Autolib’, le fiasco rigolo d’Anne Hidalgo

Pendant que la tempête se déchaîne en Socialie sur le candidat de la droite et en attendant (avec gourmandise) qu’elle s’abatte ensuite sur les autres candidats qui trimballent, tous, des batteries de cuisines complètes, la vie continue dans la sereine et magnifique République du Bisounoursland. Avantage non négligeable de ces bourrasques médiatiques : personne ne regarde les petites catastrophes qui s’empilent pourtant à un rythme toujours aussi soutenu.

Et en termes de désastres usuels, je pourrais toujours m’épancher sur le dernier bulletin de notes du petit Michel Sapin, dont l’internat à Bercy se poursuit d’autant mieux que la cantoche y est plutôt bonne, les surveillants ont les dents limées et que, hasard de l’actualité, absolument plus personne n’a rien à carrer de ce qui peut bien s’y passer. Peu importe donc que la croissance enregistrée soit plusieurs décimales inférieure à celle prévue, que le budget de l’État continue de s’enfoncer dans les déficits, tout comme il importe aussi peu que, fanfaronnant, le même Sapin s’ébaubisse joyeusement de son « sérieux budgétaire ».

Je pourrais : il y a matière à se tordre les côtes, et ce ne sont pas les journalistes qui risquent de me gêner le passage, occupés qu’ils sont à compter les emplois fictifs ou non de Fillon. Mais comme d’autres l’ont fait avant moi avec brio, je ne m’attarderai pas.

Je choisis plutôt de me pencher sur l’intéressant cas d’Autolib, énième avatar d’idée tordue destinée à résoudre un problème posé de travers et mise en pratique n’importe comment par des gens dont l’improvisation, l’impréparation et l’incompétence sont devenues une véritable marque de fabrique.

Au départ et comme d’habitude, tout commence mal puisque tout part du constat (faux) qu’il faut absolument que la puissance publique fournisse une solution de transport économique et écologique aux Parisiens, tout en sabotant consciencieusement tout usage de la voiture dans la capitale. Le moyen de transport proposé devant être non polluant, c’est le principe électrique qui est choisi (tout le monde sait que l’électricité est produite sans CO2 à partir de pets de licornes 100% bio-dégradables et qu’elle est stockée dans des cabas de Fées Clochette qui ne polluent pas plus). La MIA étant écartée car dans le giron pictocharentais défendu férocement par la Dame Aux Caméras (et avec quels résultats !), c’est le breton Bolloré qui sera choisi par la mairie de Paris pour installer moult bornes et force voiturettes électriques dans la Ville Lumière.

Quelques années s’écoulent pendant lesquelles les habitants de la capitale ont pu tester le concept, bugner les voitures, fumer dedans, dégrader les bornes et les abris de stations et payer leurs impôts locaux en hausse constante et vigoureuse pour éponger partiellement les petits soucis de trésorerie que l’invention miraculeuse provoque avec décontraction.

Pendant ce temps, Bolloré exporte le concept aux quatre coins du monde, autant chez les latins qui s’accommoderont sans mal du sens particulier donné à « service à l’équilibre » que dans le monde anglo-saxon où la rentabilité est normalement la condition sine qua non. De toute façon, rassurez-vous puisque l’Anne de Paris a clairement déclaré qu’Autolib ne perd pas d’argent et qu’il n’y a donc aucune raison de s’inquiéter : pour la frétillante bourgmestre, le système Autolib

« n’est pas en déficit (…) il n’y a pas aujourd’hui de pertes. Pour l’instant, cela ne coûte pas plus cher que prévu ni pour la ville, ni pour les personnes qui l’utilisent, même s’il faudra bien sûr se reposer la question du modèle économique. »

Chouette, chouette, youpi, enfin une initiative municipale qui ne perd pas d’argent ! C’est toujours bon à prendre, surtout par les temps qui courent à la Mairie de Paris où les déficits s’ajoutent aux dettes, aux difficultés de trésoreries et aux trous malencontreux dus à des imprévus budgétaires regrettables.

Malheureusement, … tout le monde n’en est pas autant convaincu : le syndicat Autolib’ Métropole, qui réunit les communes accueillant Autolib’, s’est malgré tout engagé sur le chemin tortueux d’un audit complet des comptes du système de voitures partagées, afin de confirmer ou d’infirmer les chiffres récemment annoncés par le groupe Bolloré et qui font état d’un ahem broum déficit potentiel kof kof kof de gnignieuf millions d’euros.

… Hrmmrf je disais un déficit potentiel de 179 millions d’euros. C’est un gros potentiel. Un hippopotentiel, en quelque sorte, d’autant que le groupe Bolloré est en charge de ce service jusqu’en 2023, ce qui laisse encore de nombreuses années d’une performance édifiante. D’ici là, on peut raisonnablement douter que l’équilibre sera atteint : depuis 2011 où le service a été mis en place, le point mort de rentabilité est doucement passé de 50.000 abonnés à 65.000 puis 80.000 et avec plus de 100.000 abonnés actuellement, Autolib continue d’accuser des pertes, alors même que les différentes contraintes et vexations anidalguesques favorisent outrageusement les voiturettes.

En réalité, tout semble pointer vers une bonne dose de capitalisme de connivence bien sirupeux : la ville de Paris sert de vitrine à une expérimentation coûteuse, moyennant quoi, les voiturettes de golf boostées peuvent s’introduire sur différents marchés de par le monde. Les difficultés inhérentes à l’essuyage de plâtre, à la recherche du bon tarif et aux modes de financement de toute l’infrastructure seront généreusement facturées aux Parisiens qui, en échange, bénéficieront de moyens de transports coûteux, sales, polluants et mal entretenus.

Parallèlement aux difficultés logiques de maintenir un parc de véhicules spécifiques produits en petite quantité et dans un cadre particulièrement agressif, Autolib doit de surcroît composer avec des concurrents de diverses natures qui ne facilitent en rien la tâche.

D’une part, les efforts constants de lutte contre l’automobile dans la capitale finissent par impacter négativement la praticabilité des rues parisiennes : en gros, c’est le bordel à Paris. Electrique ou non, une voiture doit se frayer un chemin dans les embouteillages savamment orchestrés par une municipalité devenue folle. On se consolera en se disant qu’à l’arrêt en attendant la décongestion suite à la fermeture des voies sur berge, au moins les Autolibs ne polluent pas. Certes. Mais elles n’avancent pas plus.

D’autre part, le Parisien aura vite fait le calcul qu’en face existent aussi des alternatives nettement plus séduisantes, soit en termes de service, soit en termes de tarifs ou de praticité. Je passe rapidement sur les VTC, Uber et autres nouveaux arrivants qui cantonnent bien souvent l’usage d’une Autolib à quelques bobos précieux, et je pourrais aussi citer les nouvelles formes de location mises en place par de grands constructeurs comme Daimler avec Car2Go ou BMW avec DriveNow qui se comparent avantageusement avec les Hidalgocars.

Au problème de déplacements dans la capitale, le marché, malgré les monceaux de réglementations idiotes et de barrières à l’entrée monstrueuses, parvient à fournir plusieurs solutions crédibles et dont les éventuelles pertes ne seront assumées par aucun contribuable. A contrario et comme je le mentionnais, Autolib a tout de l’idée tordue pour résoudre un problème posé de travers et mise en pratique n’importe comment par des gens incompétents.

Décidément, il n’y a pas à tortiller : le socialisme, c’est magique.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires302

    1. Deres

      D’autant plus que je pense que la moins-value des places de parking payant sur la voirie publique transformées gratuitement en places Auto-lib n’a pas été comptée dans l’équation …

  1. Le Gnôme

    C’est lib’ pour le tribuable de payer ses augmentations d’impôts. Je pense que le Vel’ib doit revenir tout aussi cher, même que l’engin s’exporte jusqu’en Roumanie.

  2. Aristarkke

    Un hippopotentiel ???
    Phonétiquement, cela donne idée d’un sous potentiel…

    Pourquoi renoncer à hyper ou mieux, à ultra ??? comme dans ultra libéralisme,

    Ultra déficitaire collerait bien à l’idée du dépassement des bornes (d’Autolib) au delà desquelles, il n’y a plus de limites comme chacun sait…

      1. Aristarkke

        Calvinou, aimable Chenapan :
        j’avais bien compris l’allusion de Mgr à hippopotame (animal de poids).

        C’est bien pour cela que j’évoque le cas phonétique d’hypo…

        Ces jeunes, faut tout leur expliquer sauf en certain domaine où tu manifestes une précocité et pas une procécité !!!

  3. tabbehim

    tout de suite, sans l’âne de paris et son mentor, la ville ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui 😉
    Un foutoir géant qui coûte une fortune à la france entière 😀

    Et avouez que vous vous ennuieriez sans elle ^^

  4. Aristarkke

    moyens de transports coûteux, sales, polluants et mal entretenus.
    Complètement d’accord quand on voit l’état extérieur de nombre de ces voitures dans la circulation qui arborent des carrosseries douteuses (poour rester aimable) et plutôt crasseuses.
    Et il paraît (aux dires de mes clients parisiens) que l’intérieur est souvent encore pire…

    1. BDC

      Je confirme. J’ai testé plusieurs fois l’autolib avec une collègue abonnée : certaines sont de vraies poubelles, mais s’il n’y avait que ça. Le pire c’est que leur système n’est pas fiable, la dernière fois on a eu droit à une demie-heure épique parce que la voiture s’est trompée d’abonné (!). C’est dommage car le principe de places réservées c’est vraiment un gros avantage dans Paris, mais évidemment, ces parkings sont bien souvent squattés par des camions de livraison. Finalement ma collègue a résilié.

        1. BDC

          MDR Théo ! Mais néanmoins intéressant… Je comprends mieux pourquoi Albundy se moque quand je dis que je poste des comm’ sérieux. Ça tombe bien, j’ai fait des infidélités à H16 chez Franck Boizard sur la baisse du QI. Je précise et j’insiste que le seul rapport qui m’y fait penser c’est ta position sur les enfants, t’inquiète j’avais la même avant que HS me fasse changer d’avis (et aussi pour prouver que je sais être 100% sérieuse, ça arrive, pas souvent 😉 ).

  5. Chat de Nuit

    Ce n’est encore rien, le tribuable aura bientôt les Jeux Olympiques de 2024 pour se prendre un nouveau coup de bambou sur la tête….

