Petit cours de pipoconomie à l’usage des citoyens français

Au détour d’émissions télévisuelles que le bon sens et le temps limité d’un homme de bien commandent de ne pas regarder trop longtemps, trop souvent et en les prenant trop au sérieux, on découvre parfois de magnifiques pépites-par-inadvertance (c’est-à-dire des âneries qui deviennent des pépites par la puissance de l’imbécillité ainsi convoquée).

Cette fois-ci, la pépite se révèle en tombant sur une déclaration de Thomas Porcher dans une émission sans grand intérêt d’une chaîne publique en déroute intellectuelle depuis très longtemps. L’aimable olibrius poilu, se qualifiant lui-même d’économiste atterré, nous explique doctement et avec pour lui – et malheureusement – toute l’attention de la brochette de starlettes du plateau, que, je cite sans même caricaturer, « on n’hérite pas de la dette mais d’un patrimoine public qui est aujourd’hui encore supérieur à la dette ».

Bien évidemment, c’est une ânerie à plusieurs niveaux.

Implied Facepalm

Sur le plan factuel, force est de constater que c’est évidemment faux, comme le montre Vincent Bénard, dans un fil twitter qu’il lui a consacré, avec l’étude du bilan annuel fourni par l’État que notre économiste devrait compulser fiévreusement entre deux petits fours de plateau télé.

En réalité, la dette représente déjà deux fois plus que les actifs de l’État qui, comme souligné, s’il devait les vendre pour rembourser la dette, se trouverait à devoir brader ce qui accroîtrait encore l’écart entre ce qu’il peut effectivement couvrir et le montant total de la dette.

Par ailleurs, imaginer – comme le fait notre frétillant abonné aux plateaux télé – que la dette correspond à l’infrastructure actuellement utilisée en France est une aimable plaisanterie.

Non seulement, c’est une idiotie économique (la dette sert très majoritairement à payer les frais de fonctionnement de notre État mammouth et de sa redistribution sociale tous azimuts, et très, très, très peu les routes, les ponts et les écoles, généralement en place et payés depuis des lustres), mais en plus l’infrastructure actuelle se dégrade de tous les côtés. Quelques tentatives de trajet en train en automne (feuilles mortes), en hiver (neige), en été (chaleur) ou au printemps (animaux qui traversent les voies), quelques explorations de nos plus belles prisons insalubres, de nos meilleurs hôpitaux, de nos plus jolies routes trouées, de nos ponts qui menacent de s’effondrer, de nos infrastructures de distribution de gaz ou de nos institutions qui bullent, etc., suffisent à convaincre que la situation n’est pas vraiment en train de s’améliorer.

Décidément, ce clown qui se prétend économiste est amusant, tout au plus.

Cependant, le souci est qu’en France, les discours tenus par ce type de saltimbanques sont écoutés.

Ils ne sont pas seulement écoutés, ils sont aussi tenus par les abrutis de Bercy, de Matignon, d’un peu partout, et par toute cette foule d’incultes en économie de base, de larves intellectuelles qui vivent de façon très détendue dans une hallucination collective où l’argent s’imprime à volonté, la richesse ne se crée pas mais se répartit, la dette n’existe pas ou peut ne pas être remboursée, et où l’on peut chier sur les générations futures (sauf lorsqu’il s’agit de climat où ces générations passent alors dans une zone d’intouchabilité que seule une fiscalité pourtant délirante ne semble jamais voir).

Et ce discours étant le seul tenu, le seul diffusé, le seul expliqué, détaillé, analysé, le seul entendu finalement, il finit, à force de répétition, par passer dans les esprits, s’y installer et y devenir vérité intangible, évidente, banale même.

Les individus normalement constituées finissent par y croire ! Mais oui, tout le monde sait que sans les méchants intérêts de la dette, la France serait la première puissance moOoondiale, pardi, et peu importe 40 années de budgets gravement déficitaires. Tout le monde sait que c’est Rothschild et Pompidou qui ont été très méchants.

Tout le monde sait qu’on peut répudier la dette, ou, mieux, qu’on peut vendre une tour Eiffel et deux tableaux de maîtres pour s’en sortir. Tout le monde sait qu’un impôt non prélevé, c’est un manque à gagner pour l’État. Tout le monde sait qu’une augmentation exceptionnelle des recettes, c’est une cagnotte.

Tout le monde sait qu’en décrétant une augmentation du SMIC, on donne du pouvoir d’achat à plus de gens, et que ça passe crème parce qu’il suffit de le décréter. Tout le monde sait que l’ISF c’est symbolique et nécessaire et que ça fait du bien à l’économie. Tout le monde sait ça.

À tel point qu’au bout du bout, une fois que tout est dit, affirmé et clamé partout, lorsqu’enfin, le peuple pète un câble sous des ponctions invraisemblables, une bureaucratie délirante, une administration en roue libre, des services publics de plus en plus mauvais, une augmentation de la misère, du chômage et des « incivilités », que réclame ce peuple, après une vague tentative de demander moins d’impôts ?

… Une nouvelle répartition de la richesse ! Le retour de l’ISF ! Une augmentation du SMIC ! Une annulation de la dette ! Etc.

Porcher est de ce genre d’olibrius néfaste, comme il en existe beaucoup trop (qui se regroupent en brochette d’ahuris avec des sobriquets édifiants genre « économistes atterrants »), qu’on entend du matin au soir et du soir au matin, raconter leurs insupportables bêtises, depuis au moins trois générations.

La première génération qui a enseigné ces idioties a formé une seconde génération qui, à son tour, s’est empressée de répéter voire (pire encore) d’enseigner elle aussi les mêmes âneries à la génération suivante.

Maintenant, les gens y croient dur comme fer, et tenter, même de loin, d’expliquer, de réexpliquer ce qui est vu comme la base dans n’importe quel autre pays du monde, revient à faire un travail de Sisyphe jamais couronné du moindre succès.

C’est aussi pour ça que ce pays est foutu.

Commentaires363

  1. Aristarkke

    Monseigneur, que ne devez-vous pas affronter comme épreuves télévisuelles pour en informer vos 25 lecteurs de cette désolation !?

  2. Aristarkke

    Pour ce qui est des ponts, à part ceux des week-end, la Grance n’en met plus guère en oeuvre et profite surtout de l’ouvrage abattu au XIXme siècle sur la matière…
    Bien la peine d’avoir une grande école des Ponts & Chaussées !

    1. Le Gnôme

      Une petite loi interdisant la neige en hiver, les feuilles mortes en automne et la chaleur l’été devrait arranger les affaires de la SNCF. Ne sommes nous pas le pays qui solutionne tous les problèmes par une législation adaptée et micrométrique ?

      1. Calvin

        Ben non.
        La vraie meilleure loi est celle qui interdit aux usagés de prendre le train quand il y a des feuilles mortes, de la neige ou trop de chaleur.

        Les clients de la SNCF ne devraient prendre le train que quand il y a un préavis de travail.

      2. Higgins

        SNCF qui a encore brillé ce matin par son efficacité coutumière en cas de neige: « d’importantes perturbations sont à prévoir sur vos lignes (ici, le N) suite à l’épisode neigeux! ». Trains supprimés, décalés, horaires fantaisistes et aucune coordination entre les annonces, les panneaux et le reste. Ah si, au pays du principe de précaution, aucun quai n’était déneigé!!! Le Sévice public dans toute sa splendeur.

        1. Lorelei

          Le fonctionnaire préposé au nettoyage des quais était absent: il n’a pas pu avoir son train pour cause de neige.
          Et comme le boulot des uns n’est Jamais fait par les autres…

        2. Aristarkke

          Comment font-ils dans les pays nordiques, au Canada, au Nord des USA pour faire rouler leurs trains en hiver ? Même les Soviétiques y arrivaient (au moins dans la propagande) alors que là!?!? Des draisines de déneigement n’ existent pas dans ce Kombinät???

          1. albundy17

            « Même les Soviétiques y arrivaient (au moins dans la propagande)  »

            Un patelin de Sibérie ferme les écoles à -62 car les trams ne sont plus fonctionnel à ces températures

            1. durru

              Chaque jour qui passe j’ai l’impression de plus en plus forte qu’Ayn Rand a fait un voyage dans le temps. Ce n’est pas possible autrement…

              1. Vassinhac

                +1
                Par ailleurs le Vénézuéla illustre bien ce qui se passe à un stade plus avancé.
                « It wasn’t meant to be an instruction manual » !

          2. Vassinhac

            Le problème n’est pas tant la neige que les arbres tombés sur les voies, sur les caténaires, les pannes de signalisation qui laissent des trains arrêtés en travers des aiguillages, etc.

            Je confirme pour les annonces contradictoires ce matin, ça m’a fait perdre deux heures jusqu’à ce que je décide de rentrer chez moi…

            1. MarieA

              « que les arbres tombés sur les voies »

              Tout cela se prévoit. C’est ce que fait tout le monde chaque jour, pourquoi devrait-on sans cesse excuser la SNCF pour son absence de travail alors même qu’elle n’oublie jamais d’encaisser l’argent?

              1. Vassinhac

                Ce n’est pas une excuse de la SNCF.

                Au contraire je rappelle qu’une journée comme aujourd’hui, les problèmes ne sont pas liés à la neige (ou alors de façon très indirecte), quoi qu’en dise la SNCF. Ce matin quelques centimètres sur les rails chez moi, mais aucun train ne circulait de toute la matinée.

                Les problèmes doivent être identifiés et nommés. Il s’agit de l’état déplorable du matériel statique et roulant, souvent lié à leur âge vénérable et à la nonchalance des équipes chargées de l’entretien. Il s’agit également de choix techniques idiots faits par des personnes peu compétentes ou peu intéressées à ce que ça marche (« m’en fous dans 3 ans je suis ailleurs »). Il s’agit encore de l’indolence des équipes chargées de l’exploitation. Quand à la communication confuse (et je suis gentil ! il est scandaleux d’annoncer sur l’application ou en gare que des trains sont partis alors qu’ils sont encore en gare de départ), on aura du mal à la mettre sur le dos d’un quelconque « épisode neigeux ».

                1. sam player

                  Moi ce qui m’etonne, c’est que vous continuez à utiliser la SNCF… je sais, vous allez me dire que c’est le meilleur moyen de déplacement… Bah si c’est le meilleur, pourquoi vous le critiquez alors, vu qu’il n’y a pas mieux…
                  Pas une seule journée ne passe sans que je fasse de sorte (en sorte?) de me passer des services de l’état… et je m’arrange pour que mes relations (clients, ami, famille, vagues connaissances) en fasse autant.
                  Aujourd’hui je m’étais programmé des clients au prix coutant pour arriver jusqu’à la frontière avec le Luxembourg où j’ai fait le plein (160 litres) à 1.06 hi hi et j’ai même ramené des cigarettes et du café à ma cliente du matin (elle était scotchée) et ce sans prendre de marge… et toujours en proposant le trajet sur Blablacar à moitié prix du prix « généralement constaté » comme ils disent… je suis capable de perdre de l’argent pour que l’état n’en gagne pas…

                  1. albundy17

                    « j’ai même ramené des cigarettes et du café à ma cliente du matin (elle était scotchée) et ce sans prendre de marge… et toujours en proposant le trajet sur Blablacar à moitié prix du prix « généralement constaté » comme ils disent… je suis capable de perdre de l’argent pour que l’état n’en gagne pas… »

                    En gros, t’as envie de niquer, hein :mrgreen:

                    1. sam player

                      Non, dessous, y a une place terrible sans diminuer la garde au sol. 90 litres d’origine + 70 additionnel. Je l’avais fait pour un client et du coup j’ai doublonné.

                  2. Vassinhac

                    « si c’est le meilleur, pourquoi vous le critiquez alors, vu qu’il n’y a pas mieux… »
                    1. Je critique si je veux.
                    2. C’est un monopole renfloué par les impôts, ce qui donne un droit de regard aux contribuables.
                    3. Ils se foutent de la gueule du monde.

