Hollande plie sa non-réforme

J’aurais tellement voulu avoir tort et pouvoir dire : contre toute attente, contre vents et marées, contre une France momifiée, ils l’ont fait (les membres du gouvernement), il l’a osé (le président de la République). Mais non. Comme prévu, la tentative de réforme pourtant rikiki du droit du travail s’est rapidement heurtée à un mur, pour terminer sur un grand rien.

Devant l’opposition d’une bande de jeunes dirigés par un apparatchik freluquet et de quelques syndicats téléguidés par des frondeurs sournois, mal secondé d’une équipe de communicants incapables de trouver les mots porteurs pour contrer un buzz médiatique très défavorable, le président Hollande fait marche arrière, dans cette improvisation qui est maintenant devenue la marque de fabrique du quinquennat.

Zut alors, le petit projet législatif n’a pas marché. Malgré la modestie des petits changements engagés, finalement, Bricollande range ses outils. Hollande plie.

mr bricolage

Et tant qu’à plier, autant le faire bien, à la fois sur le plan idéologique et sur le plan politique, pour que la déroute soit aussi lourde de conséquences et aussi consternante que possible.

Hollande plie sur le plan idéologique

Je renonce ici à lister toutes les bidouilles, toutes les réformichettes que notre homme aura abandonnées sans scrupules comme un animal familier au bord d’une autoroute en été ou, plus à propos, comme une concubine usée entre deux couloirs élyséen, mais force est de constater qu’encore une fois et comme prévu, avec la maestria d’une méduse échouée sur une plage, il fait donc exactement comme tous ses prédécesseurs devant la contestation et renonce bien vite à pousser quoi que ce soit : la réforme n’aura donc pas lieu.

C’est une défaite minable, pathétique et surtout catastrophique dans ses conséquences.

C’est une défaite minable puisque de l’aveu de tous, la mobilisation fut plutôt médiocre ; Hollande se replie donc devant de faibles troupes, peu crédibles et braillardes, trop peureux devant une grogne que, venant de sa gauche, il a bien du mal à gérer, et trop heureux de savonner la planche d’un premier ministre qu’il pressent de plus en plus encombrant à mesure que l’élection présidentielle approche.

C’est une défaite pathétique lorsqu’on sait que cette loi, au contraire d’une réforme profonde, n’apportait en réalité que de petites améliorations qu’une population qui n’aurait pas été complètement endoctrinée par des années de marxisme et de terrorisme intellectuel aurait accueilli sans aucune difficulté. Pour s’en convaincre, on pourra lire ou relire avec profit les deux excellents billets de Contrepoints qui ont épluché les propositions et passé en revue les changements apportés ; il n’y avait vraiment pas de quoi fouetter un chat ou faire sortir quelques milliers de petits branleurs endoctrinés dans les rues.

gifa cats bikering

C’est enfin une défaite catastrophique puisqu’elle était probablement la dernière possible pour ce quinquennat, et surtout parce que cette déroute mémorable scelle à nouveau le pays dans l’immobilisme qui pourrait bien durer, à l’instar de la précédente occurrence du CPE, encore dix années de plus.

Deux quinquennats d’attentisme coi : la France aux 3,5 millions de chômeurs peut-elle vraiment se permettre ça ?

Hollande plie sur le plan politique

Là où la loi sur le mariage pour tous avait galvanisé ses troupes à gauche, le chef de l’État a bien compris que son micro-baroud réformistouillard était en train de les lui aliéner durablement. Et choisissant avec lucidité de ne surtout froisser personne, il a courageusement choisi de saper définitivement le peu de marges de manœuvres que le texte aurait pu offrir aux entrepreneurs français. Ce faisant et par un raisonnement que seul un énarque peut comprendre, il espère peut-être montrer une attitude de chef compréhensif et à l’écoute de son peuple.

hollande ceux qui attendent plus rien

Malheureusement, cette reculade en rase campagne dès les premiers braiments, c’est plutôt la démonstration de sa pusillanimité, de son manque caractéristique de tout courage politique ; encore une fois, au moment critique où le pays a besoin d’un cap précis, de souffle et d’un but, le président montre faiblesse et indétermination, absence de vision, et s’il y a du souffle, c’est exclusivement celui qui fait tourner la girouette qui lui sert de boussole.

Ce faisant, il pense probablement ménager la chèvre et le chou, et peut-être créer un climat favorable à des négociations et de l’apaisement, voire une fin de quinquennat sereine. C’est un fort mauvais calcul puisqu’en réalité, il abandonne en rase campagne en échange de rien du tout : croyant faire faire marche arrière à son premier ministre, il lui donne simplement une occasion supplémentaire de montrer qu’il est pieds et poings liés par un président gonadectomisé.

Quelque part, cela ressemble à une triste cérémonie, un de ces enterrements si typiques du quinquennat hollandesque où on ne sait jamais exactement si l’attitude du chef de l’État est liée à un indicible accablement ou à une forme subtile de foutage de gueule.

hollande se recueille devant une bouche d'égouts

Tout comme j’avais noté, au temps de la Loi Macron, qu’elle se dégonflerait comme une embarrassante baudruche, pour ne finalement donner que de microscopiques  améliorations qui ne valurent pas tout le foin que certains ont tenté de faire, j’avais aussi écrit qu’il n’y aurait pas de réforme du travail digne de ce nom, notant qu’en ayant ainsi placé la stagiaire El Khomri à un poste aussi important, tout démontrait qu’il s’agissait exclusivement d’un petit pipeau politique destiné à occuper les médias en attendant la fin du quinquennat tout en donnant le change à Bruxelles et nos créanciers. Et puis, sur un malentendu, la micro-réforme, même modeste, aurait pu passer et donner ainsi une cartouche au président pour cette réélection qui l’obnubile.

Nous sommes en France, il était parfaitement prévisible que ceci se termine ainsi. Non seulement, de réforme il n’y aura point, mais vous pouvez même être sûr, à la suite de ce demi-tour piteux, que la créature de Frankenstein que le texte va devenir rendra le code du travail encore plus illisible.

La Loi du Travail est morte. Ce pays est foutu.

code du travail et germinal

 

Commentaires196

  1. Peyreloubes

    Y en a qui vont à la messe, y en a qui vont au temple, y en a qui vont à la mosquée, y en a qui vont au claque, NOUS, pieusement, tous les matins à 9h01, nous allons chercher notre gorgée de fiel H16, comme une ostie sacrée, comme un saint sacrement, comme une sourate libératrice. La journée s’annonce belle, ça va pas durer mais tant pis.

    1. Calgon

      Carrément, ce gif de lolcat, je l’ai regardé un moment en rigolant comme un con ! merci H16 !

      Pour en revenir sur le projet de Loi de travail (petit message à Valls qui accuse les personnes de ne pas l’avoir lu : faut sacrément s’accrocher pour trouver le VERITABLE texte et pas une logorrhée édulcorée et pré-digérée par le service com’ de l’Elysée – pour les curieux, c’est ici : http://www.franceinter.fr/sites/default/files/2016/02/18/1240259/fichiers/pjl.pdf – j’en ai chié pour mettre la main dessus), perso, y a quand même un article qui me turlupine (et dont personne n’a parlé, à ma connaissance) que je trouve très (TRES) grave, c’est son « Art. 6. – La liberté du salarié de manifester ses convictions, y compris religieuses, ne peut connaître de restrictions que si elles sont justifiées par l’exercice d’autres libertés et droits fondamentaux ou par les nécessités du bon fonctionnement de l’entreprise et si elles sont proportionnées au but recherché. »

      Je me gourre peut-être hein, mais ce que j’y lis perso, c’est que Mohammed pourra faire ses 6 prières par jour pendant son temps de travail sans que personne n’y trouve rien à redire, et ça, hormis le fait que ça n’a rien à foutre dans le code du travail de mon point de vue, si c’est pas ouvrir la porte à un gros merdier, je sais pas ce que c’est (prosélytisme, discrimination, tout ça …)

      Qu’est-ce que le Droit (avec un D) vient foutre son nez la-dedans ?

      1. ppff c’est un truc qui ne change rien aux exigences existantes. Vous n’êtes vraiment pas le premier à venir avec cet article en disant « aaaah mon Dieu c’est la porte ouverte à tous les prosélystimmSses », alors qu’il s’agira essentiellement d’un problème d’interprétation des restrictions. Le problème ne se situe absolument pas dans cet article, mais dans la couleur des juges qui auront à déterminer ce qui se fait ou pas.

        Et ça, c’est vrai pour tous les articles du code du travail. Le problème est là, pas ailleurs.

        1. Calgon

          Ok ok, mon interprétation de cet article est sans doute erronée.
          A force de subir la conversion forcée au vivrensemble, ça doit titiller ma parano, au temps pour moi.