    1. Tribuliste

      Saut que les JO c’est bien mieux : ça coûte très cher avant (plusieurs candidatures à millions pour nourrir ses proches ça compte) ; trop cher pendant (j’inclue les infrastructures et copinages sur les droits) et bien entendu excessivement cher après ( une dette en socialie ça se paye toujours au centuple). Finalement autolib c’est un doux rêve peu incommodant en rapport 😉

    2. Royaumont

      Vu que le concurrent en lice est Los Angeles et vu la popularité probable de Trump auprès du CIO, Paris a hélas tous ses chances.
      Il faudrait perturber la visite du CIO, avec manif’, transports perturbés et agression par des migrants de membres de la délégation pour échapper à la désignation.
      Et encore, vu le niveau de corruption qui règne au CIO, on pourrait encore être choisi (j’allais dire gagner, mais le terme est inadapté…)

      1. Higgins

        Oui et si cet évènement a lieu à Paris, ce sera juste 100 ans avec l’édition de 1924, dernière fois où les JO ont eu lieu dans la capitale alors que pour Los Angeles, c’était en 1984. Je crains donc le pire: un Nuremberg à la gloire de la Socialie triomphante.

  6. Higgins

    Ce matin, sur BFM Business, Stéphane Soumier évoquait les palinodies de la maison Hidalgo avec les JO à Paris. Son invité et lui ont émit plus que des doutes. sur l’affirmation affichée de la rentabilité du bouzin est des ses probables retombées en matière d’emploi. Je ne peux que partager leurs doutes et j’espère ardemment que cette compétition se fasse ailleurs.
    En matière de fiasco qui ne veut pas dire son nom, Vélib n’est pas particulièrement une réussite financière. Ce n’est pas grave, c’est le con…tribuable qui paye.
    Sinon, pour illustrer une énième dérive de la Socialie boboïsante et démontrer l’incompétence inconséquente de la classe politique nationale, je vous invite à lire ce billet de Rémy Prudhomme sur cette pharamineuse transition énergétique que le monde entier ne nous envie pas et pour cause: « La panne programmée » (https://mythesmanciesetmathematiques.wordpress.com/2017/01/30/la-panne-programmee/)

    1. Chat de Nuit

      Il est certain que si nous roulions tous en électrique, des pannes ils y en auraient tous les jours. Il n’y a pas besoin d’avoir fait l’ENA pour comprendre cela.

      J’ai des amis qui habitent à la campagne, et qui ont acheté une ZOE (l’ancienne version qui peut faire 130 km maximum, si on ne roule pas comme un dingue). Dès que le thermomètre commence à passer sous la barre des 2 ou 3 degrés, ils ont d’énormes problèmes pour recharger la Zoé…. Heureusement, qu’ils ont un bon vieux diésel à coté….

      1. Aristarkke

        Ettore Bugatti avait coutume de répondre à des clients se plaignant des difficultés de démarrage de sa production les jours de froid (les batteries n’étaient pas alors ce qu’elles sont devenues et la manivelle restait dangereuse de par son fameux retour) que, lorsqu’on avait les moyens de s’offrir un exemplaire de sa production, on avait forcément les moyens de lui offrir un garage chauffé…

        Qu’est ce que cela couterait donc à vos amis (surtout qu’ils ont été subventionnés pour acheter leur joujou technologique qui n’impressionne guère devant la Force) de mettre un radiateur électrique dans le box???

        1. Chat de Nuit

          Ils sont en rase campagne, et en bout de ligne, et le courant a parfois du mal à aller jusqu’à chez eux, avec assez de puissance pour recharger la Zoé, surtout quand le reste du village tire dessus à cause du froid.

          1. Calvin

            J’attends à la radio les prochaines pubs appelant aux économies d’énergie :

            « En vous chauffant moins, le soir, en hiver, vous permettez aux citoyens éco-sensibles de recharger leurs véhicules propres ! Et vous participez à la dure lutte contre le dérèglement climatique. »

          2. Aristarkke

            Je me doutais bien que c’était un problème de ce genre : difficulté d’approvisionnement en courant électrique de bout de réseau… (mon commentaire donnait dans l’ironie).
            Il y a quarante ans, j’avais un copain qui habitait Fretin (à 15 kms de Lille) mais sur les extérieurs du village.
            Il avait cru bon de céder aux sirènes d’EDF (qui subventionnait allégrement) et s’était équipé en tout électrique, comme ce fut la mode à cette glorieuse époque mais qui avait dû se faire réinstaller en urgence un poêle à bois parce que l’hiver, le courant défaillait en quasi-permanence et il faisait autrement plus froid que maintenant (avoir de la neige et de la glace pouvait alors durer des semaines d’affilée)…

              1. Aristarkke

                Gageons que vous n’avez pas dû opposer grande résistance à cette tentation de fastoche…
                😉
                Remarquez que l’AdP relève la barre, ayant réussi hier, à susciter de l’intérêt poli certes, mais intérêt néanmoins, chez Werther.

                J’ai lu hier que le Piton était entré en éruption : c’est donc pour cela qu’on l’entend plus…
                Tchotte crise de foie après excès d’abricots???

                1. BDC

                  Abricot au singulier, pitié ! Ne me dites pas qu’il en mange plusieurs, laissez-moi dans l’illusion d’un bon Maître Pheldge ascétique.

                    1. BDC

                      SM ? Non moi DM, même si c’est pas non plus de mon âge, et qu’ils ont fait masters and servants, et behind the wheel, avec un tracteur et un scooter téflonné.

              2. Quiet Desperation

                aaah ! l’irénisme helvète…. « A » c’est pour « Agité », pas « Ami », même si, par pure charité, on l’aime bien quand même…

                1. Quiet Desperation

                  Harry, tu suis pas ! l’éruption était annoncée depuis avant-hier…
                  « Guezz what ? le Piton vient d’entrer en éruption, d’où une agitation brownienne plus marquée qu’habituellement, chez notre ami… »

                  1. bibi

                    Alain Menu est un pilote genevois qui a fait sa carrière en voiture de tourisme et qui a remporté par 2 fois le British Touring Car Championship.

                    1. Bonsaï

                      Merci pour l’info. Comme je ne suis pas fan des courses auto, ça m’avait échappé.
                      Quand à Fretin, c’est le nom d’un village qu’Aristarque cite dans son commentaire de 11:15, auquel je joins illico le prénom fictif de Menu pour faire un bon mot (raté ?)…

                    2. Bonsaï

                      Pardon, il ne s’agit nullement d’un fiasco.
                      Une explication de texte subtile par son auteur est un cadeau, une attention spéciale envers le camarade Bibi qui avait montré son intérêt pour la séquence…
                      Le « raté » mis entre parenthèses est juste un effet de fausse modestie.

                    3. bibi

                      Bonsaï on sait tous que vous êtes communistes, mais ce n’est pas une raison pour me donner du camarade.

      2. sam player

        130km… il ne faut pas croire que l’on a fait beaucoup plus de progrès depuis.

        J’ai été un peu étonné que le constructeur (Renault) annonce 400km, alors je suis allé il y a un mois sur leur site sur lequel il y a un calculateur interactif d’autonomie.

        Ca commence mal : « 400 km NEDC*, 300 km en conditions réelles… » dit le site…

        En changeant les paramètres (température à -10° vs 25°C) et en mettant le chauffage on tombe déjà à 217 km… à 70kph… parce qu’à 130 on tombe à 118 km d’autonomie.

        Il y a tout simplement des batteries plus balaises et une meilleure gestion de l’énergie… Rien de neuf en fait.

        Lien du site de calcul interactif suit

        1. sam player

          Il y a aussi un bouton pour simuler le temps de charge… qui initialement est donné pour 80% de charge sur une prise domestique et qui dure 20h pour 80%… mais 25h pour 100%… en théorie toujours.

          Voiture alternative donc : un jour je décharge roule, un jour je recharge

          Intéressant pour avoir une bonne excuse pour dé… euh recharger vers la dame 😀

        2. Royaumont

          Cela ne m’étonne pas trop.
          La voiture électrique est aussi ancienne que la voiture à moteur thermique. Si la seconde s’est développée et pas la première, ce n’est pas un hasard (ni un complot). Depuis l’origine, le problème de la batterie et de l’autonomie est un frein. Comme il n’existe qu’une centaine de couple redox disponible, on a vite fait le tour des possibilités ; si une solution miracle existait, elle serait exploitée depuis longtemps.

          1. Aristarkke

            Même dans les véhicules captifs comme les chariots élévateurs, l’électricité ne s’est pas imposée nettement alors que c’est théoriquement très avantageux dans cette configuration…

            1. sam player

              Le choix de l’énergie d’un chariot se fait uniquement en électrique à cause du confinement des lieux (sus aux gaz d’échappement).
              Dans tout autre environnement c’est le gaz, voire le diesel qui permet un réapprovisionnement à la station du coin.

  7. Calvin

    179 millions !
    Ça vaut bien une chanson :

    Autolib est raide et livrée,
    Anne mentira à jamais
    Let it go, Hidalgo
    Can’t hold it back anymore

    Let it go, Hidalgo
    Turn my back and open the door…

  8. Aristarkke

    Peu importe donc que la croissance enregistrée soit plusieurs décimales inférieure à celle prévue,

    A la louche aristarkkienne, il manque un bon quart de la croissance estimée… (poutou baveux à SP)
    Une paille…

    1. Gerldam

      Le déficit d’Autolib vient-il du manque d’abonnés ou des réparations à faire constamment, comme pour les vélib qu’il faut carrémeent remplacer régulièrement, vandalisés qu’ils sont par les délicats utilisateurs parisiens?
      Je signale qu’à Luxembourg ville, il existe un avatar du vélib qui s’appelle vél’oh (géniale créativité des autorités locales), dont les vélos sont toujours dans le même état que lors de leur livraison.Pas la moindre dégradation. Je n’arrive absolument aps à m’expliquer la différence entre les vélos parisiens et luxembourgeois.
      Pour les autolibs, on a peut-être le même phénomène?

      1. sam player

        « Le système Vélib’ devait rapporter 3M€ à la Ville (2007). Au final il lui en coûtera 16M€ (2013) » (le point.fr)

        Le coût d’un vélib’ est de 4,000€ à Paris, prix qui ne comprend pas le coût des infrastructures ni l’occupation du domaine public… soit 40 fois le prix de gros d’un vélo.

        1. Aristarkke

          Ce n’est pas à Aix-en-Provence (qui est, smmeb, la première ville à avoir laissé tomber ce système) où ils avaient constaté que le coût de ce zinzin permettait en théorie d’offrir TROIS vélos / an à chacun des abonnés réguliers ?

