[Redite] La France : entre la gauche et le rejet

Article initialement paru le 21.12.2015

À la suite des élections régionales, un aimable lecteur m’avait fourni une analyse multifactorielle des résultats des élections. On avait alors abouti à une forte intéressante série de graphiques qui illustraient un phénomène que personne, dans la presse courante et subventionnée, n’avait analysé : le véritable fossé entre d’un côté, la France urbaine et diplômée, et de l’autre, la France rurale moins diplômée.

Les années ont passé, et avec le temps, on se rend compte que ce découpage, bien qu’un peu cru, reste tout à fait d’actualité. Mieux : la crise des Gilets Jaunes a permis de véritablement mettre en exergue cette fracture profonde : il n’y a guère que l’élite germanopratine qui n’ait pas encore compris et appréhendé ce gouffre (parce que son salaire dépend de cette opacité mentale).

La relecture de ce billet à l’aune des récents mouvements sociaux est éclairante…

Le week-end, il faut bien s’occuper et parmi mes lecteurs, il s’en trouve certains qui aiment les statistiques. L’un d’eux m’a contacté dernièrement pour me faire part de ses découvertes concernant les résultats des dernières élections en France. Le résultat vaut largement un billet.

Avant d’aller plus loin, un petit point méthodologique s’impose.

Pour réaliser l’analyse, les fichiers qui ont été utilisés sont ceux fournis par le ministère de l’Intérieur (résultats du second tour par régions, départements et circonscriptions) dans lesquels on trouvera les acronymes suivants : LUG pour Liste Union de Gauche, LUD pour Liste Union de Droite, LFN pour Liste FN. Pour éviter une trop grande dispersion des données, les autres acronymes et groupes de données (comme LDVG, LREG, LSOC, par exemple) n’ont pas été inclus dans l’analyse.

Ces fichiers ont été recoupés avec la structure de la population par circonscription par âge, sexe, logement et catégorie socio-professionnelle, obtenue par le recensement partiel de 2012 sur la base des chiffres de 2008 fournis par l’INSEE.

Enfin, pour effectuer l’analyse en question, notre aimable lecteur s’est muni du puissant outil open-source R, avec le package Factominer des statisticiens de l’Agrocampus de Rennes, grâce auquel il a effectué une AFC (Analyse Factorielle des Correspondances).

En substance, il s’agit du moteur au cœur de tous les logiciels de datamining, et qui permet de réaliser de l’analyse de données non-supervisée. Autrement dit, il s’agit de laisser parler les données et de voir quelles sont les formes ou correspondances qui émergent en premier, puis en second, etc. Ce seront les « dimensions », visibles dans les graphiques un peu plus bas, qui permettent d’identifier les facteurs qui structurent le plus fortement les données. De dimensions en dimensions, on peut alors expliquer laquelle contribue à quelle quantité de données observées, comme on pèle un oignon, et ce jusqu’à ce qu’il ne reste plus que du bruit statistique.

Cette technique identifie de fortes « correspondances » statistiques entre variables. Reste enfin à interpréter ces correspondances, ce qui revient à répondre aux questions qu’on se pose sur les découvertes que l’outil permet. Par exemple, pourquoi diable les circonscriptions qui se caractérisent le plus par un vote Liste Union de Gauche sont des circonscriptions avec beaucoup d’étrangers ou des circonscriptions avec beaucoup de professions libérales ou de cadres supérieurs ?

Avant de tenter de répondre à ces questions, si on regarde d’un peu plus près les résultats bruts, on découvre que près de 70% de la variabilité du vote par circonscription est expliquée par seulement deux dimensions : la localisation des votants (ruraux ou urbains), et leur positionnement face aux listes de gauche (en accord ou en rejet). En effet, et peut-être pour la première fois en France, le vote jadis droite-gauche ressemble maintenant à un vote de rejet complètement orthogonal à la structuration des catégories socio-professionnelles (i.e. statistiquement indépendant des CSP).