                    Sam, vous n’avez jamais critiqué quelqu’un qui fait n’importe quoi, même si cela ne change pas votre vie ? Pourtant sur ce blog on pourrait avoir l’impression que cela vous arrive !

                    1. sam player

                      1. Je critique si je veux.
                      Moi aussi !

                      2. C’est un monopole renfloué par les impôts, ce qui donne un droit de regard aux contribuables.

                      Droit de regard, ouais ben regarde ! Et ne te limite pas à la SNCF, y a 1200 milliards de dépenses publiques, ça va t’occuper
                      C’est un monopole certes pour le rail, mais pas un monopole du transport.

                      3. Ils se foutent de la gueule du monde.

                      … par la portière (du train… hi hi)

                      Sam, vous n’avez jamais critiqué quelqu’un qui fait n’importe quoi, même si cela ne change pas votre vie ? Pourtant sur ce blog on pourrait avoir l’impression que cela vous arrive !

                      Là c’est pas quelqu’un, c’est l’état et ses affidés. Et donc non justement s’il y a une autre solution : si ça n’interfère pas avec ma vie, je m’en branle. Si ça peut interférer j’essaie de m’en passer. Je critique que si c’est un passage obligé.
                      Mais aller remettre 100 balles dans le jukebox (la SNCF) après l’avoir arrosé avec tes impôts c’est du SM…

                2. Pythagore

                  @Vassinhac, pour ce qui est du matériel roulant, les trains sont conçus pour une durée de vie de 40 ans, et il existe dans la maintenance à la SNCF des gens très compétents, individuellement tout du moins. C’est faux de dire que la SNCF fait des choix techniques idiots (pour les trains en tout cas, le réseau, je ne connais pas). Ce serait même tt le contraire. Les contrats de la SNCF contiennent des pénalités énormes en cas de défaillance du matériel, ce qui pousse les constructeurs à développer des matériels très fiables. Après pour ce qui est de l’organisation interne et e.g. la main-mise des syndicats, je ne connais pas, mais à mon avis, c’est plutôt de ce côté là qu’il faudrait chercher.

                    1. Aristarkke

                      C’est peut-être le réseau qui n’est pas à la hauteur du matos roulant de qualité…
                      Et un lendemain d’épisode neigeux, n’est-ce-pas?…

                    2. Pythagore

                      Chanceux que vous êtes, Husskarl, vous faites parti des premiers à bénéficier du nouveau partenariat SNCF-librairies indépendantes intitulé « un jour – un livre ». La SNCF vous bloque pendant une heure sur voies pour vous permettre de lire tranquillement 😉

                  1. sam player

                    Pythagore : pénalités énormes, non, pas une entreprise pérenne n’accepterait des pénalités supérieures à 5% du montant du contrat. Au-delà, il vaut mieux pour le client prendre une assurance.

                    1. Pythagore

                      Si tu le dis, ca doit être vrai. Sur un contrat de 3 Milliards, 5% ca fait 150 Millions d’Euro. Si t’appelles ca des petites pénalités….

                    2. sam player

                      Bah ça fait toujours que 5%, prendre un chiffre au hasard pour forcer le trait est idiot… Pourquoi pas un contrat de 100 milliards aussi…

                1. Pythagore

                  « prendre un chiffre au hasard pour forcer le trait est idiot ».
                  C’est toi, Sam, qui affirme que c’est un chiffre au hasard. Fait une recherche sur la valeur des marchés passés par la SNCF pour du matériel roulant ces 10 dernières années. Peut-être que cela te semblera moins être du hasard.

                  1. sam player

                    Il t’a échappé que ce sont les infrastructures le problème, rarement le matériel roulant neuf.
                    Quand c’est le matériel roulant ce sont des problèmes de maintenance, rien à voir avec les fournisseurs si le matériel est sûr-utilisé ou ne respecte pas le programme de maintenance (essaie de faire prendre en charge à Renault un vice caché si t’as pas suivi le programme d’entretien).
                    Les seules pénalités payées par les fournisseurs sont à ma connaissance (assez étendue du sujet) des pénalités de retard dans la livraison.
                    C’est logique car tous les plans et notes de calcul sont passés à la loupe par les ingénieurs SNCF, pas un boulon ne passe au travers.

                    Et n’empêche, qu’au cas où, ça ne fait toujours que 5%… hi hi on s’en fout du montant quand on signe pour une telle indemnité… c’est la perte acceptable… les financiers ne regardent que des %…

                    1. Pythagore

                      « Il t’a échappé que ce sont les infrastructures le problème, rarement le matériel roulant neuf. »
                      Ben ca m’a pas échappé, c’est exactement ce que je dis ds mon premier poste.

                    2. sam player

                      Sauf que le problème avec les infrastructures n’a rien à voir avec le marché passé… et la encore les ingénieurs SNCF vérifient tout… donc fail global…

            2. Higgins

              Ah, les arbres qui tombent sur les voies (toujours au mauvais moment, cela va sans dire)!!! La vérité est que cette chose (la SNCF) n’est plus qu’un vaste foutraque qui a oublié pourquoi elle existait et quelles étaient ses devoirs envers ses clients/contribuables. Elle peut disparaître, je ne verserai pas une larme car elle incarne parfaitement l’ensemble des maux qui accablent ce pays: jemenfoutisme, irresponsabilité, incompétence, etc,… . C’en est presque une caricature mais c’est hélas une triste réalité.
              A7h10, le train de 7h16 était encore à l’affiche. A 7h12, il était supprimé avec le suivant à 31 alors que sa gare de départ est à moins de 4 km mais entretemps, un train qui n’était annoncé par personne s’est arrêté. Annoncé court sur un panneau, c’était en fait un long, etc,… Une fois sur deux, le train ne s’arrête pas en face de son repère ce qui impose à tous les malheureux une transhumance désagréable pour rejoindre le train. A la sono, un abruti débitait consciencieusement ses annonces indiquant que le trafic était perturbé vu « l’épisode neigeux ». Et tous les jours, tous les jours, c’est la même chose. Je serai surpris de savoir qu’il existe des pays développés où c’est pire. Je trouve miraculeux qu’il n’y est pas encore eu de réactions violentes. Le jour où elle arrivera, il ne fera pas bon à être estampillé SNCF.

              1. Vassinhac

                Je suis bien d’accord avec vous.
                La SNCF communique sur la maîtrise de la végétation aux abords des voies, mais je ne comprends pas qu’ils aient tout simplement laissé pousser des arbres parfois devenus gros sur les talus (talus qui étaient neufs et donc vierges de toute végétation à la construction de la ligne !).

                Cela dit là où le terrain est plat cela impose de ne pas avoir de grands arbres à moins de 30 m des voies, et donc de limiter le droit de propriété du propriétaire du terrain voisin… inacceptable pour le libéral !

                En l’espèce la jurisprudence dit que tant que les arbres n’étaient pas menaçants (ie mourants ou penchés), c’est la faute à pas de chance et cela est pris en charge par l’assurance RC du propriétaire, que ça ne préoccupe donc pas plus que cela.

                    1. Vassinhac

                      Justement, RFF n’a pas les moyens d’acheter des terrains à des prix élevés (=susceptibles d’intéresser des riverains pas vendeurs a priori), déjà qu’ils n’arrivent pas à entretenir les voies…

                      En revanche je pense qu’ils pourraient arriver à faire de la contractualisation : je te file du pognon et en échange tu maintiens 30m de friche le long de la voie plutôt que de la forêt. Faisable dans les grandes forêts, là où il n’y a pas trop de propriétaires à démarcher.

                  1. albundy17

                    Je plussoie, et réfléchi a une reconversion, les chauffes eaux deviennent de plus en plus pesant. pis 12 ans ds le même métier, ça me bave.

                    le poids de cet équipement (33 grammes) , malgré ses 40.000 euros pièces me conviendrait mieux:

                    futura-sciences.com/tech/actualites/drone-armee-francaise-va-equiper-drones-poche-74774/

                    1. albundy17

                      Et il faut voir la vidéo de présentation du bidule, déjà c’est du FLIR. (j’aime bien FLIR) ^^

                1. Passim

                  Rien de tel que de produire chez soi… Tu changes la gamine, tu te remets au boulot, tu prépares le dîner, tu bosses encore un peu, tout en prenant l’apéro…
                  Il faut vraiment que les femmes soient idiotes pour avoir choisi de se farcir des heures de transport et la gueule du chef de service, pour un salaire de misère, alors qu’elles pouvaient rester les fées du logis…

          3. Val

            @harry pour avoir vécu dans l Est lointain avec neige 6 mois/an , je peux te dire qu’eux aussi, en cas d’épisode important/rapport à l’habitude c’est le bazar. Le truc c’est qu’une société investit pour le fréquent mais pas pour l’exceptionnel . Ration Coût / bénéfice comme dirait le compute abonné à ce blog. Donc arrêtons de nous jeter des cendres sur la tête .

            1. Vassinhac

              oui Val je suis d’accord.
              Ce que je trouve impardonnable c’est :
              – ne pas dégager les abords des lignes très fréquentées (impact économique / social important en cas d’interruption du trafic)
              – avoir du matériel hors d’état de fonctionner et pas doublonné même dans les gares majeures (un transfo qui crame, pourquoi ça bloque toute une gare parisienne ??)
              – être incapable de dire (sans se tromper !!) aux usagés si un train est parti ou pas. Je peux m’organiser si on me dit qu’il n’y a pas de train de la matinée, mais pas si on me dit en permanence que le train arrive dans 1/4h.

            1. sam player

              Des locomotives diesel qui écrasent et vaporisent sans vergogne et dans un silence assourdissant des espèces protégées… t’en as vraiment rien à foutre du gomphe à cercoïdes fourchus ou de la leucorrhine à front blanc, bande de psychopathes ! Viendra un jour ou il faudra rendre des comptes !

              1. Citoyen

                MDR !! … « du gomphe à cercoïdes fourchus ou de la leucorrhine à front blanc » ….. Un instant, j’ai cru que c’était une énorme connerie …. Mais non ! ces bestioles existent bien !
                Euh … du coup, me vient une question … Ce sont les locomotives qui vont devoir rendre des comptes dans une autre vie ?

        3. Rick Enbacker

          Je confirme que la circulation gare du nord est complètement paralysée depuis ce matin à cause de quelques enfoirés d’arbres turbo-libéraux qui ont agressé les voies et à la méchante neige ultra-capitaliste qui empêche les équipes d’y accéder.
          Les informations données par la sncf sont proches du néant absolu mais on sait qu’il n’y aura pas de reprise avant 16h au moins.

          1. Rick Enbacker

            Finalement les voyageurs ont été prévenus hier vers 14h qu’il n’y aurait plus aucun TER au départ de la gare du Nord.
            Cerise sur le gâteau de m…. : gros bordel à Montparnasse aujourd’hui suite à une panne électrique qui a paralysé la gare.
            SNCF = le double combo perdant

    2. Vassinhac

      Vous exagérez tout de même, il y a un certain nombre de constructions d’ouvrages d’art (ponts, tunnels, etc.) encore aujourd’hui.
      Cela n’enlève rien bien sûr au mérite de nos prédécesseurs qui ont fait du grand boulot, mais je ne vois pas l’intérêt de votre remarque… où voulez-vous plus de ponts ?

      1. Aristarkke

        En banlieues IDF, notamment celles en amont de Paris pour la Seine et la Marne. Ce sont des lieux d’embouteillages permanents à chaque heure de pointe, vu la Concentration de la circulation engendrée par le trop faible nombre de points de passage.

