Ce qu’on aimerait trouver dans un programme présidentiel

Aussi incroyable cela puisse être, il y a en France, actuellement, comme une solide envie de changement, un vrai besoin de renouvellement de la vie politique et du système social français.

On l’a vu avec les primaires de la droite et la victoire de Fillon qui s’était alors placé en décalage avec un Sarkozy interventionniste en diable et un Juppé si social-démocrate que sa différence avec un socialiste devenait diaphane. On le voit encore actuellement avec l’ascension fulgurante et quasi-suspecte de Macron qui, lui aussi, se positionne ouvertement (et avec beaucoup d’aplomb pour un blanc-bec de l’ENA) comme « anti-système ». A contrario, on le voit aussi avec la mobilisation mollassonne qu’entraînent les primaires de la gauche et les scores presque rigolos de ses candidats qui affichent, malgré tout, leur désir d’avenir, alors que leurs programmes proposent l’inverse presque mathématique de l’évolution auquel semble aspirer la société française.

Cependant, ni Fillon, ni Macron et, à plus forte raison, ni la brochette de clowns tristes du parti socialiste ne peuvent prétendre apporter ce puissant changement que le peuple semble attendre. Certes, Fillon, une fois élu, apporterait quelques aménagements de telle ou telle législation, dans telle ou telle démarche administrative, et permettrait peut-être la réduction de l’une ou l’autre taxe qui fait braire ceux qui la paient. Certes, Macron, une fois élu, rajeunirait sans mal un échiquier politique jusqu’alors composé de vieux croûtons et d’apparatchiks indéboulonnables, mais ce serait pour l’offrir à toute une clique de néosocialistes inavoués et politiquement sans boussole, dont les idées n’ont aucune différence factuelle avec celles de ceux qu’ils remplaceraient à grands bruits. Quant aux autres agités de l’extrême-droite ou de l’extrême-gauche, l’absence presque totale de toute proposition de libération de la société française, même microscopique, garantit de façon certaine que le changement opéré, s’il existe, serait pour le pire.

Bref, cette fois encore, ceux qui chercheront un gain de liberté à la prochaine élection en seront pour leurs frais. On devra, fort tristement, se contenter d’en limiter la perte. Et si l’on pouvait viser une stabilisation de la situation économique française au lieu d’entretenir sa dégradation comme tous les gouvernements depuis 40 ans, ce serait déjà un progrès.

Pourtant, à proprement parler, sur le papier et en théorie, une réforme n’est pas hors d’atteinte.

En recentrant l’État sur ses fonctions régaliennes (à 2% du PIB par mission de gestion de la Défense, de l’Intérieur, de la Justice, de la Diplomatie et des administrations qui vont autour), en accordant même 10% du PIB à l’État-Providence et ses redistributions plus ou moins heureuses, on passerait de 57% du PIB consacré à l’État et ses minions à un plus décent 20%, libérant par là plus de 35 points de PIB à la société française.

Dans un précédent billet, j’avais ainsi esquissé quelques mesures phares qui transformeraient durablement l’économie puis la dynamique sociale du pays. Bien évidemment, ces mesures sont inenvisageables dans l’état actuel du pays tant les crispations sont devenues grandes, tant l’inculture économique s’est répandue, tant l’État s’est insinué partout qui a transformé tout un peuple jadis attaché à sa liberté en paquets de moutons serviles d’une ferveur religieuse dès qu’il s’agit de ponctionner les autres, et transis d’effroi à l’idée de devoir compter d’abord sur eux-mêmes.

Mais si descendre ainsi la place de l’État français omniprésent à celle qu’il devrait normalement occuper dans un pays non-communiste dans un temps trop court est impossible en pratique, on peut tout de même envisager de diminuer son empattement des 57% actuels à 40%, ce qui redonnerait indéniablement un souffle que l’économie française n’a plus connu depuis des décennies.

Or, pour que la société française puisse regagner ces quelques points de PIB sur un État devenu obèse, étouffant et impotent, quelques mesures simples et de bon sens sont envisageables.

Dans l’ordre, on pourrait par exemple proposer simplement aux jeunes générations, celles qui commencent tout juste à entrer sur le marché du travail, de choisir leur mode de cotisations sociales : rester dans le giron douillet d’une sécurité sociale que le monde nous envie (mais, prudent, ne nous copie jamais), ou, au contraire, opter pour l’une ou l’autre mutuelle intégralement privée. Le système actuel, qui est si bon et si performant, n’aura de toute façon aucune crainte à avoir de cette nouvelle concurrence, qui ne pourra jamais rivaliser avec les tombereaux de bienfaits que seule l’étatisation d’un secteur est capable de produire. De surcroît, on parle bien de ces nouveaux entrants qui, s’ils ne coûtent pas bien cher à la sécu (car tombant peu malades), ne lui rapportent rien non plus (tant ils sont peu payés ou leurs cotisations largement subventionnées par l’État).

On pourrait ensuite continuer en libérant certains secteurs pour lesquels les masses gluantes de législations, de normes et de contraintes (fiscales, environnementales, que sais-je encore) empêchent pour le moment toute création franche d’emplois et de richesse. L’immobilier, l’instruction ou les transports sont autant de domaines où redonner de la marge de manœuvre au privé, aux associations, aux coopératives entraînerait immédiatement une création de richesses : la demande en termes d’éducation est extrêmement forte, celle en termes de logement fait régulièrement la une, et les problèmes de transports occupent une part importante du temps de nos compatriotes.