La première force qui structure le vote, c’est la corrélation entre bobos et étrangers dans le vote de gauche, c’est-à-dire entre les circonscriptions d’urbains diplômés (qu’on pourrait synthétiser grossièrement mais pas inexactement par « bobos ») et les circonscriptions avec un fort taux d’étrangers, dans un vote pour les listes à gauche (LUG, ou listes d’union de gauche).

Cette tranche de France-là, surtout urbaine, s’oppose à l’autre tranche (et en particulier au monde rural) suivant un gradient des CSP. Cette autre France se compose, elle, de circonscriptions avec beaucoup de Professions Intermédiaires et autres inactifs (dont les chômeurs), celles avec beaucoup d’employés et d’abstention, celles avec beaucoup d’ouvriers, d’artisans, de commerçants, de retraités (qui ont particulièrement exprimé leur vote), et enfin les circonscriptions sans doute les plus rurales, avec beaucoup d’agriculteurs exploitants.

Cette corrélation des circonscriptions à fortes populations étrangères avec celles des professions libérales et des cadres supérieurs, unis dans un même vote de gauche, éclaire assez nettement les stratégies du PS, la fameuse ligne « Terra Nova » appliquée jusqu’à présent, qu’on pourrait résumer par « Plus d’État pour les bobos, et plus d’État pour les populations en otage ou en assistanat ».

De façon complètement orthogonale à cela, la deuxième force qui structure le vote est le rejet.

Par exemple, le vote pour le Front National est très associé aux bulletins blancs et nuls, ce qui montre de façon assez claire là aussi qu’au lieu d’une montée de l’idéologie du FN, il faut voir une montée visible du rejet du système, de façon très claire, et le long de toutes les CSP.

cah

NB : rappelez-vous que ces graphiques sont issus d’une analyse dirigée par les données et non par l’opérateur. Les regroupements visibles ci-dessus sont ce qui ressort des corrélations, pas d’un choix volontaire du statisticien.

Plus dramatiquement encore, ce découpage montre, si quelqu’un pouvait encore en douter, le rôle réel des listes de droite : celui d’un bouche-trou entre deux les grandes forces politiques qui restent, à savoir le Parti Socialiste ou le rejet. Si quelqu’un doutait de ce rôle de bouche-trou, il est démontré par l’association des listes de droite (LUD) au paquet « rejet », de l’autre coté du véritable fossé entre les Français qui se matérialise sur les graphiques de l’Analyse Factorielle des Correspondances ci-dessous.

afc nuage

afc zone

Cliquez pour agrandir – les n° sur les points indiquent la circonscription ; ex : 9306 est la sixième circonscription du département 93

Une telle répartition montre bien l’abandon par toute la gauche d’une partie du peuple : les ouvriers, les artisans, les commerçants ont un vote majoritairement opposé à celui de la gauche, et se retrouvent écartelés entre le vote de protestation et le vote conservateur.

dim1 dim2

Par exemple, sur le graphique ci-dessus, les points « O » (ouvriers) et « AI » (autres inactifs, les chômeurs, donc) sont au bord du gouffre créé par le clivage, à la fois le plus loin possible de la gauche sans être à droite, partagés par leur différence socio-professionnelle (des chômeurs plutôt urbains, des ouvriers plutôt ruraux), et sur le point de rejeter le système, de l’autre côté du gouffre. D’autres études prouvent d’ailleurs encore et encore que ce sont ces deux catégories socio-professionnelles, socialement les plus vulnérables, qui rejettent le plus clairement la gauche et sont récupérées par le Front National ou s’associent à un vote rageur nul ou blanc.

D’autre part, ces graphiques expliquent assez bien les récents éclats entre NKM et Sarkozy : la droite, qui accepterait de marchander (c’est la « ligne NKM ») tomberait dans un véritable piège et serait complètement mangée par le vote protestataire. La « ligne Sarkozy » semble alors plus cohérente puisqu’il vaut mieux recevoir des reports de votes du PS que de disparaître.