      2. Pythagore

        Même pô vrai, mauvaises langues que vous êtes tous, exemple qu’Al doit connaitre: le pont transbordeur de Rochefort. 22,5 petit millions pour le rénover. Ah oui pour votre voiture, ca va pas le faire, mais en e-bike pas de problème. Enfin, c’est vrai qd soit, c’est un beau patrimoine.
        .
        « Dans les années 1920-1930, jusqu’à 200 000 véhicules l’empruntaient par an, à raison d’une traversée toutes les huit minutes. Mais le développement des camions et l’augmentation du trafic ont nécessité des adaptations, puis l’ont rendu définitivement obsolète en 1967. »
        ouest-france.fr/nouvelle-aquitaine/charente-maritime/rochefort-la-restauration-du-dernier-pont-transbordeur-commence-4511653

        1. albundy17

          ça fait cher, mais moins que d’en construire un autre, celui sert encore régulièrement pour le passage de charges interdites/impossibles sur le viaduc.

          Pour mémoire, le viaduc hors normes fut entièrement financé par un péage, celui ci démonté une fois l’opération financière arrivée à son terme, ce qui mérite d’être souligné.

            1. albundy17

              Ha oui en effet, il faut savoir que le 17 n’est qu’un infâme marécage, servant il n’y a pas si longtemps en préparation aux moustiques pour les valeureux de la légion étrangère ^^

              Mon propre domicile (enfin, propre…) est situé sous le niveau de la mer bien que distant de 5 à 6 kms de celle ci, et bouge tout les ans.

                1. Pheldge

                  Al avait un terrain. Un fossé le longeait. Il le fit prolonger, pour qu’il entoure sa propriété. Depuis il se fait appeler M. de l’Isle 😀

      3. bibi

        Où voulez-vous plus de ponts ?
        Au hasard, à Bordeaux, notre énarque haut-landais a décidé de fermer le Pont de Pierre à la circulation, certes après la construction du pont Chaban-Delmas mais ce pont à un léger problème aucune voie d’accès n’a été percée pour le desservir depuis la rive droite contrairement au Pont de Pierre avec l’Avenue Thiers et le pont Saint-Jean avec le boulevard Joliot Curie.

        goo.gl/maps/svbMHtiFmT22

        Bilan il y aujourd’hui autant de voies pour traverser la Garonne à Bordeaux qu’au jour de l’ouverture du pont Saint-Jean en 1965.

        1. albundy17

          Ce qui a de bien, c’est la future liaison fluviale Bordeaux – Royan, même temps de trajet sans être emmerdés par les bordeleurs jupéistes et socialo à mort, quand juppé va claquer hidalgo y aura de beaux jours

        2. sam player

          À Chalon-sur-Saone ils ont construit il y a 20 ans un pont à haubans… qui s’enfonce depuis 10 ans, ce qui nous conduit à avoir épisodiquement une fermeture (pour expertise, mesure, travaux…) alors que le pont St Laurent, dont les fondations datent de l’époque gallo-romaine (détruit pendant WWII), traverse les siècles… Ils ont fait des fouilles… arghhh les romains avaient enfoncé des pieux dans le lit du fleuve à l’époque… ah les cons, c’est de la triche…

          1. albundy17

            « ah les cons, c’est de la triche… »

            :mrgreen:

            Nous avons eu quelque chose du même acabit pour l’extension du port des Minimes par ici, le devis initial * par 2, l’enrochement avait tendance à s’enfoncer dans la vase ^^

            (comme c’est bizarre)

  3. Guillaume_rc

    Et le pire c’est que ces « économistes atterrants » enseignent !
    Quand je vois les cours d’économie de ma fille (actuellement en seconde), je comprends mieux pourquoi notre pays va mal….

    1. Onaneur de Moosh

      Ça ne date pas d’hier.
      Notre prof d’économie de prépa, anciennement communiste, nous disait souvent entre deux homélies sur Keynes que la crise (c’était en 95) allait bientôt s’achever d’elle-même parce que c’était prévu parles cycles de Kondratiev.

      D’ailleurs, en 2014 les mêmes calculs astrologiques prévoyaient l’Armageddon économique pour cette année.

      1. MCA

        Onaneur de Moosh 30 janvier 2019, 10 h 31 min

        « D’ailleurs, en 2014 les mêmes calculs astrologiques prévoyaient l’Armageddon économique pour cette année. »

        Sauf que… cette année ne fait que commencer…

        Laissons lui un peu de temps, disons… jusqu’au 31 décembre!

        D’ailleurs c’est assez amusant, chaque année doit être l’année de l’effondrement et le cycle se répète en permanence.
        Il va forcément arriver un moment où un de ces prévisionnistes de malheur va finir par avoir raison et l’histoire retiendra qu’il a été LE prévisionniste qui le premier avait vu la crise arriver.
        Cf Paul Jorion pour la crise de 2008 ou Nouriel Roubini (qui lui l’avait effectivement annoncée peu de temps avant qu’elle n’éclate).

        Comme quoi, les prévisions économiques sont très délicates à réaliser; surtout quand elles concernent l’avenir…

  4. Aristarkke

    Ah, la loi Rothschild de 1973 ! Elle vient de faire couler beaucoup d’encre (électronique) sur Twitter ! Ce serait effectivement elle, la responsable de l’impossibilité infligée à la Grance de ne pouvoir être le phénix des pays hots de la Terre.

  5. Lorelei

    Moi aussi, quand je vois et j’écoute cet olibrius qui intervient sur différentes chaines de Télé, je suis atterrée…
    Lui et sa clique de copains économistes atterrants sont tous des profs, des fonctionnaires qui n’ont jamais créé ni géré une seule société.
    Ils me hérissent quand je les vois.

    1. Gosseyn

      Pour ma part, ils ne me hérissent pas, quand je ne les vois sur aucune des chaînes de la télé que je ne regarde plus depuis tant d’années … !

  6. Aristarkke

    Monseigneur, le dernier dessin humoristique de votre billet, résume bien la position « officielle » des GJ. Enfin, de ceux qui crient le plus fort dans les gros micros mous de la Presse (pas taper, Sam, pas taper !)

    1. albundy17

      Le matraquage des cerveaux ne se fait malheureusement pas qu’au LBD40, bien plus pernicieux est celui amenant ces « jeunes » à défiler réclamant plus de taxes pour sauver la planète.

      Un enfant de mes amis s’en réclame, je lui ai bien proposé de commencer par vendre sa moto (payée par papa) et faisant double emploi consumériste avec son automobile (payée par papa) à gasoil tueur de bébé phoque, mais là, cépapareil.

      1. Pythagore

        « Le matraquage des cerveaux ». Curieux que la majorité ne perçoit pas, que s’il y a besoin d’un tel niveau de matraquage pour persuader tout le monde, c’est que quelque part, il y a un problème avec le postulat de base.

  7. albundy17

    C’est marrant, même jeune, hollande était moche et la cravate de travers.

    « Les individus normalement constituées finissent par y croire !  »

    Umphffff, j’ignore comment prendre cette remarque, déjà que mon entourage émet quelques affirmations à mon endroit…

  8. Calvin

    Allons h16 ! !

    Thomas Porcher lutte contre la pensée dominante néolibérale. Ses idées attérantes sont en contradiction avec ce qui se fait en France.
    Il veut et affirme les idées novatrices suivantes :
    – il ne faut pas baisser la dépense publique,
    – il faut augmenter les impôts et taxes,
    – il faut arrêter les cadeaux fiscaux faits aux riches,
    – il faut utiliser la dette pour investir dans l’humain.

    Alors que nos élites ultra néo turbo méga liberales, elles, continuent leurs idées aberrantes :
    – ils baissent le pouvoir d’achat des plus pauvres en augmentant la pression fiscale,
    – ils utilisent la dette pour acheter des votes et calmer les revendications,
    – ils augmentent la dépense publique,
    – ils font fuir les capitaux des plus riches à l’étranger.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Faites un détour sur la fiche Wikipedia de TP, c’est instructif.
      Atterrant, sidérant, effrayant, navrant, je ne sais pas comment qualifier le personnage.
      Une telle débauche de bêtise militante pour un seul individu, c’est surhumain.

      1. P&C

        C’est un bobo thuné, en somme. Il fait partie de l’aile gauche du Kamp du bien.

        Il enseigne en école de commerce… ce qu’il dit ne doit pas être forcément du pipeautron, non ?
        A moins qu’il ne dise une chose et en professe une autre ? Il ne serait pas le premier…

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Le pipeautron est une matière à part entière en EdC. De plus, le commerce de la bonne conscience est un secteur économique en plein essor : à la COP21 de Paris, les parasites qui y intervenaient demandaient 1000 mds…
          Ce type n’est pas que con, il est surtout nuisible.

    2. Citoyen

      Porcher, c’est une vision de l’économie, où il est indispensable de tirer la chasse …
      La preuve ici :
      https:/ /www.porcher.com/produits/noebis.html

    3. Aristarkke

      Non, mais je rêve !
      Le chenapan qui n’arrive pas à conclure avec Suzie Derkins, là, il a un ticket et a cironvenu Mélusine qui lui donne satisfaction sans qu’il ait rien demandé d’explicite à sa menotte!
      La bougresse qui me fait la sourde oreille, à moi son mentor !

  9. Pheldge

    Et !quand on essaie de discuter de ces notions élémentaires d’économie avec des enseignants, c’est immédiatement le point Godwin « ultralibéralisme monsdialisé » ou équivalent … Y’en a pas un a récupérer ! affligeant

    1. Husskarl

      J’en ai un comme ça… Je m’amuse maintenant à le troller, je ne débats plus, c’est inutile puisqu’il n’écoute rien, il sait.

          1. Hussard Bleu

            Paul Morand, qui – avant de si mal tourner – était de « noblesse » républicaine et franc-maçonne, avait des tendances de gauche voire socialisantes, un peu à la Barrès.

            S’adressant un jour à Léon Blum, il lui déclara : « Si le socialisme était seulement national, j’en serais ».

            A quoi Blum lui répondit, glacial : « Monsieur, le socialisme ne peut qu’être international ».

            Déçu, le Paul retourna à sa vie mondaine, son snobisme, et une vie très éloignée du prolétariat… A quoi tiennent les choses ? …

            D’un autre côté, ça nous aurait privé de quelques livres de très haute tenue, comme « Venises » et, surtout, de son « Journal Inutile », un régal pour mal-pensants…

            A propos de livres, je relis actuellement « Kavalier Scharnorst » et « Spartakus Parade », de Jean des Valllières, l’autobiographie de sa captivité en Allemagne pendant la Première Guerre Mondiale.

            Le premier fut l’inspiration de Jean Renoir pour « la Grande Illusion », le second, qui en est la suite, évoque l’effondrement de l’Allemagne après l’armistice, il y a juste un siècle…

            Ceux qui les liront ne seront guère déçus… Et c’est, en plus, intelligent, des harmoniques troublantes avec nos temps actuels.

              1. Passim

                Stendhal, cité par Paul Morand dans son Journal inutile : « L’homme d’esprit doit s’appliquer à acquérir ce qui lui est strictement nécessaire pour ne dépendre de personne. Mais si, cette sûreté obtenue, il perd son temps à augmenter sa fortune, c’est un misérable ».
                Merci pour les conseils de lecture. Qu’en deux clics on puisse trouver Jean des Vallières sur Amazon… Vraiment.. vivimos como reyes !

                1. Hussard Bleu

                  Genèse 3-5…. un peu exagéré, quand même…

                  Stendhal… ce que j’ai lu de plus intéressant sur lui, c’est le Bardèche…

                  Colles sur Boudard :

                  1/ dans le « Banquet des Léopards » apparaissent deux personnages très alphonsiques. Je parle de Vulcanos et de Mikado… Vulcanos, c’était le mage Dieudonné, mais quel était le nom véritable de Mikado ?

                  2/ Alphonse, au milieu des années 50, a servi de nègre pour l’argotique à un auteur plus âgé, qui était, comme lui doté, d’éponges mitées…. hmmm?

                  1. Passim

                    1 – Je fais appel au public. Ma mémoire est un peu mitée, elle aussi.
                    2- Je dirais Paraz, à cause de leurs relations et des éponges, mais j’ignore le fait qu’il l’ait conseillé en argot.