          1. bibi

            Dans vos rêves, cela fait belle lurette que le privé sous contrat ne ressemble plus à ça.
            Dans le privé vous avez des établissements ou les parents qui payent ne veulent surtout pas que les profs s’autorisent le droit de réprimander leur petit chérubin, et ou la direction est complice.
            Dans le privé vous avez les établissements poubelles qui récupèrent les élèves dont l’EdNat s’est débarrassée qui sont souvent des élèves boursiers sous critères sociaux qui n’ont jamais été éduqués.
            Puis il reste encore quelques établissements ou les élèves sont anormaux car ils ont été éduqués par leurs parents.

            1. Vodkaman

              Vous avez tout à fait raison.

              J’étais dans un collège privé dans les années 80, établissement dont ma mère s’était faite virer fin des 50’s / début 60’s parce qu’elle s’était faite gauler en train de manger une tartine pain + beurre + confiture pendant le carême. C’était soit pain + beurre soit pain + confiture (je ne sais pas ce qu’aurait donné le combo beurre + confiture sans pain).
              Lors de ma 6 ème, un type de 15 (quinze) ans est arrivé dans ma classe. Déjà viré de déjà deux établissements dans l’année, il à pulvérisé le record – moins d’une semaine- avant de se faire expulser définitivement. Il a juste percuté une munition (du 22lr de mémoire) dans la salle de classe. Trou au plafond et fumée, des broutilles.

              Détail, c’était très loin du 9-3, dans le 1-6 précisément…

              Il y avait de tout, des enfants dont les parents gardaient une image de discipline et d’autorité mais aussi pas mal de pensionnaires last chance.

                1. Peste et coryza
      2. Flash

        En réalité, lire le projet de loi ne suffit pas, il faut aussi comparer avec le droit actuel.
        Par exemple, vous citez en réalité l’article 1er de l’avant-projet de loi, qui créé un préambule dans lequel se trouve un article 6. Ce préambule reprend des grands principes déjà existants.

        Ainsi, l’article L.1121-1 du code du travail actuel dispose « Nul ne peut apporter aux droits des personnes et aux libertés individuelles et collectives de restrictions qui ne seraient pas justifiées par la nature de la tâche à accomplir ni proportionnées au but recherché. »

        Parmi ces libertés individuelles, il y a la liberté d’expression, la liberté d’opinion et, bien sûr, la liberté religieuse. Rien de nouveau sous le soleil, donc.

        NB : cet article L.1121-1 du code du travail a plus de 20 ans.

  2. Larebil

    En France, quel que soit le gouvernement, l’opposition c’est la gauche. A quand le réveil de la droite ? A quand l’organisation d’une manifestation pour dire « on veut libérer la France de ses boulets » ?

        1. sam00

          Franchement, quand on entend les discours marxisant et limite trotskystes de la plupart des cadors de la droite française, j’aurais tendance à dire que la droite est à l’EST 😉

          1. Peste et coryza

            Il n’y a presque plus de droite au parlement depuis 1945. Les cocos s’en sont assurés.
            Ne reste que des reliquats qui passent leur temps à se bouffer le nez.

        1. Pheldge

          Au fait, elle a rendu publique la nouvelle de son divorce. Des candidats pour la reprise ? quelqu’un ? ne vous bousculez pas !

    1. lafayette

      « l’opposition c’est à gauche » quand il s’agit de critiquer tous les partis sont bons, mais dire que c’est de l’opposition ou de l’anarchie on se creuse encore…
      Alors il y a certainement plus de droite à gauche car ils ont de l’éducation.

  3. nemrod

    Mon cher H 16, loin de moi l’idée de sous-estimer la puissance de vos oracle mais en la circonstance vous n’avez pas pris grand risque.

    Que nôtre Gamelin contemporain se débande en rase campagne à la première escarmouche, c’était écrit.

    Il n’y avait qu’à voir sa tronche paniquée au Stade de France…quel chef de guerre.
    J’irais même pas à la pêche avec ce type.

      1. Deres

        Oui, c’était trop bizarre ce projet de loi, certes pas titanesque mais contenant quand même quelques mesures utiles et demandées de longue date. Mais vu la stratégie politique choisie, de le sortir sous forme de rumeurs précises avant même de le sortir en conseil des ministres, cela sentait très fort l’entourloupe pourrie de la part de Flamby. Le fait de lier els mesures utiles à plein de modification de l’influence des syndicats était clairement un moyen de constituer un casus belli. Un peu comme du ball trap, ils ont lancé cette loi comme un pigeon d’argile directement devant les syndicats alignés et armés.

    1. theo31

      Ca montre de très loin ses couilles aux islamistes mais ça se couche devant des branleurs qui n’ont pas le droit de voter. Super Blancos aurait pu quand même inviter Léonarda.

  4. Royaumont

    notez encore cette fois-ci la suprême élégance avec laquelle Mollusque 1er traite la gente féminine : pour réécrire (démantibuler) la loi El-Khomri, la réunion de travail entre le gland élyséen et son 1er minustre s’est déroulée… sans la ministre concernée. La classe…
    Ils auraient au moins pu l’inviter, pour préserver les apparences, quitte à ce qu’elle fasse des coloriages dans la salle d’à-coté.

    1. albundy17

      El khomeri n’est qu’un prete nom, ça ressemble plutôt a une loi venant direct de brussel, j’attends d’ailleurs impatiemment les réactions

      1. Deres

        C’est l’inverse. Leur but est de dire à nos partenaires européens que la France est inréformable donc qu’il faut continuer indéfiniment à nous soutenir (QE de la BCE pour que la dette soit peu chère et tolérance d’un déficit perpétuel au delà de 3%).

        C’est ce que l’on oublie en parlant des actions de la BCE. La plupart des pays du Sud dont la France feraient faillite sans son soutien car leurs dettes sont insoutenables et que le redressement de leurs finances n’est pas terminé.

          1. Deres

            Croire que la faillite sera juste et mènera à une meilleure situation est faire preuve de beaucoup d’optimisme. Nos zélites se débrouilleront pour ne pas subir la faillite de la majorité des français. Et ils conserveront très probablement le contrôle après celle-ci … Déjà, il faut imaginer que la faillite ne touchera probablement que le secteur privé afin de conserver la retraite du secteur public financé par les impôts.

            1. Lambda Expression

              Si la taule est bien sévère, soit nos politocards ne pourront pas conserver le pouvoir (c’est dur quand la tete est a 3 metres du corps) soit sentiront que ce n’est peut etre pas la meilleur option (dur d’imaginer sa tete a 3 metres de son corps). Si il y a bien une chose qu’ils veulent c’est sauver leurs culs. Ils verront ca en premier. Deja garder sa peau pour conserver celle du cul.

              1. sam00

                J’en suis arrivé à un point où je n’imagine même plus que ces gens là pensent à quoi que ce soit … ça ressemble tellement à une course du poulet sans tête que je ne peux imaginer qu’il puisse y avoir une once de stratégie (même mal pensée, même très court terme) cachée derrière

                Tout est fait en dépit du bon sens …

                Quel peut-être l’intérêt politique d’inviter mélanchon et chassaigne à la soirée petit four avec raoul castro? Le plaisir de voir ces pantins déclarer dans la presse qu’ils sont heureux « d’avoir put se sustenter avec du bar et de la langouste »? En est-on rendu à ce point qu’il faille encore de telle déclarations pour discréditer mélanchon et le PCF?

                Pourquoi recevoir les organisation syndicales des taxis et autres fouteurs de merde, et snober les paysans qui pourtant ont un pouvoir de nuisance bien supérieur et l’ont déjà prouvé?

                Franchement, j’en suis à penser que le pouvoir est tombé sur hollande comme la misère sur le pauvre monde … et qu’il ne sais pas trop comment en sortir …

                1. Pheldge

                  « et qu’il ne sait pas trop comment en sortir … » si, ça c’est encore à sa portée, par contre, comment en sortir honorablement, là , j’ai un gros doute !

                  « François Hollande va partir avec le goudron et les plumes … » dixit son prédécesseur 🙂

                  1. sam00

                    Le goudron et les plumes?

                    C’est un costume assez particulier mais ça nous épargnerait de devoir encore lui dire: François, ta cravate !

        1. JuJu

          Sans la BCE la totalité des pays de l’U.E. seraientt en faillite.

          L’Allemagne pareil, la DeutschBank pareil.

          Vous ne pouvez pas dissocier la BCE de l’U.E. qui ne sont qu’une couche de plus de parasite au dessus de l’Etat.

          La BCE sert à gonfler une bulle financière, un capital fictif de dette histoire de mettre à plat la force vive des pays.

          J’avais hâte que cette loi passe, qu’on explose le salariat…Zut!

          1. Deres

            La France est quand même un des seuls pays a regrouper les trois problèmes majeurs que sont une dette, un déficit structurel et un taux de prélèvement très importants. Cela signifie que le pays a très peu de marge de manœuvre. C’est effectivement la BCE et l’UE qui font que les deux premiers ne nous pénalisent pas. Mais cela peut changer.

