        Autant ne pas aller manifester, et si l’on pose des fleurs, au moins ne pas scander « Pas peur! » si il y a peur, justement.

          1. nemrod

            Certaines balles de 6.5×57 étaient surnommées crayons volants en raison de leur forme.
            Ca c’est sur que ces crayons là qui croisent à 700 m/s et transportent 3000 joules à 200 mètres peuvent immédiatement vous tirez d’affaire.
            Les autres…

            1. MadeInCH

              La phrase suivante est plus longue à écrire que sa version populairement admise:
              « Le crayon volant à 700 m/s rectilignement est plus fort que l’épée. »
              Mais, laquelle des version est la plus proche de la réalité?
              (Je refuse d’utiliser le terme de « juste », car la Justice est un concept et non une réalité. La Justice ne peut appartenir qu’à Dieu, si Il existe)

  7. bibi

    Si Ferrari avait fait son travail de journaliste elle aurait certainement connu la position de Jess Hughes sur les armes à feu et ne lui aurait pas posé la question.
    On remarquera le traitement de la presse française (si on ose qualifier de presse le torche cul qu’est Télérama) qui nous apprend qu’être pour le port d’arme et contre l’avortement c’est ne pas être cool, et que par conséquent seul les artistes de gauche sont cool.

  8. malicorne

    Les forces de l’ordre organisent des débats dans les mairies pour demander aux citoyens de d’absolument rien faire en cas d’agression domiciliaire, d’attendre gentiment que les dites forces de l’ordre viennent interpeller vos assassins, le cas échéant , (qui auront gentiment attendu leur arrivée),, éventuellement déloger (dans les 24 heures) d’éventuels squatters ( ce qui demande une procédure contraignante), ou faire des constatations à postériori en cas de cambriolage, et si le montant dépasse un seuil certain . En clair, une façon subtile de remise en cause du droit de propriété. Quand aux armes,si on considère que la grande trouille des politiques c’est que le bon veautant s’organise en groupes d’autodéfense, avec les conséquences qu’on imagine, dès lors que l’on à pris conscience qu’aujourd’hui violeurs, cambrioleurs, meurtriers font également parti de « groupements d’auto-défense ». Enfin, une autre de leurs angoisses, c’est peut-être que des fadas armés pètent les plombs et ne se défoulent sur leurs élus.

    1. petit-chat

      …des fadas armés pètent les plombs et ne se défoulent sur leurs élus.
      ‘Sont pas si fadas puisqu’ils s’en prennent aux vrais responsables.

        1. Delta

          Ah, la fameuse « tuerie de Nanterre »… Un écolo tendance droit-de-l’hommiste officiellement foldingue à qui la préfecture de police avait pourtant bien voulu laisser ses armes qui défouraille lors d’un conseil municipal.

          (Pourquoi ? Comment ? A quoi ça sert, toutes ces formalités auxquelles les tireurs sont soumis ? Pourquoi tout ça n’est-il pas informatisé et automatique, sans aucune appréciation politique ou hormonale possible ? Pourquoi nous autorise-t-on à posséder X armes pour une durée donnée, plutôt que de constater que nous sommes capables de posséder une arme de façon sûre jusqu’à ce que nous le le soyons manifestement plus ?)

    2. Gerldam

      Le plus marrant, si l’on peut dire, est que 99% des policiers ne savent pas tirer. Pour bien tirer en situation de stress, il faut brûler environ 2000 cartouches par mois, tous les mois. Pour que cela devienne un réflexe. exercice de tir avec des mannequins gentils et méchants, de façon à faire le tri en un dixième de seconde. En gros, seules les forces spéciales sont au niveau.

        1. theo31

          En revanche contre les pecnos qui ont saccagé deux centres commerciaux à Toulouse, il n’y avait personne (les gendarmes bouffaient gratos à Ikea, véridique). Fort avec les faibles femmes, très faibles avec ceux qu’on peut acheter le jour des élections.

          Pays de merde.

        1. Gerldam

          Et alors, comparer avec deux scéances de tir par an?
          Ceci dit, je prétends que, si on veut s’exercer dans toutes les situations, pas seulement le tir à la cible (la seule permise en France), il faut plutôt quatre chargeurs par jour (dixit les américains qui s’y connaissent). Certains vont même jusqu’à 5000 cartouches par mois (les Seal).

          1. Caton

            Que les forces de l’ordre en France ne sachent pas utiliser leurs armes de service est une évidence. Et le rythme d’entraînement de mon ancienne unité était semblable à celui des Seal — mais moins de 1000 cartouches par mois avec une arme de poing.