                    1. Hussard Bleu

                      1/ c’était Roger Leroy, auteur d’un « Dieudonné » éditions de LTR avec préface d’Alphonse

                      2/ Paraz, bien sûr : « Schproum à Casa » fut sans doute écrit presque entièrement par l’Alphonse

        1. Vassinhac

          oui enfin sans frontière mais quand il s’agit de donner du boulot à des citoyens européens des pays de l’Est voire (pire) à des citoyens indiens, ce sont des délocalisations honteuses, il faut le patriotisme économique, etc.

          Je ne parle même pas des salauds de patrons qui font rien qu’à traverser la frontière avec leurs sous.

          1. albundy17

            « Je ne parle même pas des salauds de patrons qui font rien qu’à traverser la frontière avec leurs sous. »

            lol, du temps de pépère, celui qui donna un sacré coup d’accélérateur à l’émigration fiscale, j’avais entendu « c’est incroyable le nombre de petits suisse que l’on peut faire avec un flamby »

        2. Calvin

          Il autorise l’immigration des gens, mais râle âpres l’émigration de ses ressortissants.
          À l’inverse, il aime exporter ses productions mais râle de faire des importations.
          Il veut exporter des idées néfastes et boude les bonnes pratiques des autres pays.
          Il a donc un mondialisme sélectif et du souverainisme sélectif aussi.

              1. BDC

                Aujourd’hui c’est la tendance marxiste qui domine. Voir Terra nova , Glucksman et autres pastèques. L’écologie à l’unisson de tous les peuples.

  10. Passim

    « et où l’on peut chier sur les générations futures »
    La proportion de dirigeants européens qui n’ont pas d’enfants doit faire réfléchir.

      1. baretous

        «  »Ce sont les péquenots qui font des gosses, » non je ne crois pas.Ils n’ont plus besoin de leur marmaille pour faire les foins. Et les fermes disparaissent à la vitesse grand , leurs gosses en petit nombre ne les reprenant plus et partant à la ville pour chercher du taf mieux rémunéré…
        Moi qui ai des bottes aux pieds à 20 euros et que je vois madame Macron dans la pyramide avec des sandales à 650 euros aux pieds soit à peu près un mois de ma retraite je me demande sincèrement à propos de dette si ce ne sont pas eux qui en ont une envers nous…

        vous pouvez faire toutes les leçons d’économie et de gestion , et je les comprends, il vous sera difficile de persuader les gueux sur le bien fondé de celles-ci.
        Nos élus sont une fabrique à jaloux.

        1. albundy17

          « Nos élus sont une fabrique à jaloux. »

          En économisant vous arriverez à vous offrir les mêmes sandales !

          Les péquenots ne sont pas que les fermiers, propriétaires terriens (voir fernand raynaud…)

          1. baretous

            nan? sérieux! il faudra que je le dise à mon épouse .depuis quarante années je la persuade qu’elle est la plus belle sans maquillage et sans être allée une seule fois chez le coiffeur( comme moi d’ailleurs)… et qu’une vie au grand air est préférable aux embouteillages.Elle commence à me regarder de travers et se demande si ce n’est pas du foutage de gueule de ma part …

            Vous croyez que cela va marcher longtemps votre théorie? Là on économise non pas pour des sandales mais pour payer notre enterrement alors que les sénateurs ont une prime de 18000 euros pour payer le leur……

            1. albundy17

              18.000, c’est un minimum pour les grandes pompes éventuellement funèbres, sinon, y’a le fond du jardin.

              « depuis quarante années je la persuade qu’elle est la plus belle sans maquillage et sans être allée une seule fois chez le coiffeur( comme moi d’ailleurs)…  »

              La bière, ou le carré de vigne, ça aide.

              Je n’ai pas énoncé de théorie, vous causez de jalousie pour dire que vous n’arrivez pas a vous acheter des sandales et le coiffeur, si ce n’est pas de la jalousie ^^

              1. baretous

                pas pour moi car je m’en fous mais pour le « péquenot » périphérique au sens général du terme si. Oui je sais c’est un sentiment malsain je suis d’accord ( je n’ai jamais été jaloux de nature car j’aurais pu avoir une « vie de rêve « avec plein de pognon, huissier de justice) mais ces continuels bras d’honneur faits aux petites gens qui « coûtent un pognon de dingue » sont des gamineries faites derriere le grillage pour exciter le chien jaune galeux attaché à sa niche.

                cela va forcément mal finir.La foule est toujours primaire.Et je sais de quoi je parle ayant pendant plusieurs années signifié des injonctions de payer. Beaucoup de larmes et de misère que vous ne pouvez imaginer même si parfois certains l’ont bien cherché ayant trop écouté le chant des sirènes de la consommation. Les gens pauvres dans leur grande majorité acceptent d’être pauvres et de vivre modestement mais quand leur arrive aux oreilles toutes ces gabegies et qu’on leur reproche leur paquet de clopes « zavez qu’à pas fumer! »…..( je ne fume pas non plus 🙂 ) et rouler moins vite..

                ça va chi** grave…..

                1. sam player

                  Baretous, vous mélangez cause et conséquence. Le problème ce n’est pas la façon dont ils dépensent, c’est la façon dont ils gagnent de l’argent.
                  De mon point de vue, le problème resterait entier s’ils dépensaient cet argent en « bonnes actions ».

          2. MCA

            J’en connais un qui n’écoute pas la parole divine!

            Pour « offrir les mêmes sandales » c’est fastoche, il suffit de traverser la rue.

      2. Jacques Huse de Royaumont

        Ni Macron, ni Merckel, ni Draghi ni Juncker n’ont d’enfants. (Gentiloni, le prédecesseur de Conte, en Italie, n’en avait pas non plus, pas plus que May).
        Alors, après eux, le déluge, ils s’en tapent bien, des générations à venir.

        1. Flaghenheimer

          Nos précédents dirigeants avaient des enfants et on ne peut pas dire qu’ils étaient d’avantage concernés par le futur. Hélas.

          1. Husskarl

            Les enfants de politiciens peuvent toujours se barrer, les seuls enfants de dirigeants qui pourraient se préoccuper du pays seraient des héritiers couronnés parce qu’on préfère hériter d’une bonne situation et non d’un pays ruiné.

            1. Vassinhac

              D’accord avec vous, mais être héritier couronné n’est pas incompatible avec incompétence, malheureusement.

              D’ailleurs on le voit bien dans la sphère économique, de nombreux héritiers de fortune claquent tout… au point qu’on en a fait un proverbe : « le père fonde la fortune/l’entreprise, le fils la développe, le petit-fils la dilapide ».

        2. albundy17

          C’est keskejdis, les gosses corvéables, c’est les péquenots qui fournissent.

          Quand t’es de la haute, t’en fais pas, la classe en dessous, t’en fais un, à 2 tu commences a rentrer dans la classe que l’on invite au dîner de con, 3 tu raques, au delà, c’est de l’élevage rétribué par brussels

          1. « Quand t’es de la haute, t’en fais pas, »
            Sociologiquement, les familles nombreuses se retrouvent chez les prolétaires et les plus modestes, et chez les vieilles familles très bourgeoises et/ou de noblesse.

            Il va falloir revoir complètement vos a-prioris rigolos.

            1. Vassinhac

              petite précision toutefois, chez les familles « très bourgeoises » il est plutôt d’usage de ne pas avoir beaucoup d’enfants pour ne pas diviser la fortune. Il en faut juste assez pour ne pas trop risquer l’extinction (donc 2 ou 3).

                1. albundy17

                  « Non non. Il y a ce phénomène, et l’autre, complètement inverse  »

                  HA d’accord ^^

                  « Sociologiquement, les familles nombreuses se retrouvent chez les prolétaires et les plus modestes, »

                  Marrant, c’est ce que j’ai écrit…

                  C’est rigolo, nan ? 🙄

              1. Val

                Sorry Vass, H16 a raison, le minimum syndical chez les bourges/nobles c ‘est 4 enfants, 6 c’est mieux bien sûr. C’est la classe moyenne qui n’en a que 2 ou 3.

                1. Husskarl

                  Il faut croiser les deux propos et résumer cela ainsi:

                  Chez l’ancienne bourgeoisie et la noblesse, castes catholiques ou du moins chrétiennes, il y a entre 4 et 6 enfants par couple.

                    1. BDC

                      Al, j’en connais plein, des CSP+++, cathos ou pas , qui ont 3 enfants ou +. C’est la classe moyenne et CSP+ qui en ont 2 max. Tu as aussi les agriculteurs qui n’ont que des filles et qui désespèrent d’avoir un successeur 😉 .

                    2. MCA

                      @BDC 30 janvier 2019, 21 h 16 min

                      « Tu as aussi les agriculteurs qui n’ont que des filles et qui désespèrent d’avoir un successeur »

                      Oui mais quand il y a un successeur, ce successeur n’a qu’une préoccupation c’est fuir les contraintes de la vie campagnarde et aller vivre à la ville.

                      Autrement dit, successeur ou pas, le pb n’est pas résolu.

                      Je ferai un exception tout de même, il s’agit des successeurs des producteurs de champagne; là effectivement ils restent et pas la peine de chercher bien loin a raison.

  11. Infraniouzes

    Ce cri d’alarme, d’indignation, d’exaspération de H16 me renforce dans l’idée que ça va mal finir. Sympathisant des GJ depuis le début (mais non activiste) je redouble de colère en entendant ce matin sur les ondes que le prix de l’électricité va faire un bond de 6% et que certains produits à la consommation vont en faire autant. On voit que la colère des GJ devient de plus en plus légitime. Si sa majesté Macron 1er est fondu de bois d’ébène mois je préfère le jaune du gilet de modestes gens qui, s’ils ne connaissent rien aux théories des causeurs de plateau TV, connaissent parfaitement l’économie du porte monnaie qui se vide à la vitesse grand V et présage de fins de mois difficiles. Chacun sa couleur mais il faut savoir assumer ses choix.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      La hausse de l’électricité est sans doute une conséquence de la politique inepte d’investissement dans les énergies renouvelables. Du fait de ces mauvais choix qui s’empilent, la demande dépasse l’offre.
      Le méchant marché nous rappelle à la réalité, il serait temps de l’écouter !

        1. Vassinhac

          Vous dites à peu près la même chose. Les taxes « spéciales » sur l’électricité servent à financer les « renouvelables » qui ne seraient pas rentables avec le seul fonctionnement du marché.

    2. Jacques Huse de Royaumont

      La colère des GJ est totalement légitime. L’enjeu est de taille, il ne s’agit rien de moins que la survie de la nation France en tant que telle.
      cf : http://www.bvoltaire.fr/le-gouvernement-na-pas-le-choix-le-peuple-non-plus-na-pas-le-choix-le-clash-est-inevitable/
      D’accord, les activistes gauchistes ont réussi à polluer le discours avec leur lubies collectivistes, mais à ce stade, l’essentiel est ailleurs. C’est une guerre à mort entre le peuple identitaire et les élites globalistes. Dans ce contexte, tous les alliés sont bons à prendre.

      1. Vassinhac

        « Le clash est inévitable » est à peu près la seule phrase sensée de l’article. Sinon ce sont des propos de comptoir (nouvel ordre mondial, Macron au service des banques, etc.).

        Et en réalité si le gouvernement n’a pas le choix, c’est car il y a un troisième acteur en plus du gouvernement et du « peuple » : ce n’est pas « les banques » ni « les mondialistes », mais c’est la foule immense qui tire sa part du « système » et qui refuse le sacrifice de ses prébendes (traitement de fonctionnaire, aide à ceci, prime à cela, « protection » de l’état providence, etc.), même au profit d’un redressement rapide de la situation du pays.

        1. Vassinhac

          comble de l’ironie, ce troisième acteur c’est souvent un type qui est également dans la catégorie « le peuple ».

          C’est Bastiat qui je crois à écrit quelque chose comme « le contribuable, le producteur et le consommateur [qui se font la guerre], c’est souvent la même personne ».

        2. Husskarl

          La république, à ses débuts, pour se maintenir misa sur la division en distribuant les biens du clergé. Fine stratégie, ceux qui avaient acquis les biens à vils prix ne voulaient en aucun cas retourner en arrière.

