Prélèvement à la source : encore une occasion manquée

Quelle surprise ! Après des mois de ce silence compact que certains pouvaient même qualifier (à bon droit) de suspect, Bercy et le gouvernement se réveillent au sujet du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu : il semble bien qu’en fait, tous calculs faits de guingois, ce n’est pas exactement aussi facile que prévu à mettre en place. Oups.

On apprend en effet par différentes sources que les essais menés par la Direction générale des finances publiques aboutissent à de nombreux problèmes : entre les contribuables qui seraient potentiellement prélevés plusieurs fois et les mélanges baveux entre homonymes, les logiciels de traitement de ce prélèvement à la source sont tout sauf au point. Pire : d’un essai à l’autre, les problèmes rencontrés varient, disparaissent pour réapparaître en force, s’aggravent ou s’étendent sans que les troupes d’informaticiens au chevet du malade ne semblent pouvoir y mettre bon ordre.

Selon une note que Le Parisien s’est procurée, c’est globalement désastreux : si le prélèvement à la source est mis en place le premier janvier prochain, ce sera une catastrophe industrielle majeure en France.

Au passage, on admirera la belle cohérence d’ensemble du gouvernement qui, depuis une semaine, ne sait plus sur quel pied danser et quels mots-clés adopter pour tenter d’enfumer les contribuables : oui, oui, c’est garanti, la réforme du prélèvement à la source se fera parce que le Président Macron l’a décidée, voyons ! Mais il y a simplement des petits soucis qui font qu’on va s’ajuster, ou pas, et puis tout ira très bien mais serrez les fesses à tout hasard.

impots : ce n'est pas du vol si on vous demande de remplir des papiers.En réalité, l’ampleur des problèmes techniques est telle que l’Exécutif est, progressivement, obligé de se ranger à l’évidence : tout ceci va très mal se terminer. Mis à part quelques rigolos pour douter de ces problèmes et qui mettent les tergiversations du gouvernement exclusivement sur le dos de problèmes politiques, tout le monde commence à comprendre que persister revient à aller droit au casse-pipe.

Était-ce si difficile à imaginer, alors que l’État cumule depuis des décennies les catastrophes informatiques (depuis Louvois jusqu’à l’ONP en passant par Genesis, un logiciel pour la Justice) et s’est jusqu’à présent toujours montré incapable de mener à bien ce genre de projets aboutissant à des dépassements budgétaires énormes, voire un gâchis complet ?

Du reste, dans de précédents billets, je suis assez régulièrement revenu sur les déboires de l’administration face à cette réforme menée n’importe comment. Et s’il est trop tôt pour affirmer que ce prélèvement ne sera pas mis en place – après tout, on n’est jamais à l’abri du pire – il est en revanche à peu près certain que le bilan de l’exercice entrepris sera désastreux.

D’une part, au vu de la façon dont les différentes équipes (techniques, gouvernementales) communiquent actuellement, on ne peut qu’être consterné par la méfiance compacte que nos dirigeants inspirent : loin de donner des gages que tout ira sinon bien, disons au mieux et que le contribuable sera correctement traité pendant la phase de transition, tout indique au contraire un véritable ouragan de problèmes à l’horizon, auxquels s’ajouteront l’incapacité chronique et maintenant démontrée des différentes entités de communiquer entre elles. Entre la Direction générale des finances publiques et le Ministère, on assiste à un dialogue de sourds auxquels s’ajoutent les syndicats et les différentes associations de contribuables et d’entreprises qui sentent déjà l’odeur de la farce dont on les garnit avant le passage au four.

D’autre part, si ce prélèvement est bien mis en place, il y a énormément à parier que les couacs, ratés et autres « bugs » du système coûteront une blinde conséquente à l’État, que ce soit en perte de revenus, en perte de croissance, en remboursements, en traitement post-erreurs et autres paperasseries monstrueuses dont l’administration française a l’habitude. Et s’il n’est pas mis en place, tous les travaux menés jusqu’à présent l’auront été en pure perte, mais certainement pas gratuite. La facture finale promet d’être extrêmement salée.

Quelque part, tout ceci est donc déjà un immense gâchis, notamment parce que le prélèvement à la source est particulièrement pratique. Au-delà de l’explication avancée par Philippe Nemo dans un récent article et qui rappelle qu’un tel prélèvement sera un vrai choc (salutaire ?) pour les Français qui devront constater à quel point l’impôt est lourd en France, ce type de ponction aurait pu être l’occasion de repenser entièrement l’impôt sur le revenu.

Car si la mise en place du prélèvement à la source est un échec, c’est avant tout parce que l’impôt en France est une usine à gaz immonde, percluse de niches, de trous, d’inégalités et d’innombrables traces du corporatisme, du capitalisme de connivence, des petits et gros arrangements de certains avec la taxation nationale. En outre, au contraire de tous les autres pays où le prélèvement à la source est déjà en place, l’impôt français est construit sur la base du foyer fiscal, ce qui rend son individualisation pratiquement impossible en l’état : sauf à revoir de fond en comble la façon dont l’impôt est calculé, la complexité est telle qu’il n’y a aucune chance d’aboutir à un résultat fiable, que ce soit informatiquement ou autrement. L’actuelle débandade en est d’ailleurs l’illustration.

En somme, c’est une belle occasion complètement manquée de refaire un impôt équitable, simple, compréhensible de tous, facile à calculer ; typiquement, un impôt à taux unique (« flat tax ») ou, alternativement, dont le taux est une fonction simple à appliquer sur ses revenus, aurait largement aidé dans cette démarche de prélèvement à la source, et aurait certainement contribué à assainir le foutoir qui sert de finances au pays. Mais en l’état actuel, sans profondément remanier le code des impôts pour en revenir à une notion simple, individualisée, que chaque contribuable pourrait calculer sans l’aide de personne, toute tentative de passer du système actuel à un autre aboutira à des cris, des grincements de dents et des dizaines voire des centaines de milliers de contribuables tabassés par un impôt mal calculé, prélevé plusieurs fois ou sur les mauvais comptes.

Il y a peu de doutes qu’un jour, la France elle aussi passera à l’impôt prélevé à la source : le Léviathan aime trop cette méthode pour l’abandonner. Mais selon toute vraisemblance, cela ne pourra se faire que dans la douleur.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires282

        1. gaetan ribault (@g_ribault)

          Il est fortement question de taxer les biberons en fonction du taux de lactose dans le lait. Pour les nourris aux seins , une taxe forfaitaire est envisagée

      1. Vassinhac

        hihi 🙂

        J’adore cependant l’affiche du bandit masqué. En meilleure résolution, je l’aurais volontiers imprimée pour la placarder partout.

            1. Pheldge
  1. Guillaume_rc

    Syndrôme classique chez les rigolos qui nous gouvernent : penser uniquement en terme de processus et oublier totalement les finalités.

    Je n’ai pas accès à l’article de Philippe Némo mais le vrai choc, je l’ai à chaque fois que je fais ma déclaration ou que je paie mes impôts.
    Et c’est pour ça que je suis contre tous les prélèvements automatiques quand on fait son chèque ou son virement on se rend vraiment compte à quel point on est ponctionné (enfin… ceux qui paient des impôts).
    A l’inverse, plus personne ne lit chaque ligne de sa feuille de paie et du coup plus personne ne réalise l’ampleur des prélèvements.

    1. TomTomCot

      * ceux qui paient des impots, soit une minorité dans notre cas, donc on s en fous ca peut passer
      * Effectivement si il y avait plus de personnes qui realisent que + de 70% du fruit de leur travail leur est spolié, ca ferait bouger les choses

      1. Val

        @Tom « ca ferait bouger les choses » pas de mépris pour « les choses » SVP 😉 et oui on a diablement bougé :mrgreen: et nos mômes aussi et ce n’est pas fini…

    2. Diogène

      Nous devons soutenir sans faiblesse la courageuse réforme en cours, en ne formulant qu’une exigence techniquement simplissime, et qui au demeurant ne coûte rien : modifier le format des feuilles de paie, super brut en haut en rouge (id est charges patronales incluses), net-net en bas en rouge (après charges sociales, prélèvement à la source, et pourquoi pas impôt foncier, ISF, etc.).
      Au nom de la transparence Etc.

      1. albundy17

        Au nom de la transparence, il serait bon qu’un détail exhaustif des charges étatiques soit indiqué en cratères gras, depuis la recette de l’entreprise jusqu’au panier de la ménagère, un 80 – 90 % ne serait pas pour me surprendre.