Enfin, en tant que force progressiste, la gauche n’existe plus. Elle n’est plus qu’un outil de préservation des avantages d’un assemblage hétéroclite composé d’une caste de bourgeois et d’une caste d’assistés ou de populations dépendantes des aides. Ceci est d’ailleurs corroboré par le dernier scrutin ; en abandonnant trois régions, la gauche a préféré isoler complètement ses électeurs plutôt qu’accepter un changement paradigmatique, d’ailleurs confirmé par le renouvellement du rejet au second tour par les circonscriptions concernées.

Quant à la France, ce graphique illustre un terrible clivage, un gouffre même, entre deux peuples, créé par la petite politique politicienne, allant de la diabolisation du Front National jusqu’aux calculs politiciens pendant les scrutins, les discours communautaristes ou l’illisible politique laïcarde, et surtout, l’absence complète de toute volonté d’agir autrement que pour les intérêts spécifiques des élus.

On n’ose imaginer le degré de frustration qui doit se créer chez les électeurs qui, progressivement ostracisés par ces basses manœuvres, ne trouvent plus que le rejet pour s’exprimer.

En somme, si quelqu’un veut la guerre civile, c’est bien le PS.

—-
Données brutes
Résultats bruts
Archive des données et résultats au format XLS

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires91

  1. Le Gnôme

    Il a fallu du temps pour que les politiques admettent cette fracture, et certains ne l’ont découverte qu’avec du jaune aux ronds- points. Réconcilier les deux ne va pas être facile, à moins de faire des stages obligatoires de bobos dans le marais poitevin, et de ruraux dans le marais parisien.

    Il y a belle lurette que l’ouvrier qui votait traditionnellement communiste a viré sa cuti pour le FN. Je l’ai constaté au milieu des années 80 , et je n’ai pas eu d’explications claires de ce phénomène. Peut être que le PC est devenu un suiveur du PS mitterrandien.

    1. Mildred

      « … et certains ne l’ont découverte qu’avec du jaune aux ronds-points. »
      Rassurez-vous, ils vont vite l’oublier : Castaner a dit qu’il allait vider les ronds-points !

    2. bibi

      C’est assez simple jusqu’au début des années 1980 le PCF était anti-immigration.

      causeur.fr/bulldozer-de-vitry-et-si-le-pcf-avait-raison-19545
      youtube.com/watch?v=ZWsE8kFt0Wk

      Puis le PCF a viré sa cuti et l’électeur ouvrier est allé au FN qui sous l’impulsion de Marxine et Philipopot est devenu la copie conforme du PCF des 1970 comme le soulignait à juste titre Hollande qui est un excellent commentateur politique.

      lexpress.fr/actualite/politique/fn-et-pcf-la-petite-phrase-de-hollande-qui-agace-les-communistes_1672845.html

      1. Stéphane B

        Se rappeler à ce sujet la tribune de Georges Marchais dans l’Humanité qui vilipendait l’immigration et qui prédisait les problèmes d’aujourd’hui liés aux cités émotives et au repli communautaire avec une place de plus en plus grande de la religion..

  2. Gerldam

    Ce qui parait curieux, c’est que les professions libérales, en général, assez cultivées, ne se rendent pas compte que la gauche est une voie qui mène à la catastrophe. Par ailleurs, ce sont ceux qui sont le plus ponctionnés par le sysytème.
    Masochisme?

