Pendant qu’on parle de Fillon, on ne parle pas d’économie

Ces deux ou trois dernières semaines, au moins la presse n’avait-elle pas trop d’efforts à faire pour se trouver des sujets et une raison de vendre du papier puisque l’affaire Fillon remplissait facilement ses colonnes. Cependant, le reste du monde, nettement moins occupé à regarder le nombril politique de la France, a continué à tourner. Pour la France, cela ne signifie pas forcément de bonnes nouvelles…

En conséquence, la presse n’a relayé qu’un peu trop discrètement le dernier rapport de la Cour des Comptes.

En fait de rapport, c’est une véritable tempête de consternations, de puissants facepalms qui s’abat sur le lecteur moyen. Difficile en effet d’y trouver des motifs de réjouissance, tant l’accumulation de gabegies et d’incompétence compensent plus que largement toute amélioration que la Cour aurait pu trouver dans son étude.

Ainsi, on pourrait s’étaler en commentaires sur les contre-performances scandaleuses de la douane française qui accumule le n’importe quoi, n’importe comment au rang d’art dans ses passations de commandes pour divers moyens de transport, depuis les bateaux jusqu’aux avions où la gestion des contrats n’est plus ni faite, ni à faire.

petit facepalmAinsi, les sages de la rue Cambon estiment la facture de l’écotaxe à plus d’un milliard d’euros, et s’empressent d’y ajouter le fameux « manque à gagner » sans lequel la Socialie n’est plus vraiment elle-même, ce dernier se chiffrant tout de même à 10 milliards, le montant des recettes attendues si la taxe avait finalement vu le jour.

Qu’on prenne le plus petit ou le plus gros des deux chiffres, il reste en définitive que ce projet, réclamé par personne, lancé sous Sarkozy et signé avec gourmandise par Ayrault et Cazeneuve, va coûter au contribuable 1 milliard d’euros, et grèvera les pauvres finances publiques d’une dizaine supplémentaire. Sachant qu’en face, aucune réduction ou aucun ajustement des dépenses n’est envisagé, tout ceci se terminera comme d’habitude en France, non par des chansons, mais par un nouveau paquet de dettes.

Or, cette dette commence à inquiéter bien au-delà des quelques Français vaguement au courant de cette épée de Damoclès qui pendouille au-dessus de leur nez : depuis le début de l’année, le taux d’intérêt de l’emprunt d’État français à 10 ans (sur les OAT) est passé de 0,66% à 1,11% (une progression de 0,45 point) en seulement un mois, ce qui est bien plus rapide que les taux des emprunts allemands (+0,19 point), néerlandais (+0,26 point) ou espagnol (+0,33 point).

Bien évidemment, beaucoup pointent sur l’incertitude politique qui règne sur la campagne électorale française : les investisseurs étrangers ont bien du mal à imaginer la situation économique de la France à plus de quelques mois tant les pronostics sur le prochain président sont difficiles.

D’autant que, du point de vue étranger et en tenant compte des surprises passées du Brexit et de la victoire de Trump, une victoire de Marine Le Pen n’apparaît plus aussi improbable qu’avant. Cette dernière, ne faisant pas mystère de son désir de faire sortir la France de l’Europe, provoquerait une fois au pouvoir un tel chambardement à l’échelle internationale que ces investisseurs commencent à calculer, froidement, un tel risque en augmentant mécaniquement le taux d’intérêt de la dette française.

Alternativement, alors que s’érode la popularité de Fillon, qui a les faveurs de ces investisseurs, la probabilité de tomber sur Hamon au pouvoir n’est pas moins faible que pour Marine Le Pen. Là encore, cela suffit à rendre nerveux ceux qui doivent se projeter quelques années en avant et achètent (ou pas) de la dette française : compte-tenu du programme pas vraiment économique du candidat Hamon et de la véritable distribution de cadeaux et d’argent public qu’il entend mener, pas étonnant que le risque sous-jacent à la dette française augmente.

Parallèlement en Europe, la situation de la Grèce n’est pas non plus meilleure.

Ses finances toujours tendues, elle espère revenir sur les marchés d’ici à la fin de l’année pour bénéficier du « Quantitative Easing » européen. Dans quelques jours, la Grèce et ses créanciers doivent se réunir pour trouver un accord, et l’état de la situation économique grecque ne donnera guère de levier à Tsipras pour négocier : le FMI est plutôt pessimiste.

Enfin, à côté de la Grèce, la situation italienne n’est pas franchement meilleure. Si la dette publique y est moins forte que l’explosive dette grecque, les taux d’intérêt négociés pour son émission sont, eux aussi, à la hausse et contribuent à mettre l’ensemble de la zone euro sous pression.

Qu’il est difficile, finalement, d’intéresser les Français au sort de leur propre pays ! Si l’on s’en tient aux gros titres de la presse, tout le peuple semble tendu comme un seul homme pour l’échéance électorale pourtant encore distante de plusieurs mois ; il ne semble guère intéressé par les questions économiques, la bonne gestion du pays et la direction prise par les administrations et les services publics en matière de dépenses.

Pourtant, ces sujets, non contents d’occuper régulièrement les pensées de ces Français, devraient même être propulsés au premier plan de cette campagne dont la presse est si gourmande : après tout, c’est de l’avenir du pays, c’est même de l’avenir très concret des petites économies de chacun qu’il s’agit ici.

Malheureusement, ce constat ne semble effleurer ni les politiciens qui se gardent bien d’évoquer les questions en profondeur et nous bassinent d’analyses et de propositions sociétales vagues, ni les journalistes qui ne posent, finalement, aucune question économique gênante au gouvernement en place, ni à la majorité agissante actuelle, ni aux candidats dont on demandera d’abord le patrimoine ou les habitudes sexuelles bien avant de s’enquérir de leurs capacités réelles à mener la France ailleurs qu’au fond du gouffre.

La médiocrité de l’actuelle campagne électorale, dont tous les sujets d’importance ont été évacués à coup de polémiques périphériques, risque bien d’accoucher d’un président médiocre, choisi plus par défaut que par élan populaire et la moindre volonté d’affronter le péril en face. Le prochain quinquennat verra un président devant affronter une situation économique catastrophique pour la France et probablement très détériorée pour l’Europe.

Forcément, ça va bien se passer.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires206

    1. sam player

      Ah zut, pendant une moment j’ai pensé qu’il valait mieux perdre 1md pour échapper aux 10mds de taxes… ça me rappelait le black jack mais en mieux, sniff 😥

        1. albundy17

          Les dix milliards, c’était sur 10 ans, payé par les utilisateurs, là c’est plus équitable, ça en fera 12 bien réparti sur tout le monde

          1. Aristarkke

            Al, tu aurais vu de toutes façons arriver cette taxe par le biais d’une hausse conséquente des frais de transports mais de façon étagée.
            Donc elle aurait bien été répartie sur tout le monde mais de façon plus discrète car pouvant faire croire au bon peuple toujours prêt à avaler les couleuvres que seul les camionneurs la paieront sur leur marge…

            1. albundy17

              C’est bien ce que je disais, les utilisateurs.

              Et si mon transporteur marge un peu sur ses nouvelles taxes (enfin s’il le peut), je prefere nettement ça que du 100 % direct ds la poche du leviathan.