        1. sam player

          Au final, quand tu réfléchis bien, c’est 100% qui retourne à l’état à terme… et il prend même de l’avance sur consommation (cf les déficits).

          1. albundy17

            Pas faux, mais je pense moyen terme, vu que les gens s’en tapent de mémé, du moment qu’elle crame pas tout avant de claquer, nan, juste sur le pognon qu’ils auraient ds la poche en fin d’année s’il y avait zéro prélèvements des gens qui s’occupent de notre bien être

          2. Calvin

            @sam

            J’allais dire : 100% (qui) retourne à l’état à terme « moins ce que tu as effectivement consommé » (nourriture, biens, etc…), et je me suis aperçu que c’était un minimum pour que l’on travaille gratuitement à son service.

    3. plutarque

      « Syndrôme classique chez les rigolos qui nous gouvernent : penser uniquement en terme de processus et oublier totalement les finalités. »

      Vous avez parfaitement résumé le vice fondamental du poulailler politique actuel, sempiternellement composé de technocrates. Ils ne s’intéressent, par définition, qu’aux moyens, jamais aux fins : ils en sont incapables.

  2. albundy17

    En tout cas, c’est aussi une belle réussite pour les entreprises ne sachant même plus sur quel pied danser, vont devoir s’offrir un deuxième parc informatique et comptable, et allumer le bon le jour J…

    1. Vassinhac

      Le vrai risque pour les entreprises est plutôt le temps passé par les RH à gérer l’ire des salariés prélevés indûment par confusion de nom ou erreur de calcul de la part de l’administration… erreur que l’entreprise ne pourra même pas corriger tant que l’administration (submergée par le nombre de réclamations) n’aura pas elle-même corrigé ses prétentions… ça promet de grands moments de dialogue social !

      1. Pythagore

        « erreur de calcul de la part de l’administration ». Pour cela il faudrait que le calcul soit transparent et qd je lis le mot du patron, ça a pas l’air clair.

      2. Yves

        C’est en fait très positif, ça crée du lien social entre employés, employeurs, comptables et administrations … quel beau pays, toujours dans la recherche d’une nouvelle innovation !!

    2. jmdest

      Je crois que Manu 1er est en train de se faire piéger :
      Soit par les patrons qui lui font comprendre que s’il insiste avec son idée de prise en charge des petits arrêts maladie , ça risque de mal se passer.
      Soit par l’administration qui lui fait comprendre que s’il insiste avec les suppressions de postes…….
      Ou, bien sûr , les deux à la fois , unis dans une solidarité de circonstance.

      1. Ou tout simplement, les systèmes informatiques de Bercy ne sont pas maintenables. Explication la plus solide, la plus logique et ma foi, celle qui explique le mieux ce qu’on observe.

  3. cepatoufau

    Bien anticipé et commenté comme d’habitude.
    Une fois de plus le gouvernement, ficelé par les fonctionnaires et par ses ambitions électoralistes traite la forme sans s’occuper du fond.
    Ca ne fonctionne jamais. Une nouvelle belle preuve.

  4. Nemrod

    mouahaha…quelle poilade !

    On dirait des rats dans une ratière cette bande de bons à rien
    Ils sont devant leur incapacité crasse et ont le vertige car ils ont peu l’habitude de devoir faire face aux conséquences immédiates de leur nullité.

    Evidemment qu’il aurait fallu en profiter pour d’abord faire un système simple et efficace pour ensuite prélever à la source.

    Je vais acheter du pop corn et des chips pour jouir du spectacle.

    1. Vassinhac

      peut-être aussi faire des réserves de matières premières stratégiques : pâtes, riz, bois pour le feu, gaz pour la cuisine, et PQ. Et réparer la pompe manuelle du puits. Ils couperont peut-être l’électricité faute de pouvoir la payer, et il faudra tenir jusqu’en septembre 2020 qu’ils remboursent le trop perçu !

  5. Stéphane B

    Pour paraphraser le patron, dixit une amie de madame, toute tentative de repasser au système actuel aboutira à des cris, des grincements de dents et des dizaines voire des milliers de fonctionnaires des impôts tabassés par cet impôt mal calculé, En effet, le fisc a déjà anticipé, en supprimant les nouvelles mensualisations, en ne remplaçant pas les personnes mutées ou parties à la retraite. Le fisc se retrouve donc en sous-effectif. Ses employés vont se retrouver dans la mouise pour gérer tous les mécontents liés à la suppression de l’impôt à la source.

  6. Dr Slump

    J’ai adoré le message prévenant qui a été inscrit sur ma feuille de déclaration: « rien ne change pour vous, pas d’augmentation d’impôt, youpi tralala ». Tout va bien se passer!
    Et de fait, pour les fonctionnaires, ça se passe toujours bien, puisque de toute façon ils ne subissent pas les dégâts de leurs conneries, et que de surcroît, ils n’en ont rien à carrer de ce qu’ils infligent aux autres, ce bas-peuple de provinciaux gaulois récalcitrants.
    Enfin, quand ça foire un peu trop, faut quand même faire quelque chose hein, faudrait pas trop passer pour des incapables, ça finirait par se voir…

    1. bibi

      Là pour une fois ils pourraient subir les désagréments de leurs bévues, vu la foirage monumental qui s’annonce les fonctionnaires de Bercy seront aussi touchés.

      1. Dr Slump

        Subir quoi? T’as vu comment ça se passe pour Miss Taxi, j’ai nommé Agnès Saal? Promue, avec une rallonge salariale. Hop, même pas mal.
        Les fonctionnaires ne subissent rien. Pour les affaires concernant des ministres ou députés, c’est un peu différent parce qu’ils sont sous les caméras des médias. Mais pour les ronds-de-cuir, à l’abri dans leurs bureaux, aucun problème. Le statut privilégié des fonx est la première des choses à faire sauter, en priorité absolue sur toutes les autres. Impunité, irresponsabilité, inconséquence, incurie, infernal!

        1. bibi

          L’informatique elle n’épargnera pas plus les fonctionnaires que les salariés du privés lors du passage à la retenue à la source, et les employés du fisc n’ont strictement aucun moyen de se protéger.
          La seule chance qu’ils auront c’est d’éventuellement bénéficier d’un traitement plus rapide des erreurs.

          1. Dr Slump

            Ah oui, d’accord, de ce point de vue, ils risquent en effet de le subir aussi. Mais en termes de sanction du travail foiré, subiront rien du tout.

          2. Aristarkke

            C’était mon idée, effectivement car il y a tellement de composantes dans leurs paies (et de retard aussi dans la prise en compte des éléments variables) que ce serait étonnant que cela se passe bien…
            Peut-être des idées de grève dure sont-elles en train de germer dans les esprits ?

          3. Nemrod

            Tatata
            La France est mise en coupe réglée par les Fonc…point.

            Les hauts plus que la piétaille, je le concède.

            Et ne me faite pas le coup du »fallait passer les concours », je connais .

            Pour avoir une chance de s’en sortir il faudrait en dégager 30 pour cent au bas mot.

            Quant à l’égalité de tous devant les lois, laissez moi rire.
            Ce n’est pas du tout mais alors pas du tout ce que je constate autour de moi.

        2. Val

          @Dr tout à fait d’accord avec toi. La seule et unique réforme serait la suppression du statut de fonx (petits aménagement pour les militaires ) . Tout le reste suivrait. Bien sûr nos clowns de dirigeants se gardent bien de comparer les statuts fonx français avec ceux des autres pays d Europe . Il ne faudrait pas donner de mauvaises idées au peuple.

          1. Aristarkke

            Un bon commencement serait la démission obligatoire du fonx dès l’élection à un poste politique conséquent requérant un temps plein de travail (exception à faire pour les conseillers municipaux sans postes d’adjoint et les maires des petites communes, tout au plus. A la limite, les mandats politiques sans rémun’…

  7. sam player

    J’ai bien aimé les déclarations disant qu’au pire il y aurait 1% d’erreurs… c’est déjà énorme.
    Même L’Oréal trouve qu’une erreur sur 10 millions de flacons de Rimel pour ces dames (quand le pinceau se détache du bouchon et reste dans le flacon) c’est trop alors que ça ne fait que 0.00001% et que ça empêche pas de bouffer…

    Bon ils l’auraient dit en ppm ils se seraient rendus compte de leur connerie : 1% = 10 000 ppm… et là on peut en mouriiiir…

    1. Aristarkke

      Surtout que le 1% en nombre peut cacher des erreurs (prises individuellement) monstrueuses en valeur par rapport à ce qui devait être. Le couple à qui sera prélevé 400€ mensuels au lieu de 100 normaux vivra très mal de devoir attendre des mois la correction. Par exemple, les travailleurs indépendants qui seront prélevés directement puisqu’il n’y a pas l’ étape employeur…

  8. sinouhesinouhesinouhe

    Entendu hier, 5000 informaticiens bossent la dessus.
    Heu…. 5 putin de mille !!!!
    Je reste sans voix….
    5000 types pour faire ça !! Je veux bien que ça soit un peu complexe mais tout de même.
    Tu me diras je vois bien le truc. Une clique de 100 managers les uns au dessus des autres et un pauvre gars tout en bas.
    Le blé qu’ils doivent se faire chez KPMG et consorts….