          2. kekoresin

            Oulala que de fantasmes dans tout ça. Le tir sur cible c’est juste une base car statique et en condition de stress zéro. Les distances règlementaires pour les armes de poing sont de 25m. En dynamique et situation de stress, la distance utile d’une arme de poing sera au mieux de 15m. Il n’en demeure pas moins que les séances de tirs obligatoires sont largement insuffisantes. Beaucoup de policiers ou de gendarmes viennent cependant dans les stands pour s’entrainer sur leur temps libre. Il leur faudrait quand même faire plus de parcourt (tir en dynamique) pour être plus en « situation ».

  9. zelectron

    Décret du 18 avril 1939 fixant le régime des matériels de guerre, armes et munitions

    http://legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000006071834&dateTexte=19940228

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Contr%C3%B4le_des_armes_%C3%A0_feu_en_France

    les lois, c’est fait pour être changés et les soces ne s’en privent pas, y compris pour en promulguer de nouvelles, puantes à souhait. Petit rappel d’évidence : je préfère être vivant illégalement, que mort légalement .

    Le droit de détenir des armes
    USA
    « La plus forte raison pour les gens de conserver le droit de porter des armes est, en ultime ressort, de se protéger eux-mêmes contre la tyrannie de leur propre gouvernement. » Thomas Jefferson.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Deuxi%C3%A8me_amendement_de_la_Constitution_des_%C3%89tats-Unis

    France :
    le gouvernement du front populaire socialo-stalinien français a interdit au peuple de détenir des armes en 1939 quelques mois avant le début de la guerre et de la défaite . . . c’est la raison majeure du retard de la constitution de réseau de partisans, centre et centre droit, alors que la résistance communiste après la rupture d’alliance Hitler/Stalin avait quand même gardé un grand nombre de ces joujoux, ce qui leur a permis d’être les leaders du maquis y compris à la libération et au-delà . . . encore aujourd’hui leur influence méphitique se fait sentir et l’appareil d’État reste sous leur domination (par le biais d’anti-fas [qui le sont eux mêmes en fait] cagoulés de noir)

    Pendant la guerre d’Algérie, l’armée française avait perquisitionné chez les français pour prendre toutes les armes, les laissant à la merci des arabes. On sait ce qu’il est arrivé, hélas !
    Alors oui, ça vaut le coup d’essayer de s’armer, mais je ne me fais pas d’illusion. 🙂

    si nous ne pouvons être tous riches, soyons tous pauvres (slogan socialiste) !

  10. Royaumont

    Se barrer, se planquer et pleurnicher au téléphone… ça c’est de la stratégie. Avec une approche aussi finement pensée, une telle exaltation du courage, la guerre contre – contre qui, déjà ?- est gagnée d’avance. Tremblez terroristes, l’état socialiste se dresse contre vous !
    C’est à se demander si nos éminents dirigeants veulent réellement faire face, ou si au contraire, la situation les arrange.
    De plus, un peuple qui prend en main sa sécurité pourrait s’éveiller à la conscience citoyenne et vouloir se mêler de la conduite des affaires publiques. Les cons.
    Heureusement que le gouvernement veille au grain.

    1. Deres

      C’est le but ultime de l’état nounou. Il s’occupe de tout. Au final, tu dois lui confier ta vie les yeux fermés, c’est l’objectif terminal. Les vagues qui se préparent en ce moment sur les erreurs des services de l’Etat (renseignements qui n’a rien vu venir, secours très lents, RAID qui s’auto-persuade d’une opposition sur-armée, soutien au victime inexistant, …) vont mettre ne doute ce motto. Mais je vous rassure, tout ceal ne sort que parce que nous somme en fin de règne de Flamby. Toutes ces informations sortent uniquement pour planter des couteaux dans le dos du président et de son ministre de l’intérieur. Quand ils seront virés, aucune conclusion ne sera tiré de tout cela. Bien au contraire, les services défaillants seront renforcés avec plus de moyens et les responsables seront promus comme si de rien n’était.

      1. Royaumont

        « confier ta vie les yeux fermés, c’est l’objectif terminal ». Objectif ou phase terminale ? Le constat, pour être vrai, est pessimiste…

    2. theo31

      « ou si au contraire, la situation les arrange »

      Vu le nombre de trucs dégueulasses qu’a fait passer en loucedé le gouvernement depuis, la réponse est évidente.