              D’autres part, ceux ci sont à même de gueuler et bloquer dès que les zotorités font mine d’augmenter un chouilla le bouzin, maintenant ça va être open bar style csg

    2. Calvin

      C »est problématique, ce point du rapport de la CC.
      Quelque part, l’abandon de cette taxe nous aurait fait gagner 10 milliards d’euros collectivement.
      Mais non, on se fera spolier, quoiqu’il arrive.

      une taxe inique car le carburant et les voitures sont largement surtaxés, bastonnés, doublés d’amendes.

      1. Pheldge

        je cite : »l’écotaxe poids lourds a été remplacée par une augmentation des taxes sur le gazole, laquelle devrait rapporter 1,5 milliard de plus que l’écotaxe d’ici à 2024″ in le Point
        lepoint.fr/economie/cour-des-comptes-le-fiasco-de-l-ecotaxe-poids-lourds-08-02-2017-2103180_28.php#xtmc=ecotaxe&xtnp=1&xtcr=5

    3. Marco40

      Si je ne me trompe pas, cela a été fait avec une augmentation de la TIPP pour compenser en partie le manke-à-gagner de l’abandon de l’éco-étronx

  1. Le Gnôme

    Le concours de boules puantes étant officiellement ouvert, les débats de fond sont remis à après la présidentielle. Nous saurons alors à quelle sauce nous serons bouffés. Seule certitude, elle sera rose.

  2. Calvin

    Jamais, nous (les Français) avons été aussi proches de reproduire en grandeur réelle l’allégorie de la caverne.
    Politiciens loin des réalités, médias volontairement complices, population apeurée réclamant bisous et protection…
    En 2017, la France risque vraiment de finir enchaînée dans une caverne…

    1. MadeInCH

      Lorsque les prêteurs décideront que ce n’est pas rentable de continuer à pomper de l’air dans la caverne, et à fournir de la nourriture à « ceux d’en bas », il faudra bien en sortir, de la caverne.
      Ou pas.
      Un corps humain peut nourrir un humain voisin pendant combien de temps?

  3. Aristarkke

    Mélusine, quelques zakouskis pour débuter la semaine
    tant l’accumulation de gabegies et d’incompétenceS (préférable et davantage dans le ton de la phrase car il y a surement des paquets d’incompétents à l’oeuvre pour arriver à ce résultat)
    gestion des contrats n’est plus ni faitE ni à faire
    mais les taux d’intérêt négociés pour son émission sont, (pas besoin d’une conjonction puisque c’est LA (phrase) principale)

  4. Higgins

    Il y a de quoi être inquiet en effet. Mélenchon veut aller chercher (comment?) 100 milliards d’euro pour financer « la transition escrologique » (probablement pour que nous apprenions à nous passer d’électricité et de voitures dans une vingtaine d’années). Le programme d’Hamon fait franchement peur et je ne parle de celui de MLP. En ce moment, l’écart de taux à 10 ans entre l’Allemagne et la Grance se montent à 73 points après avoir culminé à 79 points la semaine dernière ce qui traduit les tensions énormes qui existent sur et autour l’euro. Par ailleurs vu la « bonne santé » des banques européennes et la « mauvaise santé » des banques américaines, la dérégulation annoncée par Donald Trump devrait se traduire par des dégâts collatéraux considérables dans une partie du monde (cf toutes les analyses de JP Chevallier sur ce sujet), celle où les journalopes de préoccupent plus de l’accessoire que de l’essentiel. Fillon quant à lui, a déclaré qu’on ne toucherait pas aux fonctionnaires outre-mer tant que la situation de l’emploi n’y serait pas meilleure oubliant de préciser que c’est la place prise par les premiers (effectif, salaire) qui empêche le marché de l’emploi de s’épanouir.En métropole, c’est surtout la fonction publique territoriale qui pose problème.
    Ce matin, un hebdomadaire titre: « Que restera-t-il de la puissance économique française en 2030?  » avec en début de texte cette affirmation: « Selon les prévisions d’un cabinet d’audit, d’ici 13 ans, la France devrait régresser au classement des économies mondiales, rattrapée par certains pays émergents comme le Mexique ou la Turquie. » Il y a trente ans, les grands bretons perdaient régulièrement des places dans le classement mondial (avant Tatcher), maintenant, c’est le tour de la Grance, les mêmes causes produisant les mêmes effets.

    1. albundy17

      Ces tensions sur les taux français sont vraiment du foutage de gueule, il n’y a aucune incertitude sur la prochaine couleur présidentielle.

    2. Lambda Expression

      « veut aller chercher (comment?) 100 milliards »
      T’as vraiment rien compris….
      je t’explique.
      1.Il veut donner une License bancaire a la BPI.
      2. du coup elle peut aller quémander auprès de la BCE : « donne 10 miyard connard ».
      3. en vertu de la vérité vraie qui dit que 1 roro investi rapporte 3 et ben voila. Avec la tva collectée tu rembourse les 100. Ya pas a dire c’est magique. Mais elle est un peu conne la Melanche. Pourquoi just 100 ? moi j’irai pour taille , 500 ou 1000 même.

  5. Bonsaï

    Tout ça est assez inquiétant et ce n’est pas cette nouvelle manie qu’a l’Etat de vendre des pans du patrimoine national sous diverses formes à des nations étrangères comme la Chine ou certains pays du Golfe, qui pourra rassurer le citoyen lambda…

    1. Higgins

      L’Etat vend mal ses actifs. Il sait par contre très bien les brader pour satisfaire les lubies des uns et des autres (concerne entre autres le patrimoine foncier des armées).

    2. sam player

      Vendre ce n’est pas un problème si c’est pour diminuer les frais de fonctionnement tout en se désendettant.
      Ça en devient un si ça sert juste à payer l’intendance.

      1. Pheldge

        « Vendre ce n’est pas un problème » , euh, c’est un argument de choix pour les cocos de tous poils, qui peuvent faire du nationalisme et du rico (du « coco » rico, s’entend * 😉 ) à peu de frais et ramasser des partisans à la pelle en criant qu’il faut faire payer les riches, faire rendre gorge aux multinationales etc …

        *j’ai failli écrire « cent ans » en pensant au Papet 😉

          1. Aristarkke

            Il suffit d’abaisser le niveau du seuil pour être qualifié de « riche » dans ce pays.
            Déjà que pour une bonne partie de ce pays, être un couple qui ramasse 5.000€ le mois vous classe dans les rupins et à 6.000€ dans les nababs…

      2. Higgins

        Ce n’est que ça en ce moment: payer l’intendance.

        HS: j’ai un magnifique diagramme portant sur la dégringolade actuelle de la production industrielle nationale. Comment faire pour le mettre dans un commentaire, SVP?

        1. sam player

          Donne moi ton numéro de carte bleue, la date d’expiration et les 3 derniers chiffres qu’il y a derrière…. et le lien du diagramme aussi hein !