      1. sinouhesinouhe

        Je vois plutot les problemes ailleurs que dans le calcul lui meme.
        T’auras la base des seniors entre 60 and et 62 ans dans tel service qui expose pas en xml, la base de ceci la bas, la base de cela (qui est en fichier foxtrop) ailleurs. Le vrai probleme il est la a mon avis. Dans le put*** de bordel de l’etat.
        Un petit exemple…j’ai mon cousin qui bosse dans une startup qui fait dans le calcul prévisionnel des pensions de retraite.
        C’est un enfer a calculer alors c’est un bon business car quand on demande a l’etat il n’en sait foutre rien.
        Bref, un particulier peut se connecter a son « espace » et avoir ses fichiers en pdf exploitable (il y a des champs dedans nom,prenom, tu peux copy+paste etc).
        Mais pour les organismes qui se connectent a la base de donnees, apres avoir ete duement autorisé par leur client, eux le pdf qui se prennent c’est du scan . faut de l’OCR, ca marche pas toujours etc etc.
        Et pourquoi ca ? et bien le fin mot c’est que les caisses de retraites n’aiment pas trop qu’on les pompe alors il font chier exprès.
        veridict….

      1. sam player

        Rhooo même pas envisagé : y a juste à appuyer sur le bouton… y a un gars qui a dit ça hier à la radio, la copie conforme de la première illustration… ça va bien se passer…

    1. Minou

      Et il est fort possible que tous ce petit monde ne communique pas entre eux, ce qui fait que quand tous le mondes ce réunis rien ne ce goupille comme ça le devrait, ont fait quelques retouches pour que ça colle. Et vous obtenez un programme bancal pas pratique et qui génère de multiples erreurs.
      C’est du vécu.

        1. Aristarkke

          Cela a déjà été dit que chaque strate administrative veut ses petites manies concrétisées dans les logiciels, pour marquer son territoire et faire croire qu’elle est a b s o l u m e n t indispensable au bouzin…

    2. Pythagore

      Ca doit être sympa les réunions de projet à 5000, déjà à 10 parfois c’est chaud. J’ai du mal à percevoir comment il est possible de coordonner 5000 programmeurs sur un projet.

      1. bibi

        Pour commencer il y a 5000 informaticiens sur le projet, ça ne veut pas dire 5000 programmeurs.
        Pour un projet il n’y a pas besoin de coordonnées l’ensemble des personnes y travaillant dessus il suffit de discrétiser les problèmes que l’on donne à faire et c’est la que le bas blesse car le système est trop complexe et personne ne peut le discrétiser.

        Pour percer le canal de Panama il y avait plus de 20 000 hommes travaillant en même temps sur le chantier, …

      2. plutarque

        Relire le grand classique intemporel : « The mythical Man Month » (« Le mythe du mois-homme » en français) de Brooks.

        En gros : 5000 gignolos iront toujours moins vite qu’un génie et 50 gignolos.

  9. René-Pierre Samary

    Vous, je ne sais pas, mais j’ai l’impression qu’en Grance le temps se gâte, entre Benalla, le prélèvement pas clair comme l’eau de source, et quelques affaires de moindre importance, comme le Bulot ou Nyssen…C’est le moment de relire Lucrèce.
    Suave, mari magno turbantibus aequora ventis,
    e terra magnum alterius spectare laborem;
    non quia vexari quemquamst jucunda voluptas,
    sed quibus ipse malis careas quia cernere suavest.

    1. René-Pierre Samary

      … De relire Lucrèce, sur les rivages tranquilles de l’expatrié.
      Ce n’est pas que je critique ceux qui naviguent dans les eaux troubles où est balloté le vaisseau France en perdition, mais je les plains, très sincèrement.

  10. Lorelei

    Je me suis posé la question de savoir si ce prélèvement à la source n’était pas aussi un moyen pour les gouvernements qui se succéderont, de pouvoir continuer à lever les impôts même si les habitants souhaitaient faire grève du paiement comme en 2013/2014

    1. Theo31

      Les patrons pourraient avoir un formidable moyen de pression mais étant des collabos, ils ne feront rien. Ils pourront toujours se consoler en donnant aux comptables des coefficients erronés pour les syndicalistes.

      1. bibi

        Les patrons ce sont des citoyens comme les autres qui peuvent à tous moments bénéficier d’un gentil contrôle fistal, et en plus bénéficier d’une aimable visite des inspecteurs du travail, ou encore d’un sympathique contrôle de l’URSSaf, qui se solderont tous par un mignon redressement!

    1. albundy17

      Parcoursup s’est bien déroulé pour mes deux garçons, ainsi qu’auprès de la progéniture des quelques amis que je ne compte en effet que sur une main, donc pas représentatif, m’enfin, il m’arrive de me demander si les 130.000 en rade n’ont pas opté dès l’origine vers des filières bouchées proche de chez maman, avec des dossiers à classements verticaux

        1. bibi

          Que ferait aujourd’hui Déborah De Robertis si elle n’avait pas étudié l’art à l’ERG?

          Wikipedia :
          L’École de recherche graphique, ou l’erg, est l’une des principales écoles d’art et de design de Belgique. Depuis sa création en 1972, l’erg se définit comme une école de recherche où l’activation des modes et espaces de production conduit l’étudiant-e à apprendre en faisant.

          Je pense que Déborah a beaucoup dû pratiquer pour réussir à se mettre à poil plus vite qu’Arturo Brachetti ne change de chemise.

          1. Vodkaman

            Soyons surs qu’après sa (non) condamnation et avoir purgée sa (non) peine, elle va s’empresser de récidiver là où se trouve le tombeau du mec qui a dit que le cochon c’est pas bon et l’alcool non plus.

  11. MCA

    Bingo!

    Ce qui est le plus insupportable est de voir le Darmanin pointer son museau de tanche pour nous expliquer que les français auraient des états d’âme et que soudainement il faudrait en tenir compte.

    Ils n’assument même plus leurs choix.
    Encore un effort et ca va être de notre faute si ça plante!

    La triste réalité est le risque majeur de foirade de cette reforme et les drames financiers associés.

    Alors la question qui tue :

    Pourquoi la mensualisation obligatoire qui est un processus eprouvé et fiable a été delaissee au profit d’une option risquée et onéreuse et quelle est la raison cachée de ce choix?

    1. albundy17

      Les rébarbatifs à la mensualisation ?

      Perso je ne leur ai jamais fait d’avance de trésorerie, le pognon prévu placé, ça rapporte à moi, pas à l’hydre, même chose pour toutes les boites adorant la mensualisation, je paie ce que je doigt, pas ce qu’elle estiment.

      Un chiffre circule concernant les premiers cout de l’opération raté, un peu moins de 200 millions, ça va ^^

      1. Calvin

        Tu paies ce que tu « doigt », Al !?!

        Au tiers, ils te mettent trois fois un doigt.
        Au prélèvement mensuel, ils te le mettent douze fois (ou dix, je saïs plus)…

          1. Pheldge

            bon j’arrive un peu tard, mais moi, je lisais -ça ne surprendra personne- « je paye ceux/celles que je doigte » ce qui me semble raisonnable 😉

      2. MCA

        @L’al

        « Les rébarbatifs à la mensualisation ? »

        Dans cette réforme, que tu le veuilles ou non, ils vont bien te piquer tes impôts tous les mois non?

    2. Aristarkke

      La notice Wiki de Darmanin montre clairement que c’est un opportuniste toujours en train de soutenir l’ homme fort du moment dans le parti politique de son choix du jour. Sarkozyste quand il était à son zénith puis quasi anti-Sarkozyste après la chute de Talonnette 1er, filloniste ardent après la victoire de la primaire avant de le laisser choir fissa dès les premiers coups de canon de la fameuse procédure, il se rallie finalement à Flop Joene, nouvel homme fort.
      Marre d’être dans l’opposition, probablement…
      Sûr que de n’avoir que des troupes de ce calibre de ralliés de la 25me heure, prêtes depuis toujours à se débander au premier tir d’arquebuse doit faire hésiter le mari de Brizitte…

    3. Vassinhac

      Pourquoi ?