        1. Janus

          Non, c’est pour préserver leurs intérêts directs : Les remboursements SS . Sans cela, ils seraient pour les moins bons (l’immense majorité) smicards et pour les meilleurs dépendant de leur image « commerciale ». Dans notre système, ils vont là ou sont leurs intérêts : A la soupe.
          Mon père, vieux médecin mort au siècle dernier, issu de l’internat de Paris, disait de ses confrères : 95 % des maladies se guérissent toutes seules, seules 5 % des maladies nécessitent la pertinence du diagnostic du praticien. Mais la plupart des médecins actuels ne les voient pas…Ex : Un mien ami vient de mourir à 64 ans d’un cancer de la prostate non diagnostiqué (Pas d’échographie, pas de toucher rectal, pas d’analyses de sang). Mon père voyait au quotidien à l’Hôpital dont il était chef de service, les dégâts causés par la médecine de base…
          Les médecins sont de gauche parce qu’ils vivent bien pour la plupart de la SS et que leur intérêt est que ça dure, sinon plus de Seychelles ni de gueuletons payés par les laboratoires.

          1. albundy17

            Je se suis pas certain qu’ils voient aussi loin, mais ça se défend bien ^^

            Au sujet des « 95 % des maladies se guérissent seules » : Que oui, faudrait dérembourser toutes consultations pour rhumes, gastro du lundi et grippe du vendredi (tu sais, celle sans fièvres, Pheldge), j’en passe et des courantes*.

            Que de temps disponible pour tout ces médecins surchargés ainsi libérés des ordonnances en photocopies, ce serait vertueux

            1. albundy17

              addendum: j’avais ds mon ex région un MG de qualité, bien que de sensibilité de gauche. Il n’allait pas voter ainsi que sa femme, celle-ci de droite, leurs votes s’annulant.

              Ici, je n’ai trouvé que des quiches (j’étais VM ds une autre vie), le dernier que j’ai pris, au moins, ne m’emmerde pas à prendre rdv pour les renouvellements d’ordonnances

  3. hub

    Christiane Taubira vient de déclarer que « c’est à la gauche qu’il convient d’offrir un débouché politique au mouvement des gilets jaunes ».
    En somme, une fois de plus, elle a tout faux : la gauche est à l’extrême opposé de cette France qui manifeste.

    1. Mildred

      Et monsieur Mélenchon vient d’affirmer sur LCI, qu’il ne veut pas récupérer les Gilets Jaunes, mais voudrait être récupéré par eux, car il constate que la plupart de leurs demandes figuraient dans son programme présidentiel.

    2. Aristarkke

      Désolé mais elle a plutôt bien senti le vent du boulet. Elle proclame bien que la Gôche doit recuperer en urgence, ce mouvement qui risque autrement de la dézinguer encore davantage. Dicton politique immuable : je suis leur chef, donc je les suis.

    3. kekoresin

      Entendu hier une « journaliste » politique affirmer avec cette conviction inébranlable qui caractérise les nostalgiques du soviétisme: les gilets jaunes sont en majeure partie blancs et, donc, d’extrême droite! Les néo-cocos acclament le contraire. Bref, tous ces ramasse-merdes ont troqué leur veste pour un gilet réversible. Teubira a donc naturellement sorti son ciré jaune pour aller à la pêche à la légitimité, ne voulant pas rater la marée qui a laissée tant de syndicats échoués sur les rochers coupants telles d’obèses éléphants de mer jadis bagarreurs.

      Ce gourou de Kourou est bien comme les autres autistes défenseurs de leurs carré de verdure lucratif. Pas en reste non plus les journalistes de tous crin, y compris un bulot de Mediapart qui lui voit une réaction aux politiques ultra-libérales de ces dernières décennies 🙂 Puis enfin, les écolos bobos appuyés par ces mêmes journaleux, soucieux de ne plus pouvoir profiter d’une retraite dans les Maldives, qui proclament que les gilets jaunes sont soucieux de sauver la planète et qu’il faut absolument leur offrir des voitures électriques, carrément!

      Le nimportnawak est de sortie tandis que Macron, accroché à son bureau tel une bernique inexpressive, semble toiser le tsunami avec le stoïcisme d’un hérisson en boule sur l’autoroute A6 au 15 août. Peut-être a-il raison, les quelques milliers d’agités vont-ils finir par s’essouffler? Déjà la masse diminuant les expose de plus en plus aux caresses rugueuses de l’état de droit tout puissant.