        2. Aristarkke

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_syst%C3%A8mes_de_v%C3%A9los_en_libre-service_en_France

          Trouvé lors de ma vérif.
          Le croustillant est que le système est aussi fermé à GRENOBLE (après tout le barouf dont nous sommes abreuvés à chaque période de pollution et après toutes les misères que la municipalité escrologiste croit bon d’infliger aux automobolistes)…
          Comme quoi, c’est toujours de faire comme je dis et pas comme je fais… Potemkine est leur maître à « penser »…

      2. Aristarkke

        il existe un avatar du vélib qui s’appelle vél’oh
        A Lille, nous avons droit à V’Lille (j’espère qu’ils n’ont pris aucune agence de naming à 75.000€ la prestation pour cela), à Calais à Vel’In ou à Lyon à Velo’v

      3. MadeInCH

        Il y a un peu de temps, un responsable de Velib avait annoncé avoir fermé certains parcs à Vélibs, à cause de vandalisme.
        Un type a eu la mauvaise idée de demander où était ces parcs qui ont été fermés.
        Réponse:
        « Je ne le dirai pas, pour ne pas stigmatiser. »
        Oh! Put1! En arriver là! « Wrong on so manyl levels! »

  9. Bonsaï

    J’avoue qu’aujourd’hui je peine à saisir l’angle d’attaque du Maître.
    Véhicules électriques peu polluants contre gros Diesel fumants en plein Paris, il paraît que le choix est assez clair. Je n’ai aucune sympathie particulière pour Mme Hidalgo, mais il me semble qu’elle ne fait qu’imiter (de fort loin et sans le moindre enthousiasme) ce qui se pratique déjà dans de nombreuses capitales modernes…

    1. tabbehim

      l’électricité est bien produite quelque part non?
      il faut bien employé des sources d’énergie plus ou moins polluante pour la faire 🙂 (hydro électrique excepté)
      Il y’a la centrale de porcheville qui va bien tirer du fuel avec ces idées là ^^

      Déporter la pollution pour faire croire qu’on l’a fait disparaitre, une technique de coco gogo qui marche bien il semble 🙂

      1. Peste et coryza

        L’hydroélectricité, ce n’est pas polluant, ça défigure juste une vallée.
        Le plus usité pour produire de l’électricité, c’est Charbon + gaz. D’après la COP 21, il faut mettre toutes les centrales à charbon à la ferraille d’ici 30 ans : je vois d’ici les têtes des chinois et des indiens…

    2. Vous faites une erreur de raisonnement : les véhicules électriques sont aussi polluants que le diesel. Les batteries, il faut les produire, les remplir, les recycler et tout ça, ça pollue. Les autolib sont des petites séries donc coûteuses, avec un recyclage délicat, etc…

      1. Aristarkke

        Il paraîtrait que Bolloré avait refusé des propositions de Renault ou Peugeot d’adapter des modèles thermiques existants pour se porter sur Pinifarina afin d’avoir un véhicule construit entièrement autour des ses batteries (ne pas oublier qu’il fabrique les batteries des Autolib par le biais de sa société Blue Solution – société surestimée en Bourse : PER 2016 à 57, ce qui est gigantesque pour une société industrielle qui ne distribue pas de dividende).
        Il voulait surtout des véhicules qui se démarquent dans la circulation, ce qu’il aurait pu obtenir en les faisant peindre de couleurs inhabituelles comme rose (par exemple adapté à cette ville sans parler de Toulouse)…

        1. Bonsaï

          Le modèle électrique le plus abouti est actuellement le modèle Tesla 100% électrique d’Elon Musk.
          Par ailleurs, pour juger du niveau de pollution que produit un véhicule électrique, il convient d’inclure les particules fines issues de l’abrasion des pneus et des routes.
          Le degré de pollution d’une voiture dépend également de l’origine de l’électricité (nucléaire ou fossile: gaz, charbon, fioul) et donc des pays où la mesure sera effectuée.
          e-rse.net/voitures-electriques-vraiment-avenir-transport-ecologique-19299/#gs.QOy5zr8

          1. Aristarkke

            Vous avez vu les prix des Tesla (>70.000 € pour le plus petit modèle) ???
            Je sais bien que les Suisses sont plein aux as mais ce n’est pas le cas des gueux et des vilains qui vous encerclent…

          2. Calvin

            Bonsaï, tu n’as pas l’impression que ce site relève d’un biais ?
            Tu trouverais, je pense, indécent de te donner un lien expliquant les bienfaits des OGM s’il pointait chez Bayer…

          3. sam player

            Je ne vois pas en quoi le fait qu’une voiture soit électrique modifierait en quoi que ce soit l’émission de particules due au freinage ou à l’usure des routes : pour ce qui est du freinage mou (ralentissement) c’est juste la présence d’un système de récupération d’énergie, système qui n’est pas propre à l’électrique et qui se paie. Il est juste plus intéressant de l’implanter sur l’électrique vs le gain en autonomie mais c’est un effet induit qui n’a aucun rapport avec un but recherché dans l’émission de particules.

            Coté usure des pneus il faut avoir conduit une fois une voiture électrique pour se rendre compte que le train de pneus s’use à vitesse grand V à cause du couple disponible au démarrage : perso je grillais tout le monde il y a 8 ans avec la voiture du boulot de l’époque.

            Concernant la nature de l’électricité il y avait un article du figaro il y a quelques jours qui disait qu’avec la trajectoire théorique des voitures électriques la projection en 2030 donnait un taux de 30% d’utilisation des capacités de production, ce qui mettrait le système par terre.

            La voiture alternative alimentée par une énergie alternative = des déplacements alternatifs.

            1. Gerldam

              Sur votre dernier paragraphe, je m’inscris en faux: justement le fait que les VE utilisent des batteries fait que les énergies alternativs peuvent recharger et stocker de l’énergie dans les batteries quand le vent souffle ou le soleil brille.. Rappelons qu’une voiture est à l’arrêt 90% du temps.

              1. Bardamu

                Elle est à l’arrêt surtout la nuit, lorsqu’en hiver tout le monde chauffe, et s’il n’y a pas de vent… Savez-vous combien il faudrait de production d’électricité supplémentaire si le VE se généralisait ? (Exprimée en Giga watt SVP).

              2. sam player

                Avant de vous inscrire en faux lisez l’article qui est tiré d’un document de Enidis dont je vous mets un extrait ci-dessous :

                « En France, la puissance totale installée, c’est-à-dire la capacité totale de production, toutes énergies confondues (nucléaire, hydraulique, thermique et énergies renouvelables), est de 128 GW, soit une puissance moyenne disponible de 100 GW.
                Une recharge de tous les véhicules en même temps, par exemple le soir vers 19 heures, entraînerait un pic de consommation susceptible de perturber la qualité de l’alimentation électrique.
                En effet, si un million de véhicules ne représente que 0,5 % de la consommation totale, leur recharge simultanée en “recharge normale” appellerait 3,5 % de la puissance installée. Si ce million de véhicules électriques se chargeait simultanément en “recharge accélérée”, cela représenterait un appel de puissance de 22 GW soit 22 % de la puissance totale disponible du parc de production français.
                Et l’on serait à plus de 40 % en cas de recharge rapide ! L‘impact de la recharge, évalué globalement page 6, s’amplifie lorsque l’on passe au niveau local, réseau HTA puis réseau BT, du fait du dé-foisonnement naturel des appels de puissance. Devoir dimensionner les moyens de production et les réseaux pour satisfaire un tel surcroît d’appel de puissance serait contraire à l’intérêt général, aussi bien sur le plan économique que sur le plan environnemental. »
                ___________
                Vous faites la même erreur que les escrologistes : on ne consomme pas une puissance moyenne mais de l’instantanée et 80% de la population vit sur un mode jour nuit et ils font tous la même chose en même temps.
                Avec votre raisonnement les autoroutes n’auraient q’une voie et les supermarchés une seule caisse.

                  1. bibi

                    C’est pas égalitaire il y a plus de jours impairs que de jours pairs.
                    Donc par souci d’égalité :
                    Années paires plaques paires, Années impaires plaques impaires.
                    Et création d’un comité Téhodule pour l’égalité de la recharge et la gestion des années bissextiles.

                1. Aristarkke

                  C’est rigoureusement le même problème avec les réseaux d’assainissement pluviaux qui sont TOUJOURS (et volontairement au grand dam de ceux qui servent de journalistes pour débiter les mêmes aneries à chaque déluge) incapables de faire face aux orages décennaux.

                  Calculer les réseaux en fonction de ce besoin précis aboutirait :
                  d’une part à des dimensionnements déraisonnables de canalisations (le diamètre d’un ml relèverait d’un tuyau pour pipi de chat 😆 ),
                  d’autre part à des dysfonctionnements permanents puisque les réseaux sont calculés pour avoir des débits minimaux suffisants pour assurer l’autocurage (même pour les pluviaux qui récupèrent des saletés urbaines, feuilles, etc…)

                  1. sam player

                    Z’ont été malins dans le temps en donnant une forme assez originale aux conduites pour faciliter l’autocurage, ce que les conduites cylindrique ne permettent aucunement.

      2. assylias

        Sans remettre en cause le problème des batteries, il faut tout de même admettre que la pollution atmosphérique directe (particules fines etc.) a plus d’effets négatifs sur la santé de la population que la pollution due à la production d’électricité (même en admettant que cette électricité provient d’une centrale thermique qui pollue autant qu’une voiture à puissance égale, la pollution en question est en général générée à l’écart des zones de concentration de population).

        1. bibi

          L’abrasion des pneus et des freins c’est 3 fois plus de particules émises que la combustion de l’essence.
          Le trafic routier en IDF est responsable de moins de la moitié des émissions de particules.
          Remplacer des véhicules thermiques par des véhicules électriques n’aura aucun impact sur la pollution aux particules.

          1. assylias

            Dire que ça n’aura « aucun » impact est bien entendu exagéré. Par ailleurs, sur beaucoup de modèles de voitures électriques (i3 par exemple), le frein moteur est utilisé pour les freinages modérés en lâchant simplement la pédale d’accélération. Si bien que l’on n’utilise presque jamais le frein mécanique. Quant à la pollution due à l’usure des pneus, j’imagine qu’elle est plus faible à 20 km/h dans les bouchons parisiens que sur autoroutes mais j’avoue ne pas connaître les chiffres. Et si vous avez fait du vélo dans Paris, vous serez probablement d’accord pour dire que la pollution du trafic est bien présente…

            1. bibi

              Les pneus s’usent beaucoup moins sur autoroute qui sont des billards ou l’on accélère pas et ne freine pas qu’en ville ou l’on accélère et l’on freine sans arrêt.