      Mon hypothèse est qu’il va y avoir une année non pas blanche, mais grise, car sauf erreur seuls les revenus d’activité de 2018 devraient être exonérés. Double imposition en 2019 pour les autres revenus.
      Il y a également le décalage en la perception (plein pot) et la correction (après déductions et crédits d’impôt) => avance de trésorerie de plus d’un an en moyenne sur toutes les « niches » fiscales.

      1. Aristarkke

        En ce qui concerne les revenus patrimoniaux, ils commenceront à être imposés dès le premier janvier sur la base de l’année précédente alors même que vous n’aurez pas encore commencé à percevoir réellement les sommes qui les justifieront. Par exemple, les dividendes qui tombent en masse au 2me trimestre (plutôt durant la seconde moitié) et au 3me trimestre. Or, vous pouvez en avoir de forts variables en montant voire pas du tout d’une année sur l’autre. Quid des dividendes exceptionnels qui sont rares mais peuvent impacter le revenu imposable sérieusement ? Pourra-t-on faire valoir leur caractère non reconductible l’année suivante quant au taux provisionnel applicable ?
        Pas sûr.
        Idem pour les plus-values…

        1. Vassinhac

          de quoi rendre quelques « rentiers » fous, et suicidaires s’ils n’ont pas le temps de fuir… et on se plaindra qu’il n’y a pas assez d’investissements en France…

        2. MCA

          @Ari

          Arrête de te faire du mal; cette Sonnerie* ne tient pas debout, ils vont l’abandonner.

          Au fait, il y a une pétition contre le PAS sur « Contribuables Associés » pour ceux qui se sentent concernés.

          1. MCA

            Ah bah non, perdu ! … aux dernières nouvelles nous avons affaire à des jusqueboutistes qui persistent, alors on va assister au feu d’artifice.

            Parallèlement ils vont fermer bon nombre de centres des impôts comme ça il y aura moins de réclamations à gérer.

        1. dov kravi דוב קרבי

          Oui, je vous répondais (en plussant).
          Mais ici l’anarchie règne dans le déroulé des commentaires, comme il sied à un site factieux et non aligné, où triomphe l’individualisme iresponsable qui croit pouvoir se passer de la permission de ceux qui savent mieux.

    4. bibi

      Aujourd’hui on paye à l’année n l’impôt sur le revenu de l’année n-1, avec le prélèvement à la source on paye à l’année n l’impôt sur les revenus de l’année n donc ça fait plus de pognon qui rentre dans les caisses.

      Si vous regardez les montants de l’IRPP, vous voyez que si l’on avait payé en 2015 sur les revenus de 2015 (montant de 2016) il y aurait eu 2G€ de plus dans les caisses de l’état.
      fr.wikipedia.org/wiki/Impôt_sur_le_revenu_(France)

      1. MCA

        @bibi 3 septembre 2018, 15 h 50 min

        Pour les retraités c’est l’inverse; non revalorisés depuis plusieurs années et ponctionnés de la CSG majorée cette année.

              1. bibi

                Au premier tour de la présidentielle Macron fait 24% chez les plus de 64 ans.
                harris-interactive.fr/wp-content/uploads/sites/6/2017/04/Rapport-Harris-Sondage-Jour-du-Vote-1er-tour-de-lelection-presidentielle-M6.pdf

                Au deuxième tour il fait 25% chez les plus de 64 ans.
                harris-interactive.fr/wp-content/uploads/sites/6/2017/05/Rapport-Harris-Complet-Sondage-Jour-du-Vote-2nd-tour-presidentielle-M6.pdf

                Donc ils étaient entre 70 et 80% à NE PAS pour Ca!

                1. MarieA

                  « C’est parmi les cadres (82%) et les retraités (74%) qu’Emmanuel Macron a le plus recueilli de voix.  »

                  http://observatoire-des-seniors.com/emmanuel-macron-a-rassemble-lelectorat-age-au-second-tour/

                  64% des 50/59 ans ont voté pour lui.
                  70% des 60/69 ans ont voté pour lui.
                  78% des plus de 70 ans ont voté pour lui.

                  Donc, oui, les vieux ont voté pour lui.

                  Bizarre, comme personne ne veut admettre avoir voté pour Macron. Un an avant, ces mêmes personnes n’avaient aucun problème à en parler publiquement.

                    1. Theo31

                      Rhoooo, Ari, toi aussi tu es fâché avec la réalité Ils étaient plus de vingt millions à voter pour l’ado attardé. Dans le lot tout plein de retraités qui ont préféré se faire mettre par un homme plutôt que par une femme au nom de la discipline républicaine.

                    2. René-Pierre Samary

                      @MarieA @Taisson
                      Fellini, qui à un âge dit « avancé », produisait encore des chefs-d’oeuvre :
                      « Je me demande ce qui a bien pu se passer à un moment donné, quelle espèce de maléfice a pu frapper notre génération pour que, soudainement, on ait commencé à regarder les jeunes comme les messagers de je ne sais quelle vérité absolue. Les Jeunes, les jeunes, les jeunes… On eût dit qu’ils venaient d’arriver dans leurs navires spatiaux (…) Seul un délire collectif peut nous avoir fait considérer comme des maîtres dépositaires de toutes les vérités des garçons de quinze ans. »

                    3. Aristarkke

                      « Dans le lot tout plein de retraités qui ont préféré se faire mettre par un homme plutôt que par une femme au nom de la discipline républicaine. »

                      Z’avaient pas compris (donc pas lu le programme succinct de Flop Joene) que ce serait le revenu imposable du couple qui déclencherait le changement de taux et non le montant individuel de la retraite. Dans le deuxième cas, il y avait un max de cocus qui étaient dispensés de payer mais pas dans le premier…
                      Eviter la pestounette a un prix, visiblement.
                      Cela a été vendu avec en parallèle, la suppression de la taxe d’hab’ dont on voit maintenant comment que cela va être goupillé au mieux pour 2021 (en espérant que tous ne clamsent pas avant mai 2022, histoire qu’il y ait du souvenir de ce bel oeuvre.
                      Comme le dit Sowell aux imbéciles heureux qui croient aux repas (totalement) gratuits : si vous acceptez que l’Etat prenne aux uns pour vous le donner (moyennant sa comm’), vous ne pouvez pas logiquement vous plaindre le jour où il vient prendre chez vous pour donner aux autres…

                    4. theo31

                      « Il faut interdire le vote aux plus de 60/65 ans. »

                      Il faut aussi l’interdire aux femmes qui votent en fonction de la baisabilité du candidat et du genre.

                    5. MCA

                      Ce qui y a d’insupportable pour les jeunes c’est d’avoir envie de consommer tout ce que cette société d’abondance étale alors que globalement ce sont les vieux qui ont le fric.

                      Ce qu’il y a également d’insupportable pour les jeunes est l’injustice des époques qui se permettent de favoriser certaines périodes en oubliant de le faire pour d’autres, notamment celles qu’ils vivent.

                      Ce monde est donc à refaire en inversant la donne.

                      Gageons que Micron 1er s’appuyant sur ces anomalies va remettre bon ordre dans tout ça!

                    6. sam player

                      MCA tu vas donner des idées à MarieA… elle va vouloir se maquer avec un vieux… t’as posé ta candidature ?

                    7. Pythagore

                      « Ce qui y a d’insupportable pour les jeunes c’est d’avoir envie de consommer tout ce que cette société d’abondance étale alors que globalement ce sont les vieux qui ont le fric. »
                      @MCA, je suppose que c’était ironique.
                      Ma mère avait un cerceau pour jouer, c’est tout. Pas de tablette, de smartphone, de télé, de PC, de netflix, de spotify, de XBox, de livebox, de gamegirl, de patin à roulette, de vélo, de Nike Air,…….
                      Et je n’ai pas l’impression qu’elle est été malheureuse.
                      Si les jeunes veulent s’offrir tout ca, ils n’ont qu’à bosser. Ceux qui bossent ont des revenus suffisant pour s’offrir tt cela ou au moins une bonne partie.

                  1. bibi

                    Vous savez lire un sondage c’est évident!
                    70 + : Macron 78% Le Pen 22% Abstention 18%
                    La seule conclusion possible est donc parmi les personnes de 70 ans et plus ayant exprimé un vote au second tour 78% ont voté Macron.