            D’après ce que j’ai vu, il y a déjà en moins de 3 mois du début 2015, 8 milliards de dépenses non budgétés qui sont apparus. Et cela sans tenir compte des seules nouvelles du jour (augmentation de fonctionnaires et mesures jeunes de la loi travail …). Cela fait donc déjà 0.4% de plan de relance non officiel ! On est vraiment en période électoral, le gouvernement développant un plan keynésien à fond perdu pour diminuer le chômage et relancer le PIB 2016, en vue de la candidature Hollande en 2017.

            1. Peste et coryza

              Il y a de la marge de manœuvre : l’immobilier + les assurances vie.
              Le bolet de Tulle n’a qu’à se servir dans cette corne d’abondance fiscale… s’il en a les corones.

              1. Deres

                Cela correspond à une nouvelle hausse du taux de prélèvements. Les effets délétères associés se renforceront donc. Ce ne sont pas des cornes d’abondance qui se remplissent spontanément à partir de rien, mais le capital des français qui a été gagné par leur travail. Une trop forte hausse des taxes immobilières pourrait faire chuter le marché et stopper tout investissement dedans. S’attaquer aux assurance vie augmentera la fuite vers l’étranger.

              2. astazou

                Bin non. L’immobilier ne vaut que ce que d’éventuels acheteurs veulent bien payer, peanuts donc après spoliation par Bersi.

                Pour les assurances vie, elles sont investies en obligations d’état, donc assises sur la dette inremboursable .
                Chouette situation non ?

          2. Sans la BCE, l’euro n’aurait pas vu le jour, ou, alternativement, ce serait une monnaie saine. Les Etats n’auraient pas pu s’endetter en premier lieu. Et pour info, la BCE est un groupement privé de banques centrales privées (je vous accorde que c’est une pure technicalité, mais c’est nécessaire parfois de le rappeler). Il n’y a pas de lien avec les institutions européennes. D’ailleurs, les traités qui fixent la monnaie des pays sont à part des traités européens.

            1. Julien

              Euh? Les banques centrales sont privées? J’en apprend une. Ca mériterait un article ça.
              Du coup comment interpreter la politique menée sur l’euro puisque dans ce cas ça serait une initiative de banques privées pour dépanner des états?

  5. JuJu

    H16, même si c’est complètement hors sujet,êtiez vous au courant des travaux de blythe master concernant les blockchains et une futur cryptomonnaie en collaboration avec plusieurs grande banques?

    Sans en faire de conclusion je me posais la question comme le BticCoin vous intéresse 😉

    1. Sur le principe, on peut en rire : dès lors que des banques sont impliquées, on ne voit pas bien quelle valeur ajoutée elles peuvent apporter. Par définition, les banques sont des tiers de confiance. Par définition, les blockchains permettent de se passer complètement de tiers de confiance. Je vous laisse conclure.

      1. Pheldge

        Oui Patron, ça c’est pour ceux qui prennent le temps de comprendre … Mais si une banque , ou un groupe de banque propose un jour une « crypto-monnaie Canada Dry » , en faisant sa pub sur l’argument fallacieux « avec nous c’est pareil que chez Bitcoin-coin, mais enplus vous avez notre garantie » je te fiche mon billet que les gogos seront nombreux à se laisser prendre.

        1. JuJu

          J’était strictement du même avis, c’est nul mais avec la pub cela passera pour certains. Sauf que j’ai un peu travaillé le sujet, et suite à quelques lectures j’en ai conclue une chose:

          C’est pire que nul, ils ont créé un blockchains bancale (car finalement pour inclure des banques et une tripoter de parasite on dégrade le principe du blockchains)qui se fera manger tout crue par les hackers.

          Conclusions on va bien rigoler.

          Et après on me parle de NWO, de transhumanisme, quand on voit la politique Française, la politique Américaine, les grosses société bancaires, les élites mondialistes, c’est vraiment raz des pâquerette.

          On en tremblerait de peur…S’ils étaient si balèze ou si « diabolique » ils pourraientt au moins faire autre chose que de la merde.

          1. cherea

            Oui à partir du moment où le concept simple du bitcoin est dénaturé, ça plante. Je donne l’exemple des ATM bitcoin, je voulais en acquérir un, au début je m’étais renseigné sur une machine de la marque Robocoin et puis sur d’autres. Finalement, je n’ai pas acheté la machine mais j’avais contacté un type avec qui m’associer pour placer un Robocoin. l’entreprise qui commercialise le Robocoin a foutu des AML/KYC policies, ce qui fait que pour acquérir des btc sur cette machine tu dois mettre nom, prénom, empreinte digitale…bref le mec qui a acheté le robocoin m’a contacté pour que je lui trouve un acheteur, car avec sa nouvelle politique plus personne n’allait acheter.

            Bottom line pour revenir, si quelqu’un veut « gérer » le btc, lui ôter une de ses composantes: anonymat, décentralisé…ça plante…

          2. Calvin

            En fait, parmi les élites, il ne manque que de gros méchants comme Blofeld, Jagang, Sauron, Palpatine ou Rastapopoulos…
            À la réflexion, on a uniquement des Rastapopoulos !

          3. Pheldge

            Ce que je comprends , c’est que comme les banques classiques ne peuvent supprimer le BTC, elles essaient de mettre en place un ersatz qu’elles vont présenter comme « plus stable et plus fiable » pour occuper le terrain et essayer de marginaliser le BTC à la clientèle geek. Ca me semblerait être une stratégie …

            1. Pour l’instant, le réseau BTC est valorisé à 6.4 Mds $. J’attends de voir un concurrent qui arrive à la moitié de cette valo.

              1. cherea

                Bon, c’est un développement de la blockchain, pas vraiment un concurrent mais l’ether devrait rapidement atteindre le milliard en échange…puisqu’à terme elle devrait permettre de diffuser des « smart contracts » facilement…en gros virer le tiers de confiance sur tout ce qui est possible et imaginable. Exemple: commander un vtc sur son smartphone d’un point A à un point B., si les conditions sont remplies par le vtc, ma thune va directement sur son compte sans passer par les comptes de Uber…et on peut aussi imaginer des smarts contracts pour remplacer airbnb…

                1. Mouai sauf que l’ether est inflationniste. Son intérêt réside surtout dans le fait de mettre à dispo une capacité de calcul en réseau intéressante (donc de paralléliser), mais au-delà, je suis très circonspect sur cette crypto. Les smartcontracts sont implémentables sur blockchain BTC aussi.

                  1. cherea

                    Ce n’est pas encore très claire l’émission de eth, je vous l’accorde, malgré les promesses des développeurs, mais augmenter la masse des eth à mesure que son utilisation croît, c’est pas indéfendable: augmenter la masse monétaire car il y a une demande, c’est logique. Ça évite la thésaurisation, les 2 problèmes des BTC sont:
                    – acquisiton des btc, c’est pas facile: meilleures solutions un atm ou localcoin
                    – L’aspect spéculatif du BTC, comme la masse est donnée, certains les gardent bien au chaud sur un dd, le problème du BTC c’est v ( la vitesse de la monnaie).

                    Je n’ai plus les chiffres mais sur les 12 millions et quelques de btc émis, un gros % reste au chaud dans les dd. De plus beaucoup ont été perdus.

                    Les smart contracts sont implémentables sur la blockchain BTC, ok, mais si une solution plus facile, user-friendly est proposée alors elle atteindra le mainstream. La dernière fois vous parliez de openbazaar, c’est déjà une bonne avancée mais vous parliez de la killer app pour l’adoption mainstream du btc.

                    Mon propos n’est pas critiquer la blockchain, le btc mais de dire que l’adoption mainstream du btc qu’on aurait pu attendre en 2013 pour 2014-2015 n’est pas encore là. Pour le dire autrement, la courbe de pénétration du btc a ralenti.

                    1. Si l’inflation est combattue par les Autrichiens, ce n’est pas parce que c’est un terme compliqué, hein, mais bien parce qu’elle représente un vrai problème.

                      Parler des comptes thésaurisés du BTC, c’est comme parler du méchant or qui reste dans des coffres des banques centrales : ça n’a pas du tout empêché ce même or d’être une vraie monnaie pendant 5000 ans et de permettre de créer des systèmes bancaires ô combien plus robustes que les édifices papier qu’on a à présent.

        2. Pour cela, il faudra que l’établissement offre des prestations supérieures ou au moins égales. Compte tenu de leurs coûts de structure, c’est économiquement impossible.

          1. Pheldge

            Quelles prestations ? il n’y en aura pas, ça sera juste l’affirmation « moi je suis une banque, je suis fiable donc et mon produit l’est ! » et comme les individus sont plutôt d’accord avec cette affirmation qui les rassure,
            Par ailleurs le BTC n’est pas à l’abri, sinon de variations de jeunesse, au pire d’une cabale ou d’un coup monté pour mettre en relief des points cités par cherea ci-dessus.
            Cela fait des siècles que la banque s’est imposée dans les esprits comme « intermédiaire de confiance », il leur suffira de jouer la dessus.

            Entendons nous bien, il ne s’agit pas d’arguments techniques mais psychologiques.