              Aujourd’hui la combustion de l’essence des véhicules est responsable de 10% des émissions des particules avec un parc automobile qui a 8 ans de moyenne.

              Remplacer un véhicule ancien par un véhicule répondant aux normes euro-6b ou par un véhicule électrique ne changera quasiment rien en termes d’émissions de particules.

          1. assylias

            Relisez mon commentaire – je ne dis pas que la source principale de pollution (aux particules fines ou autres) est la voiture, je dis simplement que la part due à la voiture peut être « délocalisée » dans des zones moins peuplées, et donc avoir moins d’effets négatifs, grâce aux VE. Ce qui ne justifie pas les errances budgétaires et interventionnistes de madame le maire…

            1. sam player

              Autrement dit NIMBY
              Les particules fines ne restent pas dans l’atmosphère. Elles sont transportées par les vents, lessivées par les pluies et disparaissent. Sous un régime venteux il n’y a aucun problème.

              Le seul problème est la stagnation à cause de régimes anticycloniques (zéro vent) et vu l’emprise des anticyclones il est peu important que la centrale de production d’énergie soit à 20 ou 60km* de Paris. Ce n’est d’ailleurs que très très récemment que l’on montre sur des cartes que la pollution ne concerne pas que Paris : dernièrement ça concernait la moitié est du nord au sud.

              La pollution quant à elle nous est très souvent envoyée par l’Allemagne à cause des faibles dépressions ayant pour origine la mer du Nord. Ces faibles dépressions laissent pénétrer et stagner l’anticyclone sur la france. Regardez une carte météo quand on parle de pollution, c’est flagrant : même quand le vent vient du Nord c’est une dépression renvoyant l’air circulant au-dessus de l’Allemagne (sens inverse des aiguilles d’une montre).

              * : un calcul rapide des pertes en lignes (2%) permet de conclure que la distance moyenne de transport entre production et consommation THT est de 60km. Cette moyenne est très impactée par le très mauvais foisonnement de la production en Bretagne. Délocaliser la production d’électricité loin de Paris serait un non sens complet. 0/20.

              1. assylias

                0/20 c’est vache quand même, et pas très encourageant. On m’apprend que l’académie a ajusté ma note à 10/20 (après tirage au sort) et avec mention « peut mieux faire » ! Et en l’occurence c’est plutôt NIY(our)BY – j’ai quitté la capitale pour des contrées à peu près sans pollution et définitivement moins étatistes il y a belle lurette 🙂 Quant à cette histoire de pollution venue d’Allemagne, je n’ai toujours pas réussi à savoir qui des décodeurs du Monde et des Econoclastes a raison (http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/12/12/le-pic-de-pollution-n-est-pas-venu-des-centrales-a-charbon-allemandes_5047702_4355770.html).

                1. albundy17

                  Et encore, 0/20 bien que noté sur 30 😀

                  Des contrées moins étatistes, c’est ou ?

                  La pollution pm10 et 2.5 ne vient pas d’allemagne, O.B l’assène assez sur son site bourré de fausses vérités, commentaires non conformes ne pas se fatiguer, ça n’apparaîtra pas.

                  L’électricité de ces gros consommateurs (plus qu’en france) est fournie à plus de 40 % par le charbon, coup de bol ils ont aussi des mines à ciel ouvert pour les alimenter, sinon ils crament du fioul, du gaz et de la biomasse pasque c’est écolo la biomasse. Et bien sur des moulins à vent, pas raccordés.

                  En france on est de plus en plus malade de la pollution, methode Coué à l’envers, on n’a pas eu un air aussi sain depuis 2 siècles.

                  j’ai une bonne solution pour réduire les PM10, faut éradiquer toute la végétation, ces saloperies de pollen affolent tout les compteurs durant les périodes idoines !

    3. Calvin

      La pollution « ressentie » à Paris a augmenté alors que les véhicules se sont fait moins polluants en créant des embouteillages monstres.
      Quant aux véhicules parmi les plus polluants, il y a le métro (track record des particules fines) et bus.

  10. Aristarkke

    Mélusine, pas de chance : du taf avant le week-end :

    dans des cabas de Fées Clochette ???
    Dans les cabas de Fée Clochette ou dans les cabas des Fées Clochette ??? (mais pas des cabas de… pas besoin d’une double désignation directe)

    anNidalguesques

    1. Calvin

      « anNidalguesques »
      Non, Papet !
      Contraction de Âne et Hidalgo.
      Je préfère le terme hascheseizien au tien.
      Et pourquoi pas annhidalguesques…?

  11. Tribuliste

    Il y a surtout un détail qui plombe le projet… ce diminutif lib’ , dans notre tendre pays tout principe de liberté cache forcément une croix massive que chaque contribuable devra se carrer dans…le creux de l’épaule.
    Pi en france on m’a toujours appris que plus c’est cher, plus c’est chic et plus c’est bon : pourquoi se priver? 😉

    1. Calvin

      Mais qui vous a dit que lib’ était le diminutif de « liberté » ????
      Les géniteurs du projet l’ont conçu comme une offrande à Gaïa. Autolib, c’est une contraction de « Auto-Libation ».
      C’est un sacrifice pécuniaire pour un idéal fantasmé.

  12. Guillaume_rc

    Bonsaï : notre Hôte a raison : le problème est tout simplement mal posé :
    à Paris aux heures de pointe ; une voiture sur deux roule… pour se garer ! Sauf les taxis mais il y en 3 fois moins (et 3 fois plus chers) que dans toutes les villes comparables
    créer un embouteillage permanent crée de la pollution
    empêcher ceux qui travaillent (ouh les vils gueux) de conduire dans Paris crée des embouteillages dans toute l’Ile de France (c’est pas grave ce sont des sales banlieusards!)
    Lutter contre les voitures tout en laissant les transports publics en déshérence c’est idiot ou plus précisément c’est de la façade
    Grâce aux efforts de constructeurs, les émissions polluantes des moteurs sont en baisse drastique

    Et puis bon, Hidalgo vante les mérites du métro mais je vous fiche mon billet qu’elle ne le prend jamais pour aller bosser.

    1. sam player

      Il y a quelque temps ma fille voulait se payer un petit weekend en amoureux à Paris et sur booking.com les hôtels les plus intéressants n’avaient pas de parking ou alors c’était 50€ la journée, 50% de plus que le prix la chambre.

      Il y a quelques années on pouvait se garer en petite ou grande couronne (à 20-30km) en stationnement résidentiel gratuit, laisser tomber la voiture pour le weekend et prendre les transports en commun… mais ce n’est plus possible car le stationnement résidentiel est réservé aux résidents (nécessité d’un badge).

      En faisant une petite recherche pour trouver la meilleure solution économique j’ai trouvé le parking Opéra : 20€ par jour, ouvert H24 et nombre d’entrées sorties illimitées.

      Conclusion : il faut aller au centre ville de Paris pour éviter de circuler dans… Paris, c’est débile !

      1. Aristarkke

        « Il y a quelques années on pouvait se garer en petite ou grande couronne (à 20-30km) en stationnement résidentiel gratuit »
        N’assombris pas de trop le tableau.
        Cela reste encore possible en grande couronne sauf dans les « centres-villes » mais pas forcément loin des gares RER.
        En revanche, cela devient très difficile en première couronne notamment dans des communes qui ont longtemps résisté comme Villejuif ou KB mais il y a des restes y compris aux abords de Paris.
        Comme Maisons Alfort qui n’a pas de stationnement payant ni même de zone bleue et deux stations de métro…

        1. sam player

          Oui, je parlais du stationnement proche d’une station metro ou gare RER (500m maxi). Merci pour l’info sur Maisons-Alfort.

          L’idée générale de mon commentaire était de dire que si on voulait vraiment réduire la circulation en ville ce serait de mettre à disposition en extérieur des parkings qui devraient être forcément moins cher qu’en centre ville (le parking Opéra c’est 10€ par jour à partir de 8 jours, voire moins de 5€ par jour sur 30 jours).

          A comparer avec le prix des parkings d’aéroports qui eux sont situés dans des zones où le terrain ne coûte que dalle.

          1. Aristarkke

            L’idée générale de mon commentaire était de dire que si on voulait vraiment réduire la circulation en ville ce serait de mettre à disposition en extérieur des parkings qui devraient être forcément moins cherS qu’en centre ville

            C’est marrant mais c’est cette hypothèse qui a permis de légaliser (dans les années 60) le stationnement payant.
            Les députés-godillots d’alors avaient des états-d’âme sur le sujet, bien que souvent maires et il y avait beaucoup de tirage sur ce sujet, les électeurs étant encore craints de leurs élus à cette époque bénie (?).
            Le stationnement payant (dans les centres-villes exclusivement alors) a donc été concédé légalement contre le fait que le produit des taxes récoltées ainsi servirait à construire des parkings-silos « gratuits » pour inciter les gens à y recourir préférentiellement…

            On connaît la suite…

          1. Aristarkke

            Non, non, c’est fini depuis deux ou trois ans voire quatre (au grand dam des personnels et des visiteurs).

            A Lille, Méremptoire applique la politique parisienne d’étendre toujours plus les zones payantes sauf dans son cher Lille Sud où sont les gros bataillons de ses électeurs exotiques.
            Un bon plan est de se mettre au niveau de la Place Barthélemy Dorez/Porte des Postes mais de se garer côté Sud au delà du périph, juste en bordure et de prendre le métro à la Porte des Postes (ou les bus).
            Toutefois, il faut que votre voiture soit raccord avec la population locale.
            Inutile d’ imaginer que votre belle allemande sera confondue avec celles des caïds honorables grossistes en plantes séchées et revendeurs itou, même nantie d’une plaque 59.
            Les guetteurs vigiles non-conventionnés ont l’oeil et la liste à jour…

            Ne pas imaginer non plus que d’être dans un rayon de 200 m du commissariat principal soit une zone particulièrement sécurisée…

            1. sam player

              Les parkings d’hôpitaux deviennent pratiquement tous payants.
              Les municipalités ont juste déplacer le problème en créant des difficultés là où il n’y en avait pas.