        2. Pheldge

          Major, si tu as l’URL de l’image ( si tu peux ouvrir le graphique dans un onglet -et il sera saignant, cet onglet 😉 – , tu copies l’adresse dans la barre de titre. Sinon, clic droit sur l’image –> copier l’adresse de l’image, que tu colles ici, en attendant la patronale imprimatur pour que le lien soit publié.
          S’il s’agit d’une image que tu as dans ton ordi, alors il te faut la publier sur un site as hoc, comme hosting pics ou photomania ou autre, gratuit, qui te donnera un lien utilisable comme ci-dessus. Rompez !;)

            1. sam player

              J’ai vérifié en téléchargeant les données de l’OCDE et en recalant la base 100 en 2001 vu que le site de l’OCDE fait le graphique mais ne permet pas de recaler la base 100 qui est en 2010…

              Le graphique de JANCO est correct… pastille verte !

              http://hpics.li/c4ba5f2

              A noter qu’en 1971 et en 2001 on était à égalité avec l’Allemâgne et que en 2016 on est à 88 et elle à 125 soit 42% de plus… whaaa

      3. albundy17

        « Ça en devient un si ça sert juste à payer l’intendance. »

        C’est le cas depuis un bail il me semble, mais je m’en tape, je suis pour tout brader genre vide garage américain, 1, ça risque d’être géré ensuite, 2, plus avec mon pognon.

        Oui, je suis partisan de couper les membres gangrénés

  6. Pheldge

    Patron, c’est plus la peine de se faire du mauvais sang à éplucher le rapport annuel de la CDC : il ne sert à rien sinon à nous mettre en rogne ! Et puis le (futur ?) président Macron ne clame-t-il pas que le programme ne doit pas être le cœur de la campagne, en clair « qu’il faut remettre l’humain au centre » … ça c’est beau, ça , ça fait rêver les lecteurs l’électeur et bien plus que la liste des gabegies publiées par la CDC. D’ailleurs comme l’écrit le Point : »Par pitié, supprimons la Cour des comptes ! »
    lepoint.fr/editos-du-point/michel-richard/michel-richard-par-pitie-supprimons-la-cour-des-comptes-09-02-2017-2103575_54.php#xtmc=ecotaxe&xtnp=1&xtcr=1

  7. hub

    Tout est grave? n’ayons pas peur, Le petit Macon claironne dans le journal du dimanche que non, hein, on ne va pas lui réclamer un programme, car « la politique, c’est d’abord un style ».
    Saluons très bas!
    Les tailleurs de costards vont apprécier.

  8. PR CALGUÈS

    … »risque bien d’accoucher d’un président médiocre »…
    Ça ne sera que le troisième.
    Quant à la Cour des Comptes il faut purement et simplement la supprimer puisque tout le monde se tape de ses rapports.

        1. theo31

          Ca fait plaisir de voir que je ne suis pas seul à penser que De Gaulle était une tanche qui a passé son temps à servir la soupe aux communistes. Et d’avoir embauché Rueff n’y changera rien ( ça c’est pour Bibi :-D).

          1. Aristarkke

            Aux législatives, en 1946, le PC pesait 28% du corps électoral. En 56,quasi 26 %. En 58, seulement 19,2% mais il remonte à 22% en 62, niveau auquel il se maintiendra jusqu’ en 69 où Jacques Duclos atteint 21,2% à l’élection présidentielle.
            Il ne va commencer à vraiment s’étioler que dans les années 70 pour arriver décharné en 1981.

            Difficile alors d’ignorer pareil poids électoral d’autant que le PC avait aussi d’énormes implantations territoriales dans les communes.

            1. Pheldge

              Oui, mais non, Papet, je suis d’accord avec Theo, le système de la V ème, donne une majorité, et on s’en fout si un parti représente 20 % ( le PC d’alors ) ou 25 % (le FN d’aujourd’hui ) ! ce n’était pas tant le poids électoral, qui était à craindre, que la capacité de nuisance via la très puissante CGT de l’époque, qui faisait la loi dans EDF, PTT, ports et docks, SNCF, RATP, SNIMM et qui pouvait paralyser le pays en quelques jours …

              1. bibi

                Sans oublier que les cocos étaient armés, et qu’il existait un machin qui s’appelait l’URSS prêt à supporter n’importe quelle révolution.

              2. Aristarkke

                Donc tu confirmes qu’il n’a pas été possible d’ignorer totalement un adversaire de ce poids électoral là quand bien même cela n’empêchait pas d’avoir la majorité nécessaire pour gouverner…

                1. Pheldge

                  « il n’a pas été possible d’ignorer totalement un adversaire » qui disposait d’important moyens de pression, point !
                  Tu as reçu une recharge de mauvaise foi ?

  9. UnLorrain

    Hs totalement mais puisque Aristarque sait y faire en langue Française,je lui pose cette colle qui me turlupine depuis très longtemps : pourquoi dit-on «les 24 heures du Mans » alors que sur ma carte de France il y a écrit Le Mans a la place de Mans ? Mans est une autre ville ?? De quel droit ne dit-on pas « les 24 heures de Le Mans»??merdalors 🙂

    1. Aristarkke

      Merci de ne pas vous joindre plus avant à ceux qui , céans, ne cessent de tourner le yatagan dans la plaie…
      J’ai été trahi par l’Académie qui a fini par adopter la position inverse de ce qu’elle préconisait antérieurement.
      Savoir que pour les noms propres de personnes ou de lieux , dès lors que l’article faisait partie du nom, il ne pouvait y avoir contraction…
      Si cette position est maintenue théoriquement pour les personnes (mais oubliée tels les tableaux « du » Caravage par Wikipédia), elle a été abandonnée pour les lieux.
      Certes, j’admets que si cela passe facilement à l’écrit, à l’oral il en est autrement parce que cela ne donne pas une élégante prononciation voire rend la tournure un peu lourde…
      S’il suffisait qu’une règle déplaise pour être combattue et annulée, il n’y en aurait pas souvent de valide

      1. Pheldge

        Papet, c’est pas compliqué, que je te donne un exemple que tu vas le comprener : tu prends la Cité du Luth à Gennevilliers, eh bin tu dis pas « je vais pé-cho à le Luth » mais « je vais pé-cho au Luth » (par exemple chez Momo & Kader, honnêtes commerçants de la place, 10 % de réduction si tu y vas de ma part 🙂

    2. bibi

      On dit les 24 heures du Mans parce que bien avant que la course n’existe, on mangeait déjà des rillettes du Mans.

      Par contre le logo actuel de l’épreuve c’est 24h LE MANS alors qu’avant c’était 24 HEURES DU MANS, logo actuel qui se veut certainement plus international puisqu’en anglais l’épreuve c’est toujours appelé 24 hours of Le Mans.

      1. Aristarkke

        Si la ville de Le Mans s’orthographiait Lemans ou celle de Les Andelys, Lesandelys, il n’y aurait pas de contraction possible alors même que la prononciation serait tout autant désagréable. C’est probablement une paresse vocale qui a fini par déteindre sur l’ écrit. L’ ancienne graphie des 24 heures date de l’ époque où nous n’éprouvions pas le besoin de nous plier à une écriture internationale assimilable par des locuteurs étrangers, ce qui n’ apaise pas mon ire à ce niveau.

  10. Bonsaï

    Je voudrais profiter de cette journée de la St-Valentin pour dire au Capitaine de ce Blog ce qu’on n’ose peut-être pas lui dire d’habitude : qu’on l’aime, qu’on l’admire pour son infatigable travail d’écriture et de documentation et qu’on le remercie pour la liberté qu’il nous confère en nous offrant cette page d’expression…

              1. MCA

                Je ferai remarquer au passage que le petit arbre a tenté d’attribuer au groupe une flamme qui ne concerne qu’elle-même, employant le « ON » impersonnel sans nous demander notre avis.