      2. Patatrac

        L’utilisation de protocoles de type « blockchain » permettra très rapidement aux banques (plus généralement à tout intervenant actif sur un marché) de se passer des chambres de compensation pour toutes les transactions sur titres (actions, obligations et certains dérivés simples). La confiance n’est pas véritablement critère ici car ce sont ces mêmes établissements qui tiennent – au sens de market making – déjà le marché, y sont déjà les plus actifs et sont les seuls vecteurs d’introductions en bourse, pour une entreprise par exemple qui voudrait se voir cotée. La confiance serait plutôt la crédibilité que les acteurs majeurs accorderaient à un nouvel entrant dans ce nouveau système de compensation des transactions.

  6. infraniouzes

    Mais les amis, on peut aller encore plus loin. Comment ? En inscrivant la loi El Khomry dans la constitution au même titre que le principe de précaution. Quand on est un politicien (ou un con, c’est la même chose) il faut oser et aller jusqu’au bout de sa logique ou bien changer de métier.

  7. Gérard

    Je ne peux pas arriver à imaginer qu’une réforme imaginée par les socialauds pourrait avoir du bon pour la France …

  8. Calvin

    Ce quinquennat minable aurait pu être utile.
    Si Hollande s’était contenté de ne rien faire, rien touché, de n’expédier que les affaires courantes, le pays, certes, ne se serait pas réformé, mais au moins, il n’aurait pas été instable.
    Le souci, c’est que la succession des gouvernements a accru les insécurités fiscale, législative, normative, juridique, etc.
    Pire que tout, les prises de position puis leur retrait puis leur instauration limitée en douce, etc, ont fini de décourager tout le monde.
    Ce quinquennat restera sans doute parmi les plus destructeurs, et pourtant il n’en reste presque plus rien (à part le MPT que le président a sciemment ignoré pour lui-même).
    Faire pire que Chirac, Sarko, Mitterrand et VGE, c’est une belle performance de nuisible.

    1. Duff

      je vois tout de même un mérite, celui de montrer que la France a des institutions qui annihilent toute velléité de réforme et que la démocratie est devenue une farce. Ce sera très utile car en dehors des parasites habituels et autres rentiers du système qui s’écroule, les autres prennent conscience de la mascarade et que les scandales sont consubstantielles aux utopies socialisantes..

    2. Royaumont

      Tout ce qu’il fallait faire, il l’a ignoré, tout ce qu’il fallait ignorer, il l’a fait.
      C’est un sans-faute. Ça restera dans l’histoire comme un des plus parfaits exemples de sabotage organisé.

    3. Aristarkke

      Y’a pas que les cuirassés qui sont coulés dans le Vieux Port…
      La syntaxe aussi…
      ToucheR (pense à Suzie Derkins, galopin! quand tu joues au docteur non conventionné… 😉

      1. Calvin

        Yep. Mais écrire un long texte sur le smartphone, sans se faire attraper par Miss Wormwood, c’est autre chose que twetter les slogans ineptes de l’Elysée.

    4. Peste et coryza

      A quoi vous attendiez vous ? Le bolet de Tulle est intelligent, certes, mais seulement pour son intérêt personnel.

      Sa performance de jeunesse :

        1. Nomi

          La sapinière… dans le genre lourdaud! je préfère largement « l’endroit des six ifs », que l’on aura bien sûr pris soin de planter en rond dans son jardin, et où l’on conduira incidemment ses conquêtes… dans le but tout à fait innocent de leur faire ce mot d’esprit.

          1. Pheldge

            Ouais , pour nous ça serait plutôt « l’endroit de Sisyphe … » vu qu’il faut inlassablement, payer, payer, payer encore !

      1. BDC

        Oh je donnerais cher pour voir une rencontre de Trump avec notre Présiflan, déjà que c’était la honte intégrale avec Obama, mais peut-être que ce serait moins subtil, trop grossier finalement.

        1. Pheldge

          Ah oui, ça devrait être croquignolet, la rencontre entre « Mon ennemi c’est la finance … » et un milliardaire qui assume !

          1. BDC

            J’adore l’argument de Trump : je suis milliardaire, on ne m’achète pas c’est moi qui achète les autres ! Et puis il veut être pote avec Poutine, c’est un très bon signal je trouve.

        2. sam00

          C’est horrible ce que vous faites BDC … je venais de me réveiller d’un mauvais rêve, et là je viens de visualiser Hollande donnant des leçons d’économie à Trump lors d’un discours lors d’un sommet quelconque
          Arggg! Je retourne à mon mauvais rêve !

            1. Pheldge

              Bon, merci ! je préférais avoir une certitude, avant de dérouler mon numéro de charme indo-océanien et néanmoins irrésistible, et de fourbir mes vannes les plus redoutablement subtiles, celles qui ont fait (ou défait 🙂 ) ma réputation.

  9. Bonsaï

    Magnifique ! Encore une fois le style cinglant du Boss fait merveille, qui enroule dans son fouet le sinistre petit clown.
    En réalité sous ses abords vaguement comiques, ce Président maléfique est en train d’asphyxier la France dans une léthargie dont elle aura beaucoup de peine à se remettre. Les innombrables couches de ouate administrative inutile entre les trop nombreuses strates du fonctionnariat d’Etat mettront des années à se résorber. Car la France a enfin trouvé le remède ultime au chômage de masse : aller pantoufler dans l’Administration !

  10. Lambda Expression

    > Fonctionnaires: « un geste significatif » sur le point d’indice jeudi, annonce Valls
    Valls anticipe deja les non effets de la non reforme sur l’embellie du non emploi et ses répercutions de non croissance sur les finances de l’etat debouchant sur des non ‘marges de manoeuvre’
    Ce qui permet évidemment, d’ouvrir les sprinkler a pognon des autres.
    Les autres etant nos creanciers, j’attends avec impatience le moment ou le moquage de visage va commencer a les gonfler sévère.
    Tout ceci et très bien. Ca rajoute du poid, la Grance s’enfoncera plus vite encore. Elle est dans le coma, bientôt ce sera un cadavre.

      1. Pheldge

        désolé : 10% de rattrapage de pouvoir d’achat … » entre autres énormités, comme aider les intermittents du spectacle … Je conduisais, j’ai failli m’arrêter pour cogner sur quelque chose !

        1. Lambda Expression

          ahaha ! Martinez , le troisième DuponC, avec C a la fin comme con. Mais comment ils font a la CGT pour les choisir ?
          Encore une fois, toutes ces vermines sont necessaires a l’ecroulage en regle de l’édifice.
          Encore encore encore !!!

            1. Peste et coryza

              Martinez :
              http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://s2.lemde.fr/image/2015/02/03/534×0/4569170_6_9fbc_philippe-martinez-a-ete-officiellement-elu_dc24cf0aab2f15806c189e4ef94ce427.jpg&imgrefurl=http://www.lemonde.fr/politique/article/2015/02/03/philippe-martinez-un-metallo-a-la-tete-de-la-cgt_4569171_823448.html&h=356&w=534&tbnid=tEns04kleEyo8M:&tbnh=90&tbnw=135&docid=g1asOdnUtCtDkM&usg=__iNp_GBtpRxx4dzJc13Xrna0z_f8=&sa=X&ved=0ahUKEwj4t8WRzcLLAhVHWRoKHQruASsQ9QEIITAB

              Tucco ramirez :
              http://images.google.fr/imgres?imgurl=https%3A%2F%2Fs-media-cache-ak0.pinimg.com%2F236x%2F33%2Ffc%2F53%2F33fc5309bb4d6cf195e29b7d0d247369.jpg&imgrefurl=https%3A%2F%2Fwww.pinterest.com%2Fmoviefan1980s%2Fthe-good-the-bad-and-the-ugly-1966%2F&h=177&w=236&tbnid=algufLwcZtSf7M%3A&docid=ib8xG-aH9WuqSM&ei=MvTnVtGtDMvOa9jfquAG&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=439&page=2&start=16&ndsp=18&ved=0ahUKEwjRjoyvzcLLAhVL5xoKHdivCmwQrQMIUTAR

              Le bandit des 7 mercenaires :
              http://images.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2F2.bp.blogspot.com%2F-WsGhx1_ax3M%2FU6rOljyWbEI%2FAAAAAAAAEfQ%2FGSKgXcrWrcc%2Fs1600%2Feli-wallach-1.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Fcinesium.blogspot.com%2F2014%2F06%2Fle-dernier-truand-eli-wallach-laisse.html&h=1017&w=1350&tbnid=t0QVR6hDf5V01M%3A&docid=9rcw3AT-bYyuGM&ei=YPTnVuHSL4SqaaPMtbgE&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=681&page=2&start=15&ndsp=15&ved=0ahUKEwjhgqfFzcLLAhUEVRoKHSNmDUcQrQMIbjAZ

              Ce doit être la moustache et les yeux bruns…

              Notre hôte a déjà donné son avis.
              http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://h16free.com/wp-content/uploads/2012/11/syndicate.jpg&imgrefurl=http://h16free.com/2012/11/28/19146-le-senat-propose-un-cheque-syndicat&h=441&w=550&tbnid=aasKtMrWyVFhmM:&tbnh=104&tbnw=130&docid=dBYO1iNogeDZSM&usg=__DaSdX4chGX-nEIIttk8cABjaecM=&sa=X&ved=0ahUKEwiiqof3zMLLAhVHDxoKHVZpBawQ9QEIMjAF

  11. malicorne

    Bon, dans tout ça, il y a quand même un côté jouissif (?), c’est que les employés du privé ne se sont même pas rendu compte que ce sont les syndicats de la fonction publique qui, comme toujours, ont décidé à leur place ce qui était bon pour eux. Comme en France , l’histoire ne fait que se répéter depuis des siècles, je vais finir par croire en la réincarnation des salopards, Ça peut durer longtemps.