        1. kekoresin

          FOPA! Je vais encore disparaître qques temps, fermeture pour cause de travaux. Mais bon, je rattrape le temps, lis les billets comme un goinfre après un carême informatique et informatif. Ces pauses me font du bien. Et puis j’ai d’autres passions comme faire chier l’administration. Dernière prune payée 47,5 euros et toujours pas encaissée pour cause de dépassement. Renvoi d’un recommandé en retour d’un de l’URSSAF en leur disant que leur enveloppe était curieusement vide, dépôt de quelques demandes de permis de construire à l’intercom sous de vrais noms de citoyens sur la propriété de leurs voisins… Bref, je suis plein de vie 😉

          1. Vaporette

            Bon, puisque je n’en reviens pas de votre style, je peux bien mettre la source à laquelle je pensais mais comme pour dire ce qui manquant de très bien écrit, m’aura marquée. Trop bruyant silence. Mais merci de votre gentille réponse et bonjour et au revoir alors, si ça s’impose.

  4. Citoyen

     » il n’y a guère que l’élite germanopratine qui n’ait pas encore compris et appréhendé ce gouffre (parce que son salaire dépend de cette opacité mentale).  »
    Il faut dire qu’a Solférino, ils ont longtemps vécu sur une autre planète ….
    Illustré par Gosseyn dans le billet précédent, avec ceci :
    https:/ /www.capital.fr/economie-politique/harlem-desir-122-195-euros-de-remuneration-0-euro-d-impot-1238426

  5. Val

    bon H16 avec tout le respect que je te porte, la lecture rapide de ces courbes me montre : 1 que je dois retourner à mes cours de stats , 2 qu’elles manquent peut être un peu d’explications

    1. Le croisement du 2 et 10 ans indique par exemple que les investisseurs valorisent plus le rendement du 2 que du 10, autrement dit qu’ils n’ont pas confiance dans le prêt d’argent à l’Etat à moyen terme (10 ans) et seulement à court terme. Ce n’est pas très bon signe en général.

        1. Ah méprise de billet.

          En gros, il faut juste retenir que l’analyse proposée montre fort bien les deux « clans » français et qu’il n’y a plus personne dans la position médiane, celle qui permettrait aux uns et aux autres sinon de se parler, au moins de trouver un terrain d’entente. C’était déjà vrai en 2015, c’est devenu épidermique à présent. On voit mal comment la situation, compte-tenu de cette réalité d’alors qui a empiré, pourrait s’améliorer dans un futur proche avec l’absence de volonté de la part des uns et des autres de couvrir l’espace intermédiaire…

          Politiquement, il n’y a plus personne pour offrir une voie de sortie digne. Le pire n’est pas certain, mais il devient de plus en plus probable.

          1. hub

            Oui. On continue d’agiter le spectre Le Pen, le spectre Mélenchon, et on feint de gouverner au centre, alors qu’il n’y a aucune base électorale à ce gouvernement.

  6. Higgins

    Analyse lumineuse. Je manque de temps pour me lancer dans ce genre d’analyse mais si j’étais plus jeune, je m’y lancerai à corps perdu. Ce que nous montre les analyses statistiques est proprement fascinant mais également inquiétant voire terrifiant. Sommes-nous aussi libres qu’on le pense? Rien n’est moins certain.

    1. Val

      @Higgins bof ce qui est vrai de manière générale ne retire rien à la liberté de chacun des individus. On en revient à la discussion de l autre jour avec Sam .