                    Par contre il y a un truc qui ne va pas avec le sondage Harris dont j’ai repris les valeurs, il est impossible d’arriver à un score de de plus de 25% quand on ne dépasse pas la barre des 25%.

                    J’ai donc recoupé les donnés démographiques avec les résultats du sondage que vous donnez et les résultats sont cohérents.
                    Par contre l’interprétation du sondage dans l’article est rocambolesque :
                    18-24 Macron 66% Le Pen 34% abstention 34%
                    « Les 18-24 ont été 66% à voter pour le jeune candidat, 34% à avoir choisi Marine Le Pen et autant à s’être abstenus. »
                    C’est 44% ont voté Macron (0.66*0.66) 22% ont voté Le Pen (0.66*0.34) et 34% se sont abstenus.

                    En revanche il est tout à fait normal de trouver une majorité de gens qui n’admettent pas avoir voter Macron car c’est vrai!
                    Macron fait seulement au second tour 43.6% des inscrits soit grosso modo 41% des personnages en age de voter (j’ai pris l’hypothèse communément admise de 3M de non inscrits).

                    1. Lorelei

                      Les « vieux » et la plupart de ceux qui ont élu Macron ont voté pour lui uniquement parce qu’il devait supprimer la Taxe d’Habitation juste après son élection. On voit où on en est 😀

                    2. MarieA

                      Il faut interdire le vote aux plus de 60/65 ans.

                      On l’interdit bien aux moins de 18 ans, donc il n’y a aucune raison pour qu’on en fasse pas de même avec une autre catégorie de la population.

                      Les personnes âgées n’ont pas d’avenir et se fichent des conséquences de leurs choix et de leur vote, comme elles nous le prouvent régulièrement.
                      Du reste, beaucoup d’entre elles n’ont plus les facultés mentales pour réfléchir et voter.

                      C’est une mesure de survie pour la France et les générations futures.

                    3. sam player

                      « Il faut interdire le vote aux plus de 60/65 ans. »

                      Il me semblait que tu avais déjà réglé le problème en les zigouillant… euh des zombies ?

                    4. albundy17

                      Oui, ouvrons le droit de vote du nourrisson !

                      18 ans c’est bien trop tôt pour avoir le droit de vote, ce sont les jeunes qui nous ont amené le socialisme, ils vivent au pays des bisounours avec des morceaux de lait dans la gorge

                    5. MarieA

                      Non, mais vu le peu de succès de ma proposition précédente, je fais des propositions différentes et plus politiquement correctes susceptibles de plaire aux sentimentaux parmi nous qui aiment trop leur maman.
                      Je propose donc de mettre les personnes de plus de 60/65 ans (je penche pour 65 ans mais suis ouverte à la discussion) sous tutelle et de leur interdire le vote.
                      Voilà. Vos commentaires et suggestions sont les bienvenus.

                    6. René-Pierre Samary

                      @MarieA
                      Commentaires et suggestions bienvenus ?
                      Rétablissement de la fessée pour les péronnelles qui s’imaginent, du haut de leur arrogance, que l’Histoire commence avec elles.
                      (alors que les « vieux » savent qu’elle ne se terminera pas avec eux)

                    7. bibi

                      En 1981 quand l’arsouille a proposé la retraite à 60 ans ce ne sont pas ceux qui avaient entre 60 et 65 ans qui lui ont fait gagné l’élection mais bel et bien les plus tout à fait jeunes mais encore plus cons de 68ards.

                    8. albundy17

                      Pas au QI, discriminant 🙄

                      Un QCM sur les programmes, pour au moins s’assurer que les veautant savent pourquoi/qui ils votent, ça devrait bien écrémer.

                      Ou confier le droit de vote à ceux réglant la facture, comme le suggérait sam

                    9. sam player

                      « Rétablissement de la fessée pour les péronnelles qui s’imaginent, du haut de leur arrogance, que l’Histoire commence avec elles. »

                      Ce coté, moi je sais, moi j’ai vécu, ne peut qu’accentuer la défiance à l’égard des vieux… et à ce niveau là je pense que les jeunes ont bien raison : on ne vit pas des expériences des autres.
                      Il y a une certaine fraîcheur dans les commentaires de MarieA.

                      « (alors que les « vieux » savent qu’elle ne se terminera pas avec eux) »
                      Ils ne savent pas, ils constatent !

                    10. taisson

                      Interdire le vote aux vieux !! Ou carrément les faire piquer…
                      Les mettre sous tutuelle à partir de 65 ans…
                      Sous tutelle de qui ? De TDC à peine sortis de l’adolescence et croient avoir tout compris…
                      Viens y me mettre sous tutelle… Le 12 n’est jamais très loin !!
                      Et que fait on pour les handicapés légers, et pour les cons en général ?
                      Un permis de voter ? Et qui va faire passer l’examen ? Le vote sera t’il réservé aux bobos socioéco responsables ?
                      Entendre de pareilles conneries, je croyais que ce n’était plus possible, et que seuls des imbéciles de ma génération racontaient de pareilles stupidités quand ils étaient ados…
                      Mais non, parmi les « valeurs » que l’on à conservé, l’imbécilité est la mieux partagée!
                      Pour s’imaginer que les vieux sont tous des imbéciles, il faut vraiment sortir de l’oeuf !!
                      Les vieux imbéciles étaient déjà avant des jeunes imbéciles !!

                      Comment ne peut t’on pas comprendre que ceux qui on voté Macron sont les clones de ceux qui avaient voté Giscard, puis Mitterand, ,Chirac, etc…A chaque fois avec la même démarche d’éviter « l’extrème droite » !!
                      Quand à faire des statistique de vote par tranche d’âge, on peut trouver le résultat que l’on veut selon les questions posées.
                      En tous cas, depuis que le monde existe, il est normal que les jeunes qui arrivent veulent prendre les bonnes places, et pour y arriver ils sont dans la contestation de l’ordre existant.
                      Et chez nous, ceux qui prétendent avoir le monopole de la contestation , c’est la « gauche », pour qui votent toujours la plupart des jeunes.
                      Personne ne conteste que Macron à été élu principalement par les cdres sup citadins, toutes tranches d’age confondues.

                      En plus, c’est rigolo de voir ça chez ceux qui affirment ne pas voter…

                    11. Husskarl

                      @Albundy

                      Je n’ai absolument rien contre la discrimination. Elle est tout à fait normale sinon salutaire et fait partie de notre vie de tous les jours.

      2. sam player

        Oui c’est le même principe que quand ils décrètent que les tranches sont gelées d’une année sur l’autre… chouette, un truc qu’augmente pas… bah si en fait…

    5. Pythagore

      1. Avance de trésorerie comme évoqué
      2. Cacher la réalité des prélèvements comme évoqué également
      3. Effet de mode
      4. Occupation gratifiante, enfin un projet sympa à faire.
      Les autres l’ont faits, nous aussi y faut qu’on le fasse et pis on va être à la pointe du progrès et pis c’est pour le bien des français, que ce sera moins compliqué pour eux (sûr qu’il y a qq fonctionnaires de Bercy qui raisonnent comme ca).

    6. Nemrod

      Ca recommence !
      On amalgame la Tanche ( Tinca Tinca) joli poisson inféodé aux eaux calmes, discrète, timide, qui vit sa vie de Tanche sans emmerder personne à ces enflures de politicards opportunistes qui eux nous pourrissent la vie.
      C’est injuste.

  12. MCA

    200 millions….. c’est pas grave c’est l’état qui paye!

    Mais cette mesure ne sera pas entirement vaine, en effet ça créé de l’activité économique donc du PIB tout ca, non? (Deuxieme degre)

  13. taisson

    Dans l’ensemble, il semble que l’on pense que c ‘est parce que le bouzin risque de très mal fonctionner qu’il va être repoussé…
    A y réfléchir, il est pourtant évident que les dysfonctionnements, ou carrément l’inutilité de leurs actions n’ont jamais arrêté nos gouvernants !
    C’est surtout du bruit, pour occuper le terrain médiatique, à rapprocher de la pseudo nomination de Conbandit.. Qui finira peut être aussi par se réaliser !
    Tout ça ressemble de plus en plus à des ballons d’essai dans la plus belle tradition  » d’agit-prop » de la culture néo trotskiste…Dont s’inspirent les tireurs de ficelles qui espéraient y arriver avec hollande.
    jusqu »à maintenant, l’enfumeur Macron faisait le job tranquillement.
    Le chemin apparaît de plus en plus caillouteux, mais rien ne les arrêtera plus….
    .