Laisser les gens s’éduquer comme ils l’entendent (et arrêter de stigmatiser les expériences alternatives), laisser les gens se déplacer comme ils le veulent (et arrêter de freiner ceux qui tentent de se déplacer, en car, en voiture ou en train), laisser les gens construire, acheter et vendre comme ils l’entendent (et arrêter de ponctionner, taxer, verrouiller ceux qui s’y essayent), voilà qui favorise clairement d’énormes marchés pour lesquels les Français sont, d’ores et déjà, prêts à investir, payer et faire fonctionner l’économie.

Ces deux mesures, une fois en place, donneraient en quelques mois des effets positifs sur l’intégralité de la société française qui pourrait alors envisager sereinement une refonte des droits du travail, du droit des contrats, de la fonction publique et quelques unes des autres mesures qui, elles, prendront des années à se formaliser et à être acceptées par une société qui, actuellement, n’est plus composée que d’individus en attente permanente de l’État.

Mais voilà, ces simples propositions rappellent aisément que la prochaine élection présidentielle ne donnera aucun espoir d’amélioration pour le pays : tous les candidats ont à cœur de vouloir aider tout le monde mais aucun n’explique d’où va bien pouvoir venir l’argent nécessaire pour ce faire (pas de leur poche en tout cas !). Pire : la liberté est devenue un gros mot, gentiment chuchoté dans le programme de Fillon mais difficile à traduire dans les faits, et surtout, absent de tous les autres.

L’optimisme ne sera pas chose facile.

optimisme

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires184

    1. Lafayette

      au mieux ils offrirons les balles et le fusils pour subventionner le sucide des futurs demandeurs de travail rémunéré. ou sont les vrais valeurs de tous ces glandeurs politiquement corrects. tous n ont qu un miroir aux alouettes a offrir, mais comme si bien dit dans le ticket 40ans de dégradation pourquoi pas 5 encore…

      1. Royaumont

        Exercice 2 : comment vaincre les résistances des corps intermédiaires (personnel politique fonctionnarisé, haute administration, syndicats, corporations, monopoles protégés par l’état, média sous subventions, …) pour faire passer quelques réformes de bon sens ?

        1. tabbehim

          Ils ne se laisseront pas convaincre….
          Il faudrait dénoncer ouvertement coût complet à l’appuie l’argent que prend aux autres corps la cible à réformer
          Le laisser se faire lyncher par les autres corps, faire monter au maximum la haine, le rejet et la jalousie des autres corps contre celui qu’on veut réformer, marteler à la télé que les gens de ce corps bénéficient de bonus honteux.
          Attendre que des violences plus que verbale éclate.
          Reformer et montrer que maman état a su mettre plus de « justice ».

          Passer à une autre cible.

        2. zelectron

          @Royaumont,
          A situation désespérée, solution désespérée.
          Vous voulez que ça change ? vraiment ? voilà la recette pour vous faire entendre sans coup férir et du même coup éviter un référendum d’initiative populaire qui ne verra jamais le jour ou l’abstention qui ne sert à rien :
          Votez pour Marine Le Pen aux présidentielles aux 2 tours, elle sera donc élue !
          puis votez pour le centre et la droite modérée (et surtout pour les dissidents de ces 2 tendances) et voyez le résultat : Marine n’a que 2 ou 3 députés à l’assemblée nationale et se retrouve en minorité. Pour conserver son titre soit elle dissout la chambre, soit elle démissionne ! Quelle gifle pour les partis et autres socialos-fascistes + ripous de toutes espèces ! ! ! c’est gratuit par rapport à un référendum de quelque sorte qu’il soit surtout avec un texte abscons ou tarabiscoté qui ne correspond pas à votre attente ! de toutes façons les vieux partis seront décapités !
          Ceci étant comme les socialistes vont voter à la primaire de la droite pour fausser le jeu, je ne vois pas pourquoi on se gênerait 🙂
          cela donne . . . la grande lessive dans les partis au pouvoir depuis trop longtemps, les vieux schnocks corrompus jusqu’à la moelle enfin vont disparaitre ! (ce n’est pas pour autant qu’il faudra choisir des gamins tout juste sortis du biberon
          Si nous militons tous pour ce stratagème, ça peut donner un résultat moins pire que d’habitude !Incidemment ça ferait une bonne leçon à la LePen qui aura ainsi servi de fusible à l’insu de son plein gré 🙂 🙂 🙂 et aussi couper l’herbe sous le pied de ceux qui auraient des velléités de voter MLP pour de bon
          Élue MLP avec 51% et 2 ou 3 députés à l’Assemblée Nationale, elle ne peut que terminer dans un asile : le choc émotionnel serait trop fort !
          et au 1er tour de la présidentielle, que faire si un socialiste est devant MLP ? ou encore si MLP est devant un socialiste ? mon hypothèse dans ce cas tient encore la route . . .

        3. Gosseyn

          Instaurer la démocratie directe par référendums constituants. Je suis sur que personne n’y a pensé. En Suisse, qui sait ?
          Instaurer la liberté réelle de l’information, sous cette condition. Je suis sur du résultat.
          Imposer le respect des lois par le moyen de la démocratie exécutive, à commencer par la justice qui le doit aux justiciables.
          Le reste suivra; La question économique étant au final celle qui nécessite au premier chef la responsabilisation des électeurs.
          Je vous laisse compléter la partie politique et ce qu’il doit en advenir en matière de respect des engagements … .