  12. Pheldge

    Bon, bin on va ressortir la citation qui résume tout : « quant à François Hollande, soyons clairs, il était fait pour être adjoint du préfet de Tulle, ou sous-président du comité des fêtes du conseil général de Corrèze, certainement pas pour être président de la république ! »

  13. dede

    J’ai eu un peu de mal a comprendre ce que signifiait FDP mais je crois que j’ai trouve. C’est tout de meme un peu violent comme reaction, il merite de finir en blanquette, celui-la!

  14. Taisson

    Quelle mauvaise foi ici… Personne n’a remarqué la magnifique avancée sociale de cette loi qui permettra sous peu à nos héroïques délégués syndicaux de réclamer cinq poses minimum par jour pour faire les prières…Et, sous peu, d’attaquer aux prudhommes les salopards de patrons impies qui ne s’y plieront pas avec enthousiasme !

    « La liberté du salarié de manifester ses convictions, y compris religieuses, ne peut connaître de restrictions que si elles sont justifiées par l’exercice d’autres libertés et droits fondamentaux ou par les nécessités du bon fonctionnement de l’entreprise et si elles sont proportionnées au but recherché. »

    Vraiment le progrès socialiste est maintenant bien en marche…
    Ce pays est foutu…

    1. Royaumont

      Oui, je suis étonné que cet article parfaitement scandaleux n’ait pas fait plus parlé de lui.
      Ceci dit, si un article pareil était voté, ça pourrait se révéler catastrophique pour tous ceux qui sont liés à l’islam : qui serait assez fou pour les embaucher, sachant qu’ils pourraient vous amener les tonnes d’emmerdes à perpétuité ? Pas tous certes, mais comment faire la différence a priori ?

      1. Marabout

        Je ne sais pas pour vous, mais moi, je me fais emmerder sur twitter avec de la pub incitant à porter plainte pour discrimination pour un oui ou pour un non. Ce n’est pas pour rien.

      2. Pheldge

        Non, Camarade Royaumont, à l’entretien d’embauche, tu dis que tu es athée, puis finie la période probatoire, tu dis que tu as eu la révélation divine …

        1. Royaumont

          C’est pour cela qu’on ne peut pas faire la différence a priori. Et donc que la prudence (principe de précaution aurais-je pu dire) commande de les refuser tous en bloc…
          C’est injuste, mais c’est la logique de cette loi.

      3. Bernard

        Pour l’anecdote. J’ai un cousin qui a une société de transport. Il fait principalement de la Gironde, Lyon, Paris.
        L’un de ses chauffeurs a refusé de prendre le volant d’une cargaison de vin sous prétexte que ce n’était pas raccord avec sa religion.
        Il a été licencié et du coup l’affaire est aux prud’hommes.

        1. nemrod

          Il va perdre.
          Pourtant c’était une bonne idée d’embaucher un Muz, on est certain qu’il ne boira pas la cargaison.
          Ah, il ne veut pas la transporter non plus.
          Oh wait !

      4. LECOMTE René

        Taisson et Royaumont : vous m’avez devancé, car je voulais poster un commentaire sur le même sujet.
        Nos bons socialos ont du penser qu’un des leurs, Aristide Briand, était allé trop loin en 1905 lors de la loi de séparation de l’église et de l’état. Il était donc urgent de faire ressortir la croyance religieuse de la seule sphère privée et de la remettre dans la sphère publique… Comme pour les seuils d’effectifs, cela va être contre-productif : pourquoi s’encombrer de collaborateurs à qui l’on devra accorder 5 prières par jour ? Seront-elles décomptées du temps de travail ? On peut en douter et ce sera source de conflit avec ceux qui n-ont pas ces croyances. Sans parler des locaux qu’il faudra mettre à leur disposition ; on sait que toutes les entreprises regorgent de mètres carrés inutilisés… Les chefs d’entreprise seront-ils obligés de fournir des tapis de prière lors de la signature d’un contrat de travail ?
        Grâce à cela, les dignes successeurs de Filoche et Hidalgo pourront s’en donner à coeur joie lors des contrôles.

        1. Flash

          1. L’entreprise relève de la « sphère privée », comme vous dites. Pas de la sphère publique. Donc rien à voir avec la laïcité.

          2. Article L.1121-1 du code du travail. Allez le lire. Notez qu’il a plus de 20 ans.

          3. Avez-vous la même conception de la liberté politique? Chacun peut avoir ses opinions, mais ne peut les exprimer qu’en privé? Une conception chinoise, si je puis dire, des choses?

          1. theo31

            Dans l’enseignement privé, l’engagement religieux est le critère essentiel pour pouvoir s’inscrire au CAFEP.

            Dans les monastères, les moines concilient vie religieuse et production de richesses et ça ne pose aucun problème.

            Si des musulmans veulent vivre leur foi au travail, ils n’ont qu’à créer des entreprises.

            1. Flash

              Les entreprises de tendance ne sont pas toutes les entreprises.

              Par exemple, une organisation patronale peut (probablement, je n’ai pas de jurisprudence française en tête à ce sujet) limiter la liberté syndicale.
              Etendre cette idée à l’ensemble des entreprises serait peu rigoureux, car mélangeant les torchons (entreprises & associations à objet politique/religieux) et les serviettes (entreprises classiques).

        2. carpe diem

          Et si ça se limitait aux 5 prières…Refus de serrer la main des femmes, refus de prendre son service de bus ou de métro après une femme (eh les filles on doit laisser une odeur épouvantable de stupre!). refus de vendre, toucher, transporter du porc, du vin. Exigence d’horaires et de fêtes religieuses séparées, exigence d’entrées séparées pour hommes et femmes etc… on a pas tout vu. Au Canada, des muz voulaient interdire le caducée des pharmacies , la connerie a de beaux jours devant elle. Le gouvernement a proposé ces  » accommodements raisonnables » parce qu’il n’y a plus que les muz du camp du bien pour voter pour les socialos et qu’ils sont à plat ventre devant eux depuis longtemps.

        3. Encore une fois, relisez les commentaires en réponse : l’article 6 n’est qu’une resucée d’un truc qui existe déjà, même pas modifiée en qualité et en quantité.

          1. Pheldge

            Entièrement d’accord, mais là, l’article a été soigneusement mis en avant, en insistant lourdement sur le « côté religieux » du truc plus général. Ça m’a l’air d’un chiffon rouge agité pour faire réagir la droite, et permettre donc de rassembler les forces de progrès derrière un candidat consensuel !

    2. Flash

      Je cite mon commentaire ci-dessus :

      Par exemple, vous citez en réalité l’article 1er de l’avant-projet de loi, qui créé un préambule dans lequel se trouve un article 6. Ce préambule reprend des grands principes déjà existants.

      Ainsi, l’article L.1121-1 du code du travail actuel dispose « Nul ne peut apporter aux droits des personnes et aux libertés individuelles et collectives de restrictions qui ne seraient pas justifiées par la nature de la tâche à accomplir ni proportionnées au but recherché. »

      Parmi ces libertés individuelles, il y a la liberté d’expression, la liberté d’opinion et, bien sûr, la liberté religieuse. Rien de nouveau sous le soleil, donc.

      NB : cet article L.1121-1 du code du travail a plus de 20 ans

        1. Flash

          En principe, oui. Comme le port de tout autre signe religieux.

          Les limites peuvent être imposées si la chose est justifiée par une exigence professionnelle ou le contrat de travail.

          Par exemple, quelqu’un en contact avec la clientèle pourra se voir contraint à dévoiler son visage. Ou à échanger avec les clients, même s’il s’agit de femmes. Un refus justifierait une sanction disciplinaire voire un licenciement.

          Par exemple, quelqu’un chargé de transporter une marchandise particulière pourrait être sanctionné s’il s’y refusait, fut-ce pour des raisons religieuses. Cela a un nom : l’insubordination.

          Par exemple, le port du voile, de la burqa ou d’une tenue traditionnelle pourra être interdite si cela contrevient aux règles internes de l’entreprise (port d’une tenue particulière pour raisons de sécurité, uniforme, relation client imposant le port du costard/cravate…).

          Autrement dit, la religion n’a pas à empêcher le salarié de faire son travail. Un salarié qui refuse de faire son job au nom de sa religion commet une faute.