          C’est la même chose mais avec injection continue actuellement, tous les subventionnés, tous les métèques bac-10, n’ont aucun intérêt à ce que les choses changent.

        3. Pythagore

          « le sacrifice de ses prébendes (traitement de fonctionnaire,….  »
          Les fonctionnaires ont-ils vraiment bien payés (pas les hauts) ? A ce que j’ai entendu pas terrible. Mieux vaut être chauffeur de train qu’enseignant-e
          Peut-être un politique aura un jour l’idée de proposer « moins de fonx, mieux payés », histoire d’utiliser la jalousie à des fins utiles pour une fois.

          1. Vassinhac

            Je n’ai pas dit que les fonx étaient bien payés pour leur formation, je dis qu’ils sont payés par l’Etat (et j’ajoute souvent trop par rapport à la valeur ajoutée de leur travail – ce qui ne signifie pas qu’ils ne travaillent pas).

            Pour avoir travaillé dans un établissement public, j’ai constaté que les employés (majoritairement fonctionnaires) refusaient toute baisse des effectifs au motif de la « casse » de l’établissement, alors même que leur situation propre n’était aucunement menacée. C’est le réflexe de défense du système auquel on appartient. C’est un ressort instinctif.

            1. sam player

              Une administration ne peut que s’étendre, c’est dans ses gènes…
              Mettant un chef de rien quelque part, et quelque temps après il a plein de subordonnés qui en font autant… sinon ils n’existent pas…

  12. MadeInCH

    Les seules générations qui comptent, ce sont celles des Sacro-Saints Autres.
    Ceux qui vont payer nos retraites.
    Ceux qui risquent la noyade par la montée des aux.
    Ceux qui risque la cuisson avec la hausse de la température.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Tout cela est une histoire d’eaux, finalement.

      Tout le monde en conviendra, le sort des générations futures dépend de la perte des eaux.

      (je sors)

  13. hub

    Si Macron était aussi turbo-néo-libéral qu’on le dit dans les médias, il aurait fait modifier les programmes d’économie des classes de lycée, entre autres, trop marxistes. Cherchez l’erreur…

  14. Passim

    HS mais pas tant et quand même épatant. « Quand le prélèvement à la source crée des tensions au sein de couple », dans le Fig’…
    Je me marre… Beaucoup de couples, et surtout les pacsés, préfèrent déclarer ensemble pour que la moyenne leur soit avantageuse (c’était d’ailleurs pour beaucoup l’intérêt du PACS). Déclarer individuellement va mettre un terme à cette astuce. Et « en même temps », déclarer conjointement va faire fondre la feuille de paie de celui, ou plutôt de celle, qui au sein du couple est smicard. L’un des deux pourrait « faire un geste », dit Caroline Henchoz. Un geste… euh ? Du genre qui alimente la rubrique « violences conjugales » ?

      1. albundy17

        Bien plus fréquent que ce que je pouvais croire, y’en a dès qui jalousent la promotion du conjoint, ou plus prononcé encore, la promotion de la conjointe, insulte ultime quand madame gagne plus

        1. Vassinhac

          Je plussoie d’autant plus : « drôles de couples ! »

          Sur l’histoire du prélèvement à la source, je ne vois pas bien ce que cela change. Il y a toujours la possibilité du taux individualisé qui ne change pas l’impôt global (donc toujours la même « astuce », RPS) mais permet que le smicard du couple ne paye pas d’impôt.

          1. Vassinhac

            et pour ceux qui savent gérer un compte et faire une addition, il y a toujours la possibilité de faire un virement de compte à compte (je ne parle même pas du compte joint, qui semble être en tombé en désuétude chez beaucoup de jeunes).

            1. Pheldge

              @ vassinhac : les jeunes ont des idées très bizarre sur les finances du couple marié sous régime légal de communauté réduite … y’a que le jour du divorce qu’ils réalisent vraiment 😉
              @ l’Al : j’espère que tu as un compte pro pour tes tuyautages divers …

  15. Mildred

    Dans un article du magazine Marianne, daté du 5 décembre 2009, intitulé : « Le testament de Maurice Allais », notre « Prix Nobel l’économie » se plaignait déjà :

    « … Les commentateurs économiques que je vois s’exprimer régulièrement à la télévision pour analyser les causes de l’actuelle crise sont fréquemment les mêmes qui y venaient auparavant pour analyser la bonne conjoncture avec une parfaite sérénité. Ils n’avaient pas annoncé l’arrivée de la crise, et ils ne proposent pour la plupart d’entre eux rien de sérieux pour en sortir. Mais on les invite encore… »

    On a même l’impression, que depuis, ils ont encore fait des petits !

    1. Onaneur de Moosh

      Il est maintenant co-fondateur du groupuscule Place Publique avec le demi-barbouze Raphael Glucksmann. Ils essaient de racoler l’extrême gauche et les gilets jaunes sur le thème du réchauffement climatique et du gasoil à moins d’un euro.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Si j’ai bien compris les moeurs d’OXFAM, il n’y a pas que les subventions qu’on y palpe.
          Peut-être faut-il y voir la réelle motivation de Duflot.

  16. Fred Ja

    Super sympa la photo de Hollande jeune… Comme quoi, tout le monde ne s’arrange pas en vieillissant, mdr… Il avait déjà l’air incroyablement c… jeune !
    Et en restant sur le même thême de « pipeau », je me suis bien amusé hier soir en regardant les bobos de « C à vous ». Ils recevaient un fonctionnaire en charge de la sécurité routière, qui a expliqué que l’on a gagné 116 morts grâce à la limitation à 80km/h. Mais dans le même temps, les radars « empaquetés » ont quand même mesuré 4 fois plus d’excès de vitesse, donc cela provoque en théorie 30 morts/mois et par radar en plus !!! Cherchez l’erreur ?

    1. MCA

      Justement je guettais les stats des morts suite à la neutralisation d’une bonne partie du parc radars.

      La situation devient comique; alors que 60% des radars ont été mis hors d’usage il y aurait 116 morts de moins dans les compteurs officiels?

      De là à en déduire que moins il y a de radars en état de fonctionner et moins il y a de morts…

      1. Citoyen

        Excellente déduction MCA !… Qui « en même temps », permet de conclure qu’il est possible d’avoir encore moins de morts, en détruisant tous les radars ….
        Voila une logique qui devrait « plaire » aux abrutis censés être en charge de la sécurité routière … Puisque les automobilistes roulant plus vite, il y a moins de morts !!
        Étonnant, non ?

        1. Aristarkke

          A rappeler que les radars ont surtout été implantés là où ils « rapporteraient » plutôt que là où étaient des portions dangereuses de route…
          La proportion étant dans les 3/4 selon les articles de presse…

          1. Citoyen

            Ouais, mais ça il faut pas le dire, sinon ils passeraient pour des gens malintentionnés …. et on pourrait en déduire que les morts ne sont pas leur objectif … C’est pas bon pour leur image ….

          1. Citoyen

            Excellent !
            Je n’en espérait pas tant ! … Ce qu’il y a d’absolument hilarant avec cet article de CP, c’est que ces abrutis (les gouverneux) apportent eux-mêmes la preuve, avec leurs instruments de mesure que sont les machines à sous, que la vitesse n’entre en rien dans les accidents ! … Ils arrivent à démontrer eux-mêmes l’étendue de leur connerie !… Faut le faire !… on ne leur en demande pas autant …. Mais comme ils font ça avec bonne volonté ….. Il faut les inciter à persévérer dans cette voie …
            Il vont peut-être finir par s’apercevoir, que les accidents n’ont jamais rien eu à voir avec la vitesse … Faut pas désespérer …

          2. Pythagore

            Rouler plus vite, c’est passer moins de temps sur la route pour le même trajet. Passer moins de temps sur la route, c’est statistiquement avoir moins de chance d’avoir un accident. Donc rouler plus vite réduit le risque d’avoir un accident. CQFD.

    2. nofreedom

      https://www.40millionsdautomobilistes.com/flash-actu/80km-h-la-securite-routiere-en-flagrant-delit-de-mensonge/

      L’analyse de 40 millions d’automobiliste donne plus de détails que la propagande officielle: dans l’Hexagone, on fait à peine mieux qu’en 2013, et en prenant l’entièreté du territoire français, il y a eu plus de morts en 2018 qu’en 2013…

      « ‘I only believe in statistics that I doctored myself’

      PS: c’est certainement un coup des Russes

    3. Etienne

      Moi j’aime bien ce principe de la « vie sauvée », je m’imagine que dans leur tête cela revient à ressusciter des gens. Une sorte de mankagagné pour la faucheuse, quoi…

  17. sinouhe

    Je regardais hier soir un débat sur les impôts (LCI)
    Ça m’a fatigué.
    Il est désormais écrit dans le marbre que ce sont les autres pays -tous les autres- qui sont des paradis fiscaux. Et de confondre l’IS et l’IR en Irlande.
    Hormis un, il ne venait a l’esprit d’aucun que peut être, je dis bien peut être, et je le chuchote seulement, peut être que finalement ces autres ne sont après tout pas si atroces mais que si ils sont paradis c’est bien qu’ici bas c’est l’enfer fiscal.
    « Il faut har-mo-ni-ser ! » qu’ils disaient.
    Ce qui, dans leurs tetes d’œuf, veut dire s’aligner sur les taux Grançais bien sur.
    « Redistribution » mantra indépassable.
    « Etat », l’unilog absolu.
    Leurs solution, réduire les inégalités a savoir dépouiller au besoin.
    Comment se fait-il que toute solution se fasse au détriment « des autres ».
    Pourquoi ne voient-ils pas que le seul, l’unique problème, c’est l’enflure de l’état.
    Moi ça me dépasse et c’est y penser qui me fatigue.
    Le déficit de neurones est la maladie du siècle.

    1. Laure Fritte

      Oui, nouvel exemple, article du Figaro aujourd’hui avec 900 commentaires http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2019/01/30/20002-20190130ARTFIG00069-les-retraites-grands-oublies-des-gains-de-pouvoir-d-achat-en-2019.php

      Je dirais qu’ils ne sont pas oubliés, au contraire, on pense a eux, au ratio actif/retraité, a leur revenu moyen par rapport au revenu moyen actif (superieur, le seul pays au monde encore), etc etc. Les commentaires ce n’est pas le vivre ensemble, comment peut on faire en sorte que ça marche, c’est qui profite, qui a profité, qui aurait du profiter, Macron , Macron, Macron, un peu Hollande, et rarement la prise de responsabilité individuelle ou collective.

      Sauf par celui ou ceux qui parlent de s’expatrier et vont sans doute passer à execution.

      C’est triste.

    2. Lorelei

      Dans ces émissions, le journaliste invite toujours les mêmes « copains ». Ils parlent la même langue, ont les même idées et un a toujours quelques idées « originales » pour faire sourire les autres. On les trouve sur France 5, LCI, France Info parfois BFM. Et sur les radios et encore certains blogs. Et cette litanie sans fin fatigue, en effet.

  18. MarieA

    H-S. Dans les commentaires d’un précédent billet, nous débattions de l’avortement et de ses modalités, vous pourriez être intéressé par cette information : il est désormais possible d’avorter jusqu’à la fin de la grossesse dans l’état de New-York sans restriction aucune.

    https://www.valeursactuelles.com/societe/new-york-peut-desormais-avorter-jusqua-la-naissance-103360

    « Dorénavant, l’ensemble du corps médical pourra pratiquer un avortement, à savoir les assistants médicaux ou les sages-femmes. »
    Merci de penser à notre santé en bradant la qualité et la sécurité des soins, à quand l’avortement pratiqué par l’homme chargé de l’entretien de l’hôpital? Vive le progressisme!

    1. Vassinhac

      En bon libéral, cela ne me choque pas que ce ne soit pas l’Etat qui dise qui peut faire quoi, mais la pression des clients, par exemple via des classement des hôpitaux édités par des associations privées.