          1. Bonsaï

            Bien sûr, en Suisse la démocratie directe repose sur le référendum populaire. En effet, si le Conseil Fédéral (gouvernement de 7 Conseillers) peut appeler le peuple à se prononcer sur certains sujets par votation, le peuple dispose de l’entière liberté de soumettre des projets référendaires au vote national.

            1. Gosseyn

              L’ironie est parfois transcendante ! Bon, les Suisses ont chèrement gagné leur liberté et leur indépendance. Il leur a fallu survivre à la folie des rois et à l’empire voisin. C’est souvent au prix de leur sang qu’ils on évité des guerres. Et aujourd’hui encore, nos grands démocrates se méfie d’un système politique qui donne des droits uniques au peuple. D’où cette ignorance diffuse de l’Histoire suisse dans nos basses contrées.

              1. albundy17

                « Bon, les Suisses ont chèrement gagné leur liberté  »

                Ah. Je croyais que c’est un français qui leur a donné et que depuis ils ont toujours manœuvrés pour honorer la devise « se barrer en Suisse »

                1. Bonsaï

                  – 1er aoît 1291 : fondation de la Suisse primitive avec les 3 premiers cantons : Schwytz, Uri, Utnterwald
                  – 12 décembre 1602 : Genève boute les Savoyards hors les murs. En effet, ces derniers voulaient profiter d’une nuit obscure pour escalader les murailles de la ville. Malheureusement leur intelligence n’a pas suivi le mouvement, car ils choisirent le coassement de la grenouille comme cri de ralliement. En plein hiver, vous voyez le topo…
                  Si bien que la Mère Royaume qui habitait tout près des murs donna l’alerte et pour faire bonne mesure leur balança sur la tête la marmite de soupe aux légumes qui mijotait dans l’âtre…

                2. Calvin

                  « se barrer en Suisse » n’est pas aussi facile.
                  Je rappelle que le drapeau de la Suisse, ce sont deux sens interdits superposés…

                  1. albundy17

                    Ha tiens, marrant, j’ai toujours pensé « se barrer en suisse » ds le sens filer à l’anglaise.

                    B: Oui, et aux environs de 1800 ?

                    1. Pheldge

                      un peu comme dans ♪♫ « quand j’avance, tu recules , comment veux-tu, comment veux-tu … » ♪♫ ? 😉

                      Note à mes fans éplorés : je rentre au pays ce soir, demain je récupère 1/ des fatigues du voyage 2/ de 14 (oui, je dis bien quatorze ! ) jours d’abstinence, si vous voyez cékess que je veux dire (gros clin d’oeil appuyé, et bien lourdingue 😉 ).
                      Donc Rdv lundi matin ! 🙂

                    2. Aristarkke

                      Air France devrait songer à vendre des petites pastilles bleues ou d’autres couleurs en détaxe à bord. Vu le prix au kilo qu’elles atteignent, cela améliorerait sa marge d’exploitation pour pas cher de consommation supplémentaire de kérosène… Et cela rendrait incontestablement service aux anciens jeunes pour l’après atterrissage…
                      😥

  1. Infraniouzes

    Avec nos politiciens, de droite comme de gauche, l’horloge de l’Apocalypse est, pour la France, à minuit moins une. Charmant…

      1. sam player

        Wah j’avais pas suivi la remise à jour de l’horloge ces dernières années et la remise à jour d’aujourd’hui (-30 secondes) à cause de Trump. J’étais resté bloqué à minuit moins cinq.

        Faudra expliquer pourquoi Trump, adepte du réchauffement… avec Poutine serait à ce titre une grande menace pour la planète… Mystère.

  2. tabbehim

    Les français veulent ils être libre pour commencer?
    Ne sont ils pas heureux, maintenant, totalement dorloté par maman état qui te dit quoi faire, comment et avec qui?
    ne sont ils pas joyeux à l’idée de savoir que les autres, ceux qui sont meilleurs que lui, sont punis par maman qui rééquilibrera les bonbons en forçant paul à donner à tout les autres?

    Les français, dans leur écrasante majorité, sont des communistes qui s’ignore 🙂

    et les élections 2017 vont encore une fois le prouver !

    1. sam00

      C’est une vrai question …

      Les commentaires sur une interdiction stupide, comme celle des soda à volonté, me laissent penser que dans le fond les français en on marre de l’état qui se mêle de tout.

      http://www.lefigaro.fr/conso/2017/01/27/20010-20170127ARTFIG00058-les-fontaines-a-sodas-sont-interdites-a-partir-de-ce-vendredi.php

      Le problème c’est qu’après plus de 60 ans de socialisme et d’étatisme plus ou moins fort, et plus de 40 ans d’un état dispendieux qui aligne les budgets tous plus déficitaires les uns que les autres, je crains que les français se soient habitué à vivre au dessus de leur moyen et n’ai du mal à accepter le changement qu’impliquerait un retour à un état régalien et rien d’autre …

      A mon avis, il faudra une pression extérieure pour aider

      1. sam player

        On n’a pas dû tomber au même moment sur les commentaires…

        Pour celui qui paie la sécu à fonds perdus cette loi est logique tout comme ce serait logique d’obliger les skieurs à porter un casque… puisque celui qui prend le risque n’est pas uniquement celui qui paie.