          Toutefois, si l’exigence religieuse (ou plus largement la conviction, cela concerne aussi les féministes, végan ou que sais-je) n’a aucune interaction avec le travail, il n’est pas possible de l’interdire. Si un type veut prier pendant sa pause plutôt que fumer une clope, c’est là son droit le plus strict.

  15. Pheldge

    « attaquer aux prudhommes les salopards de patrons impies » oui, et quand on a obtenu gain de cause, n’oublions pas de décapiter ces chiens d’infidèles !

  16. Marabout

    C’est tout de même étonnant, alors qu’en 2013, quand les manifestants descendaient par centaines de milliers (million ?), le pouvoir en place jurait qu’il ne saurait laisser la rue dicter sa loi. Et là, pouf ! deux lycées bloqués, un emmerdement habituel des usagers de la RATP, et hop ! Trop compliqué, on remballe, Germaine, regardez Bruxelles, nous on a tout fait comme vous voulez, mais ce sont les français qui ne veulent pas. Même si ça n’a aucun rapport.

    Ce qui m’étonne, c’est que Valls n’en a pas (encore) profité pour annoncer sa démission (et sa candidature dans la foulée)

    1. Royaumont

      Céparapeil ! En 2013, LMPT c’étaient des vilains-méchants-pa bô ! donc leur avis ne compte pas, ils n’existent pas. Et puis, LGBT aurait sans doute eu plein de trucs intéressants à dire sur le financement de la campagne de Hollande, s’il s’était déballonné.

        1. Royaumont

          Ça collerait…

          toujours est-il que M Pierre Bergé est en relation d’affaire avec M Jean-Jacques Augier autour de la vente du magazine Têtu (février 2013). La transaction a eu lieu, allez savoir pourquoi, aux îles Caïman.
          Dernier détail, M Augier était le trésorier de la campagne de Hollande en 2012.

  17. Bernard

    Le pire dans cette malheureuse séquence c’est que ce qui nous sert d’opposition va être tétanisée et ne plus rien réformer non plus.

    Je n’ose imaginer que tout cela ait été calculé depuis le départ pour priver les opposants du loisir de proposer des réformes et finalement déclarer qu’ils n’ont pas non plus de solutions donc pourquoi changer une équipe qui perd !

  18. cherea

    La pauvre loi proposée n’est qu’une recommandation de la CE, adaptée à chaque pays. Elle est passée en Espagne en 2011-2012 et avec des manifestations plus importantes, en Italie. C’est HALLUCINANT de voir q’un président de gouvernement faible comme Rajoy peut faire passer cette réforme et qu’un président de la République Française est infoutu de faire passer cette loi.

    D’autre part, quand on veut faire passer une loi, comme le mariage pour tous, on peut…on se demande ce qui l’empêche de faire passer celle-ci.

    Après c’était couru d’avance, mais la question, le gouvernement voulait-il vraiment faire passer la première mouture de cette loi ou simplement avait-il visé ce deuxième texte comme suffisant? Je m’explique, on propose des trucs « extrêmes » pour espérer trancher sur une négociation équitable et on est content avec le résultat obtenu après négociation.

    1. petit-chat

      Il n’a jamais été question de faire passer ce projet : une jeune arriviste trouve le dossier tout fait, et TouMou-l’Audacieux met le holà devant les foules de 100 personnes juvéno-trotskistes, sauvant ainsi la fRance d’une régression jusqu’au XVIII ème siècle, au moins.

      1. Nathalie MP

        @ Petit-Chat: « Il n’a jamais été question de faire passer ce projet » :
        Je suis assez d’accord avec ça.
        La question qui se pose depuis le début avec Hollande, c’est en effet comme écrit h16 : « on ne sait jamais exactement si l’attitude du chef de l’État est liée à un indicible accablement ou à une forme subtile de foutage de gueule. » Je résume : incompétence ou cynisme ?
        Dans ce cas précis je penche nettement du côté foutage de gueule. Le précédent loi Macron existe. S’il avait été question, même de loin, d’obtenir un petit quelque chose, des précautions auraient été prises dès le départ pour endormir la fronde. Or c’est tout le contraire qui s’est passé : la loi El Khomri s’est fait connaître d’abord par des menaces de 49.3, et par des mesures de plafonnement des indemnités dont on pouvait être sûr que ça ferait grimper la gauche aux rideaux etc…
        Aujourd’hui on remballe, mission accomplie, sauf quelques mesures (clientélistes et/ou complexes) qui permettront à Hollande de dire dans ses prochains discours qu’il a profondément réformé la France : Loi Macron, pacte de responsabilité, CICE, Loi Travail. Et les manifs UNEF, CGT et autres lui permettront de dire que lui, il a tenu.
        Le mieux, c’est que les français dans leur majorité en seront convaincus. Inutile dorénavant de leur dire qu’il faut un peu libéraliser tout ça, ils répondront que c’est déjà fait et ça suffit.

        1. Deres

          Maintenant que Macron a tout libéralisé et dérégulé, il devrait être possible de nationaliser deux ou trois trucs …

          Noter bien au passage que le pouvoir socialiste a permis à la SNCF de retrouver son monopole de fait en récupérant le réseau ferré. Et qu’EDF et AREVA sont tellement mal qu’ils sont complètement soumis à l’état. Et que ce même Etat a une minorité de blocage permanente de Renault. Autrement dit, en toute discrétion, on a droit à une vague de nationalisation, sans parler du renforcement de la BPI et de la caisse de dépôts.

    1. Peste et coryza

      Bah, les bourges du XVI sont des adeptes du NIMBY. Pro migrants, SDF, etc… tant que cela est subi par les bœufs racistes de la France profonde. Mais chez eux, jamais !
      On devrait déménager tous les migrants de Calais pour les installer à Neuilly.

        1. BDC

          Vous parlez de ceux qui manifestent alors, parce que des bobos pro-migrants du XVIème, j’en connais plus d’un, mais OK pour dire qu’ils ne sont pas majoritaires. Le XVIème vote mal, les socialauds doivent jubiler de foutre en l’air leur patrimoine immobilier et leur cadre de vie.

      1. Pheldge

        @ P&C : en tant que natif de Neuilly, je disconviens énergiquement avec ces propos hautement stigmatisant et discriminants envers les autochtones !
        Et puis pour commencer, la « mixité ethnique » et les quotas de diversitudes y sont largement respectés. Bon d’accord c’est pas la même qualité de Mamadou, de Mouloud ou de Kader qu’à Aubervilliers ou St Denis, mais c’est du Mamadou, du Mouloud et du Kader quand même ! 🙂

  19. JiJiBé

    User des concubines entre deux couloirs élyséen !

    Quand on connaît l’usage majeur que le castor fait de sa queue, Toumou Ier c’est le VRP burlesque de Bricorama et Castorama raboutés.

    Et puis Valls avait également d’autres chats à fouetter :

    Retour de Benzema en équipe de France : pour Valls, « les conditions ne sont pas réunies » (DL du 15/03/2016).
    Ce qui démontre la capacité de cette équipe de bras cassés à gérer les priorités.

  20. JiJiBé

    En fait la photo montrant Toumou Ier à côté de la plaque (comme toujours) occulte à droite un cercueil recouvert du drapeau bleu-blanc-rouge.

    Comme quoi d’égout et des couleurs on ne discute pas !

  21. JiJiBé

    Toujours dans la rubrique gestion des priorités :

    « Une coïncidence bien malheureuse pour les habitants de la grande région Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Après une consultation citoyenne qui s’est déroulée ce week-end, les élus du Conseil régional ont adopté à l’unanimité comme nouveau nom « Hauts-de-France ». Sauf que cette appellation est déjà utilisée par la fédération des… naturistes de la région. Et ce depuis 20 ans, selon les membres.*

    *Membres actifs bien entendu, ceux qui portent à gauche !

    Au moins ils sauront pourquoi ils vont tous se retrouver bientôt à poil.

  22. Deres

    C’est faux de dire que la loi travail est devenu une coquille vide !
    En réalité, il ne reste plus que des mesures destinées à l’électorat socialiste et rien pour les objectifs affichés (emploi, économie, …). C’était le vrai but de cette loi, Flamby ne travaillant que pour son élection en 2017, pas pour les français.
    C’est l’exact pendant du remaniement sans intérêt.

    La loi contient donc au final des mesures en faveurs des syndicats, en faveur des musulmans, des mesures mettant encore plus sous tutelle de l’aide de l’état les chômeurs et les jeunes.

    Et j’ajoute que comme pour les lois suivants les attentats, proposer des mesures de droite est un façon d’obliger la droite à se mouiller en les soutenant et permet de remettre les socialistes dans le travail facile de l’opposition, plein de posture et d’idéologie. Au final, cela renforce la gauche et donc Flamby si jamais il arrive a se faire nommer candidat unique de la gauche

    1. Guillaume

      +1 Et de plus, il se pose en sauveur face à Valls et El Komhri.

      C’est une manoeuvre politique qui doit être aussi vieille que la démocratie.