      Mais sur le fond, c’est tout de même le comble d’incohérence d’avoir le droit de tuer un enfant vivant (et viable) aux seules conditions qui n’ait pas eu la mauvaise idée de sortir trop tôt et que la mère porteuse soit d’accord (de nos jours, je ne parle même plus de mère biologique).

      En revanche on voue aux gémonies tous les autres infanticides, qu’ils soient pratiqués par la même mère porteuse mais après la sortie, par un tiers qui tuerait la mère et l’enfant d’un seul élan, par le père qui prétendrait n’avoir jamais voulu être père, etc.

      D’ailleurs, si un avortement « loupe » et que l’enfant sort tout de même vivant, comme cela arrive, la mère a-t-elle le droit de l’achever ou est-ce alors un infanticide ??

      1. MarieA

        Oui, justement, il est bien écrit : « la notion de « problème de santé » qui est particulièrement floue dans le texte de loi : elle couvrirait notamment les problèmes économiques, la question du jeune âge de la mère ou encore la peur de ne pas pouvoir assumer…  » = sans condition

    2. Hussard Bleu

      On en arrive donc, par l’absurde, à l’équivalence avortement / infanticide…

      Si donc l’avortement in extremis devient un human right, il va être délicat de condamner l’infanticide immédiatement post portas : j’adore par avance la casuistique qui va être proposée…

      J’ai vu, à la chasse, un fox se jeter sur une petite laie que je venais de tuer, lui fouiller les pudenda, et en extraire de minuscules marcassins qu’il dévora avec appétit… ils bougeaient encore dans leur placenta annelé…

      Le règne animal est plein de leçons, n’est-ce pas ?

      1. Le règne animal et la nature en général sont absolument sans pitié, sans états d’âmes et broient ceux qui croient le contraire. C’est d’ailleurs sur cette constatation que je suis absolument assuré que les écolobobos babacools idiots qu’on voit un peu trop actuellement disparaîtront indubitablement.

        1. Dr Slump

          Oh, on en a déjà vu mourir affreusement d’avoir voulu mettre en pratique leurs purs idéaux d’harmonie avec mère nature.
          Il y en a un qui a même fait l’objet d’un film (mort empoisonné en mangeant une plante toxique il semble). Un documentaire aussi racontait les aventures, euh, la mésaventure mortelle d’une jeune homme qui se voulait ami des bêtes: il a approché avec trop de confiance une mère ourse, qui l’a réduit en charpie. Les hurlements enregistrés par sa caméra pendant qu’il se faisait boulotter étaient assez effroyablement éloquents.

        2. MadeInCH

           » les écolobobos babacools idiots qu’on voit un peu trop actuellement disparaîtront indubitablement. »
          Mais ils feront tout pour nous emmener avec eux, pour le Bien de Gaïa, bien sûr.
          ! Achtung ! « nous » exclu certains « Autres », sinon ce serait *phobe!

      2. Passim

        Un requin éventré bouffe bien ses propres tripes…
        Merci pour les réponses au quizz Boudard. En voilà’z’ une d’actualité.
        Dans « L’Éducation sentimentale », un personnage prenant part à la révolution de 48 fait énormément penser au « boxeur de gendarmes ». Frédéric le rencontre à l’occasion d’une manif’ (à côté du Panthéon si je me souviens bien).
        Facile, hein ?

        1. Hussard Bleu

          Dussardier ? je ne suis pas certain, pas relu depuis mon adolescence : Flaubert me barbe un peu… Je préfère son ami Maxime du Camp, dans un registre différent, moins « esprit de système »…

      3. Husskarl

        Tout a fait daccord avec vous Hussard, on pousse facilement le raisonnement qui vise au fond a déterminer ce qui nous fait humain et donc quand nous le devenons. Cette question étant éminemment philosophique, elle demande de la recherche mais restera pour toujours au stade de question pour cette même raison. Une question de ce type en appelle beaucoup d’autres.

      4. Val

        @HB avec toute l’affection que je voue aux animaux, il faut quand même reconnaître que le règne animal c est Darwin. Le côté unique de l’homme dans la création est que justement il se plait à contrer Darwin dès qu’il en a l’occasion. Après chacun y verra une raison, ou pas .

        1. Hussard Bleu

          Il est délicat, surtout avec quelqu’un que l’on respecte, d’argumenter contre un raisonnement basé sur la foi religieuse.

          Disons alors qu’à mes yeux matérialistes, le genre humain, nonobstant la Rédemption, ne vaut pas mieux que n’importe quelle autre espèce de mammifères. Et même plutôt moins, au regard des évènements auxquels on assiste depuis quelques décennies.

          La religio predationis qu’est notamment l’Islam ne permet guère d’en douter…

          1. Val

            @hb c’est pourquoi je laisse à chacun d’y voir ce qu’il veut. Maintenant tu ne peux nier que l’homme (tout au moins dans la civilisation occidentale) s’acharne à sauver la veuve l’orphelin le bancal l immigré le vieux l impotent et ce le plus souvent à ses dépends; nos héros sont en général des fail complets (jésus, Cyrano etc) . De l’autre côté du prisme , l’homme est capable du pire, torture, vice, etc qu’aucun animal ne pourrait perpétrer. Une chose pour moi est certaine : nous sommes différents des animaux car aucun d’entre eux ne se comporte comme nous le faisons aux extrêmes du prisme. Nous sommes tous par moment pires que les animaux et parfois meilleurs . « chaque jour je mets devant toi les bien et le mal, choisis le bien » . Les animaux n’ont pas ce problème, les veinards !

            1. sam player

              « …l’homme est capable du pire, torture, vice, etc qu’aucun animal ne pourrait perpétrer. »

              Mouais, t’as jamais vu un chat s’amuser avec une souris… Pi le chat de mon ex-beau frère, il va bouffer dans la gamelle du chat du voisin et après il pisse dedans… MDR !

            2. sam player

              « Maintenant tu ne peux nier que l’homme (tout au moins dans la civilisation occidentale) s’acharne à sauver la veuve l’orphelin le bancal l immigré le vieux l impotent et ce le plus souvent à ses dépens »

              MarieA ne ferait pas partie de la civilisation occidentale ? Rhoooo !

              1. Hussard Bleu

                1/ SP corrige chafouinement les errances orthographiques d’une noble personne du sexe : il y aurait du chevaleresque derrière la façade ?

                Tiphaine est dans sa tour que protége un fossé,
                Debout, les bras croisés, sur la haute muraille.
                Voilà longtemps qu’il n’a tué quelqu’un, il bâille

                2/ Val : l’occident est devenu hypocrite, et n’assume ni son manque de réalisme, ni la nécessité d’une cruauté salvatrice

                3/ Melle du Hâ ? elle n’aurait guère déparé dans l’Obersalzberg de jadis… Je me considère comme légèrement à droite de Gengis Kahn, mais elle est passée de l’autre côté du mur à ma dextre, hein…

                1. Passim

                  Ouais… Simple coquetterie de sa part. La mode est à la droitisation.
                  Nietzsche : « Une religion de la pitié, à laquelle on voudrait nous convertir. Ah, nous connaissons trop bien les petits jeunes gens et les petites femmes hystériques qui ont besoin de s’en faire un voile et une parure ! »
                  Remplacer « pitié » par « puissance »…

                2. MarieA

                  Quand le chat n’est pas là, les souris dansent…

                  « elle n’aurait guère déparé dans l’Obersalzberg de jadis… »
                  Danke schön Herr Bleu!

                  « mais elle est passée de l’autre côté du mur à ma dextre »
                  Ah ben ça allait pas être à votre gauche, c’est sûr…

                  Sinon, j’ai le déplaisir de remarquer que j’ai été rétrogradée de « Chevalier du Hâ » à « Melle du Hâ ». Bientôt « celle du Hâ » sûrement…

                  Aucune gratitude bande de couche-culottes à déambulateur.

                  1. Hussard Bleu

                    @ MarieA : « Sinon, j’ai le déplaisir de remarquer que j’ai été rétrogradée de « Chevalier du Hâ » à « Melle du Hâ ». Bientôt « celle du Hâ » sûrement… »

                    –« Chevalier » n’a jamais été décerné à une personne du sexe… « Chevalière » à la rigueur, comme chez Léon Bloy…

                    — « Celle du Hâ » ? bah! formulation inélégante… « la Hâ », peut-être alors, si l’on tombait jamais dans cette familiarité un peu méprisante envers une femme, genre « soiled dove » ou « damaged goods », comme on disait « la Malibran » ou « la Callas »…

                    — « bande de couche-culottes à déambulateur » ? hmmm… une petite course d’orientation dans les collines du Morvan pour tester, Mademoiselle ? 20 km, par exemple ?

                    A propos de Herr Blau, je conseille le « Bleu de Prusse » de Philip Kerr…

                    1. Pythagore

                      « Bleu de Prusse » de Philip Kerr => fantastique, génèse de l’état totalitaire.
                      Madame de Hâ ? La Fa d’Hâ ?

                    2. Pheldge

                      Tout d’un coup, vous me faisez penser à « Le Naufragé du A  » album de la série Philémon, par Fred … 😉

                  1. Hussard Bleu

                    Kerr est « bien », un brin mélo-manichéen, en dépit de la précision entomologique de ses intrigues tordues de la série Bernie Gunther. Il faut avouer qu’une fois commencé, on ne repose pas le bouquin avant de l’avoir terminé !

                    Dans le registre de la « genèse » que tu évoques, il y a un roman solo, très supérieur, le « Winter » de Len Deighton, fort injustement négligé à l’heure actuelle.

                    PS : ai rencontré un jour un vieux Monsieur chenu, qui descendait à la fois de Gengis Khan et des Lusignan, avec quelques Cantacuzène et Paléologue thrown in for good measure… Je me sentois en pays de compagnie…

          2. Citoyen

            @HB … Que voila une réflexion intéressante, HB …
            D’où l’intérêt, de bien scinder, ce qui est de l’ordre de la foi, de ce qui est de la religion, qui, le plus souvent, n’ont pas grand chose en commun …

        2. Dr Slump

          Tous les méfaits et vils comportements que certains idéalistes voudraient pouvoir n’attribuer qu’au genre humain peuvent être observés chez nos amies les bêtes aussi: vol, viol, trahison, et, euh, peut-on parler d’assassinat quand un lion mâle dominant tue toute la progéniture (portée?) de son prédécesseur vaincu? Des comportements d’entraide, d’empathie, de camaraderie, ou en tout cas qui y ressemblent fortement peuvent aussi être observés chez les animaux.
          Où voulais-je donc en venir? A ceci: il n’y a pas grand chose qui nous différencie des bêtes de ce point de vue là, et nous ne sommes ni mieux, ni pire.
          La religion chrétienne appelle l’humanité à s’élever au-dessus de sa condition darwinienne, ou animale si on préfère, mais franchement, on n’est pas rendu hein, y’a du boulot!

          1. Pythagore

            Tiens, je me suis demandé si l’homosexualité existait aussi chez des animaux autres que l’homme et à part le caniche de ma grand-mère qui ne faisait pas bcp de différence entre un confrère ou une consœur ?

            1. Val

              @sam 😀 ! le socialisme se prend pour dieu . Il décrète ce qui est bien ou mal et veut contraindre tout un chacun à suivre « la voie » . Le socialisme c’est Didi de Tintin du lotus bleu.

            2. Dr Slump

              Le socialisme est l’exemple même de ces « valeurs chrétiennes devenues folles » selon le bon mot de Chesterton. Mais maintenant, les soces sont dépassés par les écolos, la religiosité et les superstitions y sont poussées un cran plus loin. Même les chrétiens ne sont pas aussi délirants (enfin je ne parle pas des protestants hein, eux ils en tiennent souvent une couche)!

          2. P&C

            L’Agression intra spécifique.
            https://www.youtube.com/watch?v=gXvhZjikwaY

            En résumé :
            https://www.youtube.com/watch?v=k5oRpHjTZpU

            L’humain est à la fois l’espèce la plus agressive, peut décupler son agressivité grâce à son cerveau (technologies), mais aussi celle qui peut le plus tempérer ses pulsions grâce à la culture.