        Si on remonte l’arbre des causes c’est bien la sécu qui est le problème. Le jour où on paiera tous une surprime si nos analyses sont mauvaises à cause de nos choix de consommation, ça changera les états d’esprits.

          1. sam player

            Bien que tu l’aies recopié tu n’as pas dû comprendre le sens de « à cause de nos choix de consommation »

            Ouais, pareil que quand on est prédisposé au diabète, faut faire gaffe à ce qu’on mange… et quand on est aveugle il faut éviter de conduire…

  3. Calvin

    Super !

    Le seul programme qui me pousserait à avoir plus de 18 ans pour aller voter.

    Le seul programme fiable, crédible et qui serait exempt d’arrières pensées clientélistes.

    Le seul programme… qui n’est porté par personne ni par aucun parti français.

    H16, Président Virtuel de mon coeur.

            1. Lark on the Wing

              Diable, Val, je ne m’étais arrêté à ce post, et n’avais pas envisagé cette hypothèse… très dérangeante, il faut l’avouer, et pas seulement pour RPS !… le « mocassin à gland » aurait été un enfumage ?

              « Monseigneur » de Seize deviendrait quoi, alors ?
              « Milady », ça fait un peu de Winter… Mère Supérieure ? peut-être… but will she jump the gun ?

              En étant familier : « Sweet Little Sixteen » ?
              Faut réfléchir… une cellule psychologique pour assister ? Bonsaï ?

              1. albundy17

                Aucune inquiétude, il n’y a qu’un homme pour déclarer avoir un gros zizi, une femme opéré(e) aurait parlé de mignon, joli, un peu comme de leur principale préocupation, le posterieur

              2. Bonsaï

                J’accours pour réfléchir avec vous.
                A mon avis l’hypothèse « H16 femme » ne tient pas la route une seconde. Le trait n’est jamais nuancé, mais impitoyablement viril, dur, implacable.
                Même les Amazones ont des zones émotives dans l’expression. Ici, il n’y a que l’expression d’une féroce volonté à imposer son point de vue…
                On retrouve ce style tranchant dans les échanges directs avec les commentateurs où autoritarisme et mépris se côtoient souvent.

                  1. Lark on the Wing

                    Aaaah! on ne me facilite pas la Quête de la Vérité !…

                    pour Bonsaï, la réponse est univoque, soit…

                    mais GO, lui, fait dans le water muddying : ainsi Monseigneur serait, au choix, un chanteur nègre prognathe, une grande blonde mince, un nain chauve et obèse, ou encore un obsédé sexuel (qui se soigne) ?….

                    J’avoue, en tant que gentleman, un faible pour la blonde…

      1. Lambda Expression

        H16 président ?
        Faut arreter la weed les gars.
        Franchement c’est un boulot de con. Le H je le sens pas trop dans ce trip.
        Faut etre une grosse vermine pour y arriver compte tenu du système actuel. La non plus je le sens pas. Je le vois plus comme un abbé pierre libertarien, faire appel. Mais juste l’appel hein. Le mode je vis dans le dénuement non plus je le sens pas.
        Et puis putin se balader en 508 ou en électrique ya des limites.
        Bref je crois pas qu’il soit du genre a faire des concours de la plus grosse. En conséquence, nenarien a peter si vous voulez mon avis.

    1. MCA

      Le mieux serait de demander à l’intéressé si le poste le tente et surtout quel programme il tenterait de faire appliquer.

      Alors H16, Chiche pour mai 2017?

      Je me plais à l’imaginer sur les marchés avec son masque à gaz distribuant des tracs « votez pour moi » … :o))))

    1. Lark on the Wing

      Voui…. Blindage et Liberté…. pasqu’il faudra un sacré blindage pour détourner la mitraille…. d’autant que Macron manie bien la charge « creuse »….

  4. Pere Collateur

    Comme disait ce bon Gerard Lenorman:

    Si j’étais Président de la République
    Jamais plus un enfant n’aurait de pensée triste
    Je nommerais bien sur Mickey premier ministre
    De mon gouvernement, si j’étais président
    Simplet à la culture me semble une évidence
    Tintin à la police et Picsou aux finances
    Zorro à la justice et Minnie à la danse
    Est c’que tu serais content si j’étais président ?
    Tarzan serait ministre de l’écologie
    Bécassine au commerce, Maya à l’industrie,
    Je déclarerais publiques toutes les patisseries
    Opposition néant, si j’étais Président

    [snip]…

          1. bibi

            Picsou est un homme d’affaire loyal honnête et droit, il ne doit sa fortune qu’à son travail et son génie.
            Au gouvernement nous nous avons des Gripsou.

            1. Lafayette

              ne pas confondre avec pif et herrcul. picsou pique les sous et ne partage pas. c est juste apres 20 ans qu il a changé un peu d image pour devenir moins gripsous.