      Si les terroristes n’existaient pas, le gouvernement les aurait inventés

          1. Nomi

            Je confirme. Jusque dans les petites municipalités de 600 habitants, les socialo-coco réussissent à faire de la politichiennerie, et à renverser un maire en montant des cabales ahurissantes contre eux, à grands coups de « il dirige la commune comme un patron » (je n’invente rien, c’est du vécu), et en répandant mensonges et calomnies, de grosses larmes de crocodiles qui prétend défendre l’emploi et je ne sais quels autres grands idéaux hors de proportion.

            On ne peut pas négocier ou débattre avec cette engeance, une seule chose à faire, c’est l’attaque personnelle, dénicher toutes leurs turpitudes, leurs vices, leurs coups tordus, bref, rendre coups pour coups et ruiner leur aura usurpée de défenseurs, de résistants de pacotille.

            1. zelectron

              Je « sur »confirme 🙂 Je crois qu’en France on n’imagine pas ce que ces socialo-coco, comme vous les appelez, sont capable de faire, pour eux « la fin justifie les moyens » fussent-ils les plus abominables

      1. Beldchamps

        Je viens de lire avec délectation l’article de Telerama cité, quel bonheur d’imaginer ces bobos devant ce « chrétien » fan de Donald Trump, qui n’est pas « un enfant de chœur » … Pour fêter ça j’ai relu aussi l’article de Slate sur Ernesto Guevara, « le parrain du terrorisme moderne ».

  11. Danny

    Allons, allons, ne faites pas l’innocent, vous savez fort bien que l’endoctrinement stato-républicain depuis l’école interdit ce genre de pensée déviante.

    La masse des moutons approuve. L’auto-défense, quelle drôle d’idée !

    1. bob razovski

      « L’auto-défense, quelle drôle d’idée ! »

      L’auto, caylemal et la défense, caylemalossi

      Alors associer les deux termes… espèce de double déviant ! :mrgreen:

  12. Sosthène

    J’ai lu l’article de Télérama, qu’on sent calibré au mot près pour faire très très peur au petit bisounours parisien, et non seulement je n’ai pas eu peur, mais en plus je suis d’accord avec certaines des opinions du monsieur, que je ne connaissais pas du tout et que je trouve plutôt sympathique.

    …c’est grave docteur ?

  13. Sosthène

    On notera également que selon le peigne-cul de Télérama, Jesse est un rockeur « pas si cool et rigolo ». On en déduit donc qu’un rockeur « cool et rigolo » selon Télérama ne dit pas de gros mots, fait bien attention de n’avoir que des opinions consensuelles et qui ne choquent personne (dans les microcosmes bobos parisiens du moins), et mangent quotidiennement ses 5 fruits et légumes cuits vapeur.

    Mon Dieu que ces gens sont ridicules…

  14. Gerldam

    Finalement, le mieux est encore de n’écouter que de la musique classique. Curieusement Beethoven n’inspire guère les barbus. Y aurait-il un rapport entre le niveau de culture qu’il faut pour apprécier Schubert et celle de ces débiles profonds?

            1. Pheldge

              C’était pourtant écrit avec déférence …
              Avec aussi, je ne puis l’empêcher, un petit clin d’oeil à l’Ancien, illustre romain, et hélas aussi à Flamby , qui en 83 avait joué le rôle de « Caton », pseudo homme de droite, en réalité André Bercoff , ayant rédigé un pamplet … triste pantalonnade !

  15. Nico D

    L’article du Point prend comme source un documentaire encore introuvable, néanmoins une interview avait été réalisée par le grand journal où Jesse Hugues répond à ces questions et c’est là qu’on voit toute l’absence d’éthique journalistique du Point qui ne l’a pas repris dans ses sources (c’est une source française tout de même). Vous pouvez retrouver l’interview à cette adresse:

    http://www.huffingtonpost.fr/2016/02/15/video-eagles-of-death-metal-paris-grand-journal-jesse-hughes-concert_n_9238270.html

    En résumé ça donne:
    « On sait que vous êtes pro-arme ? »
    « Je suis pour la liberté. Je veux que tout le monde me comprenne, je ne veux tirer sur personne et je n’ai pas envie de me balader avec une arme, je n’en ai pas besoin, ma bite va très bien […] »

    Elle parle alors de la citation de Trump qui (je paraphrase) dit que s’il avait été présent au Bataclan et que vu qu’il est toujours armé, il aurait pu intervenir.

    « Je ne peux pas ne pas être d’accord avec ça. Je sais qu’il est bizarre, qui n’est pas cool et tout ça »
    « De toute façon vous n’est pas d’accord avec tout ce qu’il [Donard Trump] dit. »
    « Oh putain non ! »

  16. MCA

    Excellent article et excellent sujet.