  14. Calvin

    Darmanin souhaite que le PAS soit appliqué dès le 1er janvier 2019, car « (il) y travaille tous les jours dessus »…

    En même temps vaut mieux ça plutôt qu’il soit confronté à une jeune femme ou une électrice…

    :mrgreen:

    Ah, et il paraît que Manu Macron vérifie tout, en ce moment sur ce même sujet…
    Qu’est-ce qu’on ne nous fait pas croire !!

      1. Gosseyn

        Pas encore, pour le moment on en est à Kim Jong Zéro ! Regarder les classements internationaux de la République Démocratique Française pour comprendre.
        D’ailleurs, toujours pas de vote à la source, annuel comme l’impôt, pour pouvoir virer à vie de la fonction publique les polytocards désaxés !

    1. Aristarkke

      « En même temps vaut mieux ça plutôt qu’il soit confronté à une jeune femme ou une électrice… »
      Rôôôô la mauvaise langue !!!
      Il accumule tant de « non-lieu » que DSK doit en être mortifié de ne pas avoir été traité ainsi par les Amerloques…

      1. Pheldge

        DSK n’aurait jamais été inquiété s’il avait continué ses tripotages en France …mais bon, la présidence du FMI ça monte à la tête et on se croit intouchable ! Il s’en est quand même bien sorti, les ricains ne rigolent pas du tout la dessus !
        Il y avait même eu un épisode de Law & Order SVU qui racontait une histoire semblable, mais « toute ressemblance… fortuite…bla bla bla »

  15. Baar Garlo

    Maintenant le patronat en rajoute et refuse de collecter l’impot. Dans la plupart des pays du monde, c’est comme ca que ca se passe, sans etats d’ame. Bien sur le contribuable fait l’avance en general et recoit un remboursement. Dans certains pays comme la Suisse, mais oui, les Impots payent un interet sur le trop-perçu. Mais comme dit plus haut, en France, il fallait que ca soit indolore (je croyais que c’etait ancien monde, l’indolore) – donc toute la complication accumulee doit se retrouver dans la simplification de la retenue a la source. Lamentable.

    1. « Dans la plupart des pays du monde, c’est comme ca que ca se passe »
      Dans la totalité des autres pays, l’impôt est individuel et pas par foyer. Ce qui change absolument tout.

      1. Baar Garlo

        Pas vraiment. Il est vrai que la France a le systeme le plus complexe, mais d’autres pays ont des systemes de prise en compte de la composition du foyer par biais de baremes separes (Luxembourg, US) ou de deductions (Suisse). Je ne parle que des pays ou j ai rempli des declarations fiscales. Voir ci-dessous pour un deroule du systeme americain.
        Merci

        1. Aucun pays ne mélange les sources de revenus au niveau d’un foyer comme le fait la France (avec en plus le système de parts) ce qui rend le retour à l’individualisation complètement impossible puisqu’il suppose de rendre les fournisseurs de revenus responsables des calculs (or, il ne s’agit pas toujours d’employeurs moraux, mais aussi de personnes physiques ou de situations encore plus complexes, rendant l’ensemble complètement scabreux à mettre en place).

  16. MadeInCH

    Ce qui est cool, c’est tout les emplois qui vont être créés pour corriger les bugs, corriger les erreurs, re-coder des trucs!
    Bon, il y aura, au pire, quelques fusibles virés pur la façade. Mais le nombre de travailleur de hautes technicités qui vont avoir un salaire! C’est génial!

  17. Marco40

    Dire qu’il suffit d’une chose pour sue l’immense majorité des français exigent (avec peut-être même de la violence) un changement radical :
    Que tous les salariés touchent le salaire réel (net + charges sociales salariale ET patronale), puis qu’ils fassent chaque mois un chèque ou virement pour tout payer (cotisations, CSG, RDS, IR, etc….)
    En trois mois, c’est la révolution!

    1. bibi

      Tous les montants sont sur les bulletins de salaires depuis des années, et les français ne disent rien, les chèques à la SS serraient fait de bon cœur.
      Une très grande majorité des français est convaincue du bien fondé de la sécu, parce que le privé pour la santé et la retraite c’est mal absolu!

      1. Aristarkke

        Non, Bibi.
        Le fait de faire des chèques ou des ordres de virement pour la SS directement et personnellement à partir de leurs comptes ferait davantage réagir.

        Là, les gens se basent principalement sur le net qui est payé et qui leur parle, pas le superbrut, parce qu’il en ont la maîtrise (théorique).

        Du coup, beaucoup pensent effectivement que la SS est gratuite ou peu coûteuse parce qu’ils ne la paient jamais directement, éventuellement autrement que par les charges salariales pour les semi-lucides.

        Je peux vous garantir que j’ai du mal à faire comprendre à nombre de mes interlocuteurs salariés que les cotisations patronales ne sont qu’un mauvais habillage de la réalité de leur salaire réellement gagné, aussi parce que c’est « le patron qui paie » et qu’en Grance, cela a une grande valeur de revanche sur ledit patron…

        Alors que les T.I. eux perçoivent immédiatement l’astuce et la comprennent.

        Souvent les gens sont incapables de me donner de mémoire ce qui est payé pour leur compte (alors que c’est sur le bulletin de paie), ne serait-ce que la part salariale, à rebours de leurs assurances automobiles ou similaires qui, elles, sont payées directement de leur po-poche…

        1. bibi

          Il y a aussi des individus qui croient aux congés payés, malgré le fait qu’ils aient fait plusieurs CDD aux termes desquels les jours de congés non pris ont été payés, ils ne comprennent pas que tous les mois ils fournissent 2.5 jours de travail qui ne seront payés que quand ils seront en congés.

          Si les français ne savent pas combien ils payent tous les mois à la sécu alors que c’est sur leur bulletin de paye c’est parce que cela ne les intéressent pas et vu le montant de la part patronale par rapport à la part salariale le fait qu’il croit que c’est le patron qui paye n’a pas grande importance.
          Qu’ils doivent payer par eux mêmes en faisant un chèque ou que cela reste une écriture comptable sur le bulletin ne changera rien à l’affaire car la sécu relève, dans la république laïcarde française, du sacrée.

            1. Pheldge

              MarieA si « cela ne les intéressent pas », alors ça les déprimeNT ou les déprimeS … avec bibi, c’est variable, le pluriel.
              Heureusement que nos amis belges vont lui faciliter le participe passé !
              lefigaro.fr/langue-francaise/actu-des-mots/2018/09/03/37002-20180903ARTFIG00099-la-belgique-veut-simplifier-la-conjugaison-francaise.php

                    1. Pheldge

                      j’avais mot jeu de mot à caser, fallait un peu l’emballer, j’ai profité de l’opportunité offerte !

              1. sam player

                Je viens de lire ton lien pour les belges
                Ca va être folklo pour les participes passés qui changent de prononciation au féminin (mis/mise, pris/prise, fait/faite etc…) qui eux devraient continuer à s’accorder dans le langage parlé par force de l’habitude…
                Sans compter que hormis cela, l’accord permettait bien souvent de discriminer le sens…

          1. Aristarkke

            Au delà d’un certain prix, le sacré finit toujours par être trop cher…

            Mais la seule façon qu’ils le perçoivent vraiment est qu’ils paient directement pour à partir de leur compte en banque…

            1. bibi

              Il faut croire qu’aujourd’hui le prix n’est pas trop cher puisqu’il n’est pas connu.
              Imaginons que les français doivent tous les mois faire un chèque à la sécu et qu’ils trouvent le montant dispendieux que va-t’il se passer selon vous?
              Les français vont-ils subitement demander la fin du monopole de la sécu en matière de santé, et une réforme d’envergure du régime de retraite?
              Ou vont-ils demander à payer moins pour eux mêmes et plus pour les autres?

              1. Aristarkke

                Probablement et malheureusement, beaucoup demanderont que d’autres les aident plus ou moins volontairement sans rien remettre en cause. Mais j’aime croire qu’il y en aura qui agiront dans une autre direction.

                  1. Aristarkke

                    Je le sais très bien, Pheldge mais en même temps, n’est-ce-pas, si on recopie le passé sans le moindre changement, comment espérer que cela se réveille ???

  18. Hermès Honshappo

    Hello.
    Suis pas sûr de comprendre çà:

    « En outre, au contraire de tous les autres pays où le prélèvement à la source est déjà en place, l’impôt français est construit sur la base du foyer fiscal, ce qui rend son individualisation pratiquement impossible en l’état »

    Si le foyer fiscal (soit x personnes ou « parts ») aboutit à X pourcent d’imposition total sur l’année, quel est le problème d’appliquer ensuite ce X% à tous les salaires rattachés à ce foyer fiscal?