      1. hub

        par exemple, on l’a l’impression qu’un suicide est un acte intime, personnel, qui est le fruit d’une réflexion ou d’une dépression. Et pourtant, le nombre de suicides demeure chaque année à peu près constant…. fascinant…

        1. Val

          @hub on a le impression que chaque conducteur d auto suit une trajectoire qui lui est propre et pourtant le nombre d accident de la route est à peu près constant . Je suis fascinée par votre fascination. 😉

      2. Higgins

        Pas tout à fait, Val. L’informatique permet enfin d’exploiter comme il se doit les millions de données disponibles: l’âge du capitaine, sa couleur de peau, ses goûts en matière de bière, etc,…. Se pose alors la notion de liberté: sommes-nous entièrement libres et nos choix reposent-ils sur une analyse purement personnel ou alors, ce que nous pensons être un acte « libre » n’est-il que le fruit d’un conditionnement qui nous est propre et qui dépendrait de notre origine sociale, notre education, etc,….? C’est un sujet complexe qu’il est délicat d’aborder dans un fil de commentaire mais qui tangente la philosophie.

        1. Val

          @Higgins oui bien sûr. La liberté sujet philo autant que spirituel. Vaste sujet. Mais c’est à chacun de faire le point , je trouve abusif et périlleux de juger des choix ou non choix des autres , personne n est dans la tête de son voisin et surtout pas un programme.

  7. Stéphane B

    Concernant le mouvement de Gilles et John, plusieurs interrogations naissent dans mon faible esprit.
    Sur la face de bouc et sur les journaux étrangers, il est noté que beaucoup de manifestants ont été bloqués sur l’autoroute, au niveau des péages, pour ne pas qu’ils rejoignent Paris. Les journaux étrangers préciseraient qu’il y avait 400 000 manifestants hier sur Paris et non pas 30 000 comme vendu par la pravda gouvernementale.

    Si on rajoute à cela le fait que le micron s’est foutu ouvertement de la gueule des gens (mais pas plus qu’à son habitude) avec ses déclarations, j’en viens à me demander ce qu’ils recherchent et s’ils veulent une rentrée 2019 explosive pour faire un coup d’Etat via l’article 16

    1. Pythagore

      Plusieurs personnes m’ont dit qu’à Pairs, la police fouille les gilets jaunes et ils sont débarassés en particuliers de leurs masque à gaz. Hier les policiers ont laissé entrer sur les champs pour ensuite enfermer les manifestants. Des infos, qq’un confirme ?

      1. MarieA

        Oui, les flics fouillaient tout le monde, tous les sacs à main, à dos, etc… Il y aavit des barrages de flics partout, dans chaque petite rue du VIIIème.
        Ils volaient les lunettes de protection, les masques (même ceux en tissu), etc…

        La Police encercle les gens depuis le début pour les gazer au maximum. Ils ne veulent pas les disperser, ils veulent d’abord faire le maximum de blessés pour doucher l’enthousiasme du mouvement. La Police tire ses lacrymos directement sur les gens, en visant les têtes, les torses et les jambes. La Police tire même les grandes de désencerclement (celles qui explosent et arrachent les mains) directement sur la tête des gens (vu de mes propres yeux).

        Des gens ont publié sur Internet le procès-verbal de la Police qui les a arrêtés à 400 mètres de leur voiture, au motif qu’ils avaient des masques de protection et des gilets jaunes dans leur voiture.

        La Police a également arrêté beaucoup de gens dès le jeudi, et le vendredi aussi, avec des motifs fallacieux, pour foutre les gens en garde à vue 24h et les empêcher de manifester à Paris.

        On a également bloqué des trains au motif que des voyageurs avaient des gilets jaunes.

        1. Opale

          Je ne comprends pas comment on peut arrêter des gens préventivement. Ils avaient leurs gilets sur eux, ils étaient identifiables ?? Sinon quoi, on arrête tous les gens qui vont sur Paris, mais c’est du délire !