                Et c’est comme ça qu’on se trouve embringué malgré soi dans des affaires louches qui vont encore faire jaser le Canard Enchaîné!

        1. Bonsaï

          Evêque de Besançon ? C’est plutôt le rayon de Sam.
          Et après tout vous n’êtes que de gros jaloux, parce que j’en eu l’idée et je l’ai fait. Même pas besoin d’alibi pour ça.

            1. Aristarkke

              Pour la famille Rosset à partir de Jean François Joseph Rosset dit Dupont qui produisit pendant des décennies des bustes de Marie François Arouet dit Voltaire quasiment en façon industrielle ???

            2. Greg

              Avec un bonzai ils ne feront pas une grande boîte à musique à St-Claude… Ni une autre de leurs spécialités !
              Comme les genevois sont connus pour leur grande gueule par contre, je me tâte concernant l’utilisation d’un bonzai genevois, hein…

  11. Aristarkke

    « Très dur pour la douane, le rapport rappelle, en outre, que « la brigade maritime en Polynésie française a été dissoute en 2014, à la suite de l’échouage malencontreux de son unique patrouilleur garde-côte ». »

    On sent l’efficacité aux commandes, me rappelant un troll des Douanes qui était intervenu à plusieurs reprises ici pour nous détailler combien c’était une administration d’élite, dévouée, utile, etc, etc, etc…

    Il n’y a jamais que 118 îles à surveiller éparpillées sur 2,5 Mkm² (la surface de l’Europe de l’ouest, à la louche aristarkkienne)…

  12. Gerldam

    Je suis d’accord avec vous que l’élection de MLP n’est plus une impossibilité du fait des gros besoins financiers des époux Fillon (un château, cinq enfants à élever et un hobby fort coûteux (la course autromobile)).
    En revanche, je ne vois absolument pas, à moins de faire un putsch, comment le FN pourrait, même en rêve, détenir la majorité à l’assemblée avec le système électoral en vigueur. Il semble que MLP elle-même se soit rendue à cette évidence quand elle dit que son premier ministre ne sera pas nécessairement issu du FN. Quant au referendum sur la sortie de l’Euro(pe), là aussi et malgré un énervement certain du côté de certains, je ne vois pas une majorité de français sauter dans l’inconnu, d’autant qu’à cette époque, on verra l’Angleterre engluée dans des négociations sans fin sur sa sortie de l’UE.

        1. honorbrachios

          @gerldam :
          les chiffres donnés dans les merdias sont impressionnants mais dans les faits, en net et sur une dixaine d’années, ça ne fait qu’entre 2000 et 3000 euros par mois, ce qui n’est pas grand chose…(et encore moins pour le monde politique)
          et pour le chateau, va voir les prix à Sablé sur sarthe et tu verras que n’importe qui peut y acheter un chateau , qui sont moins chers que des studios avenue Foch à Paris

          1. Aristarkke

            Oui mais ce sont des « châteaux » ou, à la rigueur des « manoirs » ou encore des gentilhommières… Pas des garçonnières… 😉

            Un rapide coup d’oeil sur un site bien connu montre que les belles demeures à Le Mans (na!) sont proposées sur la base de 2.000 € le m² (avec pointe à 2.500) et que celles à Sablé sur Sarthe tombent à 1.200€ le m² (avec pointe à 1.500).
            Tout cela en offre avant négociation finale.
            A Paris, la moyenne du m² est dans les 8.000€ mais les bons arrondissements atteignent les 12/13.000 € pour un appartement (les maisons flirtent jusqu’à 16.000 €).

            Le même bugdet permet en moyenne aux Panaméens de ne se payer que le quart de ce qu’ils pourraient trouver dans les préfectures des départements…

            Mais ils sont entre eux, intra périph’ et non au milieu des gueux ou des zoulous…

            1. Gerldam

              Ce qui coûte, à part le coût d’achat, c’est l’entretien. Que le prix au mètre carré soit de 10000€ ou de 1000 euros, le coût d’une toiture nouvelle est le même, surtout qu’il est difficile de refaire de pareils toits soi-même et donc qu’il faut passer par une entreprise avec les coûts salariaux que nous savons.

          2. douar

            +1
            Grosse ficelle du Canard qui cumule sur une longue période des montants bruts.
            ça me fait penser aux chiffres que brandissent des associations « citoyennes » sur des contaminations aux « pesticides », avec des valeurs exprimées en picogrammes, ou bien des rejets de CO2 en kilogrammes. Cest toujours plus spectaculaire.

          3. Gerldam

            @honor brachios Il semble que, pendant un certain temps, la dame a bien touché plus de 5000€ nets. Il faut aussi savoir que les charges faussement dites « patronales » ne sont pas comprises dans le forfait de 9700€. En effet, soit c’est l’assemblée qui gère et c’est elle qui paie les charges « patronales », soit c’est le député, et alors le forfait de 9700€ (approx) est majoré de 50%. Le net n’est donc inférieur au brut que de 20-25%.

            1. honorbrachios

              5000€ net…oulala!
              Combien est payé le (les) porteurs de parapluies d’hidingo? ya des enquêtes ? le cireur de gröles ou le coiffeur à l’élysée à 10k mois net, ya des enquêtes? les détournements de micron à bercy, enquêtes?
              Et on a la liste de tous les dépités qui font travailler leurs conjoints et famille, enquêtes?
              Non, donc, ce que font les merdias en ce moment est un vrai scandale qu’il ne faut vraiment pas relayer .
              (mais je suis tout à fait pour une opération transparence, pour Tous)

          4. jeans82

            3000 €, c’est la moyenne du net. Mais sur la fin elle a eu une période à 6000 € brut (4500 net environ) et 10 000 € brut (8000 net)
            Il faut tenir compte que ces sommes sont des salaires d’il y a 10 ans et plus. Il fait juste une moyenne sans actualisation. Et que le coup pour la collectivité est bien le brut + charges. Ces sommes sont bien élevées par rapport au soi-disantes taches effectuées par madame.
            Idem pour les enfants. Déjà surpayés par rapport à leurs qualifications et leurs statuts d’étudiants avec absence d’expériences. De plus la fille à temps plein comme attaché parlementaire faisait en même temps un stage rémunéré dans un cabinet d’avocat. Trop forte de cumuler 2 emplois.
            Le fiston l’aidait à écrire un livre. Donc tout à fait en rapport avec du travail parlementaire. Livre dont il a perçue les droits d’auteur. Mais c’est légal !
            Faut comprendre la stupéfaction de Fillon. C’est de l’argent gratuit, on le lui donne ! il s’est juste servi.

    1. Higgins

      Certes oui mais si MLP est élue, ça va vaciller fort. Charles Gave, sur son site Institut des Libertés, évoque les prochaines échéances aux Pays bas. Là aussi, le résultat pourrait faire vaciller méchamment la construction européenne.

      1. albundy17

        Son billet est comme toujours intéressant, mais une comparaison avec la france hasardeuse, mlp sera élue au premier tour, ou ne sera pas

        1. theo31

          « Si Marine Le Pen arrive en tête en 2017, je ferai suspendre le processus électoral, j’instituerai l’Etat d’urgence, je ferai dissoudre le Front National pour tentative de putsch démocratique et pour anti-républicanisme. »

          M .Valls.