            Vu ce que ça donne aujourd’hui (Instagram et p*tes de 14 ans, musique dépressive et drogue friendly pour les garçons, préférence pour le narcissisme et la réussite par la célébrité…).

      5. P&C
      1. Passim

        Merci pour le lien. Je connais Levet, et l’apprécie. Le billet va au-delà.
        Il y a une lueur d’espoir. Le néo-féminisme va-t-il échouer à détruire les relations hommes/femmes ? Malheureusement, il me semble que c’est improbable. Les idéologies se radicalisent d’autant plus qu’elles sont contredites par le réel – le féminisme comme le socialisme !

        1. P&C

          Entre temps, pas mal de gens vont souffrir.
          Rappelez vous des conséquences du socialisme une fois passée à la moulinette d’un certain russe germanophile.

  19. Onaneur de Moosh

    @MCA

    Vu que tout le monde semble s’accorder à penser que La Grande Catastrophe aura lieu en 2019-2020, j’aurais tendance à croire que cette période sera d’une médiocrité tout à fait ordinaire, parsemée de petites catastrophes sympas.

      1. albundy17

        C’est la règle, vendre au son du violon, acheter au son du canon.

        Mais bon, hein, nous sommes tout de même en dérapage presque contrôlé

  20. Max

    Il a créer un parti, place publique avec Raphaëlle Glucksman (autre parasite médiatique friqué et inculte qui ose faire la leçon au autres). Leur projets, moins d’individualité pour le bien commun (ça sans le totalitarisme), contre le libre-échange et la mondialisation mais pour l’immigration (on aime les autres mais pas échanger avec), il veulent ne plus compter les dépenses « écologique » dans la dette (ils pensent peut-être que comme ça, ça ne couteras rien). Bref plus de taxe et d’impôts, parce-que pour eux il n’y en a apparemment pas assez. Vouloir rallier Mélenchon le pro dictature socialiste, et ça se dit humaniste. On les traite de Bisounours, ça ressemble plus à des kidnappeur déguiser pour mieux chopper les enfants.

  21. Citoyen

    « On hérite pas de la dette mais d’un patrimoine public qui est aujourd’hui encore supérieur à la dette. » ….. Faut avouer, que c’est savoureux …
    Ben, oui, « en même temps », il faut se mettre dans la peau d’un socialo, ou dans sa tête, pas si atterré que ça, pour bien comprendre …
    Pour lui (et je ne sais pas d’où il sort ses chiffres), le patrimoine est « encore » supérieur à la dette … Donc, en creux, ça veut dire : « pas de panique les gars, on a pas encore tout consommé !  » … du coup, il reste pas mal à faire ! … y’ a de la marge, puisqu’on est pas au bout …
    En pure logique socialo (c’est-à-dire ceux qui vivent sur la dette), c’est logique et ça se tient …. Soyons sérieux, on va pas se prendre la tête pour si peu, alors qu’il reste des sous !… on peut encore se goinfrer ….
    Chef, remettez-nous quelques petits fours, on va arroser ça !!

    1. Husskarl

      C’est ça, une mentalité de boomer irresponsable:

      « Oh il reste un peu de blé, vite flambons le, de toute manière après on sera morts. Les suivants ? Bof… »

      1. MCA

        Boomers irresponsables? parlons-en !

        Les suivants en âge de le faire procèdent exactement de la même façon si ce n’est pire car ils sont drogués à mort à la consommation.

        Ils considèrent que le simple fait de venir au monde dans un pays (encore) riche doit leur octroyer automatiquement les droits à consommer; pour les devoirs de produire on verra ça plus tard.

        1. sam player

          En fait MCA, toi aussi tu mélanges la cause et la conséquence en observant une catégorie de la population qui elle aussi mélange la cause et la conséquence. Cette dernière a une excuse, cette catégorie a un problème d’éducation et d’intelligence : c’est difficile pour certains d’identifier la cause d’un problème, donc de trouver la solution ou le responsable.
          Ainsi de ceux qui vont demander une augmentation du SMIC : ils veulent plus d’argent. Mais une baisse des taxes leur irait aussi bien. Faut pas s’attendre à ce qu’ils fassent le lien entre hausse du SMIC et hausse du chômage.

          Je ne crois pas que ces gens là demandent le droit de consommer : ils estiment juste (et moi aussi) qu’en travaillant 4h par jour tu devrais pouvoir faire face aux dépenses nécessaires et indispensables, et les 4h supplémentaires pour le futile et l’agréable.
          Malheureusement il y en a trop qui nous bouffe la laine sur le dos.

          1. taisson

            Sam,
            MCA et HUskarl ont, selon moi, tous les deux raison.
            C’est juste une question de proportions….ou l’on peut rejoindre « le biais de perception »…
            Comme l’oeuf et la poule, les causes et les conséquences courent en se mordant la queue ! Selon l’instant ou l’on observe, on voit plutôt d’abord l’une ou l’autre!

            Mais le plus notable c’est l’extraordinaire amélioration que la fréquentation de ce blog nous apporte: il nous élève tous…

            Et je m’explique : le commentaire de Sam comporte (accidentellement peut être…) une dose de compréhension frisant l’empathie !
            Et même un peu de doute (truc mal connu ) : « Je ne crois pas que ces gens là … »

            Merci H16 ! C’est un miracle !
            Et Sam, continue, c’est bien!
            (ne le prend pas mal, je n’arrive pas à mette correctement les smileys!

            1. MCA

              MDR,

              m’est avis que le SAM avait une autre motivation que l’empathie.

              Bon, allez, je vais avouer à présent :

              mon post avait simplement pour but de mettre un peu d’ambiance dans le ronron des commentaires du jour et je m’attendais à une opposition bien plus teigneuse… :o))))

          2. sam player

            Merci Taisson, mais tu fais une erreur à mon sujet.
            J’observe, je comprends. Les émotions parasitent votre compréhension et votre jugement. Et comprendre ce n’est pas accepter.

            1. Passim

              Ça ne vous surprendra pas, Sam, si je vous dis que vous avez une idée bien rudimentaire du rôle des émotions dans la compréhension. Elles ne parasitent que ceux qui se laissent parasiter (submerger par les émotions). Mais bien souvent, les émotions permettent d’appréhender le réel de façon intuitive, ce qui ne veut pas dire inexacte. Il est tout-à-fait possible de se servir de l’émotion comme d’un outil pour la compréhension, à condition de la tenir en laisse, de la mettre à l’épreuve de la raison. Beaucoup de découvertes scientifiques ont été faites en se laissant porter par les émotions, y compris esthétiques. Sans parler des artistes, bien sûr.

              1. sam player

                Wahou… des découvertes scientifiques par les émotions… juste un exemple… hi hi pi esthétiques en plus… et on finit avec les artistes… Wah…
                P’tain j’ai failli faire brûler mon entrecôte… je pensais à Alfred Nobel qui regardait les fesses de Svenska et qui s’est mélangé les pinceaux en préparant sa recette et il aurait crié (ou penser très fort, on sait pas) « p’tain ce cul c’est de la dynamite» avant de tout faire péter…
                Bon on dira que t’as écrit toussa sur le coup de l’émotion

                Quand tu parles de science RPS, c’est toujours un grand moment… ché pas, parle nous bagnole, voile, cuisine, poils…

                  1. sam player

                    Ah Koestler, le communiste repenti qui ayant abandonné des études scientifiques s’est réfugié dans le journalisme… et la philosophie…?

                    1. Passim

                      Quand les incultes se croient savants avec wiki, ça donne à peur près ça… des ganaches à certitudes.

            2. taisson

              Sam, 100% d’accord avec « comprendre n’est pas accepter. »

              Mais parfois, introduire un peu de doute entre « j;’observe » et « je comprend » peut être bénéfique…
              Ce n’est qu’une suggestion …(désintéressée, et sans illusions, entre fidèles du Maître…).

              Quand à moi, j’accepte volontiers l’idée du « biais de perception », quasi inévitable humainement parlant, mais je réfute complètement « Les émotions parasitent votre compréhension et votre jugement. » pour ce qui me concerne!

              Sauf, bien sur dans le cas de mon « erreur » qui te supposait virer vers l’empathie !! C’était un peu de ce que l’on appelle « la foi du charbonnier »…Avec un peu d’humour dedans !
              Et ne t’éloigne pas trop de l’IA..tu nous manquerais!

              1. Passim

                Oui, le « comprendre c’est accepter », c’est en gros le « comprendre c’est pardonner » de Germaine de Staël, à qui Napoléon dut fermer son clapet.
                Heureux temps !

                1. Pheldge

                  Comprendre c’est « prendre avec » , « com prendre », à ne pas confondre avec « prendre dans le con », que la Germaine, elle devait pas être la dernière ! 😉

              2. sam player

                « …mais je réfute complètement « Les émotions parasitent votre compréhension et votre jugement. » pour ce qui me concerne! »

                Raisonnement en boucle…

            3. Dr Slump

              @sam
              « J’observe, je comprends »
              Affirmation d’une prétention… Tu observes et tu comprends. Comme ça. Tu ne peux pas avoir une compréhension imparfaite ou erronée, puisque tu as compris. Raisonnement en boucle!

    2. Pythagore

      Il faut voir aussi ce que les Bercytiens appellent « patrimoine ». Tout le materiel militaire et les infrastructures routières en font parti. En cas de défaut, l’état va vendre ses tanks rouillés et ses routes trouées à qui ?
      L’immobilier est valorisable, tout le reste n’a qu’une valeur symbolique.
      Bientôt bouts de route à vendre sur ebay sotheby’s….

    3. albundy17

      Vous êtes à coté de la plaque, la france est très riche de ses contribuables râleurs mais dociles, surtout ceux l’ignorant, les non imposables qui paient les études supérieures de leur classes dirigeantes spoliatrice est à mourrir de rire (oui, plusieurs fois ds ce cas)

      A tiens au fait, la france est classées 21 eme ds le panel corruption des élites, même l’estonie est devant nous ^^

      Bravo le pays de la fraternitude égalitaire, et aux Belges bien mieux placés pour nous causer du pays

    1. albundy17

      L’article de l’immonde commence mal: l’huma devrait être placé en redressement !

      P’tin, faut liquider ! On a assez payé pour cette merde !

  22. PR CALGUÈS

    Hélas, nous vivons sous le règne des « experts » boutonneux !
    « Experts militaires » qui n’ont jamais tenu un fusil de leur vie, ni pris un tour de garde.
    « Experts en géopolitique » qui connaissent le Maroc, par exemple, par ses seuls Clubs Med.
     » Experts en économie » qui ne savent pas quelles angoisses et contraintes un petit patron de sàrl de 4 salariés peut connaître.
    La France a les « experts » qu’elle mérite….

    1. sam player

      Oui j’suis d’accord avec toi : se faire soigner un cancer par un cancérologue qu’a jamais eu un cancer c’est n’importe quoi!

    1. Aristarkke

      Le jaune qui tache vendu avec une marge riquiqui jusqu’au 31/01/19 et ensuite avec une marge mini de 10% ??? Etonnant !!! (je n’en bois jamais, même hyper noyé) Seriously ???

    2. Aristarkke

      Ce sont les taulards qui vont être contents de l’augmentation stratosphérique du prix du Nutella.

      Là, j’aurais douillé un max avec tous mes nutellavores domestiques…
      [il y en a qui volent maintenant de leurs propres ailes, ouf!!!]