      2. Passim

        Confirmation. Sur les Champs, hier, la police laissait entrer des manifestants dans des sortes de sas, dont la foule ne pouvait plus sortir. Quelques gaz projetés à bout portant en pleine face. Le même jour, à Toulouse où j’étais le lendemain, manif très suivie et violente. Les médias n’en ont pas parlé à ma connaissance.
        Le mot d’ordre des médias est que le mouvement s’essouffle – ce qui peut être vrai au point de vue du nombre, mais qui est naturel après une cinquième semaine de mobilisation. Mauvaise foi : ce qui est remarquable, au contraire, c’est qu’il subsiste, compte tenu de la pression policière très forte.
        Le triomphalisme imbécile de Castaner, les grotesques câlins de macron, tout cela va agiter le drapeau rouge. Les fêtes ne vont être qu’une interruption du mouvement, pour reprendre avec plus de virulence ensuite. Si on ajoute le prélèvement à la source, 2019 va faire très mal…

    2. Husskarl

      @Stephane

      Regardez sur FDS, ils se sont fait prendre la main dans le sac de la manipulation.

      (fdesouche.com/1127099-gilets-jaunes-france-3-maquille-une-pancarte-anti-macron)

  8. Stéphane B

    Bon, ça fait 4 heures que ça barde à Bruxelles contre le pacte de Marrakech et toujours rien sur les merdias nationaux. Vive la désinformation.

    1. pabizou

      Z’étaient 5500 faschos vu sur cnews … c’est l’esstreme droite, qui voulez vous que ce soit ??? rtbf parle aussi + de 1000 pour la lutte antiracisme invités par la gauche . 5500 vs 1000 ayayae la belgique aussi est foutue .

    2. MCA

      @Stéphane B 16 décembre 2018, 16 h 29 min

      Comme d’hab!

      d’ailleurs il y a aussi des manifs gilets jaunes à Bruxelles, pas un mot en France…

      Mais il y a plus rigolo, interdiction de vente de gilets jaunes en Egypte de peur que d’importer dans ce pays la contestation française.

      1. Pythagore

        Vu sous cet angle, la dame (ou le brésilien) a le lampadaire dans le derrière 🙂
        Oui la prochaine, mettre un mec tout poilu pour vendre les strings, sûr que ca va faire recette.
        france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/sites/regions_france3/files/styles/top_big/public/assets/images/2018/12/15/aubade-3999879.jpg

      1. Opale

        Je vois pas bien comment ils vont vendre des tangas s’ils ne sont pas exposés et qu’ils donnent envie 😀
        Franchement je me sens pas offensée, faudrait qu’elles se fassent sauter toutes ces mal b****** ça leur décoincerait le string.

        1. sam player

          Euh… désolé… mais c’est pas un tanga sur la pub des galeries Lafayette mais un shorty… et si je ne m’abuse ça doit être le modèle Entrevue Secrète (de Aubade bien entendu)

          sam player – spécialiste Aubade

            1. Pythagore

              Il y a des choses importantes dans la vie pour lesquelles l’ingénieur ne souffre pas l’imprécision. La lingerie féminine en fait de toute évidence partie 😉

                1. Pythagore

                  Quoique dans le contexte, j’aurais dit « faut appeler une chatte une chatte » mais bon, ce sont les mauvaises influences îliennes.
                  J’ajouterais que l’ingénieur aura à peine remarqué les chaires sous-tendant l’ouvrage, beaucoup plus attiré par la perfection des courbes qu’il aura promptement reproduites dans Matlab, impressionné par la précision du dessin et des tolérances ingéniées au 10ème de millimètre, admirant la finesse du fil et l’enchevêtrement des mailles assurant des propriétés mécaniques uniques à cet habillage cousus de soie.
                  Mais ca, nos élu.s.es obsédé.s.es par l’animalité des autres n’auront pu le percevoir.