          C’est un discours fictif mais en Suède, ils n’ont pas hésité un instant.

      2. Gerldam

        Il y aurait un gros choc émotionel (comme lorsque la GB a dit « exit »), mais dès les législatives, le soufflé retomberait car le premier ministre (celui qui décide en cas de cohabitation) serait issu de la majorité parlementaire dont j’avoue que je n’ai aucune idée de la gueule qu’elle aura sinon qu’elle ne sera pas FN.
        Et oui, j’ai lu l’intéressant papier de Charles Gave, mais tant pour les « bataves » que pour la France, je ne crois guère au fond à une victoire ni de Wildeers, ni de MLP.

        1. Duff

          Il s’enflamme un peu mais le fait est que ces législatives au PB ne portent pas sur les questions économiques tant les réformes de Rutter ont porté leur fruit. N’oubliez pas non plus le résultat de la consultation sur l’extension de l’UE avec l’Ukraine, avis immédiatement bafoué comme d’habitude lorsque ça va pas dans le sens des européistes.

          En tout état de cause, entre Poutine d’un côté, Trump et les brexiters de l’autre, l’UE n’en a plus pour très longtemps à mon avis.

          1. Higgins

            Junker, qui ne veut pas se représenter pour un deuxième mandat à la tête de la commission européenne en 2019, est assez pessimiste quant à l’avenir de l’UE: « ean-Claude Juncker a admis avoir eu pour ambition au début de son mandat de faire remonter la confiance des opinions publiques dans le projet européen. «Et à présent, me voilà occupé, plusieurs heures par jour, à planifier la sortie d’un Etat membre, ce n’est pas un travail d’avenir», a-t-il regretté. » (http://www.leparisien.fr/international/commission-europeenne-juncker-ne-briguera-pas-de-second-mandat-apres-2019-12-02-2017-6674976.php)

            Trop d’erreurs ont été accumulées par les eurocrates, l’euro étant probablement la plus grosse. Ça passe de moins en moins.

            1. Duff

              De parfaits ODS : ce qu’on a fait n’a pas marché alors il faut aller encore plus loin dans cette direction… Macron ne cache même pas ses ambitions d’Europe fédérale.

              C’est avec ce genre d’abrutis qu’on va se réveiller avec des fachos au pouvoir.

              1. bibi

                Ils sont déjà au pouvoir les fachos, mais comme ce sont des fachos de gauche internationaliste ce n’est pas un problème, mais comme ils ont échoués l’arrivée au pouvoir de l’ennemi juré le fasciste de gauche nationaliste se fait de plus en plus probable.

    2. bibi

      On nous expliquait qu’il y avait un plafond de verre et que le FN ne pourrait jamais être élu, maintenant on en est à envisager que le FN puisse gagner la présidentielle, mais que de toute façon il ne gagnera pas les législatives.

      Si Marxine gagne la présidentielle ça signifie 2 choses :
      – premièrement la droite n’est pas au second tour.
      – deuxièmement et la candidate du FN bas le candidat de gauche.

      Après un tel séisme je doute fortement qu’il soit impossible que ce parti remporte les législatives, face à une droite laminée et une gauche dont une majorité ne veut pas.

  13. Taisson

    Quand l’élite d’un pays à choisi, au départ par lâcheté pseudo pacifiste de se diluer volontairement, que l’on à ringardisé depuis deux générations l’idée de pays/nation, que les mots patriotes et nationalistes sont devenus des insultes, que l’histoire n’est plus qu’une source de repentance et de dévalorisation, il ne faut pas s’étonner de voir tout s’effondrer.
    Quand une population cohabite mal, sans les liens affectifs, historiques, ou simplement traditionnels, acquis avec le temps, elle devient incapable de faire quoi que ce soit de sérieux ensemble, elle perd toute dignité, et il ne faut pas s’étonner de la voir développer un état omniprésent, qui est sensé remplacer par des lois de plus en plus tatillonnes tout ce qui était du domaine du simple du savoir vivre consensuel.
    Quand une bonne part de la population s’aperçoit de cette dérive, les bénéficiaires du monstre étatique réagissent par encore plus de mépris, et en les désignant à la vindicte publique.
    On ne s’étonne donc pas de voir le monstre créer sans cesse de nouvelle règles et taxes, pour « égaliser », et nous abaisser sans cesse au niveau de ceux qui ne voient rien…Ou ne veulent rien voir.
    De plus en plus, ce qui fut une nation n’existe plus en fait qu’administrativement, comme une entité virtuelle correspondant à une zone géographique…Encore admise par l’international (Pour l’instant…)
    Quand, après avoir trompé, démotivé et abaissé la population existante sur cette zone, on à choisi d’installer une autre population, inspirée par des motivations totalement différentes, sans aucune exigence d’adaptation, on ne peut pas s’étonner de voir les mœurs d’abord, puis la politique et l’économie devenir équivalentes à celles existantes la d’où elle viennent ces populations.
    C’est normal , on nous dit qu’il faut s’adapter !!
    Il y à les pays « émergeants », pour la France, ses élites ont crée le concept de pays « immergeant »,
    Régalons nous donc avec les émeutes habilement allumées par les spécialistes gauchistes de « l’agit./prop. » sur les populations « « inflammables », avec les présidentielles sabotées par les « affaires » dénoncées seulement au bon moment, en jouant avec la « peur » de l’arrivée (impossible) de MLP au pouvoir, avec les prévisions sans cesse renouvelées de notre naufrage économique….
    « L’élite » nous à mal guidé, nous l’avons laissé faire…
    Que la fête continue, c’est irréversible, ce pays est foutu !!

    1. nemrod

      Voilà.
      La France ne sera plus qu’une entité géographique.
      Le mouvement me parait irréversible.
      Les soubresauts d’agonie seront long à l’échelle d’une vie humaine mais l’issue est connue.

  14. Mildred

    Au lieu de vous réjouir qu’on ne nous parle que de sujets super rigolos pendant cette campagne, vous venez nous stresser avec vos histoires d’emprunts, d’OAT, ou je ne sais quoi. Laissez-moi vous dire que ce n’est pas très cool de votre part.

      1. Mildred

        Ah mais, si c’est à moi que vous parlez, tout ce qu’il y a de sérieux !
        Vous croyez que les gens viennent sur les blogs pour qu’on leur raconte les pages roses du Figaro ?

  15. Quiet Desperation

    Dans la Gazette du Dimanche, Monsieur le Vicomte de Maquerond, pénétré de droit divin, s’est publiquement ouvert de ses principes de conduite des Etats, en ces termes que le Cygne de Cambrai, de province picarde comme lui, n’eût pas renié :

    « C’est une erreur de penser que le programme est le coeur » d’une campagne électorale, alors que la politique, c’est « mystique », c’est un « style », une « magie ». « La dimension christique, je ne la renie pas ; je ne la revendique pas », tout en affirmant « je ne cherche pas à être un prédicateur christique ».

    Il y a, dans cette prédication tortillonnée, un tour iroquois, celui d’un Gongora d’Amiens (et du Touquet), à la manière de M. de Cambrai en ses « Tables de Chaulnes ».