    Ca fonctionnait comme ça aux US. On donnait le nombre de personnes habitant dans le foyer à l’employeur. L’mployeur appliquait un taux avec un calcul « basique » sur le montant de la paye et le nombre de personnes.
    On faisait ensuite 1 fois par an une déclaration d’impôts, et soit on avait trop payé (et on recevait un virement de l’IRS) soit il en manquait (et on faisait un chèque)
    Pour tous ceux ayant des déductions, etc…, il fallait évidemment les saisir en fin d’année.
    Pour ceux n’étant pas salariés, pas de prélèvement à la source, et un paiement classique en fin d’année fiscale (Avril, de mémoire)

    Sur tout le reste (complexité du code des impôts, incapacité des administrations à faire un projet info, etc…), là par contre je vous rejoint largement. Mais bon, par expérience, je peux témoigner d’une complexité au moins égale outre atlantique. C’est pas un vrai réconfort, mais on peut se dire que la France n’est pas seule dans la médiocrité de son administration 😀

    1. bibi

      Les français n’ont pas les moyens d’attendre un an pour bénéficier des déductions fiscales.
      La première déduction fiscale étant l’emploi à domicile, je vous laisse imaginer le carnage.

  19. plutarque

    Toujours à propos de tubulures chromées : ma carte grise est bloquée depuis début avril sur ants.gouv.fr : « une erreur est survenue, merci de renouveler ultérieurement votre demande ».

    C’est sur, ça donne confiance.

  20. Mildred

    Et pendant que vous dites du mal de Macron, lui est sur les bancs d’une école avec Blanquer ! Et si j’étais un animal, je serais un chien ! Et si j’étais un plat, je serais une blanquette de veau, oui, c’est bon la blanquette de veau ! Et Blanquer de sourire en hochant la tête !
    C’est pas beau ça, peut-être, pour un Président qui aime la France et les Français ?

    1. Dr Slump

      Un chien: oui. Un de ces petits chiens bouclés aussi agressifs que ridicules qu’affectionnent les mamies
      Une blanquette de veau: non. Plutôt un vol-au-vent poulet-fruits de mer.

        1. Dr Slump

          Des bigorneaux, des bulots, des crevettes… (rapport au gabarit du président). Pour les ormeaux faut plutôt les attribuer au sénat, z’ont des goûts raffinés les croulants. Le poulet, c’est pour le « en même temps ».

    2. Pheldge

      Plaindez-vous pas, le Giscard, non seulement il s’invitait chez les gens et pis il leur jouait de l’accordéon ! Et Flamby chez Lucette pour le café, vous avez oublié ?

  21. RintintinIV

    Sans oublier la fameuse ANTS (carte grise entre autres…) dont la mise en place autoritaire en 2017 a provoqué le succès garanti que l’on connait…(env 400.000 dossiers en attente (?) chiffre à vérifier) Il valait donc mieux se poser la bonne question maintenant….

    Pour qui a déjà essayé de faire une carte grise (et tenté de comprendre la démarche des informaticiens de l’ogre étatique) on peut imaginer la pétaudière dans lequel serait le pays si le prélèvement à la source est appliqué sans tests locaux au préalable.

    Un peu de « lucidité » chez ceux qui nous gouvernent ?

    1. sam player

      Pour ceux qui se posent la question de savoir où sont les liens pour cession de véhicule… le menu n’apparaît que lorsqu’on s’est connecté, mais bizarrement rien ne dit explicitement qu’il faut se connecter et donc s’être enregistré avant et la procédure n’est pas indiquée.
      Mais même une fois fait, il faut fouiller sur la page pour trouver le lien de connexion.
      Les téléchargements d’accusé de réception de demandes sont assez folklo aussi… car en fait ils se mettent dans un espace « client » et non sur votre ordi… mais c’est écrit nulle part.

      1. Aristarkke

        Effectivement, une ergonomie nullissime (pour notre époque) pour l’utilisateur lambda qui change rarement de véhicule et doit donc passer du temps stupidement à rechercher les bonnes cases où cliquer. La seule chose qui fonctionne remarquablement bien sur ce site est -bizarrement, n’est-ce-pas! – le programme où tu dois payer la CG…
        On se demande pourquoi….

        Cela donne vraiment l’impression qu’un site a été torché pour la propagande de la continuité du service « gratuit » des préfectures mais qu’il est suffisamment tordu pour qu’un maximum de gens aillent chez un mandataire payant. Miam, la TVA joufflue d’une dépense engendrée du néant antérieur…

    2. Aristarkke

      J’ai déjà narré l’épisode d’immatriculation de mon avant dernier achat automobile qui m’a occupé de longues semaines..
      Bref, je croyais être au point et que j’allais pouvoir me resservir du niveau précédent pour immatriculer le dernier achat.
      Patatras !
      Accès refusé à France Connect car le site de l’Identité Numérique de la Poste ne lui fournit pas des données validées et que je dois y aller vérifier.

      Chose faite ! Toutes les données essentielles sont estampillées vérifiées et validées !
      Comment que je fais ???
      J’ai donc appliqué la procédure du mêl avec le numéro de code d’erreur comme indiqué et je vais attendre la réponse…

    1. bibi

      Elle est quand même la sportive féminine ayant remporté le plus de médailles au JO avec 5, même si il faut reconnaitre que la concurrence à l’épée était bien moindre à l’époque.

    2. Nemrod

      Pour la remplacer je ne vois qu’un homme ayant la carrure et le charisme : Franck Ribéry !
      C’est pas de moi mais j’en ris encore !

      Ils sont capable de débaucher Deschamps.

    1. bibi

      T’es Ministre d’État, Ministre de la Transition écologique et solidaire, et t’as pas de shampooing, non mais à l’eau quoi.
      C’est comme si je disais t’es ministre t’as pas de cerveau.

          1. Le Gnôme

            Le plus drôle est que Ferrand est pressenti pour le perchoir. Heureusement que le parquet a classé sa petite affaire des mutuelles avec une célérité digne d’éloge pour une justice qu’on dit fort lente.

              1. Vassinhac

                une simple opé immobilière certes, mais les mutuelles ne lui appartenaient pas, donc les adhérents à la mutuelles pourraient s’estimer lésés de ne pas avoir profité de l’opération juteuse : il payent un patron pour gérer la mutuelle au poil au profit des adhérents, pas à son propre profit.

      1. Rick Enbacker

        Non mais Hulot quoi, Nabulot, il avait plein de shampooing à vendre, lui ! Peut-être qu’il pourrait le vendre au nouveau ministre transitoire de l »écologie solitaire ?

      2. Pheldge

        qu’est-ce qui lui a pris ? quitter le perchoir où il avait le 3 ème job de l’état, des avantages des privilèges et tout ça, pour aller se prendre des baffes ? ah oui, j’oubliais, c’est pour sauver la planète ! Quel c0n !

    2. Val

      @royaumont je viens de regarder la bio du bonhomme .. il coche toutes les cases : formation science Po, politicard depuis toujours, « .. la volonté de faire en sorte que les énergies renouvelables représentent 100 % de la production de l’électricité en France à l’horizon 2050. Il souhaite en outre expérimenter la légalisation du cannabis, légaliser l’euthanasie et le suicide assisté pour les personnes en fin de vie, ouvrir la procréation médicalement assistée pour toutes les femmes et encadrer la gestation pour autrui … » (Wiki) Un pur concentré de cyanure bio comme la France en fabrique par palette . Une belle sal*perie hautement toxique .

      1. albundy17

        Non, c’est une lavette sans aura, va faire quelques prouts que le vent effacera, bien moins dangereux que les autres verts, surtout les genre 1 ayant besoin d’exister par leur exactions.

        A priori, parlant climat, il semble qu’il faut faire provision de bois et de damart Thermolactyl, y’en a des qui s’inquiètent du sommeil de l’astre suprême.

            1. René-Pierre Samary

              Brassens, aussi, avec « Le Boulevard du temps qui passe » :

              « À peine sortis du berceau
              Nous sommes allés faire un saut
              Au boulevard du temps qui passe
              En scandant notre « Ça ira »
              Contre les vieux, les mous, les gras
              Confinés dans leurs idées basse »

              Etc

      2. Pythagore

        « la volonté de faire en sorte que les énergies renouvelables représentent 100 % de la production de l’électricité en France à l’horizon 2050. »
        Les cons, ils vont réussir à faire d’un pays exportateur, un pays importateur d’électricité, et cela va encore arranger la balance commerciale.