    2. « En réalité, il ne reste plus que des mesures destinées à l’électorat socialiste et rien pour les objectifs affichés « 
      Il faut bien tout lire, notamment la fin:

      Non seulement, de réforme il n’y aura point, mais vous pouvez même être sûr, à la suite de ce demi-tour piteux, que la créature de Frankenstein que le texte va devenir rendra le code du travail encore plus illisible.

      1. sam00

        Déjà que la créature de Frankenstein qu’allait devenir la feuille de salaire (22/10/2014) ne donnait pas vraiment envie, si le code du travail s’y met aussi, ce pays va devenir une véritable foire aux monstres législatifs 😉

        1. sam00

          En parlant de bulletin de salaire « simplifier » dont vous parliez déjà en 2014 comme je le disais ci-dessus, je viens de tomber sur des modèles illustrant ces nouveaux bulletins (non-cadre et cadre) …

          La simplification est impressionnante! on à bien gagné 10 lignes sur la trentaine habituelle pour un cadre !!!
          Attention, c’est simple !!!
          http://www.legisocial.fr/actualites-sociales/1804-le-nouveau-bulletin-de-paie-simplifie.html

          Sinon évidement, toutes les contributions additionnelles et joyeuses (versement transport, participation à l’effort de construction, etc) s’engloutissent dans des lignes obscures du genre « autres contributions dues par l’employeur »

          Vous l’aviez bien dit à l’époque H16, ça évitera que le benêt de salarié ne cherche trop à comprendre où s’engouffre cet argent, ou bien de quelle poche il sort réellement

          Il reste que vu le degré très moyen de simplification, je doute que l’on arrive même à économiser sur le toner d’imprimante et le papier des feuilles de salaire 😉

  23. Flo

    « puisqu’elle était probablement la dernière possible pour ce quinquennat »
    Rien n’est moins sûr avec ces rigolos. Dans le grotesque ils ont des réserves insoupçonnées.
    Et puis la véritable dernière défaite du quinquennat sera l’humiliation totale que subira ce monsieur s’il ose se présenter en 2017 (comme tout autre candidat socialiste officiel d’ailleurs).

    1. Peste et coryza

      Non, il peut encore etre réélu !
      Même après ces 5 années de bricolage, le bolet de Tulle reste un animal politique redoutable.

      Il lui suffit de savonner la planche à ses rivaux, et de faire arriver MLP au second tour.
      Là, il claironnera la défense de la sainte république des hordes fascistes, le peuple moutonnier, effrayé par la bête immonde (et pour ses rentes), votera comme un seul homme pour le capitaine de pédalo.
      En plus, l’accession de MLP au pouvoir n’est pas possible. Les retraités et la thune ? Elle leur fait peur, car elle menace leurs rentes. La classe moyenne, acquise au PS ? ils n’ont aucun intérêt à changer un logiciel qui les fait gagner. Bref, il lui reste le peuple victime de la situation économique, 35% de la pop, dont beaucoup d’abstentionnistes.

      1. Royaumont

        Çà, c’est le calcul de Hollande… Sur le papier, ça fonctionne. Le problème, c’est que la réalité peut-être beaucoup plus cruelle.
        D’abord, un calcul politique ne fonctionne que s’il est secret. Un plan que tout le monde a traversé depuis longtemps a beaucoup moins de chance d’aboutir.
        De plus, le costume du sauveur n’est pas taillé pour lui, il serait plus crédible en costume de Rambo chargeant seul contre l’armée rouge…
        Il essaie désormais une ultime manœuvre, qui est de mettre hors-jeu ses rivaux. Les actuelles enquêtes du Parquet contre Sarkozy et le Pen ont pour but de leur savonner la planche. Le garde des sceaux est là pour faire le ménage.
        Ça ressemble à une dernière tentative un peu désespérée

        1. nemrod

          Je pense qu’il sera réélu.
          Ce n’est pas un calcul électoral c’est de l’arithmétique.
          Il s’agit pour lui d’avoir assez de clients pour être face à Le Pen au second tour.
          Il va donc s’appuyer sur sa clientèle habituelle et multiplier les cadeaux électoraux à crédit d’ici là.

          Le point crucial est de savoir s’il y aura beaucoup de candidatures à gauche.

  24. theo31

    Quand on veut être le phare de la pauvreté, on ne peut se contenter d’avoir huit millions de chômeurs. C’est indigne de l’Etat Socialiste National.

  25. sam00

    Dans la série du droit du travail qui aide beaucoup les entreprises à se développer, il y a aussi le versement transport … je l’aime beaucoup celui là.

    Le versement transport, qu’est ce que c’est?
    « Le versement transport (VT) est une contribution locale des employeurs qui permet de financer les transports en commun. Elle est recouvrée par l’Urssaf au titre des cotisations sociales pour être reversée aux autorités organisatrices de transports (commune, département, région, etc.).
    Tout employeur public et privé de plus de 11 salariés (contre 9 salariés jusqu’au 31 décembre 2015) dont l’établissement est situé dans un périmètre de transport urbain :
    – en région parisienne,
    – dans le périmètre d’une autorité organisatrice de transport (AOT). »
    https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F31031

    A Bordeaux, cette chose représente tout de même une ponction de 2% du salaire brut (heures sup comprises! hein!!), ce qui pour un smicard paye presque en entier l’abonnement mensuel à Bordeaux.

    Ne pas oublier qu’a cela s’ajoute la paiement par l’entreprise de la moitié de l’abonnement mensuel si le salarié en a souscrit un (le reste étant à la charge du salarié).

    Prenons d’un smicard travaillant à Bordeaux (1466,62€ brut d’après l’INSEE)
    – Le versement transport à Bordeaux sera de 29,33€
    – A bordeaux, la prime transport sera de 18,25€ (moitié de l’abonnement)
    – Le salarié paye de sa poche 18,25€ (l’autre moitié de l’abonnement)

    Au final, les transport en commun coûtent à notre smicard : 18,25+18,25+29,33 = 65,83€ … presque deux fois le prix d’un abonnement (du moins sur le tarif affiché par la TBC: 36.50€)

    A moins évidement que je n’y comprenne rien sur le pourquoi du comment du « versement transport » …

    Et histoire de compléter le tableau, il est possible de voir le choc de simplification dans l’application progressive de ce versement transport aux entreprises de plus de 11 salariés (c’était de plus de 9 salariés avant le 1er janvier … surement parce que la cap des 10 salariés n’avait aucun impact sur les entreprises)

    Attention, c’est un vrai choc de voir une telle simplification:
    http://www.legisocial.fr/actualites-sociales/1807-le-nouveau-regime-2016-du-versement-de-transport.html

    A noter aussi que le taux est variable suivant les villes et agglomérations … égalité quand tu nous tiens …
    La table des taux est disponible ici : https://fichierdirect.declaration.urssaf.fr/tauxTransport.csv

    On note que Bordeaux, ville du très libéral Alain Juppé, est au plafond (aucune agglomération hors île-de-France ne peux dépasser les 2% … https://www.urssaf.fr/portail/home/employeur/calculer-les-cotisations/les-taux-de-cotisations/le-versement-transport-et-le-ver/le-taux.html)

    Pour l’île-de-France, je n’ai pas trouvé les chiffres de 2016, mais ceux de 2015 donnaient un gentil 2.85% (sauf pour la val de marne et la seine saint denis limité à1.91%) http://rfpaye.grouperf.com/depeches/33562.html

    C’est simple non?

    1. nemrod

      Ah Juppé.
      Le sursaut libéral qui sera salvateur.
      On y croit dur comme fer…

      Je sens bien venir la volée d’impôts en cas d’élection de cette endive ectoplasmique.
      Pronostic facile c’est vrai.

      1. sam00

        Ah c’est sur qu’à Bordeaux on le voit bien le néo libéralisme sauvage …
        -Arrêté municipal pour fermer les bars au delà de 2h du matin
        – Arrêté municipal pour interdire la vente à emporter d’alcool au delà de 22h parce que les jeunes laissent des canettes de bière sur son « magnifique » miroir d’eau ( ils le font toujours, mais par contre tous les « arabes du coin » ferment boutique à 22h et ont licencié)
        – Il se couche devant toutes les réclamations de riverains pour réduire les hauteurs des nouveaux bâtiments d’habitation … mais pas pour la cité municipale …
        – On nous annonce maintenant la construction de deux immeubles d’habitation et bureaux de 50m de haut à côté de la gare …. En bois les immeubles parce que c’est plus écologique …

        Et j’en passe …

  26. Nomi

    *jette son seau de pop-corn*

    Bah, dès le début j’ai su comment ça se terminerait. Il est nul ce film, scénario pourri, trop prévisible!

    Je préfère encore regarder la Petite maison dans la prairie. Y’a plus d’action.

  27. Bugbreeder

    Moi j’aurais plutot utilise « micro-baroud reformistRouillard », ca me semble plus adapte.
    Desole pour les accents, clavier US.