    Mon ami, Monsieur le Duc de Saint-Simon, caractérisait ce Fénelon, fait archevêque de Cambrai par la brigue d’un parvulo, comme il suit :

    • « Plus coquet que toutes les femmes,… sa passion était de plaire, et il avait autant de soin de captiver les valets que les maîtres, et les plus petites gens que les personnages. Il avait pour cela des talents faits exprès : une douceur, une insinuation, des grâces naturelles et qui coulaient de source, un esprit facile, ingénieux, fleuri, agréable, dont il tenait, pour ainsi dire, le robinet pour en verser la qualité et la quantité exactement convenable à chaque chose et à chaque personne ; il se proportionnait et se faisait tout à tous. »

    Il serait donc d’une noble bienséance du Vicomte, de livrer à l’Univers, à défaut d’un Programme, un « Télémaque », ou encore quelque « Maximes des Saints ». Il n’y a pas d’apparence pour lors que le Quietisme soit déjà de sa paroisse…

    Et ce pendant que la canaille écrivante, environnée de chimères politiquées, se prenait de passion pour ce Prétendant – sur l’air de Bénech et Dumont « L’Harondelle du Faubourg » qui rythmait ses entrées de bateleur sur les estrades – d’autres faubourgs pris et enivrés d’une haine homogène, et maintenant réciproque, entraient en sédition à l’encontre du Guet et des Intendants du Roy :

    Des dames de peu d’esthétique et contestable, des jeunes gens de traverse, étrangement coqueluchonnés de coules masquant leurs traits, et cette truandaille atroce sortant de sous le pavé comme toujours lors des tumultes, boutaient le feu aux chars et carrosses, dans l’un desquels une enfant manqua d’être bruslée, et ne fut sauvée qu’à l’extrémité par l’un des boutefeux, d’où force récris de la classe jacassante, énamourée de pareil fait d’arme…

    Ces malcontents offensaient la loi en des clameurs de malhonnêtetés non pas seulement à l’endroit des gens du Guet, mais également de tout ressortissant d’une peau autre que noire ou grisée : c’est ainsi que des gazetiers du Grand Duc de Luxembourg furent pris à partie, et même leur char brûslé, sans trop émouvoir du reste le petit bourgeois de Paris qui voyait cet incendie avec assez d’amusement dans l’œil à l’endroit de ces princes médiats et si bien possessionnés.

    Quant aux ministres du Roy, tous étaient taisants, cloitrés en leurs hôtels, n’ayant pour espérance que de voir le tumulte se calmer de lui-même, et pour crainte de le voir s’étendre comme il y a une décennie passée : l’un de leurs Intendants de Police indiqua toutefois, sous la semblance de s’en féliciter et la garantie de l’anonymat, que «la flambée de violence de 2005, c’est trois semaines de heurts sur tout le territoire, 300 bâtiments détériorés, 10.000 véhicules incendiés, 130 policiers et émeutiers blessés, et pas un mort».

    La confidence est doublement formidable, en ce sens que, s’il n’y eut effectivement pas d’émeutier tué, ces mêmes émeutiers tuèrent avec des raffinements de méchanceté deux sujets du Roy, par goût cruel du massacre : il serait bon que l’on se souvînt de M. M Urvoas et de M Chenadec, victimes oubliées, jamais vengées, et, pis encore, niées par les Pouvoirs… On y voit par surcroît tout le cas que nos gouvernants font de la population autre que Cafre ou Barbaresque.

    Ainsi que le disait le feu Roy : « L’assujettissement qui met le souverain dans la nécessité de prendre la loi de ses peuples est la dernière calamité où puisse tomber un Roy, et il faut demeurer d’accord que, quelque mauvais que puisse être un Prince, la révolte de ses sujets est toujours infiniment criminelle »…

    Il est de fâcheux exemples qui montrent les conditions d’une Guerre Civile, comme les Romains en connurent, et le Royaume aussi, lors des sanglantes séditions huguenotes et ligueuses aux temps de Madame Catherine. Mais reste-t-il un espoir encore pour les honnêtes gens ?

    1. Bonsaï

      Il y a en effet de quoi se désoler quand on voit le climat délétère qui règne sur le pays. Si on y ajoute cet immobilisme factice qui paraît frapper le microcosme entre l’organisation de primaires sorties d’on ne sait quel chapeau de sorcier maléfique et l’élection présidentielle de mai, on a un boulevard ouvert pour les pires cataclysmes en matière de populisme.
      Et personnellement, je me risquerai à penser que le baronnet François de Bayrou, en vieux crocodile qu’il est, serait fort aise de pouvoir manigancer à sa guise dans ces eaux marécageuses…

        1. Bonsaï

          Dans le cas précis, tu vois bien j’espère qu’il s’agit peu ou prou d’entrer dans le jeu du Hussard et de rester sinon dans le même style, du moins sur le même ton léger.
          Ainsi l’expression « pires cataclysmes », si elle fait écho aux *conditions d’une guerre civiles » peut aussi être vue comme un simple cas d’emphase locutoire (exagération gratuite dans le discours). Pour s’amuser, donc.

    2. Calvin

      Exercice de style sur le style, avec des coups de stylet bien sentis.

      « Pénétré de droit divin » m’a fait rire cinq bonnes minutes…
      Et ce n’était que le début…

  16. Adolfo Ramirez Jr

    Si la politique est une affaire de style, pourquoi n’organise t-on pas un défilé des candidats en costars et en maillot de bain?

  17. Jean

    Question à vous tous qui aimez l’état (qui vous le rend bien =):

    Avez-vous eu affaire au recensement ? Si oui l’avez vous refusé et comment ?

    1. MCA

      @Jean – 13 février 2017, 15 h 39 min

      Comment? …En refusant de répondre! :o))))

      Ils ont un humour hors norme : le questionnaire est anonyme et on vous demande votre identité à chaque question ou presque….

      J’ai été recensé récemment et ai répondu par internet.

      Les questions sont assez anodines et je me demande ce qu’ils peuvent bien déduire d’un questionnaire aussi pauvre en contenu sauf à le croiser avec des données qu’ils possèdent déjà et se gardent bien de nous communiquer.

      Franchement, la préfecture et le fisc pourrait les renseigner bien mieux que nous pourrions le faire et ça sans nous déranger.

      J’ai refusé une fois de répondre non pas au recensement mais au deuxième questionnaire qui a suivi (lequel servait à mesurer le degré de fiabilité du premier).

      Menaces de l’agent recenseur d’une amende si non réponse de ma part, je lui ai dit de m’envoyer la facture et que je la paierai.

      Résultat… j’attends toujours la facture 10 ans après…

      1. albundy17

        « Résultat… j’attends toujours la facture 10 ans après »

        J’ai bien l’impression que c’est la meilleure des méthodes. Ma femme a reçu une fois une « enquêtrice », après c’est le délire, ça a duré 2 – 3 ans, elle avait sa tasse pour le café.

        J’ai finalement arrêté de croire aux huissiers qui débarqueraient si je répond pas et l’aie mise dehors, jamais eu de nouvelles.

        Au pire, préparer un maillet pour les pieds dans la porte

    2. Higgins

      Une rapide recherche sur le net vous apportera toutes les réponses voulues. Perso, je n’aime pas l’Etat quand il met ses gros doigts gourds partout mais j’ai la faiblesse de croire encore à l’utilité de cette opération. J’ai cependant le sentiment qu’elle est de plus en plus difficile à mettre en œuvre, signe qu’il y a bine quelque chose qui ne tourne pas rond dans l’ancien beau royaume de France (Voir sur Google Actualités).