        1. bibi

          C’est parfaitement réalisable en diminuant la consommation d’électricité par 5 en 30 ans.
          Il faudra juste éradiquer le chauffage et l’eau chaude électrique et utiliser du gaz et du fuel ça tombe bien on en aura plein du fuel en sortie de raffinerie avec le basculement du parc automobile du diesel vers l’essence.

          1. Aristarkke

            Je ne te vous dis pas l’odeur pénible du fioul domestique entourant largement une chaudière, surtout quand elle n’est pas dans une dépendance mais dans la maison même…
            Et ce n’est rien par rapport à un refoulement des gaz brûlés surtout s’il y a des imbrûlés ou des mal brûlés…

            1. albundy17

              « s’il y a des imbrûlés ou des mal brûlés… »

              Dans ce cas, faut faire appel à un chauffagiste 🙄

              Bibi, on importe le gasoil.

              Le plus simple serait de limiter la température des domiciles à 12-13 °C, ainsi que les douches et bains, ça relancerait la filière laine, les ovins étant fortement nécessaires durant quelques fêtes, gagnant gagnant

              1. Aristarkke

                Al, j’ai habité dans mon enfance (années 60), une maison sur les hauteurs de Roquebrune Cap Martin chauffée par un gros poêle à mazout placé au centre de la maison. Tu subissais durant la saison de chauffe, un relent permanent d’odeur de fioul et lors du mistral soufflant, tu subissais, au delà d’un niveau donné de force du vent, des refoulements selon les bourrasques…
                Ce n’était absolument pas une question de réglage…
                Heureusement que les huisseries n’étaient guère étanches… (maison datant des années 20/30).
                Mais il est vrai que dans les débuts des chauffages centraux, l’objectif était d’obtenir une température intérieure de 16° et non 20° comme ensuite…
                Retour vers le passé du futur…

                1. albundy17

                  Alors un bon cheministe aurait réglé le problème. Bien sur le fioul ça pue, (étrangement le clou de girofle pour nettoyer les mains fonctionne plutôt bien)

                  Si ça refoule, c’est mal conçu, sans calculs tu rajoutes un ou deux dévoiements et le problème est en principe réglé, après faut voir les problème de faîtages.

        2. Aristarkke

          « la volonté de faire en sorte que les énergies renouvelables représentent 100 % de la production de l’électricité en France à l’horizon 2050. »

          On peut toujours le dire en 2018 avec 32 ans de délai. Comme cela a été dit plus haut, il y en aura un bon paquet des présents de maintenant qui ne seront plus là en 2022 ni en 2050 pour chercher noise au déclarateur qui lui-même fera partie du nombre vraisemblablement..

    1. Vodkaman

      Afin de ne pas passer pour des dégonflés (syndrome écotaxe), ils vont confirmer qu’ils n’en ont rien à battre du petit peuple qui va se retrouver dans une merde noire lorsqu’il y aura une erreur dans les prélèvements si en défaveur des ponctionnés.
      Lorsque que le Gérald exclu tout risque de « bug systématique », cela veut dire qu’il y aura quelques cas qui se passeront bien, comme pour Louvois…

      Mon esprit tordu ne peut s’empêcher d’y voir une autre hypothèse : les taux communiqués comme étant à percevoir par les entreprises seront trop faibles. Et pan les pénalités dans la gueule de ces salauds de patrons. Les petites boites n’iront pas batailler faute de moyens et par crainte des mesures de représailles éventuelles.
      Celles qui iront au mastic seront vite calmées et devront de toutes façons payer les pénalités avant l’issue de la procédure.
      Avec un peu de chance pour l’administration, elles claboteront avant et s’il faut, elles seront « aidées ». Du coup, comment rembourser à une entreprise qui a été liquidée ?

      Non, je suis pas parano.

      1. Vassinhac

        Ça me fait penser que lors de la déclaration en mai, ils avaient indiqué un taux indicatif, en précisant qu’on pouvait changer la situation familiale et donc le taux de prélèvement.
        Cet été je suis allé sur le site pour déclarer une personne de plus à charge, le site indique que cela doit se faire sur la déclaration uniquement… je vais donc être prélevé sur la base d’une situation familiale ancienne.

        Cela était plus ou moins déjà le cas avec les tiers provisionnels, mais au moins on n’avançait que les deux-tiers, et la correction était faite rapidement (quelques mois) alors que ce sera désormais plus d’un an.

        1. sam player

          Nan, tu pouvais corriger tes tiers provisionnels, mais à tes risques et périls si tu te trompais de plus de 10% (de mémoire) en ta faveur.
          Idem pour la mensualisation.

    2. Jacques Huse de Royaumont

      On se retrouve fin janvier ou début février pour les résultats du premier prélèvement.
      Je crois qu’il va y avoir du sport.

  22. lxy

    Le probléme du PAS par les entreprises sera réglé d’une façon ou d’autre car elles n’auront pas d’autre choix. Mais pour la fonction publique c’est une autre paire de manches avec ses 1500 « qualifications différentes », et toutes les mille et une combines trouvées avec des primes exotiques imaginées pour aligner les rémunérations du public avec celles du privé, (prime de lapinisme par exemple) tout en conservant les énormes avantages de la sécurité de l’emploi « à vie » et les horaires effectifs de « présence »largement inférieurs. Je ne serait pas étonné que les hésitations au dernier moment proviendraient de la crainte de mécontenter les véritables maîtres de la France;

    1. Val

      @lxy une petite explication sur ce qu’est la « prime de lapinisme » ? google,mon ami, reste coi … lui qui est d’ordinaire si prolixe

          1. lxy

            A chaque naissance la rémunération est augmentée de façon non négligeable. C ‘est un avantage applicable à tous les fonctionnaires et au personnel des entreprises publiques (Edf, etc). L’avantage ainsi obtenu augmente les rémunérations mais par voie de conséquence le montant des retraites. Je pense que l’Administration en prévision de la mise en place du PAS a comme par hasard intégré depuis quelque temps quantité de primes plus ou moins officieuses dans la rémunération de base. Par exemple les fonctionnaires de l’Assemblée Nationale touchaient des primes de nuit (soit !) et une prime de charbon (??!!), lesquelles depuis peu ont été intégrées dans la rémunération.de base.

        1. bibi

          C’est le supplément familial de traitement (SFT) qui ne concerne pas que les fonctionnaires mais tous les agents publics qu’ils soient statutaires ou contractuels, et au cas ou vous vous demanderiez c’est évidemment en plus des allocations familiales.
          service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32513

            1. bibi

              Fichtre, diantre, saperlipopette serait-ce Nounours qui hier soir à jeter du sable dans vos yeux en respectant pas la dose prescrite par le marchand de sable en arrêt maladie dès le lendemain de la rentrée, au point que vous soyez encore mal réveillé à 10h27min?

              Agents publics = agents statutaires (fonctionnaires) + agents non-titulaires (contractuels).

  23. Aristarkke

    Mort de rire ce matin dans le Doblo durant l’émission qui suit les Experts où cela dissertait gravement sur l’avenir du Pinel en 2019, si rien n’y est changé en raison de l’avènement du PALS (voyez comme l’acronyme complet est évocateur).

    En effet, au lieu d’un avantage fiscal immédiat comme actuellement, le contribuable devrait attendre Septembre (ça, c’est la théorie mais au niveau des travaux pratiques, j’ai comme un (gros) doute sur les délais) pour récupérer ledit avantage.
    Bien embêtant car cela risque de provoquer un arrêt de ces ventes qui sont primordiales pour nombre de promoteurs (dans les 40% de chaque programme au minimum).
    Bercy, pour une fois conscient du problème (quand il a ses pépètes futures en jeu dangereux, ce n’est pas la même chose), serait en cours d’étude d’une solution consistant à payer le contribuable de sa prime entière annuelle dès janvier pour compenser la disparition momentanée de la prime mensuelle que le PALS ne peut pas prendre en compte…
    Compte tenu du nombre de dossiers en cours et futurs, je ne sais pas si on peut parler de simplification en rajoutant déjà une masse conséquente d’écritures comptables et de virements…

    Perso, je pense que cela va se conclure, s’il y a conclusion, par un versement mensuel de la prime et non d’un seul coup…

    Puis, il y aura la question des délais réels par rapport au théorique… Un ou deux mois de décalage serait de bon ton pour ne pas mécontenter les ordinateurs et risquer un grève dure, n’est-ce-pas???

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.