              1. Aristarkke

                Le problème a justement été de construire une station de métro en se foutant éperdument de prévoir quoi que ce soit en organisation de parkings pour ceux des utilisateurs qui renonceraient à leur voiture en centre-ville par utilisation justement du métro.
                Des difficultés de parking sont donc apparues au CHR et environs immédiats pour les personnels et les visiteurs…
                Il y a eu des lamentations et naturellement Méremptoire n’a rien trouvé de mieux que de supprimer des places et de taxer les restantes…
                L’antienne étant que les gens doivent utiliser le métro pour aller au CHR…
                Plaisant les jours de grève… (le métro de Lille est dit automatique mais est surveillé sans pouvoir fonctionner en totale autonomie)

                1. Deres

                  Le métro n’est pas automatique. C’est la conduite des trains qui l’est. La « conduite » de la ligne reste elle globalement manuelle depuis un poste de commandement centralisé, même si celui-ci contient également des automates sous contrôle humain.

            2. BDC

              Porte des postes … déjà de mon temps on osait à peine y passer en voiture, alors s’y arrêter avec une plaque étrangère (au 59), vous n’y pensez pas !

              1. Aristarkke

                Il n’y a plus de places gratuites dans tout ce secteur sauf dans quelques rues collées à la périphérie cadastrale mais qui sont remplies de voitures ventouses…
                Je l’ai expérimenté le mois dernier en devant aller me garer à La Madeleine (par le pont qui enjambe la voire rapide au niveau de la station service) et en faisant le trajet à pied… A mon âge…

                1. Lark on the Wing

                  Il y a les drogués, les fous du Zen
                  Ceux qui lis’nt et ceux qui sav’nt parler
                  Aux mann’quins d’chez Cath’rine Harle
                  Ceux qui se marient à la Mad’leine

                2. albundy17

                  « A mon âge… »

                  Oui, à ton age ce n’est pas très sérieux de faire ton Dany boon, 2 euros de l’heure ne te mettent pas sur la paille, contrairement à 500 mètres claudiquants

                  1. Aristarkke

                    C’est limité à 1H20 maximum et quand tu as une affaire au tribunal d’instance, tu sais quand cela commence sans savoir quand tu sortiras. ..

                    1. Aristarkke

                      Quasiment tout le Vieux Lille a été placé en « zone jaune » où le stationnement payant (non résidentiel) est maintenant de deux heures maximum (contre une heure vingt antérieurement – les anciens stickers étaient encore en place à la mi-Janvier). Alors qu’avant j’allais me garer -gratuitement- aux alentours immédiats de l’ancien Hospice général ou les rues « nouvelles » en face…

                    2. Aristarkke

                      Ils ferment déjà ou ont déjà fermé…
                      Car ce n’est pas le premier arrangement des sens de circulation qu’ils subissent
                      Il s’est trouvé que j’étais à Lille le premier jour de Décembre où le « nouveau plan de circulation » (lire le nouveau plan de congestion de la ville) a été mis en place direct live…
                      Les queues de voitures cherchant à rentrer malgré tout, débordaient sur le « périph’  » et la VdN relatait le lendemain le b…. ouchon que cela avait été.
                      Mais comme je l’ai déjà dit, à part les boboïdes frustrés du Vieux Lille, Méremptoire compte surtout sur les gros bataillons d’électeurs stationnés dans la partie Sud de la Ville.
                      Donc les commerçants du centre ville, rien à cirer de leur devenir… surtout que Méremptoire la joue vive la Kulture et boute le mercantile hors les murs…

    2. Aristarkke

      1/ quand on se fait porter son pépin par un factotum en face de Queen Elizabeth qui tient le sien toute seule et à son âge, il ne faut pas s’ attendre à la voir arpenter les couloirs du métro, même en campagne électorale. En parler toujours, l’ emprunter jamais.
      2/ elle fut, dit-on, inspectrice du travail. Elle en a, au moins la retraite correspondante et ce depuis ses 52ans…
      3/ c’est justement ce qui est étonnant d’ avoir dû contrôler du travail quand on a soi même jamais su à quoi cela pouvait bien ressembler comme activité…

    1. Pere Collateur

      Pour la Zoe et la Leaf c’est pareil. 70 degres pour que le fonctionnement de la batterie soit optimal.

      Quand j’avais étudié la question lorsque je cherchais à changer de voiture, j’en étais resté baba.

      Non seulement la Zoe coutait un pont, avait une autonomie de 120Km au mieux en condition réelle (en hivers c’est encore moins), mettait des plombes à se recharger et en plus fallait encore payer pour la location de la batterie.

      J’en avais conclu que même gratos j’en voulais pas. Pourtant j’étais pret à un certain surcout pour pouvoir me passer de carburant.
      Au final, le meilleur compromis c’est encore les hybrides de Toyota. Pour l’instant.

        1. Pere Collateur

          Hybride F1. Il me semble avoir vu ca sur les sachets de graines pour mettre dans le jardin. Ca donne des plants qui font des graines merdiques l’année d’apres et qui oblige donc à racherter des semences tous les ans.

          C’est de ca dont vous parlez?

      1. bibi

        La technologie hybride est déjà bien vieille, la première Prius a fait son apparition il y a déjà 20 ans, et pourtant il se vend aujourd’hui encore plus de 90% de véhicule 100% thermique dans le monde.

        L’hybridation n’offre un intérêt pour le consommateur que dans les pays qui taxent fortement l’essence et que les véhicules sont subventionnés à l’achat partout ailleurs le surcout de l’hybridation n’ai jamais compensé par les économies de carburants réalisées.

          1. nemrod

            C’est vrai ça les Toy sont moches la plupart du temps.
            Même le Rav n’y échappe pas…désolé HB.

            Ca tombe bien j’ai pas les moyens de m’en offrir un…

            Moi c’est du coréen.
            Mauvais français jusqu’au bout.

      2. Royaumont

        Il faudrait m’expliquer l’intérêt de l’hybride ! Comme la batterie est chargée par le moteur, je ne vois pas le gain en carburant. comme de plus, avec la double motorisation et les batterie, la voiture est plus lourde, elle consomme plus d’énergie pour atteindre la même vitesse (1/2mv2, c’est proportionnel au poids, où à la masse, pour les puristes).
        Où est le gain en énergie ?

        1. Gerldam

          Une bonne partie du gain vient du démarrage. Les Prius démarrent toutes en mode électrique, ce qui permet au moteur thermique de fonctionner en cycle Atkinson, cycle qui consomme moins mais ne permet guère de démarrer tout seul.
          Par ailleurs l’énergie du freinage (perdue dans un véhicule thermique) est en partie récupérée en électrique.
          Enfin, le démarrag en électrique est très économioque car il n’y a aucun embrayage alors qu’en thermique pur, on consomme énormément à chaque démarrage. d’où l’intérêt de l’hybride quand on circule beaucoup en ville, alors qu’il est très faible si on ne fait que de l’autoroute.

        2. bibi

          La plus part des véhicules hybrides ont des batteries ou autre système (volant d’inertie, condensateur) qui sont chargés en récupérant l’énergie cinétique lors des freinages, grace au système SREC ou KERS en anglais.

          Les véhicules dont la batterie est chargée par un moteur sont à la base des véhicules électriques à qui on a rajouté un prolongateur d’autonomie c’est le cas de la BMWi3 qui existe en full électrique et en électrique + thermique.

          La solution qui consiste à embarquer une centrale thermique dans un véhicule n’est pas nouvelle c’est le cas de tous les trains diesels, des bateaux, des sous-marins des portes-avions car c’est plus économique de faire tourner les moteurs à un régime fixe et produire de l’électricité pour alimenter des moteurs électriques.

        3. Deres

          Les gains sont multiples. Déjà la récupération d’énergie au freinage. Mais le gros gain vient du fait que l’électrique te permet de faire tourner ton moteur à explosion de façon plus optimale proche de son point de fonctionnement de meilleur rendement quelque soit la demande de puissance. C’est toute la beauté de la chose, car au final, la baisse de consommation ne vient pas de l’électrique mais du moteur classique !

  13. Guillaume_rc

    Pour faire le lien avec le début de l’article, un titre du Spiegel résume bien la situation :
    La France et l’avidité de ses élites !

  14. toto17

    Le soucis c’est pas le véhicule, c’est l’usage.
    Aller chercher sa baguette tous les matins avec sa grosse cylindré à 800m est débile à tout point de vue, c’est tout.
    A chaque distance son moyen de propulsion le plus économique.

    1. Aristarkke

      A moins d’avoir sa propre place de parking, vous ne pouvez réaliser cela à Paris sans de sérieuses difficultés à trouver un stationnement et devant la boulangerie et ensuite au retour.
      Les places vacantes le restent très peu, à Paris…
      Et je ne vous parle pas du plan de circulation qui empêche souvent de repasser dans le sens inverse par là où vous êtes venu(s)

    2. Calvin

      En ce qui concerne la baguette, le scooter n’est pas mal non plus. Ça permet d’éviter tout ce cirque qu’est la circulation à Paris.

        1. sam player

          Je n’ai pas été assez précis :

          Le souci c’est ceux qui trouvent le comportement des autres débile et qui veulent modifier ce comportement à coup de lois moralisatrices alors que ce comportement n’interfère aucunement avec leur liberté.

          C’est qu’il faut être précis quand on est lu par l’arbre ou par totoxx.

    3. bibi

      800m quand vous êtes vieux et que vous marchez à 3km/h, il vous faut aller-retour plus d’une demi-heure pour aller chercher votre baguette!

    4. Vassinhac

      ça dépend. S’il s’agit d’acheter ne serait-ce qu’un vélo spécifiquement pour faire un AR de 800 m par jour, le prix de revient au km parcouru est supérieur au coût marginal de la grosse cylindrée…

  15. Aristarkke

    En 2018, Annihildalgo va anéantir les porte-monnaies des automobilistes en faisant que la journée de stationnement dans les arrondissements centraux coûte au minimum une cinquantaine d’euros ( 2×4 + 3×8 + ?x12) à partir de la vingt cinquième sixième heure…

    Déjà que mes clients parisiens font la g….le quand je fais clairement apparaître le coût du stationnement (bien que je reste moins cher que les artisans du cru)…

    http://www.capital.fr/a-la-une/politique-economique/anne-hidalgo-fait-exploser-le-prix-des-pv-a-paris-1204287

  16. Bob L’Enclume

    Il y a une manoeuvre en cours pour que les socialo-communiste s’approprient le terme « libéral », pour s’opposer au « populisme ». Effectivement, les socialistes après nous avoir expliqué au XIXéme siècle qu’ils étaient ( les vrais !) catholiques, puis des « Résistants » authentiques depuis 1948, puis passionnés par les droit de l’homme depuis 1989, vont sans doute maintenant nous expliquer qu’ils adorent Montesquieu, Voltaire, Tocqueville, etc avec le même foutage de gueule..