  5. Artiti

    Je vous ai envoyé quelques millimes de bitcoin pour votre programme. Vous êtes désormais mon candidat et vous ne manquerez pas de me rendre la pareille quand vous vous empâterez à l’Élysées !
    😉

  6. tabbehim

    Pour rire, imaginez les hurlements si ne serais ce qu’une seule de ces lignes étaient appliqué 🙂
    Les syndicats et les intermittents du spectacle en grève quasi permanente,
    des blocages complets et généralisé,
    des émeutes joyeuses et festives,
    des destructions presque aussi efficace que des bombardements de l’OTAN 😀

    ça serait juste un énorme spectacle télévisuel !
    même Michael Bay ne mettrai pas autant d’effet spéciaux 🙂

    surtout que passer de 57 à 20% du PIB en ponction, ça signifierai que les ministères inutiles et les associations suce pognon perdraient tout !
    et un rat acculer attaque….sauf que là, c’est une méga colonie !

    1. sam player

      « …les intermittents du spectacle en grève quasi permanente,… »

      Autant on pourrait avoir à craindre avec l’EDF (quoique) mais alors pour les intermittents… ça m’en soulèverait même pas une… et ça pourrait bien durer… ils s’en lasseraient avant nous…

      1. Aristarkke

        Pas sûr! Tant que leurs allocs tombent (puisqu’ils ne bossent pas et n’ont donc pas de rentrées qui les suspendent), ils peuvent soutenir aisément un siège…
        Mais pour le reste, je suis aussi peu ému que toi…

        1. albundy17

          « ça serait juste un énorme spectacle télévisuel ! »

          ben nan en fait, il n’y aurait plus que derrick, en boucle et si il y a du jus !

      2. tabbehim

        edf, snc[f,m], total (lourdement syndiqué, comme la plupart des industries chimiques)
        en gros, ça sera bordel et compagnie !
        Un blocage complet du pays au fur et à mesure que les gogos se rendront compte que maman état ne donne plus autant (alors qu’elle prélèverait moins en même temps)
        cet argent est vue comme un argent dû……et ceux par beaucoup trop de gens.

        et le pire, c’est qu’en détruisant encore plus fort et plus vite le tissu économique par des manifs de blocages, ils voudront encore plus d’étatisme pour s’assurer de n’avoir pas à payer les pots cassé, et laissé la boule puante de plus en plus nauséabonde à laver par leurs descendant 🙂

        ce pays est déjà foutu, et le spectacle qu’il donnera sera à couper le souffle 🙂
        j’attends à ce que des folies communiste version envie d’un grand soir rouge se mette en place entre 2017 et 2029 🙂

        La liberté, les gens te rêve, mais avec tout les avantages du collectivisme en même temps. et à choisir, ils se jetteront dans les bras du communisme le plus complet sans aucun complexe en jetant leurs derniers résidus de liberté contre un peu plus de subvention, tout en mettant au ban ceux qui pensent que la liberté est la seule chose qui vaillent la peine en ce bas monde qu’on se mobilise pour elle 😉

    2. Kazar

      Et dire que Frankenstein veut créer une sorte de revenu étatique pour les intermittents du spectacle… (en gros, je ne l’ai écouté que quelques minutes d’une oreille distraite l’autre soir).

      1. tabbehim

        et bien ça ferait des intermittents en grèves pouvant passez sur tout les supports autorisés leurs revendications et leurs vue utopique de la société ad nauseam……
        en gros, plus de subvention vont impliquer plus de léchage de derrière bien pensant…..

          1. Lark on the Wing

            Je voudrais pas paraître cuistre, n’est-ce pas, mais Frankenstein est un humain… c’est sa « créature » qui est pas Hamon goût….

            1. Val

              @HB oui bien sûr, bizarrement la créature a pris le nom du créateur ds la mémoire collective, mais je parlais bien de la créature 😉 versus Hamon le mec perché

              1. Kazar

                Tout à fait, j’ai utilisé un raccourci malencontreux en mélangeant le Dr Frankenstein et sa créature, jouée par le fabuleux Boris Karloff. Hamon, c’est la créature, évidemment, de toute façon, pas assez intelligent pour être docteur.

                1. Lark on the Wing

                  Boris… remarquable aussi en soldat halluciné dans le « Lost Patrol » de John Ford… la catharsis des 30 dernière secondes de ce film, à la Lewis, vaut son pesant de dattes… devrait te plaire….

    3. Royaumont

      C’est tout le problème… Les propositions sont simples et frappées du coin du bon sens, mais elles remettent en cause des privilèges chèrement acquis. La résistance sera d’autant plus vigoureuse que les bénéficiaires sont par construction puissants et les privilèges en question injustifiables.
      C’est pour cela que quand j’entends parler de réformer en douceur, sans brutalité, je sors mon pistolet. Pour qu’une réforme soit efficace, il faut qu’elle s’attaque à des dysfonctionnements majeurs, donc à des intérêts énormes, dont la défense sera féroce à proportion des enjeux.
      Prétendre réformer en douceur, c’est défendre le statu quo et donc les privilégiés en place.

  7. JiJiBé

    « …les masses gluantes de législations, de normes et de contraintes (fiscales, environnementales etc.. »

    Oui mais c’est l’industrie première de ce pays que de pondre des lois qui sont comme des toiles d’araignée qui prennent les moucherons mais laissent passer les guêpes et les frelons.*

    Dommage qu’on ne puisse exporter ce savoir-faire.

    *selon J.Swift repris par H. de Balzac

    1. Aristarkke

      La Bible parle des Pharisiens comme ceux qui font profession d’arrêter le moustique et de laisser passer le chameau (dans l’ observance de la Loi de Moïse)… 😉

      1. JiJiBé

        Il s’agit probablement du même chameau qui a fienté dans une rivière :

        Un chameau traversait une rivière au cours rapide. Ayant fienté, il vit aussitôt sa crotte emportée devant lui par la rapidité du courant.