    Je voudrais aussi signaler un petit détail croustillant avec ce député qui avait proposé d’armer suite aux attentats de novembre 2015…. les députés!!!!

    http://www.huffingtonpost.fr/2015/11/28/philippe-meunier-depute-armes-les-republicains_n_8670472.html

    Assez curieusement, quand il s’agit de leur propre personne il y a urgence, et je note que le risque de bavure visiblement n’existe pas; s’il s’agit des citoyens, non merci tout va bien, faites le 17.

    (pour savourer la situation du 17, prière de visionner la dernière commission parlementaire auditionnant les victimes des attentats pour apprécier les dysfonctionnements du système ).

    Je pense que tous les pouvoirs (droite comme gauche si ce distinguo signifie encore qq chose) ont peur du peuple désarmé qu’ils sont censés gouverner; alors d’un peuple armé ça doit tourner à la panique pure et simple.

    Il est un fait qu’on ne parle pas de la même façon à un personne armée qu’à une personne qui a les mains vides.

    J’ai eu l’occasion de voir à la télé (donc intervention filmée intentionnellement je le rappelle) une intervention de la gendarmerie sur le terrain suite à un problème avec les chasseurs (armés de fusils de chasse).

    Assez bizarrement ils avaient envoyé un gradé parlementer gentiment et calmement et non pas une escouade de casqués prêts à en découdre; je me demande bien pourquoi?

    Autoriser les gens à être armés, c’est faciliter les bavures car tout le monde n’a pas le sang froid nécessaire une arme dans les mains, interdite la détention d’armes c’est faciliter les agressions par des gens qui eux ne s’embarrassent pas de la loi pour commettre leurs méfaits.

    Quelle est la bonne solution? j’avoue humblement ne pas le savoir.

    Les citoyens étant plus nombreux que les malfaisants, si on arme les citoyens on risque d’avoir des accidents en plus grand nombre qu’actuellement, je ne vois que cette raison pour interdire les armes.

    J’aimerai bien avoir le sentiment du Major sur ce sujet délicat.

    1. « Les citoyens étant plus nombreux que les malfaisants, si on arme les citoyens on risque d’avoir des accidents en plus grand nombre »
      Aucune statistique, nulle part, jamais, ne permet d’étayer ceci.

      Accessoirement, pourquoi diable ? Le nombre de citoyens ayant une voiture est grand, ce n’est pas pour ça que le nombre d’accidents de voiture augmente. Il diminue et il est même assez restreint.

    2. MadeInCH

      C’est clair que en Asie (Chine, Japon, Singapur,..) où les armes sont illégales et le simple fait de posséder une arme illégalment peut être punissable de mort, il y a moins de scuicide par balle, de « pétage de plomb » au plomb, ou d’accident de « Je croyais qu’elle était déchargée! ». Et les truands trouvent de toute façon des armes à feux.
      Néanmoins, de par nos contrées, l’on peut dire que:
      Population armée: Accident en hausse & criminalité en forte baisse.
      Population désarmée: Accident en faible baisse & criminalité en forte hausse.
      Et ceci, sans tenir compte que destions philosophiques, de tyranie, de « confiance au peuple », etc.
      Perso, dans uen démocratie (une vraie, avec référendum et initiative), un votant peut faire basculer le destin d’un pays et influencer la vie de millions de gens. Alors le fait que il y a un risque que un pétage de plomb nuise à 10~30 personnes, il me semble que ça pèse moins lourd.
      Mon avis: Droit de vote droit d’avoir et porter une arme.
      Personne pas jugée assez digne/sure/fiable pour avoir une arme?
      —> Pas de droit de vote.

    3. bibi

      Pendant des siècles les hommes se promenaient avec une épée à la ceinture dans son fourreau sans que cela pose de problèmes notoires, je ne vois pas au nom de quoi le fait de porter une arme à feu plutôt qu’une arme blanche changerait le comportement des individus.

      1. Caton

        A choisir, en ville, je préfèrerais porte une épée (ou, mieux, un sabre) qu’un pistolet automatique. L’aichmophobie est tellement répandue qu’un briquet an XI est un moyen de dissuasion très efficace.

        1. bibi

          Là ou l’aichmophobie est la plus prégnante c’est à l’Assemblée Nationale, Manuel pointe du doigt et hop les députés se sortent les doigts du cul pour se mettre le petit sur la couture du pantalon.