    Il s’agit toujours pour ces gens sans Histoire, sans famille, sans héritage de se légitimer.

    Amusant lorsque l’ont sait que, Voltaire par exemple, faisait sortir ses domestiques lorsqu’il voulait causer philosophie avec un invité..
    Les Inférieurs le seront toujours, sauf exception rarissime.

    Bien entendu on reste un bon Marxiste/Nazi (jalousie, envie, mesquinerie, petitesse, connerie, absence total de moral, relativisme, racisme, etc..). Les débiles mentaux légers vont donc continuer, avec cependant le niveau de vie du Brésil ou du Guatemala..

    Je lisais que l’Europe produit en gros 25% de la richesse mondial.
    Il y a un siècle, c’était dans les 80%.
    Puisqu’on vous le dit que le Libéralisme, ca ne marche pas..

  17. Tarmineldur

    Objection !
    D’un point de vue service, l’autolib me rend un reel service et je ne crois pas être un bobo précieux. C’est mon temps qui est précieux, pas moi.
    Déjà, il est bien moins cher de prendre l’autolib pour 30 minutes (4€) que Uber (30€ ?).
    Pour rentrer de soirée, même quand on habite dans le centre de Paris, il est très souvent plus rapide et moins cher de prendre l’autolib que le Uber.
    Pour aller en périphérie de Paris, Autolib + Uber est un combo gagnant : compter 10€ pour faire un Montrouge-La celle St Cloud après 20h30 ou le WeekEnd. 30€ en Uber.
    En transilien, c’est une heure et demi.
    Autolib convient donc assez bien a des jeunes pros qui n’ont pas la religion du train. Si si.
    Après, bien sur, c’est clair que c’est le contribuable qui en paye le plus gros.

    1. Ah mais que ça rende service de façon ponctuelle, c’est tout à fait logique (sans ça, il n’y aurait pas 100K abonnés). Mais voilà : c’est moins cher qu’Uber… Parce que vous ne payez pas le vrai prix.

    2. Aristarkke

      Après bien sûr, c’est clair que c’est attractif, vu le prix payé qui est « subventionné » … 😉

      Le propos de Mgr est de protester non pas contre un système de location de voitures électriques en tant que tel mais contre le fait qu’il a été promu par une municipalité avec les sous des Autres et que l’Exploitant poursuive en réalité d’autres buts que ce service:

      i.e. par exemple de trouver des débouchés pour ses batteries électriques qui ont de sérieux handicaps du fait de leur technologie et de s’en servir comme vitrine pour aller s’installer dans d’autres capitales régionales ou étrangères.

      Si les loueurs de voitures proposaient des véhicules aussi crasseux que certaines des Autolib’, je pense qu’ils auraient des retours de clientèle « négatifs ».

      Or ,il ne semble pas que cela préoccupe beaucoup Yannick, le petit prince du cash-flow… ce qui est quand même étonnant quand on veut impressionner des décideurs étrangers qui n’auront, a priori aucune réticence à s’offrir un petit déplacement, tous frais payés, dans la Ville Lumière.
      A moins bien sûr, qu’il ne leur fasse que des présentations à la mode Potemkine… et qu’aucun n’ait la curiosité daller tester en vraie grandeur direct live…

  18. Balthazar

    Je suis abonné à ce truc depuis quelques années… et ne l’utilise plus depuis des mois. Voitures déglinguées, indisponibles, places de stationnement occupées… on ne sait pas quand on aura une voiture quand on en a besoin ni si on pourra la rendre pas loin de l’endroit où l’on va sans se taper 10 minutes à pied.
    Uber a tué le modele economique de ce service…et les stations servent plus à charger des tesla, des bm et des porsches hybrid qu’à stationner des autolib… bon plan pour avoir des places réservées dans l’hyper centre… une privatisation de l’espace public pour quelques uns subventionné par tous
    Dernière utilité… conduire ou cherchef les amis et leur bagages à roissy ou orly… c’est moins cher qu’un vtc et encore moins qu’un taxi et bien plus propre que ce dernier.
    Le pire, pour se desabonner, c’est qu’il faut le faire dans le mois qui précède la date anniversaire du contrat… je vais faire un noeud à mon mouchoir

    1. Aristarkke

      Dernière utilité… conduire ou chercher les amis et leur bagages à roissy ou orly… c’est moins cher qu’un vtc et encore moins qu’un taxi et bien plus propre que ce dernier.

      A Paris, je reconnais, (oui moi!) que disposer d’une voiture personnelle pose de vrais problèmes quotidiens et que le coût en devient rébarbatif.
      Le stationnement résidentiel, mis à part son insécurité et sa difficulté d’utilisation, coute 9€ la semaine soit une quarantaine d’euros/mois.
      Le stationnement locatif en parking souterrain est dans les 80/100 € comme pour rire (dépend des arrondissements et de la crise locale du logement) et je ne parle pas des concessions Vinci… L’assurance est grevée d’un surcoût.
      Le carburant intra-muros, même aux portes de Paris est souvent plus cher qu’aux stations d’autoroute…
      Le coût d’utilisation est donc nettement supérieur à celui des barêmes officiels.

  19. kekoresin

    Vivement une aventure à l’échelle nationale! Tut, tut, pouet, pouet, attention les piétons scotchés à vos téléphones intelligents, c’est moi que v’la. En cas de panne du klaxon, je vous roule dessus en silence à petite vitesse. Vous aurez le temps d’organiser vos obsèques avant destruction de votre cerveau sous mes roues écoresponsables en caoutchouc naturel, récolté par des autochtones qui ont la chance de profiter d’une décroissance salvatrice!

    Je pense que ça va bien se passer. 179 millions de faux billets européens c’est que dalle. EDF afficherait 100 myars au compteur. La fée électricité n’a pas finit de taquiner les amateurs de chiottes à la sciure. Mais comme les trous du culs ne manquent jamais d’air (ou plutôt de sulfure d’hydrogène post digestion de choux bio), la solution c’est bien sur les ventilateurs et les vitres sur toiture pour faire avancer les batteries sur roues.

    1. Calvin

      Dans le même genre, il y a le : « deuheumiheumya » (2000 milliards), « pffssioussethuimax » (comprendre pas moins de 9 mais plutôt 10 ou 15), numérotation enseignée à l’ENA.

  20. Calvin

    Juste un détail sur le titre.
    Le fiasco, il n’est pas pour Hidalgo, mais pour les contribuables, intra et extra muros.
    Ce genre de désastre a permis son élection et donc, pour l’ensemble de son oeuvre, de pouvoir toucher plus de 600,000 euros sur un seul mandat.

    (il vaut parfois mieux payer les gens à rien foutre que de nous occasionner des trouzaines de gnignieuf de millions d’euros de pertes pour nous)

    1. nemrod

      Voilà…j’ai trouvé mon créneau.
      Je me lance en Politique.
      Ca vaudra mieux que de brasser des euros par paquets de mille et d’être à découvert en permanence.

      « Votez pour moi et je ne ferais rien » sera mon slogan.
      Pour une fois qu’une promesse sera tenue.
      J’hésite sur le nom du mouvement « en sieste » : c’est pas mal.

      Le programme est facile à tenir et je vous fiche mon billet que je serais le meilleur Président depuis 40 ans.

      Rhoo on devrait lancer un truc du style, ça serait drôle.

    2. Lark on the Wing

      Voui, mais elle agit, elle, elle cause en confondant Armée et Police, mais bon, c’est l’intention qui compte… attentat de ce matin, commentaire d’anidalgo puis commentaire sur le commentaire, site le Figaro :

      « Scène de la vie parisienne, entendue ce matin sur Rance Unfaux: Madame Hidalgo, se croyant visiblement hors antenne, demandait à ce qu’elle soit positionnée au mieux pour la photo, déplaçant X, se mettant devant Y, d’un ton autoritaire, ça a bien duré 5 mn… »
      Le 03/02/2017 à 14:22

      1. nemrod

        Ouh là un terrorriss saute sur 3 para avec une machette et des bombes …de peinture ?
        ( quel con!).
        Branle bas de combat on observe des Leclerc en appuis d’infanterie près du Louvre.
        L’âne hidalgo a été mis en lieu sur avec Dom Bartolone .
        Ils sont protégés par une division d’infanterie.
        7 Rafales patrouillent et le Redoutable est en alerte maximum près du Pont de L’Alma
        A vous les studios.

        1. Aristarkke

          Ce n’est plus ce que c’était, les paras modèle 17. Il me semble qu’ en d’autres époques et d’ autres lieux, on aurait retrouvé le « radicalisétoutseuldanssoncoinquetaitladepuistroisjoursetsansauxiliaire » au minimum avec deux ou trois fractures pour ne pas dire brisé menu, ayant besoin de deux mois d’hosto minimum avant que sa mère qui ne l’avait plus vu depuis six mois, puisse espérer le reconnaître autrement que par l’ odeur et son génotype…

      2. sam player

        Encore une fois, l’appli « Alerte attentat » du gouvernement n’a pas fonctionné.

        Déjà, pendant l’attentat de Nice, ce Système d’alerte et d’information des populations, censé prévenir ses utilisateurs en cas d’événement exceptionnel, n’avait envoyé un message d’alerte qu’à 1h34, soit trois heures après le début de l’attaque. Cette application a coûté 400.000 euros.

        (lefigaro.fr)
        ___________
        P’tain 400k€ !

        1. Gosseyn

          Allons, que dites-vous là ! ? Tout déclenchement du système d’alerte ajoute automatiquement une embauche et la formation spécialisée qui s’ensuit. La force de réaction rapide de l’Administration ne peut donc être mise en cause. Et voilà !

    3. Loki dort

      Ah oui hein! A quand le Fonctiolib’ ? Ne serait-ce pas bien de pouvoir employer des fonctionnaires, hommes et femmes d’état postés à des bornes judicieusement placées dans toutes les bonnes villes du pays?

      Vous les utiliseriez pour faire les courses, pour faire le ménage, pour nettoyer la rue si vous la jugez trop crade, pour surveiller les enfants pendant votre 5 à 7 en périphérie urbaine, pour vous trimballer à pousse-pousse. Vous pourriez fumer dessus, jeter vos chips dessus, emboutir leurs pare-chocs dans des trottoirs et des poteaux, les monter et les cravacher comme des ânes, pas de problème, puisque ce serait payé avec l’argent du fonctionnaire !