        « Qu’est-ce là ? s’écria-t-il ; ce qui était derrière moi, je le vois à présent passer devant moi. »

        Cette fable trouve son application dans un État où les derniers et les imbéciles dominent à la place des premiers et des gens sensés.

        (Esope VII éme s. – VI ème s. av. JC)

        1. albundy17

          Il y a aussi le poteau edf avec les oiseaux sur plusieurs niveaux, ceux tout en haut ne voient que leur fientes quand ils baissent le bec, les étages inférieurs ne voient que des troud Q.

          Par contre il n’y a pas encore de référence lit.:D

          1. JiJiBé

            Cher ami charentais les poteaux EDF étaient aussi contemporains d’Esope que le divin Pineau est banni de la tasse quotidienne du Rochelais.

            (Ah le parfum de celui de Bérangère ! Oui oui, les deux fragrances confondues)

            1. albundy17

              Le calice, Monsieur, le calice !

              A propos de chameau, j’ai récemment lu qu’un traficoteur d’urine de cet élégant animal (dont l’ingestion vous protège notamment du cancer, des héloims et de bonsaïte) a été condamné a de la prison ferme.

              Bon, il n’avait pas de chameau ni DD, il remplissait les flacons lui même.

  8. JiJiBé

    Et au fait le Tigre Vendéen n’avait-il pas déclaré « Il y a deux organes inutiles : la prostate et la présidence de la République » ?

  9. Stéphane B

    HS quoi que bien en adéquation avec le billet du jour. Intelligence artificielle = perte de travail = montée du nombre de personnes à la maison = revenu universel pour des entrepreneurs de la silicon valley
    lefigaro.fr/secteur/high-tech/2017/01/27/32001-20170127ARTFIG00119-le-revenu-universel-fascine-la-riche-silicon-valley.php

        1. albundy17

          C’est ou un endroit libéral sur terre ? Sérieux ! Il y a bien cette peuplade qui vit sur pilotis en Asie, ou quelques pygmées, mais ils bouffent sans sauces, et le poisson sans sauce, c’est comme les escargots sans ail

    1. Kazar

      Ben oui, ,c’est idéal pour le modèle de la silicon valley : des consommateurs payés à ne rien faire et n’ayant d’autre but que de consommer, avec une source inépuisable d’argent public qui aboutit entre les mains de quelques centaines d’entreprises high tech. Génial, il suffisait d’y penser. Et tout ça justement parce les changements induits par ces mêmes entreprises, avec le consentement des décideurs, auront massivement faire disparaître des emplois. Miam !!! Précision : je ne me fatiguerai pas à répondre à tous les pinpins qui croient naïvement que toux ceux qui vont perdre leurs emplois vont massivement devenir des « communty managers » et autres programmeurs ou ingénieurs, ce débat a déjà eu lieu et nos points de vue sont inconciliables.

  10. Josselin

    « proposer simplement aux jeunes […] de choisir leur mode de cotisations sociales »

    Facile, soit ils rejoignent la belle sécu publique, gratuite, soit ils doivent prendre une assurance privée, payante qui fera que leur paie ne leur permettra plus de manger.
    L’inculture économique ne laissera pas le soin aux jeunes, puisqu’ils sont jeunes en plus de ça, d’avoir un choix éclairé sur une situation qui n’ont pas encore eu à affronter.

        1. albundy17

           » payée par les autres  »

          faudrait déjà informer les « bénéficiaires » de la sécu gratuite de combien ils se font enfler chaque mois, la vue de toutes ces télés 3D qu’ils pourraient s’acheter !

  11. hub

    « Il est incroyable de voir comme le peuple, dès qu’il est assujetti, tombe soudain dans un si profond oubli de sa liberté qu’il lui est impossible de se réveiller pour la reconquérir : il sert si bien, et si volontiers, qu’on dirait à le voir qu’il n’a pas seulement perdu sa liberté mais bien gagné sa servitude. Il est vrai qu’au commencement on sert contraint et vaincu par la force ; mais les successeurs servent sans regret et font volontiers ce que leurs devanciers avaient fait par contrainte. Les hommes nés sous le joug, puis nourris et élevés dans la servitude, sans regarder plus avant, se contentent de vivre comme ils sont nés et ne pensent point avoir d’autres biens ni d’autres droits que ceux qu’ils ont trouvés ; ils prennent pour leur état de nature l’état de leur naissance. »
    La Boétie Discours de la servitude volontaire 1548

  12. Stéphane B

    HS bis l’apprentissage du français n’est plus obligatoire pour les migrants. De même, c’est discriminant de ne pas retenir une personne car elle ne parle pas français ou de ne pas le comprendre.
    Attention, ce n’est pas moi qui le dit mais le nouvel article 225-1 du code pénal
    legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070719&idArticle=LEGIARTI000006417828

    1. sam player

      Je demande assistance :
      Je n’ai pas compris le passage :

      « Constitue également une discrimination toute distinction opérée entre les personnes morales sur le fondement de l’origine, du sexe, de la situation de famille, de la grossesse… »

      Ils ont anticipé la vente du cannabis ?