      1. albundy17

        Les taulards s’en foutent, ils ont une centrale d’achat subventionné par tes soins leurs procurant la matière à prix inconstitutionnel

  23. MarieA

    H-S. Sur le prélèvement à la source :

    « L’erreur, le bug le plus classique ? Un numéro de Sécurité Sociale ou NIR erroné. Et pas qu’un peu !
    Un expert en informatique consulté par nos soins croit déceler dans une telle erreur une “incrémentation automatique” des données. Autrement dit, certaines données sont entrées dans la machine, +1. 1972 devient en effet 1983 dans cet exemple, soit + 1 aux dizaines, et + 1 aux unités.

    ce prélèvement à la source indû, l’employeur n’a pas d’autre possibilité que de l’envoyer au fisc ! Quand bien même le salarié ne devait pas être soumis au taux neutre… Pire encore : l’employeur est tenu d’appliquer le taux neutre, jusqu’à ce que l’administration fiscale lui en envoie un autre. Or, Bercy s’est ménagé une confortable soupape de sécurité. Les services fiscaux disposent en effet de droit de deux mois pour corriger et transmettre un nouveau taux, une fois contacté par le contribuable couroucé par l’erreur. Contribuable auquel l’on souhaite d’ailleurs bon courage, le service dédié au prélèvement à la source étant désespérément désormais sur messagerie, assorti d’un message automatique proposant de laisser son numéro de téléphone… Cerise sur le gâteau : si un salarié détecte une erreur le 5 février, le fisc pourra traîner jusqu’au… 5 avril pour la corriger ! Autrement dit, ses salaires de janvier, de février et de mars seront indument ponctionnés, sans autre forme de procès.
    Et le contribuable salarié ainsi lésé devra encore entreprendre une autre démarche en parallèle, afin de récupérer auprès du fisc les sommes indues… »

    Lol

    https://www.lesalonbeige.fr/prelevement-a-la-source-ladministration-fiscale-na-pas-fait-son-travail-correctement/

    Le Racket En Marche !

    1. Lorelei

      Selon Oxfam
      Vu mon niveau de salaire: salaud de riche!
      Vu mon endettement immobilier: salaud de pauvre!
      Je vais aller demander le RSA…na!

  24. Philippe Leménager

    <>
    Mais non, voyons ! C’est une dépense ! Vous n’avez pas bien suivi les cours d’économie du professeur Porcher !
    Attention, Maître ! Encore un écart de langage de ce genre et c’est le goulag assuré !

    1. Philippe Leménager

      Arf ! Ma citation n’a pas fonctionné !
      « Tout le monde sait qu’un impôt non prélevé, c’est un manque à gagner pour l’État. »

      On voit bien que ce site n’est pas géré par l’état ! 😉

  25. BDC

    Patron, cet incapable de comptable crypto-fasciste a oublié d’enregistrer tous les actifs incorporels correspondant à la Kulture et à l’EdNat. 1 200 miyards rapportés à 60 miyons de Français ça ne fait que 20 000 € par tête. Admirer le vagin de la reine dès le plus jeune âge et inculquer les valeurs Républicaines garantes de la démocratie, ça vaut bien 20 000 € par Français. Même net d’amortissements dus aux gilets jaunes, le compte y est ! 🙄

  26. douar

    Pour corroborer le papier du Patron, j’écoute parfois l’émission sur France Culture, « entendez vous l’éco ».
    La semaine passée, l’invité était, je ne sais plus trop qui, mais un économiste atterré, critiquant vertement les dires de Pierre Cahuc. Et pour apporter la contradiction, un autre invité, un économiste, membre du comité de …ATTAC.

  27. Vieux rat

    Les mêmes « experts » à la télé ont bien dit qu’il fallait fortement augmenter les tax… euh, les contributions éco-citoyennes contre l’horrible réchauffement climatique.
    Et quand je vois cet hiver que nous passons sous un soleil torride, je me félicite de payer plus pour préserver l’avenir de nos chatons mignons !
    Oh, attendez… je crois qu’il y a un bug… 😡
    http://www.leparisien.fr/faits-divers/etats-unis-la-vague-de-froid-polaire-fait-12-morts-31-01-2019-8001033.php

    1. Passim

      Voici la liste des enregistrements des conversations entre Alexandre Benalla et Vincent Crase.

      Faites vous plaisir c’est succulent :https://video.mediapart.fr/audio/sons-benalla/audio/extrait-truc-de-dingues.mp3 …https://video.mediapart.fr/audio/sons-benalla/audio/extrait-un-cauchemar.mp3 …https://video.mediapart.fr/audio/sons-benalla/audio/extrait-en-marche.mp3 …https://video.mediapart.fr/audio/sons-benalla/audio/extrait-portage.mp3 …https://video.mediapart.fr/audio/sons-benalla/audio/extrait-senegal-maroc.mp3 …https://video.mediapart.fr/audio/sons-benalla/audio/extrait-qui-te-soutient.mp3 …

      1. Tess

        T’as écouté les enregistrements ? Je trouve ces conversations très intéressantes surtout que ces deux là ne devaient avoir aucun contact entre eux. Benalla a menti sous serment mais tout va bien.
        Faut arrêter de contredire les commentateurs parce que tu ne penses pas comme eux.
        Tes valeurs ne sont pas les miennes et je m’en tape le coquillard.

        1. sam player

          « T’as écouté les enregistrements ? »

          Oui

          « Je trouve ces conversations très intéressantes… »

          Chacun son truc…

          « …surtout que ces deux là ne devaient avoir aucun contact entre eux. Benalla a menti sous serment mais tout va bien. »

          Ça me fait toujours rigoler le serment, genre j’le jure sur la tête de ma mère… pauv’femme…

          « Faut arrêter de contredire les commentateurs parce que tu ne penses pas comme eux. »

          Euh… faut les contredire quand je suis d’accord ? Hi hi

          De plus, relis, je ne contredisais pas, tu trouves intéressant les conversations de Benalla, ca ne peut pas se contredire, je faisais juste part de mon point de vue

          « Tes valeurs ne sont pas les miennes et je m’en tape le coquillard. »

          Pour les valeurs oui j’ai vu, ça craint pas… trouver intéressant les conversations de Benalla, hum… pi se taper le coquillard, maman m’adit’on, c’est pas chretien…
          ———
          Bon, moi ce que je disais, c’est qu’il faut être un peu parano dans la vie et ne pas prendre pour argent comptant tout ce qu’on lit, écrit, entend… je trouve juste bizarre que ces 2 là aient pu être espionnés sans leur consentement… seraient-ils partie prenante dans l’enregistrement par exemple…

          1. albundy17

            « Euh… faut les contredire quand je suis d’accord ? »

            Ben là, je suis pas d’accord.

            Cela risque de devenir compliqué, du coup :mrgreen:

          2. albundy17

            « et ne pas prendre pour argent comptant tout ce qu’on lit, écrit, entend…  »

            C’est bien le problème que je constate autour de moi ou ds les commentaires de la presse mainstream, c’est hallucinant comme les gens dézinguent les malheureux relayant le froid américain comme un doute sur le réchauffement climatique, qui n’est que météo (à grande échelle, mais bon)

        2. Passim

          Tess, qu’on minimise de telles informations, sans que ce soit par esprit partisan, reste pour moi un grand mystère de la psychologie…

          1. sam player

            Disons que la psychologie est pour toi un grand mystère hi hi
            En fait tu penses trop le fonctionnement des autres comme le tien… mais on est tous différents, il n’y a pas de normalité.

            Par exemple, une différence entre toi et moi : je ne sexualise pas obligatoirement la relation homme-femme, je peux m’intéresser à ce que dit une femme sans que la finalité soit le plan de travail de la cuisine… et du coup, quand je vois Thomas* parler à Alexia*, je ne dis pas à Paquita* que Thomas* ne pense qu’à sauter Alexia*…

            PS: j’ai pas couché avec Benalla non plus…

            * : les prénoms ont été changés

            1. Passim

              « j’ai pas couché avec Benalla non plus… »
              Tu me rassures. Mais ton « non plus » m’intrigue. Tu aurais des informations, pour te montrer si affirmatif ?
              Tu veux le numéro de Plenel ?

        3. Higgins

          Ça en dit long surtout sur la considération portée aux commissions d’enquêtes parlementaires et sur le crédit du Parlement. Les USA ont plein de défauts mais, contrairement à la Grance, il n’y fait pas bon à prendre ces commissions pour des potiches.

  28. Aristarkke

    Perso, je trouve que cette série de tweets explique bien la « démarche intellectuelle » inspiratrice de cette loi inepte, par rapport à d’autres textes moins compréhensibles rapidement.
    La rédactrice conclut d’ailleurs que ce sont là de pieux voeux qui n’engagent aucunement la GD à s’occuper plus que cela des marges des producteurs agricoles.

    https://twitter.com/emma_ducros/status/1090693162199334912

    Comme cela a été dit, une entreprise est là pour faire de la marge avec son activité, tout simplement parce qu’elle n’a pas d’autre choix pour continuer à exister sauf à bénéficier d’autres circuits de financements comme la subvention, par exemple.

    Et je ne vois pas pourquoi, sous prétexte que la GD fera davantage de marge sur les produits d’appels(*) par le jeu de la loi que cela la conduira inéluctablement à baisser ses taux de marge ailleurs dans telle ou telle catégorie de ses approvisionnements pour vente…
    On peut parfaitement imaginer qu’à prix égal de produits d’appels « traditionnels », se substituent des prix d’appel à base de produits agricoles de petits producteurs, d’où la répétition de marges serrées sur lesdits à partir de prix très planchers.

    Le supermarché où je m’approvisionne fait fréquemment des offres publicitaires sur la base de denrées fruits et légumes au moyen d’une publicité locale forte.

    Il y a eu récemment tout un barouf au sujet de ne plus pouvoir utiliser le mot « gratuit » dans les promotions du style « deux achetés, le troisième gratuit ».
    Effectivement, l’adjectif (utilisé fallacieusement, certes) gratuit a disparu mais nous avons maintenant des annonces du style « deux achetés, le troisième offert ».

    Quel progrès que d’avoir piqué l’occasion de ce rectificatif à l’Académie Française…

    (*) les produits d’appel ont la particularité d’être dotés d’une forte reconnaissance par le public, quel que soit le niveau de vente réel.
    Par essence et à moins de ne se nourrir d’abondance de Nutella, ce qui fini(rai)t par poser des problèmes de carences alimentaires, vous êtes conduits à consommer davantage de fruits et légumes que de Nutella dans une semaine.

    1. L’explication fournie par la journaliste est intéressante mais comme elle le dit elle-même, la théorie et la pratique sont évidemment éloignées.

      En réalité, le problème de la pression des gros distributeurs sur les petits producteurs vient de l’asymétrie de taille entre les uns et les autres, pas des marges que les distributeurs doivent faire a priori. Avec cette loi idiote, ils auront plus de marge avec le Nutella (encore que) mais ne renonceront certainement pas à pressurer les petits producteurs, parce que … eh bien parce qu’ils le peuvent et que la situation asymétrique n’a en rien changé.

      1. albundy17

        En réalité, l’objet de cette loi est il la défense de l’agriculteur, comme la loi des 80 kms/h la baisse de la mortalité routière ?

        L’article de CP (radars) relayé par vos soins est fort intéressant, regrettable qu’il n’y soit pas sourcé la première partie, prise de vitesse sans les « photos »

  29. JS en Liberté

    Il a été mon prof quand j’étais à l’université. Tout le monde l’adorait (moi le premier!). Ses cours étaient des one-man-shows.
    C’est quand même déroutant parce qu’IL SAIT lire un bilan comptable…

  30. dan_bn

    bonjour, puisque vous avez une certaine audience, je vous suggère de demander à tous vos lecteurs de refuser de payer la taxe audio visuelle, en argumentant que les chaines TV ne sont que de la pure propagande gouvernementale, que nous refusons de regarder davantage.
    Comme vous le dites si bien, il faut toucher l’état obèse au portefeuille, et c’est une des rares possibilités qui nous est encore possible.
    Je ne suis pas juriste, et il faudrait voir si vous prenez un risque personnel en faisant cela.
    Si ca marche, on peut par la suite envisager de modifier a la baisse les feuilles d’impots, en ajoutant différentes déductions difficiles à vérifier.
    On pourrait aussi systèmatiquement pour tout achat de service, demander à ne pas payer de TVA en échange d’un paiement en espèces.
    Qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.