      Pour le moment, j’ai plus l’impression que l’évolution des mortels de France restent toujours coincée au niveau de Contribulib’ . On vous fait contribuer en toute liberté, la liberté de l’état, bien sûr.

  21. Bardamu

    Oui Anne hidalgo est l’exemple parfait de la caste qui nous gouverne. Cette histoire de parapluie m’avait particulièrement marqué par ce qu’elle révélait de l’arrogance de ces gens là.

    1. theo31

      C’est caractéristique des pays communistes d’avoir des élites entourées de larbins faisant tout le travail pendant qu’elles se pavanent. Le soviétique Voslensky eut un choc en découvrant qu’à l’ouest les ministres bossaient leurs dossiers.

  22. sam player

    HS, j’allais oublier…

    Je ne me souviens pas d’avoir jamais fait un mandat et c’était mon baptême aujourd’hui… à La Poste

    Je cherche le comptoir « mandats »… il n’y en a pas

    Je cherche le formulaire a remplir à la main, il n’y en a pas…

    J’interroge une préposée passant en coup de vent : il faut demander le formulaire à un comptoir (pourquoi, mystère):

    – je fais la queue une première fois pour avoir le formulaire

    Je remplis le formulaire sur un comptoir :

    – je refais la queue une deuxième fois vers la même préposée pour remettre le formulaire, pensant mon calvaire terminé

    Mais la préposée ne prend pas le cash et me donne une carte pour aller remettre l’argent dans un automate (complètement à l’opposé, à coté ça aurait été trop simple):

    – je fais la queue une troisième fois vers l’automate pour introduire mon cash…

    Une fois l’argent introduit, je récupère la carte créditée et un ticket et…

    – je retourne faire la queue une 4ème fois vers la préposée qui reprend la carte et le ticket puis édite et valide le mandat et me donne le reçu définitif…

    Et toussa pas dans une poste de quartier mais dans le bureau principal de la plus grande ville du département… le culte de la queue… 4 fois arghhhh !

    Et pendant ce temps là il n’y avait personne à 2 autres comptoirs (lettres recommandées et services)… la polyvalence ça leur dit quelque chose ?

    1. Lark on the Wing

      Le niveau de testostérone est en baisse dans le Chalonnais… Il me semble… n’est-ce pas?…. que le grand Sam que l’on connaissait jadis et naguère, hein, les comptoirs il les aurait fait valser, et que les postières auraient connu, sur les décombres de leurs bureaux, le grand frisson… genre DSK…

      La Résistance, circa 1942, avait fait exploser, pour des motifs bien plus futiles, le Soldatenheim situé juste à côté de la Poste Centrale. On le sent trop bien, maintenant, avec de tels aveux d’impuissance, voire de plate soumission : la race bourguignonne dégénère !

      1. Lark on the Wing

        Un esprit paranoïde remarquerait que GO, qui critiquait encore récemment l’assignat, utilise maintenant le mandat…. il serait filloniste que… n’est-ce pas… je serais pas vraiment surpris….

      2. Aristarkke

        Es tu bien sûr qu’il soit bourguignon? Moi, j’ai compris de ses fragments de biographie qu’il s’était retrouvé glisser de sa selle teflonée à Chalon sous les yeux de trois belles plantes qui l’ avaient réconforté à tour de rôle avant qu’il ne reparte en stop vers l’Australie à la recherche de la fille de BMW qui veut plus rentrer voir sa pauvre mère.

        Qu’il ait fertilisé les races locales de bourguignonnes, cela ressort de ses textes puisqu’il évoque souvent une descendante légitime mais cela n’ empêche pas qu’il puisse y avoir métissage en se révélant n’ être qu’un métèque d’ extraction douteuse et peu avouable…
        Mais j’ai peut-être loupé des données complètementaires ???

        1. BDC

          Ptêt que c’est un jeune papa, le taux de testostérone diminuerait avec l’arrivée d’un nourrisson… auquel cas ce serait au contraire une bonne nouvelle pour la race bourguignonne ! 😀
          m.slate.fr/story/44257/testosterone-paternite

          1. Pheldge

            Ô très sublime, je vous devine préoccupée : HS aurait-il donc perdu tout appétit pour les « choses de la vie » ? votre modeste serviteur pêut-il vous apporter un quelconque « réconfort » ? 😉

            1. BDC

              Ô Maître Pheldge vertébré, puisque tel est le sujet de nos transports communs si impudiques, j’accueille avec soulagement une « suspension des travaux pour réaménagement des voies ». 😉

                1. BDC

                  PTDR ! Albundy j’en ai pleuré de ton excavatrice ! Les photographes et les drapeaux… Ah là là dieu merci César’, on ne franchit plus le rubicon ! 😉

      3. Loki dort

        Je doute que le niveau de testostérone ne soit en baisse qu’en terre bourguignonne… en revanche, il semble en nette accélération dans les zones de non-droit de droit sensible.

        Je ne peux être accusé de fascisme/racisme, je suis au-dessus de ces considérations terrestres bien sûr.

        1. Lark on the Wing

          « Sensibles » ?

          CHOEUR DES SAUVAGES.
          Forêts paisibles,
          Jamais un vain désir ne trouble ici nos coeurs.
          S’ils sont sensibles,
          Fortune, ce n’est pas au prix de tes faveurs.

          Rameau était bourguignon…. mais deux ou trois générations plus tard, la testostérone était de retour…

            1. Bonsaï

              Quel cœur à l’ouvrage de si bon matin, cher Lord Quiet !
              Travailler en sifflotant est en effet de bonne figure pour construire le radeau qui va se révéler indispensable par les pluies diluviennes qu’on nous annonce…
              Ah! et remonter les bouteilles de la cave pour éviter que, portées par les eaux, elles ne remontent pour aboutir sur les terrains avoisinants !

                1. Lark on the Wing

                  En effet, je viens de remonter trois bouteilles de Chateau-Chalon, ouvertes il y a trois jours – comme le font les gens compétents – pour accompagner une poularde au vin jaune et aux morilles…
                  Je compte quelques bons amis qui sauront apprécier l’ambroisie jurassienne…. bue – que dis-je : dégustée avec révérence – at room temperature, of course…

            2. BDC

              Ça ressemble vachement à la marche pour la cérémonie des Turcs de Lully ! La danse des canards c’est clairement ridicule, heureusement que je n’ai jamais dû voir ça au boulot, j’aurais eu du mal à contenir un fou rire, quoique en pensant que tout ce cirque est payé par mes impôts…

              1. Lark on the Wing

                hmmm… un anti-modernisme néo-passéiste, ô Belle des Champs ?…. BDC vindicatrix aux yeux de laquelle rien de mes dilections ne trouvera grâce….

                et, c’est pas des canards, Duckface, c’est des bisons….

                1. BDC

                  À 1m05 pardonnez-moi mais leurs mouvements de bras sont empruntés à la danse des canards. « Dilection », parfait … ça va bien avec élections, merci Mylord ! 😉

                2. Loki dort

                  Les deux chanteurs déguisés en indiens à plumes, au centre de la scène, font bien une danse des canards, puis un « egyptian walk », tout en prenant un air stupide qui se veut sans doute « burlesque ». J’aime bien cette mise en scène, avec les masques, mais ce grimage et ces mimiques pseudo-burlesques, ça fait quand même plus ridicule qu’autre chose.

                    1. Lark on the Wing

                      et pour les cochons d’Epicure qui peuplent ce Blog au titre des commentaires, je préciserai que les trois bouteilles de Chalon-Chalon sont maintenant vides, tout comme la bouteille de Taittinger cuvée Prestige, celle de Saint Emiliion grand cru, et que le Jurançon du dessert est bien entamé…

                      Concernant la poularde, je suis bien aise de vous le dire, elle était délicieuse, couverte de délicates morilles, tout comme le Comté de fruitière (j’ai appris d’un commensal érudit, à cette occasion, que le Comté de 24 mois doit se consommer en été : en hiver, les laitières ne consomment que du foin, d’où une perte d’arôme…. rats…).

                      Bref, un week end qui commence par un de ces bonheurs presque parfait, dont la vie est si avaricieuse…

          1. Loki dort

            Forêts paisibles? On est loin de la réalité mythique de la forêt des origines alors. Paisible à sa lisière, vue du chemin tracé à prudente distance, mais c’est bien le monde sauvage qu’elle cache en son sein.

            C’est du bois que sort le loup après tout. De même que l’ours, révéré comme roi des animaux avant qu’on lui préfère le lion, les Ménades et les Satyres. Tout un monde effrayant qui avait sa fonction.

      4. Pheldge

        Oui HB, « la race bourguignonne dégénère … », et d’ailleurs on ne parle pas de taureau, mais de « bœuf bourguignon », et cela explique des choses, notamment question testostérone … 😉

  23. Gosseyn

    Encore à critiquer ! Alors que vous avez bénéficié du système de files d’attentes multiples qui a fait ses preuves en R.D.A. ! Sans même disposer d’un coupon de rendez-vous sous huitaine. Décidément, vous ne comprendrez jamais rien au socialisme ! Qu’est ce que la Nomenklatura va donc pouvoir faire de vous ?

  24. albundy17

    « Pendant que la tempête se déchaîne en Socialie »

    Mouais boarf, 110 max au phare des Baleines, 83 sur ma station perso, à force de crier au louves il va y avoir des dégâts le jour ou ça va vraiment souffler.

    1. MCA

      Chez mon beau frère à St Sulpice de Royan, les tuiles ont pris des ailes et en prime plus d’électricité.

      Je pense que demain je vais aller jeter un coup d’œil sur mon île où ils annonçaient des vents de 150 km/h.