      2. MadeInCH

        J’ai entendu une maître d’escrime parler à la radio.
        Selon lui, pour pouvoir se battre avec une épée, il faut être entraîné. Donc, avant la poudre noire, l’on ne pouvait agresser que si l’on était vraiment entraîné. Avec l’apparition des pistolets, n’importe qui peut agresser.
        Je me suis mis à faire le raisonnement inverse:
        Avant la poudre noire, pour se défendre il fallait être entraîné ou assez riche pour se payer des gardes entraînés. Avec l’apparition des pistolets, n’importe qui peut se défendre. De plus, en partant sur le principe qu’un agresseur est un voleur et non pas un assassin déterminé, l’effet dissuasif est suffisant et efficace. Dans le cas d’un assassinat, il n’y a de toute façon PAS l’occasion de se défendre (embuscade, sniping, …).
        J’ai acheté une AK (full, permis exceptionel pour collection. Interdit de tirer. même en semi. Je suis en Suisse) provenant de l’Ex-Yougo. (1) Un ami m’a demandé si cette arme avait déjà tué quelqu’un. J’ai répondu que je ne savais pas combiens de personnes cette arme a sauvée.
        (1) Selon le vendue (officiel), la AK privient d’armes saisies par les casques bleux. Même si je suis content de savoir que ma pièce à une histoire, je trouver absolument inacceptable que les casques bleux sasissent des armes et les revendent. Si les casques bleux saisissent des armes, ne devraient-elles pas être détruites???

        1. Caton

          Entre avril et juillet 1994, le Rwanda a démontré que le besoin d’entraînement pour le maniement des armes blanches était largement surévalué.
          Mais ce qui est clair, c’est que Dieu a créé les hommes, et Samuel Colt les a rendus égaux.

          1. astazou

            Au Rwanda, c’était des outils, pas des armes. Un fléau ou une fourche faisait très bien l’affaire, il y a quelques siècles, dans nos riante contrées.

            1. Pheldge

              Nous autres , les ultra-marins, nous possédons tous un ou plusieurs « sabre à canne ». Le plus répandu étant le « Dumas 32 ».
              Je précise pour faire un peu mon intéressant, bicauze qu’avec tous les possesseurs et connaisseurs d’AAF qui sévissent ici … 😉

              Et on ne se découpe pas en rondelle pour autant !

        2. bob razovski

          « J’ai entendu une maître d’escrime parler à la radio.
          Selon lui, pour pouvoir se battre avec une épée, il faut être entraîné.  »

          Ah… voilà bien un maitre es lumière… Quel con ! Il ne lui vient pas à l’idée que pour pouvoir se battre avec une AAF, il faut aussi être entrainé.

            1. bob razovski

              Pour avoir personnellement loupé une cible à deux mètres en voulant aller trop vite, je ne peux être aussi affirmatif. 😉

              – Bien tirer demande de l’entrainement
              – Bien tirer en mouvement demande encore plus d’entrainement
              – se battre demande non seulement de l’entrainement, mais encore un état d’esprit.

              1. kekoresin

                Que oui! Le tir statique avec contrôle de la respiration dans un pas de tir protégé ne prépare en rien à l’acquisition du tir réflexe. Le nombre d’amerloques qui se sont foutu une balle dans le pied en sortie de holster est éloquent…

                Je n’ai jamais vu un tireur bloquer face à une cible en carton par contre face à une cible vivante, mobile, armée et motivée… Il est facile de se foutre de la gueule d’un policier qui rate une bagnole pleine de terroristes à quelques mètres, mais je pense que j’aurais été peut être aussi mauvais. Dans ce domaine, la différence entre la théorie et la réalité est immense.

      3. Sosthène

        Historiquement, le premier soucis de tous les tyrans, de Denys de Syracuse à Hitler, a toujours été de désarmer son peuple.

        En France, avant la 1ère GM, on pouvait acheter des fusils Lebel sur catalogue et les femmes avaient des revolvers dans leur sac à main, et pourtant les gens ne se tiraient pas dessus dans la rue pour un regard de travers.

        Aujourd’hui, si on veut éviter l’exemple US, on peut toujours parler de la Suisse, qui si elle n’est pas une démocratie parfaite s’en rapproche beaucoup plus que la France, dont les citoyens sont formés et armés sans que le pays soit à feu et à sang.

        Mais expliquer ça à des Français, c’est comme pisser dans un violon. Refus total de la discussion.