                  1. albundy17

                     » j’aurais dit « faut appeler une chatte une chatte »  »

                    Faut lire entre les lignes, c’était évidemment sous entendu, comme pour le sage, hein…

        1. Aristarkke

          Waouh, la flèche ! Il pose sa question et en deux minutes chrono, il a donné le lien à son pote qui est allé la voir puis qui a dit à son informateur qu’il l’avait vue, ce dont l’informateur a la bonté de nous communiquer…
          Deux minutes pour cela, mazette!
          Aucun des deux ne semble être fonx… 😛

  9. Stéphane B

    Un HS qui plaira au boss sûrement.
    Menaces sur la Loi, article du site libertés chéries (http://libertescheries.blogspot.com/2018/12/menaces-sur-la-loi.html)

    « Le gouvernement a décidé de sous-traiter au Cabinet Dentons la rédaction de l’exposé des motifs et de l’étude d’impact de la loi « mobilités ». Il ne s’agit donc pas, à proprement parler, d’externaliser le contenu normatif de la loi, mais des travaux qui la préparent.

    L’Exécutif, quant à lui, semble considérer la loi comme un service parmi d’autres, que l’on peut librement externaliser, au même titre que le restaurant administratif ou les flottes de véhicules. Peut-être a-t-il oublié que la Cour des comptes et le Conseil d’État ont aussi une fonction de conseil juridique et que leurs services sont gratuits ? A une époque où la contrainte budgétaire est considérée comme indépassable, il semble surprenant de dépenser de l’argent public pour rémunérer les services d’un cabinet dont l’antenne française est dirigée par… un conseiller d’État. Cette manière désinvolte de considérer la loi contribue certainement à éloigner les Français de leurs institutions, à accroître leur indifférence, voire leur mépris, à l’égard d’institutions dont ils se sentent exclus. »

  10. MCA

    Tiens, tiens…:

    « Le samedi 8 décembre 2018, des Gilets-jaunes témoignent qu’en s’adressant fraternellement à certains CRS et Gendarmes mobiles, ils avaient constaté que ceux-ci ne comprenaient pas le français : Emmanuel Macron avait fait appel à l’Eurogendfor, la milice anti émeute européenne. Il devient alors possible de comprendre comment la police a pu ignorer à ce point la loi française! »

    ———————————————————————-
    La Force de gendarmerie européenne (EuroGendFor ou FGE) a été créée le 17 septembre 2004 à Noordwijk, aux Pays-Bas. Initiée par la France, elle regroupe les forces de police à statut militaire des sept pays de l’Union européenne qui en disposent : la Garde civile espagnole, la Gendarmerie française, les Carabiniers italiens, la Maréchaussée royale néerlandaise, la Garde nationale républicaine portugaise, la Gendarmerie roumaine et la Gendarmerie militaire polonaise1.

    La FGE est souvent perçue comme une institution de l’Union européenne, alors qu’elle ne relève en réalité que des États membres qui y participent2,3.

    On attribue également à la FGE un pouvoir d’intervention sur le territoire de l’Union européenne, notamment dans des fonctions anti-émeutes, alors qu’un tel pouvoir relève exclusivement des États membres de l’UE et des forces de police nationales (à statut civil ou militaire)2,3. Une série de questions-réponses au Parlement européen rappelle que la FGE se situe hors du cadre de l’Union européenne, et qu’elle vise exclusivement à améliorer les capacités de gestion de crise hors du territoire de l’Union européenne (dans le cadre de missions internationales sous l’égide de l’ONU, de l’OTAN, de l’UE ou de coalitions internationales)

      1. MCA

        @Opale 17 décembre 2018, 8 h 37 min

        1ere partie :

        https://www.mondialisation.ca/les-gilets-jaunes-francais-indiquent-aux-autres-nations-occidentales-la-bonne-direction/5629600

        Remarque en ce qui concerne la recherche de l’origine d’une citation:

        Pour retrouver l’origine d’un texte cité, Il suffit de sélectionner une bonne partie du texte cité (l’intégralité n’est pas nécessaire), faire un ‘copier’ et ensuite faire un ‘coller’ dans google, vous obtenez directement la source et l’article qui contient la partie de phrase.

        2eme partie : wikipédia

    1. Aristarkke

      « Initiée par la France, elle regroupe les forces de police à statut militaire des sept pays de l’Union européenne »
      La Ripoublique gouverne mal mais elle se défend bien, disait Maurras…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.