  25. albundy17

    Deconex: « Notre seul critère a été leur respect des règles journalistiques (croisement des sources, vérification, etc.)», a affirmé Samuel Laurent. »

    ^^

  26. MCA

    Totalement HS mais pour vous aider à passer dans la bonne humeur ce weekend pluvieux,

    je ne peux m’empêcher de partager celle que je viens tout juste de recevoir,

    enjoy it :

    Joseph et Louis sont tous deux agriculteurs. Tout le village sait que Louis est socialiste.
    Un jour, ils se croisent dans les champs et engagent ensemble une petite conversation sur la météo, les cultures et les bêtes…Tout à coup, Joseph dit à Louis :
    – J’peux tposer une question ? T’es socialiste, mais qu’est-ça peut ben vouloir dire être socialiste ?
    – Je vais t’expliquer ça en vitesse répond Louis. Les socialistes sont pour une redistribution équitable.
    – Redistribution équitable, qu’est-ce que tu me racontes là ? demande alors Joseph.
    – Eh bien, je vais te donner un exemple, répond Louis. Tu possèdes deux ânes, je le sais.
    Moi, je n’en ai pas. Le socialisme suggère que tu me donnes un de tes deux ânes.
    Ainsi, nous en aurons un chacun. Cà c’est de la redistribution et ce serait donc mieux pour tout le monde.
    Qu’en penses-tu ? Rejoins-nous.
    – Eh bien, en voilà une théorie ! dit Joseph, il faut que j’ y réfléchisse.

    Sur ce, il retourne à la maison pour prendre son repas de midi. A table, il dit alors à sa femme :
    – Germaine, j’ai parlé ce matin avec Louis. J’pense que j’vais aussi devenir socialiste.
    – Socialiste ? demande Germaine, qu’est ce que c’est ?
    – Ben, c’est quand on a deux ânes et que Louis n’en a point. Si j’ lui en donne un, eh bin, on en a un chacun.
    C’est ça la redistribution équitable et c’est bon pour tout le monde, répond Joseph.
    – Bouh, c’est ben compliqué tout ça, lui répond Germaine, j’vais y réfléchir.

    Après quelques minutes, Germaine reprend :
    – Dis, Joseph, notre Louis…, il a ben 2 vaches. Et nous, on n’en a point. Si on lui donne un âne, y peut bien nous
    donner une vache. Qu’est-ce t’en penses… ?
    – Nom de Dieu, c’est bin vrai ça !.. lui répond Joseph.

    Et il s’en retourne voir Louis.
    – Dis, Louis, j’ai discuté avec Germaine. On veut ben devenir socialiste, mais elle dit qu’t’as deux vaches.
    Si on t’donne un de nos ânes, tu nous donnerais bien une de tes vaches ?
    Louis le regarde quelque peu surpris et lui répond :
    – Joseph, ou bien je n’ ai pas bien expliqué, ou bien tu ne m’as pas bien compris, mais le socialisme ça ne marche qu’ avec les ânes !!

  27. Bardamu

    Le Monde, feuille qui ne manque de rien sauf de vrais lecteurs, et de journalistes honnêtes.
    Il ne faut surtout pas faire savoir au public que l’Allemagne a remplacé ses centrales nucléaires par des centrales à charbon et à lignite, et vend sa surproduction venteuse à prix négatif, rien que pour faire ch.. EDF.
    Il y a eu du vent d’est pendant presque toute la période froide et il n’y aurait pas eu de particules provenant d’Allemagne ? Ces journalopes prennent leurs (rares) lecteurs pour des c..s (ce qu’ils sont sans doute pour continuer à lire cette prose inepte et malhonnête).

    1. Bonsaï

      A voir les cartes météo globales de l’Europe, les vents venaient clairement de l’Atlantique et donc, de l’ouest. Les informations météo que nous avons en Suisse le confirment.
      Maintenant que les habitants du nord-est de la France puissent ponctuellement recevoir des courants en provenance d’Allemagne, c’est bien probable.

      1. sam player

        Ah l’arbre qui se met à la météo… hi hi hi

        Dans l’épisode particules ayant débuté le 20 janvier et ayant duré quelques jours le vent était d’europe continentale donc venant d’est et froid d’où les très basses températures…

        Un vent d’ouest en hiver est souvent chaud because l’océan toussa…

        Une image des vents et températures du 20 janvier :

        http://www.agate-france.com/img/pictures/2017/20170119/1701191936.jpg

        Essaye toi plutôt au climat, là tu pourras raconter plus de bobards

        1. Bonsaï

          Bon, mea culpa je me suis trop vite précipitée.
          A ma décharge, il faut dire que les cartes météo que je vois tous les jours à la TV Suisse romande présentent en premier lieu la carte de l’Europe de l’ouest avec la circulation des courants principaux en provenance de l’Atlantique.

          1. sam player

            Non, les vents d’ouest c’est seulement en ce moment et justement il n’y a pas de pollution aux particules fines.

            Dans la semaine du 16 au 20 janvier la météo des vents sur la RTS était la même que sur les chaînes françaises : hautes pressions centrées sur le nord de l’Allemagne et basses pressions sur la Méditerrannée.
            Compte tenu du sens de rotation des vents ça donnait du vent d’est ou nord est fonction des localisations et des différents reliefs : vents de nonante quatre km/h à Changins comme ils disent à la RTS

            C’est vendredi 20 janvier que ça s’est calmé et c’est parce qu’il n’y avait presque plus de vent qu’on est entré dans cette épisode de pollution dans les jours qui ont suivi.

            Lien de la météo du Mardi 17 janvier
            http://www.rts.ch/play/tv/meteo/video/meteo-soir?id=8317102

            Lien de la météo du vendredi 20 janvier
            http://www.rts.ch/play/tv/meteo/video/meteo-soir?id=8325529

            Moi j’ai eu droit à la pub du gruyère suisse established since 1115 !

            1. ironbooboo

              Je dois dire que le calme olympien des français m’impressionne.
              On leur annonce tous les jours ou presque la combustion pas trop spontanée de centaines de millions et ça leur inspire des conversations policés sur le sens des vents.

              Les anglais nous envieront bientôt notre flegme …

      2. Lark on the Wing

        Pendant la période à -10° les vents étaient bien d’Est, éventuellement parfois de Nord Est, mais en aucun cas d’Ouest….

    1. Loki dort

      Bacchanales? Ma bénédiction! Quoique je préfère le terme de dionysies, même dépouillées de leurs Mystères. As-tu vu une quelconque vérité dans le vin?

  28. lxy

    h16, un produit 3 en 1 :
    1 – On apprend plein de choses intéressantes (cf voiture électrique)
    2 – On rit bien.
    2 – On se fait vacciner contre la propagande socialo-marxiste-droidelhommiste.

    L’essayer c’est l’adopter.
    Merci h16

      1. Bonsaï

        Bonjour Maître, pardonnez-moi : je rencontre depuis deux jours le problème suivant sur votre site :
        Après avoir cliqué sur le nom d’un commentateur pour lire son texte, je suis éjectée dans les limbes à savoir sur une page blanche ou sur une pub isolée sur page blanche.
        Pour accéder à un commentaire, je dois répéter le processus à plusieurs reprises, jusqu’à pouvoir y accéder.
        Merci de voir où est le bug.
        Très bonne journée à vous !

              1. Lark on the Wing

                Vers 2:55, il me semble identifier un garçon d’avenir, bien que les Ladies Nignts n’aient pas été vraiment sa tasse de thé….

  29. Pheldge

    HS : « Rodéo et Juliette » 🙂
    Bon, pour faire simple et court, la cadette à ma mienne de Juliette, que elle est apprentie flquette, elle s’est fait chouraver sa bécane dans le parking fermé de son immeuble de la capitale St Denis Sin Dni, dans la nuit de jeudi à vendredi. Déclaration au commissariat, tout ça, alerte de tous les copains amis, famille … vendredi soir, tard, première info, repérage de la bécane dans un quartier voisin. Le temps de se mettre en route, d’informer la BAC, on croise le voleur, et on le perd dans la poursuite. Samedi soir, après avoir eu d’autres infos, en patrouillant à plusieurs véhicules nous avons pu coincer les voleurs, récupérer 3 motos et scooters, et un des nôtres, policier à la PAF en a interpellé un.

    C’était ma première expérience en la matière, et j’en ai retenu que, déjà, quand on est « de la maison », les choses sont plus faciles, la police ayant été très réactive, dès le début, mais qu’ils sont débordés par cette petite délinquance quotidienne, et ils n’ont pas les moyens de patrouiller partout. (Il ne s’agissait pas d’une « expédition punitive », mais de localiser la moto, en quadrillant le secteur de façon organisée, puis de prévenir la BAC. Après, les événements se sont « un peu précipités » … )
    Les keufs ont été très content de la résolution de 3 affaires de vol, et le PAF-iste et l’apprentie fliquette auront une lettre de félicitation. Ce dernier point m’a impressionné, car je m’attendais plutôt au contraire. Ils sont fatigués de ne pas avoir les moyens pour remplir leurs mission.
    Et depuis je repense aux billets sur l’abandon du régalien …

    1. albundy17

      Il est tout de même bien étrange de déranger la BAC, si proche d’un océan indien profond et sélachimorpheux, ou encore d’un recycleur naturel actuellement éveillé !

      1. Pheldge

        La tentation était grande, les hameçons, la ligne et donc les appâts ne posaient pas de problème, c’est juste que ce soir là, la météo n’était pas bonne pour la pêche ! 😉
        Y’avait aussi l’alternative de la « leçon de natation en mer, avec collier et bouées en parpaing » …

  30. Pheldge

    HS: pour le plaisir , le journal de révérence a mis en place une page, pour vérifier que ce qu’on lit et consulte sur le Net, est bien ou pas, parce que par nous même , nous n’en sommes pas capables. Je m’attends à ce que cette noble initiative d’intérêt général soit déclarée d’utilité publique, et donc, copieusement subventionnée !
    http://www.lemonde.fr/verification/source/le-figaro/

  31. Bardamu

    En fait c’est « DÉCONNEX » qu’on devrait appeler ce machin. Ça procède un peu de la Congrégation de l’Index, mais ça ressemble plutôt au Mur des Cons. Ça permet aussi de mesurer à quel point ils ont la trouille dans ces feuilles de chou qui ne manquent de rien sauf de lecteurs… et d’honnêteté.

  32. Bardamu

    Vous oubliez les mines de lignite pour lesquelles il faut quelquefois déplacer des villages. Il n’y a plus que dans certains pays asiatiques qu’on brûle encore cette saloperie, j’en ai vu au Laos; on en faisait des briquettes pour assécher la saumure et extraire le sel.

  33. Tarmineldur

    Pensée du jour : Il faut que je demande au maire de LCSC de mettre une station pas trop loin de chez mes parents. Vraiment ca serait pratique pour moi. En plus c’est votre argent.
    Comment m’y prendre ? Dois-je encourager le maire a mettre sa municipalité sur les rails du pogrès ? Le flatter par avance d’avoir le cran d’engager de telles de dépenses ?

Laisser un commentaire