    1. scrooge

      Merci pour le mot gonadectomisé. You make my day.
      Les explications qu’on tente de donner à cette pantomime me paraissent toutes trop sophistiquées. Tout ça manque trop de subtilité pour y voir un calcul. Pourquoi partir là dedans en évoquant le 49.3, s’y prendre de la pire des façons pour braquer même la CGC (et il en faut), et enfin reculer devant une bande de pré pubères lobotomisés.
      En parallèle on a vu le MEDEF et la droite faire « le baiser de l’araignée » en disant que cette loi était vraiment formidable (rien de mieux pour rassurer la base militante) précipitant ainsi sa chute. L’association des DRH, plus au fait de ces choses, a plutôt expliqué que c’était bof, oui mais non, du positif dans le négatif et réciproquement.
      En gros tout le monde s’y est mis pour planter le truc sévèrement dès sa sortie officielle.
      De mon point de vue, il y a là tous les symptomes d’une décision prise en absence complète de vision et sans consensus réel des décideurs eux mêmes. On confie ensuite le pilotage à la kamikaze de service dont la seule qualité est de ne même pas comprendre qu’elle a été invitée à Noel pour jouer la dinde. Au vu de son expérience et de son charisme elle passe bien sûr en mode panique et fout la trouille à tout le monde avant de se faire porter pale.
      Au final un modèle magistral de ratage et on cherche tous des explications parce qu’on ne les croit pas assez incapables pour s’y être mis tous seuls dedans.
      Si, si, ils le sont.

  28. sam00

    Dans la série des loi à la con, il y a un florilège ces derniers temps de « concrétisations » d’annonces à la con …

    Exemple: l’indemnité kilométrique vélo (la boite vous paye une prime pour venir en vélo):
    http://www.legisocial.fr/actualites-sociales/1790-ouf-lindemnite-kilometrique-velo-est-en-vigueur.html
    On apprend tout étonnés :
     » Un nouvel article prend désormais sa place au sein du code du travail, il confirme la valeur de l’indemnité kilométrique à 0,25€/ kilomètre parcouru.  »
    Mais attention:
     » Tout comme cela est le cas pour les frais de carburant, l’article L 131-4-1 du code de la sécurité sociale confirme que l’indemnité kilométrique vélo est exonérée de cotisations et contributions sociales, ainsi que de CSG et de CRDS, dans la limite de 200 € par an et par salarié. »

    200/0,25 = 800km par an … soit maximum 3,33km par jour (aller-retour) sinon taxe!

    Exemple: Les impôts ne vont pas augmenter … on va juste les orienter un peu et vous forcer la main: http://www.legifiscal.fr/actualites-fiscales/1010-fiscalite-des-terrains-batir-la-commission-des-affaires-economiques-fait-des-propositions.html
    « Le régime applicable
    En cas de cession de terrains à bâtir, on applique le régime des plus-values immobilières des particuliers.Ainsi, la plus-value est totalement exonérée d’impôt sur le revenu après 22 ans de détention et de prélèvements sociaux après 30 ans de détention, du fait de l’application d’un abattement pour durée de détention (plus le bien est détenu longtemps, moins la plus-value imposable est élevée). Par conséquent, le propriétaire peut être motivé à retarder la cession de son terrain, afin de ne pas être trop taxé.
    Le dispositif proposé
    Le système d’abattement pour durée de détention serait purement et simplement supprimé, afin de dissuader les propriétaires de conserver trop longtemps leur terrain et de fluidifier ainsi le marché immobilier.
    En contrepartie, un système de report d’imposition de la plus-value réalisée serait mis en place, sans délai de détention, dans l’hypothèse où le produit de la plus-value est réinvesti dans la construction de logement.
    Ainsi, on taxerait plus fortement le stock et on allégerait la fiscalité sur le flux. »

    Exemple: les mutuelles « obligatoires » d’entreprises :
    http://www.legisocial.fr/actualites-sociales/1793-autres-informations-concernant-la-mutuelle-collective-et-obligatoire-au-1er-janvier-2016.html
    On apprend (sans grand étonnement mais certains vont avoir des surprises):

    « Question
    En cas de suspension du contrat de travail, l’employeur doit-il maintenir la couverture complémentaire en matière de frais de santé ?
    Réponse
    Au regard de la législation de sécurité sociale, il convient de faire application de la circulaire DSS/5B/2009/32 du 30 janvier 2009 qui distingue 2 situations :
    – Suspension du contrat de travail donnant lieu à indemnisation (exemple : arrêt maladie) : dans ce cas la couverture doit être maintenue ;
    – Suspension du contrat de travail ne donnant lieu à aucune indemnisation (exemple : congé parental) : aucune obligation n’est alors faite à l’employeur de maintenir la couverture. »

    Etc etc etc … il y en a des kilomètres depuis la fin d’année dernières (les JO du 30 et 31 décembre n’ont jamais été aussi gros) et ce début 2016 est un florilège …

    Et pendant ce temps, des andouilles vont manifester contre la loi El Khomri … comme disait l’autre : « je me marre! »

    1. Aristarkke

      Si je comprends bien, il est proposé que celui qui vend un terrain bénéficiera d’ un report d’ imposition aux plus-values+ cotis soc. s’il construit avec cet argent, un logement. Et il le construit où, ce logement? Sur un autre terrain qu’il lui faudra acheter puisqu’il aura vendu le premier cité???

      1. sam00

        C’est la remarque que je me suis fais en lisant cela … mais nos énarques ont probablement trouvé le moyen de faire pousser des immeubles hors-sol?

        1. Aristarkke

          Je pense qu’il s’agit là d’une fausse porte de sortie permettant de faire croire à la mansuétude et l’ équité fiscales. Du style : on n’a pas augmenté la taxation puisqu’il y a un moyen d’ y échapper…

  29. scrooge

    Merci Pheldge. Pour moi le plus impressionnant a été l’attitude du MEDEF pour planter le truc.
    Ils commencent par dire que c’est une bonne loi (autrement dit ils donnent un permis de tuer à la CGT, FSU, SUD etc…), puis ensuite ils font fuiter des SMS de chantage vers la CGC sans se donner la peine de les démentir ce qui oblige la dite CGC a prendre une attitude hostile au projet pour rester crédible.
    On a donc assisté à un grand moment de manipulation et on peut penser détenir une preuve indirecte qu’ils ne voulaient pas de cette loi ou qu’ils n’en voulaient pas venant de ce gouvernement (au choix) tout en affirmant bien sûr le contraire pour rester propre.
    Ils ont sûrement vu dès le début que ça allait finir dans le mur et ils ont décidé de saboter les freins puis de sauter de la voiture.

  30. bouju

    Il y a quand même un coté gravissime dans la liste des réformes soi-disant abordées par Hollande et ses gouvernements qui ont été soit ratées soit avortées en route (code du travail – logement – régionalisation – formation professionnelle – retraites – simplification de l’Etat – fiscalité .. j’en oublie), c’est que chacun de ces sujets à peine ébauché sera très difficile à remettre au débat devant les français qui s’imaginent que le boulot à été fait (par exemple les syndicats dont on connait le conservatisme qui constitue l’axe principal de leur existence). Il me semble donc que les candidats de l’opposition auront à faire ce travail de déminage pédagogique, thème par thème, durant leur campagne, montrant ainsi leur aptitude personnelle à faire le bon diagnostic du pays et du passé, ainsi que leur courage à envisager, cette fois, de vraies réformes. On les choisira là-dessus.

  31. Gérard

    Non, mais franchement, est-ce qu’il y a des lecteurs de ce blog – qui normalement ne sont pas irrémédiablement décérébrés puisqu’ils le lisent – est-ce qu’il y a des lecteurs, donc, qui ont pu s’imaginer que cela se finirait autrement qu’en un bordel sans nom et sans aucun effet ?

  32. Benoît DuSeuil

    J’ai pas vraiment suivi l’histoire mais il me semble que la contestation ait été organisée essentiellement par la gauche donc je ne partage pas votre avis que «C’est une défaite minable, pathétique et surtout catastrophique dans ses conséquences.»
    Au contraire, Hollandie a certainement satisfait ce qui constitue sont électorat pour 2017 (hé oui, il y en a encore et toujours… comme pour Sarkozy… triste Monde…), ses petits nombrils de gauche adorés.

    Les autres nombrils, il s’en fout… de toute façon il a une villa à Tel Aviv qui l’attend comme les autres.

      1. Benoît DuSeuil

        Tant que les gens continueront à voter pour les mêmes, ça ne pourra qu’empirer à tout point de vue.
        Mais là il s’agissait d’une manœuvre purement destinée à des fins électoralistes personnelles.
        Ces politicards apatrides ne sont bons qu’à nous jouer des « sketchs » et à mentir à longueur de temps… et les gens sont pareil en règle générale: incapables de se remettre en question sorti de leurs plus ou moins longues études (en général, encore une fois, plus les études sont longues et plus la tête en sort grossie ensuite – grâce au salaire notamment – ce qui rend d’autant plus difficile les remises en question).

        Donc on ne peut qu’aller dans le mur… et on finira tous en se faisant des « bisous ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.