        1. bibi

          Je présume que c’est pour pouvoir sanctionner dans le cas ou une entreprise serait discriminée en raison du genre de ses employés.
          Vous n’avez pas le droit de rompre le contrat avec une entreprise parce que la jolie blonde pulpeuse qui vient vous torcher les fesses est remplacée du jour au lendemain par un homme..

  13. Gerldam

    Je rajoute deux propositions à celles de notre hôte:
    1. Obliger tout député nouvellement (ré)élu à prouver qu’il n’a aucun lien avec l’état (donc obligation pour un fonctionnaire de démissionner). En effet, on ne peut être à la fois celui quji applique la loi et celui qui la fait. Conflit d’intérêts maousse.
    2. Ouvrir les postes de la fonction publique paperassière (celle qui ne fait que remuer des cerfas) exclusivement aux plus de 50 ans. laissant les jobs productifs aux jeunes et occupant les plus âgés à des tâches moins fatigantes. Ce qui résout dans la foulée, le problème du chômage des plus de 50 ans.

      1. bibi

        Objection sur le point un, la démission ne doit pas intervenir une fois élu mais au plus tard le dernier jour du dépôt des candidatures, et cela ne doit pas concerner que les fonctionnaires, mais l’ensemble des employés de l’état, et bien sur il faut interdire à tous les parlementaires de pouvoir être recruter comme employé de l’état durant son mandat.

        Sur le point 2, il y avait avant des limites d’ages max pour pouvoir se présenter aux concours de la fonction publique civile et l’état a du les retirer, elles ne restent en vigueur que pour le recrutement des militaires, et ça ne va pas être simple de les réintroduire.

  14. René-Pierre Samary

    Pour la fixation d’un seuil maximum de prélèvements/PIB, si on y tenait tant, il fallait voter JMLP à l’époque. Mais il paraît, selon l’unanimité médiatique, qu’il n’avait pas de programme économique (ce qui évitait aux journalistes de prendre la peine de l’interroger à ce sujet).

    1. nemrod

      Suis d’accord.
      Le FN aurait du gardé la ligne politique de soin fondateur en se débarrassant des ses outrances…et encore : voir Trump
      Ce parti a choisi la ligne gauchisante de Philippot, de devenir un PME familiale et c’est ce qui lui coûtera le pouvoir.

      1. René-Pierre Samary

        « Outrances et dérapages »… Ce qu’on a pu m’en rebattre les oreilles, à l’époque ! Pour un terme mal choisi (« détail » à la place de « aspect ») et un jeu de mot vaseux, dont le Canard lui-même s’était servi auparavant (« Dufour crématoire » en bandeau)… Si l’on ajoute l’exaspération naturelle du vieux à subir le pilonnage de la médiacratie, sans compter les agressions, je le trouvais au contraire bien patient, de ne leur pas rentrer dans le lard un peu plus violemment. Bon, ce n’est que mon opinion…

        1. albundy17

          « Dufour crématoire » en bandeau »

          Il y avait aussi la une de charlie avec un hitler clamant « salut les youpins, ça gaze » qui n’avait pas fait beaucoup de vagues….

        1. Lark on the Wing

          Ceci dit, heureux de te voir revenir, Doc ! l’assuétude est difficile à secouer, n’est-ce pas ?
          Mathieu 10:14 (et 15 pour certains Trolls)

          1. Val

            @HB cookbook pour te lire : un bon smartphone avec trois onglets : un sur Hash ,un sur la bible , un sur le dico (des fois plusieurs dicos). Fatiguant mais on en sort plus instruit 😉

            1. Lark on the Wing

              Voui, se donner un peu de mal fait du bien….sans doute… mais amusant surtout… j’espère… cookbook…. je possède dans ma bibliothèque le célèbre – au moins pour moi, et quelques autres unvanquished good ole boys – « How to cook ‘possum and other varmints good »…de Uncle Russ Chittenden.

              Cooking varmints good… quel magnifique programme électoral…..

              1. Val

                @HB oui amusant 🙂 et du coup en vérifiant varmint (tjrs être prudent avec l anglais ) je suis tombée grâce à linguee sur les mille et une façons de shoot la fameuse varmint en question, programme tout aussi passionnant.

    1. Lark on the Wing

      HS total, pardonnez-moi : je vais amèrement regretter Fillon sur un point… son style vestimentaire flattait plutôt le vieux dandy que je fus, intimement navré de voir la garde-robe de Hollande et l’image navrante du Français qu’il projetait à l’étranger…

      madame.lefigaro.fr/societe/penelope-fillon-penelopegate-le-silence-est-dor-270117-129430#diaporama-1190405_1

      FF fait un brin trop dans le BC/BG Country-Life, mais cela a quand même davantage de charme…

      1. nemrod

        Tu penses donc qu’il est cuit, rôtis, carbonisé.
        Pourtant il est résilient le bonhomme d’avoir enduré le Sarko aussi longtemps sans l’emplâtrer !
        Ou alors il a un gros besoin de blé et a un caractère suffisamment veule pour tout supporter tant que ça paie.
        Possibilité qui me semble enfler à la lumière des derniers développements.

        1. Val

          @nemrod j ai pensé qu il était cuit avec cette affaire. Mais à écouter les réactions des votants et compte tenu du côtés repoussoir des opposants , finalement il va peut être s en remettre. Les inspirateurs du coup tordu on fait une énorme erreur : il fallait lancer la bombe bien plus tard . Ou alors peut être on t il du plus lourd ?Très Possible.