        1. kekoresin

          Très vrai, mais la grosse différence c’est qu’à l’époque, tu pouvais défendre ta peau sans risquer perpette. La justice était plutôt du côté des victimes potentielles que des salopards. Aujourd’hui, quelqu’un qui blesse ou tue un malfrat, quelques soient les circonstances et la légitimité, a toute les chance de gouter au bras séculier de notre belle justice. Autrefois, cette même personne aurait été traitée en victime…

        2. Delta

          Inutile d’aller si loin: jusque dans les années 90 en France, on trouvait des armes, pour certaines « de guerre », comme diraient certains de nos jours, dans les supermarchés ! Et il n’est pas inutile de rappeler que concernant les armes possédées par leurs administrés, les plus grosses flipettes parmis nos politiciens ne sont pas forcément toujours de gauche…

      4. Nomi

        Oui, mais je me rappelle qu’à un moment de l’histoire, les duels devenaient tellement fréquents, prenant des proportions débordantes et dangereuses pour les passants moyens, que ceux-ci ont été interdits, et je crois bien que cela a motivé par la suite l’interdiction du port de l’épée.

        1. bibi

          Les duels n’ont jamais été une menace pour les passants.
          La monarchie a tenté de les interdire par de nombreux édits sans grande réussite et ce malgré le fait que Richelieu fit exécuter des duellistes.
          La pratique a même été codifié après la révolution et le dernier duel célèbre est celui qui opposa Clemenceau à Deschanel que ce dernier avait accusé de corruption dans l’affaire de Panama.
          Clemenceau victorieux ne blessât que légèrement le malotru.
          Ironie de l’histoire en 1920 Deschanel sera élu Président de la République face au Tigre qui se retirera de la vie politique.

          1. Aristarkke

            Pstt : blessât est l’imparfait du subjonctif qui ne sied pas dans votre phrase.
            C’est blessa au passé simple qui convient (action qui a eu lieu dans le passé et qui ne s’est pas prolongée ce qui rendrait l’usage de l’imparfait nécessaire). 😉

    4. bob razovski

      « Les citoyens étant plus nombreux que les malfaisants, si on arme les citoyens on risque d’avoir des accidents en plus grand nombre qu’actuellement, je ne vois que cette raison pour interdire les armes. »

      Délicat comme affirmation. Aucune étude ne permet d’étayer votre « risque ».

      « Quelle est la bonne solution? j’avoue humblement ne pas le savoir. »

      Hélas, elle est évidente, et valable pour tout, mais pas bisous du tout :

      1) accepter le fait que le danger existe et qu’il est possible d’y être confronté (rien que ça, déjà…)
      2) se dire que l’état n’interviendra pas pour me sauver (là, je file en rééducation)
      3) se former en conséquence

      Bref, accepter de redevenir libre de ses choix, et responsable. 2 choses impossibles en socialie.

      Et je vous rassure, beaucoup de tireurs détenteurs d’armes sont contre ces trois points, parce qu’ils ont vu comment « les autres tireurs » se comportent avec des armes. Eux sont évidemment irréprochables mais les autres tireurs, non.

  17. jean-baptiste

    Nos concitoyens devront quand même se poser un jour les vrais questions: Pourquoi Sylvie machiniste à la RATP peut partir à la retraite à 50 ans, et Jean le chaudronnier pas avant 62 ans. Pourquoi karim a le droit de détenir une arme et pas Diego? L’inégalité est partout dans ce pays, il faut que ça cesse.

    1. bob razovski

      Etrange…

      A moins que Diégo ait fait des conneries susceptibles d’être inscrites au casier judiciaire, il a tout à fait le droit de détenir une arme, comme tout les résidents « cleans » de ce pays.

      En revanche, je ne me prononcerai pas sur la partie RATP de votre commentaire.

  18. Lambda Expression

    Total HS et c’est même pas pour le bien de tous. quoi que…
    une adresse ou passer une soirée jazzy cool sur paris ?
    Puisque j’y suis, il y a quelques semaines, un posteur bienveillant avait donné une alternative au nutella, une adresse en Suisse je crois…
    La bonne journée.

  19. Bonsaï

    Le nutella du Snob :
    1. Bovetti, chocolatier italien en Suisse, bio, 5.45 euros le pot de 200 gr
    En vente chez Naturalia et le net
    2. Pâte à tartiner au praliné de Michel Cluizel, chocolatier belge
    78% praliné à l’ancienne, vanille Bourbon en gousse
    8, 30 euros le pot de 250 gr
    En vente boutiques Michel Cluizel et sur le net
    3. Casse-Noisette de Pierre Marcolini
    60% noisettes du Piémont, sucre, cacao, crème de lait et basta !
    13,50 euros le pot de 260 gr

    Cf. http://www.ideemiam.com/mets-et-vins/mets/top-5-des-pates-a-tartiner-qui-vous-feront-vite-oublier-le-nutella.html