      1. theo31

        Il y a pourtant un moyen très simple de faire le recensement : en imposant aux gens d’aller voter. En Corée du Nord, ça permet de vérifier qui s’est barré du pays.

  18. kekoresin

    On garde le rythme! On dépense à gogo l’argent qui commence à être moins gratuit et qui va certainement flamber après élection du prochain roi des roitelets. Les petits moutons français nourris quotidiennement à la brève de comptoir, s’intéresseront à l’économie quand l’état viendra piocher dans leurs bas de laine. Il pourront alors pleurnicher tout leur saoul, eux qui se vantent que leur fiston est payer double à glander dans telle ou telle administration. Et nos politiques de multiplier les commissions de ceci, des comités de déontologie de cela, des concertations avec les associations, des réunions régionales, départementales… Au final, tous responsables, tous non coupables, tous persuadés d’avoir fait le maximum pour améliorer d’une pièce supplémentaire indispensable à l’usine à gaz tricolore!

    Ces enculés qui jouent notre pognon sans aucun scrupule ni aucune retenue ne rendent de comptes à personne. Quand des scandales comme évoqués pour la douanes et biens d’autres éclatent, ça fait un petit prout inodore. Il faut dire que le français ne sait plus où donner de la tête avec l’armée d’escrocs qui colonise toute les strates du pouvoir. Et cette armée ne risque rien tant les contre-pouvoirs, garants d’un semblant de démocratie, sont achetés depuis longtemps. Achetée également la justice qui donne le change de temps en temps en sacrifiant un moutons noir proposé par ses pairs. Ça calme le gogo jusqu’au prochaine spectacle de guignol dans l’isoloir. J’attends avec impatience un défaut de la France qui ne pourrait plus faire tomber les billets des poches de la vilaine finance pour continuer à payer ses enfants les plus méritants (profs, fonctionnaires, militaires…), ni les exclus de l’assassine mondialisation qu’on soignent à coups de RSA en complément du black et du chite, ni les retraités de la SNCF…

    Je pense que ça tiendra quand même un moment et que l’argent continuera de se matérialiser du néant. L’élastique est quand même sérieusement en train de se tendre et la ficelle du string aura accumulé assez d’énergie pour sectionner les bourses des bons pères de famille, qui ont pourtant fait tout comme on leur a dit sur France 2! Après, ça se passera comme pour toute disparition: colère, chagrin, hébétude, acceptation.

  19. String

    La Douane, la Gendarmerie Maritime, les Affaires Maritimes, la Police Nationale, les Polices de l’Environnement … autant de boulets à trainer depuis des années, chacun contrôlant son petit pré-carré: drogue, papier du navire, du capitaine, extincteur, vitesse dans les chenaux, ormeaux…
    Depuis déjà 15 ans (AU MOINS!) , un seul et même corps de Garde-Cotes aurait pu être créer qui aurait permis de mutualiser et rationaliser les moyens, les hommes, les formations …
    Mais, bon, un douanier reste un douanier et un gendarme un gendarme, alors les fusionner dans un seul et même corps oui mais … oulalala ! Pas de ça chez nous!

  20. Pheldge

    Bon, c’est pas tous les jours que je fayotte (Bonzaille, je ne cherche pas à te piquer ta place 😉 ) voici un article du Point qui commence bien, mais à la fin, ils demandent « l’avis du public » sur la question « faut-il encadrer la blockchain ? » , qui n’y connait que dalle, et découvre le principe et ne peut qu’y répondre « oui » …
    Enfin, on a échappé au « coup de fil à un ami » ou au 50/50 😉

  21. sam player

    HS

    Il pleut en Californie du Nord comme du Sud alors que ça fait 5 ans que le réchauffement climatique (ou Trump) asséchait la région mais vous n’en entendrez pas parler, même pas à l’occasion de la possible rupture du barrage d’Oroville dont ils ont laissé le niveau monter trop haut.

    J’chais pas… p’têtre qu’ils pensent en france que l’eau est arrivée dans le lac de retenue par en-dessous… une source ?

    1. Aristarkke

      Meuh non, Sam. Nous savons très bien que ce sont les myriades d’ éoliennes et les hectares de panneaux solaires qui servaient à y remonter de l’ eau pour décaler la production d’électricité… Malins, les Californiens…

    2. Higgins

      J’ai vu les images toute à l’heure: spectaculaire est le mot! Un de mes amis rentre de trois semaines en Californie: temps détestable et température très fraîche pour le coin (autour de 10°c).

      1. sam player

        En fait ce n’est pas hypergrave, c’est en aval du déversoir qu’un mur de canalisation (chenal vraiment très léger) s’est érodé… Dès que le niveau sera assez descendu ils pourront fermer ce déversoir pour le réparer.
        Il y a un autre déversoir auxiliaire.

        1. albundy17

          J’avais lu un papier concernant les ouvrages d’art aux us, une bonne partie serait rongés par le cancer du béton et les réparations ou/et remplacements avaient été chiffrés à 1.500 milliards de US$

              1. sam player

                Higgins a raison : rien à voir avec l’érosion naturelle et le vieillissement du béton.

                Dans le cas présent il y a un mur qui définit le niveau du trop plein du lac et l’aval de ce mur n’est pas bétonné. Quand l’eau déborde la chute de l’eau érode le terrain qui sert d’assise et de fondation au mur…

                1. albundy17

                  Je m’inscris respectueusement en faux, le tout sans acrimonie bonsaiesque, pas sur l’origine du dommage, mais sur l’interprétation « ouvrage d’art ».

                  Je viens de lire un article, le déversoir ouvert à fond rejetterait 3.000 m3/s ! whaaaaaaaaa ! 1/3 de plus que les chutes niagara !!

                  A mon avis le journaleux a confondu avec le débit des chutes victoria

                  1. sam player

                    Non, les différents articles techniques disent 100,000 cu ft /s soit 2800m3/s sur le déversoir principal (main spillway).

                    La hauteur actuelle de l’eau sous ce débit dans ce déversoir de la video de Higgins est de 14 mètres…

                  2. sam player

                    Al (suite)…

                    C’est toi qui a utilisé le terme d’ouvrage d’art.
                    Il existe 2 types principaux de barrages : les barrages poids et les barrages voûtes.
                    Ces derniers sont fin et travaillent sous contrainte et sont sensibles à la qualité du béton, du ferraillage et au vieillissement…. et à la qualité de l’étude géotechnique (Malpasset en france).

                    Les barrages poids (comme celui d’Oroville) sont sensibles à la qualité de leur assise : beaucoup ont été détruits à cause de la mauvaise qualité non du béton mais de la perméabilité des roches de leur base : l’eau passe par en dessous et ravine le support. C’est toujours à cause de mauvaises études géotechniques.