          1. Lark on the Wing

            Il se passe ce que j’avais imaginé de pire pour lui : la perquise et la recherche évidente d’un ABS à la Revue des Deux Mondes… et donc pour sa femme et lui, « recel d’ABS »…

            Il pouvait encore passer au travers de l’affaire de sa conjugale assistante et de ses « Pennies from Heaven », par le biais de preuves fabriquées complaisamment a posteriori, et l’aide médiatique d’un avocat du nom de Lévy, fils de son père (qui est une sorte de signal pour les initiés : attention, pas touche, il a donné des gages… si j’ose dire).

            Mais les 100 000 euros pour deux critiques de bouquins en un peu moins de deux ans, là, ce sera autrement plus pentu à remonter…. Le Canard, fidèle à sa technique du billard à plusieurs bandes, avait coinsacré sa « prise de bec » de la semaine passée à Lardé de Lachattière, le patron de la RDDM… en soulignant les amitiés dudit avec, entre autres, qui ?…. je vous le donne Emile :…. FF….

            Ergo, je pense que le Parquet Financier – glaive vengeur et bras séculier de la Gôôôche – va fondre sur le pauvre homme et le faire plonger au delà de tout espoir de revoir la surface pour un moment. Et là, c’est une métaphore…

            Ceci dit, on se demande bien pourquoi le fils d’un ancien PM, et actuel Président du CC, qui s’est offert un appart à 7 myions, sans ressources officielles même mystérieusement parlementaires, ne suscite pas la moindre curiosité du PF…. Mais ceci ne nous regarde sans doute pas…

            1. Val

              @HB merci pour ces détails tout à fait éclairants. Si FF plonge comme tu le présentes il y a vraiment une bonne proba de se retrouver avec Marine aux manettes.

              1. Lark on the Wing

                metrolyrics.com/pennies-from-heaven-lyrics-billie-holiday.html

                le dernier couplet est :

                And then there came a total eclipse
                Nobody knows how cruel fate can be
                How close together love and hate can be
                Goodbye, just clean the slate for me
                That’s life I guess

                  1. Bonsaï

                    Cher Lord Quiet, à vous lire ce dimanche matin est un régal. Aussi admirable que la pluie légère qui balaye les particules fines, votre style précis et élégant restaure le monde dans sa beauté.
                    Avec un style pareil et votre bibliophilie notoire, pourquoi donc ne vous voit-on jamais flâner du côté de chez Didier Goux ?

                    1. Lark on the Wing

                      Sur une de vos précédentes instances, chère Barbara, j’y suis passé chez ce Goux, pour voir… et j’ai vu : trop intellochochotte, pour moi, qui me considère comme un féal hybridé de Madame de Sévigné et de Jane Austen, pour ce qui est du no-nonsense, et mâtiné de Boudard-Audiard pour la déconnante sentimentalo-cynique…

              2. dg

                Les poils du Fillon commencent à sentir le roussi. Maintenant, je n’irai pas pleurnicher si lui et son épouse ont réellement pêché, même s’il est rageant de constater que des dizaines (centaines?) de politicards français ont probablement mis la main dans le pot de confiture sans jamais ennuyé.
                Au fait. Si Fillon se retire, Juppé peut il faire son come back pour sauver le radeau de la Méduse LR? Envisageable?

                1. Lark on the Wing

                  Il a décliné déjà, mais à mon sens, il fait sa coquette : il serait parfaitement susceptible – pour les motifs les plus nobles, hein ? – de céder à l’affectueuse pression de ses amis, dans la chaleur d’un banquet bordelais…

                  youtube.com/watch?v=2rBC97GKqPM

                    1. dg

                      Ha ha ha, il va finir par s’aliéner les pinardiers, le Juppé. Pas très bon pour le commerce bordelais, tout ça…

                    2. Lark on the Wing

                      Notez que Sarko a décliné pareillement, mais il est très vraisemblable qu’il reste en embuscade, pour se dévouer, le cas échéant, et sauver la France…

                    3. sam player

                      Faudrait une petite finale entre les « meilleurs » des perdants : Hollande, Sarko, Juppé, Montebourg…. Valls

                    4. Bonsaï

                      @ Sam Player, 10:55
                      ça c’est les insubmersibles, quoi qu’ils arrive, on les reverra toujours dans le paysage.
                      Hier soir, par contre, on eu droit à un magnifique spectacle d’autopromotion avec Rama Yade for president chez Ruquier…

                    5. sam player

                      Oui merci Al… je cherchais le mot… le meilleur perdant, celui qui perd tout… Le der des ders est parfois plus célèbre que le 18ème…

                  1. albundy17

                    « le meilleur perdant, celui qui perd tout… »

                    Difficile d’en trouver qui perdent tout, il y a toujours un poste bien gras pour se requinquer, pasque sinon pour moi le top points B reste celui qui se voyait en haut des affiches, l’adoubé mainstream gagnant à tout coup tellement que c’était sûr, queue basse et molle à bordeaux

    2. nemrod

      C’est ce que nous a dit « Rainman » : ‘il y en a qui n’attendent plus rien, je vais faire en sorte qu’ils aient ce qu’ils attendent »
      Un truc du style.
      On va le regretter quand même !

Laisser un commentaire