  20. René-Pierre Samary

    Un petit extrait, avec l’aimable mansuétude du boss…
    « À Munich, dans le métro, un quinquagénaire est courageusement venu à l’aide d’ados se faisant racketter. Les deux voyous l’ont tabassé à mort. Quinze personnes se trouvaient à proximité. Aucune n’a bougé. J’imagine le malheureux appelant à l’aide. J’y serais allé, j’en suis sûr ! Je les aurais rameutés ces lâches ! Je les aurais exhortés : Amis, soyez des hommes ! Souvenez-vous de votre ardeur impétueuse.
    En y réfléchissant, je me rends compte que ces hommes n’ont rien de commun avec les guerriers achéens. Je m’imagine plutôt sortant une arme de ma poche, faisant fuir ces misérables, sauvant la vie de cet inconnu et m’éclipsant discrètement… »
    Les journaleuses (maintenant en majorité) vous parleront toujours des morts provoqués par les armes à feu aux US. Jamais du nombre (incalculable, et pour cause), de ceux et surtout celles qui ne sont pas entrées dans la colonne « victime », tout simplement parce que la potentielle victime avait, dans son sac à main ou sa boite à gant, un potentiel moyen de dissuader l’agresseur.

    1. albundy17

      J’ignore comment sont les lois en Allemagne, mais en France des cas similaires sont régulièrement relatés et il faut avouer que nos lois sont faites pour devenir au minimum couard.

      Si vous vous interposer et avez le malheur de blesser ou tuer un agresseur, vous en prenez plein la gueule !

      Même se défendre est devenu criminel !

    2. Val

      +1 @rené !
      un jeune fils de militaire de ma connaissance se balade en permanence avec une lame d’auto défense , un truc à lame courte qui tient bien en main . Il m’a dit que ça lui avait sauvé la mise plusieurs fois , le simple fait de le montrer et le tour était joué , il n’a jamais eu besoin de s’en servir .

      1. kekoresin

        Pareil mais avec une bouteille de whisky bas de gamme. Si les agresseurs ne veulent pas trinquer à la réconciliation autour d’un apéro improvisé (même après minuit GO), le premier se pend la dite bouteille sur la gueule et j’élargis le sourire des autres avec le tesson restant. La diplomatie avant la guerre, dans cet ordre sinon c’est pas fairplay 🙂

        1. Pheldge

          Il est indispensable d’avoir une bonne bouteille, à portée de main, en toutes circonstances ! L’alcool sauve des vies ! Et en plus en cas de blessure des fâcheux, y’a pas d’infection 🙂

  21. cherea

    Bonjour H16,

    on voit toute la putasserie de l’état français dans la petite vidéo:

    fuyez, cachez-vous, appelez la police…

    En fait, c’est une reprise exacte de la réponse que propose les américains pour ce genre de situations:

    Run, hide, Fight back aux US comme on peut le voir sur la vidéo

    https://www.youtube.com/watch?v=5VcSwejU2D0

    et fuyez, cachez-vous, appelez la police en France

    Quand on a déposé les armes, faut s’étonner de se faire scalper

    Quel détournement!!

  22. Aristophanedecarotte

    Calais. 3 jeunes femmes le soir vont au cinéma. Controle de routine de la police. ouverture des sacs. Bombes lacrymo. Elles sont saisies ( les bombes pas les filles.)

    Fermez le ban.

    1. kekoresin

      Ouaip, convoqué à la gendarmerie pour ma fille à qui j’avais donné une bombe au poivre. Ils n’ont pas été déçu! Je leur ai bien cassé les couilles et les ovaires (parité oblige) et suis reparti avec l’objet du délit en leur signifiant que ma fille aura les moyens de se défendre contre les multirécidivistes que la justice relâche au quotidien pour des faits bien plus graves que la possession d’un pschitt qui fait pleurer…

  23. Régis33

    Marrant quand même ,que notre  » mère patrie » parle de dissuasion en parlant de ces bombes , ce qui est en fait parfaitement efficace , car l’autre sait que l’on a ,et qu’on peut s’en servir , et inversement elle interdit le port d’arme individuel ce qui , en fait relève de la même logique .
    Pour moi ce qui relève d’un état , au niveau mondial , devrait avoir le même sens au niveau individuel .
    Je tiens à préciser que je suis armé légalement car licencié FFT et autorisé par la  » sainte préfecture » .
    Et pour le reste suivant un adage bien français actuel :  » mieux vaut être jugé par 9 que porté par 6  » … a bon entendeur ……. 🙂

  24. RBF

    « au point qu’elles ne seront reprise », un S peut-être à « reprises » ?