                    Là ce qui est intéressant c’est que lors de la construction du barrage dans les années 60 il y avait eu le même problème de débit à évacuer :

                    « On December 22, 1964, disaster nearly struck when the Feather River, after days of heavy rain, reached a peak flow of 250,000 cubic feet per second (7,100 m3/s) above the Oroville Dam site. The water rose behind the partially completed embankment dam and nearly overtopped it, while a maximum of 157,000 cubic feet per second (4,400 m3/s) poured from the diversion tunnels. This Christmas flood of 1964 was one of the most disastrous floods on record in Northern California, but the incomplete dam was able to reduce the peak flow of the Feather River by nearly 40 percent, averting massive amounts of damage to the area. »
                    ___________
                    Perte de mémoire comme d’hab, ce qui s’est produit se reproduira… et ça ne les a pas empêché de prévoir un débit de moins de 50% du maxi sur le déversoir principal.
                    A noter que le déversoir auxiliaire n’avait jamais servi… jusqu’à ce qu’on en est besoin aujourd’hui…

                    1. albundy17

                      Bons sang, c’est contagieux.

                      ouvrage d’art.: Les ouvrages d’art destinés à la retenue des eaux[modifier | modifier le code]
                      les barrages, qui sont des grands ouvrages de génie civil, sont souvent rangés dans la famille des ouvrages d’art ;
                      les digues, etc.

                      C’EST PLUS CLAIR, LA ??????? ??????

                    2. albundy17

                      « pas sur l’origine du dommage, mais sur l’interprétation « ouvrage d’art ». »

                      Donc oui, c’est contagieux, ptet le nuage Tchernobyl qui vous a arrosé tt les deux, chalon comme gneve, symptôme, ne surtout pas lire plus de trois mots et répondre.

                      A moins que pire, ce ne soit une mst récemment contracté avec l’infectée notoire, brrr, c’est degolas

                    3. sam player

                      @ Al bis (ou à nantes)

                      Toi seul utilises l’expression « ouvrage d’art » (relis le fil) en t’ouvrant à nous de potentiels problèmes sur iceux.

                      Si je comprends bien tu aurais pu tout autant nous entretenir des problèmes de corrosion du sel de déneigement sur l’intérieur de tes ailes de voiture…

                    4. albundy17

                      Les ouvrages d’art, contrairement à vos allégations, incluent les barrages,. /

                      Le sel que tu évoques est d’ailleurs vraisemblablement à l’origine de ce cancer du béton, mais par contre je ne l’ai à aucun moment incriminé ds les événements du barrage en question

            1. sam player

              On notera qu’en 005, certains avaient envisagé très précisément ce qui se passe aujourd’hui :

              « On October 17, 2005 three environmental groups filed a motion with the Federal Energy Regulatory Commission urging federal officials to require that the dam’s emergency spillway be armored with concrete, rather than remain as an earthen spillway and that it did not meet modern safety standards. « In the event of extreme rain and flooding, fast-rising water would overwhelm the main concrete spillway, then flow down the emergency spillway, and that could cause heavy erosion that would create flooding for communities downstream, but also could cause a failure, known as ‘loss of crest control.' » FERC and water agencies responsible for the cost of the upgrades said it was unnecessary and concerns were overblown.[26][27]

              In 2006, a senior civil engineer sent a memo to his managers stating “The emergency spillway meets FERC’s engineering guidelines for an emergency spillway,” and that “The guidelines specify that during a rare flood event, it is acceptable for the emergency spillway to sustain significant damage. »[28] »

              wiki en

          1. sam player

            Le plus gros problème des barrages est en général l’érosion des conduites forcées, des turbines et du béton : il faut imaginer les tonnes d’eau chargées en sable qui agissent comme une lance de sablage.

            Dans le cas présent il semble assez évident que le mur du chenal du déversoir était très mince, qu’il s’est fissuré et a laissé passer une fuite d’eau qui a creusé l’appui fait de terres et roches à la manière d’un sinkhole : l’appui géologique s’est effrité, a cédé et le mur est parti en cacahuète.

            La sécheresse des 5 dernières années, en asséchant les terres, fait que les supports géologiques sont contractés et beaucoup moins solides.

            1. albundy17

              « l’appui géologique s’est effrité, a cédé et le mur est parti en cacahuète. »

              C’est également le cas du barrage de Mossoul, et là ce n’est pas 200.000 personnes qu’il faudrait évacuer.

      2. sam player

        Higgins, je n’avais pas encore pris le temps de regarder ta video.
        Celui qui l’a filmé n’a pas compris d’où venait le danger.

        Ce n’est pas du tout sur ce déversoir mais sur le déversoir d’urgence que l’on voit à gauche sur cette photo : l’eau qui déborde affaiblit les bases en tout venant du mur qui doit faire 9m de haut d’où la hauteur de la vague en sortie si le mur cède.

        https://en.wikipedia.org/wiki/Oroville_Dam#/media/File:Oroville_dam.jpg

        1. Lark on the Wing

          renforcer le barrage ? voui… on pourrait aussi envoyer l’ancien gouverneur, Schwarzenegger … ou Atlas, nettement plus costaud… mais si Atlas, une fois en place, haussait les épaules, tout soudain ?

  22. kraft

    La victoire de Benoit Hamon à la primaire de gauche et les déboires de François Fillon auront au moins le mérite de revèler le vent de panique qui s’empare de tous ces députés, en quête de reélection, et qui vivent du système.

    Le simple fait de soutenir un candidat, dont subitement, les chances de figurer au second tour s’estompe, suffit à les déstabiliser car ces mecs n’ont aucune idée politique à développer et se contentent de se faire élire ,tels des hommes sandwich, avec un simple logo (LR ou PS) sur une affiche montrant leur tronche.

    Les voir se ch… dessus est extrèmement jouissif.

    http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/02/14/35003-20170214ARTFIG00002-des-elus-lr-reclament-des-explications-a-francois-fillon.php

    1. Lorelei

      Je me suis fait la même réflexion: les LR ont la frousse de ne pas retrouver leurs postes. Ont-ils honte de leur gestion? Et puis, ils n’ont pas d’autre métier à retrouver que celui de député? Ca me ferait militer pour 2 mandats non renouvelables.

  23. Onaneur de Moosh

    Problème:
    Un patient souffre d’un éléphantiasis testiculaire devenu tellement gigantesque qu’il peut à peine se mouvoir.

    Veuillez choisir une réponse:

    1. Amputer la tumeur ainsi que les testicules.
    2. Vendre un rein afin de financer une brouette neuve.
    3. Réduire la tumeur, et vendre la brouette.
    4. Vendre un rein afin de financer l’élaboration d’une brouette à l’éolienne en 2050.
    5. Réduire la tumeur, et louer des brouettes.

    1. sam player

      6. Manifester contre Trump qui n’est pas tout blanc dans cette affaire
      7. Installer un haut comité pour faciliter l’accès de la brouette dans les lieux publics

      1. Onaneur de Moosh

        Pourtant les galeries de grottes sont accessibles à tous.
        Pour peu d’être épris d’amours rupestres, toutes les voies caverneuses sont à portée de quiconque capable d’un clic de souris.

    1. sam player

      Oui… et ça ne choque même pas les pauvres 99.5% qui financent ça…

      Pour en faire prendre conscience je prends souvent l’exemple de l’Opéra de Paris qui bénéficie d’une subvention de 100 millions d’euro pour 1700 salariés, subvention qui permet à des privilégiés, qui ne le demandent même pas, de payer leur billet 100€ au lieu de 300€…
      Pour faire passer la pilule l’Opéra distribue quelques billets par séance à quelques euros, façon Prem’s de la SNCF, à ceux qui auront fait le pied de grue pendant quelques heures : wesh wesh on a eu 3 grammes de caviar gratuit… c’est démocratique le caviar…

Laisser un commentaire