    Ou là, je sens que je vais apprendre une nouvelle leçon !!!

  25. idnaze

    Tout le monde doit pouvoir comprendre que pour tuer facilement les gens et creer ainsi une terreure chez les sans défence ,il faut au préalable les désarmer et les menacer des pires punitions s’il n’obéissent pas a l’interdiction d’être sans défence, soit sans arme .
    Donc a mon avis, ce sont ces « anti arme  » du système qui sont pour la piétaille un danger mortel 😀
    CQFD ?
    Même le barbier de ses vils y va de sa prestation .Il faut reconnnaitre qu’il est le meilleur pour entuber le gogo naif avec son turban autour du col (présage ? qui sait .)

    1. idnaze

      Il faut bien que les gens du système se payent sur le dos de la piétaille ,maintenant qu’ils ont fait disparaitre les industries qui employaient les travailleurs .

  26. scrooge

    Le deuxième amendement à la constitution US autorisant (obligeant?) le port d’armes a été voté en 1791 dès la première promulgation du « bill of rights ».
    Il dit
    « A well regulated Militia, being necessary to the security of a free State, the right of the people to keep and bear Arms, shall not be infringed. »
    « Une milice bien organisée étant nécessaire à la sécurité d’un État libre, il ne pourra être porté atteinte au droit des gens de détenir et de porter des armes »
    Chaque citoyen est soldat pour défendre l’état naissant contre l’ennemi extérieur (les bâtards d’Anglais) et toute tentative de prise de pouvoir par un dictateur quelconque (nous ne sommes qu’à 8 ans du coup d’état de Bonaparte par exemple).
    On n’y parle toutefois d’organisation collective (milice). C’est une sorte de droit délégué à chacun pour la protection d’un intérêt collectif.
    Cela remplaçait la conscription ou l’enrollement de force/ de ruse alors largement en pratique en Europe.
    Dans l’esprit des rédacteurs du bill of rights US le citoyen doit être armé pour que l’état reste libre. La contre proposition est vraie. Dans un état dictatorial le citoyen ne doit pas être armé.
    Notre démocratie a atteint un tout autre niveau de perfection. Comme tout le monde il est gentil, une trop grande dispersion des armes à feu briserait ce bel équilibre construit avec patience ces vingt dernières années.

  27. Bonsaï

    Aux fous !
    L’Assemblée a voté en douce le 18 février une loi réduisant les pouvoirs de l’état en matière d’immigration. Quelques explications ne seraient pourtant pas de trop…
    lefigaro.fr/vox/politique/2016/02/19/31001-20160219ARTFIG00300-immigration-les-dangers-d-une-loi-irresponsable-votee-en-catimini.php

    1. Nomi

      Oui, dans un silence politico-médiatique assourdissant, et voté par 2 pelés un tondu à l’AN.

      2 choses me choquent dans cette loi: à partir de désormais, tout étranger gravement malade obtient automatiquement le droit d’être régularisé, et le droit de bénéficier de notre système de soin dans la foulée. On est riche, on a les moyens!
      Et dorénavant, l’immigrant illégal bénéficie de protections telles que les autorités n’auront plus la possibilité de les contrôler, et le cas échéant de les expulser.

      Et troizio, ce n’est pas dit dans le projet de loi mais cela a été plus ou moins annoncé par Merkel et Hollande, le pays d’origine des clandestins sera contrôlé, et un plan européen organisera leur répartition entre les états membres de l’UE, lesquels les répartiront ensuite sur leur propre territoire, pour une prise en charge « égalitaire » par région. Ca promet.

  28. yoananda

    L’un des arguments anti-armes à feu sont les massacres de masses aux USA.
    Avez vous déjà examiné la piste psychiatrique à ce sujet ?
    http://www.naturalnews.com/039752_mass_shootings_psychiatric_drugs_antidepressants.html
    http://www.cchrint.org/school-shooters/
    http://www.wnd.com/2015/06/big-list-of-drug-induced-killers/

    Il semblerait que ces pétages de plombs soient reliés à de mauvais usages de médicaments psychotropiques. (pas d’études académiques à l’appui à ma connaissance, mais ça reste du simple « bon sens » je trouve).

      1. yoananda

        vous avez écrit des trucs dessus ? ça m’intéresserait de le lire. Je n’ai pas souvenir dans les articles pro-armes que c’était le cas (c’est un autre débat, mais connexe tout de même).

Laisser un commentaire